Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'anfield road'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

19 résultats trouvés

  1. C’est désormais Officiel, le Scudetto sera décerné en Italie le samedi 22 mai sur le coup de 20h. Si le Milan est tout proche de l’emporter, l’Inter a décidé de proposer aux Cugini une Finale à distance. Et si le Milan dispose de deux résultat sur trois positif, pour être Champion, il y a lieu de ce souvenir du 14 mai 2000 turinois, du triste 5 mai 2002 ou bien plus proche de ce fameux Lazio-Inter à l’Olimpico marqué par la victoire des Hommes de Luciano Spalletti Certes, l’Inter n’a plus son destin entre ses mains, mais la défaite face à Bologne aurait également très bien pu se produire au mois de janvier. Dans cette dernière ligne droite, les Nerazzurri et les Rossoneri se rendent coup pour coup, sans perdre le moindre moins ! Et Si le Milan a terrassé une Atalanta au rabais de Gian Piero Gasperini, l’Inter a surclassé Cagliari malgré les difficultés et un stade sarde bouillant: Dans le premier quart d’heure un but refusé de Milan Skriniar via la Var donnait le ton avant d’assister à un but Ronaldinesque de Matteo Darmian de la tête à la 25’... Inter-Sampdoria affichera Sold-out! L’Inter fatiguée de sa Finale de la Coupe d’Italie joue un match sérieux et Lautaro Martinez double la mise à la 51’. Toutefois le bijou de la soirée est à mettre à l’actif de Lykogiannis qui envoie un missile surpuissant à l’entrée de la surface, Handanovic, pour le coup, ne peut absolument rien. Dans une fin de match quelques peu débridée, Lautaro Martinez mettra fins aux espoirs sarde en réalisant un doublé et en franchissant de la sorte, ce soir, le palier des 20 buts inscrit en Serie A en une saison. Place à présent au duel à distance, qui aura lieu le dimanche 22 juin à 18h00 et qui verra tout le peuple Nerazzurro soutenir Scamacca, Fratesi, Berardi et Raspadori pour ne citer qu’eux: Peu de personne croyaient en cette Inter déboussolée en début de saison : Disputer le titre lors de la dernière journée avec deux Coupes remportées face à la Juventus restera quoiqu’il arrive un très bel accomplissement pour la première saison de Simone Inzaghi arrivé en plein chaos à Appiano Gentile. Son meilleur résultat restera quoiqu’il arrive l’Historique victoire à Anfield Road face à Liverpool, qui n’aura connu là que sa seule et unique défaite à domicile en 2022 ! Chapeau Bas Mister! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Cagliari 1-3 Inter Buteur(s): 25' Darmian (I), 51', 84' Lautaro Martinez (I), 54' Lykogiannis(C) Cagliari: 28 Cragno; 23 Ceppitelli, 15 Altare (79' 44 Carboni), 22 Lykogiannis; 12 Bellanova, 6 Rog (56' 18 Nandez), 27 Grassi, 8 Marin (78' 4 Baselli), 29 Dalbert; 10 Joao Pedro, 30 Pavoletti (56' 9 Keita) Banc: 1 Aresti, 14 Deiola, 16 Strootman, 20 Pereiro, 21 Luvumbo, 25 Zappa, 40 Walukiewicz, 66 Lovato T1: Alessandro Agostini Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (70' 33 D'Ambrosio); 36 Darmian (58' 2 Dumfries), 23 Barella (58' 5 Gagliardini), 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic; 9 Dzeko (70'19 Correa), 10 Lautaro Martinez Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 7 Sanchez, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 22 Vidal, 32 Dimarco, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Arbitre: Doveri VAR: Di Bello Averti(s): Darmian (I), Çalhanoğlu (I) Expulsé(s) : / Affluence: 15.443 tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Simone Inzaghi et l’Inter sont optimistes quant au retour de Marcelo Brozovic dans le cadre du déplacement cruciale de la Beneamata au Stadium de Turin. Pour rappel, le vice-champion du Monde croate et l’international néerlandais avaient dû quitter prématurément leurs équipiers à Anfield Road, tous les deux blessés, lors du match retour de la Ligue des Champions face à Liverpool. Si Marcelo Brozovic et Stefan De Vrij réalisaient un entrainement toujours personnalisé, ils devraient reprendre, aujourd’hui, l’entrainement avec le groupe le groupe, même si des doutes subsistent sur l’état de santé du défenseur. Il est également bon de noter que ce mercredi, Simone Inzaghi a retrouvé ses Européens. Aujourd’hui, seront de retour à Milan Joaquin Correa et Matias Vecino. Alexis Sanchez et Arturo Vidal sont attendus pour ce vendredi. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une information en provenance de Sky Sport : Si à la Casa Inter, tous se concentrent sur le Derby d’Italie, la Direction Interiste songe déjà à renforcer l’attaque l’année prochaine "Lautaro est un joueur sur lequel l’Inter a investi énormément, avec une prolongation de contrat à hauteur de six millions d’euros plus bonus: Il y a une méforme évidente de la part du joueur, il y a d’ailleurs un Lautaro à deux visage cette saison, avec une troisième vision à venir lorsqu’il commencera à redevenir le Toro du début de saison. En 2020, il n’a inscrit que 5 buts dont un triplé à la Salernitana, il y a le but en Super Coupe d’Italie et à Anfield Road, mais malgré tout, il reste un joueur central du projet de l’Inter." "S’il arrive que des clubs s’approchent de lui avec une offre très importante, le Club pourrait à ce moment-là s’asseoir autour d’une table pour discuter: La perspective d’enrôler un jeune physiquement fort comme Gianluca Scamacca en attaque est bonne, et on verra ce qui peut se passer en cas d’un départ, qui pourrait aussi être celui d’Alexis Sanchez en termes de salaire, voire éventuellement de Lautaro en cas de super offre." "En attendant, Simone Inzaghi espère retrouver le Lautaro de la première partie de saison ce dimanche." Le Saviez-vous ? Selon Calciomercato.com, "Giuseppe Marotta serait disposer à se passer des services de Lautaro Martinez face à une offre, à minima, de 70 millions d’euros : Lautaro n’est pas sur la liste des transferts et l'Inter veut se mettre à l'abri et attend des réponses d'ici à quelques mois, pour bloquer son remplacement : Le candidat numéro un reste Paulo Dybala, mais il n'est pas le seul nom sur la liste de la direction Nerazzurra." "Marotta attend un retour de l’Atletico Madrid qui, déjà en 2018, avait perdu le duel à distance lorsqu’il avait fallu le recruter, mais également celui d’Arsenal qui s’il y a déjà contacté l’agent du Toro, n’a jamais contacté officiellement l’Inter." 70 millions d'euros, exagéré, insuffisant ou juste selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. L'Inter n’y parvient plus, si à présent elle parvient à inscrire des buts, elle en concède toujours d’une façon anormale pour un club digne de son rang. Partant de ce constat, Simone Inzaghi s’est livré à Inter TV Que vous laisse ce match nul en vu de la course au Scudetto ? "Je suis mécontent, je voulais remporter cette rencontre, même si je savais qu’il s’agissait d’un match difficile. Nous aurions pu faire mieux en première période. Nous avons fait face à un adversaire de valeur et nous aurions mérité d’égaliser lors des 25 premières minutes de la seconde période, nous aurions pût à ce moment-là aussi remporter la rencontre." Les buts dévorés "J’ai revu les images et sur les deux occasions franches de la première période, le portier du Toro a réalisé deux parades incroyables, sensationnelles, il a même pris le meilleur sur Dimarco : Nous aurions dû faire mieux. Je prends conscience que l’égalisation est arrivée in extremis, nous avons ralenti en championnat, nous nous devons de faire plus car notre esprit compétiteur nous impose d’y aller franco." Sanchez? "Il fait de bonnes prestations en ce moment et il faisait de belles choses jusqu’à son expulsion à Anfield, même s’il y a été averti et qu’il a dû quitter le terrain. Je suis aussi content de l’assist de Dzeko, ils ont inscrit un but important pour nous." S’agit-il d’une fatigue mentale ? "Il peut y avoir un peu de fatigue mentale et physique, nous avons énormément joué et il y a eu le match très engagé en Ligue des Champions. Le Torino a inscrit un but sur un corner dégueulasse, nous avions eu deux occasions en première période pour égaliser, mais Berisha a été excellent." Selon vous, y-a-t’ il le feu avec Simone aux commandes ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. La presse italienne s’st intéressée à la renaissance débutante de Lautaro Martinez, qui en ce mois de mars semble retrouver de sa superbe…Est-ce dû à l’arrivée du Printemps ? Selon Il Giornale, "Anfield a définitivement rendu à l’Inter, le Martinez utile pour l’envolée Scudetto : Des trois buts inscrits à la Salernitana en passant par le Chef d’œuvre de Liverpool, le Toro d’Inzaghi a en quatre jours, mis un terme à deux mois d’abstinence, d’angoisse devenant le but. Mais ce qui compte, c’est avant tout la confiance de l’entraineur et, sous ce point de vue, Inzaghi ne s’est jamais caché, alors que d’autres ne se seraient pas caché. Les buts sont comme de la vitamine pour le Scudetto, en sachant que déjà ce dimanche, un faux pas sera interdit." Pour la Gazzetta Dello Sport, Lautaro met tout le monde d’accord "Un but en Ligue des Champions qui lui faisait défaut novembre 2020, soit 490 jours…avec une flèche enflammée à l’extérieur de la surface qui a surpris Alisson et a effrayé Liverpool : Dans ce but, cette frappe de l’extérieur qui est allé en pleine lucarne, on retrouve toute l’envie de Lautaro Martinez, son cri au monde du football confirmant qu’il est bien de retour dans un stade réduit au silence. L’Inter a retrouvé son étoile la plus attendue, comme si ce tir était un message à ses détracteurs, un but destiné à mettre un terme aux rumeurs du mercato, un joyau qui semblait vouloir dire : Je suis toujours le Top Player de l’Inter." "La cure apporté par Inzaghi a fonctionné, Simone l’a toujours valorisé et Lautaro a commencé fort la saison, démontrant être prêt à reprendre le rôle de premier ordre laissait vacant par Big Rom. Si en championnat les prestations étaient convaincantes, en Europe, les soirées continuaient à lui laisser de l’amertume, sans oublier que le feeling avec Edin Dzeko était en courant alternatif, c’est pour cela que l’un ou l’autre marquait...au moins jusqu’à la fin de l’année 2021." "Cette nouvelle année, le Toro s’était éclipsé malgré la prolongation de son contrat qui certifiait son nouveau statut d’Etoile de l’équipe. Après le sursaut en Super Coupe d’Italie, Lautaro avait disparu des écrans radars des buteurs, alors que Simone a continué à faire du cocooning, et à chercher à faire en sorte qu’il retrouve sa sérénité." Une nouvelle approche tactique "Inzaghi lui a offert la possibilité d’être plus proche du but, en le convaincant d’éviter ce travail supplémentaire de mettre de la pression loin du but, afin d’épargner son énergie et de retrouver la lucidité, là où cela compte le plus. Le soutien de sa famille a été fondamentale, qu’il s’agisse d’Agustina et de sa fille Nina ou du Sélectionneur National Argentin Lionel Scaloni, qui l’a convoqué à plusieurs reprise et confirmé dans un rôle de leader en vue de la Coupe du Monde programmée au Qatar en fin d’année." A présent, Lautaro est à la poursuite de deux objectifs Surclasser son record de but sur une saison : 21 Apporter sa griffe sur le Scudetto de la Stella un objectif qui lui ouvrirait directement une place parmi les plus grand dans l’Histoire de l’Inter Le Saviez-Vous ? Malgré sa période de disette et depuis toujours Diego Simeone reste sous le charme du Toro: "Il a toujours été le premier choix pour l’Atletico, Diego Simeone est fou amoureux de lui et ne se cache plus depuis longtemps…Qui sait si d’autres entraîneurs raisonnent comme lui." conclu la Rosea ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Cette soirée de Ligue des Champions, où l’Inter s’est offerte le scalp de Liverpool sur ses terres, restera longtemps gravée dans la mémoire du défenseur slovaque, Milan Skriniar Révélation de Fcinter1908.it "Protagoniste absolu de la rencontre, il a, en seconde période dû se repositionner dans l’axe pour remplacer un Stefan De Vrij blessé sans perdre en qualité : Il a disputé une rencontre, comme à l’aller, remplie de grinta, de personnalité et de justesse dans l’ensemble de ses interventions, preuve en est la réponse certifiée Made In UEFA, celle de l’Homme du Match." "A Anfield Road, il avait pourtant en face de lui un Professeur en la personne de Virgil Van Dijk. Pourtant, Skri a passé son examen avec une très haute distinction. Âgé de 27 ans, l’international