Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'brésil'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

21 résultats trouvés

  1. Javier Zanetti a parlé de Lionel Messi, révélant des choses, lors d'une chronique sur les champions publiée sur Calcio.com. Sur Léo. "J'ai eu le privilège de jouer avec Léo avec l'équipe nationale quand il a commencé sa carrière. Là, on pouvait voir que c'était un joueur qui se démarquait de tous les autres, il a fait des choses que je n'ai jamais vues faire. Génial, vitesse, super dribble, fort physiquement. On parle de l'un des meilleurs de tous les temps." Sur la comparaison avec Maradona. "Une question à laquelle il est difficile de répondre car les deux ont marqué l'histoire du football. L'un continue de le faire." Que retenez-vous de l'action de Messi lors de la demi-finale Barcelone-Inter 2010. "Je me souviens encore de l'arrêt de Julio Cesar du pied gauche. C'était l'arrêt du match, même pour la victoire en coupe. S'il avait marqué, cela aurait été très compliqué pour nous. Leo est un pur talent, il est l'essence même de football. Samuel et moi avons été avertis et si nous avions reçu un carton jaune, nous aurions raté la finale. Messi jouait dans notre pays et nous avons donc pensé 'au moins une fois, il marquera'. Heureusement, cela ne s'est pas produit, nous l'a arrêté lui et tout Barcelone." Son transfert au PSG. "Personne ne s'y attendait et ce fut un moment émouvant et triste pour les fans de Barcelone. Le nouveau défi est cependant important." Messi a réussi à réaliser son rêve de gagner la Copa America. "Je suis ravi que Messi ait remporté la Copa America, il attendait ce moment depuis très longtemps. En tant que capitaine et leader de l'équipe, il a soulevé le trophée lors d'une finale historique avec le Brésil au Maracanã, il n'aurait pas pu choisi un meilleur moment." Un message aussi pour ceux qui le critiquent. "Je n'ai jamais compris ceux qui le critiquent. Vous n'avez pas à le juger s'il gagne ou s'il perd : il est l'essence du football et sera toujours comme ça. Sa personnalité ? C'est un gars très calme, qui aime être avec la famille et les amis. Il est amusant. C'est un leader qui a grandi avec le temps et qui fait maintenant ressortir sa personnalité." Traduction lex_j via FCInter1908.
  2. Comme le révèle le portail spécialisé Footy Headlines, le nouveau maillot combinera comme couleur principale un jaune brillant avec des armoiries de couleur noires. Officiellement les couleurs se nomment “Dynamic Yellow/Black”. Une teinte claire de bleue complète un look simple sous la forme de garniture aux poignets et au col du ras du cou. Le jaune dynamique est également la même couleur que celle utilisée pour le maillot Home 2022 du Brésil pour la coupe du Monde à venir. Ce troisième maillot de l'Inter n’est pas sans rappeler l’ensemble de la saison 2015-16 où l'Inter avait un troisième maillot d'une couleur très similaire. Le troisième maillot Nike Inter 2022-2023 sera officiellement dévoilé dans les prochaines semaines. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Le troisième maillot 2022-2023 a fuité sur Footy Headlines, la couleur sera jaune fluo avec des bords noirs. Il y a de nouvelles fuites concernant le troisième maillot de l'Inter 2022-2023. Comme le rapporte le portail Footy Headlines, le troisième maillot devrait être jaune avec le logo en noir. Officiellement, par Nike, la couleur du maillot s'appelle 'Dynamic Yellow', un pantone également utilisé par le Brésil. Sur les manches les rayures noires seront accompagnées d'un liseré bleu clair. Cependant, il est peu probable que DigitalBits restera le main sponsor. Traduction alex_j via FCInterNews.
  4. L'ancien attaquant des Nerazzurri se confie aux micros du podcast Podpah sur sa décision de retourner à l'Inter en 2010. "Je ne veux pas être entraîneur ou manager. Je préfère rester loin de ce côté-ci. Je vis ma vie comme je veux, près de ma famille et de mes amis." Paroles d'Adriano, dans une longue interview accordée aux micros du podcast Podpah. "J'ai décidé d'arrêter, ce n'est pas parce que je n'aimais plus jouer - confie l'ancien attaquant des Nerazzurri -. Je ne ressentais plus cette envie, aussi parce que jusqu'à présent je boite à cause de mon tendon. Je savais que mon retour allait être difficile. J'avais déjà réalisé certaines choses en tant que joueur, j'ai compris qu'il était temps de prendre du recul." Des années plus tard, l'Empereur est, en effet, sûr d'une chose : « Je n'aurais pas dû quitter le Brésil et revenir en Italie en 2010. Je voulais apporter une réponse à la façon dont j'ai quitté l'Inter. Les Italiens sont passionnés par moi, je l’ai gardé dans mon cœur, dans mon esprit. Je voulais retourner à l'Inter pour rendre cette affection. Mais malheureusement, ce n'était plus pour moi, ma tête était au Brésil. Je pense que j'aurais dû prolonger mon contrat à Flamengo", a admis le l'ancien numéro 10 Nerazzurro, qui raconte alors une anecdote qui concerne aussi Ronaldo, Il Fenomeno : "Ronaldo m'a appelé et m'a dit : 'Tu y es encore ?'. Je venais d'arriver de Rome. Il m'a dit : 'Si je peux, j'aimerais t'emmener avec moi à Corinthians. Il a attendu et est allé à Corinthians, mais je me suis blessé lors de la première séance d'entraînement. " ®Interkhero - Internazionale.fr via FCInternews
  5. Adriano, ancien attaquant de l'Inter pense que le Derby della Madonnina est similaire à la rivalité qui oppose le Brésil et l'Argentine, selon un rapport des médias italiens. Durant un épisode de Careers (en collaboration avec Inter TV et DAZN), le Brésilien s'est vu interrogé sur ses confrontations passées avec le Milan AC alors qu'il évoluait sous le maillot de l'Inter. "Comment pourrait-je le décrire ?... C'est comme Argentine contre Brésil. C'est une énorme responsabilité, il y a tout dans ce match. Tant d'émotions d'un seul coup." "J'ai même envie de pleurer rien que d'y penser, c'est une grande émotion. Quand je suis retourné au stade pour le Derby, tout un film m'est revenu en tête. C'était étrange mais très émotionnel." Adriano a lui-même trouvé le chemin des filets contre les Rossoneri durant sa carrière Interiste et il nous dit qu'il lui est impossible de décrire ce que ça fait de le faire au Meazza: "C'est impossible a expliqué. C'est difficile de dire comment l'on vit ce match, tout ceux qui ont jouer le Derby savent, avant le match nous sommes tous concentrés et excités à l'idée de bien faire. Quand vous dites Derby c'est magnifique, mais aussi une immense responsabilité." Adriano fut souvent comparé au grand Ronaldo car il sont tout les deux brésiliens, avaient une stature semblable et un jeu similaire. Ronaldo connaitra cependant une plus grande réussite dans sa carrière. Adriano pense lui que la comparaison n'a pas lieu d'être: "Non, il n'y a pas de comparaison, c'est un phénomène. Il l'a démontré au long de sa carrière. J'ai montré que j'aurais pu être comme ça mais il n'y a pas de comparaison. Nous ne pouvons pas être pareil." "Il avait l'habitude de m'emmener à la Pinetina parce-que j'ai vécu avec lui pendant un moment et je me rappelle qu'il me disait toujours que si je voulais aller loin je devais me battre et toujours anticiper l'avenir pour aider ma famille. Il était comme un grand frère pour moi." Un de ses amis les plus proche à l'Inter était Marco Materazzi. Il se confie sur leur relation. "Quand j'étais bien, c'était dur de m'arrêter. Materazzi, quand je jouais mal et que j'enchainais par un grand match, il disait toujours 'L'Empereur est de retour'." "L'important pour moi c'était que quand j'étais sur le terrain, je faisais tout pour mon équipe. Quand j'ai traversé des moments difficiles, l'Inter a toujours été là pour moi et avoir des amis qui me voyaient non seulement comme un joueur mais aussi comme un frère était très important et j'en remercie tout le monde." "Je dois remercier les fans qui ont toujours eu une grande affection pour moi. Vous m'avez donner ce surnom d'Empereur, et encore aujourd'hui j'ai du mal à réaliser que c'était pour moi. Chaque fois que je viens en Italie, je sens l'amour des gens et c'est une grande satisfaction. Ce sera toujours ma seconde maison." Merci à toi Adri. All Hail The Emperor ! ©Internazionale.fr, via FCInternews - Traduction Trent_FCI
  6. Footyheadlines.com nous propose quelques exemples des futurs jeux de maillot pour la saison 2022/2023. Preuve de son sérieux, le célèbre site avait, par exemple, très bien anticipé le troisième jeu de maillot européen nerazzurro de cette saison Annonce du jeu de couleurs Le vrai maillot Home 2022-23 Le maillot domicile 2022-2023 présente de larges rayures noires et bleues sur le devant, le dos et les manches.. Dans le bas du dos, on retrouve le logo de Lenovo en blanc, qui sera également utilisé pour la marque Nike et le logo du sponsor principal, bien qu'il apparaisse ici en gris. L'intérieur du col du maillot domicile 2022-2023 sera orné d'un graphisme personnalisé, similaires aux maillots des Corinthians et du Hertha Berlin. Away 2022/2023 FootyHeadlines, grâce à Gol de Sergio, peut déjà nous confirmer les couleurs à venir du futur maillot extérieur. Le maillot 2022-2023 Away combine une base blanche avec Light Aqua pour les logos et les sponsorisations. Cette couleur n'a jamais été utilisée pour un maillot extérieur de l'Inter, mais il évoque le maillot extérieur de la saison 2019-2020 "'Aquamarine" Le noir sera utilisé pour les détails et peut-être pour certaines parties de l'écusson de l'Inter. Third Le troisième maillot combine une couleur principale jaune vif avec des logos noirs. Officiellement, les couleurs sont "Jaune Dynamique / Noir". Le jaune dynamique est la même couleur que celle utilisée pour le maillot domicile du Brésil lors de la Coupe du monde 2002. De nombreux Brésiliens ont joué pour le club, notamment Ronaldo "R9" et Adriano. La couleur du troisième maillot 2022-2023 évoque celui de la saison 2015-16, lorsque l'Inter avait un troisième maillot de couleur très similaire. Si bien sur, il est encore très tôt pour connaitre les modèles définitifs, validez-vous déjà ces premières informations ? Avez-vous déjà une préférence ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L’Inter va-t’elle à nouveau sortir le fouet ? Rien n’en est moins sûr….En effet, Arturo Vidal s’est de nouveau mis en évidence en décidant, sur Tik Tok, de revêtir le maillot de Flamengo Problème, l’international chilien dispose d’un contrat important à l’Inter et celui-ci arrivera à expiration au 30 juin 2023. Toutefois, la solution plus que probable est celle qui le voit quitter le Navire Nerazzurro en échange d’une prime de départ en fin de saison! Les Brésiliens apprécient En effet, moment insolite lors de la rencontre opposant le Chili au Brésil: Les supporters des Rubro-Negros, à l'occasion du match de qualification pour la Coupe du monde 2022 entre le Brésil et le Chili disputé au Maracanà (où évolue d’ailleurs Flamengo), ont applaudi le milieu de terrain chilien, en lui dédiant des refrains et des banderoles. L'entraîneur Paulo Sousa était également présent dans les tribunes. Si sa route est toute tracée, cautionnez-vous tout de même ce comportement de Catin d'Arturo Vidal vis-à-vis de son Employeur actuel ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Joaquin Correa s’est livré au cours de l’émission "Careers" diffusée par Dazn. Tucu est donc revenu sur les étapes importantes de sa