Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'bologne-inter'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. L'information est tombée, il y a quelques minutes! La Lega Serie A a officiellement annoncé aujourd'hui les dates des matchs non-joués ces dernières semaines en raison de l'urgence liée à la Pandémie au Covid-19 Voici la publication de la Lega Serie A Comme vous pouvez le constater, Bologne-Inter aura donc lieu le mercredi 27 avril 2022. Si la date est connue, l'horaire reste à définir! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. L'audience du Collegio di Garanzia qui examinera l'appel de l'Inter, qui exige la victoire sur tapis vert sur le score de 0-3 en raison du non-match du 06 janvier 2022 sur le terrain du Renato-Dall'Ara de Bologne a été fixée au 13 avril 2022. Ce jour-là, a été également fixé, à partir de 15h, le recours de l'Udinese sur l’homologation du match du 9 janvier qui l’a vu s’incliner sur le score de 2-6 contre l’Atalanta, tout comme celui des deux médecins de la Lazio : Ivo Pulcini et Fabio Rodia, suspendu pour une période de 5 mois dans l'affaire des tests au Covid-19! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, suite à la décision de la Cour Sportive d’appel de la FIGC de refuser l’assignation de la victoire sur Tapis Vert de l’Inter sur le terrain de Bologne, Calcio&Finanza qui relaye la Gazzetta Dello Sport, nous informe que la procédure est loin d’être terminée! "Le Club Nerazzurro aurait l’intention de présenter un nouveau recours au Collège de Garantie du CONI. Le Club dispose de 30 jours pour interjeter à nouveau appel, et cette fois-ci, contre la décision prise par la Cour Sportive d’Appel de la FIGC qui a ordonné que le match soit à jouer. Le Coni est le dernier recours en justice et si celui-ci ordonne que la rencontre soit à disputer, celle-ci devra être programmée et disputée." "Mais un problème émerge : Quand récupérer la rencontre ? Etant donné qu’entre les matchs de Ligue des Champions, les trêves internationales et les demi-finales de Coupe d’Italie, les fenêtres de milieu de semaine, ne sont que très faible." Les dates possibles Si le recours est rejeté, le match pourrait se disputer à l’une des dates suivantes: En mars : Les 15, 16 ou 17 mars, mais aussi les 29, 30 ou 31 mars. En avril, les dates sont les suivantes : Les 5, 6, 7, 12, 13 ou 14. Le tout en misant sur une élimination de l’Inter en Ligue des Champions Si l’Inter parvient à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, voire pour les Demi-Finales la situation se compliquerait: En cas d’élimination en quart de finale, le match aurait lieu soit le 26, soit le 27 avril En cas d’accès en demi-finale, la rencontre devrait avoir lieu, par la force des choses, au mois de mai. Et si pour le Fun, l’Inter emmerdait son monde en parvenant à créer la sensation face aux Reds, tout en péchant un adversaire abordable en quarts ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. La Cour d’Appel de la FIGC va communiquer sa décision aujourd’hui, suite au recours introduit par l’Inter vis-à-vis de la Justice Sportive qui n’avait pas fait preuve d’équité dans les différents cas de blocus vis-à-vis des décisions prises par les différentes Agences Sanitaires Locales de bloquer certaines rencontres dont celle opposant les Champions d’Italie au club entraîné par Sinisa Mihajlovic. Selon le Corriere Dello Sport, la décision est attendue pour cet après-midi dans un climat de guerre froide entre les deux clubs : "Bologne s’attendait à ce que l’Inter accepte la décision de la Justice Sportive, qui avait décidé d'office et sans consultation préalables avec les parties, que le match ne pouvait pas être gagné sur tapis vert. Même les déclarations de Giuseppe Marotta, en date du 6 janvier, dans l’enceinte du Stade Renato-Dall’Ara laissaient sous-entendre qu’il aurait été difficile pour l’Inter de jouer ce match, étant donné l’impossibilité objective de l’équipe de Mihajlovic de se présenter sur le terrain." Toutefois, après la décision du TAR Emilia-Romagna du 8 janvier, est arrivée la décision surprise du Club Nerazzurro: "L’Inter a demandé à la victoire sur tapis vert à la Cour d’Appel de la FIGC, devant laquelle les Nerazzurri feront face à la Lega Serie A, qui a décidé de se présenter en Justice, et Bologne: L'importance est de taille surtout en termes d'image et de crédibilité pour tous, à tel point que l'administrateur délégué Claudio Fenucci interviendra personnellement en faveur de Bologne". Si les précédents sont peuvent faire espérer Bologne, l’Inter a une carte à jouer "Dans tous les cas précédents où les autorités sanitaires locales sont intervenues en " bloquant " une équipe, en commençant par le Juventus-Napoli du 4 octobre 2020, soit la pierre fondatrice du scandale, et en continuant avec Lazio-Torino et d'autres matchs du championnat de Serie B 2020-2021, il a toujours été reconnu qu’il y avait un cas de force majeur pour le club qui n’avait pas su se présenter sur le terrain, ce qui entraînait ensuite la reprogrammation du match." "L’Inter, de son côté, se présente muni du cas très récent et isolé d'Udinese-Salernitana, toujours en suspens, dans lequel la Justice Sportive, malgré la mesure de blocus de l'Asl de Salerne, a imposé la défaite sur Tapis-Vert et un point de pénalité aux Campani en détectant une négligence du club dans la phase d'avant-match, et ce même si le match n’aurait pas eu la moindre chance d’être disputé. Bologne, en revanche, estime avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour jouer (y compris déposer la liste de la formation avant la notification du blocage) et invoque donc la différence profonde entre les deux cas". Selon vous, qui aura gain de cause ? L’Inter via au récent précédent ou Bologne, dans la lignée des matchs bloqué et disputé depuis l’année dernière ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Firenze – Simone Inzaghi a fait l'éloge de la performance de son équipe alors qu'ils se battaient pour revenir et remporter les trois points. Voici un condensé de ses déclarations sur Inter TV et DAZN. "Je pense avoir rejoint une équipe de gagnants. Nous travaillons dur et nous nous améliorons ensemble. Nous avons connu un excellent début mais nous pouvons faire encore mieux. Nous avons eu du mal à suivre le rythme de la Fiorentina dans les 30 premières minutes, mais nous avons ensuite intensifié notre jeu. Nous avons marqué trois buts et cela aurait pu être plus. C'est une énorme victoire sur un terrain où beaucoup d'équipes trouveront cela très difficile." "Nous avons des joueurs qui sont excellents dans les airs et d'autres comme Federico Dimarco, Hakan Calhanoglu et Marcelo Brozovic qui peuvent mettre le ballon où ils veulent à partir de coups de pied arrêtés. C'est quelque chose dont nous devons tirer le meilleur parti. Ce n'était pas facile de gagner ici parce que la Fiorentina jouait bient et nous devions réagir. Nous avons gardé le cap et sommes sortis après la pause avec la bonne attitude." "Nous avons de la physicalité, de la structure, et nous devons bien les exploiter. C'est certainement une victoire très importante. Je suis très satisfait, surtout de la réponse, quand on descend sur un tel terrain ce n'est pas facile. Mais dans l'intervalle, nous avons parlé franchement et en seconde période, ils ont fait leur devoir. En effet, à la mi-temps, j'ai dit aux gars qu'ils faisaient trop d'erreurs. Nous savions que la Fiorentina nous harcelerait mais je leur ai dit de continuer car la Fiorentina n'aurait pas pu maintenir ce rythme." "J'ai la chance d'avoir une équipe aussi excellente. Nous avons également Alexis Sanchez de retour. Il s'est bien entraîné depuis une dizaine de jours. Nous avons perdu trois joueurs clés, Romelu Lukaku, Achraf Hakimi et Christian Eriksen cet été, mais cela ne nous a pas affecté. Le club et moi avons travaillé dur pour recruter des joueurs de qualité qui correspondent à notre style de jeu." "Peu de gens ont bien noté l'Inter cet été. Mais nous croyons en notre travail et voulons parler sur le terrain. Nous prendrons chaque jour comme il vient sans anticiper. Maintenant, nous allons nous concentrer sur l'Atalanta car nous avons moins de quatre jours pour nous préparer pour ce match." traduction, alex_j via le site officiel de l'Inter.
