Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Milito: "Important pour le moral et le classement"


Damien

Messages recommandés

1346017596_milito.jpg

 

MILAN - Diego Milito a accordé une interview a Radio RAI GR Parlemento pour l’émission "La Politica del Pallone".

 

Internazionale.fr vous propose de découvrir ses propos:

 

L’attaquant argentin revient sur la victoire de l’Inter sur la Juventus:

"C’est une émotion unique d’avoir été les premiers à avoir eu la possibilité de gagner dans le ’Juventus Stadium’. Nous sommes également heureux pour les tifosi, car nous connaissions l’importance de ce match pour eux. Tous les buts sont argentins ? Au-delà des buts, que ce soit moi ou Rodrigo, nous sommes heureux car nous sommes un groupe uni, au-delà des nationalités, et nous sommes heureux de cette victoire importante, aussi bien pour le moral que pour le classement."

 

Comment se projette-t-on dans l’avenir après une victoire tellement importante ?

 

"Sincèrement, ça ne change rien pour nous. Nous avions déjà dit en début de saison que nous voulions faire un grand championnat. C’est vrai que nous sommes encore une équipe en construction, avec de nombreux nouveaux joueurs, mais notre idée a toujours été de lutter jusqu’au bout. Ensuite, nous verrons ce que nous réussirons à atteindre. Jusqu’ici, j’ai vu un championnat assez équilibré, au-delà du fait que nous et la Juventus faisons très bien au niveau des points. Il n’est facile de gagner nulle part et ce sera le cas jusqu’à la fin."

 

Le Président Moratti a souligné l’exigence de "ne pas se monter la tête" après la victoire à Turin:

 

"Je suis complètement d’accord avec le Président, nous avons acquis une belle victoire, mais nous n’avons encore rien fait. Nous sommes à la 11ème journée de championnat, il reste encore beaucoup à faire et il reste de nombreux matchs difficiles à affronter, à commencer par celui de dimanche contre l’Atalanta."

 

Il donne son avis sur les polémiques arbitrales de Juventus-Inter:

"Ca me désole, car ce sont des erreurs graves que tout le monde a vues. Au-delà du hors-jeu évident, l’expulsion de Lichtsteiner était beaucoup plus claire. Je défends constamment les arbitres car ils sont humains et que comme nous, ils peuvent faire des erreurs aussi. Mais il y a des erreurs qui sont plus graves que d’habitude, et celles de samedi étaient plus graves que d’habitude."

 

On lui parle à lui aussi de la comparaison Stramaccioni-Mourinho:

"Personnellement, je n’aime pas comparer les entraîneurs: chacun a sa manière de voir le football. Ce qu’ils ont peut-être en commun, c’est de réussir avec leurs propres messages et de faire en sorte que les joueurs s’expriment de la meilleure manière, mais ensuite, chacun a sa façon d’exprimer le football et d’entraîner. Si Mourinho avait été sur le banc samedi ? Mais Mourinho n’était pas là, et donc nous regardons vers l’avant, il sera toujours dans notre coeur et il le sait."

 

Comment Milito se sent à jouer aux côtés de quelqu’un comme Cassano ?

"Il fait partie des grands champions et c’est toujours plaisant, c’est un avantage. Que ce soit lui, Palacio, Coutinho ou Alvarez, nous avons des joueurs importants en attaque, et c’est toujours un plaisir pour moi de jouer avec eux. Est-ce un poids de ne pas jouer la Ligue des Champions ? C’est dommage car l’Inter est habituée à jouer ce genre de compétition, mais nous essaierons de faire un beau championnat pour l’atteindre la saison prochaine. Si nous attendons Sneijder à bras ouverts ? Bien sûr, c’est un champion qui nous a beaucoup apporté, ensuite ce sera au mister de gérer son retour sur le terrain."

 

A propos du Président Moratti:

"C’est une figure très importante, je crois que tout le monde le sait. Il est passionné de football, de son Inter, il est un soutien constant pour nous: il nous donne de la force avec ses messages et il est toujours proche de l’équipe. Pour nous, il est une valeur ajoutée."

Pour terminer, on retourne aux origines de son surnom "Il Principe":

"Il est né en Argentine il y a longtemps, lorsque j’ai débuté en équipe première, car on me disait que je ressemblais beaucoup a Enzo Francescoli, un grand joueur qui a joué ici en Italie, à Cagliari: on l’appelait ’Principe’, et on m’a appelé ainsi également."

 

 

Rédigé par stan78 & p-h08 (inter.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 0
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...