Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Classement

  1. Samus

    Samus

    Staff


    • Points

      76

    • Compteur de contenus

      20 548


  2. alex_j

    alex_j

    Staff


    • Points

      51

    • Compteur de contenus

      5 340


  3. Nerazzuro_MGS

    Nerazzuro_MGS

    Capitaine


    • Points

      35

    • Compteur de contenus

      10 277


  4. Sylar

    Sylar

    Tifosi


    • Points

      34

    • Compteur de contenus

      2 256


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 01/05/2021 dans toutes les zones

  1. @alex_j on nous suit @Trent_FCI @Oxyred @Damien @gladis32 @Samus @KarimGipuzcoa VID_20210501_200752504.mp4
    14 points
  2. 12 points
  3. Mais si tu sais la Belgique: La nourriture bio Les philosophes Et De Bruyne
    9 points
  4. ON VA ETRE CHAMPION !!! @Momo_Goku @Megabass @FabioLuca
    7 points
  5. Mes bien chers frères...:
    7 points
  6. Simy on dirait pas CJ dans GTA San Andreas ?
    7 points
  7. Dans une interview accordée à la chaîne Sky Sport Italia après la fin du match, Antonio Conte a admis qu'il avait souligné l'importance de la victoire pour mettre fin à neuf ans de domination de la Juventus en Serie A. "Ce titre est le résultat de la croissance constante de l'équipe, non seulement d'un point de vue technique mais aussi de leur mentalité de travail d'équipe. Ceux qui jouent et ceux qui sont sur le banc et qui étaient moins impliqués ont tous créé quelque chose de solide les uns avec les autres. C'est l'importance de faire quelque chose d'extraordinaire en s'inscrivant dans les livres d'histoire de l'Inter." "Nous détruisons un empire qui durait depuis neuf ans. Ces gars méritent tout le mérite." L'importance de la victoire dans l'ordre. "Il y a eu un processus de croissance. J'ai expliqué lors de ma conférence de presse qu'il fallait suivre un chemin pour gagner. Il faut se sacrifier pour pouvoir faire quelque chose d'extraordinaire. Tout le monde n'y parvient pas, mais j'ai trouvé un groupe de gars qui ont tous avancé ensemble. Nous partagions un rêve, l'envie de faire quelque chose d'important en étant dans les livres d'histoire de l'Inter." "Pour entrer dans l'histoire, il faut gagner et ces gars ne sont qu'à un pas. Je suis content de les avoir convaincus mais ce n'était pas nécessaire, j'ai trouvé une grande volonté." Sur ses titres nationaux avec la Juve et l'Inter. "Ce sont deux situations de grande difficulté. Je suis arrivé à la Juve après une promotion avec Sienne et la Juve avait terminé septième. Il n'y avait pas de vision, j'ai eu de la chance car j'ai trouvé du soutien et nous avons réussi à réaliser quelque chose de merveilleux. Nous avons commencé comme les outsiders, mais nous avons vaincu le Milan et une équipe de l'Inter qui avait remporté le triplé." "Avec l'Inter, j'ai fait le choix le plus difficile, beaucoup se seraient enfuis mais je me suis remis en question. Je reste fan de toutes les équipes que j'ai coachées mais ma priorité est l'équipe dont je représente les couleurs. Ce n'était pas facile d'entrer dans le cœur des fans de l'Inter et je ne sais pas si j'ai complètement réussi, mais j'ai toujours tout donné, comme je l'ai fait pour toutes mes équipes. Cette fois, je me suis impliqué de manière importante." Sur les affirmations selon lesquelles il souhaitait apporter des changements radicaux à la culture du club en dehors du terrain. "Je veux mettre des points sur les I. Quelqu'un a dit que je voulais changer l'hymne de l'Inter. C'est faux à 200%. C'est un bon hymne aux oreilles et quelqu'un a utilisé la blague d'être moins fou parce que je suis convaincu que les équipes gagnantes ont de la stabilité. Cela m'a dérangé, j'ai du respect pour l'histoire de chaque club dans lequel je travaille. Je suis entré dans un nouveau monde, cela n'a pas été et ne sera pas facile car il y a tellement de dynamiques. Je vois qu'à la moindre occasion, les gens essaient toujours d'être négatifs. Au lieu de cela, ils devraient toujours être positifs et plus solidaires." Conte donnera du temps à ses joueurs et les a encouragés à rester avec leurs familles. "Après le match contre le Hellas, j'avais garanti un jour de congé, et aujourd'hui en cas de victoire, j'ai dit que je donnerais du temps libre aux joueurs. Nous ne nous rencontrerons pas, je préfère qu'ils restent avec leurs familles. Nous regarderons les matchs à domicile avec nos familles, même si je ne veux pas que nous dépendions des autres puisque nous avons une grande avance. Ce qui se passera demain est relatif, mais nous ne demandons rien à personne. Il n'y en aura pas besoin."
    6 points
  8. L'Inter devra résister à l'intérêt de Chelsea pour Romelu Lukaku cet été, selon les médias anglais. Effet, The Sun affirme que Thomas Tuchel préparait une enveloppe de plus de 100 millions d'euros pour signer à l'attaquant, après avoir renoncé au transfert de Erling Haaland du Borussia Dortmund. Lukaku est considéré comme l’objectif «le plus réalisable» pour les Blues, qui intensifiera bientôt ses plans pour le ramener à Londres. Le joueur de 27 ans est à son apogée avec l'Inter, et le club londonien pense qu'il serait assez fort mentalement pour mener leur attaque la saison prochaine. Chelsea veut un joueur d'expérience dans l'élite de l'Angleterre et Lukaku remplit les critères, avec ses aventures du coté de Manchester United, d'Everton et de West Bromwich Albion. Tuchel n'est pas encore convaincu par Timo Werner, l'ancien attaquant du RB Leipzig, qui continue de manquer des occasions dans des moments clés, comme mardi contre le Real Madrid en demi-finale de l'UEFA Champions League. Un reportage dans les médias italiens ce matin a déclaré que l'Inter ne prévoyait de vendre aucun de ses joueurs clés cet été, malgré les difficultés financières du club. ®Oxyred – Internazionale.fr
    6 points
  9. Un point. Un point. 11 ans après.
    6 points
  10. Perisic, je l'ai déjà dit mais il me surprend positivement. Pas sur le plan sportif mais sur le plan de l'application et de l'implication quand même. Il est pas revenu du Bayern les mains dans les poches.
    6 points
  11. Dans le journal Leggo, Riccardo Ferri, ancien grand défenseur de l'Inter et de l'équipe nationale, donne son interprétation du désormais presque-Scudetto des Nerazzurri, qui arrivera Dimanche en cas de succès contre Crotone et si l'Atalanta ne gagne pas contre Sassuolo. Quel est le goût de ce titre pour lequel ce n'est plus qu'une question de temps? "C'est le résultat d'un projet précis et bien défini qui n'a pas seulement commencé avec la venue d'Antonio Conte. En prenant un peu de recul, je dirais quand Beppe Marotta est venu. Disons que si Conte a élevé la barre dans le vestiaire, Marotta l'a levée dans le bureau. Deux personnes professionnelles et ambitieuses, désireuses d'obtenir des résultats importants. L'année dernière, il y eut la finale de la Ligue Europa et la deuxième place en Serie A. Cette année, l'équipe en ressort encore plus avec ses caractéristiques: un grand sentiment d'appartenance, de solidité, d'envie de se battre pour elle jusqu'au bout." Quel était le principal mérite de Conte? "La grande capacité à continuer son travail malgré la pression et les critiques, qui furent très nombreuses cette année. Puis l'attention à tous les détails, pendant la semaine et pendant le match." Mais est-il vrai que cette Inter gagnante mais pas belle? "La beauté et le charme d'une équipe peuvent être vus sous différents angles. Dans certaines situations, l'Inter a été concrète pour moi, dans d'autres cynique, dans d'autres encore, souffrante mais toujours solide. Mais je la voyais aussi belle, même si la beauté est subjective." Trouvez-vous des similitudes avec l'Inter de 1988-1989? "Il est difficile de faire des comparaisons entre les joueurs et les équipes. Mais à l'Inter, surtout dans cette deuxième partie de saison, j'ai vu la même attitude, le même esprit d'appartenance, la même volonté de renverser l'action et d'imposer son identité que celle de l'Inter de Giovanni Trapattoni." Comment voyez-vous le combat serré pour la qualification pour la Ligue des champions? "Tout d’abord, je voudrais dire que c’était et reste un championnat fascinant, malgré l’absence du public. Pour la Ligue des champions, ce sera un combat avec une photo au finish. A mon avis, les deux premières positions sont déjà définies, avec l'Inter première et l'Atalanta second. Les deux autres places seront jouées par Naples, la Juventus et Milan, avec l'affrontement direct entre les bianconeri et les rossoneri qui en dira long." Comment commentez-vous les difficultés de la Juve? "Elle a fait beaucoup d'efforts pour imposer son propre jeu, pendant longtemps basé essentiellement sur les exploits de Cristiano Ronaldo. Elle a eu des difficultés en défense et au milieu de terrain. Puis elle a souffert de l'absence de Dybala et du manque d'alternatives à Morata." Et ceux du Milan? "Il a eu une baisse sur le plan physique, mais aussi sur le plan mental quand il a perdu l'objectif du championnat. Ne pas pouvoir jouer jusqu'à la fin quelque chose qui aurait rendu sa saison magnifique, a pesé. Et puis les absences ont influencé, notamment celle d'Ibrahimovic."
    6 points
  12. Il n est pas question de le laisser partir. J espère que la direction saura le retenir. Même 100 millions + Giroud c est niet. Il faut se renforcer, pas se faire dépouiller. Chelsea devrait rester sur Haaland.
    6 points
  13. Ce soir j'ai senti venant de la cuisine une douce odeur de scudetto.
    5 points
  14. @Trent_FCI A^rès on aprle mais je suis vraiment entrain d'essayer de voir s je peux choper cette chaîne Eleven à la place de BeinSports, parce que chaque fois que j'entends Génin j'ai des boutons.
    5 points
  15. Hey, les gars finis la rigolade. Après avoir conclu son contrat de nous faire gagner le scudetto, mon marabout demande quelle est la cible suivante. Nous avons verrouillé l'Atalanta en deuxième place, qui pour la troisième et la quatrième place? Pour sortir le Milan et la Juventus au profit de la Lazio et le Napoli, il demande un sacrifice en plus. Genre un ticket resto.
    5 points
  16. Tout en jeûnant, le malade mentale
    5 points
  17. Le coach de crotone et cette acteur écossais ont un air .
    5 points
  18. Selon les médias italiens, l'Inter n'envisage de vendre aucun joueur clé cet été L’idée des Nerazzurri est de garder la main sur Romelu Lukaku, Lautaro Martinez, Nicolo Barella, Achraf Hakimi et Alessandro Bastoni, peut-on lire dans l’édition imprimée de Gazzetta dello Sport. L'Inter examinerait ses options concernant ses autres joueurs, le club sachant qu'il devra financer les signatures en vendant d'abord les joueurs. Ils devront également réduire leur masse salariale pendant le mercato, et finaliser les prolongations de contrats en cours de discussion. Les plans du mercato de l'Inter sont l'une des quatre préoccupations auxquelles Steven Zhang est confronté maintenant qu'il est de retour à Milan. Une autre consiste à régler les problèmes économiques du club, mais Zhang est bien parti pour le faire car il trie les derniers détails de l’accord de prêt de 250 millions d’euros à convenir avec Bain Capital. Les projets de stade de l'Inter avec l'AC Milan sont un troisième problème sur la liste de Zhang, le rapport indiquant que les deux clubs estimaient avoir fait tout le nécessaire pour commencer le projet avec le conseil de Milan. Zhang pourrait bien rencontrer le maire de la ville Giuseppe Sala à la fin de la saison pour tenter de résoudre l'impasse créée ces dernières semaines. L'Inter espère également assurer le titre de Serie A à Zhang maintenant qu'il est de retour, après avoir trouvé une équipe très différente de celle qu'il a quittée il y a six mois. ®Oxyred – Internazionale.fr
    5 points
  19. Tu l'as foirée en beauté mais j'apprécie l'effort.
    5 points
  20. Dans une interview accordée à la chaîne Sky Sport Italia avant le match de l'Inter contre Crotone au Stadio Ezio Scida, Marotta a affirmé qu'il cherchait à entamer une période de succès avec l'Inter. "Je suis arrivé ici, à l'Inter, après avoir parlé avec Steven Zhang et je veux commencer une période de domination de l'Inter. L'année dernière, nous avons atteint la finale de la Ligue Europa, ce serait bien de continuer cela et même avec les difficultés, telles que la réduction des revenus liés au COVID-19." "Même à la Juve, Antonio Conte nous a donné, à nous et aux propriétaires, tout son soutien. Aujourd'hui, nous nous trouvons dans la même situation. Conte a pu améliorer l'équipe disponible. Nous sommes proches de la victoire, il y a la bonne pression et la bonne motivation pour nous faire franchir la ligne. Le sentiment est positif, mais nous n'avons encore rien réalisé. Il est juste d'affronter ce test aussi, qui semble facile mais Crotone aura de la motivation. Nous devons jouer un jeu déterminé pour obtenir un résultat positif." "Tout d'abord, Steven a profité de cette apparente tranquillité post-COVID-19 pour vivre la fin de saison avec nous et parler de l'avenir au bon moment. Aujourd'hui, nous nous concentrons sur la fin de la saison, mais il a trouvé un groupe compact grâce au travail de l'entraîneur qui a mis l'accent sur la cohésion du groupe." "Nous avons des professionnels sérieux, nous n'avons eu aucun problème. Conte a un style de leadership très fort et tout le monde a suivi l'entraîneur. Toute pomme pourrie aurait été isolée par le groupe avant même que l'entraîneur ne le fasse. Cette équipe a montré un sentiment d'appartenance et d'attachement au maillot. Peu d'entre eux ont remporté des titres et cela ajoute de la pression, mais aussi une motivation pour atteindre une étape importante qu'ils ne s'attendaient pas à atteindre si tôt." "Il y a des joueurs qui se développent plus lentement. Nicolo Barella a rejoint immédiatement, Sensi a également eu des problèmes physiques qui ont affecté sa cohérence. Mais l'Inter parie sur lui, il est jeune et avec Barella et Alessandro Bastoni, il représente l'avenir de l'équipe."
    4 points
  21. @tibou55 Mea culpa, je suis pas un puriste, moi j'aime les frites surgelées de chez Lidl avec du ketchup Amora, je suis pas difficile.
    4 points
  22. C'est quoi cette merde de patates massacrées et cuites à l'espagnole...
    4 points
  23. Et ça leur a servit à rien, regarde ou ils sont , dans un trou à rat qu’est leur place. Si la juve est dehors moi je te ferais un WesternUnion !
    4 points
  24. @Victor "Antony" Newman "Une petite mine d'or..." "Très professionnel"... Faut juste pas qu'ils aillent sur le topic FC Inter Girls
    4 points
  25. Les amis, mes frères, Mangez léger ce soir et allez vous coucher tôt car demain on peut festoyer sévère et faire une insomnie
    4 points
  26. Fut un temps, Paolo nous sortait "Casemiro sera Interiste, sauf surprise...", et bah, cette s**** de surprise on l'a loupé !
    4 points
  27. Eriksen comme un symbole, ça fait plaisir.
    4 points
  28. Punaise ils ont décollé ! Alitalia qui sert parfaitement Royal Air Maroc.
    4 points
  29. Quand tu penses qu'on a qu'un seul vrai DC en backup (Ranocchia), et certains espèrent une grande campagne de C1 l'année prochaine 4 milieux potables pour 3 poste, 1 vrai piston pour 2 postes, 2 attaquants pour 2 postes, c'est quoi ce délire
    4 points
  30. Sur ce genre de match contre Crotone ça me dérange pas, tu fais souffler les titu et tu fais jouer coiffeurs et jeunes, tu laisse partir les 3 pts avec notre avance tu peut te le permettre. En plus tu repose beaucoup pour des matchs plus importants pour la suite, là on se crève jusqu’au bout….on va le payer c’est certain….
    4 points
  31. Pour être honnête je préférerais qu'on gagne ce Scudetto sur le terrain la semaine prochaine plutôt que devant la télé demain.
    3 points
  32. Et encore, t'es pas au courant de tout. @Samus, @IIG et @Trent_FCI pourraient te raconter
    3 points
  33. Eriksen c'est tellement un "remplaçant" de luxe j'ai envie de l'appeler Christian Dior
    3 points
  34. 58 de pointure et il la loupe
    3 points
  35. J'entends ta requête et je relance avec Barella - Brozovic - SMS.
    3 points
  36. @Samus : t'as vu Top 5? T'as vu sa déviation? T'as vu hein? Voila le top niveau! Non mais
    3 points
  37. Eriksen qui va nous donner le titre !! c'est beau !!
    3 points
  38. C'est bon, on a gagné.
    3 points
  39. Quelle rencontre entre le 1er et le 20ème de Serie A. Je me coupe les ongles en même temps et c'est plus palpitant.
    3 points
  40. Il a encore sorti Lautaro au lieu de Lukaku Passe droit FC.
    3 points
  41. C'est pour ça que Conte souhaite "étoffer" l'équipe. On fait beaucoup de trads sur ce thème Avec cette équipe, passer les phases de C1 à l'aise? Je ne parierai pas ma tête
    3 points
  42. Je suis Top 5, je sais même pas courir tout droit. Je suis pisté par le Barca, je rate mes contrôles. Je suis une légende du football chilien, je sais que faire la toupie. Attaque Da Scudetto. ------------------------- Darmian va marquer j'espère
    3 points
  43. Ah cool c'est pour bientôt alors! bah j'suis pas sur mais jcrois pouvoir renforcer ma team avec la TOTS eredivisie
    3 points
  44. Tuchel n'est pas encore convaincu par Timo Werner, l'ancien attaquant du RB Leipzig, qui continue de manquer des occasions dans des moments clés Ça leur apprendra de claquer des millions (+50 millions) sur un joueur qui n’a fait qu’une seule grande saison , en plus en Bundesliga... et dire que c’était une suggestion de notre club en cas de départ de Lautaro au Barça lorsque ça chauffait l’an passé. quel flop intergalactique ça aurait été . Bidone d’oro À la Gabigol
    3 points
  45. Dan Cancian a publié le texte suivant "Trapattoni and Conte – Student like teacher" sur gentlemanultra.com le 27 Avril 2021. Il compare le destin de Conte avec celui de Trapattoni. À moins d'un renversement de situation, l'attente de 11 ans de l'Inter pour un Scudetto prendra fin à un moment donné au mois de Mai. Rien ne peut jamais être tenu pour acquis en ce qui concerne l'Inter mais il faudrait un effondrement monumental des Nerazzurri pour laisser passer le Scudetto. L'importance d'un 19e titre de champion pour l'Inter irait bien au-delà de la fin d'une course stérile qui n'a livré qu'une Coppa Italia au cours de la dernière décennie. Non seulement cela mettrait fin à l'emprise de neuf ans de la Juventus sur la Serie A, mais il serait livré par Antonio Conte, l'homme qui a lancé la domination des Bianconeri au cours des 10 dernières années. L'Inter, et dans une certaine mesure la Juventus, ont déjà été ici. En 1989, les Nerazzurri ont tout balayé sur leur passage et battu des records à un rythme de fous en route vers leur premier Scudetto en neuf ans. L'Inter a remporté 58 sur les 68 points disponibles, un record en Serie A pour des victoires à deux points, et a terminé le travail avec cinq matchs à jouer, alors que Giovanni Trapattoni a livré le titre tant désiré par Ernesto Pellegrini depuis qu'il été nommé courant l'été 1986. Comme Conte le ferait trois décennies plus tard, Trapattoni est arrivé au Meazza avec un palmarès