Aller au contenu
Andrei

Topic F1/NASCAR/IndyCar/etc

Messages recommandés

Andrei    0

La Fédération internationale automobile a annoncé que les dates des Grands Prix de Chine et du Japon seraient interverties pour la prochaine saison, suite à un accord entre les organisateurs des deux pays. Voici donc le calendrier de la prochaine saison, tenant compte des rectifications:

 

Calendrier des Grands Prix :

 

12 mars : Bahreïn

19 mars : Malaisie

2 avril : Australie

23 avril : Saint-Marin

7 mai : Europe

14 mai : Espagne

28 mai : Monaco

11 juin : Grande-Bretagne

25 juin: Canada

2 juillet : Etats-Unis

16 juillet : France

30 juillet : Allemagne

6 août : Hongrie

27 août : Turquie

10 septembre : Italie

17 septembre : Belgique

1er octobre : Chine

8 octobre : Japon

22 octobre : Brésil (soumis à l'approbation du contrat)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Andrei    0

F1 : Les pilotes en piste pour 2006

 

La FIA a publié jeudi la liste officielle provisoire pour le Championnat du monde 2006. Le Canadien Jacques Villeneuve, qui ne figurait pas dans cette liste, a été confirmé comme titulaire du second baquet de la nouvelle écurie de BMW Sauber, en compagnie de l'Allemand Nick Heidfeld.

 

Liste des pilotes pour 2006

1. Fernando Alonso (ESP) Renault

2. Giancarlo Fisichella (ITA) Renault

3. Kimi Raikkonen (FIN) McLaren-Mercedes

4. Juan Pablo Montoya (COL) McLaren-Mercedes

5. Michael Schumacher (ALL) Ferrari

6. Felipe Massa (BRE) Ferrari

7. Ralf Schumacher (ALL) Toyota

8. Jarno Trulli (ITA) Toyota

9. Mark Webber (AUS) Williams

10. Nico Rosberg (ALL) Williams

11. Rubens Barrichello (BRE) Honda

12. Jenson Button (GBR) Honda

14. David Coulthard (GBR) Red Bull

15. Red Bull: à désigner

16. Nick Heidfeld (ALL) BMW-Sauber

17. Jacques Villeneuve (CAN) BMW-Sauber

18. Tiago Monteiro (POR) Midland

19. Christijan Albers (PBS) Midland

20. Toro Rosso: à désigner

21. Toro Rosso: à désigner

 

Source: L'Equipe.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Andrei    0

Michelin s'en va

 

C'était prévisible, c'est maintenant officiel. Michelin arrêtera la Formule 1 à l'issue du Championnat du monde 2006. Le manufacturier motive sa décision par le choix de la FIA d'imposer un seul fournisseur de pneus à partir de 2008.

 

Source: Sport.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Andrei    0

Alonso chez McLaren en 2007

 

L'Espagnol Fernando Alonso, Champion du monde en titre et sous contrat avec Renault jusqu'à fin 2006, a choisi de s'associer avec McLaren à partir de la saison 2007.

 

Le pilote ibérique est devenu à l'âge de 24 ans le plus jeune champion du monde de l'histoire en remportant le titre pilote au volant d'une Renault. En choisissant de rejoindre le Team McLaren-Mercedes, l'Espagnol privilégie le choix stratégique d'une écurie qui vient de subtiliser le sponsor Vodafone à Ferrari. Le géant mondial de la téléphonie mobile devenant le parraineur officiel de l'écurie et sera rebaptisée Vodafone McLaren-Mercedes à partir de janvier 2007.

 

«Je suis très content à l'idée d'avoir la fantastique opportunité de piloter pour Vodafone McLaren Mercedes en 2007. Ce sera un nouveau départ pour moi et un challenge excitant. Je suis certes triste de quitter Renault mais parfois on ne peut pas laisser passer une telle possibilité. Je suis soulagé de pouvoir l'annoncer dès à présent afin d'être concentré à 100% pour défendre mon titre avec mon écurie actuelle.»

 

Fernando Alonso devrait être associé au Finlandais Kimi Raïkkönen même si Ron Dennis laisse planer le doute sur l'avenir de ces pilotes actuels. Le Colombien Juan-Pablo Montoya ne dispose que d'un contrat courant jusqu'à la fin de la saison prochaine alors que le Finlandais a signé un contrat longue durée en 2002.

