Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'calcio&finanza'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une révélation de Calcio&Finanza, si le Fonds d’investissement Bahreïn Investcorp souhaite s’offrir l’Ac Milan, celui-ci doit faire face à la concurrence des Américains de RedBird Capital. Ce dernier, qui a créé plus de 20 milliards de dollars sur l’ensemble de ses propriétés sportives lors des deux dernières décénnies , aurait proposé une offre supérieure au 1,1 milliards d’euros du fond présidé par Mohammed Alardhi. "Les deux acheteurs potentiels sont des candidats de poids et sont actuellement toujours en lice pour reprendre le club Rossoneri. Un facteur important pourrait être la nature de la transaction, car Elliott exige que l'AC Milan ne soit plus endetté lors de la finalisation de la transaction." Une démarche qui ferait partie de la stratégie d'Investcorp, dont l'offre est composée pour deux tiers de fonds propres et pour le reste de dettes. Ce n'est pas le cas de RedBird, qui ne voulait fournir que des fonds propres, et qui a maintenant décidé de faire une offre encore plus élevée pour se mettre en pole position et aller directement à l'achat. Si Milan devrait donc changer de propriétaire, reste à voir si le délai de la transaction lui permettra d’être actif sur le mercato estival à venir… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est une révélation de Calcio&Finanza : "Alessandro Bastoni est devenu un nouvel athlète de Puma" La célèbre Azienda allemande s'est livrée dans un communiqué: "Puma annonce aujourd'hui la signature d'un partenariat à long terme avec le footballeur italien Alessandro Bastoni, défenseur de l'Inter Milan et de l'équipe nationale italienne. Bastoni est une nouvelle personnalité importante qui s’ajoute à l'impressionnante liste de joueurs de Puma: Il sera l'un des nouveaux visages du Silo des chaussures de football "Future"." Alessandro lui-même a commenté ce partenariat: "Je suis vraiment honoré de rejoindre la famille Puma. C’était pour moi un choix naturel et je suis vraiment fier de ce partenariat avec l'une des marques qui écrit l’Histoire, et pas uniquement dans le monde du football" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Le vendredi 25 mars, le Conseil d’Administration de l’Inter a approuvé le dernier semestre clôturé au 31 décembre 2021, et la Beneamata peut s’attendre à retrouver de très belles couleurs d’un point de vue financier. Comme le révèle également Tuttosport, les projections sont meilleures que prévue que celles déjà exposées dans la communication obligatoire liée à l'émission de l'obligation des 415 millions d'euros à la fin du mois de janvier. Lors de cette réunion, ont participé le Président Steven Zhang, l’Administrateur-Délégué Sport Giuseppe Marotta et l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello. La prévision initiale était de terminer cette saison avec un rouge réduit de moitié comparé à la perte record de 245,6 millions d’euros de la dernière saison, soit de tourner aux alentours des -100 millions d’euros. L’impact du sponsoring, du stade et des plus-value Les données qui ont permis une telle croissance sont liées aux recettes en provenance des accords de Socios.com et de DigitalBits qui délivrent à l’Inter 35 millions d’euros pour cette saison, une somme qui sera revalorisée à 40 millions d’euros pour les saisons à venir. Fait important, la réouverture partielle des stades a un impact direct sur les recettes et celles-ci sont destinées à s’améliorer via la réouverture à 100% de la capacité du stade jusqu’à la fin de la saison. Evidemment, le fait est que les Nerazzurri dispose de la meilleure moyenne de spectateurs en Serie A : 62 000 tifosi par match. Enfin, il ne faut pas oublier le chapitre lié au sportif et à la gestion des droites des joueurs : les ventes de Romelu Lukaku à Chelsea et d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain ont permis aux Champions d’Italie d’inscrire une plus-value dépassant les 90 millions d’euros. L’ensemble de tous ces aspects fondamentaux dans le milieu sportif ont permis de réduire considérablement le compte négatif du bilan! Le travail dans l'ombre de Suning et de la Direction Italienne porte ses fruits! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. On prend les mêmes et on recommence : Calcio&Finanza nous informe, via la Gazzetta Dello Sport, que la Guardia Di Finanza de Turin a procédé à de nouvelles perquisitions, à la Juve, avec comme nouvelle accusation: La falsification en écriture comptable! Révélation de La Gazzetta Dello Sport "La Guardia di Finanzia a effectué de nouvelles perquisitions au sein de certains cabinets d'avocats réputés à Turin, à Rome et à Milan, sur ordre des magistrats Marco Gianoglio, Ciro Santoriello et Mario Bendoni, dans le cadre de l'enquête du Parquet sur une éventuelle fausse comptabilité de la Juventus. Les nouvelles investigations tentent de faire la lumière sur les quatre mensualités que les joueurs bianconeri avaient décidé de geler pendant la période Covid, en accord avec le club." "L’enquête nommée "Prisma" a été ouverte en décembre dernier et celle-ci place sur le banc des accusés Andrea Agnelli, Pavel Nedved, Fabio Paratici, Marco Giovanni Re, Stefano Bertola, Stefano Cerrato et Cesare Gabbasio." Cette manœuvre vertueuse ne fournit pas les preuves nécessaires pour avoir, selon les enquêteurs, un rapport régulier. Selon les documents en possession de Calcio&Finanza, plusieurs noms de footballeurs apparaissent dans les dossiers trouvés lors des perquisitions. Des dossiers ont été renommés avec des acronymes et des abréviations dans certains cas, mais qui peuvent facilement remonter à des joueurs de la Juventus (qui ne sont pas tous concernés par l'accord sur les salaires de mars 2020, car certains ne sont pas encore la propriété du club piémontais). Voici la liste de tous les noms des joueurs de la Juventus qui ont émergé lors des recherches : Cristiano Ronaldo Alex Sandro Danilo De Sciglio De Ligt Wesley Demiral Dybala Matuidi McKennie Pjanic Rabiot Bernardeschi Bonucci Buffon Chiellini Chiesa Cuadrado Douglas Costa Higuain Khedira Kulusevski Ramsey Rugani Sarri Szczesny D'autres dossiers qui ont atterri entre les mains du Bureau du Procureur font référence à des "accords de primes supplémentaires" ou à "d'autres écrits", mais il y a aussi des documents relatifs aux primes de départ, aux écrits supplémentaires et aux "frais de loyauté". L'accord présenté comme une renonciation effective à un certain nombre de mensualités, comprenait en réalité le report d'une partie des salaires. Comme dévoilé en mars 2020 par Calcio& Finanza, Sarri et les joueurs auraient renoncé à recevoir 4 mensualités durant la saison 2019/20, récupérant toutefois 2,5 mensualités durant les saisons suivantes. Dybala Likes This! Les joueurs de la Juventus sont également convoqués par le parquet pour être interrogés sur l'enquête concernant les accords passés avec le club bianconero pour différer le paiement de quatre salaires mensuels durant la saison 2019/20. Comme l'a appris Calcio&Finanza, tous les joueurs ont été convoqués en tant que personnes informées sur les faits (aucun joueur n'est mis en examen). Le premier à s'être rendu parquet est l'Argentin Paulo Dybala, récemment arrivé à Turin et qui a donc choisi de s'y rendre le plus rapidement possible pour clarifier sa position. Puis ce sera le tour des autres, en tenant compte également des différents joueurs actuellement en tournée avec les équipes nationales, ainsi que des différents procureurs concernés. En résumé Selon la presse italienne, l’accord conclu avec les joueurs et qui aurait été remis aux les cabinets d’avocat susmentionnés, aurait permis à la Vieille Dame d’ d’enregistrer une réduction de ses coûts dans sa comptabilité 2020 et 2021. Petit problème : Les joueurs avaient exclusivement accepté de reporter la perception de leur salaire. Ces derniers, n’y ayant pas renoncés, la Vielle Dame n’aurait logiquement pas pu réduire ses coûts dans ses bilans comptables Les joueurs sont aussi interrogés La Direction devra prouver qu'elle a agit en toute légalité Une belle brochette de champion du monde si la falsification est avérée! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. A travers un communiqué sur son site inter.in, le Club Champion d’Italie a officialisé la prolongation de Marcelo Brozovic: "Le FC Internazionale Milano annonce être parvenu à un accord pour la prolongation du contrat du joueur Marcelo Brozovic : le milieu de terrain né en 1992 sera Nerazzurro jusqu'au 30 juin 2026." Analyse de Calcio&Finanza Le joueur qui était auparavant en fin de contrat au 30 juin 2022 voit son aventure se prolonger de quatre années. S’il va au terme de son nouveau contrat, Marcelo Brozovic aura donc 34 ans à l'expiration de celui-ci ! Cette annonce était attendue depuis très longtemps et elle était de plus en plus dans l’air ces derniers jours. A présent, parmi les joueurs en fin de contrat au 30 juin 2022, on retrouve: Samir Handanovic (salaire actuel 3,2 millions d’euros) Ivan Perisic (salaire actuel 5 millions d’euros) Matias Vecino (salaire actuel 2,5 millions d’euros) Danilo D’Ambrosio (salaire actuel 2 millions d’euros) Arturo Vidal (salaire actuel 6,5 millions d’euros avec une option pour être prolongé jusqu’au 30 juin 2023) Aleksandar Kolarov (salaire actuel 1,5 millions d’euros) Andrea Ranocchia (salaire actuel 1,8 millions d’euros) Alex Cordaz (salaire actuel 0,15 millions d’euros) Un salaire de Crocodile Le milieu de terrain croate est arrivé à l’Inter en Janvier 2015 en provenance du Dinamo Zagreb via un prêt avec une obligation d’achat. La valeur historique que représente le joueur sur les comptes équivaut à présent à 5,7 millions d’euros. En paraphant son nouveau contrat, Brozovic percevra 6,5 millions d’euros par saison, soit une nette augmentation comparé au 3,5 millions d’euros repris dans son précédent contrat. Au niveau des finances de l’Inter, celui-ci représentera un coup de 12 millions d’euros brut sur base du nouveau salaire perçu! Une prolongation bien plus que méritée ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Lorenzo Casini est devenu le nouveau Président de la Lega Serie A suite à la démission de Paolo Dal Pino, ce jour ,lors de l’assemblée qui s’est tenue à la Via Rosellini! Casini est un Professeur de droit administratif et était le Chef de Cabinet du Ministère de la Culture. Après trois précédentes fumées noires, Casini a atteint le quorum nécessaire lors du quatrième tour de vote avec 11 voix sur 20. Celui-ci a pris le meilleur sur Andrea Abodi, Président de l'Istituto Credito Sportivo et ancien numéro un de la Lega Serie B, sur l'économiste Lorenzo Bini Smaghi et sur Mauro Masi, ancien Directeur Général de la RAI et actuel président de la Consap. Selon Calcio&Finanza, voici la répartition des voix et il est important de souligner que les 3 Grands d’Italie avaient tous votés contre! Voté pour: Empoli, Genoa, Fiorentina, Lazio, Napoli, Salernitana Sampdoria Spezia Udinese Venezia Verona Voté contre Atalanta Bologna Cagliari Inter Juventus Milan Roma Sassuolo Torino Un bon choix selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. "S’offrir l’Inter n’est pas notre plan, mais qui sait…" Cette phrase a été prononcée par Alejandro Cano, le Managing Director d'Oaktree Global Opportunities, en regard à une possible reprise de l’Inter, par le fond américain, en qualité de nouveau propriétaire. Comme le révèle le Corriere Dello Sport: "Suning a obtenu un prêt qu’il devra rembourser en 2024 au fonds californien et tout va dépendre de la capacité, au terme du triennal, du Colosse de Nankin de parvenir à rembourser cette somme et des intérêts y afférents. Si cela ne s’avère pas possible et comme Eliott s’est offert le Milan de Yonghong Li, Oaktree aussi pourrait s’offrir l’Inter des Zhang, une hypothèse qui actuellement parait peu probable, mais comme l’a dit Cano…. Qui sait !" "Ce qui est sûr, c’est que Suning serait bien heureux de trouver un partenaire minoritaire capable de reprendre les actions de la LionRock. Si le sujet est désormais moins médiatisé qu'il y a quelques mois, Goldman Sachs continue à chercher le bon investisseur." En attendant, Oaktree est satisfait du choix qu'il a opéré : "Nous sommes entrés dans ce sport de la bonne manière, car il a des marges de croissance." Pour la Gazzetta Dello Sport, derrière tout cela se retrouve la demande de l’Inter de rediscuter du taux d’intérêt lié aux 275 millions d’euros. Analyse plus approfondie de Calcio&Finanza "Nous avons cherché des situations, où il nous est possible de prouver notre valeur et offrir des solutions sur mesure à l'autre partie. L'Inter est un club de premier plan pour les suiveurs dans le monde, c'était une opportunité: Soutenir un club et nous l'avons fait." "Nous regardons l'industrie en général, nous pensons que c'est intéressant. Lorsque vous regardez la NBA ou la NFL, les multiples que vous y voyez sont deux fois plus élevés que ceux des meilleurs clubs de football européens, ce n'est pas une coïncidence si tant d'entrepreneurs américains investissent dans le football européen. Structurellement parlant, par exemple, il n'y a pas de relégation ou de plafond salarial. Pour le football, il y a plus de place pour un système plus durable et une structure qui permet une meilleure gestion du capital" Le nouveau stade "Je pense que le football, d'une façon général doit s'adapter, d'un point de vue du numérique mais aussi en offrant une expérience très positive à l'intérieur du stade. C'est un élément précieux pour une équipe comme l'Inter, un club qui mérite un stade du XXIe siècle. Le monde change et le football ne peut pas rater ce train". Selon vous, Suning va-t-il être capable de sauver l’Inter ou passera-t ’on sous pavillon américain ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Si les deux équipes sur le terrain ont proposé un match terne, l’affiche alléchante a séduit de très nombreux téléspectateurs! Révélation de Calcio&Finanza "Plus de 56.000 spectateurs se sont rendus au Stade Giuseppe Meazza, soit le maximum actuellement disponible avec une capacité de 75%, alors que les autres supporters se sont rassemblés devant l'écran de télévision, faisant de Milan-Inter le match le plus regardé de la saison en clair: Le match, diffusé sur Canale 5, avec un coup d'envoi fixé à 21h00, a enregistré un pic de 6.028.000 téléspectateurs devant le petit écran, soit une part d’audience de 23,9%. Celle-ci dépasse nettement les 5.027.000 téléspectateurs (avec une part de 20,2%) enregistrés par le match qui était alors le plus regardé de la compétition : Soit le quart de finale opposant la Juventus à Sassuolo." "Même la Ligue des Champions n'a pas réussi à faire mieux cette année, du moins jusqu'à présent. Le match Villarreal-Juventus, valable pour le match aller des huitièmes de finale de la compétition reste le match le plus suivi cette saison avec 5.336.000 téléspectateurs avec une part de 21,2%." "Le Derby à la télévision fonctionne et il est probable que le match retour, qui attribuera la qualification pour la finale du tournoi, sera suivi par un nombre encore plus important de tifosi. Ce soir, ce sera au tour de la Fiorentina et de la Juventus de s'affronter. Une rencontre qui promet de faire des étincelles suite au transfert de Dusan Vlahovic entre les deux équipes." Un transfert qui n’est toujours pas digéré par les Tifosi de Florence... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. C’est une révélation de Calcio&Finanza : L’enquête sur les plus-values est arrivée à son terme, celle-ci concerne 11 clubs: La Juventus en première ligne, mais également quatre clubs de Serie A : Le Napoli, La Sampdoria, Le Genoa et l’Empoli. La Vieille Dame a d’ailleurs réagi par le biais d’un communiqué "La Juventus Football Club Spa annonce qu'elle a reçu ce soir, avec 10 autres clubs de football italiens et leurs dirigeants, un "Avis de conclusion d'enquêtes" du Parquet fédéral auprès de la FIGC concernant l'évaluation des effets de certains transferts de droits d'enregistrement de joueurs, sur ses états financiers et sur la comptabilisation des plus-values, suite au rapport de la Covisoc, pour la violation présumée de l'article 31, paragraphe 1, et des articles 6 et 4 du Code de la Justice Sportive". "Il convient de préciser que le document notifié, concernant certains transferts réalisés au cours des exercices 2018/19, 2019/20 et 2020/21, ne constitue pas l'exercice d'une action disciplinaire par le parquet fédéral. Le Club peut maintenant avoir accès aux documents et préparer sa Défense dans les termes prévus par le Code, en espérant qu'il pourra démontrer la régularité de ses actions". Régularité et Juventus dans un même énoncé....comment dire.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Et ce n’est que la première étape avant la reprise de la première place en Serie A! En effet, comme le réfère Calcio&Finanza, L'Inter a planté sa flèche et a dépassé le Milan pour la première fois depuis la création de ce classement spéciale établi depuis 2018. "Les Nerazzurri ont en effet placé les Rossoneri derrière eux dans le classement historique/décennal de l'Uefa, que l'instance dirigeante du football européen utilise pour déterminer la redistribution d'une partie des primes versés aux clubs participant aux compétitions de clubs de l'Uefa." Pour être plus précis: "Le classement tient compte des résultats obtenus dans les coupes européennes au cours des dix dernières années, en attribuant un score pour chaque saison auquel sont ajoutés des "points Title" particuliers, qui tiennent compte du nombre de trophées remportés par les clubs en Europe au cours de leur histoire (Milan en a 42, l'Inter 21). "Le score total détermine le classement et est utilisé pour distribuer une partie des ressources aux clubs. Pour donner un exemple récent, sur la base du classement 2020/21, le Real, qui occupe la première place, a perçu 36,4 millions lors de l'édition de la Ligue des champions de l'année dernière, tandis que le Sheriff Tiraspol, dernier du classement parmi les équipes ayant atteint les phases de groupe cette année, a perçu un peu plus d'un million d'euros." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, La FIFA s’apprête à imposer des mesures phares dans le cadre des prêts, avec une nouveauté prévue à partir du 1er juillet 2022 qui visera les opérations acquisition et de vente temporaires que les clubs peuvent effectuer. Pour faire simple, du 1er juillet 2022 au 30 juin 2023, un club pourra avoir un maximum de huit joueurs acquis en prêt et un maximum de huit joueurs cédé en prêt à tout moment au cours d'une saison Ce nombre se verra réduit à 7 prêts en 2023/2024 et 6 prêts en 2024/25. De plus, entre deux même clubs, il ne pourra y avoir qu’un maximum de trois transactions entrantes et trois transactions sortantes et si un peu partout dans le monde, il s’agira d’une simple adaptation, la situation est tout autre pour la Serie A qui est la Reine en la matière Révélation de Calcio&Finanza Comme le révèle le rapport “The European Club Footballing Landscape”, qui analyse le nombre de prêts en entrées et en sortie pour les clubs européens, la Serie A domine le classement en termes de nombre moyen de prêts entrants, proposant une moyenne de 6,1 pour la saison 2020/21, et en termes de cessions, avec une moyenne de 29 prêts par club (entre l'équipe première et les jeunes joueurs) la saison dernière. Seuls les clubs anglais "tentent" de suivre le rythme imposée par la Serie A avec une moyenne de 18,1 prêts. Les autres compétitions européennes sont très loin derrières : En Espagne, le prêt moyen est de 8,8 par club, en Allemagne de 7,9 par club et en France de 7,7. Dans le cas de la Serie A, les clubs préfèrent principalement les prêts nationaux (81% des joueurs sont transférés d’un club italien vers d'autres clubs italiens) et beaucoup moins les prêts internationaux (19%). Qui prête le plus ? Si l'on prend en considération les clubs qui utilisent le plus cette formule de transfert, l'Atalanta occupe la première place : le club bergamasque a réalisé 60 opérations différentes impliquant 54 joueurs (certains ont été prêtés à deux clubs différents la même année). La deuxième place européenne est occupée par le Dinamo Zagreb, tandis qu'un autre club italien est sur le podium : Sassuolo. Dans ce Top 10 pour saison 2020/21, on retrouve pas moins de six clubs italiens dans le Top 10. Mieux encore, si l’on se base sur le Top 20, on retrouve trois autres clubs italiens: La Lazio et la Sampdoria, toutes deux avec 28 prêts sortants, et enfin l'Udinese qui a réalisé 27 transactions différentes. Etes-vous également surpris par le nombre très faible proposé par l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Ci Siamo ! Après dix ans d’absence, l’Inter est de retour en huitième de finale de la Ligue des Champions, et, si à la base elle aurait dû affronter l’Ajax Amsterdam, l’Inter défiera les Reds de Liverpool dans une double confrontation où elle n’aura absolument rien à perdre….Et parfois, c’est justement l’équipe qui n’a rien à perdre qui crée la sensation! L’équipe de Simone Inzaghi va donc défier sur ses terres, l’équipe qui a sorti le Milan de Stefano Pioli, mais que représenterait une éventuelle qualification au tour suivant ? L’Inter a déjà en poche 15,64 millions d’euros de bonus de participation, à cela, il faut ajouter 15,9 millions d’euros dû à son rang historique. A cette somme, il y a lieu d’ajouter les bonus liés aux résultats de la phase de groupe, soit 9,97 millions d’euros. A noter que, les matchs nuls représentaient également une certaine somme. La qualification pour les huitièmes lui a également offert 9,6 millions d’euros. La thématique en regard au Market Pool ne peut être définie actuellement. Celle-ci ne sera disponible que lorsque toutes les équipes italiennes seront éliminées. Une répartition aura lieu sur base du nombre de matchs disputés lors de la compétition. Toutefois, si l’Inter parvient à se qualifier en quart de finale, elle pourrait percevoir, au moins, 13,7 millions d’euros. De plus, le bonus lié à l’éventuelle qualification en quart s’élèverait à 10,6 millions d’euros. Si le rêve est permis, battre Liverpool au meilleur des deux manches, permettrait au Club estampillé Suning de récolter à minima 75,41 millions d’euros. Et si Liverpool prend de haut l’Inter, celui-ci devra se rappeler que l’équipe Nerazzurra est l’actuelle Championne en titre de son pays, un pays qui en été, s’imposait à Wembley…. "It’s coming to Rome Milano" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Entre -20% et -50% : Voici la fourchette des différentes notations enregistrées par Auditel pour les différentes équipes de la Serie A, au cours de la première moitié du championnat 2021/22, comparée à la même période, lors de la saison écoulée. Dans le classement établi par Italia Oggi, relayé par Calcio&Finanza, pour la saison 2021-2022, nous retrouvons l'AC Milan en tête avec 15,8 millions de téléspectateurs au total, suivi par l'Inter (15,3 millions) et la Juventus (14,5 millions). La différence entre les trois géants, comparé à la saison écoulée est respectivement de -25%, -20% et même -50% pour les Bianconeri. Cette "chute" est principalement causée par le fait que depuis cette saison, toute la Serie A peut être regardée en streaming sur Dazn. En conséquence, les statistiques ne sont plus actuellement enregistrées par Auditel mais seulement par Nielsen. Cette thématique pourrait passer au second plan, si cela n’impactait pas également les portefeuilles des clubs de Serie A. En effet, seules les données collectées par Auditel sont utilisées par la Lega Serie A, sur recommandation de l'Agcom, pour distribuer les différentes part des revenus des droits télés qui avoisinent les 8%: soit une somme d’environ 90 millions d'euros. A partir de la saison prochaine, il faudra attendre d’obtenir les résultats définitifs, soit l’audience totale promise par Auditel, pour procéder à la clé de répartition des 90 millions d'euros: Auditel a promis, que d’ici le mois de mars, il devrait être capable de mesurer à la fois l'audience TV et l'audience de tous les autres appareils numériques où l'application Dazn trouve "son habitat le plus naturel". Une rentrée financière légèrement plus importante qui ne peut faire que le plus grand bien ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. L’Inter se prépare à défier Liverpool dans l’un des matchs les plus attendus de sa saison, si sur la Carte, l’Inter est loin d’être favorite, les Nerazzurri de Simone Inzaghi tenteront d’offrir un soir de rêve, aux 37.000 tifosi qui seront présents au Giuseppe Meazza. Sur le terrain, nous retrouverons des joueurs recrutés lors du Mercato Estival 201/2022, des joueurs appelés à pallier le départ de deux joueurs qui s'étaient mis en évidence lors de la saison 2020/2021 : Romelu Lukaku et Achraf Hakimi......D'Edin Dzeko à Denzel Dumfries, plusieurs joueurs ont rejoint l’Inter d' Inzaghi, mais pour quel impact financier ? Révélation de Calcio&Finanza Calcio&Finanza, après avoir visionné les différentes documentations relative à la session estival, a pu établir que les affaires suivantes ont été conclus au centime près : Joaquin Correa, actuellement blessé, représente un coût historique de 33,387 millions d’euros en provenance de la Lazio. Surprise sur le podium, la seconde acquisition la plus importante est celle de Zihno Vanheusden qui est actuellement prêté au Genoa. Sur base de l’accord conclu avec le Standard de Liège, le coût de l’opération s’élève à 16 millions d’euros. Sur le podium, on retrouve également Denzel Dumfries et les 13,751 millions d’euros versés au Psv Eindhoven. Parmi les opérations indiquées, on retrouve également Nicolò Barella, où Cagliari était en droit de percevoir 2 millions d’euros de bonus. Le total des opérations s’est élevé à 69,226 millions d’euros. Une bonne gestion financière selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. En effet, suite à la décision de la Cour Sportive d’appel de la FIGC de refuser l’assignation de la victoire sur Tapis Vert de l’Inter sur le terrain de Bologne, Calcio&Finanza qui relaye la Gazzetta Dello Sport, nous informe que la procédure est loin d’être terminée! "Le Club Nerazzurro aurait l’intention de présenter un nouveau recours au Collège de Garantie du CONI. Le Club dispose de 30 jours pour interjeter à nouveau appel, et cette fois-ci, contre la décision prise par la Cour Sportive d’Appel de la FIGC qui a ordonné que le match soit à jouer. Le Coni est le dernier recours en justice et si celui-ci ordonne que la rencontre soit à disputer, celle-ci devra être programmée et disputée." "Mais un problème émerge : Quand récupérer la rencontre ? Etant donné qu’entre les matchs de Ligue des Champions, les trêves internationales et les demi-finales de Coupe d’Italie, les fenêtres de milieu de semaine, ne sont que très faible." Les dates possibles Si le recours est rejeté, le match pourrait se disputer à l’une des dates suivantes: En mars : Les 15, 16 ou 17 mars, mais aussi les 29, 30 ou 31 mars. En avril, les dates sont les suivantes : Les 5, 6, 7, 12, 13 ou 14. Le tout en misant sur une élimination de l’Inter en Ligue des Champions Si l’Inter parvient à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, voire pour les Demi-Finales la situation se compliquerait: En cas d’élimination en quart de finale, le match aurait lieu soit le 26, soit le 27 avril En cas d’accès en demi-finale, la rencontre devrait avoir lieu, par la force des choses, au mois de mai. Et si pour le Fun, l’Inter emmerdait son monde en parvenant à créer la sensation face aux Reds, tout en péchant un adversaire abordable en quarts ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. 10 ans que l’Inter attendait de pouvoir disputer à nouveau les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, 10 ans et deux changements de propriété plus tard, l’Inter va se parer de sa tenue de gala pour recevoir les Reds de Liverpool. Pour l’occasion, le Giuseppe Meazza sera Sold-Out! Comprenez, le cap de 50% de limite autorisé a été atteint selon Calcio&Finanza qui relaye la Gazzetta Dello Sport: Les 37.918 Tifosi permettront à l’Inter de percevoir environ 3 millions d’euros. Alors que lors de ses trois précédentes tentatives, sous la houlette de Luciano Spalletti et Antonio Conte, les Nerazzurri n’étaient pas parvenu à passer la phase de groupe, Simone Inzaghi a réussi cette emprise dès sa première saison, s’offrant le luxe de composter son billet une journée à l’avance! Pour l’Inter, qui devra faire face à l’absence de Nicolò Barella, il faudra qu’elle se présente dans son format des "Nuits Magiques européennes" dont elle a le secret, en étant soutenu par un public plus que jamais présent: La bande à Jurgen Klopp fera face à une tifoserie déchainée qui a vu l’intégralité des billets être vendu durant la phase de prévente, sans oublier la clé de répartitions entre les abonnés, les Interclubs et les titulaires de la Tessera del tifoso. Klopp sera toutefois accompagné d’environ 2.500 supporters, soit le nombre de billets réservés à l’équipe britannique. Le saviez-vous ? L’arbitre de la rencontre sera Szymon Marciniak. Il sera accompagné de Paweł Sokolnicki et Tomasz Listkiewicz. Le quatrième arbitre sera Paweł Raczkowski. Ils seront assistés à la Var par Tomasz Kwiatkowski et Bartosz Frankowski . La dernière fois que Marciniak a arbitré l’Inter, nous étions en Demi-Finale de l’Europa League, un soir d’été du 17 août 2020 où l’Inter venait de gifler le Shakhtar Donetsk 5-0! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Comme le révèle Calcio&Finanza qui relaye le journal Domani, il s'agit d'amener les 20 clubs de la Serie A italienne pour un tournoi à l'autre bout du monde. Derrière ce projet ambitieux, le nom d'un italo-américain apparaît : Charlie Stillitano. Il est le président exécutif de Relevent Sports Group, l'organisation qui, ces dernières saisons, a créé l'International Champions Cup, un tournoi amical intercontinental estival auquel participent également plusieurs clubs italiens. Relevent a également été impliqué dans la tentative infructueuse d'amener La Liga aux États-Unis. Mais plus important encore, selon Football Leaks, Stillitano faisait une tournée en Europe en 2016, avec un projet de Super League qu'il comptait présenter aux meilleurs clubs du continent. C'est donc à cet entrepreneur qu'a été confié le projet d'expansion de la Serie A aux États-Unis, qui pourrait aller encore plus loin avec des bars dédiés et un événement réservé aux équipes de moins de 12 ans. L'objectif de la Serie A serait de faire voyager ses 20 clubs aux États-Unis pour un tournoi qui se déroulera en même temps que la Coupe du monde au Qatar, entre novembre et décembre 2022, lorsque les équipes nationales seront engagées dans la Coupe du monde. Il s'agit d'un projet ambitieux, né avec l'idée de ne pas laisser en plan tous ceux qui ne seront pas appelés à disputer la Coupe du Monde, sans oublier le fait de promouvoir le Calcio aux États-Unis et de faire rentrer, dans le même, des revenus dans les caisses de tout à chacun. Une idée qui, du point de vue de la télévision, pourrait trouver un soutien chez CBS, qui détient les droits du championnat italien aux Etats-Unis à hauteur de 58 millions par saison. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. L’Inter et Nike vont-ils continuer l’aventure ensemble ? Rien n’en est moins sur étant donné qu’il y a un conflit ouvert entre l’Inter et la marque à la virgule depuis l’accord de sponsorisation entre le Champion d’Italie et Moncler. Selon Calcio&Finanza, pour Nike, il se traite d’une violation de l’accord de collaboration signée avec le club milanais: "Sur base de l'accord de sponsorisation avec Nike, nous pouvons conclure des accords avec des marques de vêtements et de chaussures limités aux vêtements et chaussures de cérémonie" lit-on sur la documentation présentée par les Nerazzurri Toutefois, "Après la signature de l'accord de sponsorisation avec Moncler, Nike nous a officiellement informés de son intention de réduire sa commission de base de 1 million d'euros par an en compensation à la renonciation de cette limitation et pour avoir consenti une sponsorisation avec Moncler". "Nous sommes actuellement en discussion avec Nike car nous pensons que notre relation avec Moncler est entièrement conforme aux termes du contrat de sponsoring existant avec Nike, mais nous ne pouvons pas exclure que Nike tente de retenir ce montant sur le paiement de la commission de base à l'avenir ou tente de chercher tout autre recours." La dernière fois qu’un sponsor a pris l’Inter de haut, c’était "Pirelli" , vous connaissez tous la suite…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Après un peu plus d’un quart de siècle, l’Inter et Pirelli ont décidé de mettre un terme à l’aventure les liant au Main Sponsor lors de la saison 2020/2021. Depuis lors, Socios.com a pris le relais pour cette saison, par le biais du logo $Inter Fan Token, soit un accord qui a permis à l’Inter d’encaisser 16 millions d’euros. Cette somme n’est que provisoire vu qu’elle est liée aux résultats sportifs, il suffit déjà d’imaginer une revalorisation avec la conquête de la Super Coupe d’Italie. Mais si Pirelli a quitté le maillot Nerazzurro, celui-ci n’a pas définitivement quitté le club milanais. Comme le révèle Calcio&Finanza, Pirelli est devenu le Global Tire Partner, un rang qui permet à l’Inter de percevoir quelques fonds jusqu’au 30 juin 2024. "Pirelli a été le sponsor maillot de l'Inter de 1995 jusqu'à la fin de la saison 2020/2021. Nous avons reçu 19,1 millions d'euros, 11,5 millions d'euros et 25,0 millions d'euros (hors TVA) sur base de l’accord conclu pour les exercices comptables clos les 30 juin 2019, 2020 et 2021", peut-on lire dans la documentation du Club "Sur base de l’accord de sponsorisation actuel avec Pirelli, accord qui a vu Pirelli devenir notre Global Tire Partner, et qui durera jusqu'en juin 2024, Pirelli dispose du droit de faire de la publicité pour ses propres produits au Stade Giuseppe Meazza et sur le matériel promotionnel de l'Inter, sans oublier certains droits d'hospitalité. En contrepartie, nous recevrons une redevance annuelle de 2,9 millions d'euros pour chaque saison de parrainage." L’Inter et Pirelli, une affaire qui "roule" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. "Suning a de nouveau confirmé son engagement pour l’Inter en lui maintenant la continuité de ses activités." Tel est le résumé du courrier relayé par Calcio&Finanza qui a été adressé par l’Inter à la Covisoc. "Dans le courrier daté du 20 décembre 2021, la Covisoc, suite à l'analyse des comptes financiers de l'Inter au 30 juin 2021, avait demandé à l'Inter de lui fournir des informations sur sa capacité à poursuivre son activité, sur sa situation vis-à-vis du Fair-Play-Financier, sur les mesures de réductions des risques et la preuve d’un engagement formel de soutien financier de la part des actionnaires du Cub, au moins jusqu'à la fin de la saison en cours, soit jusqu’au 30 juin 2022", peut-on prendre connaissance dans cette lettre Au niveau de la thématique financière, Goldman Sachs avait également expliqué que les liquidités déjà présentes dans la trésorerie du club seraient suffisantes pour les deux prochaines années: "L’ Inter a donc répondu à cette demande d'informations en date du 27 décembre 2021 en fournissant à la Covisoc. les informations demandées." "Dans un courrier daté du 22 décembre 2021, la Covisoc, suite aux informations parue dans la presse en regard à l'enquête du Parquet Fédéral du Tribunal de Milan sur l’analyse financière de l'Inter concernant certains transferts de joueurs survenus au cours des saisons 2017/2018 et 2018/2019, a demandé à l'Inter une série d'informations actualisées sur toute responsabilité en vertu du décret législatif n° 231/2001 et si cette éventuelle responsabilité pourrait affecter les performances économiques et financières de l'Inter : Soit ses actifs ou sa capacité à poursuivre son activité jusqu'à la fin de la saison de football en cours." "Dans un courrier daté du 23 décembre 2021 adressé à la Covisoc avec les informations demandées, l’Inter a tenu à souligner que l’activité liée au Parquet Fédéral concerne l'acquisition d'actes et d'informations, et qu'aucun sujet lié au Groupe ne fait l'objet d'une enquête. L’Inter a également mentionné à la Covicsoc qu'elle n'avait pas connaissance d'une inscription de l’Inter au registre des sociétés faisant l'objet d'une enquête pour violation du décret législatif n° 231/2001 et qu'elle ne disposait d'aucune information permettant de prévoir des développements susceptibles d'affecter la situation financière et la continuité des activités d'Inter et du groupe". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Que représente financièrement parlant le noyau de l’Inter après les retouches de ce mercato hivernal ? Cette question a été analysée par Calcio&Finanza: L'Inter devrait clôturer la saison 2021/22 avec un coût global de son noyau (soit les salaires bruts, les dépréciations et les amortissements) à hauteur de 225 millions d’euros, ce qui représente une baisse de 31 millions d’euros comparé à la saison 2020/2021. Explications En respect au coût de l’effectif calculé en début de saison, les opérations en entrée et en sorties finalisées au 31 janvier 2022 ont contribué à augmenter le coût de l'effectif d'environ 3 millions d’euros : Des prolongations de contrats ont été officialisées, le contrat de Christian Eriksen a été rompu. Au cours de la session hivernale du Mercato, l’Inter comptabilise deux opérations en entrées : Robin Gosens en provenance de l’Atalanta Felipe Caicedo (en prêt sec) en provenance du Genoa Pour l’équatorien, le club ne lui versera que 800.000€ jusqu’au 30 juin 2022. Pour le latéral allemand, l’affaire s’est conclue sur la base d’un prêt de 18 mois avec une obligation de rachat obligatoire activée sous certaines conditions pour un montant total de 25 millions d’euros. En prenant en considération les conditions à remplir du rachat, tel que le premier but inscrit par l’Inter au cours de la saison 2022/2023, l’Inter doit donc retranscrire immédiatement l’acquisition du joueur en qualité de recrutement définitif. Le mercato en sortie a enregistré le départ, en prêt sec de Stefano Sensi à la Sampdoria Les opérations du mois de janvier Acquisition de Robin Gosens en provenance de l’Atalanta : 25 millions d’euros Acquisition de Felipe Caicedo en provenance du Genoa : En prêt sec jusqu’à la fin de la saison Cession de Stefano Sensi a la Sampdoria : En prêt sec jusqu’à la fin de la saison "Vu qu’il s’agit qu’il s’agit d’opérations finalisées, aussi bien en entrée et en sortie, nous constations la présence d’une économie d’environ 5 mois sur les émoluments de Robin Gosens, vu l’épargne réalisée par le départ de Stefano Sensi. Ont également été pris en considération l’impact des prolongations des contrats de Lautaro Martinez, Nicolò Barella et Federico Dimarco, sans oublier la résolution du contrat de Christian Eriksen qui représente une dévaluation négative sur le bilan à hauteur de 15,3 millions d’euros. Au niveau du coût sur l’effectif, ce départ permettra d'économiser six mois d'amortissements et de salaire (couvert toutefois par une contribution de la FIFA après le problème cardiaque dont a été victime l’international danois l'été dernier)." Les chiffres joueurs par joueurs Ci-dessus, vous retrouverez le tableau réalisé sur base de la simulation proposée par Calcio&Finanza, le coût global de l'effectif de l'Inter pour la saison 2021/22, prend en compte les transactions entrantes et sortantes réalisées lors de ce mercato hivernal. Il y a donc lieu de considérer qu’à la suite de la fenêtre hivernal du mercato, que le coût de l’effectif de l’Inter pour la saison 2021/2022 est de 224,9 millions d’euros: Soit une baisse de 31 millions d’euros comparé aux estimations proposé pour la saison 2020/2021. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. En effet, après quatre saison et demie passées à l'Atalanta Bergame, l’international allemand a décidé de faire le saut de qualité dans sa carrière en rejoignant les Nerazzurri Champions d’Italie milanais. Sélectionné à 13 reprises et auteur de 2 buts pour la Mannschaft, il est depuis deux saisons considéré comme l’un des meilleurs latéral en circulation en état l’auteur de 24 buts en 95 matchs de la saison 2019/2020 à ce jour. Mais quel est l’impact financier de l’arrivée de Robin ? L’analyse de Calcio&Finanza repose sur les informations relayée par Sky Sport : Un prêt avec une obligation d'acquérir le joueur dans 18 mois. L’Inter devra payer 3 millions d’euros immédiatement et 22 millions d’euros au rachat, le tout afin d’atteindre les 25 millions d’euros. Trois millions d’euros de bonus sont à ajouter. Le joueur lui, devra percevoir 2,5 millions d’euros net jusqu’en 2026. En fonction des bonus atteints, le salaire maximal s’élève à 3,2 millions d’euros. La manière dont le coût du joueur sera enregistré dans le budget dépendra du moment et des conditions nécessaires pour déclencher l'obligation de rachat, un peu comme dans le cas de l'affaire Correa. Si les conditions étaient faciles à réaliser ou même certaines, comme par exemple lors du premier match de l'Inter dans la saison 2022/23, le club Nerazzurro pourrait déjà inscrire Gosens dans le budget déjà de cette année, en y ajoutant le coût du prêt. Dans un tel cas, l'Inter aurait des coûts plus élevés d'environ 5 millions d'euros pour les six mois restants de la saison 2021/22 (salaire brut de 2,31 millions d'euros et amortissement de 2,7 millions d'euros), avec un coût annuel à partir de 2022/23 de 10,1 millions d'euros (dont 4,6 millions d'euros pour le salaire brut et 5,55 millions d'euros pour l'amortissement). Dans le cas où les conditions s’avèreraient bien plus complexe pour faire activer l’obligation, L’Inter ne devrait budgétiser le joueur que lorsque l'obligation sera déclenchée. Et dans ce cas, les hypothèses sont différentes : si, par exemple, l'obligation est déclenchée au début de la saison prochaine, l'Inter enregistrera dans le budget de cette saison exclusivement le coût du prêt onéreux : 3 millions d’euros et six mois de salaire brut, égal à 2,31 millions : soit un impact total de 5,31 millions sur le budget qui se clôture le 30 juin 2022. En cas de rachat après le 1er juillet 2022, le chiffre figurant au bilan de l'exercice 2022/23 serait donc égal à 5,5 millions d'amortissement (sans tenir compte des bonus éventuel) ajoutés aux 4,63 millions de rémunération brute (en tenant compte également dans ce cas de la partie fixe du salaire), soit un total de 10,13 millions d'euros. Il convient de noter que, si cela se confirme, le coût du prêt pourrait également être étalé sur 18 mois et donc peser bien moins faible dans la saison en cours. Quels sont les bonus ? Selon Sky Sport : 1 million d'euros est lié aux apparitions que comptabilisera le joueur en Serie A. 1 million d’euros sera lié aux apparitions que le joueur comptabilisera en Ligue des Champions, et le dernier million est lié au nombre de matchs gagnés par l'Inter dans lesquels Robin est impliqué. A confirmer : Selon le Corriere Dello Sport, la grande amitié liant Percassi et Zhang a facilité le transfert de l’international allemand : L'Inter paierait 22M€ plus 3M€ pour Gosens en cinq versements ET seulement après le prêt de 18 mois. Tout simplement une MasterClass ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Le Mercato 2021/2022 a réécrit l’histoire et bouleversé le classement historique des ventes les plus lucratives de la Serie A : Les transactions relatives à Romelu Lukaku, Dusan Vlahovic et Achraf Hakimi ont fait une entrée retentissante dans le Top 10 de la Botte Révélation de Calcio&Finanza La vente de Romelu Lukaku qui est passé de l’Inter à Chelsea l’été dernier, pour 113 millions d’euros, a surclassé celle de Paul Pogba transféré de la Juventus à Manchester United à l’été 2016, la Juventus ayant encaissé 105 millions d’euros. Sur le podium, on retrouve l’opération lié à l’Axe Napoli-Juve et l’attaquant argentin Gonzalo Higuain qui fut transféré contre l’activation d’une clause libératoire à 90 millions d’euros lors de l’été 2016. Sorti du podium, on retrouve la vente de Zinedine Zidane transféré de la Juve au Real Madrid pour 77,5 millions d’euros à l’été 2001. Zizou reste toutefois devant le recrutement de Dusan Vlahovic transféré cet hiver de la Fiorentina vers la Juventus pour 70 millions d’euros. En fin de ce TOP 10 spécial Serie A, on retrouve les opérations liant l’Inter au Paris-Saint-Germain pour Achraf Hakimi, cédé pour 66,5 millions d’euros et l’opération menant Joao Cancelo de la Juventus à Manchester City pour 65 millions d’euros. Quelle est selon vous la meilleure opération réalisée par l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. C’est une information officielle, en provenance de Calcio&Finanza : Nicolò Barella a été suspendu pour deux journées suite à son exclusion directe lors de la dernière journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions opposant l’Inter au Real Madrid en décembre dernier. L’avis de Fabrizio Biasin "Deux journées pour Barella, il manquera le match aller et retour face à Liverpool. Sanction prévisible, exagérée, mais prévisible. La mission de l'Inter se fait bien plus compliquée en Ligue des Champions: Dans un cas comme celui-ci, on ne peut dire qu'une chose: Allez l'Egypte!" L’Uefa l’a officialisé de la façon suivante : “Barella est sanctionné de deux journées de suspension pour violation de l'article 15 du règlement disciplinaire de l'Uefa" L’Inter n’intente pas de recours. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. C’est une révélation de Calcio&Finanza : L’Inter compte discuter avec Nike en vue de la prolongation du contrat liant le club à la célèbre marque à la virgule, toutefois, l’Inter Made In Suning, souhaite obtenir le double de ce qui est perçu aujourd’hui Lors du Roadshow du club avec les investisseurs relatif à l’émission de la nouvelle obligation de 415 millions d'euros, la Direction Nerazzurra a confirmé que les négociations ont déjà commencé pour le renouvellement du contrat avec la marque américaine en vue de l'accord qui expire en 2024. Selon le Club Nerazzurro, l’actuel contrat est sous-estimé et c’est pour cette raison que les discussions ont débuté largement à l’avance : L’objectif de l’Inter est de doubler les chiffres de base signé en 2014, ce qui permettrait au club de se joindre aux niveaux des Clubs européens considérés comme des concurrents directs Pour rappel, en 2014 et sous la gestion d’Erick Thohir, l’Inter avait prolongé l’accord la liant avec Nike, un accord qui avait débuté en 1998, pour une dizaine d’année. Le chiffre de base était de 12,5 millions d’euros plus bonus. Lors de la saison 2020/2021, l’Inter a remporté son dix-neuvième Scudetto : La prime versé par la société américaine n’était que de 900.000 euros, pour un montant total perçu de 13,4 millions d’euros. L’objectif de l’Inter est de parvenir à un accord pour percevoir le double, soit une base fixe de 25 millions d’euros par saison. Validez-vous le fait que Steven Zhang et ses acolytes décident de serrer la vis ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr