Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Economie et Football


guith33
 Partager

Messages recommandés

Image IPB

 

L'économie dans le foot... Un vaste sujet au plein coeur de l'actualité! Entre le Fair Play Financier et marché des transfert atone, comment se porte les finances des clubs?

 

Vous pourrez débattre ici de toute l'actualité économique du monde du football!

 

Néanmoins, je vous demande de bien vouloir respecter les règles que vous avez lu et relu lors de votre inscription sur le forum. Je rappelle donc des points essentiel :

- Tout message a caractère politique est interdit

- Le style SMS est banni du forum!

- Respectez vous!

 

Pour tenter de lancer ce nouveau sujet, j'apporte donc ma pierre à l'édifice!

 

I. Les droits TV en Europe

 

 

Image IPB

 

 

Le championnat Anglais est le plus égalitaire en terme de droit TV. 70% des droit TV est réparti équitablement entre tout les club membre et 30% est attribué en fonction des résultat.

On sait que l'accord avec Barclay tourne autour de 50M€/An : Soit 35M€/An réparti sur les 20 club que compte l'association.

 

En comptabilisant cette fois tout les droits TV (et non plus seulement le sponsor titre) La Serie A retrouve des couleurs et se retrouve a la seconde place du classement, loin derrière la Premier League, dépassant allègrement le milliard.

 

Image IPB

 

 

II. Les gains d'argent liés aux contrat de sponsoring maillots.

 

 

Image IPB

 

 

Les contrats de sponsoring ne cesse de grimper, dépassant les 1000% sur la quinzaine d'année passée. Le facteur prépondérant de cette augmentation reste les victoire en Champions League, qui a permit pour certaines équipe de multiplier leurs recettes de sponsoring!

 

 

Image IPB

 

 

 

Source : Marketing Deportivo / UEFA.com. Les graphiques sont de moi.

 

 

III. Les revenu des 20 plus grand club Européen.

 

 

Image IPB

 

 

Deloitte produit chaque année un document complet sur les revenu des club européen. L'inter se classe 15ème reculant de 4 places en une seule saison. A voir si Thohir saura faire remonter le club en terme de revenu.

 

IV. Le FPF (ou Fair Play Financier)

 

Le recours à l'endettement de la part des clubs de football professionnel européens est loin d'être un phénomène nouveau . En revanche, l'ampleur qu'il a prise depuis le début des années 1990 est plutôt inquiétante. A la fin de la saison 2009-2010, l'endettement des clubs professionnels de première division en Europe était de 8,4 milliards d'euros dont 5,5 milliards d'emprunts bancaires.

 

Quelles sont exactement les règles du FPF?

 

A partir de la saison 2013-2014, l'accès aux compétitions européennes (Ligue des Champions et Ligue Europa) sera conditionné à de nouvelles règles : les recettes des clubs ne devront pas dépasser les dépenses de plus de 5 millions d'euros sur les deux saisons précédentes (sur les trois saisons précédentes à partir de la saison 2015-2016). Cette « tolérance » sera portée à 45 millions d'euros si les actionnaires couvrent l'excès de dépenses (30 millions d'euros à partir de la saison 2015-2016).

 

Seules les recettes et les dépenses liées aux « opérations footballistiques » seront prises en compte : en particulier, les « dépenses relatives à des activités de développement du secteur junior », les « dépenses relatives à des activités de développement de la collectivité » et les « charges financières directement attribuables à la construction d'immobilisations corporelles », c'est-à-dire d'un stade, seront exclues du calcul de l'équilibre recettes/dépenses.

 

Trois constatations :

- Les règles de FPF constituent une incitation forte à l'équilibre entre recettes et dépenses pour les clubs susceptibles de participer aux compétitions européennes.

- La limite acceptée de déséquilibre entre recettes et dépenses est de facto de 45 millions d'euros sur deux ans pour les clubs détenus par des milliardaires (généralement peu regardants sur les dépenses et prêts a renflouer le club sans aucune difficulté) et plus généralement pour les clubs importants qui peuvent procéder à des augmentations de capital sans encombre.

- Ce sont bien les déficits et pas la dette qui sont ciblés par le FPF : les dettes existantes ne disparaîtront pas du football européen, tout au plus le FPF peut limiter leur accroissement.

 

Source : ISRV.org

 

Pour les anglophones : Retranscription d'une discussion entre un journaliste du Dailymail et Platini sur le FPF

 

 

 

A vous de débattre, et de donner vos opinions sur un sujet de plus en plus central dans le football moderne :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent tout ça guith ! :nikel:

 

 

Bon personnellement j'ai toujours trouvé que ce FPF était une utopie. Ça a eu l'effet que j'avais prédit il y a 4ans ici même.

