Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'andrea pinamonti'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Calcio&Finanza s’est penché sur l’impact de ce mercato estival sur le bilan financier de l’Inter : Si à la base, nombreux s’attendaient à un démantèlement, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont démontré qu’ils restent les meilleurs dans leurs domaines En effet, l’Inter a conclu ce mercato par le biais de cinq acquisitions : Joaquim Correa, Denzel Dumfries, Hakan Çalhanoğlu, Alex Cordaz et Edin Dzeko. Il y a lieu d’y ajouter le retour de prêt de Federico Dimarco qui évoluait à l’Hellas Vérone et le rachat, au Standard de Liège de Zinho Vanheusden. Dans le même temps, l’Inter a procédé à deux ventes : Romelu Lukaku et Achraf Hakimi. Il y a lieu d’y ajouter le prêt d’Andrea Pinamonti et les résolutions de contrat de Radja Nainggolan et Joao Mario, sans oublier les départ libres d’Ashley Young et Daniele Padelli L’impact des opérations en entrée sur le bilan financier 2021/2022 La recrue la plus onéreuse est celle de Joaquin Correa (30 millions d’euros à reverser à la Lazio entre le prêt onéreux et l’obligation de rachat) il est suivi du rachat de Zinho Vanheusden (16 millions d’euros reversés au Standard de Liège) et de Denzel Dumfries (12,5 millions d'euros versés au Psv Eindhoven). On retrouve aussi les opérations "gratuites" qui ont permis les recrutements d’Edin Dzeko, et d’Alex Cordaz. Hakan Çalhanoğlu est arrivé également gratuitement, mais il était libre de tout contrat. Selon les estimations de Calcio&Finanza, les opérations en entrée, entre l’amortissement des joueurs acquis à titre définitif, en considérant comme telle l’opération Correa, vu les conditions certaines du rachat, et les salaires bruts, il y a lieu de considérer un coût maximal légèrement supérieur à 43 millions d’euros. L’impact des opérations en sortie sur le bilan financier 2021/2022 Parmi les opérations en sortie, deux ont particulièrement attirée l’attention du mercato estival de l’Inter : Celle d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain et celle de Romelu Lukaku à Chelsea, pour un montant global de 175 millions d’euros. Il y a lieu aussi de prendre en considération les ruptures des contrats de Joao Mario et Radja Nainggolan, sans oublier les départs en fin de contrat de Daniele Padelli et Ashley Young. Il faut également noter le départ, en prêt à l’Empoli d’Andrea Pinamonti. Ces opérations en sorties, selon les estimations de Calcio&Finanza ont un impact positif avoisinant les 149 millions d’euros pour le bilan 2021/2022 A ce chiffre, il y a lieu de prendre en considération les plus-values, les moins-values, l’encaissement relatif au prêt, l’épargne sur l’amortissement des joueurs cédés à titre définitif et l’épargne des salaires bruts pour tous les joueurs qui ont quitté le noyau Nerazzurro. La revue du Mercato Entre les entrées et les sorties, l’impact sur le bilan 2021/2022 se traduit par une réduction des coûts d’environ 105 millions d’euros. En considérant exclusivement le solde entre les entrées et les sorties, cette session de Mercato s’avère extrêmement positive pour l’Inter avec un solde positif de 116,5 millions d’euros L'objectif des 80 millions d'euros de plus-value donc été atteint! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Après le départ de Radja Nainggolan et en attendant l'officialisation du transfert de Romelu Lukaku à Chelsea, d'autres tractations sont en cours pour certains joueurs nerazzurri. Andrea Pinamonti: Accord entre Inter et Empoli L'objectif numéro un de Empoli est Andrea Pinamonti. Il y a quelques jours, le président Fabrizio Corsi s'est rendu au siège de l'Inter accompagné de son DS Pietro Accardi. Un accord a pu être trouvé: "On attend le feu vert nerazzurro, la formule sera le prêt". "Il reste cependant à comprendre la distribution de la contribution sur le salaire de Pinamonti, 2 millions d'euros par saison, environ 5 fois le salaire moyen d'un joueur du club. L'attaquant pourrait décider de réduire ce montant", souligne la Gazzetta dello Sport. Valentino Lazaro: Benfica insiste, mais... Le club portugais pousserait fort pour arriver à Valentino Lazaro, des réunions sont faites avec son agent mais le salaire pose problème. L'agent du latéral autrichien, Max Hagmayr a rencontré récemment Benfica. Comme le rappelle Tuttosport, le club portugais est revenu à la charge pour le joueur né en 1996. Le plus gros frein de cette transaction reste le salaire du joueur à hauteur de 2 millions d'euro par saison. L'ex du Borussia Monchengladbach a un contrat courant jusqu'au 30 Juin 2024 avec les nerazzurri. Il se pourrait donc qu'il y ait un problème général concernant les salaires que le club propose aux joueurs, qu'en pensez-vous? Internazionale.fr ~© Samus
  3. L'attaquant de 20 ans s'est livré à Inter TV après avoir marqué lors de récents matchs amicaux contre Lugano et Crotone. Martin Satriano a partagé son point de vue sur ce que c'est que de s'entraîner et de marquer pour l'équipe A dans une interview accordée à Inter TV. L'Uruguayen de 20 ans qui a joué pour la Primavera la saison dernière a été l'un des meilleurs joueurs de l'été de l'Inter, marquant contre Lugano et Crotone. Vous avez été l'une des stars de la pré-saison en marquant contre Lugano et Crotone. Comment ça s'est passé pour vous ? "Je suis ravi d'être ici et aussi que nous nous entraînions si bien. Nous devons continuer." Vous devez aussi être satisfait de vos buts ? "Oui, les buts sont importants et c'est toujours bon de marquer." Était-ce agréable d'entendre les éloges de Simone Inzaghi pour vous ? "Oui, cela signifie beaucoup pour moi qu'il ait dit ces choses. Je dois garder la tête baissée et continuer à travailler dur comme je l'ai toujours fait." Le coach vous a-t-il donné des instructions précises ? "Il fait ça tout le temps. Il me parle beaucoup. J'observe aussi les autres attaquants, tous, d'Andrea Pinamonti à Romelu Lukaku. Il faut essayer d'apprendre le plus possible d'eux." Vous avez joué à la fois comme avant-centre et comme deuxième attaquant. Lequel préférez vous? "Soit. C'est la même chose pour moi." Recevez-vous des conseils de vos coéquipiers ? "Oui, c'est si bon d'être ici. Les gars plus âgés me donnent toujours des conseils et ça aide vraiment." Vous venez d'Uruguay qui a une histoire de grands attaquants. Y en a-t-il un en particulier que vous essayez de prendre après ? "Pour l'Uruguay, je dirais Luis Suarez et Edinson Cavani. A l'Inter, Lukaku et Lautaro Martinez: ils sont tous les deux incroyables."
  4. Il était attendu et il n’a pas déçu : Parmi les protagonistes de cet important succès de l’Inter face à Crotone, lors de cette troisième sortie amicale des Nerazzurri, on retrouve Hakan Çalhanoğlu. Le numéro 20 sur le dos, l’ancien du Milan a été aligné par Inzaghi dans le rôle de Mezzala gauche au milieu du terrain. Un poste tactique qui semble bien correspondre aux caractéristiques du turc, étant donné qu’il a été l’auteur de deux passes décisives : Son corner a atterri sur la tête de Satriano, tandis que sa balle en profondeur a été très bien exploitée par Federico Dimarco. Hakan inscrira également le troisième but au marquoir, une prestation de très haut niveau, le tout en l’espace de 45 minutes de jeu! Simone Inzaghi décide de faire tourner à la reprise en faisant monter Romelu Lukaku, Stefano Sensi et Andrea Ranocchia en lieu et place de Satriano, Nainggolan et Kolarov. Le marquoir s’alourdira via Pinamonti qui avait touché du bois en première mi-temps. Stefano Sensi, qui se doit d’oublier son épouse de temps en temps, est également parvenu à aggraver le score. Çalhanoğlu se verra préserver par Inzaghi, lui qui sera remplacé à l’heure de jeu par Arturo Vidal. Le dernier but Nerazzurro portera la signature de Marcelo Brozovic, idéalement servi par Romelu Lukaku. Pour son premier match de reprise, si Romelu n’a pas débloquer son compteur but, celui-ci a confirmé qu’il restait un homme d’équipe L’Interview de Simone L’entraîneur de l’Inter s’est livré à Sky Sport au terme de la victoire 6-0 des Nerazzurri face à Crotone : “Je suis très satisfait, car nous avons disputé une excellente partie et nous avons réalisé un stage de plus de trois semaine de la meilleure des façons. Je suis dérangé par les pépins qu’ont connu D'Ambrosio et Gagliardini. Je suis très satisfait par ce qu’ont réalisé les garçons en 23 jours, et avec une excellente manière." L’idée de jeu ? Je pense qu’il nous manque encore des personnalités : Vecino et Perisic sont rentrés aujourd’hui et ont commencé à travailler. Lundi, Barella, Bastoni et Lautaro seront de retour, nous allons tous commencer à travailler tous ensemble et ce sera quelque chose de beau!" Çalhanoğlu Mezzala? "Nous l’avons recruté pour cette raison: Il a très bien travaillé avec ses équipiers et aujourd’hui il a vraiment été très bon, comme toute l’équipe : Nous venons d’affronter une équipe qui vient d’être reléguée de la Serie A et qui était très agressive." Satriano ? "C’est un garçon intéressant qui se donne chaque jour, il y a de l’entrainement derrière tout ça. Aujourd’hui, il était fatigué en fin de première mi-temps et je l’ai remplacé. Tout le mérite de son temps de jeu revient par ce qu'il propose à l'origine à l'entrainement. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Crotone Buteur(s): 10' Satriano, 22' Dimarco, 27' Çalhanoğlu, 56' Pinamonti, 58' Sensi, 65' Brozovic INTER (3-5-2) : Handanovic (Cordaz 72') ; Skriniar (Sottini 78'), De Vrij (Moretti 72'), Kolarov (Ranocchia 46') ; Darmian (Carboni 75'), Nainggolan (Sensi 46'), 77 Brozovic (Agoumé 72'), Calhanoglu (Vidal 59'), Dimarco (Zanotti 75') ; Satriano (Lukaku 46'), Pinamonti (Salcedo 72') Banc: Radu, Nunziatini T1: Simone Inzaghi. CROTONE (3-4-2-1) : Festa (Saro 46') ; Nedelcearu, Marrone, Mondonico ; Rispoli (Bruzzaniti 46'), Zanellato ( Juwara 57'), Vulic, Molina; Borello (Giannotti 46'), Rojas (Mulattieri 57'); Kargbo. Banc: D’Aprile, Tutyskinas, Zak, Ranieri, Yakubiv, Petriccione, Nanni, Mulattieri T1: Francesco Modesto ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Avec plus de deux semaines de pré-saison avec l'équipe A à son actif, Andrea Pinamonti fait tout ce qu'il peut pour continuer sa progression au club. C'est ce que le jeune attaquant Nerazzurri a déclaré à Inter TV dans une interview exclusive ce Dimanche. La troisième semaine de pré-saison est maintenant lancée, comment ça se passe ? "Tout va bien. C'est fatiguant parce que tu travailles dur pendant ces entraînements. Mais on fait de bonnes choses et on est tous heureux. Nous commençons à comprendre ce que l'entraîneur attend de nous. Nous sommes prêts pour la prochaine étape de la pré-saison." Ce doit être une tâche assez importante pour s'adapter au style et au mouvement que le nouvel entraîneur veut… "Oui, c'est certainement une partie importante de celui-ci. Nous allons utiliser le même système que l'année dernière, il y a donc certainement des similitudes. Le coach nous explique sa philosophie et petit à petit nous l'intégrons et nous nous améliorons chaque jour qui passe." Il y a beaucoup de jeunes joueurs qui rejoignent l'équipe première. Il n'y a pas si longtemps, vous étiez l'un de ces gars! Quels souvenirs gardez-vous de ces séances et qu'en est-il pour vous maintenant ? "Cela fait quatre ou cinq ans que j'étais à leur place, j'étais plus jeune et moins mature. Je me sens plus expérimenté maintenant, même si j'ai encore beaucoup à apprendre. Vous pouvez apprendre beaucoup pendant ces camps d'entraînement car même si beaucoup de grands noms manquent après l'Euro 2020 ou la Copa America, il y a encore beaucoup de très bons joueurs ici qui peuvent vous aider à vous améliorer." L'Inter lancera la saison contre Genoa, une équipe que vous connaissez bien. A quel genre de jeu vous attendez-vous ? "C'est toujours un match difficile contre le Genoa, en plus celui-ci a lieu le jour de l'ouverture, il faudra donc un peu de temps pour que les choses s'enclenchent. Cela dit, nous travaillons très dur et nous veillerons à être prêts pour cela." Quels sont vos objectifs pour la saison à venir ? "Depuis que je suis entré pour la première fois, mon objectif a toujours été de m'améliorer. Je dois saisir toutes les opportunités pour apprendre quelque chose de nouveau, progresser et devenir ce que je veux être."
  6. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, qui fait également suite à la déclaration de Giuseppe Marotta à l’occasion de l’évènement organisé lors de la présentation du Calendrier de Serie A 2021/2022 qui catégorise le milieu de Cagliari "comme un bon joueur." Vu les bons rapports entre le club sarde et le Champion d’Italie, les deux parties tentent de convenir d’un accord qui permettrait de transférer Radja Nainggolan qui est impatient de retrouver son île, accompagné de Lucien Agoumé, voire d’Andrea Pinamonti. Le problème de Cagliari reste la masse salariale brute que représente le belge : 8 millions d’euros brut. Mais l’Inter pourrait « aider » le club sarde: "Nandez, vu sa résistance, sa vélocité et son habitude à offrir des passes décisives est considéré parfait pour le 3-5-2 naissant d’Inzaghi. Il pourrait combler un trou au milieu de terrain en cas de défection, voir même occuper un poste sur l’aile. Si Cagliari ouvre la négociation sur la base d’une obligation d’achat après une saison, ou sur la possibilité de payer en plusieurs tranche, la marge de concrétisation pourrais s’avérer meilleur." "Il ne faut pas non-plus sous évaluer la possibilité de transférer Andrea Pinamonti qui plait depuis longtemps à Cagliari, qui devra toutefois libérer un slot dans son secteur offensif, tout comme Lucien Agoumé qui est rentré de la Spezia. Ce sont des idées bouillantes qui sont explorées : L’Inter et Cagliari continuent à collaborer." Quoiqu'il en soit, Dalbert sera déjà présent en Sardaigne étant donné que celui-ci a marqué son accord pour rejoindre le club du Président Tommaso Giulini sur la base d’un prêt accompagné d’un droit de rachat à 7 millions d’euros. Valideriez-vous les ventes de Radja Nainggolan, Lucien Agoumé et Andrea Pinamonti pour parvenir à acquérir "que" Nahitan Nandez ? Celui-ci dispose d'une clause libératoire de 36 millions d'euros qui est actuellement inaccessible pour l'Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Ce sont deux informations en provenance de Sport Mediaset : Benjamin Mendy qui évolue à Manchester City et Giacomo Raspadori qui évolue à Sassuolo seraient sérieusement dans le viseur de l’Inter Pour Benji "Arsenal continue à demander un transfert définitif à hauteur de 20 millions d’euros pour Hector Bellerin, mais l’Inter, via des intermédiaires souhaite conclure l’affaire par le biais d’un prêt avec une option d’achat. Le nom de Benjamin Mendy, de Manchester City, est cité : Il s’est retrouvé sur la touche avec Guardiola et pourrait représenter une opportunité." Pour Giacomo "L’idée de l’Inter, initialement, était de bloquer le joueur pour l’année prochaine via un Gentlemen Agreement entre Giuseppe Marotta et Giovanni Carnevali. Mais les deux discutent déjà pour conclure la transaction dès cet été. La valeur de Raspadori est de 20 millions d’euros et l’Inter est prête à insérer des contreparties techniques qui séduisent Sassuolo : Andrea Pinamonti ou Oristanio, Pirola et Satriano de la Primavera." "Ce n’est pas une négociation qui est appelé à se conclure rapidement, car l’Inter a la nécessité d’intervenir ailleurs, aussi bien en entrée qu’en sortie, pour remplacer Hakimi. Ce qui est évident, c’est que cette négociation nous accompagnera au cours de cet été." Valideriez-vous ces deux arrivées ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. IM TOGETHER: Our Scudetto Season Review, le film de la saison 2020-2021, est sorti ce 15 Juin , en avant-première sur la chaîne YouTube officielle d'Inter et sur Inter TV. Une production Inter Media House présentée avec le Crédit Agricole: les caméras d'Inter Media House ont suivi l'équipe tout au long de la saison, pour un total de plus de 260 heures. Le tout accompagné des voix des protagonistes de cette année: 18 interviews exclusives enregistrées sur nos micros, dans lesquelles joueurs, staff et managers racontent les émotions vécues lors d'un voyage extraordinaire qui s'est terminé en triomphe. Tous les moments les plus significatifs de cet incroyable voyage sont inclus, de ceux que vous avez déjà vus à d'autres moments importants inédits, tels que le voyage retour en avion festif de Crotone, et bien plus encore. Bref, toute notre Inter est incluse: De septembre à Mai, un voyage incontournable. Terminé tous ensemble : IM Together. Ensemble, nous surmontons toutes les difficultés Ensemble, nous devenons meilleurs Ensemble, les rêves deviennent réalité Les citations suivantes sont de Lukaku, Darmian, Eriksen, Sensi, Pinamonti, de Vrij, Skriniar, Sensi, Young, Kolarov et Padelli , sortis en exclusivité dans le film de la saison : Vous pouvez les retrouver dans la vidéo en bas de l'article. Romelu Lukaku : ''Séville a été le moment le plus difficile'' ''Après Séville a été le moment le plus difficile. Je pense le plus difficile de ma carrière. Un matin, trois ou quatre jours plus tard, je me suis réveillé en me disant que cette année on gagnerait avec cette équipe et que je ferais tout pour gagner. Lors du premier entraînement, j'ai vu que beaucoup de joueurs avaient une faim incroyable, et dès le premier jour je me suis dit : Cette année, nous allons le faire.'' Matteo Darmian : ''Travail et sacrifice, nous n'avons jamais abandonné'' "Quand vous pouvez aider l'équipe et marquer des buts, c'est super, surtout quand ils sont cruciaux pour la victoire. J'ai toujours essayé d'être prêt, de me rendre disponible pour l'entraîneur, pour l'équipe et d'apporter ma contribution. Je suis heureux d'avoir marqué des buts importants, mais l'essentiel est que l'équipe ait atteint un objectif si dur et difficile avec autant de travail et de sacrifices. Jusqu'à ce que ce soit mathématiquement certain, nous n'avons jamais cédé d'un iota et nous avons toujours essayé de ramener le plus de points possible.'' Christian Eriksen : ''Le but contre le Milan en coupe était un moment spécial'' "J'ai marqué quelques buts sur coup franc dans ma carrière, mais j'en étais certainement très fier de celui là (le coup franc contre le Milan, ndlr), ainsi que pour le moment: marquer dans les dernières minutes durant Le match de Coupe pour se qualifier était spécial. Je pense que cela a changé la perception des autres, je pense que cela a montré que je suis un joueur sur lequel on peut compter.'' Stefano Sensi : ''Des fans extraordinaires, nous avons hâte de les revoir tous au stade'' ''Nous pouvons dire que cette année, nous avons été les meilleurs après neuf ans de domination de la Juventus et c'est le résultat de l'excellent travail que nous avons accompli. Les fans sont fondamentaux pour nous, nous pouvons tous dire qu'ils nous ont beaucoup manqué et que nous avons hâte qu'ils reviennent. Après tout ce temps sans eux, réentendre leurs chants et l'inspiration qu'ils nous ont toujours montrée sera fantastique.'' Stefan de Vrij : ''Une belle compréhension avec Milan Skriniar, c'est un plaisir de travailler ensemble'' ''Notre plan de jeu défensif commence avec les attaquants et notre plan offensif commence avec le gardien de but, nous le disons toujours parce que c'est ainsi que nous travaillons et parce que nous sommes unis. Skriniar a fait d'importants pas en avant en tant que joueur, il s'est beaucoup amélioré et cette année, il a été un roc ! Il arrête tout, il est très fort en tête-à-tête, il a beaucoup de force, on ne peut pas le dépasser. Pour nous, c'est un plaisir de travailler ensemble, de grandir ensemble, et maintenant que nous nous connaissons mieux, nous parlons beaucoup sur le terrain, et nous nous sommes beaucoup améliorés. Il a marqué des buts importants pour nous comme contre l'Atalanta, c'était un but très crucial et cela nous a menés à la victoire. Derrière ce Scudetto, il y a beaucoup de travail et de sacrifices, ce sont donc des émotions uniques.'' Andrea Pinamonti : ''La ligue des champions nous a donné de l'énergie pour continuer'' ''Le moment qui a changé notre saison a été la sortie de la Ligue des champions qui nous a beaucoup fait mal. On s'aime les uns les autres, on a fait un super boulot cette année, donc le groupe s'est réuni de plus en plus pour arriver à la victoire.'' Milan Skriniar : ''Les grands matchs que nous avons gagnés nous ont donné confiance'' ''Les gros matchs que nous avons gagnés contre la Juventus, le Milan et l'Atalanta nous ont donné confiance. Ce sont les moments où nous avons décidé de la saison. Nous avons toujours été unis, cela a été fondamental, je suis fier de cette équipe, nous sommes un grand groupe.'' Aleksandar Kolarov : ''La différence est faite par les hommes'' ''Pour gagner, il faut absolument de la qualité, mais la différence est faite par les hommes. La saison a été longue, mais je pense que la prise de conscience de notre force est venue avec la victoire contre la Juventus. Ils étaient l'équipe à battre et l'ont fait à juste titre dans le match où nous les avons écrasés. Je pense qu'après ce match, quelque chose a tilté en nous, puis ce n'était qu'une question de temps pour gagner le Scudetto.'' Ashley Young : ''Une fierté difficile à décrire'' ''Je ne sais pas s'il y a un match particulier du Scudetto, peut-être contre Sassuolo. Je suis incroyablement fier, je ne peux pas l'expliquer, c'est difficile à décrire, je suis fier de moi, de l'équipe, du staff et de tous ceux qui travaillent pour le Club. Dès le jour où je suis arrivé, ils ont été fantastiques avec moi, et nous avions pour objectif de gagner un jour, nous l'avons fait et c'est incroyable.'' Daniele Padelli : ''Une grande famille'' "Cela aurait été merveilleux de célébrer avec tous les fans au stade, mais ils nous ont quand même fait sentir leur chaleur. Avant chaque match, un joueur parle et dit quelque chose à toute l'équipe et j'ai dit que cette année nous avons montré que nous sommes vraiment une si grande famille, surtout dans une année aussi compliquée. C'est quelque chose dont nous pouvons tous être fiers.''
