Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'aia'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. Pas de Sassuolo pour Alessandro Bastoni : La Cour d’Appel Sportive a rejeté le recours introduit par l’Inter, après les deux journées de suspension, qui lui ont été infligées à la suite du Derby Della Madonnina Voici le Communiqué "LA COUR D’APPEL NATIONALE SPORTIVE composée de MM. Umberto Maiello - Vice-président Daniele Cantini - Membre (orateur) Leonardo Salvemini - Membre Franco Di Mario - Représentant de l'A.I.A. à l'audience fixée au 18 février 2022, tenue par vidéoconférence, suite à la plainte numéro 181/CSA/2021-2022, déposée par le club F.C. Internazionale Milano S. p.A. et le joueur Bastoni Alessandro, le 10.02.2022, contre la sanction de disqualification pour 2 journées effectives de match infligée au joueur Bastoni Alessandro en relation avec le match Internazionale/Milan du 05.02.2022 ; ayant entendu l'avocat Angelo Capellini et le joueur Bastoni Alessandro pour les plaignants ; a prononcé la DISPOSITION suivante : Rejet de la plainte susmentionnée." Une belle brochette de vainqueur…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. L’ancien arbitre italien s’est livré, il y a quelques jours sur le Derby d’Italie, un Derby d’Italie polémique qu’il avait arbitré la saison dernière et qui lui a laissé un gout amer, suite à la faute inexistante sifflée à l'encontre d'Ivan Perisic Son interview à "Il Centro" "C’était une rencontre extrêmement compliquée, j’aurai pu mieux la gérer et j’en garde une amertume : Cuadrado est un joueur très difficile à arbitrer, tu as des footballeurs qui présente une lecteur très difficile et il fait partie de l’un d’entre eux." Orsato s’est-il trompé sur le fait de ne pas avoir laissé l’avantage aux Giallorossi? "Siffler rapidement un penalty existant n’est pas une erreur, mais Orsato n’était pas serein et ce n’est pas de sa faute. L’AIA devrait plus penser à protéger ses arbitres plutôt que de penser aux dynamiques électorales: Daniele n’aurait pas dû parler à la mi-temps, mais le problème est en amont: Quelqu’un de plus haut gradé aurait dû parler, s’exprimer: Cela aiderait même les arbitres à monter sur le terrain et à ne plus les contraindre à se défendre comme Orsato a dû le faire dans le tunnel. Cela est du ressort de la Direction Générale, elle ne peut être laissée sur les épaules du seul désignateur, hier Rizzoli, aujourd'hui Rocchi". Davide Massa et le scandale des montres ""C'est un excellent arbitre et l'histoire des remboursements me semble être une géante parodie : Le parquet, , dans son cas, a été extrêmement strict pour montrer que personne ne peut sortir du rang. Je connais Davide, c'est une personne intègre et cette histoire lui a enlevé sa chance de faire partie de l’élite, C’était lui l’héritier d’Orsato." Votre avis sur les cours proposé par l’AIA: "Trentalange fait de bonnes choses, mais comme dans les meilleures familles, tout ne va pas toujours bien. Je suis surpris, par exemple, de voir comment le vice-président Baglioni, vu ce qui a découlé du procès Calciopoli, a pris la décision de réintégrer Paolo Bergamo (l'ancien désignateur à l'époque de Calciopoli)." "D’ailleurs et nous le savons tous, Lorsque le Président Fédéral Gabriele Gravina a appris la nouvelle, il est devenu furieux, s’est déchaîné et a bloqué cette opération." Le comportement de Trentalange pose sérieusement question... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Intervenu lors de la retransmission de Punto Nuovo Sport Show, Claudio Gavillucci, ancien arbitre italien, s’est livré sur le penalty assigné par Maurizio Mariani suite à l’intervention de la Var! "Le penalty est la punition suprême, je n’aurai ni sifflé celui sur Anguissa, ni celui sur Alex Sandro. Tu ne siffles jamais ces penaltys en Europe, surtout en Angleterre. C’est aussi pour cela que nous arrivons à être le championnat qui attribue le plus de penalty.” "La chose la plus complexe est la nécessité de parvenir à une uniformité: A présent, le fait de jeu d’Inter-Juve a créé un précédent dangereux. Selon moi, l’AIA se doit d’intervenir en clarifiant quels sont les types de contacts qui seront toujours évalués pour un penalty, et s’il s’agit ici d’une erreur, il faut aussi de la communication." Gianluca Paparesta a été également amené à se livrer sur cette phase de jeu litigieuse dans le cadre de l’émission ‘Le Iene” "Selon moi, la Var s’est planté : Il y a une grande disparité dans l'application des règles : Cela crée plus de controverse et cela fait perdre de la crédibilité à toute la classe arbitrale. Alex Sandro a été touché par le