Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Stramaccioni: "C’est Moratti qui décidera et qui annoncera tout."


Damien

Messages recommandés

1359061209_1358984654.jpg

 

MILAN - Andrea Stramaccioni a donné sa dernière conférence de presse d’avant-match de la saison à la veille de la réception de l’Udinese ce dimanche soir à San Siro, un match fondamental pour les Bianconeri alors que pour l’Inter, le match n’a aucune importance, car ce qui importera le plus sera de ne pas vouloir perdre de nouveau devant ses tifosi. Le futur de l’entraîneur romain monopolise aussi l’attention.

 

Internazionale.fr vous propose de découvrir ses déclarations:

 

Nous voilà devant le même scénario que durant toute la saison: c’est une Udinese au maximum de sa fome qui arrive.

 

"Oui, je pense que c’est une équipe qui, en ce moment, est la plus régulière du point de vue des résultats dans cette phase finale. Ils ont récupéré Di Natale et Muriel, nous savons combien ils sont importants et à quel point ils élèvent le niveau de la zone d’attaque. Ce sera une équipe motivée, mais je crois que l’Inter, en dépit de ce que l’on peut penser, s’est bien entraînée et veut se libérer devant ses tifosi. Nous ferons tout pour bien terminer la saison."

 

D’après le dernier entraînement, peut-on faire les comptes de qui est en mesure de jouer ou non?

 

"La situation est celle-ci: Palacio va bien, il a fait une excellente semaine et il sera convoqué, mais il ne jouera pas dès la première minute parce qu’il manque de temps de jeu. Au contraire, les joueurs à risque, ceux qui ont serré les dents, je pense que je ne les exposerai pas en dépit de leur volonté de jouer: je parle là de Ranocchia, qui joue depuis trois matchs en demandant le changement, je parle de Chivu et aussi de Cassano, qui a été opéré hier d’une triple fracture, donc je ne veux pas prendre de risque pour éviter de compromettre la nouvelle saison."

 

Cela vous surprend que le nom de Mazzarri soit sorti de nouveau?

 

"Je souris parce que ce que je vous répond ne vous plait pas. Le président et moi répondons avec clarté sur ce point, je ne veux pas abîmer votre amusant spectacle. Mazzarri et Allegri parlent après le match, pourquoi moi je dois parler? Le président parle pour moi, c’est un climat de quasi-propagande. Je laisse parler mon président, les garçons seront concentrés sur le match de demain, et j’entraînerai encore demain. Combien ont été confirmés en mai? Je serai le premier cas de non confirmé dans les quatre prochains jours..."

 

Aurez-vous quelque chose à annoncer demain? 

 

"Non, seul le président parlera du futur après le match. Je ne vous donnerai rien de différent. Comme Moratti l’a déjà dit, c’est lui qui décidera et qui annoncera tout."

 

Quel est votre slogan pour la prochaine saison?

 

"Des faits et pas de mots. Parce que les mots s’effacent avec le vent, les faits servent."

 

Vous cherchez des joueurs offensifs ou défensifs?

 

"Vous savez comment nous jouons, le 3-5-2 ne prévoit pas d’ailiers. Catania, le Milan avec Niang et Balotelli, Parma et la Fiorentina, ont joué avec des ailiers. C’est une typologie de rôle que notre championnat ne possède pas, et les quatre équipes les plus fortes d’Europe, sans citer des noms car vous les connaissez bien, ont huit ailiers de haut niveau qui poussent ces équipes à jouer le titre européen. C’est le cas de Chelsea aussi."

 

Si ça ne devait pas bien se passer, vous sentiriez-vous railler?

 

"Vraiment pas. Ce n’est pas mon cas, et je ne le dis pas pour faire bonne figure. Je dois et je dirais seulement à mon président merci. Si cela arrive avant que je ne l’attende, mon seul remord sera de ne pas avoir donné les résultats espérés, parce que jusqu’au moment où il n’y avait pas de blessés, nous nous en sortions bien. Les années comme ça existent, tout le monde tombe, il faut voir comment nous nous relevons et nous sommes prêt à le faire dès la saison prochaine. Maintenant, nous faisons des faits."

 

On se dirige donc vers un 4-3-3. Ne croyez-vous pas que les centraux seront sous examen?

 

"Cette équipe, et je parle du président, a démontré avoir une défense incomparable quand nous avons rejoint le record de victoires à l’extérieur. Et là, il faut une défense solide. Maintenant, nous pensons à bien terminer à San Siro contre une équipe très forte, il faudra faire preuve d’attention car il manquera Ranocchia, Samuel, Chivu et Silvestre. Ce seront des joueurs jeunes. Si Ranocchia et Juan Jesus souffrent? Pour moi, ils ont bien joué. Désormais, vous parlez de Juan comme une certitude, mais c’était un pari. Il a alterné les grandes prestations et des prestations moins bonnes, mais c’est un 1991. Ranocchia au contraire est un point bloqué de l’Inter, quand nous avons perdu la continuité et nos certitudes, nous avons souffert."

 

A quel point est-ce important de faire un résultat demain, en sachant que Catania veut terminer devant vous?