slovaque est l’une des garanties du Top européen, lui qui s’est déjà affirmé comme une certitude en Italie. Capable de jouer aussi bien dans une défense à trois (comme à l’Inter) que dans une défense à 4 (comme en Slovaquie), Milan fait preuve de maturité et dispose encore d’une importante marge d’amélioration, il est difficile de trouver mieux." "La croissance de Milan est exponentielle, même si son arrivée en 2017 était passé dans le plus grand anonymat. A présent de très nombreux clubs l’ont sondé et on fat de timides sondage: Toutefois, la volonté du joueur est celle de rester à l’Inter, et celle-ci était déjà bien présente également lorsqu’il était confronté aux difficultés liées à l’adaptation de la défense à trois Made In Conte." "Si son contrat arrive à échéance en 2023, les tifosi peuvent être serein : Le Club n’a aucunement l’intention de se priver de Milan Skriniar, au contraire, ils sont prêt à le blinder le plus rapidement possible, les modalités pratiques vont d’ailleurs voir le jour très rapidement…. Et qui sait si le Slovaque pourra également revendiquer le brassard de Capitaine, que beaucoup, considère comme extrêmement mérité, lui qui en rêve depuis très longtemps." Aimeriez-vous voir Milan devenir le nouveau Capitaine de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. L’Inter est parvenue, malgré son élimination, à réaliser le grand saut de qualité : Battre un Liverpool invincible sur ses Terres depuis un an n’est pas donné à tout le monde. Le tout sous les yeux d’un Steven Zhang conquis Révélation de la Gazzetta Dello Sport "L’Inter est à présent européenne, elle l’est redevenue, elle a jouée à armes égales aussi bien face au Real Madrid que face à Liverpool : L’ère des cuisantes performances est terminée! Et le premier qui a pu s’en rendre compte a été le Président Steven Zhang qui, à Anfield, a apporté sa touche." "Voici une petite scène passée inaperçue : Avant le coup d’envoi, mardi, il n’a pas rejoint les Tribunes à l’avance comme le font les dirigeants, non, il a préféré rester dans la zone réservé aux Vestiaires et à Simone Inzaghi, pour comprendre, accompagner et évaluer l’environnement, pour résumer : Pour respirer l’air de l’Inter. En fin de match, Steven a fait pareil, mais cette fois, il est rentré directement dans le vestiaire pour discuter avec chaque joueurs et pour féliciter Simone Inzaghi pour la prestation proposée." "Le sous-titre est devenu un Titre car il y a la possibilité de remporter le Scudetto et surtout parce qu’à Anfield, un pacte a été signé entre l’entraîneur, l’équipe et le Président, immédiatement de parole en après-match, mais également à l’aéroport car l’équipe est revenu à Milan à 4h du matin. Le pacte est similaire à ceci : Nous avons prouvé ici, à nouveau, de quoi nous sommes capable : Si nous jouons toujours comme cela, plus personne ne peut nous faire peur en Italie." Pensez-vous que contrairement au match aller, la Victoire de l’Inter a Anfield Road peut booster nos troupes pour l’Envolée Scudetto ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. La Rosea a décidé de détruire Alexis Sanchez, suite à une exclusion qui a coûté très cher, et peut-être un rêve de qualification, à l'Inter "Il a sur ses épaules, un geste fou, un second avertissement alors que l’Inter entrevoyait la porte du Paradis. Inzaghi l'a dévoré des yeux, il a hurlé surtout. Et il faut comprendre le contexte: Il avait offert au joueur la plus belle de ses chances, celle d’avoir un maillot de titulaire à Anfield à la place de Dzeko, et il l’a remercié comma ça, de la pire des façons." "Adieu Sanchez, l’Homme qui a mal joué au farceur en brûlant un gâteau qui avait été préparé en cuisine de la meilleure des façon possibles car non, l’envie, l’engagement et le caractère ne suffisent pas: Il faut savoir doser ses forces, mais lui, il a surtout aggravé la situation. Et il veut se plaindre du manque de temps de jeu ? Il veut mettre son grain de sel dans la formation ? Alors qu’à l’entrainement, il prend mal ses exclusions." "Celle d’Anfield, justement, risque d’être la pierre tombale de son futur Nerazzurro, qui était déjà en balance avant la rencontre d’hier et qui, l'est à présent encore plus, à plus d’un titre: En été, sa route et celle de l’Inter, plus que probablement, seront différentes : L’Inter a d’autres idées pour l’attaque et il est évident que le chilien, au net du mois de feu vécu en janvier, ne parviendra certainement plus à faire changer d’avis tous ceux qui l’entourent." Selon vous, cet attaque est-elle plus que justifiée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Esteban Cambiasso, idole de l’Inter, s’est livré à Sky Sport au terme de la victoire de prestige de l’Inter sur le terrain de Liverpool: "L’Inter était appelée à réaliser deux grandes prestations face à un candidat au titre et elle y est parvenue. Puis ce sont les détails, et la qualité qui a fait la différence, mais je pense plus à l’équipe qu’à la prestation, j’espère que l’Inter ne se sera pas confrontée à de nombreuses blessures : J’ai vu De Vrij sortir, il faudra voir ce qu’il en est d’Edin Dzeko et de Marcelo Brozovic, j’espère qu’il n’y aura pas de problème." "L’équipe a été performante: L’Inter est aller se la jouer à Anfield, et si elle l’a fait là-bas, elle peut le faire n’importe où." Pensez-vous que la Beneamata a envoyé un signal à toute la Serie A ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Simone Inzaghi s’est livré sur l’une des plus belles prestations de l’Inter, sur la scène européenne, depuis de très nombreuses années : Sa déclaration à Sky Sport “Il y a un grand regret car nous tenions vraiment à ce huitième de finale, nous avons hérité de l'une des meilleurs équipes du tournoi, mais lors de cette double confrontation, nous avons joué à armes égales face à adversaire beaucoup plus fort. Nous payons au prix fort le dernier quart d’heure du match aller : Au Meazza, vu ce que l’équipe avait proposé lors des premières 75’, nous aurions mérité mieux. Nous avons encaissé un but sur une phase arrêté et nous ne l’avons pas bien pris : Le second but nous avait coupé les jambes." "Nous étions venus à Anfield pour jouer de la meilleure des façons et nous en repartons sûr de notre force, mais avec tellement de regret : Au meilleur moment pour nous, il y a eu aussi l'expulsion de Sanchez, dont nous n'avions pas besoin. Je ne regrette absolument pas de ne pas l'avoir remplacé, Je suis habituellement très prudent à ce sujet, mais il était en condition et était très utile sur le terrain." "En fin de match, nous avons connu des problèmes physique, mais je tenais à préserver Dzeko qui venait de disputer trois rencontres consécutives, il sera fondamental à Turin. Nous n’avons pas cherché à préserver le 0-1, mais à tenir la rencontre vive jusqu’au bout, car on aurait pu avoir une possibilité d’égaliser même à 10. Je regrette l’expulsion, car Liverpool était sonné par le but de Lautaro." Sa déclaration en conférence de presse Combien de temps y avez-vous cru après le but de Lautaro ? "Je pense que l’équipe a disputé un excellent match, il y a du regret pour le match du Meazza, sur la double confrontation, nous avons joué à armes égale face à une équipe aussi forte qu’est Liverpool et à l’instant où l’on venait de marquer, il y a eu, hélas, l’expulsion de Sanchez." Est-ce que votre équipe grandi à l’international ? "Ce match me laisse sur le fait que l'équipe, après 11 ans, a réussi son huitième de finale. Nous avons défié probablement l'équipe la plus forte d'Europe. Nous avons réalisé deux grandes performances, et parfois les matchs se décident sur des détails. Ce soir, nous avons beaucoup souffert et à notre meilleur moment, Sanchez a été expulsé. Nous avons parcouru un long chemin mais il y a un goût amer dans la bouche pour le match du Meazza." L’expulsion de Sanchez ? "Cette partie nous apporte tant d’estime en nous. Nous devons voir comment nous sommes sorti: Je fais face à une paire de blessé, j’espère qu’il n’y a rien de grave. Il y a de la déception pour une expulsion qui arrive au moment où nous prenions le match en main. Les regrets sont surtout pour le match aller : Nous sommes venu ici à Anfield défier une équipe extrêmement forte, technique, physique, mais nous avons joué à armes égales. Nous payons au prix fort l’expulsion, je ne sais pas encore m’y attarder car je n’ai pas revu les images." À Inter TV "Nous avons disputé une grande rencontre, il y a de l’amertume pour le match aller. Nous devrons être bon pour reprendre des forces et de l’énergie, des rencontres importantes nous attendent. Nous avons tout donné contre l’une des meilleures équipes, parmi les plus forte d’Europe. Nous avons joué à arme également face à une très grande équipe. Notre futur s’appelle Torino, une rencontre qui s’annonce importante." Lautaro? "Son but est magnifique mais il s’était déjà débloqué en championnat, il doit continuer ainsi, comme tous les autres attaquants à ma disposition et qui font de belles choses." Son interview à Sport Mediaset "Nous avons réalisé un très grand match dans un stade très difficile contre une grande équipe. Je regrette le 2-0 pris au match aller et que nous ne méritions pas. Liverpool avait été sonné par le but, et il y a eu l’expulsion, l’équipe était bien dans le match, je préparais aussi quelques changements. Nous avons bien souffert, mais s’il reste le gout de l’amertume, nous rentrons avec la victoire." "C’est un pas en avant pour une équipe qui, après 11 ans, a joué à armes égales face une équipe beaucoup plus forte : Nous n’étions pas inférieur à Liverpool. Dimanche nous aurons un autre match compliqué et je devrai évaluer les conditions des joueurs comme De Vrij et Brozovic, j’espère qu’ils vont récupérer rapidement car ce sont deux joueurs fondamentaux." Spalletti et Pioli vous voient favori pour le titre… "Je pense à mon équipe, nous devons récupérer de l’énergie physique et mentale : Nous venons de disputer deux excellents matchs." Comment jugez-vous l'Inter de Simone Inzaghi sur ces cette double confrontations... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Interviewé dans le cadre du MatchDay Programme de Liverpool-Inter, Jurgen Klopp, l’entraîneur des Reds ne tarit pas d’éloges vis-à-vis des Champions d’Italie : "Quel match! Il suffit de le dire à haute voir pour en être excité : Liverpool face à l’inter en Ligue des Champions!" "Nous nous affrontons dans une période où nous sommes tous les deux en conditions, nous sommes une équipe "vraie" et c’est absolument valable aussi pour l’Inter, c’est une vraie prétendante au Titre. Quel travail qu’est celui réalisé par Simone Inzaghi avec ce club. Ce sont les Champions d’Italie en titre, ils sont de nouveau proche du sommet de la Serie A et ils sont très fort." "J’ai vu le match de vendredi et je ne vois pas énormément de points faibles chez eux pour être honnête. L’Inter est composée de joueur de première ordre, qui est magnifiquement bien organisée, elle a un projet claire pour une idée claire. J’aime beaucoup voir l’Inter jouer, moins l’affronter. Le match aller à Milan était une rencontre très difficile, l’une des plus dur de la saison pour nous, toute compétition confondues." "Ils étaient agressifs dans le bon sens du terme, ils étaient déterminé: Nous avons bien joué et nous nous sommes très bien défendu, mais notre avantage en ce moment ne signifie absolument rien si tu n’aborde pas la rencontre par le bon bout : Si mon équipe était menée 2-0 ; ma mentalité serait de me concentrer sur le jeu : Nous avons une vraie bataille à mener: Nous allons faire face à une équipe impitoyable, composée de joueur ayant le mental de l’Elite, qui sont habitué à gagner, avec le savoir-faire que nécessite une telle compétition et avec un entraîneur exceptionnel : Nous l’avons tous vu au match aller." "Notre mentalité, comme équipe ou comme club ne me préoccupe pas une seconde, vu ce qu’elle représente, mais lorsque tu penses à un Liverpool-Inter à Anfield Road, tu ne peux être que passionné, ce sera électrisant de chaque côté : Nos supporters n’auront pas besoin d’un discours d’équipe pour se préparer à un tel match : Anflied sera un chaudron d'énergie ce soir, j'en suis sûr. Et nous en aurons vraiment besoin." Trop élogieux ou est-ce que l’Inter mérite vraiment une telle reconnaissance internationale, selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Interviewé par la Gazzetta Dello Sport, la légende Nerazzurra, Jurgen Klinsmann, s’est livré sur Liverpool-Inter Alors Klinsmann, y-a-t ’il vraiment une chance à Anfield ? "Il y a toujours la possibilité, en 90 minutes de jeu, il peut toujours se passer des choses inimaginables. Même si Liverpool est exceptionnel, les Reds sont humains. L’Inter est d’ailleurs dans sa meilleure condition pour tenter le coup : Elle n’a plus rien à perdre. Si jamais elle marque en première période, la confiance va grandir et qui sait…" Qu’est-ce que le match aller au Giuseppe Meazza, vous a enseigné ? "Que l’on gagne par les détails : Il ne manquait que les buts à l’Inter, mais si elle répète le même match qu’à l’aller et que cette fois le ballon rentre…. De plus, même si l’Inter se devait d’être éliminée, on analysera le comment de cette élimination, c’est lui qui fera la différence : La manière dont vous affronterez Liverpool marquera également la fin de la saison : vous devez vous battre comme des lions, en étant courageux, en apportant de l’enthousiasme pour battre tous les adversaires de la Serie A." Quelle image conservez-vous de la remontée face à Aston Villa ? "Lorsque je ferme les yeux, je revois encore un Meazza comble de petits cartons pour la chorégraphie. J'ai marqué en tombant, après un duel avec les défenseurs centraux, puis ont suivi les buts de Berti et Bianchi. Je me souviens de l'énergie de Trapattoni, il savait comment parler à votre cœur, il vous faisait croire que vous étiez spécial : Au final, nous avons remporté a Coupe. Je vois en Klopp la même capacité à communiquer que Trap : le secret de Jurgen est la simplicité, il ne fait qu'un avec son équipe." Voyez-vous également quelque chose de l’entraîneur allemand, en Simone Inzaghi ? "La passion sur le banc, l’enthousiasme : Il est sur le bon chemin, il peut devenir en entraîneur du Top partout en Europe." Comment est perçue la Serie A aux Etats-Unis ? "Elle est vue depuis longtemps comme divertissante : Tout peut arriver, ce n’est plus seulement un tête à tête entre les milanais car le Napoli est là et la Juve, mine de rien, revient. En ce qui concerne l'Inter : il est normal d'avoir traversé une période difficile, et même si elle a été longue, elle a retrouvé la raison." Comment a fait votre Inter, pour remettre en question, un championnat qu’elle avait en main ? "C’est grâce à la bravoure de tous : L’équipe est parvenu à retarder les effets des ventes estivales : Avoir perdu Romelu Lukaku et Achraf Hakimi ne pouvait pas laisser aucune trace. Même si Edin Dzeko et Denzel Dumfries font de belles choses, l’absence de ces deux-là s’est fait ressentir sur cette longue période." Avec la Goleada à la Salernitana, c’en est terminé du "SOS attaque"? "Mais non, il n’y a jamais eu de SOS ou d’un quelconque vrai problème. Celui qui a été attaquant le sait : La frustration grandi lorsque le ballon ne rentre plus, mais ce n’était pas uniquement une question d’offensive : Toute l’équipe ne tournait plus aussi bien qu’avant : Tout le monde a retrouvé son niveau et les buts sont revenus." S’Il s'est libéré en A, Lautaro n'a plus marqué en Ligue des champions depuis des lustres : comment le voyez-vous aujourd'hui ? "Je suis intrigué par sa croissance. Et je pense que la prochaine étape sera la consécration internationale. Même au Qatar, il a ses chances de l’emporter avec l’Argentine. A ses côtés, il y a Dzeko qui ne vieilli jamais : A 35 ans, il reste toujours celui qui pense aux autres et pas à lui-même." Pensez-vous que Dzeko et Lautaro sont bien assortis ? "C’est avant tout un duo et ce n'est pas banal : Je ne supporte pas la mode de jouer avec un seul avant. À Milan, j'avais Serena à côté de moi, à Munich Rizzitelli, à Tottenham Sheringham, et en équipe nationale Voeller : il n'y a rien de plus fascinant que deux attaquants qui se sacrifient l'un pour l'autre. Dzeko et Lautaro forment une vraie et belle paire : la compatibilité se trouve en jouant." Entre les deux, qui vous ressemble le plus ? "Tu prends Lautaro, tu le mélanges avec Dzeko et tu fais... un Klinsmann : Je dirais que je suis au milieu. En parlant de similitudes, Barella est un joueur complet et vital, il me fait vraiment penser à Lothar Matthaeus : je sais que c'est un grand compliment pour lui, mais il le mérite. Si je devais lui trouver un défaut, je dirais qu'il en fait parfois trop : ralentir de temps en temps peut aider." Il y a un nouveau latéral gauche allemand à l'Inter, et le parallèle avec Brehme a été immédiat. "Gosens fera de très belle choses: il est vif, intelligent et humble. L’Inter a procédé à un recrutement logique, mais il n’est pas possible de les comparer : Andy est unique. Où trouver quelqu'un qui tire un penalty du pied gauche en Coupe du monde et qui, quatre ans plus tard, en finale, tire un penalty du pied droit ? Nous plaisantons encore sur ses buts à Mexico 1986 et Italia 1990." Aimeriez-vous, voir un jour, Jurgen Klinsmann, entraîner l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Alessandro Bastoni s’est livré en compagnie de Simone Inzaghi, en conférence de presse de l’avant-match opposant l’Inter à Liverpool, à Anfield Road, dans le cadre des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions: "Du match aller, je ne changerai que le résultat car il ne reflète pas ce qu’il s’est vu sur le terrain. Nous étions parvenu à mettre en difficulté Liverpool, qui, nous le savons tous dispose d’une grande histoire européenne. Nous avons été puni, ce ne sera pas facile, mais nous avons confiance. Nous avons pris conscience des commisses au match aller et nous chercherons à les mettre en difficultés." Que pensez-vous de leur trident offensif ? "Nous avons déjà affronté des joueurs fort comme Benzema, Cristiano Ronaldo: Ils sont très fort, mais bien plus que cela, il faudra réaliser un très grand match demain, avec un grand esprit d’équipe. Évoluer dans certains stades s'avère bénéfique, pour moi et pour mes équipiers, pour grandir et devenir encore plus conscient en nos moyens." Comme la défense se prépare-t ’elle à faire face à l’un des plus grands attaquants du monde ? "On analyse l’attaque, ils sont fort dans tous les secteurs, il faudra réaliser un grand match pour limiter l’impact de leurs points forts. Nous