Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'alessandro antonello'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

  1. Le club Nerazzurro mise beaucoup sur la zone de Rozzano et ne semble pas vouloir envisager une rénovation de San Siro. Le projet de nouveau stade pour l'Inter va de l'avant. Le club Nerazzurro n'est pas ouvert aux propos de Sala demandant aux deux clubs de repenser San Siro. L'Inter continue de miser fortement sur la zone de Rozzano. C'est ce qu'a confirmé à la Gazzetta dello Sport, Alessandro Antonello, administrateur délégué de l'Inter Milan : Le journal explique ensuite : ®Zanetti63 - Internazionale.fr
  2. Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué Corporate de l’Inter s’est livré à l’occasion du Social Football Summit qui s’est tenu au Stadio Olimpico de Rome : "La visibilité mondiale que nous a offert la Finale de la Ligue des Champions a servi d’amplificateur : Les résultats sportifs sont fondamentaux car ils te permettent aussi d’amplifier le travail fourni par le club en termes de résultat financier." L’Euro 2032 ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Ce jeudi 26 octobre 2023, les actionnaires ont approuvé le bilan pour l’année sportive clôturée au 30 juin 2023 caractérisé par une nouvelle et consistante réduction des pertes à hauteur de 55 millions d’euros (pour passer à -85 millions d’euros) A retenir: Les recettes totales sont en croissance, au net du Player Trading : +60 millions d’euros. Et le chiffre d’affaires s’établi à 425 millions d’euros. Avec des nouveaux fonds de 51 millions d’euros et une recapitalisation de 86 millions d’euros, l’actionnaire majoritaire continue à soutenir la croissance et les ambitions du club. L’accord relatif au Settlement Agreement de l’UEFA est respecté Voici le Communiqué et les moments forts de cette matinée Le bilan clôturé au 30 juin 2023 se caractérise par une nouvelle et conséquente réductions de nos pertes comparé à l’année 2021/2022, en passant de 140 millions d’euros à 85 millions d’euros, soit une diminution de 55 millions d’euros. Le Chiffre d’affaires globale pour la saison s’élève à 425 millions d’euros, soit une augmentation d'environ 60 millions d'euros des recettes au net du Player Trading. Depuis la saison intégralement disputé à huis-clos en 2020, nous avons vu l’équipe se hisser jusqu’à la Finale de la Ligue des Champions et engranger un record historique de 80 millions d’euros de recettes pour la billetterie. Nous enregistrons également une augmentation significative des recettes audiovisuels, via les extraordinaires prestations de l’équipe qui a décroché deux titres dans le palmarès Nerazzurro : La 9ème Coppa Italia et la 7ème Supercoppa Italiana. Les couts de productions sont passés de 528 millions d'euros à 465,5 millions d’euros : Les actions entreprises lors de la session du Mercato estival 2022 a permis de réduire la masse salariale. Au cours de l’année solaire 2023, l’actionnaire majoritaire a injecté de nouveaux fonds à hauteur de 51 millions d’euros tout en recapitalisant le Club à hauteur de 86 millions d’euros. Les investissements ont permis de soutenir aussi bien les ambitions sportives que la croissance organisationnelle et infrastructurelles de l’Inter. Sur base de l’ensemble des résultats repris dans le bilan approuvé par l’Assemblée Générale des Actionnaires, le Club retient avoir respecté les paramètres indiqués dans le Settlement Agreement UEFA, évitant ainsi toute sanction comparée à la saison écoulée. Place à présent aux déclarations de Steven Zhang qui célèbre son quinquennat à la Présidence, depuis Nankin et à celles des Administrateurs-Délégués Corporate et Sport Giuseppe Marotta "Cette dernière année a confirmé l’extraordinaire croissance de notre Club. Nous avons créé de la continuité, une nouvelle saison gagnante au cours d’un cycle de 5 ans, qui nous permet de réaffirmer notre compétitivité sportive. Cette saison, nous avons aussi compris que notre ambition ne s’arrête pas là : L’Inter est aujourd’hui une Azienda moderne, innovatrice, digitale, une marque qui transcende bien au-delà des terrains de football." "Elle se mouvoit dans un contexte de fort concurrence face à des nouveaux rivaux ainsi qu’aux traditionnels. C’est aussi une période de grande opportunité de croissance: Celui de savoir saisir: Récolter est notre objectif. Nous devrons faire preuve de notre plus grand engagement pour poursuivre ce parcours vertueux vers la stabilité financière." "Nous allons de l’avant dans la thématique relative à un nouveau stade de propriété pour l’Inter, qui est d’une importance stratégique, fondamentale pour le Club. Nous sommes également à nouveau de retour et installé parmi les plus grand clubs d’Europe pour nos Tifosi, pour rentrer toujours plus dans l’Histoire de ce Club: Nous nous battrons pour la Seconde Etoile." Steven Zhang, Président "Notre bilan au 30 juin 2023 se caractérise par une importante réduction des pertes, obtenues via l’augmentation continue des recettes de notre Business combiné à une nouvelle réduction des couts de production. Grâce à l’engagement de toutes les composantes et au soutien de notre Actionnaire Majoritaire, nous continuons à alimenter le cercle vertueux qui lie la compétitivité sportive au plus haut niveau, qui est l’expression même de notre Core Business, à la soutenabilité économique financière." "Ces deux aspects, qui se déroulent aussi bien sur et hors du terrain sont insociablement liés et ils contribuent ensemble à une saine croissance dans notre sport. L’objectif le plus important à moyen/long-terme est la concrétisation d’un nouveau stade de propriété." "Actuellement, le facteur décisif est le Temps et c’est la raison pour laquelle nous sommes focus sur le projet lié à la région de Rozzano" - Alessandro Antonello, CEO Corporate "La saison 2022/2023 restera gravée dans les mémoires de nous tous pour l’extraordinaire parcours européen qui nous a permis d’aller jusqu’à Istanbul, pour y disputer la Finale de la Ligue des Champions, la sixième de la glorieuse Histoire de l’Inter, un objectif qui n’avait plus été atteint depuis 13 ans." "Mais ce n’est pas nous, nous avons continué aussi à gagner : La Super Coupe italienne nous remémore une nouvelle démonstration de force sur le Milan lors d’une soirée à Riyadh et nous avons remporté la 9ème Coupe d’Italie de notre Histoire." "L’Inter a débuté cette saison en ayant conscience d’être la Vice-Championne d’Europe en titre, d’avoir la fierté d’être parvenue à créer un cycle conquérant, avec l’objectif de le maintenir: Nous avons offert au Mister, Simone Inzaghi, un noyau complet et hautement compétitif dans le respect des critères financiers et de la réductions des couts du travail, qui se doivent d’accompagner la vision de la croissance durable et éthique du Club, et dans le respect des contraintes qui nous ont été imposés également par le nouvel accord du Settlement agreement de l’ UEFA.” - Giuseppe Marotta, CEO Sport ®Antony Gilles – Internazoinale.fr
  4. C’est l’information qui agité la Toile ces dernières heures : La Saudi League a tenté d’enrôler l’Administrateur-Délégué Corporate de l’Inter : Alessandro Antonello! Mais comme le révèle Tuttosport, notre Antonello resterait séduit par la Beneamata : "Selon les bruits de couloir de l’Arabie Saoudite, les Dirigeants d’un club local se serait intéressé, et aurait proposé une offre, à Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué de la partie économique du Club Nerazzurro. Cette nouvelle est sortie juste après l’officialisation de l’arrivée de Guido Fienga, ancien dirigeant de la Roma, à Al-Nassr où milite, entre autre, Cristiano Ronaldo et Marcelo Brozovic." "Antonello, lui, ne semble pas avoir l’intention de quitter l’Inter pour entreprendre cette nouvelle aventure." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C'est la nouvelle de la journée: Selon la presse transalpine "Alessandro Antonello aurait été contacté par la Saudi League." Si pour l'heure il s'agit d'un bruit de couloir, l'Administrateur-Délégué Corporate de l'Inter était bel bien absent, ce mercredi soir, au Giuseppe Meazza. "Ainsi, comme je l'ai dit hier soir sur la chaîne, "nos propriétaires" retireraient pratiquement le PDG du groupe à "leur principale dame" et l'amèneraient chez eux #SaudiLeague . Je commence à croire que le karma commence son œuvre de honte médiatique. Et il était temps." Selon les informations relayées sur les réseaux sociaux, Antonello pourrait succomber aux sirènes de l'Al-Hillal "Il n'y a rien entre le PIF et l'Inter, RIEN ! Al-Hilal est le club qui aimerait vraiment Antonello. C'est le cas du fonds saoudien PIF." Info, Intox, Gastro et bloqué aux Chiottes, cette histoire pourrait faire tâche! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Giovanni Ferretti, le Maire de Rozzano, a commenté les propos tenus hier par l'administrateur délégué de l'Inter, Alessandro Antonello aux micros de la chaîne d'information continue Giornale Radio : "Il y a un intérêt concret : ils l'ont montré avec l'accord de préemption de la zone avec ses propriétaires. Maintenant, ils ont commencé une étude de faisabilité." Quelles sont les étapes qui mèneront à la construction du stade ? "Une fois que le plan de gouvernement territorial aura été adopté, probablement au cours de la première semaine d'octobre, des discussions devront être entamées avec les municipalités touchées par l'impact que ces travaux provoqueront, ainsi qu'avec la ville métropolitaine." Avez-vous eu l'occasion de parler avec le maire d'Assago ? "Nous avons de bonnes relations : je sais qu'après m'avoir rencontré, l'Inter est allé le voir, en lui faisant part de sa forte volonté de collaborer. Le choix de cette zone est idéal en raison d'une série d'installations et de services déjà présents, qui devront évidemment être adaptés en cas de construction". Craignez-vous que l'Inter vous "utilise" pour s'accaparer le Conseil Municipal de Milan ? "C'est peut-être une stratégie, mais si son Administreur-Délégué est impliqué, c'est il doit y avoir quelque chose de concret. Ils n'iraient pas jusqu'à organiser un rendez-vous avec l'administration à ce niveau". Le métro devra-t-il faire un arrêt supplémentaire si le stade est construit dans cette zone ? "Le terminus actuel du métro à Assago ne serait pas à plus de cinq cents mètres du nouveau stade, soit à cinq ou six minutes à pied." Faudra-t-il construire de nouvelles routes et de nouveaux parkings ? "Absolument, et nous avons d'ailleurs commencé par cela. Lors de la réunion d'hier, la question la plus importante qui a été mise sur la table était l'adaptation du système routier". N'aurait-il pas été préférable de ne pas faire trop de bruit autour de la réunion d'hier dans les médias ? "Vous avez tout à fait raison : Nous sommes dans une situation embryonnaire, nous en sommes encore au stade des idées et de l'étude de faisabilité. Dans la communication, on peut lire le désir de faire pression sur quelqu'un d'autre. Cependant, Monsieur Antonello est venu nous voir, et si l'Administrateur-Délégué de l'Inter se déplace, c'est qu'il y a quelque chose". Pourquoi Milan n'a-t-il pas réussi à créer une alternative à l'actuel Giuseppe Meazza ? "Je ne peux pas l'expliquer. Si je regarde ce qui s'est passé en Europe, Wembley a été démoli sans problème, le Bernabéu et le Camp Nou ont été complètement remodelés. Je ne comprends pas pourquoi ils n'ont pas fait la même chose à San Siro." Quelle est la prochaine étape que vous attendez ? "J'attends la présentation d'un projet. Je crois que l'Inter a tout intérêt à accélérer car sa préemption sur cette zone devrait expirer en avril. S'il y a vraiment la volonté de faire une étude de faisabilité, j'attends un projet pour la fin de l'année". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Trois joueurs de l'équipe première de l'Inter ont été honorés lors de la Cérémonie de remise des prix de la saison 2022-2023 du Premio Gentleman Fair Play : Federico Dimarco s'est vu remettre le "Gentleman Inter" "C'est une belle chose d'être né avec ce maillot sur le dos, je me le suis mérité au cours de ma carrière, j'ai évolué dans de nombreuses équipes avant de revenir définitivement à l'Inter, et en revoyant ce que j'ai fait par le passé jusqu'à aujourd'hui, je suis vraiment fier de porter ce maillot". Le Derby ? "Nous savons tous ce que vaut le Derby de Milan, ce sera une très belle rencontre." La victoire avec la Nazionale ? "C'était une victoire dont nous avions besoin, puis jouer au Meazza pour moi est si beau, nous sommes heureux qu'après le match nul contre la Macédoine nous nous somme repris avec cette belle victoire contre l'Ukraine." Lautaro Martinez a reçu le prix du "Meilleur but" Pour son incroyable but de l'extérieur du droit qui a scellé la victoire contre l'AC Milan en Supercoupe d'Italie le 18 janvier 2023. Le capitaine Nerazzurro a remercié toutes les personnes présentes dans un message vidéo : "Merci à tous ceux qui ont voté pour mon but lors de la Super Coupe face au Milan. C'est la deuxième année que je remporte ce prix et j'espère continuer ainsi : Je vous embrasse tous et Forza Inter !" Kristjan Asllani a reçu le prix de la "jeune révélation" "C'est un grand plaisir pour moi de recevoir ce prix." L'appel de l'Inter ? "J'ai tout de suite dit oui car je suis un Tifoso de l'Inter, c'est donc un honneur pour moi de porter ce maillot. " Le vice-président Javier Zanetti et l'Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello étaient également présents à cette soirée! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Comme nous en fait part la Gazzetta Dello Sport, ce mercredi après-midi Alessandro Antonello, accompagné de Mark Van Huuksloot, le Chief operation officer Nerazzurro, et d’autres Managers du Club de la Viale Della Liberazione, rejoint par Infrabin, la société du Groupe Cabassi propriétaire du terrain ont rencontré le Maire de Rozzano suivi du Maire d’Assago, afin de présenter le projet du nouveau Stade Nerazzurro qui verra le jour à Rozzano. "Les motivations, les terrains et les définitions de la zone dans laquelle sera construit un stade moderne, multifonctionnel et durable d'une capacité de 70.000 places ont été présentés aux deux administrations. La nouvelle enceinte Nerazzurra sera accessible à tous et située dans un parc vert ouvert au public, équipé d'installations sportives, d'espaces de restauration et de divertissement, de magasins et de services pour les Tifosi, les visiteurs et les citoyens". "Nous avons présenté, de façon formelle, le début d'un parcours qui conduira au développement de la zone identifiée à Rozzano et qui concernera également les communes voisines, y compris Assago. La rencontre avec les deux administrations s'est déroulée dans un climat de volonté et de coopération" - Alessandro Antonello, Administrateur-Délégué Corporate de l’Inter Interviewé par Sport Mediaset, Gianni Ferretti, le Maire de Rozzano s’est livré à ce sujet : "Je peux juste vous dire que l’intérêt de l’Inter est sérieux et concret : C’est une énorme opportunité qui se présente pour la Vile de Rozzano." Selon Calcio&Finanza "Le mois prochain, le conseil municipal de Rozzano approuvera le Piano di Governo del Territorio (Pgt) qui prévoit l'attribution de la zone également pour la construction d'un stade. Une opération ad hoc qui atteste de la concrétisation de l'intérêt des différentes parties impliquées, même si, en raison de tout le processus bureaucratique, les travaux ne commenceront pas avant la fin de 2024 ou le début de 2025." Here We Gooooo! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. A travers un communiqué sur son site officiel, notre Bien-Aimée confirme l'arrivée d'un nouveau partenaire: "BPER Banca et le FC Internazionale Milano annoncent la signature d'un nouvel accord de partenariat, qui fait de la banque l'Official Banking Partner du Club Nerazzurri pour les trois prochaines saisons de football." "La collaboration avec Mastercard, partenaire du club Nerazzurro depuis 2018, permettra également d'offrir aux consommateurs des expériences inestimables visant à les rapprocher encore plus de leur passion ; par exemple, pour certains des matchs à domicile les plus importants de l'Inter, les clients détenteurs de cartes Mastercard auront un droit prioritaire pour l'achat des billets, comme cela s'est déjà produit à l'occasion de la vente des billets du derby de samedi prochain." "Nous sommes très heureux d'avoir conclu cet accord de partenariat avec BPER Banca, l'une des principales entreprises du secteur bancaire de notre pays, qui a choisi notre club pour faire ses débuts en Serie A. C'est une nouvelle preuve de l'excellent travail accompli par le club que nous réalisons pour rendre notre marque de plus en plus attrayante dans des secteurs autres que le sport". - Alessandro Antonello, CEO Corporate FC Internazionale Milano "Le partenariat avec l'Inter et Mastercard nous permet d'être protagonistes aux côtés de ceux qui aiment le sport et son excellence, ceux qui partagent avant tout ses valeurs et ses émotions telles que la passion, l'engagement et l'esprit d'équipe. L'Inter représente l'une des plus hautes expressions du football italien et international, avec un palmarès important et un public important. Nous sommes fiers d'être aux côtés d'une réalité sportive aussi importante et nous espérons que l'équipe et le club pourront atteindre les résultats qu'ils se sont fixés". - Piero Luigi Montani, Directeur général de BPER Banca ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, nous avons appris ce jeudi qu’un courrier établi par l’Administration Communale de Milan invite l’Inter et le Milan à se positionner officiellement sur la thématique du nouveau stade Comme le révèle La Repubblica: "C’est une communication officielle adressée aux deux clubs qui a été envoyée par les bureaux du Palazzo Marino, et qui demande en résumé, ce qu'ils ont l'intention de faire au sujet du projet de "San Siro Bis" maintenant que la Surintendance a exprimé son avis concernant la contrainte qui entrera en vigueur en 2025 sur le deuxième anneau du Giuseppe Meazza." "Dans ce courrier, il est fait référence au fait que les "simples exigences culturelles" annoncées par les Beni Culturali "ne permettront pas de procéder à la démolition globale" du stade dans les délais prévus par le calendrier du dossier. La décision officielle sur la contrainte ne pourra intervenir qu'à son échéance, soit dans deux ans, mais la Surintendance a anticipé un avis à la demande des équipes et de la Mairie." "Et sauf retournement de la situation, nous sommes dans une ligne protectrice. Vu que cette communication formelle de la contrainte est sur leurs bureaux respectifs, les deux clubs, poussés par le maire Giuseppe Sala, devront annoncer officiellement dans les prochaines semaines s’ils renoncent à leur idée de construire leur nouvelle enceinte sur les cendres du Meazza." L'Inter mise sur Rozzano L'Inter est décidée et mise gros sur la construction de son nouveau stade. Le club Nerazzurro a déjà signé un accord avec Bastogi et dispose d’un droit exclusif sur l'Etude de faisabilité de la construction de la nouvelle installation dans la zone de Rozzano, à moins d'un kilomètre du Forum Assago. La Gazzetta Dello Sport nous apporte des précisions sur l'aspect et la date de construction : "La zone en question est d'une superficie d'un million de mètres carrés, celle-ci se nomme "Nuova Milanofiori" et appartient à Brioschi Sviluppo Immobiliare, contrôlée par Bastogi par l'intermédiaire de sa filiale Infrafin." "Le plan d'aménagement du territoire de la municipalité de Rozzano prévoit déjà la possibilité de construire des logements et des bureaux dans la zone, mais d'ici la fin du mois de novembre, ou au plus tard au début du mois de décembre, la thématique "Stade" pourrait être inséré pour offrir la passe décisive à la Famille Zhang. Si cela tend à se confirmer, 2024 représentera la définition des objectifs sur l’ensemble du projet avec un début de la construction du Stade en 2025. Si ce calendrier est respecté, il serait réaliste de penser voir l’Inter évoluer dans sa nouvelle Maison à Rozzano pour la saison 2028-2029." Le partenaire des Nerazzurri dans ce projet n’est pas un inconnu : "Ce sera toujours le studio d'architecture Populous, qui avait "dessiné" la Cattedrale, ou plutôt le nouveau Meazza qui ne sera jamais construit. Et c'est précisément sur base de la Cattedrale que partira le projet de création de la nouvelle installation à deux pas du Forum d'Assago. Pour le Stade, un espace d'environ 350 000 mètres carrés est requis. Contrairement au quartier de San Siro, ce nouveau projet ne prévoit pas la construction d'activités commerciales" Alessandro Antonello confirme le tout En marge d’une réunion de l’ECA, notre Administrateur-Délégué Corporate est revenu sur la thématique du moment Les Sponsors ? "Nous avons connu un parcours de croissance ces dernières années, y compris du point de vue sociétal : Nous avons renouvelé l'accord avec Nike et nous avons un sponsor très important. Plus nous grandissons, plus nous donnons des ressources au secteur sportif pour investir dans les joueurs." Le Stade ? "Comme nous l'avons déjà annoncé, nous avons identifié une zone alternative pour le nouveau stade à Rozzano et nous avons signé un contrat d'exclusivité jusqu'en avril 2024 pour cette zone. Notre intention est d'analyser et d'approfondir cette situation: C'est une zone absolument intéressante parce qu'il y a aussi une autre arène qui accueille d'importants événements sportifs, le Forum d'Assago." "En ce qui concerne le quartier de San Siro, nous avons reçu la confirmation de la Surintendance qu'en 2025, qu’une contrainte sera imposée au deuxième anneau, ce qui rendra difficile la mise en œuvre de notre plan initial. Nous essayons également de comprendre quelles pourraient être, ici, les perspectives d'avenir". "Nous avons déjà commencé à travailler sur une évaluation détaillée de la zone et nous devons attendre l'approbation du Pgt de la Municipalité de Rozzano. Nous espérons pouvoir entamer à partir de janvier un processus avec la municipalité de Rozzano pour évaluer la faisabilité du projet. En ce qui concerne San Siro, certaines étapes formelles doivent encore être évaluées". En attendant, Alessandro a été reconfirmé au sein du Board de l'European Club Association suite aux élections qui ont eu lieu ce jeudi à Berlin dans le cadre d'une Assemblée Générale Elective. Notre Administrateur-Délégué représentera l’Italie au sein de l’Organe de Gouvernance des Clubs pour le cycle 2023-2027. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. La conférence de presse lançant la saison 2023-2024 s’est tenu ce mercredi 12 juillet soir à 18h00. Celle-ci a vu Giuseppe Marotta et Simone Inzaghi se livrer ouvertement sur l’objectif de la saison : Le Scudetto de la Seconde Etoile Giuseppe Marotta : Des joueurs qui aiment l’Inter Le Calcio "Il s’est passé environ un mois depuis la fin de la saison écoulée qui a vu le Calcio se montrer à nouveau protagoniste avec 3 finales européennes et 5 demi-finalistes. Nous sommes revenus à un poste de grande crédibilité, mais l’écart des recettes des droits télés ne fait que croitre.Une négociation est en cours avec les diffuseurs, je crois en une issue positive." "II y a aussi d’autres difficultés bureaucratiques: L’Italie éclaire l'avant-scène dans l’établissement des codes pour les bâtiments, pour rendre difficile la constructions des stades et pour faire preuve de carence au niveau des structures pour les jeunes. Un autre aspect important à considérer est les capitaux de l’Arabie Saoudite qui peuvent ébranler la nature du football, aussi l’Italien. D’un autre côté, cela vous donne aussi l’opportunité de percevoir des recettes à réinvestir. Mon espoir est qu’Abodi puisse être accompagné dans le processus de réforme du mouvement footballistique italien." Les mérites d’Inzaghi "La saison dernière a été contradictoire, en plus de la Finale d’Istanbul, nous avons aussi remporté deux trophées et le mérite en revient à l’entraineur qui a fait face à des critiques assez sévère, elle a été influencée aussi par la trêve forcée pour la Coupe du Monde. Nous nous sommes bien repris lors de sa phase finale et nous sommes parvenu à conquérir méritoirement une place en Ligue des Champions." "Tout cela est un motif de fierté : Être vice-champion d’Europe est également un autre motif de fierté : L’année qui débute devra être stimulante pour faire de belles choses." Le Mercato "Dans une campagne de recrutement, notre très bravissimme Directeur Sportif Piero Ausilio travaille en étroite collaboration avec Baccin et Inzaghi, dans le respect de la ligne de conduite dictée par la Propriété. Ces dernières années, la Direction a su démontrer que, même sans procéder à de grands investissements, qu’il était possible de parvenir à composer des équipes importantes." "Il reste encore 40 jours d’ici à son terme et il y a encore tant à faire : Ce qui est certain, c’est que nous chercherons à construire une équipe compétitive, avec des connotations aussi différentes comparées à celle du passé avec des jeunes joueurs qui pourront aussi apporter leur contribution à l’équipe nationale." Love Inter "L’Inter sera compétitive, c’est ce que nous voulons : Nous sommes vraiment une belle équipe directionnelle qui aime l’Inter : Je tiens à remercier nos Tifosi qui nous ont toujours accompagné. Le remerciement le plus important doit être fait à la Propriété qui, même dans les difficultés, ne nous a jamais laissé sans ressources afin que notre travail puisse être finalisé. Je remercie aussi Antonello qui est en charge des activités sportives du Club : J’espère que la saison à venir nous régalera de satisfaction." Simone Inzaghi : Nous avons le devoir de remporter la Seconde Etoile Avec quel état d’esprit reprenez-vous ? "Il y a tant d’envie, nous avons vécu une longue saison : 57 matchs, une saison longue et intense composé d’enthousiasme différents car fait de victoire et de titre : Il y a eu des périodes difficiles et l’ensemble du Monde Interiste a été bon pour se compacter et pour en ressortir une saison riche de satisfaction. Je reprends avec l’envie de parvenir à une saison également pleine de satisfaction." Objectif Scudetto ? "Clairement oui, mon idée et l’Adn de l’Inter est la Victoire, c’est le grand objectif, cela ne me convient pas d’y participer avec l’étiquette de favori : Nous sommes l’Inter et nous avons le devoir de remporter la Seconde Etoile, nous y mettrons toutes nos forces. Il y aura de nombreuses équipes en course, mais nous nous y efforcerons." Vous en êtes à votre troisième année… "C’est un motif de grande fierté, je remercie le club et les joueurs qui m’ont aidé au cours de ces deux années, nous avions tant de défis important devant nous, notre parcours en coupe a été presque parfait car nous nous sommes inclinés face à Liverpool et face à City. En championnat, nous sommes arrivé à la troisième place, nous nous devons de faire mieux." Que signifierait le retour de Lukaku à Milan ? Un commentaire sur le Mercato ? "Je suis en parfaite syntonie avec cette Direction qui a toujours été à mes côtés, avec le Président, il y a également cette grandissime harmonie. Nous sommes au travail, il s’agit d’un mercato difficile mais j’estime que nous l’opérons de la meilleure des façons possible : Nous connaissons tous Frattesi et Thuram et Bisseck vient à peine d’en finir avec l’Euro U-21." "Lukaku est un joueur d’une autre équipe et nous savons ce qu’il représente et ce qu’il nous a apporté lors du finale de la saison : Je me suis battu pour le faire revenir la saison dernière, nous aimerions le faire à nouveau cette année, il appartient à un autre club et nous verrons ce que nous pouvons faire." Très prochainement, vous partiez en Tournée, quand est-ce que votre équipe sera au grand complet ? "Cela aurait été un rêve : Il reste 50 jours d’ici à la fin du mercato et j’ai conscience que cela changera encore énormément. Il y a de l’espérance et elle est importantissime en cette première phase de travail, mais le mercato reste imprévisible : Un mercato ouvert ne nous aide pas, nous les entraineurs, mais nous en avons l’habitude." Pouvez-vous déclarer que l’Inter joue la Ligue des Champions pour la gagner ? "Nous avons démontré qu’il n’y avait pas un si grand écart avec City, nous avons joué à armes égales mais nous nous sommes inclinés : Nous avons tenu tête à l’équipe la plus forte d’Europe. Lors de ces deux dernières années, nous avons énormément travaillé, nous avons connu un long parcours. Nous connaissons l’Histoire des dix dernières années qu’a connu l’Inter et lors de ces deux dernières saisons, nous nous sommes améliorés. Nous savons que cela sera difficile de nous reconfirmer en Ligue des Champions, mais il y a de l’espoir et de l’envie." Le départ de Brozovic peut-il poser un problème ? "Je ferai un discours général pour tous ceux qui ne sont plus là : Ils ont écrit l’Histoire de l’Inter, d’Handanovic à Bellanova, ils ont toujours fait de très belles choses. Avec la Direction, nous avons choisi de rajeunir l’équipe : Nous avons perdu des joueurs importantissimes mais d’autres arriveront. Notre espoir à tous est que les nouveaux arrivants feront tout aussi bien." Le Turnover s’est avéré efficace l’année dernière, repartirez-vous sur les mêmes base l’année prochaine ? "Clairement, cette année, nous savons qu’il n’y aura plus la trêve pour la Coupe du Monde et qu'il n’y aura qu’une seule journée en milieu de semaine, mais nous aurons les Coupes. J’aurai besoin de tous les joueurs. J’ai eu besoin de tout le monde de début avril jusqu’à Istanbul, je me souhaite que tous pourront répondre présent." Vous débutez la saison en étant en fin de contrat… "Le club connait ma pensée : Ce qui prime pour moi c’est le terrain, j’ai exprimé le fond de ma pensée au Club et au Président : Je suis très serein." Lautaro sera-t ’il le Capitaine ? "Je dois encore en parler avec l’équipe." Le calendrier est bon, à quel point est-ce important de bien débuter ? "Il sera fondamental de mieux démarrer que la saison dernière, j’ai regardé le calendrier, mais sans plus, les deux derniers mois que nous avions connu aurait dû être les plus difficile et sans notre défaite face au Napoli, nous aurions récolté le maximum de point. Le début de la saison semble assez soft mais toutes les rencontres du championnat réservent des surprises." Est-ce qu’il y a une auto-estime supérieure comparée à la saison écoulée ? "Oui, il y a tellement plus de confiance en soi comparé à la saison précédente. Mais même là, le parcours de l’année précédente en Ligue des Champions, nous avait apporté de l’auto-estime car nous avions affronté le Real Madrid et Liverpool qui se sont ensuite rencontré en Finale et nous avions joué les deux à armes égales." Que perdrait l’Inter avec le départ d’Onana ? "Nous parlons d’Onana qui est un joueur de l’Inter et il sera convoqué demain au stage de présaison. Le mercato est imprévisible et nous savons tous que toutes les équipes italiennes doivent vendre, en premier, avant d’acheter. C’est risqué mais je suis serein : La propriété et le Club m’ont assuré que l’Inter sera compétitive. Nous en avions déjà discuté lors de notre réunion d’avant-mercato." "L’important est que l’Inter soit compétitive comme lors de ces deux dernières années, nous avons connu des problèmes Post-Covid, mais nous avons réalisé des mercato intelligents et nous avons vu à quel point ils étaient positifs." ESPN vous a nommé dans le Top 10 au niveau Mondial : Quel effet cela vous a-t ’il fait ? "Cela m’a fait énormément plaisir, j’espère pouvoir grignoter d’autres places dans le futur." Avez-vous envie de régler vos comptes ? "Non, je n’ai rien à redire: Je pense au terrain, au travail et je chercher à travailler du mieux possible pour mon Club. Chaque entraineur a son propre parcours, sa propre histoire, je me sens bien ici avec le Club, avec les Tifosi, je cherche sur cette voie." Croyez-vous encore en Correa ? "Oui, les joueurs que j’entraine sont les meilleurs du monde et je pense que c’est le cas pour chaque entraineur : Correa est un excellent joueur, il n’a pas répondu présent comme on aurait pu s’y attendre, mais j’ai une confiance maximale en lui : Il est capable de faire mieux et bien plus, je l’ai entrainé et je connais ses qualités." Qui selon vous peut vous défier dans la Course au Scudetto ? "Il y a tellement d’envie de reprendre la compétition, c’est difficile d’établir un classement, le Napoli a réalisé un parcours extraordinaire, mais nous voulons être compétitif, notre désir est de remporter la Seconde étoile, les Tifosi en rêve depuis des années et j’espère pouvoir leur offrir cette satisfaction." A choisir : Remporter le Scudetto ou jouer une nouvelle Finale de Ligue des Champions ? "C’est une demande difficile. Même si l’année dernière nous n’avons pas remporté le Scudetto, c’était une saison incroyable, composée de nuits incroyable vécues avec les Tifosi. Après Istanbul, j’ai embrassé tous les joueurs, c’était comme-ci nous l’avions emporté nous." Auriez-vous aimé entrainer Milinkovic-Savic? "Je ne m’exprimerai pas sur les choix personnels, je l’ai entrainé à la Lazio et il a de très grandes qualités, une habilité technique, de la force physique et c’est un très grandissime joueur, il a choisi de partir en Arabie et il aura aussi le temps de revenir en Europe." Quelle Inter est en train de naitre et qu’attendez-vous du Mercato ? "Nous avons conscience qu’il y a des cases à combler, nous sommes en parfaite harmonie, nous composerons une équipe de 20 joueurs plus 3 gardiens, avec 3-4 jeunes fixes avec nous. Il nous manque encore un milieu et Çalhanoğlu et Asllani seront nos deux PlayMaker, nous devrons être bons et nous améliorer. Avec Bastoni, Acerbi, De Vrij, Bisseck et Darmian, il nous manque encore un homme dans ce secteur." Avec le départ d’Onana, les gardiens qui arriveront devront-ils présenter les mêmes habilités techniques ? "Le gardien devra être bon techniquement, nous verrons si nous pourrons en trouver plus d'un. Ces deux dernières années, d'abord avec Samir, puis avec Onana, nous avons eu des gardiens avec de très bons dribbles. Ce sera à nouveau le cas" Avez-vous l’intention de lancer quelque jeunes de la Primavera ? "Carboni sera avec nous, il fera la mise au vert avec nous: Il a déjà fait ses débuts et a énormément muri. Zanotti a aussi joué l’année dernière et il est maintenant parti en prêt. Il y aura d’autres jeunes qui seront ajoutés: A eux de prouver qu’ils méritent d’être à l’Inter." Avez-vous vu le match de Ligue des Nations avec Barella et Frattesi aux poste de Mezz’ala ? Thuram est-il un premier ou un second attaquant ? "Frattesi et Barella peuvent tranquillement jouer ensemble : Barella a, de temps en temps, déjà été Mezzala gauche: Ce sont deux joueurs très forts. Thuram est un joueur important, il a une très bonne structure physique, il a réalisé trois excellente saisons au Borussia. Il joue pour l’Equipe de France, c’est un joueur d’une valeur absolue." Gosens peut-il être un joueur important pour l’Inter ? Absolument oui, il a bien fini la saison, il a alterné avec Dimarco et s'en est très bien sorti. De là à dire ce que le Mercato peut nous apporter, je ne sais pas, mais je compte énormément sur tout le monde." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. A travers un communiqué sur son site officiel, le Fc Internazionale Milano et Nike annoncent le renouvellement de leur partenariat, un de plus long de l’histoire du football européen, en renforçant toujours plus un binôme historique qui a débuté en 1998 et qui a évolué annuellement, en permettant aux deux marques de grandir et de s’affirmer progressivement comme l'expression de la culture milanaise au niveau mondial "Le nouvel accord restera cohérent avec les valeurs fondamentales qui ont toujours caractérisé ce partenariat, en soulignant l'esprit commun d'innovation et en mettant l'accent sur l'équité et le soutien au mouvement du football féminin. Les kits et accessoires Nike pour l'Inter sont devenus des objets cultes pour les nouvelles générations, représentant des moments iconiques et inoubliables pour le club, tout en étant toujours tournés vers l'avenir et en anticipant les tendances." "Nike continuera à concevoir les tenues de match et d'entraînement pour les équipes masculine, féminine et de jeunes, ainsi que les collections lifestyle créées pour faire connaître la marque Inter à un public plus large et plus international. Les futures tenues de l'Inter continueront à utiliser des matériaux de plus en plus innovants, conçus pour garantir un soutien maximal des performances, en donnant la priorité à la praticité, à la respirabilité et à la durabilité." "C'est avec grand plaisir que nous annonçons la prolongation de ce partenariat historique entre Nike et l'Inter. Tout au long de ces années, nous avons eu l'occasion de grandir ensemble et de nous consolider en tant qu'icônes mondiales, au-delà du football. Cette alliance nous a apporté de grandes satisfactions au cours des 25 dernières années et nous sommes heureux que Nike ait choisi de continuer à collaborer avec notre club". - Alessandro Antonello, CEO Corporate FC Internazionale Milano En 25 ans et 20 trophées remportés ensemble, l'Inter et Nike sont prêts à écrire ensemble de nouvelles pages passionnantes de l'histoire du club. Selon les informations de Calcio&Finanza, le nouvel accord avec Nike, qui aurait expiré le 30 juin 2024, durera huit saisons supplémentaires, c'est-à-dire jusqu'en 2032, avec une valeur d'environ 30 millions d'euros par saison. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. L'ancien milieu de terrain légendaire des Nerazzurri est décédé à l'âge de 88 ans. Le FC Internazionale Milano, son président Steven Zhang, le vice-président Javier Zanetti, les PDG Alessandro Antonello et Giuseppe Marotta, l'entraîneur Simone Inzaghi et son staff, les joueurs et tout le monde de l'Inter se joignent au deuil de la perte de Luis Suarez et, en sa mémoire, embrassent les membres de sa famille. Des milliers de joueurs ont porté le maillot de l'Inter. Pour des centaines de matches, pour seulement quelques minutes. Tous ont une place dans la mémoire des supporters, ils ont en quelque sorte marqué un pan de l'histoire du Club. 115 ans d'histoire c'est beaucoup : il y a des matchs, des victoires, des défaites, des soirées légendaires, des nuits difficiles. Les histoires et les personnages, les intrigues. Ensuite, il y a les étoiles, celles qui ont si brillamment illuminé le chemin des Nerazzurri. Elles sont là, pour toujours : scintillantes comme elles l'ont été, en tant que joueurs et personnalités. Unique, inimitable, inoubliable. Luis Suárez Miramontes. Impossible de faire des classements, difficile même de l'enfermer dans une description. S'il avait joué de nos jours, les réseaux sociaux seraient encombrés de vidéos de ses pièces sportives. On imagine Tik Tok avec ses lancements millimétrés, les moulinets avec ses dribbles. Dans un monde qui attribue des étiquettes et une exaltation facile, Luisito, depuis qu'il était un garçon, a été le "professeur". Parce qu'il portait un dix, jouait la tête haute, utilisait son pied droit et gauche. Il lisait le jeu, il avait du rythme et un style unique. Dès ses premières sorties avec le Deportivo (il est né à La Corogne le 2 mai 1935) il avait enchanté. Fils de boucher, frère de deux footballeurs. À 18 ans, il entre pour la première fois sur le terrain avec l'équipe de sa ville natale, face à Barcelone. Les blaugrana ont gagné 6-1, mais les yeux et les commentaires étaient pour lui. Le sérieux dans la vie égal à celui sur le terrain, sa démarche allait de pair avec une vision unique et totale du jeu. Il était l'architecte du jeu : une définition parfaite, signée par l'un des plus grands de tous les temps, Alfredo Di Stefano. Lorsque le parcours de Luisito s'est lié à celui d'Helenio Herrera, la route du succès a commencé à s'éclaircir. Victoires et triomphes avec Barcelone, l'acclamation au niveau européen avec la conquête du Ballon d'Or en 1960; le premier, et jusqu'à présent le seul, Espagnol à le remporter. Ainsi que le premier Espagnol à servir dans le championnat italien : il arrive à l'Inter en 1961, à la demande d'Angelo Moratti. Une négociation si importante qu'avec le produit de son transfert, Barcelone a achevé les travaux de construction du Camp Nou. Herrera et Suarez, pour amener l'Inter au sommet de l'Italie, de l'Europe et du monde. Les journaux, 20 ans avant de coller le surnom à Diego Armando Maradona, l'ont rebaptisé "Pibe de Oro". Herrera, le jour de sa présentation aux Nerazzurri, l'a qualifié ainsi : "Il a la vitesse de Bicicli, le dribble de Corso, la force de Lindskog, le dribble de Sivori, le tir d'Altafini". Bref, le footballeur parfait : meneur de jeu et milieu offensif, passeur et finisseur. Il a littéralement construit les triomphes des Nerazzurri : lui, le 10 de la Grande Inter, avec ses coéquipiers, a formé cette comptine unique et légendaire de noms qui a remporté 3 Scudetti, 2 Coupes des Champions, 2 Coupes Intercontinentales. Il y a un schéma classique qui remplirait vraiment aujourd'hui tous les babillards de passionnés, d'experts, d'érudits : Suarez a dribblé, puis presque légèrement a lancé le ballon arrivait toujours, 40 mètres devant, avant que tout le monde puisse comprendre. Et ce ballon était là, il s'est contenté justement de la course de son partenaire, la plupart du temps Giacinto Facchetti. L'amitié avec Armando Picchi, le lien avec tout le monde Nerazzurri, le désir de transmettre son idée du football également dans le rôle d'entraîneur et de commissaire technique. Au service de l'Inter, il a siégé trois fois sur le banc des Nerazzurri, puis dans le rôle d'observateur et d'entraîneur il a signé, entre autres, l'arrivée de Ronaldo. Dire au revoir à Luisito nous laisse dans une profonde mélancolie : la nostalgie de son football parfait et inimitable, qui a d'ailleurs inspiré des générations, rejoint le souvenir d'un footballeur unique et d'un grand, grand joueur de l'Inter. Il nous manquera, car comme le prêchait Helenio Herrera, "Si vous ne savez pas quoi faire, donnez le ballon à Suarez". Traduction alex_j via le site officiel.
  14. En effet, à travers un communiqué diffusé sur son site officiel, l’Inter a dévoilé un nouveau parrainage car Skyland Energy, marque leader dans le secteur des énergies renouvelables et fournisseur de systèmes photovoltaïques de pointe, a choisi l'Inter pour faire son entrée dans le monde du football, en reconnaissant en l’Inter une marque présentant des valeurs similaire en termes d’objectifs dans le domaine de l'innovation et de la durabilité. Cette collaboration avec l'Inter permettra à Skyland de compter sur l'importante base de Tifosi du club et d’une grande la grande visibilité que propose la marque Nerazzurra. Skyland sera visible au Stade Giuseppe Meazza: Sur l'écran géant et sur les Leds des lignes de touche lors de tous les matchs à domicile de Serie A et de la Coupe d’Italie Alessandro Antonello – Administrateur-Délégué de l’Inter "Nous sommes heureux d'accueillir le groupe Skyland en tant que nouveau partenaire et de nous associer à une marque de premier plan dans un secteur de plus en plus important comme l'est celui des énergies renouvelables. Ce nouvel accord réunit deux marques innovantes et avant-gardistes, qui partagent le même intérêt pour l'avenir et la durabilité" Alex Lin, le Président de Skyland Group "Dans une période historique, telle que celle que nous vivons en ce moment, l'énergie solaire est au cœur d'une révolution écologique et économique qui ne peut plus être reportée. Devenir le partenaire de l’Inter est pour nous un canal de communication fondamental pour promouvoir nos objectifs. Un club avec qui nous sommes très attentifs sur des thématiques tels que la culture, l'art et les questions sociales, eux qui sont tous indissociables de la philosophie de Skyland" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Alessandro Antonello est l'un des invités de l'événement "Il Foglio Sportivo revient à San Siro". Ses propos recueillis par le correspondant de FCInterNews. Le derby d'hier soir "C'était une nuit paisible, nous sommes heureux et fiers pour l'Inter, la ville de Milan et le football italien. C'était une publicité internationale pour la ville qui sait organiser des événements de ce type. Les supporters peuvent coexister en paix. Le résultat est très positif, mais les 90' qui suivent seront difficiles. Restons concentrés, les garçons sont dans une condition athlétique optimale. Il faut regarder la performance. Hier, les joueurs ont donné du prestige à leurs capacités, ils ont été très concrets. La performance nous donne de bons espoirs pour le retour." Collecte de plus de 10 millions hier soir pour Milan, San Siro semble être petit certains soirs "Hier, un nouveau record a été atteint, l'Inter s'apprête à le dépasser, nous sommes encore en phase de vente. Les résultats démontrent la capacité d'organisation des deux clubs. San Siro est petit, oui, nous pourrions faire plus s'il y avait des services adaptés." Le nouveau San Siro, où en sommes-nous ? "Dans les études que nous avons menées, nous avons vérifié que les revenus sont bien supérieurs à celui de l'actuel San Siro. Aujourd'hui, les principaux clubs européens atteignent 120-130 millions d'euros de revenus, l'Inter et Milan dépasseront les 70 cette saison. L'écart reste malgré les résultats exceptionnels. Le voyage a commencé il y a 4 ans, nous avons formellement suivi la procédure administrative, il y a eu des ralentissements, nous nous réunirons Vendredi avec le maire et le surintendant pour lever la deuxième contrainte de liaison qui pourrait émerger à partir de 2025. La question serait deviennent décisives, nous attendons avec impatience une réponse rapide." Milan semble être le club qui veut quitter San Siro, l'Inter semble être en retrait... "Je réponds simplement qu'au-delà des manifestations médiatiques, l'Inter a travaillé concrètement sur le projet du stade. San Siro est l'endroit idéal, il est clair que les choix doivent être respectés. Nous, à l'Inter, pensons qu'il est important d'étudier l'opportunité de San Siro, puis si nous n'avons pas de réponses à court terme, nous avons des solutions alternatives pour construire nous-mêmes un stade." Les résultats sportifs vous sourient, malgré les rumeurs sur l'entreprise "Je voudrais souligner le parcours de cette propriété qui, après sept ans, a donné une continuité au travail qui avait été mis en place. Après 7 ans, nous avons atteint une finale de la Ligue Europa, remporté le Scudetto, les Super Coupes et la Coppa Italia. Le travail accompli, sur et en dehors du terrain a ramené l'Inter au niveau des meilleurs clubs européens. Zhang? C'est le plus jeune président de l'histoire du club, très dévoué au travail. Aujourd'hui, c'est un président mature qui nous aide à gérer le club, nous donne de nouvelles adresses et une autre vision des nouvelles générations. Il nous aide à sortir des schémas classiques, je ne peux que le remercier." La dernière équipe à avoir disputé une finale de Ligue des champions sans sponsor était le Milan AC en 1994, DigitalBits peut-il clarifier la situation ? "La situation du sponsor est connue de tous, on en parle depuis l'été dernier. Malheureusement il est devenu insolvable, c'est une situation à laquelle on a dû faire face avec regret. On travaille pour faire revenir un nouveau partenaire au maillot. Cela n'aide pas à se retrouver sans sponsor mais nous recevons beaucoup de retours disant que le maillot est vintage. Mais nous devons travailler pour trouver un partenaire commercial." La marque Inter "Elle a beaucoup grandi, nous avons environ 500 millions de fans dans le monde. C'est l'une des marques les plus importantes, nous avons également essayé de la positionner sur le plan culturel. Nous avons des accords avec Moncler, l'idée est que la marque prospère sur la valeur du système non seulement au niveau sportif." Nouveaux partenaires "La propriété a suivi un chemin important, elle a repositionné le club à des niveaux importants. L'Inter est quelque chose dans lequel il peut y avoir des intérêts, Suning devra décider de l'avenir mais chaque choix sera fait dans l'intérêt du club. Nous espérons que ça aille quand même et que le club se renforce." Hier, l'Inter a marqué deux buts avec deux transferts gratuits, qui rejoignent Onana et Acerbi... Pensez-vous pouvoir confirmer cette stratégie sur le marché des transferts l'an prochain ? "Ces dernières années, nous continuerons à parler de durabilité économique, un élément fondamental. Dans la première année post-pandémique, nous examinons les résultats financiers qui nous projettent vers la durabilité. Il y a beaucoup à faire, les résultats sportifs nous aident. Pour l'année prochaine, il faut se qualifier pour la Ligue des champions, c'est le premier objectif. Il va falloir travailler, Marotta va le faire absolument, en essayant de rester dans les paramètres. Il n'y aura pas de révolutions. Ce que je vis est important, le seul regret est d'avoir abandonné le championnat. Mais c'est une belle saison." Inzaghi a bien fait depuis qu'il a été auditionné "En cette saison, caractérisée par la présence d'une Coupe du monde disputée en décembre, la normalié a été chamboulée." Traduction alex_j via FCInterNews.
  16. Alessandro Antonello s’est livré à Marco Bellinazzo d' "Il Sole 24 Ore" et celui-ci s’est livré aussi bien sur la thématique du Stade actuel, de l’importance de finir dans le Top 4 et aussi d’un éventuel départ de Suning La quatrième place A quel point la quatrième place est importante ? "D'un côté, il y a la passion des Tifosi, qui sont évidemment conscients de ce qui se joue d'ici le 24 mai et qui veulent profiter de ces moments. D'autre part, il y a le rôle plus institutionnel et managérial qui doit se pencher sur la planification, même en dehors du terrain. Nous ne pouvons pas ne pas penser à la saison prochaine. La quatrième place garantit des revenus importants pour le club, environ 50 millions d’euros. Nous devons en tenir compte, car la saison prochaine est toute proche et c'est sur cela que repose notre planification" Le Stade "Un nouveau stade est important pour la compétitivité d'un club. Les revenus en provenance du stade pourraient doubler : Ce sont des revenus sont garantis, de sorte que l'on pourrait à nouveau être sérieusement compétitif au niveau européen. Les grands clubs empochent plus de 120 à 130 millions d'euros grâce à leurs propre installations: Cette année, Milan et nous, qui battons des records, en gagnerons environ 70 millions: Vous pouvez voir la différence." "Nous avons d’ailleurs une longue liste d'entreprises qui aimeraient être présentes dans les Sky Box et dans nos zones d'accueil, mais pour l'instant, nous ne pouvons pas satisfaire ces demandes et je tiens à rassurer les Tifosi: L'augmentation des recettes proviendrait essentiellement des services à l'intérieur du stade, tant pour les Tifosi que pour les entreprises qui souhaitent y être représentée. Au niveau des espaces Hospitality, nous sommes aujourd'hui à 3%, alors qu'en moyenne un stade moderne se déplace autour de 18-20%." "Lorsque nous étions à Lisbonne, dans le stade de Benfica, nous avons vu que l'installation disposent de 120 Sky boxes, alors que le Giuseppe Meazza en propose 30. Cela donne immédiatement la perception de tout ce qu'il est possible de faire avec une nouvelle installation". "Au cours de ces quatre années, nous avons travaillé avec cohérence et professionnalisme. Nous avons toujours dit que San Siro était le projet principal, car cet emplacement fait partie de l'histoire de Milan et de ses équipes. Même récemment, lorsque Milan nous a dit qu'il voulait envisager d'autres sites, nous l'avons réaffirmé avec force. Nous pensons toujours aujourd'hui que c'est le meilleur choix." "Si l'Ac Milan décide de construire ses installations ailleurs, nous voulons poursuivre ce projet, mais il est clair que l'Inter ne peut pas rester lié à des reports politiques constants. Il n'y a pas de date limite, mais nous espérons qu'il n'y aura pas d'autres reports et d’autres incertitudes, c’est ce qui perturbe le plus les investisseurs. Nous avons confiance dans les décisions de la Mairie. Mais si une solution n'est pas trouvée pour San Siro, l'Inter devra aussi penser à une alternative. Nous avons visité d'autres terrains : Nous ne voulons pas être déplacés, sauf si le projet San Siro ne se réalise pas." "Chaque décision est partagée avec le Président Zhang et Marotta dans le cadre d'une stratégie. Ces dernières années, nous avons ajusté le coût de l'effectif et nous devons continuer à le faire dans une optique de durabilité, qui doit aller de pair avec la compétitivité: Les contrats durent plusieurs années, ils ne peuvent pas être résiliés du jour au lendemain. Nous ferons des ajustements, en ayant toujours à l’esprit que l'Inter est une grande équipe et qu'elle doit toujours se battre pour obtenir le maximum. Il s'agira d'un ajustement organique, dans le respect des objectifs saisonniers." Le nouveau format de la Ligue des Champions "L'UEFA a l'intention de suivre une voie. N'oublions pas que nous sortons d'une pandémie et c’est peut-être notre première saison vraiment pleine : L'intention est de rendre le système durable à moyen et long terme. Le risque est effectivement de cristalliser les relations de pouvoir déjà en place, mais l'UEFA réfléchit à des mesures correctives, telles qu'un plafond salarial en valeur absolue, que tous les clubs devront respecter. C'est la voie sur laquelle travaille l'UEFA". Un Départ de Suning "Je dirais que, grâce à l'avènement de Suning et à la présidence de Steven Zhang, que nous avons eu une période de construction qui a amèné à la structure actuelle de l'Inter. Nous sommes passés d’une période de pur mécénat à la gouvernance actuelle avec des Top Managers à tous les niveaux et une approche stratégique tournée vers l'avenir et les jeunes." "En 2017, nous avons ouvert notre Media House pour de nouveaux contenus afin de repositionner l'Inter. Les investissements ont été conséquents, avec une vision à moyen et long terme, puisque nous en sommes à la septième année. Cette stabilité a donné aux responsables la possibilité de se concentrer sur leur travail." "Il peut y avoir de l'intérêt, mais au niveau des Dirigeants, nous sommes l'objet et non le sujet. Il est normal qu'un club comme l'Inter suscite l'attention, surtout si l'on parle de partenaires avec lesquels collaborer pour amener l'Inter toujours plus haut: Nous devons continuer à travailler, ce sera ensuite à Suning de faire des choix." Oaktree ? "Tout le monde sait qu'il y a un prêt au niveau de la Holding, ce sera à l'actionnaire de décider comment le gérer. Suning nous a toujours soutenu : Lorsque le Club a exprimé le besoin d'être soutenu il nous a apporté son soutien." DigitalBits "C'est une situation très désagréable à laquelle nous avons dû faire face. Nous avons décidé d’attendre jusqu’au tout dernier moment avant de supprimer ce dernier élément du contrat de sponsoring, à savoir le logo sur le maillot. Nous sortions de la pandémie, à ce moment-là de de l'Histoire, l’Industrie en plein essor était celle des crypto-monnaies. Malheureusement, en raison de la tendance du marché, cette dernière a flanché. Nous sommes à la recherche d'un nouveau partenaire et nous espérons le trouver au plus vite, grâce aussi à la visibilité de l'équipe" La Jeunesse "Notre académie est l'une des plus primées, l'Inter a dans son ADN l'attention portée aux jeunes: Nous devons leur offrir plus d'opportunités." Avoir une Equipe de jeune Bis ? "En ce moment, c'est sur la table des discussions, Marotta est en train de l'évaluer. Cela peut aussi être un moyen de rapprocher les jeunes du professionnalisme: L'Inter croit et investit dans ses jeunes, elle pense que c'est la bonne chose à faire, même dans cette phase historique." "Nous devrons également investir dans les infrastructures, y compris dans le Football Féminin. Je vois l'Inter comme une protagoniste dans tous les sens du terme, dans un rôle de leader au sein de la Lega pour l'amener aux niveaux qui lui font défaut." "L'Inter, avec sa marque et ses Tifosi, peut soutenir le développement de la Lega : Je vois un avenir brillant" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. "Les modèles de gouvernance ont évolué. Auparavant, le secteur du football était géré par les magnats pour la subsistance du club, et les revenus étaient liés aux revenus du stade et aux coûts découlant des dépenses des joueurs. Maintenant, les modèles de gouvernance ont évolué et nécessitent des modèles scientifiques et qui se sont naturellement appliqués dans d'autres secteurs comme les services ». C'est l'un des concepts exprimés par Alessandro Antonello, PDG Corporate de l'Inter, interviewé par TMW en marge du débat "Football, argent contre idées" organisé à l'Université Bocconi de Milan. "Le monde du football exige désormais un haut professionnalisme. Le football est en tout cas un secteur atypique, car d'une part il doit garantir la compétitivité sportive et d'autre part la durabilité et la protection du système où il ne doit pas y avoir de situation de monopole. Le football moderne au niveau des entreprises a changé dans les années 80, avec des parrainages et des droits de télévision. Une loi a également été insérée où les équipes professionnelles sont devenues des sociétés à but non lucratif. Un autre moment fondamental a été la loi Bosman, avec la libre circulation des travailleurs au sein de la monde du football. Qui est maintenant une industrie du divertissement où la concurrence est mondiale. L'Inter s'affronte pour conquérir des joueurs libres, nous devons saisir ces opportunités pour les fans." La discussion passe ensuite au thème des investisseurs Internationaux : « Nous sommes un exemple, il a donné de la stabilité au projet exécutif et a mis en place une stratégie claire. La dimension a changé: Du domestique au global. Il y a eu une contamination culturelle, nous sommes une entreprise mondiale qui, cependant, doit également agir au niveau local. Du patronage de la famille Moratti, nous sommes passés à la direction actuelle, qui a soutenu d'importants investissements pour l'équipe et le cœur du métier a également changé étant donné que aujourd'hui l'entreprise est aussi dans le secteur du divertissement en faisant un parcours important en transformant une icône du monde du football comme l'Inter à une dimension de style de vie liée par exemple au design et à l'innovation. Notre président Zhang, le plus jeune du club, a rapproché les nouvelles générations. Il ne faut pas s'effrayer des investisseurs venus de l'étranger, l'effort que doivent faire les managers est de combiner les différents aspects globaux et locaux. Suning a une activité développée dans la zone Asiatique mais il y a aussi d'autres investisseurs qui essaient de prendre un potentiel dans le monde du football qui ne s'est pas encore exprimé à un niveau supérieur. Il existe également des multipropriétés, où les investissements ont lieu non seulement dans un pays. L'exemple est Manchester City qui possède des clubs partout dans le monde." Il est également impossible de ne pas aborder le sujet de San Siro : "Le phare qui nous a guidés dans le projet commun est la durabilité. Il n'y a pas de projet qui n'ait pas cette idée en son cœur. Aujourd'hui, San Siro ne résiste pas aux nouvelles valeurs de durabilité" rapporte Calcio et Finance, qui recueille ensuite également les mots sur l'Euroderby à venir :" Avoir une demi-finale de Ligue des Champions à Milan doit être une fierté non seulement pour la ville, mais pour tout le système. Nous sommes en train de vivre des jours d'excitation sensationnelle, des messages d'estime arrivent du monde entier. Aujourd'hui, le football Italien tant décrié a mené cinq équipes en demi-finales des Coupes, de temps en temps, en tant qu'Italiens, nous devrions également regarder du bon côté. On est toujours très hypercritique, on sait qu'on a un boulot important pour combler l'écart avec les autres grands Championnats. Précisément parce que nous avons ces difficultés, bien que dans le mauvais sens, les principaux clubs Italiens ont rejoint le projet Super league. Nous avons reconnu qu'elle était erronée dans la manière dont elle était énoncée, même si c'était une voie qui aurait dû naître au sein des institutions. De cette expérience négative a commencé un processus d'idées innovantes qui envisagent l'avenir du football dans une configuration différente. Nous pensons que les clubs Italiens doivent être représentés au niveau Européen, mais il doit y avoir un équilibre compétitif et une solidarité." Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  18. L'Inter annonce avoir signé un partenariat avec Ria Money Transfer, une marque du groupe Euronet et leader mondial du secteur des transferts d'argent transfrontaliers. Ce nouvel accord contribuera à accroître la visibilité de la marque Ria en Italie et à l'international en profitant de la grande communauté mondiale de l'Inter comptant plus de 500 millions de fans répartis sur tous les continents. La grande base de fans des Nerazzurri rejoint ainsi le caractère mondial de la marque de transfert d'argent Euronet qui est présente dans plus de 180 pays. Les deux marques partagent également la valeur fondatrice d'ouverture sur le monde : le caractère international et l'attention aux étrangers font en effet partie de l'ADN d'Inter depuis 1908, tout comme la mission principale de Ria est d'aider ses clients, dont la plupart sont loin de chez eux pour construire un avenir meilleur. Alessandro Antonello commente. "C'est un grand plaisir pour nous d'accueillir Ria Money Transfer dans la famille des partenaires Nerazzurri. Nous sommes très satisfaits qu'une marque mondiale déjà très vue dans le monde du football international ait décidé de rejoindre notre Club pour accroître sa visibilité en Italie et au-delà. Cet accord nous permet de rejoindre une marque qui, comme nous, a la valeur d'ouverture vers les autres dans son ADN et c'est une grande fierté." Juan Bianchi, PDG de la gestion des transferts d'argent d'Euronet déclare que "Nous sommes fiers d'être partenaires d'un club aussi historique et performant. Ce nouveau partenariat est naturel compte tenu des similitudes entre l'histoire de l'Inter et la nôtre. Le département des transferts d'argent d'Euronet est fondé sur les valeurs d'ouverture, de passion et de travail d'équipe et nous sommes engagés à faire en sorte que nos clients, qui sont souvent loin de chez eux et de leur famille, puissent avoir un avenir meilleur." Grâce à ce partenariat, Ria aura une visibilité sur les LED au bord du terrain lors des matchs de l'Inter en Serie A et Coppa Italia, sur les chaînes numériques du Club et à travers d'autres initiatives qui seront dévoilées au cours de la saison. Traduction alex_j via FCInterNews.