carrière Enfant, étais-tu le plus doué pour jouer au football ? "Je ne sais pas, nous étions tellement, je figurais sans aucun doute parmi ceux qui l’aimait. J’ai toujours joué comme Trequartista, c’est là que j’ai commencé, ensuite je suis allé un peu partout, mais c’est toujours resté mon poste." Tucu "C’est comme ça que l’on me surnomme depuis tout petit, tout est parti de là, de mon passage à Buenos Aires, j’ai été surnommé de la sorte." Juan Sebastian Veron "Ma seconde rencontre était si belle car c’était le dernier jour de Juan à l'Estudiantes. C’était une belle fête et tout le monde l’attendait à la sortie du terrain. C’était plus qu’un grand joueur, il m’a tellement aidé et pas uniquement pour le football. Il a tant enseigné aux garçons, il a été très important pour moi. Lorsque je suis venu à l’Inter, il m’a félicité en disant que j’avais bien choisi, que c’était la bonne équipe pour moi. Je le remercie encore pour tout ce qu’il a fait." La Sampdoria "C’était si beau, j’y ai tant appris. J’ai aussi connu quelques blessures et changé physiquement suite aux entrainements, mais cela m’a apporté tellement de belles choses. J’ai eu comme équipier Eto’o, et tant d’autres joueurs qui m’ont aidé sur et hors du terrain. Je ne savais pas si j’étais prêt mais je voulais venir en Europe à tout prix, et piano piano, j’ai commencé à m’améliorer, c’était une étape importante." Samuel Eto’o "Un joueur de folie qui était arrivée en fin de carrière mais qui m’a tant conseillé, c’était un très grand joueur." Le but raté face à l’Inter "J’étais déjà interiste (il sourit). C’était une mauvaise journée, j’étais seul à Rome et j’étais très mal. Ce sont les choses qui te font grandir, qui peuvent arriver à tout le monde : J’ai continué à travailler." Séville "Faire face au Real Madrid était si beau, nous pratiquions un très beau football et nous avions disputé la Liga jusqu’au bout du bout, c’était si beau. Nous étions tant d’argentins et j’ai beaucoup appris. Je jouais plus sur les ailes, mais je m’y sentais bien, c’était un autre football, plus tactique, plus complexe en tout: J’ai beaucoup appris et j’ai compris énormément comment fonctionnait le football européen." Instinct et préparation "Il y a tellement de préparation, mais je dois mettre en pratique tout ce qui m’a été appris depuis mon enfance, le joueur se fait et commence à jouer par cette voie, c’est cela qui dicte qui tu es." Simone Inzaghi "Lorsque nous avons remporté la Super Coupe en Arabie avec la Lazio, ce fut un merveilleux moment, nous avions déjà remporté la Coupe d’Italie et nous nous battions pour le Scudetto, ensuite nous avons été bloqué par le Lockdown, mais ce sont de merveilleux souvenirs. Tu te donnes tellement pour jouer des finales et battre la Juve avec une telle personnalité était si beau." "Inzaghi me laisse exprimer mon football, il se soucie beaucoup de la défense et il veut que nous, les attaquants, soyons tout le temps sur le ballon : il me demande toujours de viser, j'aime ça car il me laisse être moi-même." La vie à Rome "C’était beau, j’y étais très bien traité, j’y ai vécu trois très belles années que je conserverais toujours dans mon cœur, on m’a toujours fait m’y ressentir comme si j’étais à la maison." La Copa America "C’était grandissime, cela faisant tellement longtemps que l’Argentine ne gagnait plus et l’emporter au Brésil était merveilleux. Nous étions un groupe fort qui se battait pour remporter quelque chose que le pays voulait à tout prix, c’est pour nous, l’une de nos plus grande joie, c’était si important pour nous." Lautaro Martinez "C’est si beau de jouera avec lui, nous avons un excellent rapport, c'est important de s'entendre. Cela nous aide beaucoup de jouer ensemble à l'Inter et en équipe nationale, nous voulons tous les deux gagner." Qui prépare le maté ? "C'est moi qui l'amène toujours : il peut râler, mais c’est la vérité." Le test avec l'Inter "J'étais un enfant qui rêvait de venir à l'Inter mais cela ne s'est pas fait : Puis avec le travail j'ai su me retrouver ici et à présent, je suis un homme expérimenté. La photo avec Zanetti me permet de garder les pieds sur terre parce que j’en rêvais, et maintenant que je suis ici, je l'apprécie davantage." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Javier Zanetti, le Vice-Président de l’Inter et Parrain d’Internazionale.fr s’est livré à ESPN: "Messi à l’Inter ? La vérité est que nous n’en avons jamais été proche, avec la pandémie, la situation du Club s’est sérieusement compliquée." "Personne ne pensait que Leo était capable de quitter Barcelone, c’était une grande surprise pour nous tous. Je suis heureux pour Léo, je l’ai vu très récemment à Paris et nous avons fait une belle accolade, lui, plus que n’importe quel autre voulait que ce moment arrive, il le mérite de tout cœur." Julian Alvarez "Notre Directeur Sportif, Dario Baccin, est actuellement en Argentine pour observer les joueurs, cela fait partie d’une stratégie. Il était passé par le Brésil auparavant, il est maintenant en Argentine et il ira ensuite en Uruguay. Il y a beaucoup de joueurs intéressants et on parle énormément de Julián Álvarez actuellement: Il y a tant de matière première dans notre pays." "Je me rappelle très bien du moment où nous avons acquis Lautaro : Car lorsque tu prends un jeune joueur, tu ne dois pas avoir uniquement qu’une vision immédiate, tu dois te projeter sur les 3-4 années suivante pour anticiper sa croissance "Nous sommes extrêmement contents de Lautaro, sa croissance a été très bonne, il a connu une période d’adaptation faite de haut et de bas, avant de finalement parvenir à l’équilibre. C’est le type d'idéologie que nous avons en tête : Nous sommes très fiers du présent et de l’avenir de Lautaro, il sera une personnalité importante lors de la prochaine Coupe du Monde." Pourriez-vous revenir travailler en Argentine ? "Je suis très heureux ici en Italie, je suis très content de mon travail, je veux continuer à apprendre et à emmagasiner de l’expérience. Cela fait 26 ans que je vis ici, mes fils sont italiens, nous avons ici notre fondation. J’ai énormément d’amis en Argentine, mais mon présent est ici, en Italie." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Cette trêve internationale a fait mal à l’Inter, très mal même avec de nombreux titulaires qui ont été victimes de coups, voire même de blessures : Edin Dzeko et Alessandro Bastoni travaillent, par exemple, de façon individuelle, en attendant de retrouver le groupe. Des évaluations ont lieu régulièrement afin de ne prendre aucun risque. Alexis Sanchez est ressorti blessé de son dernier match. Le club attend de voir physiquement le joueur pour procéder à certains tests afin d’évaluer la gravité du problème. Lautaro Martinez a reçu de très nombreux coups lors de la rencontre face au Brésil. Selon le Staff médical Albiceleste, il n’y aurait rien de grave. Si celui-ci a été remplacé par Joaquin Correa, Lautaro en personne a diffusé une Story sur Instagram, le montrant souriant dans le vestiaire suite à la qualification de l’Argentine pour la Coupe du Monde. Stefan De Vrij a été victime d’une blessure aux adducteurs lors de la fin du match opposant les Pays-Bas au Monténégro : L’international hollandais pourrait rater trois rencontres avec les Nerazzurri : Le Napoli, le Shakhtar et Venezia ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Cette information est à prendre avec le plus de distance possible et avec des pincettes, à la vue surtout de l’acquisition par le Fonds d’investissement du Royaume d’Arabie Saoudite, PIF, du club anglais de Newcastle. Toutefois, selon le quotidien italien: Suning est prêt à céder l’Inter à la suite d’une très longue et dure négociation qui a été ralentie à cause du projet Super League “Pas uniquement le Newcastle: Pif veut aussi percer en Serie A et il veut plus particulièrement mettre les mains sur l’Inter. Dans le monde des finances, il se dit qu’un accord a déjà été trouvé : Suning serait disposé à céder la société Nerazzurra au fond souverain pour une somme avoisinant le milliard d’euros. Il se susurre qu’une rencontre s’est tenue, en septembre à Milan, entre les hautes sphères de l’Inter et des émissaires saoudiens arrivés en Italie, pour définir les derniers détails de la négociation. Ceux-ci auraient également assisté à la défaite de l’’équipe de Simone Inzaghi face au Real Madrid, 0-1, le 15 septembre dernier." Une négociation en phase très avancée "Les saoudiens et le Suning traiteraient depuis de nombreux mois et le coup d’accélérateur aurait eu lieu lors de ces dernières semaines. La propriété chinoise est à la recherche d’investisseur prêt à s’offrir l’Inter suite à la crise du Covid. La vente du club a été ralenti auparavant, car il y avait la projection de rentrer dans la Super League: Le tournoi pensé par le Real Madrid, la Juventus et le Fc Barcelone aurait garanti une augmentation des revenus, mais le projet est actuellement un naufrage, rien n’a été concrétisé et la propriété chinoise songe à nouveau à la vente" Le Calcio, mais pas que "Cette nouvelle, si elle vient à se confirmer, représenterait une affaire pour les tifosi de l’Inter en sachant que PIF avait présenté un chiffre d’affaire proche des 500 milliards de dollars en 2020. Le fond est présidé par son Altesse Royale, le Prince héritier saoudien Mohammad bin Salman Al Saud. Il suffit simplement de penser que le fond Qatari propriétaire du Paris-Saint-Germain, le Qatar Investment Authority, présente un chiffre d’affaire inférieur de plus de 100 milliards." "De plus, l’entrée dans le monde du football de la part des Saoudiens, qui ont déjà acquis les 80% de Newcastle pour 353 millions d’euros, pourrait ouvrir une nouvelle page de la rivalité entre les deux fonds d’investissements: L’acquisition de l’Inter s’inscrirait dans un projet plus vaste pour ce pays riche d’Arabie. La volonté de Pif est celle de nettoyer son image à travers le monde grâce à une série d’investissement aussi bien en Europe que sur le continent américain." "Le projet prévoit la création d’un réseau dans le monde du football via l’acquisition de plusieurs clubs : Newcastle en Angleterre, l’Inter en Italie, l’Olympique de Marseille en France et un autre club au Brésil. Le tout suivrait l’acquisition récente d’actions minoritaire de la Casa modénaise d’Hypercar Pagani (on parle de 30%). En Italie, Pif se montre également intéressé par l’investissement sur des gratte-ciels milanais et il serait également intéressé par la thématique du stade : Une évaluation d’un million d’euros inclurait également la construction d’une nouvelle enceinte." L'avis de Franco Vanni "Vu que je reçois plus de message que le jour-même de mon anniversaire, je m'exprime ici: Je n'ai aucune confirmation d'une offre de PIF pour l'Inter, juste des démentis. Cela va de: Il n'y a rien à "ce ne sont que des rumeurs diffusées pour favoriser l'accord avec Newcastle. Objectivement, cela ne veut pas dire qu'elles ne sont pas fondées." Le saviez-vous? La Premier League s’oppose au rachat de Newcastle : Selon la Repubblica, les 19 clubs du plus important championnat anglais sont sur le pied de guerre suite à l’autorisation de la Fédération Anglaise de céder Newcastle au Fonds PIF qui est directement lié à son Altesse Royale le Prince héritier Mohammed bin Salman. "En première ligne, on retrouve Liverpool, Arsenal et Manchester United, dont les propriétaires sont américains. Tous ont demandé une réunion avec la League pour revenir sur cette décision qui pourrait, selon eux, nuire à l’Image de la Premier League. De son côté, le président de Tottenham, aux origines juives, Adrian Levy, serait furieux et tenterait tout pour faire bloquer les sponsorisations de Newcastle." Seriez-vous pour ou contre le fait de voir l’Inter appartenir à une nouvelle Galaxie footballistique ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, le Corriere Della Sera est revenu sur le fiasco entourant l’affiche tant attendue entre le Brésil et l’Argentine, qui a été interrompue, suite à des violations des règles anti-covid. En tout premier lieu, voici les informations retrancrites par l’AFP dans Libération "A peine cinq minutes après le coup d’envoi de Brésil-Argentine à São Paulo, des représentants de l’agence sanitaire brésilienne Anvisa et de la police fédérale sont entrés sur le terrain… et ont mis fin à la rencontre. La raison de leur courroux : la présence sur le terrain de trois des quatre joueurs argentins évoluant en Angleterre, durement touchée par le Covid, et accusés de violer les protocoles anti-Covid. La Fifa a confirmé dans un communiqué que cette rencontre des qualifications pour le Mondial 2022 avait été "suspendue sur décision de l’arbitre", sans préciser si elle sera reportée ou non à une date ultérieure." "Les Argentins ont pourtant tenté de parlementer, mais ils ont fini par regagner le vestiaire, où ils sont restés pendant plus de trois heures, avant de finalement quitter le stade, une heure après la délégation brésilienne. Les joueurs de l’Albiceleste sont ensuite rentrés à Buenos Aires peu après minuit. "Ça fait trois jours qu’on est ici, pourquoi [les agents de l’Anvisa] ne sont-ils pas venus avant ?" avait auparavant demandé sur le terrain Lionel Messi, aux côtés de Neymar et des sélectionneurs des deux équipes, dans une vidéo de la chaîne argentine TyC." "Fausses informations" des joueurs argentins Selon l’agence sanitaire, Giovanni Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham) auraient omis de signaler qu’ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée. "A aucun moment nous n’avons été informés que (les quatre joueurs) ne pourraient pas jouer le match. Nous voulions jouer, et les Brésiliens aussi", a assuré le sélectionneur argentin Lionel Scaloni. Quelques heures avant le coup d’envoi, l’Anvisa avait pourtant annoncé dans un communiqué avoir recommandé aux autorités locales de l’Etat de São Paulo que les quatre footballeurs soient «placés immédiatement en quarantaine» pour avoir fourni de "fausses informations" dans le formulaire d’entrée au Brésil. Le président de la fédération argentine de football a pour sa part nié tout «mensonge» de la part des joueurs. Le communiqué de l’Anvisa faisait état d’un "risque sanitaire grave», interdisant aux joueurs de «prendre part à toute activité et de demeurer sur le territoire brésilien". Malgré cette décision, trois des quatre joueurs en question (Lo Celso, Martinez et Romero) avaient été alignés dans le onze de l’Albiceleste et avaient commencé le match. Episode lamentable Une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l’entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d’Inde ou d’Afrique du Sud, pour éviter la propagation de variants du Covid-19. Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus endeuillé par le Covid-19, avec plus de 580 000 morts." Place au Corriere Della Sera : "L’Inter a des joueurs sud-américains dans son noyau, et les dernières rencontres internationales se tiendront à quelques heures de la reprise du championnat qui aura lieu ce week-end. En effet, le charter décollera de Buenos Aires après Argentine-Bolivie dans le courant de la nuit italienne allant de jeudi à vendredi, à son bord, on retrouvera 17 joueurs italiens. A 17h, la première escale aura lieu à Madrid, les italiens sont attendu à 20h. "Quelques heures plus tard, ils devraient tous être sur le terrain pour les matchs de championnat, pour autant que leurs entraîneurs décident de les lancer (croisons les doigts). C'est la dernière folie du football à l'heure du Covid : Pour récupérer quelques journées de qualifications pour la Coupe du Monde, la FIFA a placé trois matchs pour chaque équipe nationale dans cette fenêtre internationale et aussi dans la suivante, début octobre." "L'Inter attend quatre Sud-Américains : en plus de Lautaro et Correa, il y a Vidal et Vecino. Les Nerazzurri concernés, pour faire face à la Samp, auront une nuit supplémentaire pour récupérer du décalage horaire." Explications d'un "Marouane Fellaini" Réaction de la FIFA à Reuters La FIFA a déclaré avoir reçu des rapports d'officiels de match: "Les informations seront analysées par les organes disciplinaires compétents et une décision sera prise en temps voulu", a déclaré l'instance dirigeante du football mondial dans un communiqué." La Fédération argentine de football a déclaré que la FIFA avait donné aux deux associations nationales six jours pour exposer leur position. Situation difficile Gianni Infantino, dans une allocution vidéo à l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs, a déclaré que la situation rappelait les difficultés rencontrées pendant la pandémie. "Nous avons vu ce qui s'est passé avec le match entre le Brésil et l'Argentine, deux des équipes les plus glorieuses d'Amérique du Sud", a déclaré Infantino. "Certains officiels, la police, les responsables de la sécurité sont entrés sur le terrain après quelques minutes de jeu pour emmener certains joueurs - c'est fou mais nous devons faire face à ces défis, ces problèmes qui viennent s'ajouter à la crise du COVID." Alejandro Martinez, frère d'Emiliano, a déclaré que les joueurs devaient s'envoler d'Argentine vers la Croatie, qui est un pays de la liste verte du Royaume-Uni, plus tard dans la journée de lundi afin d'éviter la quarantaine obligatoire de 10 jours dans un hôtel lors du retour au Royaume-Uni d'un pays de la liste rouge: "Ils se rendront en Croatie pour y faire leur quarantaine, puis iront en Angleterre", a déclaré Alejandro à la station de radio La Oral Deportiva. "C'était la condition fixée par Aston Villa". La Fédération argentine de football (AFA) a déclaré que Martinez et Buendia avaient été libérés de l'équipe nationale, ce qui signifie qu'ils ne prendront pas part au match de qualification de jeudi à domicile contre la Bolivie. L'AFA a ensuite libéré les deux joueurs des Spurs, Lo Celso et Romero, en déclarant qu'"ils ne sont pas concernés par le match contre la Bolivie et peuvent retourner dans leur club". Le site Internet Football.london a déclaré que les deux joueurs des Spurs pourraient recevoir des amendes à leur retour en Angleterre, car ils ont fait le voyage sans l'autorisation de leur club. Villa et Tottenham se sont refusés à tout commentaire. Réactions de Gianni Infantino à Italpress : "Nous avons besoin de la compréhension des clubs : nous savons que nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux - Il est important de protéger à la fois les clubs et les équipes nationales, le football est un tout et nous devons essayer de trouver le bon équilibre. Nous devons faire quelque chose pour protéger la santé des joueurs et pour cela repenser le calendrier international. Nous avons besoin de la bonne volonté de tous, pour nous il n'y a pas de sujets tabous et la porte de la FIFA est toujours ouverte à toute proposition. Pour un football plus fort, nous avons besoin de l'aide de tous. En mars dernier, nous avons reporté les matches de qualification pour la Coupe du monde en Amérique du Sud à un moment crucial de la saison, afin de permettre aux joueurs de se reposer et de rester dans leur club." "Mais ces qualifications doivent être jouées et j'ai demandé à tout le monde, clubs, fédérations et gouvernements, de faire preuve de solidarité, de ne pas faire de discrimination, il s'agit aussi de soulager les pays qui souffrent et ne voient leurs meilleurs joueurs en action que lorsqu'ils sont en équipe nationale. Nous devons protéger la Coupe du monde, les qualifications et trouver le bon compromis, également en vue des fenêtres d'octobre et de novembre, pour surmonter cette situation particulière - a ajouté Infantino - Nous avons besoin de la compréhension des clubs : nous savons que nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux mais nous devons essayer de nous comprendre". Pensez-vous que Simone Inzaghi alignera son armada sud-américaine, après ce fiasco, ce dimanche à 12h30 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Depuis que le légendaire manager argentin Helenio Herrera a conduit l'Internazionale à leurs deux premières Coupes d'Europe dans les années 1960, notre club milanais a eu un lien presque inextricable avec le continent sud-américain. L'Inter a dû attendre 35 longues années pour ajouter une autre Coupe d'Europe dans son armoire à trophées et lorsqu'elle a été remportée en 2010, il y avait une forte influence sud-américaine ; six joueurs du onze de départ de Jose Mourinho venaient de là, pendant que l'attaquant argentin Diego Milito marqua les deux buts pour une victoire 2-0 contre le Bayern Munich. Avançons rapidement jusqu'à aujourd'hui. Il reste un fort contingent sud-américain dans l'équipe avec deux Uruguayens, un Argentin et un Chilien, tous en lice pour une place sur le terrain. La liste des stars sud-américaines pour représenter l'Inter dans le passé est longue, en particulier depuis le début du siècle, alors que le Meazza a accueilli certains des meilleurs joueurs de l'histoire. Alors sans plus tarder, voici l'ultime XI combiné sud-américain de l'Inter depuis 2000 Gardien : Julio Cesar Nationalité: brésilienne Apps internationales: 87 Honneurs: Serie A (x5), Coppa Italia (x3), Ligue des Champions Apps Inter: 300 Le transfert de Julio Cesar de Flamengo à l'Inter en 2005 était loin d'être simple. Notre club comptant déjà le nombre max de joueurs non européens, César a dû être prêté au Chievo pour une demi-saison avant de finalement nous rejoindre six mois plus tard, après aucun match joué à Vérone. Malgré ce délai, Cesar a certainement rattrapé le temps perdu en s'établissant rapidement comme le gardien titulaire, position qu'il a conservée tout au long de son séjour de sept ans à Milan. Il a joué pour la dernière fois pour son club d'enfance, Flamengo. Arrière droit: Maicon Nationalité: brésilienne Apps internationales: 76 Honneurs: Serie A (x4), Coppa Italia (x2), Ligue des Champions Apps Inter: 236 Défenseur canonnier forgé dans le moule traditionnel brésilien, Maicon était un autre achat sud-américain rentable qui a connu un grand succès sous nos célèbres rayures noires et bleues. À son apogée, Maicon était le meilleur arrière droit du football mondial - une déclaration validée par le fait qu'il ait gardé Dani Alves hors de l'équipe brésilienne - et en plus de ses qualités défensives, il a également marqué 20 buts pour notre club. Il a passé les dernières années de sa carrière sur les ailes des clubs brésiliens Avaí et Criciúma. Défenseur central: Lucio Nationalité: brésilienne Apps internationales: 105 Honneurs: Serie A, Coppa Italia (x2), Ligue des Champions Apps Inter: 136 Mourinho a fait signer des contrats exceptionnels au cours de sa carrière de manager brillamment réussie, mais peu peuvent égaler son achat de Lucio au Bayern Munich en 2009. Le défenseur intransigeant - qui avait également un penchant pour des incursions osées dans l'autre moitié - a conclu une entente brillante avec Walter Samuel au cœur de la défense centrale et a joué un rôle essentiel lors du Triplé historique. Défenseur central: Walter Samuel Nationalité: argentine Apps internationales: 56 Honneurs: Serie A (x5), Coppa Italia (x3), Ligue des Champions Apps Inter: 236 L'autre moitié du duo défensif hermétique de Mourinho, Walter Samuel, a rejoint l'Inter en 2005 après avoir eu du mal à gérer la pression au Real Madrid des Galactiques. Au cours de ses cinq premières années au Meazza, Samuel a remporté la Serie A chaque saison et au total, il a passé neuf années réussies à Milan, avant de terminer sa carrière en passant deux ans au FC Bâle. Arrière gauche: Ivan Cordoba Nationalité: colombienne Apps internationales: 73 Honneurs: Serie A (x5), Coppa Italia (x4), Ligue des Champions Apps Inter: 455 Un petit défenseur qui était à l'aise pour jouer à quatre arrières, Ivan Cordoba était connu pour posséder un sacré saut malgré sa taille, 1m73. Cordoba a passé toute sa carrière européenne à l'Inter qu'il quitta en 2012 après 12 ans de bon et loyaux services. Le n°2 interiste de longue date a également l’honneur d’être le seul homme de l’histoire à avoir dirigé l’équipe nationale colombienne sur un trophée majeur - la Copa America 2001. Milieu défensif: Javier Zanetti Nationalité: argentine Apps internationales: 143 Honneurs: Serie A (x5), Coppa Italia (x4), Ligue des Champions, Coupe UEFA Apps Inter: 858 (Record) Après 19 ans, 858 apparitions, 21 buts et 11 trophées majeurs, Javier Zanetti a finalement mis un terme à sa brillante carrière à l'Inter en 2014 à l'âge de 41 ans. En signe de respect pour son No.4, le maillot a été retiré peu après. Non seulement Zanetti était un professionnel exemplaire, mais il s'est également réinventé de manière impressionnante en tant que joueur au fil de sa carrière, se transformant d'un ailier maraudeur en un milieu de terrain défensif et même un arrière central de fortune. Comme une reconnaissance de la part du club, Zanetti est désormais vice-président de l'Inter. Milieu central: Esteban Cambiasso Nationalité: argentine Apps internationales: 52 Honneurs: Serie A (x5), Coppa Italia (x4), Ligue des Champions Apps Inter: 420 Un autre Argentin qui a fait partie des meubles de l'Inter. Esteban Cambiasso est venu en Italie par un transfert gratuit après quatre saisons relativement peu satisfaisantes au Real Madrid, où il a été principalement utilisé comme remplaçant. À l'Inter, cependant, il était un titulaire régulier incontesté et de plus en plus apprécié par l'équipe pendant ses années sous Roberto Mancini et plus tard Mourinho. Tout comme son compatriote Samuel, Cambiasso est parti en 2014, passant une saison à Leicester City avant de filer à l'Olympiakos en 2015. Milieu de terrain: Juan Sebastian Veron Nationalité: argentine Apps internationales: 73 Honneurs: Serie A, Coppa Italia (x2) Apps Inter: 74 Bien qu'il n'ait jamais été sous contrat avec l'Inter, en prêt pendant 2 ans, Juan Sebastian Veron y a connu une période de rédemption après trois années difficiles en Angleterre avec Manchester United et Chelsea. Veron ou ‘le petit sorcier’ comme on l’appelait souvent, a aidé l’Inter à remporter deux coupes d'Italie consécutives et a également mis la main sur un Scudetto avant de rentrer chez lui en Argentine pour jouer pour l'Estudiantes. Milieu offensif: Alvaro Recoba Nationalité: uruguayenne Apps internationales: 69 Honneurs: Serie A (x2), Coppa Italia (x2), Coupe de l'UEFA Apps Inter: 260 Un talent suprême dont la carrière a malheureusement été compromise par des problèmes de blessures, Alvaro Recoba n'a peut-être pas réalisé autant que prévu, mais il a certainement fourni aux fans de l'Inter de nombreux moments de magie pendant ses 11 ans. Recoba est devenu célèbre pour avoir mis de spectaculaires frappes de loin - à la fois dans le jeu et en coups francs, qui devaient devenir sa marque de fabrique - avec son pied gauche extra-spécial. Malgré ses nombreux problèmes de blessures, Recoba a réussi à continuer jusqu'en 2015, lorsqu'il a pris sa retraite après avoir joué pour le Nacional. Attaquant : Ronaldo Nationalité: brésilienne Apps internationales: 98 Honneurs: Coupe de l'UEFA Apps Inter: 99 Surnommé « Il Fenomeno», l'Inter a jugé bon d'effacer le record du monde des transferts en 1997 en signant Ronaldo pour 19,5 M£. A ce moment-là, après avoir marqué 47 buts en seulement 49 matchs pour Barcelone, il était sans aucun doute la top-propriété du football mondial. Ronaldo a également conservé cette même veine qu'il avait montrée en Catalogne à Milan, marquant 34 buts lors de sa première saison avant le désastre qui le frappa lors de la Coupe du monde 1998. Des blessures ont détruit le reste de son temps à l'Inter, mais il a tout de même réussi un respectable 59 buts en 99 matchs avant son transferts en 2002 au Real Madrid. Attaquant: Diego Milito Nationalité: argentine Apps internationales: 25 Honneurs: Serie A, Coppa Italia (x2), Ligue des Champions, Apps Inter: 171 Un homme qui mérite une sélection dans cette équipe rien que pour ces deux buts contre le Bayern Munich. Ses deux buts contre les Bavarois ont permis à l'Inter de gagner 2-0 en finale de la Ligue des Champions et mettre fin à une disette de 35 ans pour décrocher le titre suprême du football européen. La saison 2009-2010 a sans aucun doute été la meilleure de Milito sous le maillot de l'Inter, bien qu'il ait connu une autre campagne prolifique en 2011-12 lorsqu'il a marqué 24 buts en championnat. Après cinq ans au club, il a rejoint le Racing Club en Argentine où il a pris sa retraite en 2016. Aujourd'hui il nous envoie des pépites comme Lautaro Martinez.
  14. En effet, selon la presse transalpine, l’Inter se frotte les mains de la convocation auriverde de Gabriel Barbosa. Le Nerazzurro est actuellement prêté à Flamengo. Par le biais de cette convocation de Tite, Giuseppe Marotta a décidé de réévaluer la valeur du joueur : Pour s’attacher les services de l’attaquant brésilien, il faudra débourser 30 millions d’euros. Nouvelle chance ? En effet, selon les dernières informations, Gabriel, qui doit revenir à l’Inter à l’ouverture du mercato hivernal suite à la fin de son prêt, pourrait se voir offrir une chance de prouver sa valeur à Antonio Conte. Pensez-vous que Gabriel pourrait être "la recrue" hivernale, en sachant que Conte est un entraîneur qui sait tirer le meilleur de ses joueurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Actuellement présent au rassemblement de l'équipe nationale du Brésil, (contre le Panama puis la République Tchèque), Joao Miranda a parlé à la presse sur sa situation de remplaçant : "Je reconnais que c'est un moment différent dans ma carrière, j'ai toujours été titulaire indiscutable. Cette saison je joue un peu moins mais bon, je m'habitue petit à petit. J'ai joué quelques matchs cette saison, avec un bon niveau qui plus est." raconte la doublure de Skriniar-De Vrij. "J'aime bien le championnat portugais, mais aujourd'hui mon seul souci est de défendre le maillot de l'Inter et bien finir la saison. J'ai encore un an de contrat." Ndlr : Avec le Brésil, il est actuellement titutlaire. ®Samus – internazionale.fr
  16. Sao Paulo - Récemment au Brésil est parue l'information que le premier objectif de Palmeiras pour renforcer son secteur défensif serait Miranda. Le défenseur de l'Inter a confirmé avoir eu des contacts avec les dirigeants du club, mais il exclut pour l'instant un retour au pays dans une interview réalisée il y a plusieurs mois, mais diffusée il y a peu. "Palmeiras est un grand club au Brésil. En terme de finances et de structures c'est l'un des clubs qui a le plus évolué ces dernières années. C'est normal qu'ils s'intéressent à des joueurs évoluant en Europe qui ont encore un certain niveau. J'ai eu quelques contacts avec un membre du club c'est vrai, mais j'ai bien expliqué ma situation à l'Inter ce qui a coupé court à la discussion. De plus j'ai une forte relation avec Sao Paulo. Un retour à Palmeiras ne serait pas beau." "Ma priorité est de rester en Europe, j'ai un contrat ici et je vais essayer de l'honorer. Le football a une certaine dynamique. En deux jours je peux changer d'idées si je reçois une offre convaincante provenant du Brésil. Mais je pense que c'est peu probable pour l'instant. En cas de retour la priorité serait Sao Paulo je pense. S'ils ne veulent pas de moi ou ne peuvent pas se le permettre, je suis un professionnel et je dois faire les bons choix pour ma carrière et pour moi. Si l'offre de Sao Paulo n'arrive pas et qu'une offre comme celle de Palmeiras me parvient, par exemple, je jouerai pour eux et je donnerai tout sur le terrain pour remporter le titre." ®Samus - internazionale.fr
  17. Qui, pour vous, va se qualifier pour le tour suivant ? Votez et Commentez!
  18. Milan – Cette information émane de notre ami Gianluca Di Marzio : Gabriel Barbosa va revêtir le maillot qui l’a vu exploser au Brésil, celui de Santos, via un prêt de l'Inter. "Un accord a été trouvé entre l’Inter et Benfica pour la résolution du prêt actuel, l’attaquant est rentré au Brésil à titre temporaire. Il est attendu à Santos, club dans lequel il a inscrit 56 buts en 154 matchs. L’objectif est qu’il puisse se "retrouver"." L’officialisation de la transaction est prévue d’ici à ce jeudi. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Milan - Selon les dernières nouvelles rapportées par UOL Esporte, après de longues négociations Santos et l'Inter seraient tombés d'accord pour Gabriel Barbosa. Le prêt du joueur pendant un an et demi pour un montant d'1.5M d'euros avec 40% du salaire payé par Santos Gabigol touche actuellement de 3M€ l'année et l'Inter lui aurait demandé un effort financier en vue d'un départ vers le Brésil. Le joueur semble impatient de revenir dans le club qui l'a vu grandir et dans cette optique, il se serait ouvert à cette hypothèse et aurait donné son accord à ses agents pour négocier dans ce sens. A voir quand l'opération se réalisera, car la priorité pour Ausilio et Sabatini est actuellement donnée aux dossiers Rafinha et Ramires. Ce qui ne semble pas gêner le joueur qui s'entraine déjà au centre sportif de Santos à Vila Belmiro, aux côtés de l'équipe et de l'entraineur Jair Ventura.
  20. Milan – Durant les dernières heures, beaucoup de rumeurs émanant du Portugal, font état d’un retour de Gabriel après six mois de prêt au Benfica. En effet, le brésilien n’a pas réussi à faire son trou à Lisbonne. Intérêts des clubs brésiliens Cette situation a fait écho au Brésil où le joueur est désiré par Santos, son ancien club. Outre Santos, d’autres clubs ont fait part d’un intérêt pour le joueur : le Cruzeiro, San Paolo et Flamengo. Ces derniers se méfient d’un club européen : le PSV Eindhoven qui est prêt à saisir sa chance. Au Portugal, Gabriel est entré à 14 reprises sur le terrain, a été titularisé à 3 reprise, s’est mangé trois avertissements et a inscrit deux buts. Des statistiques bien éloignées du prodige annoncé.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Milan – Plus de peur que de mal ! En effet, Miranda, notre défenseur central principal, a du quitter le terrain à la fin de la première mi-temps suite à un contact très rude avec son gardien Alisson. Notre taulier en défense à tenu à rassurer toute la Famiglia Interiste via un Tweet : "Je remercie Dieu, c’était seulement un choc, cependant, je ne disputerais pas le prochain match, mais je ferai partie des 207M de brésiliens à supporter l’équipe." Miranda ne disputera donc pas la rencontre face à la Colombie programmée le mardi 5 septembre. En accord avec son sélectionneur national Tite, il va rentrer à Milan et il devrait logiquement être à disposition pour la troisième journée de Serie A, face à Spal ! Ouf! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...