Aller au contenu
100anni

Mario Corso

Messages recommandés

100anni    0

Le 12 Juillet 1958, l'Inter se déplace à Côme pour le compte de la Coupe d'Italie; et dans le bus des joueurs figure pour la première fois un gamin qui n'a pas encore 17 ans, du nom de Mario Corso. L'Inter s'impose 3-0 et Corso marque le 2ème but. Il devient alors le plus jeune buteur de l'histoire du club, record qu'il détient encore à ce jour.

 

Petit à petit, il parvient à faire son trou et à prendre de plus en plus de temps de jeu à des joueurs comme Skoglund, Lorenzi, Angelillo ou Firmani et commence même à inscrire des buts décisifs comme le seul but de la 1/2 finale de Coupe d'Italie contre Venise (finale perdue contre la Juve).

 

[attachmentid=3518]

 

En 1960, après les départs de Lorenzi et de Skoglund, Corso devient titulaire à part entière et son entente avec Firmani fonctionne bien quand arrive le jeune Sandro Mazzola, avec qui il formera une paire décisive dans le palmarès de l'Inter.

 

Car si Corso et compagnie se démènent, il n'a toujours pas accroché la moindre ligne à son palmarès, mais cela ne saurait tarder, 3ème en 61, 2ème en 62, le pied gauche magique de Corso et ses coups-francs "en feuille morte", combiné au jeu en mouvement de Mazzola font des ravages en attaque, puis les automatismes avec des joueurs comme Suarez, Facchetti ou Jair font de l'Inter le champion 1963 avec 8 buts de Corso. L'Inter ne conserve pas le Scudetto mais remporte sa première Coupe d'Europe des Clubs Champions et dispute l'année suivante la Coupe Intercontinentale où il est décisif : défaite 1-0 à l'aller et victoire 2-0 au retour avec le 2ème but signé Corso, mais la différence de but ne compte pas à cette époque et comme les 2 équipes ont une victoire chacune, une belle est organisée. Belle remportée par l'Inter ... en prolongations 1-0 but de Corso à la 110ème.

 

[attachmentid=3520]

 

Cette année-là, l'Inter redevient champion d'Italie et d'Europe et Mario est encore décisif : 1/2 finale de la Coupe d'Europe, au match aller, Liverpool s'impose à Anfield 3-1. Les Nerazzurri doivent gagner par 3 buts d'écart à San Siro et c'est Corso qui ouvre la marque dés la 8ème minute sur coup-franc et lance son équipe sur la voie du succès (3-0 et qualification pour la finale).

 

L'année suivante, l'Inter garde la Coupe Intercontinentale et le Scudetto puis l'Inter n'arrivera plus à remporter de trophée, échouant en 1/2 finale de Coupe d'Europe en 1966 et en finale en 1967 mais les qualités de dribbleur, passeur, buteur décisif et le jeu spectaculaire de Corso font toujours rêver les tifosi.

 

[attachmentid=3521]

 

L'Inter accroche un nouveau Scudetto en 1971, le 4ème pour Corso, qui part en 1973 au Genoa, après une nouvelle défaite en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1972 face à l'Ajax Amsterdam 2-0.

 

Il fait aujourd'hui partie de l'encadrement technique de l'Inter en tant qu'observateur et recruteur, après en avoir été le coach pendant une grande partie de la saison 1985/1986 où il amènera le club en 1/2 finale de la Coupe UEFA.

 

Bilan à l'Inter : 16 saisons, 502 matches pour 94 buts (en tant que milieu gauche), 4 Scudetti, 2 Coupes d'Europe des Clubs Champions, 2 Coupes Intercontinentales.

 

Il jouera également à 23 reprises en équipe nationale, marquant 4 buts.

 

 

post-5557-1209745674.jpg

post-5557-1209745766.jpg

post-5557-1209745889.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bashaa    0

Merci pour la biographie de ce joueur que je connaissais finalement très peu. :smile:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wannou    0

Trés belle bio merci, pour ce trés grand sous nos couleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierrO_o    2

Le nom me dit quelque chose mais je dois confondre avec un personnage de film ^^'.

Je ne connaissais pas ce joueur comme certaines figures plus connues mais a en voir sa carrière et ses qualités, super joueur :nikel:

Il a apporté beaucoup a l'Inter quitte a en voir son football dans le post mais également le palmarès qui pour les grands trophés a été déterminant. Ravi qu'il soit encore de l'Inter via le staff :smile: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ODDO    0

Je crois que c'est toujours le gaucher le plus efficace et le plus élégant du football international.

il faut aussi parler de son allure et de son rythme sur le terrain tantôt lent, tantôt rapide à dérouter toujours l'adversaire et bien sur le ballon toujours collé au pied gauche.

Et les coups francs quelle magie

Avant Michel PLATINI il y a eu Mario CORSO Merci monsieur de nous avoir donner tant de joie à vous regarder jouer.

( s'il existe des images d'archives de ce joueur sur un site internet merci de me le communiquer. )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez commenter maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...