Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'andre onana'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, s’il est vrai que le football proposé au mois d’août met plus l’accent sur la prestation d’équipe que sur le résultat, à 7 jours de la reprise, Simone Inzaghi peut nourrir quelques doutes, surtout au niveau défensif. L’Inter est donc repartie de l’Adriatico avec un sale 2-4 du Villarreal d’ Unai Emery, une formation qui, contrairement au Paris-Saint-Germain, a récité à la perfection le jeu de l’entraineur et qui a produit un récital offensif à la limite de l’insolence : 5 tentatives 4 buts, le club ibérique termine d’ailleurs invaincu sa tournée estival, lui qui a mieux gérée la rencontre que les Nerazzurri, des Nerazzurri qui doivent impérativement redresser la barre surtout défensivement. Si Simone Inzaghi dresse le mur pour conserver, à juste titre, Milan Skriniar, André Onana a pu assister au spectacle avec un œil bien avisé : Son concurrent direct, Samir Handanovic, est loin d’apporter la sérénité attendue pour un Capitaine : Avec quatre buts encaissé, et si sur le 0-1, rien ne peut lui être reproché, sur le centre droit de Coquelin, il manque franchement de réactivité pour s'opposer à un ballon qui est loin d'être inatteignable. Il ne fait pas meilleure impression à l'occasion du troisième but, toujours signé Pedraza. A Simone Inzaghi de prendre ses responsabilités, car l'Inter a besoin d'un gardien qui intervient de manière décisive les rares fois où il est sollicité, car tout le monde est "bon" pour encaisser des buts normaux. Les seules notes positives côté interiste sont : La montée en puissance de Robin Gosens, Romelu Lukaku qui marque en ayant que très peu de ballon, et Danilo D’Ambrosio qui répond toujours présent Le Saviez-vous ? Cette correction aurait pu ne jamais voir le jour car le terrain était à la limite du praticable: Il y avait même un risque de ne pas jouer, selon Inter TV ! Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 2-4 Villarreal Buteur(s): 29', 48' Pedraza (V), 36' Lukaku (I), 43' Coquelin (V), 66' D'Ambrosio (I), 81' Jackson (V) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar (62' 33 D'Ambrosio), 6 De Vrij, 95 Bastoni (54' 36 Darmian); 2 Dumfries (62' 12 Bellanova), 23 Barella (69' 5 Gagliardini), 14 Asllani, 20 Calhanoglu (54' 22 Mkhitaryan), 8 Gosens (54' 32 Dimarco); 90 Lukaku (69' 9 Dzeko), 10 Lautaro Martinez (69' 11 Correa) Banc: 21 Cordaz, 24 Onana, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa, 50 Casadei T1: Simone Inzaghi Villarreal: 13 Rulli; 8 Foyth, 3 Albiol (70' 22 Mandi), 4 Pau Torres (70' 25 Cuenca), 24 A. Pedraza (61' 12 Estupinan); 19 Coquelin (61' 20 Morales), 6 Capoue, 5 Dani Parejo; 21 Yeremy (61' 11 Chukwueze), 17 Álex Baena (79' 2 Morlanes), 18 N. Jackson Banc: 1 Reina, 35 G. Cassaro T1: Unai Emery Arbitre: Rapuano Averti(s) : Ammoniti: Calhanoglu (I), Jackson (V), D'Ambrosio (I) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Walter Zenga, légendaire ancien portier de l'Inter, pense que globalement les Nerazzurri se sont renforcés cet été bien que cette fenêtre de mercato ne les laisse pas sans certains doutes persistants. Dans l'édition du jour de la Gazzetta dello Sport, Zenga donne son évaluation du mercato Interiste et identifie la défense et le flanc gauche comme zone d'incertitudes. En dehors du retour de Lukaku en prêt de Chelsea, l'Inter a passé l'été à refondre l'équipe à coups de recrues ciblées en réponse aux problèmes apparus la saison passée. Les arrivées au milieu, sur les flancs et dans les buts ont offert un relooking à l'équipe, et Zenga pense que globalement ces changements résulteront en une meilleure équipe que l'année dernière. S'il devait se mettre dans les chaussures de Simone Inzaghi, Zenga serait : "Heureux parce-que Lukaku est de retour. Un attaquant qui change l'équilibre de l'équipe et va aussi changer la manière dont l'Inter joue." "Aussi parce-que nous nous renforçons avec deux joueurs provenant de deux perspectives opposées." ajoute-t-il. "Asllani c'est l'avenir, Mkhitaryan s'approche de la fin de sa carrière mais est capable de donner aux autres milieux un repos bien mérité." Sur la non venue de Dybala, Zenga nous dit : "Je pensais que l'Inter vendrait Lautaro, signerait Dybala, puis achèterait Bremer et peut-être un autre milieu avec l'argent. Mais avec Lukaku et Lautaro, il aurait été difficile d'ajouter Dybala sans changer le système tactique. Il n'aurait vraiment été capable que d'évoluer en tant que second attaquant aux cotés d'un des deux autres." Malgré son évaluation majoritairement positive, Zenga a quelques doutes... Nommément : "Un : Gosens est toujours une inconnue alors que Perisic a joué 50 matchs l'année dernière. Deux : Dimarco est un latéral, pas un défenseur central." "Il y a aussi Darmian et D'ambrosio qui peuvent être adaptables, mais Simone Inzaghi ne dispose que de trois vrais défenseurs centraux." Concernant un possible départ de Milan Skriniar : "Les gens ont fantasmé de le voir jouer aux côtés de Bremer et Bastoni, mais ce n'est tout simplement pas réaliste." Au sujet du nouveau gardien Andre Onana : "Il est agile et il a de très bons réflexes, mais il n'a pas beaucoup joué ces deux dernières saisons, et seulement dans des matchs que son équipe a dominés où il n'a pas eu a faire face à une grande pression." "La comparaison avec Maignan n'a pas lieu d'être. Le gardien du Milan est arrivé en tant que Champion de France. Onana aura sa place dans l'équipe, mais il sera nécessaire de trouver la bonne façon de l'intégrer." "Pour moi l'Inter a toujours un gardien numéro 1, et c'est Handanovic. Inzaghi doit être clair et décider lequel des deux est le sien. Point barre. Il ne peut pas les alterner. Pensez au Napoli la saison dernière, tout le monde était perdant." Quand Spiderman prend la défense de Batman... Un crossover de légendes. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  3. En effet, avec une Coupe du Monde à disputer en plein mois de novembre, tous les clubs seront confrontés à une situation totalement inédite : Qu’il s’agit d’anticiper le tout au Mercato, de s’organiser pour le championnat, cette situation est une première! Révélation de la Repubblica La Beauté du Calcio "Des vacances adaptées ne sont pas à exclure pour la période Post-Mondial, avec les meilleurs joueurs fatigués par le tournoi, et encore plus pour ceux qui termineront dans le top 4 et qui auront donc disputés sept matchs. De plus les "pièges" des petites équipes pourrait logiquement s’avérer être les plus dangereux. Mais la plus importante concentration des Mondialistes concernera objectivement les grands clubs, ceux qui jouent les Coupes, ceux qui sont aussi ceux qui savent faire la différente, c’est évident." "Le Milan, par exemple, mis à part Tonali, verra partir tout le noyau jeune qui lui a permis de faire le saut en qualité : Maignan, Tomori, Theo Hernandez, Leao, Saelemaekers plus la nouvelle recrue De Ketelaere. Le Sénégalais Ballo-Touré sera également de la partie tandis que devant, trois joueurs, Giroud, Rebic et Origi, attendent le retour de leur Sélectionneur National." "La caractéristique du groupe milanais est que ses joueurs de la "Coupe du monde" appartiennent presque tous à des équipes nationales très ambitieuses. Ils peuvent donc rester longtemps au Qatar, plus ou moins comme les joueurs de l'Inter d’ailleurs avec De Vrij et Dumfries (Pays-Bas), Lautaro et Correa (Argentine), Brozovic (Croatie), Gosens (Allemagne), Lukaku (Belgique) et Onana (Cameroun)". "A la Juve, à part Pogba bien sûr, les hommes du "dernier carré" sont Di Maria, Rabiot et, s'il est appelé, Alex Sandro : l'objectif pour Szczesny (Pologne), Vlahovic (Serbie) et McKennie (USA) est de passer la phase de groupe. La quatrième équipe engagée en Ligue des Champions, le Napoli, n'enverra pas ses hommes au Qatar, surtout si Fabian Ruiz, qui n’a plus évolué pour l’Espagne depuis l’Euro, n’est pas rappelé." "Kim, Anguissa, Zielinski, Lozano et Olivera n'appartiennent pas aux groupe des joueurs considéré comme des favoris au poste d’internationaux, ce qui pourrait s'avérer un grand avantage pour Spalletti car le calendrier de janvier-février offrira à Naples trois confrontations directes contre l'Inter, la Juventus et la Roma. La Roma elle-même enverra Dybala, Abraham, Rui Patricio et peut-être Wijnaldum au Qatar, ainsi que Zalewsky et peut-être Vina." Selon vous, la Coupe du Monde peut-elle sourire au Napoli, ou est-ce que les Grands d’Italie seront gérer de la meilleure des façons cette situation inédite ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une thématique lancée par le Corriere Dello Sport: Si pour l’instant à la Pinetina, la hiérarchie est établie, André Onana est doucement en train de monter en puissance "Un gardien remplaçant d’une telle valeur…….." Tel est le sens d’un commentaire, déclaré à voix basse de la part d’un dirigeant de l’Inter, au lendemain du match contre Lyon… En effet, dans les yeux de tous, il y avait encore les deux arrêts décisifs d'André Onana. Notamment celle sur la tête de Dembele, déviée sur la barre transversale, qui a évité la défaite à l'Inter" "Ces propos « libres » de la Direction ne valent certainement pas une investiture du Camerounais comme titulaire: Loin de là même, car à la Viale della Liberazione et à la Pinetina, la hiérarchie est claire : Handanovic est à la fois le Numéro Un et le Capitaine….. Ou du moins, c'est lui qui commence en pole position et avec le brassard au bras….. Toutefois, dans l'ombre du Slovène, on retrouve une personnalité plus imposante, avec tout le respect qui peut être porté à Castellazzi, Padelli, Carrizo et Radu qui n’apportaient pas les mêmes garanties." André la TNT Samir & André, repris ensemble dans la liste en 2019! "Onana a déjà un CV envieux: Il a déjà disputé une demi-finale de la Ligue des Champions avec l'Ajax et possède une expérience internationale, alors que les anciens "remplaçants n’en avait pas. Le premier mois d'entraînement à la Pinetina a également confirmé qu'Onana entre les poteaux a une explosivité folle, le mérite en revient à son physique important qui dans les tests athlétiques, lui permettent d’apporter des réponses sans équivoque." "Onana est également bon avec ses pieds et, lorsque les adversaires le presseront haut et avec plusieurs hommes, ses longues relances pour trouver Lukaku ne seront pas rares. Non seulement "sur" le Belge, mais aussi pour jouer et miser sur la profondeur: Il y a peut-être quelque chose qu’il devra améliorer dans ses sorties, qui pour le moment, ne semblent pas être la spécialité de la maison, mais le temps jouera en sa faveur." "Dans le vestiaire, il s'est bien intégré avec politesse et sourire : il plaisante avec ses coéquipiers et il déteste perdre, même les mini-matchs d’entrainement." Vers une alternance ? "Onana sera le gardien du futur, étant donné qu’il dispose d’un contrat quadriennal à hauteur de 3 millions d'euros par saison et même s'il est actuellement "le second de Samir", le sentiment est qu'il jouera quelques matchs, qu'Inzaghi le lancera de temps en temps dans la bataille, lors de certaines rencontres de Serie A. » "Disons qu'il s'agira d'un "passage de témoin", comme celui qui a eu lieu à la Juventus, entre Szczesny et Buffon, puis entre Szczesny et Perin. D’autant plus que l'avenir des Nerazzurri passera tôt ou tard entre les mains d'Onana et, ce même si Handanovic jouera plus en ce moment, même s’il vient à réaliser plus de parades au point d’être reconduit pour une ou deux saisons supplémentaires : Cela ne fait aucun doute : Un jour, ce poste sera celui d’Onana, ce sera à lui de le défendre." "Ceux qui le connaissent assurent qu'André est déjà impatient que cela se produise." Selon vous, les performances d’Onana peuvent-ils lui permettre de déjà inverser la tendance cette saison ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. S’il ne s’agit que d’un simple match amical, l’Inter a confirmé sa mentalité démontrée déjà l’année dernière : Elle n’aime pas perdre, jamais! Si cela était déjà visible face à l’As Monaco, la bande de Simone Inzaghi est également revenu de loin après avoir été menée 0-2 face à une belle équipe lyonnaise. Question piège: Selon vous, André mérite-t ’il déjà d’occuper le poste de gardien titulaire ? Au Stadio Dino-Manuzzi de Cesena et malgré de très belles occasions du côté de l’Inter, c’est bel et bien les hommes de Peter Bosz qui ont mené au marquoir, via des buts d’ Alexandre Lacazette (31’)et Rayan Cherki (50’) Si le second but aurait pu assommer les Nerazzurri dès la reprise, Romelu Lukaku très bien servi par Federico Dimarco permettait aux Nerazzurri de se relancer immédiatement (51’). Nicolò Barella, auteur d’une assez belle prestation égalisera d’ailleurs à la 65’ suite à une très belle ouverture de Lautaro Martinez! Si l’Olympique Lyonnais est franchement plus avancé dans sa préparation, Simone Inzaghi a reçu des bons signaux de la part de ses ouailles, et plus en particulier d’ André Onana et de Federico Dimarco. Reste à présent un dernier match amical à disputer, face à Villarreal, avant de tirer un premier bilan, à quelques jours de la reprise de la Serie A. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 2-2 Olympique Lyonnais Buteur(s): 31' Lacazette (L), 50' Cherki (L), 51' Lukaku (I), 65' Barella (I) Inter: 24 Onana (81' 21 Cordaz); 33 D'Ambrosio (59' 36 Darmian), 6 De Vrij, 95 Bastoni (59' 37 Skriniar); 2 Dumfries (74' 12 Bellanova), 23 Barella (74' 5 Gagliardini), 77 Brozovic (74' 14 Asllani), 20 Çalhanoğlu (59' 22 Mkhitaryan), 32 Dimarco (74' 8 Gosens); 90 Lukaku (67' 9 Dzeko), 10 Lautaro Martinez (67' 11 Correa) Banc: 1 Handanovic, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa, 50 Casadei T1: Simone Inzaghi Olympique Lyonnais: 1 Lopes; 27 Gusto, 23 Mendes, 4 Lukeba, 3 Tagliafico (71' 12 Henrique); 10 Paqueta (77' 9 Dembélé), 24 Lepenant, 8 Aouar; 20 Tete (46' 18 Cherki), 91 Lacazette (81' 11 Kadewere), 7 Toko-Ekambi (81' 26 Barcola) Banc: 30 Pollersbeck, 35 Riou, 21 Da Silva, 2 Diomandé, 32 El Arouch, 26 Barcola, 11 Kadewere T1: Peter Bosz Arbitre: Piccinini Averti(s): Dumfries (I), Toko-Ekambi (L), Brozovic (I), Bastoni (I), Paqueta (L), Darmian (I) Expulsé : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Simone Inzaghi et André Onana se sont livre à la presse suite au partage entre l’Inter et l’Olympique Lyonnais Simone "J’ai vu ce que je voulais, l’équipe était bien sur le terrain et j’ai reçu d’excellentes réponses, avec énormément d’occasions de but en première période. C'était un très très bon test face à une excellente équipe qui, je le savais, était bien plus avancée que nous dans sa préparation et qui a de très grandes qualités.." "Notre condition physique s’améliore et j’ai vu un bon état d’esprit: Les garçons ont joué en équipe et ils ont cherché à mettre en pratique ce que nous avions préparé à l’entraînement, je suis donc très satisfait." "Je savais que nous allons faire face à des matchs de préparation très relevé en phase de pré-championnat et c’est quelque chose à laquelle je tenais." André "J’ai de bonnes sensation, bien sûr, je veux toujours gagner. Nous avons affronté une bonne équipe, mais comme je le dis toujours, le plus important c'est nous. Nous sommes une bonne équipe, nous devons nous améliorer et nous préparer pour les prochains matchs. Je me sens très bien, je suis heureux d'être ici, le groupe est génial. La phase de préparation est toujours difficile, mais il faut s'adapter." "Nous sommes bien, même si nous sommes un peu fatigués, cela se voit peut-être un peu: J'ai foi en cette équipe, en ces joueurs. Il y a de grands joueurs ici et je crois qu'avec l'équipe que nous avons, nous pouvons tout gagner et atteindre nos objectifs." "Les Tifosi nous donne beaucoup de motivation : Je veux donner le meilleur de moi-même pour eux et essayer de gagner autant que possible. Ce que je peux dire, c'est que nous ferons tout ce que nous pourrons, nous donnerons toujours le meilleur de nous-mêmes." "Je suis très heureux d'être ici, l'Inter est un grand club. Porter ce maillot pour moi est une fierté, c'est quelque chose de magnifique." Le Scudetto ? "Nous avons l'obligation de toujours le gagner. Avec la grande équipe que nous avons, nous nous devons d’essayer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, le mois de juin 2023 sera le mois le plus important de l’Inter pour son avenir, plusieurs forces en présence pourraient prendre la poudre d’escampette! Nos confrères de Fcinter1908.it se sont penché secteur par secteurs! Les gardiens "Ces derniers jour a été officialisé la prolongation du contrat de Samir Handanovic, le Capitaine et Leader du Vestiaire de l’Inter. André Onana est arrivé, mais il débutera son aventure Nerazzurra en tant que second. Simone Inzaghi misera encore sur le slovène, du mois, initialement. Au 30 juin 2023, son départ sera probablement acté. A noter qu’Alex Cordaz, le troisième gardien de l’Inter, sera aussi en fin de contrat au 30 juin 2023." La défense "Milan Skriniar et Stefan De Vrij représentent les noms les plus ronflants : Le slovaque est au cœur du mercato, mais en cas de permanence, le club est prêt à renouveler son contrat actuel qui prendra fin au 30 juin 2023. Il reste encore à définir le futur de De Vrij vu que les négociations pour un renouvellement n’ont pas débutés et que de réelles demandes ne sont jamais arrivées. Mais les deux Nerazzurri ne sont pas les à voir leur contrat se terminer au 30 juin 2023 : Henrique Dalbert, qui ne fait pas parti des plans de l’Inter et qui est actuellement blessé, et Danilo D’Ambrosio, qui reste, lui, l’un des leaders absolu du vestiaire." Les milieux de terrain "Au net de la situation de Raoul Bellanova, prêté avec une option d’achat par Cagliari et de Kristjan Asllani, qui sera formellement en fin de contrat au 30 juin 2023, mais qui fait l’objet d’un prêt avec obligation d’achat avec l’Empoli, il y a lieu de réfléchir sur la situation relative à deux autres joueurs de ce secteur : En effet, les contrats de Roberto Gagliardini, pisté par Monza, et de Matteo Darmian arriveront à expiration." L’attaque "L'attaque est le rempart qui, l’an prochain voir même avant, pourrait faire l’objet de la plus importante des révolutions: Alexis Sanchez sera très probablement vendu lors de cette session estivale, alors qu’il reste quelques situations encore à définir tel que l’avenir de Romelu Lukaku, qui est prêté exclusivement jusqu’au 30 juin, mais qui a déjà fait part de son intention de tout faire pour rester Nerazzurro. Outre Lukaku, Edin Dzeko arrivera également en fin de contrat" Pensez-vous que l’Inter prolongera le mythique Gagliardini ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Le gardien de l'Inter, Samir Handanovic, déclare aujourd'hui dans la presse Italienne qu'il pense que Milan Skriniar restant à l'Inter est essentiel. Dans une interview pour La Gazzetta dello Sport, le capitaine Slovène s'exprime sur plusieurs joueurs de l'équipe. Alors que la situation semble s'être légèrement diffusée, Samir pense que Milan Skriniar ne peut tout simplement pas quitter le club cet été, car il est trop important pour l'équipe. "Très important. Pour moi c'est essentiel qu'il reste avec nous. Nous ne pouvons pas perdre d'autres éléments. Je le vois tous les jours, il est serein à Appiano." Samir Handanovic est de loin le joueur le plus ancien de l'effectif à ce moment, après avoir rejoint les rangs Interistes en 2012. Il parle de l'honneur que cela représente pour lui. "Pour moi être à l'Inter depuis 2012-13 signifie honneur et responsabilité mais également identité, le sentiment d'appartenance. Si je suis resté aussi longtemps c'est parce-que je me sens bien ici et que nous grandissons perpétuellement, moi comme le club." Que veut-il dire par "identité" ? "Etre excité par le maillot, ressentir quelque chose de spécial. De voir qu'il ne s'agit pas que d'un endroit où travailler et gagner de l'argent, mais quelque chose qui vous fait ressentir des émotions, peu importe les victoires ou les défaites. Vous pouvez quitter cet endroit, mais beaucoup de gens veulent revenir." Après cette belle passe décisive, un mot sur Romelu Lukaku ? "Pas surpris parce-que j'ai vu comment il était à Chelsea. J'ai écouté sa fameuse interview, on pouvait sentir la nostalgie et la mélancolie." "Vous devez toujours savoir dans quel vestiaire vous allez, et Rom savait que notre vestiaire est sain, positif et enjoué." "Dans la vie, on fait souvent des choix pour des raisons économiques dans un premier temps, puis le bien-être finit toujours par prendre le dessus : si vous vous sentiez bien à un endroit, il est normal de vouloir y retourner. C'est comme si il n'était jamais parti. Il est toujours le même." Le nouveau gardien de l'Inter André Onana déclarait récemment dans la presse qu'il respecte le fait que Samir soit le titulaire pour commencer. "Ce sont des choses importantes à dire car elles donnent de la sérénité à l'environnement, mais nous savons bien que tout le monde veut jouer : c'est juste et sain de cette manière. Je n'aurais pas été surpris s'il avait dit l'inverse. C'est de la compétition normale, c'est bon pour tout le monde." Combien de matchs Onana peut-il espérer cette saison ? "Je ne sais pas, mais il y a tellement de matchs proches les uns des autres que tout peut arriver, c'est toujours le coach qui décide. Mais l'équipe bénéficie de notre compétition en ayant deux très bons gardiens." La bourde de Radu contre Bologne la saison dernière : "C'était une immense déception, mais c'est la vie. Et une saison ne dépend jamais d'un seul match." "Je ne lui ai rien dit ce soir là, j'ai parlé avec lui le lendemain. Je lui ai dit que cet épisode le ferait grandir en tant que gardien, mais par dessus tout en tant qu'homme. Andrei doit savoir qu'il fera des erreurs, comme tout le monde, mais qu'il a la chance de pouvoir prouver ses qualités." Quelle critiques l'ennuient le plus plus au fil des années ? "Les évaluations biaisées me dérangent, car elles ne prennent pas la peine d'évaluer les situations de match dans leur entièreté." "Je ne veux pas rentrer dans des cas individuels, mais j'ai parfois vu de l'inclinaison. Par contre, si vous construisez une réflexion avec des arguments derrière, alors oui, j'aime les critiques. Elles sont utiles." De sages paroles pour un grand homme. C'est un honneur pour nous aussi, Capitaine ô mon Capitaine. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  9. La saison dernière aurait été une campagne qui a fait mal pour les Nerazzurri, contraints de laisser le Scudetto au rival de la même ville, l'AC Milan. Cependant, le club n'a pas perdu de temps pour essayer de se remettre sur les rails pour la saison prochaine. Un long été de transferts en Serie A ne fait qu'aiguiser l'appétit pour ce qui devrait être une campagne captivante dans l'élite italienne en 2022-2023. Mais, avec les recrutements déjà effectués, l’Inter est-elle suffisamment forte pour se battre pour le titre de champion d'Italie la saison prochaine ? Où est-ce que l'Inter failli la saison dernière ? Il est difficile de déterminer exactement où l'Inter a été faible lors de la saison 2021-2022. Les Nerazzurri ont marqué plus de buts et encaissé moins de buts que lors de la campagne victorieuse en 2020-2021. L'Inter a marqué 84 buts, un record en championnat, et a encaissé le deuxième plus petit nombre de buts (32). Bien que le club n'ait pas remporté le championnat, il a pu fêter son succès en Coppa Italia et a atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Cependant, le facteur principal qui a contribué à ce que l'Inter ne remporte pas le championnat en 2021-2022 est le nombre de matchs nuls. Au total, l'Inter a concédé neuf matches nuls en 2021-2022, soit deux de plus que lors de la saison précédente. On pourrait dire que leur point faible vers la fin du championnat était en fait la créativité en fin de saison, n’ayant pas réussi à briser des adversaires comme le Torino ou la Fiorentina. Des victoires dans ces rencontres les auraient mis au bord de la gloire en Serie A, mais au lieu de cela, ils ont dû regretter les occasions manquées. Les matches nuls contre l'Atalanta et le Genoa à l'extérieur ont également été préjudiciables en milieu de saison : l’Inter a manqué de qualité offensive sur le banc, surtout après le départ de Romelu Lukaku. Qu'est-ce que l'Inter a corrigé jusqu'à présent au mercato d’été ? L'Inter a déjà été très actif cet été, le plus grand renfort à son effectif étant le retour de Romelu Lukaku. Après une année noire à Chelsea, le recordman des Blues est revenu à Milan pour un prêt d'un an, pour un montant de 8 millions d’Euros. Son retour donnera certainement un coup de pouce pour d'attaque et les options s’offrant à Inzaghi. Car, n’oublions pas qu’il a été sensationnel lors de son séjour de deux ans au club. De plus, il semble toujours être à la hauteur avec l'équipe nationale belge. Les Diables Rouges étant parmi les favoris de la prochaine Coupe du Monde au Qatar, il est possible que Romelu améliore sa forme cette saison afin d’être prêt pour le grand tournoi. BigRom a marqué un nombre impressionnant de 47 buts en 72 matchs de championnat avec l'Inter, et a réussi à enregistrer 64 buts en 95 matchs. Sa relation avec Lautaro Martinez a été un facteur clé dans leur campagne de titre, et un retour à cette dynamique les rend immédiatement des candidats de premier plan pour le titre de champion en 2022-2023. L'Inter s'est également attaqué à ses problèmes défensifs, avec un prêt pour Raoul Bellanova et le transfert définitif de Robin Gosens. Ce dernier pourrait être un élément important de l'équipe dans la saison à venir, car il ajoutera une option différente pour la construction des attaques. L'Allemand était un latéral libre lors de son passage à l'Atalanta, et l'un des meilleurs buteurs de son équipe nationale lors de l'EURO 2020 l'été dernier. Les problèmes liés au manque de créativité ont également été résolus avec les signatures officielles d'Henrikh Mkhitaryan et de Joaquin Correa à l'Inter en vue de cette saison. Alors que l'Arménien semble prêt à jouer un rôle sur le banc de touche, le transfert de Correa pour 23 millions d’Euros pourrait signifier qu'il sera un élément essentiel des plans offensifs de Simone Inzaghi pour la saison à venir. L'ancien joueur de la Lazio a marqué six buts en 36 matchs toutes compétitions confondues la saison dernière lors de son prêt à l'Inter. Cependant, il ne semble pas que l'Inter en ait fini avec ses dépenses, puisqu'ils travaillent toujours sur un accord pour faire venir Paulo Dybala à la Pinetina. Un dossier compliqué, avec la concurrence de Manchester United. l'Inter a aussi déjà confirmé la signature d'André Onana, le gardien de but de l'Ajax, qui remplacera à moyen terme Samir Handanovic. Contre qui l'Inter se battra-t-elle ? La course au titre pourrait être très intéressante en Italie la saison prochaine, avec un certain nombre de prétendants à la première place de la Serie A. L'AC Milan pense s'être suffisamment renforcé pour défendre son titre, tandis que Napoli et la Roma devraient revenir plus solides. Ces deux derniers viseront probablement davantage une place en Ligue des champions qu'un titre. Le plus grand concurrent semble être la Juventus, qui construit tranquillement une équipe qui semble redoutable. L'arrivée en janvier de Dusan Vlahovic a été très intéressante, mais les récentes acquisitions gratuites d'Angel Di Maria et de Paul Pogba ne font qu'ajouter de la qualité. Sur le plan défensif, l'équipe est toujours à la recherche d'un nouveau défenseur pour remplacer Giorgio Chiellini, déjà parti, et Matthijs de Ligt qui semble de plus en plus proche de la sortie. ®Oxyred - Internazionale.fr via SempreInter
  10. C’est un début de saison très prometteur que celui réalisé par l’Inter de Simone Inzaghi. Pour sa deuxième saison à la tête des Nerazzurri, son équipe a étrillé Lugano, sur son terrain, par un convaincant 1-4. La LULA is Back! Cette rencontre a été gérée de façon sérieuse et optimale de la part de l’ensemble des joueurs de l’équipe. Il n’aura fallu que 3 minutes à Danilo D’Ambrosio pour faire trembler les filets et, par la même occasion, devenir le premier buteur de cette saison de la Seconde Etoile. Peu après le quart d’heure de jeu, Lautaro Martinez double la mise suite à une Radu du portier suisse A la reprise, Inzaghi réalise de nombreux changements, mais rien n’enraye la machine avec des buts de Joaquin Correa à la 61’ et un doublé du Toro à la 72’ via une balle en profondeur expédiée à la perfection par André Onana à Joaquin Correa. Manque de bol toutefois pour le portier camerounais qui aura appris, à ses dépens, que l’Inter est la spécialiste, lorsqu’il faut se prendre un but à la con, celui-ci porte la signature d’Alessandro Casciato. En après match, les joueurs ont été ovationné et plus particulièrement le jeune Kristjan Asllani, véritable homme du match, à l’opposé, la Curva Nord a ignoré comme prévu Romelu Lukaku qui s’était tout de même présenté devant la Tifoserie Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Lugano 1-4 Inter Buteur(s): 3' D'Ambrosio (I) 16', 72' Lautaro Martinez (I), 61' Correa (I), 82' Casciato (L) Lugano: 1 Saipi (46' 58 Osigwe); 8 Durrer (60' 23 Srdic), 3 Ziegler (46' 46 Stober), 30 Daprelà (46' 15 Mai), 17 Valenzuela (46' 41 De Queiroz); 14 Sabbatini (46' 42 Alshik), 20 Doumbia (46' 29 Belhadj); 11 Haile-Selassie (46' 43 Mound), 27 Babic (60' 18 Mahou), 45 De Jesus (46' 33 Casciato); 9 Celar (60' 10 Bottani) Banc: / T1: Mattia Croci-Torti Inter: 1 Handanovic (46' 24 Onana); 33 D'Ambrosio (76' 43 Hoti), 47 Fontanarosa (76' 38 Sottini), 36 Darmian (87' 39 Silvestro); 12 Bellanova (46' 15 Lazaro), 14 Asllani (87' 40 Sangalli), 42 Agoumé (87' 45 Carboni), 22 Mkhitaryan (46' 11 Correa), 8 Gosens (66' 46 Zanotti); 9 Lukaku (66' 50 Casadei), 10 Lautaro Martinez (76' 16 Salcedo) Banc: 21 Cordaz, 51 Fabbian T1: Simone Inzaghi Arbitre: Luca Piccolo Averti(s): / Expulsé(s): / Affluence: 5.200 tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Au sein du Quartier-Général de l’Inter, Giuseppe Marotta et Simone Inzaghi se sont livrés à la traditionnelle conférence de presse d'ouverture de la nouvelle saison sportive 2022/2023 Introduction de Marotta "Aujourd’hui, nous sommes symboliquement sur la grille de départ de la nouvelle saison sportive. Avant de parler du présent et du futur, je tiens à faire un bref résumé de la saison écoulée qui a été "aigre-doux" : Nous avons remporté deux titres, auxquels s’ajoute un peu d’amertume pour la seconde place en championnat. Le dernier championnat a d’ailleurs démontré que la différence entre celui qui le gagne et qui le perd est très minime." Je tiens à profiter de cette occasion aussi pour saluer le Président Zhang et je lui souhaite du bon boulot pour la saison à venir. Cette saison s’ouvre avec une grande nouveauté : La prolongation de notre entraîneur. C’est une nouveauté qui est le fruit d’un rapport instauré l’année dernière depuis un été mouvementé, mais qui a offert de très importantes satisfactions à l’ensemble du Club, de la Propriété et des Tifosi. Je peux vous dire qu’il s’agit-là d’un renouvellement physiologique d’un entraîneur qui a prouvé avec des faits d’être à la hauteur de l’Inter et qui dispose du profil pour rester avec nous sur le long-terme, c’est l’un des meilleurs entraîneurs en circulation." Je profite de l’occasion aussi pour remercier mes collègues Piero Ausilio et Dario Baccin qui sont entrain de très bien travailler pour construire une équipe compétitive. Dans le Calcio, tu dois toujours relever le niveau, avoir le courage de gagner sans avoir la peur de perdre. Nous nous présentons ici avec l’objectif de l’emporter, fort de notre démonstration d’être hautement compétitif." "Nous ne devons dévier de ces mots qui a aussi été sans cesse cité durant cet été et après la pandémie : La soutenabilité financière. La soutenabilité financière est nécessaire et est au-dessus tout pour nous, nous avons le devoir, nous trois, de la respecter, c’est notre objectif à atteindre, tout comme cela l’est également pour Alessandro Antonello dans le secteur Corporate, nous remercions tous ensemble, aussi, tous ceux qui travaille aussi derrière nous pour le club." "La soutenabilité ne signifie pas pour autant ne pas être compétitif car sur le Mercato il faut faire preuve de créativité, d’intuition. Nous en somme au cinquième ou sixième jour, nous avons encore deux mois même si le championnat à venir sera disputé d’une façon anormal : Dans sa première partie, il y aura 20 rencontres à disputer : 14 de Serie A et 6 de Ligue des Champions. Le travail de l’entraîneur et de son Staff en sera plus difficile car dans l’Histoire du Calcio, jamais une telle situation ne s’était présentait auparavant. "A propos du Mercato, je tenais à présenter au Mister une équipe compétitive et le travail réalisé démontre que cette promesse. Je remercie aussi les Tifosi qui nous sont toujours proche : Vous êtes le noyau dur de ce club. Notre objectif est de garnir encore plus l’armoire à trophée, les deux titres remportés l’année dernières ne sont pas seulement le fruit des investissement économique, c’est aussi celui de la culture du travail, du sens de l’appartenance qui est très fort, ce sont deux principes que nous devons pousser au maximum." "J'espère que vous ne posez pas trop de questions à Inzaghi sur le Mercato car certaines tâches nous incombent. Je veux juste évoquer le cas Dybala : il fait partie d'un certain nombre de joueurs libre et je dois dire que c'est la première fois que je vois autant de joueurs libre de haut niveau. C'est la démonstration d'un football qui change et dans lequel il faut avoir le courage d'agir au niveau des jeunes. Dybala a représenté et représente une opportunité mais nous sommes bien en attaque et nous avons des joueurs de grande valeur que l'entraîneur devra gérer de la meilleure façon possible, même si j'ai beaucoup d'affection pour Dybala." Place à présent à Simone Inzaghi qui répond aux journalistes Une saison atypique est sur le point de commencer, comment allez-vous l'aborder ? "Cette année sera atypique car nous avons 20 matchs en l'espace de trois mois et ensuite le championnat s'arrête pendant 50 jours. Ce sera un nouveau défi pour tout le monde et nous réfléchissons déjà à la manière de l'aborder. Nous allons nous préparer pendant ces 50 jours, mais ce sera une nouvelle situation pour chaque entraîneur." Pouvez-vous nous parler de vos appels téléphoniques (avec Lukaku), et quand avez-vous été informé de la possibilité qu'il rejoigne le club ? "Une bonne relation avec lui a commencé l'année dernière, puis nous avons eu la chance de le faire revenir cet été. C'est une énorme signature pour nous, même si nous avions la meilleure attaque la saison dernière. Romelu est fort avec son jeu, il marque beaucoup de buts et il va nous donner une nouvelle solution. Mais je n'oublie pas les joueurs qui ont été performants la saison dernière. Ils nous ont permis de remporter ces deux titres, même s'il y a quelques regrets de ne pas avoir gagné le Scudetto avec 84 points. Nous repartons avec beaucoup d'enthousiasme, dans l'espoir que cette année soit bonne." Quels sont les objectifs ? "Gagner. On sait ce qui s'est passé lors du mercato de la saison dernière, les dirigeants du Club ont été brillants. Avec le Staff, nous avons retroussé nos manches et travaillé dur dès le premier jour. Nous avons joué un grand football et les gens disaient que l'Inter était favori, même si ce n'était pas le cas en juillet. Cette année, nous partons derrière le Milan AC, mais nous allons nous battre jusqu'au bout, comme cinq ou six autres équipes. Nous savons que ce sera difficile mais nous voulons être compétitifs comme nous l'avons été l'an dernier." Si Skriniar devait partir, cela poserait-il des problèmes en défense ? "Nous savons qui sont nos dirigeants et ce qu'ils ont fait depuis un an et demi. Skriniar est un joueur de l'Inter en ce moment, un joueur qui a fait une brillante saison et il viendra avec nous à notre camp d'entraînement. Nous verrons ensuite ce qui se passe. Nous sommes en contact permanent avec le club." Où aimeriez-vous relever la barre par rapport à la saison dernière ? "Relever la barre, ce serait de remporter le Triplettino, ce qui nous a échappé la saison dernière pour deux points seulement. La saison dernière m'a quand même apporté beaucoup de satisfaction : Voir tout le stade applaudir après le dernier match et les garçons en larmes car, même s'ils ont gagné deux titres, ils voulaient le troisième. Cette année, nous allons recommencer et nous aurons besoin de nos supporters qui nous ont toujours soutenus et qui seront là pour ce prochain voyage, qui commence le 13 août à Lecce." Qui sera le gardien de but titulaire ? "Handanovic commencera dans les buts car il l'a mérité après une grande saison. Nous savons tous ce qu'Onana peut faire : il est jeune, il est l'avenir et il aura sa chance cette année. Nous croyons en lui". Que direz-vous dans 12 mois ? "J'espère pouvoir vous dire que tout s'est déroulé comme prévu. L'année dernière, j'avais beaucoup d'espoir et d'envie de bien faire. Cette année m'a apporté beaucoup de satisfactions : des trophées, l'accession aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais ce qui m'a marqué, c'est l'alchimie avec les supporters. La dernière journée me vient à l'esprit, ainsi que la finale de la Coppa Italia. Ces souvenirs resteront avec moi pour toujours." L'arrivée éventuelle de Dybala sera-t-elle un coup de pouce supplémentaire ? "Nous connaissons bien Dybala. Il a beaucoup de qualité mais nous avons six attaquants dans l'effectif, les quatre que nous avons mentionnés et Pinamonti, qui a un grand avenir, et Sanchez. Donc ce n'est pas bien pour moi de parler d'autres joueurs en ce moment." Quels ont été vos sentiments après le renouvellement ? "J'étais très content. J'ai une excellente relation avec la direction et le président du club. Nous voulons le meilleur pour l'Inter et nous allons tous dans la même direction. J'ai beaucoup de personnes qui m'aident à tout organiser au mieux et je les en remercie." Y a-t-il un joueur qui va nous surprendre cette année ? "Il n'y a pas un seul nom qui me vient à l'esprit. Ils ont tous fait ce que je leur ai demandé la saison dernière ; nous avons eu 52 matchs à haute intensité et nous avons bien joué lors de ce match de huitième de finale, même si cela nous a coûté cher. Je referais tout cela." Y a-t-il quelque chose qui, selon vous, doit être amélioré ? "La saison dernière, nous voulions atteindre les huitièmes de finale pour la première fois en onze ans. On peut toujours faire plus, mais les équipes anglaises sont pratiquement imbattables en ce moment, mais nous avons donné un bon match à Liverpool." Existe-t-il des alternatives au 3-5-2 ? "Nous allons essayer de nouveaux systèmes en pré-saison mais j'aime cette formation et j'ai les joueurs parfaits pour s'adapter à ce système. Nous avons beaucoup d'options et nous avons vu la saison dernière - par exemple en huitième de finale de la Coppa Italia contre Empoli - comment cela peut changer les matchs. On a beaucoup parlé de Lukaku et d'Onana, mais le club a également recruté deux jeunes joueurs talentueux, sans oublier Mkhitaryan, que j'ai toujours apprécié et qui nous aidera à progresser en tant qu'équipe." Il est important pour vous de jouer à fond dans chaque compétition : Cette équipe est-elle plus complète ? "Le club a fait de brillants coups. Nous devons maintenant compenser le départ de Ranocchia et nous y travaillons. L'objectif cette année est d'avoir un noyau dur de 20 joueurs de champ, deux pour chaque rôle, qui soient d'un bon niveau car nous devrons beaucoup alterner avec 20 matchs de la première journée jusqu'en novembre. Ensuite, nous avons trois gardiens de but." "Nous voulons aussi faire venir trois joueurs de la Primavera parce que notre système jeunesse produit beaucoup de talents. Nous aurons Valentin Carboni et nous voulons aussi faire venir Casadei, en qui nous avons beaucoup de confiance. Zanotti a fait ses débuts l'année dernière et j'espère que quelques autres pourront faire leurs débuts cette saison aussi. Je sais qu'il est difficile de percer à l'Inter mais j'espère pouvoir le faire avec quelques autres car nous apprécions nos jeunes joueurs." Avec Lukaku, l'Inter a beaucoup joué en contres. Comment allez-vous tirer le meilleur de lui ? "Il est trop tôt pour le dire mais j'ai quelques idées. L'année dernière, nous alternions la récupération du ballon en haut du terrain et sa conquête dans les zones plus profondes. Il est clair que Romelu va nous apporter quelque chose d'un peu différent. Plus on gagne le ballon haut sur le terrain, moins on a besoin de courir pour marquer. Nous aurons plus de solutions avec lui et nos autres attaquants, qui ont déjà bien travaillé." Quelle impression vous a fait Asllani ? "C'est un jeune joueur qui semble plus âgé qu'il ne l'est. Il sait qu'il y a un joueur devant lui, qui a fait de grandes choses à l'Inter. Il a grandi de manière exponentielle au cours des six derniers mois et nous croyons beaucoup en lui." Ce mercato est-il destiné à apporter des options pour faire plus de changements dans les matchs ? "Nous sommes fiers de ce que nous avons fait jusqu'à présent et, cette année, nous allons essayer de nous améliorer encore plus. Ce ne sera pas facile mais nous sommes l'Inter et nous devons gagner." Y a-t-il une atmosphère différente maintenant. Qu'est-ce qui vous aiderait à relever calmement la barre ? "J'ai la chance d'être capable de gérer la pression. Nous, les entraîneurs, sommes sous pression tous les jours, je sais ce que c'est. J'ai de nombreuses responsabilités, qui me rendent meilleur. Nous savons ce que nous avons fait et, cette saison, nous verrons ce qui se passera mais nous savons que nous avons fait du bon travail jusqu'à présent." Qu'attendez-vous de ce Mercato ? Casadei en est-il retiré ? "Casadei est allé à l'Euro U19. Il fait parti de notre effectif et ensuite c'est au Club de décider. Lors de la conférence de presse de l'année dernière, il a été dit que Hakimi serait le seul départ mais le marché des transferts est imprévisible. La chose que je peux garantir, c'est que le 13 août, l'Inter sera une équipe compétitive avec une soif de gagner. Y a-t-il une hiérarchie parmi les attaquants de l'Inter ? "J'aime les équipes qui marquent beaucoup de buts. La saison dernière, nous avions la meilleure attaque du championnat. Cette année, nous espérons que l'un de nos joueurs pourra remporter le Soulier d'Or." Numériquement parlant, peut-on s'attendre à ce qu'il n'y ait que quatre attaquants ? "Nous savons qu'avec le calendrier des rencontres qui est très chargé, que nous aurons besoin d'un cinquième attaquant et ce sera un jeune joueur. Pinamonti est un joueur confirmé, qui a reçu beaucoup d'offres. Nous verrons ce qu'il se passera. Il est dans l'équipe pour le camp d'entraînement et il viendra avec nous. Mais, normalement, un cinquième attaquant dans l'équipe sera un jeune joueur." L'arrivée de Bremer est-elle possible ? "Je ne discuterai pas des joueurs d'autres équipes". Avez-vous parlé avec Dzeko suite à l'arrivée de Lukaku ? "Nous avons parlé après la trêve internationale pour savoir comment il se sent. Nous savons à quel point il a été important l'année dernière. Il a bien travaillé, a marqué 30 buts et sera à nouveau une arme supplémentaire pour nous." Le Saviez-vous ? Après l'effort, le réconfort, comme en témoigne le cliché repris ci-dessous! Un cliché démontrant la sérénité qui règne au sein du Club! ®Oxyred & Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. A travers un court message sur Twitter, l'Inter a officialisé l'arrivée d'André Onana! Ses premières impressions vous seront dévoilées dans les prochaines heures! Benvenuto Amico! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. En effet, l’Inter a conclu hier un mois de juin qui fera date dans l’Histoire du Club, avec pas moins de 5 recrues de renom, en incluant Raoul Bellanova (qui signera ce lundi 4 juillet), le tout pour une somme astronomique ! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "S’il n’y a jamais eu une liste de problèmes à résoudre dans l'équipe de Simone Inzaghi, celle-ci ressemble à présent à un morceau de papier abandonné dans un coin. En fait, toutes les cases ont été cochées et validées avant le rassemblement de pré-saison et il faut en donner tout le crédit aux responsables du Mercato de l’Inter." "Un gardien de but était nécessaire pour l’après Samir Handanovic et Onana, qui évoluait à l’Ajax, était bloqué depuis plusieurs mois. Il y avait aussi ce désespérément besoin de trouver un remplaçant à Marcelo Brozovic et Asllani était le candidat de choix." "La précision des attaquants se devait d’être améliorée et Romelu Lukaku est revenu de Londres. Inzaghi voulait un milieu de terrain de haut niveau et Mkhitaryan est prêt à épauler ses trois titulaires. Ivan Perisic est parti et numériquement Bellanova prendra sa place, avec Robin Gosens comme titulaire." "En bref, un travail à plusieurs tableaux qui a porté des fruits énormes, avec une dépense immédiate de seulement 15 millions d'euros. Dans cette liste hypothétique, il manque au moins un joueur en défense pour couvrir encore le départ d'Andrea Ranocchia et la signature de Paulo Dybala gratuitement, une opération de plus en plus dans la balance, même s’il est prévu dans le calendrier de prendre son temps." 15 millions d’euros...Comment jugez-vous le début de Mercato Nerazzurro ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. André Onana s'est livré sur son compte Twitter officiel après l'officialisation de son arrivée par l'Inter "Les rêves deviennent réalités. Je suis enthousiaste à l'idée de faire mon entrée et de faire partie dans mon nouveau club: L'Inter. "Je tiens à remercier le Président, l'intégralité du Conseil d'Administration de l'Inter, l'entraîneur et mon équipe pour avoir rendu mon rêve, une réalité" Le Saviez-Vous ? André impactera très lourdement les comptes de l'Inter avec un salaire de 3 millions d'euros net par saison et une valeur, au brut pour l'Inter, de 3,93 millions d'euros, sur base du Décrét Croissance. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. En effet, si en début de saison, Samir Handanovic pourrait revendiquer ce titre, il pourrait voir son poste être très rapidement occupé par André Onana, se pose alors la question : Qui sera le Capitaine de l’Inter 2022/2023 ? Milan Skriniar en avait le profil, mais son départ vers la cité parisienne ou à l’ombre du Big-Ben redistribue les cartes Révélation de Tuttosport "Samir Handanovic sera encore initialement le Capitaine, même si lentement son poste sera repris par André Onana. Avec Skriniar dans le noyau, il y aurait eu trois candidats, mais avec son départ plus que probable, le cercle se réduit à Nicolò Barella et Marcelo Brozovic: Miser sur le Croate se résumerait à son ancienneté dans l'équipe." "Arrivé à Milan lors d’une soirée froide de janvier 2015, le jeune milieu de terrain d’alors a changé son rayon d’action, en prenant les clés du milieu Nerazzurro. Il a déjà reçu l’Honneur de recevoir les Galons de Capitaine lors de plusieurs matchs, même si celui-ci peut également représenter un fardeau: La dernière fois qu’il a porté ce brassard remonte d’ailleurs à l’iconique défaite de l’Inter, 2-1 au Renato Dall’Ara, face à Bologne." Bare à Brozo: "Mais Nan, laisse-moi en paix" "Epic Brozo ne viendrait pas non plus à se lacérer s’il advenait que le choix se porte sur une autre personnalité, surtout si la décision définitive de la direction se porte sur celle de son ami Nicolò Barella. Nicolò, a 21 ans, 7 moi et 9 jours était d’ailleurs devenu le plus jeune capitaine à débuter une rencontre avec le brassard au bras lorsqu’il évoluait à Cagliari. Opter pour lui représenterait le rêve et l’italianité d’un bambin Interiste devenu un Grand." Selon vous, qui mérite d’hériter du brassard de Capitaine à l’avenir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une information en provenance de Gianluca Di Marzio : Raoul Bellanova est prêt à devenir Nerazzurro! "Cagliari a accepté la demande des Nerazzurri de modifier la formule de transfert pour l’ailier italien, en passant d'une vente définitive ou d’un prêt avec rachat obligatoire à un prêt avec droit de rachat.La transaction est sur le point d’être finalisée: Bellanova sera un nouveau renfort pour Simone Inzaghi dans le cadre d'un prêt onéreux d'environ quatre millions d'euros avec un droit de rachat en faveur de l'Inter." "Après Onana et Mkhitaryan, et en attendant les gros coups en attaque, voici donc la troisième recrue des Nerazzurri." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Giuseppe Marotta a été interviewé ce matin par Radio Anch'io Lo Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il joue à présent carte sur table, signe que les différentes négociations sont sur le point d’aboutir ? Allez-vous annoncer le retour de Lukaku aujourd’hui ? "Absolument pas. D’une façon plus générale, je dirais que j’ai le devoir de créer une équipe compétitive dans le respect de la soutenabilité. Cela passe par un chassé-croisé de sondages, de négociations, et un Dirigeant dans le milieu du football doit tenter toutes les voies possibles sans avoir la crainte de ne pas atteindre l’objectif. Lukaku est une piste envisagée mais il y a encore des difficultés et nous devons évaluer s’il y a des points extrêmes pour y parvenir." Vous dirigez-vous plus vers des joueurs d’expérience ou vers une croissance des jeunes ? "Nous sommes confrontés à d’importantes difficultés en Italie. Nous étions parmi les premiers en Europe en termes de budget et de victoire au début des années 2000. A présent, la seule équipe italienne dans le top 10 est la Juve et elle navigue entre la huitième et neuvième place. Nos possibilités de dépenses sont donc limitées et le Calcio a subi un profond changement car nous sommes passé des Mécénats tels que Silvio Berlusconi et Massimo Moratti, au modèle de gestion d'entreprise actuel: Le Calcio n’avait pas fait dans la dentelle, mais à présent, la soutenabilité financière est le cœur des entreprises." "Notre championnat est un championnat de transition: Lukaku en est l’exemple, il était arrivé il y a deux ans, il a été attiré par Chelsea est était parti, nous avions dû faire en fonction. Faire jouer les jeunes est une réalité importante, mais la pression est encore trop importante pour leur donner du temps de jeu dans les grandes réalités que nous sommes." Y-a-t ’il le risque que Lautaro imite ce qu’a fait Lukaku, il y a un an ? "Nous avons un objectif de référence, qui signifie que nous devrons conclure notre campagne de transfert avec un solde positif et des coûts salariaux contenus. Notre intérêt est de maintenir une équipe forte car cela fait partie de l’Histoire du Club: Vu sous cet angle, Lautaro est indispensable pour continuer à poursuivre nos objectifs." Votre avis sur la bataille entre la Lega et la FIGC sur l’indice de liquidité... "Le rapport avec la FIGC a toujours été positif. ll y a de la satisfaction pour l'acceptation partielle du recours et cela démontre la validité de nos objections concernant une mesure inappropriée. Nous sommes en faveur de la transparence, mais avec des moyens et un timing différents. Surtout en raison des effets rétroactifs sur la gestion actuelle. La voie empruntée par la Fédération est la bonne, mais nous devons tenir compte de la situation dans laquelle se trouvent les clubs". Quand les nouvelles réformes arriveront-elles ? "Je pense qu’elles arriveront bientôt. Nous devons éliminer le mot "Querelle" qui est devenu la grammaire de toute une classe dirigeante. Nous avons besoin d'une vision commune, de nouvelles formes de revenus, de la valorisation des ressources comme celle des droits télés à l’étrangers. Par rapport à l'Espagne, nous percevons un quart des revenus, par rapport à l'Angleterre environ un huitième. C’est question d'entreprises de médias : il n'y a pas de préclusion, mais une analyse approfondie de cette proposition est nécessaire." "Des réformes sont donc nécessaires: Celle de nos championnats professionnels car ils sont trop imposant. Le monde semi-professionnel peut aussi venir en aide aux réalités provinciales: Aujourd'hui, la Serie A verse 120 millions en mutualité aux championnats de moindre importances. Nous sommes également en queue de peloton en termes d'infrastructures. Au cours des dix dernières années, 153 nouveaux stades ont été construits en Europe, dont seulement deux en Italie. Ce système doit être renouvelé". Ce besoin de liquidités incitera-t-il certains clubs à vendre quelques grands joueurs ? "Aujourd'hui, le Management doit allier théorie et pratique. Si le Trading était par le passé marginal, aujourd’hui aucune équipe ne peut rester debout sans disposer d’actifs sur le marché des transferts: C’est ici que la compétence et la créativité prennent le dessus. Nous ne pouvons pas être une Serie A considérée comme un mouvement d'investissement, nous avons besoin de la compétence des managers et des entraîneurs. Je suis fier de dire que nous en avons eu la preuve avec Carlo Ancelotti, qui confirme que le Made in Italy reste le meilleur en Europe en termes d’entraîneur/manager." Inzaghi aura-t’ il à sa disposition toutes ces nouvelles recrues pour le début de la mise au vert ? "Oui, il aura ses nouvelles recrues, mais je ne connais pas encore leur identité : Mkhitaryan sera officialisé dans les prochains jours tout comme Onana. Nous évaluons un peu le tout, car nous voulons aussi valoriser nos jeunes Champions de Primavera d'Italie dans lesquels il y a tant de talents. Nous augmenterons le risque techniquement, mais nous savons que nous nous devons de compter sur les jeunes. Nous avons l'obligation de constituer une équipe hautement compétitive, car c'est notre devoir de le faire. Pour la reprise de la compétition, nous essaierons de mettre à la disposition d'Inzaghi une équipe qui ait l'apparence d’être hautement compétitive." Pouvez-vous rassurer les Tifosi pour Milan Skriniar. Est-ce que la Clé se nomme Bremer ? "C’est beaucoup plus difficile de remplacer un attaquant qu'un défenseur, car les premiers cités sont très peu nombreux et exiges des dépenses qui font peur: Il est fort probable que la Défense soit le secteur dans lequel nous serons obligés d'agir, mais avec Ausilio et Baccin nous sommes déjà en train d'émettre des hypothèses d'alternatives valables en cas de départ d'un de nos défenseurs. Bremer est un joueur de classe mondiale et de nombreuses équipes de haut niveau pourraient l'utiliser. Il est certain que toute notre attention est concentrée sur lui." Est-ce une semaine décisive pour Dybala et Lukaku ? C’est difficile d’apporter une réponse précise. Ce sont nos objectifs, mais nous devrons aussi faire avec la réalité économique: Je ne vous cache pas qu'on a sauté sur ces occasions car ils nous seront utiles. Si nous pouvons y parvenir, nous le ferons, sinon, nous passerons à d'autres objectifs. Ce n'est pas l'opération individuelle qui compte, mais c’est un travail d’équipe: Ce groupe représente une bonne valeur objective, à part Perisic qui est parti." Comment ça s'est passé avec Gnonto ? "C'est une plainte que je formule de manière concrète: En Italie, d'un point de vue législatif, l'instrument appelé apprentissage fait défaut. Nous sommes maintenant arrivés à ce constat qui permet aux joueurs atteignant l’âge de 16 ans de pouvoir partir à l'étranger sans salaire et de manière incontrôlée". Un défenseur partira : De Vrij, Skriniar ou Bastoni selon-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Samir Handanovic, le Capitaine de l’Inter s’est livré à Dazn au terme de cette saison 2021/2022 : "Nous sommes très proche de la prolongation, nous y tenons tous , je reste une autre année à l’Inter." André Onana? "Je suis toujours prêt. Aujourd’hui, il y a une grande désillusion, mais nous devons être fier : Nous avons remporté deux trophées et proposé un très beau football :Le groupe a grandi. Nous sommes les premiers à avoir conscience que nous avons perdu des choses en cours de route : Nous avons disputé 52 matchs et la tournant a été la période où nous avons fait face à Liverpool, nous avons calé et nous avons perdu des plumes. "Je remercie tout le stade pour toute cette année, il a toujours été proche de nous, aussi lorsque nous étions en difficultés. Nous l’avons reconnu et nous leur avons rendu la pareille . C’est plus facile de repartir en symbiose, les tifosi savent aussi que nous avons tout donné. Nous sommes les premiers déçu mais je me dois de féliciter aussi le Millan." "Il faudra équilibrer l’équipe, mais je ne suis pas la bonne personne pour dire quel secteur se devra d’être renforcer, je dois me limiter à apporter ma contribution." Un regret ? "Les matchs de Ligue des Champions avec Liverpool, ce mois-là, nous ont enlevé quelque chose physiquement et émotionnellement. Je regretterais ce mois-là. Ce n'est pas seulement à cause d'un seul match que vous perdez. Nous avons connu sept matchs nuls, l'équipe a connu une baisse normale en championnat mais elle est sortie de la Ligue des Champions en jouant à armes égales... Lorsque vous gagnez, la fatigue pèse moins, mais lorsque vous perdez, elle vous dévaste d'un point de vue mental." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. En effet, Si Samir Handanovic va se battre pour le rôle de gardien titulaire avec André Onana, deux autres portiers de l’Inter connaissent une fortune différente Ô surprise, Gianluca Di Marzio nous confirme le départ acté de Ionut Radu "Andrei Ionut Radu devrait quitter les Nerazzurri durant l’été, pour lui, des opportunités pourraient voir le jour en Serie A, avec une attention portée aux promus et aux équipes qui visent le maintien. Attention aussi à l’étranger, des travaux sont en cours, même si tout est encore à décider." Malchance en revanche pour Brazao…. Comme le rapporte Cruzeiro, le gardien de but, né en 2000, a été victime d’une rupture du ligament croisé du genou gauche et a été opéré il y a déjà quelques jours: "C'est un calvaire interminable pour le Brésilien qui, il y a quelques mois seulement (en août 2021), s'était déjà rompu le ligament croisé, mais cette fois au genou droit. Des messages de réconfort et de soutien ont immédiatement été envoyés, à commencer par ses coéquipiers de Cruzeiro, qui lui ont dédié la victoire contre Nautico." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est une information de Marco Barzaghi de Sport Mediaset qui va dans le même sens que Tuttosport : Samir Handanovic va poursuivre pour une saison l’aventure interiste et se battre pour la place de numéro 1 avec André Onana Voici l’article de Tuttosport : "L'Inter est prête à officialiser une autre pièce fondamentale de son effectif pour la saison prochaine : La direction Nerazzurra a trouvé un accord pour le renouvellement de Samir Handanovic. Le capitaine, dont le contrat actuel expire le 30 juin 2022, prolongera son contrat d'une année supplémentaire pour un salaire réduit, avec la possibilité de jouer le rôle de titulaire avec André Onana, ce qui était une condition jugée fondamentale par le Slovène, qui ne veut pas se contenter d'un rôle de douzième homme dès le départ." L'annonce officielle pourrait intervenir dès la semaine prochaine : "Si le destin d'Ivan Perisic sera en fait défini la semaine prochaine, on peut en dire autant de celui du capitaine de l'Inter. Mais le Slovène est désormais convaincu d'accepter la prolongation proposée par le club de Viale Della Liberazione, avec un salaire revu à la baisse, en passant de 3,2 millions d’euros à 2,5 millions d’euros, soit une baisse de 30%. Mais surtout, l’ancien portier de l'Udinese pourra se battre pour sa place avec le nouveau venu Onana car il ne se considère pas comme un douzième homme et il souhaite rentrer dans le cercle très fermé des dix meilleurs joueurs de l'Inter en termes d'apparitions sur le terrain." "Dimanche contre la Sampdoria, Handanovic atteindra le palier de 439 matchs pour les Nerazzurri, soit à 16 matchs de celle et les 455 apparitions d'Ivan Ramiro Cordoba qui ferme le top 10 historique. Les neuvième et huitième positions sont occupées par Spillo Altobelli (465 matchs) et Tarcisio Burgnich (470 matchs), deux personnalités qui ne sont plus si éloignées." Cette année encore, le numéro un des Nerazzurri a joué pratiquement chaque minute de toutes les compétitions disputées par l'Inter. Entre grands arrêts, quelques incertitudes, grands éloges et critiques acerbes, il faut souligner que tous les Tifosi des Champions d'Italie continueront à regretter son absence à Bologne, avec le fiasco de Ionit Radu qui pourrait coûter cher aux Hommes de Simone Inzaghi." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. C'est une révélation de Tuttosport qui prouve combien le futur gardier de l'Inter a un coeur en or: Sa fondation, grâce à l'aide de chirurgiens pédiatriques et du personnel médical de l'ONG espagnole Cirujanos en Accion, a permis d'opérer plus de 500 enfants dans deux cliniques différentes. La "Sainte Marie" et le "Centre de médecine du sport" à Yaoundé, la capitale du Cameroun, pour traiter diverses pathologies : Hernies abdominales, testicules non descendus, séquelles de brûlures, tumeurs externes et problèmes urologiques. "Je suis très fier d'avoir pu mener à bien la "Campagne de chirurgie infantile" à Yaoundé. Cette mission a changé la vie de nombreuses personnes et nous sommes ravis d'avoir pu avoir un impact positif sur la vie de nombreux enfants. Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à ce succès." Onana s'est engagé depuis longtemps à apporter une aide concrète aux jeunes dans le besoin dans son pays et ce projet se poursuivra certainement dans les années à venir! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Finalement Samir Handanovic a fait le dos rond, serré les dents et s'est présenté sur le terrain du Friouli, ses anciennes terres, pour protéger la cage interiste Comme le révèle Calciomercato.com, l'impact du Capitaine a été fondamental en redonnant immédiatement confiance à l'Inter après la Toile de Ionut Radu face à Bologne: "Avec Radu décrit comme étant en état de choc et tout sauf serein même quelques heures du match et malgré quelques jours d'écoulé après le déplacement à Bologne, Simone Inzaghi et son staff ont tout tenté pour récupérer Samir Handanovic." "Et Handanovic a évidemment réagi, en parant tout ce qu'il pouvait en envoyant un énième message à l'ensemble du CLub: Même si l'arrivée d'André Onana est déjà certaine, la hiérarchie pour défendre le but Nerazzurro reste à écrire." "La fumée blanche pour prolonger le contrat qui expire en juin se rapproche de plus en plus et Samir Handanovic est prêt à un certain sacrifice, à savoir réduire de moitié son salaire actuel de plus de 3 millions par saison pour se lier à nouveau aux couleurs Nerazzurre, ce qui est un geste loin d'être anodin." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Le Corriere Della Sera et La Repubblica sont revenu sur la situation entourant Ionut Radu véritable vedette des journaux sportifs italiens. Pour le Corriere Della Sera "Il suffit de regarder les visages fantomatiques de Marotta, Ausilio et Zanetti dans les tribunes. Une soirée que Radu n'oubliera pas pour le reste de sa vie. Il voulait quitter l'Inter dès janvier, mais ils ne lui ont pas donné satisfaction. L'achat d'Onana l'a déstabilisé encore plus. A la fin de la saison, il quittera l'Inter, c'est terminé. Cette année, il n'avait joué qu'un seul match, en Coppa Italia contre Empoli. Il paie pour son manque d'habitude d'être dans le but." "L’effondrement n'est pas seulement la faute de Radu. Inzaghi, dans la nuit noire de la Via Emilia, a parié sur Correa aux côtés de Lautaro et a insisté sur Dimarco. Ce choix ne le récompense pas. Le petit Dimarco, une minute avant la demi-heure de jeu, a été dominé par le géant Arnautovic, qui a remis Bologne dans le match d'une tête." Pour La Repubblica "Radu est le crasheur d'un match qui devait se jouer le jour de l'Épiphanie et qui s'est retrouvé sur le calendrier à la fin du mois d'avril. Il n'avait mis le pied sur le terrain qu'une seule fois, en Coupe d'Italie contre Empoli, jouant 120 minutes et concédant deux buts. Par choix, du titulaire du rôle et de l’entraîneur Simone Inzaghi, il n'y a pas eu de turnover même en Coppa Italia, où l'Inter a atteint la finale." "Même sous Conte, Radu n'a jamais joué : l'année dernière, il a joué deux matchs de championnat, à la fin, alors que le Scudetto était déjà acquis, contre la Sampdoria et la Roma. Et malgré le fait qu'une partie des Tifosi contestataires de l’Inter continuaient à alimenter sur les réseaux sociaux les erreurs du Slovène, ceux-ci en sont venus à supprimer leurs propres messages après cette maudite toile de Radu hier soir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Est-ce dû à sa déclaration lors de la confrontation entre l’Ajax et le Sparta Rotterdam suite aux huées des supporters des Lanciers : "C’était une année difficile pour moi, je suis de retour et j’en suis heureux, je suis en train de retrouver ma condition et c’est normal, car j’étais absent durant longtemps des terrains... Les Supporters peuvent chanter, ils peuvent pleurer, je m’en balek (‘'I don't give a shit" en anglais), je n’écoute seulement que les critiques de mon entraîneur." Ou simple coïncidence ? Mais selon De Telegraaf, Erik ten Hag, l’actuel entraîneur de l’Ajax et futur entraîneur de Manchester United a décidé de ne plus aligner l’international camerounais sur le terrain jusqu’en fin de saison : "Onana a été envoyé en vacances impôsées dans son pays natal." Le futur portier de l’Inter ne devrait donc plus disputer la moindre rencontre jusqu’à son transfert à Milan, où son officialisation est attendue. Kevin De Bruyne Likes This! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...