Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'joao mario'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les réactions d'après match suite à la victoire 3-0 de l'Inter sur le terrain de la Lazio : Steven Zhang : "Ici à Rome pour vivre des émotions. Encore meilleur après le Barça" "La victoire n'est pas la seule qui compte, mais également le travail de tout le monde durant la semaine qui se retrouve sur le terrain, et d'autres victoires comme celle-ci arrivent. On voit que l'équipe a grandit depuis sa défaite contre Barcelone. Calme et sérenité, ce sont les facteurs importants pour une équipe, particulièrement après une défaite. De nouveau ici (ndlr : à l'Olimpico) après le match du mois de mai ? Je suis revenu pour ceci, vivre ces émotions. Et j'arrête (ndlr : cette interview) en exprimant mes compliments à tout le monde et j'espère que nous continuerons sur cette lancée jusqu'à la fin de saison". Joao Mario : "Je ne m'attendais pas à être titulaire. Scudetto ? J'espère le remporter" "Si je savais que j'allais jouer ? Je suis resté surpris moi aussi. Il Mister nous demande d'être toujours prêt, je suis heureux. Nous avons proposé une belle victoire, contre un adversaire de niveau. L'équipe est très bien. Je veux remercier les tifosi pour les applaudissements, je veux continuer à faire de mon mieux avec confiance". Miranda : "Nous sommes sur la bonne voie. Ma 100ème ? Je dois démontrer que je mérite ce maillot" "Nous avons bien joué, méritant cette victoire. Nous devons continuer comme ça, cette voie est la bonne. Ma 100ème présence en Serie A ? Heureux bien sûr, mais je ne saurais pas vous dire quel match m'a le plus marqué : je penserai toujours au suivant. Je dois resté concentré et démontrer que je mérite de porter ce maillot". Icardi : "Il est important d'avoir de la continuité. Nous sommes bien et ça se voit" "Je suis bien, nous sommes tous bien. Ca se voit dans le jeu, puis je suis l'attaquant et je fais mon travail de concrétiser. Il est important que l'on se donne de la continuité en championnat après notre défaite en Champions. Nous savons que nous devons continuer la tête haute après une bonne période. Chaque jour nous cherchons à faire mieux et corriger les petites erreurs. L'Inter doit gagner et c'est la seule chose qui compte. Le coup franc ? Nous étions déjà à 3-0 et je voulais le triplé. Nous nous sommes mis d'accord, ils m'ont laissé tirer et j'ai essayé. Mais demain déjà nous serons sur le terrain pour préparer notre prochain match qui sera également difficile. L'année dernière nous n'avons gagné contre le Genoa qu'à la fin. Au niveau personnel, je n'aime pas faire de promesse : j'ai mal commencé et tout le monde disait que je ne marquais pas. L'important ce sont les résultats de l'équipe, mes buts ne servent qu'à ça". Scarpini : "Le scudetto ? Si la Juventus s'effondre" "La Juventus ? Quand ils jouent mal ils ont un joueur qui te sort des buts de nulle part. Quand ils jouent bien ils gagnent en fluidité. Dans le championnat, tu vois qu'ils ont du mal parfois, mais ils le gagnent tout de même. Comment dites-vous que le Napoli puisse gagner le scudetto ? De base, la Juventus doit caler. Je ne vois pas un adversaire capable de remettre en cause les certitudes de la Juventus, mais s'ils s'effondrent c'est une autre histoire. Honnêtement, c'est une équipe plus forte que les autres. Dans un match en confrontation directe vous pouvez cependant gagner contre eux. Toutes les équipes se sont renforcées mais pas assez pour combler le vide. Ne devons garder notre championnat à 5 prétendants, et nous devons faire le plus de points contre les concurrents directs".
  2. L'information émane de la Gazzetta Dello Sport : Toute patience à ses limites... Pour l'Inter, il semble que Joao Mario ait dépassé les bornes en refusant toutes les offres qui se sont présentées à lui. Le respect du maillot L' Inter gère actuellement la délicate situation de l’avenir de Joao Mario qui, au cours de ces derniers jour de Mercato, a refusé toutes les offres qui lui ont été soumises. Le constat est simple : De part son comportement, le joueur n'aide par le Club, en refusant toutes les destinations proposées. Cette situation a incité l'Inter, à sortir ses muscles et à envisager la possibilité d'écarter le portugais, si aucun transfert n'est concrétisé. "Ce qui ne change pas, c'est le comportement de Joao Mario. Le portugais continue de refuser toutes les destinations proposées par l'Inter : Après avoir refusé les offres en provenance de la Premier League, ce dernier a récemment dit non à une proposition du Besiktas. Cette histoire devient trop longue pour l’Inter qui compte agir avec fermeté." Point faible trouvé "Ce n'est pas une coïncidence si le joueur a déjà été informé que son temps à l'Inter devait être considéré comme révolu : Car même s'il devait rester à Appiano, pour lui, il n'y aurait pas de place dans les listes des joueurs inscrits pour la Ligue des Champions, mais également pour la liste des joueurs inscrits en Serie A. En un mot: Joao Mario sera éjecté du noyau, séparé de la Casa Inter." "Cette information a son importance étant donné que les dernières tractations montrent que les deux clubs de Séville, tout comme l'As Monaco, semble s'intéresser au portugais." Est-ce que cette grande gueule portugaise fera le All-In ou bien a-t'il enfin compris qu'il n'est plus désiré, par tous, à l'Inter ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Il est à présent difficile, voire impossible, d'espérer un départ de Joao Mario. En effet, le milieu portugais de retour d'un prêt de six mois à West Ham, a refusé les dernières offres qui se sont présentées à lui. Hors des plans tactiques de Luciano Spalletti Resté sur le marché des transferts durant tout l'été, aucune des propositions mises sur la table n'ont été jugés satisfaisantes, soit par la Direction de l'Inter, soit par le joueur lui-même. Les dernières propositions sont venues de Turquie, plus précisément du Besiktas et du Galatasaray, mais l'ancien du Sporting de Lisbonne les a refusé. Seul espoir, le Betis qui considère Joao Mario comme une alternative à Rafinha, l'objectif principal des Andalous. Vu la tournure des événements, il est fort probable que Joao Mario soit présent au moins jusqu'en janvier. À ce stade, s'il n'y a pas de nouvelles retentissantes venant d'Espagne, Joao Mario restera à l'Inter. Plusieurs clubs turcs ont essayé de recruter Joao Mario, mais le joueur a dit non. Pendant des semaines, il était dans la ligne de mire du Betis, mais ce dernier tente de recruter Rafinha. Ce transfert n'est pas encore défini, car l'ancien Nerazzurro est également dans la ligne de mire du Benfica, qui doit encore tenter de se qualifier pour la Champions League. Si Rafinha signe au Portugal, le Betis pourrait revenir une dernière fois à la charge pour le portugais, sur la formule d'un prêt bien connu à Milan. Dans le cas contraire, le joueur restera à la disposition de Spalletti, qui l'a déjà aligné cet été et également convoqué ce dimanche soir face au Torino. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Joao Mario, certainement prêté avec option d’achat : West Ham en pôle. Ces derniers jours à Appiano Gentile, nous avons aussi vu Joao Mario, mais il ne restera pas longtemps avec le groupe Interiste. Concernant le portugais, il y a de plus en plus de clubs intéressés, bien qu'à l'heure actuelle les propositions soient uniquement des prêts avec option de rachat. En effet, après que le Betis Séville, Leicester, Everton, même Tottenham se soient informés de la situation dans l'ancien du Sporting, c’est bien West Ham qui serait en pôle après le prêt contracté de janvier à juin. Évidemment du côté de l’Inter on aimerait une vente sèche mais pour cela il faudrait une une offre choc, dépassant les 25 millions d'euros, pour éviter de générer une perte. Cependant comme ce fut le cas pour les opérations entrantes, Ausilio finira certainement par accepter que Joao Mario parte en prêt, en espérant qu'il finira par convaincre une saison entière dans le club qui l'accueillera... Maintenant, reste à connaitre l’équipe qui fera l’offre la plus avantageuse pour l’Inter. Pour le moment, d’après la Gazzetta Dello Sport, ce sont les Hammers qui ont l’avantage. ®JY DS - Internazionale.fr
  5. L’Inter en Chine pour parler également de Vrsaljko, Joao Mario peut partir en deux minutes... Dès aujourd’hui, les membres faisant partie des Etats-Généraux de l’Inter seront présent à Nankin, afin de s’asseoir autour d’une table avec Jindong Zhang et ses fidèles collaborateurs du Suning, propriétaires de l’Inter. Une série de rencontre est prévue, les sujets discutés seront : L’évaluation de la stratégie du club à 360° La sponsorisation des partenaires Les projections financières La gestion technique de l’équipe entrainée par Luciano Spalletti Le Mercato, qui devra définir les derniers recrutements pour renforcer le noyau actuel Du côté de la Direction Nerazzurra italienne, cette réunion permettra au club de connaitre sa marge de manœuvre en cas de prêts payant. Il s’agit d’une information importante étant donné que cela impactera directement la tentative de recrutement de Sime Vrsaljko, en provenance de l’Atletico Madrid. La formule préférée de l’Inter reste celle d’un prêt payant avec un droit de rachat. L’offre proposée au club espagnol est la suivante : 7-8M€ de prêt pour atteindre un total par la suite de 25M€. Comme il s’agit d’une somme importante pour le club, il faut passer classiquement par l’aval du Suning. Vu que la Direction Italienne se trouve déjà en Chine, cette situation pourrait connaitre un coup d’accélération. Spalletti souhaite recruter le croate et l’Inter souhaiterait le lui proposer le plus tôt possible. Du côté des Colchoneros, il semble que le club soit prêt à s’ouvrir timidement à ce type de transaction. Pour Sime, la situation est simple, il y a un accord total avec, à la clé un contrat de 5 ans pour un salaire de 3M€/saison. Joao Mario peut partir en deux minutes Du fait de son comportement, Joao Mario est le premier nom sur la liste des joueurs en partance de l’Inter. Après avoir mis à jour ses comptes en juin et recruté intelligemment des joueurs importants, l’Inter compte faire rentrer des fonds frais en cédant les joueurs qui ne méritent pas d’endosser son maillot. Le tout premier nom est bien évidemment Joao Mario. Le Portugais est tout proche du départ et traite actuellement avec le Wolverhampton qui a demandé à Mendes de s’occuper de cette transaction. Mais l’Inter ne compte pas brader son erreur de casting. Pour l’heure, aucune n’offre n’a été proposée officiellement, mais l’Inter a déjà prévenue que le portugais ne sera pas vendu pour une somme inférieure à 27M€. L’Inter insiste également que si une offre correcte arrive sur la table, l’affaire sera réglée en deux minutes. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est un fait, le Fc Barcelone n’aura fait aucun cadeau à l’Inter. Le Club Nerazzurro n’étant pas capable de débourser les 38M€ nécessaires dans les temps imparti, Rafinha est de retour en Catalogne. Rafinha, ce n’est jusque qu’un au revoir... En effet, Mazinho a tout tenté au siège du Barça pour permettre à son fils de rester une saison supplémentaire à l’Inter, en proposant un prêt avec un droit de rachat ou une obligation de rachat, mais il a trouvé porte close. Toutefois, vu la volonté du joueur qui ne souhaite que les Nerazzurri, l’Inter devrait retourner sur la table des négociations, avec les catalans, dès le 1 juillet, pour l’ouverture du Mercato. Cette envie de rester à l’Inter n’est pas présente chez Joao Cancelo. Outre le fait qu’il s’était fait approcher par la Juve. Il semble que son futur soit destiné à jouer en Premier League, chez le promu de Wolverhampton, qui est disposé à satisfaire la demande de Valence. Joao Miranda a dit oui à l’Inter En conséquence, le Capitaine brésilien restera Nerazzurro, jusqu’à fin 2020. La fumée blanche est donc de sortie et la signature de son nouveau contrat doit être encore validée. En effet, Joao signera sa prolongation avant de partir au Mondial Russe, il est actuellement avec son équipe nationale en vue de se préparer au match amical face à l'Autriche, à Vienne qui aura lieu le 10 juin. Son salaire se verra sensiblement diminué. Le prochain joueur à être prolongé, sauf si une offre importante est déposée sur la table, sera Antonio Candreva. S’il vient à prolonger, il verra également son salaire diminué, ce qui permettra, aux comptes de l’Inter, de pouvoir respirer un peu plus.. Dembélé à l’Inter, Mario Bros à Tottenham ? Moussa Dembélé est le joueur