Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Parma-Inter: Conférence de presse de Walter Mazzari: "Je ne prête pas attention aux sifflets !"


Victor "Antony" Newman

Messages recommandés

Parma-Inter: Conférence de presse de Walter Mazzari:

 

PARMA -  Match difficile contre un adversaire qui a récolté beaucoup moins de points qu’il aurait mérité.

 

"Oui, je suis d’accord. Ils gagnent peu. J’ai vu divers matchs, mais Parma est une bonne équipe et jouer sur son terrain n’est jamais facile. Mais je suis confiant en nos forces et nous pourrons refaire ce que nous avons fait ces derniers matchs."

 

Que voudriez-vous revoir à Parma ? Y a-t-il des pièges ?

 

"Il n’y a pas de pièges. Il faut respecter l’adversaire. Mais il faut encore améliorer la mentalité, en débutant les matchs avec le bon état d’esprit, travailler encore mieux sur les phases de non-possession et exprimer notre football. Cassano ? Il joue un bon championnat, il est en forme. Nous savons ce qu’il vaut. Mais l’équipe entière s’exprime bien sur son terrain et joue un bon football. Mais nous sommes l’Inter et nous devons penser à l’Inter. Si nous faisons bien les choses, nous obtiendrons un résultat."

 

Les sifflets continuent, vous êtes-vous demandés ce que vous pouviez faire pour corriger la situation ?

 

"Je ne prête pas attention aux sifflets. Je me concentre sur l’équipe et fait attention à ce que les comportements externes n’aient pas d’influence sur l’équipe. Nous sommes en démocratie et chacun peut faire comme il veut. Nous sommes des professionnels et nous devons tout donner pour ces couleurs. Je n’en parlerais même plus, ce n’est pas à moi d’en parler."

 

Espérez-vous récupérer les blessures ? Etes-vous préoccupé ?

 

"Je dois déjà penser à ceux qui jouent pour qu’ils soient au mieux. Mais nous faisons tout notre possible pour récupérer les blessés. Nous essayons d’avoir Hernanes pour demain, mais il faut encore voir avec les médecins. Campagnaro ne pourra pas jouer demain. Donc nous sommes dans la même configuration que lors du dernier match. Après l’entraînement je pourrai en dire plus."

 

Le problème de Palacio est-il psychologique ?

 

"Lorsqu’un joueur se trouve 2-3 fois devant le gardien, cela signifie qu’il y a du bon jeu. Il a le bon timing, la course et se comprend avec les autres. Peut-être qu’il est un peu moins lucide car il court beaucoup, il y a plusieurs choses. Nous en avons vu plus d’un, des attaquants, qui ne marquent pas pendant une certaine période. Rodrigo doit rester tranquille et continuer ainsi. Il finira par remarquer. Cavani également a eu un moment où il ne marquait pas. Je lui ai dit de ne pas y penser et s’en problème s’est résolu en peu de temps. Ce qui compte, c’est que l’équipe gagne."

 

Quand est-ce que nous verrons Puscas et Bonazzoli ?

 

"Ce sont deux joueurs intéressants. Ils ont progressé depuis cet été. Mais nous sommes l’Inter et nous avons besoin de joueurs avec un rendement concret. Vous savez ce que cela veut dire débuter sous le maillot de l’Inter pour un jeune. Moins d’inconnues nous avons, mieux c’est. Icardi et Palacio ont l’expérience. Mais le moment venu, ils joueront. Je les tiens au chaud."

 

Dodò rencontre quelques difficultés, pourquoi ?

 

"Je n’ai jamais pu le changer. Dans le football moderne, il faut du bon rythme et de la course. Je ne peux pas lui donner un match de repos, c’est normal que par moment il manque un peu de lucidité. Aujourd’hui, même les meilleurs ont besoin d’un tour de pause, le problème n’est que celui-ci."

 

Se trouver à un point de la 3ème place donne de la sécurité ? Dans des situations anormales, arriverez-vous à remporter la 3ème victoire consécutive ?

 

"Ces joueurs et moi, nous cherchons toujours à nous améliorer. Les résultats en dent de scie sont dus à la pauvre habitude d’attaquer tous les matchs de la même manière. Après 2 défaites, le classement se fait sentir, mais nous ne l’avons pas regardé et nous ne le regardons pas non plus maintenant. Maintenant nous jouons face à Parma et ensuite face à Saint-Etienne."

 

Kuzmanovic sera-t-il titulaire ?

 

"Oui, il est frais. Je dois aussi voir comment va Hernanes. Je dois également penser aux changements en cours de matchs. Il faut donc que je fasse certaines considérations, mais vu comme Kuzmanovic a joué mercredi, il pourrait bien jouer demain."

 

L’an dernier, il y avait moins de matchs et moins de blessés. Situations liées ?

 

"Je ne pense pas. Avec mon staff, on a toujours eu peu de blessure. L’équipe a été composée au dernier moment, certains joueurs sont revenus blessés du mondial et ont manqué les entraînements. Les blessures sont à répartir entre traumatisme et musculaire. Des blessures musculaires, nous en avons deux (Osvaldo et Nagatomo) et les deux sont revenus blessés de leur équipe nationale. Le problème de Jonathan est différent. Puis, il y a eu les genoux pour D’Ambrosio et M’Vila, mais c’est un autre contexte. Dans les moments difficiles, cela se complique encore, mais nous avons réagit de la bonne manière."

 

Quelle a été la clé de la réaction après Florence ?

 

"Après Florence, il y a eu la pause internationale et certains joueurs ont peu travaillé. Puis, dans les moments difficiles, les joueurs ont démontré d’être unis et ont bien travaillé. Il y avait tous les paramètres internes pour se reprendre et tout le monde était convaincu de bien faire et nous avons corrigé ce qui n’allait pas. Mais il faut également dire que certains épisodes ont conditionné nos résultats."

 

La véritable surprise de cette saison est Juan Jésus ?

 

"Oui, l’an dernier, je lui ai dit qu’il était à deux doigts de devenir titulaire en équipe nationale. Il fallait qu’il travaille sur des petites choses. Avec les autres, il me donne beaucoup de satisfaction. Il a un physique qui lui permet de toujours jouer et pour nous, cela compte."

 

Osvaldo peut revenir en coupe ?

 

"Il y a une lueur d’espoir qu’il puisse déjà être à disposition pour Saint-Etienne, tout comme Nagatomo. Mais maintenant, nous pensons à Parma."

 

Inter News

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 0
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...