 

Source: L'Equipe.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Andrei    0

GRAND PRIX DE MALAISIE: Deux Renault aux deux premières places

 

Renault signe son premier doublé de l'ère atmosphérique grâce à la victoire de Giancarlo Fisichella devant Fernando Alonso. L'Espagnol creuse l'écart en tête du Championnat du monde sur Jenson Button (Honda), troisième à Sepang, Michael Schumacher (Ferrari), sixième après avoir changé de moteur, et Kimi Räikkönen (McLaren-Mercedes), sorti dès le premier tour après une rupture de suspension.

 

Les semaines passent, Renault se dépasse. Résultat, 2006 commence à ressembler à 2005, ce qui n'était pas forcément prévisible après les nombreux changements de l'intersaison. L'an dernier, Giancarlo Fisichella et Fernando Alonso s'étaient déjà partagés les deux premiers Grands Prix de la saison. L'an dernier, l'Espagnol pointait déjà en tête avec un avantage sur l'Italien, contraint une fois à l'abandon. Soit dit en passant, "Fisico" a été avantagé cette année puisqu'il est parti avec un moteur neuf à Sepang, contrairement à son équipier. L'an dernier, McLaren-Mercedes avait déjà revu ses ambitions à la baisse après un début de saison difficile de Kimi Räikkönen, dû en partie à des problèmes de fiabilité. L'an dernier, Ferrari avait déjà hissé l'une des monoplaces à la deuxième place en ouverture avant de rentrer dans le rang. Rien n'a changé sur un plan strictement comptable et pourtant tout a changé.

 

Cette saison, Renault domine la F1 en stratégie pure comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. L'écurie partagée entre Enstone et Viry-Châtillon ne possède plus seulement le duo pilote-monoplace n°1 du plateau avec Alonso et sa R26. Pour savoir si cette dernière assertion est valable, il faut d'ailleurs attendre le jour où Räikkönen ne sera pas mis hors-course par une rupture de suspension sur sa McLaren-Mercedes. Après avoir dû partir en fond de grille à Bahreïn, ce qui ne l'avait pas empêché de terminer troisième, le Finlandais n'a même pas atteint le kilomètre sur le circuit de Sepang. «Il est évident que Christian Klien a commis une assez grosse faute et m'a embouti dans le virage n°5», s'est exclamé Räikkönen. Ses pneus Michelin auraient pourtant bénéficié d'une température ambiante clémente, une surprise en cette période de l'année en Malaisie. Mais un signe penche déjà en faveur d'Alonso. Parti avec un trop plein d'essence en raison d'une erreur commise par le staff Renault, le génie d'Oviedo a pourtant pris un départ canon, passant de la septième à la troisième place. «J'étais très chargé et ma seule chance était de doubler dans le premier virage, a-t-il expliqué, alors j'ai freiné très tard. (...) Si j'étais parti de la pole, je pense que j'étais suffisamment rapide pour gagner.»

 

Flavio Briatore et Pat Symonds, les têtes pensantes de Renault, ont ensuite joué leur partition à merveille, aidant Giancarlo Fisichella à gérer sa première place et Fernando Alonso à dépasser Jenson Button au fil des ravitaillements. «Je me disais que je n'aurais pas les forces de terminer la course, alors il fallait continuer d'attaquer pour ne pas se déconcentrer», a ensuite avoué le Romain. La "Régie" signe ainsi son premier doublé depuis l'ère du turbo, ce qui ne manque pas de surprendre finalement quand on se souvient de sa domination la saison passée. Pour en retrouver la trace, il faut remonter au Grand Prix de France en 1982 et à un... quadruplé français (Arnoux et Prost devant les pilotes Ferrari Pironi et Tambay). Il est dommage pourtant que celui-ci ait lieu une semaine après le départ de Patrick Faure de la présidence de Renault Sports. Que celui qui a supervisé le retour au premier plan de l'écurie n'ai pas vécu ce triomphe sonne d'un côté comme un regret. Mais il rappelle aussi de l'autre que le succès ne dépend pas du contexte, mais bien d'une alchimie. Comme Ferrari il n'y pas si longtemps.

 

LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX

1. Giancarlo Fisichella (ITA/Renault)

les 310,408 km en 1h30 (205,397 km/h)

2. Fernando Alonso (ESP/Renault) à 4.585

3. Jenson Button (GBR/Honda) à 9"631

---------------------------------------

4. Juan Pablo Montoya (COL/McLaren) à 39"351

5. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 43"254

6. Michael Schumacher (GER/Ferrari) à 43"854

7. Jacques Villeneuve (CAN/BMW) à 1'20"461

8. Ralf Schumacher (GER/Toyota) à 1'21"288

 

Source: L'Equipe.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Andrei    0

ALONSO ÉVITE TOUS LES PIÈGES

 

Fernando Alonso (Renault) remporte sa deuxième victoire en trois courses et creuse l'écart en tête du championnat du monde. A Melbourne, le champion du monde en titre devance Kimi Räikkönen (McLaren-Mercedes) et Ralf Schumacher (Toyota) à l'issue d'un Grand Prix marqué par cinq passages en piste de la voiture de sécurité !

 

Un Grand Prix ne signifie pas forcément une seule course. Les spectateurs australiens ont en effet eu le droit à plusieurs fragments d'épreuve répartis au fil des entrées et des retours de la voiture de sécurité sur la piste du très imparfait circuit de Melbourne. La domination de Fernando Alonso a été au final l'unique point commun entre les différents extraits de Formule 1 proposés en Australie. Alors que les sorties de piste et problèmes mécaniques successifs de Jarno Trulli (Toyota), Christian Klien (Red Bull-Ferrari), Michael Schumacher (Ferrari), Vitantonio Luizzi (Toro Rosso-Cosworth) et Juan Pablo Montoya (McLaren-Mercedes) obligaient la direction de course à user du safety-car, le champion du monde en titre remettait à chaque fois le métier sur l'ouvrage. Après avoir pris la tête en dépassant Jenson Button dès le quatrième tour grâce à une voiture moins chargée, Alonso a contrôlé son avance, le faible écart le séparant de Kimi Räikkönen à l'arrivée (1"8) ne reflétant pas la physionomie du Grand Prix.

 

Jamais l'Espagnol n'a été véritablement en danger, ce qui lui permet aujourd'hui de compter deux fois plus de points (28 contre 14) que son dauphin au classement des pilotes, son propre équipier Giancarlo Fisichella. Deuxième temps des qualifications, l'Italien a perdu le bénéfice de cette bonne performance en calant avant même le départ, ce qui l'a obligé à s'élancer en dernière position. En fait, c'est toute la première ligne qui s'est révélée maudite, le poleman, Jenson Button, perdant progressivement des places avant de casser son moteur dans le dernier virage, laissant les trois points de la cinquième position à... Fisichella. Renault en profite également pour s'échapper en tête des constructeurs, McLaren-Mercedes, son principal adversaire, étant plombé par l'abandon de Juan Pablo Montoya. De son côté, Kimi Räikkönen a été ralenti par un freinage trop appuyé en début de course synonyme de pneus moins compétitifs.

 

Si McLaren-Mercedes perd comme la saison dernière de nombreux points en début d'année en raison de problèmes de fiabilité, que dire alors que Ferrari ? Alors que Felipe Massa avait été projeté en dehors de la piste dès le départ, Michael Schumacher a été de son côté victime d'un problème d'adhérence qui l'a envoyé dans le mur à l'entrée de la ligne droite des stands. Totalement décontenancé, le septuple champion du monde est sorti plus énervé que choqué de l'épave de sa monoplace. Puis il est entré d'un pas décidé dans le garage... Toyota et n'a réalisé sa méprise qu'une fois au milieu des mécanos, lesquels le regardaient alors en balançant entre surprise, fou-rire et incompréhension. Alonso large leader, Räikkönen en retard en raison de problèmes sur sa McLaren, "Schumi" dépassé, Fichella rentré dans le rang, cette saison ressemble décidemment à la précédente.

 

Source: L'Equipe

 

Le Classement:

 

1. Fernando Alonso (ESP/Renault)

les 302,271 km en 1h34'27"270 (191,990 km/h)

2. Kimi Raikkonen (FIN/McLaren-Mercedes) à 1"829

3. Ralf Schumacher (ALL/Toyota) à 24"824

----------------------------------------------------

4. Nick Heidfeld (ALL/BMW Sauber) à 31"032

5. Giancarlo Fisichella (ITA/Renault) à 38"421

6. Jacques Villeneuve (CAN/BMW) à 49"554

7. Rubens Barrichello (BRA/Honda) à 51"904

8. David Coulthard (GBR) à 53"983

 

Réaction de Fernando Alonso

Ce fut une course très différente des deux qui l'ont précédée cette saison. A Bahreïn, je me suis battu contre Michael (Schumacher) tout le long. En Malaisie, ce fut un duel contre Jenson pour la deuxième place. Aujourd'hui c'était plus confortable. Il n'y a pas eu de réel combat, et j'ai passé l'essentiel de la course détendu (..) J'ai réussi à m'assurer une avance confortable à chaque redémarrage, ce qui a rendu la partie relativement facile pour moi.»

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    30

L'hymne allemand et l'hymne italien ont a nouveau resonné ajourd'hui à San Marin pour Micheal Schumascher et la scuderia Ferrari. Bravo a tout les technicien de Ferrari qui ont fait un course tactique parfaite. Schumacher a efin montré a Renault qui sont les meilleur. :nikel::nikel::nikel:

 

Classement de San Marin:

 

1. M. Schumascher

2. F. Alonso

3. J. Montoya

4. F. Massa

5. K. Raikkonen

6. M. Webber

7. J. Button

8. G. Fisichela

 

Championat du monde des pilots:

 

1. F. Alonso: 36 points

2. M. Schumascher: 21 points

3. K. Raikkonen: 18 points

4. J. Montoya: 15 points

- G. Fisichela: 15 points

6. J. Button: 13 points

7. F. Massa: 9 points

8. R. Schumacher: 7 points

 

Championat du monde des constructeurs:

 

1. Renault: 51 points

2. McLaren-Mercedes: 33 points

3. Ferrari: 30 points

4. Honda: 15 points

5. Bmw Sauber-Bmw: 10 points

6. Williams-Cosworth: 8 points

7. Toyota: 7 points

8. Red Bull Racing-Ferrari: 2 points

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    30

Et de 2 pour Schumi et pour Ferrari.

 

Michael Schumacher gagne sa deuxième course de suite - le 86e succès de sa carrière - après une nouvelle bataille tactique. Fernando Alonso garde sa deuxième place devant Massa et Räikkönen malgré une fin difficile.

 

Alonso parti en tête grace a sa pôle position a tenu un moment jusqu'au 2ème ravitaillement puise que pendant que Alonso était dans les stand, Schumi en as profité pour augmenter considérablement son avance et ensuite 2 tours plus tard il c'est arreté a son tour et est reparti devant. Ferrari reste le King de la tactique

 

Résultats:

 

Classement de Nurbergring:

 

1. M. Schumacher

2. F. Alonso

3. F. Massa

4. K. Raikkonen

5. R. Barrichello

6. G. Fisichela

7. N. Rosberg

8. J. Villeneuve

 

Championat du monde des pilots:

 

1. F. Alonso: 44 points

2. M. Schumascher: 31 points

3. K. Raikkonen: 23 points

4. G. Fisichela: 18 points

5. F. Massa: 15 points

- J. Montoya 15 points

7. J. Button: 13 points

8. R. Schumacher: 7 points

 

Championat du monde des constructeurs:

1. Renault: 62 points

2. Ferrari: 46 points

3. McLaren-Mercedes: 38 points

4. Honda: 19 points

5. Bmw Sauber-Bmw: 11 points

6. Williams-Cosworth: 10 points

7. Toyota: 7 points

8. Red Bull Racing-Ferrari: 2 points

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adrianogol    0

La pole en suspens

 

La pole position obtenue par l'Allemand Michael Schumacher (Ferrari), samedi, lors des qualifications du Grand Prix de Monaco est sous le coup d'une enquête des commissaires de course.

 

Meilleur temps à quelques secondes de la fin de la séance, l'Allemand s'est arrêté en travers de la piste à la sortie du virage de la Rascasse, l'avant-dernier du circuit. Cette manoeuvre a obligé Fernando Alonso, qui était dans un tour nettement plus rapide que "Schumi", à ralentir pour l'éviter. L'Espagnol a terminé avec le deuxième temps.

 

Schumacher a expliqué avoir manqué son virage, «bloqué les roues» et avoir réussi à s'arrêter in extremis avant de toucher le mur de pneus de protection, évitant ainsi d'endommager sa monoplace. «Au début, je n'avais pas calé, mais je ne parvenais pas à reculer à cause du trafic, il y avait des voitures qui arrivaient, je le savais, mais je ne les voyais pas suffisamment pour savoir quand reculer, puis mon moteur a calé», a raconté l'Allemand.

 

J'ai vu les images :huh: Schumi dit qu'il n'a pas réussi a faire sa manoeuvre :ermm: j'ai vraiment pas l'impression c'est pas correct de sa part :angry:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adrianogol    0

Schumi» en dernière ligne !

 

«Schumi» en difficulté, du bluff !

 

«J'ai mon opinion sur la chose mais je ne vous la dirai pas ici», pestait Fernando Alonso samedi après-midi, évoquant l'arrêt de Michael Schumacher en plein virage à la fin des qualifications. La FIA n'a pas pris autant de précaution, rétrogradant la Ferrari de l'Allemand en dernière position sur la grille, officiellement pour avoir «délibérément arrêté sa voiture au milieu de la piste». Alonso partira finalement en pole

 

«Schumi» n'a pas tiré partie du bénéfice du doute, payant dans ce cas le prix d'une carrière jalonnée d'incidents douteux. «Après avoir étudié toutes les données, les commissaires n'ont pu trouver aucune raison justifiant un freinage aussi inutile, excessif et inhabituel à cet endroit du circuit et ne peuvent donc faire autrement que de conclure que le pilote a délibérément arrêté sa voiture sur la piste (...) alors qu'il détenait le meilleur temps», affirme la FIA.

 

Fisichella également sanctionné

Si Michael Schumacher nie toute volonté de nuire et plaide l'incident technique, nombreux étaient ceux dans le paddock qui se sont vite fait une idée définitive. Et parmi eux, le plus virulent était sans surprise Flavio Briatore, le directeur sportif de Renault. «Il se moque du monde, pestait l'Italien, ancien patron de Schumacher chez Benetton. Il a été sept fois champion du monde et il voudrait nous faire croire qu'il ne l'a pas fait exprès, c'est la quatrième dimension.... Le problème, c'est qu'on n'est pas dans Blanche Neige et les sept nains et que je trouve ça inadmissible.»

 

Parmi les pilotes de pointe, aucun ne prenait la défense de l'Allemand. «Je ne crois pas qu'il a réellement eu des problèmes», affirmait le Finlandais Kimi Räikkönen, qu'on ne peut pas accuser de chercher d'ordinaire la polémique. Renault ne peut pas crier victoire pour autant puisqu'elle a également été pénalisée via Giancarlo Fisichella. Cinquième temps des essais, l'Italien s'élancera en neuvième position, ses trois meilleurs tours ayant été annulés par la FIA pour avoir gêné la Red Bull-Cosworth de David Coulthard.

 

Bien fait pour lui comme l'a dit Flavio "Il a été sept fois champion du monde et il voudrait nous faire croire qu'il ne l'a pas fait exprès, c'est la quatrième dimension.... " :nazz:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Andrei    0

ALONSO GAGNE EN DEUX TEMPS

 

Parti en pole-position après que Michael Schumacher (Ferrari) a été rétrogradé au dernier rang sur la grille, Fernando Alonso (Renault) s'impose pour la première fois à Monaco et s'envole en tête du Championnat du monde.

 

 

Alonso dédidace sa victoire à Edouard Michelin

 

A Monaco, comme à Cannes un peu plus loin, la nuit compte autant que le jour. Alors que le soleil était tombé samedi soir sur la Principauté, la FIA annonçait une sanction rarissime : Michael Schumacher était rétrogradé de la première à la dernière position sur la grille de départ. Officiellement pour avoir «délibérément arrêté sa voiture au milieu de la piste» à la toute fin des qualifications, gênant Fernando Alonso. Sur un circuit aussi peu propice aux dépassements, cette décision avait valeur de blanc-seing pour l'Espagnol. Débarrassé du quintuple vainqueur du Grand Prix de Monaco, l'Espagnol a vécu «une course assez facile» selon Rémi Taffin, l'ingénieur moteur du champion du monde en titre, interrogé sur TF1.

 

Il semblait pourtant qu'Alonso avait eu fort à faire. La faute, confia-t-il, à «un problème de survirage et de motricité» sur son deuxième train de pneus, qui l'a «forcé à l'économiser». Le pilote d'Oviedo a alors vu revenir dans son aileron Kimi Räikkönen, passé en deuxième position après avoir dépassé Mark Webber dès le deuxième tour. La victoire allait se jouer lors de leur deuxième ravitaillement. Mais l'explosion du moteur de Webber au 48e tour obligeait les commissaires à lancer en piste la voiture de sécurité. Alonso et Räikkönen plongeaient au même moment dans les stands, le premier repartant logiquement en tête. En réagissant promptement, Renault venait d'assurer le succès de son pilote vedette, débarrassé qui plus est de la menace du Finlandais trois tours plus tard par l'explosion de son moteur Mercedes.

 

De son côté, Michael Schumacher avait opté pour une stratégie à un arrêt, autorisée par un départ des stands qui lui permettait d'être moins véloce en début de course. Agressif, aidé par les abandons de Webber, Räikkönen et Trulli (un temps troisième) et porté par cette tactique, l'Allemand termine finalement cinquième avec une fin de course torride où il a battu plusieurs fois le meilleur tour en course. Ce qui ne peut manquer de relancer la polémique. Le septuple champion du monde a été mis hors-jeu par la sanction de la FIA - qui a suscité l'accord de l'essentiel du paddock et semble justifiée soit dit en passant. Il compte désormais vingt-et-un point de retard sur Fernando Alonso. Quatre fois vainqueur et trois fois deuxième en sept courses, l'Espagnol s'avance vers le tire à un rythme de sénateur. Il a tenu à «dédicacer (sa) victoire à Edouard Michelin», décédé vendredi, alors que dans le même temps, Carlos Ghosn, le grand patron de Renault attribuait un «20/20» à son écurie.

 

 

LE CLASSEMENT

1. Fernando Alonso (ESP/Renault) en 1h43'43"116

2. Juan Pablo Montoya (COL/McLaren) à 14"567

3. David Coulthard (GBR/Red Bull) à 25"598

-----------------------------------

4. Rubens Barrichello (RE/Hondaà à 53"337

5. Michael Schumacher (ALL/Ferrari) à 53"830

6. Giancarlo Fisichella (ITA/Renault) à 1'02"072

7. Nick Heidfeld (ALL/BMW-Sauber) à 1 tour

8. Ralf Schumacher (ALL/Toyota) à 1 tour

...

16. Franck Montagny (FRA/Super Aguri) à 3 tours

 

 

Source: L'Equipe.

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

Partie réorganisée :nikel: Alonso va-t-il conserver son titre? Ou Michael Schumacher va-t-il contrarier le règne naissant de l'Espagnol de Renault? Les amateurs de Formule 1 se retrouvent dans ce topic avec, dès dimanche (18h45 sur TF1), le Grand Prix du Canada à suivre :nikel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chiheb    0

Partie réorganisée :nikel: Alonso va-t-il conserver son titre? Ou Michael Schumacher va-t-il contrarier le règne naissant de l'Espagnol de Renault? Les amateurs de Formule 1 se retrouvent dans ce topic avec, dès dimanche (18h45 sur TF1), le Grand Prix du Canada à suivre :nikel:

Première victoire d'Alonso au Canada ! :nikel:

le classement a l'arrivee :

1. F.Alonso

2. M.Schumacher

3. K.Raikkonen

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    30

Ras le bol de Alonso et des Renault. A quand un victoire de Raikonnen ou Schumi -_--_-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

C'est clair ça en devient chiant la F1!

 

Coup de gueule envers Montoya qui a envoyé mon protégé dans le décor :angry: Bien fait pour lui il a dû abandonner peu après aussi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    30

Résultats Gd-Prix du Canada:

 

1. F. Alonso: 10 pts

2. M. Schumacher: 8 pts

3. K. Raikkonen: 6 pts

4. G. Fisichella: 5 pts

5. F. Massa: 4 pts

6. J. Trulli: 3 pts

7. N. Heidfeld: 2 pts

8. D. Coulthard: 1 pt

 

Classement mondial des Pilotes:

 

1. F. Alonso: 84 pts

2. M. Schumacher: 59 pts

3. K. Raikkonen: 39 pts

4. G. Fisichela: 37 pts

5. F. Massa: 28 pts

6. J. Montoya: 26 pts

7. J. Button: 16 pts

8. R. Barrichello 13 pts

 

Classements mondial des Constructeurs:

1. Renault: 121 pts

2. Ferrari: 87 pts

3. McLaren Mercedes: 65 pts

4. Honda: 29 pts

5. BMW-Sauber: 19 pts

6. Toyota: 11 pts

7. Williams-Cosworth 10 pts

8. Red Bull Racing-Ferrari: 9 pts

 

 

Alonso possède 25 points d'avance sur Schumacher

Renault possède 34 points d'avance sur Ferrari

Modifié par Liri

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liri    30

Résultat Gd-Prix des Etas-Unis

 

1. M. Schumacher: 1h34'35''199

2. F. Massa: à 7''984

3. G. Fisichela: à 16''595

4. J. Trulli: 23''604

5. F. Alonso: 28''410

6. R. Barrichello: 36"516

7. D. Coulthard: à 1 tour

8. V. Liuzzi: à 1 tour

9. N. Rosberg: à 1 tour

A signaler que 7 voitures ont été sorties au 1er virage et que seul neuf voitures on ralliés la ligne d'arrivée

 

Classement mondial des Pilotes:

 

1. F. Alonso: 88 pts

2. M. Schaumacher: 69 pts

3. G. Fisichela: 43 pts

4. K. Raikkonen: 39 pts

5. F. Massa: 36 pts

6. J. Montoya: 26 pts

7. J. Button: 16 pts

-- R. Barrichello 16 pts

 

Classements mondial des Constructeurs:

 

1. Renault: 131 pts

2. Ferrari: 105 pts

3. McLaren Mercedes: 65 pts

4. Honda: 32 pts

5. BMW-Sauber: 19 pts

6. Toyota: 16 pts

7. Red-Bull Racing-Ferrari: 11 pts

8. Red Bull Racing-Ferrari: 9 pts

 

Alonso possède 19 pts d'avance sur Schumacher

Renalut possède 26 pts d'avance sur Ferrari

Modifié par Liri

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ambrogio    0

Forza Ferrari

 

Bien content de cette victoire de Michael Shumacher ainsi que la deuxième place de Felipe Massa B)

 

Allez il faut que Ferrari continue dans cette voix :wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
foot    0

McLaren : Montoya passe au Nascar

Rédaction Sport365

 

Juan Pablo Montoya a annoncé dimanche qu'il quitterait la Formule 1 pour le Nascar à la fin de la saison. Le pilote colombien de l'écurie McLaren-Mercedes défendra les couleurs de l'équipe Chip Ganassi.

 

La saison prochaine, Juan Pablo Montoya ne sera plus chez McLaren-Mercedes. Le pilote colombien ne pilotera pas non plus de monoplace dans le cadre du Championnat du Monde de Formule 1. Dimanche, il a déclaré qu'il quittait la F1 pour le championnat américain : le Nascar.

 

« Les gens, en me voyant passer de la Formule 1 à la Nascar doivent penser que je suis fou, mais moi je crois que c'est excitant et que ce sera le plus grand défi de ma carrière » a déclaré le Colombien.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

Un boucher de moins, bon vent Juan Pablo, tu nous manqueras pas :smile:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
foot    0

Super Aguri : Montagny remplacé

 

L'écurie de Formule 1 japonaise Super Aguri a annoncé mercredi que le pilote Sakon Yamamoto remplacera le Français Franck Montagny au volant de la seconde monoplace à l'issue du GP de France, disputé ce week-end.

 

Communiqué de Super Aguri

Franck Montagny pilotera pour l'équipe une fois encore en tant que second pilote lors du Grand Prix de France où Sakon Yamamoto restera dans son précieux rôle de troisième pilote lors des essais libres du vendredi. Sakon deviendra ensuite second pilote de Super Aguri à partir du Grand Prix d'Allemagne pour le lancement de la nouvelle monoplace SA06.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
foot    0

Red Bull: Coulthard bien parti pour rempiler

 

Selon le Salzburger Nachrichten, David Coulthard tiendrait la corde pour continuer l'aventure avec Red Bull en 2007. Alors que l'écurie autrichienne avait déclaré qu'elle ne conserverait qu'un seul de ses deux titulaires, il semblerait donc que le vétéran écossais de 35 ans ait pris une longueur d'avance sur son jeune coéquipier, Christian Klien. La presse britannique, elle, parle d'un contrat avoisinant les 3 millions d'euros. le fin mot de l'histoire devrait être connu avant la fin du mois de juillet...

 

F1- GP de France : Alonso veut reprendre la main

 

Alonso et Renault ont bien l'intention de se servir du 100e Grand Prix de France à Magny-Cours pour démontrer qu'ils sont les patrons du Championnat. Après la domination de Ferrari lors du dernier Grand Prix d'Indianapolis, il serait de toute façon utile au champion du monde en titre de reprendre la main.

 

Mais maintenant que Michael Schumacher a repris goût à la victoire et que son écurie semble avoir retrouvé toute sa confiance, il ne va pas être facile de convaincre le septuple champion du monde de reprendre un rôle secondaire.

 

Du côté d'Alonso dans tous les cas on joue la sérénité. «Il y a quelques virages rapides et vous avez besoin de traction: cela convient bien aux caractéristiques de la R26, ce devrait donc être un bon circuit pour nous et pour Michelin», a analysé le vainqueur de l'an dernier. Une confiance qui s'explique aussi par le fait que le pilote pourra compter sur l'évolution du moteur RS26. Son équipier Giancarlo Fisichella en avait bénéficié à Indianapolis et il avait pris la troisième place donc il y a manifestement des raisons de se réjouir pour l'Espagnol.

 

Schumacher veut refaire son retard

Pour le pilote allemand Michael Schumacher, la donne est différente. Certes il s'est imposé aux Etats-Unis, mais il se présente avec tout de même à Magny-Cours avec 19 points de retard sur son rival. «Il ne faut pas penser que cet écart disparaîtra rapidement. Il faut prendre un peu de recul lorsqu'on regarde la situation : j'ai terminé premier ou deuxième à l'issue des neuf premières courses et dans les huit qui restent, je pense que je serai en mesure de continuer à gagner et à augmenter mon avance» affirme l'Allemand.

 

L'espoir en revance n'est plus vraiment de mise du côté de McLaren-Mercedes. Kimi Raikkonen, deuxième la saison passée dans ce Grand Prix, a beaucoup de retard au classement et reste sur un abandon à Indianapolis. Mais le Finlandais garde de l'enthousiasme : «J'aime piloter ici, le circuit semble convenir à mon style et j'espère réussir une nouvelle bonne course cette année».

 

Le climat ne devrait pas non plus aider McLaren à réaliser une grande performance. Il faut en effet rappeler que le Colombien Juan Pablo Montoya ne sera pas présent sur la piste, puisque ses dirigeants ont jugé préférable qu'il ne termine pas la saison à la suite de sa décision de rejoindre le circuit NASCAR la saison prochaine. Pedro de la Rosa, troisième pilote, a pris sa place.

 

Petit événement pour le public français, puisqu'un pilote tricolore va participer au Grand Prix pour la première fois depuis Olivier Panis en 2004. Franck Montagny, au volant de sa Super Aguri, aura la chance de vivre sa dernière course, avec cette équipe, à domicile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nathy    2

foot, je répète une dernière fois: ne poste pas 2 articles à la suite dans la même minute (ou même heure), utilise le bouton EDITER et n'oublie pas de donner LES SOURCES DES ARTICLES!!! Tout ça tu dois le savoir, c'est écrit dans la Charte que tout membre se doit de lire en s'inscrivant! On est pas là pour répéter ça tout le temps! Dernier avertissement, les prochaines fois c'est +10%

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...