  9. Antonio Conte s’est livré à Inter TV suite à la punition infligée par son Inter à la Sampdoria: 5-1 Que ressentez-vous en ce moment ? "C’est une satisfaction immense, l’Inter n’avait pas remporté le Scudetto depuis 11 ans et c’est normal qu’il y ait autant d’envie de faire la fête de notre côté et de la part de nos tifosi : Ils ont attendu depuis trop longtemps. Nous sommes heureux de leur offrir cette joie . Nous continuons à réaliser des choses exceptionnelles : Nous avons 85 points et nous n’avons plus perdu depuis le match aller face à la Sampdoria : Les garçons continuent à donner satisfaction et c’est un plaisir de les voir jouer. On doit profiter de ce Scudetto, car nous avons durement travaillé et souffert pour en arriver jusqu’ici. Nous avons fait vraiment quelque chose de beaux en deux ans, en restituant de la crédibilité au Club." Y-a-t ’il encore de la place pour améliorer ces joueurs ou la mission est-elle accomplie ? "Le travail réalisé ces deux dernières années a donné un résultat optimal : Le noyau a grandi, pas seulement sur le terrain mais également au niveau de la valeur économique du groupe. C’est un groupe qui présente aujourd’hui, à une valeur plus importante comparée à celle de départ. Je crois que l’investissement qui y a été consenti a été remboursé." "Avec ma présence, il y a toujours énormément d’attente, et je pense que finalement, on peut en être satisfait. Il y a tellement de jeunes joueurs qui disposent encore d’une marge d’amélioration, mais à présent ce sont des gagneurs, ils connaissent le parcours à suivre." "Nous n’avons jamais abandonné, ne fut-ce qu’une seconde, et nous l’avons aussi démontré aujourd’hui : La victoire est entrée dans les cerveaux, au-delà de la conquête du Scudetto : Elle est devenu une obsession pour celui qui veut être un gagnant." Vous attentiez-vous à la haie d’honneur de la part de l’adversaire ? "Je m’attendais à faire une prestation optimale. Je pense à présent à la rencontre face à la Roma et je chercherai à l’aborder de la bonne façon, comme nous l’avons fait aujourd’hui." Quel est le mérite principal que se reconnait Antonio Conte ? "Celui de n'avoir rien abandonné durant ces deux années à l’Inter. Je pense même m’être surclassé moi-même car j’ai donné tout ce que j’avais en mois pour faire face à ce parcours semé de difficultés. C’est certainement mon ’emprise la plus difficile, celle d’avoir gagné ici, et cela me donne une très très grande satisfaction." Tous les joueurs semblent satisfaits et semblent tous aller dans la même direction, sans aucune exception, est-ce le cas ? "Ils le font tous, mais cela s’est aussi produit l’année dernière. "Quel est le joueur qui a le plus grandi" que je cite Andrea Pinamonti qui a pourtant eu peu de temps de jeu: Il a eu la possibilité de travailler avec de grands champions et c’est devenu un joueur plus complet. Vous l’avez vu aujourd’hui, il a été bon dans la conservation du ballon et pour attaquer les espaces. C’est un joueur prometteur optimal et il doit continuer à travailler s’il veut devenir un joueur important dont on entendra parler dans le futur." Ionut Andrei Radu "Je dois dire que rien de mal n’a été fait cette saison : Je suis vraiment fier, j’attendais ce moment depuis tant de temps : Je suis ici, au milieu de tant de champions et je m’efforce à apprendre d’eux, pour devenir comme eux." "Je me suis beaucoup amélioré cette saison, grâce au travail du staff et à ma proximité avec Handanovic et Padelli : J’ai appris à devenir bien plus agressif psychologiquement. Je me suis toujours préparé à répondre présent. Je suis à l’Inter depuis huit ans et c’est une Fierté énorme pour moi d’avoir remporté un Scudetto tout en m’étant remis en question." Dimanche dernier ? "J’étais devant la télé à regarder la rencontre de l’Atalanta avec ma fiancée : J’ai exulté lors de la parade de Consigli sur le pénalty de Muriel, c’était le début de la fête." Andrea Pinamonti "C’est une émotion indescriptible, cela semble simple de le dire comme ça, mais c’est le vraiment le cas. Remporter déjà ce Scudetto était pour moi une émotion incroyable, et je suis arrivé à couronner cette année fantastique avec ce but." "Il y a tellement de champions et de leaders dans ce groupe de garçons fantastique : Il y a toujours des échanges et nous sommes toujours monté sur le terrain avec le bon état d’esprit. Je crois que cette saison est l’année où j’ai le plus grandi, même en jouant moins, vu que j’ai eu la possibilité d’être aux côtés de ces champions. C’était vraiment une année fantastique." L’accolade avec Skriniar ? "Je lui avais dit, avant de monter, que je sentais que j’allais marquer et il m’avait promis de réaliser une accolade spéciale." Roberto Gagliardini "Je suis content, même si je ne suis pas parvenu à tenir jusqu’à la fin du match suite à un problème musculaire que je traine depuis quelques semaines. L’emprise que nous avons réalisé est visible aux yeux de tous. Le regret est de ne pas pouvoir partager ces émotions avec nos tifosi, vu la situation particulière que nous vivons: Ce sont des sensations uniques et je cherche à en profiter au maximum." Quel a été la rencontre marquante de la saison ? "Nombreuses ont été décisives, mais je dirais certainement le déplacement sur le terrain de Sassuolo, un match où j’étais parvenu à marquer. Nous avons changé un peu d’attitude ensuite avec les victoires sur la Juventus et le Milan qui elles ont été fondamentales ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Battue au match aller suite à des buts de deux anciens Nerazzurri, Keita Baldé et Antonio Candreva, l’Inter avait envie de laver cet affront au match retour. Si l’équipe de Claudio Ranieri a accueilli l’Inter avec la manière, en proposant une haie d’honneur avant le début de la rencontre, la Beneamata avait envie de se faire plaisir. Elle qui avait été célébrée par ses Tifosi à l’entrée du Stade Giuseppe Meazza avec la manière. L’Inter a donc décidé de se faire plaisir en infligeant une sévère correction 5-1 ! Pour ouvrir le bal, on retrouve dès la 4’ Roberto Gagliardini qui se sent à chaque fois pousser des ailes face aux équipes génoises. L’Inter double la mise à la 26’ via Alexis Sanchez. La Sampdoria se relancera dans le match durant une seule et unique minute suite au but inscrit par Keita Baldé à la 35’ suite à une nouvelle faute de classe de Samir Handanovic. S’il s’agit, à nouveau d’un but gag, Alexis Sanchez réalisera son doublé dans la minute suivante. La Sampdoria, n’étant pas venue en victime consentante aura proposé un jeu ouvert, laissant des espaces derrières. Preuve en est à la 61’ de jeu. Nicolò Barella, à peine monté au jeu aura mis 15 secondes pour offrir un caviar à Andrea Pinamonti, qui célèbre là son premier but pour les Nerazzurri. Lautaro Martinez scellera le score sur pénalty. L’arbitre de la rencontre, Giovanni Ayroldi, assistant au massacre génois, a décidé de mettre un terme au match à la 89’57" n’accordant pas d’arrêt de jeu. Les joueurs célèbreront le Scudetto dans le rond central avant de repartir en car sous l’ovation des tifosi. Le Saviez-Vous ? Lorsque Roberto Gagliardini voit du Génois, qu’il s’agisse de la Sampdoria ou bien du Genoa, celui-ci se sent pousser des ailes ! En effet, il s’agit de sa victime préférée : Sur ses 14 buts inscrits en Serie A, 7 ont eu lieu face aux équipes de Gênes : 5 pour le Genoa, 2 pour la Sampdoria Avec « Gag5 » où il y a de la Gênes, il y a du plaisir ! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 5-1 Sampdoria Buteur(s): 4' Gagliardini (I), 26', 36' Sanchez (I), 35' Keita (S), 61' Pinamonti (I), 70' pen. Lautaro Martinez (I) Inter: 1 Handanovic (46' 97 Radu); 33 D'Ambrosio, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 8 Vecino, 24 Eriksen (55' 77 Brozovic), 5 Gagliardini, 15 Young; 7 Sanchez (55' 99 Pinamonti), 10 Lautaro Martinez (72' 12 Sensi) Banc: 27 Padelli, 6 De Vrij, 9 Lukaku, 14 Perisic, 23 Barella, 36 Darmian, 37 Skriniar T1: Antonio Conte Sampdoria: 1 Audero; 24 Bereszynski, 21 Tonelli (46' 22 Yoshida), 15 Colley, 3 Augello; 87 Candreva, 18 Thorsby (46' 6 Ekdal), 5 Adrien Silva, 14 Jankto (46' 38 Damsgaard); 11 Ramirez (46' 8 Verre); 14 Keita (72' 27 Quagliarella) Banc: 34 Letica, 9 Torregrossa, 16 Askildsen, 19 Regini, 23 Gabbiadini, 25 Ferrari, 26 Leris T1: Claudio Ranieri Arbitre: Giovanni Ayroldi Var: Orsato Averti(s): Tonelli (S), Adrien Silva (S) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Andrea Pinamonti Informations Générales Nom : Pinamonti Prénom : Andrea Poste : Avant-centre Date de naissance : 19/05/1999 Lieu de naissance : Cles Pays : Italie Taille : 185 cm Poids : 72 Kg Numéro de maillot : Au club depuis : 18 septembre 2020 Position sur le terrain Biographie Andrea Pinamonti, né à Cles le 19 mai 1999, est un attaquant international espoir italien. Il évolue au poste d'attaquant. Carrière en Clubs Equipe de jeunes Bassa Anania - Chievo Il a commencé à jouer à l'âge de 6 ans dans la Bassa Anaunia di Denno, jusqu'à ce que l'entraîneur Bruno Tommasini le remarque et le teste. Il est ainsi recruté par l'Inter après avoir marqué 4 buts en un match. Étant donné que les règles de la FIGC ne permettent pas la signature de joueurs de moins de 14 ans résidant dans d'autres régions, il est laissé à Chievo. Inter Pinamonti a fait ses débuts senior pour l'Inter le 8 décembre 2016, à 17 ans, contre le Sparta Prague lors du dernier match de la phase de groupes de l'UEFA Europa League 2016-17. Pinamonti a été sélectionné comme partant par l'entraîneur Stefano Pioli et a livré une performance bien accueillie, aidant l'Inter à terminer sa campagne européenne avec une victoire 2-1. Le 12 février 2017, Pinamonti a fait sa première apparition en Serie A, avec l'Inter gagnant le match 2–0 contre Empoli à San Siro. Pinamonti a surnommé ses débuts comme "indescriptibles". Dans la saison 2016-17, Pinamonti a également remporté le Scudetto Primavera avec l'équipe de jeunes U-19. Dans la saison 2017-18, il est devenu membre à part entière de l'équipe première tout en continuant à jouer avec l'équipe U-19 d'Internzionale dans l'UEFA Youth League. Il a fait sa première apparition la saison le 12 décembre 2017, jouant comme partant dans le match de la Coppa Italia contre le club de Serie C Pordenone. Frosinone À l'été 2018, il a été prêté à Frosinone, un club nouvellement promu en Serie A. Avec l'équipe Ciociari, le 28 octobre, il a marqué son premier but en carrière dans le match remporté 3-0 sur le terrain de la SPAL. La saison se termine et voit la relégation de Frosinone en Serie B. Andrea y aura connu avec 27 apparitions et inscrit 5 buts en championnat. Genoa De retour du prêt à Inter, le 30 juin 2019, il a été transféré à Gênes à titre temporaire avec une obligation d'achat fixée à 18 millions d'euros plus bonus. Le 25 août, il a immédiatement marqué lors de ses débuts en championnat avec les Rossoblù, en ouvrant la marque lors du match opposant le Genoa à la Roma (3-3). Il termine la saison avec 5 buts en championnat et 2 buts en Coupe d'Italie. Inter Andrea Pinamonti fait son retour à l'Inter en date du 18 septembre 2020. Les Nerazzurri font valoir une clause leur permettant de signer l'espoir italien contre la somme de 19 millions d'euros, sous la formule d'un prêt onéreux de 5 millions d'euros accompagné d'une obligation d'achat de 14 millions d'euros Equipe Nationale Pinamonti a été sélectionné dans l'équipe d'Italie U17 pour disputer le Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA 2016, un tournoi dans lequel il a marqué un but. Avec l'Italie U19, il a participé au Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA 2018, perdant la finale 4–3 après prolongations contre le Portugal. Il a été capitaine des U20 d'Italie à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019, marquant quatre buts en six matches et aidant l'équipe à atteindre les demi-finales du tournoi en juin 2019. En juin 2019, il a également été appelé pour le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2019, mais a été contraint d'abandonner en raison d'une blessure au genou survenue pendant la Coupe du monde U20. Il a fait ses débuts avec les U21 d'Italie le 6 septembre 2019, il a été Capitaine de l'équipe dans un match amical a remporté 4-0 contre la Moldavie. Le saviez-vous ? Tifoso de l'Inter et fort physiquement, il est habile des deux pieds. Talent précoce, il déclare s'inspirer de Zlatan Ibrahimovic et Mauro Icardi. Il est également en couple avec Nicole Confortin Palmarès: Inter - Equipe de Jeunes Scudetto: 2016-2017, 2017-2018 Coppa Italia: 2015-2016 Supercoppa: 2017 Italie Finaliste du championnat d'Europe des moins de 19 ans en 2018 avec l'équipe d'Italie des moins de 19 ans Parcours: En Club: Parcours jeune Bassa Anaunia (2005-2007) Chievo Vérone (2007-2013) Inter (2013-2017) Parcours professionnel Inter (2017-2018) Frosinone Calcio (2018-2019) Genoa CFC (2019-2020) Inter (2020) En équipe nationale 2014: Italie -15 ans 2014-2015 Italie -16 ans 2015-2016 Italie -17 ans 2016-2018 Italie -19 ans 2018- Italie -20 ans ©Wikipedia - Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le Scudetto nous revient après 11 ans d'attente et avec quatre matchs à jouer. Fatigue, détermination, faim, dévouement, victoires, célébrations ont tous accompagné un exploit qui restera gravé dans l'histoire. Voici l'équipe qui a remporté le dix-neuvième Scudetto de l'histoire de l'Inter. Samir Handanovic Le capitaine, à l'Inter depuis l'été 2012, a porté notre maillot à 386 reprises, devenant le gardien de but avec le deuxième plus grand nombre d'apparitions dans l'histoire des Nerazzurri. En championnat, il a récolté 14 clean sheets en 34 matchs et cette saison, il a passé le cap des 500 matchs en Serie A, devenant ainsi le gardien de but étranger le plus capé de l'histoire de la Serie A. Sa contribution entre les postes dans les matchs clés a été essentielle, comme dans le succès au Derby de Milan où il a réalisé trois arrêts incroyables en un peu moins d'une minute. Achraf Hakimi Il a remporté le Scudetto lors de sa première saison avec nous. Imparable avec son accélération sur l'aile droite, rapide sur le terrain et franchissant des étapes importantes, l'ailier marocain a accumulé sept buts et six passes décisives en championnat, s'imposant comme l'une des meilleures recrues de Serie A. Aussi rapide à se faire connaitre, il a marqué ses débuts en championnat avec deux passes et un but lors des deux premiers matchs officiels contre Benevento et la Fiorentina. Son premier doublé est venu contre Bologne, et ses deux dernières passes ont été pour Darmian lors de deux victoires cruciales contre Cagliari et l'Hellas. Ses incursions offensives dangereuses ont été cruciales dans le run-in de l'Inter, comme le montre son dernier but contre Crotone. Roberto Gagliardini À l'Inter depuis Janvier 2017, à sa cinquième saison chez les Nerazzurri, il a disputé 31 matches, 26 en championnat, marquant deux buts: le premier lors de la victoire contre Benevento quand il a également effectué une passe; le deuxième dans l'un des matchs fondamentaux de la course du Scudetto de l'Inter, en première partie contre Sassuolo. Un but qui a couronné l'une des meilleures performances saisonnières du milieu de terrain né en 1994 qui, lorsqu'il a marqué, s'est transformé en une amulette pour l'équipe: l'Inter, en fait, a remporté les onze matchs de Serie A dans lesquels Roberto Gagliardini a marqué. Stefan de Vrij À l'Inter depuis l'été 2018, il a reçu le prix individuel du meilleur défenseur de Serie A en 2019-2020 et a été inclus dans l'équipe de l'année de la dernière saison. Sa croissance a été constante et cette saison, il a scellé sa place de point focal dans la défense: un silencieux et précieux leader, comme le confirment ses 123 apparitions sous le maillot Nerazzurri. Les statistiques le récompensent surtout pour ses interceptions et dans son jeu d'approche (1 but et 31 apparitions en Serie A 2020/21). Alexis Sanchez À l'Inter depuis août 2019, il a apporté sa technique, son expérience, son imprévisibilité et tout son courage à la cause Nerazzurra. "Âme et corps": c'est ainsi qu'il s'est lancé dans l'extraordinaire course de l'équipe vers le 19e Scudetto, se taillant avec détermination et humilité. Il a fait 37 apparitions cette saison, et 27 en championnat, où il en a fourni six passes décisives et a marqué cinq buts, trois de suite entre le but contre le Genoa et son doublé contre Parme, victoires fondamentales dans les deux matchs disputés après avoir dépassé le MILAN au classement. Matias Vecino Né en 1991, il a rejoint l'Inter à l'été 2017 et au cours de ses quatre saisons avec les Nerazzurri, il a marqué des buts décisifs pour l'équipe et pour tous les fans. L'Uruguayen est revenu sur le terrain en 2021 après une opération au genou l'été dernier, franchissant une étape prestigieuse avec les Nerazzurri: la victoire contre Cagliari était en fait sa 100e apparition pour l'Inter toutes compétitions confondues. Romelu Lukaku Gigantesque, injouable, puissant. À sa deuxième saison avec les Nerazzurri, il a aidé à chasser et à gagner le Scudetto, en grande partie grâce à ses buts et ses passes décisives. 27 buts cette saison, 21 en championnat accompagnés de dix passes décisives, dans une saison au cours de laquelle l'attaquant belge a battu des records et franchi le cap des 300 buts en tant que professionnel: 61 sont venus lors de ses 92 apparitions pour les Nerazzurri (44 en Serie A, 4 en Coppa Italia, 6 en Ligue des champions, 7 en Ligue Europa). Récompensé en tant que joueur de Serie A du mois en Février, Lukaku a porté l'équipe à travers l'un des points clés de la saison lorsque, en l'espace de deux semaines, il a marqué un doublé lors de la victoire 3-1 contre la Lazio, suivi de un but et une passe décisive contre le Milan (3-0) avec une célébration inoubliable, et un autre but et une passe contre Genoa. Lautaro Martinez Aux côtés de Lukaku, il a formé le duo le plus prolifique de la Serie A (36 buts à eux deux en championnat). "Il Toro" Lautaro Martinez, à l'Inter depuis juillet 2018, a fourni cinq passes et marqué 15 buts en Serie A cette saison, dépassant son record de la saison dernière (il a terminé la saison dernière avec 14 buts en 35 apparitions). Toujours présent, l'attaquant argentin est le seul joueur à avoir disputé tous les matchs de championnat (34) et les matchs de saison (44 apparitions au total). Sa saison a commencé avec trois buts et une passe décisive dans les trois premiers matchs, étant deux fois le protagoniste avec plusieurs buts: un triplé contre Crotone au Meazza et un doublé dans le Derby de Milan. Aleksandar Kolarov Une première saison chez les Nerazzurri pour le défenseur serbe arrivé à l'Inter le 8 septembre 2020. L'expérience et la qualité sont des caractéristiques fondamentales de son répertoire footballistique. Il a fait onze apparitions cette saison, et sept en championnat, où il a fourni l'une des plus belles passes décisives de la saison: un coup franc parfaitement placé pour le but de Perisic lors du match contre Parme. Stefano Sensi À l'Inter depuis l'été 2019, après une saison baptisée de buts à ses débuts en championnat contre Lecce et dans laquelle il a mis en valeur toutes ses qualités, le milieu de terrain né en 1995 a fait 17 apparitions cette année, dont 14 en championnat où il est entré sur le terrain en tant que titulaire dans les victoires contre Benevento, Cagliari et Crotone. Andrea Ranocchia A l'Inter depuis la saison 2010-2011, il est le seul joueur de l'équipe à remporter son deuxième trophée avec les Nerazzurri après la victoire de la Coppa Italia en mai 2011 en finale contre Palerme. Sa passion pour le football et pour l'Inter, son travail, son engagement et son dévouement se sont étendus sur ces dix années, faisant de lui une ressource précieuse et un exemple pour ses coéquipiers et les supporters. Ivan Perisic Ivan Perisic a grandi de mieux en mieux tout au long de la saison où, match après match, il s'est taillé un rôle fondamental dans la conquête du Scudetto. Après sa saison prêtée au Bayern Munich, le Croate s'est rendu disponible pour l'équipe et en tant qu'ailier offensif à part entière, il a montré toutes ses qualités, précieuses en récupérations de balles, comme sur le front offensif: 29 apparitions en championnat où il a brillé lors de matches clés tels que les matches de deuxième partie contre la Lazio et le Milan (dans lesquels il a fourni deux de ses quatre passes décisives en Serie A en 2020-2021). Trois buts inscrits en championnat, le plus récent contre la Spezia, lorsqu'il a franchi le cap des 200 apparitions à l'Inter toutes compétitions confondues. Ashley Young Il rejoint les Nerazzurri en janvier 2020, il a immédiatement montré ses qualités, marquant quatre buts et obtenant quatre passes décisives en deuxième partie de la saison dernière. Générosité et vision du jeu sont les traits qui ont également caractérisé son jeu cette saison, dans laquelle l'ailier anglais a été déployé à 31 reprises, avec 23 apparitions en championnat et trois passes décisives. Arturo Vidal La première saison de Vidal sous la tunique Nerazzurra. Après son arrivée à l'Inter en septembre 2020, il a joué 23 matchs de championnat et 30 matchs toutes compétitions confondues, fournissant une passe et marquant deux fois dans le process. Ces deux buts sont survenus en Janvier: après s'être emparé de la Fiorentina en huitièmes de finale de la Coppa Italia, il a trouvé le chemin des filets dans l'une des plus grandes rencontres de la saison. En effet, sa tête contre la Juventus a été l'un des moments clés de la campagne. Nicolò Barella Il est le joueur de champ qui a joué le plus de minutes cette saison. Lors de sa deuxième campagne à l'Inter, il s'est avéré être un pilier clé du milieu de terrain grâce à sa capacité technique, sa vision, sa qualité et son intensité. Joueur dynamique et agressif, il joue avec sa tête et ses pieds et a marqué de grands et importants buts. Sa volée contre Cagliari a déclenché un retour fantastique, tout en scellant la victoire des Nerazzurri contre la Juventus. Ensuite, il y a eu sa brillante frappe du pied droit à Florence. Trois buts et six passes pour le joueur de 24 ans en championnat cette saison. Christian Eriksen Quatrième Danois de l'histoire de l'Inter, il est au Club depuis janvier 2020. Le moment clé pour lui cette saison est venu en quarts de finale de la Coppa Italia lorsque son coup franc parfait a envoyé l'Inter en demi-finale. Il a trouvé sa place dans la configuration tactique de l'Inter au cours de la seconde moitié de la saison, sa contribution aidant les hommes d'Antonio Conte à devancer leurs rivaux. Au Stadio Diego Armando Maradona, il a marqué son deuxième but en Serie A avec une fantastique frappe du pied gauche de l'extérieur de la surface. Il a ensuite trouvé le filet pour la septième fois sous le maillot de l'Inter lorsqu'il a ouvert le score contre Crotone. Daniele Padelli Il est à l'Inter depuis le 3 juillet 2017. Après avoir fait ses débuts le 12 Décembre de la même année, il a fait huit apparitions au total. Six d'entre eux sont survenus la saison dernière lorsqu'il a remplacé Handanovic et a également gardé le but de l'Inter lors de la victoire de l'équipe lors du Derby de Milan. Il fête désormais le 19e Scudetto du Club qu'il a toujours soutenu: l'Inter! Danilo D'Ambrosio Il est l'un des joueurs qui porte le plus longtemps le maillot Nerazzurri: il est au Club depuis Janvier 2014. Il a souvent joué un rôle crucial, surtout dans les moments les plus critiques. Sa course, ses sacrifices continus, ses blocages, ses passes décisives et ses buts ont été précieux et arrivent souvent à des moments cruciaux. Il a marqué trois buts en championnat cette saison, son dernier contre Cagliari en décembre. Il en a mis dans les phases finales, tout comme il l'a fait contre la Fiorentina pour donner la victoire à l'Inter. Il a trouvé le filet 20 fois en 230 apparitions à l'Inter. Matteo Darmian Lors de sa première saison, il a apporté une contribution vitale au triomphe du Scudetto. En effet, ses buts contre Cagliari et l'Hellas ont scellé deux victoires capitales. Cohérent, assidu et tenace: il a marqué quatre buts cette saison, dont trois en championnat, un record personnel pour lui. Milan Skriniar À sa quatrième saison sous nos couleurs, le défenseur slovaque a débuté 29 des 30 matches de championnat qu'il a disputés cette saison après avoir raté le début de la campagne à cause du Covid. Pilier clé de la défense Nerazzurra, la meilleure de la ligue après avoir encaissé seulement 29 buts en 34 matches, il a joué un rôle crucial grâce à sa force, sa capacité à lire le jeu et sa supériorité dans des situations individuelles. Un match clé pour lui a été le match à domicile contre Atalanta, un match qu'il a marqué (il a marqué un total de trois buts cette saison) et où l'Inter a gardé une clean sheet contre la meilleure attaque. Marcelo Brozovic Le Croate a fait le deuxième plus grand nombre d'apparitions ans l'équipe actuelle (239) et a constamment été plein de course et d'idées. En moyenne, il a parcouru 12 km par match, plus que tout autre joueur. Pilier clé du milieu de terrain de l'Inter, Brozovic a également fourni six passes décisives en championnat et a trouvé le filet contre Parme. Alessandro Bastoni À sa deuxième saison avec les Nerazzurri, le joueur de 22 ans a été l'un des joueurs les plus marquants et a brillé dans la défense de l'Inter grâce à sa physicalité, sa technique, sa vision et sa précision. L'un de ses moments les plus mémorables de la saison est survenu contre la Juventus: il a joué un incroyable ballon devant (plus de 60 mètres!) pour Barella, qui a fait le 2-0. C'est une saison qui l'a vu lancer un coéquipier pour marquer à trois reprises et faire ses débuts avec la Squadra. Andrea Pinamonti Après avoir traversé les rangs des jeunes Nerazzurri, Andrea Pinamonti est revenu au Club avant la campagne en cours. Sa première apparition à l'Inter a eu lieu en Décembre 2016, l'Italien disputant cinq matches lors de sa première saison. Le premier match de sa deuxième saison a eu lieu contre le Genoa le 24 octobre 2020. C'était la première de sept apparitions cette saison (cinq en championnat, une en Ligue des champions et une en Coppa Italia). Filip Stankovic L'Inter était son destin. Lors de sa première saison en équipe première, il est devenu champion d'Italie avec le club dans lequel il a toujours été et où il a grandi et s'est développé. Andrei Radu Sa carrière Nerazzurra a commencé dans les rangs des jeunes de l'Inter à l'âge de 16 ans. Gardien au caractère bien trempé, il a fait ses débuts au club le 14 mai 2016 contre Sassuolo. Après des périodes de prêt à Avellino, Gênes et Parme, il est retourné chez nous en août 2020.
  13. L’Inter se déplacera ce samedi 01 mai à Crotone avec l’espoir, inavoué, de célébrer son 19ème Scudetto en cas de contre-performance de l’Atalanta ce dimanche à Sassuolo. Ceci étant dit, Antonio Conte, s’est livré en conférence d’avant-match Demain, vous allez faire face à une équipe très dangereuse en phase offensive..... "Les garçons savent que demain, ils devront faire l’Inter. Si nous y allons en pensant à faire quelque chose de différent, on pourrait faire face à une mauvaise surprise. J’ai un maximum de respect pour Crotone et pour ce qu’il réalise." "Ils sera très motivé car il voudra prouver qu’il mérite la Serie A, et quelle est la meilleure occasion que de le faire ’en faisant face au premier du classement ? Je l’ai dit à mes garçons et je me souhaite qu’ils m’aient écouté." Racontez-vous la visite du Président..... "C’était un simple salut vu que nous ne nous étions pas vu depuis quelques temps. Il a salué les joueurs et leur a souhaité bonne chance : Il sait très bien que nous n’avons encore rien conquis." Il y avait de la fatigue lors de la dernière rencontre. Cette semaine vous-a-t ’elle servi pour recharger les batteries ou est-ce qu’il y aura une rotation ? "La fatigue est pour nous et pour les autres. Peut-être que les autres, vu l’écart, l’accusent encore plus. J’estime que pour réaliser quelque chose d’historique, qu’il n’y a pas lieu de parler de fatigue. Si quelqu’un me dit qu’il est fatigué, il va sur le banc." Est-ce la saison la plus difficile de votre carrière ? "Je pense avoir déjà répondu à cette demande: Il est inutile d’y revenir. L’important est qu’elle se termine de la bonne façon, qu’elle nous rembourse toutes ces nuits blanches, cette sueur, ces sacrifices." Est-ce qu’il y a un joueur dont le rendement vous a plus surpris comparé aux autres ? Ils ne sont plus les même qu’en début de saison..... "Si vous vous rappelez bien, j’ai dit en début d’année que la Fortune de l’Inter passera par la croissance individuelle des joueurs qui vous permettra de faire grandir toute l’équipe. Je pense qu’aujourd’hui, que l’on peut parler de quelque chose d’extraordinaire." "Je pense qu’ils ont tous grandi et qu’ils ont tous acquis un sens de responsabilité plus important, qu’ils avaient besoin de suivre ce chemin pour être protagonistes. Ils récoltent tous les fruits de façon individuelle. Même Pinamonti, qui est jeune et qui n’a pas eu la possibilité de se faire une place, car il avait face à lui Lukaku, Martinez et Sanchez. Il est aujourd’hui plus fort qu’à ces débuts avec nous." "C’est inévitable lorsque tu travailles d’une certaine façon que tu sois fatigué, mais il y a également une croissance personnelle importante." Le tournant de la saison a-t ’il été la victoire sur la Juventus ? "Je pense qu’il y a eu différents moments clés durant cette saison qui nous ont fait prendre conscience et qui nous ont permis d’augmenter l’auto-estime. Il n’y a pas de match en particulier. C’est évident que lorsque tu es derrière, tu es un chasseur, mais l’instant crucial est le moment où nous avons pris la tête." "Soit tu sais gérer la pression et prouver que tu as le bon mental et la juste concentration, soit la pression te dévore et t’aspire. Cela ne s’est pas produit. Les messages sont bien passés et c’est pour cela que nous sommes les Patrons de notre propre destinée: Nous nous souhaitons de finir la saison avec ce qui sera une œuvre d’art pour nous." Comment va Vidal ? Pensez-vous qu’il pourra encore jouer dans ce championnat ? "Arturo a connu un contre-temps car il a été opéré au genou et qu’il s’est surestimé, c’est ce qui a tout retardé. Il ne s’est pas entrainé avec nous, il n’est pas disponible, mais j’espère qu’il pourra revenir pour le final de la saison. Ce serait bien que tous puissent y participer." Sanchez devait rejoindre la Roma et il est par contre devenu important pour l’Inter. Pensez-vous que la décision de le conserver était la meilleure ? "Tous apportent une contribution de façon importante. Alexis, très certainement après la clôture du Mercato, s’est donné corps et âme à l’équipe, mais je pense que le plus important est qu’il soit heureux. Il sait qu’il se trouve dans un environnement où tous sont importants, dans un climat familier où il sait qu’il peut apporter sa contribution. Je suis content de ce qu’il propose et je compte lui offrir plus de temps en fin de saison." Vivez-vous cette attente vers le possible Scudetto différemment ? "Lorsque tu te rapproches d’un objectif, c’est inévitable que l’attente devient quelque chose à savoir gérer aussi bien pour toi, que pour le groupe, pour le Club et pour les Tifosi. Ce n’est pas facile, mais je pense que nous la gérons tous de la bonne façon." "Lorsque je dis que demain, il faut être l’Inter, cela veut dire qu’il faut tout gérer de la bonne façon et arriver à bon port le plus tôt possible. Tous le savent, tous ceux qui travaillent à la Pinetina, des gardes aux joueurs, on se doit de couper l’herbe sous les pieds pour réaliser quelque chose d’extraordinaire." Vous avez changé l’Inter, c’est une évidence, mais est-ce que l’Inter vous a changé également ? "Mon objectif a été d’apporter mon crédo, ma vision, de venir avec mes bagages, de faire ce en quoi je crois. Mon parcours est surement composé de sacrifice, de sueur, de fatigue. Je les ai tous amené à leurs limites. Mais finalement, c’est le parcours à suivre si tu veux être crédible et conquérant, si tu veux honorer l’Histoire de l’Inter: Et j’ai cherché à faire cela." "Tu ne peux pas avoir tout le monde de ton côté car cela peut lasser, tu peux avoir certains qui préfèrent rester dans la médiocrité car il y a un mal de tête ou une mauvaise nuit. Mais ici, j’ai rencontré tellement de personnes qui ont voulu suivre mon parcours." "Et nous sommes parvenu, au-delà de remporter ou pas le Scudetto, à retrouver de la crédibilité aux yeux de tous : Au niveau national et international car nous avons disputé une Finale de l’Europa League : Il faut se rendre compte de la difficulté du tournoi, je pense que la Finale a été sous-estimée." Vous allez arriver au Scudetto. Allez-vous faire usage des derniers matchs pour préparer la saison à venir et procéder à des évaluations envers ceux qui ont le moins joué ? "Le premier concept est d’arriver au Scudetto. Ensuite, je donnerai du temps de jeu à qui le mérite et pas pour faire une faveur à quelqu’un. Il faut respecter ceux qui m’ont donné de la sérénité sur le terrain. L’objectif est d’obtenir le maximum. Avec la Juventus, j’ai obtenu 102 points même si je l’avais remporté bien avant. J’ai la mentalité d’une personne qui veut toujours gagner." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, le Scudetto est toujours plus proche de l’Inter. Par le biais d’un concours de circonstance favorable, il pourrait déjà être célébré ce dimanche. Dans le cas contraire, la fête ne serait repoussée que d’une semaine, pour être célébrée au Giuseppe Meazza face à la Sampdoria. Révélation d’Andrea Della Sala "Il s’agit d’un titre extrêmement important et mérité pour l’Inter, un Scudetto qui faisait défaut depuis 11 ans, mais surtout un premier titre pour de nombreux joueurs du noyau. Conte l’a répété à plusieurs reprises : L’Inter est une équipe qui présente des valeurs techniques importantes, mais qui ne possède que très peu d’expérience liée à la Victoire." "Nombreux sont ceux à ne pas avoir soulevé le moindre titre en carrière dans le noyau interiste. Ils seront donc facilement 10 à pouvoir célébrer un premier titre conquis: Cela démarre par les gardiens de buts Stankovic, Radu et Padelli sans oublier le Capitaine Handanovic qui n’est pas le seul titulaire au palmarès vide. Parmi les titulaires de Conte, on retrouve aussi Bastoni et Lautaro. Les joueurs qui complètent cette liste se nomment D'Ambrosio, Gagliardini, Sensi et Pinamonti." "Une longue liste qui est, espérons-le, amenée à disparaitre très rapidement" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Romelu Lukaku qui est intervenu en direct sur Instagram dans 433 a évoque la course au Scudetto, sur la Serie A, Antonio Conte et le nouveau logo. Déjà champion? "Il reste encore beaucoup de matchs. Nous avons faim d'atteindre le résultat. L'an dernier, nous avons eu des hauts et des bas mais nous travaillons dur. Nous avons tous franchi une nouvelle étape cette saison. Je me sens particulièrement bien." Sur le championnat d'Italie. "C'est un championnat compliqué, on est toujours mis à l'épreuve, tactiquement aussi: chaque match est un challenge différent. Les défenseurs et Handanovic font un excellent travail et nous, les attaquants le savons aussi. En ne concédant rien derrière, tôt ou tard nous marquons." Sur le travail qu'Antonio Conte a demandé aux attaquants. "Il dit toujours que l'attaquant est le premier défenseur. C'est pour cette raison que moi, Lautaro, Sanchez et Pinamonti essayons toujours d'étouffer l'action des adversaires dans l'œuf. Nous sommes quatre attaquants généreux, et toute l’équipe en profite." Sur le nouveau logo. "Cela fait partie du processus de modernisation du club. Ces dernières années, tout le monde attendait de voir l'Inter revenir au sommet et j'ai hâte de montrer le maillot de la saison prochaine."
  16. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur l’Inter à en devenir pour la saison prochaine. Si l’équipe a seulement et exclusivement en tête la conquête du Scudetto, l’année prochaine devra être celle de la confirmation. Analyse de la Rosea secteur par secteur Gardien La prolongation de contrat d’Handanovic pour aller outre 2022 n’est pas encore arrivé. Terminer cette saison d’une belle manière serait utile pour commencer à en parler. Le discours est différents pour Radu et Padelli : Le premier partira en prêt, le second, en fin de contrat devra faire le point avec le club La défense En défense, la plus grande partie de la situation est déjà bien éclaircie, dans un sens ou dans l’autre : De Vrij, Bastoni et D’Ambrosio sont en passe d'être prolongés. Pour Kolarov, une confirmation semble compliquée. Darmian a été racheté en début d’année et il n’y a aucun doute pour Skriniar. L’interrogation concerne Ranocchia qui est en fin de contrat : Prolongera-t ’il pour une saison de plus ou partira-t ’il pour trouver du temps de jeu ailleurs ? La décision lui reviendra quasi exclusivement, le club le soutiendra dans tous les cas Le milieu de terrain Au milieu de terrain, nombreux sont ceux qui jouent leur avenir : Les certitudes sont Barella, Brozovic et Hakimi. En sortie, on retrouve Young qui restera difficilement Nerazzurro au 30 juin et Vecino qui sera mis sur le mercato Gagliardini, Sensi, Vidal et Perisic forment le groupe à évaluer, surtout le chilien qui devra prouver en cette fin de championnat. Dans le cas contraire, l’Inter pourrait penser à le remercier et à lui serrer la main tout en épargnant 6,5 millions d’euros net courant jusqu’en 2022, mais avec une option pour arriver jusqu’en 2023 L’attaque En attaque, il n’y a que très peu de doute : Lukaku et Lautaro sont intransférable. Il est difficile de penser à un départ de Sanchez en considérant son rendement, qui est tout de même positif, et la durée de son contrat valide jusqu’au 30 juin 2023 Il est très probable que Pinamonti sera cédé par prêt en totalisant seulement 59 minutes de jeu entre la Serie A (5matchs) la Coupe d’Italie (1 match) et en Ligue des Champions (1 match). Ce qui est certain, c’est que le Club va tenter de satisfaire Conte en lui offrant un quatrième attaquant de très haut niveau : Dernièrement on a parlé de Muriel de l’Atalanta. Le colombien serait la solution idéal pour compléter un secteur qui, avec lui, deviendrait complet et encore plus compétitif Le banc Antonio Conte l’a déclaré clairement après l’importante 9ème victoire consécutive face à Bologne : "Il s’est créé un lien spécial entre moi, le Staff et les joueurs". Une vie s’est écoulée depuis sa sortie de route, de l’été dernier, à Bergame. A présent, le lien parait plus solide que jamais, le mérite en revenant au travail extraordinaire de tous, et d’un Scudetto sur le point d’arrivée. Et c’est avec un Scudetto en poche que le Club et Conte envisagent de s’asseoir autour de la table pour programmer la saison 2021-2022 avec une éventuelle prolongation de contrat et une nouvelle mission à accomplir : Rendre l’Inter compétitive aussi en Europe. Avec une première acquisition en tête, celle de renforcer le secteur offensif avec un 4ème attaquant : "Il n’y a pas encore eu de discussion sur une prolongation de contrat. En l’état, il n’y a pas encore de rencontre avec la Direction.... Il semble facile de voir celle-ci avoir lieu en fin de saison, pour éviter de débuter 2021-2022 en fin de contrat : Ce discours reste prématuré étant donné qu’il y a encore un Scudetto à conquérir et à partir duquel le futur sera défini" "L'Inter pense à présent à la Conte: Pas le temps d'obtenir un titre qu'Antonio en planifie déjà un autre, c'est la condamnation d'un conquérant et les Nerazzurri s'y acclimatent avec bonheur: 'Tout le monde sait qu'à présent, il faudra nous rendre des comptes" avait souligné le natif de Lecce. "Cette façon de s'exprimer, au net du Scudetto tant à confirmer que l'Inter ne disparaitra pas dans un nuage de fumée: Elle est désignée pour rester au premier rang en championnat et pour disputer une Ligue des Champions à un niveau bien supérieur." Suning La Rosea nous confirme l'arrivée de bonnes nouvelles en provenance de la propriété: "Cet exploit n'est pas un simple moment glorieux illusoire, c'est un premier échelon de gravi: Suning reste au commande et n'a pas l'intention de programmer une mise hors-service: L'équipe est entrée dans une autre dimension, et après la conquête du titre, elle songe à vouloir l'emporter à nouveau." "Le Travail de l'Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta et du Directeur Sportif Piero Ausilio a été utile pour founir à l'entraineur ce dont il avait besoin: Des joueurs ayant faim de victoires, des jeunes talents à conserver et continuer à grandir par le biais des victoires." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, c’est la surprise du Chef. À quelques jours de la fin du Mercato et alors qu’Antonio Conte avait, lui-même, annoncé que le mercato hivernal "n’aurait" pas lieu, le visage de la ligne d’attaque interiste pourrait considérablement changer en cette fin de mois de janvier 2021..... Edin Dzeko – Alexis Sanchez L’arrivée surprise d’Edin Dzeko se ferait sur base d’un “échange” avec le chilien Alexis Sanchez. Toutefois, l’Inter refuse un échange pur et simple de joueurs. En effet, sur base du Décret Croissance, et même si sur papier les deux joueurs perçoivent le même salaire, l’Inter débourse 3 millions d’euros de moins que pour le bosniaque. Si la Roma, qui est à l’origine de la transaction souhaite s’attacher les services de l’attaquant Nerazzurro, elle devra trouver la solution pour proposer cette somme de 3 millions d’euros à verser au Padrino Marotta. Pour l’heure, on semble se diriger vers un échange de prêt, avec ou sans obligation de rachat, mais gratuit pour l’Inter et onéreux pour la Roma. Eder-Pinamonti Si l’opération vient à se faire, Andrea Pinamonti devrait également quitter le navire, lui qui ne totalise que 45 minutes cette saison entre la Serie A et la Ligue des Champions. En effet, outre Edin Dzeko, l’ancien international Eder devrait faire son grand retour à Milan. Il va de soi qu’aussi bien pour Edin, que pour Eder, l’Homme qui aura le dernier mot et qui avalisera les transferts se nomme Antonio Conte. Et lorsque l’on sait qu’il a toujours courtisé Dzeko depuis son arrivée à Appiano Gentile et qu’Eder était un de ses hommes-clés lorsqu’il dirigeait la Nazionale…. Validez-vous cette nouvelle ligne offensive : Lukaku/Dzeko – Martinez/Eder ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Le marché des transferts est à l'arrêt. Il est très compliqué pour n'importe quel club de se libérer de joueurs indésirables et surtout amortir cet investissement. Notre mercato est principalement conditionné par la situation de Christian Eriksen. Il est toujours proposé avec une certaine insistance à des intermédiaires en Premier League. Il y a peu, Tottenham a fait une offre jugée irrecevable par nos dirigeants (les londoniens ont souhaité l'avoir en prêt sec avec une faible participation au salaire). C'est Leicester qui semble à son tour intéressé par le danois. Toujours bien placés au classement, ils réfléchissent à se renforcer pour se battre jusqu'au bout et peut être refaire le coup de 2016. Eriksen serait un bon complément pour atteindre cet objectif. Du côté d'Andrea Pinamonti, toujours aucune actualité et aucun intérêt de la part d'autres clubs. Alors que de nombreux autres attaquants sont proposés au club comme Origi, Pellé ou Eder, le souhait des dirigeants est de trouver un profil expérimenté et complet. Si ce n'est pas le cas, Pinamonti restera. Concernant Papu Gomez, l'Atalanta lui a fait passer le message qu'elle va privilégier une solution à l'étranger. L'affaire se corse. Marotta sait qu'il ne peut offrir une pièce de choix à Conte que si Eriksen s'en va, et c'est ce qui débloquera des fonds. Conséquence, la transaction concernant Rodrigo De Paul est bloqué. Point positif, il y aurait un accord de principe pour cet été. Le seul véritable départ du club, c'est Axel Bakayoko qui a quitté le club pour rejoindre l’Étoile Rouge de Belgrade. Une séparation qui semble être d'un commun accord entre les deux parties. ®gladis32 - internazionale.fr
  19. 08 Janvier déjà atteint et pas l'ombre d'une officialisation à l'Inter. Que ce soit du côté des départs comme des arrivées, les nerazzurri semblent dans une phase de réflexion concernant le déroulement du mercato hivernal 2021. Beppe Marotta l'a bien fait comprendre, les investissements seront très limités dans le contexte actuel, et c'est valable pour l'Inter comme pour tant d'autres clubs européens. Ainsi, l'accent est mis sur la gestion et la stabilité des finances, pas de folies et une campagne de recrutement orientée occasions sur le marché. Du côté des départs, aussi, l'Inter est donc affectée, les clubs acheteurs sont réticents à débourser les sommes réclamées, ce qui rend les négociations lentes et compliquées. Christian Eriksen: Partant... ou pas. Les derniers jours ont vus une nouvelle rumeur se répandre comme une traînée de poudre. Selon la Gazzetta dello Sport, même si ce ne serait qu'à l'état embryonnaire, une maxi-opération serait entrain de se préparer entre l'Inter, Tottenham et le PSG. Malgré l'absence de contacts officiels, le quotidien italien croit savoir que les intermédiaires seraient entrain de travailler à une série d'échange qui porterait Dele Alli de Tottenham à rejoindre le club parisien qui enverrait ensuite Leandro Paredes à l'Inter pour favoriser un retour de Christian Eriksen auprès de José Mourinho. Hypothèse difficilement envisageable cela dit, en particulier pour l'Inter qui ne saurait se résoudre à restituer gratuitement un joueur payé comptant un peu moins d'un an plus tôt. Le salaire de 7.5M nets du danois pourrait motiver les nerazzurri à y repense d'ici la fermeture de la fenêtre de mercato mais une autre difficulté s'ajoute car les londoniens ne seraient pas prêts à satisfaire les prétentions salariales du joueur qui dépassent le salary cap de 5M qu'ils se sont imposés. Tandis que l'hypothèse d'un prêt directement au PSG a été aussi évoquée brièvement du fait de la présence de Mauricio Pocchetino, mais aussi celle d'un sondage de son agent pour un prêt gratuit auprès du Barca et du Real Madrid, une nouvelle possibilité surprenante commence à émerger avec pour point de départ, les 20 minutes concédées au trequartista lors du match contre la Sampdoria. Des sources, dont la Gazzetta elle-même, parlent d'un Conte résigné à vraiment faire travailler le danois pour apporter à l'équipe la qualité nécessaire qui a tant manqué contre les blucerchiati mais aussi lors de la première mi-temps contre Crotone pour ne parler que des rencontres les plus récentes. Andrea Pinamonti: Premiers contacts Autre dossier épineux, celui du jeune attaquant italien. Revenu du Genoa l'été dernier, Pinamonti n'a eu que très peu de temps de jeu (à peine 45 minutes) avant d'être éloigné des terrains par une blessure à la cheville contractée avec la Nazionale U21. Vue l'urgence de trouver un attaquant pour compléter le secteur où le turnover est le moins possible pour Conte, l'Inter scrute le marché pour un club disponible à le prendre en prêt. Premier sur la piste, Benevento qui, à travers les déclarations de Pasquale Foggia, directeur sportif, se dit très intéressé malgré que les négociations ne soient pas encore en phase avancée. Pedullà ainsi que SkySports annoncent que le joueur aurait accepté la destination et avancent même déjà des chiffres pour une possible option d'achat entre 14 et 15 millions d'euros. Le salaire du joueur, environ 2.5 millions nets, serait entièrement pris en charge par le club de Campanie, ce qui motiverait particulièrement Piero Ausilio et Beppe Marotta à accepter la proposition. De la même manière que Christian Eriksen, le copieux salaire de Pinamonti est une contrainte de taille pour le club nerazzurro qui souhaite faire baisser la masse salariale et n'est donc pas disposé à contribuer au salaire des joueurs prêtés. Un autre départ possible Parmi les autres noms de joueurs à pouvoir plier bagages, figure celui d'Ivan Perisic, jouissant d'une certaine côte en Premier League et étant actuellement balotté entre les rôles de piston gauche et d'attaquant de soutien avec plus ou moins de réussite par Antonio Conte. L'Inter se serait convaincue à accepter des offres jusqu'à 12 millions d'euros, après avoir demandé entre 15 et 17 millions au Bayern Munich l'été dernier, ce qui permettrait quand même aux nerazzurri de réaliser une plus-value sur le transfert du Croate arrivé à Milan en été 2015.
  20. Selon un rapport du média italien FCInterNews.it, le manager de l'Inter, Antonio Conte, souhaiterait qu'Andrea Pinamonti soit remplacé par un attaquant fiable et expérimenté qui présente des caractéristiques différentes de celles déjà dans l'équipe. Pinamonti est le quatrième attaquant de choix de l'Inter cette saison et a beaucoup de mal à jouer régulièrement, sa présence sur le terrain ayant été limitée à quelques entrées en jeu en tant que remplaçant. L'Inter a demandé à l'agent de Pinamonti, Mino Raiola, de trouver à son client un nouveau club au sein de la Serie A où il pourrait jouer plus souvent. La solution idéale pour l'Inter serait un accord d'échange avec un autre club qui cherche à rafraîchir son secteur offensif. L'Inter pourrait essayer d'échanger Pinamonti contre Gervinho de Parme, ce qu'il n'a pas réussi à faire lors du dernier mercato. L'alternative serait d'échanger Pinamonti contre le coéquipier de Gervinho, Andreas Cornelius. L'Inter pourrait aussi chercher à échanger Pinmonti contre Kevin Lasagna de l'Udinese ou Simone Zaza du Torino. Malgré toutes ces possibilités, l'article ajoute que le premier choix de Conte reste Olivier Giroud. Jusqu'à il y a quelques semaines, il semblait certain que Giroud quitterait Chelsea en janvier mais il a joué plus régulièrement ces derniers temps et il n'est plus pressé de quitter les Blues de Chelsea. Cependant, le Français aimerait savoir à quel point il jouera dans les prochains matchs avant de décider s'il souhaite ou non demander un déménagement loin de Stamford Bridge. Dans l'état actuel des choses, il est plus susceptible de rester à Chelsea, mais la situation peut changer à tout moment.
  21. L'Inter d'Antonio Conte vient d'enchaîner sa 5ème victoire d'affilée en championnat, prochain arrêt, Inter-Spezia, ce Dimanche. Dans ce contexte spécial de matches rapprochés, la situation à l'infirmerie est donc à surveiller attentivement pour les nerazzurri qui vont tenter de décrocher le scudetto pour passer un peu l'éponge sur l'élimination en Ligue des Champions. Premier arrêt, le plus récent blessé, Marcelo Brozovic, sorti lors du match contre Naples des suites d'une grosse contusion au pied. L'optimisme est de mise après ce mauvais coup subi contre les Napolitains car le joueur s'est entraîné avec le reste de l'effectif et il devrait être disponible pour le prochain match. Arturo Vidal, absent depuis le 5 Décembre pour un problème musculaire, n'avait pas été risqué par Conte lors du dernier match. Le joueur se sent beaucoup mieux et en fonction de l'accord du staff, il pourrait être utilisé contre la Spezia ou au plus tard devrait faire son retour pour le match à l'extérieur contre Hellas Verona. Le chilien se montre en tout cas prêt sur les réseaux sociaux. Un autre retour sur le banc pourrait être celui de Radja Nainggolan, à court de condition physique. A souligner que ce ne serait pas la seule raison pour laquelle Conte l'aurait laissé de côté, ces derniers temps. Le belge , qui pourrait être sur le départ lors du prochain mercato, est le milieu de terrain avec le moins de temps de jeu à l'Inter. Au rayon de l'attaque, l'année 2020 semble finie pour Alexis Sanchez, un nouveau test sera quand même fait en début de semaine prochaine pour voir s'il pourrait récupérer pour le match contre Vérone. Andrea Pinamonti, lui, blessé à la cheville depuis le 15 Novembre et un match avec l'Italie U21 devrait aussi rapidement quitter l'infirmerie. La douleur se serait grandement atténuée et les possibilités de le voir sur le banc contre Vérone sont assez importantes. ®Samus - Internazionale.fr
  22. Sky Sport s’est lancée dans une nouvelle analyse sur l’Inter qui a été composée pour Antonio Conte: Et le sourire peut être de mise étant donné qu’il est possible de songer, non seulement au présent, mais également au futur..... "D’un côté, il y a Bastoni et Pinamonti, avec le premier qui est devenu une réalité, tandis que le second doit encore trouver sa place. Avec ses 551 minutes de jeu, Bastoni représente la certitude de la défense de Conte et son pari : Il avait misé sur lui alors qu’il n’avait jamais connu l’expérience d’évoluer dans un Top club, mais il a démontré pourvoir revendiquer le poste de titulaire malgré les nombreux joueurs forts à ce poste." L’analyse se poursuit avec les plus de 30 ans: "Handanovic est le Capitaine, et ce dans tous les sens, même pour le nombre de minutes de disputée : 900 minutes. Il y a aussi des joueurs charismatique et d’expérience tels que Vidal et Kolarov, mais aussi Darmian. Il ne faut pas oublier Sanchez, Perisic, Ranocchia, D’Ambrosio, qui sont tous des joueurs expérimentés." "L’Inter présente également une génération talentueuse entre les 21-28 ans avec des personnalités telles que Hakimi, Lukaku, Lautaro et Barella." Appréciez-vous ce mix d’expérience et de jeunesse ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est désormais acquis : Antonio Conte devra se passer des services de Romelu Lukaku face à Parme. Avec l’absence également d’Alexis Sanchez préservé pour Madrid, la Gazzetta Dello Sport nous informe qu’Antonio Conte pourrait adapter son dispositif tactique "Pour Alexis, les efforts se concentrent plus sur un retour face à Madrid plutôt que face à Parme. Hier après-midi, les entraînements ont débutés pour défier Parme. La solution le plus anticipée est celle de titulariser Pinamonti avec Lautaro. Il s’agirait de la variante la plus simple, car elle ne dénaturerait pas trop la philosophie de l’équipe, un aspect à ne pas sous-évaluer étant donné le peu de temps à disposition." "Mais Conte dispose d’au moins deux autres solutions de rechange. L’une des deux imaginée réside au 3-4-2-1. Un dispositif testé en début d’année avec un double Trequartista, et l’insertion d’un joueur entre Christian Eriksen et Radja Nainggolan. La troisième option confirmerait une attaque à deux avec un Ivan Perisic plus proche de Lautaro sur l’échiquier. Un poste déjà occupé par l’ailier face au Shakhtar lors du remplacement du Toro." Quel dispositif anticipez-vous pour défier les parmesans ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Après la victoire du soir 2 buts à 0 contre le Genoa, dans une partie compliquée, le buteur décisif Danilo D'Ambrosio et les 2 Andrea ont donné leurs impressions aux micros des médias italiens. Danilo D'Ambrosio à Sky Sports Italia: "En Serie A, aucun match n'est facile. Je suis d'accord avec le coach, personne ne nous a était supérieur pour le moment et nous avons récoltés moins de points que ce que nous méritions." "Aujourd'hui nous avons dominé pendant 90 minutes. Nous avons fait ce qu'il fallait pour ne pas prendre de but et ramener à la maison 3 points bien mérités." "Pour être capable de presser haut, vous devez être solidaire défensivement. Ne pas prendre de but est important et ne veut pas dire que l'on joue défensif." A propos du match de Champions League à venir contre le Shakhtar Donetsk: "C'est un match très important. Nous les avons déjà affronter, et battus, mais ils ont beaucoup de qualités notamment en attaque. Nous devrons leur faire face comme nous l'avons fait en Europa League." Andrea Ranocchia à Sky Sports Italia: "La victoire est le plus important, c'était capital de redonner de l'enthousiasme à l'équipe. Nous avons une série de matchs importants devant nous et c'était important de ne pas prendre de buts étant donné que nous en avons concédé un peu trop ces derniers temps." "Ce n'était pas facile de venir ici et remporter le match, mais nous l'avons fait de manière convaincante en limitant bien le Genoa. Je suis heureux." "Je suis toujours prêt. Je l'ai montré. J'ai toujours travaillé en silence et quand on fait appel à moi, je suis toujours prêt." "Nous sommes une équipe très organisée, nous préparons les matchs en détails. Je suis le back-up de De Vrij et je m'entraîne pour ça." "Si nécessaire je peux jouer en tant qu'attaquant, je l'ai déjà fait. Cependant on fait toujours appel à moi pour remplacer Stefan, ce que j'apprécie beaucoup." "Si j'était partie ailleurs j'aurais pu jouer plus, mais j'ai toujours montré mon dévouement à l'Inter. Jouer avec ces couleurs mérite d'attendre. C'est un plaisir." "Pour moi l'important est de m'améliorer pendant la semaine et d'être prêt. Ensuite les opportunités se présente. Maintenant nous voulons atteindre les sommets dans toutes les compétitions." Andrea Pinamonti à InterTV: "C'était une émotion magnifique d'entrer sur le terrain. Spécialement pour débuter de ma saison personnelle. J'ai travaillé pour être prêt et je suis heureux. Comme le coach dit toujours, les mots ne valent pas grand chose ce sont les actes qui comptent." "Vous devez essayer par tout les moyens de l'emporter. L'adversaire se bat à tout les matchs, notamment contre les grosses équipes. Les 3 points sont là, nous sommes tous très heureux." "Quand tu t'entraîne avec certains joueurs tu ne peux qu'apprendre. Je suis chanceux d'être ici avec eux, ce sont de bons gars en plus d'être des bons joueurs. Beaucoup d'entre eux me donnent des conseils, particulièrement les attaquants. Lukaku m'a beaucoup donné quand je suis arrivé." Sur le rôle que lui donne Antonio Conte: "Conte m'a dit de proteger le ballon et attaquer en profondeur parce-que nos devions tuer le match. Nous nous entraînons tellement la semaine que nous savons automatiquement quoi faire." "C'est la force de notre coach, nous mettre dans les meilleures conditions possible." ©Trent_FCI - Internazionale.fr
  25. La presse italienne s’est livrée à l’analyse du Mercato Estival de l’Inter. Nous avons décidé de nous pencher sur celle réalisée par la Gazzetta Dello Sport et de la synthétiser: "Les Nerazzurri ne sont pas parvenus à clore les dernières négociations : Moses était devenu un nom bouillant, après qu’aucun accord avec Chelsea n’ait été trouvé pour Marcos Alonso et Emerson Palmieri. Radja Nainggolan reste également à l’Inter : Si le Club n’était pas opposé à son départ, Cagliari n’a pas su produire l’offre permettant d'acter ce transfert. L’ancien Diable Rouge reste donc aux services d’Antonio Conte." "Le Mercato a offert Achraf Hakimi, véritable sensation du Mercato, à hauteur de 40 millions d’euros, ce transfert surprise en juin en a surpris plus d’un." Villa Bellini Suite à la réunion au sommet entre la Direction de l’Inter et Antonio Conte, il a été décidé de vendre avant d’acheter, ce qui a impliqué des opérations à moindre coûts : Si les opérations menant à Tonali, Kumbulla et Kanté ont logiquement sauté vu les prétentions des clubs propriétaires, l’Inter a su se renforcer via les arrivées de Kolarov, Vidal et plus récemment Darmian qui sont tous arrivés à Appiano Gentile. Le transfert de N’Golo Kanté n’a jamais réellement décollé étant donné qu’il aurait fallu une vente d’au moins un joueur cadre parmi Brozovic, Eriksen ou Skriniar. Aucune réelle offre intéressante et à titre définitif n’a été déposée sur la table. Joao Mario signera ce mardi en prêt au Sporting Club du Portugal, l’Inter intervenant à hauteur d’un tiers de son salaire. Sur la ligne offensive, on retrouve Alexis Sanchez acquis à titre définitif et Andrea Pinamonti qui occupera la place de 4ème attaquant en lieu et place de Sebastiano Esposito parti à la Spal pour engranger de l’expérience. Une ultime transaction aurait pu mener à l’arrivé de Gervinho en échange de Pinamonti, mais celle-ci n’aura finalement pas eu lieu L’analyse de Fabrizio Biasin . "Comparé à la saison dernière, sont arrivés : Hakimi, Kolarov, Vidal, Radu, Darmian, Pinamonti, Perisic, Nainggolan." La cotation ? "Pour moi, un bon 7 sur 10." Et vous, comment jugez-vous ce mercato ? Notez-le et exprimez-vous! ®Antony Gilles - Internazionale.fr