Un club ne peut dépenser plus d'argent qu'il n'en génère, afin d'éviter la "victoire à crédit"

 

Mouais. Assez idéaliste pour moi.

Je pense même que ça peut avoir un effet pervers et se retourner vers des clubs de plus petits standings. :huh:

 

Cette règle, elle dit quoi exactement sur les garanties financières des clubs ? C'est le point le plus important en gros. :mellow:

 

Après le souci c'est que dans chaque championnat il reste toujours des instances/commissions qui font leur petite popote lol

C'est le FPF de l'UEFA qui régie pour les clubs qui partent en compétitions euro, mais on voit bien qu'en France la DNCG rajoute encore d'autres exigences...

Mais bon ça c'est habituel en UE et ce dans tous les secteurs (défense - justice - éco - éducation...) rien est harmonisé. Donc normal que ça l'est aussi dans le football.

 

 

Petite pensée pour Luzenac et ses dirigeants au passage [qui semblaient pas très bons]. C'est la fin pour eux.

 

 

 

 

1 seul asiatique possède un club du top20, c'est nous. On a un côté exotique de ce fait :phear:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis largement favorable au FPF. Ça ne peut continuer sur la même voie. D'ailleur on estime que les pertes des clubs européen ont été divisé par deux depuis l'instauration du FPF. Preuve que ça marche.

 

Tu peux pas développer une entreprise en te servant uniquement de "la planche a billet", ce système n'est pas viable dans le temps, nombre de monnaie et de pays se sont effondré à cause d'une telle politique (République de Weimar vers 1920, le Chili de Allende : 606% d'augmentation des prix en un an!).

 

Le prochain combat de l'UEFA doit être les Fond d'investissment (MSI, Doyen Sport,...) qui participe grandement à cette hyper-inflation. C'est Doyen Sport qui refourgue Mangala à 50M.

 

Ça peut ressembler à une chasse aux sorcières mais le foot en à besoin. Virons cette gangrène B)

 

A notre que MU a pété un record de chiffre d'affaires : 539,6 M€ l'année passé! (On a fait 168.8M en 2013)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème est que ça va être extrêmement difficile de mettre en place ce que tu dis quand les traités européens reposent sur les 4 libertés fondamentales.

 

Autrement il faudrait également instaurer un salary cap européen et harmoniser la fiscalité entre les Etats (revenu). Autant de mesures qui sont aujourd'hui difficilement envisageable dans un climat de concurrence sauvage où chacun veut sa place tout en haut.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@guith: mais c'est une foutue hérésie !

Ça bloque énormément (pour pas dire les 3/4) de clubs qui ont peu de revenus et qui souhaite s'agrandir et pouvoir rivaliser (sur le long terme ou juste en one-shot) avec les grosses écuries.

Je répète, ce système a un effet pervers mais personne semble s'en inquiéter apparemment...

 

 

Un des moyens de le contourner c'est de gonfler ses revenus sponsors. Tous les gros clubs et MU en tête ont gonflé et ont fait en sorte de surévaluer ces revenus. Ces chiffres là ont explosé ces dernières années, sans pour autant pour le sponsor avoir un meilleur retour sur investissement...

Tu m'étonnes qu'ils affichent presque tous des chiffres records, c'est pas une opération du saint esprit lol

 

Tout est maintenant sponsorisé même le nom du centre d'entrainement, le maillot training a aussi un sponsor spécifique dans certains clubs. Ça rentre dans l'évaluation finale du FPF et du CA, et cela peut être considéré comme une dérive du FPF. Qui ici souhaiterait voir le centre Angelo Moratti rebaptisait autrement ? :huh:

 

Ça ce n'est possible que dans les clubs déjà bien établi, historique et qui ont une influence marketing très forte. Après un club de moyen standing peut tout à fait le faire, sauf qu'il aura beaucoup plus de mal à trouver un client potentiel pour ce type naming...

L'écart se creuse ça se voit.

 

 

 

@Mazzurri: cherche pas c'est quasi impossible d'harmoniser en UE - d'ailleurs de ce fait ça procure pas mal d'avantages ^^

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et le sponsoring même gonflé c'est largement plus sain que le developpement en fond propres. C'est ce développement qu'il faut combattre. Il faut aussi arrêter avec cette vision des petits clubs pauvres.

 

La DTN française pendant 10 ans s'est contenté de former des grand costaud sans s'attacher a la cohérence des differents programme de développement.

