Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'achraf hakimi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une information en provenance de Mediaset et plus particulièrement de Marco Barzaghi. Selon le journaliste sportif, le pugliese s’attendait à ce que l’Inter traverse une période bien plus compliquée En effet, à la Casa Inter, un nouveau cycle a vu le jour cet été, avec Simone Inzaghi qui a signé un contrat de deux ans, avec une option pour une troisième saison, suite à son refus de prolonger à la Lazio. L’entraineur natif de Piacenza aura le devoir de ne pas faire regretter Antonio Conte qui avait permis à l’Inter de rapporter à Milan, le Scudetto après 11 ans d’absence. Et si le Club Nerazzurro et l’ancien sélectionneur national italien sont parvenus à une résolution du contrat à l’amiable, celle-ci comporte tout de même une prime de départ de 7 millions d’euros. Mais ce départ qui a été retentissant ferait face à un regret de la part du principal concerné..... Les regrets Le départ d’Antonio Conte à la tête de l’Inter a fait beaucoup parlé, étant que l’entraineur venait de remporter le Scudetto en ayant dominé le championnat écoulé, de même les tifosi se souhaitaient d’assister à la permanence de l’entraîneur sur le banc Nerazzurro. Selon Marco Barzaghi, Conte s’en serait voulu, car il pensait que la situation allait empirer au niveau économique. Mais Son départ a toutefois était une bonne chose pour le club Nerazzurro, le club se libérant d’un salaire net de 12 millions d’euros, soit 20 millions d’euros brut sur la saison, même s'il a fallu débourser 7 millions d’euros. Ce départ a néanmoins permis de faire un important pas en avant, dans la réduction des coûts qui ont été imposée par le Suning et le Président de l’Inter, Steven Zhang Antonio Conte a décidé de quitter l’Inter car il voulait une campagne de recrutement importante, afin de réaliser le saut de qualité en Europe. En lieu et place, il faisait face à un redimensionnement de la situation..... Pourtant en l’état, seul Achraf Hakimi a été cédé contre 71 millions d’euros, bonus compris, au Paris-Saint-Germain. De plus, l’Inter envisage l’arrivée d’un joueur de talent, Nahitan Nandez, qui peut s’avérer capable de recouvrir plusieurs rôle sur le terrain. Le club étant même actuellement à la recherche du Vice-Lukaku demandé depuis deux ans par le natif de Lecesse Définition d'un rapport détérioré entre un entraîneur et sa Direction Toutefois, Barzaghi aurait révélé une phrase fondamentale de Conte pour justifier son départ : Il n’est pas parti de l’Inter pour une question de mercato, mais car depuis la réunion de la Villa Belini, son rapport avec le club et la Direction s’était détérioré : Conte a dit : "Je ne voulais plus revivre une autre année similaire, je n’en pouvais plus." Pensez-vous réellement qu’un personnage tel qu’Antonio Conte puisse à regretter un choix de carrière ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. “Le danger le plus important pour l’Inter, au niveau de son mercato, est de perdre un nouveau joueur de son Onze de base titulaire, après le départ d’Achraf Hakimi"- Tel est l’annonce du quotidien turinois Tuttosport qui fait référence au comportement de Mino Raiola, vis-à-vis de son poulain Nerazzurro : Stefan De Vrij! Raiola travaille dur pour parvenir à amener Stefan De Vrij en Premier League : Le puissant agent a parlé de son client à plus d’un Directeur Sportif afin de sonder le Marché que pourrait représenter l’Angleterre. Il reste toutefois difficile d’imaginer que cela se réalise à l’insu de l’Inter qui est en contact permanent avec lui dans le cadre du dossier Denzel Dumfries. Ce qui est sûr, c’est que la volonté de la Direction Nerazzurra est de conserver l’ensemble de ses Top Players. Simone Inzaghi, qui l’a entraîné à la Lazio connait la valeur et l’importance que pourrait avoir De Vrij au sein de son Inter L’impact financier au cas où Selon le quotidien, l’opération ne coûterait "que" 7,3 millions d’euros en commission d’agent. De Vrij, au 30 juin 2021, ne "pesait que" 2,9 millions d’euros. En juin prochain, il ne représentera "plus qu’une charge" de 1,5 millions d’euros. Cela veut dire que, même "sans une offre pharaonique" qu’au niveau comptable, l’international néerlandais offrirait une bien plus importante plus-value que celle obtenue via la cession d’Achraf Hakimi Toutefois, si De Vrij devrait rester, comme tout le monde le souhaite, à l’Inter, cela voudrait dire que Suning serait parvenu à respecter son pacte en engrangeant des recettes ailleurs. Dans un tel cas, la prolongation du contrat du néerlandais qui périme en 2023 avec un salaire de 4,2 millions d’euros, serait automatique. Une thématique qui a d’ailleurs déjà été abordée entre l’Inter et Raiola L’héritier L’Inter est un club qui ne laisse rien au hasard, surtout depuis l’arrivée de Giuseppe Marotta et comme nous le révèle également Tuttosport, le joueur qui présente l’identikit parfait pour reprendre le poste de Stefan De Vrij se trouve déjà l’Inter : Zinho Vanheusden, qui a été envoyé en prêt sec cette saison au Genoa afin d’engranger de l’expérience après son aventure réussie au Standard de Liège où il en était devenu le Capitaine La seule inconnue pour le belge est liée à un physique de cristal, lui qui s’est déjà fait les croisés à deux reprises. Mais son talent reste indiscutable, comme le prouve le fait que s’il ne s’était pas blessé, qu’il aurait rejoint Romelu Lukaku disputer l’Euro. L’Inter compte sur lui et lui a établi un parcours à la Bastoni qui lui permettra, à l’avenir, de se révéler à la Pinetina en tant que protagoniste: "Vous pouvez être sûr que le 007 Ausilio sera également présent lors du prochain championnat, aussi bien au Marassi, qu’à Monza pour superviser également la bonne croissance de Pirola." Pensez-vous que Mino Raiola pourrait convaincre Stefan de quitter l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Depuis plus d'une décennie maintenant, les fans de l'Inter Milan espèrent que leur bien-aimée sortira de la crise. Introduction Depuis que Mourinho a quitté le club en 2010 après avoir remporté la Ligue des champions, le club a traversé une période difficile. Le club a changé de nombreux entraîneurs, joueurs et membres du conseil d'administration. Malheureusement, même si la saison 2021 a été un succès pour le club avec le Scudetto, Antonio Conte a quitté le club. Normalement, cela n'arriverait pas, mais les fans de l'Inter sont habitués à ce genre de choses. Cependant, les choses ne sont pas si mal. Même si l'Inter a perdu l'entraîneur vainqueur du titre, les fans de l'Inter ont des choses à espérer pour la prochaine saison. Mais avant d'en arriver là, revenons sur les moments clés de la saison 2021. Saison douce-amère avec Antonio Conte De nombreux fans ont détesté le fait que Conte ait été embauché pour être le manager de l'Inter en raison de ses liens historiques avec la Juventus. Cependant, même les voix les plus sceptiques ont été réduites au silence lorsque Conte a mené l'équipe au premier trophée majeur en plus d'une décennie. Au cours de sa première saison, il a failli remporter à la fois la Ligue Europa et la Serie A. Cependant, en 2021, l'Inter a remporté le Scudetto avec 12 points d'avance sur le Milan. C'est la deuxième fois de l'histoire que le club totalise plus de 90 points à l'issue de la saison de Serie A. Dans le même temps, Conte est devenu le premier entraîneur de Serie A à remporter plus de 90 points avec deux clubs différents. Même si Conte a fait un excellent travail pour le club, ses désaccords l'ont amené à quitter l'Inter malgré la saison réussie. Romelu Lukaku brille sous son meilleur jour La cohésion entre les joueurs et l'entraîneur est ce