désiré par Luciano Spalletti, ce dernier l’a confirmé auprès de notre Direction Sportive. L’Inter compte faire de son mieux pour satisfaire son entraîneur et un observateur interiste sera présent, ce soir, à Bruxelles pour la confrontation entre la Belgique et l’Egypte. Spalletti a d’ailleurs mis la pression, car il souhaite disposer de Moussa Dembélé, voire d’un autre renfort, d’ici le début de la préparation estivale qui commencera le 9 juillet. De Vrij, Asamoah et Lautaro Martinez seront déjà présent. Tottenham demande 30M€ pour son Diable Rouge, du côté de l’Inter, le club songe à faire diminuer sensiblement le prix en insérant Joao Mario qui a exprimé son désir de continuer à évoluer en Premier League. En espérant que Kia Joorabchian ne prévoit pas un mauvais coup, ce dernier est également convoqué pour ce transfert et pour insérer Joao Mario comme contrepartie. L’Inter montre qui est le Patron à Wanda Sur les réseaux sociaux, Wanda Nara ne cesse de provoquer l’Inter. Son dernier fait d’arme étant de photographier un Zèbre avec toutes les interprétations qui peuvent en découler. Wanda Nara doit être recadrée et l’Inter compte le faire. Au lieu de voir l’Inter passer la seconde pour prolonger Mauro, l’Inter a décidé de laisser le temps faire son œuvre : "Icardi (Wanda) veut une augmentation, l’Inter est disposé à les satisfaire, mais aux conditions du Club, sur base de tableaux salarial et temporel." Wanda n’est pas d’accord avec cette façon d’agir et est attirée par l’appât du gain. Comme le confirme Fabrizio Biasin, l’Inter tente le coup de Poker : "Nous nous reverrons après le 15 juillet, lorsque la clause aura expiré." L’Inter assume donc le risque de perdre son joueur, mais au "pire" elle encaissera les 110M€. Du côté de l’Inter, le club est également convaincu de l’attachement de son Capitaine pour nos couleurs, et ce sera à lui de le prouver si une offre arrive. Inter 1-0 Wanda ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Les paroles du milieu de terrain portugais n’ont fait sourire personne à l’Inter. Le club pense à la possibilité de le sanctionner. C’est une évidence, entre l’Inter et Joao Mario, le départ du joueur est irréversible, mais le club ne s’attendait pas à un tel comportement de la part de son footballeur. Les Nerazzurri ont très mal digéré les paroles du milieu de terrain portugais, qui lors de son interview à la Gazzetta Dello Sport, a définitivement écarté tout retour à l’Inter : "Ce serait inutile de me présenter à Appiano, même si j’ai un contrat valable jusqu’en 2021. J’espère parvenir à trouver une solution le plus tôt possible, peut-être même avant le début du Mondial. Dans le football, comme dans la vie, il faut être honnête et comprendre lorsque les choses se termines, et avec l’Inter, c’est fini." Cette déclaration inopportune et unilatérale de la part du joueur a "irrité" au plus haut point le club qui, de son siège du Corso Vittorio Emanuele, est en pleine réflexion pour sanctionner le portugais. En effet, les déclarations de Joao Mario peuvent avoir une incidence, et pas qu’un peu, en cette période mercato estival. Que le joueur souhaite rester en Premier League et qu’il s’agisse de sa première volonté, c’est un fait, mais qu’il l’exprime, de cette façon, sur la place publique en déstabilisant l’Inter et en la plaçant dans une situation désavantageuse, en pleine campagne de recrutement est intolérable. Kia Joorabchian, l’agent de Joao Mario convoqué à Milan Le Club est surpris, surtout que l'agent de Joao Mario, a toujours entretenu de très bons rapports avec notre Beneamata. De fait, dans les prochains jours, une rencontre entre Piero Ausilio et Kia Joorabchian aura lieu et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y aura du travail : Outre les sanctions à prendre à l’encontre de Joao Mario, il y aura lieu de s’attarder sur le futur de Gabriel, qui semble être de la même lignée que le portugais et surtout de Malcom, talentueux joueurs des Girondins de Bordeaux, qui a été proposé par Kia au club. L’Inter ne compte pas laisser passer l’éponge et les prochains jours risquent d’être compliqués, aussi bien pour le Portugais à la suite de ses déclarations, que pour son agent qui avait tapé des pieds et des mains pour le faire signer à Milan. Déclarer ne pas aimer la Serie A, alors que tu évolues dans l’un des trois plus grands club d’Italie, ne restera pas impuni… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Joao Mario s’est livré à la Gazzetta Dello Sport et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ferait presque passer Geoffrey Kondogbia pour un ange… L’Inter ? "Je n’ai aucune envie d’y retourner, je n’ai plus la motivation nécessaire, c’est une expérience qui s’est terminé, je n’ai aucun doute." S’il y avait trop de pression sur le coût de mon transfert (45M€) ? "Mais qu’est-ce que vous racontez, je vaux cette somme qui a été dépensée. Et je n’ai jamais ressenti aucun type de pression. Il y a toujours eu des déclarations qui sont venues de l’extérieur. Je suis convaincu de ma valeur et de valoir autant d’argent, à présent, je me concentre sur mon équipe nationale qui va en Coupe du Monde." West Ham ? "La Premier League est un tout autre monde." Pourquoi suis-je si rageux ? "Ce n’est pas de la rage, je prends acte de la situation après avoir passé un an et demi à Milan. Mon idée était claire, je ne voulais plus y retourner. Je suis sincère. Je ne ressens plus ce feu, en moi, qui pourrait me faire revenir chez les Nerazzurri. Lorsque je suis arrivé, un projet était censé voir le jour et décoller, c’est dommage que tout se soit passé autrement par la suite." A quoi faites-vous référence ? "L’été 2016 était dur à tous les points de vue : Changement de propriétaire, situation de l’entraîneur instable : Mancini, De Boer, ensuite Pioli. Il y avait trop de bordel pour les nouveaux joueurs, Gabriel l’a également souligné. Il n’y a aucune justification, c’était le chaos durant cette période-là. C’est aussi pour cette raison que je ne suis pas parvenu à m’exprimer au mieux." A qui en revient la faute ? "A tout le monde et à personne. Les responsabilités sont à la charge de l’Inter et de son ambiance en générale, probablement que le Calcio n’était pas fait pour moi." Comment vous comporterez-vous si vous êtes encore Nerazzurro après le