Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'arabie saoudite'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Invité sur TVPlay, Marco Bellinazzo, journaliste d'Il Sole 24 Ore, a tenté d'anticiper les ventes que l'Inter sera obligée de faire cet été pour joindre les deux bouts. Au début de l’Interview, Bellinazzo parle de la dette record qu’il faut combler. "Le club doit combler un déficit record à cause des années Covid et à un accord signé avec l'UEFA pour respecter certains paramètres, en particulier l'accord signé en Août. Il faut donc aller dans le sens de la réduction de la dette, du déficit et des salaires, jusqu'au niveau prévu par l'accord signé par UEFA. Il y aura probablement la vente d'un ou plusieurs gros joueurs, c'est-à-dire des joueurs avec des salaires les plus élevés. Je pense également que l'idée sera d'essayer de vendre au moins ceux qui ne sont plus fonctionnels." Ces dernières années, on a beaucoup parlé d'une éventuelle entrée de fonds américains ou d'investisseurs arabes. "Je séparerais les deux choses. Le marché américain est en pleine croissance, il y aura le Mondial en 2026 et à partir de là, beaucoup d’investisseurs arrivent. Ils ont acheté plus de 60 équipes à travers l'Europe. Ils y vont pour faire connaître la marque et ouvrir le marché à d'éventuels nouveaux fans. Dans cette phase historique, l'intérêt pour les clubs italiens pourrait venir des USA, alors que les intérêts de l'Arabie Saoudite vont dans d'autres directions, comme Newcastle en Premier League par exemple. Il n'y a pas de grande nouvelle à l'horizon sauf cette dette pour la société mère de l'Inter avec Oaktree et qui devra être payée ou refinancée, une dépense substantielle, donc la première option est le refinancement avec une durée plus longue." À la fin de l’Interview, Bellinazzo parle des chances du Suning de rembourser le prêt d'Oaktree. "Je ne peux pas donner de pourcentages. Au lieu de cela, nous savons que Zhang porte son attention sur le club. Mais la situation actuelle ne peut pas durer trop longtemps car le risque est de perdre beaucoup de terrain par rapport aux concurrents. Je ne pense pas qu'une décision du Suning puisse être retardée beaucoup plus longtemps. Le Suning a annoncé des pertes allant jusqu’à 1,6 milliard, moins que l'année précédente qui était de 5 milliards, mais c'est quand même énorme. Suning.com est un thermomètre à surveiller pour comprendre la situation. Une amélioration des conditions est attendue pour l'année prochaine mais je ne pense pas qu'il y aura un revirement. On peut penser plutôt à un tournant positif, du moins cela est révélé par les documents publiés. Cependant, l'amélioration envisagée pour l'économie chinoise devrait faciliter un choix par les Chinois. Rappelons qu’en ce qui concerne la Chine, le dernier investissement étranger est dans le football. Il faudra comprendre combien et comment ils veulent investir dans le football dans les années à venir." Traduction alex_j via FCInterNews et FCInter1908.
  2. Rédacteur à FCInterNews, Alessandro Cavasinni donne une analyse assez pertinente sur les perfomances d'el Toro à la Coupe du Monde. Argentine championne du monde! Lautaro Martinez champion du monde! Et ce fait est peut-être allé de travers pour certains compte tenu de l'énorme flot de critiques qui a plu el Toro. D'un point de vue individuel, il n'est certainement pas le protagoniste d'un tournoi de tous les superlatifs. Mais il n'est pas aussi désastreux que certains veulent faire passer. Lautaro a toujours été l'avant-centre du onze de départ de la Seleccion sous la direction de Scaloni. L'ex du Racing s'est imposé comme la principale référence offensive, s'associant parfaitement à Messi ainsi qu'à tous les autres coéquipiers, de Di Maria à De Paul, de Gomez à Correa. Il avait été parmi les protagonistes incontestés de la victoire à la Coupe de l'America, le trophée qui a brisé le maléfice et redonné à l'Albiceleste la réelle conscience de pouvoir revenir sur le toit du monde. Mais la Coupe du monde, comme souvent, se nourrit d'histoires improvisées et inattendues. Elle vit d'instants, d'épisodes, de détails. Lautaro n'est pas arrivé à la compétition dans la meilleure forme en raison de problèmes à la cheville. En attendant, l'étoile d'Alvarez commençait à briller et l'entraîneur était perspicace pour saisir le moment. Vous souvenez-vous de Schillaci lors d'Italia 90 ? Eh bien, nous y sommes plus ou moins. Alvarez a un énorme potentiel et l'avenir sera certainement le sien, comme l'a confirmé le Qatar. Mais malheur à sous-estimer l'apport d'El Toro. Après des débuts catastrophiques face à l'Arabie saoudite, où le joueur de l'Inter a pourtant été parmi les moins négatifs (deux buts refusés à cause d'un millimètre), le match contre le Mexique a marqué les changements de Scaloni dans les hiérarchies. Lauti, cependant, n'a pas été démoralisé, il suffit de voir son pénalty décisif contre les Pays- Bas et son action sur le troisième but en finale contre la France. Buts ratés ? La tête à la 120e minute, sans aucun doute, mais Upamecano a été très bon sur les deux autres. Cependant, toute l'histoire doit être racontée et il faut dire honnêtement que l'Argentine a énormément profité de son entrée sur le terrain, reprenant du poids en attaque, comme le confirme le troisième but de Messi dans lequel l'Interista a d'abord été crucial pour donner le ballon et puis en tirant au but depuis une position très isolée, forçant Lloris à repousser mollement juste avant le tap-in de Messi. Pas un excellent, mais un bon Lautaro. Ce ne sera pas Messi, mais ce n'est un godillot. De toute évidence, el Toro épuise ceux qui ne l'ont pas! Traduction alex_j via FCInterNews.
  3. La Croatie de Marcelo Brozovic se prépare à sa Coupe du Monde et le sélectionneur national Zlatko Dalic s'y prépare en disputant une dernière confrontation amicale face à l’Arabie Saoudite. Pour l’occasion, Marcelo Brozovic y sera titularisé et l’Epic One s’est d’ailleurs livré à Gol sur son futur adversaire et ancien équipier , le marocain Achraf Hakimi. "Je ne suis pas resté en contact après qu’il ait quitté l’Inter, nous nous sommes appelé que très peu de fois, mais je sais qu’il joue très bien à Paris, que tout s’est bien passé pour lui et que c’est un joueur très rapide et très fort. Je me prépare bien pour savoir le contenir." Epic Brozo is Back ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Selon la Gazzetta dello Sport, l'Inter pourrait faire une préparation en Arabie Saoudite pendant le Mondial. Une saison très différente des autres peut aussi devenir une opportunité pour l'Inter. La Coupe du monde, qui arrivera dans quelques semaines, donnera aux clubs l'occasion de s'organiser pour mieux affronter cette longue pause pour repartir de plus belle. Les Nerazzurri ont en tête une tournée dans un endroit avec un climat moins rigoureux pour une préparation en vue de la reprise qui s'annonce chargée. Sur le cahier, il y aurait Malaga et Malte selon la Gazzetta dello Sport. Cependant, ces dernières heures, l'hypothèse de l'Arabie saoudite avancerait également. Beaucoup dépendra aussi de l'offre économique. En fait, la Gazzetta écrit qu'"il n'y a toujours pas d'offre clair et nette. Il y a des contacts entre les organisateurs locaux et le club. Le 'forfait' inclurait, en plus d'une préparation dans des installations à la pointe du progrès, un ou deux matchs amicaux ainsi qu'un séjour d'une dizaine de jours. Clairement, Inzaghi et son staff sont d'accord avec la tournée et le climat en Arabie Saoudite serait le bon. Ce sera une sorte de mission pour… s'acclimater en vue du derby qui vaudra le premier trophée de la saison ?". Plus tard, Marco Barzaghi, journaliste de Mediaset, confirme, via Twitter, que le deal est en cours de finalisation, "L'Inter en tournée en Arabie Saoudite du 5 au 11 décembre pendant le Mondial, accord en cours de finalisation." Traduction alex_j via FCInter1908.
  5. Le Corriere dello Sport nous explique que l'Arable Saoudite et la Hongrie sont intéressées par la Supercoppa Italiana. Voici les chiffres. Selon un article publié dans le Corriere dello Sport qui rapporte que le match de Supercoppa aura lieu cette saison à Riyad, en Arabie saoudite, comme prévu, mais que dans un proche avenir, il pourrait se tenir en Hongrie. En effet, la Lega Serie A envisage une offre de la Hongrie pour accueillir la Supercoppa Italiana en 2024, la nation offrant 8 M€ pour accueillir le match. L'Inter a disputé le match de Supercoppa la saison dernière, battant la Juventus 2-1 en prolongation pour remporter la compétition pour la première fois en onze ans, alors qu'ils y joueront également cette saison, affrontant nos rivaux du Milan à Riyad en Janvier. Le prix total du match a été déterminé à 7,5 M€, tandis que le résultat du match déterminera la répartition entre les deux équipes. Rappelons que la saison dernière, le match a eu lieu au Meazza après que l'Arabie saoudite n'ait pas réussi à parvenir à un accord avec la Lega Serie A, bien que cette fois-ci un tel accord ait été trouvé. Maintenant la Lega envisage une proposition de la Hongrie pour organiser le match suivant, en 2024. Traduction alex_j via Sempreinter.
  6. L'Arabie Saoudite a proposée une offre de 138 M€ à la Serie A pour confirmer l'accord concernant l'accueil de la Super Coupe au sein du royaume. Cela a été rapporté par MF-Milano Finanza expliquant que le renouvellement prévoit une durée de six ans, jusqu'en 2028-2029, pour un montant de 23 M€ net par saison, le pays hôte assumant les frais de voyage et d'hébergement. Une valeur pratiquement triplée par rapport à celle du contrat actuel, environ 8 M€. La proposition a été améliorée car le nouveau format du tournoi prévoit la présence de quatre équipes, comme sur le modèle de celui organisé en Espagne, où se rencontrent les deux premiers classés du championnat et les deux finalistes de la Coupe. La compétition se déroulerait donc en trois matchs, deux demi-finales et une finale. De plus, l'équipe gagnante ou l'un des autres participants affronterait le club vainqueur de la Supercoupe d'Arabie saoudite. Dans les prochains jours, une délégation de la Lega Serie A, dirigée par le PDG Luigi De Siervo, se rendra à Riyad pour négocier avec les représentants de Sela (l'agence de Riyad) dans le but d'améliorer les conditions de Contrat. Traduction alex_j via FCInterNews.
  7. S'exprimant lors d'une interview avec le journaliste italien Marco Barzaghi sur la chaîne YouTube de Sport Mediaset, Vincenzo Grittano a répondu à certaines questions sur les intérêts saoudiens pour le football italien. "PIF-Inter ? Il y a eu des approches. En Arabie Saoudite, on a parlé de l'Inter ainsi que du Milan et de Naples. Certes, les dossiers qui étaient entre les mains de Goldman Sachs ont circulé parmi les investisseurs potentiels. L'affaire a probablement été classée en raison de l'endettement des clubs et peut-être aussi en raison des exigences des vendeurs. À ma connaissance, aucun investissement n'est actuellement prévu en Italie." "Aramco ? (compagnie pétrolière publique d'Arabie saoudite, ndlr) J'y ai travaillé de 2011 à 2021 et pour autant que je sache, il n'y a aucun intérêt à acheter un club de football. Il n'achèterait que des actifs dans le secteur pétrolier, il ne fera jamais de tels investissements." Traduction alex_j via Sempreinter.
  8. En effet, l’ombre du fonds souverain PIF continue à planer au-dessus de l’Inter malgré le fait que celui-ci ait déjà fait l’acquisition de Newcastle en Premier League et nos confrères de Fcinter1908.it ont tenté de faire le point en contactant le, toujours très bien informé, Ben Jacobs de CBS Sport Bonjour Ben, de très nombreux journalistes en Italie font état d’une négociation en phase avancée entre le fond d’investissement PIF et Suning pour la vente de l’Inter : Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ? "Les échanges entre l’Inter et PIF ont eu lieu, surtout avant la finalisation de l’acquisition de Newcastle de la part du fond saoudien. Mais à l’origine, les parties échangeaient pour un investissement en qualité d’actionnaire minoritaire du club. En septembre, PIF a encore parlé avec Suning sur la possibilité d’acquérir la majorité des actions du club, il ne s’est plus passé grand-chose depuis : Steven Zhang et Suning préféreraient rester, si les finances le leur permettent. Et dans l’idéal, ils aimeraient attendre la construction du nouveau stade, même s’il faut plusieurs années." "PIF veut plus une équipe qu’une seule équipe de football sur le long terme, mais ils ne sont pas aussi pressés, vu qu’ils viennent d’acheter Newcastle. Et s’il souhaite acquérir l’Inter, il y aura des contrôles à effectuer pour s’assurer du prix fixé d’un milliard d’euros que Suning a fait valoir comme investissement." Si les rumeurs d’une négociation avancée sont fausses, pourquoi, selon-vous, continue-t ’on toujours à en parler avec autant d’insistance ? "On parle d’une potentielle acquisition car les parties sont dans un contact “on-off” depuis un an et que finalement, Suning pourrait être forcé de vendre. On parle beaucoup de PIF car il veut bien plus qu’une seule équipe de football. Et maintenant qu’ils possèdent Newcastle, il est clair qu’ils doivent être pris sérieusement en considération. Il souhaite imiter le City-Group, mais c’est un processus lent: Leur prochaine intention visera à présent un grand club européen, et de regarder vers un club plus petit dans un autre continent." A quel point est important l’intérêt de PIF pour l’Inter et pour le Calcio ? "L’attrait de l’Inter est due à son Histoire et à son potentiel, mais le défi est d’hériter d’une club en difficulté financière. C’est évident que PIF dispose de la richesse nécessaire pour l’annuler, mais pour ce type d’investissement se base sur la valeur : à la fois financière et en termes de marché. S’ils ne se sent pas capable de pouvoir faire usage du club pour engranger des fonds et promouvoir leurs objectifs extra-sportifs, ils n’investiront pas." "La Serie A n’est pas aussi réputée que la Liga ou la Premier League en Arabie Saoudite, ou dans toute la région du moyen orient. Toutefois, il faut prendre en considération que la Super Coupe d’Italie a été accueilli en Arabie Saoudite et que des droits télés sont potentiellement disponibles pour un diffuseur saoudien, depuis que BeIn a choisi de ne pas prolonger." Le Maire de Milan, Giuseppe Sala, a donné le feu vert au nouveau stade. Croyez-vous que cette annonce puisse favoriser l’intérêt de PIF pour l’Inter ? "Le nouveau stade représente une grande ressource pour n’importe quel propriétaire, mais il n’influencera pas directement l’acquisition: Il passera au second plan vu qu’il ne sera pas prêt avant 2027. Il s’agirait d’une valeur commerciale à ajouter à la valeur globale du club, mais c’est une arme à double tranchant. Les avantages commerciaux d'un stade ultramoderne et le développement de la zone environnante sont tout aussi bénéfiques pour Suning que pour tout nouveau propriétaire potentiel. Ainsi, le fait de l'avoir à l'horizon augmente le prix de vente et donne à Suning un peu plus de pouvoir. " Si PIF vient à faire une offre, Suning pourrait-il l’accepter vu le feu vert pour la création du nouveau stade ? "Cela dépend de l’offre, mais les informations positives sur le nouveau stade ne feront qu’augmenter le prix : Il sera intéressant de voir à quel point Suning se montrera sérieux pour mener jusqu’au bout la construction du nouveau stade. Cela pourrait nous donner un indice sur le fait qu’ils veulent rester en poste sur le long terme." PIF est-il intéressé par l’idée de créer une galaxie de club ? Pourrait-il acheter d’autres clubs après Newcastle ? "Oui, leur objectif stratégique est d'imiter le City-Group. Ils veulent disposer d’un réseau mondial de club de football. Mais il ne s'agit pas seulement de posséder des équipes emblématiques comme l'Inter Milan. Ils veulent des clubs de tout niveau, avec des choix basés sur la géographie autant que sur le football. En d'autres termes, ils veulent des équipes liées, par exemple, à d'importantes liaisons aériennes (une nouvelle compagnie aérienne saoudienne sera bientôt lancée avec l’espoir qu’elle puisse rivaliser avec Emirates et Qatar Airways) et qui peuvent contribuer à promouvoir le tourisme (et plus généralement la Vision 2030) sur le sol saoudien." "Le désir de créer un "groupe" de club football découle de la volonté d'utiliser le sport à des fins également extra-sportive. Mais encore une fois, c'est un processus lent. PIF ne va pas soudainement acheter plusieurs clubs. Ils se concentreront sur Newcastle à court terme." Nous savons que PIF et Suning ont parlé de l’Inter l’été dernier. A quel point un accord d’acquisition du club était-il proche ? "Il ne l’était en rien: L’été dernier, PIF ne prenait pas en considération l’acquisition majoritaire, ils ont simplement procédé à une phase exploratrice sur des investissement pour des parts minoritaire. Cette décision a été prise à la suite de l'apparition de la pandémie de Covid-19. L'espoir était de réaliser un investissement à un prix avantageux, en raison de la pandémie et des problèmes financiers préexistants de Suning. Mais les discussions entre les parties n'ont jamais abouti car il était clair à l'époque que Suning voulait un financement temporaire et non un partenaire minoritaire." Qu’est-ce qui manque pour un accord ? "Les acquisitions, qu'elles soient réussies ou non, prennent du temps. Et lorsque la possibilité d'un rachat devient publique, les supporters s’enthousiasment mais s'impatientent aussi. La principale raison pour laquelle rien ne s'est produit jusqu'à présent réside dans le fait que Suning ne veut pas vraiment vendre. Ils peuvent y être contraints, bien sûr, mais cela ne change pas leur position. Et c'est pourquoi le prix qu'ils demandent est également très élevé. PIF devrait faire preuve d’une double attention pour voir si cela vaut la peine d'investir et même ce processus est lent et confidentiel." Selon vous, à quel point est-il probable que PIF deviennent le nouveau propriétaire de l’Inter ? "Je ne crois pas à un accord d’ici à la fin de l’année, comme le suggèrent certaines indiscrétions. Pour l’heure, PIF va se concentrer sur Newcastle et il fera grandir lentement sa croissance dans le football. Ils devront se montrer opportunistes si le club juste au prix juste émerge. Mais je ne pense pas que l’Inter rentre actuellement dans cette catégorie: Beaucoup de choses devraient changer pour que quelque chose se produise à brèves échéances." Les Tifosi de l’Inter peuvent-ils rêver ? "Rêver oui, mais il est aussi important d'être réaliste. Le prix souhaité par Suning a été fixé pendant un an, avec tous les prétendants, à environ 1 milliard d'euros. Et PIF a donc eu tout le temps, surtout lorsque le rachat par Newcastle semblait improbable, de poursuivre les pourparlers. Ils ne l'ont pas fait et ne le feront pas à moins que l'achat du club n'ajoute de la valeur." "Cela signifie qu'ils doivent proposer un prix qu'ils estiment juste et avoir un club entre les mains qui peut se développer en tant que club et marque après l'acquisition sans perdre d'argent. PIF s’est donné pour mission d'utiliser le sport au profit de l'Arabie saoudite. Il ne peut donc pas se contenter d'acheter des choses, comme peut le faire un investisseur privé, qui achète par vanité ou par glorifications." L’analyse de Marco Barzaghi “Nouveauté autour de PIF: Le Fonds lié à la Famille Royale Saoudienne serait très déçu de l’investissement réalisé en Angleterre avec Newcastle et, avec ce qu’il s’est passé en semaine à Milan (la délibération de la Mairie de Milan et le départ officiel du projet stade), la négociation aurait repris, même si la précédente avait cessé suite à la requête d’un milliard d’euros de la part de Suning." "PIF veut investir en Italie, Suning n’abdique pas car le stade pourrait augmenter énormément la valeur du club: Il faut une offre irrenonçable pour débloquer la situation mais, d'après ce que je comprends de mes sources proches du Fonds, il semble que cette fois-ci, qu’il est déterminé à proposer des offres importantes. Il faudra comprendre comment Suning se positionnera face à celles-ci, car il y a aussi Oaktree qui doit être pris en considération et je ne pense pas que Suning soit capable de courir sa dette." "Je pense qu'il y aura des nouvelles d'ici la fin de l'année, mais il y a tellement de variables en jeu. Méfiez-vous de ceux qui disent que tout est déjà fait." "Suning nie en bloc , mais il ne peut pas faire autrement. PIF veut reprendre les négociations avec Suning." Il Padrino travaille en sous-marin "Je vous dis ce que je sais, je vous dis depuis un certain temps que quelque chose est en train de bouger. Marotta travaille hors des radars sur quelque chose d'important. Les Saoudiens se sont concentrés sur Newcastle mais, comme je vous l'ai dit, ils sont déçus par l'impossibilité de faire venir des sponsors saoudiens en Premier League et par la difficulté de faire venir des entraîneurs (voir Conte) et des joueurs de haut niveau dans une équipe de second ordre". "Avec le départ officiel du projet de stade, les contacts ont repris et cela m'a été confirmé par des sources proches de PIF. Il y a la volonté de trouver une solution avec Suning, mais ils ne veulent pas abandonner. Rien n'est fait et Pif n'est pas à l'origine des renouvellements. L'Inter continue de démentir et il ne peut en être autrement. Tout ce que je vous ai dit a été vérifié." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, Selon Carlo Festa, le célèbre journaliste toujours bien informé d’Il Sole 24 Ore, Suning a revu sa position vis-à-vis de l’Inter: "Actuellement, si une offre de 700 millions d’euros arrive, les Zhang s’en iront, Ils n’ont jamais été aussi mal en point avec leur propre groupe" Pif ou Hercule ? "Que Pif souhaite investir dans le football européen est connu. Qu’il soit dans une négociation avancée avec Suning pour l’Inter, je n’ai pour l’instant pas de nouvelles ou de retour, Cela me surprendrait, mais si une offre correcte est présentée, Suning partira." S’offrir l’Inter reviendra aussi se livrer dans l’un des douze travaux d’Hercule tant Suning s’est toujours montré réticent à la vente totale du club: Mais selon Zuheir Shammasi, journaliste au Al Yaum, l’un des journaux parmi les plus célèbres d'Arabie Saoudite, le Colosse chinois serait en négociation pour céder la moitié de ses actions: “Suning est en négociation avancée pour céder la moitié de ses actions de l’Inter. Je ne suis pas encore capable de vous informer auprès de quel Fonds ou auprès de quel pays ce Fonds siège. Je ne peux pas vous dire s’il se trouve ou pas en Arabie Saoudite. Je veux être juste et claire: L’information que j’ai est que la négociation est continue, Suning va vendre la moitié des actions en sa possession, soit 35% de son pack d’actions étant donné qu’il en possède 70%." Démenti pour la forme du Club ? En effet, ce n’est pas la première fois qu’une telle information est lancée, et surtout, la précédente relative à l’arrivée d’un fonds d’investissement pour aider l’Inter s’était finalement avérée exacte ! Selon la Repubblica, "Au Quartier Général Nerazzurro, les nombreuses informations sont considérées par de nombreuses personnes comme un canular. Que le Fond saoudien Pif serait prêt à rentrer dans le Capital de l’Inter fait rêver beaucoup de supporter à coup de Mercato lié à des centaines de millions d’euros." "Cette information a circulé sur les comptes Twitter de journalistes et d'initiés arabes qui s'occupent de football et de finances. Mais vu de Milan, cette perspective semble pour l'instant plus un mirage qu'une possibilité concrète. En fait, il n'y a pas eu de contacts récents entre la propriété chinoise de l’Inter et d'éventuels investisseurs du Moyen-Orient" confirme aujourd'hui la Repubblica. Pif vraiment hors course ? "Ce n'est pas un secret : le fonds saoudien Pif, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 430 milliards en 2020, investirait volontiers dans le football européen. Avant que le Chinois Yonghong Li ne devienne président du Milan AC en 2017, des cadres du fonds souverain saoudien ont été reçus à Arcore par Silvio Berlusconi pour recueillir des informations sur le club." "Et des émissaires de son Altesse Royale Mohammad bin Salman ont tenté l'an dernier d'acheter Newcastle en Premier League, en proposant 332 millions d'euros sur la table, mais ils ont dû se retirer face à la réticence politique du système de football anglais. Pif ne souhaiterait donc pas renouveler une pareille expérience, du moins pas dans l’immédiat et sous cette formule. Au lieu de présenter un retour positif à la suite de l’acquisition d’un club reconnu, l’acquisition avortée de Newcastle a dévié sur les violations des Droits de l’homme par l’Etat arabe." Est-ce que cela veut dire que les Saoudiens ne tenteront jamais de s’offrir l’Inter ? "Non, bien sûr que non. Mais il est peu probable qu'ils le fassent à très court terme", souligne la Repubblica. Le chant du Cygne ? "En effet, l’'aventure de Suning à la tête de l'Inter pourrait être de courte durée. Le géant chinois fait face à une grave crise financière impliquant de nombreux milliardaires chinois. L'effondrement d'Evergrande a également de fortes répercussions sur la Famille Zhang, déjà aux prises avec une crise financière liée à la stabilité du groupe Suning." "Selon l'estimation de ceux qui ont étudié en profondeur les comptes de l'Inter, via le prêt Oaktree obtenu dans l’année, le Groupe est obligé de recapitaliser! Une recapitalisation comme il ne l’a jamais fait les précédentes années: Il se retrouve dans l’obligation de faire entrer de nouveaux actionnaires ou de vendre le club dans son intégralité afin d’être dans la capacité d’honorer les prêts existants et de garantir en même temps la continuité de la gestion du Club et de son projet sportif, qui a conduit l'Inter à se qualifier régulièrement pour la Ligue des Champions au cours des trois dernières saisons et à remporter le dernier Scudetto." Qui dispose de tels finances ? "Les fonds d’investissements!" confirme la Repubblica. Un puits sans fonds "En plus de la réduction de la moitié des recettes du stade liée à la pandémie du Covid, les intérêts que l'Inter doit payer aux créanciers pèsent sur la gestion ordinaire. Chaque année, plus de 40 millions d'euros sont versés en intérêts. Le fonds américain Oaktree qui a octroyé un emprunt à Suning, et non à l’Inter, soit les 275 millions d’euros à la Holding qui contrôle le club a négocié à un taux d’environ 9%." "Le club est directement lié par ses deux obligations : La première est une obligation de 300 millions à un taux de 4,8 % et la seconde est une obligation de 75 millions, à honorer avec un intérêt de 6 %. Les deux expirent et seront relocalisés sur le marché en décembre prochain. À moins de miracles, les taux futurs seront au moins en ligne avec ceux d'aujourd'hui", écrit encore Repubblica. Le Giuseppe Meazza "Gagner du temps est nécessaire à Suning pour arriver à la signature du nouveau contrat pour la construction du nouveau stade du quartier de San Siro, qui est détenu en copropriété avec le Milan : En paraphant tous les contrats pour la nouvelle enceinte, avec le développement immobilier connexe de sa zone urbaine, les Zhang en vendant l’Inter environ 700 millions d'euros, pourraient ainsi récupérer au moins une partie des investissements qualifié de non-performants réalisés jusqu'à présent." Un Hara-kiri lorsque l’on repense que la BC Partners était prête à verser entre 800 et 850 millions d’euros ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Qui, pour vous, va se qualifier pour le tour suivant ? Votez et Commentez!
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...