 

Le développement d'un club de foot est un tout qui ne se limite pas a une simple question de riche et de pauvre!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, il considère - à juste titre - que le gonflement des contrats de sponsoring est moins problématique que le financement par le biais de l'actionnaire majoritaire. Un club peut se développer autrement que par l'apports massif de fonds c'est ce qu'il faut encourager. En développant des business model plus sain d'une part, et encourager le volet sportif avec la formation notamment. Sans cela on se dirige vers une bipolarisation du foot avec les clubs dirigeants qui ont des fonds quasi illimités et le tiers monde du foot, les club formateurs qui n'ont aucune chance de gagner à terme qui serviraient de main d'oeuvre pour les plus gros.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exactement. Ta fais une visite dans ma tête ou quoi :phear:

 

Surtout que le sponsoring n'est qu'un contrat commercial comme un autre. Nike comme Adidas a LARGEMENT les moyens de s'offrir ce genre de contrat...

Si ces contrats existe, ce n'est pas a cause de dérive mais juste parceque Manchester ou les autres grand clubs ont un fort potentiel de négociation contrairement aux petits clubs.

 

La logique de "Ils l'ont fait avant" ne peut exister. Ca ne fait pas avance les choses.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans cela on se dirige vers une bipolarisation du foot avec les clubs dirigeants qui ont des fonds quasi illimités et le tiers monde du foot, les club formateurs qui n'ont aucune chance de gagner à terme qui serviraient de main d'oeuvre pour les plus gros.
Nous y sommes déjà depuis un moment... c'est pas le FPF qui va le faire disparaitre.

 

Vous avez envie de faire avancer les choses, moi je souhaite pas forcément que ça bouge ^^

Quoique là vu les inégalités que ça fait (selon moi), ça me plait pas du tout mais bon ça arrange pas mal de monde...

 

 

Dis moi en quoi cela est injuste qu'une personne injecte de l'argent dans une société pour rééquilibrer les comptes, tout en contractant des emprunts ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est injuste car ça relègue le sportif au second plan. Celui qui a le plus d'argent gagnera toujours à la fin. En plus c'est dangereux sur le plan financier.

 

Pour moi on doit considérer le foot comme un sport avant tout et le traiter comme tel, et pas comme un buisness simple. Je ne veux pas que seules les 4 mêmes équipes bottés par apports en compte courant trustent le trône tous les ans en laissant les miettes aux autres. Je souhaite une concurrence plus équilibrée dans laquelle chacun à ses chances, et dans laquelle différents footballs sont possibles. Je souhaite que les clubs nationaux gardent leurs spécificités culturelles et sportives et que les clubs qui mènent une politique sportive cohérente soient récompensée à la fin. Je voudrais que la compétition soit plus excitante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une liste au père noël que tu fais là ? :aie:

Depuis quand le fait d'avoir le plus d'argent dans le foot te fais gagner obligatoirement ? Y'a pourtant énormément d'exemples qui contredisent. Ça t'aide et te facilite la tâche/chemin pour parvenir au succès on est d'accord, mais c'est loin d'être le sésame à tout.

 

C'est un sport mais là nous sommes dans la partie économie :P

 

 

Le principe même d’empêcher un club de s'endetter comme il le souhaite me dépasse en faites pour tout dire -_-

S'il veut taper un emprunt d'1G et qu'il trouve un établissement financier qui accepte et qui l'assure etc - par la suite il s'arrange avec :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

établissement financier qui accepte et qui l'assure

 

Cette partie pose largement problème. Ton club qui a fait un pret énorme devient insolvable. Qui paie la note? Crois moi ce ne sera pas la Banque...

 

Au "mieux" des cas, ils détiennent 100% des obligations émise lors du crédit (Car les banques vont titriser le crédit) : Tout les mecs qui ont contracté un prêt chez cette même banque voient leurs taux d'intérêt augmenter pour combler la faillite. Tous ces "pauvres gens" en auront rien a foutre de la faillite du club, et pourtant ils paient la mauvaise gestion.

 

Au "pire" des cas, plusieurs banques se sont refilés les obligations pourries et on se retrouve avec encore plus de gens touché.

 

Grace aux banques et à la finance, l'économie est mondialisée. Il est naif de croire que le foot est un monde a part. Un club peut très bien faire faillite, notamment si les dettes financières plombe irrémédiablement le passif de leurs bilans. Si un club fait faillite sa touchera plus de monde que l'on ne le croit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pour ça que j'ai dis "qui accepte" - l'établissement va pas accorder cette opération s'il s'y retrouve pas.

Je connais bien le fonctionnement et comment les actionnaires/propriétaires font des bénéfices à titre perso en contractant des emprunts pour leur club... Là dessus pas de problèmes ;) - Pareil sur les "solutions" offertes par les établissements pour le recouvrement.

 

En passant tu peux même déclarer ton entreprise en faillite et tout de même faire de l'argent, tout dépend de sa taille, ça marche beaucoup mieux avec des PME... Un club pro est trop imposant. Après tu peux être sujet à certaines poursuites si t'as mal anticipé ton coup mais rien de bien grave...

 

 

 

Tant pis si le club fait faillite, c'est la vie. :aie:

S'il a raté sa gestion et qu'elle tombe en surendettement par exemple, elle en subit les conséquences.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parle d'une banque l'ami. Loin d'être les meilleurs en terme de gestion des risques! Hors UE, les faillites bancaires sont d'ailleurs très fréquentes.

 

Regarde en 2007 le nombre de banque qui ont du être secouru par les différents états parce qu'ont leurs à dit qu'il n'y avait aucun risque (Le montage de Goldman Sachs était d'ailleurs diaboliquement génial).

 

J'aime bien ce topic B)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est-ce que tu veux que je te dise, qui perd gagne :) (si t'es du milieu t'as dû l'entendre).

 

Certaines savaient très bien où ça partait et ça les a fortement arrangé (megafusion/acquisition). Celles qui sont restés sur le banc de touche n'ont pas voulu jouer, elles ont perdu.

Rien d'inédit dans ce qu'a fait Sachs sur son système de spéculation par contre.

 

Revenons au foot, on s'écarte :smile:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs post plus haut. Mais en fait tu répondais qu'a la partie sur le FPF. Foutu mémoire qui me trahi.

 

Et non, beaucoup de fond d'investissement détienne réellement le joueur. C'est d'ailleurs très fréquent en Amérique du sud et au Portugal.

 

Moi c'est pas le texte en lui même qui m'inquiète mais l'application. Y'a qu'a voir le transfert de Rojo a MU ou celui de Falcao à Monaco alors que c'est sensé être interdit en France ou en Angleterre.

 

Edit : C'est dommage qu'il n'y ai que trois intervenants sur ce topic!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs les clubs SudAm (je ne sais pas en Europe mais ça doit être de même) grâce à ce procédé remboursent une partie de leurs dettes.

 

Oui mais alors c'est quel procédé s'il le détienne réellement ? :ermm:

Je ne connais que le procédé que j'ai précédemment cité qui détourne pas mal d'obstacles certes, qui reste très spéculatif et hypothétique mais qui est foutrement intéressant pour les sociétés/fonds ^^

 

Par exemple:

X est un joueur inconnu mais au bon potentiel dans un championnat SudAm, il vaut et va être acheter 4M.

Le club ne peux pas payer autant et se fait prêter par un fond 3M, en concédant 40% sur son futur transfert, le remboursement de la somme prêtée et l'intégralité des droits à l'image du joueur (ça devient de plus en plus le nerf de la guerre ^^). Le club dépense de ce fait 1M.

Un an plus tard le fond souhaite que X parte et a plusieurs pistes pour lui qui feront monter les enchères. Il a performé toute la saison et vaut maintenant 16M. Il le vende 20M. Le club encaisse moins de 9M (12-3 avec la clause d'intéressement du précédent club + les droits à la formation ; en gros ils vont encaisser 8M). Tu retiens les frais de salaires/primes/impôts durant l'année le club sera bénéficiaire sur cette opération mais beaucoup moins que le fond. Car lui il prend les 40% (donc 8M), le remboursement de la somme dû (3M), ça lui fait déjà 11M et si en plus il renégocie la cession d'une partie voir tout les droits à l'image de son joueur avec le club acheteur, jackpot ^_^

 

Au passage ça permet aussi au club acheteur de payer moins de taxes au club vendeur. Sachant que les principaux fonds/sociétés sont établis dans des paradis fiscaux, ça avantage aussi l'acheteur :smile:

 

 

 

Je vais faire de la pub dans le Baretto on sera peut être plusieurs :bigrin:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Actuellement c'est bien plus simple. Les société détienne directement le joueurs dans leurs actifs du bilan. Pas d'histoire de prêt ou autre, l'esclavagisme moderne quoi. C'est cette pratique qui va être interdite.

 

Toi t'est plus sur le fonctionnement de "Fair-play Capital", société Luxembourgeoise (Coucou le fisc), qui va effectivement préter de l'argent au club. Ce système est juridiquement intouchable.

Cependant un tel système n'est viable que pour de "petits joueurs", t'imagine si un mec avait préter du pognon pour les 42M de Andy Caroll ou les 60 de Torres? xD

 

"Bonjour, on peut étaler le remboursement sur 60 ans? :bigrin: "

 

N'empêche ce système la (Style Fair Play Capital), ca va donner des idées de dingues aux types qui font les contrats! Bon, on monte les intérêt de 1.005% pour chaque but marqué xD

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La TPO soulève 2 problèmes principaux :

 

- Les conflits d’intérêts qui peuvent exister entre fond/clubs/joueurs qui peuvent interférer avec les choix sportifs

 

- Le caractère spéculatif de ces fonds, qui n'ont pour seul objectif que de faire transférer le joueur à des prix toujours plus élevé, ce qui dans le contexte de la bulle footballistique actuelle est contestable

Modifié par Mazzuri
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager