Aller au contenu

Victor "Antony" Newman

Admin
  • Compteur de contenus

    37 801
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    653

Tout ce qui a été posté par Victor "Antony" Newman

  1. En résumé c'est quand ta meuf te branle mais qu'elle ne va pas jusqu'au bout T'as la Gaule et c'est très répréhensible
  2. Impossible de savoir qui touche le ballon, t'aurais eu Vieri et Dumfries, c'était possible de le voir, mais ici Donc pas de certitude donc pas peno, le seul à savoir la vérité c'est Dum-Dum
  3. L’équipe barcelonaise est une équipe habituée à être favorisée par l’arbitrage, vous ne nous croyez pas ? Posez donc la question à Didier Drogba ! Et forcément, lorsque celle-ci se sent lésée, victime de l’arbitrage, plus que de se remettre en question, elle recherche un bouc émissaire. Dans le cas ici présent, les Culés et une certaine presse catalane ont visé Alessandro Bastoni pour un "simple" cliché sur Instagram. Questionné à ce sujet par SportMediaset, Alessandro a tenu à s’exprimer à ce sujet, lui dont l'épouse a également fait l’objet de menace et d’insultes: "Je n’ai aucune raison de m’en prendre ni Gavi, protagoniste dans cette action, ni au monde du Fc Barcelone. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d'alimenter cette situation." Et pourtant Camilla Bresciani, sa compagne a reçu des messages qui sont loin d’être amicaux: "Je vais casser les jambes de ton mari, je suis près de ta maison, ici. Je vais lui tirer dessus, il ne jouera plus au football." Au fait, pour le Classico: "Hala Madrid y Nada Mas!" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, lors de la réception du Fc Barcelone, André s’est livré en avant-match à Mediaset et en après-match à Sky Sport….Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous disposons d’un vrai professionnel! Son interview à Mediaset “Cette rencontre peut être la bonne occasion pour se relancer, nous devons croire en ce que nous faisons : Ce n’est pas important de savoir s’il s’agit d’un problème physique ou mental, les résultats priment: La chose la plus importante est de rester uni, nous sommes un grand groupe, nous savons que ce soir, nous sommes capables de faire un résultat." "Barcelone est le Top et j’y retrouverait d’anciens équipiers, mais pour nous il s’agit d’un match fondamental." Vous jouez peu… "Ce qui est important, c’est de respecter les décisions de l’entraineur : L’équipe est ce qu’il y a de plus important." Sa réaction à Sky Sport après avoi fait le Job "Comme je l’avais dit en avant-match : Nous sommes une grande équipe et nous montons toujours sur le terrain pour gagner et tout donner : Je suis content de notre prestation, nous en sommes ressortis vainqueur et ce n’est pas par hasard, nous l’avons mérité, regardez les statistiques." "Nous sommes une équipe de la Vie, nous connaissons des moments facile et difficiles, et je suis très heureux d’offrir cette victoire à tout le monde, nous la voulions tous !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Alejandro Camano, l’agent de Lautaro Martinez, s’est livré à Tyc Sports au cours d’une longue interview… Interview durant laquelle on apprend que le Toro aurait pu quitter Milan…. Comment Lautaro vit cette période Pré-Coupe du Monde ? "Il a commencé l’année avec un très beau projet, avec une Inter qui a été construite avec conviction : La vérité est que gagner la Coupe du Monde, pour lui, serait la cerise sur le gâteau." Nous imaginons que vous parlez souvent ensemble…Croyez-vous que l’Argentine puisse prétendre à la victoire finale ? "Il n’y a pas que l’Argentine qui est candidate, mais ceux d’entre-nous qui connaissent Lionel Scaloni savent qu’il a une mentalité de leader, une mentalité qu’il avait déjà lorsqu’il jouait...Cela fait quelque temps que je n’ai plus parlé avec lui, je le connais depuis sa période espagnole où il avait déjà ce leadership." "Les espérances de Lautaro sont les mêmes que celle de tous les autres : Rendre fier les personnes. Gagner une Coupe du monde n’est jamais facile, mais l’équipe est prête pour atteindre cet objectif." Et au niveau personnel comment faire face aux rumeurs de clubs intéressés, tel que le Bayern de Munich, dont le nom est récemment sorti ces derniers jours ? "Lautaro figure parmi les 10 meilleurs joueurs du Monde et je sais à quel point il est souvent appelé... Il a deux priorités d’ici à la fin de l’année : L’Inter et la Nazionale. C’est un garçon mure qui a sa très belle famille qui le soutien en toute sérénité, et c’est toujours important." "Il se sent aimé des Italiens et des Argentins." Très belle Famille, effectivement! Est-ce que l’intérêt du Bayern est réel ? "Je n'en serai pas surpris, car comme je te l’ai dit, j’ai tous les jours des demandes, mais, au jour d’aujourd’hui, Lautaro a les idées très claires : Il pense à l’Inter et à la Coupe du Monde. Lors du dernier mercato estival, il avait eu la possibilité de partir pour des sommes assez élevées, mais il a compris qu’il était bien mieux pour lui de ne pas changer." Peut-il quitter l’Inter dans le futur ? "Tout peut arriver dans le futur, l’Inter ne traverse pas sa meilleure période mais elle reste une grande équipe et est une place merveilleuse. Personne ne peut infirmer qu’il n'y a pas des fortes demandes pour lui sur le Mercato, mais il n’est pas pressé de quitter le Calcio, il veut laisser son empreinte." Beto Yaqué, son ancien agent, a déclaré dernièrement que Lautaro l’avait licencié par WhatsApp et que, lorsqu’il est venu en Italie, qu'il ne s’est pas occupé de lui. Quelle est votre position? "Comment cela s’est passé, il n’y a que Lautaro et ses précédents agents qui le savent. En tant que représentant, nous tissons très souvent des liens d’affections envers nos clients et c’est une situation qui n’est pas facile pour nous : La vérité est que cette situation est en Justice où l'on ne parle pas de sentiments." "C’est quelque chose de très grave ce qui s’est passé: Il n’a pas arrêté de le fréquenter par hasard, c’est triste, mais les juges analyseront les faits et jugeront si l’incident était si grave pour que Lautaro décide d’interrompre la collaboration. Mais je peux vous dire que Lautaro et sa famille sont de bonnes personnes, c’est un gars équilibré, qui pense à sa carrière et qui ne se laisse pas influencer par l’argent." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C'est un chaud, c'est ça nous les Hommes du Sud
  7. Dans l’attente d’en savoir plus sur Stefan De Vrij, l’Inter a déjà communiqué le forfait, pour la rencontre à venir, de Joaquin Correa, qui est sorti sur blessure suite à un coup reçu à son genou. En effet, des Examens cliniques et instrumentaux ont été effectué pour l'argentin après la rencontre face au Fc Barcelone : "L’attaquant Nerazzurro souffre d’une blessure au niveau du tendon de son genou gauche, sa condition physique sera réévaluée jour après jour." Vu l’absence de Romelu Lukaku, Simone Inzaghi disposera d’un rempart offensif composé d’Edin Dzeko et de Lautaro Martinez.... C’est dans l’adversité que se forge le mental et que l’on reconnait les Champions ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, le Champion d’Europe a été menacé par les Catalans suite à sa publication sur son compte Instagram célébrant l’Emprise Nerazzurra Sur la photo, vous pouvez voir Gavi au sol qui est très clairement en difficulté, et qui ne peut en aucun cas arrêter le défenseur Nerazzurro. Le joueur catalan, de l’aveu même des médias espagnols, était loin d’être étincelant. Camilla, Madame Bastoni, se fait également emmerder... Ce cliché est en effet jugée "provocant" pour le footballeur et les Culés: "Bastoni a dû rentrer au vestiaire agacé car la première chose qui lui est venue à l’esprit, pour célébrer la victoire, était une provocation envers Gavi et envers tous les Culés et , entre autres choses, l’Inter n’a mathématiquement aucune sécurité de passer au tour suivant. Comme l’a dit le grand Manolo Preciado : "Quand tu craches en l’air, ça te retombe toujours dessus" et, avec la manche retour on verra si cette maxime se réalisera aussi avec Bastoni." Et qui sème le vent récole la Tempête, à méditer surtout en cas de Gastro les gars! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, André Onana a disputé son troisième match d’affilé en Ligue des Champions sous le maillot de l’Inter. Sa prestation remarquable et remarquée a été mise en lumière par Tuttosport L’impact du Camerounais "Il a cimenté le résultat de l’extraordinaire performance de son trio défensif, mais qui risque de voir Stefan De Vrij être écarté des terrains, à cause d’une douleur ressentie à son mollet droit. Nous ne savons pas vous dire s’il s’agit d’une résurrection de l’Hollandais, de Skriniar et de Bastoni, mais celle-ci a été favorisée par la présence, entre les poteaux, d’ André Onana: L’honnêteté intellectuelle impose qu’il faut reconnaitre que le Camerounais a donné une charge de positivé à l’équipe. Radu appréciera "Même si tous savent bien à l’Inter que ses sorties sont perfectibles, preuve en est sur le but annulé de Pedri où il s’est troué, il a réalisé la parade décisive qui sauve le résultat sur le tir de Dembélé, il a eu le courage d’interpréter un rôle qui, inévitablement, ne peut faire que renforcer et redonner du courage à toute les troupes. Du point de vue de sa prestation, il faut reconnaitre que lors des 45 premières minutes, il n’a pas eu trop de travail." "Sa première intervention arrive à la 14ème minute de jeu, sur une tête jouée de Barcelone: Mais il s’agissait-là d’une façon de faire trop facile pour le numéro 24 des Nerazzurri, qui avec ses gants a rattrape le ballon sans faire de pli. Le danger numéro un blaugrana, nommé Lewandowski ne lui a donné que quelques miettes à se mettre sous la dent, rien qui ne pouvait inquiéter Onana." "Onana est à applaudir à la 27ème minute, oui, vu comment il a dribblé Raphina pour s’imposer dans cette action : Une feinte et un contrepied fluide comme un pas de danse, en servant le ballon à son équipier le mieux démarqué: Parmi ceux qui ont vu cette scène, on retrouve son équipier slovène avec qui l’alternance peut être de mise, selon les mots même de Marotta. Mais il est également vrai que pour un club comme l’Inter, vous ne pouvez pas alterne avec deux gardiens de buts aux caractéristiques aussi différentes : Se comporter de la sorte peut semer le flou dans l’esprit des défenseurs, eux qui s’ont appelé à alterner toute une série de mouvements et de comportement en fonction de qui se trouve sur le terrain." Le Don a parlé Fabio Capello a encensé le portier camerounais: "Le meilleur de la soirée ? Onana qui a réalisé deux parades fondamentales et il a apporté de la sécurité à l’équipe, quelque chose qui avait un peu été perdu à la suite des dernières prestations d’Handanovic." Selon vous, Onana peut-il revendiquer, dès à présent, le poste de Titulaire indiscutable ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Bruges qui allume Madrid Ils ont dégusté du Bleu et Noir les ibériques
  11. A la surprise générale, l’Inter a réalisé une sortie européenne digne de ses plus belles pages d’Histoire : Un match de souffrance, en serrant les dents jusqu’au bout, pour enfin laisser exploser sa joie au coup de sifflet final, une délivrance jubilatoire pour le Public présent et pour tous les Tifosi derrière leurs petits écrans! En effet, totalement dominés par le Fc Barcelone, les Nerazzurri n’ont eu de cesse que de courir derrière le ballon des Hommes de Xavi. Toutefois, quelques éclairs ont permis à l’Inter de vivre en première période, à l’image du but refusé pour un hors-jeu millimétrique de Joaquin Correa tout comme un pénalty refusé pour les Nerazzurri, à nouveau suite à un hors-jeu! Auteur d’une prestation quatre étoiles, André Onana a prouvé qu’il méritait de défendre la cage Nerazzurra, lui qui a réalisé un très beau clean-sheet après avoir déjà limité la casse face au Bayern de Munich! 12 ans après le 3-1 Mourinhesque, Xavi repart bredouille du Giuseppe Meazza suite à une reprise à l’extérieure de la surface d’Hakan Çalhanoğlu idéalement servi par un Federico Dimarco véritablement en feu dans les arrêts de jeu de la première période (47’). La seconde mi-temps se résumera par une attaque défense avec, pour les catalans, un arbitrage Pro-Inter : Dès la reprise la VAR entre en action pour annuler le but de Pedri suite à la seule sortie hasardeuse d’André Onana : Sur les images, il apparait clairement qu’Ansu Fati commet une faute de la main L’Inter évite également la correctionnelle à la 90’ : La Var procède à l’analyse des images pour octroyer un éventuel pénalty au Fc Barcelone : Si la Var ne confirme rien, preuve en est Vincic n’as pas été appelé pour visionner les images, Xavi en tête de liste a été le premier à crier au scandale suite au pénalty non-accordé. Après 8 minutes d’arrêts de jeu et une virée en enfer, Les Nerazzurri s’offrent, après 3 journées de compétition la deuxième place et le Scalp du Fc Barcelone. La manche retour aura lieu le mercredi 12 octobre et l’Inter pourrait entrevoir les huitièmes de finale en cas de victoire ou de partage au Nou Camp, dans un match qui s’annonce d’ores et déjà aussi intense que celui disputé un certain 28 avril 2010! Tableau Récapitulatif Analyse à chaud d'un supporter Catalan! Inter 1-0 Fc Barcelone Buteur(s): 45+2' Çalhanoğlu Inter: 24 Onana; 37 Skriniar, 6 De Vrij (76' 15 Acerbi), 95 Bastoni; 36 Darmian (76' 2 Dumfries), 23 Barella, 20 Çalhanoğlu (85' 14 Asllani), 22 Mkhitaryan, 32 Dimarco (76' 18 Gosens); 10 Lautaro Martinez, 11 Correa (56' 9 Dzeko) Banc: 1 Handanovic, 40 Botis, 5 Gagliardini, 12 Bellanova, 33 D'Ambrosio, 45 Carboni, 46 Zanotti T1: Simone Inzaghi Fc Barcelone: 1 Ter Stegen; 20 Sergi Roberto, 15 Christensen (58' 3 Piqué), 24 Eric Garcia, 17 Marcos Alonso (64' 28 Balde); 30 Gavi (84' 19 Kessie) 5 Busquets, 8 Pedri; 7 Dembélé, 9 Lewandowski, 22 Raphinha (64' 10 Fati) Banc: 26 Inaki Pena, 36 Tenas, 11 Ferran Torres, 18 Jordi Alba, 29 Casado, 32 Torre T1: Xavi Arbitre: Vincic (SLO) VAR: Van Boekel (NL) Averti(s): Barella (I), Busquets (B), Çalhanoğlu (I), Xavi (B), Gavi (B), Lautaro Martinez (I), Inzaghi (I), Bastoni (I), Onana (I) Expulsé(s) : / Affluence: 71.368 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. C'est une exclusivité d'Internazionale.fr: A la suite de la parution de notre article reprenant les déclarations de Marco Barzaghi, sur l'intérêt sérieux de Marc Lasry d'acquérir l'Inter, notre rédaction a été contactée par Todd Fogarty, le Porte-Parole de Marc Lasry, voici sa déclaration: "Cher Antony, Merci de bien vouloir rapporter de ce que je vous ai dit concernant l'article, qui est que Marc Lasry n’a jamais manifesté le moindre intérêt pour l’achat du club de l’ Inter de Milan. Les récents reportages dans les médias faisant état d’un tel intérêt sont inexacts. Étant donné que lesdits rapports spéculatifs sont inexacts, je décline poliment de répondre à vos autres questions future. Merci beaucoup!" English Version Following the publication of our article taking up the statements of Marco Barzaghi, on the serious interest of Marc Lasry to acquire the Inter, our editorial team was contacted by Todd Fogarty, the Spokesman of Marc Lasry, here is his statement: "Dear Antony, Thank you for reporting what I have conveyed to you on the record – that is, that Marc Lasry has never expressed any interest in purchasing the Inter Milan club. Recent media reports suggesting such interest are inaccurate. Given that the speculative reporting is inaccurate, I would politely decline to address your other questions. Merci beaucoup!" Versione italiana In seguito alla pubblicazione del nostro articolo contenente le dichiarazioni di Marco Barzaghi sul serio interesse di Marc Lasry ad acquistare l'Inter, la nostra redazione è stata contattata da Todd Fogarty, portavoce di Marc Lasry. "Caro Antony Vi ringrazio per aver riportato ciò che vi ho comunicato in via ufficiale, ovvero che Marc Lasry non ha mai manifestato alcun interesse per l'acquisto del club Inter Milano. Le recenti notizie diffuse dai media che suggeriscono tale interesse sono inesatte. Dato che le notizie speculative sono inesatte, vorrei cortesemente rifiutare di rispondere alle sue altre domande." Une déclaration officielle qui a le mérite de rétablir la Vérité / An official statement that has the merit of restoring the Truth /Una dichiarazione ufficiale che ha il merito di mettere le cose in chiaro! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Putain Onana quand il a feinté le catalan, j'ai failli chier dans mon calbart
  14. Auguri @Sylar La Primavera s'est pris une sodo à sec 1-6, c'est encourageant
  15. Calabria 3 mois out L'infirmière doit être vraiment bonne
  16. Ce lundi 3 octobre, la rédaction de Sport Mediaset a réalisé une interview exclusive avec l’ancien Président de l’Inter, Massimo Moratti Période Négative "On peut sans l’ombre d’un doute parler de crise, mais il faut voir quel est son degré de gravité. Finalement, nous ne sommes pas si loin des autres grandes équipes, si l’Inter se reprend, elle peut rapidement retrouver les positions de tête." Inzaghi confirmé ? "En ce moment, je pense qu’il peut être confirmé : Nous sommes encore qu’au début du championnat, il n’y a eu que très peu de match. Je ne connais pas le climat à l’intérieur de l’équipe et dans le club, mais j’imagine qu’il est encore temps pour parvenir à se reprendre." Est-ce que les déboires du Club peuvent altérer la sérénité de l’équipe et de l’entraineur ? "Oui, un peu, mais cela ne peut pas être considéré comme un alibi." Serait-ce juste que la Famille Zhang reste propriétaire de l’Inter ? "En ce qui concerne la Famille Zhang, s’ils ont l’intention de continuer avec l’Inter et qu’ils en ont les moyens, je continuerai avec eux tranquillement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Le Roc Nerazzurro s’est livré dans le très célèbre Match Day Programme qui anticipe toujours les matchs de Coupe d’Europe, voici ses déclarations: "Chaque entraineur m’a apporté quelque chose, comme pour mes équipiers, je crois que l’entraineur qui a eu le rôle le plus important pour moi, c'est celui qui m’a testé pour la première fois en défenseur central car avant, je jouais au milieu et gamin en attaque." "Avoir la bonne mentalité, même dans les moments les plus difficiles, est ce qui m’a aidé le plus dans ma carrière: Je crois qu’avoir du mental et de la détermination sont les éléments essentiels. Je suis très attaché à la ville où je suis né, Ziar nad Hronom, puis il y a Zilina, où j’ai commencé à jouer au football en tant que professionnel et Milan, une ville qui m’a accueilli immédiatement en me faisant sentir chez moi." "Enfant, mon idole était Il Fenomeno Ronaldo, c’était un joueur décisif et incroyable. Je me suis toujours dit que les choses faciles peuvent être faites par tout le monde, donc il faut avoir le courage d’essayer les plus difficiles." "Si je ferme les yeux, la rencontre qui m’a le plus touché a été mes débuts en Ligue des Champions face à Tottenham : Lorsque nous sommes montés sur le terrain, j’ai ressenti de si belles sensation : Ensuite, il y a mon premier but face au Sheriff. Et dans les ballons sauvés en Ligue des Champions, celui que je retiens comme le plus important reste celui face au Shakhtar à Kiev". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Douze ans après le miracle sportif de l’élimination du Fc Barcelone en demi-finale de la Ligue des Champions, Lucio, Héros du Triplé, s’est livré à la Gazzetta Dello Sport A votre époque, vous deviez bloquer Messi, mais comment la défense désastreuse de cette Inter peut-être parvenir à bloquer la colère du dieu Lewandowski ? "A l’époque Messi volait, il vivait la meilleure période de sa carrière. Il est clair que Lewan présente des caractéristiques technique et physique différente, mais il est tout aussi difficile à marquer. Dans une telle situation, on doit travailler en bloc défensif, il n’y a pas qu’un seul joueur qui peut te sauver, c’est l’attention collective qui fait la différence, un peu comme lorsque je l’ai vécu moi, le trio de l’Inter est capable de bloquer aussi les adversaires les plus coriaces." Mais Skriniar, selon vous, a encore sa tête à Paris ? "L’avoir mis en vente ne l’a pas rendu serein, mais les joueurs des grands clubs doivent avoir la capacité de savoir gérer aussi ce type de moment. Le maillot de l’Inter vaut celui des plus grands d’Europe, le Paris-Saint-Germain compris." Est-ce possible d'expliquer ce début de saison, en demi-teinte, des Nerazzurri ? "Les débuts de saison sont les périodes les plus difficiles et les attentes, du côté de l’Inter, sont toujours très importantes : Peut être que la déception d’avoir perdu le Scudetto a joué mentalement chez tout le monde. Mais je suis encore plus proche d’Inzaghi en ce moment parce que c’est un très bon entraîneur et qu’il a construit un vrai groupe autour de lui." Est-ce suffisant d’excuser le tout, à la suite de l’absence d’un mois de Lukaku ? "Dans tous les cas, je n’ai pas été surpris de son retour vu le sentiment qui le liait à l’Inter. Il était déterminant dans le passé, mais chaque saison est différente, elle peut toujours te placer des nouveaux bâtons dans les roues." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...