Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Classement

  1. Zamorano31

    Zamorano31

    Tifosi


    • Points

      25

    • Compteur de contenus

      800


  2. Nerazzuro_MGS

    Nerazzuro_MGS

    Capitaine


    • Points

      25

    • Compteur de contenus

      11 982


  3. Victor "Antony" Newman

    • Points

      20

    • Compteur de contenus

      34 413


  4. Trent_FCI

    Trent_FCI

    Staff


    • Points

      20

    • Compteur de contenus

      13 345


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 22/09/2021 dans toutes les zones

  1. La victoire d'hier elle est signée Handanovic.
    7 points
  2. Entièrement d’accord avec le mister. J’ajouterai même que les joueurs sont restés calme malgré la tempête de la 1ère mi-temps. Toujours les meme constatations le banc est vraiment pas folichon et le milieu ne peut pas tenir avec juste Barella et Brozo. Un mot sur De Vrij, moins impérial sur ce début de saison pour pas dire fébrile et par contre faut empêcher Bastoni d’aller en Nazionale, Chielini commence à lui déteindre dessus avec ses coups de putes (la faute grossière suivie du rouge pour la victime = masterclass, honteuse mais masterclass)
    7 points
  3. Réédition Fiorentina-Inter Ce fut un match difficile. Très difficile. Un déplacement à Artemio-Franchi est TOUJOURS difficile, mais on repart avec les 3 points, et ce sont 3 points extrêmement importants. En face la Fiorentina nous a mangé dans l'intensité et dans l'envie, mais aussi dans la justesse. Quand en face Gonzalez se transforme en Garrincha, Duncan en Seedorf et Torreira en Zizou, ce n'est pas facile. Nos joueurs paraissaient presque endormis par moment (coucou Hakan). Mais voilà, une Pazza Inter comme on l'aime a repris le dessus face à une Fiorentina qui a payé cash l'excessive dépense d'énergie de la 1ère période (un peu comme nous contre le Real). Bulletin du match : Handa (6.5) : Gros match de Samir qui a réalisé de nombreuses bonnes parades en 1ère période et qui nous a maintenu à flot. Škriniar (7.5) : il n'y a plus de mots pour définir Milan. La dernière fois je louais ses projections vers l'avant, là je souligne son incroyable sérénité à la relance et dans la conservation. Il y a quelque chose que j'ai remarqué, quand il reçoit une passe vers notre poteau de corner droit, il a cette faculté a obtenir des fautes ou a s'en sortir de manière remarquable et ça, j'apprécie. Mais oui encore un très gros match de sa part. De Vrij (5) : Pas toujours safe à la relance, il se fait manger par Vlahovic en 1ère. Match difficile pour notre Stefan. Bastoni (6) : Il n'a pas réalisé son plus beau match mais il fut quand même solide. Et évidemment petit plus pour le pétage de cable de Gonzalez Brozović (5.5) : Un peu endormi par moment en 1ère, il s'est bien ressaisi et réalise une bonne 2ème période, et cela s'est ressenti dans le jeu. Hakan (4) : Il mériterait presque 3 vu son match absolument fantomatique. Il tire bien le corner du 2-1 et se bat bien sur la fin de la 2nd. Depuis le Genoa c'est compliqué; on en attend a priori plus de notre milieu de terrain titulaire. Barella (6) : Le meilleur joueur peut-être en 1ère période (avec Škriniar). Il contribue a 1 but par match depuis le début de saison. Inzaghi a bien fait de le sortir, il semblait bouilli. Darmian (5.5) : Totalement absent offensivement pendant tous son match, il marque le but tant attendu qui remet l'Inter sur de bons rails. Il n'a pas l'étoffe d'un titulaire. Perisić (5.5) : Toujours son vieux dribble extérieur du pied et ses vieux passements mais physiquement très présent. Un des meilleurs dans la dépense d'énergie. Lautaro (5.5) : Pas extraordinaire, trop impulsif mais quand même auteur de quelques mouvements intéressants. Peu mieux faire. Dzeko (6) : Toujours aussi lent au démarrage mais sa qualité de conservation fait du bien. Il marque le but du 2-1 quand il doit