Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ever banega'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

9 résultats trouvés

  1. Comme nous le savons toutes et tous, nos Nerazzurri ont perdu contre Séville en finale de la Ligue Europa après qu'un doublé de Luuk de Jong et un but de Diego Carlos ont ont eu raison d'un penalty de Romelu Lukaku et l'égalisation de Diego Godin. Nous présentons une analyse de cette funeste finale qui aurait due être une fête. Introduction Lors de la demi-finale écrasante du Shakhtar Donetsk, il était clair qu'Antonio Conte avait mis ses hommes en place pour faire pression sur les géants ukrainiens. Le plan a été exécuté à la perfection et les Italiens ont pu marquer cinq buts. Il était clair que c'était la bonne façon de faire les choses mais le match contre Séville a vu l'Inter tout simplement tomber dans de mauvaises habitudes, incapable de vraiment faire un usage notable du ballon et permettant aux Andalous de jouer le jeu à leur rythme. C'était un geste risqué de la part de Conte et l'Inter a été dûment punie non pas une ou deux mais trois fois... et sur phases arrêtées! Appeler cette rencontre un match à deux mi-temps ne rendrait pas du tout justice au match. L'Inter était lente, léthargique, sans imagination et ne ressemblait pas à une équipe qui avait si facilement démantelé et écrasé le Shakhtar l'autre soir. L'Inter frappe fort Les Italiens ont rapidement pris les devants lorsque Diego Carlos a accroché Romelu Lukaku à la 4e minute. Le penalty a été facilement transformé par l'international belge qui a égalé le record de Ronaldo de 34 buts en une seule saison. Comme nous le voyons sur l'image dessous, Lukaku part face au but, son homologue également et nous savons qu'il est injouable dans cette position. Carlos n'a qu'une seule alternative, la faute. Dans les premières minutes, l'Inter semblait avoir un plan. Les joueurs pressaient Séville, empêchant les Espagnols de s'installer et de jouer de l'arrière ou même de chercher des passes entre les lignes. Ce plan initial était un excellent signe de ce que nous pouvions attendre des Nerazzurri. Une pression rapide a forcé Séville à faire des erreurs. Les hommes de Julen Lopetegui ont été trop rapides pour lâcher le ballon, le frappant plus haut sur le terrain une fois que les attaquants de l'Inter ont commencé à les verrouiller. L'Inter, en revanche, a fait preuve de beaucoup de sang-froid et passait le ballon avec une grande confiance. L'Inter en difficulté Cependant, une fois que Séville a commencé à posséder le ballon davantage et s'est installé dans le rythme du match, l'Inter est retournée dans sa petite coquille et a attendu que les Espagnols commettent une erreur. Cette politique d'attente et de surveillance sera sa chute car sa seule et fatale erreur! Une fois que les Sévillans ont commencé à passer de l’arrière et que l’Inter a mis un terme à son pressing haut, Séville a commencé à voir davantage le ballon et s'approprièrent le match. Séville a égalisé en raison d'une possession soutenue, ce qu'ils ont fait contre Manchester United avec Luuk de Jong mettant la touche finale. Ashley Young n'a pas verrouillé Jesus Navas à temps et lui a laissé trop d'espace pour percer. Du coup, Bastoni ne pu le bloquer. En effet, lorsque Banega a fait la passe à Navas, Bastoni s'est avancé pour le presser. Young était focalisé sur Suso, il n'aurait donc pas pu couvrir l'espace de Bastoni. Gagliardini s'est concentré sur Fernando, donc il n'a pas réalisé l'ouverture de l'espace. Le joueur qui a fait la course est Jordan et Barella était censé le marquer, mais Barella ne marque plus son homme. De Vrij est allé couvrir l'espace de Bastoni. La compacité horizontale de l’Inter n’était pas idéale et la défense a perdu son orientation. En fin de compte, Séville a créé une situation 2 contre 2 dans la surface. De Jong laissé sur place