Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'andrea pinamonti'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Le CEO de l'Inter Milan, Giuseppe Marotta, a du tenir un rôle crucial dans les coulisses du club cet été: celui de médiateur entre le coach Simone Inzaghi et le président Steven Zhang. C'est une information dévoilée par la Gazzetta.it, selon laquelle le Directeur Sportif de l'Inter vient de passer un été très compliqué, jonglant d'un côté entre la nécessité d'un équilibre financier par son président Steven Zhang ; et de l'autre les demandes sportives de l’entraîneur. Marotta savait très bien que la tâche serait ardue cet été, puisque l'objectif de dégager 60M€ de profits nets durant la fenêtre mercato a été publiquement dicté. Dès lors, il semblait compliqué d'éviter la vente d'un grand nom de l'équipe. Néanmoins Marotta et ses équipes ont abattu un travail acharné, d'abord pour faire partir les joueurs les plus coûteux qui ne faisaient plus partie du projet (Vidal, Vecino, Sanchez, Kolarov, Sensi, Lazaro); puis réussir à faire entrer de l'argent frais avec les ventes à un montant significatif de Pinamonti (Sassuolo) et Casadei (Chelsea). Le plan du Padrino est d'atteindre partiellement l'objectif financier grâce aux ventes de cet été, ce qui laisse ensuite jusqu'à la fin de l'année fiscale en Juin 2023, pour compléter l'objectif plus sereinement. En soi, ce ne sera pas une tâche aisée, qui pourrait demander des sacrifices supplémentaires; Mais Marotta est de plus en plus convaincu que la meilleure façon d'agir reste de ne pas faire de sacrifice majeur sur le côté sportif et de garder l'équipe telle qu'elle est aujourd'hui. De son côté, Simone Inzaghi ne lâche rien. Le coach semble s'être imposé au sein de l'organigramme Nerazzurro, et ses commentaires sur le mercato et en conférence de presse sont le signe qu'il compte bien faire parler son influence. L’entraîneur bénéficie de l'entière confiance de Marotta, et sa récente prolongation de contrat lui permets de s’affirmer davantage dans le club. Son travail est en train de convaincre Steven Zhang que, bien qu'il ne soit pas idéal d'avoir loupé l'objectif de rentabilité sur ce mercato, il pourrait être bien plus coûteux de compromettre la compétitivité sportive de l'équipe. De fait, Marotta se trouve "le cul entre deux chaises", entre le club qui veut que l'équipe réussisse tout en priorisant sans concession le bas de bilan comptable ; et le coach bien conscient de la situation, qui travaille au quotidien avec les joueurs et ferme la porte à tout compromis ou sacrifice. Selon vous, ce trio managérial est-il à risque ? ®QG1989 - Internazionale.fr
  2. L'Inter a partagé une vidéo d'adieu à l'attention de l'attaquant italien Andrea Pinamonti qui signe à Sassuolo après 9 ans à l'Inter. Le joueur de 23 ans a rejoint l'Inter Academy en 2013 et a depuis évolué dans toutes les catégories de jeunes et fait une poignée d'apparitions sous le maillot de l'équipe A, en plus de quelques excursions en prêt. Il est maintenant un joueur de Sassuolo, qu'il rejoint sous la formule de prêt avec obligation d'achat de 20 Millions d'Euros qui sera activée dès le début de l'année 2023. In bocca al lupo Andrea, et merci. L'ironie... Espérons qu'on ne s'en mordra pas les doigts. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  3. C’est ce qu’annonce la Gazzetta Dello Sport dont l’article a été synthétisé par nos confères de Fcinter1908.it: "Chelsea semble être parti voir ailleurs, mais en France, il se dit que le Paris-Saint-Germain va se présenter avec une offre revue à la hausse et que le Club Nerazzurro n'exclut pas une telle possibilité : Certains intermédiaires auraient déjà averti l’Inter de l'éventualité d'une nouvelle percée française." Comment la Propriété agira-t ’elle devant une offre qui sera sans doute inférieure aux 70 millions d’euros demandés ? "Une somme fixée par la Direction Nerazzurra qui était déjà inférieure aux 80 millions d’euros du début du mois de juin. Car si la Loi du Mercato reste universelle, tous sont conscient que l’Inter reste un terrain de jeu qui peu faire l’objet d’une attaque dans les jours à suivre même si des réflexions concernent aussi le Vestiaire car ce n’est pas la meilleure façon pour aborder le début du championnat." "L'Inter, d’ici au 30 juin 2023, doit présenter un solde négatif rabotée d’au moins 70 millions d’euros et si Skriniar ne part pas, un plan B sera mis en place : Celui-ci consiste à vendre Casadei et Pinamonti. La Direction est d’ailleurs prête à se lancer, mais une fois les (40) millions provenant des deux cessions "mineures" perçues, Marotta et Ausilio demanderont au propriétaire de réinvestir au moins une petite partie de la somme. Une sorte d'extra budget non planifié, qui n'existe d'ailleurs pas aujourd'hui." "Ce que Zhang répondra, nulle ne le sait, pas même la Direction. En cas de réponse négative, l'Inter cherchera à recruter un joueur déjà en fin de contrat ou à parvenir à un recruter un joueur via un prêt gratuit : Le premier nom qui vient en tête est celui d’Acerbi, un joueur que la Lazio doit nécessairement placer sur le mercato d’ici à la fin de cette session estivale." "La Rosea confirme enfin que Japhet Tanganga n’est pas pris en considération tandis que Manuel Akanji quittera le Borussia Dortmund, car il ne souhaite pas y renouveler son contrat. Celui-ci expire au 30 juin 2023 et le club allemand qui estime le joueur à 20 millions d’euros, serait disposé à le vendre pour la moitié de cette somme." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation, une mini-bombe du mercato signé La Gazzetta Dello Sport, qui est toujours très bien informée sur l’actualité de l’Inter : "Le défenseur Slovaque, courtisé depuis pas mal de temps par le Paris-Saint-Germain, ne veut pas quitter Milan et de Paris, plus rien n’arrive, aucune relance pour débloquer l’affaire." "Chaque jour qui passe rapproche Skriniar de la Permanence, car il n’y a rien, de Paris ou de Londres, aucun signale concret confirmant un nouvel assaut en direction du Slovaque. Chelsea, par exemple, après voir perdu Kondé parti à Barcelone, a viré sur Fofana de Leicester City. Paris est, lui-même, très occupé avec ses propres ventes, et il ne donne plus signe de vie: Même l’intermédiaire qui gérait la négociation n’a plus frappé à la porte de l’Inter, car aujourd’hui, Skriniar est plus que jamais proche de rester Nerazzurro, pour la plus grande joie de Simone Inzaghi qui s’est personnellement impliqué pour s’assurer de la permanence du slovaque." "Ce qui est certain, c’est que le club ne descendra jamais sous l’évaluation qui a été définie et fixée, soit les 70 millions d’euros." Mais comment satisfaire Maître Zhang ? "Il y a cinq joueurs à vendre qui, en termes de masse salariale, pèsent 20 millions d'euros brut : Il s’agit d’Alexis Sanchez, d’Andrea Pinamonti, de Valentino Lazaro, d’Eddie Salcedo et de Lucien Agoumé: Des histoires différentes toutes les unes des autres, mais des joueurs dont les Nerazzurri ont du mal à se débarrasser. Marotta et Ausilio ont besoin, afin d’atteindre la réduction de 15 % de la masse salariale exigée par les propriétaires, de se rapprocher le plus possible de ces 20 millions d’euros et il ne sera pas possible de le faire entièrement, car une partie sera allouée aux fameuses primes de départ" "Ce ne sera pas un tour de force simple car les dirigeants Nerazzurro sont sous pression, il faudra faire preuve encore et toujours de patience avec l’objectif d’atteindre l’objectif : L’Inter a d’ailleurs déjà diminué d’environ 35 millions d’euros sa masse salariale brute, le tout au net de la déduction faite de la prime accordée à Vidal et les départs déjà actés jusqu’à jusqu'à présent. Dépasser le palier des 50 millions d’euros signifierait atteindre l'objectif demandé par la Propriété. Le tout en ayant peut-être fait de la place pour intervenir une dernière fois sur le mercato et acquérir le défenseur central demandé par Simone Inzaghi pour compléter son rempart défensif." Place au cas par cas Alexis Sanchez "C'est la situation la plus épineuse. Le Chilien ne trouve pas d'équipe, et à Appiano il fait chambre à part : Il ne participe pas aux matchs amicaux, et il sera donc également absent ce samedi contre Lyon à Cesena. L’Inter a déjà rencontré son agent Felicevich, il y a 20 jours. Mais rien ne s'est passé depuis, si ce n'est que Sanchez continue de refuser toutes les destinations proposées. Légitimement, bien sûr, car il aspire à jouer dans un championnat de haut niveau." "L'Inter a les mains liées en ce sens car le joueur a dit qu'il était prêt à négocier une indemnité de départ mais seulement après avoir trouvé une équipe. Les rumeurs concernant Naples n'ont pas été confirmées, tout comme celles venant d'Espagne et d'un intérêt présumé de Séville. Le rêve d'Alexis, qu’il maintient toujours en vie, est de retourner à Barcelone. A l'Inter, son salaire est de 10 millions bruts, grâce aux avantages du "Decreto Crescita". Andrea Pinamonti "L'attaquant a un salaire de 2 millions net et plait beaucoup sur le Mercato. Mais la vérité est qu'il a compliqué les plans des Nerazzurri avec son non à la Salernitana, un club dont les Nerazzurri auraient perçu 20 millions d'euros pour un transfert permanent. L'attaquant attend l'Atalanta ou Sassuolo, qui négocieront vraisemblablement avec l'Inter un prêt avec "rachat"." Valentino Lazaro "L'Autrichien, contrairement à Sanchez a été utilisé lors des matchs amicaux par Simone Inzaghi, mais il ne faut pas interpréter cela comme une marque d’ouverture pour son avenir : L’ailier ne fait pas parti des plans de l’Inter, il se cherche un nouvel habitat et jusqu’à ce jour, seule la Bundesliga a fait part d’un timide intérêt." Eddie Salcedo & Lucien Agoumé "En Italie, cela bouge pour Salcedo et Agoumé, mais il n’y a rien de concret pour l’instant : Ils représentent à eux deux, 2 millions d’euros que le Club géré par Steven Zhang aimerait économiser." Validez-vous cette liste de départ ? Pensez-vous qu’à l’avenir, il est conseillé de recruter "chilien" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Beppe Marotta espère récolter au moins 25 Millions avec les ventes combinées de Valentino Lazaro et Andrea Pinamonti cet été. Selon un rapport du jour de la Gazzetta dello Sport, le CEO Nerazzurro considère la vente des deux joueurs comme clés dans l'objectif d'obtenir des fonds pour atteindre 60M€ de profits net à la fin de la fenêtre de mercato. L'Inter ne vendra pas le latéral gauche brésilien Dalbert cet été à cause d'une grosse blessure aux ligaments du genou qui laisse son futur en suspend. Il restera donc dans les comptes de l'Inter, avec un statut plus qu'incertain. Cependant, Lazaro est toujours sur la liste des transferts. L'Autrichien attend un nouveau club permanent plutôt qu'un nouveau prêt et suscite de l'intérêt. Avec la vente de Pinamonti, estimé par le club à 20 M€, l'Inter devrait donc récupérer autour de 25 m€ pour ses deux joueurs si tout se passe bien. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  6. Comme le révèle la Gazzetta dello Sport, une étape très importante a été franchie dans la négociation apparemment sans fin entre l'Inter et Paulo Dybala : le Joya a accepté le contrat proposé par les Nerazzurri. Accord total sur le salaire Et ce n'est pas un détail, car c'était l'un des deux nœuds à défaire pour célébrer le mariage. L'autre, évidemment, est la sortie d'un attaquant actuellement dans l'effectif en plus d'Alexis Sanchez et d'Andrea Pinamonti: "Antun et ses associés ont accepté les conditions proposées par Marotta il y a un mois déjà, c'est-à-dire les fameux cinq millions de base fixe et le million supplémentaire lié aux apparitions effectives du joueur, pour une part égale à 50% des matchs de la saison de l'Inter" "Il reste des détails à définir, qui cette fois sont bel et bien des détails. Ce qui compte, c'est le sens général de ce nouveau contexte : Dybala a dit oui à l'idée de lier une partie de son salaire aux performances sur le terrain. S'il avait fait cela il y a un mois, aujourd'hui il serait un joueur de l'Inter, il serait déjà en stage avec Inzaghi à Appiano. Le reste de l'histoire est connue : ralentissements sur la négociation, accélérations sur le retour de Romelu Lukaku et nous y voilà." "A présent, Dybala commence à montrer des signes d'impatience : il a choisi la destination Nerazzurra il y a des semaines, et il est quotidiennement en contact avec Marotta et Zanetti : L'harmonie n'a jamais fait défaut. C'est pourquoi il s'impatiente devant ce stand-by prolongé. La Bien-Aimée, après l'accord sur le salaire, doit conclure ses ventes pour l'amener chez elle et éviter le risque de l'insertion concrète d'autres clubs. Des insertions qui, pour l'instant, sont restées très superficielles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Selon le Corriere Dello Sport, la différence entre la demande et l’offre reste toujours importante entre l’Inter et le Paris-Saint-Germain, et il n’est pas dit que la prochaine entrevue puisse apporter le résultat escompté. En effet, à contre-courant de la Gazzetta Dello Sport, pour le Corriere, la rencontre à venir sera loin d’être suffisante pour Milan Skriniar : "La négociation n’est pas simple à conclure, ou du-moins c’est ce qu’il ressort de chaque partie." La raison ? "La distance économique relative à l’évaluation du joueur slovaque qui est rentré samedi soir à la Pinetina: Le défenseur central a dormi dans sa chambre et a parlé avec l’Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta. Hier, il s’est soumis à une séance de physiothérapie et du vélo afin de renforcer sa cuisse blessée, en début juin, en équipe nationale." "La différence entre la demande et l’offre reste sensible et il n’est pas dit que la rencontre d’aujourd’hui ou demain sera suffisance pour arriver damner le pion, peut-être qu’il y aura un nouveau round mercredi. Le Directeur Technique Luis Campos a donné son consentement d’un point de vue technique pour valider l’acquisition, mais la négociation est de la compétence d’Antero Henrique. Ce qui est certain, c’est que l’Inter n’est pas disposée à attendre à l’infinie car le défenseur se sent bien aussi à Milan et qu’il dispose d’un accord de confiance pour un renouvellement de son contrat à hauteur de 5 millions d’euros net." Est-ce que le club peut réussir à le conserver tout en s’offrant Bremer ? "C’est possible en vendant