scintillant mais un lourd bagage aux yeux de certains fans de l'Inter. Un pilier de l'équipe du Milan AC qui a remporté deux titres de Serie A et deux Coupes d'Europe dans les années 1960, au cours d'une décennie chargée de trophées alors que Trapattoni, entraîneur de la Juventus, a conduit la Vieille Dame à six Scudetti, une Coupe UEFA, une Coupe des vainqueurs de coupe, et le tout premier triomphe du club en Coupe d'Europe, bien que éclipsé par la tragédie du Heysel. Conte n'avait pas de connexion avec le Milan, mais ses liens avec la Juventus étaient sans doute encore plus profonds que ceux de Trapattoni. En 13 saisons avec les Bianconeri en tant que joueur, Conte a remporté cinq titres de champion, dont la fameuse saison 1997-1998 lorsque la Juventus a évincé l'Inter de titre à cause d'une décision d'arbitrage très litigieuse, une Coupe UEFA et cinq autres trophées nationaux. Il faisait également partie de l'équipe qui a atteint la finale de la Ligue des champions trois fois de suite, s'imposant en 1996 contre l'Ajax aux tirs au but mais perdant face au Borussia Dortmund et au Real Madrid les deux années suivantes. Lorsqu'il est revenu à la Juventus en tant qu'entraîneur en 2011, Conte a repris une équipe qui avait terminé septième au cours des deux saisons précédentes et a immédiatement rétabli la Juventus en tant que force dominante en Italie, remportant trois Scudetti consécutifs. Cela aurait pu être une histoire très différente sans Trapattoni, qui avait signé Conte de Lecce lors de son deuxième passage à la Juventus en 1991 et convaincu le jeune milieu de terrain de rester quand il se sentait dépassé par le défi de faire ses preuves dans un environnement étranger . "Si Trapattoni n'avait pas été là, je ne sais pas si je serais resté à la Juventus", se souvient Conte plus tard. Avec Marcello Lippi, qui a succédé à Trapattoni à la Juventus, peu de managers ont eu autant d'impact sur Conte qu'un joueur. Incidemment, le trio a managé l'Italie, la Juventus et l'Inter. Le passage de Lippi à Milan, cependant, a été un échec absolu et il a été limogé au début de sa deuxième saison. Bien que Conte et Trapattoni diffèrent en termes de personnalité, il n'est pas tout à fait surprenant de voir que les équipes du premier cité sont construites sur certains des mêmes principes qui constituaient le noyau des groupes les plus réussis du deuxième. Un style de football souvent jugé trop pragmatique par les observateurs, Fabio Capello et l'ancien attaquant italien Antonio Cassano ont tous deux critiqué l'approche réactive de l'Inter cette saison, ce dernier allant jusqu'à suggérer que s'il était un joueur sous Conte, il demanderait au président de le renvoyer, et cela repose sur une défense solide comme le roc. La Juventus a terminé avec la meilleure défense chaque saison lors des trois titres sous Conte, tandis que les équipes de Trapattoni se sont vantées de la défense la plus parcimonieuse de la ligue dans cinq de ses sept campagnes gagnantes au Scudetto. Cette solidité défensive a été cruciale dans l'Inter cette saison, les Nerazzurri n'ayant concédé que six buts au cours des 16 derniers matchs après avoir accordé 23 buts au cours des 17 premiers matchs de la saison. Le titre de l'Inter sous Trapattoni en 1988-89 a été construit sur une base similaire, les Nerazzurri ayant concédé 19 buts en 34 matchs, à une moyenne de 0,5 but par match, le record défensif actuel de l'Inter extrapolé sur 38 matchs leur donnerait une estimation de concéder 0,8 but par match, une amélioration étonnante pour une équipe qui a concédé 35 en 30 matchs l'année précédente. À l'autre bout du terrain, les versions de Trapattoni et de Conte pour l'Inter sont tout aussi impressionnantes. Sous le premier, les Nerazzurri ont terminé avec le meilleur bilan offensif de la Serie A, pilant 67 buts en 34 matchs à une moyenne de 1,97 buts par match, alors qu'Aldo Serena a été couronné meilleur buteur de la ligue avec 22 buts et Ramon Diaz en a ajouté 12 autres. L'Inter a déjà éclipsé ce total cette saison, marquant 72 buts en 33 matchs, faisant de son attaque la troisième plus prolifique de la Serie A derrière l'Atalanta et Naples. Avec 21 buts, Romelu Lukaku concurrence Cristiano Ronaldo dans la course au Capocanniere award, tandis que Lautaro Martinez a contribué à 15 buts. Hormis Robert Lewandowski et Thomas Muller, Lukaku et Martinez sont le duo offensif le plus prolifique des cinq meilleures ligues européennes. Peut-être plus que tout autre joueur, Lukaku a incarné la renaissance de l'Inter sous Conte. Le Belge est arrivé au Meazza pour un transfert record de 66,6 M£ de Manchester United à l'été 2019 et n'a pas perdu de temps pour s'imposer comme le talisman offensif de l'Inter, récompensant la foi de Conte et prouvant que les sceptiques avaient tort après deux saisons à Old Trafford caractérisées par plus de bas que de hauts. Lukaku a justifié son salaire élevé, comme l'ont fait plusieurs autres signatures de Conte, de Nicolo Barella à Stefano Sensi, Achraf Hakimi et, bien qu'après un départ lent, Christian Eriksen. La frénésie de dépenses de Conte a été une source de débats sans fin depuis son arrivée à l'Inter. Selon les données de Transfermarkt , le club a dépensé 261,3 M£ pour les joueurs au cours des deux dernières saisons, récupérant 133,9 M£. Les partisans de Conte pointent vers le classement et affirment que les dépenses étaient justifiées par la nécessité de refondre complètement une équipe qui avait perdu son chemin. Les détracteurs, quant à eux, pensent que l'Inter a joué trop vite et trop lâche avec son bilan, le Jiangsu FC, le club de Super League chinoise appartenant à Suning Holdings, la société qui contrôle l'Inter, s'est effondré le mois dernier. Quel que soit l'impact à long terme de la frénésie de ces dépenses, pour le moment, l'investissement devrait porter ses fruits pour l'Inter, tout comme il l'a fait il y a plus de trois décennies lorsque, désespéré de combler l'écart avec le Milan et le Napoli, Pellegrini a desserré les cordons de la bourse. En termes de dépenses, les deux premiers étés de Trapattoni étaient un monde loin de celui de Conte, à tel point qu'en écrivant sur La Repubblica en 1986, le légendaire journaliste italien Gianni Mura a décrit Trapattoni comme "de loin le meilleur des signatures de l'Inter". Alors que les arrivées de Matthaus, Brehme, Diaz et Berti ont fait de l'Inter un mastodonte imparable en Italie, il y avait peu de joie à trouver au-delà des frontières du pays. Éliminée en quarts de finale lors de la première année à la tête de Trapattoni, en 1989, l'Inter a été éliminée de la Coupe UEFA au troisième tour pour la deuxième saison consécutive, perdant à cause de la règle des buts l'extérieur contre le Bayern Munich après avoir gaspillé une avance de 2-0 après la première manche à Munich (0-2, 3-1). Trapattoni allait finalement remettre un trophée européen, remportant la Coupe UEFA en 1991, avant de revenir à la Juventus la saison suivante. Les deux premières saisons de Conte ont également été décevantes du point de vue du football européen, l'Inter cédant un but d'avance pour perdre la finale de la Ligue Europa la saison dernière contre Séville et terminant dernière de son groupe de la Ligue des champions cette saison. Un retour en C1 est quasiment garanti, mais avant de se tourner vers l'Europe, l'Inter et Conte devront terminer le travail en Italie. "Je suis pour les défis et l'Inter est le plus difficile de ma carrière", a déclaré Conte au journal italien Il Corriere della Sera plus tôt cette année. Il est à quelques matchs de la conquérir.
    3 points
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00