  19. Selon Onze Mondial, tout serait arrangé entre les dirigeants du Paris Saint-Germain et ceux de l'Inter après les tensions sur le dossier Skriniar. Le mercato parisien n'a pas été facile. Après des semaines de négociations et de multiples retournements de situation, aucun joueur n'a finalement signé dans le club de la capitale, au plus grand regret des dirigeants parisiens qui ont tenté de pousser jusqu'au bout pour signer Milan Skriniar. Notre défenseur sous contrat jusqu'en Juin avec nous va finalement rester en Serie A jusqu'au mois de Juin avant de rejoindre la France pour la prochaine saison. Un dossier qui a tendu les deux parties, notamment autour du prix réclamé par nos dirigeants, de quoi faire naître certaines tensions entre nos deux écuries. Mais visiblement, cette affaire est déjà oubliée, comme l'a révélé Alessandro Antonello, le directeur général de l'Inter Milan lors d'une conférence de presse, expliquant que tout avait été réglé lors d'un dîner organisé avec le conseil d'administration de l'ECA, dont Nasser est le patron. "Les différends avec le Paris Saint-Germain à propos de Skriniar ont été résolus. C’était un dîner très agréable avec Nasser Al-Khelaïfi. Steven Zhang a été invité et les problèmes du marché des transferts ont également été discutés." Pour résumer, ce sera comme ça jusqu'au prochain mercato, mais après... Source Onze Mondial. Voir ici.
  20. A travers un communiqué de presse officiel, le FC Internazionale Milano annonce être parvenu à un accord de partenariat avec Recrowd qui est la première plateforme en Italie de Crowdfunding dans le secteur de l'immobilier. Un partenariat qui ira jusqu’au terme de la saison 2024-2025. "Cet accord uni deux excellences du Made In Milano mais vont bien au-delà des frontières lombardes, elles partagent un esprit novateur et l'objectif de s'imposer de plus en plus comme des leaders et des références dans leur domaine de concurrence non seulement en Italie mais aussi au niveau international. Ce partenariat avec l’Inter permettra à Recrowd de pouvoir compter sur l’importance base de données de supporters du Club Nerazzurro ainsi que sur la grande visibilité de la marque Inter pour rapprocher les passionnés du football du monde entier aux investissements d'immobiliers innovants." "Le crowdfunding permet également aux citoyen de de participer à la régénération des villes, avec un impact aussi bien social qu'urbain, en finançant des projets immobiliers." Alessandro Antonello "Nous sommes fier de présenter Recrowd comme notre nouveau partenaire et de nous lier à une marque leader dans ce secteur très innovant qu’est le crowdfunding immobilier. L'innovation, notamment dans la sphère numérique, est l'un des piliers de la stratégie de croissance de notre club et nous sommes heureux de pouvoir retrouver les mêmes valeurs chez notre nouveau partenaire." Gianluca De Simone, PDG et cofondateur de Recrowd "Nous croyons profondément aux valeurs que le sport, et le football plus en particulier. Il a la capacité de les véhiculer envers à la Communauté et qui ne se limitent pas seulement au terrain de jeu mais atteignent souvent le quotidien de tous. C’est pour ces raisons, que notre partenariat avec le FC Internazionale Milano se concentrera sur le partage avec des millions de Tifosi et sur la possibilité de participer à d'importants projets de réaménagement du territoire grâce à l'innovation apportée par notre plateforme". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. En marge de la rencontre organisée par l’ECA, Allesandro Antonello s’est livré à Daniele Vitiello de Fcinter1908.it: L’ECA "C’est aussi important, pour l’Italie, d’accueillir un tel évènement et de discuter en termes de stratégies importantes pour le football européen et italien : Il y aura différentes élections durant l’année et être ici est très important: L’intention est d’élargir la Membership de l’ECA qui est la seule association des clubs qui représente les intérêt même du football mondial. 80 clubs y ont déjà adhéré, dont des clubs italiens et 47 nations sont représentées." "Nous voulons l’élargir la plus possible, qu’elle soit plus démocratique, plus inclusive et également élargie à la lumières des Clubs qui ont aussi des équipes féminines, le football prend aussi cette directio. L’ECA joue un rôle fondamental dans le soutien de l’UEFA dans les négociations, on parle d’environ 4,6/8 billion d’euros pour le prochain cycle ce qui démontre que le football européen reste digne d’intérêt: Beaucoup de sponsors veulent rejoindre cette industrie, le projet du football européen est le Top Mondial : Aujourd’hui, la première thématique est relative à la solidarité envers la population qui a été frappée par le tremblement de terre en Turquie, il y aura de très nombreuses initiatives, même des clubs à titre personnel. La solidarité se retrouve aussi dans la distribution des recettes, même pour les Clubs qui sont absents des compétitions : Je n’appellerai pas cela Solidarité, mais Investissement pour le football." Hier, lors de la soirée de Gala, il y avait également Steven Zhang. Les tensions avec le Président du Paris-Saint-Germain pour Milan Skriniar, datant de l’été derniers, sont-elles du passé ? "Absolument, hier c’était une soirée agréable et Zhang y avait été convié, il y a eu des discussion agréable, aussi en termes de mercato : On en a parlé au niveau européen et toutes les conflits ont été résolu." Place au Stade : Y-a-t ’il des nouveautés ? et le Plan Assago ? "Pour nous, le plan A reste de rester dans le quartier de San Siro avec le Milan. Depuis trois ans et demi d’intenses travaux, nous avons obtenu l’approbation de confiance du Conseil Communal et je pense qu'abandonner maintenant n'est pas utile, peut-être que l'on devrait réfléchir davantage. San Siro est la solution principale, nous devons attendre l'analyse de Milan sur La Maura. La Snai a déjà fait part d’un communiqué de presse très clair, moi je reste confiant et l’Inter a les idées bien claires sur les prochaines étapes à faire, et si le Milan venait à renoncer au projet de base, notre plan B répond à tous les intérêts du club et, objectivement, de nos Tifosi." Se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions est un objectif qui ne peut pas être manqué ? "Aujourd’hui, nous sommes second du championnat et je considère que nous avons un noyau compétitif, c’est l’objectif minimal de cette saison. Et sauf si la mathématique nous y condamne, nous pouvons continuer à espérer pour obtenir quelque chose de mieux. Ceci étant dit, nous aurons une partie fondamentale avec le match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, nous misons énormément sur celui-ci, il faut objectivement s’y concentrer mais se concentrer aussi sur le championnat." Vous pensiez-vous capable de réaliser un parcours international ? "L’objectif de l’Inter est de toujours l’emporter et de se montrer compétitrice, donc pourquoi pas." Et la Super Ligue ? "Nous en saurons plus le 22, il faudra attendre la suite des évènement pour en savoir plus vis-à-vis d’un retour juridique." Et le Main Sponsor? "Il n’y a rien de neuf à ce que je vous ai déjà dit : Je tiens à préciser que le club reste engagé dans la recherche de nouveau sponsor et que nous sommes en phase avancées dans des discussions sous divers aspects : Ce type de négociation prends du temps, mais je reste absolument confiant sur le fait que nous aurons un nouveau Main-Sponsor sur le maillot pour la saison prochaine." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. C'est l'information de la journée signée La Gazzetta Dello Sport : si l'Ac Milan vise le secteur du Forum, en optant pour "La Maura", l'Inter dispose d'un plan B en visant la région d'Assago. Après la réunion d'hier qui s'est tenue à l'Hôtel de Ville entre l'Inter et l'AC Milan et le Maire de Milan Beppe Sala, il est clair que l'Ac Milan est prêt à renoncer au projet Cattedrale et si les Rossoneri abandonnent le quartier de San Siro, l'Inter n'est pas en reste et a trouvé à son tour une zone pour avoir son stade indépendant. Au sud-ouest de la zone métropolitaine, là où le Naviglio Pavese coule paisiblement et où les voitures vrombissent de l'A7 et de la A50. Là, précisément à Assago, pourrait en effet être construit le futur stade de l'Inter. Un stade entièrement dédié aux Nerazzurri, construit de manière indépendante par le club de Suning. Et celui-ci est depuis longtemps le plan B de l'Inter, un plan B qui est en passe de devenir le plan A, le seul plan réellement viable. Pour cette installation alternative, des documents préliminaires ont déjà été signés avec les propriétaires d'une grande zone privée non loin du Mediolanum Forum. Mais maintenant, les détails peuvent être définis, précisément parce que le projet Cattedrale à ériger avec l'AC Milan s'estompe à l'horizon. Et si l'idée des RossoNerazzurra n'a pas encore complètement disparu, du moins en apparence, car ce serait encore l'option la plus privilégiée par l'Inter compte tenu du temps, de l'argent et des espoirs dépensés, Antonello a révélé que le plan alternatif des Nerazzurri ne se situait pas dans les limites strictes de la ville, mais dans une zone métropolitaine plus large. Dans ce que l'on appelle le "Grand Milan", il s'agit d'une zone habitée par quelque trois millions de personnes qui déborde sur l'arrière-pays, mais qui est équipée de transports publics. Et Assago est chère aux Milanais pour des raisons tant commerciales que sportives car c'est vraiment l'appendice de la ville, grâce aussi au métro M2, dont le le vert, qui y aboutit. À la table du maire, de Scaroni et du nouvel administrateur délégué des Rossoneri, Giorgio Furlani, l'atmosphère était à la cordialité institutionnelle, à part quelques coups de gueule par-ci par-là. Et lorsque les délégués milanais ont évoqué les difficultés économiques de la famille Zhang, Antonello a défendu avec fermeté la position de Suning, qui s'était engagée et avait mis des ressources dans la "Cattedrale " de Populous, avant que Milan ne rompe le pacte. Et voici donc "Le Plan Assago" qui aurait de toute façon des origines anciennes. Il a été prévu précisément comme une mesure de précaution dans le cas où le projet commun du nouveau San Siro était bloqué. C'était une mesure de précaution, compte tenu de ce qui s'était passé: A présent, si les deux clubs déménagent maintenant dans les plus brefs délais, il restera un énorme Colosse dans la pièce du Palazzo Marino. Avant Noël, la municipalité avait demandé aux clubs de nouveaux changements pour donner le feu vert à la "Cattedrale". Du vert public qui devait représenter 50 % de la surface totale aux 40 millions facturés aux clubs pour le réaménagement du quartier, en passant par l'augmentation du nombre de places à 70.000 et le blocage des hausses de prix. Tout est sur le point d'être couché sur le papier. En effet, le dossier de l'Inter était sur le point d'être envoyé via Pec au Milan. Il a évidemment été arrêté, face à la volte-face des Rossoneri sur l'idée originale et aux dernières recommandations pointilleuses de Ville. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. L’Inter a célébré, comme de coutume, les fêtes de fin d’années, et l’ensemble de notre Management s’est livré à Sky Sport avec un Steven Zhang particulièrement en forme dans une reprise de "Noi Siamo L’Inter". Steven Zhang "Nous nous retrouvons pour le première fois pour faire la fête après le Covid-19, nous avons vécus trois années difficiles qui ont mis en péril le moral de tous et qui ont touché toutes des vies à travers le monde. Durant cette période compliquée, nous avons remporté trois trophées." "Lorsque je suis arrivé je pensais que cela allait être compliqué ou impossible de les remporter. En revanche, nous sommes parvenus à Gagner et nous sommes qualifiés pour la seconde année de suite en huitième de finale de la Ligue des Champions. Le mérite en revient au travail de tous." "Je suis extrêmement heureux pour Lautaro qui a remporté le Mondial, il a mérité ce titre avec l’Argentine, je suis fier de lui : Chaque victoire doit être une source d’inspiration pour nous tous. Nous l’avons vu grandir à l’Inter pas après pas." Lukaku ? "C’est un grand joueur, j’espère qu’il pourra se ressaisir, il travaille et s’améliore au quotidien." Alessandro Antonello, Administrateur-Délégué Corporate "Dans très peu de temps le championnat va reprendre et j’espère que l’équipe pourra repartir avec l’enthousiasme de vouloir atteindre ses objectifs : Le Management travaille en coulisse pour garantir au Club sa stabilité et pour permettre à l’Inter de se fixer et d’atteindre des objectifs toujours plus importants." Les stades qatari ? "J’y ai vécu deux quart de finale, ce sont des enceintes avant-gardiste. Le Qatar a donné l’exemple de comment il est possible de construire des stades en proposant une expérience différentes de toute celles qui étaient déjà proposées. J’espère que nous pourrons en faire de même ici, à Milan, en respectant les indications de la Commune, nous voulons construire notre nous stade dans le quartier de San Siro, à Milan." "Notre Benchmark est de disposer d’un stade moderne similaire à ceux de la Premier League, celui de Tottenham, par exemple est l’un des plus iconiques. Jeudi, le Conseil Municipal fera part de son retour suite au débat public : Si la décision est telle qu'il sera impossible de construire le stade dans le quartier de San Siro, l’Inter et le Milan mettront en place le plan B qui deviendra le plan A : Nous avons déjà localisé d’autres secteurs et nous sommes éventuellement prêt à évaluer ces alternatives." Giuseppe Marotta, Administrateur-Délégué Sport "Nous voulons reprendre la compétition avec une grande motivation agonistique et avec l’envie de s’offrir de grandes satisfactions. Notre club, vu l’Histoire qu’il représente, se doit d’être ambitieux. L’ambition est un motif d’orgueil, pas de fierté. Le 4 janvier, nous devrons nous montrer compétitif en cherchant à obtenir un grand résultat face au Napoli, qui a démontré être jusqu’à présent, l’équipe la plus forte." Le sacre argentin ? "Je suis très heureux pour Lautaro et Correa, la Victoire d’une Coupe du Monde représente l’objectif le plus important dans la carrière d’un joueur. Je suis confiant sur le fait que Lautaro va se montrer surmotivé et qu’il prouvera à tous, au Meazza, toute l'étendue de ses qualités." Lukaku ? "Il aime l’Inter, nous nous en rendons comptes en passant des jours entier ici avec lui. Il a connu des pépins musculaires, mais je pense qu’il s’est parfaitement rétabli: Il doit retrouver une bonne condition physique, et il est très motivé, nous nous attendons à des choses importantes de sa part." "Le Palmarès de l’Inter est riche et j’espère qu’en 2023, nous pourrons y ajouter des titres que nous n’avons pas remporté en 2022." Simone Inzaghi, entraîneur de l'Inter "C’est une soirée spéciale, je tiens à tous vous remercier car cela fait 18 mois que je suis à l’Inter et que j’ai été très bien accueilli, en premier par le Président, et ensuite et comme toujours par la Direction qui est toujursavec nous : Marotta, Antonello, Ausilio, Baccin, Zanetti. Tous m’ont fait sentir comme à la maison depuis le début, je remercie aussi les joueurs." "L’équipe a présenté à mon staff une très grande disponibilité, nous avons réalisé une saison gratifiante avec deux titres de glanés et un Scudetto disputé jusqu’à la toute dernière journée. A présent, tout recommence et nous devons faire de notre mieux, pour nous-même et pour nos Tifosi qui ne nous ont jamais abandonné, même dans les moments les plus difficiles, ils ont toujours été à nos côtés." "Rien n’est perdu et nous chercherons à repartir du bon pied." Alessandro Bastoni et sa bande qui se tape l'incruste "Je profite de l’occasion pour souhaiter à tous un Joyeux Noël et pour vous dire que nous ferons tous pour nous relancer et faire un beau championnat." Celui-ci était en compagnie de Milan Skriniar et Hakan Çalhanoğlu avec le slovaque qui tenait à souligné : "Objectivement, nous sommes d’accord, nous allons tout donner pour gagner." Suivi d’un "D'accord" de l'international turc. Le Saviez-Vous ? Pour La Gazzetta Dello Sport: "Steven Zhang a bien l'intention de garder l'Inter pour longtemps. L’idée de Zhang est la suivante : Prolonger les termes de l'accord avec Oaktree, qui d'ici 2024, intérêts compris, doit récupérer une somme de 295 millions d'euros de la part du Suning, avec les actions du club comme gage." "Et il est évident qu’il n’attendra pas cette date pour savoir de quoi sera fait l’avenir de l’Inter, un double chemin pour l’Inter s’offrira à lui: Steven Zhang travaille afin de s'assurer un avenir à moyen et long terme à la tête du club. Le président envisage donc d'aller au-delà de 2024 dans sa relation avec le même fonds d’investissement." "L'autre solution consiste à refinancer la Dette auprès d'un autre fonds ou de parvenir trouver un partenaire pour soutenir le club. L'objectif est clair : Avancer avec Oaktree et repousser significativement l'échéance afin de garantir la stabilité du club, en se rapprochant de l'objectif fixé d’être une Entreprise durable et autosuffisante." Le message est clair, tout comme la gueule de bois à venir de notre Président ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. C'est une information d'Italpress: La cérémonie de remise du XXVIe Premio Louis Braille", soit la plus haute reconnaissance nationale pour les personnalités et les organisations qui ont apporté une contribution décisive aux questions de déficience visuelle, promue par l'Union italienne des aveugles et des malvoyants (UICI), a eu lieu au théâtre de la Scala de Milan. Et cette année, l'UICI a décerné ce prestigieux prix aux clubs de l'Inter et du Milan pour le projet "San Siro per tutti", qui permet aux personnes malvoyantes de ressentir et vivre, en direct, l'émotion des matchs du CALCIO au Stade Giuseppe Meazza. Alessandro Antonello "C'est un grand honneur pour notre club de recevoir ce prix, prix qui témoigne de l'engagement de l'Inter envers tous ses supporters sans exclusion. "San Siro per tutti" soit "San Siro pour tous", que nous menons depuis 2019, est un petit pas de plus pour faire de notre Maison un lieu accueillant pour chacun de nos Tifosi, un objectif que nous poursuivons avec beaucoup d'ambition." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. En effet, à travers son site officiel : "Le FC Internazionale Milano et Locauto Group, leader dans la location de voitures et de véhicules commerciaux, ont confirmé le renouvellement du partenariat courant, à présent, jusqu'en jusqu'en 2025. Il s'agit d'un accord qui s'appuie sur la synergie entre deux entités innovantes unies par des valeurs communes et qui ont des défis, des objectifs et une croissance en commune." "L'accord, qui permettra à Locauto de rester le partenaire officiel de location de voitures du club, comprend l'opportunité de profiter de l'expérience du stade grâce à l'Hospitality, ainsi que le développement de projets d'engagements afin d'offrir aux Tifosi des expériences uniques, en promouvant le respect et les valeurs positives du sport. Telles sont les pierres angulaires d'un partenariat historique qui remonte à la saison 2016/17." Le renouvellement de la collaboration a été officialisé par une poignée de main au Quartier Général de l'Inter, en présence d'Alessandro Antonello, L'Administrateur-Délégué Corporate du FC Internazionale Milano, de Luca Danovaro, Chief Revenue Officer du club, de Mario Tavazza, Président de Locauto Group ,et de Raffaella Tavazza, l'Administratrice-Déléguée de Locauto Group. Raffaella Tavazza "Grâce à cet accord, Locauto renforce sa réputation de point de référence pour les Tifosi et l'Inter en ce qui concerne les besoins de mobilité. Il réaffirme également l'engagement du groupe envers le monde du football, le sport en général et les passions de nos clients. En renouvelant ce partenariat, Locauto renforce son lien existant avec un partenaire de haut niveau avec lequel nous partageons, entre autres, une vision innovante et un esprit d'équipe." Alessandro Antonello " Nous sommes ravis de renouveler notre accord avec Locauto, un partenaire qui travaille avec l'Inter depuis la saison 2016/17 et qui a de nouveau choisi notre Club pour consolider sa présence dans le monde du football. Ce renouvellement témoigne de l'excellent travail que nous avons réalisé ensemble ces dernières années et nous propulse vers un avenir qui, nous l'espérons, sera tout aussi fructueux." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...