Pinamonti : Monza a repris la Pole Position devant l’Atalanta et Sassuolo. Lorenzo Pirola est déjà à la Salernitana et d’autres exubérants sont sur la voie de la sortie... Mais ce qui est certain c’est qu’il s’agisse de la session hivernale ou bien au 30 juin 2023, la vente d’un Top joueur sera indispensable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est en effet l’information de la journée relayée par le Corriere Dello Sport : "Si évidemment la vente importante était celle de Skriniar…. " Toujours se méfier de l'eau qui dort "Il n’est pas à exclure celle de Pinamonti compte-tenu des chiffres en jeu, car celle-ci pourrait être suffisante pour débloquer la situation vis-à-vis de Gleison Bremer." Pensez-vous que Paris puisse se permettre de dépenser plus de 120 millions d’euros avec les seuls recrutement de Gianluca Scamacca et Milan Skriniar ? Si jamais, amis parisiens, Kalidou Koulibaly est libre hein ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Au sein du Quartier-Général de l’Inter, Giuseppe Marotta et Simone Inzaghi se sont livrés à la traditionnelle conférence de presse d'ouverture de la nouvelle saison sportive 2022/2023 Introduction de Marotta "Aujourd’hui, nous sommes symboliquement sur la grille de départ de la nouvelle saison sportive. Avant de parler du présent et du futur, je tiens à faire un bref résumé de la saison écoulée qui a été "aigre-doux" : Nous avons remporté deux titres, auxquels s’ajoute un peu d’amertume pour la seconde place en championnat. Le dernier championnat a d’ailleurs démontré que la différence entre celui qui le gagne et qui le perd est très minime." Je tiens à profiter de cette occasion aussi pour saluer le Président Zhang et je lui souhaite du bon boulot pour la saison à venir. Cette saison s’ouvre avec une grande nouveauté : La prolongation de notre entraîneur. C’est une nouveauté qui est le fruit d’un rapport instauré l’année dernière depuis un été mouvementé, mais qui a offert de très importantes satisfactions à l’ensemble du Club, de la Propriété et des Tifosi. Je peux vous dire qu’il s’agit-là d’un renouvellement physiologique d’un entraîneur qui a prouvé avec des faits d’être à la hauteur de l’Inter et qui dispose du profil pour rester avec nous sur le long-terme, c’est l’un des meilleurs entraîneurs en circulation." Je profite de l’occasion aussi pour remercier mes collègues Piero Ausilio et Dario Baccin qui sont entrain de très bien travailler pour construire une équipe compétitive. Dans le Calcio, tu dois toujours relever le niveau, avoir le courage de gagner sans avoir la peur de perdre. Nous nous présentons ici avec l’objectif de l’emporter, fort de notre démonstration d’être hautement compétitif." "Nous ne devons dévier de ces mots qui a aussi été sans cesse cité durant cet été et après la pandémie : La soutenabilité financière. La soutenabilité financière est nécessaire et est au-dessus tout pour nous, nous avons le devoir, nous trois, de la respecter, c’est notre objectif à atteindre, tout comme cela l’est également pour Alessandro Antonello dans le secteur Corporate, nous remercions tous ensemble, aussi, tous ceux qui travaille aussi derrière nous pour le club." "La soutenabilité ne signifie pas pour autant ne pas être compétitif car sur le Mercato il faut faire preuve de créativité, d’intuition. Nous en somme au cinquième ou sixième jour, nous avons encore deux mois même si le championnat à venir sera disputé d’une façon anormal : Dans sa première partie, il y aura 20 rencontres à disputer : 14 de Serie A et 6 de Ligue des Champions. Le travail de l’entraîneur et de son Staff en sera plus difficile car dans l’Histoire du Calcio, jamais une telle situation ne s’était présentait auparavant. "A propos du Mercato, je tenais à présenter au Mister une équipe compétitive et le travail réalisé démontre que cette promesse. Je remercie aussi les Tifosi qui nous sont toujours proche : Vous êtes le noyau dur de ce club. Notre objectif est de garnir encore plus l’armoire à trophée, les deux titres remportés l’année dernières ne sont pas seulement le fruit des investissement économique, c’est aussi celui de la culture du travail, du sens de l’appartenance qui est très fort, ce sont deux principes que nous devons pousser au maximum." "J'espère que vous ne posez pas trop de questions à Inzaghi sur le Mercato car certaines tâches nous incombent. Je veux juste évoquer le cas Dybala : il fait partie d'un certain nombre de joueurs libre et je dois dire que c'est la première fois que je vois autant de joueurs libre de haut niveau. C'est la démonstration d'un football qui change et dans lequel il faut avoir le courage d'agir au niveau des jeunes. Dybala a représenté et représente une opportunité mais nous sommes bien en attaque et nous avons des joueurs de grande valeur que l'entraîneur devra gérer de la meilleure façon possible, même si j'ai beaucoup d'affection pour Dybala." Place à présent à Simone Inzaghi qui répond aux journalistes Une saison atypique est sur le point de commencer, comment allez-vous l'aborder ? "Cette année sera atypique car nous avons 20 matchs en l'espace de trois mois et ensuite le championnat s'arrête pendant 50 jours. Ce sera un nouveau défi pour tout le monde et nous réfléchissons déjà à la manière de l'aborder. Nous allons nous préparer pendant ces 50 jours, mais ce sera une nouvelle situation pour chaque entraîneur." Pouvez-vous nous parler de vos appels téléphoniques (avec Lukaku), et quand avez-vous été informé de la possibilité qu'il rejoigne le club ? "Une bonne relation avec lui a commencé l'année dernière, puis nous avons eu la chance de le faire revenir cet été. C'est une énorme signature pour nous, même si nous avions la meilleure attaque la saison dernière. Romelu est fort avec son jeu, il marque beaucoup de buts et il va nous donner une nouvelle solution. Mais je n'oublie pas les joueurs qui ont été performants la saison dernière. Ils nous ont permis de remporter ces deux titres, même s'il y a quelques regrets de ne pas avoir gagné le Scudetto avec 84 points. Nous repartons avec beaucoup d'enthousiasme, dans l'espoir que cette année soit bonne." Quels sont les objectifs ? "Gagner. On sait ce qui s'est passé lors du mercato de la saison dernière, les dirigeants du Club ont été brillants. Avec le Staff, nous avons retroussé nos manches et travaillé dur dès le premier jour. Nous avons joué un grand football et les gens disaient que l'Inter était favori, même si ce n'était pas le cas en juillet. Cette année, nous partons derrière le Milan AC, mais nous allons nous battre jusqu'au bout, comme cinq ou six autres équipes. Nous savons que ce sera difficile mais nous voulons être compétitifs comme nous l'avons été l'an dernier." Si Skriniar devait partir, cela poserait-il des problèmes en défense ? "Nous savons qui sont nos dirigeants et ce qu'ils ont fait depuis un an et demi. Skriniar est un joueur de l'Inter en ce moment, un joueur qui a fait une brillante saison et il viendra avec nous à notre camp d'entraînement. Nous verrons ensuite ce qui se passe. Nous sommes en contact permanent avec le club." Où aimeriez-vous relever la barre par rapport à la saison dernière ? "Relever la barre, ce serait de