  6. Après sa victoire 0-1 contre Bologne, Romelu Lukaku et Andrea Ranocchia réagissent sur Inter TV. Un autre but, son 20e de la saison, qui a donné à l'Inter sa neuvième victoire consécutive en Serie A. Romelu Lukaku ne montre aucun signe d'arrêt et n'est devenu que le septième joueur de l'Inter de l'histoire à marquer 20 buts en championnat en deux saisons consécutives. "Je suis vraiment content de la victoire, c'était un match compliqué. Nous avons fait un grand pas et devons continuer sur cette voie. C'est un grand moment pour moi; j'ai pris la bonne décision en venant ici. Je ferai tout ce que je peux pour aider l'équipe parce que je ne suis personne sans mes coéquipiers. Le groupe est la chose la plus importante. Nous avons notre objectif et notre besoin. pour continuer comme ça. Nous avons tous beaucoup grandi. Nous gérons mieux la pression et la transformons en énergie positive. Cela nous aide sur le terrain et nous devons continuer de cette manière." "Joyeuses Pâques à tous les fans de l'Inter avec l'espoir qu'ils pourront passer du temps avec leurs familles." Une chose est toujours certaine: lorsque Andrea Ranocchia est sollicité, il est prêt à passer à l'action. Il a réalisé une performance impeccable contre Bologne au cœur de la défense Nerazzurri. Il a mis fin à toute tentative des Rossoblù et a aidé l'équipe à remporter une victoire vitale. Après le match, le défenseur de l'Inter s'est adressé à Inter TV: "Il était essentiel que nous gagnions aujourd'hui, même après les autres résultats. Nous avons souffert quand nous avons dû souffrir mais nous tournerons immédiatement notre attention vers Sassuolo. Nous gardons toujours la tête basse et celui qui joue est prêt. Le groupe est sain et fort et nous travaillons vers un objectif commun. Cette équipe est résiliente. Nous donnons beaucoup, du vestiaire aux séances d'entraînement. Tout le monde se sent important et c'est important si vous voulez aller loin. Faire partie de l'Inter signifie faire partie d'une famille. Être membre de ce groupe est un honneur; je m'entends vraiment bien avec les gars et le personnel."
  7. Avec sa victoire 0-1 contre Bologne, notre équipe favorite a remporté sa 9e victoire consécutive. La route au Scudetto s'élargit même si le chemin reste long. BOLOGNE - L'attente. Il semblait que cela ne finirait jamais, et nous devenions tous un peu plus impatients. 14 mars, il y a 20 jours. D'une tête à une autre. Entre, il y a eu une pause, la trêve internationale et l'anticipation interminable de Bologne contre l'Inter, qui était le dernier match de la 29e journée. Rien n'est jamais hors de question, et il y avait toujours la peur d'une mauvaise surprise ruinerait Pâques. Cependant, les Nerazzurri ont terminé cette journée en souriant. Les hommes de Conte ont gagné, ils ont pris les trois points et ont joué avec la plus grande détermination et volonté de se battre et de souffrir. Non, il n'y avait pas de surprise, seulement trois points! Romelu Lukaku ressemblait à Christian Vieri dans ce Fiorentina - Inter le samedi de Pâques en 2002. Le ballon devait juste aller dans le but; peu importe la manière. C'était assez: 1-0, 20e but en championnat de la saison, le septième joueur de l'Inter à en marquer 20 consécutivement (après Giuseppe Meazza, Amedeo Amadei, Roberto Boninsegna, Mauro Icardi, Stefano Nyers et Christian Vieri). Handanovic a rarement été inquiété lors de la neuvième victoire de l'Inter. Oui, cela a mis fin à Bologne 0-1 Inter . Se remettre dans le vif du sujet après des ajournements, des départs et des absences et le faire à Bologne, une place très difficile à jouer, en a fait une demande résolument délicate. L'équipe de Mihajlovic est sortie pour jouer et a donné très peu à l'Inter; c'est une équipe qui sait (se) défendre et qui peut blesser n'importe quelle équipe. L'Inter a commencé avec Ranocchia au cœur de la défense et Young à gauche; Lukaku et Lautaro ont été sélectionnés devant dans l'espoir de perturber la ligne défensive des Rossoblù. Le jeu était compliqué. Il était difficile d'échapper à la pression, et gérer le 4-3-2-1 de Sinisa devient souvent une bataille tactique où patience et réflexion astucieuse sont nécessaires. Ce n'était pas un match particulièrement spectaculaire et les chances étaient minimes. C'était une rencontre tactique, les deux équipes cherchant à se comprendre et à ne rien donner. L'Inter n'allait jamais se jeter à l'avant. Au lieu de cela, ils devaient interpréter ce qui se passait et tirer le meilleur parti de toutes les occasions qui se présentaient. Comme d'habitude, les hommes de Conte ont travaillé dur. Barella et Hakimi ont cherché à se combiner, l'équipe faisant également de son mieux pour choisir Lukaku. Lautaro, quant à lui, était une figure remuante à l'avant alors qu'il cherchait à faire sa marque. Comme mentionné précédemment, il fallait de la patience, les hommes de Mihajlovic restant attentifs et plus que "faisant avec" dès le début. Mais ensuite l'Inter a frappé, avec le but qui a décidé le match à la 31e minute . Cela impliquait de nombreux rouages de la machine Inter, celle qui fonctionne le mieux lorsque tout le monde contribue à la fois aux phases défensive et offensive. Bastoni a donné l'impulsion, brisant la gauche et produisant une centre dont n'importe quel ailier aurait été fier. Le ballon de l'Italien fut accueilli par Romelu, dont la tête fut en quelque sorte détournée sur le poteau par Ravaglia. Cependant, notre numéro 9 a réussi à mettre le ballon dans le filet de manière presque nonchalante: "Ne vous inquiétez pas, je viens de marquer" était le message. Ce n'est cependant pas un but qui a vraiment donné vie au jeu. En effet, la seule autre très grande chance de l'Inter est venue au début de la seconde période, lorsque Lautaro a lâché son pied droit et a vu son effort rencontrer le poteau. Aucun des deux gardiens n'a été contraint d'effectuer des arrêts particulièrement notables: au coup de sifflet final, l'Inter et Bologne n'avaient eu que deux et trois tirs cadrés respectivement. Les Nerazzurri n'allumant pas sur tous les grosses cylindrées en attaque, ils devaient faire preuve de ténacité. Ils devaient rester alertes tactiquement et, en même temps, tirer le meilleur parti de chaque goutte d'énergie dont ils disposaient. L'entrée de Sanchez a insufflé une nouvelle vie aux hommes de Conte, qui ont commencé à repousser les Rossoblù. Mihajlovic a également présenté de nouveaux visages pour tenter de revenir dans le match. Cependant, les Nerazzurri sont restés professionnels et compacts. Ils ne sont jamais tombés et ont continué jusqu'à la fin. Ils ont fait face à tout ce qui leur arrivait et couru très peu de risques, faisant preuve d'esprit et de détermination pour enregistrer leur neuvième victoire consécutive. Et ils ne veulent pas s'arrêter maintenant. Mercredi, Sassuolo sera nos visiteurs. RÉSUMÉ DU MATCH BOLOGNE (4-3-1-2) : 34 Ravaglia; 14 Tomiyasu (29 De Silvestri 34 '), 5 Soumaro, 23 Danilo, 35 Dijks (80 Juwara 80'); 30 Schouten, 8 Dominguez (32 Svanberg 69 '), 11 Skov Olsen (7 Orsolini 80'); 21 Soriano; 10 Sansone (55 Vignato 69 '), 99 Barrow. Suppléants : 1 Da Costa, 16 Poli, 18 Baldursson, 16 Antov, 43 Faragò. Entraîneur : Sinisa Mihajlovic. INTER (3-5-2) : 1 Handanovic; 37 Skriniar, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 23 Barella (8 Vecino 92 '), 77 Brozovic, 24 Eriksen (5 Gagliardini 61'), 15 Young (36 Darmian 71 '),; 9 Lukaku, 10 Lautaro (7 Sanchez 71 '). Suppléants : 27 Padelli, 97 Radu, 6 de Vrij, 12 Sensi, 22 Vidal, 99 Pinamonti. Entraîneur : Antonio Conte. Buteur : 31 'Lukaku (I) Avertissementss : Soumaro (B), Ranocchia (I), De Silvestri (B), Vignato (B), Juwara (B), Brozovic (I), Bastoni (I), Gagliardini (I) Temps supplémentaire : 3 '- 3'. Arbitre : Giacomelli. Assistants : Fiorito, Galetto. Quatrième officiel : Marinelli. VAR : Di Paolo. Assistant VAR : Passeri. RÉSUMÉ VIDÉO
  8. Bologne sera probablement sans son gardien de but Lukasz Skorupski contre l'Inter le week-end prochain. En effet, Lukasz Skorupski a été testé positif au COVID-19 alors qu'il était avec la Pologne. Les Nerazzurri affrontent Bologne au Stadio Renato Dall'Ara ce 3 avril alors qu'ils cherchent à maintenir leurs six points d'avance. Rapporté par FCInterNews.it, le responsable de l'équipe et attaché de presse polonais Jakub Kwiatkowski s'est rendu sur Twitter aujourd'hui pour annoncer que Skorupski avait été testé positif et présentait des symptômes comprenant une fièvre. L'ancien gardien de but de la Roma a montré les symptômes pour la première fois jeudi soir et s'isole depuis, sa disponibilité pour Bologne la semaine prochaine étant désormais incertaine. Skorupski est le deuxième joueur polonais à avoir été testé positif au cours de la trêve internationale, le milieu de terrain de Leeds United Mateusz Klich étant contraint de ne pas jouer les matches contre la Hongrie, Andorre et l'Angleterre. "L'équipe nationale polonaise a subi un autre test PCR pour le coronavirus. Malheureusement, dans le cas de Lukasz Skorupski, il a montré un résultat positif. Il a signalé les premiers symptômes (température élevée) pendant la nuit de jeudi à vendredi et est depuis en isolement." Le tweet en polonais:
  9. Milan – Quatre victoire et douze points. Tel est le bilan de l’Inter après les quatre premières journées de Serie A. C'est un Luciano Spalletti sûr de lui et toujours très communicatif, qui s'est présenté à la conférence de presse de l’avant-match Bologne-Inter, qui se disputera ce mardi 19 septembre à 20h45 au Stade Dall’Ara de Bologne. Allez-vous récupérer Cancelo ? Quand sera-t-il de nouveau dans le groupe, pour le Derby ? "Avant le Derby, nous sommes attentifs sur les difficultés que peuvent rencontrer les joueurs. Il y le Staff technique et médicale et le joueur qui se soigne, afin d’éviter la rechute. Si cela arrive, c’est que quelque chose te fait mal. Le joueur, d’un certain point de vue, peut perdre de sa motivation en étant inactif une longue période. S’il ne fait pas de rechute, nous avons tendance à lui donner un jour supplémentaire afin qu’il revienne dans de bonnes conditions. Il doit se sentir serein." "Nous faisons confiance en nos joueurs, je sais qu’ils savent s’entrainer par eux-mêmes. Lui, a très envie de revenir, nous sommes en train d’analyser cette situation. C’est ce qu’il s’est passé avec Santon, il était revenu à l’entrainement. Le lendemain, il semblait être dans le rouge. Je ne risque rien, la sécurité de mes joueurs est la plus importante. Nous avons les joueurs qui permettent de surmonter cette période." Allez-vous insérer Dalbert ? "Dans certains moments, il s’est montré en deça pour prouver ses qualités et répondre à nos demandes, même si je suis probablement excessif, le garçon a des qualités, il sait courir, il a des pieds et il est aussi capable de d’assumer ses contacts défensifs et pas uniquement de positon. Lorsque tu viens, tu dois faire valoir ton impact physique. Nous sommes sereins et on reverra Dalbert rejouer ses matchs de la meilleure façon. Il s’est montré mou, mais il était juste concentré en réalité. Il m’a donné l’impression d’être concentré et de répondre à ce que je lui demandais." Les rencontres directes seront-elles déterminantes pour le Championnat ? "Oui, il faudra en tenir compte. On dit qu’il serait bon de gagner 5 ou 6 victoires de suite, mais ce n’est pas toujours de la sorte. Il y a aussi l’aspect de l’enthousiasme, de l’euphorie qui t’apporte un plus. La dépression joue sur ta personnalité, mais si tu es trop euphorique tu pers le sens de la réalité, tu dois rester attentif. C’est évident que ces victoires en confrontation directe peuvent d’apporter une certitude en plus pour la consécration. Il y aura toujours cette différence entre les Club de haut niveau et les seconds. Pour ces rencontres, il faut que tu aies de la confiance, qu’elle soit certifiée." "Pour gagner tu ne dois rien laisser passer, tu dois mériter la victoire. Nous avons besoin d’aller à Bologne, demain, nous allons faire notre match, tout comme eux. Ils savent que nous devrons apporter quelque chose de plus car nous sommes l’Inter et elle a gagné quatre victoires de suite et eux ont déjà perdu. Je les ai vu jouer face au Napoli, ils ont démontré une volonté incroyable. Nous devons faire de même. C’est à ce moment-là qu’une phase en plus peut t’apporter la différence : Si eux se donnent à 101% et nous à 99%, ces deux points feront la différence, si tu ne proposes pas du rendement de ce genre de match. Après les bonnes cotes d’écoute, vous pensez moins étudier et vous tomber ensuite dans l’insuffisance. Ne faites pas cette erreur, je ne l’accepterais pas." Êtes-vous surpris de voir l’Inter en tête du classement ? "Ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus. Ce qui m’intéresse, et l’équipe le sait, c’est que nous ne sommes pas encore parvenus à enclencher le pilote automatique, l’équipe a besoin de tracer sa route pente après pente, nous en auront encore tant d’autres, ce serait de la folie de rester sur ces acquis. Ce que je dis vaut aussi bien pour les petits matchs que lors des affiches. Je ne sais pas dans quelle case je dois placer Crotone, elle sait comportée, comme elle sait le faire, en équipe." "J’ai pu voir de temps en temps une partie de l’équipe qui n’était pas dans le coup et cela nous a créé des difficultés. Ils ont été braves, nous l'avons été aussi à notre façon et surtout nous sommes parvenus à retirer quelque chose de ce match grâce à la prestation individuel d’un joueur, comme Handanovic. La Juventus a remporté le Scudetto aussi en défense, grâce aux parades de Buffon. L’Inter a un gardien d’expérience." "Nous devons rester concentré, nous avons besoin d’être constamment dans un travail en continu, de nous montrer réactif sur les ballons. Cela fait quelque temps que je le souligne et ensuite on parvient à faire la différence. Ces équipes, ces petites équipes sont celles qui savent le mieux nous user, si nous allons les rencontrer avec ce genre de prestation, il peut y avoir des surprises au final, cela pourrait se produire aussi dans ce championnat." Icardi peut-il encore s’améliorer ? Son objectif est-il d’améliorer les aspects les plus faibles pour un joueur de son niveau ? "Je le félicite, il me fait aussi plaisir car il a encore une grande marge de croissance, car toute la semaine, il continue à souffrir aux cotés de Perisic. Ils sont en train de se donner tellement que si cela continue, ils vont me forcer à les retirer de l’équipe, mais comme nous, nous avons besoin d’eux, eux ont aussi besoin de nous. Nous devons bien travailler à la base pour obtenir le meilleur des rendements. J’ai déjà dit de Mauro, que dans la surface, c'est un joueur quasi imprenable. C’est un serpent qui tourne autour de la surface, puis il vient à plonger avec ces ailiers et il peut prendre le meilleur sur le défenseur qui veut l’attaquer, si je me base sur les statistiques, si elles devaient rester tels quel, c’est le meilleur de tous." Comment se sent l’équipe ? "J’ai remarqué que sur le terrain, les joueurs avaient une fatigue supplémentaire dû aux conditions environnementales : La température, le terrain sec, l’herbe haute, plusieurs ont ressent des crampes. Ce sont des choses sur lesquels je dois porter attentions car c’était un match qui finit par absorber les joueurs. Ce matin plusieurs joueurs étaient capable de surmonter ce moment, cette difficulté est renforcée par le fait de jouer deux parties en peu de jours, je pense ne pas avoir de problème au niveau de la gestion des joueurs qui ont disputés la rencontre." Une pensée pour Bersellini ? "Il me semble que vous l’avez décrit dans les résumés qui paraissent à la télévision. Je ne l’ai jamais connu, mais je l’aurai apprécié. Il était amoureux du football. Ceux qui ne s’en souvienne pas peuvent penser par exemple à la Sampdoria avec Vialli et Mancini. Il te donnait la sensation que tu pouvais lui faire confiance, il savait où il devait placer ses mains, donner ses indications sur le tracé à suivre. Je suis proche de la douleur de la famille, comme tous les sportifs de l’Inter. Il a été déterminant durant une période, il a montré ce que c’était d’être l’entraineur d’une équipe." Comment avez-vous préparé ce match, vu le laps de temps aussi cours ? "C’est toujours la même chose, c’est la preuve que nous ne sommes pas encore en pilotage automatique et que nous devons encore traverser notre parcours, nous gardons bien les pieds sur terre." Quelle envergure peut prendre Skriniar ? "Donner des noms aussi importants me semble prématuré, je préfère le laisser tranquille, je n’ai pas envie de l’extraire de l’équipe. C’est un garçon grandiose, il n’est pas timoré et il sait prendre ses responsabilités." Que pensez-vous des autres matchs à l’extérieur…. "L’équipe ne doit pas vivre de résultat déjà joué ou des votes reçus, elle doit toujours chercher à s’améliorer et a besoin de continuer à étudier, j’ai le sentiment qu’elle est capable de faire mieux, nous avons encore besoin de grandir." Comment décrire l’Inter ? "Nous devons la voir, peu importe la manière, même si elle doit se comportée de façon équilibrée, sinon elle risque de perdre des matchs. Si c’est nécessaire, on pourrait aussi voir l’Inter avec trois ou quatre attaquants, tout dépend de comment vous interprétez ce poste. En ce moment on a trop tendance à se reposer sur les épaules d’Icardi et de Perisic, ils se donne tellement, ils s’épuisent tellement que je risque de devoir les retirer de l’équipe, mais le mieux que j’’ai à faire c’est de, justement, les conserver." Le Derby de la Primavera? "Mon rapport avec Stefano Vecchi est direct, tous les jours, je lui demande des joueurs pour faire des exercices de façon correcte, il m’a déjà apporté un de ces piliers tel que Vanheusden." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Milan – L’Inter jouera ce soir sur le terrain de Bologne, à 20h45. A l’occasion de ce match, et selon nos confrères de la Gazzetta Dello Sport, Luciano Spalletti a un objectif bien précis : marquer des buts par le biais de ses milieux de terrain. Jusqu’à présent, seul Vecino a su sortir du lot en marquant contre la Roma, ce qui est trop peu pour notre entraîneur. Il semblerait que ce soir, Vecino soit titularisé aux cotés de Borja Valero, avec Gagliardini qui se retrouvera de fait sur le banc. Un autre changement que pourrait opérer Spalletti se situe au rôle de trequartista: Spalletti n’a pas encore trouver l’homme juste pour jouer entre les lignes, personne ne propose le dynamisme souhaité par le natif de Certaldo. Il semblerait que ce poste soit le principal objectif du prochain mercato de l’Inter, mais d’ici-là et plus particulièrement ce soir, Marcelo Brozovic devrait trouver sa place derrière Icardi. Dans le rôle de second attaquant, Eder pourrait également trouver du temps de jeu assez rapidement. Actuellement, Spalletti songe même à placer Vecino dans un rôle à la Nainggolan. Ce qui reste sûr, c’est que le point de référence de notre milieu s’appellera Borja Valero, et tous graviteront au tour de lui. Tous devront chercher à couvrir le plus d’espace possible au milieu de terrain. En effet, Luciano ne veut pas uniquement dépendre de notre duo en or : Icardi et Perisic! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...