 

"C’est une saison où nous regardons ce que font les autres, nous ne devons pas penser à Catania. Nous devons honorer le championnat, l’Udinese est en train de jouer gros."

 

Paulinho peut-il être compatible avec Guarin et Kovacic?

 

"J’espère que l’Inter gardera ses joueurs importants, je pense que Fredy restera à l’Inter. Paulinho est un joueur de dimension internationale, il peut jouer avec deux mais aussi trois milieux de terrain, il aime s’insérer, conclure l’action. Il marque beaucoup de buts, et même si on en parle depuis longtemps, c’est encore un jeune joueur. Vous savez que c’est un milieu de la sélection brésilienne et je pense qu’ils peuvent coexister dans un hypothétique milieu."

 

Que pensez-vous de Markovic?

 

"Nous sommes sur ce type de joueurs, comme nous étions sur Kovacic. Lazar fait envie à beaucoup de club, et à nous aussi, mais nous ne faisons aucun type de promesses. Il a de la qualité et nous l’avons vu durant la phase de poule de l’Europa League."

 

Comment Nagatomo fait-il pour jouer avec le genou cassé?

 

"Non, il n’est pas cassé comme vous le dites. Il a subi un traumatisme qui, avec les soins adéquats et avec la contribution de plusieurs médecins, a amené Yuto à retourner sur le terrain presque tout de suite. Je lui demande constamment comment il va, nous l’avons laissé au repos ces deux jours, il est revenu hier, il s’entraînera aujourd’hui et il sera là pour jouer demain. Je pense qu’il sera aussi disponible pour jouer avec le Japon."

 

Vous avez vu les U-17 de l’Italie? Il y a 5-6 éléments titulaires qui font parti de l’Inter, et il y’a aussi beaucoup de joueurs nerazzurri dans l’équipe U-21.

 

"Oui, j’ai vu l’équipe U-17, et c’est une petite déception parce que l’Italie a mieux joué que la Russie (ndlr: l’Italie a perdu en finale contre la Russie 0-0 a.p. 4-5 t.a.b.). Je fais mes compliments à Sacchi et Zoratto qui ont fait un grand travail. L’Inter a un grand secteur de jeunes, la saison de la Primavera a été conditionnée par la notre, mais notre secteur de jeunes est de tout premier niveau. Ils deviendront des joueurs importants, je le sais déjà."

 

Pasa et Spendlhofer joueront-ils demain?

 

"Il faudra une grande prestation, et vu les blessés, un des deux pourrait être titulaire. Ce ne sera pas simple contre Di Natale, mais j’ai confiance en San Siro qui ne rendra pas leurs débuts difficiles."

 

L’Inter a déjà fait 5-6 acquisitions. Il manque peu de chose pour compléter l’effectif?

 

"L’été dernier a été conditionné par une sorte d’immobilisme, mais cet été au contraire, 4

-5 entraineurs de premier niveau changeront et quelque chose changera sûrement. Ces mouvements amèneront les entraîneurs à mettre la main sur leurs propres organigrammes. L’Inter, à l’inverse, a déjà une base, un peu grâce à ce qui a été fait cette année, un peu grâce aux opérations déjà conclues. Il faut néanmoins ajouter quelque chose d’important, cependant je ne parlerais pas de grandes greffes, mais au niveau des idées, de nos objectifs. Ce sera un été chaud pour toute l’Europe."

 

Cela vous plairait d’avoir Florenzi?

 

"Je suis très lié à Alessandro, mais en tant que romain et romanista, je pense qu’il est mieux là-bas. Je lui souhaite de devenir le nouveau Totti ou le nouveau De Rossi."

 

Quel sera le programme de la semaine prochaine? Et celui de cet été?

 

"Notre staff entrera dans les détails, mais nous ferons probablement une tournée aux Etats-Unis. La semaine prochaine, il y aura une conférence de presse, nous verrons."

 

Pasa et Spendlhofer peuvent-ils être associés dans l’Inter de l’an prochain?

 

"Les règles ont changé, la Primavera a vu sa limite d’âge baisser et la distance est donc encore plus grande. On peut prendre comme exemple de l’an dernier Faraoni, qui est aujourd’hui un joueur de Serie A, alors que cette année, nous avons emmené beaucoup de 94’ et 95’. En outre, nous ne ferons pas les coupes européennes, et la Roma et la Fiorentina ont démontré qu’en alternant 15-16 joueurs, ils ont disputé une très bonne saison. Un jeune joueur doit donc rester à l’Inter seulement s’il peut être utilisé, autrement il vaut mieux qu’il aille gagner en expérience, comme l’ont fait Duncan ou Longo qui restent prêt à revenir ici parce qu’ils ont beaucoup grandi."

 

 

Rédigé par didjo l’interriste & p-h08 (fcinternews.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 5
  • Création
  • Dernière réponse

Il a du talent, il est prométteur, il incarne la nouvelle génération de coach Italiens mais il n'a pas encore cette aura pour diriger une si grosse cylindrée, certains de ses joueurs ont même plus d'expérience que lui. On avait pris un paris l'an dernier, ça n'a pas marché, faut revenir aux fondamentaux, c'est à dire un coach confirmé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...