remporter le Triplettino, ce qui nous a échappé la saison dernière pour deux points seulement. La saison dernière m'a quand même apporté beaucoup de satisfaction : Voir tout le stade applaudir après le dernier match et les garçons en larmes car, même s'ils ont gagné deux titres, ils voulaient le troisième. Cette année, nous allons recommencer et nous aurons besoin de nos supporters qui nous ont toujours soutenus et qui seront là pour ce prochain voyage, qui commence le 13 août à Lecce." Qui sera le gardien de but titulaire ? "Handanovic commencera dans les buts car il l'a mérité après une grande saison. Nous savons tous ce qu'Onana peut faire : il est jeune, il est l'avenir et il aura sa chance cette année. Nous croyons en lui". Que direz-vous dans 12 mois ? "J'espère pouvoir vous dire que tout s'est déroulé comme prévu. L'année dernière, j'avais beaucoup d'espoir et d'envie de bien faire. Cette année m'a apporté beaucoup de satisfactions : des trophées, l'accession aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais ce qui m'a marqué, c'est l'alchimie avec les supporters. La dernière journée me vient à l'esprit, ainsi que la finale de la Coppa Italia. Ces souvenirs resteront avec moi pour toujours." L'arrivée éventuelle de Dybala sera-t-elle un coup de pouce supplémentaire ? "Nous connaissons bien Dybala. Il a beaucoup de qualité mais nous avons six attaquants dans l'effectif, les quatre que nous avons mentionnés et Pinamonti, qui a un grand avenir, et Sanchez. Donc ce n'est pas bien pour moi de parler d'autres joueurs en ce moment." Quels ont été vos sentiments après le renouvellement ? "J'étais très content. J'ai une excellente relation avec la direction et le président du club. Nous voulons le meilleur pour l'Inter et nous allons tous dans la même direction. J'ai beaucoup de personnes qui m'aident à tout organiser au mieux et je les en remercie." Y a-t-il un joueur qui va nous surprendre cette année ? "Il n'y a pas un seul nom qui me vient à l'esprit. Ils ont tous fait ce que je leur ai demandé la saison dernière ; nous avons eu 52 matchs à haute intensité et nous avons bien joué lors de ce match de huitième de finale, même si cela nous a coûté cher. Je referais tout cela." Y a-t-il quelque chose qui, selon vous, doit être amélioré ? "La saison dernière, nous voulions atteindre les huitièmes de finale pour la première fois en onze ans. On peut toujours faire plus, mais les équipes anglaises sont pratiquement imbattables en ce moment, mais nous avons donné un bon match à Liverpool." Existe-t-il des alternatives au 3-5-2 ? "Nous allons essayer de nouveaux systèmes en pré-saison mais j'aime cette formation et j'ai les joueurs parfaits pour s'adapter à ce système. Nous avons beaucoup d'options et nous avons vu la saison dernière - par exemple en huitième de finale de la Coppa Italia contre Empoli - comment cela peut changer les matchs. On a beaucoup parlé de Lukaku et d'Onana, mais le club a également recruté deux jeunes joueurs talentueux, sans oublier Mkhitaryan, que j'ai toujours apprécié et qui nous aidera à progresser en tant qu'équipe." Il est important pour vous de jouer à fond dans chaque compétition : Cette équipe est-elle plus complète ? "Le club a fait de brillants coups. Nous devons maintenant compenser le départ de Ranocchia et nous y travaillons. L'objectif cette année est d'avoir un noyau dur de 20 joueurs de champ, deux pour chaque rôle, qui soient d'un bon niveau car nous devrons beaucoup alterner avec 20 matchs de la première journée jusqu'en novembre. Ensuite, nous avons trois gardiens de but." "Nous voulons aussi faire venir trois joueurs de la Primavera parce que notre système jeunesse produit beaucoup de talents. Nous aurons Valentin Carboni et nous voulons aussi faire venir Casadei, en qui nous avons beaucoup de confiance. Zanotti a fait ses débuts l'année dernière et j'espère que quelques autres pourront faire leurs débuts cette saison aussi. Je sais qu'il est difficile de percer à l'Inter mais j'espère pouvoir le faire avec quelques autres car nous apprécions nos jeunes joueurs." Avec Lukaku, l'Inter a beaucoup joué en contres. Comment allez-vous tirer le meilleur de lui ? "Il est trop tôt pour le dire mais j'ai quelques idées. L'année dernière, nous alternions la récupération du ballon en haut du terrain et sa conquête dans les zones plus profondes. Il est clair que Romelu va nous apporter quelque chose d'un peu différent. Plus on gagne le ballon haut sur le terrain, moins on a besoin de courir pour marquer. Nous aurons plus de solutions avec lui et nos autres attaquants, qui ont déjà bien travaillé." Quelle impression vous a fait Asllani ? "C'est un jeune joueur qui semble plus âgé qu'il ne l'est. Il sait qu'il y a un joueur devant lui, qui a fait de grandes choses à l'Inter. Il a grandi de manière exponentielle au cours des six derniers mois et nous croyons beaucoup en lui." Ce mercato est-il destiné à apporter des options pour faire plus de changements dans les matchs ? "Nous sommes fiers de ce que nous avons fait jusqu'à présent et, cette année, nous allons essayer de nous améliorer encore plus. Ce ne sera pas facile mais nous sommes l'Inter et nous devons gagner." Y a-t-il une atmosphère différente maintenant. Qu'est-ce qui vous aiderait à relever calmement la barre ? "J'ai la chance d'être capable de gérer la pression. Nous, les entraîneurs, sommes sous pression tous les jours, je sais ce que c'est. J'ai de nombreuses responsabilités, qui me rendent meilleur. Nous savons ce que nous avons fait et, cette saison, nous verrons ce qui se passera mais nous savons que nous avons fait du bon travail jusqu'à présent." Qu'attendez-vous de ce Mercato ? Casadei en est-il retiré ? "Casadei est allé à l'Euro U19. Il fait parti de notre effectif et ensuite c'est au Club de décider. Lors de la conférence de presse de l'année dernière, il a été dit que Hakimi serait le seul départ mais le marché des transferts est imprévisible. La chose que je peux garantir, c'est que le 13 août, l'Inter sera une équipe compétitive avec une soif de gagner. Y a-t-il une hiérarchie parmi les attaquants de l'Inter ? "J'aime les équipes qui marquent beaucoup de buts. La saison dernière, nous avions la meilleure attaque du championnat. Cette année, nous espérons que l'un de nos joueurs pourra remporter le Soulier d'Or." Numériquement parlant, peut-on s'attendre à ce qu'il n'y ait que quatre attaquants ? "Nous savons qu'avec le calendrier des rencontres qui est très chargé, que nous aurons besoin d'un cinquième attaquant et ce sera un jeune joueur. Pinamonti est un joueur confirmé, qui a reçu beaucoup d'offres. Nous verrons ce qu'il se passera. Il est dans l'équipe pour le camp d'entraînement et il viendra avec nous. Mais, normalement, un cinquième attaquant dans l'équipe sera un jeune joueur." L'arrivée de Bremer est-elle possible ? "Je ne discuterai pas des joueurs d'autres équipes". Avez-vous parlé avec Dzeko suite à l'arrivée de Lukaku ? "Nous avons parlé après la trêve internationale pour savoir comment il se sent. Nous savons à quel point il a été important l'année dernière. Il a bien travaillé, a marqué 30 buts et sera à nouveau une arme supplémentaire pour nous." Le Saviez-vous ? Après l'effort, le réconfort, comme en témoigne le cliché repris ci-dessous! Un cliché démontrant la sérénité qui règne au sein du Club! ®Oxyred & Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, la situation s’annonce tendu au Paris-Saint-Germain où trois objectifs-clés sont cités : Milan Skriniar, Gianluca Scamacca et Renato Sanchez Selon Tuttosport, une réunion a eu lieu entre Luis Campos et Christophe Galtier même s’il n’a pas été officialisé encore au poste d’entraîneur. Campos aurait envoyé un émissaire en Italie afin de débloquer surtout la situation entourant Milan Skriniar. Selon Sky Sport d’ailleurs, le club parisien reste ferme quant à un dépôt d’une offre de 50 millions d’euros accompagné de l’insertion d’une contrepartie technique. Ce que refuse catégoriquement le Club Nerazzurro. Si les Parisiens veulent Skriniar, il faudra débourser au moins 70 millions d’euros bonus inclus. A noter que les Blues de Chelsea, qui entretiennent d’excellents rapport avec l’Inter, sont aussi sur l’international slovaque. Si Paris comptait sur une pression du Numéro 37, pas de bol également, étant donné que le joueur, si les clubs se mettent d’accord, partira. Mais dans le cas contraire, il n’est également pas contre une permanence en Lombardie. L’Inter assure ses arrières Comme le confirme également la presse italienne, dont le Corriere Dello Sport, le "remplaçant" de Milan est Bremer, évalué à 30 millions d’euros. Si le Torino espérait encaisser plus, via l’intervention de la Juventus qui risque de voir De Ligt jouer au Volley ailleurs, le Toro ne pourra pas compter sur l’aide du Brésilien qui a juré fidélité à l’Inter et qui continue à refuser toutes les offres. Le Corriere souligne d’ailleurs : "Pour les autres mouvements en entrée, il sera nécessaire de procéder aux premières ventes, mais c’est vrai : L’arrivée de Bremer n'est pas lié à la sortie de Skriniar. Si elle l’est d'un point de vue technique, elle ne l’est pas d’un point de vue financier. La situation pourrait se débloquer aussi via le départ de Pinamonti, pour qui l'Atalanta et Monza sont en course." Bremer & Skriniar, ensemble par la force des choses, vous seriez pour ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Après l’arrivée confirmée de Romelu Lukaku, nombreux ont affirmé que la négociation pour parvenir à Paulo Dybala était partie en fumée, mais est-ce la vérité ? "D'ici la fin de la semaine, Beppe Marotta rencontrera à nouveau l'entourage de la Joya, en particulier l'intermédiaire Fabrizio De Vecchi, tandis que la présence de Jorge Antun n'est pas certaine, personnalité avec qui il y a quelques coins à arrondir. Actuellement, le parc offensif des Nerazzurri compte Lautaro, Dzeko, Correa, Sanchez, Pinamonti et, à présent, Lukaku. Ce qui est Trop." "Et si les départs de Sanchez et Pinamonti sont acquis, pour faire venir Dybala, il manque encore un départ. Il ne faut pas s'attendre à une rencontre décisive, mais la nouvelle réunion servira peut-être à briser la glace d'une négociation qui est en stand by depuis quelques jours. L'Inter veut prendre du temps, ce sera le sens de la réunion car les Nerazzurri ne peuvent pas faire autrement en ce moment : Il y a des chiffres qui ne collent pas, au niveau de la masse salariale et l’idée la plus plausible semble celle de sacrifier Dzeko, plus que Correa, mais il n'est pas facile de trouver des acheteurs pour le Bosniaque." "Dybala, lui, attend: "Avec Marotta, il a un pacte, il ne faut pas l'oublier. Et il reste compliqué, malgré la pause de réflexion en cours, de penser que l'Administrateur-Délégué puisse abandonner son protégé au plus beau moment. Jusqu'à quand ce pacte durera-t-il ? Difficile de répondre. Il est certain que cette impasse peut pousser d'autres clubs à réfléchir au nom de Dybala." Le Saviez-Vous ? Les coins à arrondir qui posent problèmes en ce moment seraient relatif à la Commission que cherche à percevoir Jorge Antun, celui-ci se montrerait un peu trop gourmand…. Et selon le Corriere Dello Sport "Il a été question de l'intérêt du Milan, mais les rumeurs ont déjà été démenties: De Via Aldo Rossi, ils font savoir que les paramètres de l'accord ne sont pas viables maintenant" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Très mauvaise nouvelle pour le Paris-Saint-Germain qui souhaite s'offrir Milan Skriniar: Si les ventes de Denzel Dumfries et d'Andrea Pinamonti se concrétisent, l'objectif de réaliser 60 millions d'euros de ventes de joueurs sera déjà atteint! Conséquence directe: Vendre un Top Player ne sera absolument plus nécessaire Révélation de Sport Mediaset "Le premier attaquant de Monza en Serie A sera Andrea Pinamonti auteur de 13 buts sous le maillot d'Empoli lors de la saison qui vient de s'écouler. Le club de la Brianza a fermement entamé des contacts avec l'Inter pour l'attaquant né en 1999 et l'accord est déjà proche. Sur la table des négociations, une offre de 19 millions d'euros pour un transfert définitif a été posée, une offre destinée à surpasser la concurrence en Italie et en Europe." "Les prétendants pour Pinamonti ne manquent pas, à commencer par la Fiorentina, mais la stratégie du club Biancorossa est celle d'un accord éclair avec l'Inter, avec 19 millions d'euros mis sur la table immédiatement, sans attendre les mois d'été." "Un jeune talent mais avec un rendement sûr auquel Galliani voudrait ensuite ajouter des joueurs de qualité comme Sensi au milieu de terrain, Romagnoli en défense dont le contrat expire avec le Milan, et El Shaarawy en attaque. Des suggestions pour le moment, mais qui, en peu de temps, pourraient se transformer en quelque chose de bien plus concret" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Et si le bien-être de l’Inter passait par les Éternels rivaux qu’étaient Silvio Berlusconi et Adriano Galliani ? En effet, comme le révèle Tuttosport, Monza, le néo-promu en Serie A aurait jeté son dévolu sur plusieurs Nerazzurri. "En plus de Di Gregorio, déjà racheté, les deux clubs parlent de Pirola mais aussi et surtout de Stefano Sensi et Andrea Pinamonti. Pour l'attaquant, les Nerazzurri visent une somme proche de 20 millions à lui seul." Mais comme le révèle également Fcinternews: "L'Inter s’attend aussi à une vingtaine de millions d'euros de la vente de Stefano Sensi et Lorenzo Pirola à Monza. De plus, Michele Di Gregorio a déjà rejoint l'équipe lombarde sur une base permanente pour 4 millions d'euros après avoir été prêté ces deux dernières saisons." Mercato de feu Pour ses débuts en Serie A, Monza veut donc faire les choses en grand comme le prouve les déclarations cryptiques d’Adriano Galliani interviewé à ce sujet : "Lorenzo Pirola est un Italien né en 2002 et il est même originaire de la Brianza, donc il est vraiment d'origine contrôlée…Il rit" Stefano Sensi et Andrea Pinamonti ? "Voyons, ne citons pas de noms." Y-a-t’il des contacts directs avec l'Inter et le Milan pour le Mercato ? "Je ne le sais pas mais les relations sont excellentes, alors nous verrons. Je viens de prendre recruter un responsable pour le Secteur Technique : François Modesto. Je veux le faire travailler un petit peu." L’Inter aidée par le Cavaliere, vous y croyez ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une information de nos confrères de Fcinter1908 : Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont trouvé un accord avec l’entourage de Gleison Bremer pour un quadriennal à hauteur de 3,5 millions d’euros. "Reste à présent à s’installer autour de la table du Torino avec le Président Cairo qui se devra de respecter la promesse faite au joueur il y a déjà quelques mois : Bremer a envie de changer d’air, d’épouser un projet ambitieux, de gagner en Italie et de concourir sur les terrains internationaux. S’il y a eu des sirènes étrangères, il a choisi l’Inter et attend à présent que le Club de la Viale Della Liberazione puisse réaliser quelques ventes qui lui permettront de foncer sur le Torino." "L’insertion d’une ou plusieurs contrepartie devrait avoir son pesant d’or, et plus particulièrement les "séduisants" Pinamonti et Casedei, mais les Nerazzurri auront également besoin de liquidité. S’il faudra également attendre la seconde partie du mois de juin pour voir plus clair, il est également confirmé par l’agent du joueur qu’il n’y a absolument aucun contact entre eux et les Rossoneri confronté à quelques difficultés dans le cadre de la négociation menant à Botman." "Si tout va pour le mieux, il n’y aura aucune interférence pour voir Bremer et l’Inter célébrer leur noces" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. C'est une information en provenance de l'Ansa: Hier, celle-ci a confirmé que l'enquête sur les plus-values "imputés à des inconnus" de l'Inter se dirige vers un dossier classé sans suite. "L'enquête du parquet de Milan sur le délit présumé de fausse comptabilité n'a pas révélé d'éléments pénalement pertinents." Pour rappel, une dizaine d'opérations budgétées par la Beneamata pour environ 90 millions d'euros, avec des valorisations jugées "disproportionnées " par rapport aux valeurs réelles, avaient été examinées à la loupe, parmi elles, nous pouvons citer entre autre Ionut Radu et Andrea Pinamonti. Une affaire rondement bien menée! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. L’Inter pourrait bientôt offrir une première recrue fondamentale pour Simone Inzaghi: Gleison Bremer dont le nom est de plus en plus pressenti dans le Milan Nerazzurro! Révélation du Libero "Un mariage annoncé, celui entre Gleison Bremer et l’Inter, pourrait bientôt se concrétiser. Ce n’est qu’une question de temps: L'évaluation du joueur est de 30 millions d’euros, mais l’Inter compte baisser le cash à débourser en insérant au moins une contrepartie, qui pourrait être l'attaquant Andrea Pinamonti (23 ans). Bremer pourrait , le cas échéant, être le substitut idéal d’Alessandro Bastoni courtisé par les clubs de Premier League et possible sacrifié pour 60 millions". Le Saviez-Vous ? Si le transfert n'est pas acté durant l'été, s'offrir le brésilien ne coûtera que 15 millions d'euros lors du prochain mercato hivernal, suite à une clause reprise dans son contrat! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, le club a décidé de renforcer et non pas déforcer l’équipe en tenant à l’œil son état financier. Partant de ce constat et comme le révèle le Corriere Dello Sport, Martin Satriano, auteur d’une belle saison en prêt à Brest avec 4 buts en 15 matchs de Ligue 1, est à présent sur la liste des transferts! Pour se l’offrir, il faudra débourser à minima 20 millions d’euros. Et si l’on pense que Pinamonti sera également vendu pour une somme minimale similaire, le sacrifice d’un Big ne sera peut-être pas nécessaire ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est une information en provenance de Tuttosport, mais également de CalcioMercato.com, Gianluca Scamacca plait énormément à l’Inter, ce qui est loin d’être une nouveauté, mais: "L’Inter sait qu’elle devra disposer d’un autre 9 pour renforcer son rempart offensif. Dzeko, qui endosse ce rôle cette saison, ne présente pas les caractéristiques d’un attaquant de surface de réparation. Ce 17 mars, il a fêté ses 36 ans et objectivement, il a donné bien plus que ce que l’on pouvait penser cette saison. Auteur de 17 buts entre le championnat et les Coupes, il n’a fait trembler les filets qu’à 6 reprises en 2022, en calant bien évidemment physiquement pour cette seconde partie de saison." "Scamacca, comme déjà annoncé, plait à la Direction Italienne, mais l’évaluation de Sassuolo qui l’estime entre 40 et 45 millions d’euros freine la négociation. L’Inter évalue la situation, observe Scamacca et songe à insérer dans la négociation des contreparties techniques comme Pinamonti auteur de 13 buts cette saison, soit trois de moins que son anciens partenaires de l’Italie U-20. C’est également pour cette raison que le Club Nerazzurro l’estime à minima 25 millions d’euros, si pas plus." Pour Calciomercato, Gianluca est également courtisé par le Napoli : "Ces derniers jours, Ausilio a eu plus d'un contact avec l'agent Lucci pour faire le point sur la situation de Kostic et de Scamacca. L'ancien joueur de la Roma est également très apprécié par Naples mais il a placé les Nerazzurri en tête de sa liste de préférences. L’Inter a conscience que la volonté du joueur peut orienter la négociation sur la bonne voie. Et ils attendent un signal de Sassuolo car la demande de 40 millions est considérée comme trop élevée. L'insertion d’une contrepartie technique peut être une solution importante. De son côté, Scamacca veut jouer avec Lautaro Martinez la saison prochaine." Tu veux jouer à l’Inter Gigi ? Prouve-le ce dimanche ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Inter 4-2 Empoli, Vérone 1-3 Milan, classement inchangé et une course au Scudetto qui continue de battre son plein. Si l’Inter s’est faite peur, très peur ce vendredi face au Meazza "trahie" par Andrea Pinamonti, elle a su inverser la tendance. Après l’ouverture du score de notre jeunot à la 5', suivi d’un but sur hors-jeu de l’équipe visiteuse, la demi-heure de jeu sanctionnait lourdement l’Inter avec un second but singé Asllani. Si Milan Skriniar se montre toujours combatif, Stefan De Vrij devient de plus en plus un sérieux problème..... Menée au score, l’Inter décide de ne pas abandonner et est récompensée via l’auto-but de Romagnoli à la 40’. Lautaro se révèle en cette fin de saison en inscrivant un doublé, le premier but tombe avant la mi-temps et le seconde peu après l’heure de jeu devant un Meazza en fusion. Si Joaquin Correa se révèle être le Bidone d’Oro Nerazzurro de cette saison et si Edin Dzeko loupe l’immanquable, le Cygne de Sarajevo délivrera la passe décisive à Alexis Sanchez qui inscrira un nouveau but dans les toutes dernières seconde. En après-match, Andrea Pinamonti est d’ailleurs allé salué Milan Skriniar, l’air "embêté "d’avoir failli couter le Scudetto à l’Inter…. L’Empoli a vendu très chèrement sa peau et la prochaine étape Nerazzurra passera par la Finale de la Coupe d’Italie face à une Juventus qui s’est fait surprendre sur le terrain du Genoa. Le week-end prochain, Milan jouera avant l’Inter, à domicile face à l’Atalanta où une contre-performance est espérée. Quoiqu’il en soit pour continuer à rêver, les Nerazzurri devront impérativement s’imposer dans la ville natale d’un certain Nicolò Barella Place à présent à une fin de saison palpitante où la première