qui a fait la force de l'équipe. Conte insistait pour amener Lukako à l'Inter, et tout a payé. Lukaku a dit à plusieurs reprises combien il respectait Conte et sa connaissance du jeu. Même si Lukaku a terminé à la 2e place en tant que buteur de la ligue derrière Cristiano Ronaldo avec 24 buts, il a également contribué avec 10 passes décisives. Lukaku a même déclaré qu'il ne regrettait pas d'avoir pris la deuxième place car son objectif était de remporter le titre, pas d'être le meilleur buteur. Enfin, si Lukaku a souvent été critiqué pour son inconstance, il a prouvé qu'il était un pur buteur et joueur d'équipe. Achraf Hakimi entre en scène Conte est connu pour son 3-5-2. L'entraîneur n'a jamais dérogé à cette stratégie et c'est évident pourquoi, cela fonctionne pour lui. Mais pour que cela fonctionne, il devait améliorer les ailes et il l'a fait en ajoutant Hakimi à l'équipe avec un transfert de 40 M€ du Real Madrid. Le jeune a eu un impact immédiat en donnant le rythme à toute l'équipe. Son état d'esprit offensif et ses attaques agressives du flanc ont donné des maux de tête à ses adversaires tout au long de la saison. Il est rapidement devenu membre du onze de départ pour toute la saison. Hakimi a fait 9 passes décisives et marqué 9 buts, se lançant dans la célébrité à son poste. En plus de cela, sous la direction de Conte, le jeune arrière de 22 ans s'est également amélioré défensivement et a montré qu'il n'était plus un handicap de ce côté du terrain. Debout face aux plus grands rivaux de l'Inter Même si gagner le Scudetto est une réussite importante, de nombreux fans aiment que leurs clubs battent leurs rivaux les plus féroces. Les prémices de la victoire de l'Inter sont venu en Janvier lorsqu'ils ont battu la Juventus. Au cours des 9 dernières années, le club n'a pas eu beaucoup de succès contre ses rivaux les plus coriaces. Dans le même temps, la Juventus était le club le plus titré de Serie A au cours de la dernière décennie. Cette victoire a montré que l'Inter est un véritable prétendant au titre et que le club est sorti de sa période "difficile". Même si l'Inter a montré de mauvaises performances en Ligue des champions, de nombreux fans voient cette saison comme un retour pour le club. Espoirs pour l'avenir Ce genre de saison serait le bienvenu comme un encouragement pour les efforts futurs. Cependant, depuis le départ de Conte, il y a eu certains doutes. En plus de cela, le club a annoncé qu'il devait vendre des joueurs et réduire la masse salariale. Cela signifie certainement que certains des joueurs qui ont contribué au succès de la saison devront être vendus. Cela a déjà commencé puisque le club a vendu Hakimi au PSG pour environ 70 M€. Mais le choix de Simeone Inzaghi et une nouvelle atmosphère positive autour du club suscitent de grandes attentes. Les fans du monde entier se connecteront et regarderont les matchs de l'Inter en 2022, dans l'espoir de voir un succès répété, sinon quelque chose d'encore mieux. Conclusion la saison dernière a prouvé que la Juventus n'est pas imbattable. Les Nerazzurri sont de retour dans le match et prêts à redonner au club sa gloire d'antan.
  4. En effet, la Gazzetta Dello Sport s’est livré ce matin sur les différentes grandes équipes de notre championnat et un point commun lie, qu'on le veuille ou non, l'Inter et la Juventus: La gestion du départ d'Antonio Conte. Analyse de l’Inter L’Inter a subi le tremblement de terre le plus intense : Antonio Conte ne laisse jamais les choses comme il les a connu lors de son arrivée. Ce qui est évident, c’est qui a laissé une Inter conquérante. Et le choix de la Direction, Marotta en tête est très similaire, à sa façon d'agir, lorsque la même situation s'était produite à la Juve : Et si ce n'est pas Allegri, mais il a recruté l’entraîneur qui est le plus similaire à Massimiliano : Simone Inzaghi, comme Max, dispose de l’intelligence nécessaire pour travailler sur le tableau déjà créé, sans avoir à le révolutionner, mais à juste l’adapter et à le lisser dans une espère de révolution en douceur Une base similaire Inzaghi va repartir sur le même plan de jeu : le 3-5-2. Un dispositif qu’il a pratiqué à la Lazio après y avoir débuté en 4-3-3. Au niveau de l’attitude, il préfère un jeu de transition rapide et vertical, mais un peu différent de celui de Conte qui prêchait pour un football codifié, fait de phases de jeu prédéfinies et commandées par ses cris depuis le banc. Inzaghi, lui, concédera plus de liberté dans le fond du jeu, et c’est aussi pour cette raison qu’il lui serait dommage de devoir se priver, dans le futur d’un joueur tel qu’Eriksen, qui aurait été le parfait alter-égo de Luis Alberto. Ce sera d'ailleurs plus à l’entraîneur à s’adapter à l’équipe que le contraire : La défense est bonne, même, elle est LA meilleure. Nandez ne sera pas Hakimi, mais il est capable de réaliser les courses qu’Inzaghi demande à ses ailiers. C’est aussi pour cette raison que nous croyons que Dimarco aura sa chance sur l’aile gauche. Barella n’a pas le physique de Milinkovic mais cela ne lui enlève en rien sa capacité d’envahisseur. Lukaku et Lautaro sont connus pour être redoutable, aussi bien lancé en profondeur que s’ils se retrouvent dans la surface de réparation, avec le Belge qui pourrait continuer à être la référence physique pour permettre au bloc de remonter en réceptionnant des balles en profondeurs à la Milinkovic de la Lazio. Un feeling déjà présent S’il y avait bien une crainte au sein de l’Inter et de ses Tifosi, cela allait être la réaction de Romelu Lukaku suite au départ d’Antonio Conte: Le départ de Conte l’a aussi surpris car il entretenait une relation spéciale. Mais il a déjà instauré avec Inzaghi un feeling extraordinaire. Le mérite en revient à l’entraîneur, qui attend à présent le retour de Lautaro la semaine prochaine, lui qui a su employer les bons mots lors de son premier appel téléphonique avec l’attaquant belge: Lukaku a été marqué, même agréablement surpris : Il a compris à quel point son rôle sera important pour que le projet Inzaghi puisse devenir conquérant. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. La Gazzetta Dello Sport s’est penché sur le milieu de terrain Nerazzurro. A l’aube d’une nouvelle saison qui verra l’Inter défendre son Scudetto, ce secteur est celui qui présente le plus d’éléments : Qui doit être titularisé, qui peut se retrouver sur le banc, qui doit plier bagages ? Les titulaires Les titulaires, sur papier du moins, seront Barella, Brozovic et Calhanoglu. Les deux premiers devront se livrer au combat et garantir l’équilibre à la manœuvre, tandis que le turc sera appelé à se mettre en lumière. Dans les plans d’Inzaghi, la hiérarchie au milieu est plutôt bien définie avec comme seul "doute" le relayeur qui devra être Calha ou Sensi, pour autant que l’ancien de Sassuolo démontre une fiabilité physique après deux saisons loupées en Nerazzurro Les joueurs en balance Plus que définie, la situation reste compliquée pour Gagliardini, Vecino, Agoumé et Perisic, qui sont tous appelés à convaincre le nouvel entraîneur de faire partie du projet technique. Et en ce sens, leurs permanences sont loin d’être actées, même si aujourd’hui aucune offre n’est parvenue. Il n’est également pas exclu que certains fassent l’objet d’une résolution de leur contrat. Dans un tel cas, la situation se compliquerait en regard aux dossiers les plus épineux et les plus urgents : Les joueurs à remercier. Les joueurs à remercier L’Inter se concentre actuellement sur leurs départs depuis plusieurs jours, mais les difficultés ne manquent pas: Les exubérants se nomment Vidal, Lazaro et Nainggolan. Les concernant et avec la complicité des comptes, la séparation représente un scénario inévitable, avec qui plus est le consentement total de la part d’Inzaghi. Toutefois, en cas de séparation à l'amiable, une prime "de départ" devra encore être définie Pour l’instant, Vidal ne fait pas l’objet d’offres concrètes alors que Lazaro et Nainggolan sont respectivement convoités par le Benfica et Cagliari. Les ailes L’Inter est à la recherche de l’héritier d’Achraf Hakimi sur son flanc droit, avec Nahitan Nandez qui reste toujours en pole position. Dans le même temps, le club monitore le mercato pour le flanc gauche Les courses latérales restent le point le plus épineux: Car le nombre de joueurs disponibles actuellement pour Inzaghi semble actuellemen faible : Actuellement, le natif de Piacenza peut compter sur le duo Dimarco-Kolarov à gauche, avec la possibilité d’aligner Perisic selon les circonstance. De l’autre côté, l’on retrouve à droite le binôme Darmian-D’Ambrosio, mais le Club se cherchent des profils de meilleures qualités. Il s’agit d’ailleurs de la priorité du Mercato Nerazzurro : Après avoir un digne successeur à Hakimi, le club devra faire l’effort nécessaire pour aussi renforcer l’aile opposée et l’éventuelle arrivée de Nandez, le nom le plus cité de ces dix derniers jours permettrait à Inzaghi de combler ce vide sur l’aile droite, tout en ayant une alternative valide également pour le milieu du terrain Christian Eriksen La situation est tout autre et est totalement différente pour Christian Eriksen victime d’un sérieux malaise lors de l’Euro. Si l’Inter est prête à l’accueillir à bras ouvert, la priorité absolue reste sa santé, son futur sportif passant en second plan: "La situation particulière relative à Christian Eriksen semble être la plus compliquée : Lorsqu’il reviendra en Italie, le danois se soumettra à de nouveaux tests et ce n’est qu’à ce moment-là que sera évaluée son avenir sportif. Toutefois, comme l’a rappelé un membre du Comité Technique Scientifique de la FIGC, il sera refusé à Christian Eriksen d’évoluer en Italie, en conservant le défibrillateur." Pensez-vous que l’Inter parviendra à proposer un milieu de terrain digne de ce nom pour la saison 2021/2022 ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. S'adressant à la Gazzetta dello Sport dans une interview publiée aujourd'hui, Milan Skriniar a parlé de son ambition de conserver le Scudetto et de plusieurs de ses coéquipiers. Sur le départ de Conte. "Il m'a surpris! Avec Conte, nous étions devenus comme une famille dans les vestiaires et puis il est clair que lorsque vous gagnez le Scudetto, vous aimeriez continuer à vous battre ensemble pour atteindre de nouveaux buts. Mais c'est comme ça que ça s'est passé. Cependant, maintenant, nous n'avons plus à penser au passé, nous devons nous concentrer sur l'avenir." Sur Simone Inzaghi. "Il se révèle être un entraîneur préparé et de haut niveau. Nous voulons atteindre une grande satisfaction avec lui et son personnel." L'objectif pour la saison prochaine. "Conserver le Scudetto, certainement oui! Après avoir remporté le championnat, vous ne pouvez pas viser moins. Nous travaillerons à répéter nos réalisations même si nous savons que ce ne sera pas facile. Nous devons viser à gagner chaque match pour prouver que nous sommes toujours les plus forts." "L'Inter doit désormais ne penser qu'à elle-même car nous sommes les champions d'Italie. Et cette fois, ce sont les autres qui doivent nous chasser." À propos de Nicolo Barella et Alessandro Bastoni champions d'Europe. "Je suis vraiment content pour l'Italie et les Italiens. J'ai dit dès le début qu'ils jouaient bien et étaient extrêmement organisés. Je suis content pour Nico et Basto – après le Scudetto ils ont fêté l'Euro, donc ils reviendront prêts à nous aider. Avec Bastoni et De Vrij, l'entente est maintenant complète: l'année dernière, nous étions très bons." Sur Christian Eriksen. "Je l'ai vu en direct à la télévision et j'avais tellement peur. Je me sentais malade jusqu'à ce que nous soyons rassurés grâce au chat d'équipe. Chris est un super mec il est jeune et c'est un champion, on l'attend sur le terrain. Le plus important, c'est qu'il aille bien maintenant." Sur le départ d'Achraf Hakimi. "Je suis désolé pour Hakimi, c'est un grand joueur et il va beaucoup nous manquer. C'est au club et à l'entraîneur d'évaluer comment le remplacer mais il y a déjà des gens prêts dans l'équipe et je pense que même sans lui, nous pouvons faire une belle saison. Nous devons penser au mercato mais travailler uniquement pour le bien de l'Inter." Enfin,à propos de Hakan Calhanoglu. "Rien de particulier, c'est comme toute nouvelle recrue, peu importe s'il vient de Milan. Nous sommes heureux de l'avoir avec nous car il est techniquement très doué et sur coups de pied arrêtés, il est phénoménal."
  7. Après avoir remporté la Serie A pour la première fois en 11 ans, l'Inter entame la nouvelle saison avec l'espoir de conserver son Scudetto. Peuvent-ils vraiment le faire ? Cet été, les footballeurs de toute l'Europe ont connu ce qui semble être la saison morte la plus courte. Après la fin de la saison des clubs et de l'Euro, les équipes ont déjà commencé les préparatifs de la saison à venir. La Serie A commence le 22 août et il semble que nous ayons une saison très imprévisible devant nous. L'Inter a remporté son 19e titre de Serie A la saison dernière et entre dans la bataille pour le trône en tant que champion en titre. Tout fan de sport sait qu'il est difficile de remporter un titre, mais encore plus difficile d'en défendre un. Le changement le plus important est le nouvel entraîneur Simone Inzaghi. Antonio Conte a réussi à amener l'Inter au sommet de la Serie A après seulement deux saisons au poste d'entraîneur, mais malgré cela, la direction a décidé de ne pas poursuivre la coopération avec lui. Conte a exigé des garanties pour que le noyau de l'équipe gagnante reste inchangé, en donnant la priorité à la prolongation du contrat avec le meilleur buteur du club, Romelu Lukaku. De telles garanties n'ont pas été données, ce qui a mis fin à son passage à l'Inter. Simone Inzaghi est probablement le meilleur jeune entraîneur d'Italie, peut-être même d'Europe. Il a passé les cinq dernières saisons sur le banc de la Lazio menant l'équipe à la victoire en Coupe d'Italie en 2019. Inzaghi est connu comme l'entraîneur des joueurs, un entraîneur qui s'est bâti la réputation de tirer le meilleur parti de ses joueurs. Comme Conte, Inzaghi préfère un 3-5-2 avec des ailiers qui aiment aller de l'avant et rejoindre la ligne offensive. Dans sa formation préférée, deux attaquants centraux sont épaulés par un milieu de terrain offensif qui est devant les deux autres milieux. C'est un système tactiquement fluide qui ressemble à un 5-3-2 hors de possession alors que les ailiers reviennent en défense. Inzaghi est également connu pour sa polyvalence dans la façon dont il prépare son équipe à défendre. Au cours de son passage à la Lazio, il a mis en œuvre à la fois une pression haute et un bloc central pour récupérer le ballon lorsque leurs adversaires étaient en possession. L'équipe actuelle de l'Inter permettra à Inzaghi de mettre en œuvre son style de jeu et la direction de l'équipe le considère comme un entraîneur à long terme. Cependant, la vraie question est de savoir si Inzaghi est capable de mener l'Inter à un autre titre lors de sa première saison ? Conte a réussi à y parvenir lors de sa deuxième saison, mais contrairement à Inzaghi, Conte est un entraîneur beaucoup plus expérimenté qui a déjà remporté des titres, trois avec la Juventus et un avec Chelsea. Inzaghi a certainement la qualité d'entraîneur pour un grand succès, mais étant donné qu'il s'agit de son premier emploi en dehors de la Lazio, remporter le titre cette saison serait un énorme défi. La mise en œuvre de sa façon de jouer prendra certainement du temps et les cinq, sept premiers matchs seront cruciaux pour le succès de l'Inter la saison prochaine. Si Inzaghi parvient à remporter la majorité des points au cours de cette période, les fans de l'Inter peuvent s'attendre à une autre saison réussie. Bien sûr, la compétition est toujours énorme mais l'Inter a la qualité pour remporter des titres consécutifs. À cette fin, Inzaghi aura la majorité de joueurs qui a atteint le trône la saison dernière. Les principaux joueurs de son équipe seront Romelu Lukaku, Alessandro Bastoni, Nicolò Barella et Stefan de Vrij. Le plus grand changement dans la liste est certainement la situation avec Christian Eriksen. Nous avons tous été témoins des scènes dramatiques du match entre le Danemark et la Finlande dans lequel Eriksen était au bord de la mort. Bien que, heureusement, le joueur danois se soit rétabli, le pronostic médical indique qu'il ne pourra plus jamais jouer au football professionnel. De l'effectif de l'an dernier, Simone Inzaghi ne pourra pas compter sur Ashley Young, qui est revenu à Aston Villa, Achraf Hakimi est parti pour le PSG, Daniele Padelli est allé à l'Udinese alors que le sort d'Aleksandar Kolarov est encore incertain. Jusqu'à présent dans le mercato, les nouveaux arrivants sont Matteo Darmian, Hakan Calhanoglu et Alex Cordaz. Matteo Darmian a déjà joué pour l'Inter en prêt de Parme mais l'équipe lui a finalement fait signer un contrat. C'est un défenseur expérimenté et on s'attend à ce qu'il soit régulier dans l'équipe première d'Inzaghi. Hakan Calhanoglu a joué pour le Milan au cours des quatre dernières saisons. Le Turc joue à merveille au milieu de terrain et devrait immédiatement remplacer Christian Eriksen. Il a d'excellentes compétences en matière de jeu et est un excellent passeur. Ce qui le rend encore plus dangereux, c'est son tir qui est souvent une menace pour le but adverse. De plus, il a une compréhension distinguée du moment où changer de direction lorsqu'il est sur le ballon. Cela le rend particulièrement dangereux dans les demi-espaces centraux de la moitié adverse, car les défenseurs ont du mal à se rapprocher de lui. Alex Cordaz reprendra le poste de gardien de réserve laissé vacant après le départ de Daniele Padelli. Cordaz est un vétéran de 38 ans qui a passé les six dernières saisons à Crotone.
  8. Achraf Hakimi Informations Générales : Nom : Hakimi Mouh Prénom : Achraf Poste : arrière droit, arrière gauche, milieu droit, milieu gauche Date de naissance : 04/11/1998 Lieu de naissance : Madrid Pays : Espagne Maroc Taille : 181 cm Poids : Numero de maillot : ? Au club depuis : Eté 2020 Position sur le terrain : Biographie : Achraf Hakimi, de son nom complet Achraf Hakimi Mouh, né le 4 novembre 1998 à Madrid en Espagne est un footballeur international marocain évoluant au poste d'arrière droit au Dortmund. Il possède également la nationalité espagnole. Formé au Real Madrid, il participe à l'UEFA Youth League lors des saisons 2015-16 et 2016-17. Lors de la saison suivante, Achraf remportera la Ligue des champions 2017-2018. Il sera prêté pendant deux saisons au Borussia Dortmund en mi-2018. Âgé alors de 17 ans, le joueur tranchera très tôt en faveur du Maroc pour une carrière définitive avec laquelle il participera à la Coupe du monde 2018, faisant de lui le troisième plus jeune joueur de la compétition derrière Daniel Arzani et Kylian Mbappé . Carrière en Clubs: La famille Hakimi immigre en Espagne dans les années 1980 en banlieue de Madrid en provenance du Maroc. Achraf Hakimi naît à Madrid d'un père originaire de Oued Zem et d'une mère originaire de Ksar El Kébir. Possédant la double nationalité espagnole et marocaine, il grandit à Getafe avec ses deux petites sœurs et son frère Nabil Hakimi et commence le football très tôt avec l'équipe du Club Deportivo Colonia Ofigevi en banlieue de Madrid. Achraf est à son enfance un grand fan des Lions de l'Atlas, notamment des joueurs Marouane Chamakh et Noureddine Naybet. Il rejoint la formation du Real Madrid CF à seulement 7 ans, en 2006 et s'inspire tout au long de sa jeunesse, de la carrière du footballeur brésilien Marcelo, rêvant de jouer à ses côtés, dit-il dans une interview avec la chaîne Al Aoula. Avec l'équipe des moins de 19 ans du Real Madrid, il participe à la Ligue de la jeunesse de l'UEFA lors de la saison 2015-2016 et atteint les demi-finales, battu sur un score de 1-3 face au Paris-Saint-Germain. Lors de la saison suivante, il réalise à nouveau une saison remarquable avec le Real Madrid Castilla, prenant part à la Youth League 2016-2017. Il atteint à nouveau les demi-finales sur une défaite de 2-4 face au Benfica Lisbonne. Le joueur a lors de cette compétition, disputé la totalité des matchs face à l'AS Monaco et l'Ajax Amsterdam. Durant cette même saison 2016-17, le joueur évolue en troisième division espagnole avec l'équipe du Real Madrid Castilla en tant que titulaire, disputant en total 28 matchs. Faisant régulièrement des prestations remarquables dans l'équipe du Real Madrid Castilla, le jeune joueur est souvent appelé par l'entraîneur français Zinédine Zidane pour prendre part aux stages ainsi qu'aux entraînements avec l'équipe A du Real Madrid aux côtés des grands noms madrilènes. En début de saison 2017-18, les staffs médicaux du club madrilène révèlent un problème cardiaque chez le joueur évoluant en latéral droit, Dani Carvajal. L'entraîneur français compte alors sur les doublures du joueur espagnol, notamment Nacho et le jeune Achraf Hakimi âgé alors seulement de 19 ans. Achraf Hakimi débute avec l'équipe première le 1er octobre 2017 dans un match de Liga face à l'Espanyol Barcelone (victoire, 2-0). Achraf Hakimi marque son premier but avec le Real Madrid CF, le 9 décembre 2017 sur une passe de Karim Benzema (victoire 5-0 contre le FC Séville). Difficile de se faire sa place en tant que titulaire en latéral droit dans le onze de base à cause de la forte concurrence avec Nacho et Carvajal, l'entraîneur lui promet assez de temps de jeu dans la saison qui suit (2018-2019), citant : "Achraf était si impliqué qu'il n'a pas donné l'impression que c'était son premier match. Il a été spectaculaire. Quand Dani sera avec nous, il sera le deuxième de la hiérarchie et va jouer. Je suis très content pour lui. C'était son premier match ici au Bernabéu. Je suis satisfait de ses débuts parce que pour lui, c'est un jour important. Il a fait un grand match. Il s'en souviendra toute sa vie." Ému, le jeune latéral droit a raconté comment le champion du monde 98 l'a préparé pour l'événement : "L'entraîneur m'a appelé au téléphone et m'a dit que j'allais jouer, qu'il fallait garder mon calme pendant le match. Je suis très heureux de mes débuts dans le meilleur club, c'est un jour que je n'oublierai jamais. (...) J'ai travaillé tous les jours pour être là. Mes collègues m'ont beaucoup aidé et jouer avec eux fait que tout est beaucoup plus facile". En 2018, Achraf est désigné parmi les 50 meilleurs jeunes joueurs au monde. Hakimi devient à l'âge de 19 ans, le premier footballeur arabe et marocain à disputer et à inscrire un but avec le Real Madrid CF. Il termine la saison 2017-2018 par remporter la Ligue des champions. Hakimi termine la saison à la 3e place dans du championnat espagnol, derrière le FC Barcelone et l'Atlético Madrid. Il aura joué 17 matchs pour 2 buts toutes compétitions confondues. Après la démission de Zinédine Zidane en fin de saison 2017-18, Achraf Hakimi voit ses chances de devenir titulaire s'écrouler. Le jeune hispano-marocain remercie chaleureusement son entraîneur pour le nombre de chances qu'il lui a donné sous le maillot de l'équipe A. Persuadé d'être rétrogradé dans l'équipe du Real Madrid Castilla, Achraf Hakimi espère qu'un club évoluant dans un championnat de première division se présente au plus vite afin de prouver son talent au plus haut niveau. Le joueur prend part en juin 2018 à la Coupe du monde 2018 en sélection marocaine et est éliminé au premier tour. Après avoir fait bonne allure dans la compétition mondiale, de nombreux clubs se présentent auprès de l'international marocain dont le célèbre club allemand du Borussia Dortmund pour un éventuel prêt sur deux saisons. Avec un contrat au Real Madrid qui prend fin en mi-2021, le joueur et son agent se rendent à Dortmund pour conclure le prêt. 2018-2019 : Révélation en Bundesliga Le 11 juillet 2018, le site officiel du club allemand officialise la signature d'Achraf Hakimi sous forme de prêt pour une durée de deux saisons. Quelques jours plus tard, Achraf Hakimi prend part à la tournée aux États-Unis entre le 18 et le 28 juillet 201816. Sur trois matchs amicaux, il entre en jeu dans le troisième match opposant le Borussia Dortmund au Benfica Lisbonne, remplaçant Jeremy Toljan à la 61e minute (match nul, 2-2). À l'occasion de son premier match en Bundesliga il est titularisé pour affronter le FC Nuremberg, match dans lequel il joue 90 minutes et marque un but (victoire, 7-0). Lors de sa deuxième titularisation face au Bayer 04 Leverkusen le 29 septembre 2018, Achraf réalise une excellente prestation en étant à l'origine du premier but de Dortmund à la 65e minute, et en offrant une passe décisive à Paco Alcácer à la 85 ème, qui permet à Dortmund de passer en tête de la Bundesliga, après avoir été mené 2-0 en première période (victoire, 2-4). Avec la polyvalence du jeune joueur, il fait très vite sa place de titulaire dans le club, pouvant évoluer en arrière latéral gauche et droit. Le 24 octobre 2018, il réalise une prestation sensationnelle en Ligue des Champions face à l'Atlético de Madrid, délivrant 3 passes décisives (victoire, 4-0). Après avoir réalisé une incroyable soirée dans le Signal Iduna Park, il fera la une des journaux sportifs en Allemagne, le mentionnant en tant que révélation de l'année en Allemagne. Quelques mois plus tard, en janvier 2019, il reçoit le prix du meilleur jeune espoir africain de l’année 2018 lors de la cérémonie des CAF Awards 2018 pour ses débuts remarquables avec les Schwarz-Gelben. Un jour plus tard, le Ballon d'or 1990 Lothar Matthäus déclare : "Hakimi est pour moi le meilleur arrière gauche de la Bundesliga. Joachim Löw serait content s'il avait un tel joueur qui est doté de beaucoup de dynamisme et de compétences techniques". Le joueur est énormément complimenté par les plus grandes stars du football en début 2019 pour son talent à un si-jeune âge. Le 11 janvier 2019, il inscrit un but sur coup franc à la 90e minute lors d'un match amical contre Williem II (victoire 3-2). Le 26 janvier 2019, lors du match de Bundesliga opposant le Borussia Dortmund à Hanovre 96, il est l'auteur du premier but de son équipe à la 24e minute et à l'origine du but de Marco Reus à la 60e minute. (Victoire 5-1). Le 30 mars, à l'occasion du match de championnat face à Wolfsburg, il se blesse à 74ème minute et endure une blessure allant à 3 mois, ce qui mettra un terme à sa saison ainsi qu'à une participation en Coupe d'Afrique avec la sélection marocaine. 2019-2020 : Un latéral avec beaucoup de rendement Le 2 octobre 2019, Hakimi inscrit un doublé en Ligue des Champions face au Slavia Prague (victoire, 0-2). Le 3 octobre 2019, selon Mundo Deportivo, Hakimi aurait déclaré " Qu'un retour à Madrid ne dépend pas de moi. Les deux clubs doivent parler et ils vont décider à la fin de l’année. Ce ne serait pas un échec de ne pas revenir au Real Madrid cet été, je veux continuer à grandir et je suis très concentré ici. J’ai grandi depuis mon arrivée en Allemagne, j’ai beaucoup de continuité et de confiance et cela se voit. Pour le moment, je n’ai pas parlé à Zidane, car tout le monde est concentré sur sa saison." Le 5 octobre 2019, Hakimi évoque sa relation avec Zinédine Zidane : " C’est un coach qui me donne toujours de bons conseils, cela montre qu’il veut le meilleur pour moi, comme si j’étais son fils. Depuis que je suis parti, j’ai vu qu’il parlait de moi et je suis très reconnaissant de m’avoir donné la possibilité de jouer au Real Madrid, dans le meilleur club du monde. Quoi qu’il arrive, j’aurai toujours de bonnes relations avec lui. Pour moi, c’est un exemple, c’était un grand joueur, puis il s’est également révélé comme un excellent entraîneur. Pour moi, avoir dit que le transfert n’était pas définitif et que je resterais avec lui signifiait beaucoup. Venant d’un entraîneur comme lui, cela aide à travailler plus chaque jour ". Le 5 novembre 2019, Hakimi inscrit un nouveau doublé en Ligue des Champions face à l'Inter Milan (victoire, 3-2). Le 24 novembre, il est nommé parmi les 30 joueurs sélectionnés pour le Ballon d'Or africain. Le 17 décembre 2019, Hakimi bat le record historique de sprint ayant été mesuré à 36,2 km/h lors d'un match de championnat face au RB Leipzig (match nul, 3-3). A l'été 2020 et par le biais d'une négociation éclair, il rejoint l'Inter. Equipe Nationale: Né en Espagne et formé à Madrid, le joueur reçoit très jeune une convocation pour jouer avec les Lionceaux de l'Atlas. Le joueur n'a pas hésité et a pris part à plusieurs matchs amicaux avec les jeunes de l'équipe du Maroc. Il reçoit sa première sélection en équipe du Maroc le 11 octobre 2016, en amical contre le Canada (victoire 4-0). Pour son premier match officiel, Hervé Renard titularise Achraf Hakimi face à l'équipe du Mali dans un match qui compte pour les qualifications à la Coupe du monde 2018. Il marque dans ce match son premier but international sur une passe décisive de Hakim Ziyech (victoire 6-0). Ayant impressionné le sélectionneur, il se fait sa place en équipe nationale en 2017 et devient alors un joueur titulaire au poste de latéral gauche, à noter que le joueur joue en latéral droit, qu'occupe Nabil Dirar actuellement en sélection. Hervé Renard choisira Hamza Mendyl comme doublure dans le poste d'Achraf. Le 17 mai 2018, Achraf Hakimi est sélectionné pour prendre part à la Coupe du monde 2018 avec le Maroc. Âgé seulement de 19 ans, il est le troisième plus jeune joueur de la Coupe du monde 2018. Achraf Hakimi jouera à l'occasion du premier match du Maroc en Coupe du monde, un match complet face à l'Iran sur un malheureux score de un à zéro en faveur de Iraniens sur un but contre son camp d'Aziz Bouhaddouz à la 95e minute. Hervé Renard titularisera le jeune Hakimi une deuxième fois pour le deuxième match des Lions de l'Atlas face au Portugal mais le coéquipier d'Achraf, Cristiano Ronaldo, marquera le seul but du match à la 4e minute, sur une action contestable. Ce match éliminera l'équipe du Maroc de la Coupe du monde après deux bonnes prestations. Achraf Hakimi conclura sa compétition sur un match nul de 2-2 en jouant 90 minutes face à une des équipes favorites de la Coupe du monde, la sélection espagnole. . Style de jeu Hakimi a un style de jeu offensif. Considéré comme le successeur naturel de Marcelo, il est dans la lignée des grand latéraux marocains particulièrement portés vers l'avant. Ses points forts sont sa technique (amortis, jeu à une touche, la conduite de balle...), sa vivacité, son jeu offensif, son pied gauche, sa polyvalence ou encore sa combativité. Au début de la saison 2017-2018, Zinédine Zidane le titularise très souvent au poste de latéral droit, le poste laissé vacant par Dani Carvajal ou encore Nacho, souvent blessés lors des matchs de championnats. Achraf Hakimi réalise des performances prometteuses pour son âge. En fin 2018, il est placé à la 8e place des meilleurs joueurs au monde des moins de 21 ans. Étant défenseur, il commencera sa carrière en tant que latéral droit au Real Madrid CF avant son arrivée en sélection où il prendra position sur le latéral gauche à cause de la forte concurrence avec Nabil Dirar. Droitier, il est capable de marquer dans des combinaisons très rapides. Ayant une vitesse impressionnante en course, il impressionne très souvent en sélection marocaine. Achraf mentionnera très souvent son idole unique, l'ancien footballeur marocain Mustapha Hadji, aujourd'hui entraîneur adjoint en sélection. Palmarès: Real Madrid 2017 Coupe du Roi Juvenil avec le Real Madrid Castilla Super Coupe d'Espagne Coupe du Monde des clubs 2018 Uefa Champions League Borussia Dortmund 2019 Super Coupe d'Allemagne Vice-Champion 2020 Vice Champion Distinction personnelles Avec le Real Madrid 2018 : Nommé parmi les 50 meilleurs espoirs au monde Avec le Borussia Dortmund 2018 : Vainqueur du Rookie-Bundesliga septembre 2018-2019 (Meilleur débutant en Bundesliga) 2018 : Nommé pour le meilleur joueur de la 3e journée de la Ligue des champions 2018-2019 2018 : Dans l'équipe type de la 3e journée en Ligue des champions 2018-2019 2018 : Meilleur joueur africain du mois d'octobre 2018 : Nommé parmi les meilleurs latéraux au monde par Marca 2018 : Meilleur jeune joueur africain de l'année 2018 : Vainqueur du Rookie-Bundesliga novembre 2018-2019 2018 : Meilleure recrue de la Bundesliga pour la saison 2018-2019 2018 : Dans l'équipe type 2018 du Maghreb par France Football 2018 : Nommé pour le Golden Boy 2018 (8e) 2018 : Nommé parmi les meilleurs jeunes joueurs pour le titre de Golden Boys africains 2018 : Dans l'équipe type 2018 des Africains par France Football 2018 : Dans l'équipe type des -21 ans de l'année 2018 : Espoir africain de l'année 2018 2019 : Premier Joueur marocain à avoir marqué deux buts en Ligue des champions 2019-2020 en un seul match. 2019 : Premier Joueur arabe et marocain à avoir passé trois buts en Ligue des champions 2019-2020 en un seul match. 2019 : Dans l'équipe type de la 2e journée de la Ligue des Champions 2019-2020 2019 : Nommé parmi les joueurs de la semaine de la 2e journée de la Ligue des Champions 2019-2020 2019 : Dans l'équipe type de la 4e journée de la Ligue des Champions 2019-2020 2019 : Nommé parmi les joueurs de la semaine de la 4e journée de la Ligue des Champions 2019-2020 2020 : Vainqueur du trophée meilleur espoir arabe 2019 2020 : Vainqueur du trophée Espoir africain de l'année 2019 Avec le Maroc 2018 : 3e plus jeune joueur de la Coupe du monde 2018 2018 : Dans l'équipe type de la 5e journée des qualifications à la CAN 2019 2019 : Dans l'équipe type de la 2e journée de la phase de groupe à la CAN 2019 par France Football Carrière en Club 2017 - Real Madrid 2018 - 2020: Borussia Dortmund Ete 2020 : Internazionale FC En Sélection 2016 - Maroc U20 2016 - Maroc 2019 : Maroc Espoir Le Saviez-Vous ? Hakimi est en couple avec l'hispano-tunisienne Hiba Abouk, de 12 ans son aînée. Le 3 octobre, ils annoncent attendre leur premier enfant. Achraf Hakimi est un des sportifs les plus médiatisés et populaires de sa génération au Maroc. Après avoir repéré sur la toile la photo d’un enfant marocain vêtu d’un sac en plastique avec le nom du joueur dessus, ce dernier a rapidement réagi. Le latéral du Borussia Dortmund a ainsi partagé la photo en question avant de demander à la famille de l’enfant de le contacter en privé. La Toile a salué le geste de Hakimi en affirmant qu’une telle attention envers ce petit enfant lui fera tellement plaisir, d’autant plus que le joueur est son idole. ©Wikipedia
  9. Sur Sky Sport Italia, Giuseppe Marotta a évoqué les objectifs de l'Inter pour la saison peu avant le match amical contre Lugano. "Nos objectifs sont les mêmes que d'habitude: honorer le maillot et défier les trophées. L'histoire de l'Inter exige cela : c'est un club avec un passé glorieux et couronné de succès. Nous avons également le devoir d'honorer le Scudetto que nous portons sur nos maillots. Nous avons une grosse saison devant nous." "Nous attendons toujours le retour de nombreux joueurs qui ont participé à l'Euro et à la Copa America, mais à part vendre Achraf Hakimi, nous prévoyons de garder cette équipe ensemble. Ils nous ont donné de quoi se réjouir la saison dernière et ont prouvé à quel point ils sont une grande équipe." "Nous avons également des joueurs comme Federico Dimarco qui auront la chance de montrer à Inzaghi ce qu'ils peuvent faire. Il est le présent et l'avenir de l'Inter et je pense qu'il pourrait surprendre quelques personnes cette saison, mais cela vaut également pour tous les autres jeunes joueurs qui jouent pour l'Inter."
  10. Cristian Stellini, l’entraîneur adjoint d’Antonio Conte s’est livré à TMW sur son l’Inter et l’arrivée d’Hakan Calhanoglu : Est-ce que le milieu de terrain sera plus fort avec lui ? "C’est le terrain qui le démontrera: Ce qui détermine la force d’une équipe, ce sont les résultats. C’est sur qu’il y a deux joueurs important à l’Inter et Calhanoglu devra s’insérer dans un nouvel environnement." Est-ce qu’il aurait plu à Conte ? "C’est un nom qui n’a jamais été discuté." Pourquoi le travail de Conte, à l’Inter, n’a pas continué ? "Lorsque l’on parle de programmation, on ne parle jamais d’une vente. Le transfert d’Hakimi est arrivé plus tard. C’est plus une problématique de programmation dont le Club et Conte avaient discuté. La continuité d’un certain travail n’était pas assuré, c’est pour cela qu’il y a eu le départ." Quelle sera la difficulté que pourrait rencontre Inzaghi, dans un environnement comme celui de l’Inter ? "Si des problèmes arrivent, ils proviendront du terrain. Tant de choses vont bien, et on peut aussi cavaler suite à l’enthousiasme de l’arrivée d’un nouvel entraîneur. C’est un très bon choix: Il peut apporter de la continuité au travail réalisé, mais lors des moments difficiles, la bravoure de l’entraîneur se devra de resurgir." Quand avez-vous eu connaissance de la décision de Conte ? "Je l’ai su lorsque tout a été officialisé." A quel poste devra le plus travailler Inzaghi ? "Il devra remplacer Hakimi, ce qui n’est pas quelque chose de simple à faire, c’est difficile d’en trouver un comme lui." Si l’on revient en arrière, comment est-ce possible que l’Inter soit sortie si prématurément de la Ligue des Champions ? "C’était inévitable que l’Inter allait souffrir dans la première partie de saison : Elle venait de terminer sa saison en août pour devoir débuter la nouvelle quasiment immédiatement, Nous n’avions pratiquement pas eu de pause, nous n’avions même pas su réaliser une préparation adaptée. L’Inter allait nécessairement souffrir durant cette phase, elle a manqué d’énergie dans les moments-clés." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, l’Euro a permis de mettre en valeur plusieurs personnalités évoluant à l’Inter, parmi elles, l’on retrouve Nicolò Barella, Milan Skriniar et Romelu Lukaku , trois joueurs sérieusement pistés par deux grands clubs anglais Liverpool Selon la Repubblica : "Les prestations et l’énergie de Barella ont séduit de très nombreux clubs de Premier League et plus particulièrement Liverpool qui serait disposé à offrir 70 millions d’euros. Manchester United y pense également. De son côté l’Inter a promis à Inzaghi qu’elle ne compte plus céder d’autre Top Players depuis le départ d’Achraf Hakimi." Tottenham Selon Calciomercato.com : "Fabio Paratici, qui avait déjà tenté de recruter le joueur lorsqu’il était à la Juve, a tenté sa chance. Toutefois, le joueur slovaque n’entend pas quitter Milan, il se reconnait en l’Inter et il a déjà démontré son propre amour pour les Nerazzurri. La première fois que la situation s’était présentée, il avait coupé les ponts avec son agent historique en renouvelant seul son contrat. La seconde fois, il a accepté de s’asseoir sur le banc d'Antonio Conte et de se battre pour regagner sa place. Si Tottenham pense à Skriniar, Skriniar pense exclusivement à l’Inter" Chelsea Selon Sport Mediaset, le club champion d’Europe a décidé de tenter sa chance pour recruter le Diable Rouge évoluant à l’Inter à la suite du refus systématique du Borussia Dortmund de descendre sous le palier de 170 millions d’euros pour céder Erling Haaland. "De son côté l’Inter s’est montrée catégorie : Si vous ne présentez pas 120 à 140 millions d’euros, ce n’est même pas la peine d’en parler." Vu les sommes en jeu, accepteriez-vous de céder, à nouveau, l'un des piliers du Scudetto 2021 de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazonale.fr
