Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Victor "Antony" Newman

Admin
  • Compteur de contenus

    34 366
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    518

Tout ce qui a été posté par Victor "Antony" Newman

  1. Faut surtout éviter qu'elle croise le chemin de Maurito vu son penchant pour les vieilles
  2. Interviewé par Amazon Prime sur la victoire de l’Inter face au Sheriff, Julio Cesar a été confronté à une question relative au but encaissé par Samir Handanovic sur le coup-franc de Sébastien Thill. Vu le poste occupé par Julione, celui-ci est le plus à même à s’exprimer : Est-ce qu’Handanovic aurait pu faire mieux sur le but ? "Selon moi oui et il le sait aussi car c’est l’un des gardiens les plus fort du Monde, il lui a manqué un pas." "Il a tellement confiance en lui-même vu sa taille. Je suis un peu plus petit que lui et je devais composer mon manque de centimètres en me déplaçant bien plus que lui." "Il reste tout de même dans le Top 5 des gardiens." Validez-vous son analyse ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. @Le Vrai Interiste je le dis pour tout le monde présent sur le Forum (ultra francophone inclus)
  4. Il est voulu vu la semaine Dire qu'elle a connu la Grande Inter d'Herrera et le Triplé de Mourinho: Va en trouver une autre qui a un tel palmares, Déjà c'est sur que c'est pas la Vieille Zébrée, qui n'a que Deux C1 comparée à elle qui a 3 C1 à son actif
  5. Et plus précisément à sa Doyenne, à sa supportrice la plus fidèle: Giancarla née en 1937. Comme le souligne Fabrizio Biasin, Giancarla est abonnée au Club depuis 35 ans! "Amoureuse de l'Inter, elle se rend au stade toujours deux heures à l'avance car "L'Inter est une chose sérieuse"." "La reconnaissance de l'Inter est une très belle initiative: "Vive l'Inter et Vive Giancarla." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, si l’Inter a su se relancer en Ligue des Champions face au Sheriff, la Beneamata devra également se remettre sur les bons rails, en Serie A, en écartant la Vieille Dame de Massimiliano Allegri ce dimanche 24 octobre L’analyse de la Gazzetta Dello Sport "Que la machine interiste soit à traction arrière, tous l’ont compris, les adversaires inclus. A tel point que Simone Inzaghi, immédiatement après la rencontre face au Sheriff est allé directement au cœur du problème : Nous devons nous améliorer, et surtout comprendre quand attaquer car nous avons concéder des contres dangereux."." "Et il s’agit du Problème avec le P majuscule : Si la machine de guerre y va gaiement en attaque, que se passe-t ‘il lorsque vous affrontez un adversaire dont le credo est de partir en contre-attaque ? Si Bruno Souza et Traore sont sincèrement intéressants, dimanche, l’équipe qui se présente au Meazza pourrait écrire un mémoire scientifique sur la thématique de la contre-attaque : La Juventus, cette dernière version de la Juventus, évolue avec un centre de gravité particulièrement bas, faisant des contres-attaques sa religion." "Nous ferons face d'un côté à Simone Inzaghi qui déclare ouvertement que "Nous devons comprendre que l'on peut gagner des matchs 1-0", face a l'a l’équipe qui en est la plus habituée, hier soir étant le dernier exemple en date: Il faudra procéder à quelques adaptations, quelques retouches dans le cœur du moteur, quelques corrections dans le choix des hommes et dans les mouvements." " Ce n’est pas un hasard si, il y a deux jours, l’entraîneur adjoint d’Inzaghi, Massimiliano Farris, s’est enflammé après le 2-1 sur les joueurs de l’Inter, en exigeant de retrouver de la sérénité et de faire preuve de réflexion en ne cherchant pas continuellement à maintenir le tempo élevé. Et c’est le premier aspect qu’Inzaghi devra mettre en évidence ce jeudi, étant donné qu’il avait accordé une journée de repos, hier à Appiano Gentile." "L’Inter doit s’améliorer dans la gestion de son ballon: Mardi, quelque chose s’était mis en évidence, mais uniquement en fin de match, lorsque l’adversaire, mené 3-1, avait décidé d’abdiquer toute emprise. Et l’Inter, depuis son début de saison, et encore jusqu’à présent, a toujours été perçu comme une équipe obligée de se donner à du mille à l’heure, en se lançant continuellement à l’abordage de la surface de réparation