Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'icardigate'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L'Inter vient de publier, à travers Twitter, le communiqué suivant : "L'Administrateur Délégué Sport de l'Inter, Giuseppe Marotta a rencontré, ce jour, Mauro Icardi et Wanda Nara. Il s'agit d'une rencontre cordiale à la recherche d'une solution dans l'intérêt de toutes les parties." Des développements attendus concernant ce communiqué vous seront transmis dans le courant de la journée. Update à 14h35: Une heure après le communiqué de l'Inter, un signe d’apaisement semble s'entrevoir. En ce sens où une photo reprise sur l'Instagram d'Antonio Candreva, en compagnie d'autres joueurs, a été liké par Mauro Icardi. Un comportement "nouveau" pour celui qui s'est mis à l'écart. Sur cette photo on retrouve Miranda, Candreva, Gagliardini et D'Ambrosio, tous souriants à l'entrainement. Ces derniers sont prêts pour le déplacement en Allemagne. Update 15h20 : Le Corriere Dello Sport nous confirme la réunion entre les trois parties. Cette dernière a été précédée d’un échange téléphonique entre le Dirigeant et la chroniqueuse sportive. Le but de la manœuvre ? Mettre un terme à la situation actuelle. Mauro refusant toujours de revenir à la disposition de l’équipe sans le brassard. Ce dernier souhaitait voir Steven Zhang uniquement. Via Marotta, le Club a pris le temps de lui expliquer que la décision prise sur le brassard est irréversible, impossible de revenir en arrière. Mais la volonté de dialoguer ensemble est bien présente, comme en témoigne le communiqué de l’Inter. Même si Mauro était absent physiquement ce matin d’Appiano Gentile, vu que les joueurs se préparent à partir pour Francfort, l’idée est de permettre à l’Inter de retrouver une certaine sérénité et d'éviter une escalade. Des nouvelles rencontres sont prévues dans les prochains jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Interiste convaincu, l’ancien international italien Antonio Cassano est parti au clash avec Wanda Nara sur le plateau de Tiki Taka. S'exprimant au sujet de la situation de l'attaquant argentin, le Barese a déclaré: "Je pense que vous avez provoqué des catastrophes et que vous avez mis Mauro en difficulté. Avec vos déclarations, vous avez isolé Icardi. Vous agissez comme un entraîneur de football à la télévision et dans les réseaux sociaux, vous parlez trop. Il y a une raison pour laquelle Icardi a été dépouillé de la Capitainerie de l'Inter. Les Dirigeants de l’Inter ne sont pas des imbéciles." "J'avais l'habitude de faire de grands drames lorsque j’étais blessé, mais j'avais 20 ans. Maintenant la situation est à un point de non-retour. Icardi doit jouer car dans le passé cette blessure au genou n’avait rien de si grave. Vous avez créé ce chaos, personne ne croit qu'Icardi est blessé. J’étais le Vice-capitaine de la Roma, mais Spalletti m'a retiré de ce rôle car je n'étais pas un exemple et il avait raison. Si la situation ne change pas rapidement, Icardi devra quitter l'Inter cet été." Antonio 1 - 0 Wanda Wanda Nara prend cher aussi par les Tifosi "Icardi ne jouera plus jamais à l'Inter, c'est la vie. Merci à son agent" peut-on y lire. Toujours présente sur les réseaux sociaux, Wanda Nara a eu l'idée très intelligente de répondre de façon claire et franche à certains tifosi sur Twitter: "Je n'ai rien décidé, je n'ai fait aucun choix. Celui qui a pris toutes ces décisions devra en assumer la responsabilité, mon travail consiste à trouver la meilleure solution, à prendre des décisions, mais je n'y suis pour rien. Merci, et s'ils sont parvenu à vous faire croire quelque chose d'autre, et ben tant mieux !" Envers ceux qui remettent en doute le conflit d'intérêt d'être à la fois chroniqueuse, agent du joueur et également compagne de vie, Wanda répond : "Mes rôles n’ont rien à voir dans cette histoire, ça vole haut" Enfin certains tifosi ont tenu à calmer les tensions, bien mal leur en a pris : "1° Renoncez à être l'agent de votre mari, faites appel à un professionnel. 2°Cesser de passer à la télévision pour mal vous exprimer ou vous exprimer de façon hasardeuse, cela vaut aussi pour les réseaux sociaux 3° Ramenez votre mari sur le terrain." Réponse: "Cazzo, tu n'as rien compris à ce qui va se passer ! Bise" Le Real à la rescousse ? Selon le Sun, qui relaye Marca, le Real Madrid serait prêt à verser 86 millions d'euros pour s'offrir Mauro Icardi. L'Inter serait partante pour 100 millions d'euros. Néanmoins, les Merengues devront faire face à la Premier League pour arriver à recruter la honte de l'Argentine. Outre le Real, Manchester United serait extrêmement convaincu par l'idée de recruter le numéro neuf de l'Inter. Qui plus est la situation sportive de Chelsea offre une voie royale aux Reds Devils. Si l'information est vérifiée, les Blancos seraient disposés à mettre tout le monde d'accord en offrant directement les 100 millions d'euros exigés, une somme qui pourrait faire reculer le club mancunien. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. L’ex-capitaine a écrit et publié une lettre qui s’adresse aux supporters mais visiblement aussi aux dirigeants de l’Inter… Mauro Icardi s’exprime pour la 1ère fois et nous vous avons traduit sa lettre : « C’est dans les moments les plus difficiles que l’on démontre le vrai Amour. Et c’est dans ces moments que j’ai décidé de rester à l’Inter, avec l’Inter. Quand j’ai entendu que mes buts pouvaient aider l’Inter à être plus forte de beaucoup de choses. Plus forte que le Fair Play Financier, plus forte de nos difficultés, quand tout le monde jugeait mal l’équipe. À l’Inter. Avec l’Inter. Et malgré tout, j’ai toujours décidé de rester, par amour de ces couleurs. J’ai refusé des offres que beaucoup de professionnels auraient difficilement refusé. J’ai toujours joué avec des douleurs physiques qui me faisaient pleurer à la fin d’un match et dans les jours suivants. Mais j’ai toujours insisté pour monter sur le terrain, même contre les avis médicaux, parce qu’en montant sur le terrain je suis parvenu à oublier toutes les douleurs, avec le seul objectif de donner tout ce que j’avais pour aider ces couleurs. À l’Inter. Avec l’Inter. Pour AMOUR des couleurs nerazzurri, parce qu’il n’y a que l’Inter. J’ai montré à mes fils qu’il faut toujours garder espoir. Je leur ai appris que gagner était difficile, mais le faire à l’Inter avait une valeur spéciale, que seul un interiste pouvait comprendre. Les yeux de mes fils ne mentent pas. Cet amour pour l’Inter, je l’ai appris chez moi. J’ai réalisé mon rêve, j’ai réalisé le rêve de nous tous interistes en revenant en Champions League avec l’équipe dont j’étais capitaine. Parce que j’ai toujours ressenti et transmis de l’amour pour ces couleurs. J’ai toujours désapprouvé ceux qui, à la première occasion, essayent de partir du club. J’ai respecté les tifosi, mes équipiers, le club et tous les entraineurs que j’ai vu passer. J’ai collaboré avec le club, sur et en dehors du terrain, pour recruter d’autres joueurs, en leur montrant comme on peut atteindre nos objectifs avec de la passion. Je sais ce qu’est l’amour pour l’Inter, et les tifosi interistes le savent parce qu’ils ont vu combien j’ai souffert, pleuré, lutté et enfin combien j’ai été heureux pour ces couleurs. Mais comme je l’ai dis, touts les sacrifices ont été fait par amour de ces couleurs, en respectant tout le monde. Je ne sais pas si en ce moment il y a de l’amour et du respect envers l’Inter et envers moi de la part de certains qui prennent des décisions. Je ne sais pas s’il y a de leur part la volonté d’agir et de résoudre les choses par amour de l’Inter. Dans une famille, des choses peuvent arriver, des belles et des mauvaises. Et par amour on peut supporter beaucoup. Mais il ne doit jamais y avoir de manque de respect. Ce sont mes valeurs, les valeurs que j’ai toujours défendues. Dans mon histoire. À l’Inter. Avec l’Inter. MI9 »