Mondial ? "Ce serait inutile que je me présente à Appiano, malgré le fait que je sois sous contrat jusqu’en 2021. J’espère que l’on parviendra à trouver une solution le plus rapidement possible, peut-être même avant le Mondial. Dans le football, c’est comme dans la vie, tu as besoin d’être honnête et de comprendre lorsque les choses sont terminées et avec l’Inter, c’est fini." Que pensez-vous de Spalletti ? "C’est un excellent entraîneur, ce n’est pas lui le problème." Etes-vous content de voir l’Inter en Ligue des Champions ? "Oui, absolument. J’ai encore tant d’amis là-bas qui me veulent du bien. Je ne peux qu’être fier, c’était le bon moment pour retrouver l’Europe qui compte." Où allez-vous jouer l’an prochain ? "Je suis en pleine réflexion. La Premier League est l’idéale : L’ambiance, le côté spectaculaire, le fait qu’il s’agisse d’une compétition physique et technique en même temps, c’est ma première option. Ensuite, il y a la Liga. Rester à West Ham pourrait être une idée, mais j’arrive au terme de mon prêt." Comment réagiriez-vous si le Milan ou la Juve venaient à vous sonder ? "Je ne sais pas s’ils sont comme l’Inter, c’est donc difficile de vous répondre. Je dirais que le Calcio n’est pas en accord avec mes caractéristiques. Pour faire simple, un éventuel refus au Milan et à la Juve, ne découlerait pas du fait que j’ai joué à l’Inter : Le fait est que je n’aime pas la Serie A." Maaaatrix, on a quelqu'un pour toi ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Milan - Les contraintes liées au Fair-Play-Financier risquent de créer un futur problème pour l'Inter, en cas qualification en Coupe d'Europe, que celle-ci soit la Champion's ou l'Europa League. La liste des joueurs inscrits visée Comme nous le communique Tuttosport, lors de sa dernière aventure européenne, en 2016-2017, l'Inter avait été contrainte de ne pas inclure, dans sa liste, quatre joueurs, à savoir: Geoffrey Kondogbia Joao Mario Stevan Jovetic Gabriel Leurs départs ne vont donc pas aider à modeler la future liste nerazzurra: L'Inter pourra insérer de nouveaux joueurs, en fonction de ce qu'ils percevront, suite aux ventes de ceux qui ont participé à la dernière coupe européenne, à savoir: Marco Andreolli, Cristian Ansaldi, Ever Banega, Jonathan Biabiany Juan Pablo Carrizo, Felipe Melo, Gary Medel, Jeison Murillo Rodrigo Palacio En tout et pour tout, leurs départs auront rapporté 30M€ au club, beaucoup ayant quitté l'Inter en fin de contrat. Impact sur l'Inter actuelle Seul Milan Skriniar pourrait être actuellement repris dans la liste, car recruté pour 35M€ (20M + Caprari) La situation se compliquer pour Cancelo et Rafinha. En cas de rachats, des transferts seront obligatoires. Il reste, pour l'Inter une possibilité: Ne pas reprendre ces joueurs pour la prochaine compétition européenne. L'Europa League ou la Champion's ?' En fonction de notre fin de saison à venir, les objectifs du club seront différent, la qualité des adversaires étant importante. Il sera bien plus facile pour l'Inter, de ne pas reprendre certains joueurs pour disputer l'Europa League que pour la Ligue des Champions. L'absence de cadres pourrait s'avérer être un choix dangereux, voir fatal avant même le début de la compétition Qui vendre ? Antonio Candreva: Ce dernier est moins incisif cette saison et le Meazza le soutient de moins en moins. Il faudra toutefois qu'une offre "intéressante" soit posée sur la table Marcelo Brozovic: Pour des raisons évidentes Ivan Perisic ou Eder Même si la vente de Mauro Icardi pourrait être "bénéfique" pour l'Inter, remplacer un tel jouer ne sera pas une mince affaire, les attaquants de qualité n'étant pas bradés. De plus, l'argent de sa vente devrait être également investi dans d'autres secteurs du terrain... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Milan - Des nouvelles arrivent d'Angleterre sur l'avenir de Joao Mario: Selon le Daily Express, l'international portugais pourrait être racheté par le club anglais de West Ham. En effet, Moyes pourrait prolonger le mariage entre les deux parties : L'ancien T1 de Manchester United a déjà coché quelques noms pour la saison prochaine. Il souhaite recruter Thill (Metz) et Drommel (Twente). Parmi les joueurs déjà présent au club, Joao Mario serait l'un de ceux qui seront reconfirmés. Affaire à suivre.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Milan – Petit à petit Joao Mario s’éloigne de l’Inter. Comme nous le confirme Alfredo Pedullà, West Ham et l’Inter sont sur le point de trouver un accord. D’après le journaliste italien : “Joao Mario a dit oui à West Ham et vice-versa. Que manque-t-il pour parfaire l’opération en prêt avec un droit de rachat pour une somme proche des 40M€ ? Il reste juste à West Ham à augmenter la somme de ce prêt payant, et toutes les parties pensent qu’il serait absurde de voir la négociation sauter pour cette raison." Plus précisément, ce matin West Ham a proposé 1,4M€ pour le prêt, soit un peu plus que le million d’euro que l’Inter exigeait récemment. Selon les toutes dernières indiscrétions, tout semble en bonne voie, pour voir Joao Mario partir en Premier League. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Milan – L’Inter et West Ham sont parvenus à se mettre d’accord sur le transfert de Joao Mario. L’international portugais va connaitre la Premier League, même s’il n’était pas très enthousiaste à l’idée de signer pour le club anglais. L’accord avec les Hammers est le suivant : Prêt onéreux de 1,1M€ et droit de rachat à 30M€. Joao a accepté de signer dans un club moins huppé, avec l’espoir de jouer plus régulièrement et d’être sélectionné pour la Coupe du Monde en Russie. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Milan – Une journée de mercato importante se déroule actuellement : Lisandro Lopez va arriver à l’Inter d’ici à deux à trois jours, en prêt avec droit de rachat de 8M€. Outre cette opération, l’Inter tente de séduire Séville en proposant un échange en prêt entre Joao Mario et Joaquin Correa. Quant à Pastore, il est définitivement écarté vu qu’il souhaite rester à Paris. Selon le Corriere Dello Sport, le Benfica a donné son accord pour libérer le défenseur argentin disposant d’un passeport espagnol. Il n’a joué que 8 matchs entre les Coupes et le Championnat. De plus le Benfica s’attendait à ce type d’offre. L’Inter a tenté sa chance, mais s’est montrée ferme sur le prix : 8M€. Les bons rapports qui ont permis au Benfica de recruter Gabriel, et également de s’en débarrasser avec l’Inter, ont pesé dans la balance. Le journal confirme qu’il s’agira du premier cadeau à Spalletti : Un défenseur central expérimenté qui sera déjà opérationnel Concernant Bastoni, l’équipe de Gasperini pose toujours des problèmes à l’Inter au sujet des bonus touchés, mais la situation devrait évoluer. Dans le cas où l’Atalanta continue son petit manège, avec l’arrivée de Lisandro Lopez, Ausilio, Sabatini et Gardini ont prévu d’arrêter toute négociation avec l’Atalanta. Concernant Correa, l’opération avec Séville repose sur des bases techniques, le joueur portugais ne fait clairement plus partie du projet du club et une solution doit être prouvée. Des intermédiaires ont également frappé à la porte du club madrilène dirigé par Montella. Le portugais pourrait séduire car il peut participer aux Coupes d’Europe. L’Inter avait tenté le coup pour Nico Gaitan, un joueur qui n’est pas à la hauteur pour Simeone à l’Atlético, mais le refus a été quasi immédiat. De plus, son arrivée était moins envisageable, vu l’arrivée future de Ramires qui prendra la dernière place de libre pour un extra-communautaire. Revenons à Séville où deux joueurs nous plaisent : Franco Vazquez, (ex Palerme), et surtout Joaquin Correa, trequartista et ancien de la Sampdoria qu’Ausilio avait déjà contacté dans le passé. L’avantage de Correa ? Il a un passeport italien. Le seul problème actuel est que le joueur a été foutu de marquer hier, en Coppa del Re contre Cadix, ce qui pourrait pousser Montella à réfléchir. Ce qui pourrait faire que la situation se termine bien : Joao Mario nous a couté 45M (40M+5 de bonus) en 2016 Correa, à la même époque, pointait à 13,2M€. Cette différence importante pourrait être réorientée par un échange, sur base de prêt, pour les deux joueurs. Le reste des modalités étant encore à définir... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Nankin – Walter Sabatini va revenir à Milan avec une très mauvaise nouvelle. Notre Coordinateur Sportif s’était présenté, en personne, chez Jindong Zhang afin d’obtenir une enveloppe, un "extra-budget" pour le Mercato hivernal. La réponse est sans appel, c’est un non. Pour le propriétaire du Suning, il faut se contenter de prêts ou alors de disposer de joueurs considérés comme indésirables dans d’autres clubs. La seule recrue sûre se nomme Alessandro Bastoni, mais vu les difficultés de l’Inter, ce sera largement insuffisant. Spalletti n’a pas encore réagi…. Cependant, notre Direction Sportive ne baisse pas les bras, Sabatini, toujours à Nankin, tentera une ultime fois, de convaincre Jindong Zhang. D’ici là, lui et Ausilio vont tenter de faire des miracles : Le cas Ramires : Il pouvait s’agir d’un prêt gratuit, entre les deux clubs. Plus que le véto actuel de Capello, l’Uefa en personne refuse ce genre de transaction entre deux clubs appartenant au même propriétaire. L’Inter doit donc soit solliciter un prêt avec option d’achat/obligation d’achat, soit acheter le joueur. Javier Pastore : Le Psg n’est pas disposé à procéder à un échange avec Joao Mario. La seule chance pour qu’il soit interiste, c’est que l’argentin parte au clash définitif avec le club de la Capitale. Obligation de vendre L’Inter doit remplir ses caisses et a décidé de mettre en vente Marcelo Brozovic et Joao Mario. Si une offre correcte arrive, il se pourrait que l’Inter tente encore sa chance pour Mkhitaryan. Pour l’heure, l’Inter tâte le terrain en demandant à United la possibilité d’un prêt. Si l’arménien signe, on peut dire adieu à Ramires quoiqu’il arrive, car l’Inter n’a qu’une place d’extra-communautaire de disponible. Attention à bien choisir le bon joueur si cela peut se faire. Selon la Gazzetta Dello Sport, on sonde également Rafinha, mais l’inquiétude persiste quant à sa condition physique. De Vrij attend un signe de l’Inter De Vrij est d’accord pour signer à l’Inter, il pourrait arriver en juin et consolider le rempart défensif avec Skriniar. Le joueur de la Lazio n’est pas fou et attend un signe de l’Inter dans les prochaines heures. Spalletti le voudrait immédiatement, car il devra se contenter de Bastoni. Espérons éviter que cela se termine par un Schick-Bis. L’Inter sonderait également Maicon Pereira Roque du Galatasaray et André Schurrle du Borussia Dortmund. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Milan - CalcioBidoni.it vient d'établir son classement pour élire les flops étrangers de l'année, et toujours dans le même style. Record battu En effet, pour cette saison, il y a eu plus de dix mille voix ( 10.450 électeurs ensemble ), mais le lauréat a fait mieux que son prédécesseur: Geoffrey Kondogbia. Si l'Inter l'avait emporté au la main avec une moyenne impressionnante de 49,7% des voix pour le français, son héritier, le Futur Ronaldo, a fait encore mieux, atteignant 53,6% ! Historique ! Favori n°1 Il faut l'avouer, Gabriel qui est aujourd'hui en prêt au Benfica, mais qui vient de s'y faire refouler était le grand favori au titre. L'auteur de cette performance, en outre, était le favori numéro un, c'est la première fois qu'un gagnant du "Jolly" (Joueur qui déçoit le plus) reçoit également le prestigieux titre de Bidone de l'année. Comme vous le constaterez, avec 5 596 voix de préférences, il a laissé des miettes à ses adversaires. Loin derrière lui, on retrouve avec 1.242 voix (11,9% des électeurs), un autre habitué du Classement: Juan Manuel Iturbe, décevant lors de prêt turinois. La troisième place est pour le Belge Vermaelen , ovni de la Roma avec 1.006 voix, (9.6%) ils ont choisi son nom. L'ancien joueur du Milan Carlos Bacca est quatrième avec 877 voix (8,4%), malgré les objectifs atteints au cours de ses deux années en Italie, il a été perçu comme un "corps étranger" dans la formation des Rossoneri. CLASSIFICA FINALE “CALCIOBIDONE 2017” — Ai limiti dell'assurdo e del ridicolo — Posizione Nominativo Squadra Percentuale 1) Gabigol (Inter) 53,6 2) Iturbe (Roma/Torino) 11,9 3) Vermaelen (Roma) 9,6 4) Bacca (Milan) 8,4 5) Joao Mario (Inter) 6,5 6) Maksimovic (Napoli) 4,7 7) Banega (Inter) 1,9 8) Paletta (Milan) 1,2 9) Posavec (Palermo) 1,2 10) Murillo (Inter) 1,0 Le nouveau R9 Ce prix ironique et moqueur est organisé par Calciobidoni.it, qui en est maintenant à sa 9e édition (grâce à la collaboration Fantagazzetta, Guerin Sportivo et Delinquenti prestati al mondo del pallone ) , il a donc honoré pour la sixième fois en 9 ans, un joueur de l'Inter. A la base Gabriel a été présenté en grande pompe pour la belle somme de 30 millions d'euros. Annoncé comme le nouveau Ronaldo, le Brésilien, il est arrivé 20 ans après le vrai Ballon d'Or. Il s'est révélé être une grande arnaque avec un but des plus facile face à Bologne et malgré trois entraineurs sur le banc de l'Inter, personne n'a osé parier sur lui. La grosse déception Cette année, les fans déçus par la prestation des joueurs, ont réalisé également un Flop Top Ten. Un record a été battu avec 63 joueurs de présents, mais nous avons décidé de vous proposer le top 10. Le lauréat est le croate Marko Pjaca de la Juventus (Payé 23 millions d' euros en 2016), qui , avec 10% des voix, est devant deux Giallorossi le Brésilien Bruno Peres (9%) et le jeune et mystérieux Gerson (7%). La suite du classement reprend Niang qui évoluait à Milan, Gustavo Gomez (Milan), Hart (gardien anglais du Toro la saison dernière), Nagatomo (Inter Milan), Dani Alves (Juventus), Luiz Andriano (ex - Milan AC) et enfin Memushaj (Benevento, ancien Pescara). IL PODIO DEL “CALCIOBIDONE JOLLY 2017” — Su un totale di 63 Giocatori complessivamente nominati — Posizione Nominativo Squadra Percentuale 1) Pjaca (Juventus) 10,0 2) Peres (Roma) 9,0 3) Gerson (Roma) 7,0 L'Inter, reine de la Compétition Avec Gabriel, l'Inter confirme son leadership dans le plus prestigieux prix de Calciobidone avec Quaresma en 2009 et 2010, Forlan en 2012, Belfodil en 2014, et Kondogbia en 2016 En ce qui concerne le "Jolly", c'est la seconde fois que l'on retouve un joueur de la Juventus après Lucio du Brésil en 2012. Nous pouvons confirmer que les résultats du sondage sont une nouvelle fois l'expression exacte de la réalité, à savoir la déception ressentie par les professionnels du métier et en particulier les fans qui sont les véritables utilisateurs finaux du Calcio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Milan – La question du poste de meneur de jeu reste toujours l’inconnue principale à l’Inter. En effet, on peut constater qu’il manque clairement des buts en provenance de notre milieu de terrain, ce qui serait bien utile au vu de notre situation actuelle. L’Inter s’active pourtant et a demandé Mkhitaryan, Pastore et Deulofeu. Les clubs concernés sont ouverts à la discussion, mais la réponse est toujours la même : "Achetez-le!". En effet, actuellement, aucun club ne veut céder un joueur en prêt, ce dernier doit être vendu. Pour l’heure, l’Inter n’a aucune marge de manœuvre et à moins d’un échange ou d’un investissement du Suning, il ne se produira rien. Joao Mario pourrait être vendu, mais il n’y a pas eu de rencontre avec Manchester United à ce sujet. Pour faire simple, la seule opération concrète en ce moment est le retour anticipé de Bastoni. Non Mollare Mai… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Milan – Au Scrabble il te rapporter un excellent mot compte triple. Mais le Mancunien pourrait faire plaisir à l’Inter d’une autre façon... Selon le Corriere Dello Sport, l’Inter a une marge de manœuvre très réduite entre l’UEFA et la Chine, mais il se pourrait qu’elle puisse réaliser tout de même une très belle opération. En effet, l’Inter doit recruter intelligemment et disposer de joueurs opérationnels. Au niveau de l’attaque, la préférence de Spalletti va pour Mkhitaryan. L’entraineur toscan a marqué son accord pour recruter le Red Devil, hier, en fin d’après-midi, au siège Nerazzurro. Notre Direction lui a garantie qu’elle ferait tout pour le contenter, mais lui a également rappelé que nous ne disposons pas d’un budget illimité. Qui est Henrik Mkhitaryan ? Les raisons de la préférence spallettienne ne sont pas difficiles à deviner. Son football, d’une part, est plus vertical, que celui de Pastore. Même si l’arménien n’est pas à proprement un goléador, il faut remonter en 2015/2016 pour le voir dépasser les deux chiffres sous la vareuse du Borussia Dortmund, le joueur reste fréquemment dans sa zone, dans le camp de l’adversaire. Il faut aussi noter sa faculté d’adaptation, car il peut être placé aussi bien sur l’aile droite que sur l’aile gauche. Il pourrait devenir l’alter-ego de Perisic ou de Candreva. Ce serait le rôle possible de Deulofeu, qui, cependant, pourrait arriver comme une alternative luxueuse. Comment recruter le Mancunien ? Les limitations imposées à l’Inter force notre club à utiliser la carte des prêts avec droit de rachat et sans obligation. La mission de notre Direction est de sonder Manchester United. Le Borussia Dortmund serait également intéressé, mais l’Inter dispose d’un joker qui peut lui permettre de faire pencher la balance de son côté : Joao Mario. C’est un fait que le portugais est sur la liste des transferts, lui qui a été payé, il y a un an et demi, 45 millions d’euros (bonus compris). Ce que l’Inter ne veut surtout pas, c’est réaliser une moins-value. La solution choisie par notre Direction serait similaire à celle de Cancelo/Kondogbia, c’est-à-dire, mettre en place un échange de prêts, avec la promesse de se revoir en juin pour discuter de la permanence des joueurs dans chaque club. Ce qui est sûr, c’est qu’autant que Mkhitaryan plait à l’Inter, autant Joao Mario plait à Mourinho. Tout dépend à présent de notre Spécial One, qui sera celui qui décidera de l’avenir des deux clubs. De plus, vu comment s’est déroulée la rencontre d’United à Southampton, cette possibilité est bien réelle. Si jamais Josè, on te fait nous-même l’emballage cadeau ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Milan – Selon le Parisien, Javier Pastore a tenu deux discours différents hier soir, l'un en conférence d’après-match face à la presse: : "C’est toujours un choix difficile de décider de partir, les tifosi me veulent du bien et je les adore.", l'autre dans le vestiaire: "En Janvier, je m’en vais, ne vous inquiétez pas pour moi." Tout porte à croire à un retour de l’argentin en Italie et plus précisément dans le club de son mentor, Walter Sabatini, qui serait actuellement en train de jouer un coup de Poker, pour offrir le joueur à Spalletti. Contenter tout