  12. En effet, outre la vente d’Achraf Hakimi pour 68 millions d’euros plus 3 de bonus au Paris-Saint-Germain, l’Inter continue à dégraisser son noyau et à engranger des fonds essentiels Révélation de la Gazzetta Dello Sport Andrew Gravillon va rejoindre le Stade de Reims en prêt, avec une obligation de rachat fixée à 3,5 millions d’euros Mais surtout, Henrique Dalbert va rejoindre Trabzonspor en prêt, avec également, une obligation d’achat à hauteur de 7 millions d’euros Que le fête continue ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. "Vaut mieux avant qu’après, l’Inter a déjà en main le oui d’Hector Bellerin et une ouverture avec Denzel Dumfries, pour lequel elle est en duel avec l’’Everton estampillé Rafa Benitez". Tel est le synopsis de l’article de la Gazzetta Dello Sport en regard à celui qui devra devenir l’héritier d’Achraf Hakimi. L’objectif de l’Inter est de parvenir à finaliser un recrutement d’ici à la fin du mois, afin d’offrir à Inzaghi la possibilité de disposer d’un nouveau renfort avant de partir pour les Etats-Unis Denzel Dumfries est le préféré de l’Inter. Révélation de l’Euro, le PSV est vendeur. Si l’Inter a sondé le terrain, elle a reçu en retour qu’une somme de 20 millions d’euros est exigée, une somme qui actuellement n’est pas possible à atteindre pour le club Nerazzurro. Everton, sur demande de Rafael Benitez, s’est inséré dans la transaction, une réunion avec ses agents est prévue la semaine prochaine pour parvenir à convaincre le joueur d’opter pour cette destination. Dumfries, lorsqu’il a su que l’Inter était intéressé, a marquer immédiatement son accord. Pour l’heure, le PSV n’est pas disposé à se priver de son joueur par le biais d’un prêt avec un droit d’achat De son côté, Hector Bellerin a confirmé à Arsenal, son intention de quitter le club, ce qui met l’Inter en position de force pour parvenir à traiter sur la base d’un prêt avec un droit d’achat. Comparé à Dumfries, l’Inter peut agir avec plus de sérénité. L’objectif est de régaler à Inzaghi au plus vite un joueur qui pourra s’avérer décisif pour le développement de sa nouvelle Inter Le Saviez-Vous ? Alors que la presse italienne annoncée la cession d’Henrique Dalbert à Trabzonspor, celui-ci a refusé cette destination, tel un Joao Mario en puissance. Si l’Inter ne compte pas résilier le contrat du brésilien, elle peut d’ores et déjà "compter sur l’intérêt de Cagliari" selon des révélations dévoilées lors de l’émission Sky "Calciomercato - L'Originale". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Marco Tronchetti Provera s’est livré sur l’Inter au cours de l'émission de "La Politica nel pallone" diffusée sur Gr Parlamento. L’Inter ? "La situation était déjà compliquée avant et elle s’est adjugé un Scudetto. Inzaghi fait bien jouer ses équipes, il aime le beau football. L’Inter vient d’une très belle saison, elle a de grands champions et une base de jeu solide, je pense que l’équipe peut encore viser des succès qu’elle mérite." La vente d’Hakimi ? "C’est une déception pour tous, mais Marotta sait bien se mouvoir sur le Mercato, je pense qu’il peut offrir quelques surprises positives, qu’il pourra maintenir la compétitivité de l’équipe, il trouvera quelqu’un qui pourra dignement lui succéder." Calhanoglu? "C’est un beau joueur, c’est un signe que l’Inter mise encore sur la qualité." Le projet Interspac? "C’est une initiative louable et courageuse, attendons de voir quels seront les décisions des propriétaires actuels. Beaucoup de choses doivent encore se produire afin qu’elle fasse partie d’une solution bien plus globale." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Le transfert d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain pourrait représenter le transfert le plus important du club. L’ailier marocain, qui est arrivé à l’Inter l’été dernier pour 40 millions d’euros plus 5 millions de bonus (mais avec un seul à reverser) a été vendu par l’Inter, après une une seule saison, pour une somme de 60 millions d’euros plus 8 millions de bonus facilement atteignable et 3 millions d’euros de bonus supplémentaire plus difficile à obtenir. Si tout va pour le mieux, la vente d’Hakimi sera la vente la plus lucrative de l’Histoire de l’Inter devant celle de Zlatan Ibrahimovic (69.5 millions d’euros versés par Barcelone à l’été 2009, avec Samuel Eto’o compris), Mauro Icardi (58 millions d’euros toujours versé par Paris) et Ronaldo (45 millions d’euros versés par le Real Madrid). Vu les conditions, s'agit-il d'une Masterclass ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. En effet, si Achraf Hakimi s’est envolé pour la Capitale parisienne où il y a réalisé la traditionnelle visite médicale et paraphé son contrat qui le liera au club français jusqu’en juin 2026 accompagné d’un salaire de 8 millions d’euros plus bonus, l’Inter, malgré un sacrifice très douloureux va pouvoir aborder le mercato à venir "plus" sereinement Révélation de La Gazzette Dello Sport Selon la Rosea, il était nécessaire de disposer de 70 millions d’euros d’actif pour donner de l’oxygène au compte "Et le sacrifice d’Hakimi devrait être l’unique si l’on pense qu’Al-Khelaifi a mis sur la table des dirigeants interistes 68 millions d’euros cash." Cinq autres millions seront versés dans les caisses, lorsque le joueur aura atteint certains objectifs personnel et d’équipe, comme la victoire en Ligue des Champions par exemple. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est à travers un bref communiqué que Marco Materazzi, Champion du Monde 2006 et détenteur du Triplé 2010 de l’Inter a fait part, de son entrée dans la société InterSpac. Materazzi est l’une des nombreuses personnalités à rejoindre la société présidée par Carlo Cottarelli, qui a d’ailleurs confirmé deux nouvelles adhésion en plus de celle de Matrix, Amadeus et Francesco Facchinetti! "Participer à cette initiative en répondant au questionnaire est un acte d’amour. Un geste que chaque interiste a le devoir de faire. Il suffit simplement d’écouter la déclaration d’Hakimi hier : Il est resté chez nous, seulement une année et il y a laissé son cœur." - Marco Materazzi Il est possible de participer au sondage jusqu’à la mi-juillet via le lien ci-dessous: https://bit.ly/SurveyAzionariatoPopolareCalcio_CS1 Voici la liste des personnalités qui ont décidé de soutenir le projet, on y retrouve des sportifs, des écrivains, des journalistes, des animateurs télés: AMADEUS, Beppe BERGOMI, Nicola BERTI, Enrico BERTOLINO, Andrea BOCELLI, Stefano BOERI, Roberto BONINSEGNA, Paolo BONOLIS, Alessandro CATTELAN, Claudio CECCHETTO, Antonella CLERICI, Fabio DE LUIGI, Valerio DE MOLLI, Gianfelice FACCHETTI, Francesco FACCHINETTI, Fabio FOGNINI, Massimo GALLI, Peter GOMEZ, Tommaso LABATE, Giancarlo LEONE, Gad LERNER, Luciano LIGABUE, Monica MAGGIONI, Maurizio MANNONI, Marco MATERAZZI, Enrico MENTANA, Pietro MODIANO, Michele MOZZATI (Michele), Mario NAVA, Roberto NICASTRO, Enrico PAZZALI, Max PEZZALI, Mariangela PIRA, Antonio POLITO, Giacomo PORETTI (Giacomo), Nicola PORRO, Luca RAVENNA, Gianni RIOTTA, Enrico RUGGERI, Gabriele SALVATORES, Sergio SCALPELLI, Pietro SENALDI, Michele SERRA, Beppe SEVERGNINI, Giovanni STORTI (Giovanni), Anna Maria TARANTOLA, Marco TARQUINIO, Flavio VALERI, Roberto VECCHIONI, Antonio VERSACE, Luigi VIGNALI (Gino), Walter ZENGA. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. A travers un message publié sur ses réseaux sociaux, Achraf Hakimi a tenu à remercier l'Inter, suite à son transfert au Paris-Saint-Germain "Ce n'était qu'une seule année, mais quelle année! Avant d'arriver, je ne savais pas m'imaginer ce que signifier le fait d'endosser le maillot de l'Inter. C'était un Honneur de défendre ces couleurs. C'était une saison difficile à cause de la pandémie, mais j'ai pu profiter de moment inoubliables en remportant le Scudetto et en écrivant l'Histoire avec vous." "Je tiens à remercier tous les membres du Staff, les employés du Club, les tifosi et mes équipiers pour les marques d'affection, le respect et le professionnalisme. Je remercie aussi ma Famille pour son soutien indéfectible." "J'ai l'Inter dans le cœur. Je vous embrasse tous et Forza Inter! - Achraf Hakimi" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. En voiture Simone ! Comme l’a annoncé directement l’Inter sur son site officiel, la nouvelle saison Nerazzurra débutera officiellement par la conférence de presse conjointe de Simone Inzaghi et de Giuseppe Marotta, qui se tiendra ce mercredi 7 juillet 2021. Dès le lendemain, la préparation estivale rentrera dans le vif du sujet avec, en finalité, les objectifs à atteindre pour la saison à venir, avec un groupe bien loin de représenter sa version définitive! Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, le noyau sera considérablement réduit "Jeudi, le groupe sera inévitablement réduit: Manqueront à l’appel tous les joueurs engagés à l’Euro et à la Copa America. Actuellement, il reste en course seulement Barella, Bastoni et Lautaro. Mais pour certains, trois semaines de vacances viennent à peine de débuter. En plus de Lukaku, les derniers éliminés sont Alexis Sanchez, Arturo Vidal et Matias Vecino. Il est donc très peu probable de les voir participer à la tournée américaine." "La situation est différente pour Hakan Calhanoglu qui devrait s’envoler pour la Floride. Les absences actuelles seront colmatées par le retour de nombreux joueurs prêtés et non+ rachetés: En date du 1er juillet 2021, le noyau Nerazzurro fait état de nouveaux noms tels que Gravillon, Pirola, Dimarco, Dalbert, Vagiannidis, Lazaro, Males, Salcedo, Esposito, Colidio, Vergani et Gavioli." Le Saviez-Vous ? Simone Inzaghi a déjà imposé sa patte sur ce mercato. Si Chelsea était disposé à satisfaire l’Inter, en proposant notamment Emerso Palmieri, dans le cadre du recrutement d'Achraf Hakimi, l’entraîneur italien a exclu cette possibilité en considérant Emerson comme un joueur non-fonctionnel à son idée du Calcio. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Ce sont deux informations en provenance de Sport Mediaset : Benjamin Mendy qui évolue à Manchester City et Giacomo Raspadori qui évolue à Sassuolo seraient sérieusement dans le viseur de l’Inter Pour Benji "Arsenal continue à demander un transfert définitif à hauteur de 20 millions d’euros pour Hector Bellerin, mais l’Inter, via des intermédiaires souhaite conclure l’affaire par le biais d’un prêt avec une option d’achat. Le nom de Benjamin Mendy, de Manchester City, est cité : Il s’est retrouvé sur la touche avec Guardiola et pourrait représenter une opportunité." Pour Giacomo "L’idée de l’Inter, initialement, était de bloquer le joueur pour l’année prochaine via un Gentlemen Agreement entre Giuseppe Marotta et Giovanni Carnevali. Mais les deux discutent déjà pour conclure la transaction dès cet été. La valeur de Raspadori est de 20 millions d’euros et l’Inter est prête à insérer des contreparties techniques qui séduisent Sassuolo : Andrea Pinamonti ou Oristanio, Pirola et Satriano de la Primavera." "Ce n’est pas une négociation qui est appelé à se conclure rapidement, car l’Inter a la nécessité d’intervenir ailleurs, aussi bien en entrée qu’en sortie, pour remplacer Hakimi. Ce qui est évident, c’est que cette négociation nous accompagnera au cours de cet été." Valideriez-vous ces deux arrivées ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Alejandro Camano s’est livré à Calciomercato.it sur la situation entourant Achraf Hakimi et Lautaro Martinez: "Nous sommes proche d’un accord avec le Paris-Saint-Germain, je le confirme." Pourrait-il avoir lieu dans les prochaines heures ? "Hier, Marotta a dit que nous étions en phase de finalisation. J’ai aussi parlé avec Paris et nous sommes vraiment proche." Hakimi serait-il resté à l’Inter ? "Le garçon accepte la réalité du football : L’Inter était une équipe de cœur pour lui, il s’y était adapté parfaitement à tout point de vue, lui et sa famille étaient très heureux. A présent il a reçu une proposition d’une autre équipe qui vient en aide à l’Inter. Le club avait la nécessité de vendre un joueur et il l’a accepté." "Mais je le répète, Hakimi était très heureux en Italie. Pour nous, comme groupe, l’Inter représente une partie d’Histoire. L’Inter n’oubliera jamais ce qu’Hakimi lui a fait vivre en Nerazzurro. C’étaient des mois complexes à cause du Covid. Il y a tant de souffrance pour tout le monde. Il a remporté le championnat avec une tifoserie qui ne pouvait pas être proche de l’équipe à cause de la pandémie, mais il peut se féliciter d’avoir réalisé de grandes rencontres à l’Inter." Lautaro ? "Je sais à quel point il est très important pour l’Inter. Nous sommes sereins car il a encore deux ans de contrat. Nous sommes appelés à parler avec le club pour discuter de sa permanence ou de son départ. Nous sommes sereins vu la situation particulière que connait l’Inter. Nous allons discuter. Le mercato est très long et toutes les équipes européennes feront des mouvements, et ils parleront avec l’Inter : Lautaro fait partie de la nouvelle génération d’attaquant qui prendra la place de l’ancienne génération." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Le Mundo Deportivo confirme aussi bien les rumeurs relayées par la presse ibérique que la presse transalpine : L’Inter est sur la piste de Sergi Roberto pour remplacer Achraf Hakimi Le contrat du joueur expirera au juin 2022 Le Fc Barcelone avait proposé une prolongation de contrat Celui-ci s’est rétracté en songeant à céder le joueur Du côté de l’Inter, le club s’est, en premier lieu, mis en relation avec l’entourage du joueur qui a confirmé l’information. Si Manchester City avait frappé à la porte à plusieurs reprises: "L’hypothèse de l’Inter est confirmé par tous. Pour le joueur, évoluer en Italie signifierait payer moins de taxe, donc disposer de meilleurs conditions économiques." Valideriez-vous cette transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. En effet, selon Gianluca Di Marzio, le transfert d’Achraf Hakimi vers le Paris-Saint-Germain est désormais acté : L’international marocain se présentera, lundi prochain, la traditionnelle visite médicale qui précède la signature du contrat. Le Club Nerazzurro a finalisé le transfert de la façon suivante : 60 millions d’euros + 8 millions d’euros bonus facile à atteindre + 2 millions d’euros de bonus difficile à atteindre. La citation "Hakimi ? Celui qui quitte l’Inter est toujours triste. Lautaro est heureux à Milan." - Alejandro Camano Reste à voir qui entre le marocain ou le numéro 7 parisien arrivera, en premier, à convertir un penalty….. ®Antony Gilles - Internazionale.fr