chercherons à les mettre en difficulté en tant qu’équipe." Être devenu papa vous a apporté de nouvelles énergies, parvenez-vous à les transférer également dans votre travail ? "Devenir papa est surement une émotion bien différente que ce que l’on peut éprouver sur un terrain de football. C’est évident qu’avoir une famille te transmet de la sérénité, tout est plus facile, tu joues au football et tu es empli de positivité. Cela m’aide évidemment beaucoup." A quel point est-ce beau de vivre cette veille de match ? "Ce sera une belle émotion. Déjà cet été, j’ai appris ce que c’était d’évoluer dans les stades anglais, cela me sera aussi bien utile à moi, qu’à mes équipiers pour grandir et prendre conscience de ce qu’est le haut niveau européen." Le 5-0 infligé à la Salernitana a-t-il mis un terme à la crise ? "Nous n’étions pas en crise, tout simplement parce qu’il n’y en a pas. Nous avons toujours eu confiance en nous-même, nous sommes un groupe fort et solide. Il n'y a pas de pommes pourries à l'intérieur du groupe et c'est ce qui compte. Nous nous sommes toujours fait confiance et le 5-0 témoigne des joueurs que nous sommes et de la confiance que nous plaçons tous entre nous." Le fait de devoir jouer face à des joueurs rapides, peut-il être un motif, pour vous, de plus d'attention ? "Nous devrons rester attentifs, ce sont des joueurs du top européen. Si tu as peur de disputer certains matchs, tu dois changer de métier, je suis impatient d’être demain à 21 heures pour monter sur le terrain." Comment s’est déroulé l’intégration de Gosens ? "J’avais déjà de bons rapports avec lui et nous nous sommes souvent parlés ces dernières années. Il revient d’une longue blessure et il a besoin de temps pour revenir au Top. Il est conscient d’être arrivé dans un très grandissime club, il est très fier et heureux d’être ici. J’espère qu’il reviendra au Top le plus rapidement possible." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. L’Inter a retrouvé le chemin de la victoire et surtout des buts en explosant la Salernitana en match d’ouverture de cette 28ème journée de Serie A. Simone Inzaghi étant aphone, Massimiliano Farris a pris le relais pour s’exprimer à Inter.it "Je vous passe le bonjour de Simone, qui hélas, a terminé la soirée sans voix. Nous n’étions pas préoccupé et nous nous attendions à cette réaction car nous voyons les garçons s’entraîner tous les jours et durant cette période de légère flexion, qui est physiologique, vu la première partie de la saison que nous avons disputé et cette dernière période stressante vu qu’il y avait tant de match si proches, il nous suffisait juste d’une simple étincelle pour se relancer." "La Salerninata avait, d’une certaine façon, blindé sa défense lors de ses derniers matchs et nous avons bien préparé la rencontre en insistant sur les espaces à prendre et le travail sur les ailes. Aujourd’hui, voir Lautaro et Dzeko tout heureux était le must pour nous, car ne pas marquer fait parler. La fatigue était probablement mentale car nous analysons toujours les statistiques d’après-matchs et il n’y avait rien qui mettait en évidence une flexion au niveau physique. Cette victoire va balayer les doutes chez les autres car nous, nous n’avions jamais le moindre doute sur le potentiel de nos joueurs." "Nous sommes conscients de la force du groupe et nous avons, ce soir, retrouvé l’Inter que nous connaissons. Ce groupe dispose d’une grande unité d’intention, nous sommes une équipe qui a ce besoin de jouer, de contrôler le ballon et qui profite de la mobilité de ces joueurs, nous avons retrouvé nos certitudes." Les sourires de Lautaro et de Barella ? "Lautaro a énormément souffert car il tient énormément à ce maillot et il veut toujours apporter sa pierre à l’édifice. C’est un groupe compact, comme le démontre l’intégration de Gosens et l’accolade qu’il a reçu après sa première passe décisive. Barella est un autre joueur qui a aussi ressenti le poids de ne pas parvenir à réaliser des prestations auxquelles il nous a déjà habitué. Nicolò tient énormément à ce maillot et nous lui avons conseillé de repartir sur les choses simples, sur sa position, son dynamisme, sur sa technique." "On ne découvre pas Nicolò seulement maintenant, c’est un Champion, mais c’est aussi un jeune garçon qui peut continuer à grandir. Ses passes décisives, ce soir, peuvent être vues par tous les milieux de terrain. Nous sommes sereins et nous voulons continuer à travailler en allant dans la bonne direction." Liverpool ? "Nous savons qu’il ne sera pas facile d’inverser la tendance, mais nous voulons y aller pour réaliser une prestation importante. Les motivations ne manquent pas, même si nous sommes dans une situation désavantageuse. Nous serons à Anfield, en Ligue des Champions, nous avons disputé un grand match aller et nous tenterons d’en faire tout autant là-bas." "En observant le championnat, nous sommes la seule équipe qui dispose de son sort entre ses mains et nous savons que si nous remportons tous nos matchs, et même si cela ne sera pas facile, nous avons la possibilité d’atteindre nos objectifs." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Il fallait obtenir une victoire convaincante, face à un adversaire qui a entre autres surpris le Milan Ac. Après plus de 400 minutes de jeu, l’Inter a retrouvé le chemin des filets et avec la manière! Un Nicolò Barella en feu a proposé une prestation 5 étoiles en offrant notamment deux passes décisives à un Lautaro Martinez également étincelant, réalisant par la même occasion un Hat-Trick en une heure de jeu. Si la Salernitana a joué le jeu, celle-ci n’a pas existé sur le terrain, s’en est suivi d’ailleurs un doublé signé Edin Dzeko. L’Inter prend donc trois précieux points au Napoli vaincu par le Milan Ac et le Derby Della Madonnina s’annonce haut en couleur d’ici à la fin du championnat. Si l’Inter se déplacera ce mardi à Anfield Road pour un exploit "impossible", elle défiera par la suite le Torino où une victoire sera impérative. Le Toro pourrait d’ailleurs jouer un rôle fondamental dans la course au titre vu qu’il recevra aussi bien l’Inter, le 13 mars prochain, que le Milan le 10 avril prochain. Le déplacement au Juventus Stadium s’annonce fondamental et il serait bon de parvenir à creuser un petit écart sur les Cugini Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 5-0 Salernitana Buteur(s): 22', 40', 56' Lautaro Martinez, 64', 69' Dzeko Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij (62' 13 Ranocchia), 95 Bastoni; 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozovic (71' 5 Gagliardini), 20 Çalhanoğlu (62' 22 Vidal), 36 Darmian (62' 18 Gosens); 9 Dzeko (74' 19 Correa), 10 Lautaro Martinez Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 7 Sanchez, 8 Vecino, 32 Dimarco, 33 D'Ambrosio, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Salernitana: 55 Sepe; 30 Mazzocchi (71' 22 Obi), 25 Dragusin, 17 Fazio, 19 Ranieri; 10 Verdi (59' 21 Zortea), 18 L. Coulibaly, 13 Ederson (71' 16 Radovanovic), 20 Kastanos (83' 3 Ruggeri); 99 Mousset (59' 88 Perotti), 11 Djuric Banc: 72 Belec, 5 Veseli, 9 Bonazzoli, 15 Bohinen, 23 Gyomber, 31 Gagliolo, 87 Filipe T1: Davide Nicola Arbitre: Marinelli VAR: Chiffi Averti(s): Darmian (I), Mousset (S), De Vrij (I) Expulsé(s): / Affluence: 46.287 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. La prestation de l’Inter a été saluée de façon XXL par les différents quotidien, si celle-ci s’est inclinée, elle n’a absolument aucune raison de s’en vouloir tant le niveau de difficulté était élevé! A tel point que le Sun, célèbre tabloïd britannique, s’est livré sur la performance Nerazzurra : "Face aux Champions de la Serie A, Liverpool a offert une prestation typiquement dans le style, plus italienne que celle de son adversaire: Liverpool s’est défendu avec conviction, en ne concédant que très peu. Ensuite Klopp a effectué les bons changements au bon moment, son équipe a inscrit deux buts en sept minutes." "Le match retour à Anfield le 8 mars n’est pas déjà décidé, mais il est impensable qu’un Liverpool aussi fort, que ce qu’il est en ce moment, puisse tout gâcher." Selon vous, l’Inter l’a-t’elle trop joué Kick&Rush ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. C'est une information sérieuse de la Gazzetta Dello Sport: Tom Holland, l'acteur britannique âgé de 25 ans qui interprète Peter Parker et l’Homme araignée dans la Saga Marvel, fervent supporter de Tottenham est à Milan pour la promotion de son dernier film. "Uncharted"! Celui-ci et ne voulait pas manquer l'occasion de regarder le match, il est bon de savoir qu'il est un fervant supporter de Tottenham, reste à savoir s’il encouragera également les Reds. L’acteur Pierpaolo Spollon sera également présent tout comme les personnalités connues que sont Paolo Bonolis et Nicola Savino. L’Administrateur-Délégué de la Lega, Luigi De Siervo, sera également en tribune tout comme les entraîneurs du Japon et de la Slovaquie. Plus surprenant, on retrouvera également Mirco Scarantino (Haltérophile qui était à Londres 2012). Une Curva Nord qui sait faire de belles choses La Curva Nord sera là pour encourager Brozovic et ses équipiers par des chœurs, des drapeaux et des banderoles, mais pas avec une chorégraphie pour les grandes occasions. Celle-ci est en cours d’élaboration pour le Derby Della Madonnina en Coupe d’Italie. Il est bon de noter que les relations avec les supporters de Liverpool sont excellentes. S’il n’y a pas de jumelage, au match retour, le 8 mars à Anfield, les Ultras des Nerazzurri apporteront des fleurs à la mémoire des 96 victimes de Hillsborough, lorsqu'en 1989 au stade de Sheffield se déroulait le match Liverpool-Nottingham Forrest en FA Cup (match ensuite annulé et repris deux semaines plus tard) Spiderman en VIP, Batman dans les buts et Robin presque rétabli, on tient un bon scénario les gars....! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Alessandro Bastoni s’est livré sur son passé, son présent et son futur, sur et hors du terrain à la Repubblica. La Famille Quand as-tu compris que tu voulais devenir footballeur ? "A Parme en Serie A, la première fois où j’étais titulaire, je me suis dit : "Ale, si tout va bien, c’est fait". Nous avons gagné à Turin et j’ai finalement pu charrier mon père." Il a joué pour Cremonese...... "Quand j'étais enfant, il faisait son malin à chaque fois. Maintenant, c'est moi qui lui rappelle qu'il n'a pas joué la moitié d'un match en Serie A, mais il se croit toujours plus fort que moi. Nous en plaisantons parce que nous savons que nous en sommes arrivés ici ensemble." Sur vos protège-tibias, on retrouve l’image de vos frères…. "Oui et je les embrasse en avant-match, j’ai choisi le numéro 95 car c’est l’année de naissance de mon frère aîné. Le cadet m’a dit : "Et moi?" C’est comme ça que j’ai eu cette idée : Il n’y a pas de jalousie entre nous et j’en suis chanceux." Jouer vous encore au football ensemble ? "Le plus grand est arrivé jusqu’en Serie C et il a ensuite choisi les études, le plus jeune a une aversion pour le football : Il me demande de lui raconter quelque choses pour répondre aux demandes de ses amis." Après l’Euro, êtes-vous retourné là où tout a commencé ? "C’était beau car je me suis identifié aux enfants, j’étais un petit compétitif qui rêvait, comme eux, de devenir footballeur." Comment transforme-t-on le talent en succès ? "Chez les plus jeunes de l’Atalanta, j’ai rencontré des garçons bien plus talentueux que moi, je m’entrîinais avec les plus grands ce qui était difficile. Mon père m’a appris à ne jamais abandonner. Il m’a accompagné durant tant d’années de Cremona à Zingonia en aller-retour : 130 kilomètres sans jamais me le faire ressentir. Avec une autre famille, j’aurais eu un autre métier aujourd’hui." Etiez-vous un Tifoso enfant ? "Papa est de sang interiste et il m’a transmis sa foi, lorsque je commets une erreur en plein match, il m’en veut." Votre mère, lors de la fête du Scudetto vous a offert de la Pizza et vous a essuyé votre bouche avec une serviette… "Elle a toujours été proche de moi. J’aime être avec elle et aller manger un plat de Tortelli. Fais maison: comme ça le nutritionniste n’enrage pas!" Les modèles Vous avez les pieds et la vision d’un meneur de jeu : Qui vous a imaginé au poste de défenseur ? "J’ai toujours joué derrière, les qualités techniques sont apparues à l’Atalanta avec Mino Favini et Gianluca Polistina. Je passais des heures à m’améliorer." Quelle est votre idole footballistique ? "Sergio Ramos : J’admire tout de lui, comment il est sur le terrain, sa personnalité : Pour mon anniversaire, il m’a offert son maillot et j’ai aussi pu échanger avec lui." Que vous êtes-vous dit ? "Belle demande, on parlait espagnol et j’ai perçu la personne, plus que le joueur, il est comme Materazzi." Ramos et Materazzi : La fourberie s’apprend-t’elle ou est-elle innée ? "Cela peut se travailler, mais ce n’est pas simple, tout comme la légende qui dit que les bons joueurs sont techniquement bons sont mous caractériellement." Voudriez-vous être plus vicieux ? "Non, il y a eu une période où je prenais trop d’avertissements, je crois que je peux m'améliorer en tout grâce à d’exceptionnels équipiers." L'Inter d'Inzaghi Jusqu’où peut arriver cette Inter ? "C’est beau d'avoir le Scudetto sur le torse, nous prouverons à tous, et de toutes les façons possible, que nous le conserverons : Il y a aussi la Ligue des Champions." Comment avez-vous réagi lorsque vous êtes passé de l’Ajax à Liverpool, suite à une erreur de tirage...... "Je n’ai pas juré, si c’est votre question: J’ai aussi écrit la préface d’un livre pour un Curé. Blague à part, nous devrons réaliser deux grands matchs : Jouer à Anfield sera extraordinaire." Vous divertissez-vous sur le terrain ? "Oui, Inzaghi nous donne la liberté qui nous permet de nous souvenir que le football est un jeu : Même lorsque tu es mené." Face à Cagliari, vous êtes rentré dans la surface en dribblant une série d’adversaire…. "J’aime énormément sortir de ma zone, et lorsque je vois une possibilité, je tente de marquer. Cela ne s’est pas bien passé, j’espère que cela ira mieux la fois prochaine." Hors du terrain En dehors du terrain, vous semblez toujours être un bon pochtron, est-ce une réalité ou les réseaux sociaux exagère-t ’il la réalité ? "Hélas, les réseaux sociaux n’exagèrent rien, disons que j’aime beaucoup me divertir." Qui est le meilleur aux fléchettes ? "Brozo est le champion indiscuté." Gasperini, Conte, Inzaghi, Mancini. Partant des caractères : quels duos formeriez-vous ? "Je mettrais Gasperini avec Conte et Mancini avec Inzaghi : Les deux premiers sont toujours sur la brèche. Inzaghi et Mancini, en plus d’être fort engagés, attachent une importance au contact humain : Le résultat est que nous somme plus relaxé lors des moments cruciaux." Conte blindait la défense en abaissant le cendre de gravité de l’équipe : Inzaghi, en revanche, augmente le pressing...... "Aujourd’hui, nous avons moins la possibilité de partir en contre : Edin et Romelu sont différents et nous nous sommes adaptés." L’Italie Ressentez-vous la responsabilité de devoir reprendre l’héritage de Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini en défense ? "Oui, je ressens cette urgence, je suis impatient de me montrer protagoniste aussi en équipe nationale." La seule erreur de votre carrière fut lors d’Italie-Espagne à l’Euro, mais vous avez immédiatement démontré être capable de retrouver immédiatement votre niveau : D’où puisez-vous cette maturité ? "C’est caractériel, je suis serein : En plus du football, j’ai en tête d’autres pensées qui m’apaise : A partir de ma fille qui va naître en janvier." Comment allez-vous l’appeler ? "C’est ma compagne qui me le dira lorsqu’elle l’aura trouvé. Elle partage mes valeurs : Léducation, la reconnaissance, la générosité, elle étudie le design, elle aimerait trouver un bon job : Ses réalisations sont aussi importantes que les miennes." Si l’Italie ne devait pas se qualifier en mars, l’absence en Coupe du Monde passerait à 12 années : Cette pensée vous effraie-t ’elle ? "Non, même pas dans l’antichambre de nos cerveaux : Nous sommes Champions d’Europe en titre, nous devons y parvenir." Qui méritait le Ballon d’Or ? "Vu que je n’étais pas en course : Lewandowski ou Jorginho". Allez-vous encore tirer les penalty en équipe nationales ? "Certainement, tout comme Lautaro : Il n’y a que celui qui n’en a jamais tiré qui n’en a jamais raté." Ses anciens équipiers Échangez-vous avec Eriksen ? "Oui, c’est lui qui nous a rassuré et non l'inverse : Je lui souhaite de vivre la vie qu’il désire : En plus du fait d’être un champion, c’est une belle personne." Et avec Hakimi et Lukaku ? "Hakimi est mon compagnon de Playstation, et il est très mauvais. Quant à Romelu, je lui souhaite bonne chance pour sa nouvelle aventure." Le schéma de la rampe de lancement pour Barella, lors d’Inter-Juve (2-0), a-t-il été importé d’Angleterre par Conte ? "Non, nous l’avons toujours testé : J’ai gagné notre dernière partie d’entrainement avec celui-ci. Le problème est que les adversaires nous étudient : Nous devons imaginer de nouvelles choses." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Le tirage au sort de la Ligue des Champions a rendu, une nouvelle fois son verdict son verdict: L'Inter défiera au mois de février un Cador Européen: Liverpool d'un certain Jurgen Klopp ! Si le spectacle sera de mise, l'adversaire est cette-fois est très sérieux contrairement à l'Ajax d'Amsterdam Le match aller aura lieu au Stade Giuseppe Meazza. Celui-ci aura lieu soit le 15-16 février soit le 22-23 février. Le match retour aura lieu à Anfield Road soit le 08-09 mars ou le 15-16 mars. Toutes les rencontres auront lieu à 21h00. Le tirage au sort des quarts de finale, des demi-finales et de la finale est prévu le vendredi 18 mars. La finale de la Ligue des champions est prévue le 28 mai 2022 à Saint-Pétersbourg. On remet ça ? Le Real Madrid annonce entamer une action contre l'UEFA. Il est donc question d'un éventuel appel pour le tirage au sort de la Ligue des champions qui a eu lieu à 15 heures. En effet, le premier tirage au sort avait octroyé le Benfica Lisbonne au Real Madrid. L'équipe de Florentino Perez estime que l'appel fait par l'Atletico ne devrait pas affecter le club car le match contre les Portugais avait été tiré au sort avant que l'erreur contestée par l'autre club de Madrid ne se produise. Pour cette raison, le Real estime que le match doit être considéré comme valide, explique la Cadena Cope et d'autres médias espagnols. On veut vraiment nous offrir le Bayern de Munich dites-moi.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...