Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'alexis sanchez'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. A travers un court Tweet explicite, Fabrizio Biasin, journaliste au Libero, a fait le point sur l’actu chaude Nerazzurra du moment Sanchez : La prime de départ sera de 3,5 millions d’euros net, soit 5 millions brut avec le Décret Croissance. Skriniar : L’offre, désormais vieille d’un mois, est de 50 millions d’euros (refusée). Au jour d’aujourd’hui, je n’ai connaissance d’aucune relance du Paris-Saint-Germain ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Il ne manque plus que le communiqué officiel de l'Inter. Il y a quelques minutes, comme en témoigne la vidéo ci-dessous, Alexis Sanchez et son agent Fernando Felicevich ont quitté précipitamment le Siège de l'Inter en voiture. L'attaquant chilien a signé la résiliation consensuelle de son contrat avec le Club Nerazzurro et est désormais libre de s'engager avec un nouveau club, qui sera très probablement l'Olympique de Marseille. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Écarté du noyau par Simone Inzaghi pour la saison à venir, Alexis Sanchez semble avoir enfin compris le message. Si l’offre de l’Olympique de Marseille semble le séduire, son avenir ne sera plus lié au Monde Nerazzurro Confirmation de Gianluca Di Marzio Racheté à l’été 2020 à Manchester United, Alexis Sanchez représentait, selon Calcio&Finanza, un coût historique de 500.000€ avec un contrat qui arrivait à échéance au 30 juin 2023. Dans le budget 2020/21, l'amortissement s'élevait à 155.000 euros, pour passer à 172.000 euros pour la saison 2021/22 : Au 30 juin 2022, la valeur du joueur au bilan du chilien était donc d'environ 172 000 euros. Le salaire du joueur, selon les rumeurs, représentait approximativement 7 millions d'euros nets, soit environ 9,2 millions d'euros bruts grâce aux effets du Décret Croissance. Avec l’accord à l’amiable de la résiliation de son contrat, l’Inter devrait enregistrer une très faible moins-value vu la valeur du joueur sur ses comptes : Juillet décompté, il ne représentait plus que 160.000€. Toutefois, l’épargne la plus importante est relative à son salaire : En considérant le mois de juillet du point de vue salarial et de l'amortissement minimum, les économies par rapport à l'exercice budgétaire 2022/23, comparé à l'exercice budgétaire 2021/22, seraient d'environ 8,5 millions d'euros : 8,4 millions de salaire brut et 160.000€ d’amortissements. Pour contrebalancer cela, il faut également tenir compte de la prime de départ dont bénéficiera Sanchez : Le Chilien aurait rejeté la première proposition de 4 millions nets (soit environ 5,2 millions d'euros bruts en considérant le Décret Croissance), également parce que l'enjeu serait une part du salaire de la saison 2019/20 étalée sur les années suivantes. En conclusion Pour que le départ de Sanchez soit positif budgétairement parlant, il faudrait que l'indemnité de départ soit inférieure à 6,5 millions d'euros nets (8,5 millions d'euros brut) car au-delà l'opération globale entraînera des coûts plus élevés pour l'Inter par rapport à la saison 2021/22. Comme le rapporte également La Gazzetta Dello Sport, l'agent Fernando Felicevich est attendu aujourd'hui au siège de l'Inter pour mettre sur papier l'accord de résiliation consensuelle et définir l'indemnité de départ de l'attaquant chilien. Qui va chercher la bouteille ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Alexis Sanchez Informations Générales Nom : Sánchez Prénom : Alexis Alejandro Poste : Avant-centre Date de naissance : 19/12/1988 Lieu de naissance : Tocopilla Pays : Chili Taille : 169 cm Poids : 62 Kg Numéro de maillot : 17 Au club depuis : 28 août 2019 Position sur le terrain Biographie Alexis Alejandro Sánchez Sánchez, également connu comme Alexis, né le 19 décembre 1988 à Tocopilla, est un footballeur chilien qui joue au poste d'attaquant, à Manchester United. Il débute à Cobreloa avant de passer par le club de Colo Colo, puis en Argentine à River Plate. Après trois saisons passées à l'Udinese où il remporte le titre du meilleur joueur de Serie A en 2011, il signe dans la foulée au FC Barcelone pour une indemnité de 26 millions d'euros ainsi que de bonus, devenant de la sorte le joueur chilien le plus cher de tous les temps Le 10 juillet 2014, il signe un contrat avec Arsenal. Le 22 janvier 2018, Il fait l'objet d'un échange avec Henrikh Mkhitaryan à Manchester United. Il est international depuis 2006. Avec l'équipe du Chili, il remporte deux fois la Copa América, en 2015 et 2016. Lors de sa première saison à Barcelone, Sánchez a joué dans un trio offensif aux côtés de Lionel Messi et David Villa aidant ainsi le club à remporter la Copa del Rey , la Supercopa d'Espagne , la Super Coupe de l'UEFA et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA . Le trio a inscrit 82 buts la saison suivante, remportant la Liga 2012-2013 et conservant la Supercopa de España, avant que Sánchez ne réalise son meilleur retour au Blaugrana , terminant la saison avec un total de 21 buts et 14 passes décisives. Après l'arrivée de Neymar en 2013, Sánchez a été transféré à Arsenal (Premier League) dans une transaction de 35,8 millions € un an plus tard. À Arsenal, Sánchez s’est rapidement imposé comme la figure de proue de l’équipe, terminant chaque saison en Angleterre avec un double chiffre au classement de buteurs. Il a également remporté le Community Shield ainsi que la FA Cup à deux reprises, marquant dans les deux finales. Au cours de la saison 2016-2017 , Sánchez a marqué 30 buts et fourni 14 passes décisives, son meilleur retour en tant que footballeur professionnel, tout en restant nominé pour la FIFPro World XI . Cependant, après avoir manqué "d'inspiration" à la direction du club, il a signé pour les rivaux de Manchester United lors d'un échange en 2018. Surnommé populairement "El Niño Maravilla" (L'Enfant merveilleux), Sánchez est un joueur international à part entière pour le Chili depuis 2006 et compte 130 sélections , ce qui en fait le joueur le plus capé de tous les temps. Avec 43 buts , il est le meilleur buteur du pays. Il a représenté son pays à deux éditions de la Coupe du Monde de la FIFA , à quatre éditions de la Copa América et à une édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA . Il a joué un rôle déterminant en aidant le Chili à atteindre la finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, tout en menant l’équipe à sa première victoire internationale en Copa América 2015 , marquant le penalty en finale contre l’Argentine. Plus tard, il a contribué à la répétition de ce triomphe, en aidant le club à conserver son trophée en remportant la Copa América Centenario. Style de jeu Sánchez est un joueur rapide, créatif, qui travaille dur et qui a le sens des buts, qui est notamment reconnu pour son énergie, ses compétences et son rythme de travail. Bien qu’il soit naturellement droit, il est capable de jouer n’importe où sur la ligne d'attaque, sur les ailes ou au milieu du terrain, et ce, tout au long de sa carrière. il a été déployé comme attaquant de soutien , comme ailier , comme faux-9 et même comme milieu de terrain offensif. Il a récemment été également utilisé dans un rôle plus avancé et central , en tant que principal attaquant. C'est un talentueux attaquant: Sánchez est doté d'excellentes compétences techniques, d'agilité, de flair et d'accélération, qui lui permettent de dribbler ses adversaires avec des feintes dans des situations en face à face, de créer de l'espace et de marquer lui-même ou de mettre en place ses coéquipiers. Étant un attaquant précis du ballon, il est également efficace sur les coups francs. Le saviez-vous ? Sánchez a fait ériger une statue en son honneur dans sa ville natale, Tocopilla, en mars 2017. En octobre 2015, Sánchez a été nommé ambassadeur de la marque pour Huawei .Il est apparu dans une publicité sur l'air du " One Way or Another " de Blondie pour Huawei, qui a fait ses débuts en novembre 2016. En février 2017, Sánchez a signé un contrat de sponsoring avec Pepsi . Palmarès Colo-Colo Championnat du Chili: 2006 - Clôture, 2007 - Ouverture: 2006 River Plate Championnat d'Argentine Primera División: 2008 Barcelone La Liga: 2012–13 Copa del Rey: 2011–12 Super Coupe d'Espagne: 2011, 2013 Super Coupe de l'Uefa: 2011 FIFA Club World Cup: 2011 Arsenal FA Cup: 2014–15, 2016-17 FA Community Shield: 2014, 2015 International Chili Copa América: 2015, 2016 Parcours: En Club: Cobreloa (2005-2006) Colo-Colo (2006 - 2007 Prêt) River Plate (2007-2008 - Prêt) Udinese Calcio (2008-2011) Fc Barcelone (2011-2014) Arsenal (2014- Mercato Hivernal 2018) Manchester United (Mercato Hivernal 2018-2019) Internazionale FC : Depuis le 28 août 2019 En équipe nationale 2006: Chili 2007: Chili U-20 Distinctions personnelles Udinese Calcio Membre de l'équipe type de série A : 2010-2011 Élu meilleur espoir du football en 2011 FC Barcelone Remplaçant de l'équipe type de la liga : 2013-2014 Arsenal Élu joueur PFA du mois d'octobre : 2014 Membre de l'équipe type de Premier League en 2014-2015 Élu joueur PFA de la saison par les fans : 2015 Élu meilleur joueur d'Arsenal de la saison : 2015 Élu joueur PFA du mois d'octobre : 2015 Chili Meilleur joueur de la Copa América Centenario 2e meilleur joueur de la Coupe des Confédérations 2017 Révélation du mondial 2010 en Afrique du Sud Élu meilleur joueur du match Chili - Australie : Mondial 2014 ©Wikipedia
  5. En effet, en attente de l’officialisation du départ d’Alexis Sanchez, l’Inter aurait déjà trouvé son successeur : Dries Mertens! Selon la Repubblica, le Club Nerazzurro pourrait virer sur Dries qui "attend" un appel! Vers un Derby d’Italie ? ça va nous changer du chilien.... "Le futur de Dries Mertens, à quelques jours du début de la saison est encore un rébus : la fin de son aventure avec le Napoli s’est terminée de la moins belle des façons. Si la Salernitana espère un oui du belge, celui-ci attend l’Inter ou la Juventus. Hier, les Bianconeri auraient d’ailleurs réalisé un sondage avec le joueur qui n’aurait fermé la porte, malgré son lien très fort avec le Napoli." Selon vous, Dries pourrait-il trahir les Napolitains en rejoignant l’ennemi-juré ou pourrait-il arrondir les angles en rejoignant l’ennemi de l’ennemi-juré ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, le mois de juin 2023 sera le mois le plus important de l’Inter pour son avenir, plusieurs forces en présence pourraient prendre la poudre d’escampette! Nos confrères de Fcinter1908.it se sont penché secteur par secteurs! Les gardiens "Ces derniers jour a été officialisé la prolongation du contrat de Samir Handanovic, le Capitaine et Leader du Vestiaire de l’Inter. André Onana est arrivé, mais il débutera son aventure Nerazzurra en tant que second. Simone Inzaghi misera encore sur le slovène, du mois, initialement. Au 30 juin 2023, son départ sera probablement acté. A noter qu’Alex Cordaz, le troisième gardien de l’Inter, sera aussi en fin de contrat au 30 juin 2023." La défense "Milan Skriniar et Stefan De Vrij représentent les noms les plus ronflants : Le slovaque est au cœur du mercato, mais en cas de permanence, le club est prêt à renouveler son contrat actuel qui prendra fin au 30 juin 2023. Il reste encore à définir le futur de De Vrij vu que les négociations pour un renouvellement n’ont pas débutés et que de réelles demandes ne sont jamais arrivées. Mais les deux Nerazzurri ne sont pas les à voir leur contrat se terminer au 30 juin 2023 : Henrique Dalbert, qui ne fait pas parti des plans de l’Inter et qui est actuellement blessé, et Danilo D’Ambrosio, qui reste, lui, l’un des leaders absolu du vestiaire." Les milieux de terrain "Au net de la situation de Raoul Bellanova, prêté avec une option d’achat par Cagliari et de Kristjan Asllani, qui sera formellement en fin de contrat au 30 juin 2023, mais qui fait l’objet d’un prêt avec obligation d’achat avec l’Empoli, il y a lieu de réfléchir sur la situation relative à deux autres joueurs de ce secteur : En effet, les contrats de Roberto Gagliardini, pisté par Monza, et de Matteo Darmian arriveront à expiration." L’attaque "L'attaque est le rempart qui, l’an prochain voir même avant, pourrait faire l’objet de la plus importante des révolutions: Alexis Sanchez sera très probablement vendu lors de cette session estivale, alors qu’il reste quelques situations encore à définir tel que l’avenir de Romelu Lukaku, qui est prêté exclusivement jusqu’au 30 juin, mais qui a déjà fait part de son intention de tout faire pour rester Nerazzurro. Outre Lukaku, Edin Dzeko arrivera également en fin de contrat" Pensez-vous que l’Inter prolongera le mythique Gagliardini ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est une révélation, une mini-bombe du mercato signé La Gazzetta Dello Sport, qui est toujours très bien informée sur l’actualité de l’Inter : "Le défenseur Slovaque, courtisé depuis pas mal de temps par le Paris-Saint-Germain, ne veut pas quitter Milan et de Paris, plus rien n’arrive, aucune relance pour débloquer l’affaire." "Chaque jour qui passe rapproche Skriniar de la Permanence, car il n’y a rien, de Paris ou de Londres, aucun signale concret confirmant un nouvel assaut en direction du Slovaque. Chelsea, par exemple, après voir perdu Kondé parti à Barcelone, a viré sur Fofana de Leicester City. Paris est, lui-même, très occupé avec ses propres ventes, et il ne donne plus signe de vie: Même l’intermédiaire qui gérait la négociation n’a plus frappé à la porte de l’Inter, car aujourd’hui, Skriniar est plus que jamais proche de rester Nerazzurro, pour la plus grande joie de Simone Inzaghi qui s’est personnellement impliqué pour s’assurer de la permanence du slovaque." "Ce qui est certain, c’est que le club ne descendra jamais sous l’évaluation qui a été définie et fixée, soit les 70 millions d’euros." Mais comment satisfaire Maître Zhang ? "Il y a cinq joueurs à vendre qui, en termes de masse salariale, pèsent 20 millions d'euros brut : Il s’agit d’Alexis Sanchez, d’Andrea Pinamonti, de Valentino Lazaro, d’Eddie Salcedo et de Lucien Agoumé: Des histoires différentes toutes les unes des autres, mais des joueurs dont les Nerazzurri ont du mal à se débarrasser. Marotta et Ausilio ont besoin, afin d’atteindre la réduction de 15 % de la masse salariale exigée par les propriétaires, de se rapprocher le plus possible de ces 20 millions d’euros et il ne sera pas possible de le faire entièrement, car une partie sera allouée aux fameuses primes de départ" "Ce ne sera pas un tour de force simple car les dirigeants Nerazzurro sont sous pression, il faudra faire preuve encore et toujours de patience avec l’objectif d’atteindre l’objectif : L’Inter a d’ailleurs déjà diminué d’environ 35 millions d’euros sa masse salariale brute, le tout au net de la déduction faite de la prime accordée à Vidal et les départs déjà actés jusqu’à jusqu'à présent. Dépasser le palier des 50 millions d’euros signifierait atteindre l'objectif demandé par la Propriété. Le tout en ayant peut-être fait de la place pour intervenir une dernière fois sur le mercato et acquérir le défenseur central demandé par Simone Inzaghi pour compléter son rempart défensif." Place au cas par cas Alexis Sanchez "C'est la situation la plus épineuse. Le Chilien ne trouve pas d'équipe, et à Appiano il fait chambre à part : Il ne participe pas aux matchs amicaux, et il sera donc également absent ce samedi contre Lyon à Cesena. L’Inter a déjà rencontré son agent Felicevich, il y a 20 jours. Mais rien ne s'est passé depuis, si ce n'est que Sanchez continue de refuser toutes les destinations proposées. Légitimement, bien sûr, car il aspire à jouer dans un championnat de haut niveau." "L'Inter a les mains liées en ce sens car le joueur a dit qu'il était prêt à négocier une indemnité de départ mais seulement après avoir trouvé une équipe. Les rumeurs concernant Naples n'ont pas été confirmées, tout comme celles venant d'Espagne et d'un intérêt présumé de Séville. Le rêve d'Alexis, qu’il maintient toujours en vie, est de retourner à Barcelone. A l'Inter, son salaire est de 10 millions bruts, grâce aux avantages du "Decreto Crescita". Andrea Pinamonti "L'attaquant a un salaire de 2 millions net et plait beaucoup sur le Mercato. Mais la vérité est qu'il a compliqué les plans des Nerazzurri avec son non à la Salernitana, un club dont les Nerazzurri auraient perçu 20 millions d'euros pour un transfert permanent. L'attaquant attend l'Atalanta ou Sassuolo, qui négocieront vraisemblablement avec l'Inter un prêt avec "rachat"." Valentino Lazaro "L'Autrichien, contrairement à Sanchez a été utilisé lors des matchs amicaux par Simone Inzaghi, mais il ne faut pas interpréter cela comme une marque d’ouverture pour son avenir : L’ailier ne fait pas parti des plans de l’Inter, il se cherche un nouvel habitat et jusqu’à ce jour, seule la Bundesliga a fait part d’un timide intérêt." Eddie Salcedo & Lucien Agoumé "En Italie, cela bouge pour Salcedo et Agoumé, mais il n’y a rien de concret pour l’instant : Ils représentent à eux deux, 2 millions d’euros que le Club géré par Steven Zhang aimerait économiser." Validez-vous cette liste de départ ? Pensez-vous qu’à l’avenir, il est conseillé de recruter "chilien" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Javier Zanetti, lors de la présentation de son nouveau vin Malbec qui a eu lieu dans l'Azienda Humberto Canale à Buenos Aires, a été inteviewé par Bola VIP. Parmi les questions, une a porté sur Paulo Dybala Quel regard qui sent l'amour! "Dybala ? Comme l'a dit notre Administrateur-Délégué, c'est toujours une opportunité car c'est un joueur libre. Mais nous avons Lautaro Martinez, Romelu Lukaku, Joaquin Correa, Edin Dzeko et Alexis Sanchez." Petit Filou! "Nous avons commencé la pré-saison avec ces joueurs.... Cela ne veut pas dire que les choses ne peuvent pas changer, mais pour le moment, nous sommes bien comme ça." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Comme le révèle la Gazzetta dello Sport, une étape très importante a été franchie dans la négociation apparemment sans fin entre l'Inter et Paulo Dybala : le Joya a accepté le contrat proposé par les Nerazzurri. Accord total sur le salaire Et ce n'est pas un détail, car c'était l'un des deux nœuds à défaire pour célébrer le mariage. L'autre, évidemment, est la sortie d'un attaquant actuellement dans l'effectif en plus d'Alexis Sanchez et d'Andrea Pinamonti: "Antun et ses associés ont accepté les conditions proposées par Marotta il y a un mois déjà, c'est-à-dire les fameux cinq millions de base fixe et le million supplémentaire lié aux apparitions effectives du joueur, pour une part égale à 50% des matchs de la saison de l'Inter" "Il reste des détails à définir, qui cette fois sont bel et bien des détails. Ce qui compte, c'est le sens général de ce nouveau contexte : Dybala a dit oui à l'idée de lier une partie de son salaire aux performances sur le terrain. S'il avait fait cela il y a un mois, aujourd'hui il serait un joueur de l'Inter, il serait déjà en stage avec Inzaghi à Appiano. Le reste de l'histoire est connue : ralentissements sur la négociation, accélérations sur le retour de Romelu Lukaku et nous y voilà." "A présent, Dybala commence à montrer des signes d'impatience : il a choisi la destination Nerazzurra il y a des semaines, et il est quotidiennement en contact avec Marotta et Zanetti : L'harmonie n'a jamais fait défaut. C'est pourquoi il s'impatiente devant ce stand-by prolongé. La Bien-Aimée, après l'accord sur le salaire, doit conclure ses ventes pour l'amener chez elle et éviter le risque de l'insertion concrète d'autres clubs. Des insertions qui, pour l'instant, sont restées très superficielles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Auteur du premier but de la nouvelle saison, Danilo D’Ambrosio s’est livré en conférence d’après-match: "Ces dernières saisons, cette rencontre nous a toujours été de bon augure, j’espère qu’elle le sera aussi pour cette année." Son interview à Inter TV Quelles indications en retirez-vous ? "L’important est de toujours l’emporter, peu importe qui l’on affronte. Il y a eu de bonnes choses, d’autres sont à améliorer, mais nous ne sommes qu’au tout début de saison et nous avons d’importantes charges de travail à respecter." Quel est le retour d’Inzaghi ? "Chaque fois que l’on monte sur le terrain, il y a ce besoin de gagner et de jouer en équipe, je crois qu’aujourd’hui aussi l’entraîneur a eu de bons signaux." Comment avez-vous retrouvé Lukaku ? "Très volontaire et surmotivé à l’idée de gagner encore avec ce maillot, il tenait à tout faire pour revenir. Il s’est passé ce qu’il s’est passé, c’était très beau de remporter un titre ensemble. Ce qui compte maintenant c’est de penser au présent et à la gagne." Danilone à Sportitalia "Lugano pour moi est comme l’Empoli en Serie A, il me porte chance. J’espère que ce sera de bon augure pour cette saison." La Lula ? "Ils se trouvent les yeux fermés car ils ont aussi joué deux ans ensemble, mais il ne faut pas oublier Edin Dzeko, Alexis Sanchez et Joaquin Correa, qui, cela ne fait aucun doute, nous donnerons un coup de main : Nous avons énormément de qualité. S’ils performent aussi bien c’est aussi parce que l’équipe leur permet d’y parvenir." Aimeriez-vous avoir Bremer comme équipier ? "Je ne parle pas de mercato, je laisse cette question aux Dirigeants." Quelle impression vous a fait Asllani ? "Excellente et c’est pareil pour Bellanova. Il faut les laisser maintenant tranquille car ils sont jeunes, j’espère qu’ils se toileront le moins possible, car ils peuvent faire de très belle choses." Pas parler de mercato, vraiment ? "Si je peux exprimer mon opinion personnelle, j’espère que Skriniar ne partira pas et que le socle dur du noyau de l’équipe restera car outre le fait que ce sont des grands joueurs, ce sont avant tout des grands hommes." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Au sein du Quartier-Général de l’Inter, Giuseppe Marotta et Simone Inzaghi se sont livrés à la traditionnelle conférence de presse d'ouverture de la nouvelle saison sportive 2022/2023 Introduction de Marotta "Aujourd’hui, nous sommes symboliquement sur la grille de départ de la nouvelle saison sportive. Avant de parler du présent et du futur, je tiens à faire un bref résumé de la saison écoulée qui a été "aigre-doux" : Nous avons remporté deux titres, auxquels s’ajoute un peu d’amertume pour la seconde place en championnat. Le dernier championnat a d’ailleurs démontré que la différence entre celui qui le gagne et qui le perd est très minime." Je tiens à profiter de cette occasion aussi pour saluer le Président Zhang et je lui souhaite du bon boulot pour la saison à venir. Cette saison s’ouvre avec une grande nouveauté : La prolongation de notre entraîneur. C’est une nouveauté qui est le fruit d’un rapport instauré l’année dernière depuis un été mouvementé, mais qui a offert de très importantes satisfactions à l’ensemble du Club, de la Propriété et des Tifosi. Je peux vous dire qu’il s’agit-là d’un renouvellement physiologique d’un entraîneur qui a prouvé avec des faits d’être à la hauteur de l’Inter et qui dispose du profil pour rester avec nous sur le long-terme, c’est l’un des meilleurs entraîneurs en circulation." Je profite de l’occasion aussi pour remercier mes collègues Piero Ausilio et Dario Baccin qui sont entrain de très bien travailler pour construire une équipe compétitive. Dans le Calcio, tu dois toujours relever le niveau, avoir le courage de gagner sans avoir la peur de perdre. Nous nous présentons ici avec l’objectif de l’emporter, fort de notre démonstration d’être hautement compétitif." "Nous ne devons dévier de ces mots qui a aussi été sans cesse cité durant cet été et après la pandémie : La soutenabilité financière. La soutenabilité financière est nécessaire et est au-dessus tout pour nous, nous avons le devoir, nous trois, de la respecter, c’est notre objectif à atteindre, tout comme cela l’est également pour Alessandro Antonello dans le secteur Corporate, nous remercions tous ensemble, aussi, tous ceux qui travaille aussi derrière nous pour le club." "La soutenabilité ne signifie pas pour autant ne pas être compétitif car sur le Mercato il faut faire preuve de créativité, d’intuition. Nous en somme au cinquième ou sixième jour, nous avons encore deux mois même si le championnat à venir sera disputé d’une façon anormal : Dans sa première partie, il y aura 20 rencontres à disputer : 14 de Serie A et 6 de Ligue des Champions. Le travail de l’entraîneur et de son Staff en sera plus difficile car dans l’Histoire du Calcio, jamais une telle situation ne s’était présentait auparavant. "A propos du Mercato, je tenais à présenter au Mister une équipe compétitive et le travail réalisé démontre que cette promesse. Je remercie aussi les Tifosi qui nous sont toujours proche : Vous êtes le noyau dur de ce club. Notre objectif est de garnir encore plus l’armoire à trophée, les deux titres remportés l’année dernières ne sont pas seulement le fruit des investissement économique, c’est aussi celui de la culture du travail, du sens de l’appartenance qui est très fort, ce sont deux principes que nous devons pousser au maximum." "J'espère que vous ne posez pas trop de questions à Inzaghi sur le Mercato car certaines tâches nous incombent. Je veux juste évoquer le cas Dybala : il fait partie d'un certain nombre de joueurs libre et je dois dire que c'est la première fois que je vois autant de joueurs libre de haut niveau. C'est la démonstration d'un football qui change et dans lequel il faut avoir le courage d'agir au niveau des jeunes. Dybala a représenté et représente une opportunité mais nous sommes bien en attaque et nous avons des joueurs de grande valeur que l'entraîneur devra gérer de la meilleure façon possible, même si j'ai beaucoup d'affection pour Dybala." Place à présent à Simone Inzaghi qui répond aux journalistes Une saison atypique est sur le point de commencer, comment allez-vous l'aborder ? "Cette année sera atypique car nous avons 20 matchs en l'espace de trois mois et ensuite le championnat s'arrête pendant 50 jours. Ce sera un nouveau défi pour tout le monde et nous réfléchissons déjà à la manière de l'aborder. Nous allons nous préparer pendant ces 50 jours, mais ce sera une nouvelle situation pour chaque entraîneur." Pouvez-vous nous parler de vos appels téléphoniques (avec Lukaku), et quand avez-vous été informé de la possibilité qu'il rejoigne le club ? "Une bonne relation avec lui a commencé l'année dernière, puis nous avons eu la chance de le faire revenir cet été. C'est une énorme signature pour nous, même si nous avions la meilleure attaque la saison dernière. Romelu est fort avec son jeu, il marque beaucoup de buts et il va nous donner une nouvelle solution. Mais je n'oublie pas les joueurs qui ont été performants la saison dernière. Ils nous ont permis de remporter ces deux titres, même s'il y a quelques regrets de ne pas avoir gagné le Scudetto avec 84 points. Nous repartons avec beaucoup d'enthousiasme, dans l'espoir que cette année soit bonne." Quels sont les objectifs ? "Gagner. On sait ce qui s'est passé lors du mercato de la saison dernière, les dirigeants du Club ont été brillants. Avec le Staff, nous avons retroussé nos manches et travaillé dur dès le premier jour. Nous avons joué un grand football et les gens disaient que l'Inter était favori, même si ce n'était pas le cas en juillet. Cette année, nous partons derrière le Milan AC, mais nous allons nous battre jusqu'au bout, comme cinq ou six autres équipes. Nous savons que ce sera difficile mais nous voulons être compétitifs comme nous l'avons été l'an dernier." Si Skriniar devait partir, cela poserait-il des problèmes en défense ? "Nous savons qui sont nos dirigeants et ce qu'ils ont fait depuis un an et demi. Skriniar est un joueur de l'Inter en ce moment, un joueur qui a fait une brillante saison et il viendra avec nous à notre camp d'entraînement. Nous verrons ensuite ce qui se passe. Nous sommes en contact permanent avec le club." Où aimeriez-vous relever la barre par rapport à la saison dernière ? "Relever la barre, ce serait de remporter le Triplettino, ce qui nous a échappé la saison dernière pour deux points seulement. La saison dernière m'a quand même apporté beaucoup de satisfaction : Voir tout le stade applaudir après le dernier match et les garçons en larmes car, même s'ils ont gagné deux titres, ils voulaient le troisième. Cette année, nous allons recommencer et nous aurons besoin de nos supporters qui nous ont toujours soutenus et qui seront là pour ce prochain voyage, qui commence le 13 août à Lecce." Qui sera le gardien de but titulaire ? "Handanovic commencera dans les buts car il l'a mérité après une grande saison. Nous savons tous ce qu'Onana peut faire : il est jeune, il est l'avenir et il aura sa chance cette année. Nous croyons en lui". Que direz-vous dans 12 mois ? "J'espère pouvoir vous dire que tout s'est déroulé comme prévu. L'année dernière, j'avais beaucoup d'espoir et d'envie de bien faire. Cette année m'a apporté beaucoup de satisfactions : des trophées, l'accession aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais ce qui m'a marqué, c'est l'alchimie avec les supporters. La dernière journée me vient à l'esprit, ainsi que la finale de la Coppa Italia. Ces souvenirs resteront avec moi pour toujours." L'arrivée éventuelle de Dybala sera-t-elle un coup de pouce supplémentaire ? "Nous connaissons bien Dybala. Il a beaucoup de qualité mais nous avons six attaquants dans l'effectif, les quatre que nous avons mentionnés et Pinamonti, qui a un grand avenir, et Sanchez. Donc ce n'est pas bien pour moi de parler d'autres joueurs en ce moment." Quels ont été vos sentiments après le renouvellement ? "J'étais très content. J'ai une excellente relation avec la direction et le président du club. Nous voulons le meilleur pour l'Inter et nous allons tous dans la même direction. J'ai beaucoup de personnes qui m'aident à tout organiser au mieux et je les en remercie." Y a-t-il un joueur qui va nous surprendre cette année ? "Il n'y a pas un seul nom qui me vient à l'esprit. Ils ont tous fait ce que je leur ai demandé la saison dernière ; nous avons eu 52 matchs à haute intensité et nous avons bien joué lors de ce match de huitième de finale, même si cela nous a coûté cher. Je referais tout cela." Y a-t-il quelque chose qui, selon vous, doit être amélioré ? "La saison dernière, nous voulions atteindre les huitièmes de finale pour la première fois en onze ans. On peut toujours faire plus, mais les équipes anglaises sont pratiquement imbattables en ce moment, mais nous avons donné un bon match à Liverpool." Existe-t-il des alternatives au 3-5-2 ? "Nous allons essayer de nouveaux systèmes en pré-saison mais j'aime cette formation et j'ai les joueurs parfaits pour s'adapter à ce système. Nous avons beaucoup d'options et nous avons vu la saison dernière - par exemple en huitième de finale de la Coppa Italia contre Empoli - comment cela peut changer les matchs. On a beaucoup parlé de Lukaku et d'Onana, mais le club a également recruté deux jeunes joueurs talentueux, sans oublier Mkhitaryan, que j'ai toujours apprécié et qui nous aidera à progresser en tant qu'équipe." Il est important pour vous de jouer à fond dans chaque compétition : Cette équipe est-elle plus complète ? "Le club a fait de brillants coups. Nous devons maintenant compenser le départ de Ranocchia et nous y travaillons. L'objectif cette année est d'avoir un noyau dur de 20 joueurs de champ, deux pour chaque rôle, qui soient d'un bon niveau car nous devrons beaucoup alterner avec 20 matchs de la première journée jusqu'en novembre. Ensuite, nous avons trois gardiens de but." "Nous voulons aussi faire venir trois joueurs de la Primavera parce que notre système jeunesse produit beaucoup de talents. Nous aurons Valentin Carboni et nous voulons aussi faire venir Casadei, en qui nous avons beaucoup de confiance. Zanotti a fait ses débuts l'année dernière et j'espère que quelques autres pourront faire leurs débuts cette saison aussi. Je sais qu'il est difficile de percer à l'Inter mais j'espère pouvoir le faire avec quelques autres car nous apprécions nos jeunes joueurs." Avec Lukaku, l'Inter a beaucoup joué en contres. Comment allez-vous tirer le meilleur de lui ? "Il est trop tôt pour le dire mais j'ai quelques idées. L'année dernière, nous alternions la récupération du ballon en haut du terrain et sa conquête dans les zones plus profondes. Il est clair que Romelu va nous apporter quelque chose d'un peu différent. Plus on gagne le ballon haut sur le terrain, moins on a besoin de courir pour marquer. Nous aurons plus de solutions avec lui et nos autres attaquants, qui ont déjà bien travaillé." Quelle impression vous a fait Asllani ? "C'est un jeune joueur qui semble plus âgé qu'il ne l'est. Il sait qu'il y a un joueur devant lui, qui a fait de grandes choses à l'Inter. Il a grandi de manière exponentielle au cours des six derniers mois et nous croyons beaucoup en lui." Ce mercato est-il destiné à apporter des options pour faire plus de changements dans les matchs ? "Nous sommes fiers de ce que nous avons fait jusqu'à présent et, cette année, nous allons essayer de nous améliorer encore plus. Ce ne sera pas facile mais nous sommes l'Inter et nous devons gagner." Y a-t-il une atmosphère différente maintenant. Qu'est-ce qui vous aiderait à relever calmement la barre ? "J'ai la chance d'être capable de gérer la pression. Nous, les entraîneurs, sommes sous pression tous les jours, je sais ce que c'est. J'ai de nombreuses responsabilités, qui me rendent meilleur. Nous savons ce que nous avons fait et, cette saison, nous verrons ce qui se passera mais nous savons que nous avons fait du bon travail jusqu'à présent." Qu'attendez-vous de ce Mercato ? Casadei en est-il retiré ? "Casadei est allé à l'Euro U19. Il fait parti de notre effectif et ensuite c'est au Club de décider. Lors de la conférence de presse de l'année dernière, il a été dit que Hakimi serait le seul départ mais le marché des transferts est imprévisible. La chose que je peux garantir, c'est que le 13 août, l'Inter sera une équipe compétitive avec une soif de gagner. Y a-t-il une hiérarchie parmi les attaquants de l'Inter ? "J'aime les équipes qui marquent beaucoup de buts. La saison dernière, nous avions la meilleure attaque du championnat. Cette année, nous espérons que l'un de nos joueurs pourra remporter le Soulier d'Or." Numériquement parlant, peut-on s'attendre à ce qu'il n'y ait que quatre attaquants ? "Nous savons qu'avec le calendrier des rencontres qui est très chargé, que nous aurons besoin d'un cinquième attaquant et ce sera un jeune joueur. Pinamonti est un joueur confirmé, qui a reçu beaucoup d'offres. Nous verrons ce qu'il se passera. Il est dans l'équipe pour le camp d'entraînement et il viendra avec nous. Mais, normalement, un cinquième attaquant dans l'équipe sera un jeune joueur." L'arrivée de Bremer est-elle possible ? "Je ne discuterai pas des joueurs d'autres équipes". Avez-vous parlé avec Dzeko suite à l'arrivée de Lukaku ? "Nous avons parlé après la trêve internationale pour savoir comment il se sent. Nous savons à quel point il a été important l'année dernière. Il a bien travaillé, a marqué 30 buts et sera à nouveau une arme supplémentaire pour nous." Le Saviez-vous ? Après l'effort, le réconfort, comme en témoigne le cliché repris ci-dessous! Un cliché démontrant la sérénité qui règne au sein du Club! ®Oxyred & Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, une offre sur laquelle on retrouve la Marotta Touch qui anticipe toujours tout: "La troisième offre de l’Inter à Paulo Dybala est encore valable, mais avec des détails bien différents de ce qui a circulé dernièrement dans la presse." "Sur papier, il y a une offre à hauteur de 6 millions d’euros par saison, avec un million d’euros que le club tient à lier au nombre de présences effectives du joueur sur le terrain. En vrai, la proposition est donc la suivante : 5 millions d’euros de base et l’activation d’un bonus d’un millions d’euros dès l’instant où le joueur a au moins disputé 50% des matchs de son club." "D’autres bonus sont eux liés aux objectif personnels et de victoire de l’équipe. Cette proposition a été rejetée avec fermenté par Jorge Antun qui a fait savoir qu’il n’était pas intéressé. Mais le dialogue entre les parties ne s’est jamais interrompu à tel point qu’à présent, il est mis à l’étude la possibilité d’insérer une clause libératoire activable dès la fin de la première année du quadriennal." "La somme, inconnue pour le moment, ne serait pas exagérée, mais il s’agirait d’une protection pour le club, qui en cas de départ après un an, réaliserait tout de même une plus-value assez intéressante pour un joueur arrivé gratuitement. C’est aussi une garantie pour le joueur, une sorte de monnaie d’échange : Pour faire simple : Dybala pourrait raisonner de la sorte : "D'accord, j'accepte une partie fixe plus faible, mais tout repose sur moi et si j’explose après un an, j'aurai la possibilité d'évaluer toute offre pour une somme raisonnable." "Une nouvelle réunion est attendue pour ce week-end et lundi mais pour l'instant, l'Inter est incapable de finaliser la transaction suite aux injonctions de Steven Zhang : Marotta et Ausilio doivent d'abord transférer deux joueurs entre Sanchez, Dzeko et Correa pour dégraisser l'attaque et diminuer la masse salariale." Comprenez-vous le raisonnement du Padrino ? Jugez-vous cette proposition valable et viable? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Après l’arrivée confirmée de Romelu Lukaku, nombreux ont affirmé que la négociation pour parvenir à Paulo Dybala était partie en fumée, mais est-ce la vérité ? "D'ici la fin de la semaine, Beppe Marotta rencontrera à nouveau l'entourage de la Joya, en particulier l'intermédiaire Fabrizio De Vecchi, tandis que la présence de Jorge Antun n'est pas certaine, personnalité avec qui il y a quelques coins à arrondir. Actuellement, le parc offensif des Nerazzurri compte Lautaro, Dzeko, Correa, Sanchez, Pinamonti et, à présent, Lukaku. Ce qui est Trop." "Et si les départs de Sanchez et Pinamonti sont acquis, pour faire venir Dybala, il manque encore un départ. Il ne faut pas s'attendre à une rencontre décisive, mais la nouvelle réunion servira peut-être à briser la glace d'une négociation qui est en stand by depuis quelques jours. L'Inter veut prendre du temps, ce sera le sens de la réunion car les Nerazzurri ne peuvent pas faire autrement en ce moment : Il y a des chiffres qui ne collent pas, au niveau de la masse salariale et l’idée la plus plausible semble celle de sacrifier Dzeko, plus que Correa, mais il n'est pas facile de trouver des acheteurs pour le Bosniaque." "Dybala, lui, attend: "Avec Marotta, il a un pacte, il ne faut pas l'oublier. Et il reste compliqué, malgré la pause de réflexion en cours, de penser que l'Administrateur-Délégué puisse abandonner son protégé au plus beau moment. Jusqu'à quand ce pacte durera-t-il ? Difficile de répondre. Il est certain que cette impasse peut pousser d'autres clubs à réfléchir au nom de Dybala." Le Saviez-Vous ? Les coins à arrondir qui posent problèmes en ce moment seraient relatif à la Commission que cherche à percevoir Jorge Antun, celui-ci se montrerait un peu trop gourmand…. Et selon le Corriere Dello Sport "Il a été question de l'intérêt du Milan, mais les rumeurs ont déjà été démenties: De Via Aldo Rossi, ils font savoir que les paramètres de l'accord ne sont pas viables maintenant" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une révélation de Tuttosport, si l’Inter a décidé de miser sur Paulo Dybala, l’arrivée de la Joya apportera une plus-value aussi bien fondamentale sur le terrain, qu’en terme d’image "L'un des aspects qui a incité l’Inter à miser à miser sur Paulo Dybala est sa visibilité mondiale. Il dispose d’une Fan Base de de près de 70 millions de followers à travers l’ensemble des différents réseaux sociaux à travers le monde. Pour le Président Steven Zhang, le voir porter les couleurs Nerazzurre peut également représenter un extraordinaire virage en terme de marketing du club, en prenant en considération le fait que, depuis l'époque d’Il Fenomeno Ronaldo, l'Inter n’avait plus jamais eu un joueur avec un tel impact dans l’imaginaire collectif." L’Inter larguée Dybala a 15,5 millions d'"amis" sur Facebook, 2,5 millions de followers sur Twitter et 48 millions sur Instagram, des chiffres qui font de lui le leader des joueurs en Serie A. ligue: "Le chiffre sur Instagram est particulièrement significatif de l'impact que son atterrissage à la Pinetina peut représenter à l’Inter : En additionnant les followers des 25 joueurs de l'effectif la saison dernière, on arrive à 54 millions, un chiffre " maintenu élevé grâce aux deux Chiliens, puisque Vidal revendique 17,2 millions de followers, tandis que Sanchez en compte 13,9." 48 millions pour la Joya 22,9 millions pour l’Inter sans les Chiliens… Ouch ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. L'attaque de "rêve" de l'Inter composée de Lautaro Martinez, Paulo Dybala et Romelu Lukaku semble de plus en plus réalisable. Mais qui dit arrivée de ces deux "Colosses" dit également départs. Et si l'on en crois le Corriere Della Sera, outre Alexis Sanchez déjà rangé aux oubliettes, un autre attaquant devra jarter: Edin Dzeko ou Joaquin Correa. "Avec cinq attaquants dans l'effectif: Lukaku, Dybala, Lautaro, Dzeko et Correa, l'un est de trop et devra partir. Les premiers indices du mercato portent à Joaquin Correa qui représente une valeur moyenne sur le Mercato "haut de gamme". Si on a parlé de Marseille, l'Angleterre est l'hypothèse la plus concrète : Newcastle a fait un sondage et pour 25 millions d'euros, il peut partir." "Un départ de Dzeko n'est pas également pas à exclure : le Bosniaque, dont le contrat expire en juin 2023, acceptera les propositions des clubs qui lui garantiront un contrat de deux ans." Selon vous, Correa est-il le "maillon faible" de l'attaque 2022/2023 Nerazzurra ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Antonio Conte va s’en mordre les doigts : Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano.... Comme le révèle nos confrères de Blastingnews en Italie, Simone Inzaghi se verrait contraint et forcé d’adapter son 3-5-2 vu la présence des trois bombardiers: "L'Inter a décidé de prendre de l’avance sur le Mercato Estival pour ne pas être prise au dépourvue. Le but étant de renfoncer l’effectif afin de lancer l’assaut vers la Seconde Etoile. Les Nerazzurri ont donc pris de l'avance en commençant à mettre en place d'importantes négociations, mais ces dernières semaines, une suggestion importante prend également forme: Celle du retour sensationnel à Milan de Romelu Lukaku, un an après sa vente record à Chelsea pour 115 millions d'euros." Jamais Inzaghi n’a composé avec un tel effectif Et l’Inter d’Inzaghi pourrait s’en retrouver bouleversé avec un changement de modulo : "Ces dernières heures, les chances de voir Romelu Lukaku revenir à l'Inter la saison prochaine augmentent de façon exponentielle: "Un an après son transfert à Chelsea, Big Rom fait maintenant pression pour retourner à Milan car il n'a pas pris ses marques chez les Blues, souvent relégué sur le banc par l'entraîneur Tuchel." L'opération n'est pas facile et la seule façon de la faire aboutir est celle de passer par le biais d’un prêt avec le joueur déjà prêt à diviser son salaire par deux pour être dans les paramètres du club milanais. Conséquence directe: "Simone Inzaghi, l’entraîneur de l’Inter verrait son échiquier tactique totalement remis en question, au point de devoir abandonner son classique 3-5-2. La raison n’est pas uniquement liée au retour de Lukaku, mais surtout par l’arrivée en attaque également de la Joya Paulo Dybala qui est en fin de contrat à la Juve, et qui rejoindrait gratuitement les Nerazzurri, en retrouvant par la même occasion Giuseppe Marotta qui l’avait amené à Turin de Palerme pour une somme de 40 millions d’euros." "Et même avec le départ attendu d’Alexis Sanchez, l’Inter disposerait de trois attaquant de renom : Lukaku, Dybala et Lautaro Martinez. Simone Inzaghi devrait donc passer au 3-4-2-1 ou 3-4-1-2, selon le cohabitation tactique à lier à côté de Lautaro." La suggestion d’Internazionale.fr L'attaque de Simone Inzaghi pourrait donc être composée de Romelu Lukaku au centre, avec Paulo Dybala et Lautaro Martinez libres d'évoluer sur tout le front de l'attaque, avec Mkhitaryan et Çalhanoğlu comme premières alternatives. Barella et Brozovic confirmés au milieu du terrain, avec Gosens et Dumfries sur les ailes. En défense, tout dépend du "sacrifié", s’il s’agit à n’en pas douter de Stefan de Vrij Voici une suggestion d’équipe Suffisante pour revendiquer le Scudetto selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, Steven Zhang n’en a que faire du comportement, peu orthodoxe, d’Arturo Vidal et d’Alexis Sanchez! "Une rencontre entre la Direction de l'Inter et l'agent du joueur, Jorge Antun, est prévue dans les prochaines heures. Dybala et l'Inter se cherchent depuis longtemps, ils sont tombés amoureux l'un de l'autre ". Les prémisses sont toutes là, le moment est venu car si l'on fait traîner les choses en longueur, on court le risque de perdre un peu l'enthousiasme. L'Inter l'a compris et veut aller à l'autel. C'est pourquoi la prochaine réunion entre Giuseppe Marotta et Jorge Antun est une étape importante. Elle aura lieu dans les prochaines heures, voir même déjà aujourd'hui.' Le thème de la rencontre "Des messages filtrent de la part de Dybala: Le désir de rester en Italie, les refus en série de clubs intéressés comme Dortmund, Newcastle, Arsenal et Séville, et même l'Atletico Madrid, qui ont tous été mis en veilleuse face à la possibilité de rejoindre l'Inter comme pour dire "Je suis là, prêt à signer". L'Inter a également le sentiment de disposer d'un potentiel jeu ascendant, mais en un clin d'œil à d'autres destinations étrangères possibles." "Comprenez le Fc Barcelone qui s'est manifesté hier. Toutefois, l'Inter estime avoir fait toutes les démarches nécessaires pour parvenir à signer l'ancien de la Juve. Marotta a déjà déposé, il y a déjà quelques temps, sur la table de Dybala, une offre de contrat: 6 millions par saison pour un contrat de quatre ans, avec des bonus qui porteraient la Joya à 7. La proposition a été soumise il y a plusieurs semaines aux intermédiaires travaillant sur l'opération. Un oui total n'est jamais arrivé, ou du moins pas de la part de toutes les parties mais Dybala et l'Inter ont fait un pacte sur le timing, et le moment est venu: . La prochaine réunion sera décisive car à présent tous les acteurs de la négociation, y compris l'agent Antun, se sont rencontrés directement." La Grande Nouveauté "S'il n'y a pas d'urgence à boucler le transfert, clarifier la situation est prioritaire: . Si d'autres clubs autour de Dybala sont vraiment là, l'Inter le comprendra lors de cette prochaine réunion, mais pour dire la vérité, elle ne voit pas de grands obstacles se dresser devant elle. La nouveauté la plus importante est la façon dont l'accord va se boucler." "Précédemment, l'arrivée de Paulo était toujours liée aux départs de Vidal et Sanchez, pour libérer de la masse salariale dans l'effectif du club. A présent, les deux joueurs concerné sont hors-sujet. Comprenez: les deux Chiliens sont sur le départ, ils ne joueront pas pour l'Inter la saison prochaine, ils attendent juste que les négociations existantes se concrétisent, Flamengo pour Arturo et Séville (plutôt que Galatasaray) pour Alexis." Mais surtout, il n'est maintenant plus nécessaire qu'ils partent avant l'arrivée de Dybala. L'Inter peut immédiatement lui ouvrir les portes d'Appiano Gentile et remercier ensuite les chiliens. En effet, ces derniers jours, Steven Zhang a de toute façon compris que les départs des sud-américains, avec ou sans indemnités de départ, deviendront une réalité". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. L’Argentine a fouetté la Squadra Azzurra ce mercredi en match amical 0-3. Au terme de la rencontre, la Joya qui est annoncée à l’Inter s’est livré sur son futur: "Je suis très serein, ce sont les personnes qui travaillent avec moi qui y pensent. Je me dédie au football, je me sens très bien en Italie, on me traite comme si j’étais un Italien. J’aimerai aussi connaitre d’autres championnat comme la Premier League ou la Liga, mais je suis très heureux en Italie." Interviewé par Sportitalia Si Moi et Lautaro, pourrions former un duo de fou ? "Lautaro est un phénomène, aujourd'hui il a fait un match incroyable avec un but et une passe décisive, mais nous n'avons parlé que de l'équipe nationale." Avez-vous donné des conseils à Di Maria sur la Serie A ? "Nous n'avons parlé que de l'Argentine." Chiellini ? "Nous nous connaissons depuis sept ans, il est un exemple pour tout le monde." Envie d’ailleurs, vraiment ? Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport: "Paulo Dybala n'a d'yeux que pour la ville de Milan, même lorsqu'il est à Londres et qu'il marque avec l'Argentine. L’ancien Juventino vit une étrange attente, pleine d'espoir mais aussi sans anxiété particulière, car le pacte avec l'Inter est très clair et il ne date pas d’hier : Le club l'a "bloqué" pour un temps limité avec la promesse de faire le saut décisif quand il aura l'espace salarial adéquat." "Et pour valider ce pacte d'Honneur avec Beppe Marotta, qui a presque fait office de père à Turin, Paulo lui-même envoie des signaux dans toute l'Europe : Tous ceux qui lui tournent autour voient leurs propositions être déclinées : Les NON aux autres deviennent, cependant, des OUI aux oreilles de l’Inter. Parmi les clubs qui ont fait des démarches pour Paulo, celui qui a le portefeuille le plus important est celui du club saoudien de Newcastle." "Bien que l'offre financière soit extra-large, Dybala n'a pas failli : jouer la Ligue des Champions est la condition préalable à toute offre. Ces dernières heures une tentative a eu lieu aussi en provenance de la Bundesliga: Le Borussia Dortmund s'est montré intéressé par ce deal à zéro paramètre, tout comme Séville qui a déplacé ses premiers pions en Espagne et si les Andalous l'apprécient davantage, pour la énième fois, Paulo les a remercié d’un geste de la main." "Ce n'est pas le même non franc prononcé d’ailleurs, mais ça y ressemble beaucoup : c'est aussi pourquoi les Sévillans ont entamé des démarches pour enrôler Alexis Sanchez. Ce n'est pas d’ailleurs pas un hasard car le destin de l'Argentin est lié à celui du Chilien : l'un est destiné à prendre la place de l'autre. Ce n'est que lorsque l'Inter économisera les 7,5 nets qu'il donne au Niño, qu'il pourra donner corps à l'offre qu'il a déjà faite officieusement à Dybala". "Sur la Table, Paulo a une offre de l'Inter pour un contrat pluriannuel estimé entre 3 et 4 ans pour un contrat de 6 millions d'euros nets par saison plus des bonus importants, ce qui lui permettrait d’atteindre les 7 millions d’euros, soit le pic convoité pour le oui. Il sait qu'en ce moment il ne peut que gagner du temps en attendant le feu vert : c'est un exercice de patience, plus ou moins comme celui qu'il a fait hier sur le banc avant de se déchaîner sur le terrain" Confirmation de Javier Zanetti en personne à Rai Sport Est-ce possible de voir Lautaro et Dybala jouer ensemble aussi à l’Inter ? "Peut-être, le Mercato vient de débuter, nous avons énormément de temps, nous sommes un Club qui se doit de saisir les opportunités et, lorsqu’elles se présentent, nous les évaluons tous ensembles. Il faut aussi être réaliste car nous devons tenir en compte tout ce que vous savez déjà, mais oui, nous parlons d’un très grandissime joueur qu’est Dybala." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Au cours de son éditorial pour TMW, Tancredi Palmeri, s’est livré sur la double opération liant l’Inter au belge et à l'argentin: "Lukaku et Dybala peuvent facilement arriver à l'Inter sans que l'Inter ne vende Lautaro." "Si Lukaku arrive avec son demi-salaire, un geste jamais vu dans l'histoire du football pour un joueur de ce niveau, de cet âge, on pourra dire que cela équilibre le retournement de veste de la saison dernière, car il percevrait exactement ce que l'Inter aurait offert à Ivan Perisic en brut net du Décret Croissance. Toutefois, cela reste très difficile pour Lukaku, qui n'a toujours pas parlé à qui que ce soit à Chelsea, qui n'a écrit nulle part pour demander un prêt gratuit. Et si Romelu souhaite revenir, il devra le faire avant le 30 juin pour être dans les clous du Décret Croissance. Cette fois-ci, il négocie sans son agent Federico Pastorello." "Si Dybala arrive, la Joya percevra 25 % de moins que ce que percevait ensemble Arturo Vidal et Alexis Sanchez. Donc Lukaku et Dybala peuvent très bien rejoindre l'Inter sans que Lautaro Martinez soit vendu. Ce qui ne veut pas dire que Lautaro Martinez ne sera pas vendu : s'il part, ce ne sera pas pour faire de la place à un joueur, mais parce que l'Inter sera dans l’obligation de le vendre." "Reste à voir si Marotta parviendra à obtenir de Fabio Paratici les 70 millions d'euros nécessaires pour la cession de Bastoni. Celui-ci n’ayant aucune envie d’équilibrer les comptes de l'Inter, contrairement à ce qu'il a fait avec Kulusevski et Bentancur à la Juve". Le Saviez-Vous ? "Je sais que c'est une chose courante à dire, mais c'est l'une des décisions les plus difficiles que j'ai dû prendre dans ma carrière. Et j'ai décidé de réaliser mon rêve de jouer en Premier League, maintenant je suis prêt pour les Spurs." Perisic avait déjà son contrat avec Tottenham en main depuis fin avril. Même si l’Inter avait proposé une offre similaire, il ne serait pas resté. De son côté, la Juve a tout simplement perdu son temps ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. L’Inter a trouvé en Henrikh Mkhitaryan le parfait remplaçant d'Arturo Vidal. Comme le souligne Tuttosport, le fait que l’Inter ait informé la Roma de l’accord intervenu montre à quel point l'opération est sur le point de se conclure. Epic Fail! En effet, le numéro fétiche de l'Arménien est le 77, celui porté à la Pinetina par un certain crocodile. Conséquence directe, Mkhitaryan pourra choisir entre le 7 qu’il avait à Arsenal qui sera libéré par Alexis Sanchez. et le 22 qu’il avait à Shakhtar Donetsk et à Manchester United qui sera libérée par Arturo Vidal." "Son intégration dans le vestiaire sera favorisé par sa connaissance de Dzeko, mais si Lukaku revient, "Micki" était aussi son partenaire à Manchester. De plus, le fait de pouvoir disputer la Ligue des Champions a énormément pesé dans sa décision." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. A travers un Tweet, Fabrizio Biasin a fait le débrief de la situaiton 4 choses à retenir : Réunion entre la Direction et Inzaghi demain. Alexis Sanchez et Arturo Vidal sont certains de partir. Proposition augmentée pour Ivan Perisic Dybala : Disponibilité maximale du joueur (la rencontre entre les parties a eu lieu dans la légendaire Villa Bellini), le club étudie le pour et le contre ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Présent au Giuseppe Meazza, Paulo Dybala y a retrouvé Javier Zanetti à l’occasion de l’Integration Heroes Match et le moins que l’on puisse dire, c’est que le futur de la Joya se colore tout doucement de Bleu Royal La décla d’Il Capitano Dybala ? "Nous sommes amis, je le connais depuis qu’il a 16 ans, c’est un très grand joueur et une très grandissime personne. Nous n’avons pas encore parlé de son futur, il y a un temps pour tout. Piero Ausilio et Dario Baccin feront leur mieux pour renforcer encore notre équipe qui continuera à être compétitive : Ce sont deux grands professionnels, nous avons un bon groupe de travail, la saison a été positive car les promesses à l’aube de celles-ci étaient tout autres : Nous sommes sorti la tête de haute de la Ligue des Champions, nous avons donné tout ce que nous avions, et nous voulons continuer ce parcours de croissance qui passe par le travail de tous." La Joya au Meazza Un regard plus que malicieux! "Je suis content d’être ici, Eto’o est un Grand, je ne pouvais pas refuser." Zanetti? "J’ai parlé avec tout le monde, mais je voudrais que l’on parle plus de l’évènement que de ce qui m’entoure, cet événement est bien plus important." Totti me veut à la Roma ? "C’est un Grand aussi, une idole pour tout ceux qui aime le Calcio, ses paroles d’affections sont très belles et je les garde pour moi. Je suis serein, je pars demain pour retrouver mon équipe nationale, nous avons un beau match à disputer face à l’Italie et nous voulons continuer à gagner." L’Italie ou l’Etranger ? "Demain, je pars pour l’Espagne, pour retrouver mes équipiers et pour y passer de belles vacances en familles." Paris ? "Je ne sais pas, je ne sais pas encore quoi faire, je choisirai le meilleur pour moi." Les Tifosi s’y mettent Présent aussi au Meazza, certains Tifosi ont décidé de passer un petit message à la Joya: "Paulo, nous t'attendons, Amala " Enfin selon le Corriere Della Sera l’offre présentée et acceptée serait la suivante : "Un quadriennal de 6 millions d’euros plus bonus. L’officialisation aura lieu après la rupture des contrat d’Arturo Vidal et d’Alexis Sanchez, le premier ira à Flamengo, le second espère un club espagnol... Les deux chiliens recevront une prime de départ de 4 millions d’euros chacun !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est l’information de la journée, reste à savoir si celle-ci est fondée, mais selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter s’est résignée à perdre Ivan Perisic "En pratique et au stade actuel, Ivan Perisic a maintenant décidé d'accepter l'offre des bianconeri d'un contrat de deux ans pour 6 millions net par saison. Etant l’un des meilleurs sur le terrain à Cagliari, il a prouvé qu’il voulait terminer son aventure Nerazzurra avec le plus grand professionnalisme. Il est vrai que ses agents Jurcevic et Ljubicic ont donné rendez-vous à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio à la fin du championnat, mais cette rencontre au sommet est arrivé trop tard. Au Viale della Liberazione, tous sont résignés à l'idée qu'Ivan change de camp" "Avec Paulo, les Nerazzurri ont déjà fait presque toutes les démarches nécessaires : les contacts durent depuis des mois, pas des jours. Et bientôt, ils entreront dans la phase opérationnelle, avec l'offre réelle, qui ne s'écartera pas trop d'un contrat de quatre ans de 6 millions plus des (riches) bonus par saison. La Joya et l'Inter flirtent depuis un moment. Et il ne s'écoulera pas beaucoup de jours entre la fin du championnat et l'officialisation de sa nouvelle destination. Plusieurs clubs ont tourné autour de la Joya." "Arsenal s'est également renseigné il y a quelques semaines, mais il est clair que sans Ligue des champions, le club anglais n'est pas en mesure d'être attractif. L'Inter a toujours été là: L'idée du club est de garder Lautaro qui ne partirait qu’en cas d'offre d'environ 80 millions d'euros, donc scandaleuse et de remplacer Sanchez par Dybala. Le Chilien pourrait résilier son contrat. Il y a eu des contacts avec l'entourage du Chilien, la seule voie viable semble être le licenciement. Sanchez a eu des contacts avec River Plate, mais les coûts sont excessifs pour le club argentin. Cependant, il suscite l’intérêt en Espagne." Nous avons pris également contact avec Ivan Perisic via Instagram, en espérant un retour de sa part confirmant qu’il s’agit d’une Fake News… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...