Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Stramaccioni: "L’équipe la plus redoutable de notre groupe"


Damien

Messages recommandés

1342955892_dOy7o.jpg

 

APPIANO GENTILE - Andrea Stramaccion s’est exprimé lors de la conférence de presse avant le match d’UEFA Europa League contre le Rubin Kazan ce mercredi à 20h45 au stade "Giuseppe Meazza" de Milan.

 

Internazionale.fr vous propose de découvrir ses propos:

 

Mister, partons d’une considération: y a-t-il une superstition du fait de ne pas gagner à San Siro ?

 

"Disons que ça ressemble à une blague. Il n’y a aucun rapport entre le nouveau terrain et les résultats non-victorieux. J’ai réfléchi à cela: l’année dernière, nous avions gagné tous nos matchs à domicile. Nous espérons que ça se débloque demain."

 

Pourquoi vous êtes-vous énervé sur Mediaset ?

 

"Je n’ai rien contre le terme ’provincial’. J’ai remarqué une préméditation dans la critique qu’on voulait faire sur la victoire de l’Inter à Turin. De nombreux journalistes m’ont dit que j’avais utilisé un attaquant en moins et un milieu de terrain en plus, et j’ai tout expliqué, mais à mon avis, l’Inter a fait son match. Nous avons gagné, joué notre football, en marquant même à cinq minutes de la fin avec trois joueurs dans la surface de réparation... D’après moi, il y a eu une critique délibérée sur cette victoire. J’ai vu quelque chose qui allait au-delà du commentaire technico-tactique. Je peux vous expliquer un peu les coulisses: le jour suivant, j’ai appelé monsieur Mondonico car je ne connaissais pas son analyse footballistique."

 

Juan Jesus vous a-t-il surpris vous aussi ?

 

"Je pensais que ça aurait été un peu plus mal (ndlr: il sourit). Les deux défenseurs ont bien sûr été très bons. Ranocchia est une valeur sûre pour l’Inter et la Nazionale. Mes félicitations à Juan ainsi qu’à Ranocchia."

 

Parmi vos idées, y a-t-elle celle de rapprocher les gens du football ?

"Depuis que je suis ici, les tifosi ont toujours été proches en nous soutenant même dans une fin de saison complexe comme l’année dernière. Maintenant, nous sommes le club avec le plus d’abonnés en Italie, alors que nous sortons de la plus mauvaise saison de ces dernières années. Je veux seulement dire merci aux tifosi de l’Inter, à mes tifosi."

 

Nous avons vu des équipes différentes lors de ces premières sorties, y a t-il une idée particulière ?

 

"Le match de Turin était un peu éloigné du schéma habituel. Lors des autres matchs, nous avions une organisation similaire. A Turin, il nous manquait des joueurs et beaucoup n’avaient pas 90 minutes dans les jambes. Si Palacio avait été bien, il aurait pu bien faire ce qu’a fait Alvarez en deuxième mi-temps. Ce qui est important, c’est de pouvoir changer d’interprétation ou la position d’un joueur, mais en restant l’Inter. J’ai mis le Torino en condition de jouer comme ils le voulaient, mais l’Inter a toujours essayé de faire le match qu’elle voulait, avec une interprétation et des joueurs différents. Nous voulions gagner le match, nous ne voulions pas défendre le résultat et nous avons remplacé des joueurs dans cette optique."

 

Pourquoi Palacio n’est-il pas convoqué ?

 

"Rodrigo est notre mauvaise nouvelle: il souffre encore du problème qu’il a subi avec l’Argentine. En accord avec le docteur Combi, nous n’avons pas voulu prendre de risque. J’espère le récupérer pour dimanche."

 

Comment allez-vous gérer Juan ?

 

"Il a été bon, mais il ne faut pas lui faire endosser une responsabilité trop lourde, spécialement dans ce club. La charnière centrale est évidemment le compartiment de jeu où le fait de laisser les mêmes interprètes aide les joueurs. Cela dit, j’ai beaucoup de bons éléments à disposition, et maintenant, avec tous ces matchs, je peux cerner au mieux les caractéristiques. Ensuite, un moment arrivera où je ferai des choix en fonction de qui me donne le plus de confiance. Je dirais que Juan et Andrea sont des profils de grand intérêt pour l’Inter."

 

Signeriez-vous pour prendre sept buts demain et soulever la coupe à la fin, comme l’année dernière (ndlr: lors de la NGS, la Primavera de Stramaccioni avait pris sept buts par Tottenham) ?

 

"D’après vous, si je prends sept buts demain... j’arriverai à jouer la finale ? (ndlr, il sourit)

 

Comment voyez-vous le Rubin Kazan ?

 

"C’est certainement la meilleure équipe et la plus redoutable de notre groupe. Il ont une icône à leur tête depuis 10 ans, je les respecte beaucoup. Ils ont 5 joueurs sur 11 de l’équipe qui ont joué contre l’Inter en 2009, j’ai même visionné ces deux matchs pour préparer la partie, pour voir si l’organisation était similaire, et elle l’était. A l’époque, le Rubin a mis l’Inter en difficulté, les ailiers sont les mêmes, puis Ansaldi, le gardien, ainsi qu’un défenseur sont toujours là. Ils possèdent une ossature qu’il faut respecter. Nous sommes très concentrés."

 

Pour Palacio, est-ce une rechute ?

"Rodrigo ressent des symptômes importants, le staff médical est d’accord là-dessus. A Turin, il a fait un petit test, mais il n’était pas au mieux et il a fait un petit entraînement pour ne pas perdre la journée en vue d’une reprise. Arrivé à la veille de Rubin, en analysant la situation, nous avons décidé de l’épargner."

Cela fait perdre un élément pour le turn-over...

 

"C’est vrai, mais je compte sans aucun doute en faire reposer quelques-uns. Ce que je crains le plus, c’est l’intervalle entre le match du jeudi et celui du dimanche, aussi parce que le match contre le Torino a été fatiguant."

 

La défaite contre la Roma est celle qui a le plus pesé ?

 

"Certainement. Plus que tous les matchs que nous n’avions pas gagné jusqu’à présent."

 

Stankovic doit être opéré à nouveau. Rentre t-il dans vos plans ? Avez-vous un message pour lui ?

 

"Dejan se fait opérer justement parce qu’il rentre dans nos plans, absolument. Je lui ai dit ce que je devais lui dire, je veux lui dire publiquement que nous l’attendons car il est fondamental pour nous. L’année dernière déjà, il a été très proche de moi lorsque je suis arrivé, je l’attends."

 

L’Inter est donnée comme favorite de l’Europa League...

 

"Je pense que c’est normal: nous sommes la tête de série numéro un. C’est une compétition particulière car elle se joue un jour particulier, et c’est pour cela que l’équipe qui a le moins d’engagments en championnat est avantagée. L’année dernière, Manchester City avait la tête à la lutte avec United et c’est pour ça que le Sporting Lisbonne est passé. Le jour du match n’est pas un bon jour pour une équipe italienne, mais nous donnerons tout."

Comment analysez-vous le fait que l’Inter soit aussi forte à l’extérieur et ne gagne pas à domicile ?

 

"La défaite pesante a été contre la Roma, les autres sont différentes. Je vais donc attendre avant de trouver le dénominateur commun. Jusqu’ici, l’Inter a toujours gagné à l’extérieur et sans encaisser de buts, mais d’après moi, le rendement à domicile est celui qui est le plus facile à corriger. Attendons un moment."

 

La Next Generation Series débute aujourd’hui, c’est la compétition qui vous a lancé. Bonne chance...

"Ah, vous me donnez la réponse ? Bonne chance ! J’écris aussi les paroles (ndlr: il sourit). Nous l’avons tous gagné, pas seulement moi. C’est une compétition qui aide à connaitre d’autres écoles. Cette compétition a eu un succès fantastique, cela vous fait comprendre l’intérêt qu’il y a de mettre les pieds dans un stade. Aujourd’hui, l’Inter joue un match important, je souhaite bonne chance à Bernazzani. J’espère qu’ils prendront moins de buts que moi à mes débuts: j’en avais pris sept..."

 

 

Rédigé par stan78 & p-h08 (fcinternews.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 3
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...