adverse." "S’il est vrai que Simone Inzaghi demande une participation offensive importante à ses hommes, il est tout aussi vrai qu’Inzaghi demande également aux siens de savoir distinguer, au cours d'une rencontre, quand il est bon de prendre des risques et quand il vaut mieux ne pas en prendre. Car l’Inter dispose, elle aussi, de joueurs capable de faire très mal à l’adversaire en contre, et il ne serait pas mauvais de faire usage également de cet atout." "La Lazio d’Inzaghi, lors de ses meilleures expressions, était une équipe qui savait alterner la possession de balles avec de bons pieds au milieu de terrain, tout en disposant d’un centre de gravité plus bas lui permettant d'attaquer la profondeur, avec le duo Immobile-Correa, un mix qui manque encore à l’Inter en ce moment." Validez-vous cette analyse ? Selon vous, quel sera le comportement à adopter pour allumer la Vieille Dame ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Vu le contexte, si une personne cautionne un tel geste sur le site/forum, elle sera bannie définitivement
  8. Dans la journée de ce mercredi 20 octobre 2021, Vincenzo Pisacane, l’agent de Danilo D’Ambrosio, mais également et surtout celui du Capitaine Napolitain Lorenzo Insigne a été aperçu au club siégeant à la Viale Della Liberazione. Révélation de la Gazzetta Dello Sport "La négociation entre l’attaquant et le Napoli est dans une phase de blocage: De Laurentiis a proposé un quinquennal, au joueur, à hauteur de 4,6 millions d’euros par saison, une proposition qui a reçu une fin de non-recevoir de la part du joueur. D’autres signaux continuent à être négatifs: la demande d’Insigne est celle d’un bonus à la signature d’environ 7 millions d’euros." "De plus le nom d’Insigne s'est déjà retrouvé sur la table de Giuseppe Marotta et Piero Ausilio. Son nom ayant été cité dans les jours suivant le départ de Lukaku. Toutefois, le club avait préféré emprunté la route la plus simple menant à offrir à Inzaghi un joueur qu’il demandait et connaissait déjà : Joaquin Correa. A distance de deux mois, l’agent s’est montré au siège Nerazzurro, non pas pour répondre aux rumeurs, mais certainement pas sans une prise de connaissance de la part de tous les protagonistes concernés." "Au-delà du démenti, il est clair que le nom d’Insigne a été cité hier: Après tout, nombreux sont ceux qui disent que la destination Interiste ne serait pas du tout déplaisante pour le numéro 24 du Napoli. La partie est ouverte et la rencontre d’hier ne sera certainement pas la dernière. Dans un peu plus de trois mois, Insigne pourra signer gratuitement pour une éventuelle nouvelle équipe." "Et le Napoli doit le reconquérir, car de l’étranger, il est confirmé que Manchester United s'est déjà renseigné. L'Inter écoute sournoisement, car aujourd'hui sa priorité est donnée aux renouvellements des contrats de Brozovic et Barella, pour lesquels il pourrait y avoir des nouvelles la semaine prochaine. De plus, les Nerazzurri se sont toujours montrés prudents avec les recrutements à paramètres zéro." "Si Insigne ne peut pas encore l’être aujourd’hui, ne pensez-vous pas que le nom d’Insigne n'a pas fait l’objet d’un raisonnement ? Ne pensez-vous pas que celui-ci ne circule pas dans les couloirs vu le niveau du joueur et le fait que la signature avec De Laurentiis est tout sauf imminente ? Pisacane et l'Inter en ont conscience." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Pendant ce temps-là, le Directeur Financier de l'Inter
  10. La Gazzetta Dello Sport et Italia1 sont tombés sous le charme d’Edin Dzeko version Nerazzurra, à tel point que l’international bosniaque est en train de faire "oublier" un Romelu Lukaku en perdition à Chelsea! L’analyse de la Rosea "C’est Edin l’authentique arme en plus des Nerazzurri, il est bon dans quasi chaque occasions, peu importe les variations du modulo. Les statistiques le confirment, bien avant même l’affection déjà démontrée par la Tifoserie et le rôle central qu’Inzaghi lui a cousu sur le dos. Ce qui était d’ailleurs la principal préoccupation de ce début de saison suite au renom de Lukaku, s’est révélée être l’une meilleure certitude de la nouvelle Inter." "Là, droit devant, Edin commande en attaque, lui qui a gagné amplement ses galons lors de ses onze premières sorties avec les Nerazzurri. D’ailleurs, le bosniaque est déjà l’auteur de sept buts et de deux passes décisives entre la Serie A et Ligue des Champions. Son parcours démontre neuf présences en qualité de titulaire sur ses onze apparitions, ce qui rend la performance de Dzeko bien meilleure que les chiffres déjà éloquent de Romelu Lukaku lors de sa première saison chez les Nerazzurri." "Lors de ses onze premières sorties officielles avec l'Inter, le Belge est celui qui a le moins marqué (5 buts en tout), et il n'a pas délivré la moindre passe décisive (contre deux pour Dzeko). Le Bosniaque a également dépassé les attentes, se montrant directement décisif au moins deux reprises (contre l'Atalanta et Sassuolo) et en brisant également le long jeûne des Nerazzurri en Coupe d'Europe avec le premier but inscrit contre le Sheriff." "Dans le même laps de temps, Lukaku ne s’était avéré décisif qu’à une seule reprise, lors de la victoire à l’extérieur sur le terrain de Cagliari, dans la rencontre valide pour la deuxième journée , sur un penalty: Pour résumer, en guise de bonjour matinal, on peut considérer que le mariage entre Dzeko et l’Inter est amené à récolter tant d’autres fruits, peut être encore plus juteux que ceux de l’époque du belge." Italia1 souligne la performance malgré son âge avancé Lorsque Inzaghi l’a sorti au profit d’Alexis Sanchez, Edin Dzeko a reçu une standing ovation de la part de tout le Meazza, en fin de match, il soulignait également la prestation d’équipe, n’hésitant pas à souligner les erreurs faites octroyant des contres dangereux aux adversaires : "C’est un signe de sa mentalité : ne jamais se reposer sur ses lauriers et chercher à s’améliorer et, à 35 ans, l’Inter représente pour lui le dernier défi fascinant de sa carrière, en reprenant un héritage important." "Il dispose d’un curriculum vitae et d’une personnalité assez importante pour ne pas se laisser atteindre par les critiques, il dispose aussi de tout le calme nécessaire pour tenter le coup, comme cela s’est vu lors de son but inscrit face au Sheriff : Une reprise de volée incroyable. Il porte également la Griffe de la première victoire de l’Inter en Ligue des Champions et il a sonné la révolte dans un match qu’il qualifié lui-même de “ça passe ou ça casse"." "Il est aussi l’auteur de buts et de passes décisives fantaisistes : Il a récolté un 8 pour son but et pour sa passe décisive à destination à Vidal. Sa côte a augmenté également lorsque, dans les moments les plus délicats de la rencontre, il a cavalé à toute vitesse pour prêter main forte au rempart défensif et interrompre, avec une passe en diagonale réalisée à la perfection, une contre-attaque adverse." "Le Giuseppe Meazza applaudi, Simone Inzaghi applaudi, l’Inter regarde droit devant elle et attend la Juventus au Giuseppe Meazza, un stade où Edin a déjà inscrit cinq de ses sept buts de la saison." Le tacle de Franco Vanni "Lukaku sous le maillot de l’Inter n’a jamais réalisé une telle partie en Ligue des Champions, encore moins lors de la double confrontation face au Borussia Mönchengladbach. Edin Dzeko est un joueur de classe mondiale, il a tout pour lui, malgré son âge." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Je pense que si Samir n'était pas intervenu qu'il n'aurait pas rejoué avant janvier Imagine-le à la place d'Ivan face à Cuadrado l'année dernière
  12. Intervenu en conférence de presse à la veille de la rencontre opposant la Lazio à l’Olympique de Marseille, le brésilien est revenu sur son but inscrit dans la polémique "Je suis sorti décontenancé de mon dernier match car j’ai toujours été un homme juste et je suis déçu de ce que j’ai vu. Il faut aller de l’avant et mentalement, je me sens bien à présent. Nous sommes toujours prêt à venir en aide à nos adversaires, mais je me suis rendu compte que ce n’était pas nécessaire d’aider l’Inter, ils avaient continué. Nous continuerons toujours a arrêter de jouer lorsque cela s’avérera utile, mais à ce moment-là, il était juste de poursuivre la rencontre." Comment dit-on Catin au Brésil ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Interviewé par Amazon Prime, Leonardo Bonucci a décidé de déclencher les hostilités à quelques jours du Derby d’Italie: "L’année dernière, même si nous avons remporté deux titres, nous n’avons pas remporté le Scudetto. Nous ne l’avons pas gagné principalement plus à cause de nos démérites, que des mérites de ceux qui l’ont remporté." Le meilleure onze de base possible! Hier soir, lors de l’après -match, Arturo Vidal a été questionné sur le sujet Bonucci a déclaré que l’Inter a remporté le Scudetto grâce à la Juventus… "Je ne dis rien, il rit. Ce sera une revanche pour eux, nous verrons qui sera le plus fort." Stefan De Vrij s'est également exprimé "Nous savons que le match contre la Juve sera très important, nous devrons faire un résultat. Il y aura deux équipes très motivées sur le terrain. Ce sera un bon match." Qu’en pensez-vous ? Le CSA ne cautionnerait pas mon éventuelle réponse ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, lors de la confrontation entre l'Inter et le Sherrif Tiraspol, Lautaro Martinez et Ivan Perisic ont tiré de façon simultanée dans le ballon..... Rappellant de la sorte une action déjà vu et connue de tous dans Olive et Tom. Hélas, le ballon aura fait trembler la barre transversale! Mais s'il avait fini au fond des filets, qui aurait dû avoir son nom au marquoir ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Bah, on devra avoir une direction et des sponsors différents de Newcastle en gros Donc comme les Rosbeef ne veulent pas des sponsors amis, si ça se fait, on peut signer avec les sponsors d'Arabie
  16. En effet, c’est une révélation d’Opta, L’Inter est la seule équipe qui, dans cette Ligue des Champions, à tenter de marquer à 14 reprises lors de la première période, lors de deux matchs différents : Soit face au Sheriff Tiraspol et face au Real Madrid Reste plus qu’à apprendre à viser ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, que va-t’il se produire, si comme les informations tendent à le confirmer: L’Inter est acquise par le Public Investment Fund (PIF), le Fonds d’Investissements du Royaume d’Arabie Saoudite ? En effet, l’Inter deviendrait la “Grande soeur" de Newcastle. Calcio&Finanza s’est penché sur un sujet déjà anticipé depuis bien longtemps par l’Uefa: La règle est connue de tous et est très claire: L’UEFA n’accepte pas la multipropriété dans ses propres compétitions. Quid si les deux équipes disputent la même compétition ? En effet, cette condition doit être analysée et assurée étant donnée que si l’Inter passe entre les mains des saoudiens, Newcastle, tôt ou tard finira par gravir les échelons à coup de campagne de recrutement, en Premier League. Un jour, le club parviendra donc à se placer dans la hiérarchie lui offrant l’accès à une Ligue des Champions retrouvée depuis quatre années consécutives par les Nerazzurri Article 5 - Regulations of the UEFA Champions League Aucun club participant à une compétition interclubs de l'UEFA ne peut directement ou indirectement: détenir ou négocier des titres ou des actions de tout autre club participant à une compétition interclubs de l'UEFA ; ou être membre de tout autre club participant à une compétition interclubs de l'UEFA ; ou être impliqué à quelque titre que ce soit dans la gestion, l'administration et/ou les performances sportives de tout autre club participant à une compétition de clubs de l'UEFA ; ou avoir un quelconque pouvoir dans la gestion, l'administration et/ou les performances sportives de tout autre club participant à une compétition interclubs de l'UEFA. Nul ne peut être simultanément impliqué, directement ou indirectement, à quelque titre que ce soit, dans la gestion, l'administration et/ou les performances sportives de plus d'un club participant à une compétition interclubs de l'UEFA. Aucune personne physique ou morale ne peut avoir le contrôle ou l'influence sur plus d'un club participant à une compétition interclubs de l'UEFA, ce contrôle ou cette influence étant défini dans ce contexte comme suit : détenant la majorité des droits de vote des actionnaires ; avoir le droit de nommer ou de révoquer la majorité des membres du conseil d'administration, de gestion ou de surveillance du club ; être actionnaire et contrôler seul la majorité des droits de vote des actionnaires en vertu d'un accord conclu avec d'autres actionnaires du club ; ou être en mesure d'exercer par tout moyen une influence décisive sur le processus décisionnel du club En vertu de de ces règles, si deux clubs ne remplissent pas "les critères permettant d'assurer l'intégrité de la compétition, seul l'un d'entre eux sera admis à une compétition de clubs de l'UEFA", selon un ensemble de critères déterminés par l'Association européenne de football elle-même. Un précédent existe En effet, avec la participation des clubs de Leipzig et de Salzbourg à la plus prestigieuse des Coupes d’Europe de l'UEFA, deux clubs contrôlés alors par Red Bull. L’enquête approfondie de l'UEFA avait abouti à un verdict positif : les deux clubs ont reçu le feu vert pour participer à la Ligue des champions. Les raisons étaient les suivantes : Selon l'UEFA, l'influence de Red Bull sur Salzbourg avait été considérablement réduite : certaines personnes liées à Red Bull (qui étaient aussi simultanément impliquées dans Leipzig) avaient été écartées du conseil d'administration, tout comme le président du conseil d'administration, qui était lié à Red Bull, qui avait démissionné. En outre, l'accord de sponsorisation entre Salzbourg et Red Bull avait été modifié (avec sommes et des espaces revus à la baisse), de même, il avait été mis fin aux accords de collaboration entre les deux clubs et les différents prêts en cours à l’époque inclus Selon la Chambre d'investigation de l'Organe de contrôle financier des clubs de l'UEFA, la relation entre Red Bull et Salzburg, suite aux modifications, était devenue une relation de sponsorisation dite standard, établissant ainsi que l'article 5 (concernant l'intégrité des compétitions) n'avait pas été enfreint et admettant les deux clubs à la même compétition. Gageons que PIF, s’il s’offre l’Inter pour la plus grande joie des Tifosi, aura parfaitement pris connaissance de ce point de règlement et de ce précédent ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Simone Inzaghi, Edin Dzeko, Arturo Vidal, Stefan De Vrij et Marcelo Brozovic se sont livré en conférence d’après matchs, soit auprès d’Inter TV, soit auprès de Sky Sport Simone Inzaghi à Inter TV "Nous avons réalisé le match que nous devions faire, ils sont venu ici avec enthousiasme et nous savions que la rencontre allait être compliquée. Nous nous sommes comportés comme une équipe en créant tellement, nous avons touché deux fois les poteaux, une fois la transversale en plus de nos trois buts. Nous avons pratiqué un très bon football et nous devons seulement comprendre quand il ne pas se tromper car nous avons pris quelques contres trop dangereux." "Il y a encore énormément de travail, mais c’est un plaisir de voir jouer cette équipe. Ce discours vaut également lors des défaites que nous avons subies face au Real Madrid et à la Lazio. C’est aussi un plaisir de pouvoir retrouver autant de tifosi dans le stade, c’est une arme supplémentaire pour nous, nous avons actuellement disputé tant de match à l’extérieur. Je suis en train de récupérer tous les joueurs et c’est fondamental car j’aurai besoin de tout le monde, vu que l’on joue tous les trois jours." "Nous devons nous améliorer et concéder moins d’occasions, car les contre étaient dangereux, nous devons être plus précis techniquement car nous avons concédé quatre à cinq contre. Nous savons que nous devons nous améliorer sous cet aspect, j’y travaille." "Nous avons marqué très peu de buts vu les occasions que nous nous sommes créés." Vidal? "Arturo s’entraine avec l’enthousiasme d’un jeunot, il veut toujours se montrer disponible, c’est une valeur ajoutée: Lui et Sanchez, malgré le fait qu’ils sont rentrés dans la nuit de samedi, se sont mis à disposition pour être présent à Rome. Mais j’ai préféré les laisser se reposer car je savais qu’ils pourraient s’avérer important pour ce soir, ce qui a été le cas." Simone Inzaghi qui a décidé de ne pas trop se fouler à Sky Sport "Nous avons réalisé le match que nous devions faire, ils sont venu ici avec enthousiasme et nous savions que la rencontre allait être compliquée. Nous nous sommes comporté comme une équipe. Nous nous sommes créé énormément mais selon mois, il y a encore tant à améliorer. Techniquement, nous devons comprendre quand il ne faut pas se tromper car nous avons pris quelques contre trop dangereux." "Comme entraîneur, je peux vous dire que c’est un plaisir de voir jouer cette équipe, mais nous jouons malheureusement trop peu à domicile avec ce public merveilleux qui nous transcende. Nous avons conscience que notre public est une arme supplémentaire, nous savons que nous devons nous améliorer, mais je me diverti comme entraîneur lorsque je vois évoluer l’équipe." "Tous sont sur le retour même si j’ai encore quelques joueurs mis à l’écart comme Correa qui n’est pas encore à 100%. Gagliardini est un autre joueur important qui est bien rentré dans le match, j’attends tout le monde, en jouant tous les trois jours, j’aurai besoin de l’aide de toute l’équipe." "Quand nous faisons face à des équipes comme celle du Sheriff, nous devons être plus concentré techniquement, ma sensation est que nous avons concédé 4 à 5 contres trop dangereux et je sais que l’on doit s’améliorer, nous n’avons pas inscrit assez de but vu les occasions créé. Nous avons, sincèrement développé un bon football, mais nous aurions dû inscrire plus de buts." Le but du Sheriff ? "Je dois le revoir, toutefois Samir est notre Capitaine et il peut aussi se planter, comme les autres se plantent aussi." Vidal ? "Arturo s’entraîne avec enthousiasme, il veut toujours se montrer disponible: Je lui ai dit, tout comme à Sanchez de rester dimanche à la maison, que je préférais les avoir pour ici. Arturo mérite d’avoir du temps de jeu avec son travail, c’est une valeur ajournée pour cette équipe, il a l’enthousiasme d’un jeunot." Edin Dzeko à Sky Sport "Nous étions furieux car nous aurions mérité bien mieux à Rome, mais lorsque tu perds une partie, l’important est de relever immédiatement la tête et de tout donner, comme nous l’avons fait aujourd’hui. Ce soir, nous avons fait une bonne prestation de la première à la dernière minute et c’était fondamental vu que nous n’avions qu’un seul point dans le groupe. Nous sommes toujours en course et ce soir c’était un match “ça passe ou ça casse”." "Le Sheriff a six points et personne ne s’y attendait, ce soir, ils ont prouvé qu’ils étaient très dangereux en contre. Nous avons, de notre côté, bien joué et nous méritons la victoire." Mon but? "Cela peut arriver parfois de rater un but facile et d’inscrire les plus difficiles, l’important est d’avoir trouvé le but et d’avoir récolté les trois points. L’Inter est encore forte, mais nous devons prendre moins de buts, c’est dommage que l’on s’en soit pris un ce soir, avec une telle prestation. Nous nous améliorons et nous ferons mieux à chaque match." Arturo Vidal à Inter TV "Cette victoire était utile, ces trois points nous donnent confiance pour la suite de la Ligue des Champions, mais aussi pour la rencontre face à la Juventus. Nous devons continuer à travailler de la sorte, pour toujours faire mieux." "Je dédie ce but à ma Fille, Elisabetta: Je lui avais promis avant le match d’en inscrire un, elle me regarde du Chili et cela me rend fier d’y être parvenus. Cela me fait aussi plaisir pour les Tifosi qui attendent énormément de moi: Je cherche toujours à donner le maximum, je travaille durement. Ce soir, nous avons réalisé un bon match, c’était important de relever la tête." Stefan De Vrij à Inter TV "C’était comme une finale pour nous et cela s’est vu dans notre façon d’aborder la rencontre, il y avait une grande envie de l’emporter et nous y sommes parvenu. Nous avons eu tant de coups de pieds arrêtés et nous avons de très bons tireurs: Nous sommes parvenu à inscrire deux buts sur ces phases arrêtées. C’était beau de marquer et j’ai remercié Denzel pour la passe décisive, nous étions dans un moment important du match. A présent, nous profitons de cette victoire et nous penserons ensuite à la rencontre face à la Juve." Marcelo Brozovic à Sky Sport "C’était une victoire utile pour aller de l’avant. A présent, une autre partie importante nous attend, mais je suis content de ce que nous avons proposé aujourd’hui. Toutefois, en première période nous avons concédé trop de contre et c’est un aspect du jeu qui ne me plait pas énormément. Nous ne devons pas nous prendre de buts à chaque match, nous nous devons de nous améliorer." Ma prolongation? "Nous verrons dans les prochains jours ce que le Club me proposera" ®Antony Gilles – Internazionale.fr