le monde En effet, une solution doit être trouvée pour satisfaire Paris, mais surtout l’Inter, qui devra parvenir à gérer le salaire du jouer. Pastore aurait déjà exprimé son avis sur sa future destination qui reste toujours mystérieuse. L’argentin souhaite ne plus perdre de temps et veut jouer afin de s’assurer une place au chaud pour le Mondial. Jouer pour l’Inter pourrait être une très belle vitrine pour il Flaco, surtout quand on sait que Paris apprécie un joueur en perdition chez nous, Joao Mario, il n’est pas impossible que… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Milan – Depuis Cancelo, Kondogbia et Murillo, si on y ajoute les joueurs du passé Angloma, Farinos, Kily Gonzales, et l'entraîneur Hector Cuper. On peut remarquer que les deux clubs s’apprécient... Selon Calciomercato, Valence souhaite transférer Joao Mario Notre international portugais n’a encore convaincu personne cette année et les espagnols souhaitent l’obtenir uniquement en prêt. Cette proposition n’est pas considérée sérieuse par le Club du Corso Vittorio Emanuele, même si Valence propose d’intervenir dans son salaire. Pour Sabatini et Ausilio, il existe une possibilité de le voir partir en Espagne : Insérer une obligation de rachat au terme du prêt.. Dans le même temps, l’Inter a demandé des informations sur Carlos Soler, né en 1997, il peut occuper n’importe quel poste au milieu de terrain. Valence ne souhaite pas s’en séparer en janvier, mais pourrait se montrer ouvert à la discussion en juin. Affaire à suivre…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Milan – Sur les réseaux sociaux, Luciano Spalletti s’est livré sur la rencontre à venir, dès le premier jour d’entrainement de cette semaine. Il a insisté sur le compte d’équipe et du sens d’appartenance, afin de faire comprendre l’importance du club, vis-à-vis de ses joueurs. Ce dimanche Spalletti a d’ores et déjà décidé d’aligner Ranocchia pour remplacer Miranda suspendu. Notre milieu sera composé de Joao Mario et Brozovic (sauf retour de Vecino). Spalletti veut avoir des signes positifs de la part de ces deux joueurs, même si le Croate a déjà inscrit trois buts et connu des hauts et des bas cette saison. La situation est bien plus délicate pour le portugais qui déçoit énormément. A eux de faire une "Santon" ou une "Nagatomo" et de prouver qu’ils méritent de porter notre maillot. Comme cela a été le cas pour Conte et Simeone, le train Nerazzurro ne passera pas deux fois… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Milan – Ce dimanche, le Chievo se rend au Meazza et il s’agit d’une opportunité importante pour le portugais, de redevenir titulaire après deux mois et demi de banquette. Avec Gagliardini suspendu et Vecino en doute, le Chievo pourrait être une occasion en or pour Joao Mario de se mettre en valeur. Comme le souligne le Corriere dello Sport: "Joao a terminé novembre en ayant que sept minutes de jeu au compteur. Celles reçues lors de la fin du match face à l’Atalanta. Rencontre où l’Inter n’avait plus "qu’à" gérer le résultat... Ensuite, il y a eu deux "exclusions" de suite et cela pose question sur sa permanence à Milan. Luciano Spalletti cinglant "Je ne peux pas envoyer sur le terrain un joueur pour l’encourager, si celui-ci ne croit pas en lui-même, c’est assez fatiguant d’aller toujours à sa rencontre. Pour moi, seule l’équipe compte, le professionnalisme de Joao Mario n’est pas en discussion. " Un concept adoucis, seulement dans sa substance, car il reste un élément important : celui de retrouver de la concentration. À condition que, dans sa tête, il ne s’imagine pas à Paris, Une destination qui lui permettrait de jouer dans la Ligue des Champions.. "Le milieu de terrain de l'Inter, plus souvent qu’un autre, est comparé à une scie sauteuse. Avec une variable obligée, comme celle qui l’a forcé à regarder un match depuis les tribunes. Souffrant au niveau des amygdales quelques heures avant le coup d’envoi, il a assisté au Derby dans ces dernières, tandis que Gagliardini était titularisé et se montrait combatif sur le terrain." Concernant Joao, ce dernier a couté 45M€ (40+5 de bonus) lors de son transfert en provenance du Sporting Lisbonne. Au lieu d’être reconnu comme un Top Player, il risque d’avoir l’étiquette de Top Flop et l’Inter serait prête à le laisser partir contre 30M€. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Milan – Joueur peu valorisé et peu en confiance cette saison, Joao Mario est à présent dans le collimateur de notre Direction. En effet, depuis son recrutement à 45M€ et une présentation digne des plus grands, le champion d’Europe portugais ne fait rêver personne, sous la vareuse de notre Beneamata. Fait surprenant, la situation s’inverse lorsqu’il joue avec le Portugal. Ce paradoxe a poussé l’Inter à réagir. Son futur sera Nerazzurro ou... Le Quotidiano Sportivo nous éclaire sur cette situation : "A dater d’aujourd’hui, jusqu’à la fin du mois de décembre, Joao Mario a un mois pour prouver qu’il a sa place et qu’il est apte à jouer avec une certaine continuité. Actuellement ce n’est pas le cas. Peu importe le poste, qu’il soit placé en meneur de jeu ou sur les ailes, ses équipiers ont toujours réalisé de bien meilleures performances. Ces derniers ont actuellement les faveurs de Spalletti." "Personne ne sait comment peut se comporter Joao, raison pour laquelle, il est généralement introduit en fin de match, lorsqu’il s’agit de gérer le résultat. Ce temps de jeu est insuffisant pour le portugais qui souhaite participer, en qualité de titulaire, à la Coupe du Monde avec le Portugal et Joao le sait très bien, il ne peut pas se permettre de se faire mettre à l’écart dans son club." Convaincre Spalletti "S’il veut renforcer sa position, il devra parvenir à se donner plus et à convaincre Spalletti qu’il faut croire en lui. S’il ne parvient pas à le faire, il est plus que probable qu’il puisse quitter l’Inter dès le mois de janvier. Ce départ n’était pas envisagé pour l’instant, mais les déclarations du principal intéressé lors de son stage international avec le Portugal, a fait écho à Milan. Spalletti a reconnu qu’il est nécessaire de faire des bons choix pour sa carrière et a tenu à préciser que Joao n’a rien dit de mal." "Cependant, les déclarations de Joao sont un aveu de faiblesse pour un joueur qui, à la base, devait faire partie du onze titulaires en permanence. Actuellement, il n’y a pas de fracture entre le club et le joueur, ni avec son entourage. De plus, Joao n’est pas en position de pouvoir hausser le ton vis-à-vis de notre Direction, car il n’a encore rien prouvé cette saison." Paris, une réelle bonne idée ? "Actuellement, un seul club a demandé des informations sur le joueur de façon formelle : le Paris Saint-Germain. Un club où la concurrence sera encore bien pire qu’à l’Inter. En prenant la direction de la France, Joao prendrait le risque de se retrouver, avec encore moins de chance de jouer, qu’en Serie A." Premier test "Demain, l’Inter jouera à Cagliari pour le compte de la quatorzième journée de championnat: Joao aura donc du temps pour permettre à Spalletti de revoir ses convictions. Pour notre Direction, ce n’est pas Spalletti qui va aider le joueur en tout premier lieu : Joao Mario doit savoir se convaincre lui-même avant de pouvoir prétendre à convaincre les autres." Décembre décisif "Luciano Spalletti l’a déclaré en conférence de presse, le mois de décembre peut s’avérer déterminant à plus d’un titre. Il y aura certainement deux rencontres supplémentaires à disputer, en plus du championnat : Tout dépend si l’Inter parvient ou non à se qualifier en Coupe d’Italie. Durant toute cette période, le joueur sera scrupuleusement observé, lors des matchs qui se tiendront le weekend ou en milieu de semaine. Luciano a d’ores et déjà averti que tout le monde aurait sa chance. Joao actuellement fait partie des joueurs de seconde zone et tout le monde attend à ce qu’il commence à montrer ce qu’il a réellement dans le ventre…" Dans le cas contraire, pour le portugais et pour le club milanais, il faudra prévoir une alternative. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Milan – L’international portugais s’est livré lors de son stage avec le Portugal en vue des matchs amicaux face à l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis. Ce dernier est revenu sur la période délicate qu’il traverse chez les Nerazzurri, lui qui ne s’est pas montré à la hauteur des attentes placées en lui par le club, l’entraineur et les tifosi. Les rumeurs sur le Mercato ? "Je n’ai pas grand-chose à dire. Objectivement, j’ai envie de jouer plus, un souhait que pourrait avoir n’importe quel joueur qui vit une situation similaire. Je crois toujours que les choses peuvent changer, et c’est sur cet aspect-là que je cherche à me concentrer. Je veux jouer plus souvent, d’une façon ou d’une autre. A présent, je suis ici avec mon équipe nationale et je dois démontrer que je mérite ma place pour aller au Mondial." Un départ de l’Inter en janvier ? "C’est encore trop tôt pour en parler, il reste tellement de temps d’ici au mois de janvier. Je vais voir comment les choses vont se dérouler et je déciderais de ce qui est le mieux pour moi et pour ma carrière." Le Psg ? "Les rumeurs de Mercato font parties du football, je reste concentré sur ce que j’ai de mieux à faire pour moi, je ne veux pas être déconcentré. A présent, je suis ici avec le Portugal, c’est une fierté pour moi et dans un sens c’est même mieux, car je ne suis pas écarté et rien ne peut me distraire." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Milan – La folle arrivée de Neymar au Paris Saint-Germain peut avoir un impact positif indirect pour l’Inter. Selon le Corriere Dello Sport, le club de la capitale française, souhaite réellement recruter Joao Mario. Du côté du Vittorio Emmanuele, une réponse un peu particulière a été formulée à Paris : Un échange à valeur égale contre Draxler. Cette proposition n’en est qu’à ses prémices, mais le club Nerazzurro avait reçu des signaux important quant à l’Intérêt du portugais, il y a quelques semaines avec le Directeur Sportif Antero Henrique, mais ensuite c’était le calme plat. L’Inter songe donc à céder le portugais, autrement que par du cash. Le club n’entendrait pas céder son champion d’Europe à moins de 40M€. Au-delà de sa première saison négative, le départ de Joao ouvrirait une place dans le noyau Nerazzurro. Une place rapidement comblée par l’arrivée de Vecino. Reste à présent à savoir ce qu'en pense Spalletti Le portugais est actuellement notre titulaire comme trequartista central. Son remplaçant à ce poste pourrait être actuellement...Brozovic, qui n’arrive toujours pas à partir. De ce point de vue, l’idée Draxler pourrait être idéale pour l’Inter. Il a le même âge que Joao et vaut plus ou moins la même valeur, mais surtout, il sait marquer des buts. De plus, l’allemand pourrait également être placé sur l’aile gauche, ce qui permettrait à l’Inter de pallier à l’éventuel départ de Perisic, si United vient à placer les 55M€ demandé. Qu’en pense le club français ? Draxler a fait 6 mois de qualité à Paris et on pourrait facilement imaginer un refus pour ce deal. Pourtant l’arrivée de Neymar doit impérativement forcer le club français à vendre. De plus, Neymar occuperait le poste de l’allemand dans un trident avancé. Nous n’en sommes qu’aux prémices, mais il semble que si départ de Joao Mario il y a, ce ne sera pas sans contrepartie. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Milan - Joao Mario s’est livré sur la préparation de l’Inter et de son Futur à Premium Sport. "Je suis en train de bien me préparer, j’ai bien récupérer et j’ai le bon mental pour faire de bonnes choses. J’aurais bien aimé partir en Coupe des Confédérations avec mon équipe nationale, mais je vais de l’avant à présent. Je me souviens de ce que nous avons fait l’année passée, nous voulions si bien faire et emmener l’Inter en Champion’s League, à présent c’est du passé et on ne peut que faire mieux, j’ai confiance en cette saison." Spalletti ? "On voit qu’il a énormément d’expérience et il veut transmettre sa façon de jouer à tous les joueurs. J’ai vu ce qu’il a fait lorsqu’il était à la Roma, j’ai confiance en lui." Paris ? "Je suis concentré sur la préparation et sur le Calcio, nous devons tous répondre présent et je veux rester ici." Si nous devons faire beaucoup de transferts pour rattraper notre retard sur la Juve ? "L’Inter est une très grande équipe, nous savons que tous les joueurs souhaiteraient venir y jouer, si certains veulent venir, ils sont les bienvenus." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...