Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'alex sandro'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

7 résultats trouvés

  1. Le défenseur de l'Inter Stefan de Vrij a déclaré que les Nerazzurri ont cru jusqu'au bout contre la Juventus mercredi soir, selon un rapport des médias italiens hier soir. S'exprimant lors d'une interview après le match aux micros de Sky Sport, via FCInternews, Stefan de Vrij a déclaré que malgré le fait qu'il savait que ce serait un test vraiment difficile pour l'équipe, l'Inter a continué à croire qu'ils allaient gagner jusqu'à la fin de la Coppa Italia. "Nous y avons cru jusqu'à la fin. Nous savions que ce serait difficile". Le défenseur néerlandais a également ajouté que l'équipe a passé beaucoup de temps à faire la fête sur le terrain après le coup de sifflet du temps plein. "Nous sommes très satisfaits. Nous avons passé beaucoup de temps sur le terrain à faire la fête." L'Inter a mené 1-0 très tôt dans la finale au Stadio Olimpico de Rome grâce à un but de Nicolo Barella. Des buts d'Alex Sandro et de Dusan Vlahovic au début de la seconde période ont permis à l'Inter de s'incliner 2-1. Un penalty d'Hakan Calhanoglu a permis à l'Inter de jouer la prolongation et Ivan Perisic a inscrit un doublé pour remporter le trophée. ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  2. Alors qu’au fin fond de la nuit, on semblait tous se diriger vers le douloureux épilogue d’une séance de tirs au buts, alors que l’Inter a dominé son sujet, face à un bunker turinois, le karma a parlé. Si lors du dernier déplacement de la Juve au Giuseppe Meazza Nerazzurro, la Var lui est venue miraculeusement en tête, les Dieux du football ont écrit un thriller pour célébrer le titre Nerazzurro remporté ce soir: A l’ultime seconde de la dernière minute de la dernière prolongation, le Giuseppe Meazza a explosé ! En effet, cette partie était loin de la partie spectaculaire attendue, si l’Inter se créait d’importantes occasions en début de match, la première polémique ne tarde pas à venir: À la 11’, l'Inter réclame un penalty pour une faute de Chiellini sur Barella. Lors du choc entre les Champions d'Europe, c'est le joueur sarde qui s'est emparé du ballon en premier, le capitaine de la Juventus le renversant sur son élan. Après un contrôle rapide de la Var, Doveri fait reprendre le match au milieu des protestations des Nerazzurri. Peu de temps après, Inzaghi a demandé à l'arbitre pourquoi il n'était pas allé revoir le contact sur le moniteur, le quatrième homme Fabbri s'efforçant de le calmer. A la 25’ place à l’ouverture du score qui est turinoise: La poussée de Morata sur Skriniar au début de l’action n’est pas sanctionnée : Le centre de l'Espagnol se situant sur l’aile gauche trouvait McKennie esseulé dans la surface, qui de la tête surprend la défense Nerazzurra, Stefan De Vrij en premier. L’Inter se relance dans le match via… un penalty : A la 34’ Dzeko traverse toute la surface de réparation turinoise et trouve De Sciglio, sur son chemin. Ce dernier, naïf, le touche du pied en négligeant dans le ballon. Doveri n'a aucun doute et désigne immédiatement le point de penalty. Celui-ci sera converti par Lautaro Martinez qui prendra à contre-pied Mattia Perrin. Nouvelle polémique à la 40’ dans la surface de la Juventus : Bastoni se plaint d'un croche-pied de Kulusevski, Doveri ne siffle pas mais ne semble pas si sûr de la décision prise. En effet, la jambe du Suédois est "assez large" et le doute sur l'intensité du contact subsistera. A la fin du temps réglementaire, la Juve fait de la Juve, en l’absence de Cuadrado, McKennie tombe au sol dans la surface de réparation milanaise, en touchant son visage après une main involontaire de Bastoni : Pour Doveri, ainsi que pour l'arbitre de la Var Mazzoleni, il n’y a absolument rien Au cours de la première prolongation, Skriniar et Chiellini "s'entrelacent" dans la surface turinoise, alors que la tête d’Alexis Sanchez, monté au jeu avec Joaquin Correa en remplacement d'Edin Dzeko et Lautaro Martinez, flirte avec la cage de Perrin. Si Doveri siffle, celui-ci indiquera un coup de pied de but. Place à l’épilogue de cette fin de match, une fin de match typiquement Pazza Inter. Alors que nous sommes à la 120’ et que Massimiliano Allegri voit son plan d’action se confirmer, celui d’aller au tirs au but, alors que Leonardo Bonucci se prépare à rentrer, Le Giuseppe Meazza rugit de plaisir: Profitant d’une incompréhension dans la surface turinoise sur un centre de Federico Dimarco, Darmian fait irruption dans la surface, anticipe Chiellini suite à une remise suicidaire de la poitrine d'Alex Sandro pour servir Alexis Sanchez! Et si le Capitaine de la Juventus s’est arrêté à temps pour ne pas provoquer de penalty, le numéro 7 chilien met tout le monde d’accord en faisant trembler les filets : Averti pour avoir retiré son maillot, Alexis se dirige vers le poteau de corner, sous la Curva Nord en étant rejoint par l’intégralité de l’équipe, Simone Inzaghi et son staff inclus. Doveri siffle immédiatement après ce but la fin du match, l’Inter remporte la Super Coupe d’Italie tandis que Bonucci a piqué une crise et a attaqué Le secrétaire de l'équipe-première équipe de l'Inter, Cristiano Mozzillo. Un comportement honteux qui, espérons-le, ne restera pas impuni! La nuit magique est Nerazzurra et Simone Inzaghi ramène déjà son premier titre à la tête de l’Inter à la maison, avec un taux de victoire insolent de 100% en Super Coupe d'Italie! Étiez-vous comme Tramontana ? Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 2-1 Juventus Buteur(s) : 25’ McKennie (J), 35’ Lautaro Martinez (I, pen.), 120’ Sanchez (I) Inter : 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni ; 2 Dumfries (89’ 36 Darmian), 23 Barella (89’ 22 Vidal), 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic (101’ 32 Dimarco) ; 9 Dzeko (75’ 19 Correa), 10 Lautaro Martinez (75’ 7 Sanchez) Banc : 97 Radu, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 11 Kolarov, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio T1 : Simone Inzaghi Juventus : 36 Perin ; 2 De Sciglio, 24 Rugani, 3 Chiellini, 12 Alex Sandro ; 14 McKennie, 27 Locatelli (91’ 30 Bentancur), 25 Rabiot ; 20 Bernardeschi (79’ 5 Arthur) ; 44 Kulusevski (74’ 10 Dybala) ; 9 Morata (88’ 18 Kean) Banc : 1 Szczesny, 23 Pinsoglio, 6 Danilo, 17 Pellegrini, 19 Bonucci, 21 Kaio Jorge, 38 Ake, 45 De Winter T1 : Massimiliano Allegri Arbitre : Daniele Doveri VAR : Paolo Silvio Mazzoleni Averti(s): Bernardeschi (J), Dybala (J), Correa (I), Rugani (J), Vidal (I), Sanchez (I) Expulsé(s): / Affluence: 29.696 tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. ®AFP - C’est une information en provenance de l’AFP qui est relayée par nos confrères de Besoccer.com: Le gardien de la Juventus de Turin, ne pourra pas participer à la Supercoupe d'Italie ce mercredi. La raison : il n'a pas encore reçu son certificat qui prouve qu'il est vacciné contre le COVID-19. C'est Massimiliano Allegri, l'entraîneur de la Juve qui a dévoilé l'information en conférence de presse, alors que le gardien a été le dernier joueur de l'effectif turinois à s'être fait vacciner: "Perin sera le gardien titulaire. 'Tek' ne sera pas là à cause du protocole sanitaire. Tous nos joueurs sont vaccinés, mais lui a été le dernier à le faire donc il n'a pas encore reçu le certificat nécessaire pour pouvoir jouer cette rencontre. S'il le reçoit avant demain, il sera sur le banc", a affirmé Allegri. A cela, il y a lieu d’ajouter les forfaits de Federico Chiesa, les supensions de Matthijs De Ligt et de Juan Cuadrado et Aaron Ramsey qui est positif Covid. La présence de Leonardo Bonucci a été confirmée. Danilo est proche du retour, lui qui est absent depuis déjà 50 jours, aucune information ne filtre sur Alex Sandro. Le Karma semble avoir décidé de punir la Juventus pour le renvoi d’Andrea Pirlo ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Renzo Ulivieri, président de l'Association des entraîneurs italiens, est sympathique à la colère ressentie par les entraineurs de Serie A à propos de la VAR, à la suite de la controverse autour du penalty tardif de la Juventus contre l'Inter ce dimanche. S'adressant au journal romain Corriere dello Sport, l'ancien entraîneur a donné son point de vue sur certains des problèmes et des incohérences de la VAR après la polémique qui a suivi le Derby d’Italia. Il ne faisait aucun doute qu'il y avait eu un contact entre le latéral de l'Inter, Denzel Dumfries, et le latéral gauche de la Juventus, Alex Sandro, lorsque le Néerlandais a fait un geste maladroit aux bords de la surface vers la fin du match. L'arbitre Maurizio Mariani semblait être en position parfaite pour voir l'incident, et sa décision initiale était qu'il n'y en avait pas assez pour accorder une faute et un penalty alors qu'il faisait signe de continuer à jouer. Cependant, la VAR a conseillé à Mariani de revoir l'incident, et après avoir regardé la rediffusion à l'écran, il a jugé que le geste méritait une sanction, permettant auxs Bianconeri d’égaliser. Les joueurs de l'Inter étaient en colère contre la décision tandis que l'entraîneur Simone Inzaghi a reçu un carton rouge pour ses protestations, et Ulivieri le comprend. "Je dis qu'il doit y avoir des réunions conjointes qui se tiennent pour aborder des questions spécifiques ", a-t-il déclaré. " Il faut penser à bien arbitrer. Les entraîneurs veulent faire le moins d'erreurs possible, comme aime à le dire Allegri ". "Je pense par exemple qu'un entraîneur a aussi le droit d'être en colère ", a-t-il poursuivi, "sachant cependant qu'il n'a pas le droit de l'exprimer, surtout de manière exagérée. C'est ce que disent les règles. Elles doivent être interprétées." Et de poursuivre : "la vérité est qu'il peut y avoir des protestations ou de la colère, levant les bras, secouant la tête, en signe de dissidence. Et entre les deux, il y a un monde. Je pense que la colère peut aussi faire partie du match." "Écoutez, je suis un fan de l'arbitrage", a-t-il ajouté. "Et je vous dis que le travail est bon. Sérieusement. Parce que leur engagement est de contribuer à augmenter la qualité du match. Comment? Siffler moins, prendre le risque de jouer à un bon rythme. Si je ne veux pas laisser passer les incidents il y a un moyen classique et simple : ralentir les jeux, les interrompre. Les entraîneurs doivent aussi comprendre cela." Renzo Ulivieri reconnait qu’il y a un problème avec l’interruption du jeu par VAR : "Mais cela corrige de nombreuses erreurs. Et ceux commis par la VAR représentent un pourcentage très faible. A condition de ne pas tomber dans l’erreur de fragmenter l’action, avec une lente analyse « y a-t-il une touche ou pas ». L'arbitre vidéo doit aussi rester un arbitre, au cœur du jeu et de son développement." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  5. Intervenu lors de la retransmission de Punto Nuovo Sport Show, Claudio Gavillucci, ancien arbitre italien, s’est livré sur le penalty assigné par Maurizio Mariani suite à l’intervention de la Var! "Le penalty est la punition suprême, je n’aurai ni sifflé celui sur Anguissa, ni celui sur Alex Sandro. Tu ne siffles jamais ces penaltys en Europe, surtout en Angleterre. C’est aussi pour cela que nous arrivons à être le championnat qui attribue le plus de penalty.” "La chose la plus complexe est la nécessité de parvenir à une uniformité: A présent, le fait de jeu d’Inter-Juve a créé un précédent dangereux. Selon moi, l’AIA se doit d’intervenir en clarifiant quels sont les types de contacts qui seront toujours évalués pour un penalty, et s’il s’agit ici d’une erreur, il faut aussi de la communication." Gianluca Paparesta a été également amené à se livrer sur cette phase de jeu litigieuse dans le cadre de l’émission ‘Le Iene” "Selon moi, la Var s’est planté : Il y a une grande disparité dans l'application des règles : Cela crée plus de controverse et cela fait perdre de la crédibilité à toute la classe arbitrale. Alex Sandro a été touché par le pied de Dumfries, l'arbitre avait analysé la situation et pour lui, ce n'était pas un penalty : il était à deux mètres de l'action qu'il avait vu, il a vu le toucher et selon lui ce n'était pas un penalty. Ce n'était pas une évidente et importante erreur car l’arbitre l’avait analysé : il n'avait absolument aucune mauvaise perception relative à une évidente et claire erreur." Filippo Roma a tenté d’interroger l’arbitre Maurizio Mariani qui s’est immédiatement braqué: "Vous savez parfaitement que nous ne sommes parfaitement pas autorisé à nous exprimer, vous devez vous adresser à mon association. Je ne peux pas faire de déclaration, nous avons des règles internes: Si vous passez par mon association, je pourrais m’exprimer. Je ne peux pas vous répondre, il y a des personnes autorisé à le faire, si vous passez par les institutions." Selon vous, Mariani a-t ’il fauté ? Car il n’avait pas octroyé le pénalty, il n’a donc rien à se reprocher, contrairement à Guida qui était à la tête de la Var…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Le futur de Paulo Dybala est-il déjà écrit ? Maltraité comme Giuseppe Marotta et Antonio Conte, il est destiné à quitter la Juventus : Son but face au Napoli ne changeant pas la décision prise par le club turinois Révélation de la Stampa L’argentin est à une année de la fin de son contrat et il n’y a pas d’intention de procéder à une prolongation après le bras de fer de ces derniers mois. Toutefois, le club se doit de chercher une solution pour ne pas perdre son numéro 10 gratuitement à l’été 2022. Les grandes manouvres ont déjà commencé et celles-ci misent sur une cession minimale de 50 millions d’euros vu que le Directeur Sportif Paratici doit sauver les comptes d’ici au 30 juin avec un encaissement de 100 millions d’euros: Alex Sandro, Federico Bernardeschi, Adrien Rabiot et Aaron Ramsey seront sacrifiés. V for Vendetta Dybala est une belle bête et il peut aussi finir dans un échange de luxe. La Juve a déjà pris contact avec Barcelone, à qui il a planté un doublé, il y a quatre ans, en Ligue des Champions. On parle de Dembélé et de Griezmann. Mais on parle, par-dessus-tout, d’un échange avec le PSG pour obtenir Mauro Icardi. Dans l’agenda, une rencontre est déjà planifiée avec l’épouse-agent Wanda Nara. Les échanges entre les deux clubs sont bien avancées: L’ancien avant-centre de l’Inter veut laisser Paris où il n’a plus de temps de jeu, mais le problème de la Juventus reste de convaincre Dybala. La situation est délicate car elle s’élargi jusqu’au rival interiste : Le Club des anciens Marotta et Conte ont déjà "prénoté" Dybala comme gratuitement. En cas de retour en Italie d’Icardi, le PSG devrait toujours verser les 15 millions d’euros. Jamais deux sans trois dit le dicton… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...