sortir. Vers la 55', les 2 sortants ont marqué. Intéressants quand même. Sanchez (6.5) : Il apporte vraiment quelque chose en plus quand il rentre, une créativité unique dans l'effectif. Dommage pour l'action sur la relance ratée de Dragowski, il peut mieux faire. Son point faible reste la finition. Dumfries (6.5) : Une vraie bonne entrée. Dans l'apport offensif il est à des années lumières de Darmian et ça s'est ressenti dès la 1ère minute après son entrée. Il avale les Km avec ses longues enjambées, il doit être titulaire tous les jours. Peut être encore un peut hésitant à tenter par moment, un but le libérera complètement. Vecino (5) : / Gagliardini (5.5) : + 0.5 pour la passe décisive. / Dimarco (5) : / Tops : Handanovic, Škriniar, Dumfries Flops : De Vrij, Hakan et Darmian si on enlève son but. Forza Inter Amala
    6 points
  4. Victoire très importante, en plus contre un concurrent direct ! Da Sc...Serie A !
    5 points
  5. Première victoire de la juve dans la course au maintien Je sent que Milan peut se faire avoir... Je le sent !
    5 points
  6. @Jazzisur le carton jaune qu'il prend injustement regarde le comment il écarte Barella du bras quand il va parler à l'arbitre ce gars pue le leadership c'est tellement naturel chez lui...Barella c'est plus un râleur qu'autre chose il manque de maturité aussi.
    5 points
  7. Et toi Ruud t'as fait la bonne décision en changeant de coupe et en te rasons la moustache
    5 points
  8. Firenze – Simone Inzaghi a fait l'éloge de la performance de son équipe alors qu'ils se battaient pour revenir et remporter les trois points. Voici un condensé de ses déclarations sur Inter TV et DAZN. "Je pense avoir rejoint une équipe de gagnants. Nous travaillons dur et nous nous améliorons ensemble. Nous avons connu un excellent début mais nous pouvons faire encore mieux. Nous avons eu du mal à suivre le rythme de la Fiorentina dans les 30 premières minutes, mais nous avons ensuite intensifié notre jeu. Nous avons marqué trois buts et cela aurait pu être plus. C'est une énorme victoire sur un terrain où beaucoup d'équipes trouveront cela très difficile." "Nous avons des joueurs qui sont excellents dans les airs et d'autres comme Federico Dimarco, Hakan Calhanoglu et Marcelo Brozovic qui peuvent mettre le ballon où ils veulent à partir de coups de pied arrêtés. C'est quelque chose dont nous devons tirer le meilleur parti. Ce n'était pas facile de gagner ici parce que la Fiorentina jouait bient et nous devions réagir. Nous avons gardé le cap et sommes sortis après la pause avec la bonne attitude." "Nous avons de la physicalité, de la structure, et nous devons bien les exploiter. C'est certainement une victoire très importante. Je suis très satisfait, surtout de la réponse, quand on descend sur un tel terrain ce n'est pas facile. Mais dans l'intervalle, nous avons parlé franchement et en seconde période, ils ont fait leur devoir. En effet, à la mi-temps, j'ai dit aux gars qu'ils faisaient trop d'erreurs. Nous savions que la Fiorentina nous harcelerait mais je leur ai dit de continuer car la Fiorentina n'aurait pas pu maintenir ce rythme." "J'ai la chance d'avoir une équipe aussi excellente. Nous avons également Alexis Sanchez de retour. Il s'est bien entraîné depuis une dizaine de jours. Nous avons perdu trois joueurs clés, Romelu Lukaku, Achraf Hakimi et Christian Eriksen cet été, mais cela ne nous a pas affecté. Le club et moi avons travaillé dur pour recruter des joueurs de qualité qui correspondent à notre style de jeu." "Peu de gens ont bien noté l'Inter cet été. Mais nous croyons en notre travail et voulons parler sur le terrain. Nous prendrons chaque jour comme il vient sans anticiper. Maintenant, nous allons nous concentrer sur l'Atalanta car nous avons moins de quatre jours pour nous préparer pour ce match." traduction, alex_j via le site officiel de l'Inter.
    5 points
