Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'alessandro antonello'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L'administrateur délégué de l'Inter, Alessandro Antonello, estime que les retards dans la construction d'un nouveau stade à Milan constituent un problème. S'adressant à la radio italienne Radio 24, comme le rapporte NerazzaurriSiamoNoi.it, Antonello a fait le point sur le processus de recherche de l'approbation finale pour la construction du nouveau stade, et a également parlé d'autres sujets importants au sein du club. L'Inter et l'AC Milan tentent de faire avancer leur projet de nouveau stade, qu'ils considèrent comme essentiel pour rester dans le peloton de tête du football européen en modernisant leurs infrastructures et en augmentant leurs revenus. Les choses allaient bon train depuis que les clubs avaient reçu l'approbation du conseil municipal à la suite des élections municipales d'octobre dernier. Les clubs ont également arrêté le projet architectural du futur nouveau stade. Cependant, le calendrier que les clubs ont fixé pour surmonter les obstacles bureaucratiques continue de s'allonger, avec un débat public à l'horizon qui promet de retarder le début de la construction. "Nous avons commencé à travailler sur le projet de stade avec beaucoup d'enthousiasme", a déclaré Antonello. "Malheureusement, nous sommes conscients que le système italien ne nous aide pas, surtout en ce qui concerne les infrastructures sportives." L'administrateur délégué des Nerazzurri a poursuivi en disant que "la bureaucratie n'aide pas et le temps nécessaire pour cela a dépassé ce qui est nécessaire." Antonello a déclaré : "Je ne veux pas me mêler de la politique de Milan, je suis un homme d'affaires, ne nous laissons pas entraîner dans un labyrinthe de politique." "Nous voulons suivre les règles", a-t-il ajouté, "mais cela doit s'accompagner du respect du calendrier". "Nous sommes ici depuis mille jours à attendre l'approbation du projet, le calendrier a été prolongé." À propos de la possibilité de construire dans une zone située en dehors de la ville de Milan, il a déclaré que "comme toujours dans ces cas, nous devons avoir plusieurs options." "Nous sommes des investisseurs qui examinent concrètement d'autres options également", a-t-il ajouté. "L'essentiel est d'avoir un nouveau stade dans les plus brefs délais." "Ce n'est pas notre première option, mais nous l'étudions et l'évaluons". Concernant les plans financiers du club sur le marché, il a déclaré que "la question de la durabilité économique est cruciale. Le monde a changé et les priorités sont différentes." "Cette priorité doit être équilibrée avec le fait de rester compétitif sur le terrain", a-t-il poursuivi. "Ces deux éléments doivent tous deux être pris en considération". "Ensuite, les décisions financières doivent être gérées en lien avec le domaine sportif", poursuit Antontello. "La vraie question est qu'au niveau européen, on parle de "durabilité financière". "Les nouvelles règles se mettent en place pour guider le football européen hors de la période difficile qui suit la pandémie", a-t-il poursuivi. Il a estimé que "dans l'intérêt du développement des années à venir, les clubs doivent avoir la possibilité d'investir tout en respectant la durabilité." "L'écart existe naturellement parce que vous avez la Premier League qui a des droits de télévision plus élevés que tous les autres championnats", a-t-il analysé. "Cela dit, en Italie, nous devons combler cet écart au niveau international." "Le projet de Super League tirait la sonnette d'alarme", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, nous sommes ancrés dans un système qui rend difficile la croissance et les investissements." "Les contraintes en Italie n'aident pas", a-t-il ajouté. "Les clubs doivent faire leur part en essayant d'optimiser les ressources, mais je le répète, la viabilité économique est fondamentale." En ce qui concerne les plans de transfert estivaux de l'Inter, il a expliqué : "À quoi les fans peuvent-ils s'attendre ? Je tiens à les rassurer. Malgré les objectifs financiers atteints l'été dernier, la compétitivité est restée au plus haut niveau." "Nous pensons que la viabilité financière du club est essentielle et fondamentale", a-t-il souligné. "Il faut s'attendre à ce que ce soit notre objectif lors du mercato, mais aussi à ce que nous visions à être compétitifs au plus haut niveau en Italie et en Europe." "Ce sera difficile, mais nous travaillons avec Marotta dans cette direction", a-t-il ajouté, "et nous sommes convaincus que nous serons en mesure de trouver le bon équilibre." Enfin, Antonello a donné son avis sur la course au titre de Serie A avec l'AC Milan, déclarant qu'"il est significatif de voir les deux équipes milanaises être revenues pour se disputer le titre." "Il est évident que dans le sport on va sur le terrain pour gagner, et cette bataille est certainement celle qui se jouera dans les derniers matchs", a-t-il conclu. ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  2. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Le vendredi 25 mars, le Conseil d’Administration de l’Inter a approuvé le dernier semestre clôturé au 31 décembre 2021, et la Beneamata peut s’attendre à retrouver de très belles couleurs d’un point de vue financier. Comme le révèle également Tuttosport, les projections sont meilleures que prévue que celles déjà exposées dans la communication obligatoire liée à l'émission de l'obligation des 415 millions d'euros à la fin du mois de janvier. Lors de cette réunion, ont participé le Président Steven Zhang, l’Administrateur-Délégué Sport Giuseppe Marotta et l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello. La prévision initiale était de terminer cette saison avec un rouge réduit de moitié comparé à la perte record de 245,6 millions d’euros de la dernière saison, soit de tourner aux alentours des -100 millions d’euros. L’impact du sponsoring, du stade et des plus-value Les données qui ont permis une telle croissance sont liées aux recettes en provenance des accords de Socios.com et de DigitalBits qui délivrent à l’Inter 35 millions d’euros pour cette saison, une somme qui sera revalorisée à 40 millions d’euros pour les saisons à venir. Fait important, la réouverture partielle des stades a un impact direct sur les recettes et celles-ci sont destinées à s’améliorer via la réouverture à 100% de la capacité du stade jusqu’à la fin de la saison. Evidemment, le fait est que les Nerazzurri dispose de la meilleure moyenne de spectateurs en Serie A : 62 000 tifosi par match. Enfin, il ne faut pas oublier le chapitre lié au sportif et à la gestion des droites des joueurs : les ventes de Romelu Lukaku à Chelsea et d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain ont permis aux Champions d’Italie d’inscrire une plus-value dépassant les 90 millions d’euros. L’ensemble de tous ces aspects fondamentaux dans le milieu sportif ont permis de réduire considérablement le compte négatif du bilan! Le travail dans l'ombre de Suning et de la Direction Italienne porte ses fruits! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Alessandro Antonello s’est livré à la Repubblica au cours d’une très longue interview sur la thématique du nouveau stade de Milan. Ce qui est sûr, c’est que les démarches bureaucratiques de la Mairie milanaise irritent au plus haut point l’Administrateur-Délégué Corporate Nerazzurro Faut-il s’attendre à de nouvelles années d’austérité à l’Inter ? "En ce moment, c’est important de garantir une soutenabilité économique et financière au club, et si cela signifie passer par une réduction des coûts, alors nous irons de l’avant en ce sens. Nous devons travailler main dans la main avec Giuseppe Marotta et le Scudetto de la saison dernière et notre parcours cette année démontre que les deux entités peuvent coexister ensemble." En attendant, la soutenabilité commence par vos comptes : l'année 2021 s'est clôturée avec un rouge record de 245 millions. Comment cela va-t-il se terminer cette année ? "L’année dernière fut un résultat impacté par des facteurs extraordinaires : Il n’y avait pas que la pandémie, mais aussi l’interruption de nos rapports avec Antonio Conte, Radja Nainggolan ou Joao Mario. Cette année, la perte sera réduite de moitié, je dirais aux environ de 100 millions d’euros." Place à présent à San Siro, ou peut-être à Sesto San Giovanni. Le maire de Milan lance un débat public sur le nouveau stade que vous et le Milan AC voulez construire. Qu'est-ce qui vous inquiète...? "Une fois de plus, il s’agit de la longueur des délais par rapport à un projet présenté il y a trois ans. Le débat public est une bonne chose, mais en tant qu'investisseurs, nous devons être sûrs du calendrier. Nous devons également avoir un plan de rechange au cas où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu. Pour nous, la construction d'un stade à San Siro est certainement le premier choix, mais si le débat public prend trop de temps, ou si le projet déjà modifié est déformé, alors nous opterons pour un plan B. Disposer d’un nouveau stade est important, peu importe où il se trouve." Cette opinion est-elle partagée ? Le Milan appartient au Fond Elliott, et vous avez une propriété chinoise. Dès que aurez le feu vert pour le stade, il coûtera une somme importante... "La présence du Président Steven Zhang, dans le bureau voisin du mien, représente physiquement l'engagement à long terme de la propriété envers le club." Le plan B pour le stade serait-il Sesto San Giovanni. Mais l'arrière-pays au nord de la ville peut-il vraiment remplacer un lieu historique tel que San Siro ? "Ce sont les succès des deux équipes qui ont écrit l"Histoire de San Siro : Si les clubs gagnent, ils peuvent aussi donner une renommée à un autre endroit. De plus, les supporters s'attachent rapidement à un stade qui peut vous donner à la fois des émotions, mais aussi de nombreux services." Alessandro Antonello enfonce le clou à Rai Sport "Nous avons des objectifs communs, donc nous ne voyons pas pourquoi nous ne pourrions pas nous engager à construire un stade pour nous-mêmes en ce moment. Il est clair qu'il y a aussi une raison économique. Le San Siro est devenu un lieu emblématique car les deux clubs y ont construit leur histoire et celle de la ville" Paolo Scaroni est plus incisif : "Nous ferons ce qui sera nécessaire pour voir si, enfin, nous parviendrons à doter Milan d’un stade moderne. Cela ne veut pas dire que si les choses devaient se prolonger davantage, que nous n'envisagerions pas d'autres scénarios. Je pense