équipe qui craquera nerveusement perdra quoiqu’il arrive le titre Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 4-2 Empoli Buteur(s): 5' Pinamonti (E), 28' Asllani (E), 40' Romagnoli (I, aut.), 45', 64' Lautaro Martinez (I) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (70' 33 D'Ambrosio); 2 Dumfries (76' 33 Darmian), 23 Barella, 77 Brozovic, 20 Calhanoglu (70' 22 Vidal), 14 Perisic; 10 Lautaro Martinez (70' 9 Dzeko), 19 Correa (82' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 88 Caicedo Entraîneur: Simone Inzaghi Empoli: 13 Vicario; 20 Fiamozzi (78' 15 Benassi), 6 Romagnoli, 33 Luperto, 65 Parisi; 23 Asllani, 5 Stulac (69' 34 Ismajli) 25 Bandinelli; 10 Bajrami (61' 11 Di Francesco, 69' 9 Cutrone), 27 Zurkowski (61' 8 Henderson); 99 Pinamonti Banc: 1 Ujkani, 22 Furlan, 16 Fazzini, 19 La Mantia, 21 Cacace, 35 Baldanzi, 42 Viti T1: Aurelio Andreazzoli Arbitre: Manganiello VAR: Banti Averti(s): Lautaro Martinez Expulsé(s): / Affluence: 69.959 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Andrea Pinamonti Informations Générales Nom : Pinamonti Prénom : Andrea Poste : Avant-centre Date de naissance : 19/05/1999 Lieu de naissance : Cles Pays : Italie Taille : 185 cm Poids : 72 Kg Numéro de maillot : Au club depuis : 18 septembre 2020 Position sur le terrain Biographie Andrea Pinamonti, né à Cles le 19 mai 1999, est un attaquant international espoir italien. Il évolue au poste d'attaquant. Carrière en Clubs Equipe de jeunes Bassa Anania - Chievo Il a commencé à jouer à l'âge de 6 ans dans la Bassa Anaunia di Denno, jusqu'à ce que l'entraîneur Bruno Tommasini le remarque et le teste. Il est ainsi recruté par l'Inter après avoir marqué 4 buts en un match. Étant donné que les règles de la FIGC ne permettent pas la signature de joueurs de moins de 14 ans résidant dans d'autres régions, il est laissé à Chievo. Inter Pinamonti a fait ses débuts senior pour l'Inter le 8 décembre 2016, à 17 ans, contre le Sparta Prague lors du dernier match de la phase de groupes de l'UEFA Europa League 2016-17. Pinamonti a été sélectionné comme partant par l'entraîneur Stefano Pioli et a livré une performance bien accueillie, aidant l'Inter à terminer sa campagne européenne avec une victoire 2-1. Le 12 février 2017, Pinamonti a fait sa première apparition en Serie A, avec l'Inter gagnant le match 2–0 contre Empoli à San Siro. Pinamonti a surnommé ses débuts comme "indescriptibles". Dans la saison 2016-17, Pinamonti a également remporté le Scudetto Primavera avec l'équipe de jeunes U-19. Dans la saison 2017-18, il est devenu membre à part entière de l'équipe première tout en continuant à jouer avec l'équipe U-19 d'Internzionale dans l'UEFA Youth League. Il a fait sa première apparition la saison le 12 décembre 2017, jouant comme partant dans le match de la Coppa Italia contre le club de Serie C Pordenone. Frosinone À l'été 2018, il a été prêté à Frosinone, un club nouvellement promu en Serie A. Avec l'équipe Ciociari, le 28 octobre, il a marqué son premier but en carrière dans le match remporté 3-0 sur le terrain de la SPAL. La saison se termine et voit la relégation de Frosinone en Serie B. Andrea y aura connu avec 27 apparitions et inscrit 5 buts en championnat. Genoa De retour du prêt à Inter, le 30 juin 2019, il a été transféré à Gênes à titre temporaire avec une obligation d'achat fixée à 18 millions d'euros plus bonus. Le 25 août, il a immédiatement marqué lors de ses débuts en championnat avec les Rossoblù, en ouvrant la marque lors du match opposant le Genoa à la Roma (3-3). Il termine la saison avec 5 buts en championnat et 2 buts en Coupe d'Italie. Inter Andrea Pinamonti fait son retour à l'Inter en date du 18 septembre 2020. Les Nerazzurri font valoir une clause leur permettant de signer l'espoir italien contre la somme de 19 millions d'euros, sous la formule d'un prêt onéreux de 5 millions d'euros accompagné d'une obligation d'achat de 14 millions d'euros Equipe Nationale Pinamonti a été sélectionné dans l'équipe d'Italie U17 pour disputer le Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA 2016, un tournoi dans lequel il a marqué un but. Avec l'Italie U19, il a participé au Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA 2018, perdant la finale 4–3 après prolongations contre le Portugal. Il a été capitaine des U20 d'Italie à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019, marquant quatre buts en six matches et aidant l'équipe à atteindre les demi-finales du tournoi en juin 2019. En juin 2019, il a également été appelé pour le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2019, mais a été contraint d'abandonner en raison d'une blessure au genou survenue pendant la Coupe du monde U20. Il a fait ses débuts avec les U21 d'Italie le 6 septembre 2019, il a été Capitaine de l'équipe dans un match amical a remporté 4-0 contre la Moldavie. Le saviez-vous ? Tifoso de l'Inter et fort physiquement, il est habile des deux pieds. Talent précoce, il déclare s'inspirer de Zlatan Ibrahimovic et Mauro Icardi. Il est également en couple avec Nicole Confortin Palmarès: Inter - Equipe de Jeunes Scudetto: 2016-2017, 2017-2018 Coppa Italia: 2015-2016 Supercoppa: 2017 Italie Finaliste du championnat d'Europe des moins de 19 ans en 2018 avec l'équipe d'Italie des moins de 19 ans Parcours: En Club: Parcours jeune Bassa Anaunia (2005-2007) Chievo Vérone (2007-2013) Inter (2013-2017) Parcours professionnel Inter (2017-2018) Frosinone Calcio (2018-2019) Genoa CFC (2019-2020) Inter (2020) En équipe nationale 2014: Italie -15 ans 2014-2015 Italie -16 ans 2015-2016 Italie -17 ans 2016-2018 Italie -19 ans 2018- Italie -20 ans ©Wikipedia - Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est le pavé dans la mare signé par La Repubblica : "La ligne suivie par l'Inter ces dernières années à l'égard de ses jeunes a toujours été la même : Les vendre et gagner un maximum d'argent, malgré ceux qui souhaiteraient voir un produit du vivier rejoindre l’équipe-première. Posé ce constat, La question suivante pose spontanément : Est-ce vraiment utile de dépenser de l'argent sur le Mercato au lieu d’exploiter le potentiel des jeunes de la Maison ? "S'il est exact que Sassuolo demande 40 millions d’euros pour céder Gianluca Scamacca, et que l'Inter est prête à verser environ la moitié de cette somme, ne serait-il pas plus judicieux de faire revenir soit Pinamonti ou Satriano, deux attaquants décents proposant de belles perspectives ? La logique des plus-values dit que pour donner de l'oxygène aux comptes, et il est toujours préférable de vendre (en enregistrant immédiatement l’intégralité de la vente dans les actifs), tout en achetant (en étalant cette dépense sur le nombre d’années de contrat) plutôt que de valoriser le talent que l'on a chez soi. Mais est- ce raisonnement profite-t-il vraiment aux équipes ?." Et vous, qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. L'Inter serait prête à offrir Andrea Pinamonti et Cesare Casadei à Sassuolo dans le cadre d'une transaction pour Gianluca Scamacca et Davide Frattesi. Selon le Corriere dello Sport, les Nerazzurri seraient en train de raffermir l'idée d'une offre cash plus joueurs pour les pépites de Sassuolo. L'évaluation de Scamacca et Frattesi pourrait s'avérer délicate puisque les Neroverdi les évaluent respectivement à 40-45 millions d'euros et 20-25 millions d'euros. Pour Frattesi, il y a aussi la concurrence de la Juventus, la Roma et le Napoli. Cependant, les Nerazzurri seraient prêts à inclure Pinamonti pour répondre à l'évaluation de Sassuolo, l'attaquant étant évalué à environ 25 millions d'euros grâce à sa forme impressionnante en prêt à Empoli. Casadei a également connu une saison exceptionnelle avec l'équipe Primavera de l'Inter, et les Nerazzurri espèrent que son insertion dans une transaction pourrait convaincre Sassuolo, étant donné que les Neroverdi ont l'habitude de signer de jeunes joueurs prometteurs. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  24. Dans le calendrier de cette fin de saison, la confrontation avec la Roma de notre célèbre José Mourinho était le match de tous les dangers : Une victoire était impérative pour cette dernière confrontation directe face à une équipe du Top. Et ce que l’Inter a proposé face à la Juve et face au Milan, l’Inter l’a répétée face à la Louve : Marquer au bon moment pour couper les jambes de son adversaire! Et si Denzel Dumfries s’est pris pour Ronaldo, le brésilien en partant seul en but lancé en profondeur par Hakan Çalhanoğlu à la demi-heure de jeu, il est bon de rappeler que quelques secondes auparavant la tête de Mancini fleurtait avec la transversale de notre Samir Handanovic. Le chef d’œuvre de la soirée est à mettre à l’actif de Marcelo Brozovic, qui suite à une excellente séquence de jeu se retrouve dans la surface de réparation, lancé par Ivan Perisic, sa phase de jeu épique voit sa reprise du pied droit nettoyer la lucarne opposée de Rui Patricio. Lautaro Martinez inscrira le troisième but de l'équipe etnrainée par Simone Inzaghi à la 52’ via une tête sur corner. Notre Beneamata se chargera ensuite de gérer la rencontre avec une Roma qui aura été l’auteur d’une première période catastrophique avant de se reprendre en fin de match, preuve en est le bijou et la patate inscrit par Henrikh Mkhitaryan à la 85'. Avec la défaite du Napoli à Empoli suite au doublé d’Andrea Pinamonti et la victoire du Milan via l’assist de son (futur ?) recrutement Acerbi, la course au titre passera plus que jamais par une victoire impérative sur le terrain de Bologne dans le cadre du match en retard de l’Inter Tableau Récapitulatif Résumé Video Inter 3-1 Roma Buteur(s): 30' Dumfries(I), 40' Brozovic (I), 52' Lautaro Martinez (I), 85' Mkhitaryan (R) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (63' 95 Bastoni); 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozovic (72' 5 Gagliardini), 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic (72' 18 Gosens); 9 Dzeko (63' 19 Correa), 10 Lautaro Martinez (82' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 38 Sangalli T1: Simone Inzaghi Roma: 1 Rui Patricio; 23 Mancini, 6 Smalling, 3 Ibanez; 2 Karsdorp, 7 Pellegrini (63' 17 Veretout), 27 Oliveira (80' 52 Bove), 59 Zalewski (78' 5 Vina); 92 El Shaarawy (63' 11 Perez), 77 Mkhitaryan; 9 Abraham (78' 14 Shomurodov) Banc: 63 Boer, 15 Maitland-Niles, 24 Kumbulla, 37 Spinazzola, 42 Diawara, 55 Darboe, 64 Afena-Gyan T1: José Mourinho Arbitre: Sozza VAR: Irrati Averti(s): Mancini (R), Brozovic (I), Oliveira (R), Çalhanoğlu (I) Expulsé(s): / Affluence: 74.947 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Un rêve fou, fou mais réaliste : Former le duo Dybala-Lukaku et l’Inter y pense très sérieusement pour la Gazzetta Dello Sport : "La Direction Nerazzurra tente d’évaluer comment mettre sur pied une opération qui s’annoncerait retentissante" Acte I : Vendre "La différence entre céder un ou deux Top Players passera aussi par l’éventuel trésor qui pourra être disponible en provenance des nombreux joueurs en prêt : Il ne faut pas oublier Stefano Sensi, Andrea Pinamonti, Sebastiano Esposito, en passant par Zinho Vanheusden, Dalbert, Valentino Lazaro , Eddie Salcedo, Lorenzo Pirola, et Michele Di Gregorio, il y a de la marge pour récolter une somme intéressante ou pour faire usage de ces derniers en les insérant pour obtenir des contreparties intéressantes." "Le sacrifice de l’un ou l’autre Top permettrait aussi de tailler sérieusement la massa salariale. Aussi bien Lautaro Martinez qui perçoit 6 millions d’euros net plus bonus et Stefan De Vrij qui perçoit à peine 4,2 sont les deux candidats pour être vendu, mais seulement en cas d’offres incongrue : Soit pas moins de 80 millions d’euros pour le Toro et 20 millions d'euros pour l’hollandais." Acte II – La Masse salariale "Pour faire place à ce duo, il est nécessaire aussi de tailler dans la masse salariale. Depuis le départ de Christian Eriksen, le plafond salarial sera allégé par les salaires insoutenables d'éléments qui ne font plus partie du projet: Le contrat de Matias Vecino qui perçoit 2,5 millions d’euros va expirer. Arturo Vidal, pour sa dernière année de son contrat aurait dû percevoir jusqu'à 9,5 millions d'euros, mais il existe une indemnité de départ de 4 millions d'euros qui permettra au club d'économiser considérablement sur son salaire brut." "Cette échappatoire n’existe en revanche pas pour Alexis Sanchez a qui il reste encore une année de contrat à hauteur de 7 millions d’euros, avec toutefois un salaire brut de 9 millions d’euros amorti va le Décret Croissance, il ne sera pas facile de le convaincre de faire un effort." Acte III – L’effort Paulo Dybala et Romelu Lukaku devraient aussi faire un effort : "Les 10 millions d’euros que Dybala demandait à la Juve sont inconcevables, mais s'il acceptait 7 millions d'euros, cela ouvrirait une fenêtre de tir. Avec Lukaku, en revanche, le saut mortel serait triplement plus important : Big Rom touche actuellement 12,5 millions d'euros par saison. S'il ne s'approche pas de son ancien salaire Interiste de 7,5 millions d’euros, aucune marge de négociation ne lui sera possible." Acte IV – Le Chef d’œuvre du Padrino selon Sport Mediaset Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont l’intention de recruter Paulo Dybala sans devoir toutefois sacrifier Lautaro Martinez, voici le plan stratégique mis en place par le duo Nerazzurro selon Marco Barzaghi, journaliste à Mediaset: "L’Inter veut éviter un sacrifice important : Stefan De Vrij sera probablement vendu s'il ne renouvelle pas son contrat. A la Viale Della Liberazione, ils essaieront de percevoir des sommes via les prêts en cours et des jeunes seront sacrifiés. Toutefois, l’Inter ne veut plus vivre le même été que la saison dernière." "Marotta et Ausilio ont l'intention d'arriver à Dybala sans sacrifier Lautaro : il y a eu de nouveaux contacts avec la Joya: L'Inter lui a demandé d'attendre, en proposant sur la table un investissement de plus de 100 millions sur 5 ans. Dybala, s’il attend l’Inter se verra récompensé par un salaire de 8 millions plus 2 millions de bonus. Même s’il y a un intermédiaire international bien connu qui propose Dybala autour de lui, celui-ci a déjà refusé plusieurs fois la Premier League." Croyez-vous la Beneamata capable de proposer une ligne d’attaque composé, à minima de Romelu Lukaku, Paulo Dybala, Edin Dzeko... ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...