Godin et a marqué pour égaliser. Il faut noter également que la ligne défensive étant restée un peu profonde, les autres joueurs auraient dû réagir à cela et corriger le cas échéant! Lukaku aurait dû être positionné sur la même ligne que Lautaro Martinez alors l'Inter aurait pu mieux fermer la ligne de dépassement. Pourquoi? Quand les Sévillans ont construit à partir de leur aile gauche, Reguilón a fourni la profondeur et Lucas Ocampo a repiqué vers l'intérieur. Ensuite, Éver Banega redescent légèrement aux côtés des défenseurs centraux afin qu'ils puissent construire une ligne arrière trois, et donc formant un 3 contre 2 contre nos deux avants, Romelu Lukaku et Lautaro Martínez. La formation "sans ailes" de l'Inter a été exploitée par Séville. L'Inter a bien appuyé sur le côté gauche et n'a pas permis à Séville de progresser cette aile. Mais Séville a trouvé une issue de secours via des changements de jeu lors de la construction. Bien que l'Inter puisse matcher Séville en 1 contre 1 sur l'aile gauche, Séville s'en est sorti avec des changements. L’autre problème de l’Inter a été de créer des opportunités contre le bloc profond de Séville. Séville a formé un bloc étroit et serré avec un 4-4-1-1. Séville a comblé tous les espaces entre les lignes et n'a pas autorisé l'Inter à utiliser ces espaces. Transition coupée La transition de la défense au milieu de terrain est devenue difficile à cause de Banega qui s'est assuré que Godin ne pouvait pas passer le ballon à Brozovic. Le Croate n'a pas pu recevoir le ballon de la défense car Banega était toujours là pour forcer Godin à passer le ballon à quelqu'un d'autre. Dans ce cas, Roberto Gagliardini est devenu l'option principale de la construction. Et c'est là qu'intervient Suso, l'Espagnol s'assurant que le milieu de terrain n'a pas assez d'espace autour de lui pour déclencher un mouvement d'attaque. De même, des groupes comme Fernando et Joan Jordan ont coupé toutes les lignes vers Lukaku et Lautaro Martinez. Avec des balles directes inexistantes, l'Inter a été contrainte de jouer de côté, ce qui n'a pas aidé sa cause. Le match allait être une bataille entre deux hommes, Benga et Brozovic, qui sont normalement très bons pour donner le rythme du match. Cette fois-ci, cependant, c'est l'Argentin qui savourait clairement la perspective de jouer contre ses anciens employeurs. Banega était prêt pour la bataille et a fait 64 passes tout au long du match, le plus grand nombre de passes dans la rencontre, et a également fait 13 challenges. Banega a eu une influence apaisante au milieu du terrain et grâce à son excellent contrôle, le milieu de terrain expérimenté a pu affronter deux ou même trois hommes en même temps et s'est toujours imposé. Brozovic, par contre, n’était pas vraiment sur le bon tempo. Le Croate a réalisé 59 passes mais n'a pas pu vraiment marquer son autorité sur le terrain comme son homologue. Le joueur de 27 ans a été contraint d'aller plus profond dans sa propre moitié de terrain afin de voir davantage le ballon, ce qui a affecté sa capacité à déclencher des attaques. Cependant, il était toujours capable de faire deux passes clés et a fourni une aide pour le but de Diego Godin. Les phases arrêtées Bien que les coups de pied arrêtés soient monnaie courante, dans des matchs comme ceux-ci, les plus petits détails sont importants. Et, il s'est avéré que l'Inter a perdu la rencontre en raison de son incapacité à gérer correctement les coups de pied arrêtés. Lors de sa défense sur coups francs, l'Inter utilisait le marquage en zone. Bien que cela ne devrait pas être considéré comme une mauvaise tactique, jouer contre une équipe comme Séville cela peut être calamiteux. Dans l'un des coups de pied arrêtés, Banega a effectué un centre vers le poteau arrière et les joueurs de Séville ont surchargé cette zone avec Jules Koundé, Luuk De Jong et Lucas Ocampos. Cela signifiait que les défenseurs de l'Inter étaient en retard pour réaliser le danger et De Jong était capable de s'élever au-dessus de Gagliardini pour marquer de la tête. Comme nous pouvons le voir, Luuk de Jong avait beaucoup d'espace pour effectuer sa tête à la perfection. Au moins un des défenseurs aurait pu avoir plus de jugeote. Cela a continué à être un problème, car le troisième but de Séville découlait de la propension de l'Inter à continuer à défendre trop bas. Quatre joueurs de Séville ont eu une chance d'attaquer le ballon et Diego Carlos a eu beaucoup d'espace pour faire le spectacle. Alors que la touche de Lukaku détournait le ballon dans le filet, l’attaque aurait pu être étouffée rapidement lorsque la première tête était dégagée. Les joueurs de l'Inter ont choisi de se défendre dans la surface des six mètres plutôt que de fermer finalement l'espace. Comme nous pouvons le voir, il y a quatre joueurs de Séville qui anticipent le dégagement de la tête tandis que les défenseurs de l'Inter restent dans les six mètres. Cet espace était tout ce dont les Espagnols avaient besoin. Sans rien enlever au mérite de Diego Carlos, l'Inter aurait dû faire mieux ici! Occasions manquées et changements tardifs Bien qu'ils n'aient pas eu beaucoup d'occasions, lorsque il y en a eu, l'Inter ne les a pas saisies. Lukaku a raté une belle chance en face à face contre Yassine Bounou et un autre jour, un autre match, il aurait mis le ballon le fond. D'une manière générale, l'Inter a mal joué ses contres. Antonio Candreva a eu une chance d’égaliser en fin de match. Le centre de Brozovic a trouvé Candreva qui courait du milieu de terrain vers la surface. Candreva a mal jaugé le ballon n'a pas pu le frapper correctement. L'Inter a encore mal joué ce moment offensif. C'était très surprenant de voir Antonio Conte ne pas mettre Christian Eriksen au début de la seconde mi-temps quand il était devenu clair que l'équipe avait besoin de plus de créativité et d'imagination. Le Danois est rentré très tard dans le match aux côtés d'Alexis Sanchez et, à ce moment-là, Séville défendait dans un bloc profond et avait cessé de presser l'Inter haut sur le terrain. Conclusions Bien que l'Inter ait pu être l'équipe la plus forte sur le papier, sa partition globale était moyenne. Il semblait qu'Antonio Conte voulait que ses joueurs marque rapidement, puis défendent en profondeur tout en s'appuyant sur le rythme et la ruse de Romelu Lukaku et Lautaro Martinez en contre. Cependant, les mouvements de contre-attaque étaient rares en raison de la forme compacte que Julen Lopetegui avait mise en place. Cette tactique restreignait l'espace entre les lignes et l'Inter était incapable de tirer pleinement parti de ses attaquants. Enfin, l'introduction d'Eriksen si tard dans le jeu n'a pas arrangé les choses non plus, car au moment où le Danois est entré sur le terrain, Séville avait déjà réduit tout l'espace dans le dernier tiers et Conte n'avait pas de réponse à cela. Continuer votre lecture avec d'autres analyses tactique :
  2. Milan - Les contraintes liées au Fair-Play-Financier risquent de créer un futur problème pour l'Inter, en cas qualification en Coupe d'Europe, que celle-ci soit la Champion's ou l'Europa League. La liste des joueurs inscrits visée Comme nous le communique Tuttosport, lors de sa dernière aventure européenne, en 2016-2017, l'Inter avait été contrainte de ne pas inclure, dans sa liste, quatre joueurs, à savoir: Geoffrey Kondogbia Joao Mario Stevan Jovetic Gabriel Leurs départs ne vont donc pas aider à modeler la future liste nerazzurra: L'Inter pourra insérer de nouveaux joueurs, en fonction de ce qu'ils percevront, suite aux ventes de ceux qui ont participé à la dernière coupe européenne, à savoir: Marco Andreolli, Cristian Ansaldi, Ever Banega, Jonathan Biabiany Juan Pablo Carrizo, Felipe Melo, Gary Medel, Jeison Murillo Rodrigo Palacio En tout et pour tout, leurs départs auront rapporté 30M€ au club, beaucoup ayant quitté l'Inter en fin de contrat. Impact sur l'Inter actuelle Seul Milan Skriniar pourrait être actuellement repris dans la liste, car recruté pour 35M€ (20M + Caprari) La situation se compliquer pour Cancelo et Rafinha. En cas de rachats, des transferts seront obligatoires. Il reste, pour l'Inter une possibilité: Ne pas reprendre ces joueurs pour la prochaine compétition européenne. L'Europa League ou la Champion's ?' En fonction de notre fin de saison à venir, les objectifs du club seront différent, la qualité des adversaires étant importante. Il sera bien plus facile pour l'Inter, de ne pas reprendre certains joueurs pour disputer l'Europa League que pour la Ligue des Champions. L'absence de cadres pourrait s'avérer être un choix dangereux, voir fatal avant même le début de la compétition Qui vendre ? Antonio Candreva: Ce dernier est moins incisif cette saison et le Meazza le soutient de moins en moins. Il faudra toutefois qu'une offre "intéressante" soit posée sur la table Marcelo Brozovic: Pour des raisons évidentes Ivan Perisic ou Eder Même si la vente de Mauro Icardi pourrait être "bénéfique" pour l'Inter, remplacer un tel jouer ne sera pas une mince affaire, les attaquants de qualité n'étant pas bradés. De plus, l'argent de sa vente devrait être également investi dans d'autres secteurs du terrain... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Milan - CalcioBidoni.it vient d'établir son classement pour élire les flops étrangers de l'année, et toujours dans le même style. Record battu En effet, pour cette saison, il y a eu plus de dix mille voix ( 10.450 électeurs ensemble ), mais le lauréat a fait mieux que son prédécesseur: Geoffrey Kondogbia. Si l'Inter l'avait emporté au la main avec une moyenne impressionnante de 49,7% des voix pour le français, son héritier, le Futur Ronaldo, a fait encore mieux, atteignant 53,6% ! Historique ! Favori n°1 Il faut l'avouer, Gabriel qui est aujourd'hui en prêt au Benfica, mais qui vient de s'y faire refouler était le grand favori au titre. L'auteur de cette performance, en outre, était le favori numéro un, c'est la première fois qu'un gagnant du "Jolly" (Joueur qui déçoit le plus) reçoit également le prestigieux titre de Bidone de l'année. Comme vous le constaterez, avec 5 596 voix de préférences, il a laissé des miettes à ses adversaires. Loin derrière lui, on retrouve avec 1.242 voix (11,9% des électeurs), un autre habitué du Classement: Juan Manuel Iturbe, décevant lors de prêt turinois. La troisième place est pour le Belge Vermaelen , ovni de la Roma avec 1.006 voix, (9.6%) ils ont choisi son nom. L'ancien joueur du Milan Carlos Bacca est quatrième avec 877 voix (8,4%), malgré les objectifs atteints au cours de ses deux années en Italie, il a été perçu comme un "corps étranger" dans la formation des Rossoneri. CLASSIFICA FINALE “CALCIOBIDONE 2017” — Ai limiti dell'assurdo e del ridicolo — Posizione Nominativo Squadra Percentuale 1) Gabigol (Inter) 53,6 2) Iturbe (Roma/Torino) 11,9 3) Vermaelen (Roma) 9,6 4) Bacca (Milan) 8,4 5) Joao Mario (Inter) 6,5 6) Maksimovic (Napoli) 4,7 7) Banega (Inter) 1,9 8) Paletta (Milan) 1,2 9) Posavec (Palermo) 1,2 10) Murillo (Inter) 1,0 Le nouveau R9 Ce prix ironique et moqueur est organisé par Calciobidoni.it, qui en est maintenant à sa 9e édition (grâce à la collaboration Fantagazzetta, Guerin Sportivo et Delinquenti prestati al mondo del pallone ) , il a donc honoré pour la sixième fois en 9 ans, un joueur de l'Inter. A la base Gabriel a été présenté en grande pompe pour la belle somme de 30 millions d'euros. Annoncé comme le nouveau Ronaldo, le Brésilien, il est arrivé 20 ans après le vrai Ballon d'Or. Il s'est révélé être une grande arnaque avec un but des plus facile face à Bologne et malgré trois entraineurs sur le banc de l'Inter, personne n'a osé parier sur lui. La grosse déception Cette année, les fans déçus par la prestation des joueurs, ont réalisé également un Flop Top Ten. Un record a été battu avec 63 joueurs de présents, mais nous avons décidé de vous proposer le top 10. Le lauréat est le croate Marko Pjaca de la Juventus (Payé 23 millions d' euros en 2016), qui , avec 10% des voix, est devant deux Giallorossi le Brésilien Bruno Peres (9%) et le jeune et mystérieux Gerson (7%). La suite du classement reprend Niang qui évoluait à Milan, Gustavo Gomez (Milan), Hart (gardien anglais du Toro la saison dernière), Nagatomo (Inter Milan), Dani Alves (Juventus), Luiz Andriano (ex - Milan AC) et enfin Memushaj (Benevento, ancien Pescara). IL PODIO DEL “CALCIOBIDONE JOLLY 2017” — Su un totale di 63 Giocatori complessivamente nominati — Posizione Nominativo Squadra Percentuale 1) Pjaca (Juventus) 10,0 2) Peres (Roma) 9,0 3) Gerson (Roma) 7,0 L'Inter, reine de la Compétition Avec Gabriel, l'Inter confirme son leadership dans le plus prestigieux prix de Calciobidone avec Quaresma en 2009 et 2010, Forlan en 2012, Belfodil en 2014, et Kondogbia en 2016 En ce qui concerne le "Jolly", c'est la seconde fois que l'on retouve un joueur de la Juventus après Lucio du Brésil en 2012. Nous pouvons confirmer que les résultats du sondage sont une nouvelle fois l'expression exacte de la réalité, à savoir la déception ressentie par les professionnels du métier et en particulier les fans qui sont les véritables utilisateurs finaux du Calcio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan – Selon Libero, l’Inter poursuit ses manœuvres afin de résoudre le problème lié au FPF, afin de pouvoir se projeter à créer l’équipe voulue par Luciano Spalletti.Le CDA d’hier a permi d'officialiser l’extension de notre marque en Asie, un accord qui apportera 20M€ dans les caisses de l’Inter. Mais l’Inter compte encore réaliser des plus-values : - La cession de Banega, et celle de Caprari à la Sampdoria dans la transaction Skriniar qui est en route pour Milan, nous permet d’enregistrer un impact positif de 13M€.- Bardi plait au Frosinone et l’Inter tente de le libérer au plus vite afin de le comptabiliser dans le bilan.- Pour Jovetic, la plus-value semble se compliquer (il pourrait rapporter 10,7M€)- Biabiany (budgété à zéro, peu importe le chiffre, nous aurions d’office une plus-value net) L’Inter, cherche une dizaine de millions d’euros pour s’assurer de tenir ses "big", surtout Ivan Perisic, un des hommes sur qui Spalletti veut miser : "La mission n’est plus impossible".®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan - Selon Simonian, l'agent de Banega, Séville est en train de s'affairer sur plusieurs joueurs, dont Ever Banega qui souhaite retourner dans son club de cœur.Jovetic ?"L’Inter a refusé notre proposition, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’accord." Cette déclaration émane de Castro, le Président du Club andalous à "Sport".Restera-t ’il fidèle à sa parole?En effet, l’hypothèse qui prend de plus en plus de poids, semble se diriger vers une double transaction entre l’Inter et Séville.Comme le confirme l’agent de Banega : "Séville est le meilleur club pour lui et l’Inter veut le céder à titre définitif."Mais ce n’est pas tout, l’Inter pourrait aussi parvenir à ses fins avec Stevan Jovetic qui plait également au Président andalous. Notre club pourrait donner son accord, pour parvenir à la vente des deux joueurs pour une somme de 20M€.La balle est désormais dans le camp de Séville, mais le Président sévillan doit faire très attention au PSG, le club de la capitale souhaite également recruter Banega.Sabatini met la pression sur Séville : "C’est vrai que nous discutons avec Séville. Il y a officiellement des contacts. S’il y a un accord ? Nous travaillons sur cela, mais il faut savoir se montrer patient, je ne peux rien garantir actuellement. Les 9M€ pour Banega ? Cela me semble peu honnêtement. Les 18-20M€ pour Banega et Jovetic ? Je n’en sais rien, je ne pense pas comme cela. Il peut encore se dire beaucoup de choses, les deux joueurs ont un contrat avec l’Inter."En l’espace de quelques jours, l’Inter peut se retrouver dans les paramètres du Fair-Play-Financier via les ventes de Brozovic, Banega et Jovetic…Croisons les doigts….®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan – Ce devrait être une question d’heures avant que l’agent de l’espagnol, Camano, présente à la Fiorentina, la première offre de l’Inter. Le joueur a déjà marqué son accord pour nous rejoindre. L’Inter a proposé 5M€ à la Fiorentina et serait prêt à faire une relance jusqu’à 7M€, limite qu’elle s’est imposée actuellement. La décision du joueur a également une importance, car la Fiorentina serait bien embarrassée de conserver un joueur contre son gré. Derrière cette arrivée, il y a un projet précis de Spalletti qui l’a personnellement demandé, il veut en faire une sorte de “clone de Pjanic", un joueur, que le natif de Certaldo, avait apprécié déjà dans le passé. D’ailleurs, quand Pjanic est parti à la Juventus, Spalletti l’avait déjà réclamé pour le remplacer à la Roma. Il y a un an, la Fiorentina avait demandé 12M€, une somme jugée excessive de la part de la Roma. REDEFINIR NOTRE MILIEU DE TERRAIN Borja Valero pourrait être la première recrue de l’Inter de Spalletti. L’idée de Spalletti serait de placer Borja Valero a une position plus basse que celle qu’il occupait à Florence, logiquement à côté de Gagliardini (ou de Kondogbia), afin d’améliorer la construction du jeu sans perdre de dynamisme, vu que l’espagnol est toujours en mouvement et surtout, il est toujours à disposition pour aider/trouver ses équipiers. C’est évident qu’il devrait également y avoir un gros travail de couverture, mais avec quelques rotations, il est possible de bien le gérer. Borja pourrait aussi se retrouver en trequartista en cas de 4-2-3-1 offensif. Qui pour l’épauler ? Nainggolan serait l’idéal, mais pour l'heure, on se limiterait uniquement à Rüdiger. De fait, Joao Mario pourrait avoir une nouvelle chance de prouver sa valeur, après une saison où il n’était que l’ombre de lui-même. Le portugais aurait le profil parfait pour laisser la place de trequartista à Valero. DÉPART EN VUE Avec l’arrivée éventuelle de Borja Valero, un milieu de terrain devra partir…La victime de ce transfert se nomme Ever Banega. En effet, le Président du Fc Séville, José Castro, s’est livré hier sur Ever Banega et le joueur a parlé avec son ancien club, mais pour l’heure, aucune tractation n’a eu lieu. L’argentin a fait part de son intérêt de retrouver son ancien club. Selon la presse espagnole, le transfert du joueur pourrait se faire, car le Suning est prêt à le vendre pour 12M€. L’argentin est sous contrat à l’Inter jusqu’en 2019 touche 3M€/ans. Ces chiffres seraient trop élevé pour le club espagnol, car Ever, agé de 29 ans, a peu joué cette saison. Le FC Séville songe à le racheter en cas de départ de Nzonzi à la…..Juve. Pour ce faire, le club de Turin devra faire péter la clause libératoire du joueur, à savoir 40M€ ! Vous avez compris ? Sinon Bienvenue dans le monde de l'Inter ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Milan – Les travaux pour le Mercato de l'Inter débutent, Il y a la volonté de vouloir garder Ivan Perisic. Une offre avait été reçue à l’Inter, mais cette dernière est jugée insuffisante et a donc été refusée. Le croate est un joueur fondamental qui aura une place de titulairen dans le onze de base de Spalletti, ce qui ne sera pas le cas d’….. ….Ever Banega Le milieu de terrain argentin a refusé l’offre émanant du Mexique, la jugeant insuffisante, il étudie actuellement une autre offre importante venant de Chine, plus précisément du Beijing Guoan. Le Club de Pekin, qui est sans entraineur, sonde actuellement Tuchel (ex Borussia Dortmund), et Lucescu depuis le refus de Jardim. Le contrat proposé à l'argentin est de 3ans et une montagne d’argent est posé sur la table. Marcelo Simonian, avait déjà dit en janvier dernier qu’il Tanguito n’était pas enthousiaste à l’idée de jouer en chine, mais face à une telle offre, les dirigeants du Guoan ont trouvé le moyen de "parler au joueur. Surtout que..... ......Spalletti ne veut pas le conserver! Il est inutile de dire que l’Inter suit de près cette situation, car arrivé à paramètre zéro, elle pourrait parvenir à encaisser entre 10-15M€ De plus, Spalletti, à son arrivée, lui a fait comprendre qu’il sera difficile pour lui de se faire une place à la Pinetina. L’Inter est également parvenue à trouver un accord pour Biabiany, le joueur serait vendu à l’équipe de Stramaccioni, pour 5-6M€ bonus inclus. Il ne manque que le "oui" du joueur. Ausilio serait en train de faire de son mieux pour atteindre les 30M€ afin de pouvoir disputer la prochaine Coupe d’Europe 2018-2019 sans avoir à subir la moindre sanction (limitation de la liste des joueurs, compilation de la même liste,....) L’avenir du Pitbull entre les mains de Spalletti L’Inter sait, qu’avant de muer en Monstre économique via le Suning, elle doit d’abord vendre des joueurs. Selon le Corriere dello Sport, un nouveau joueur a fait son apparition dans la liste des partants et c’est une petite surprise : Gary Medel. Le Chilien n’a pas encore prolongé son contrat et n’est pas considéré comme un titulaire indispensable par Spalletti, ce qui pourrait donner envie, au joueur, des envies d’aller voir ailleurs. Ivan le Terrible L’Inter et surtout Spalletti sont dos au mur et résistent pour l’instant à la pression. Manchester United et Paris veulent recruter notre Perisic mais Spalletti s’est montré très clair, les fonds nécessaires peuvent être trouvé à travers la vente d’autres joueurs du noyau. Josè Mourinho joue de son influence Dans le même temps, Josè Mourinho fait le forcing pour attirer l’international Croate, pour l’Inter, on ne discute pas avant de déposer sur la table 50 à 55M€, cela vaut de même pour le Paris Saint Germain, autre club "riche". Pour rappel, Ivan est l’un des seuls Nerazzurri que l’on peut retirer du lot de cette saison cauchemardesque : Il aura été l’auteur de 11 buts en Serie A. Le joueur ne dit rien pour l’instant et ne veut pas s’exposer, mais il a également confirmé qu’il n’aurait certainement pas de problèmes pour lui, de pouvoir rester à l’inter. Il existe tout de même un accord verbal qui a eu lieu entre Josè et Ivan. Si United le recrute, le joueur veut percevoir 6M€/saison. Prêt pour le feuilleton de l'été ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan - Le joueur argentin fait parler de lui dans le monde entier : on parlait de lui et d’un possible transfert pour la Chine. Cette fois-ci, d’après la presse argentine, Ever Banega serait d’accord pour partir à Tigres, équipe évoluant au Mexique. Ce club est aussi connu pour avoir recruté André-Pierre Gignac. Le Tigres propose 15M$ soit 13M€.. Pour l’Inter, il s’agirait quoiqu’il arrive d’une plus-value vu que le joueur a signé chez les Nerazzurri gratuitement. A voir si cette rumeur est fondée et ce qu'en pense le Suning... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Milan – Beaucoup de joueurs sont sur le départ d’ici à la fin de la saison. D’après la Gazzetta Dello Sport, la porte de sortie est grande ouverte pour Carrizo, Santon, Nagatomo, Yao, Sainsbury, Biabiany et Palacio.Murillo, lui, a demandé à être vendu. Brozovic le suivra suite à son manque d’investissement sur le terrain et Banega ne rentrerait plus dans le discours tactique.Seul Gabriel aura droit à une faveur : Le Suning souhaite le prêter, car c’est inutile de le faire jouer à chaque fois que vingt minutes.®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...