que le tout pourrait être conclu pour la saison 2027-28. Si nous disposons d’un stade de qualité, comme le si beau que nous projetons pour la ville de Milan, nous pourrons augmenter les recettes et investir davantage sur les jeunes." Selon vous, La Mairie tente-t ’elle de gagner du temps pour conserver le Giuseppe Meazza actuel ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Bonne ambiance à Milan: Un café dans le centre-ville teinté de Nerazzurro, c’est ce qui attend Simone Inzaghiqui a été aperçu par Sky Sport au Siège du Club pour quelques activités de marketing. Il y a croisé, pour l'occasion le Président Steven Zhang, Alessandro Antonello et Giuseppe Marotta, Une prise de contact bien sympathique pour notre Direction qui se prépare à affronter la dernière partie de la saison, à commencer par le Derby d'Italia face à la Juventus ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Le géant japonais de l'électronique sera le partenaire officiel des Nerazzurri avec nanoe™ X, la technologie innovante pour une meilleure qualité de l'air. Lors d'une conférence de presse à son siège, le club a annoncé aujourd'hui avoir signé un accord de partenariat avec Panasonic qui devient le partenaire officiel de la qualité de l'air des champions italiens en titre. L'accord comprend une série d'activités marketing et de communication telles que le placement de produits dans divers clubs, des contenus de marque sociaux et la visibilité de la marque au bord du terrain lors des matchs de Serie A et de Coppa Italia au Meazza. La conférence de presse virtuelle a été rassemblé Alessandro Antonello, Luca Danovaro, Andrea Cetrone (Panasonic Heating & Cooling Solutions Italy Country Manager), et Stefania Bracco (Panasonic Heating & Cooling Solutions Italy Marketing Manager). Alessandro Antonello: "Nous sommes ravis d'annoncer que Panasonic a rejoint la famille Nerazzurra en tant que partenaire de la qualité de l'air. La technologie et l'innovation sont cruciales dans le développement de notre club et ce nouveau partenariat représente une nouvelle étape dans la voie de l'innovation entreprise par l'Inter ces dernières années. Chez Panasonic, nous avons retrouvé bon nombre des valeurs qui caractérisent notre club: non seulement l'impulsion d'innovation, mais aussi l'attention portée au bien-être des individus." Luca Danovaro: "Nous sommes fiers qu'une marque comme Panasonic ait choisi l'Inter pour faire partie du monde du football en Italie. Ce nouvel accord réunit deux entreprises mondiales, symboles d'excellence dans leurs domaines respectifs, et représente une preuve supplémentaire de l'évolution de notre marque et de son attractivité au niveau international et pas seulement dans le monde du football." Andrea Cetrone: "Le bien-être et la durabilité sont les racines de la mission de Panasonic depuis sa fondation jusqu'à aujourd'hui. Grâce à notre partenariat avec l'Inter, nous voulons que la valeur de notre technologie, qui est présente dans nos résidences et des solutions de climatisation commerciales pour petits et grands environnements, soient à partager avec tous les fans de sport et au-delà." Stefania Bracco: "Panasonic a commencé à rechercher des solutions pour la qualité de l'air intérieur en 1997. Au fil des ans, des études ont été menées qui ont conduit à la naissance de la technologie nanoe™ X, basée sur les radicaux hydroxyles contenus dans l'humidité de l'air. L'engagement continu à améliorer la qualité de l'air a conduit à des tests continus pour vérifier les effets d'inhibition de cette technologie sur les micro-organismes pathogènes (bactéries, moisissures et virus) et les allergènes et la dégradation des particules PM 2,5, conduisant à de nombreuses certifications différentes testées par des laboratoires tiers qui est disponible sur notre site Web." Panasonic a fourni à Inter plus de 200 générateurs portables nanoe™ X, pour illustrer cette technologie. Ces générateurs ont été fournis exclusivement à l'Inter et ils ne sont pas encore disponibles pour le marché européen. Cependant, ils sont prévus pour la vente à l'avenir suite à cet accord. Pendant ce temps, cette technologie suivra les champions durant leurs journées dans de nombreux espaces du Suning Training Center, au siège de l'Inter, au Meazza et au Suning Youth Development Center. Le véhicule par lequel la technologie nanoe™ X distribue les nanoparticules dans l'environnement est l'humidité déjà présente dans l'air, apportant deux avantages importants : elle prolonge la durée de vie des radicaux hydroxyles OH et couvre uniformément le volume de l'environnement dans lequel les nanoe La technologie ™ X agit. L'efficacité de la technologie est démontrée non seulement vis-à-vis des polluants présents dans l'air mais, compte tenu de ses dimensions nanométriques, également ceux nichés entre les tissus et sur les surfaces difficiles à nettoyer (par exemple les murs). Cette solution est également efficace dans les grands espaces, car cette technologie n'agit pas à l'intérieur de la machine mais les nanoparticules qu'elle produit se répandent dans tout le volume pour les petits environnements domestiques et les grands environnements commerciaux. La technologie est simple et se compose de quelques composants. Tous les éléments sollicités sont revêtus de titane. Traduction alex_j via le site officiel.
  6. C’est une information à prendre au conditionnelle : Selon Tuttosport, Suning, qui a décidé de ne pas abandonner l’Inter, aurait très récemment refusé 900 millions d’euros. "Les bruits de couloir continuent autour de la propriété de l’Inter : Ces dernières semaines, Suning a rejeté une offre d'achat du club pour un montant de 900 millions, soit une somme considérée comme inférieur au milliard d’euros demandé par la Famille Zhang. D’éventuels développements pourraient avoir lieu dans les mois à venir. La source intéressée serait américaine, comme celle de la majorité des Entreprises ou des Fonds Financiers qui reprennent le contrôle des différents clubs italiens, comme l’est dernièrement l’Atalanta." "Ces 900 millions seraient la seconde proposition d'achat de l'Inter refusée après celle du fonds anglais Bc Partners, il y a un an. En effet, il n’est pas impossible d’inclure de façon sur dans cette liste le Fonds souverain du Royaume D’Arabie-Saoudite Pif. Selon certaines sources, les propriétaires actuels de Newcastle avaient négocié pour s’offrir l'Inter jusqu'à la mi-septembre, avant de se tourner vers la Premier League suite à l’absence d’un accord global avec Suning. D’autres sources font été que l’intérêt de Pif n’avait jamais été réellement concret." "La certitude est que la Famille Zhang souhaite conserver sa majorité d’actions dans l’Inter, comme l’a déjà confirmé par le passé, l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello". Quelles sont les perspectives de croissance autonome de l’Inter ? "Après avoir conclu la renégociation de sa dette obligataire, les investisseurs ont été rassurés sur le fait que le club Nerazzurro dispose de suffisamment de liquidités pour tenir jusqu'à la fin de la saison prochaine. Une assurance qui n’était pas escomptée vu que l'Inter avait eu du mal à payer les salaires de ses joueurs lors de la saison 2020-21. Mais disposer de liquidités est le strict minimum, car cela ne peut pas devenir un pilier sur lequel fonder une projection à moyen et long terme." "La vision ne peut d'ailleurs pas être trop éloignée, vu qu’en mai 2024 expire le délai de remboursement du prêt de 275 millions octroyé par le fonds californien Oaktree. Et il n'est pas concevable de songer à une reprise d’une sponsorisation en provenance de la Chine comme ce fut le cas lors du premier triennal de la gestion de Suning." Selon vous, si une offre d’un milliard d’euros est déposée sur la table, Suning vendra-t’il l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est une révélation d’Il Giornale: "Suning ne compte pas quitter l'Inter, bien au contraire, il double la mise!" "Au-delà des rumeurs, ponctuellement démenties, d’une cession du club Nerazzurro, la certitude est que la Famille Zhang s’attèle à ouvrir un cycle appelé à durer dans le temps. En ce sens, les dernières interventions du Mercato de l’Inter trouvent tout leur sens à commencer par le renouvellement de l’intégralité de la Direction jusqu’au 30 juin 2025, soit Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello, Dario Baccin et Roberto Samaden : C’est la première étape : Blinder les joyaux de l’équipe." "En début mars, est attendue la signature de Marcelo Brozovic, pour le meneur de jeu, un salaire de 6,5 millions d’euros plus bonus courant jusqu’en juin 2026 est proposé. Au printemps, ce sera le tour de Samir Handanovic (30 juin 2023 avec option) et d’Ivan Perisic (30 juin 2024), les négociations sont en phase très avancées et sont sur le point d’être finalisées.Constat similaire pour Milan Skriniar qui, en fin de saison, prolongera l’histoire qui le lie à l’Inter jusqu’au 30 juin 2026 pour un salaire de 4,5 millions d’euros plus bonus." "Toutes ses manœuvres démontrent que Suning se confirme au plus haut niveau, en conservant la majorité des actions, même si l’arrivée d’un actionnaire minoritaire en provenance des Etats-Unis n’est pas à exclure......" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Steven Zhang a rejoint ses hommes dans les vestiaires, lors de la victoire de l’Inter sur la Juventus en Finale de la Super Coupe d’Italie et s’il a dévoilé des clichés sur Instagram et des vidéos de l’équipe sous la Curva Nord, l’instant était plus solennel en coulisse Un traducteur d'exception: Samir Handanovic! "Cette nuit restera dans nos cœurs pour toute notre vie. Je vous remercie pour tout ce que vous avait fait pour l’Inter, vous nous avez rendu heureux, moi et les Tifosi. Le mérite vous revient à vous tous et aussi à Inzaghi." S’en est suivi une accolade avec l’entraineur et les joueurs, du un contre un avec énormément d’affection. Un traitement similaire a d’ailleurs été réservé pour les autres dirigeants : Les Administrateurs-Délégués Giuseppe Marotta et Alessandro Antonello, le Vice-Président Javier Zanetti, sans oublier Piero Ausilio et Dario Baccin son adjoint. Personne ne sait par contre si la Direction est revenue dans un état intact à la sortie du vestiaire ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. La Supercoppa Italia est désormais à sa juste place, dans la salle des trophées du QG de l'Inter. Voici les stats de cette sixième Supercoppa. Le président Steven Zhang et la direction des Nerazzurri étaient là pour accueillir le dernier trophée, notre sixième Supercoppa Italia (41e pièce d'argenterie au total, voir après) après le triomphe sur la Juventus au Meazza. Il s'agit du deuxième trophée remporté par l'Inter sous la présidence de Zhang, après le 19e Scudetto en mai 2021. Steven Zhang a posé avec la Super Coupe aux côtés du vice-président Javier Zanetti, du PDG Corporate Alessandro Antonello, du PDG Sport Giuseppe Marotta, du directeur sportif Piero Ausilio et du directeur sportif adjoint Dario Baccin. Lors de leur dixième participation à la compétition, les Nerazzurri ont remporté leur sixième trophée en battant la Juventus pour la deuxième fois en prolongation, comme ils l'avaient fait en 2005. Cela signifie que l'Inter peut désormais compter 41 trophées dans sa collection : 19 Scudetti, trois Coupes d'Europe/Ligues de champions, deux Coupes intercontinentales, une Coupe du monde des clubs, trois Coupes UEFA (la vraie, ndlr), sept Coppa Italia et six Supercoppa Italia. Les six Supercoppa Italia: 1989: Inter 2-0 Sampdoria 2005: Juventus 0-1 Inter 2006: Inter 4-3 Rome 2008: Inter 2-2 Roma (Inter gagne 8-7 aux tirs au but AET) 2010: Inter 3-1 Rome 2021: Inter 2-1 Juventus Les stats de l'Inter en Supercoppa: En remportant leur sixième Supercoupe d'Italie, seuls la Juventus (neuf) et Milan (sept) en ont gagné plus. La victoire d'hier soir était le premier triomphe des Nerazzurri en Supercoppa depuis 2010. Simone Inzaghi est devenu l'entraîneur qui a battu la Juventus le plus de fois en finale depuis 1929-1930. Ces trois victoires ont eu lieu en Supercoppa, deux avec la Lazio et une avec l'Inter. Simone Inzaghi a le meilleur palmarès de tous les entraîneurs en Supercoppa, trois apparitions et trois victoires. La Supercoppa est allée en prolongation pour la première fois depuis 2016 : lors de cette édition, la Juventus a perdu contre Milan aux tirs au but. Lors des matchs entre l'Inter et la Juventus en Supercoppa, deux sont allés en prolongation (en 2005 et 2022) avec les Nerazzurri victorieux à chaque fois. Au cours des cinq derniers matches entre l'Inter et la Juventus, toutes compétitions confondues, six pénalties ont été sifflés (quatre pour la Juventus et deux pour l'Inter), après seulement deux lors des 10 matches précédents. Le but d'Alexis Sanchez à la 121e minute est le plus tardif dans une finale de Supercoppa : plus tardif que celui de Gonzalo Higuain contre la Juventus en 2014, marqué à la 118e minute. Lautaro Martinez a marqué le premier penalty en finale depuis Paulo Dybala en 2017 contre la Lazio. Les trois penaltys de Lautaro Martinez contre la Juventus sont survenus au Meazza : un en Serie A, un en Coppa Italia et un en Supercoppa Italia. Matteo Darmian a fait sa 50e apparition pour l'Inter lors de la finale. Traduction alex_j via la site officiel.
  10. Si pour Simone Inzaghi, sa prolongation devrait arriver très prochainement, avant lui, on retrouvera la prolongation de l’ensemble de la Direction Nerazzurra : Les accords déjà conclus seront formalisés! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "La propriété manœuvre sous le signe de la continuité et il n’y a aucun motif valable pour toucher au Management qui a remporté le Scudetto et qui est à la poursuite de la Seconde Etoile. Les renouvellements de Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello, Piero Ausilio, Dario Baccin et Roberto Samaden ont déjà obtenu l’aval des Zhang: A présent, il suffit juste de formaliser les accords, et en pratique, de parapher les contrats pour passer d’une péremption de juin 2021 à une nouvelle échéance : Juin 2024." "Finalement, le modèle est confirmé gagnant : Marotta en personne est intervenu aux côtés de Simone Inzaghi pour souligner les résultats sportif et souligner l’engagement de la propriété. Antonello a retracé les différentes étapes qui ont porté aux succès et tout en définissant les objectifs futurs." Validez-vous l'ensemble de ces prolongations ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, aujourd’hui, Steven Zhang fête son anniversaire et pour l’occasion l’Inter lui présente ses meilleurs vœux: “Steven Zhang, qui en est à sa quatrième année de Présidence à la tête de l’Inter, fête aujourd’hui ses 30 ans. Il s’agit d’un palier important, célébré l'année où il est devenu le plus jeune président titré de l'histoire de la Serie A, et le dix-neuvième de l'histoire des Nerazzurri. De la part du Club et de l’ensemble de la Famille Interiste à laquelle se joint Internazionale.fr, nous lui souhaitons le meilleur en ce jour spécial." Steven s’est adressé à l’Inter En cette période de fêtes de fin d’année, Steven Zhang a également souhaité présenter ses vœux à ses Champions: voici les révélations de La Gazzetta Dello Sport et de Tuttosport "Entre Steven et Simone, il y a un feeling clair, direct et sincère, s’il est dicté également par les résultats, il y a aussi ce côté attachant de l’entraineur de l’Inter qui est apprécié également par les personnalités les plus importantes qui ne peuvent être présente : Pour résumer le tout : Zhang vote Inzaghi et s’il fallait une confirmation, celle-ci a eu lieu hier, à l’occasion du discours du Président au Monde Interiste pour les fêtes de Noel : Derrière les remerciements généraux, il y a eu un passage qui en substance n’était pas simplement basique, car Steven a cité expressément l’entraîneur en soulignant la bonté du travail réalisé jusqu’à présent." "Merci à tous, tous ensemble nous avons permis à l’Inter de renouer avec le succès depuis tant d’années. Je suis fier de ce que vous avez fait, je tiens à féliciter Simone Inzaghi pour le chemin extraordinaire qu'il a parcouru jusqu'à présent, avec une qualification pour la Ligue des champions après dix ans et un retour au sommet du championnat. Nous sommes sur la bonne voie, continuons comme ça: LInter est une Famille, nous sommes sur le bon chemin pour obtenir de nouvelles satisfactions." Pour ce rendez-vous virtuel étaient présent les deux Administrateurs-Délégués Alessandro Antonello et Giuseppe Marotta qui ont pris la parole pour remercier la propriété en pointant du doigt la date du 12 janvier, soit celle de la Finale de la Super Coupe d’Italie face à la Juventus. L’équipe première était représentée par Simone Inzaghi et Lautaro Martinez, et pour l’équipe première féminine, l'entraîneur Rita Guarino. Steven Zhang s’est également livré dans un appel à l’appartenance et a donné rendez-vous à tous à Milan, même si cela lui sera impossible d’être présent pour la Super Coupe d’Italie, toutefois il reste positif et pense à son retour : "Je suis impatient de récupérer mon bureau", a-t-il ajouté Simone Inzaghi a d’ailleurs tenu à répondre à son Président "Je tiens à vous remercier tous pour la façon dont j’ai été accueilli dans cette famille et ma gratitude va envers le Président, qui m’a donné l’opportunité d’être ici et d’entrainer l’Inter : Les résultats arrivent et nous tenons à clôturer cette année par une victoire. Cela peut être une belle façon d’offrir un cadeau au Président qui, aujourd’hui même fête ses 30 ans." "Simone, lui, ouvrira son cadeau plus tard dans l’année car il est clair qu’avec un tel travail, que le renouvellement de son contrat, qui court jusqu’en 2023, aura lieu. Ce n’est pas pour les prochains jours, mais l’horizon est clair : Inzaghi va se lier pour une période encore plus longue avec l’Inter, pour une, voire deux autres saison."confirme la Rosea." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Giuseppe Marotta s’est livré sur la période actuelle en Serie A: "Nous sommes heureux, mais c’est encore long, nous profitons de ce moment." Le tirage au sort ? "Nous sommes restés déçus, c’’est sur, je ne m’exprimerais pas plus sur le sujet, car nous respectons les règles, mais l’amertume est profonde." Allez-vous introduire un recours ? "Non, je n’y ai jamais pensé." Le mercato ? "Nous verrons, nous verrons." Alessandro Antonello "Nous nous souhaitons que le projet soit présenté dans un an et demi, non seulement pour les Clubs, mais aussi pour la ville et qu’il puisse être finalisé. La prochaine étape est la décision du projet qui sera réaliser: C’est un projet sur lequel nous comptons beaucoup, pas seulement pour les clubs pour redevenir compétitif en Europe et pour relancer le quartier : Il s’agit d’un nouveau modèle écologique et durable. Nous nous souhaitons que ce parcours soit rapide, pour pouvoir donner à la ville une nouvelle enceinte." Y-a-t ’il une unité d’intention avec le Milan ? "C’est certain, nous travaillons ensemble sur ce projet, dont nous sommes les protagonistes depuis de nombreuses années. Nous avons toujours géré un stade ensemble, nous avons la possibilité de construire ensemble un nouveau stade: Nous voulons le gérer ensemble." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué Corporate de l’Inter s’est livré aujourd’hui dans les colonnes du Corriere della Sera, en compagnie du Président du Milan, Paolo Scaroni, sur les polémiques entourant le futur du quartier de San Siro "L’opération des clubs n’est pas une opération spéculative, nous sommes entrés dans les paramètres du Pgt. Le seul intérêt des clubs est de disposer d’ un stade moderne qui puisse soutenir leurs développements et les rendre compétitifs par rapport aux autres clubs. Nous avons accepté la réduction du volume afin de montrer notre volonté de poursuivre ce que nous considérons être un objectif important, aussi bien pour les clubs, que pour la ville : Moins de volumétrie revient à dire que 50.000m² supplémentaires seront destiné à des espaces vert associé à un stade éco-durable. "Le Giuseppe Meazza, même s’il est iconique, a fait son temps: Sa restructuration est une hypothèse qui n’a jamais été prise en considération car l’intervention aurait été tellement invasive qu’il n’aurait plus été reconnaissable et l’élément identitaire auquel nous tenons encore aujourd’hui aurait de toute façon été perdu." "Pour nous, il est fondamental d’avoir une certitude dans la durée : Plus les années passent et plus nos clubs deviennent moins compétitifs : Nous devons avoir la certitude de pouvoir réaliser les travaux dans un laps de temps déterminé. Par la suite, nous travaillerons sur un Quartier Sportif qui débutera de la saison 2026-2027 à la saison 2030-2031. Les périodes sont importantes mais nous espérons convoquer une Conférence des services pour évaluer le projet de l'exécutif, qui nécessitera des mois de travaux d’ici à la fin de l’année 2022. Le coût des investissements va également être revu car nous allons réexaminer les volumes et comprendre quel type d'investissement nous pourrons réaliser. Nous sommes toujours disponible pour échanger autour d’une table avec l’Administration Communale, en cas de contribution supplémentaire." "Les recettes supplémentaires ne proviendront pas d’une augmentation de la billetterie, mais elle trouvera son origine sur les revenus générés par les services supplémentaires qu'un stade moderne pourra nous garantir. Nous n'avons pas l'intention de modifier la structure des prix, les Curva existeront toujours tout comme les prix populaires." La propriété ? "Ce sont deux thématiques différentes : Le projet du stade vise à permettre aux équipes de rester compétitives au niveau européen. En ce qui concerne sa propriété, il s’agit d’un autre débat qui ne doit pas être lié au stade." Qui parie que Sala est parvenu à conserver la propriété exclusive du nouveau stade milanais ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué de l'Inter s’est livré sur le nouveau scandale italien : Les Plus-Values fictives, lors d’une Conférence Call auprès d’investisseurs, en regard aux comptes du premier trimestre 2021 du Club Nerazzurro Andrea Accinelli - Directeur Financier de l'Inter L’enquête sur les plus-values ? "Je vous confirme qu’il n’y a, en ce moment, aucune enquête sur le Club." "Il n’y aucune investigation. Rien n’affecte la situation économique du Club." Cette information est également confirmée par le nouveau Directeur Financier de l'Inter: Andrea Accinelli. Gli Onesti Siamo Noi! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Les Nerazzurri ont renforcé leur présence à Dubaï. Antonello a prononcé un discours lors de la Journée du sport italien et le Scudetto était au pavillon italien, suivi d'une réunion avec le chef du Conseil des sports de Dubaï pour l'Inter Academy. L'Inter était invitée à l'Italian Sports Day organisé au pavillon italien de l'EXPO2020 à Dubaï. Le PDG Alessandro Antonello a prononcé un discours intitulé "IM FC Internazionale Milano - représentant le meilleur de l'Italie sur le terrain et dans le monde" lors de la Journée du sport italien, un événement dédié à l'excellence sportive en Italie. L'initiative était de célébrer le meilleur du sport italien avec l'Inter comme seul club présent. Une copie du Scudetto de 2020-2021 était fièrement exposée au pavillon italien. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Luigi Di Maio et la sous-secrétaire d'Etat à la présidence du conseil des ministres des Sports, Valentina Vezzali étaient également présents. Depuis la naissance de l'Inter Academy Dubai, le voyage de l'Inter aux Emirats Arabes Unis a été l'occasion de consolider les activités du club dans la région à travers une série de réunions et d'initiatives visant à renforcer le lien entre le sport et le caractère de plus en plus international de la marque Inter. La délégation du club était composée d'Alessandro Antonello, du directeur marketing Luca Danovaro et du directeur de la communication Matteo Pedinotti ainsi que de Yousuf Ali Behzad, président de la Team Mind Sports Academy LLC, partenaire de l'Inter pour ce projet aux Emirats Arabes Unis, a rencontré le directeur du Département du développement du sport au Dubai Sport Council Ali Omar AlBalooshi. C'était l'occasion de renforcer la présence de l'Inter dans la région, de développer la marque Inter aux Emirats Arabes Unis et de mettre en avant le modèle de l'Inter Academy à travers lequel les jeunes footballeurs peuvent s'entraîner conformément aux normes techniques et éthiques élevées défendues par l'Inter, sous l'œil vigilant d'entraîneurs de club qui forment des entraîneurs locaux. Voici le discours d'Alessandro Antonello au nom de l'Internazionale. "Le sport est un vecteur essentiel pour chaque pays dans son positionnement sur la scène mondiale car c'est un outil pour créer et entretenir des relations avec le monde, grâce aux valeurs universelles qui y sont ancrées. De plus, le sport est capable de construire des ponts entre les cultures et de créer des plateformes d'échanges commerciaux. Les complexités générées par la pandémie ont révélé la nécessité pour l'ensemble du football de changer enfin, en termes d'accélération pour l'ouvrir à l'innovation et embrasser de nouveaux horizons mondiaux qui sont nécessaires pour garantir un avenir radieux à notre sport." "Le développement mondial d'Inter se situe sur la même voie de développement. Notre club a toujours été international depuis sa création. Cela fait partie de notre ADN. Cela est encore plus vrai depuis l'arrivée de Suning en 2016. L'Inter est sur une voie de développement qui l'a vue s'établir ces dernières années sur la scène internationale comme une marque qui présente le meilleur de l'Italie partout dans le monde. Les couleurs Nerazzurri sont devenues emblématiques du sport et une icône culturelle qui peut engager la conversation avec les nouvelles générations et interagir avec le monde de la mode et du style de vie." "En 2017, Inter Media House est né nous permettant de nous concentrer sur la création de contenu plus localisé qui cible les marchés mondiaux pertinents couvrant nos nouvelles bases de fans. Le jeu dure désormais plus de 90 minutes, englobant la réalité des contenus en coulisses liés à l'activité sportive au plus haut niveau." "En tant que club, nous nous positionnons davantage comme une marque de divertissement. Comme pour tous les grands clubs, nos concurrents ne sont plus seulement d'autres équipes de football, mais aussi les grands acteurs du divertissement comme les plateformes de streaming et de jeux. Ce voyage a vu l'Inter se rapprocher de plus en plus de ses fans du monde entier grâce à notre esprit d'innovation et à notre volonté de découvrir de nouvelles façons de s'engager avec eux. Cela a conduit le club à exploiter des plateformes et des secteurs numériques en croissance rapide parmi les jeunes, tels que l'e-sport." "Le lancement du nouveau logo a été l'incarnation de cette nouvelle voie. La nouvelle identité visuelle du club a rendu notre marque plus contemporaine et lui a donné une saveur plus internationale, plus propice aux échanges avec les nouvelles générations, plus en phase avec le monde numérique et conscientes des apparences. Cela renforce encore la présence internationale du club et sa connexion avec la ville de Milan. Cette évolution nous permet d'être pertinents au-delà du monde du football. Ces dernières années, la position d'Inter dans le monde du lifestyle et de la mode s'est consolidée, renforçant encore la réputation de la marque à la fois cool et premium." "Notre quatrième kit est une célébration de notre partenariat de 20 ans avec Nike et a été porté par les mannequins internationaux Winnie Harlow et Han Xue à la Fashion Week de Milan en 2019. Les couleurs Nerazzurri sont régulièrement présentes lors des événements internationaux les plus importants qui se déroulent dans notre ville, comme la Fashion Week de Milan et la Milan Design Week. La nouvelle marque Inter nous permet d'attirer de nouveaux leaders mondiaux du marché dans leurs secteurs respectifs, étant donné qu'ils considèrent l'Inter comme le bon partenaire dans lequel investir et à travers lequel ils peuvent atteindre leur public cible. Les nouveaux accords concernant les maillots pour cette saison sont la preuve de l'attractivité de la nouvelle marque. La présence de Lenovo, Socios.com et DigitalBits a permis à nos kits d'atteindre leur valeur la plus élevée jamais enregistrée malgré les effets de la pandémie mondiale." "Le parcours de développement englobe aussi notre structure. En 2019, nous avons inauguré le nouveau siège du club au cœur du nouveau quartier innovant de Milan et nous avons également rénové nos installations sportives, du terrain d'entraînement de l'équipe première à Appiano Gentile aux installations de l'académie. Ces nouvelles installations innovantes et modernes reflètent les ambitions et la vision future de la propriété et du club, et ont été introduites dans le but d'atteindre des normes de qualité nouvelles et plus élevées avec un accent particulier sur la protection de l'environnement et la durabilité." "Le projet de nouveau stade à Milan est essentiel pour assurer la reprise des clubs et aussi pour notre ville. Cela vaut aussi pour le quartier des sports dont il fera partie. Notre ambition est de construire une installation moderne et innovante qui dépasse les besoins de nos supporters, joueurs et de la ville de Milan, en tant que structure vivante 365 jours par an et insufflant une nouvelle vie et une passion sportive à tout le quartier. Le projet lauréat du stade sera bientôt annoncé, ainsi que les prochaines étapes qui, nous l'espérons, déboucheront sur une inauguration du stade en 2027. J'en profite pour demander à toutes les institutions impliquées ici à EXPO2020 de proposer leur soutien sur ce projet, qui n'est pas seulement crucial pour la ville de Milan, mais aussi pour tout le pays et le football dans son ensemble." "Notre cœur de métier a toujours été et restera le football. À cet égard, notre développement ces dernières années nous a permis de créer des moments de triomphe pour nos supporters. Nous sommes les champions italiens en titre, ayant remporté le Scudetto pour la première fois en 11 ans et nous sommes également fiers de représenter l'Italie en Europe. C'est un immense honneur pour nous d'avoir apporté le Scudetto 2020-2021 portant notre nom ici au pavillon italien." Traduction alex_j via le site officiel.
  16. Mastercard a renforcé sa collaboration avec l'Inter en soutenant l'équipe féminine et en créant de nouvelles expériences pour les fans. Le partenariat entre Inter et Mastercard a fait un pas en avant. La collaboration du club avec le leader mondial des paiements, en place depuis 2018, s'étend désormais au football féminin. La nouvelle entreprise avec l'Inter Women témoigne de l'engagement des deux marques dans le développement et la promotion du football féminin, à la fois d'un point de vue sportif et social. Les deux marques partagent la volonté de promouvoir l'égalité des genres dans le football féminin, devenant ainsi les porte-drapeaux des valeurs de diversité et d'inclusion, inspirant au passage les nouvelles générations de joueuses et de supporters. "Je suis ravi d'annoncer ce partenariat avec Mastercard. C'est une marque très importante pour l'Inter et engagée dans le développement du football féminin", a déclaré Alessandro Antonello. "Mastercard partage nos valeurs d'égalité et d'inclusivité. Par conséquent, nous sommes heureux de voir une marque qui défend de telles valeurs être exposée sur les maillots de l'Inter Women." Quant à Mastercard, le PDG en Italie Michele Centemero avait ces réflexions sur le partenariat: "Nous sommes plus qu'heureux de poursuivre notre collaboration historique avec l'Inter. Nous cherchons à partager les émotions dérivées d'un sport aussi passionnant, car nous sommes conscients qu'un seul passage ou un seul tir peut créer des moments inestimables. Nous sommes ravis de travailler aux côtés d'Inter Women et de pouvoir contribuer à la mise en œuvre de programmes durables basés sur le travail d'équipe, l'esprit sportif et l'inclusion auxquels les filles et les femmes du monde entier peuvent aspirer à s'impliquer dedans." Le partenariat verra Mastercard apparaître sur les maillots féminins lors des matchs de Serie A et de la Coppa Italia. Il verra également Mastercard et l'Inter s'associer et organiser diverses initiatives. Grâce à la participation de divers ambassadeurs, de telles initiatives favoriseront l'autonomisation des femmes, en abordant des questions telles que la diversité, l'inclusion et le fair-play, à la fois sur et en dehors du terrain, et en inspirant les nouvelles générations. Traduction alex_j via le site officiel.
  17. S'adressant à Tutti Convocati , Alessandro Antonello a expliqué que ce qu'a déclaré Steven Zhang lors de l'assemblée des actionnaires s'applique toujours, à savoir une vision à long terme qui a été adoptée par tout le monde au club. Projet à long terme. "Je me réfère aux déclarations de notre président: projet à long terme. Au-delà des rumeurs, nous travaillons tous sur le long terme. Le projet a commencé il y a de nombreuses années et a abouti avec le Scudetto, nous poursuivons cette stratégie et une vision reste du moyen à long terme." Sur le retour des fans. "Nous sommes dans une meilleure situation aujourd'hui, elle s'est beaucoup améliorée. Le fait d'avoir 75% de présence nous remplit de joie et aussi d'un point de vue économique et financier c'est important. Nous espérons que dès que possible selon les directives gouvernementales, nous pourrons avoir 100%." Trop axée sur les finances? "Nous, les managers, sommes désolés de cette méfiance envers le club. Nous entendons le président régulièrement, nous avons un contact constant et immédiat. Les supporters de l'Inter sont toujours un peu méfiants, mais l'engagement pris par le club est démontré par les faits et les investissements réalisés dans le club ces dernières années, à partir des ressources mises à disposition. Les renouvellements sont la preuve d'une volonté de maintenir une compétitivité élevée. La stabilité financière n'est pas seulement un objectif pour l'Inter." Un nouveau San Siro plus proche que jamais. "Nous sommes très satisfaits, une première étape fondamentale. Maintenant les sujets techniques doivent être ouverts, il y a quelques changements par rapport au plan d'origine, il faut s'adapter aux demandes de la Commune. Une étape fondamentale aussi pour la ville de Milan. Le projet est composé de deux phases différentes. La réduction volumétrique impactera l'immobilier et non la partie du stade. Après deux ans, avec une pandémie entre les deux, nous avons jugé approprié de revoir les indices volumétriques maintenant que les travaux techniques vont commencer." "Nous prévoyons d'annoncer ce projet bientôt, nous allons d'abord rouvrir la table technique pour clarifier les points de la résolution, mais nous l'annoncerons sous peu. A ce jour, si nous ne rencontrons pas d'accrocs particuliers, c'est pour arriver à 2027, la phase deux commencerait à partir de là pour encore 3 ans. L'objectif premier est d'avoir un nouveau stade dès que possible et nous espérons qu'il le sera. possible en 2027." Sur les rumeurs de départ de Marcelo Brozovic. "La relation avec nos joueurs est excellente, nous devons reconnaître les résultats des deux dernières années. Il faut reconnaître ce que les gars ont apporté, les performances doivent être convenablement rémunérées. La situation pandémique et économique amène quelques réflexions, il est correct de s'asseoir à table pour trouver une situation. Brozovic est un joueur fondamental pour l'équipe, compte tenu de ses compétences, il est un pion stratégique pour nous." Sur les accords de sponsoring au cours des dernières années. "Dans une période d'extrême difficulté, nous avons trouvé des parrainages importants qui nous garantiront des flux économiques importants. Nous signons d'importants accords commerciaux. La marque sur le terrain fait que l'Inter est toujours très attractive, nous sommes confiants de pouvoir trouver d'autres partenaires. Les sponsors de Jersey l'année prochaine ? Nous sommes en sécurité, nous avons déjà un partenaire qui nous soutiendra." Sur l'obligation. "Nous travaillons pour garantir que l'obligation soit refinancée d'ici la fin de l'année. Nous ne pouvons pas donner d'autres nouvelles, mais c'est notre objectif et nous ne voyons aucun problème critique." Traduction: alex_j via sempreinter.
  18. Giuseppe Marotta s’est livré sur le Derby de Milan qui a tenu toute ses promesses, mais également sur l’actualité entourant l’Inter à Radio Anch’io Sport: "Avant tout, je tiens à souligner à quel point le Derby a été une très belle image pour le Calcio: La rencontre a été visionnée dans 150 pays, il y avait 60000 spectateurs sur place." “C’était un match disputé à visage découvert avec tant d’émotions et de Fair-Play sur le terrain: Les Tifos des tifosi étaient beau et il y avait beaucoup d’unité entre eux. Le seul regret est celui de ne pas être parvenu à atteindre le but fixé: mais le mérite en revient aux adversaires : Le football est un phénomène social et d’une forte agrégation, le match d’hier en a été l’exemple." Qu’a l’Inter de plus que le Milan ? "Nous sommes dans une phase intermédiaire du championnat: Je tiens à souligner que nous sommes une équipe qui a joué 7 match à l’extérieur et 5 à domicile. Cela peut sembler être un petit détail, mais il faudra attendre la fin de la phase aller pour que cet écart soit comblé. La différence est dû au fait que Milan a grandi avec Pioli et qu’il a atteint un niveau maximal: Il joue avec autorité pour le Scudetto: Nous concernant, ce sera difficile de combattre nos valeurs: Nous sommes les champions d’Italie et nous devons honorer le maillot et le tricolore présent sur le torse: C’est un très beau championnat cette année." Où en est la situation relative au Stade ? "Antonello s’en occupe, mais les choses vont dans le bon sens : Il y a une forte exigences de la part des deux clubs, une communion d’intention commune : Les clubs sont favorable à poursuivre ensemble : Je me souhaite que cela débute le plus tôt possible : Le state représente un conteneur de grandes émotions, de sens d’appartenance des tifosi, c’est une exigence importante." Que pensez-vous du règlement sur les fautes de mains ? "Les règles sont souvent un peu ambiguës et doivent être continuellement révisées en fonction de l'évolution de ce qu’il s'est produit sur le terrain. Les règles doivent également s'adapter aux changements, mais elles sont dictées par l'organisme quelque peu détestable qu'est l'IFAB, qui est composé de membres du football anglo-saxon. Les règles sont le résultat de décisions prises par des personnes qui n’en connaissent pas la dynamique : nous, dans nos organes européens, nous essayons de la changer, mais ce n'est pas facile. L’espoir est que Collina, au sein de l’IFAB, puisse atténuer ces compensations." Etes-vous intéressé par Insigne ? "Nous sommes concentré sur le groupe que nous avons à disposition : Nombreux sont champions d’Italie et il est juste de leur en donner le mérite. L’équipe réponds aux attentes : Nous sommes homogènes dans chaque secteur, il n’y a pas de problème. Nous ne ferons pas de changement en janvier, même si l’activité de monitoring est déjà active en vue des programmations futurs." Qu’en est-il de la crise dans le Calcio ? "Notre président fédéral travaille énormément sur cela, mais le problème est mondial : La pandémie nous a causé un dommage d’un milliard d’euros. Nous devons faire avec un coût du travail disproportionné comparé aux recettes : Le remède est de proposé un modèle différent visant une soutenabilité interne qui prévoit une réduction des coûts et une valorisation des ressources." "Le Monde politique doit prêter plus d’attention à notre mode avec une intervention fiscale: Cela veut dire que notre demande de paiement échelonné des cotisations salariales sera accepté : C’est une demande car le problème actuel est financier : Les société font faillites n’ont pas lieu suite à des pertes économiques, à cause du fait qu’il n’est plus possible de les colmater avec des plus-values." Un futur avec le Suning ? "Très certainement: Le propriétaire nous a injecté des centaines de millions d’euros ces dernières années, nous devons en être reconnaissanct. Il a confirmé également sa volonté de poursuivre, non plus avec le précédent modèle. Il faut se passer d’investissements en misant sur une soutenabilité interne. Cela ne m’effraie pas: Vous pouvez agir avec compétences et créativités aussi sur le mercato. Il faut garantir l’objectif sans se bercer d’illusions. Mais l’ambition reste une partie intégrante de notre club." Vous n’avez remporté aucune confrontation directe…. "Cela peut représenter un petit défaut, nous devons nous améliorer : les détails font la différence, ce qui me conforte le plus reste la prestation de l’équipe, qui est hautement positive : Nous ne parvenons pas à concrétiser nos occasions : Face à la Juventus, nous concédons un pénalty à la 90’, nous avons perdu également avec maladresse face à la Lazio. Nous avions eu aussi des occasions hier, mais nous ne les avons pas concrétiser : Nous devons être plus fourbes et plus cyniques pour les concrétiser." La Super League ? "Elle est née comme un grand signal d’alarme face à un modèle qui ne garantit plus de continuité : Cela doit conduire à un modèle européen qui le garantisse. La FIFA et l'UEFA doivent comprendre que le calendrier doit être établi de manière à respecter le risque commercial des clubs : Peut-être avec un niveau de primes plus élevé, car les tournois qu'ils organisent sont très attractifs. L'UEFA a lancé trois tournois, le football européen est rentable et il est juste que les clubs soient pris en considération." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si la Famille Zhang a confirmé son intention de rester à la tête du Club, et si Steven Zhang était connecté par visioconférence lors de l'Assemblée Générale de ce 28 octobre 2021 depuis Nankin, le Fils de Jindong va faire le déplacement jusqu’en Italie pour prolonger sa Direction "Le Président va revenir en Italie entre fin décembre et le début du mois de janvier. Il fera immédiatement usage de son stylo pour signer les prolongations triennal de l’intégralité de sa direction, une prolongation déjà décidé depuis des mois. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard de voir les Administrateurs-Délégués Corporate et Sport, Alessandro Antonello et Giuseppe Marotta, être reconfirmé au sein d’un Conseil d’Administration qui sera reconduit dans son intégralité jusqu’en juin 2024." "Pour résumer, les affaires continues et aucun changement de propriétaire n’est prévu à l’horizon, malgré le fait que Suning ait mis en gage ses actions interistes dans le cadre de l’octroi du prêt des 275 millions d’euros en provenance du fond d’investissement américain Oaktree." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. L'assemblée des actionnaires de l'Inter Milan s'et déroulée ce jeudi 28 octobre 2021, lors de celle-ci, le bilan a été approuvé avec une perte de 245,6 millions d'euros. Au cours de la réunion, le Président Steven Zhang s'est adressé aux actionnaires pour faire le point sur la situation du Club: "Bonjour à toute la Famille Nerazzurra, C'est avec une grande joie et une grande fierté que nous nous réunissons aujourd'hui pour notre Assemblée Générale Annuelle en qualité de Champions d'Italie. La saison dernière, nous avons récolté, tous ensemble un résultat historique: Le dix-neuvième Scudetto que le Peuple Nerazzurro attendait depuis 11 ans. Pour tous les tifosi de l'Inter, il a s'agit d'une émotion incroyable, quelque chose qui ne peut être décrit par de simple mots. Il s'agissait d'une émotion intense vu qu'elle est arrivée lors d'une période si difficile dans la vie de chacun d'entre nous, rn transmettant espoir et joie, comme seul le sport peut le faire. Une émotion qui restera à jamais dans notre mémoire. Ce succès est la preuve qu'avec de la détermination et de l'engagement, on peut surmonter n'importe quel défi. Je tiens à en remercier toutes les femmes et tous les hommes de l'Inter, les joueurs, des jeunes à l'équipe première, tout le personnel, les employés et les dirigeants du club. Je tiens également à remercier tous nos actionnaires et partenaires pour leur soutien. C'est le résultat d'une très grande implication de tous, sur et en dehors du terrain. C'était notre objectif lorsque de notre arrivée à l'Inter en 2016. Avec une grande détermination, nous avons reconstruit le Club, avec l'objectif de retrouver la victoire et la position à laquelle l'Inter appartient à l’international Nous sommes fiers d'être le premier club dirigé par un propriétaire étranger à avoir remporté un Scudetto et d'apporter à nos tifosi de si grandes émotions. Ce succès couronne la vision, l'engagement et les ressources que la propriété a consacrés au Club depuis son acquisition il y a cinq ans. Nous avons rendu l'impossible possible. Mais l'Inter a également connu le succès en dehors du terrain, dans le domaine du secteur dirigée par l'Administrateur-Délégué, Alessandro Antonello. Depuis notre arrivée en 2016, beaucoup de choses ont changé au Club. Le club s'est internationalisé est devenu plus dynamique, plus connecté à ses Tifosi. Le club a un nouveau siège, situé dans le cœur du quartier innovateur de la ville de Milan, c'est notre carte de visite au niveau mondial. Dans le même temps, les installations où naissent les performances sportives ont été agrandies et rénovées, dotant notre Centre sportif d'infrastructures parmi les meilleures au monde. Ce parcours a fait mûrir le Club, lui permettant également de dévoiler sa nouvelle armoirie, une nouvelle peau qui représente l'évolution iconique du football à l'icône culturelle, en affirmant fortement les valeurs fondatrices de notre identité : l'internationalité et le caractère milanais. Cette étape témoigne de la grande croissance des couleurs Nerazzurre, même en dehors du terrain, de notre ouverture aux mondes du design, de la mode et du divertissement. Il s'agit-là d'une nouvel attrait pour la marque Inter au niveau global, qui s'étend et se projette dans le futur, avec un langage visant nouvelles générations et à la création de nouvelles relations commerciales. Toutefois, la saison dernière, a été marquée durant toute sa durée par par les conséquences, au niveau mondial, de la pandémie de Covid-19. Selon les estimations de l'UEFA, l'ensemble du système européen a perdu environ 8 milliards de recettes, alors que les coûts sont restés au même niveau. Tous les grands clubs ont été contraints de revoir leur modèle économique. L'Inter a été plus durement touchée car elle était en pleine phase d'expansion au cours de laquelle d'énormes investissements ont été réalisés pour ramener le club à la victoire. Sur le plan financier, le Club a subi un impact énorme, dû en grande partie au fait d'avoir disputé une saison entière à huis clos, ainsi que d'avoir évolué dans un contexte économique et social en grande difficulté. La pandémie a également mis à rude épreuve nos relations avec nos partenaires. Nous avons fait très attention et réalisé d'importants effort pour conserver une relation avec nos partenaires, et avec nos tifosi, malgré le fait que nous n'ayons pas su les rencontrer pour partager nos émotions au Giuseppe Meazza Mon devoir, en tant que président et en tant que propriétaire, comme il l'a toujours été et comme il le sera à l'avenir, est de travailler pour le bien du Club sur une vision à long terme. Nous devons être courageux et résistants, réagir en temps voulu et nous concentrer sur nos objectifs, comme nous l'avions fait cette saison, en parvenant à récolter une victoire historique malgré toutes les difficultés. La stabilité et la soutenabilité financière du club, combinées strictement à la compétitivité sportive au plus haut niveau, sont les points centraux de notre stratégie. Nous sommes Champions d'Italie et c'est notre devoir et notre fierté de nous battre sur tous les terrains, c'est ce que notre histoire, notre ADN nous impose et c'est ce que méritent tous nos Tifosi en Italie et dans le monde. Toute entreprise doit être capable de s'adapter au changement, en analysant un contexte économique spécifique et en misant sur le long terme, en saisissant les opportunités de restructuration et de croissance. Les opérations que nous avons menées cet été vont dans ce sens. Nous avons accueilli un nouvel entraîneur, Simone Inzaghi, qui a le gout de la victoire et qui a pleinement adhéré à nos valeurs. Nous avons construit notre équipe pour qu'elle soit capable de conserver et de maintenir une compétitivité qu'elle a acquise lors de ces dernières années. Notre secteur sportif, dirigé par l'Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta, a réalisé un excellent travail. Au niveau du Club, nous avons conclu des accords prestigieux en ce début de saison, ce qui est la preuve de la croissance de l'Appeal international de l'Inter en qualité de marque mondiale et plateforme innovante. Malgré un contexte économique encore fortement impacté par la pandémie, notre maillot a atteint sa valeur marchande la plus élevée de notre histoire. Nous avons mis en place un modèle économique moderne et durable, le seul qui puisse répondre à notre stratégie de travailler pour le bien à long terme du club, et nous sommes convaincus que nous verrons les premiers résultats positifs dès cette saison. Le Club travaillera dans le but de stabiliser son profil financier, par une gestion prudente des coûts et la consolidation et l'expansion des revenus. Il sera essentiel de poursuivre les investissements dans les infrastructures et de fournir des ressources adéquates pour la croissance du club, sur et en dehors du terrain. Le projet de nouveau stade devient encore plus important, un atout essentiel pour développer une source de revenus stable pour le club, pour maximiser le positionnement de la marque et pour garantir la meilleure expérience possible pour nos tifosi à domicile. Nous sommes convaincus que nous pourrons obtenir la coopération maximale des Administrations de la Ville, dans le cadre de la la réalisation de ce projet. La complexité découlant de la situation liée à la pandémie a confronté l'ensemble du secteur du football à la nécessité de faire enfin face au changement. Un changement de rythme, de s'ouvrir à l'innovation et de songer à de nouveaux horizons mondiaux qui s'avèrent impératif pour garantir un avenir à notre sport. L'Inter mettra tout en œuvre, en symbiose avec les institutions politiques et sectorielles, italiennes et internationales, pour faire avancer les idées et les réformes nécessaires liée à une croissance qui doit perdurer dans le monde du football Au cours de cette année, de nombreuses rumeurs ont circulé sur le club et sur l'engagement des propriétaires envers l'Inter. Rien de tout cela n'est vrai. Nous sommes l'Inter et nous faisons partie des clubs les plus importants d'Europe, nous savons que nous sommes toujours sous les feux des projecteurs. C'est pour ce motif que des rumeurs e des fausses spéculations ont circulés à notre sujet: Nous devons simplement rester concentrés sur nos vraies objectifs et continuer sur la voie que nous avons emprunté. Notre projet est un engagement à long terme qui propose une vision claire et définie. Le travail que nous avons accompli au cours des cinq dernières années, de même que le dix-neuvième Scudetto en sont la meilleure preuve. Nos fondations sont solides et nous encouragent à regarder loin devant nous. Nous songeons à l'avenir, avec une grande ambition et une mentalité conquérante qui s'est reconstruite. La joie que nous avons pu offrir à nos tifosi nous rend très fier: Nous sommes conscients que la voie que nous avons empruntée est la bonne et qu'elle garantira un grand avenir au club. Forza Inter !