Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'aurelio de laurentiis'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

18 résultats trouvés

  1. Les dirigeants des clubs de Serie A semblent avoir retrouvée une certaine unité et cohésion ce mardi 11 mai. En effet, ceux-ci se sont réunis physiquement, après trois mois d’assemblée dans des vidéos conférences dominées par des thématiques empoisonnantes. Si la page est à présent tournée, l’objectif prioritaire est de parvenir à la soutenabilité du système Révélation du Corriere Della Sera Les démissions de Paolo Scaroni et Giuseppe Marotta ont été rejetée par le Conseil Fédéral, Ceux-ci continueront à y siéger, en isolant de la sorte le groupe armé formé par Lotito, De Laurentiis et Joe Barone, qui critiquaient la gestion de Gabriele Gravina et qui avait demandé, en vain le renvoi de Paolo Dal Pino. Les clubs sont, à présent, concentré sur les réformes à mettre en œuvre. Dans le document en cours de formulation, on peut y retrouver la réduction des couts, la réduction des salaires, la réforme du championnat comme thématique. Le projet relatif au Championnat est de l’adapter à un format à 18 clubs et d’harmoniser les promotions et les relégations. Dans ce document, nous retrouvons également les agents et le Salary Cap demandé à l’UEFA. D’ici à une dizaine de jour, les clubs vont se réunir à nouveau pour examiner en détails les thématiques soulevées hier ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, c’est une analyse du Corriere Dello Sport. À la suite de la naissance de la Super League Européenne, le championnat italien risquerait de se passer de ses trois têtes de proue : l’Inter, le Milan et la Juve. Hier, la Lega Serie A a convoqué un Conseil d’Urgence qui n’a pas abouti : La ligne de conduite est la mondre, "Regardons ce qu’il va se passer." Même si des Clubs tels que l’Atalanta et Vérone veulent l’exclusion. En effet, il n’est pas encore défini que l’UEFA va procéder à l’exclusion de l’Inter, de la Juve, du Milan et de la Roma de la Serie A. "Notre championnat perdrait 60% de ses recettes. Les plus touchés seraient sans le moindre doute Lotito et De Laurentiis qui se retrouverait hors du football des riches. Le Président du Napoli a d’ailleurs un rôle à l’ECA, et ironie de la situation, il est le représentant de l’ Uefa Club Competions Committee, soit le comité qui s’occupe des compétions des clubs européens." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. 62 ans et il faut avouer qu’il ne les fait pas : Aujourd’hui, l’entraîneur qui permis à l’Inter de retrouver la Ligue des Champions fête son anniversaire. Et si celui-ci sera libre de tout contrat avec l’Inter au mois de juin, il s’attèle à son retour Russie ou Serie A En effet, selon la presse transalpine, le Spartak Moscou, mais également d’autres clubs étrangers se sont informés sur sa situation Au niveau de la péninsule, le Napoli a sondé le terrain. L’objectif d’Aurelio De Laurentiis serait de s’attacher les services du natif de Certaldo. Contacté, celui-ci aurait fait part de sa disponibilité pour le début de la saison prochaine avec comme objectif de proposer un nouveau un Grand Napoli et de le qualifier en Ligue des Champions après deux saisons de désillusion. Il reste également la douce Fiorentina qui va se lancer dans une énième révolution : Les tifosi rêvent de voir Spalletti à la baguette de la Viola, mais il faudra que Rocco Commisso lui propose un projet sérieux. La tâche s’annonce ardue étant donné que Maurizio Sarri avait décliné, pour cette raison précise, l’offre de la belle Florence Si personne ne veut se taper Florence....voir Spalletti aux commandes du Napoli est-il a prendre comme une bonne ou une mauvaise nouvelle pour la Serie A ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Calcio&Finanza s’est livré à une étude relative à l’endettement des principaux clubs de Serie A au 30 juin 2020. Au cours de cette analyse, seules les dettes financières, au net des versement à reverser aux actionnaires et aux parties qui y sont lié, de même que les flux de trésoreries ont été prises en considération. Détail par club Dans le tableau ci-dessus sont représentés les Top Club de la Serie A 2019/2020. Ils ont été classé par ordre de leurs situations financières