  4. Le message posté sur les réseaux sociaux par Mauro Icardi ce jeudi soir à 19h00 a généré un séisme prévisible. "Le message de l’ancien capitaine était une nouvelle fois un acte inattendu et déstabilisant pour une équipe qui tente de se regrouper et de se concentrer exclusivement sur les objectifs saisonniers." Tel est le résumé de la Gazzetta Dello Sport. Le club juge ce comportement déplacé, il fait preuve d’une amertume importante face à la sortie du numéro 9 argentin, mais il n’a pas décidé de faire de pas officiel en proposant une réponse à ce qui s’appelle à tous les égards : une provocation. Il s’agit à nouveau d’un comportement déplacé, vu le temps et la façon de faire, car cette situation se produit à peu d’intervalle d’une nouvelle rencontre de championnat importante. Le comportement de l’argentin ne permets pas de confrontation ou d’antagonisme. Car la nouvelle problématique est que cela puisse détourner l’attention du terrain. L’Inter est déçue du comportement de son ancien capitaine et de Wanda Nara qui continue à faire usage des plateaux télés et des réseaux sociaux comme un instrument de communication sans écouter les demandes émanant du club La Gazzetta Dello Sport nous confirme également qu’il est évident pour le duo de ne pas respecter les demandes du Club. "L’Inter est mise, entre autres choses, au centre des attaques, des actions ciblées par le joueur qui est retombé dans l’erreur de mettre son ego au-dessus de tous. Aucune référence n’a été faite envers l’équipe, aucun signe d’attachement vis-à-vis de la Direction, du Staff technique ou même du monde médical, pas même un signe de regret dans une situation ou plus que jamais les deux parties sont toujours plus distantes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Wanda Nara cherche-t'elle réellement les emmerdes ? Ce qui est sur, c'est que son retweet, sur son compte twitter officiel,va provoquer les foudres de l'Inter. En effet, Madame Icardi a apprécié la prise de position d'un tifoso, Lorenzo De Finti : "Sans les buts d'Icardi, l'Inter lutterait depuis des années contre la relégation" Reste à présent à voir la réaction de Steven Zhang et Beppe Marotta... Vont-ils continuer à se laisser clasher sur la place publique ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le cas Icardi ne cesse de diviser, jusqu’à atteindre à présent l’équipe nationale sud-américaine. En effet, l’AFA, la Fédération Argentine de Football a décidé qu’il était préférable que Lionel Scaloni, le sélectionneur de l’Albiceleste, ne convoque pas l’ancien capitaine de l’inter, actuellement à l’arrêt pour une inflammation au genou droit. Cette décision est motivée par le fait que l’Argentine ne veut pas se montrer "contre" l’Inter et préfère éviter d’inutiles tensions de rapports diplomatiques. L’éventuelle exclusion de Mauro Icardi dans la liste des pré-convoqués sera importante étant donné que l’on arrive aux derniers matchs amicaux en vue de la préparation de la Copa America. Une compétition qui devrait voir Scaloni n’offrir que très peu de chance à d’autres joueurs, surtout s’il obtient des garanties via le noyau présent face au Venezuela et le Maroc. Infantino tacle Wanda Nara Gianni Infantino, Président de la Fifa et Tifoso de la Beneamata s’est livré sur le rapport conflictuel entre l’Inter et son attaquant : "Icardi ? Je voudrais toujours l’avoir, j’espère que lui et l’Inter pourront trouver un accord et être heureux ensemble. En tant que Tifoso de l’Inter, j’aime Icardi, il est récupérable, il n’y a rien de rationnel dans cette situation. La Fifa et l’Uefa travaillent ensemble sur un thème extrêmement important qui devra aussi résoudre des problèmes éthiques : Chaque année 8 milliards d’euros sont en mouvement. De fait, le rôle d’agent se doit d’être réglementé." "Prenez l’exemple des Etats-Unis, un pays de libéralisme, il existe un livre de règles précises, mais aussi des incarcérations. En Europe non. C’est le moment d’intervenir. Regardez l’Inter, elle est confrontée à des problèmes bien plus complexes avec elle qu’avec d’autres" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. C’est un fait, Giuseppe Marotta est entrain de lister et de fixer la liste des joueurs qui pourraient succéder à Mauro Icardi à la pointe de l’Inter. Ce procédé découle du fait que les tensions sont toujours vives entre l’argentin et la Beneamata, à un point tel que le Club se doit de prévoir un plan B. Dzeko et Lukaku Ces deux joueurs seraient les choix prioritaires dans l’absolu. Surtout pour Edin qui présente l’avantage d’être un attaquant fiable et qui, par la même occasion, permettrait à Lautaro Martinez d’éclore sans être mis sous une pression importante. Dzeko a été entraîné par Spalletti et Conte aurait bien voulu l’avoir dans son Chelsea il y a un an. Il lui reste une seule année de contrat avec la Roma, son contrat expirant en 2020. Pour l’heure, le club Giallorosso n’a pas l’intention de le prolonger et lors du prochain mercato estival, une vente est quasi certaine. S’offrir Dzeko coûterait peu, entre 10 et 12 millions d’euros. Néanmoins son salaire pousse à la réflexion : Pourrait-il percevoir 6,5 millions d’euros comme Godin ? Seule certitude pour le quotidien turinois, Dzeko serait l’homme idéale pour se retrouver aux côtés de Lautaro Martinez, la pépite argentine pouvant envisager de grandir sereinement. Attention toutefois à Romelu Lukaku. En effet, si Conte était sous le charme de Dzeko, il ne faut certainement pas oublier que le meilleur buteur de la Belgique était l’un des soldats de Josè Mourinho à Manchester United. Le recrutement de l’héritier d’Icardi pourrait-il être révélateur du choix du futur entraîneur de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Gianluca Di Marzio, l’expert Mercato de Sky Sport, s’est penché sur l’intérêt du Napoli. Une certitude, l’Inter ne s’excusera jamais auprès de l’argentin. "Milik a d’excellentes statistiques mais pour viser le titre, il est nécessaire d’avoir un autre attaquant fort physiquement, c’est la pensée du Napoli. Tous parlent d’Icardi car c’est un joueur que les Azzurri souhaitaient recruter. Le transférer actuellement serait sensationnel surtout si De Laurentiis décidait de sortir de sa philosophie financière en allant offrir à Icardi 10 millions d’euros par an." "L’Inter lui a promis une nouvelle offre et ces derniers jours, on estime qu’elle se situera entre 6,5 et 7 millions d’euros. Dire non au 7 millions d’euros revient à en demander 9-10 à un autre club. Pour l’Inter, le contrat n’est pas lié aux décisions prises à son égard, le Club tient à démontrer qu’il ne s’agit pas uniquement d’une question de brassard, mais qu’il s’agit d’une situation bien plus vaste." "Le problème actuel d’Icardi est qu'il se fasse comprendre sur ses déclarations. Et je ne parle pas de la prolongation, mais de ce qu’il souhaitera faire en fin de saison. S'il continue à rester sur ses positions, je crois qu’il serait utile d’avoir une confrontation avec l’entraîneur et le Club. S’il ne veut plus rejouer, alors cette problématique devient un problème de gestion. S’il s’agit d’une question de ressentiment personnel et d’une guerre vis-à-vis de l’Inter, cela pourrait l’empêcher de voir ailleurs, il faut faire preuve de bon sens." "Il faut laisser passer 7 à 10 jours et là il devra se remettre à disposition de ses équipiers. Avant qu’il se voit retirer le brassard, il n’avait jamais raté un entrainement. Depuis cette décision, il ne s’est plus entraîné. Une fois sa thérapie terminée, il devra se comporter comme le professionnel qu’il a toujours été et cela vaut aussi pour son futur car celui qui souhaitera se l’offrir est bien informé de ce type de comportement." "Vous ne verrez jamais l’Inter revenir sur sa décision et lui présenter des excuses. Qui plus est l’offre de l'Inter est de 7 à 7,5 millions d’euros, ce qui correspond à ce que perçoit Dybala, il s’agit-là d’un salaire important pour les attaquants du Top en Italie. Personne jusqu’ici n’a fait ce que l’Inter a fait, c’est-à-dire proposer au joueur plus d’argent en lui proposant une prolongation alors qu’il n’y a aucun courtisan." "Pourquoi est-ce que l’Inter devrait débourser 10 à 12 millions d’euros ? A cause d’un potentiel acquéreur qui ne s’est même pas encore manifesté ?" Le saviez-vous ? L’hypothèse d’une intervention chirurgicale provoque des tensions supplémentaires entre Icardi et l’Inter. Comme le souligne la Reppublica : "L’ancien capitaine continue sa thérapie au genou. L’opération sponsorisée par l’entourage du joueur n’est pas considérée comme nécessaire par le Staff Médical Nerazzurro. Qui plus est l’indisponibilité est estimée à 3-4 mois. L’éventualité de procéder à une telle intervention pourrait amener à des tensions supplémentaires." Pour l’heure, l’Inter veut éviter l’escalade.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. L’Information émane du Corriere Dello Sport, Mauro Icardi a réussi à se mettre l’ensemble du vestiaire contre lui, même ceux qui se montraient proche de lui ! Dire que le retrait de brassard de Capitanat au bras de Mauro Icardi n’aurait pas impacté le vestiaire de l’Inter serait mensonger. En effet, depuis son retrait, le vestiaire s’est pris en charge et a percé l’abcès. A présent, le il veut se qualifier pour la Ligue des Champions, surmonter tout les obstacles et prouver qu’il est capable de se débrouiller sans son étoile la plus brillante : L’absence de Mauro Icardi est devenu un stimulant supplémentaire. Et c’est ce qui fait la différence à présent. Si dans les premières heures, Maurito a été soutenu, ceux qui se montraient les plus proches ont finir par perdre patience devant le comportement de l’argentin. En effet, plus de deux semaines après les faits, ceux qui étaient les plus compréhensifs ne parviennent plus à comprendre à présent cette obstination de rester "en retrait". Tous les Nerazzurri étaient au courant de l'inflammation du tendon rotulien du genou droit et du fait qu'Icardi jouait toujours sans problèmes particulier…mais depuis ce retrait, on peut compter sur les doigts d’une main les entraînements auquel il a participé. Pourquoi Icardi n’accepte plus maintenant de sacrifice ? Pourquoi agit-il ainsi si l’Inter est aussi importante qu’il le prétend ? Pourquoi ne se rend-il pas disponible vu que l’équipe a un besoin évident de son attaquant ? Certains doutes ont commencé à traverser même ses plus proches partisans. Surtout que dans l’équipe, il est avéré que certains joueurs ont un genou en bien plus mauvais état que celui de l’argentin, mais qu’il est hors de question pour eux de faire un pas de retrait. De plus, la dernière sortie de Wanda Nara à "Tiki Taka" n'a pas été apprécié et a fini par mettre tout le monde d’accord : Comment est-ce possible de comparer l’injustice dont a été victime l’Inter à Florence et le retrait de brassard de son mari ? Qui plus est, Mauro a fini le travail de par lui-même en informant Matias Vecino qu’il n’avait aucunement l’intention d'empêcher son épouse de parler, de discuter des discussions, et des problèmes liés à l'équipe. Le Suning a les nerfs Comme nous le confirme le Corriere Dello Sport, Steven Zhang a les boules et il ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. Ce dernier n’a pas apprécié le départ en vacances de Wanda Nara à Dubaï avec ses enfants alors que son mari est en plein conflit avec l’Inter. Qui plus est, il a été informé par le Clan Icardi d’un seul type de départ envisageable du Club. En restant en Italie et non à l’étranger. Steven Zhang a déjà déclaré dans la presse qu’il n’envisagerait jamais de vendre son numéro neuf à la Vieille Dame, même si cette dernière pourrait offrir Paolo Dybala en monnaie d’échange. Du côté de Marotta, ce dernier est convaincu tout comme Ausilio que la prochaine proposition de contrat ne sera pas acceptée. De fait, l’Inter ne proposerait qu’un contrat de 6,5 millions d’euros net et quelques bonus, une somme bien éloignée des 10 millions d’euros exigés par Wanda Nara. Vu ces situations, le Club envisagerait de faire de Mauro Icardi, un exemple, comme ce fut le cas avec Ramires au Jiangsu Suning. Steven Zhang opterait à présent pour la ligne la plus dure possible envers son attaquant : L’éjecter pour une période longue et indéterminée du noyau, le payer régulièrement mais sans le faire jouer. Si tel est le cas, il s’agira d’un réel coup de tonnerre et du premier fait d’arme de notre jeune Président. Le saviez-vous ? Chelsea, qui a démonté son gardien de but Kepa Arrizabalaga suite à son comportement outrancier vis-à-vis de Maurizio Sarri en le sanctionnant d’une amende de 220 000 euros, espère s’offrir Mauro Icardi qu’il verrait comme un héritier plus jeune de Gonzalo Higuain pour le prix soldé de 40 millions d’euros étant donné que son contrat se terminera en 2021 et qu’il est évident qu’il se sera pas prolongé. Mauro Icardi prend de plus en plus de gens pour des cons. En effet, ce nouveau message énigmatique a été posté sur son compte officiel : Ou quand Icardi tente d’imiter (au rabais) Florent Pagny et sa liberté de penser... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Cette question a effleuré l’esprit du monde Interiste : Pourquoi est-ce qu’Icardi a implosé en plein vol ? Est-ce une stratégie de Marotta pour déstabiliser l’Inter, comme certaines mauvaises langues le suggèrent ? Pourtant à y regarder de plus près la situation est différente de cette supposition : Mauro Icardi continue son bras de fer avec la Beneamata et n’a aucune intention de faire machine arrière. Comme l’a rapporté la presse sportive et également La Repubblica, la décision de toucher au brassard de Capitaine de Mauro Icardi est la conséquence des nouvelles règles imposées par Beppe Marotta à l’ensemble du groupe. Il est demandé à l’ensemble des joueurs d’étouffer les rixes internes au sein d’un vestiaire divisé. La fronde est parti du clan Croate et Icardi est convaincu que le chef de meute se nomme Perisic. De son côté Perisic a également eu de nombreux ennemis depuis son envie de départ en janvier. Mais le groupe de mécontents d’Icardi est bien plus important, de fait les frictions ont poussé le Club à intervenir et Marotta en personne aurait demandé à Mauro, devant tous, de prendre ses distances avec Wanda, une demande qui n’a jamais été respectée. C’est le point de départ de ce retrait de brassard, le tout avalisé par Spalletti. Depuis lors, Icardi a décidé de s’isoler et de se refermer sur lui-même. Motif tout trouvé, il suit une thérapie suite à des douleurs à son genou droit. Néanmoins, pour l’Inter, il ne s’agit pas d’une nouvelle blessure, mais bel et bien d’une ancienne dont souffrait en son temps Mauro, ce qui n’est plus le cas actuellement : Tout est dans le mental ! Icardi raconte à ceux qui lui sont proche qu’il n’est plus en paix, qu’il ne comprend pas pourquoi il a à payer pour une situation extérieure au club vu qu’il s’agit des déclarations de son épouse. Le quotidien souligne également que le Club a bien pris connaissance du risque de dévaluation de la valeur de l’attaquant, mais il s’agit d’un risque calculé et accepté par la hiérarchie. Prochainement, Marotta formalisera et présentera une nouvelle offre de contrat : La nouvelle proposition devrait être proche des 7 millions d’euros, des bonus s’y retrouveront, mais ces derniers seront basés sur des bonus d’équipe et non plus sur des bonus individuels, une pratique bien connue du côté de Turin. De quoi allez s'amuser au https://www.casinoonlinefrancais.fr ! Inter-Icardi : procédure en justice ? Selon Il Giornale, il n’est pas à exclure de voire la situation devenir encore pire qu’actuellement. La suite s’annonce réellement compliquée et il n’est pas exclut que cette situation vienne à s’assombrir encore plus dans les semaines à venir. "Le Club ne prévoit, pour l’heure, aucune consultation avec des spécialistes étrangers et ne serait pas favorable à une nouvelle IRM. La raison est simple : Le dernier examen a clairement indiqué qu’il n’y avait rien de grave en regard au précédent examen réalisé en août." Là où le bât blesse, c’est qu’Icardi se serait décidé à visiter Barcelone afin de chercher à rendre crédible son mal être et justifier son comportement. Ces pièces justificatives pourraient être utiles en cas de contentieux par voie légale, un procédé qui pour l’heure n’est pas à exclure. Le Saviez-vous ? L’information a été dévoilé par Espn : Après avoir perdu son brassard de Capitaine et refusé de part lui-même de renouer avec le terrain, Mauro Icardi voit l’Albicéleste s’éloigner. En effet, selon ESPN, Maurito ne serait pas repris dans la liste des joueurs pré-convoqués par Lionel Scaloni, le sélectionneur national argentin, en vue des matchs amicaux opposant les doubles champions du Monde au Venezuela et au Maroc les 23 et 26 mars prochain. La liste officielle sera connue le 3 mars prochain. Si pour Adriano, ce dernier a détruit sa carrière suite au décès de son père, une situation impossible à contrôler émotionnellement pour le brésilien, la situation est totalement différente pour Mauro Icardi qui ruine sa carrière en tout état de cause. Son comportement ne plaisait déjà pas à la base en Amérique du Sud, pas sûr que le fait de s’en prendre à l’Inter, équipe appréciée pour sa connotation argentine, lui permettra de rayonner en équipe nationale, voir dans un club ambitieux et respectueux. En effet, Florentino Perez aurait confié qu’il n’a aucune intention de recruter le numéro neuf interiste eu égard au comportement déplacé de son agent et épouse Wanda Nara. Maxi Lopes Likes This ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Dans le long entretien accordé par Wanda Nara à l'hebdomadaire Gente en date du 22 février (ndlr : sorte de Voici italien), elle revient sans tabou sur de nombreux sujets brûlants. Extraits : "La vérité est que Mauro a encore deux années de contrat avec l'Inter et nous en sommes heureux. Il y a un nouveau directeur au club et nous évaluons la marche à suivre. Ce qui sera décidé sera le meilleur pour les deux camps. Milan c'est ma seconde maison. Tous mes enfants sont italiens et seul Valentino est né en Argentine, mais nous sommes arrivés ici très rapidement. Représenter Mauro est facile vu qu'il est très important en Europe. Tout ce qui tourne autour de lui doit en être discuté." Qu'en est-il de votre rôle d'agent justement ? "C'est un monde très sexiste. Ce que je fais est révolutionnaire car même si de nombreux parents représentent les joueurs, le rôle des femmes dans le football est plus lié à "reste à la maison et pas de commentaires..." C'est pour cela que c'est révolutionnaire. J'ai des amies femmes de joueurs qui en rigolent. J'ai débuté et étudié avec les représentants de Mauro. Je connais le football, les problèmes fiscaux, les situations contractuelles. Je parle trois langues et je connais la législation car je me prépare depuis des années. Mauro est un joueur important, je me devais de rencontrer les présidents de presque toutes les équipes célèbres d'Europe. Ils me rappellent, me saluent, me consultent..." Il y a eu des rumeurs sur une aventure avec Brozovic... "Il n'y a pas de crise. Les histoires qui sortent sont issues de personnes à l'imagination débordante qui n'ont pas grand chose à faire de leur vie. Brozovic je le connais mais je ne l'ai jamais vu. Mauro est mon époux et nous sommes heureux. Ce n'est pas simple d'être une femme dans ce monde mais il y a des gens qui me respectent. Certains inventent des choses pour me déstabiliser." Il y a aussi cette relation conflictuelle avec la sœur d'Icardi, sur les réseaux sociaux. "Je ne parlerai jamais en mal d'un parent. Il y a des choses qui se passent en famille et qui restent entre nous. Je n'ai aucun problème avec personne, j'aime mon mari et toute sa famille. Mon beau-père est souvent avec nous. J'apprécie que Mauro m’ait toujours placé devant tout, et qu'il soit le premier à me respecter. Notre relation est basée dessus, et sur la confiance. Je suis indépendante, je gagnerai toujours mon propre argent. Je ne suis pas avec Mauro pour ça." Sur la relation avec son ex-mari Maxi Lopez : "Il est regrettable qu'il accorde une plus grande priorité à son ego qu'à ses enfants. Cela s'est résolu au tribunal et aujourd'hui je suis responsable de l'éducation de mes enfants. Je suis une mère présente sans père et parents proches. C'est pourquoi il devrait remercier tout ceux qui œuvrent à leur éducation. De plus il continue à parler sans pour autant en faire plus pour eux. Non seulement il ne le reconnait pas mais il dit même le contraire. C'est très grave. Puis il a décidé de vivre dans une autre ville, le fait de m'éloigner de mes enfants me serait impossible." ®gladis32 - internazionale.fr
  12. C’est l’avis de la Gazzetta Dello Sport : A présent, le Boss, c’est lui… ou du moins, c’est ce qu’il tend à prouver. Pour Ivan Perisic, qui n’est pas un homme à douter ou pire à être diplomate, se dire "Chef" veut dire "Se comporter comme un Chef". Et il n’est pas dit que cette situation soit négative pour l’Inter, bien au contraire. Les résultats de ces derniers matchs, où le Croate a décidé de prendre le contrôle, l’ont vu fournir quelque chose en plus, il a prouvé et démontré qu’il pouvait être un Leader. C’est évident que le fait de se reprendre en main est bénéfique pour le club qui retrouve son joueur décisif comme en équipe Nationale, comme lors des six premiers mois de la saison écoulée. Question de mental Il y a toute une série de comportement à analyser, mais il y en a bien un qui n’est pas sujet à polémiques : Ivan rêvait de ce nouveau rôle. Il part aux dialogues constamment avec l’Arbitre avec un ton clair, il prend ses responsabilités pour tirer les penaltys. Il demande à l’équipe de former un cercle pour se motiver… Perisic passe son temps à courir, à rassurer et encourager ses équipiers, comme lors du penalty du 3-3 face à la Fiorentina où il retarde le tir pour encourager et faire un Give me Five à Handanovic. L’équipe peut fêter cette transformation. Perisic répète son dialogue à distance avec Luciano Spalletti : Face au Rapid, il avait cherché à le canaliser, à Florence il répond suite à une passe manquée à Lautaro. Ivan n’oscille jamais de la tête et met son nez là où il ne devrait pas, en faisant comprendre que s’il agit de la sorte, c’est pour le bien de l’équipe. Lorsque tout le monde attendait une réponse de la VAR, Ivan lui était en train de se rapprocher de l’écran de visionnage. Même si cela n’aura pas servi à beaucoup, le message passé est clair : Perisic a la volonté d’être le premier interlocuteur pour tous sur le terrain. Est-ce que cette renaissance est due à la mise à l’écart d’Icardi ? Peut-être pas nous souligne le journal. En effet, le Persic nouveau s’était déjà mis en valeur à la fermeture du Mercato. D’accord ou pas avec la Gazzetta Dello Sport ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. La désastreuse histoire Icardi empoisonne encore et toujours l’Inter, et ce malgré le fait que le Club et certains joueurs ont fait un pas vers lui. Ce qui est sur, c'est que Mauro reste campé sur ses positions et n’entend pas faire face à ses "amis" ni au reste du vestiaires. Voici ce que nous relate le Corriere Della Sera : "Les messages sur les réseaux sociaux dépeignent une unité d’équipe sur le terrain de jeu, mais ils tirent également une analyse sur un autre fait important : La preuve d’un gel polaire entre Mauro Icardi et une partie très importante du vestiaire est arrivée à Firenze. Politano marque, va vers la Curva pour célébrer son but et imite le geste habituel de son ancien Capitaine. Ivan Perisic, ennemi juré d’Icardi s’approche et lui abaisse un bras." Matteo Politano, Lautaro Martinez, Matias Vecino et Borja Valero sont les plus proches d’Icardi. Dans la faction opposée, on retrouve par contre trois éléments important du Onze de base interiste : Ivan Perisic, Marcelo Brozovic……et Samir Handanovic Les factions ont été mises en évidence et il est facile d’imaginer que Politano et Perisic n’ont pas partagé la même banquette du train reliant Florence à Milan. Avec un tel "Bloc de l’Est", il est évident que Mauro Icardi ne retrouvera plus son brassard de Capitaine. Le choix a été fait et l’Inter ne le lui offrira plus à l’avenir. "Osvaldo ? Il n'y a pas de problème. Il ne me passe pas sa femme, je ne lui passe pas la balle" La faille est bien présente mais les dégradations ont empiré vis-à-vis du reste du groupe à cause des déclarations retentissantes de Wanda Nara. Qui plus est les permissions dont a bénéficié l’argentin, tel que le déplacement à Madrid pour assister à la Finale de la Copa Libertadores entre Boca et River, ont fait jaser. Rajoutez à cela une amende impayée de 100 000 euros. Icardi reste hors de l’équipe et il restera encore à l’écart avec certitude jusqu’à ce vendredi, à l’occasion de la confrontation entre l’Inter et Cagliari. Pourtant ces derniers jours, Vecino a tenté de raisonner l’attaquant argentin. Il lui a téléphoné en l’informant qu’une partie du groupe le retenait comme important et qu’il était prêt à le réaccepter après une mise au point de la situation. La réponse d’Icardi fut limpide : Il n’a rien voulu savoir et a informé Vecino qu’il était décidé à ne pas faire de tels pas en avant ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. "Mauro Icardi s’est présenté ce matin à la resonance magnétique en l’Institut Clinique Humanitas de Rozzano à cause de douleurs symptomatique antérieurs au genou droit." "Les résultats n’ont pas mis en évidence de variations significatives par rapport aux examens réalisés avant le début de la saison sportive en cours." Reste à présent à connaitre les prises de position de l’Inter et du Suning, un avis de tempête est d’ores et déjà annoncé à Milan... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. La situation relative à l’Inter et Icardi est tout mais surtout loin d’être résolue. Néanmoins, des premiers sondages ont eu lieu pour Mauro Icardi qui est à présent en rupture totale avec le Club Nerazzurro. Selon Sport Mediaset, Wanda Nara aurait reçu des appels téléphoniques de la part de quatre clubs. Il s’agirait du Real Madrid, de Chelsea, de la Juventus et du Napoli. Ces quatre clubs, pour des motifs divers, pourraient tenter l’assaut durant le prochain Mercato Estival : Chelsea miserait sur Icardi en cas de départ de Sarri avec en conséquence directe le non rachat d’Higuain de la part d’Abramovich. Le Real Madrid a déjà fait part d’un intérêt lors de ce Mercato Hivernal. Pour l’heure, Florentino Perez se montre réticent jugeant le joueur pas assez spectaculaire pour revêtir le maillot des Blancos. La Juve a vu la situation se débrider ces derniers jours avec l’échange par presse interposée de Marotta-Paratici. Paolo Dybala ferait parti du lot. Le plus surprenant reste le dernier candidat : Le Napoli avec De Laurentiis qui, après avoir tenté en vain de reprendre Higuain, ne semble à présent plus dérangé, quant à l’idée de réaliser à nouveau une opération d’une telle ampleur L’Inter a déjà trouvé son héritier Et pourrait par la même occasion changé sa façon de jouer sur le terrain. Le successeur de Mauro Icardi porte déjà les couleurs Nerazzurri mais celle de Bergame : Duvan Zapata! Des rencontres ont déjà eu lieu, en janvier, entre l’Inter, l’entourage du joueur et l’Atalanta. Le colombien serait l’élu et se verrait aligné en pointe de l’attaque avec Lautaro Martinez. L’opération Zapata pourrait être réalisée via l’insertion de quelques joueurs en contre partie. En effet, vu son incroyable capacité à marquer lors de cette première partie de saison, Duvan vaut à présent entre 40 et 45 millions d’euros. Le transfert sera bénéfique pour Percassi, à savoir 12 millions d’euros pour l’avoir en prêt durant 2 ans et qui aurait dû dépenser 12 autres millions d’euros pour le rachat du joueur en 2020. Reste à présent à s’arranger avec la Sampdoria, l’Atalanta devra anticiper son rachat afin de le revendre ensuite à l’Inter. La situation pourrait s’avérer être plus facile que ce que l’on pense, étant donné que le principal intéressé a déjà dit oui à l’Inter. Le Saviez-vous ? La Juventus s’est inclinée face à l’Atletico Madrid. Diego Godin qui a signé officiellement à l’Inter a offert le second but au Cholo Simeone qui avait "mis le paquet" pour ce match Néanmoins, en avant soirée, Pavel Nedved et Fabio Parataci se sont livrés sur la rumeur qui prend de l’ampleur : l’échange Dybala – Icardi. Nedved : "Nous ne craignions pas un assaut de l’Inter en été pour Dybala. On s’attend toujours à quelque chose de spécial avec lui car les numéro 10 ont toujours ce petit plus que n’ont pas les autres." Parataci : "Ce soir, nous devons penser au match, c’est une grande soirée de Ligue des Champions, nous devons penser qu’à cela…" Ou comment botter en touche… Wanda s’enfonce : "Une nouvelle polémique… que l’on arrête ces conneries ! Mauro a toujours joué, même en n'étant pas à son maximum, je vous rappelle que pour son match à Rome face à la Lazio, le staff médical conseillait de ne pas prendre de risque, mais lui, pour l’Inter et pour la Ligue des Champions avait choisi d’aller sur le terrain." L’avis de la presse "L’Inter a remporté son combat face à Mauro Icardi. Telle est le résumé de l’intervention de Matteo Marani pour Sky Sport 24. "Cette situation est redevenue comme celle qu’elle était auparavant, et lors de cette semaine médiatique, l’Inter a remporté son combat par rapport à Icardi. Il faut remonter à plusieurs années pour voir une réaction aussi conquérante de la part d’un club, auquel vous pouvez y annexer deux victoires, qui renforcent les choix pris par Spalletti et le Club." "A présent tout devra rentrer dans l’ordre, la proposition de contrat est un signe d’ouverture qui vise à améliorer les choses. Il faut tourner la page, l’Inter en a fini. Il était nécessaire de s’attarder sur ce discours relatif au Leadership." Comment voulez-vous construire une victoire lorsque les joueurs qui transcendent votre formation n’ont plus la volonté morale de tout donner ? Il y avait besoin de voir le club agir avec intelligence pour y mettre fin. "Ce qui a été capital dans ce dossier, c’est l’approche principale du noyau : L’Inter a primé, l’arrivée de Marotta en ce sens est une réussite étant donné que l’Inter a obtenu ce qu’elle voulait : Une médiation et une mise au point de ce qu’il s’est produit dans le vestiaire lorsqu’Icardi s’y trouvait. Il y avait ce besoin de redorer le blason de ce vestiaire, en en finissant avec ce dossier. Il faut le porter de l’avant, même s’il y a eu des moments difficiles, ceux-ci ont été surmonté." Version plus courte également de Maurizio Pistocchi qui a cité Emilio Fede et son très célèbre "Che figura di m….” : "Donc Mauro Icardi n’a aucun problème au genou ? Comme dirait Emilio Fede...Che Figura ******" Clair, net et précis ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Telle est l'information principale émanant de la Gazzetta Dello Sport. Outre les échanges de presse entre Parataci et Marotta au sujet de leurs pépites argentines respectives. Marotta > Parataci "La réponse de Marotta a été étudiée et est facheuse, car l'Inter n'a pas apprécie l'ingérence de la Juventus dans les discussions relatives au contrat d'Icardi. Et ce même si la Juve considère que cette déclaration est sujette à tout, sauf à polémique. La réponse de Marotta est a lire entre les lignes: Si vous voulez venir nous titiller sur Icardi, nous pourrions faire de même avec Dybala." Le melon d'Icardi Malgré l'échange qui s'est tenu le plateau de Tiki Taka, la situation ne s'améliore pas entre l'Inter et son argentin. L'idée et la prise de position du Clan Icardi émane de Wanda Nara: Si Mauro ne reprend pas le brassard de Capitaine, il ne rejouera plus pour l'Inter. Cette information confirme également les dernières déclarations parues dans la presse où Mauro exige des excuses de la part de l'Inter pour le retrait de son Capitanat. En ce qui concerne la prolongation présentée par Marotta, il est d'ores et déjà sur que celle-ci ne sera traitée qu’avec la plus haute attention. Refus de jouer Le Corriere Della Sera nous détaille également que Mauro ne remettra plus les pieds sur le terrain tant que le brassard de Capitaine ne sera pas autour de son bras. Une menace qui n'intimide pas le club, qui est resté ferme et pour qui ce comportement confirme le fait qu'il ne mérite pas une telle restitution. Pour Wanda Nara, celle-ci est convaincue que l'Inter a déjà pris la décision de le vendre, d'où l'entrée en scène de la Juve et de Parataci. Et dire qu'il fête ses 26 ans aujourd'hui.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Ce mercredi 20 février 2019 sera l’heure de vérité pour l’Inter : Soit son ancien Capitaine a dit la vérité et en conséquence, il retrouvera les terrains une fois guéri. Soit il a menti et là, il va prendre cher, très cher. Un Précédent Made In Suning Le Corriere Dello Sport aide à y voir plus clair : Pour l’heure, tout le monde reste campé sur ses positions, à tel point que même l’épineux dossier du brassard passe en seconde position. En effet, pour l’Inter, le discours relatif au brassard a pris fin lorsque Handanovic l’a endossé, il n’y aura pas de retour en arrière. Surtout, ce retrait de Capitanat a été validé à l’unanimité par la Direction Interiste, Steven Zhang et Spalletti inclus. A présent, le Suning pourrait décider d’agir et mettre sous monitoring Icardi, et ce peu importe si la Juve compte y montrer un quelconque intérêt en juin. Un joueur a connu la colère de Jindong Zhang, le père de Steven Zhang, notre président. Ce joueur se nomme Ramires, il était entré en collusion avec le Jiangsu. L’intervention et la réponse de notre propriétaire était sans appel : De 2018 à ce jour, Ramires n’a joué qu’un seul et unique match. Pour Mauro Icardi, si ce dernier doit refouler la pelouse, il devra le faire en étant plus qu’un "simple joueur" qui endosse la vareuse interiste. Reste à présent à connaitre la vérité C’est la raison pour laquelle Maurito a été invité à se présenter à une visite médicale. L’inflammation au tendon rotulien existe bien, mais reste à savoir si la médecine autorisera à Icardi a reprendre le chemin de la compétition. Si tel est le cas, Mauro devra prendre sa décision… une décision qui pourrait déjà avoir été prise du côté de l'Inter, et qui aurait une issue inévitable, si elle comprend qu’elle a été dupée suite aux précédents refus de sa part. Icardi au placard ? La plus douce des vengeances... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. C'est le jour de la visite médicale pour Mauro Icardi. En effet, l'Inter a ordonné la procédure d'une enquête médicale afin de voir plus clair quant à l’impact des "maladies" qui éloigneraient l'argentin, depuis qu'il a refusé de partir à Vienne, pour le compte de l'Europa League. Selon la Gazzetta Dello Sport, l'attaquant est arrrivé peu avant midi à l'Humanitas di Rozzano, qui représente pour l'Inter le point de référence en matière d'examens médicaux. Outre le Clan Icardi (Mauro, son père et son épouse), Piero Volpi, médecin des Nerazzurri, était présent. Le club a demandé de vérifier si le genou droit de Mauro continue sa tendance à être enflammé. En effet, par le passé, l'argentin jouait en serrant les dents, mais depuis son retrait de brassard, il semble que cette douleur l'empêche de jouer. Préférant prendre soin de lui-même, Mauro a refusé de se déplacer à Vienne et était absent des terrains, mais non du stade, lors de la réception de la Sampdoria. Pourquoi une telle procédure ? image de l'arrivée, relayée par Barzaghi dépêché sur place par Sky Sport L'Inter suspecte que, si l'argentin ne s'était pas vu retirer son brassard, ce dernier aurait continuer à être présent sur les terrains. Qui plus est Piero Volpi suit de près la situation d'Icardi. Mauro étant debout depuis une semaine, le système préconise que pour chaque joueur qui s'est retrouvé à l'infirmerie, même pour quelques jours, que ce dernier subisse un examen médical pour connaitre l'évolution de la situation. Ce qui ne sert pas les intérêts d'Icardi, c'est le risque accru d'une conséquence des sanctions qui ont été prises à son encontre. En effet, ce problème physique a été mis en évidence par l'Argentin, au lendemain de l'intronisation de Samir Handanovic. Il est donc logique de savoir, ce jour, ce qu'il en est exactement. Il est vrai qu'Icardi souffre d'une inflammation au genou droit depuis plus d'un an, mais le fait que cette douleur est à présent insupportable au point de ne plus jouer donne à penser qu'il s'agit d'une affaire complexe et tendue. Pas de porte de sortie Pour Tuttosport, clarifier la situation est fondamentale, non seulement entre le joueur et le Club, mais également entre le joueur et le reste du groupe. Cette situation n'est pas à négliger ! En effet, que se passera-t'il si l'examen confirme que Mauro peut revenir dans le groupe ? Que se passera-t'il déjà cet après-midi ? Ce qui est certain, c'est que si Volpi déclare qu'Icardi est en mesure d'effectuer une activité physique normale, seul l'argentin décidera de comment agir ? Il est difficile de le voir aujourd'hui rejoindre ses équipiers, qui plus est avec la réception du Rapid ce jeudi. Mais, cette situation connaîtra quoiqu'il arrive son final au grand maximum vendredi, vu le déplacement des Nerazzurri pour Florence et ensuite pour Cagliari. Le pire est envisageable étant donné que Mauro se sentait parfaitement bien sur le terrain d'entrainement le jour même où il s'est vu retiré le brassard. Ce qui est sur, c'est que Mauro vient d'en terminer à l'instant avec sa visite médicale, qui aura duré 40 minutes. Reste à présent à connaitre les résultats de cet examen. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Intervenu téléphoniquement sur le plateau de Tiki Taka, Beppe Marotta a répondu à l’épouse et agente d’Icardi, Wanda Nara : "Nous avons l'intention de dissiper les tensions et d’octroyer de la sérénité à Mauro et Wanda. Lorsque vous gérer une entreprise, vous devez en sauvegarder les fondamentaux. Dans une Famille, il arrive que les chefs de Famille prennent aussi à contrecœur des décisions." "Mauro a seulement 25 ans et il a le temps pour grandir et devenir un expert. Je ne veux pas aller plus loin, je tiens juste à consoler Wanda et lui faire comprendre que ce que nous faisons est pour le bien de Mauro, de l’équipe et des Tifosi. Cela n’a pas à affecter le moral ni l’engagement du joueur. Il était nécessaire de prendre des mesures, vu les motivations pour lesquelles je n’ai pas à m’épancher sur ce plateau." "Nous allons reparler rapidement avec Wanda. Et j’ai déjà pris l’initiative de lui préparer une proposition contractuelle, libre à eux de l’accepter ou pas. Sans manquer de respect à Wanda, notre interlocuteur directe est Mauro Icardi. Rien n’est compromis." "Forza Inter!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Mauro Icardi est lassé par la colère qui sommeille en lui depuis ces derniers jours.Ce soir Wanda Nara sera présente à Tiki Taka, même si Mediaset a évalué la situation et lui a proposé des jours de repos. Reste à présent à voir si Wanda respectera le fait de ne pas s’exprimer sur l’Inter. De son côté Maurito souhaite procéder à une conférence de presse. Il n’a pas l’intention de rejouer tant que des excuses ne lui auront pas été présenté. Dans son entourage, il est dit qu’il jouait dernièrement le couteau entre les temps mais à présent il souhaite prendre le temps de se rétablir, sauf en cas de changement de comportement de l’Inter. Mauro est convaincu que le brassard lui a été retiré non pas pour les dires de Wanda ou pour un problème interne au vestiaire, mais bien plus par le fait que l’Inter aurait déjà décidé de le vendre en juin. De fait, ne pas jouer pourrait transmettre une image d’un joueur turbulent et le prix se dégraderait en conséquence. A présent, l’Argentin a demandé une confrontation publique, en compagnie de Marotta et Spalletti pour éclaircir la situation. L’entourage du jouer dément avec force les frictions d’aves ses équipiers. De plus, Massimo Moratti a également appelé la Famille du joueur, lui-même ne cautionnant pas le comportement du club.Pour Icardi la situation est simple, il est prêt à rester jusqu’à la fin de son contrat en 2021 en restant écarté. Il est difficile à présent d’imaginer la suite, mais il est tout de même à souligné l’excellent rapport entre Wanda Nara et Fabio Paratici, le Directeur Sportif de la Juve. Outre la Juve, l’autre porte de sortie se nomme Chelsea Un futur loin de Milan semble se dessiner... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Mauro Icardi ne compte absolument pas se distancier de son épouse et agent Wanda Nara suite au séisme provoqué par le retrait de son capitanat : Capitaine abandonné Selon le Corriere Della Sera, Mauro s’est senti humilié et n’a aucune intention de prendre ses distances avec Wanda Nara, qui avec ces déclarations à Tiki Taka a provoqué un incident diplomatique : "Si je devais choisir entre la prolongation de contrat et l'arrivée de quelques joueurs capables de donner cinq bons ballons par match à Mauro, je choisirais la seconde option... J'aimerais qu'il soit mieux soutenu par l'équipe, parce que parfois les critiques viennent de l'intérieur." De plus, cette dernière a tenu lors de la dernière retransmission un comportement déplacé vis-à-vis de Perisic : Elle a assuré que sa moitié avait un "problème personnel" avec le Croate. Une déclaration qui n'a pas plu au vice-champion du monde qui a exprimer sa façon de penser à l’argentin : "Dis à ta femme de ne plus parler de moi". Pour l’heure, l’Inter n’entend pas prendre de mesure disciplinaire vis-à-vis de son numéro neuf. Néanmoins Wanda Nara a fait savoir à travers un tweet qu’elle sera présente lors de la retransmission de l’émission sportive d’Italia 1. La chaîne lui ayant pourtant proposé quelques jours de congés afin de laisser l'affaire se tasser. L'Autorité L’Ansa nous informe également, dans une dépêche parue à 16h14 que, Beppe Marotta, Piero Ausilio et Giovanni Gardini se sont mis en contact afin d’organiser une réunion au centre sportif Nerazzurro. En effet, Mauro Icardi a parlé avec Luciano Spalletti, mais il ne s’est pas confronté à sa direction hormis Beppe Marotta qui a su mettre la main sur lui. Marotta Ausilio et Gardini ont décidé également de réagir vu le comportement actuel de l’ancien capitaine interiste. Ce dernier a refusé de se déplacer à Vienne, concernant l’entrainement de ce jour, le club a communiqué que le joueur a suivi une phase de physiothérapie suite à des douleurs récurrentes que l’argentin traînerait à cause de son genou droit. Une blessure imaginaire Cette blessure n’est pas nouvelle, dans le passé récent Mauro serrait les dents pour jouer, mais à présent qu’il a été destitué, il préfère se soigner et revenir lorsque tout sera « en ordre ». Piero Volpi sera amené également à se pencher sur la question. Néanmoins, pour ce vendredi, Mauro s’est retrouvé à réaliser un entrainement à part de l’équipe. Comme le souligne le Corriere Della Sera: "L’attaquant a suivi un entrainement personnalisé suite à son refus de répondre à la convocation avec le Rapid de Vienne, un match où il s’était pourtant entraîné sereinement avec le reste du groupe avant les faits. Le club, malgré son tweet, retient qu’il s’agit d’une blessure malsaine et diplomatique, utilisé par le joueur pour justifier son absence et son refus de partir en Autriche, vis-à-vis des Tifosi." En effet, lors de son entretien avec Luciano Spalletti. Mauro a eu une brève entrevue, le joueur indiquant qu’il accuse un coup au genou droit et qu’il n’était pas apte à suivre l’entrainement pas à poursuive sa thérapie. La réaction de l’Inter a été limpide : Etant donné que le joueur n’est pas en parfaite condition physique, ce dernier ne sera pas convoqué pour le rencontre de ce dimanche, face à la Sampdoria." La journée de l’argentin Icardi est arrivé à 9h30 comme les autres joueurs, qui étaient attendu pour 10h. L’entrainement de Mauro était différent du reste du groupe entre gymnase et courses sans ballon, à l’image de Keita. Par la suite, il a suivi son programme de physiothérapie. Il s’est brièvement entretenu avec Spalletti, mais pas avec la Direction. A 13h45, le joueur a quitté Appiano à bord de la Bentley de Wanda Nara. Marotta est parti dans les 20 minutes qui ont suivi sa réunion avec l’argentin. Beppe a décidé de reporter le rendez-vous hiérarchique pour l’après-midi, donc sans la présence d’Icardi. A 13h20, Marotta était de retour à l’entrainement avec Gardini. Au Suning Centre on retrouvait également Ausilio, seul Zhang était absent lui qui rentrera des Etats-Unis ce dimanche. Sky nous informe également que Beppe Marotta a su mettre la main sur l’argentin à la fin de l’entrainement. Même si l’échange n’a pas encore fuité, ce qui est sûr, c’est qu’après cette rencontre, une réunion importante est attendu en cette fin de journée. Made in Marotta A présent la fracture est nette entre Mauro et le Club qui a enfin pris ses responsabilités. Ses responsabilités ont été prises par Beppe Marotta qui a déjà exprimé en plusieurs circonstances que le club passe avant les individualités, du premier au dernier, il n’y a plus de place pour des sorties hasardeuses de ces derniers ou de leurs représentants. Cela a conduit à des fractures continuent au sein de l’environnement du club. Le but de la manœuvre du Beppe est de revenir à la compacité d’antan afin de retrouver une mentalité de gagnant. De plus le comportement d’Icardi pose question, lui qui n’a pas hésiter à conforter la position de Wanda Nara pendant que les joueurs était sur le terrain. Icardi n’a donc montré aucun signe pour colmater cette fracture en restant à la maison par choix au lieu de rejoindre ses équipiers sur le terrain. La soirée d’Icardi s’est résumé à une soirée de Saint-Valentin avec son épouse Néanmoins, les échanges partagés sur les réseaux sociaux pose question, citant Mark Twain sur Instagram : "Des fois, il vaut mieux ne rien dire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet." Le seul rapprochement vis-à-vis de l’Inter se limitant uniquement à féliciter Lautaro Martinez pour son but. Blonde un jour… Wanda Nara ne semble pas comprendre le mal qu’elle a fait. Elle ne comprend pas comment ses déclarations ont pu énerver à ce point la Direction et Spalletti au point d’offrir un traitement punitif et dur envers son mari, un joueur qui a toujours eu un comportement impeccable sur le terrain, malgré sa blessure au genou droit. Le ressenti à la Casa Icardi est que le Brassard lui a été enlevé eu égard au fait que malgré deux prolongation de contrat en 2014 et 2016, ce dernier a mis en difficulté financièrement le club bien aidé par le fair-play-financier. De fait, il n’était pas possible de satisfaire les demandes de son joueur le plus symboliques. C’est pourquoi Wanda ne s’attendait pas à une décision aussi radicale, tout comme Icardi. Reste à présent à attendre la prochaine prolongation de contrat proposé : L’Inter ne dépassera pas les 7 millions d’Euros tandis que le Clan Icardi en réclament 10 millions, bonus inclus. Suite à la prochaine entrevue, Wanda fera rapport de la proposition à Mauro et ils décideront ensemble s'il faut continuer le mariage avec les Nerazzurri ou choisir d'autres voies. D'après l'entourage, il semble qu'après la tempête de ces derniers jours, que la volonté d'accepter des chiffres à la baisse soit moins grande que celle attendue. Le meilleur ennemi de l’Inter prend la défense de la Beneamata ! Luciano Moggi est bien connu dans le monde interiste, lui qui est au cœur du scandale relatif au Calciopoli. Ce dernier s’est exprimé sur la situation entre Icardi et l’Inter et étonnamment, ce dernier a pris parti pour l’écurie milanaise : "Je laisserai Icardi en tribune. Je vais vous dire pourquoi l’équipe marque si peu, c’est parce qu’il s’agit d’Icardi. A mon humble avis, il faudrait agir de la sorte : Mauro dans les tribunes et Lautaro sur le terrain à sa place. Il n’y a que de cette façon que l’argentin pourra être ramené les pieds sur terre." Francesco Moriero s’est également exprimé : "J’ai pris connaissance de la situation et je pense que le choix d’un Capitaine est une décision d’équipe. Icardi est un professionnel et il doit se compter comme tel. Si l’Inter a agi de la sorte, c’est parce qu’annuellement elle doit faire face à une demande de renouvellement. Pour prendre cette décision, il doit y avoir de bonnes raisons." "Aucun club ne se lève le matin pour décider sur un coup de tête de retirer le brassard de Capitanat. Il y a des problèmes internes qui doivent être résolus et respectés. Mais en aucun cas, cela ne peut pas vous empêcher de suivre votre équipe à l’extérieur, car le bien de l’équipe passe en premier, le personnel bien plus tard. En tant que professionnel, Icardi doit respecter les règles et mettre le groupe en avant." L’Inter ne sera plus l’otage de personne Il y a des caractéristiques à prendre en considération lorsque l’on décide d’être un grand capitaine : Il faut faire preuve de signe distinctif au niveau caractériel et que tes équipiers te retiennent comme un élément de référence, cela fait partie de la palette du bon Capitanat. Néanmoins Mauro Icardi a été propulsé Capitaine par Roberto Mancini et Marco Fassone, deux personnes qui ont quitté le club, sur base de ces buts marqués. L’Inter est à présent mieux gérée et contrairement à Fassone et Mancini, on ne devient pas Capitaine uniquement en marquant des buts. Comme le dit si bien Spalletti : "Un Capitaine ne met pas dans l’embarras ni le club, ni l’équipe." Marotta a donc agi pour le bien de l’Inter en prenant une décision extrêmement courageuse. De part cet acte, le nouvel Administreur-Délégué a réaffirmé la souveraineté du club, qui était mis à mal depuis tant d’année. La nouvelle Inter n’a peur de personne, ne tremble pas sur base de la valeur commerciale de ces joueurs. Ce comportement de Marotta est une première étape vers le changement, à présent, les règles sont les mêmes pour tous ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Présente et attendue sur le plateau de Tiki Taka, Wanda Nara, chroniqueuse mais surtout épouse et agent de Mauro Icardi est revenue sur les derniers évènements dont a été victime son mari. Présence au stade "Non, nous n’avions eu aucun doute quant à notre présence au stade aujourd’hui." L’incident "Samedi matin, je me suis réveillé pour accompagner mon plus petit fils à son match et il s’est produit cela. Par chance, cela s’est produit sous surveillance vidéo, j’espère que cela pourra nous aider. J’ai appelé une personne de l’Inter et je les ai informé. Peu de temps après, Marotta m’a recontacté." Changement de brassard "Pour Mauro, c’est comme si on lui avait coupé une jambe. Il joue avec fierté, il n’a jamais pensé à l’argent. Mauro tiens énormément au maillot, il portait son brassard avec une telle fierté, il l’a toujours honoré." La prolongation "Je suis à la complète disposition du Club. Mauro était le premier à croire en cette équipe, il y a inscrit plus de 100 buts avec ce maillot." La parole d’ouverture de Marotta "Cela m’a fait très plaisir, il a parlé de Famille et ma famille en Italie, c’est l’Inter, nous sommes ici pour l’Inter, nous n’avons pas envie de partir." La défense de Massimo Moratti "Je l’ai appelé pour le remercié. Je lui ai demandé un coup de main pour faire jouer Mauro (Elle pleure) Il m’a dit comprendre cette période difficile." Lautaro Martinez "Il est très proche de Mauro, Mauro voulait rester jusqu’au bout pour le voir inscrire un but car il voulait qu’il marque, mais pour des raisons d’ordre publique, nous avons dû partir avant." Les Tifosi "Mauro est une personne très sincère. Dans ce monde, c’est difficile d’attendre la vérité : Nous voulons rester à l’Inter. Je le répète, je n’ai jamais demandé de prolongation pour Mauro. Nous voulions à chaque fois comprendre ce que l’on nous proposait, le monde des Agents est difficile pour les femmes." Les plus beaux moments en Nerazzurro "Ils sont nombreux, le brassard était arrivé de façon tellement inattendue, Mauro en a été très affecté. Il y a le match à Rome face à la Lazio. Il est parti au front alors que nombreux étaient à lui conseiller de ne pas y jouer." Le futur de Mauro "J’espère qu’il restera à l’Inter, mais il y a tellement de variable, que cela ne dépend pas de nous. Une année dans le monde du football est une période relativement longue. Il n’y a pas de problème pour la prolongation. Mauro fera tout, pour le bien de l’Inter." Les enfants "Je ne sais pas quoi dire à mes enfants, nous verrons ce qu’il se passera." Le rapport avec l’Inter "Je n’ai jamais rien dit contre l’Inter, et vu que j’ai des contacts constants avec l’Inter et la Direction. Si le club le voulait, il m’aurait demandé de faire un pas de côté sur ce programme télé. Cela n’a pas de sens de s’en prendre à une personne qui ne regarde même pas ce programme (Icardi). Je n’ai jamais pensé faire un pas en arrière malgré mon poste d’agent de Mauro. Comme je l’ai dit à Marotta, lui a toujours été correct avec moi et moi, j’ai toujours été correct avec lui." Le Milan Ac "Heure après heure il fait peur, il joue très bien, mais l’Inter d’aujourd’hui a réalisé une partie optimale." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. "Via i mercenari dall'Inter" – "Partez de l’Inter, mercenaires". Voici ce que l’on retrouvait sur le Fan Zine distribué au stade. Ce dimanche soir, Mauro et Wanda étaient présent au Giuseppe Meazza. Et une fois de plus, Mauro a été pris pour cible par la Curva Nord suite aux décisions prises par le Club, de lui retirer le brassard de Capitaine. "L’Inter et son Peuple ne méritent pas certains type de comportements. Nous ne méritons pas d’avoir des doutes sur l’intégrité des joueurs qui font des impératifs financiers tous les six mois et qui ne respectent pas les contrats. Les interistes ne peuvent accepter un joueur qui, du jour au lendemain, juge que ce maillot n’est plus suffisant pour lui et pour son égo. "Nous n’admettrons plus qu’après une défaite, certaines personnes fassent usage des réseaux sociaux pour nous faire la morale et mettre en doute notre fidélité, nous ne les accepterons plus qu’ils soient nos épouses, nos parents…des parents qui s’extasient toujours à travers les réseaux sociaux suite à l’une de nos défaites." "A présent, nous ne parlons plus de victoires ou de défaites, mais de respect, simplement de respect : Pour l’Inter, pour son Histoire et pour ses Tifosi. Tellement de joueurs ont connu diverses fortunes sous nos couleurs, peu étaient interistes, d’autres le sont devenus avec le temps, d’autres ont seulement eu un comportement de professionnel. C’est pourquoi nous n’oublierons jamais Walter Zenga, Nicola Berti, Paul Ince, Zamorano, Cruz, Simeone, Materazzi, Samuel Eto’o…jusqu’à Andrea Ranocchia… Ce ne sont pas tous des champions, ni des saints, mais ce sont très certainement de vrais hommes. Partez de l’Inter, mercenaires." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. "Je crois que le pire est encore à venir." Abian Morano, l’ancien agent de Mauro Icardi, ne voit pas d’issue positive pour son ancien poulain suite à la décision de l’Inter de lui retirer le brassard de Capitaine. Voici son interview à Calciomercato.com : "Mauro a changé sa façon de penser et sa façon de voir les choses. Vu de l’extérieur, cela me semble évident. Je crois que le pire doit encore arriver. L’Inter s’est comportée de façon logique vu comment s’est comporté l’entourage d’Icardi, le Club a agi en conséquence." "Ausilio est un très grand professionnel. Il a toujours eu une méthode de travail sérieuse et c’est pour cela qu’il décidé de retirer le brassard à Icardi. Lorsque j’étais son agent, notre travail était géré de façon professionnelle, mais surtout de façon privé." "Mauro est un battant depuis son enfance, il n’aime pas perdre et déteste devoir accepter un non, donc l’épisode du brassard a dû lui faire très mal. La gestion de sa carrière n’est pas bien suivi, je me souviens d’un temps où durant des années on parlait d’Icardi que pour ses prestations sur le terrain." Sa prolongation ? "Dans le football, tout est possible, mais l’Inter a agi de façon intelligente. Elle était lassée de ces situations et déclarations qui n’étaient que peu professionnelles. Son départ n’est plus entre ses propres mains et Mauro doit être attentif : L’Inter a envoyé un message à tous les plus grands clubs de la planète : Mauro a un problème ! C’est un message très fort." Morano explique aussi ne plus être ami avec Mauro, le point de non-retour a eu lieu avec l’arrivée de Wanda : "Je pense que ce choix aura conditionné sa carrière. Mes conseils, il les a suivi lorsqu’il avait 13 ans et je suis parvenu à lui faire revêtir les maillots du Barça et de l’Inter… Pour le reste, il écrit sa propre histoire." Le Saviez-vous ? L’après-Capitanat a été reconstitué par La Repubblica : "Icardi est rentré chez lui, à deux pas de San Siro, il s’est jeté sur son lit et est resté ainsi durant une période indéterminée sans plus bouger. La situation était tellement délicate qu’elle en a préoccupée Wanda Nara qui a commencé à réfléchir sur l’escalade de la tension de ses derniers mois. A chaud, elle a tenté de joindre Marotta, mais la décision était prise." A présent, tous les scénariosk ne sont plus uniquement lié à la question du contrat, mais aussi à ce qu’il se passera au sein de l’entourage de l’attaquant : "A présent, nombreux sont ceux qui invitent Wanda a réfléchir et cela même au sein même de l’entourage propre du joueur. Lors de ces prochains jours, une rencontre aura lieu entre Wanda, Mauro et ses agents historiques : Ulisse Savini et Pino Letterio, soit les personnes qui ont contribué à la découverte de Mauro à la Masia de Barcelone en le transférant à la Sampdoria. Pour le Clan Icardi, il s’agira d’élaborer une stratégie de gestion différente afin d’assouplir la pression qui pèse sur ses épaules. Quoiqu’il en soit, la Malédiction continue à suivre Icardi, lui qui paye en équipe Nationale la précédente relation matrimoniale entre Wanda et Maxi Lopez. S’il souhaite aller de l’avant, le Clan Icardi devra revenir sur ses positions." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. En cette vieille de journée européenne, l'Inter a pris une décision extrêmement importante : Samir Handanovic est le nouveau Capitaine de l'Inter. A travers son profil Twitter, l'Inter a fait part de cette information: Ce rôle appartenait depuis trois saisons à Mauro Icardi. Samir Handanovic est lié à l'Inter depuis 2012 et compte 275 titularisations. Les motivations officielles n'ont pas été communiquées, mais il semble évident que les faits relatifs à l'argentin ces derniers temps ont poussé le club à procéder à ce changement drastique. Le saviez-vous ? Selon Sky Sport Italia, cette décision a été prise d'un commun accord entre la Direction et Luciano Spalletti. Concernant Spalletti, il existe plusieurs similarités entre cette saison et la dernière de son aventure romaine. Des critiques envers le club, une crise existentielle avec le Capitaine de l'équipe. La seule différence est qu'à Rome, il était en fin de contrat. A Milan, il est lié jusqu'en 2020. Selon Fabrizio Biasin, il serait également fort probable que le numéro 9 interiste soit le grand absent du déplacement au Rapid de Vienne. Update Abian Morano, l’ancien agent d’Icardi s’est livré sur la situation : "Pour un club comme l’Inter, prendre une telle décision a une signification claire : J’espère que Mauro voit plus loin que cette décision et qu’il s’est rendu compte que le respect doit se gagner." Le changement de capitanat semble satisfaire le vestiaire: "Le Bleacher Report, a posté une photo de cette Bombe Nerazzurra. Si vous y prêter plus attention, vous verrez apparaitre le Like de Marcelo Brozovic, qui semble avaliser le choix pris par la Direction. Il en va de même avec Sky Sport." Fabrizio Ravezzani s'est également livré "Selon moi, enlever le brassard d'Icardi a été une erreur. Il aurait été mieux de le laisser sur le banc pour lui lancer un signal. La décision est très forte, trop forte. Elle compromet définitivement le rapport avec le joueur. A voir." Ivana Icardi, soeur de Mauro "Chronique d'une mort annoncée Mon pauvre frère, mais pourquoi continues-tu à te permettre tout cela ? A l'Inter, ce genre de comportement n'est pas permis. Si tu avais été une personne sérieuse, tu aurais pris acte de la situation et tout cela ne se serait jamais passé." Le motif de la rébellion Wanda Nara est à l'origine des maux actuels de son mari, un audio datant de mai 2018 est à l'origine de l'implosion du vestiaire: "Mauro a un poids très important à l'Inter. Il peut lever un doigt et faire renvoyer des personnes ou insérer des personnes dans l'équipe. Jamais on ne penserait à lui retirer son brassard de Capitaine." En mai 2018, cette phrase de Wanda Nara, prononcée en direct à la radio, donnait le coup d'envoi au vestiaire de l'Inter de la rébellion envers son époux. OFFICIEL : MAURO ICARDI ABSENT A VIENNE Mauro Icardi est le grand absent de la liste des 19 convoqués en vue du seizième de finale de l'Europa League opposant l'Inter au Rapid de Vienne. Voici la liste des convoqués: Gardiens: 1 Handanovic, 27 Padelli, 46 Berni; Défenseurs: 6 De Vrij, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 21 Cedric Soares, 23 Miranda, 33 D’Ambrosio, 64 Nolan Milieux: 8 Vecino, 14 Nainggolan, 20 Borja Valero, 44 Perisic,60 Schirò, 65 Roric Attaquants: 10 Lautaro Martinez, 16 Politano, 87 Candreva Alessandro Altobelli, ancien attaquant de l'Inter "Lorsqu'un club te retire le brassard de Capitaine, c'est qu'il y a quelque chose derrière: L'Inter est très enragée vis-à-vis de Wanda Nara qui va dire sur les plateaux télés des choses à ne pas dire. La prolongation d'Icardi ? Je ne pense pas qu'un million de plus ou de moins change quelque chose pour l'Inter qui dans les dernières années a dépensé tant d'argents. Faire cette prolongation ne servait à rien, je ne l'aurait pas fait car même le joueur vient à être déprécié. A présent, je juge à 30% les possibilités de voir Icardi rester à l'Inter." Corrado Orrico s’est livré sur le changement de brassard "Ce qui se passe est énorme, un séisme. Mais du point de vue de l’Inter, c’est inestimable : Samir Handanovic vu son ancienneté et son comportement dans le groupe de travail mérite ce brassard, mais la saveur est sujette a polémique, sans parler de la réponse à fournir de Wanda. L’arrivée de Beppe Marotta est synonyme de sévérité : Il est ferme et il est juste de mettre de l’ordre dans toute cette série de discours polémiques. Il est juste et opportun de miser sur la discipline et non sur les activités en cours, il a bien fait de faire fermer des bouches." "Icardi peut rester à l’Inter si la situation s’améliore au niveau salarial. Les Bandiere à l’heure actuelle n’existe plus, nous sommes tous citadins du monde et les joueurs vont là où ils sont le mieux payé. Si un club propose 110 millions d’euros à Wanda, il partira. Dans tous les cas, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’une situation négative, car cela peut peut-être secouer Icardi qui s’était endormi sur ses lauriers." "Il y a déjà eu une situation similaire à Parme avec Radja Nainggolan qui a retrouvé son moteur dans le milieu interiste. Marotta veut montrer qu’il est là et qu’il est ferme, je suis curieux de voir les réactions de Spalletti car seul Helenio Herrera et Josè Mourinho ont su tenir leurs vestiaires à l’Inter et ceux qui sortaient de leurs lignes des conduites, ils leurs donnaient un coup de pied au cul pour les remettre dans les rangs. Pour le reste, on a eu droit à tout à l’Inter…" Maurizio Pistocchi "Nous faisons face à une situation insoutenable, avec l'épouse et agent du joueur qui attaque à la télé le Club, l'entraîneur et les joueurs. L'Inter a pris l'unique décision possible. Si Mauro Icardi aime les couleurs Nerazzurri, c'est le moment pour lui de le prouver." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...