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. L'Assemblée des actionnaires du F.C. Internazionale Milano S.p.A., qui a eu lieu par visioconférence, a approuvé l'exercice comptable 2020/2021, un exercice significativement impacté pendant toute sa durée par les effets liée à pandémie Covid-19. Vu le contexte établit, l'exercice a enregistré des revenus consolidés à hauteur de 364,7 millions d'euros pour une une perte de 245,6 millions d'euros. L'impact de la pandémie du Covid-19 s’élève à environ 110 millions d'euros, dont 70 millions d'euros trouvent leur origines dans la suppression des recettes liées au match en raison de la fermeture des stades. Les 40 millions d'euros restant font suite à des réductions contractuelles des sponsors en raison de l'incapacité du Club à fournir des prestations et en raison de la contraction des activités des partenaires. À cela s'ajoutent des pertes pour un montant supplémentaire de 30 millions d'euros, conséquence de la résiliation de contrats sportifs. Le Conseil d'administration et le Collège Syndicales du F.C. Internazionale Milano S.p.A. étant arrivés à échéance, ceux-ci ont été reconduits dans leurs fonctions pour la période de trois ans 2021-2024. L'assemblée des actionnaires a été ouverte par le discours du président, Steven Zhang, qui se trouve actuelllent à Nankin "Remporter le dix-neuvième Scudetto est un exploit mémorable qui récompense le travail extraordinaire de l'équipe et de toutes les composantes du Club, ainsi que la passion du peuple Nerazzurro qui attendait ce triomphe depuis onze années ans. Depuis notre arrivée en 2016 et jusqu'à ce jour, un long voyage a été parcouru : l'Inter est devenu un club global, gagneur, innovateur, un connecté aux nouvelles générations du monde entier" "Dans un contexte économique et social marqué par la pandémie, la stabilité et la pérennité financière du Cub, associées à sa compétitivité sportive au plus haut niveau, sont devenus les points fixe de notre stratégie. Les résultats atteints témoignent de notre travail et de notre engagement, le Club a renoué avec la Victoire en proposant une vision claire et définie". Les discours d'Alessandro Antonello et de Giuseppe Marotta "Je crois avec conviction en cette reprise d'un parcours de croissance définie par le club et qui a déjà vu certaines étapes franchies. En 2021, nous avons dévoilé mondialement notre nouvelle armorie et notre nouvelle identité visuelle. La puissance de notre appeal est mondiale comme le démontre l'arrivée de trois nouveaux sponsors sur le maillot de cette saison, qui a atteint sa valeur la plus élevée jamais enregistrée". "Le club a rapidement pris des mesures pour adapter ses activités et rééquilibrer les états financiers suite à la pandémie, en se concentrant sur le contrôle des coûts, tout en continuant à investir sur les ressources nécessaires à la croissance. Le projet du nouveau stade sera essentiel pour garantir au club les sources de ressources économiques nécessaires pour rivaliser, à armes égales, avec les plus grands clubs européens et pour offrir à nos tifosi une expérience de divertissement de pointe". - Alessandro Antonello "Au début de ce cycle, nous nous sommes fixé pour objectif de construire une équipe solide, dotée d'une mentalité conquérante, qui incarne le sentiment d'appartenance et les valeurs qui distinguent le club. La saison dernière a été l'aboutissement d'un travail exceptionnel. La victoire du dix-neuvième Scudetto récompense la vision stratégique, la passion et l'engagement de nos propriétaires, qui n'ont jamais manqué de nous soutenir" "Cette année, nous nous sommes fixés comme objectif de combiner une politique de réduction des coûts avec le maintien de la compétitivité sportive. Nous savons combien il sera difficile de répéter ce que nous avons su réaliser la saison dernière, mais notre volonté est de défendre fièrement le Scudetto qui présent sur nos maillots". - Giuseppe Marotta ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Voici le communiqué officiel du club "Dans un contexte extraordinaire caractérisé par les effets du Covid-19, le Conseil d’Administration a approuvé le bilan consolidé de l’exercice clos au 30 juin 2021 présentant des recettes à hauteur de 364,7 millions d’euros et de pertes s’élevant à 245,6 millions d’euros." "Le point culminant de la saison sportive 2020-2021 a été la conquête du 19ème Scudetto de l’Histoire Nerazzurra. La saison en cours projette des signes de reprise : Outre la réouverture partielles des stades, la positive campagne du mercato estival et la souscription d’importants contrats de sponsorisations globaux, sont des marques d’une croissance continue, de l’appeal de la marque Inter: L’ensemble de ses actions réduiront significativement les pertes du Groupe." "Le Conseil d’Administration du FC Internazionale a approuvé le bilan consolidé financier 2020/2021. Celui-ci sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des Actionnaires qui sera convoqué d’ici à la fin du mois d’octobre: L’exercice 2020/2021 a été significativement impacté, pendant toute sa durée, par les conséquences socio-économique de notre pays au niveau global, par la pandémie Covid-19 et par les mesures nécessaires mises en place pour assurer la santé publique et les activités de productions." "Dans un tel contexte, les recettes consolidés ont atteint 364,7 millions d’euros. L’exercice a enregistré une perte à hauteur de 245,6 millions d’euros, dont les principales origines ont été la privations des recettes des matchs suite à la fermetures des stades (la fermeture des stades a pris effet au début du mois de mars 2020) et les réductions contractuelles des sponsors en raison de l'incapacité de fournir des prestations par la Société et la liquidation des relations sportives." "La saison sportive s’est conclue avec la conquête du 19ème Scudetto, attendu par le Club et tous ses tifosi depuis 11 ans, un Scudetto qui récompense le projet avancé par le propriété depuis son entrée à l’Inter en 2016." "Lors de la saison 2020-2021, l’Inter a réalisé une étape importante : La présentation des nouvelles armoiries du club, de sa nouvelle identité visuelle, soit une revisite de deux éléments fort et essentiel qui font partie de l’Héritage Nerazzurro : Internationale et Milano, pour offrir un langage innovant, moderne, digital, connecté aux nouvelles générations et ouvert aux contaminations culturelle et au style de vie." "Le Club s’est très rapidement engagé dans une politique de rééquilibrage avec deux objectifs primaire défini : Atteindre une stabilité financière et maintenir la compétitivité du club. Les opérations du mercato estival ont généré un impact économique positif vers ce parcours de soutenabilité. L’arrivée de joueurs d’expérience internationalr et le retour de talent en provenance du vivier ont permis de maintenir élevées les performances sportives." "La stratégie du Club est concentrée sur le monitoring des coûts, dans le but de s’adapter rapidement à toute évolution selon le contexte, le tout en continuant à investir dans les ressources adéquates destiné à l’évolution et à la croissance du club. Un résultat important a déjà été atteint avec l’augmentation significative des sponsorisations : L’entrée de Socios.com, de DigitalBits et le repositionnement de Lenovo attestent de la croissance continue de l’appeal du Club au niveau mondial." "Dans l’attente de retrouver au plus vite la pleine capacité des stades, la réouverture de ces deniers permettra au club d’avoir à nouveau accès à une source de revenu essentielle. L’ensemble de ces actions consentiront à réduire significativement les pertes du Groupe pour la saison 2021-2022." Décryptage Franco Vanni de la Repubblica s’est livré sur la perte financière la plus élevée de l’Histoire de la Serie A : 245,6 millions d’euros. "Ce cas restera un cas isolé à la Casa Nerazzurra : Le Club prévoit déjà une très forte reprise en 2021/2022, avec cette zone rouge réduite de 60-70%. Dans l’exercice 2021/2022, vont faire leur entrée les plus-values relatives aux 75 millions d’euros en provenance des ventes d’Achraf Hakimi et Romelu Lukaku." "20 millions d’euros supplémentaire seront retranscrits en qualité de bonus d’encaissement en provenance des sponsors de l’été dernier. L’Inter prévoit de clore la saison à venir avec une diminution de 60 à 70% de ses pertes comparé à la saison 2020/2021." Les pertes dans le détail Des 245, 6 millions de pertes, 110 millions peuvent être directement impactées à l’impact du Covid-19 : 70 millions d'euros sont liés à l’absence des revenus du stade, et ce y compris la vente du merchandising à San Siro, 40 millions d’euros en provenance des sponsors qui n’ont pas été versé au nom d’une visibilité moindre de leur nom dans un championnat disputé à huis-clos "A cela, il y a lieu d’ajouter les 29 millions d’euros de coûts relatif au secteur sportif : 15 millions ont été utilisé pour liquider gratuitement Joao Mario et Radja Nainggolan avec une moins-value comparé au prix d’acquisition. 14 millions sont imputables à la prime de départ réclamée par Antonio Conte et au coûts de son personnel." "Il faut prendre en considération qu’aucune plus-value n’avait été inscrite sur le bilan 2020/2021. En effet, la 2019/2020, le club avait pu inscrire une plus-value de 61 millions d’euros, dont 50 millions proviennent à eux seuls de la vente de Mauro Icardi." L’avis de Marco Bellinazzo Celui-ci s’est livré à Calciomercato.it : Faudra-t ’il procéder à d’autres ventes pour assainir les comptes ? "C’est un risque, cette perte est un instantané de la situation relative à la saison écoulée. L’Inter va être avantagée par les nouveaux contrats de sponsorisations et par la réouverture intégrale des stades. Cela devrait lui permettre de consentir à arriver l’année prochaine, à une perte plus contenue, ce qui lui laissera une certaine marge de manœuvre face à des opérations moins traumatisante sur le marché." "L’Inter va devoir aussi renouveler des contrats d’obligations plus important qui devraient lui garantir plus de sérénité d’un point de vue financier, qui va au-delà de ce qu’il se passe en Chine." "Je pense que la réduction de la masse salariale, qui sera retranscrite sur le prochain bilan, placera l’Inter dans une meilleure zone de confort. Si ces sorties existent, elles ne seront que le résultat de stratégies et non d'obligations. Des joueurs de premier ordre seront ajoutés à la liste. Il n'y aura pas de situation d'urgence dans ce cas, comme cela s'est produit avec Hakimi." La zone d’ombre: Les fonds reçus par Oaktree toujours dans les mains de la Famille Zhang En effet, la Gazzetta Dello Sport confirme également la prévision, pour le bilan 2021/2022, d'une réduction des pertes à hauteur de 100 millions d’euros. "Finalement, ces chiffres sombres doivent être lus en même temps que ceux de l'exercice écoulé, le premier à avoir été fortement touché par le virus. Et les pertes de l'Inter sur la période de deux ans sont entremêlées avec celles du Milan et de la Juve, le trio sur lequel repose 75% du système. En effet, en deux saisons, les grands clubs ont brûlé près d'un milliard." "Chez les Nerazzurri, cette situation a orienté les choix du dernier été tumultueux, même si les bénéfices comptables des départs Lukaku-Hakimi ne se verront que dans 12 mois. Le départ d'Achraf à Paris est devenu officiel le 6 juillet. S'il était arrivé une semaine plus tôt, les Nerazzurri auraient déjà inclus au moins une des deux plus-values dans cet exercice, qui doit être quantifiés à environ 60 millions et qui seront donc budgétisées en 2021-22." "Les Nerazzurri ont donné la priorité au besoin immédiat de liquidités pour sécuriser les comptes du club et faire face aux échéances. En termes de trésorerie, pour gérer cette saison, les fonds en provenance du Mercato devraient s’avérer suffisant. A celui-ci, il faudra ajouter la deuxième obligation de 75 millions émise en juillet 2020 et les 80 millions arrivés en mai comme "financements de la part des actionnaires de Suning". Il ne s'agit d’ailleurs que d'une partie du prêt Oaktree de 275 millions, le reste étant toujours entre les mains de Zhang. Le Club s’est déjà remis sur les rails et a repris le paiement des salaires, ayant déjà payé les mois de juillet et août." "Après les 246 millions perdus lors d'une année d'assainissement du budget, les prévisions parlent cette année d'une perte de 100 millions, entre plus-values et réductions de charges. La gestion, en somme, s'améliore nettement, mais pour joindre les deux bouts, l'Inter est destiné à devoir recourir en permanence à la vente de joueurs, ce qui complique la compétitivité de l'équipe. Il ne semble pas y avoir d'autres perspectives, puisque Suning n'est pas en mesure d'injecter des capitaux." Savez-vous comment la valeur nette du FC Internazionale, qui était passée en territoire négatif et avait théoriquement besoin d'une recapitalisation, a été rétablie ? "Par la réévaluation des actifs des Nerazzurri (de la marque au noyau), une option accordée aux entreprises italiennes par le décret d'août pour renforcer leur capitalisation. C'est bien beau selon le code civil, mais tôt ou tard, il faudra trouver l'argent" - conclu la Gazzetta Dello Sport La réaction d’Alessandro Antonello "La fermeture du Giuseppe Meazza, l'année de la conquête du Tricolore, a coûté environ 60 millions de revenus à l'Inter. 50 autres millions ont été perdus en raison de la renégociation forcée des contrats de sponsorisation, surtout avec des agences en Asie et en Chine, et en raison du blocage du Corporate Hospitality. Mais par-dessus tout, la perte a été conditionnée par des éléments extraordinaires qui ne se répéteront plus." "Ce que je tiens à souligner, c'est le fait qu'au terme la fin de ces deux dernières années, que l'Inter a payé tous les salaires dans leur intégralité, en plus des 9 millions d’euros de bonus lié au Scudetto. Le club a également payé les salaires des mois de juillet et août. Aucun employé n'a été placé en caisse d’intégration." "D’ici à entre la fin novembre et la mi-décembre, nous prévoyons de renégocier nos Bonds pour un montant de 400 millions d’euros. Nos conseillers sont déjà au travail : L’abondance des liquidités qui circulent sur les marchés nous font espérer que nous ne rencontrerons plus aucune difficultés pour réaliser de très bonnes occasions à de très bons taux." Une perte historique qui laisse présager une vente future du club selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. En effet, comme le confirme Il Sole 24 Ore, les sérieuses difficultés financières de Suning, le propriétaire de l’Inter, pourraient découler à un énième changement de propriétaire : "Les mois prochains vont s’avérer décisifs dans le cadre d’un possible changement de propriétaire, tant les rumeurs se font de plus en plus insistantes. Ces derniers mois, le Club a été observé par le Fonds Souverain du Royaume de l’Arabie Saoudite PIF, sans que la question n’ait été approfondie avec Suning." Toutefois, selon Il Sole 24Ore, Suning pourrait revoir sa position : "Vu les difficultés financières, Suning devrait rapidement se décider à écouter des offres pour la vente du Club et le nouvel acquéreur pourrait arriver soit du Golfe Persique, soit des Etats-Unis. Ce n’est pas une surprise de savoir que le Fonds Souverain PIF cherche depuis des mois à acquérir un important club de football européen. PIF a d’ailleurs observé l’Inter, mais pour l’instant, il n’a encore rien fait." "Si pour l’heure rien n’est fait, il est probable que dans les prochains mois, la Famille Zhang qui se retrouve sous une double pression avec d’un côté les dettes contractée en Chine dans l’Affaire Evergrande, et d’un autre côté Oaktree, le fond d’investissement américain qui a prêté 275 millions d’euros, puisse décider d’avancer les discussions pour procéder à la vente des Nerazzurri." "Il est plus que probable que les potentiels acquéreurs de l’Inter se situent dans l’une de ces deux zones géographie : Soit le Golfe Persique, ou probablement, les Etats-Unis." L’avis d’Alessandro Antonello Questionné à ce sujet sur SportItalia, voici les déclarations du représentant interiste à l’ECA: "La vente d’actions ?" "En ce moment, Marotta et moi-même travaillons pour atteindre les objectifs préfixées sur et hors du terrain. Nous verrons ce qu’il pourra se passer, mais au jour d’aujourd’hui, il n’y a aucun signal de ce type." "Nous nous concentrons sur les résultats sportifs et j’espère que nous pourrons, en fin de saison, apporter de la satisfactions à nos tifosi." Un mode "Langue de bois" révélateur selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Dans le cadre de l’évènement “Giacinto Facchetti Awards” l’Administrateur-Délégué de l’Inter s’est livre sur l’excellent début de saison de l’Inter, mais également sur les déclarations de Rocco Commisso Facchetti est toujours bien présent dans le cœur des Interistes et des sportifs…. "Il a été dit tant de chose sur Giacinto, avant toute chose, laissez-moi m’exprimer sur l’honneur de recevoir ce prix dédié à sa mémoire : Giacinto représentera toujours des valeurs inestimables : Le respect, l’élégance, le gentilhomme, nous continuons à transmettre ses valeurs aux jeunes. Notre Centre Sportif porte son nom, et cela fait qu’à travers le temps, son héritage restera toujours transmis aux jeunes. C’était un gentilhomme, il aimait le silence et on parle énormément de lui aujourd’hui. Giacinto devrait représenter un exemple pour tous." Commisso a-t ’il dit certaines chose qu’il n’aurait pas dû sur la thématique de l’indice de liquidité, voulez-vous lui répondre ? "Je ne veux pas répondre à Comisso, chacun doit chercher à comprendre comment bien gérer son propre club. Nous avons toujours respecté les règles et nous les respecterons toujours. Nous devons chercher à rester tous uni pour faire face à cette période difficile que traverse le Calcio et le football Européen. Ce n’est pas le moment de faire de polémiques, mais de travailler tous ensemble pour le bien être du Calcio, pour avoir des supporters dans les stades. J’invite les autorités à nous aider en ouvrant les stades à 100% car le Calcio a besoin de ses tifosi pour surmonter aussi cette période." L’hypothèse d’une ouverture à 75% ne vous conviendrait pas ? "Chaque action qui est prise pour améliorer la situation doit être accueilli avec satisfaction. Ensuite, c’est évident qu’avoir le stade entièrement ouvert aux tifosi nous ferait beaucoup de bien." Y-a-t ’il des nouvelles pour le nouveau stade ? "Nous avons dit à l’actuel Maire, Beppe Sala, que nous allions attendre les résultats des élections. A peine celles-ci seront actés, qu’il y aura une mise-à-jour de la situation." Du côté du Milan, il y a de l’optimisme, est-ce pareil de votre côté ? "Le Milan et l’Inter ont toujours été côte à côte sur ce projet, nous avons donc le même optimisme. Nous souhaitons pourvoir relancer le projet plus tôt possible, pour le bien, non seulement des clubs, mais aussi de la ville, vu qu’elle accueillera les Olympiades de 2026 à Cortina." Etes-vous aussi optimistes pour cette saison ? "Il doit y avoir de l’optimisme, les résultats nous donnent d’ailleurs raisons. Nous devons laisser du temps à l’entraîneur qui réalise un travail exceptionnel et qui s’est intégré de la meilleure façon possible au sein du Club. Je dirais aussi que le travail réalisé par Marotta et Ausilio est à la base des importants résultats actuels que nous engendrons. La saison est longue, et il faudra attendre son dénouement pour émettre un premier jugement." Sans Conte, Lukaku et Hakimi, vous attendiez-vous à démarrer aussi fort ? "Je m’attendais à voir la détermination, lecaractère et l’envie que l’équipe avait démontré l’année dernière, lorsqu’elle avait traversé ses périodes les plus difficiles : Tous sont encore dans son ADN. Les garçons ont très bien démarré, c’était une grande prestation face au Real et je suis confiant pour la suite du championnat. Etes-vous surpris de voir la Juventus comptabiliser uniquement deux points ? "C’est un moment particulier, ils ont tout le temps de revenir car le championnat vient à peine de débuter : C’est à la fin de la saison que l’on passera à l’addition." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Le PDG d'Inter Corporate, Alessandro Antonello, a fait le point sur le partenariat entre le club et la société de crypto-monnaie Socios.com avant le lancement des jetons de $Inter Fan. S'exprimant dans une déclaration sur le site officiel des Nerazzurri avant la sortie des jetons, Antonello a expliqué que le lancement des nouveaux jetons représente une étape importante dans le partenariat avec Socios.com. Socios.com a remplacé Pirelli en tant que sponsor du maillot de l'Inter cet été, mais ce n'est pas toute l'étendue du partenariat entre l'entreprise et le club, comme l'explique Antonello. La société de crypto-monnaie a développé des jetons de fans qui visent à créer des engagements de fans, car leur achat permet aux ceux-ci de participer à des sondages, des quiz et des jeux liés à l'équipe. Antonello pense que le lancement de ces jetons est une direction positive pour le club et lui permettra d'être encore plus étroitement lié à ses supporters. "Le lancement du $Inter Fan Token est la première étape importante de l'activation du partenariat avec Socios.com avec nos fans, un accord qui se concentre sur le développement de l'engagement des fans", a-t-il déclaré. "Pour le club", a poursuivi le PDG, "les fans ont toujours joué un rôle fondamental et il est essentiel pour nous que la voie du développement et de l'innovation qui caractérise la nouvelle ère de l'Inter permette à tous les Nerazzurri de faire de plus en plus partie de notre monde. Nous sommes sûrs que le $Inter Fan Token sera un grand succès au sein de notre communauté." ©Internazionale.fr, via SempreInter - Traduction Oxyred