nette (le solde entre les dettes financière et la liquidité disponible) à la date de la clôture du bilan La dette bianconera La Juventus, dans le détail, présente au 30 juin 2020 395,9 millions d’euros net de dettes , contre 10,8 millions d’euros de liquidité. Parmi les 395,9 millions d’euros, on retrouve des dettes à hauteur de 134,3 millions d’euros à court terme La plus grande partie de la dette financière du club fait suite aux 175 millions d’obligations émises en février 2019 qui seront à rembourser d’ici à février 2024. Il y a également des prêts bancaires à hauteur de 100,2 millions d’euros et des avances globales à hauteur de 82,8 millions d’euros, sans oublier 24,3 millions d’euros lié aux prêts hypothécaire de l’Allianz Stadium. La Louve et ses obligations Au 30 juin, la dette financière nette était proche des 300 millions d’euros. Celle-ci étant largement due aux 275 millions d’euros d’obligations qui ont été émise en 2019 par le club Giallorosso. 261 millions d’euros sont en effet liés à ces obligations, qui échueront en août 2024 L’Inter et le Suning Pour l’Inter, il convient de noter que la dette reprise au 30 juin 2020 n’intègre pas les prêts consenti par l’actionnaire majoritaire du Suning. Si on ajoute les dettes envers le groupe de Jindong Zhang les dettes au 30 juin seraient les suivantes Les avances milanaises Les seuls passifs financiers du Milan sont des avances en vue de futures créances relatif à des contrats de natures commerciales: Ce passif, selon le bilan consolidé du Milan au 30 juin 2020 culmine à 115,17 millions d’euros contre 94,284 millions d’euros au 30 juin 2019. Ces crédits sont autonome étant donné qu’il s’agit d’avance sur des crédits tel que les droits télés, l’encaissement des paiement pour les joueurs vendu sur le marché, soit des sommes que le club percevra dans les mois à venir! Cette situation touche aussi bien les Rossoneri que la Lazio dont les dettes sont pratiquement liées aux avance obtenu sur des crédits futurs, comme les opération de Mercato en passant par les droits télés Naples, seule exception Naples est le seul club à présenter un bilan positif net, étant donné que Naples ne compte aucune dette financière au 30 juin 2020 et qu’il dispose de 123,8 millions d’euros de liquidité. Aurelio De Laurentiis, le Président du Napoli aime rappeler qu’il n’a aucune dette envers les organismes bancaires Le patrimoine net des clubs En termes de fonds propres consolidés, au 30 juin 2020, la situation était la suivante, la Juventus est en tête suite à son augmentation de capital lancée début 2020. Comme mentionné précédemment, il s’agit d’un instantané au 30 juin 2020. En effet, comparé à cette période, l’Inter a dû ajouter des dettes financières supplémentaires à hauteur de 75 millions d’euros à la suite de l’émission de nouvelles actions en juillet dernier. Tandis que la Roma a vu son chiffre d’affaire caler suite à la conversion en capital d’environ 100 millions de prêt en provenance de Friedkin. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Arkadiusz Milik pourrait être le renfort du secteur offensif de l’Inter, dès le mercato hivernal : Le polonais qui est en fin de contrat et en rupture totale avec le club d’Aurelio De Laurentiis, à tel point que ses agents cherchent à trouver une solution très rapidement Révélation de Tuttosport "L’Inter a démontrer souffrir d’un problème en attaque : Lorsque Lukaku est absent, Conte perd de la taille et des buts. L’entraîneur veut un quatrième attaquant de haut niveau et le club s’active…. Depuis quelques semaines, les contacts se sont intensifiés avec l’entourage de Milik, qui est retenu comme un profil idéal pour être le Vice-Lukaku, voir pour être un équipier idéal lors de certaines situations." "L’obstacle est objectivement représenté par la prétention économique du Napoli qui n’a pas l’intention de faire la moindre fleur à Milik pour les faits précités : 20 millions d’euros comme mise à prix, une somme importante pour un joueur écarté et en fin de contrat." "L’Inter pourrait songer à un échange avec Matias Vecino, apprécié par Gennaro Gattuso, et qui revient de cinq mois à l’infirmerie. Toutefois, le Napoli a recruté Bakayoko." En somme, Milik est en tête de la liste de recrutement de l’Inter, mais il ne sera pas facile d’arriver à l’atteindre, sauf en cas d’une vente préalable : Vecino ou Eriksen qui devrait probablement retrouver l’Angleterre. Si l’accord n’est pas trouvé, l’option Milik, à paramètre zéro, reste une piste importante Sponsor d’exception Zibì Boniek, le Président de la Fédération de Football Polonaise a récemment déclaré au Sportowe Fakty : "Est-ce possible que Milik se présente à l’Euro en forme sans avoir joué durant l’année ? Je considère que c’est absolument impossible, je ne connais personne qui y soit parvenu. J’espère de tout cœur que Milik pourra recommencer à jouer. Je n’ai pas de doute : Changer de club en hiver est une condition pour aller à l’Euro : Sans jouer, il ne sera pas convoqué." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. C’est la question que s’est posée le site Money.it qui a réalisé un état des lieux à la fin de l’été: Si, à la base, il suffit d’analyser les bilans financiers des équipes pour comprendre les dépenses soutenues par un club, nous sommes forcés de constater que la plupart des équipes sont détenues par un propriétaire étranger. Le cas le plus récent étant celui de la Roma racheté par Dan Friedkin L’époque où l’on voyait les clubs détenus par des familles est révolue. Il ne reste plus qu’Agnelli à la tête de la Juventus depuis les départs de Massimo Moratti et Silvio Berlusconi, même si l'ancien politicien est devenu propriétaire de Monza, néo-promu en Serie B Les équipes italiennes sont à présent gérées par des colosses étrangers ou des fonds d’investissements. Toutefois, on retrouve certaines figures italiennes présidentielles. Si celles-ci sont les plus romantiques et traditionnelles aux valeurs d’appartenances du Calcio, il faut remarquer qu'il s'agit Des plus riches entrepreneurs italiens Tableau des patrimoines personnels attribués aux Présidents des 20 clubs de Serie A En cette époque marquée par la pandémie du Covid-19, la solidité du propriétaire d’une équipe de football s’avère fondamental pour en garantir sa stabilité. Andrea Agnelli est considéré comme le président le plus riche grâce à Exor, qui représente le coffre-fort familial. Immédiatement derrière lui, on retrouve Steven Zhang, le Jeune Président de l’Inter peut compter sur les 8,2 milliards de dollars du patrimoine de son père Jindong Zhang, à la tête de Suning. Rocco Comisso, qui a quitté les Etats-Unis pour Florence, dispose d’un patrimoine de 5,5 milliards de dollars, il souhaite réaliser de meilleurs performances à la tête du club florentin que son prédécesseurs, les Frères Della Valle. Joey Saputo, qui se trouve au Canada, dirige un empire dans le domaine laitier. Président de Bologne et du Montréal Impact, il dispose d’un patrimoine supérieur aux 5 milliards de dollars. Toujours aux Etats-Unis, on retrouve le Fonds Eliott qui gère le Milan Ac. Paul Singer , qui est l’un des hommes d’affaire parmi les plus importants et puissants du mondedispose d’un patrimoine personnel de 3,2 milliards de dollars. Le regretté Giorgio Squinzi, le fondateur de Mapei, après avoir quitté le monde cycliste a permis à Sassuolo, alors en équipe d’amateurs de rejoindre l’Europe. Sa famille est accréditée d’un patrimoine estimé à 2,6 milliards d’euros. Les néo promus de la Serie A : Benevento et Spezia, sont également entre les mains de deux propriétaires solide : Oreste Vigorito présente un patrimoine de 5 milliards d’euros tandis que Gabriele Volpi dispose de 3 milliards d’euros. Aurelio De Laurentiis du Napoli et Giampaolo Pozzo de l'Udinese font figure de petit poucets avec respectivement, 200 et 146 millions d’euros. Silvio, patron de la Serie B Silvio Berlusconi, n’est plus une personnalité à présenter. A la tête de Monza en Serie B, celui qui a fait parler lors de la cession du Milan Ac au chinois Li Yonghong est, selon Forbes, à la tête de l’un des meilleurs patrimoine de l’antichambre de l’Elite italienne : 5,8 milliards de dollars. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. En effet, si la Lega Calcio a décidé de suivre le Protocole de l’UEFA pour savoir disputer ses matchs de championnat. Comprenez: Il faut disposer au moins de 13 joueurs dont un gardien. Pourtant, une situation inédite s’est produite ce dimanche 4 octobre : Le Napoli n’a pas su rejoindre l’Allianz Stadium turinois sur "indication" de l’Agence Sanitaire Napolitaine. Un cas de figure qui n’a jamais été anticipé et dont il existe un vide juridique: La Giudice Sportivo de la Serie A se défile En effet, La Giudice Sportivo, soit la Justice Sportive de la Serie A a décidé de ne pas se prononcer immédiatement sur une victoire par tapis-vert de la Juventus. Un supplément d’enquête sur les faits qui ont amené au non-match entre la Juve et Naples, a été décrété. En effet, le club du Vésuve a été bloqué mis en quarantaine suite à la confirmation de deux joueurs positifs au Covid par L’ASL, soit l’Agence Sanitaire locale de Naples La décision qui sera prise créera, quoiqu’il arrive un précédent, étant donné qu’il s’agit d’un cas de figure quasiment inédit dans le Monde du football professionnel italien. Si des décisions auront lieu en regard aux matchs de cette semaine (Coucou Immobile et Sensi !), aucune décision ne sera prise dans l’immédiat sur le Napoli. De plus, il est fort à parier que le club géré par Aurelio De Laurentiis fera appel en cas de défaite sur tapis vert (3-0). Gerardo Mastrandrea, le Juge en charge de cette bombe à retardement, dispose pour l’instant du rapport de l’arbitre Daniele Doveri, qui a constaté, dimanche, la non-possibilité de disputer ce match en l’absence du Napoli. Cette déclaration a eu lieu après avoir patienté les 45 minutes prévues dans la législation. Mastrandrea devra donc analyser en profondeur ce qu’il s’est passé dans les jours précédents la rencontre, avec l’exigence très probable de disposer de l’ensemble des échanges entre le Napoli et l’Agence Sanitaire, le tout sans oublier la certification de la positivité des joueurs aux tests PCR de l’ASL La position de Gabriele Gravina – Président de la FIGC Intervenu à TMW ce lundi, Gabriele Gravina a également fait part de son impuissance dans ce cas de figure inédit: "La rencontre avec le Ministre des Sports était importante, j’ai beaucoup apprécié ce geste. Cette rencontre a été source d’une série de réflexions, nous avons parlé sur divers points et nous avons échangé sur les préoccupations d’ordre générale par rapport au Championnat." "Nous sommes déterminés sur le fait d’aller de l’avant pour terminer au mieux ce championnat, en sachant que nous devrons nous montrer responsables et que nous devrons être préparé à affronter certaines critiques. Je crois énormément en ce protocole, je le considère suffisamment clair et il exige un grand sens de responsabilité de la part de tous." "Et même si effectivement, il doit également être analysé au cas par cas sur l’ensemble du territoire, j’en suis particulièrement satisfait, nous avons abordé des thèmes qui nous étaient très cher : C’est la base de ce grand échange, de cette discussion." Se profile-t ’on vers un 3-0 sur tapis vert contre le Napoli ? "Nous avons une Justice Sportive et un Procureur Fédéral. Ces dernières heures, nous communiquons par téléphone, par message. Il faut chercher à être sérieux, dans le respect des rôles et je me souhaite que tous fassent de même." Ne serait-ce pas plus utile de définir de façon plus net le sens des responsabilités ? "Les organismes compétents vont tout analyser. Je considère que notre protocole est assez clair : Il a débuté dans une période de grande critiques et je ne vois pas pourquoi il devrait s’avérer caduc à présent. Il y a des cas similaires à celui du Napoli et nous savons tous ce qui en a découlé, nous devons co-exister avec cette pandémie." "Celui qui dit que nous sommes irresponsables dit des absurdités incroyables. Personnes, comme nous, n’attache autant d’importante à la sauvegarde de la santé qui est un besoin primaire. Nous voulons parvenir à cet équilibre." Avez-vous échangé avec De Laurentiis? "Non, il n’y avait pas de raison pour se parler." L’Agence Sanitaire Locale a-t ’elle eut raison d’intervenir ? "Nous ne connaissons pas les conditions du futur du pays, mais nous avons à cœur de préserver la santé, ce protocole doit être respecté par tous, nous devons rester serein sur la dispute du tournoi. Si des fautes sont commisses, cela veut dire que quelqu’un s’est trompé et il devra payer les conséquences." "Je m’augure que ce qu’il s’est produit avec l’Agence Sanitaire Locale du Napoli reste une exception, même si nous ne connaissons pas l'avenir u pays. Si le protocole est respecté dans son intégralité par tous, nous pourrons faire preuve de sérénité sur le fait que, le championnat de football, pourra se disputer sous les normes de sécurité." L’avis de Vincenzo Spadafora suit la même logique Le Ministre des Sports a échangé, avant de s'exprimer, en visioconférence avec le Président de la Lega Serie A, Paolo Dal Pino: "Sur les questions relatives au championnat, j’échangerai avec Gravina à la FederCalcio." Est-ce que le protocole est encore valide ? "Oui, c’est évident, mais c’est à présent à la FIGC d’en parler. Avec Dal Pino, nous avons établi un cadre de la situation générale, et nous avons surtout parlé du futur du Calcio, de ces projets de vision industrielle, car c’était une rencontre programmée depuis longtemps." Avis plus tranché de Sandra Zampa La Sous-Secrétaire du Ministère de la santé a un avis plus tranché sur cette situation. Voici sa déclaration à InBlu Radio : "Juventus-Napoli ? Hier, il y a eu la simple application d’une loi. L’ASL l’a mis sous tutelle selon le protocole l’établi. Je me retrouve dans les déclarations du Ministre Speranza : Nous devons parler moins des stades et plus de la sécurité dans les écoles et dans les lieux de travaux." "Le spectacle proposé a été réellement douloureux. Je ne pense pas que cela s'est avéré utile, même s'il est vrai que les Tifosi sont prêt à tout. Je pense que le pays est bien plus grand et je pense qu'il doit exister d'autres façon de faire plus correcte."" Le Napoli a-t’il eu raison de suivre l’avis de l’Agence Sanitaire ? Est-ce que le sport doit prévaloir sur la santé ? Tels seront les réels enjeux qui seront aux cœurs de ce débat. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Selon Sportitalia, Giuseppe Marotta et Aurelio De Laurentiis auraient échangé sur un possible transfert d’Alex Meret à l’Inter l’été prochain. En effet, le portier du Frioul, né en 1997, sera en fin de contrat en 2021 tout en ayant la promesse d’être prolongé jusqu’en 2022. Dans les intentions, l’Inter envisagerait de faire de lui l’héritier de Samir Handanovic dès la fin de cette nouvelle saison. L’opération pourrait être facilité par l’agent d’Alex, Federico Pastorello, qui peut se targuer d’entretenir d’excellents rapports avec les Nerazzurri. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. A son arrivée à l'Hôtel Hilton où il était présent pour l'AG de la Ligue, le président de Naples Aurelio de Laurentiis a eu l'occasion de parler aux journalistes: "Gravina m'a toujours dit que ce serait une folie de reprendre le 12 Septembre parce que fin août, il y a déjà les trêves internationales et en plus, les clubs les plus importants, sans lesquels la Serie A ne serait même pas considérée, auront joué la Champions League et l'Europa League durant ce mois." "Il faudra ensuite donner 10 jours de repos aux footballeurs. Quand aurons-nous l'opportunité de faire le stage de pré-saison ? Les employés doivent être des employés et les chefs d'entreprises des chefs d'entreprises. La politique doit suivre ses chefs d'entreprises parce que si la politique ne pense pas à l'économie, elle prendra l'eau". La reprise de la Serie A risque de se faire désirer...
  10. Le futur de Dries Mertens dépend à présent de... Dries Mertens. Invité à prendre position à plusieurs reprises par le Napoli, le club du Vésuve est parvenu finalement à proposer une offre à hauteur de celle faite par l’Inter. Une prolongation de contrat courant jusqu’en 2022 pour un salaire de 4,5 millions d’euros, le tout accompagné de 3 millions d’euros à la signature. Soit une offre totale de 12 millions d’euros très similaire à celle de l’Inter. L’offre étant égalée, place à présent à Dries et à son entourage pour décider de son avenir. Aurelio De Laurentiis aura au final baissé sa garde, lui qui avait d’ailleurs acheté le maillot du Diable Rouge à l’occasion d’une œuvre de bienfaisance. Le saviez-vous ? En cas de prolongation, le Président du Napoli veut offrir une signature très cinématographique au meilleur co-buteur de l'Histoire du Napoli. Choix du cœur ou dernier grand défi de carrière, que choisiriez-vous à la place de Dries ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, Le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, sait parler à ses joueurs. Un ultimatum a été posé à Dries Mertens : "Il y a un risque concret que l’international belge se soit accordé avec l’Inter. Là-bas, il retrouverait Romelu Lukaku, son ami et équipier en équipe nationale et son premier sponsor. " Mutinerie Durant une phase d’échanges, les joueurs du Napoli ont posé des conditions. Les joueur concernés se sont dit prêts à prolonger si le Président envisage d’annuler les procédures en cours (amende financière), sans oublier l’action en justice menée envers les droits à l’image. Face à cela, Aurelio De Laurentiis a dressé un mur qui, pour le moment, est infranchissable : De Laurentiis sait qu’il est dans son droit et il a toujours été disposé à aider économiquement son équipe. Il n’a donc pas admis ce revirement des joueurs. Une situation qui pourrait d’ailleurs conduire à plusieurs ruptures importantes. Concernant Dries Mertens, il lui a donné une semaine pour signer. Passé ce délai, il sera prié de partir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Elio Letterio Pino fait parti de l’entourage de Mauro Icardi. Ce dernier s’est livré sur le futur de l’actuel parisien à "Radio Kiss Kiss Napoli." "Leonardo, au moment où il a effectué le transfert, connaissait les choses dont Icardi allait être capable d’offrir durant l’année. Il n’a pas joué une série de parties en Ligue des Champions, car il y a 18 joueurs très très fort à Paris." "L’idée de Leonardo est certainement celle de le racheter et j’espère que cela se fera . Mauro se fait bien voir de tous. Croyez-moi, ceux qui le connaissent n’en parlent qu’en bien, aussi bien comme professionnel que comme personne." Y-A-t’il un intérêt du Napoli ? "De Laurentiis et Giuntoli, mais surtout le Président en personne ont toujours tout fait pour transférer Icardi au Napoli. L’été dernier, Naples était la place idéale mais cela ne s’est pas fait car Mauro voulait rester à l’Inter." "Il ne voulait pas que les tifosi de l’Inter vivent le changement d’équipe comme une trahison. Mais le Président De Laurentiis a toujours tenté sa chance depuis des années. On ne peut lui reprocher sur cela." Mauro serait-il d’accord ? "En ce moment et par respect au Paris-Saint-Germain, la volonté d’Icardi est de rester à Paris. Dans le cas où il ne vient pas à être racheté, Wanda saura prendre avec l’Inter, la décision juste. Icardi n’a jamais caché sa sympathie pour le Napoli, qu’il connait depuis tout petit étant donné la présence du meilleur joueur de tous les temps : Maradona." Et la Juve ? "Je vais parler à présent un peu comme un Tifosi, le fait de voir le capitaine de l’Inter passer à la Juve me semble un peu exagéré. Il y a eu, il y a quelques années, une insurrection dans la rue avec Guarin. C’est pourquoi je ne vois pas cela comme une piste réaliste. Ensuite, objectivement, c’est à Wanda à y songer." Comment dis-t’on se foutre ouvertement de la gueule du monde en espagnol argentin ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. C’est une information de Sport Mediaset : Sur recommandation de Romelu Lukaku, un contrat biennal a été proposé à Dries Mertens, celui-ci est supérieur à l’offre déposée sur la table par Aurelio De Laurentiis "Il y a une dangereuse proposition de l’Inter, entre le Napoli et la prolongation de contrat de Mertens qui, il y a deux mois était pratiquement actée. Une offre qui est plus attrayante que n’importe quelle tentation étrangère (Premier League) et qui pourrait voir le chemin se séparer entre l’attaquant et le club de De Laurentiis." Outre les différences contractuelles nettement différentes, il y a aussi sur la table l'amende découlant de la mutinerie du mois de novembre: "En date du 1er mars, Dries Mertens avait rencontré Aurelio De Laurentiis au restaurant du Grand Hotel Vesuvio pour celui qui semblait être une prolongation de la permanence du belge sous le maillot azur. Il s’agissait d’un accord verbal relatif à un contrat biennal de 4 millions d’euros par saison plus 500.000 € de bonus et une prime de 2 millions d’euros à la signature. Soit, 11 millions d’euros en substance pour deux saison." Dans ces conditions, Mertens avait donné son assentiment, sa parole. Il était même dit qu’une annonce officielle aurait dû voir le jour à l’occasion de la rencontre opposant le Napoli au Fc Barcelone le 18 mars. Toutefois, dans les jours suivant cette sortie au restaurant, il a été dit au club que l’annonce allait être post-posée, pour raison technique étant donné que la proposition devait être traduite en plusieurs langues. Depuis lors, il n’y a plus aucun signe d’avancée dans cette opération, qui a été également ralentie par l'impossibilité de se rencontrer physiquement au-delà de simple appels téléphonique de courtoisie.Et c’est précisément durant ce laps de temps que la situation a changée.... Romelu Lukaku "Avoir un ami tel que Romelu Lukaku équivaut à trouver un trésor. Tout d’abord car lorsque vous présentez un profil aussi "petit"comme Mertens, lorsque vous vous baladez dans la rue avec la Montagne de muscle que représente Big Rom fait que personne n’osera vous toucher." "Plus sérieusement, Lukaku est très actif dans la promotion de ces amis auprès de l’équipe qui l’ accueilli avec tous les honneurs : L’Inter. C’était d’ailleurs lui qui avait établi le premier contact avec Dries, son équipier en équipe national. C’est également lui qui a soumis l’idée de recruter Vertonghen." "Giuseppe Marotta a toujours était sensible aux grands joueurs en fin de contrat et il a flairé la bonne affaire L’Inter a donc proposé un biennal de 6 millions d’euros par saison accompagné d’une option pour une troisième année. Soit une offre d’un million d’euros plus importante que celle proposée du Napoli. Le tout sans lier 500.000€ par saison au rendement du joueur et sans imposer le droit à l’Image qui existe au Napoli." Retour de bâton Cette situation connue de tous, a été sous-estimée : Cette problématique n’a jamais été résolue et Aurelio De Laurentiis avait sévèrement sanctionné les joueurs suite à la mutinerie qui eu lieu le 5 novembre, après Napoli-Salzbourg "Mertens en avait parlé avec son président le 1er mars, mais cette problématique est loin d’être résolue, provoquant de la sorte le mécontentement de Dries, mais aussi du reste de ses équipiers." Il semble à présent certains que Callejon ne prolongera pas son aventure dans le Sud, lui qui cherche un nouveau point de chute, probablement en Espagne. "Cette situation était prévisible depuis des semaines, mais ce n’était pas le cas pour Dries Mertens dont on voyait encore l’avenir près du Vésuve: "L’appel de son ami Lukaku, le Prestige de l’Inter et l’offre économiquement intéressante ont redistribué les cartes." Et Mertens, désiré par Antonio Conte qui voit en lui le remplaçant idéal d’Alexis Sanchez qui ne sera pas racheté, pourrait être un parfait binôme pour Lukaku, voir Lautaro Martinez si l’argentin poursuit son aventure en Italie Et actuellement, ce que Conte veut…..Conte l’a…. Valideriez-vous le recrutement, sous ces conditions, du Diable Rouge ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Beppe Marotta a fini par craquer à la Lega Calcio, lui qui est réputé pour son calme... En effet, nous sommes confrontés à une Serie A divisée en trois clans. Le premier clan est composé des clubs qui veulent reprendre la compétition : La Lazio, Le Napoli La Roma, Sassuolo Cagliari S’en suit ceux qui ont la volonté de geler le classement actuel: Le Milan, L’Inter, La Samp, Le Genoa, Brescia Les autres équipes se montrent plus "modérées" Révélation du Corriere Dello Sport " Le Président de la Lazio est à nouveau protagoniste, lui qui avait déjà eu des échanges avec Agnelli et Preziosi. Lui et le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis ont attaqué l’Administrateur-Délégué de l’Inter Beppe Marotta. La raison de la discussion est toujours la même : Recommencer à jouer." "A toi qui n’en a rien à foutre, tu as déjà envoyé loin toute ton équipe...." - Cette phrase de De Laurentiis, soutenu par Lotito a fait s’enflammer immédiatement Marotta qui est monté dans les décibels... "Sans faire référence à l’Inter et à la Juve, Marotta a souligné que les deux présidents n’étaient pas des Présidents "astucieux", et qu’ils n’avaient pas à interagir sur les permissions octroyées aux joueurs des autres clubs, sur le fait de rejoindre leur familles à l’étranger." Attaqué frontalement, Marotta a souligné: "Que la décision de l’Inter fait suite au décret du Gouvernement et des règles émises par la région Lombarde." Il a également fait remarquer que lorsque la date de reprise sera confirmée, que les joueurs seront présents aux entraînements." En effet, en temps normal Marotta est posé, Lui qui répète à qui veut l’entendre qu’il faut suivre la ligne de conduite recommandée par les médecins : Ne pas reprendre l’entrainement. Raison pour laquelle il a donc répondu sèchement que les décisions prises à la Casa Inter ne sont pas de la compétence des autres La Lega devra prendre position Le nerf de la guerre reste les fonds liés aux droits télés : Si l’on ne joue pas, il y a le risque de voir un manque de liquidité dans les caisses des clubs et de mettre le système en place en défaut. Si la décision vient à geler la Serie A, il faudra trouver également une solution pour la saison prochaine avec une Serie A à 22 clubs et une Serie B avec 24 clubs, une hypothèse qui n’est pas à exclure. Validez-vous le comportement du Padrino ?
  16. Matteo Politano est officiellement devenu un joueur du Napoli. L’information émane de club Partonopeo en personne où l’on peut également voir le Président Aurelio De Laurentiis, poser avec l’ailier italien. L’opération financière est la suivante : Prêt de deux ans accompagné d’une obligation de rachat globale de 22 millions d’euros (20 + 2 de bonus) Proche très proche de la Roma, le Romain entamera un nouveau chapitre de sa carrière à la cour de Rino Gattuso ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Selon le Mattino, Aurelio Di Laurentiis serait prêt à mettre à la porte Carlo Ancelotti. Le club du Sud a implosé en pleine saison et il est plus que jamais compliqué aux napolitains de de se relancer. Qui plus est, le Napoli est à présent à 8 longueur de la Zona Champions. De fait, Aurelio De Laurentiis aurait sondé deux entraîneurs italiens de renom : Luciano Spalletti et Massimiliano Allegri pour sonder le terrain. La réponse des deux courtisé est sans appel : NON ! Ils préfèrent, en effet, rester encore sous contrat, respectivement de l’Inter et de la Juventus. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Un nouveau Derby italien a lieu en Europe, mais cette fois-ci au sommet du Gouvernement Européen du football. En effet, l’Inter et le Napoli sont prêt à bomber le torse pour voir leur Président respectif intégrer le Board de l'ECA. Celui qui sera élu entre Steven Zhang et Aurelio De Laurentiis sera en poste jusqu’à la fin de l’année 2023. Voici l’analyse du Corriere Dello Sport "La première confrontation entre l’Inter et le Napoli est prévue pour le début d’année 2020 au San Paolo. Toutefois un amuse-gueule est programmé en vue de l’assemblée générale qui se tient à Genève et qui proclamera dans les prochaines heures les élus du nouveau Comité Exécutif. Dans la course au poste octroyé au Conseil d’Administration de l’European Club Association, on retrouve, pour le compte des équipes italiennes, le Président du Napoli Aurelio De Laurentiis et celui de l’Inter Steven Zhang." Candidature L’actuel Board débuté en 2017 sous la Présidence d’Andrea Agnelli, en remplacement du Président démissionnaire Karl-Heinz Rummenigge a pris fin hier. Dès ce matin, des élections auront lieu afin de proposer une nouvelle équipe qui sera en place jusqu’à la fin de l’année 2023. De Laurentiis et Steven Zhang sont intéressés et ont soumis leurs candidatures, même s’il n’est pas à exclure qu’un accord entre nos représentants puissent avoir lieu, ne proposant alors qu’une seule et unique candidature. Profils différents "L’actuel patron du Napoli a, durant le dernier biennal, acquis des consensus au niveau européen en qualité de Chairman du Marketing and Communication Working Group, un secteur qui s’est occupé des stratégies commerciales et des communications de l’ECA. Ses idées innovatrices, hors des schémas traditionnelles, ont ouvert la voie à des débats intéressants et toujours suivis et écoutés." "Steven Zhang rêve, lui, de disposer d’un rôle encore plus important dans le panorama footballistique international, après avoir été un facteur important dans l’assignation des Jeux-Olympiques 2026 qui aura lieu à Milan-Cortina en convaincant les membres chinois du CIO." Reste à présent à savoir qui intégrera le Board de l’Association qui regroupe 246 clubs européens. ®Antony Gilles - Internazionale.fr