Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'belgique'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, l’Euro a permis de mettre en valeur plusieurs personnalités évoluant à l’Inter, parmi elles, l’on retrouve Nicolò Barella, Milan Skriniar et Romelu Lukaku , trois joueurs sérieusement pistés par deux grands clubs anglais Liverpool Selon la Repubblica : "Les prestations et l’énergie de Barella ont séduit de très nombreux clubs de Premier League et plus particulièrement Liverpool qui serait disposé à offrir 70 millions d’euros. Manchester United y pense également. De son côté l’Inter a promis à Inzaghi qu’elle ne compte plus céder d’autre Top Players depuis le départ d’Achraf Hakimi." Tottenham Selon Calciomercato.com : "Fabio Paratici, qui avait déjà tenté de recruter le joueur lorsqu’il était à la Juve, a tenté sa chance. Toutefois, le joueur slovaque n’entend pas quitter Milan, il se reconnait en l’Inter et il a déjà démontré son propre amour pour les Nerazzurri. La première fois que la situation s’était présentée, il avait coupé les ponts avec son agent historique en renouvelant seul son contrat. La seconde fois, il a accepté de s’asseoir sur le banc d'Antonio Conte et de se battre pour regagner sa place. Si Tottenham pense à Skriniar, Skriniar pense exclusivement à l’Inter" Chelsea Selon Sport Mediaset, le club champion d’Europe a décidé de tenter sa chance pour recruter le Diable Rouge évoluant à l’Inter à la suite du refus systématique du Borussia Dortmund de descendre sous le palier de 170 millions d’euros pour céder Erling Haaland. "De son côté l’Inter s’est montrée catégorie : Si vous ne présentez pas 120 à 140 millions d’euros, ce n’est même pas la peine d’en parler." Vu les sommes en jeu, accepteriez-vous de céder, à nouveau, l'un des piliers du Scudetto 2021 de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazonale.fr
  2. Nicolò Barella vit l’une des meilleurs saisons de sa carrière : Arrivé de Sardaigne, l’ancien Capitaine de Cagliari est devenu un pilier de l’Inter, mais aussi de la Nazionale. Dernièrement, Nicolò s’est livré au cours d’une interview officielle diffusée par la FIGC: La consécration internationale "Arriver jusqu’en équipe nationale A est une très grande émotion, il y a tellement d’équipiers avec qui je partage, actuellement, l’expérience de vivre un Euro. Je suis vraiment heureux, c’est une fierté : C’est le rêve de tout enfant que de revêtir le maillot de la Nazionale, de l’U-15 jusqu’à l’équipe première. Me revoir sur des photos aussi jeune est à la fois beau et touchant." "Je me rappelle de tous mes équipiers, c’était un groupe divertissant et nous nous divertissions tellement dans les mises au vert. Nous avions décidé de nous faire étudier pour savoir comment s’entraîner c’était de très beaux souvenir, car même si nous étions en face d’étude, je parvenais à me marrer." "La Coupe du Monde des moins de 20 ans a été un très beau souvenir vu ce que sont parvenu à faire mes équipiers, mais pas pour moi car je porte encore la marque de la cicatrice : C’était une des plus belle émotions car après le but de Panico, celui-ci avait montré un maillot avec mon nom, il est resté là jusqu’à la finale pour la 3ème-4ème place. C’est un souvenir un peu amer, mais si beau." Mes débuts ? "A Gênes face à l’Ukraine, j’étais bien mentalement ce jour-là : C’était touchant, au début difficile, et c’est la seule partie ou j’ai souffert un peu sur le terrain, mais c’était un rêve qui se réalisait : Je portais le numéro 23 que j’ai aussi à l’Inter, il fait partie de ma vie." Italie-Espagne en U-21 ? "Nous l’avions remporté 3-1. C’est un super souvenir car tout le monde disait que l’Espagne était super favorite, et elle l’a démontré ensuite, mais nous étions parvenus à gagner. C’était aussi touchant car nous étions tellement de joueurs en provenance de l’U-15 : Jouer pour quelque chose d’important avec eux était si touchant : Je me souviendrais toujours de la fête dans le vestiaire. L’une de mes plus grandes déceptions est de ne pas être parvenu ensuite à gagner cet Euro suite à des erreurs de notre part." Mon premier but ? "A Udine, contre la Finlande : Quelqu’un m’attendait au tournant en me disant que ce n’était pas le mien suite à une déviation : Cela me fait rire de revoir ma célébration, c’était un cri de joie, qui m’a libéré de tant de choses : C’est un plaisir de le revoir à chaque fois, car je n’inscris pas énormément de buts : Pour le peu que j'en marque, je m’en fais un souvenir que je garde au fond de moi." Le but face à la Belgique ? "C’est un beau but, je crois que je n’ai jamais tiré aussi fort de toute ma vie. Il est aussi beau car il est arrivé très rapidement après de récentes critiques : Il m’a été libérateur, j’avais tant de choses enfuies en moi. Je voulais donner un coup de main à l’équipe de n’importe quelle façon et jusqu’alors, je n’étais pas parvenu à démontrer tout ce dont je suis capable de faire. Je suis très fier et touché par les paroles reçus par quelques équipiers, ils m’ont aidés : Je suis content de l’avoir vécu avec des gars spéciaux, c’était un but si important." Romelu ? "J’ai échangé mon maillot avec Lukaku lorsque l’entraîneur parlait. J’ai fait en sorte que les autres me répète ce qu’il a dit : Cela reste quelque chose du vestiaire et je ne tiens pas à m’exprimer. Je suis désolé pour lui, mais nous avons créé quelque chose de spécial et il aura d’autres et de nombreuses occasions pour faire la fête." Donnez-lui le brassard directement ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, un communiqué officiel a été publié par la Fédération italienne de football, la FIGC, en regard à la prise de position adoptée à l’occasion de la rencontre opposant la Belgique à l’Italie "La Federazione Italiana Giuoco Calcio tient à répéter son engagement inconditionnel, et celui de tous les Azzurri, dans la lutte contre le racisme et la discrimination. La FIGC retient comme opportun de laisser le libre choix à l’équipe d’adhérer à la Campagne 'Black Lives Matter'." "Comme l’a affirmé le Président Gabriele Gravina, il n’y a pas plus tard qu’une semaine, la FIGC retient que l’imposition de tout comportement représente une sorte de tergiversation. La FIGC soutient le choix entrepris par les équipes à l’occasion des rencontres de l’UEFA Euro 2020, y compris celui pris par la Belgique" "La façon de juger la sensibilité de tous les membres de l’équipe nationale, en faveur des droits au respect de la dignité humaine, fait partie de l’ADN Azzurro, comme peuvent en témoigner les nombreuses initiatives et les déclarations en ce sens. Celui-ci ne peut être subordonnée à l’adhésion d’une, et non unique, manifestation de soutien dans la lutte contre le racisme" En conséquence: "L’équipe s’agenouillera par solidarité pour son adversaire et non pour la campagne en elle-même : Si les joueurs de la Belgique viennent à s’agenouiller, les nôtres le ferons aussi, pour être solidaire avec eux." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. L’ancien Diable Rouge s’est livré à Il Messaggero sur l’affiche de l’Euro: "Je serais devant la télé, avec l’écharpe de la Belgique, comme ça, j’aurais dans mon viseur mes amis italien… "..... Vous avez choisi votre camp ? "Je plaisante, c’est difficile. Et comment le faire ? Je suis un sympathisant des deux équipes, je les supporte en parallèle, mais cette fois, c’est l’une face à l’autre." Que donneriez-vous pour jouer ce type de match ? "Je suis sincère, ce n’est pas mon match, il y a trop de sentiment en jeu. Ce genre de match, je ne les jouent jamais aussi bien que je le voudrais. Cela s’est produit lorsque je devait faire face à Cagliari ou la Roma. C’est difficile pour quelqu’un qui s’est pris d’affection pour une équipe. Je préfère regarder ce type de match en somme. Jusqu’à maintenant, j’ai toujours supporté l’Italie, un pays qui m’a tant donné c’es certains, mais la Belgique reste la Belgique." Aimez-vous l’Italie de Mancini ? "Énormément : C’est une belle formation, elle joue bien et va toujours de l’avant. Elle sait aussi souffrir, comme on a pu le voir lors du match face à l’Autriche." Qu’aimez-vous en particulier ? "Que celui qui rentre fait la différence, c’est un aspect important. Pessina, Chiesa et Belotti ont été décisif lors des huitièmes, comme s’il s’agissait de leur dernier match. Ils ont joué les dernières minutes face à l’Autriche avec la bonne mentalité." Quelle est la différence avec la Belgique ? "Les Diables Rouges ont forcément plus d’individualités. L’équipe de Martinez peut compter sur Lukaku, sur les Hazard, sur De Bruyne qu’elle compte toujours récupérer car ce serait une perte importante pour la Belgique. C'est une équipe qui vit avec beaucoup de pression sur son dos : Ce sont des joueurs important." Et comment est, par contre, l’équipe italienne ? "Elle est forte collectivement, mais elle n’a pas ce Fuoriclasse qui rompt les équilibres. Celui qui te fait sortir la tête de l’eau lors des moments difficiles. Les Azzurri sont des joueurs très talentueux, mais elle n’’ont pas un Lukaku. Elle est meilleure collectivement." Vous étiez présent en 2016, quelles sont les différences entre la rencontre actuelle et celle d’il y a cinq ans ? "C’est difficile de le dire : Lors de cette soirée à Lyon, l’Italie était supérieure, mais je pense que la Belgique a ouvert un grand cycle avec des joueurs qui, à présent sont arrivé à maturation. C’est plus ou mois la même équipe mais avec certains éléments en moins, tel que Fellaini qui ne joue plus. Elle doit l’emporter pour boucler la boucle. Elle doit le faire maintenant, ou ce sera plus difficile par la suite." Quel duel sera le plus fascinant ? "Sans doute Chiellini-Lukaku. Il faudra voir dans quelle condition se présentera Giorgio. S’il se sent bien, ce sera difficile pour Romelu et le contraire est aussi vrai. J’imagine un duel très physique, spectaculaire." Est-ce vrai que Lukaku aime manger ? Comme fait-il pour être toujours aussi élancé ? "Non, c’est un professionnel extrêmement sérieux, peut être qu’il peut se laisser aller en vacances, mais il est extrêmement précautionneux les jours d’avant-mach, il ne laisse rien au hasard." Avez-vous échangé avec Florenzi ? "Non, je dois encore le faire, mais je le connais. Ale, même s’il devra faire la grimace se battra, et ce, même en étant blessé, je sais à quel point il tient à jouer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Qui pour marquer Romelu Lukaku lors de Belgique-Italie ? Selon Fabrizio Biasin, qui s’est exprimé dans le Libéro, le meilleur élément de la Nazionale serait Alessandro Bastoni En effet, cette année, le Diable Rouge a inscrit 30 buts pour 10 assists en 44 matchs avec le maillot de l’Inter. En équipe nationale, il est le meilleur buteur belge en activité avec 63 buts en 97 matchs "Si face au Portugal, il n’a pas marqué (c’est incroyable !), il a pesé tel un demi-quintal sur la défense lusitanienne qui s’est efforcée de limiter ses mouvements de bonne façon (rarement) et de mauvaise manière (quasiment toujours)." La solution pour briser les couilles de Lukakone devant la très sainte surface de réparation est de mettre le très jeune Alessandro Bastoni, âgé de 22 ans et originaire de Casalmaggiore (Cremona) "La raison est d’une banalité, tout en étant très significative : Personne ne connait mieux notre adversaire le plus dangereux que Bastoni, pas même Barella qui est aussi l’équipier du Colosse. Bastoni s’entraine avec Lukaku, il le marque lors des matchs d’entrainement, il connaît ses mouvements, ses petits secrets, ses tours de passes passes. Bastoni a démontré la saison dernière être quelqu’un de fiable, lui qui a bloqué n’importe quel type d’adversaire, en étant quasiment le défenseur parfait requis dans l’équipe de Conte." Pensez-vous qu'un duel fratricide soit la solution ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. L’ancien entraîneur de l’Inter, Antonio Conte, s’est livré à la Gazzetta Dello Sport sur la performance de la Squadra Azzurra de Roberto Mancini et sur la rencontre à venir face à la Belgique de "son" Romelu Lukaku "Face à la Belgique nous allons jouer à 50/50, nous pouvons les mettre en grande difficultés, les battre et aller de l’avant. Anticipativement à cela, il faut analyser la situation générale de l’évènement, qui est un Euro itinérant, qui a pour tous une signification plus que sportive : Il s’agit d’une reprise et d’un retour vers la normalité après un an et demi de pandémie.La présence du public dans les gradins, dans certains cas avec un stade comble, nous a permis de savourer à nouveau ce qu’est l’essence du football et que nous avions toujours donné pour acquis." "Je sais, par expérience, ce que veut dire jouer dans un stade vide, sans la présence du public et comment il est compliqué de maintenir élevée la concentration et l’adrénaline de l’équipe. : Entendre les chœurs et la grogne, revoir les joueurs exulter sous les tribunes, écouter les hymnes changé par les athlètes et les tifosi n’a pas de prix. Le Covid ne peut, pas encore, être considéré comme un mauvais souvenir, il ne faut pas baisser la garde : La pandémie a certainement et énormément conditionné la préparation des équipes et le niveau de jeu des grandes Nations qui n’a pas toujours été si captivant." "Comparé au passé, ce tournois semble présenter plusieurs sélections composées de joueurs qui se présentent avec leurs propres physionomies, une propre identité, un propre ADN. C’est aussi pour cela que je retiens qu’il est bien plus difficile pour les sélectionneurs de travailler en profondeur sur des systèmes de jeu, sur des mécanismes à mémoriser via une répétition constante d’entrainement et de mise au vert à cause du Covid." "De nombreux buts et de nombreuses erreurs sont dues aux limites du travail tactique : Il y a tant de gestion de la part des joueurs. En temps normal, un Sélectionneur dispose de moins de temps qu’un entraineur de club pour gérer le groupe, et cette année et demie emplie de difficulté a vraiment été exaspérante. Cette situation est valable pour tout le monde, mais aussi pour ceux qui ont su construire une équipe équilibré sur les deux phases, pour ceux qui ont permis de façonner un collectif jeune, ambitieux et solidaire. Je parle ici de notre Sélectionneur Mancini." "La victoire en phase de groupe a mis en évidence une bonne qualité de jeu qui nous fait immédiatement espérer. La partie face à l’Autriche, qui est une équipe rude, physique, nous a mis au banc d’épreuve en mettant en évidence notre capacité à souffrir et à nous compacter dans des moments de difficultés. Cette difficulté pour atteindre la victoire peut être même bien plus utile comparé à une victoire facile, car elle a fait comprendre à tous, ce que le Groupe Azzurro avait déjà cerné : SI l’on souhaite aller de l’avant, on ne peut plus se tromper, aussi bien en phase de possession qu’en phase de non-possession, aussi bien de façon individuelle que collective , dans chaque passe, en cas de pressions haute, lors de transversales, de tackle, de verticalisation du jeu ou pour faire tourner le ballon, chaque geste est devenu décisif." "Cela vaut aussi au niveau psychologique et dans la façon d’aborder la rencontre : Il est indispensable de disposer d’un mix de Grinta, de concentration, d’entraide, de capacité à souffrir et de ne jamais vouloir abdiquer: Une rencontre de ce niveau peut être décidé par le moindre détail, par le développement d’une faute d’un côté, d’une distraction ou d’un centimètre de plus ou de moins sur base de la ligne tracée par la Var." "Chaque joueur doit mettre ses qualités au service du collectif. Trois qualités font la différence entre les joueurs du Top et les joueurs normaux de ce football moderne : La force, la rapidité et la résistance. Je ne cite pas les qualités techniques, car je les considère pour acquise. Tout cela représente la base minimale pour atteindre des objectifs important et notre équipe nationale a déjà démontrée qu’elle avait pu y ajouter sa propre physionomie, sa propre identité de jeu alors que d’autres équipes l’ont mois démontrés en préférant s’appuyer sur des individualités importantes, d’individualité capable de décider seule du sort d’une rencontre ou quasiment. J’ai vu cette façon de faire par quelques grandes nations, qui sont données pour favorites." "La Belgique, qui est notre prochaine adversaire, est une équipe forte individuellement et collectivement : Lukaku est une force de la Nature, c’est un rempart à lui tout seul, mais on découvre l’eau chaude si l’on vient à dire que les présences de De Bruyne et d'Hazard peuvent changer l’équilibre des choses vendredi. J’ai beaucoup d’estime pour le sélectionneur Martinez, pour le travail abattu durant des années, mais la prestation face au Portugal ne m’a pas convaincu, que ce soit en phase d’agressions offensives, qu’en phase défensive." "Nous pouvons très certainement le mettre en difficulté via les ailes et le temps de jeu que sait offrir Jorginho sera fondamental. Mancini n’a pas besoin de conseil, au niveau de la tactique, les entraîneurs italiens savent préparer les parties comme très peu. Roberto proposera sur le terrain une équipe qui sera capable gérer chaque situation." L’Euro a démontré jusqu’à présent ce que les équipes savent faire sur le terrain, n’importe qui a sa chance : La vraie surprise négative est l’emprise de la Suisse face à la France. Il y a aussi l’optimale République Tchèque et la surprenante équipe du Danemark, mais elle mérite un discours à part. Ce n’est plus une question technico-tactique, mais dans le moment le plus dramatique, à savoir la lutte entre la vie et la mort de Christian Eriksen sur le terrain, une alchimie s’est créée, une force extraordinaire a pris vie dans ce groupe, le tout en créent une histoire sportive et humaine qui a tous les contours d’un comte de féé : Le Danemark est devenu l’équipe de Tous et il semble être poussé par un vent de légèreté qui le rend rapide, imprévisible, qui apporte de la fraîcheur. Je ne sais pas jusqu’où ira son parcours, car même parfois les contes de fées claque contre la réalité, mais je leur souhaite de continuer à aller de l’avant : Ce serait, aussi, le plus beau des cadeaux pour Christian". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Carlo Cottarelli s’est livré à Radio Rai pour faire le point sur le projet d’actionnariat populaire Nerazzurro. Voici les propos qui ont été relayé par TuttoMercatoWeb : "L’idée est née il y a deux ans et demi, lorsque j’ai créé la société. Depuis lors de nombreuses choses ont changé : Du point de vue sportif tout s’est bien passé pour l’Inter, du point de vue financier non." Qu’est-ce qu’il y a de plus beau que d’aider son propre club ? "Nous voulons aider la propriété, nous sommes encore dans la phase de la collecte, nous analysons les différentes disponibilités." La participation pour y entrer est de 500€ ? "Il y a plusieurs possibilités, nous devons encore décider. Nous sommes toujours dans la première phase." Valentino Rossi s’est déclaré intéressé, avez-vous échangé avec lui ? "Nous sommes en contact avec son agent, et j’espère qu’il acceptera." D’autres clubs pourraient suivre votre exemple ? "C’est quelque chose que doivent décider les Tifosi : L’actionnariat populaire pourrait être fonctionnel pour l’Inter, pour le Torino, pour la Roma. C’est ce qui est ressorti de quelques sondages." Y-aura-t ’il des dividendes à redistribuer dans le futur ? "C’est possible, mais je ne crois pas que les tifosi le font pour les dividendes. L’important est de ne pas se perdre, on ne parle pas d’un financement à fond perdu : La propriété devra décider de tout par la suite." Zhang a-t ’il été informé ? "Nous avons informé le club qui évalue la situation avec intérêt. Il faudra d’autres semaines pour comprendre où nous en sommes." "Pour les premiers résultats, il faut attendre le 20-21 juillet." Avez-vous connaissances des tous premiers résultats ? "Les deux premiers jours ont bein démarrés avec une compilation de 55.000 questionnaires. Nous verrons où cela va nous mener." Quel est le problème du Calcio ? "Il a besoin de meilleurs recettes et l’actionnariat populaire peut être une solution. Les clubs allemands l’ont adopté depuis longtemps. L’année dernière, ce sont ceux qui ont connu le moins de pertes. Ce serait une nouveauté en Italie, mis à part quelques exceptions que l’on retrouve dans des catégories inférieures." Comment jugez-vous l’Italie à l’Euro ? "J’y vais modérément sur l’enthousiasme, nous verrons comment cela se passera contre la Belgique : Barella a été l’un des meilleurs joueurs l’année dernière, et il va devoir toujours le confirmer." Certains joueurs gagnent-ils trop ? "Selon moi, oui. Mais ce sont des évaluations trop importantes : La Super League n’aurait pas été la solution." Avez-vous parlé d’InterSpac avec Rummenigge ? "Nous avons organisé un événement à Milan auquel nous aimerions convier l’ancien attaquant : Ce ne sera pas facile, mais nous allons le tenter." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. La vie de Christian Eriksen a été bouleversée, entre peur d’une issue dramatique et la "joie" de le savoir tiré d’affaire, le Monde du Football a été marqué au fer rouge. Si plusieurs clubs ont fait part de leur soutien, l’amour et l’affection des Tifosi, interiste ou pas, a été comparable à un véritable Tsunami. Ce week-end, l’Inter a pris le temps de rédiger un courrier à l’attention de son international danois. "Forza Chris, toutes nos pensées sont pour toi!" "Ce n’était plus des jours normaux, ceux qui se sont décomptés depuis samedi dernier, ceux qui nous ont paru si long et sans aucun sens, ceux que nous aurions souhaité n’être qu’un mauvais rêve. Par chance, on se réveille même des cauchemars les plus laids." "Dans un silence respectueux de ces derniers jours, nous avons voulu condensé toutes nos pensées, toutes prières, tous nos soupirs, ceux du soulagement pour les photos et les communiqué en provenance d’un lieu qui, il y a encore quelques jours, a été pour nous inconnu, le il Rigshospitalet de Copenhague." "Ce mardi matin, le moment le plus beau : Une photo, un sourire, un pouce levé et un message libérateur : "Bonjour à tous, mille merci à vous pour vous pour vos messages à travers le monde, cela signifie beaucoup pour moi et pour ma famille, je vais bien" - Christian Eriksen." "Vendredi, nouvelle étape : Une opération, une sortie et une visite chez ses équipiers de son équipe nationale : "C’était incroyable de voir la quantité de message qui m’ont été dédié. L’opération s’est bien déroulé et étant donné les circonstances, je vais bien. C’était si beau de revoir mes équipiers depuis cette grande rencontre disputée hier soir. Objectivement, je ferai le supporter, lundi, face à la Russie." - Christian Eriksen." "Nous n’avons jamais cessé, ne fut qu’un seul instant, de penser à Christian, nous avons souhaité respecter un moment de silence dans une période aussi délicate et personnelle. Dans le même temps, de nombreuses manifestations d’affections, de très belles marques d’affections, ont été spontanées." "Alors que le match reprenait samedi à Copenhague entre le Danemark et la Finlande, Romelu Lukaku et Achraf Hakimi, qui jouaient respectivement pour la Belgique et le Maroc, ont dédié leur buts : Ce "Chris, I Love You" hurlé par Romelu à la caméra a été un message qui a retenti à travers le monde. Des hommages ont eu lieu à travers le monde, jusqu’en Corée du Sud où Son Heung-min, équipier de Christian lorsqu’il était à Tottenham, lui a été dédié." "Les frissons de la peur se sont transformés en soulagement, durant ces journées. Et au milieu de tout cela : L’énorme maillot numéro 10 dévoilé avant Danemark-Belgique, dans le même stade que celui du samedi, avec un temps d’arrêt, à la 10ème minute, accompagné par un applaudissement général des tifosi et des joueurs sur le terrain, Romelu Lukaku compris. Les banderoles, les maillots montrés par les Tifosi, les équipes nationales, tous ont dédiées leurs pensées à notre numéro 24." "Tous ces moments composent l’étreinte la plus forte et la plus entendue pour Christian Eriksen: Forza Chris, l’Inter et tous les interistes sont avec toi." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. C’est une information du Corriere Della Sera, celle-ci nous fait part que Christian Eriksen s’est déjà fait implanter son défibrillateur cardiaque Le Fair-Play n'a pas de frontières "Le joueur de l’Inter pourra sortir ce vendredi de l’Hôpital et retourner à sa maison, au Danemark où il y résidera avec son épouse Sabrina, et ses deux enfants. Il rentrera à Milan dans un mois et y réalisera tout une nouvelle série d’examens." "Si le défibrillateur est temporaire, il y aura un petit pourcentage de chance de le revoir sur le terrain avec le maillot de l’Inter, même si ce ne sera pas dans l’immédiat. Si le défibrillateur est permanent, ce sera une autre histoire." En effet, comme le confirme également la Gazzetta Dello Sport, ce genre d’appareillage cardiaque est interdit pour un footballeur en Italie. Si le défibrillateur est permanent, Christian Eriksen ne pourra plus rejouer pour l’Inter, peu importe la décision du principal intéressé. Le Saviez-vous ? A travers l’agence de presse belge Belga, nous apprenons que Christian Eriksen a bel et bien regardé la rencontre opposant son Danemark à la Belgique de son ami Romelu Lukaku. Toujours hospitalisé après son malaise cardiaque contre la Finlande samedi dernier lors du premier match de l'Euro, Christian Eriksen a félicité ses équipiers pour leur prestation contre la Belgique, malgré la défaite 1-2, via WhatsApp. "Vous avez été incroyables", a écrit Eriksen. "Christian nous a envoyé un message juste après le match", a confirmé Martin Braithwaite après la rencontre. "Je suis d'accord avec ce qu'il a dit. En Espagne, je joue peut-être pour le meilleur club du monde (le FC Barcelone, ndlr.) mais aujourd'hui (jeudi, ndlr.), j'ai joué pour la meilleure équipe du monde. C'est fantastique ce que nous avons montré en première mi-temps. Dommage que le résultat n'a pas suivi." Romelu Lukaku s'était également exprimé sur Eriksen avec qui il avait parlé avant le match. "Nous avons bien rigolé. Nous avons parlé du plan que les Danois avaient pour m'arrêter. Je remercie Dieu que Christian est encore en vie et qu'ils ont trouvé l'origine du problème. J'ai hâte de le voir débuter sa revalidation." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Dans le courant de ce matin, celui qui joue pourtant pour le "Diavolo" s’est livré sur son compte Instagram, plusieurs jours après être devenu l’ "Ange-Gardien" de Christian Eriksen. "C’étaient des journées particulières où le football n’était plus la chose la plus importante. Cela restera un choc qui restera gravé en moi, en nous tous, pour toujours ! La seule chose qui compte c’est que Christian aille bien!! Je suis fier de la façon dont l’équipe s’est comportée et unie durant cette période difficile. Je suis profondément ému et touché pour le soutien apporté." "Aujoud'hui, nous allons monter sur le terrain face à la Belgique avec Christian dans notre cœur et dans nos esprits. Il nous apportera la sérénité qui nous permettra de nous concentrer sur le football. Nous allons jouer pour Christian et nous jouerons, comme toujours, pour tout le Danemark. C’est la motivation la plus grande que nous puissions obtenir." "Nous ferons comme toujours : De nôtre mieux!" Grazie Mille Cugino ! ®Antony Gilles – Internazonale.fr
  12. En effet, si ce jeudi 17 juin, la Belgique de Romelu Lukaku défiera le Danemark de Christian Eriksen, notre international belge aurait voulu profiter de cette rencontre pour aller au chevet de son ami Demande officielle Selon la Gazzetta Dello Sport, l’attaquant de l’Inter et Jan Vertonghen, son ancien équipier à Tottenham, ont officiellement demandé à voir, ne fut-ce que pour quelques secondes, Eriksen à l’Hôpital, après avoir pleuré et prié devant leurs téléviseurs. Une visite qui tenait à cœur de notre belge Toutefois, le timing trop serré, accompagné d’un protocole trop rigide complique cette réalisation: "La Belgique est dans une bulle et personne ne peut s'en déplacer, aucune visite supplémentaire n'est autorisée..... Il est plus que probable que les deux se reverront à Milan, et tous espèrent que ce sera sur le terrain" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Arrivé ce mercredi après-midi avec la délégation belge, Romelu Lukaku s’est livré en conférence de presses à quelques heures du match opposant la Belgique au Danemark. Un match où en accord avec l’ensemble des deux délégations, un hommage sera rendu à Christian Eriksen, victime d’un malaise cardiaque qui aurait pu lui être fatal face à la Finlande. Hommage "Je veux aller saluer Christian à l’Hôpital, j’en ai parlé avec mon entraineur et il est entièrement d’accord. A la dixième minute de jeu, nous allons arrêter de jouer pour lui rendre hommage avec des applaudissements. Demain, après la rencontre, j’enverrai un message à Eriksen, il doit rester à présent avec sa famille." La réactivité de Kjaer a été fondamentale pour sauver la vie d’Eriksen…. "Ce qu’il a fait a été très important pour lui sauver la vie. Avec un cours de secourisme, tous les joueurs devraient être capable de savoir comment se comporter dans ce type de situation." Quelle est l’importance d’avoir un coach mental dans ce type de situation ? "Les danois avaient le droit à un coach mental et c’est normal, mais nous n’en avons pas besoin de notre côté. Cela étant dit, cette rencontre sera un vrai défi surtout mentalement. Les danois restent un adversaire formidable, regardez-les en Nations League." Croissance "En Italie, je me suis amélioré dans le jeu, j’ai une meilleure vision et je cherche toujours à être plus constant, du début à la fin." Maturité "Je suis devenu plus détendu après être devenu père. Après trois années à Manchester, j’ai su me poser en deux années à l’Inter. Je gère mieux les critiques, elles glissent sur moi à présent." Vous êtes un Leader dans le groupe belge…. "Vincent Kompany a été notre Leader, celui de cette génération. A présent, il a été remplacé par plusieurs joueurs, je reste toujours à la disposition de tous, mais je ne suis pas le seul Leader, ce rôle est partagé par nous tous." Validez-vous cette hommage envers notre numéro 24 danois ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, le Docteur Piero Volpi et Giuseppe Marotta ont toujours eu l’intention d’aller au chevet de Christian Eriksen sur place. Toutefois, ceux-ci avaient convenu qu’il ne fallait pas se montrer envahissant et qu’il était mieux de s’y rendre, une fois la situation jugée rassurante. Ce matin, Christian Eriksen s’est montré avec son plus beau sourire via les réseaux sociaux, et ce qu’il y a à retenir, c’est que le joueur va mieux et qu’il reste toujours au Danemark afin de compléter sa série d’examen pour définir la cause de son terrible malaise cardiaque de samedi dernier. L’Inter et l’équipe nationale danoise sont toujours restés en contact, et ce, dès l’instant où Christian s’est senti mal. Le club Nerazzurro, représenté par le Docteur Volpi et son staff, sont d'ailleurs en attente des résultats complets de l’ensemble des examens réalisés et à réaliser par le joueur: Toutes les informations s’avèreront fondamentales pour reconstruire la cause de ce malaise et pour, ensuite, procéder à des évaluations : Il est donc trop prématuré pour l’instant de se projeter sur ce que sera l’avenir du milieu de terrain Nerazzurro Selon Fcinter1908.it, l’Inter est donc prête à rejoindre Christian au Danemark. Elle y sera représenté par le Docteur Volpi et Giuseppe Marotta qui ont attendu que Christian soit sorti d’affaire et autorisé à sortir pour lui rendre visite. La thématique actuelle reste de définir la date de départ, car à cause des restrictions liées au Covid, notre duo ne pourra pas se rendre à l’intérieur de la structure hospitalière qui l’a pris en charge Le saviez-vous ? Big Rom fait aussi parti de l'aventure: En effet, le Diable Rouge a décidé de profiter du calendrier de la compétition pour aller rendre visite à son ami. Comme le révèle Tuttosport, si Christian Eriksen devra continuer à être sous une stricte observation prochainement, sa sortie de l’hôpital va faciliter ses futures visites Partant de ce constat, Romelu Lukaku qui lui avait déjà dédié son premier but face à la Russie en lui hurlant devant la caméra “Chris I Love You”, a commencé à s’informer pour réaliser cette possible visite. Profitant du fait la Belgique jouera justement face au Danemark ce jeudi pour partir à sa rencontre, ce déplacement pourrait aussi comprendre Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, ses deux anciens équipiers de Tottenham. Si tout est en voie de définition, il reste évidemment certain que le Staff Médical de l’Inter continuera à collaborer et à être tenu quotidiennement informé de la situation par le Staff Médical danois. Et l’Inter, dans l’attente de pouvoir rejoindre le Danemark, tient aussi à exprimer sa proximité à Eriksen! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Alessandra Rampazzo est biologiste et généticienne à l’Université de Padoue, celle-ci s’est livrée au Corriere Dello Sport suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen "Une pathologie préexistante est présente, c’est évident. Mais hélas ces pathologies peuvent passer à travers les examens les plus stricts comme ceux imposés par les médecins sportifs: Ces derniers causent plus d’un quart des arrêts cardiaques." "Je pense ici à la cardiomyopathie arythmogène du ventricule droit. Chez certains sujest, elle est vraiment très difficile à identifier jusqu’au premier symptôme qui est l’arrêt cardiaque, c’est ce qui frappe les athlètes de haut niveau et pas seulement les footballeurs." Est-ce qu’il y a une tranche d’âge plus à risque ? "Selon des études épidémiologiques, la zone rouge est la seconde et la troisième dizaine d’années de vie, soit la période la plus fréquente où l’on retrouve les premiers signaux. L’important reste que le premier signe ne soit pas le dernier : L’expression de la maladie est très variable d’une personne à une autre : Même dans une même famille deux sujets ayant ce même défaut génétique pourrait le manifester d’une façon différente." "Si cette maladie vient à être réellement confirmée, l’activité à toute compétition sportive sera déconseillée. Le seul traitement actuel est la pose d’un défibrillateur à implanter et des médicament à usage symptomatique." Que peut-il arriver aux personnes qui souffrent, au cœur, de cette anomalie génétique ? "Elle se forme avec le temps et probablement par le passage inobservé de tissus cicatriciel là où il y a le courant électrique du cœur. Cela provoque un court-circuit qui arrête le cœur. Pour sauver une personne qui en est victime, il faut rapidement relancer le cœur." L’Inter ne compte pas remplacer Christian Eriksen En effet, comme le révèle Tuttosport, le Docteur Volpi va continuer à se tenir informer, directement via le Danemark, de la situation relative à Christian Eriksen "Volpi va continuer à se tenir quotidiennement informé de l’état de santé du joueur, jusqu’à la fin des examens, afin de comprendre comment agir du mieux possible. Pour l’instant, Eriksen est entre les mains du Danemark et l’Inter a toute confiance au groupe qui, samedi, a démontré savoir bien faire les choses : "Nous ne voulons pas nous montrer envahissant." avait d’ailleurs déclaré Giuseppe Marotta." "Pour l’heure, il n’y a pas de programme particulier, mais il n’est pas à exclure qu’une personne du club, une fois passée cette période compliquée, s’envole afin de rendre visite au joueur, qui, déjà mercredi, pourrait recevoir le visite de Lukaku, étant donné que la Belgique, jeudi sera justement à Copenhague pour y affronter le Danemark." Confirmation de la Gazzetta Dello Sport: La priorité reste Christian "Christian Eriksen mérite ce respect et tellement d’autre chose : L’Inter ne bougera pas, elle va faire face à cette dure réalité en campant sur ses bases jusqu’aux toutes dernières analyses de son milieu de terrain danois, jusqu’à ce qu’elle ait la certitude absolue de l’origine de son arrêt cardiaque." "D’ici là, l’Inter ne va prendre aucune mesure officielle pour redessiner son milieu de terrain Nerazzurro. Il faudra tout d’abord faire face à la question la plus épineuse de tous : Eriksen a-t ’il encore un avenir comme footballeur ? La réponse arrivera, mais certainement pas de suite." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Martin Schoots, l’agent de Christian Eriksen, s’est livré à la Gazzetta Dello Sport suite à la peur bleue qui a secoué l’Euro 2020 : le malaise cardiaque du numéro dix danois : "Nous nous sommes parlé hier matin, il plaisanté et je l’ai trouvé de bonne humeur. Nous voulons tous savoir ce qui lui est arrivé, et il veut le savoir lui aussi : Les médecins sont entrain de réaliser des examens approfondi et il faudra du temps." "Il est très heureux et a été très touché par les marques d’affections qui l’ont entouré, les messages sont arrivé du monde entier, il est resté particulièrement marqué par ceux du monde interiste : Pas seulement par ses équipiers avec qui il a échangé à travers le Chat, mais aussi par les tifosi. " "Christian n’abandonne pas, lui et sa famille tiennent à remercier tout le monde : la moitié du Monde les a contacté et tout le monde s’est inquiété, maintenant il doit juste songer à se reposer avec sa femme et avec ses parents. Il restera aussi ce lundi en observation, voir même mardi. Quoiqu’il en sent, il veut encourager ses équipiers face à la Belgique." Il sourit - Kasper Schmeichel Kasper Schmeichel est le fils du légendaire Peter Smeichel. L'actuel gardien du Danemark est allé au chevet de notre numéro 10 "Je suis allé le voir hier et il était de bonne humeur, c’est beau de le revoir. C’était une expérience terrible pour tous, il est clair que sa famille a été très marquée par cette situation, la chose la plus importante pour nous tous est qu’il va bien, c’est pour cela que nous nous sommes engagé à aller de l’avant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. En effet, Romelu Lukaku continue à faire trembler les filets. Après avoir performé en Italie où il a clôturé sa saison avec 30 buts au compteurs en 44 matchs, il y a lieu de prendre en considération ses 8 buts internationaux en 9 match. Big Rom a également atteint le palier des 60 buts internationaux, en étant plus précoce que des stars mondiales du ballon rond Avec l’Euro qui s’annonce, une compétition où il souhaite y être protagoniste, le palier des 40 buts inscrits en une saison devrait être largement atteint ! Des statistiques "Da Urlo"! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Emile Mpenza, ancien Diable Rouge, s’est livré au Het Laatste sur Romelu Lukaku, et pour lui, un point faible reste à colmater "L’unique chose sur laquelle il doit travailler c’est sur le jeu aérien. S’il devenait fort dans ce domaine, il marquerait dix buts par saisons supplémentaire. Il ne l’a jamais appris. Durant toutes ses années, il a toujours misé sur sa force et sur sa vitesse de course, mais il devrait apprendre à sauter." Emile se dit même prêt à l’aider "Il peut venir à Anvers ou à Knokke pour recevoir quelques conseils. Je pourrais aussi aller à l’Inter: Il doit juste m’envoyer un message et je serai ravi de sauter immédiatement dans ma voiture. J’aimerai m’entrainer avec lui, mais je ne me limiterais pas à lui lancer des ballons." S’agit-il d’une nouvelle façon de se taper l’incruste ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. La situation à l'Inter a radicalement changé une fois que les Nerazzuri ont signé Romelu Lukaku. Sans aucune hésitation, on peut désormais dire que son arrivée au Giuseppe Meazza a été un tournant pour le triple champion d'Europe. Courte analyse. L'international belge a bouleversé ce club, devenant ainsi le joueur le plus important de son unité et l'un des buteurs les plus prolifiques d'Italie. L'Inter est devenue une véritable puissance, remportant la Serie A tout en détrônant la Juventus après neuf longues années, et Lukaku doit être le plus crédité pour cela. Il n'est pas étonnant que notre n°9 soit l'un des maillots de football les plus populaires au monde. En 94 matches pour l'Inter, il a marqué 63 buts et fait 16 passes décisives, créant de nombreuses occasions pour ses coéquipiers et aidant l'équipe dans des missions défensives. Lukaku fait partie des meilleurs joueurs d'Europe, et il n'est pas étonnant que nous puissions trouver son nom sur la liste des favoris du Ballon d'Or. Selon les cotes des paris en football, le Belge ne fait pas partie des cinq meilleurs candidats mais n'est pas si loin pour remporter le BO à 16/1. Le jeune PSG Kylian Mbappe est le n°1 de la liste à 7/2, avec Lionel Messi à 15/4 et Robert Lewandowski à 4/1 assez près de la sensation française. Cristiano Ronaldo est 8/1, tandis qu'un autre jeune, Erling Haaland, reste à 9/1, le même que Bruno Fernandes de Manchester United. S'il y parvient, Lukaku deviendra le premier vainqueur belge, ce qui est assez étonnant, compte tenu de tous les grands joueurs de ce pays européen. En ce moment, leur équipe nationale est probablement la meilleure de l'histoire, avec de solides chances de remporter l'EURO 2020, et Lukaku est leur maillon essentiel sur le terrain aux côtés de Kevin De Bruyne. Les Red Devils, le surnom de la Belgique dans ce cas pas de MU attention, sont le troisième favori pour remporter le championnat continental, avec une cote de 6/1. L'Angleterre avec 18/4 et la France 5/1 sont légèrement en avance, tandis que l'Allemagne 7/1, l'Espagne 15/2 et le Portugal 8/1 suivent. De nombreux experts ne sont pas d'accord avec ces cotes, suggérant que cet équipage est, en fait, la meilleure équipe de tout le tournoi. L'impact de Lukaku sur les résultats de la Belgique peut être facilement étayé en regardant ses statistiques lorsqu'il joue pour l'équipe nationale. En 91 matchs, il a marqué 59 buts, ce qui est un rythme étonnant pour un gars jouant à ce niveau. En outre, nous devons dire que Martinez a des attaquants de classe mondiale à sa disposition, mais son choix principal est toujours Lukaku, qui a cimenté sa place dans le 11 de départ. Le style de jeu de la Belgique est offensif, ce qui convient parfaitement à l'attaquant de 28 ans. Il a derrière lui des milieux de terrain très doués qui lui fournissent parfaitement des passes utiles, et d'un autre côté, Lukaku lui-même leur ouvre également des chances. À cause de tout cela, lui et Harry Kane sont les deux meilleurs favoris pour remporter le Soulier d'Or à l'EURO 2020. Les chances pour les deux de terminer premiers sont les mêmes 7/1, tandis que Mbappe vient après 9/1. Cristiano Ronaldo a 10/1 et Karim Benzema 16/1. Memphis Depay des Oranje a une note de 20/1 et Antoine Griezmann a une note de 22/1. Ce sera plutôt agréable de voir la bataille de tous ces gars, et nous avons hâte que le tournoi commence. À propos, la Belgique débute l'EURO 2020 contre la Russie le 12 juin à Saint-Pétersbourg. Les fans de l'Inter auront la chance de voir beaucoup d'action, en particulier avec leur favori impliqué. Pourtant, il y a quelque chose qui les effraie quand on parle de Lukaku: le mercato. Après avoir connu deux merveilleuses saisons en Italie, le Belge est à nouveau sur le radar des équipes d'élite européennes, qui manquent d'attaquants de qualité ces derniers temps. Man City, Barcelone, Real Madrid, Chelsea, toutes ces équipes ont des problèmes au poste d'attaquant ou en auront après cet été. C'est pourquoi ils ont suivi de près Lukaku et ses performances. S'il continue de briller tout au long de l'EURO 2020, nous pourrions nous attendre à voir certains de ces clubs le suivre, ce qui sera un gros casse-tête pour les fans de l'Inter et le conseil d'administration.
  20. Parmi les joueurs tenu à l’œil par l’Inter, on retrouve la pépite de la Primavera Nerazzurra: Zinho Vanheusden. Capitaine du Standard de Liège, celui-ci est récemment de retour sur les terrains d’entrainement à la suite d’une très grave blessure subie en début de saison. Son Père, le toujours très sympathique Johan Vanheusden, s’est livré à nos confrères de Fcinter1908.it Comment se déroule le retour de Zinho depuis sa blessure ? "Cela se passe très bien. Tout se déroule selon l’agenda qui était programmé et lors de ses six derniers mois, il n’a pas connu de problèmes ni de douleurs." On parle toujours en bien de lui à I'Inter. Comment se fait-il qu'il ait pris la décision de rentrer en Belgique ? "C’est très simple, trois mois après avoir remporté le titre de Champion d’Italie avec la Primavera en battant la Fiorentina 2-1, où il avait reçu le trophée de meilleur joueur, il s’était blessé lors d’un match à Kiev: Il est resté écarté 6 mois. Il savait que pour revenir en forme, qu’il serait mieux pour lui de jouer que de rester sur le banc de l’Inter une fois rétabli. Il avait besoin de jouer avec continuité." Malgré la vente, l’Inter a toujours voulu conserver la porte ouverte pour Zinho. Avez-vous eu des contacts envisageant un possible retour en Italie ? "Ce sera à l’Inter à prendre une décision en ce qui concerne l'avenir de Zinho. Son objectif est de revenir encore plus fort qu’avant, surtout depuis sa première sélection avec la Belgique." Le Standard a tant investi sur lui, s’est-il déjà exprimé sur son futur avec le club ? "Non, pas encore. Le Standard est son équipe de cœur depuis qu’il a 10 ans et juste après elle, il y a l’Inter. Il se sent chez lui dans les deux clubs." Quel est la volonté de Zinho ? Aimerait-il de revenir à l’Inter pour y rester et démontrer sa valeur ? "Son rêve est certainement d’évoluer pour l’un des plus grand club du monde, mais il faut qu’il soit à 100% pour avoir une chance de jouer, aussi bien à l’Inter que pour le Standard. Pour l’instant, il est dans le club parfait pour lui permettre de devenir encore plus fort." Zinho suit-il l’Inter ? Est-ce qu’il la soutien dans la conquête du Scudetto ? "C’est évident que oui. C’est une année qui est attendue depuis tant de temps : L’Inter va être Championne. Il la suit quotidiennement à la télé: C’est la bonne année." Comment se sent-il dans la défense à 3 ? Car Conte est à la recherche de nouvelles ressources.... "Il est habitué à jouer avec ce système de jeu. Il a d’ailleurs été sélectionné pour évoluer dans la défense à trois avec la Belgique. Mais trois jours après un match face à Benfica, c’est son autre genou qui a cédé face à Ostende : Zinho a été très malchanceux. Il s’agit de la même blessure que son ancien équipier de Primavera Zaniolo. Il va reprendre les entrainement dès demain avec l’équipe, soit après 5 mois et 24 jours." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. En effet, Romelu Lukaku est décidément en forme cette saison : S’il performe avec l’Inter, il est tout aussi performant en équipe nationale. Par chance pour Antonio Conte, le Sélectionneur des Diables Rouges, Roberto Martinez, a décidé de laisser Big Rom au repos lors de la correction infligée par la Belgique à la Biélorussie (8-0). Pour ce sprint final, cela aura permis au Diable de recharger ses batteries, étant donné qu’Antonio Conte ne se passera pas de son talentueux attaquant, tant exigé et imposé, il y a deux été. Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter se présente avec un parcours immaculé en cette phase retour : 8 victoires sur 8. En 2021, l’Inter ne s’est incliné qu’à deux reprises, à chaque fois sans un Lukaku protagoniste. Les statistiques confirment les résultats : L’Inter ne peut pas se passer de son attaquant auteur de 59 buts en 85 présences pour l’Inter. Une moyenne vertigineuse comme celle qu’il propose avec sa Belgique où il est le meilleur buteur de son histoire : Avec le buts inscrits face au Pays de Galles et la République Tchèque, il culmine à 59 buts en 91 sélections. Tout simplement extraordinaire. Selon vous, Romelu Lukaku est-il LA Révélation de l’Ere Conte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Ces derniers jours, la presse sportive s’est enflammée en regard à Romelu Lukaku, qui est l’auteur d’une seconde très grande saison, sous le maillot d’une Inter Capolista. A tel point que Chelsea, Manchester City, et Barcelone prennent sérieusement en considération le Diable Rouge. Mais celui-ci ne quittera pas l’Inter, sauf si…. Révélation du Daily Mail "L’Inter n’a aucune intention de se priver de son numéro 9, du pilier du projet d’Antonio Conte. Lukaku, lui-même est sur la même longueur d’onde. A tel point que le Belge serait disposé à parler avec le Club pour prolonger son contrat, avec une adaptation. Celui-ci se terminant en 2024." "Seul un départ de Conte, avec lequel l’ancien de United a un rapport particulier, en fin de saison pourrait pousser Lukaku à procéder à différentes évaluations. Un scénario qui, actuellement, est improbable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est une question de principe, plus que de pratique : L’Inter va désormais devoir faire les comptes avec le cas des sélections nationales. En Effet, la Gazzetta Dello Sport révèle que l’Ats de Milan, à