  9. L'Inter voulait une évolution, pas une révolution, après avoir remporté un premier Scudetto en 11 ans. La déroute de Bologne a montré comment. Ceci est une traduction intégrale de ''Inter serve up a storm as Inzaghi looks to blow memories of Conte away'' de Nicky Bandini paru sur le site du Guardian. Comme un oiseau cherchant un abri dans les heures qui précèdent une tempête, Sinisa Mihajlovic savait que les ennuis allaient arriver et pourtant, il était impuissant à les arrêter. "Parlons d'autre chose", a-t-il dit, maudissant librement, après avoir été interrogé Vendredi sur le succès de Bologne à conserver des clean sheets. "Maintenant, nous ne faisons qu'inviter la malchance… si nous concédons un but demain, je vais me fâcher contre vous les gars ! Qu'est-ce que c'est ça? Quand nous ne concédons pas de buts après 20 matchs d'affilée, alors nous pouvons parler de ce genre de choses. Pas après deux matchs.'' Un jour plus tard, Bologne a été balayé par l'ouragan nommé Inter: encaissant non pas un but, mais six. Denzel Dumfries est arrivé comme un coup de vent, ou pas loin vu que c'est ce que l'on peut attendre d'une personne capable d'atteindre une vitesse de pointe enregistrée de 34,38 km/h (21,36 mph), apportant le premier but de Lautaro Martínez à la sixième minute. Ce n'était que le début. Milan Skriniar a doublé l'avance grâce à une tête sur corner et Nicolò Barella a porté le score à 3-0 avant la pause, convertissant un autre centre de Dumfries. L'arrière droit néerlandais offrait une nouvelle occasion à Martínez au début de la seconde période, mais cette fois le tir touchait la barre et le gardien de Bologne au retour Peu importe. Matías Vecino a rapidement ajouté le quatrième, avant qu'Edin Dzeko ne frappe deux fois pour compléter le compteur de l'Inter. Bologne a inscrit son but tardif via Arthur Theate, mais il n'y avait guère de consolation dans ce score final de 6-1. Mihajlovic a déclaré que son équipe n'avait pas eu de chance et que les choses auraient pu se passer différemment si Bologne avait tenté sa chance en première mi-temps. Samir Handanovic a fait un superbe arrêt sur une tentative de Roberto Soriano, mais il était difficile de croire que cela aurait eu de l'importance compte tenu de la supériorité nette de l'Inter. Bologne a poussé trop haut, trop tôt. Quiconque a observé la carrière managériale de Simone Inzaghi doit savoir à quel point il est efficace pour préparer ses équipes à frapper rapidement, en attirant les adversaires et en attaquant les espaces laissés libres. C'est en partie pourquoi l'Inter l'a cherché pour succéder à Antonio Conte. Il existe des lignes claires et partagées dans leur approche, préférant à la fois une défense à trois et un football construit sur des partenzes rapides, des départs rapides de l'arrière, la terminologie était importante pour Conte, qui n'a jamais pu supporter qu'on lui dise que son équipe jouait sur la contre-attaque. L'Inter voulait une évolution, pas une révolution, après avoir remporté son premier titre en 11 ans . Il y avait d'autres raisons de choisir Inzaghi qui était prêt à accepter un tiers du salaire de Conte. Mais la continuité était une considération importante. Beaucoup doutaient que cela puisse être réalisé. En plus de Conte, l'Inter avait fait ses adieux à Romelu Lukaku ainsi qu'à Achraf Hakimi. La Juventus ayant ramené Massimiliano Allegri, peu étaient prêts à nommer l'Inter comme favori pour conserver sa couronne. Quatre matchs dans la saison, les perceptions changent déjà. Cela est en partie dû à la forme lamentable de la Juventus, son match nul contre Milan dimanche prolongeant un départ sans victoire. L'Inter, cependant, a été convaincante, ramassant 10 points pour se hisser en tête du classement. Le nombre de buts de l'Inter est plus aguicheur: 15 en quatre matchs. Depuis que Helenio Herrera était manager des Nerazzurri, en 1960, aucune équipe de Serie A n'avait marqué plus à un stade aussi précoce. Si Inzaghi a cherché à s'appuyer sur le bon travail de Conte alors ce qui a été fascinant a été d'observer des variations dans cette jeune campagne. Il est trop tôt pour des jugements définitifs, mais tactiquement, il y a eu de petits changements, l'Inter occupant des positions plus élevées sur le terrain. Dzeko interprète le rôle du n ° 9 différemment de Lukaku, jouant davantage dos au but et permettant à l'équipe de construire à travers lui au lieu de servir de destination finale aux attaques. Le changement le plus important, cependant, pourrait s'avérer dans l'utilisation du contingent. Bien qu'il ait souvent demandé que son équipe soit élargie, Conte avait tendance à s'appuyer sur un petit groupe de joueurs, avec neuf titulaires pour 29 matches ou plus la saison dernière en Serie A. Parfois, il semblait tentant de souligner l'inexpérience et le manque de préparation des joueurs qu'il avait demandé. Après avoir reçu des critiques après une défaite en phase de groupes de la Ligue des champions contre Dortmund en 2019, il a exigé de savoir : ''À qui sommes-nous censés demander plus ? Nicolò Barella qui est arrivé de Cagliari ? Stefano Sensi, venu de Sassuolo ?'' Inzaghi a adopté une ligne différente, faisant confiance à des joueurs tels que Dumfries plus tôt qu'il ne l'avait prévu. C'était sa première titularisation pour l'Inter et il a plus que justifié son inclusion, terrorisant l'arrière gauche écossais de Bologne, Aaron Hickey. Dumfries nous a rejoint cet été pour remplacer Hakimi. Il faudra plus d'un match pour faire oublier le Marocain, mais la Gazzetta dello Sport a pris grand plaisir à constater que la vitesse de pointe de Dumfries était presque égale à celle de son prédécesseur. Sur le flanc opposé, Federico Dimarco a également commencé et a fait une impression tout aussi forte, construisant les buts de Skriniar et Vecino. Diplômé de l'académie de l'Inter, qui a rejoint le club à l'âge de six ans, Dimarco a été négligé et prêté par les managers successifs, mais il s'agissait de sa deuxième titularisation, à deux postes différents, sous Inzaghi. Son premier match a eu lieu en tant que défenseur central gauche lors du nul 2-2 avec la Sampdoria, lorsqu'il a marqué un superbe coup franc. Bien que Dimarco ait semblé plus à l'aise à l'arrière Samedi, sa polyvalence est appréciée par le nouveau manager, tout comme son coup franc. Inzaghi a été explicite sur son intention de continuer à faire tourner l'équipe pour lutter contre la fatigue. À partir de Mardi, l'Inter entame une course éreintante de huit jours qui les emmène chez une une impressionnante Fiorentina, de retour à la maison pour affronter l'Atalanta, puis à Kharkiv pour affronter le Shakhtar Donetsk. Samedi, ils se remettaient d'une défaite en milieu de semaine contre le Real Madrid. Inzaghi a fait le choix délibéré de laisser au repos Hakan Calhanoglu, Ivan Perisic et Dzeko contre Bologne, mais ce dernier a été contraint à l'action tôt après que Joaquín Correa ait reçu un coup en première mi-temps. La défaite de Madrid a alimenté par les joueurs de l'Inter, Skriniar s'exprimant lors d'une interview à la mi-temps contre Bologne sur un désir commun de soulager cette colère d'un match que lui et ses coéquipiers pensaient qu'ils auraient dû gagner. Inzaghi avait été critiqué pour ses remplacements, accusé d'avoir coupé l'élan de son équipe alors qu'elle dominait. D'une manière ou d'une autre, l'Inter a créé une tempête contre Bologne. Seul le temps nous dira si Inzaghi peut exploiter et convertir leurs énergies aussi régulièrement, voire mieux, que son prédécesseur en une force toujours dévastatrice. Traduction alex_j.
    5 points
  10. Ils ont subis en première mi-temps donc je suppose que ça a dû gueuler dans le vestiaire et heureusement... Très bon coaching à la 70eme pile poil et pas à la 83eme comme le font certains. Dommage pour Correa vivement son retour il aurait pris la place de Sanchez pour un duo 100% argentins. La prochaine. J'ai adoré le ralenti lors du rouge,tu vois Bastoni qui part se replacer en ce disant dans sa tête "Bon aller je me casse avant que ça se voit...." C'est bien fiston,il faut toujours une carotte pour l'équipe adverse
    5 points
  11. "Juventino pezzo di merda !" Trop mignons les supporters de Spezia.
    4 points
  12. Handa depuis 2 ans, c'est plus arrêt du cœur que arrêt de grande classe
    4 points
  13. C'est mal barré pour que @Megabassretrouve son mdp à ce rythme... Dire que le grand Max devait être la solution miracle à Conte l'icompétent...
    4 points
  14. Merci pour ce maillot vert de la journée ça fait plaisir Mais tant que @bouba930et @Oxyredrestent bien dans mon rétro c'est le principal
    4 points
  15. Bordel on a vu le même match Entre Bastoni et Dumfries... monsieur grimace est reparti illico presto,le regard d'Inzaghi Dumfries comprend de suite.
    4 points
  16. Darmian mine de rien il sent les coups ! Le gars a vu Dumfries en sortie de banc se lever pour entrer et là hop il s'est dit " faut que je marque " et "bim" il marque du coup Dumfries est repartir s'asseoir encore pour 10 min et ce dernier est entré après avec une mine de tueur en série " je vais les bouffer ohhh oui le sang va couler"
    4 points
  17. Sacré Dzeko... Il est là mine de rien le vieillard. C'est pas le Real c'est sûr mais si il peut faire gagner des matchs pièges comme la Fio la preuve. 70min pour lui c'est parfait ça laisse 30min aux autres pour faire la diff
    4 points
  18. J'ai saigné des yeux en voyant l'extérieur de Gagliardini qui fini en passe décisive pour Perisic...
    4 points
  19. On retrouve le Skriniar archi-puissant comme à ses débuts...
    4 points
  20. 4 arrêts pour Handa soit plus que lors des 4 précédents matchs ou il n'a effectuer que 3 arrêts sur 8, il faut le félicité pour avoir enfin réalisé un bon match. Hakan est un fantôme depuis le Genoa, on ne le voit quasi plus sur le terrain si ce n'est lors des coups de pieds arrêté, c'est vraiment dommage d'avoir perdu Eriksen.
    4 points
  21. Apres Skriniar cote de Fer voici Inzaghi couilles d'acier, petite dédicace a Gagliardini pieds de bois
    4 points
  22. Les couilles d'Inzaghi sont aussi dure que de l'acier et il ne fat pas oublier son travail aujour'dhui
    4 points
  23. L'ancien milieu de terrain légendaire de l'AC Milan, Ruud Gullit, pense que son compatriote international néerlandais Denzel Dumfries a pris la bonne décision en rejoignant l'Inter. S'adressant à Sky Sport Italia, la légende des Rossoneri a donné son avis sur l'ancien ailier du PSV et a suggéré que le joueur pourrait continuer son développement en jouant au Giuseppe Meazza. Dumfries a rejoint les Nerazzurri cet été, considéré comme le meilleur joueur pouvant renforcer leur côté droit après le départ d'Achraf Hakimi. Le Néerlandais n'a pas eu un impact significatif lors des premiers matchs de la saison. Il aura attendu sa première titularisation pour se montrer avec une excellente performance lors de la victoire écrasante de son équipe (6-1, NDLR) face au FC Bologne. Gullit pense que Dumfries a choisi de rejoindre le bon club et que ses qualités feront de lui un bon élément du système des Nerazzurri où il pourrait vraiment briller à l'avenir. "Je pense qu'il a choisi la bonne équipe", a déclaré Gullit, "étant donné la façon dont ils jouent, il peut monter et descendre tout le couloir. C'est un joueur au grand cœur, il donne tout ce qu'il a à chaque match." "Il a été très important pour l'équipe néerlandaise, comme de Vrij", a-t-il poursuivi. "De plus, aux Pays-Bas, ils ont compris qu'un défenseur comme de Vrij est important pour l'équipe nationale. Auparavant, l'accent était mis sur les joueurs qui savent bien jouer avec le ballon, mais défendre est une autre affaire." ®Internazionale.fr - Oxyred Via SempreInter
    3 points
  24. Inter Stats fait son grand retour après la victoire de l’Inter sur le terrain de la Fiorentina. Voici la mise à jour des informations communiquée par l’Inter sur son site officiel: "La victoire Nerazzurra sur le terrain de la Fiorentina certifie l’excellent début de saison de l’équipe d’Inzaghi qui a récolté 13 points en 5 matchs de championnat. Ce succès a été conquis via une preuve de maturité à la reprise. Les buts ont été inscrits par Darmian, Dzeko et Perisic." 1500 Il s’agit du nombre de victoires, dans son Histoire, engrangée par l’Inter en Serie A, victoires sur tapis vert inclus. Les Nerazzurri ont atteint ce palier en 91 années 11 mois et 15 jours, depuis le 06 octobre 1929 face à Livourne 24 En prenant en considération les cinq rencontres de ce début de championnat, additionnées au 19 derniers matchs de la saison dernière, soit le 0-0 du 23 janvier 2021 face à l’Udinese, L'Inter est également parvenu à égaler son record historique d’inscrire au moins un but à chaque match dans la compétition. Le précédent record de 24 rencontres consécutives remonte à la saison 1949/1950 avec une Inter entraînée par Giulio Cappelli. 18 buts en 5 matchs : 11 buteurs différents L’Inter est une vraie coopérative en matière de buts en présentant une statistique record : Avec les trois buts inscrits à Florence, le club égale son meilleur départ dans la compétition en Serie A. Il faut également remonter à la saison 1960/1961 pour retrouver trace d’une telle pluie de buts : 18 également. L’Inter a commencé cette saison en infligeant: 4 buts au Genoa 3 buts à l’Hellas Vérone 2 buts à la Sampdoria 6 buts à Bologne 3 buts à la Fiorentina Le club dispose, à présent, de 11 buteurs différents avec les arrivées d’Ivan Perisic et Matteo Darmian sur le tableau de chasse. Edin Dzeko domine ce classement, avec déjà, 4 flèches à son compteur: Dzeko 4 Lautaro 3 Correa 2 Skriniar 2 Barella 1 Vidal 1 Vecino 1 Perisic 1 Darmian 1 Çalhanoğlu 1 Dimarco 1 Il faut remonter à la saison 2017/2018 pour retrouver la trace d’un meilleur début de tournoi pour Edin Dzeko (6 buts en 5 matchs). Le Saviez-vous ? La Fiorentina est l’une des victimes préférée d’Hakan Çalhanoğlu qui est impliqué dans 8 buts en Serie A (4 buts et 4 assits) Ivan Perisic aime également se taper Florence, lui qui lui a déjà mis 5 cartouches en Serie A. Son meilleur score est face au Chievo Verone (7 buts inscrits) Grâce à sa passe décisive à Matteo Darmian, Nicolò Barella est devenu le premier joueur de l’Inter à prendre part à au moins un buts lors des cinq premières journées de Serie A. Il faut remonter à la saison 2007/2008 avec un certain Zlatan Ibrahimovic pour trouver mieux: Avec 7 passes décisives. Pour cette saison et en comparaison sur le Big-5 européen, seul Paul Pogba fait mieux que le champions d’Europe Italien : 7 passes décisives pour le français contre 4 pour l’Italien Awesome ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
    3 points
  25. Non..ils veulent dire qu'ils ont énormément appreciè ta manière de dessiner
    3 points
  26. Sérieux ? Je ne savais pas qu'ils jouaient ce soir. Ya des juventines qui vont encore perdre patience sur ce forum. Ces faux preux chevaliers qui la ramènent quand tout va bien mais qui ne se tiennent plus quand ça va mal. Si ils gagnent finalement 2-3...regardez les la ramener...
    3 points
  27. 3 points
  28. Je dis pas ça. On peut toujours critiqué, pas de problème, mais dans le fond ça n'avance à rien. On fait ça pour nous, pour nous faire du bien, mais ça va pas beaucoup plus loin... C'est absolument pas constructif ou bienveillant. Mais c'est notre droit. Comme c'est leur droit de s'en foutre... Après oui, essayez de vous mettre à la place 2 secondes des gars.. Tu fait un métier depuis 20 ans, tu as été longtemps considérer comme une sommité dans le domaine, et des mecs qui n'ont jamais fait ce métier veulent t'expliqué ce que tu dois faire... Ça fait plus rigoler qu'autre chose je pense. (J'en suis sûr même) Ça veut pas dire que les critiques ne sont pas justifiés pour autant. C'est plus le Handa des grands jours, d'accord. Mais je pense qu'il le sait très bien. Et à côté de ça, il sait aussi encore se montrer décisif comme hier. Faux... On voit tous que c'est la fin de l'aventure, je pense. Y a pas besoin de crier au changement de gardien à chaque action adverse pour être d'accord avec le fait que l'été prochain on change.
    3 points
  29. Absolument rien. C'est le meilleur.
    3 points
  30. Tu as un talent tu seras notre représentant là bas comme ça tu feras une dédicace au forum ainsi qu’à nos capitaines @Victor "Antony" [email protected][email protected] Et @Oxyred
    3 points
  31. Coucou @tibou55, des nouvelles de Lukaku stp? en tout le cas il a l’air en forme ton poulain.
    3 points
  32. Oh bordel!.... Je me suis régalé j'étais mort de rire en voyant le ralenti,et ce filou faire mine de ne rien savoir Au ralenti c'est énorme
    3 points
  33. Ah oui tu l'as vu aussi le gars se barre comci de rien n'était ! Il ne vient même pas aux nouvelles rien ! Il se casse comci il n'avait rien fait et là hop rouge pour González
    3 points
  34. Demain il va sortir « je vous avais dit que je ne répondais pas aux chiens » Sacré Samir !!
    3 points
  35. Ça fait 5 fois que ça m'arrive dont 2 fois ce soir. A ce rythme là, dans 5 ou 6 journées, l'écran du pc va passer chez le voisin. @Trent_FCI : courage vieux ! La routourne va tourner pour toi.
    3 points
  36. La Fiorentina pourra nourrir des regrets : Auteur d’une première période cinq étoiles, avec une playades d’occasions dangereuses à la clé, la Viola n’inscrira pourtant qu’un seul et unique but, ce qui est insuffisant face aux Champions d'Italie : La faute à Samir Handanovic, véritable homme du match côté Nerazzurro Le plan de jeu mis en place par Italiano était clair comme de l’eau de roche, il fallait presser les Nerazzurri, les pousser à la faute et les gêner énormément dans la relance. Et si en première période, les Champions n’ont pas vu le jour, forcé de constater que l’ouverture du score a été sujette à polémique. Si finalement Sottil ouvrira méritoirement le score, Nicolàs Gonzales, auteur de la passe décisive commet tout de même une poussée fautive, au début de l'action, sur l’extension de Milan Skriniar qui ratera le ballon (23’). Si Handanovic n’est en rien fautif sur le but, le Capitaine Nerazzurro aura repoussé l’échéance suite à des arrêts sur des tirs de Gonzales dans le petit rectangle dès la 2’, sur Vlahovic à la 10’ ; sur Biraghi, sans oublier la tentative lointaine, mais non-cadrée de Duncan. Si l’Inter a été ébranlée, et malgré un but refusé en première période pour un hors-jeu plus qu’évident d’Ivan Perisic, les hommes de Simone Inzaghi ont remporté cette première épreuve de force. La tactique mise en place par Italiano étant très énergivore, la seconde période a tourné totalement à l’avantage des Nerazzurri: Nos champions n’auront d’ailleurs mis que trois minutes pour inverser la tendance! Servi à la limite du hors-jeu par Nicolò Barella, Matteo Darmian prend Dragowski à contre-pied à la 52’. Trois minutes plus tard, Edin Dzeko reprenait de la tête un corner bien botté par Çalhanoğlu. La Fiorentina accusera le coup psychologiquement et à la suite d’un geste de frustration, alors qu’il était victime d’une faute d’Alessandro Bastoni, Nicolàs Gonzalez craquera et se verra expulsé suite à un double avertissement en l’espace de quelques secondes. A 11 contre 10, l’Inter gérera tranquillement la fin de la rencontre et enfoncera le clou à la 88' où, sur une passe décisive du revenant Gagliardini, l’ailier croate inscrira le but décisif. Place à présent à la réception de l’Atalanta, ce samedi 25 septembre à 18h00 dans ce qui constituera le premier choc de la saison Tableau récapitulatif Résumé Vidéo Fiorentina 1-3 Inter Buteur(s): 23' Sottil (F), 52' Darmian (I), 55' Dzeko (I), 88' Perisic (I) Fiorentina: 69 Dragowski; 24 Benassi (65' 29 Odriozola), 4 Milenkovic, 55 Nastasic, 3 Biraghi; 5 Bonaventura, (84' 7 Callejon), 32 Duncan (84' 91 Kokorin), 18 Torreira (65' 34 Amrabat); 33 Sottil (74' 8 Saponara), 9 Vlahovic, 22 Gonzaléz Banc: 1 Terracciano, 25 Rosati, 4 Martinez Quarta, 14 Maleh, 17 Terzic, 42 Bianco, 98 Igor T1: Vincenzo Italiano Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 36 Darmian (66' 2 Dumfries), 23 Barella (70' 8 Vecino), 77 Brozovic, 10 Calhanoglu (83' 5 Gagliardini), 14 Perisic; 9 Dzeko (70' 7 Sanchez), 10 Lautaro Martinez (83' 32 Dimarco) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 11 Kolarov, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio, 38 Sangalli, 48 Satriano T1: Simone Inzaghi Arbitre: Fabbri VAR: Carbone Averti(s) : Skriniar (I), Darmian (I), Gonzalez (F), Calhanoglu (I) Expulsé(s): 79’ Gonzalez (F) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
    2 points
  37. Edin Dzeko et Matteo Darmian se sont livrés en conférence d’après-match suite à la victoire, ô combien importante, de l’Inter sur le terrain de la Fiorentina: Edin Dzeko "Pour moi, tous les buts sont important, et ceux inscrit comme aujourd’hui le sont encore bien plus, c’est sûr. La victoire d’aujourd’hui est une victoire d’une grande équipe : Nous sommes une grande équipe! En première période, Nous avons énormément soufferts, mais nous savions que la Fiorentina allait finir par caler et nous nous sommes montrés bien plus concret en parvenant immédiatement à inscrire deux buts, ce qui a changé la physionomie du match." Votre entente avec Lautaro s’améliore…. "Lautaro est très fort, c’est facile de trouver une entente: Je suis content de jouer avec ces grands champions. Aujourd’hui, nous avons gagné comme une grande équipe et j’espère que nous continuerons à en gagner encore tellement d’autres ensembles. Depuis le début du championnat, j’avais déjà eu quelques occasions pour marquer de la tête sur corner et ici, j’ai enfin trouvé le but : Lorsque Dimarco ou Çalhanoğlu les bottent, c’est toujours un plaisir de sauter pour les reprendre. Matteo Darmian "Ces points ont une très grande importance car nous savions que nous disputions un match difficile. Nous nous sommes retrouvé en difficulté en première période, mais nous nous sommes montré bons pour ne pas nous désunir et pour réagir." "Trouver le but est toujours beau, mais s'il est si beau, c'est parce qu'il vient en aide à l’équipe. Lorsque je suis arrivé dans cette zone, j’ai compris qu’il fallait que j’apporte mon soutien à la manœuvre." "J’espère marquer encore d’autres buts, mais je le répète : Le plus important aujourd’hui était de faire un résultat en proposant une grande réaction. Ces points sont lourds de conséquence, mais dès demain, nous penserons à l’Atalanta." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
    2 points
  38. Pirlo était le problème ils avaient dit !
    2 points
  39. 18 buts inscrits en 5 journées dont aucun sur penalty. Si vous voyez ce que je veux dire .
    2 points
  40. Vecino...en vrai...il est pas mauvais... Quand tu le compares à Gag5...ou Sensi (sisi se blesser à chaque contact ça équivaut à un mauvais contrôle ou une mauvaise passe), ça passe. Vous avez quoi contre lui? J'ai pas souvenir sur ces 2 dernières années de grosses daubes de sa part. Il a pas beaucoup joué non plus... Ca date d'avant l'arrivée de Lukaku peut-être?
    2 points
  41. La seule trace que la direction a de Conte c'est le ticket d'encaissement de son chèque.
    2 points
  42. Quand tu vois la première mi-temps, on leur a fait du sale en trois minutes
    2 points
  43. WTF ? Tu lis tes résultats dans les chounes des meufs de films pornos .
    2 points
  44. Non c’est faux la Juve doit être 8e en principe Conférence League Allo !
    2 points
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00