pied de Dumfries, l'arbitre avait analysé la situation et pour lui, ce n'était pas un penalty : il était à deux mètres de l'action qu'il avait vu, il a vu le toucher et selon lui ce n'était pas un penalty. Ce n'était pas une évidente et importante erreur car l’arbitre l’avait analysé : il n'avait absolument aucune mauvaise perception relative à une évidente et claire erreur." Filippo Roma a tenté d’interroger l’arbitre Maurizio Mariani qui s’est immédiatement braqué: "Vous savez parfaitement que nous ne sommes parfaitement pas autorisé à nous exprimer, vous devez vous adresser à mon association. Je ne peux pas faire de déclaration, nous avons des règles internes: Si vous passez par mon association, je pourrais m’exprimer. Je ne peux pas vous répondre, il y a des personnes autorisé à le faire, si vous passez par les institutions." Selon vous, Mariani a-t ’il fauté ? Car il n’avait pas octroyé le pénalty, il n’a donc rien à se reprocher, contrairement à Guida qui était à la tête de la Var…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport et de la Reppublica, le Parquet Fédéral de la Fédération Italienne de football (FIGC) a ouvert une double enquête qui met à jour un double scandale dans le monde de l’arbitrage italien Deux enquêtes sont menées La première a fait surface ces dernières semaines. Elle concernait les présumées modifications de l’évaluation des arbitres de Serie B pour la saison 2019-2020 en mettant en lumière deux anciens arbitre Voici ce que nous révèle la Reppublica Le football italien risque d'être à nouveau frappé par un nouveau scandale, il y aurait des accusations de falsification des évaluations de certains arbitres pour accélérer leur carrière L’affaire s’assombrit avec un paquet d’échange via l’application WhatsApp qui serait arrivé sur le bureau du Procureur de Rome qui certifierait le tout, il y avait d'anciens arbitres qui agissaient comme porte-parole pour accuser certains de leurs collègues. Selon le journal italien , les deux anciens arbitres Daniele Minelli et Niccolò Baroni, arbitres de Serie B l'an dernier, procédait à des changements pour favoriser certains arbitres afin d'accélérer les carrières, au moment de l'établissement des évaluations de l’Association Italienne des Arbitres Dans un courrier de 8 pages, on retrouverait un "jugement faussé" sur l’arbitrage de la rencontre opposant Chievo à Spezia L'accusation est très grave! La seconde enquête est le fruit d’une signalisation de la Présidence de l’AIA, en charge depuis février 2021, par Alfredo Trentalange En effet, Le Parquet Fédéral est au travail pour établir les différents liens dans de présumées altérations relatifs aux remboursement des frais du secteur arbitral: Trois arbitres et quatre assistants sont en ligne de mire. La suspension de ceux-ci a été inévitable depuis l’alerte lancée par le Néo-Président de l’AIA. Le Procureur de la FIGC a donc ouvert une enquête contre Fabrizio Pasqua, 38ans arbitre de la section de Tivoli, Federico La Penna, 37ans de la section de Tivoli 1, et Ivan Robilotta, 33ans, arbitre de la Sala Consilina, tous les trois faisait parti de la Commission qui a récemment unifié la Serie A et la Serie B. Toutes les personnes incriminées ont été arrêté par prévention! Le Saviez-vous ? Federico La Penna fut le protagoniste d’un arbitrage plus que douteux de la rencontre opposant la Fiorentina à la Juve 0-3. ! C'est un fait, même lorsqu’elle demande rien, elle parvient tout de même à se retrouver mêler à des emmerdes la Vieille Dame ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Daniele Orsato était l’invité de 90', ce dernier s’est livré sur l’introduction de la Var, mais également sur la polémique qui a suivi un certain Derby d’Italie…. Lorsque je me trompe ? "Je n’en suis certainement pas fier et je pars immédiatement voir où je me suis planté, la raison : la télé te fait voir immédiatement là où tu t’es planté. Je cherche à travailler sur ce type d’erreurs et à ne plus les répéter. Je ne suis absolument pas fier. Je suis le premier à être critique de notre façon d’arbitrer." L’Inter-Juve avec la non-expulsion de Pjanic? "C’est très certainement une erreur, cela ne sert à rien d’aller la revoir après trois ans. Je l’ai revue immédiatement et c’était une erreur. La proximité de l’action ne m’a pas permis de voir ce que la télévision a montré: Je l’ai vécu d’une façon totalement différente et pour moi, il y avait un contraste au vol et physique que j’ai certainement mal évalué. La Var ne pouvait pas intervenir. Vous devez penser que toutes les erreurs ne peuvent pas être rectifiées par la Var." "Je crois qu’elle se verra utilisée pour clarifier les choses entre les médias et les arbitres, c’est ce que l’AIA souhaite, car si elle était utilisée pour susciter des polémiques, nous n’irions nulle part. Il faut saisir cette opportunité pour offrir de la clarté : bénie soit la Var." "Je monte sur le terrain, sans y penser, si je me plante, elle peut me sauver. La Var n’est pas un outil nuisible pour les arbitres. En ce qui concernent les échanges avec les joueurs, cela peut devenir problématique : Il faut toujours faire preuve de respect et d’éducation. Le rapport arbitre-joueur s’est nettement amélioré ces dernières années." Le fait que Cristiano Ronaldo a touché ma montre ? "Il m’a demandé si le ballon était entré et je lui ai répondu que non, car la montre ne me l’avait pas signalé, il voulait savoir comment elle fonctionnait. "C’est évident que le Président de l’AIA devra trouver des méthodes pour recruter de jeunes arbitres, nous avons besoin, nous les arbitres de Serie A et B, d’être des exemples. Je dirais aux jeunes hommes qu’ils sont en capacité de rentrer dans le monde du football, peut-être pas comme joueur, mais comme arbitre." "Le public nous manque aussi à nous, il manque aux joueurs, mais aussi aux arbitres. J’espère que les tifosi pourront revenir rapidement dans les stades." Etes-vous favorable au fait de rendre public les échanges entre les arbitres ? "Nous n’avons rien à cacher, si les autorités compétentes le décident, ce ne sera pas un problème pour nous." Pensez-vous que vous allez arbitrer à nouveau l’Inter, vu que deux ans et demi se sont écoulés depuis votre dernier match ? "Je vais là où m’assigne le désignateur des arbitres. Oui, je n’ai plus arbitré l’Inter depuis avril 2018." Croyez-vous-en la sincérité de Daniele Orsato ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Selon Sky Sport, une réunion reprenant l’ensemble des composantes de la Fédération italienne de Football, va se tenir dès 16h00. Celle-ci fait suite à une réunion qui se déroule depuis ce midi entre l’AIC, l’association des joueurs et les représentants de la Serie A. Etant donné la présence des Lega A, B, C, et des représentants des Arbitres, des entraîneurs et des joueurs, nous semblons nous diriger vers une prise de position définitive quant à l’avenir de la Serie A. Le cas échéant, ce topic sera uploadé en temps et en heure! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Antonello Valentini, l’ancien Directeur Général de la FIGC s’est livré au Corriere Dello Sport à travers une longue lettre: "Je me suis confronté à Nicola Rizzoli, le désignateur des arbitres de la Serie A. L’audio de ce fait de match n’a pas disparu, comme le raconte Pecoraro. Il n’existe tout simplement pas, car ce n’était pas un cas pour la Var." "Cet audio n’existe pas m’a rappelé Rizzoli : "La Var ne pouvait pas intervenir car ce n’était pas possible de le faire, cela ne figurait pas dans l’un des quatre cas prévu dans le protocole : Echange de personne, rouge direct (Pjanic avait déjà été averti), penalty, buts." "Rizzoli a également rappelé que la Direction de l’AIA avait, en son temps, convoqué le Procureur Fédéral sur le cas Orsato. Il lui avait été expliqué pourquoi cet audio ne pouvait pas exister. Ce n’est donc pas une disparition mystérieuse comme pouvait l’insinuer l’interview de Pecoraro publié dans Il Matinno ces derniers jours." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Ces derniers jours, Giuseppe Pecoraro, ancien Chef du Parquet de la FIGC, s’est livré au quotidien "Il Mattino". Dans son collimateur, Daniele Orsato et le Derby d’Italie 2018 polémique perdu par l’Inter 2-3 alors qu’elle s’était retrouvé quasi immédiatement en infériorité numérique. Plus que ce Derby d’Italie perdu, cette rencontre se sera avérée fondamentale pour la Juventus dans son duel à distance avec le Napoli. Rafinha / Pjanic Ce fut un match décisif dans la course au Scudetto 2017-2018, avec le Napoli de Maurizio Sarri voyant la Juve battre l'Inter 3 buts à 2 au Meazza le 28 avril 2018. La plupart seraient d'accord pour dire que Miralem Pjanic a été extrêmement chanceux de ne pas recevoir un deuxième jaune pour sa faute sur Rafinha, d'autant plus que Matias Vecino avait déjà reçu un rouge direct. Le procureur de la FIGC, Pecoraro, s'est entretenu avec le journal Il Mattino et a révélé certaines anomalies lorsqu'il a tenté d'enquêter. "C'est l'arbitrage d'Inter-Juventus par Daniele Orsato qui m'a conduit à avoir des tensions avec les arbitres", a déclaré Pecoraro qui a démissionné de son poste en décembre 2019. "J'avais reçu des plaintes concernant ses performances de diverses associations et groupes de tifosi. Je ne pensais pas que nous trouverions quelque chose d'ennuyeux, mais par précaution, j'ai essayé d'ouvrir une enquête. J'ai demandé à l'AIA (Association des Arbitres Italiens) puis à la Lega Serie A, juste pour être sûr, d'écouter le dialogue audio-vidéo entre le VAR et l'arbitre pendant ce match." "J'ai dû insister, sinon quel genre de procureur suis-je ? Ils ne nous ont remis les fichiers qu'au début de la saison suivante, mais il y avait une surprise en stock… Nous avons ouvert le dossier et la seule partie qui n'avait pas été enregistrée était la seule qui nous intéressait : Le passage entre Orsato et le VAR lorsque Pjanic n'a pas été expulsé. La raison ? Ils m'ont dit que ce n'était pas là et que c'est tout ce qu'ils avaient. Nous avons besoin de plus de transparence." Pour rappel, la Juventus a ensuite dépassé le Napoli pour gagner le Scudetto cette saison-là. Cependant, l'ancien arbitre Luca Marelli a souligné la raison pour laquelle il n'y a aucune intervention du VAR : "Ce n'est tout simplement pas dans le protocole d'intervenir pour un avertissement, même s'il s'agit d'une deuxième faute punissable. Donc, alors que la faute de Pjanic aurait dû être sanctionnée par un carton jaune, ce n'est pas ce sur quoi le VAR était autorisée à intervenir." Présentation à la Justice Lors de ce match, l’Inter, alors en infériorité numérique, avait pris le meilleur sur la Juventus, avant de s’écrouler dans les dernières minutes de jeu. Si à 10 contre 11 le match était déséquilibré, à 10 contre 10, le match aurait pu connaitre une autre destinée : victoire de l’Inter, match nul ou même une victoire Bianconera. Quoiqu’il en soit, cet évènement aura entaché le titre remporté au forceps par la Juve sur le Napoli. Sur la base de cette information, et comme le rapporte le Corriere Dello Sport, cette situation sera consignée au Procureur de la République de Milan, pour la compétence territoriale, et au Procureur de la République de Rome car c’est là que se trouve les bureaux de la FIGC et de l’AIC. L’enquête devra mettre en lumière s’il y a eu une falsification des documents d’enregistrement entre la salle VAR représentée par l’arbitre Valeri et l’assistant Galliatini, et l’arbitre Daniele Orsato. "A l’époque, Pecoraro avait demandé des explications sur la non-présence de l’audio. Pour éclaircir les faits, une note de la Liga et des emails entre Nicola Rizzolli, le désignateur des arbitres, Roberto Rossetti, responsable en son temps du projet VAR et Alexandro Arduino, Chef du projet HawkEye Italia et qui octroye la VAR, avait été présenté." "L’Audio n’avait pas été repris, celui relatif à l’incident, car il ne rentrait pas dans le protocole de l’IFAB (Assignation d’un but, d’un pénalty, d’une exclusion directe ou d’une erreur de personne) Les faits relevant du protocole se retrouvent eux archivés pour des raisons d’études et pour la mise en application de la VAR." "Pecoraro avait également souligné que le matériel fut transmis à la Lega et qu’en l’absence d’une irrégularité évidente, que le dossier avait été archivé." Mais "Les arbitres font l’usage de quelques stratagème pour contourner le protocole stricte afin de venir en aide à l’arbitre sur le terrain. Et c'est ce qui se serait passé au Meazza dans les échanges entre le VAR et l’arbitre de terrain ." "Déjà dans les jours qui ont suivi le match, les faits qui se sont produit au Meazza laissaient entrevoir et suggérer une sorte d'échange de la VAR à l’abitre international de la section de Schio. Il s’agissait de signalisations indirectes, qui sont souvent utilisées" "Étant donné que sur un second avertissement manqué, le Protocole de l’IFAB ne présentait pas ce cas de figures, la phrase qui aurait été employé fut la suivante : "Ce n’est pas un rouge, ce n’est pas un rouge", mais pour confirmer l’erreur d’interprétation, ceci aurait été communiqué : "La faute commise ne recommande pas un rouge directe, mais sans aucun doute un carton jaune." Le Corriere souligne qu’Orsato, à cet instant précis, n’a pas suivi cette recommandation, depuis lors, il n’a plus arbitré un seul match de l’Inter à tel point qu’il représente la plus longue séparation entre un arbitre et un club de Serie A. Le Corriere Dell Sport se demande également si l’intérêt d’Orsato n’est pas de rester à l’écart des Nerazurri étant donné que Rizzoli l’a pratiquement écarté d'une telle possibilité. Le meilleur pour la fin Et préparez vos sachets pour vomir : alors que l’affaire reprends de l’ampleur, l’AIA a annoncé la promotion, en qualité de "Nouveau représentants des arbitres en activité", de Daniele Orsato. ®Antony Gilles & Alex_J - Internazionale.fr