travers le Ministère de la Santé, a reçu des demandes formelles de la part de quatre fédérations pour autoriser leurs joueurs à rejoindre la sélection : La Croatie pour Marcelo Brozovic et Ivan Perisic Le Danemark pour Christian Eriksen La Belgique pour Romelu Lukaku La Slovaquie pour Milan Skriniar Il est vraisemblablement possible d’y ajouter : Le Maroc pour Achraf Hakimi La Roumanie qui a pré-convoqué Ionut Radu Révélation de la Gazzetta Dello Sport “L’Ats a répondu à toutes en donnant carte blanche, car elle a transposé une règle internationale qui s’applique à tous les travailleurs, selon celle-ci une personne qui a entamé une période de quarantaine à l’étranger à le droit de retourner dans son pays d’origine pour terminer sa période d’isolement. Mais l’autorisation est liée à l’issue des tests qui ont été réalisé hier. S’il vient à y a voir une positivité entre les joueurs et le staff, l’Ats ne donnera pas son aval." Dans tous les cas, l’Ats n’adaptera pas la décision de jeudi et concèdera un retour en patrie, à la condition que trois conditions soient respectées : Déplacement par le bais de moyens privé Quarantaine obligatoire jusqu’au 31 mars comme retranscrit dans le Protocole Déclaration d’une adresse de résidence à partir de laquelle les déplacements sont interdits, si ce n’est que pour effectuer le trajet jusqu’au centre d’entrainement "L’Inter est spectatrice, car les internationaux Nerazzurri ne seraient uniquement autorisé à s’entrainer que dans des centres sportifs. Mais toutes les équipes ont une rencontre à disputer à l’étranger. Le doute subsiste car si l’autorisation est valide pour que les joueurs puissent retourner dans leur patrie en cas de quarantaine, est-ce que cette autorisation à une valeur similaire pour rejoindre un pays tiers ?" En effet, une fois que les joueurs partent à l’étranger, ils seront soumis aux normes nationales relatives au Covid-19, les indications préconisées par l’Ats de Milan perdraient leurs valeurs Et la FIGC ? "Concernant les Italiens, la FIGC a décidé d’attendre les résultats des tests d’aujourd’hui afin de trouver une voie d’accès avec l’Inter pour libérer Bastoni, Barella et Sensi qui sont pour l’instant bloqués à Appiano." Antonio Conte prévient ses troupes En effet, la Rosea confirme également que les joueurs ont été bien informé des risques que représentent ces voyages: "Deux par-dessus-tout : Les déplacements ne peuvent jamais garantir à 100% l’isolement fiduciaire. Le fait de rentrer en contact avec une personne différente du groupe équipe d’origine. Ce qui est sûr, c’est que la Bulle demandée par l’Ats à l’Inter sera rompue : En Italie, des sanctions pénales et sportives sont prévues." "Antonio Conte espère ne pas devoir le payer comme cela fut le cas par le passé, lorsque Milan Skriniar, Marcelo Brozovic, Alessandro Bastoni et Aleksandar Kolarov s’étaient révélés positif après les stages internationaux." "Et sur ce point, il a été très clair avec le Club : Le Scudetto passe aussi par ces détails et il l’a clairement dit à ses joueurs aussi." Pensez-vous qu’Antonio Conte a suffisamment la main ferme sur son groupe pour convaincre les joueurs de rester à Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Antonio Conte l’avait annoncé : Alexis Sanchez est actuellement dans sa meilleure forme depuis son arrivée à l’Inter. Et ce soir, Il Nino a répondu aux attentes importantes placés en lui par son entraineur via un doublé United appréciera En effet, pour ce déplacement à Parme, Antonio Conte avait aligné l’ancienne ligne offensive Mancunienne : Alexis Sanchez et Romelu Lukaku. Si l’entente n’est pas aussi parfaite que la Lula, il n’en reste pas moins que Romelu Lukaku reste le point de référence de l’Inter. Pas buteur, mais auteur de deux passes décisives pour le chilien, le Diable Rouge aura brillé par son collectif. Lors de son premier but, à la 54’, Alexis Sanchez a eu la chance du champion avec la confirmation, par la montre de l’arbitre, que le ballon était bien rentré. A la 62’, la situation est plus simple, parti en contre-attaque, le char d’assaut d’Antonio Conte se lance dans un raid offensif destiné à broyer du parmesan. Au moment idéal, un caviar de passe décisive est adressé à direction d’Alexis qui n’a plus qu’à tromper Sepe. Si Parme s’est incliné, Parme a démontré avoir sa place en Serie A en tenant la dragée haute au leader du championnat. Le club parmesan se verra récompenser d’un but, une très belle reprise signée Hernani qui trompe Samir Handanovic. Au niveau des avertissements, mis à part Darmian averti, Bastoni, Barella, Lukaku et Brozovic n’ont pas été avertis, ils seront donc bel et bien disponible pour la confrontation tant attendue de ce lundi 8 mars face à l’Atalanta A une semaine de fêter ses 113 ans, l’Inter domine la Serie A en s’offrant à présent 2 jokers d’ici à la fin de la saison. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Parma 1-2 Inter Buteur(s): 54', 62' Sanchez (I), 71' Hernani (P) Parma: 1 Sepe; 13 Bani, 30 Valenti (66' 42 Busi), 24 Osorio, 7 Gagliolo (66' 3 Pezzella); 23 Hernani (84' 9 Pellé), 15 Brugman, 14 Kurtic; 33 Kucka (66' 45 Inglese); 10 Karamoh, 98 Man (46' 28 Mihaila) Banc: 34 Colombi, 2 Iacoponi, 8 Grassi, 18 Cyprien, 19 Sohm, 22 Bruno Alves, 32 Brunetta T1: Roberto D'Aversa Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 23 Barella, 77 Brozovic, 24 Eriksen (67' 22 Vidal) 14 Perisic (84' 36 Darmian); 9 Lukaku, 7 Sanchez (76' 10 Lautaro Martinez) Banc: 97 Radu, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 11 Kolarov, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 15 Young, 33 D'Ambrosio, 99 Pinamonti T1: Antonio Conte Arbitre: Pasqua Var: Doveri Averti(s): Darmian (I) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. C'est à travers une interview Het Belang van Limburg, qu'Alexandre Grosjean, l'Administrateur-Délégué du Standard de Liège, que la bonne nouvelle a été annoncée: "En effet, Il y a un accord avec l'Inter et à la fin de cette saison, celui-ci sera entériné. L'accord a été signé et entrera en vigueur, qu'il y ait ou non un changement de propriétaire à Milan." Pour rappel, Zinho Vanheusden a gravi tous les les échelons au Standard de Liège, avant de rejoindre ensuite la Primavera Nerazzurra à la mi-2015. Avec celle-ci il a remporté le Scudetto de sa division 2016-2017. En janvier 2018, Zinho a été prêté à Standard d'abord pour 6 mois, prolongé par la suite à 12 mois. A l'été 2019, l'Inter avait vendu Zinho pour la somme de 12 millions d'euros. A l'époque, la presse se faisait déjà écho d'un accord entre les deux clubs pour une somme étabkue à 17 millions d'euros. Cet accord semble donc s'activer cet été. Zinho Vanheusden est une véritable pépite. C'est l'un des meilleurs défenseurs central de sa génération. Avant de se blesser grièvement à son genou, le Capitaine du Standard avait fait ses débuts chez les Diables Rouges en octobre 2020 face à la Côte d'Ivoire. Etes-vous ravi du retour de Zinho à la Maison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr