Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'canal+'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Philippe Genin, célèbre commentateur sportif de Canal+ et de BeIn Sport, s’est livré en exclusivité, ce vendredi 30 juin, à notre site au cours d’une longue interview où il a tenu à souligner que, contrairement à ce qu’il se dit sur la Toile : NON, il n’est pas un Anti-Inter. Que pensez-vous des prestations de l’Inter en Serie A et en Ligue des Champions pour l’année écoulée ? "On attendait beaucoup plus de l’Inter en Championnat, on va enlever le Napoli qui a survolé les débats et surclassé tout le monde. Mais c’est vrai que l’Inter a pu décevoir sur certains résultats. Ce qui est paradoxal c’est qu’ils terminent 3ème avec 12 défaites c’est quand même énorme." "Il y a la Fiorentina, l’Atalanta, Bologne qui seront européens et qui terminent avec autant de défaites, c’est une première dans la victoire à trois points. Il faut reconnaître aussi que tout le monde n’a pas été performant. Même sur la fin pour le Milan, la Roma, l’Atalanta." "On peut revenir aussi rapidement sur l’épisode de la Juve. Car le Championnat a tout de même été tronqué pour tout le monde avec ces décisions. D’accord, pas d’accord, mais les sanctionner au 21 janvier pour remettre les points deux mois après et les reprendre par la suite a perturbé le classement pour tout le monde, on ne savait plus sur quel pied danser pour se qualifier en Coupe d’Europe notamment, c’est dommage" "L’Inter pour moi a connu paradoxalement des résultats chaotiques mais c’est vrai que si elle avait été beaucoup plus régulière au même titre que la Lazio, elle aurait pu aller jouer le titre avec Naples : Il y a cette déception. Il y a eu des blessures, des petits changements." "Le début de saison a été compliqué aussi avec le départ de Perisic qui a perturbé le couloir gauche, mais très très vite après Dimarco s’est révélé : C’est un joueur exceptionnel que l’on connaît depuis un petit bout de temps, qui s’est assis dans un poste de titulaire." "Après, comme pour beaucoup de championnat, je vais en faire une généralité, mais il y a eu cette Coupe du Monde." L’impact de la Coupe du Monde n’a-t-il pas été préjudiciable pour les grosses écuries, que ce soit en Italie, en Espagne ? "C’est valable pour tout le monde. Cela a cassé le rythme et certains objectifs. Il y a des joueurs, si l’on prend Brozo qui était cuit lorsqu’il en est rentré, il était blessé, c’est un joueur tellement important. Voilà, les clubs ont eu ce soucis-là et l’Inter a su réagir." "L’Inter a un coach qui a beaucoup été critiqué par les Tifosi et que je défend car c’est quelqu’un de très très bien humainement aussi, il sait où il va, comment il travaille, il ne l’a pas abandonné. Cette équipe a gagné la Super Coupe, la Coupe d’Italie, il l’a emmenée en Finale de la Ligue des Champions, ce n’est pas rien." "Cette Finale de Ligue des Champions s’est jouée quand même à pas grand-chose non plus, City était ultra-favoris sur certains points, mais si la chance avait été du côté de l’Inter, il pouvait aller chercher ce titre en Finale : Son parcours était bon." "Il s’est passé beaucoup de problème en interne du côté de l’Inter et elle termine mine de rien, troisième, est en Ligue des Champions la saison prochaine, en espérant qu’elle débute bien pour faire une excellente saison." Pensez-vous que Simone a les épaules pour remporter le Scudetto, ce qui sera l’objectif prioritaire du Club la saison prochaine ? "Oui ça va être l’objectif, on va voir comment les choses vont se dessiner, tout dépend aussi des choses qui vont se passer sur le mercato. J’ai vu que lui, et c’est logique, souhaite garder Onana, mais il est obligé de baisser le pavillon là-dessus car on sait que l’Inter est obligé de s’auto-financer." "Je les ai beaucoup critiqué durant 3 ans, j’ai alerté sur ce qu’il se passait en Interne financièrement, et il y a eu les Tifosi de l’Inter qui se sont déchaînés contre moi, mais la vérité est tombé aujourd’hui : Il n’y a plus d’argent, la Famille Zhang fait face à beaucoup de procès, il y a plus de 300 millions d’euros à rembourser plus les 800 millions de perte, plus le gouvernement chinois qui interdit à tout ses milliardaires d’investir à l’étranger, ça devient compliqué." "Ce sont des choses que j’ai annoncé il y a trois ans, il ne faut pas regarder que le côté sportif, il faut regarder les journaux, l’économie, ce n’était pas un mensonge et nous en sommes là malheureusement aujourd’hui. La Chance de l’Inter est d’avoir Marotta qui est un type exceptionnel et on connaît le travail qu’il a fait à la Juve, et le travail qu’il produit à l’Inter, c’est le maillon essentiel." C’est le maillon fort, il est même plus important pour nous, les Tifosi, que Steven Zhang : Sans Marotta, on aurait pu couler... "Steven Zhang, il est gentil, je ne vais pas le critiquer, mais on voit bien qu’il ne connait pas trop le football. Il l’a appris, il le comprend, il est intelligent, mais voilà, Marotta est le Taulier avec Javier Zanetti." "C’est l’un des rares club en Italie qui garde sa Tour de Contrôle et l’âme du Club, son sang. Quand on voit ce qu’à fait le Milan avec Maldini, c’est un véritable scandale. Ces gens-là connaissent parfaitement le club." "J’ai eu l’occasion de rencontrer Marotta plusieurs fois, c’est un Monsieur, qui est fantastique. Quand il est arrivé et qu’il a fait venir Conte, on a tiré à boulets rouge et je l’avais dit, c’est la meilleure recrue du club et ça se confirme car lui travaille tout au long de l’année, il y a les contrats, ça discute, il y a une confiance et quand on est dans une situation où l’on est obligé de vendre pour financer certains transferts, ce Monsieur est le Top." Une bombe vient de tomber à l’instant par Gianluca Di Marzio faisant état que le transfert de Brozovic est bloqué : Al-Nassr ne propose que 13 millions d’euros maintenant, j’aurais bien voulu avoir votre avis. "Ici, apparemment aux dernières nouvelles, il n’acceptait pas la proposition de 100 millions d’euros qui pouvait financer l’arrivée de Frattesi, l’info qui tombe me fatigue un petit peu….on va voir ce qu’il en est car cela change tous les jours." "Brozovic est un joueur que j’ADORE. Je n’arrive même pas à comprendre. Il y a tout de même eu beaucoup de choses en interne qui se sont passées depuis le titre sous l’ère Conte , voilà aussi pourquoi Conte n’était pas resté avec le salaire qui n’était pas payé, les primes qui n’ont pas été versées, des paroles de prolongations qui traînaient, il y a eu des choses assez compliquées." "Maintenant, je ne comprends pas que ce soit un joueur qu’on laisse partir. Brozovic doit poursuivre sa route à l’Inter. Il y a l’appel des sirènes quand on arrive à un certain âge, mais lui n’a pas 34 ans comme certains. Ce qui me dérange avec ce qui est entrain de se passer avec l’Arabie Saoudite, c’est que ce sont des joueurs qui ont entre 26 et 31 ans maximum qui partent pour ce type de contrat, ça me dérange." Soyons honnête, c’est pour l’argent ce n’est pas pour le projet sportif... "Voilà, si l’on a 34 ans, c’est le dernier gros contrat, on suit le truc, je suis ok, il n’y a aucun soucis mais il y a des choses qui sont dérangeantes. C’est vrai que l’on voit un petit peu les réactions ici et là, ils viennent en force sur pas mal de joueurs en Europe et ça déstabilise le Marché." " Sportivement c’est catastrophique. Pour Brozo, il fera son choix, mais j’aimerai tellement qu’il reste à l’Inter, c’est un joueur qui, s’il doit partir, doit aller dans un autre grand club européen pour continuer trois ans, aller en Champion’s League, faire des choses qui sont fortes, mais on n’a pas toutes les clés." Il se dit, avec Hakan qui a excellé, que Brozovic s’est protégé pour la Coupe du Monde que cela n’a pas trop plus au niveau de la Direction… "Le problème est que tous les gros clubs y ont été confrontés, il y a eu pire quand on voit Messi avec Paris, il s’y était préparé depuis deux ans, on est rentré dans des polémiques. Voilà, lorsque l’on voit rentrer Brozovic après son retour de blessure, il te change le match, cela n’a rien à voir." En parlant de Paris, finalement Skriniar a-t-il bien fait de partir ? Vu de France, comment le jugez-vous ? "Skriniar, c’est pareil, je l’aime bien, il fait partie pour moi des gars qui ont à la base une très bonne mentalité. Le souci, je pense, c’est que l’Inter n’a pas été clair avec lui, on a laissé traîner les choses, un coup en avant, la fois d’après en arrière…" "A un moment donné et comme tout homme, il faut prendre une décision, il arrive en fin de contrat, il s’est dit ‘Ok, un coup oui, un coup non’, les attentes… Il voulait savoir comment se passerait son futur avec le Club… "» "Il arrive en fin de contrat et voilà, il s’est d’ailleurs expliqué avec les Tifosi et ils l’ont compris, il avait le brassard de Capitaine et beaucoup ont compris son choix. J’espère qu’il fera bonne route en France et à Paris." Paris était-il la meilleure option pour lui ? « C’est aujourd’hui le premier club qui s’était attelé à le recruter réellement. Il y a Paris, il y a un contrat intéressant, et il a aussi des objectifs, Paris doit relever beaucoup de défis compte tenu de ses échecs successifs en Ligue des Champions." Que pouvez-vous nous dire sur Marcus Thuram ? "Je connais très bien Lilian, j’étais quasi sur qu’il allait arriver en Italie, plus sur qu’il allait du côté de Milan que du côté de l’Inter, après il y a eu des choix qui se sont définis au dernier moment. Maintenant c’est une très bonne chose pour lui, c’est une très bonne pioche pour l’Inter." "Maintenant il ne faut pas oublier qu’il est né en Italie, quand son papa était à Parme, c’est un pays qui l’adore, ils ont une culture italienne là-dessus, je pense aussi bien pour lui, que pour l’Inter et pour l’équipe de France, qu’il est entrain de franchir un très très gros palier. C’est un jeune joueur qui est en construction sur certains points, mais je pense que c’est un très très bon coup réalisé par Marotta." Peut-il être Lautaro compatible sur le terrain? "Oui, dans ce registre-là, je pense qu’il peut y avoir une très bonne association avec les deux. Il y a toujours ce fameux dossier "Lukaku" mais je n’y crois plus du tout personnellement." " Lukaku a fait sa partie avec Conte qui était derrière lui, qui ne l’a pas lâché, c’est mort pour moi depuis qu’il est parti à Chelsea. Il s’est passé ce qu’il s’est passé ; sportivement et physiquement, il n’a jamais retrouvé sa plénitude, ici il crée son amour pour l’Inter et c’est très bien, mais je n’y crois pas." "Thuram pour moi est plus quelque chose de fort, son association avec Lautaro peut faire des étincelles, il y a la jeunesse là-dedans, la fougue, l’envie et il y a son papa, Lilian, qui veille au grain et qui est de bon conseils." Même si le mercato va seulement débuter, voyez-vous déjà un favori pour le Scudetto ? "Pour la saison prochaine, on parle de l’Inter qui veut aller chercher ce titre, ça bouge beaucoup. Au Milan aussi ça bouge beaucoup, on verra la stabilité qu’il y aura avec ses nouveaux patrons." "Maintenant, j’attends également la réaction de Naples après cette énorme saison et le départ de Spalletti et l’arrivée de Rudi Garcia qui, je le rappelle, a une énorme cote en Italie : Il a fait du très très bon travail du côté de la Roma, on va voir comment il va gérer cela." "Il y a le titre Ok, mais ce qui compte pour De Laurentiis c’est la Ligue des Champions, car il l’a un peu en travers. Il fait des promesses qu’il arrive à tenir au bout, même s’il est assez fantasques." "Et on ne peut pas enlever la Juve, car compte tenu de ce qu’il s’est passé depuis deux ans, c’est compliqué : Ils ont réussi à prolonger Rabiot qui avait envie de rester, ça je vous le certifie et c’est certifié depuis plus de six mois, ils ont un recrutement qui commence à être cohérent." "Conférence League ou pas, on attend toujours la fin de l’Histoire avec l’Uefa. Ils vont forcément faire partie du favori pour aller chercher le titre. Ce qui serait bien, ce serait de retrouver un bel équilibre car c’est la première fois qu’il y a un tel écart, et qu’on retrouve un équilibre avec une chasse à 4 ou 5, il va falloir voir comment les choses vont évoluer aussi." "Il ne faut pas oublier la Roma car notre ami Mourinho est un petit malin, il va travailler fortement là-dessus, et puis on a toujours des surprises comme le groupe de l’Atalanta, on verra s’ils vont réellement se repositionner ou pas. Je pense que cette saison sera réellement très ouverte." Ce sera aussi une saison sans Coupe du Monde au milieu. "C’est exact : il y aura l’objectif Euro au mois de juin, on va retrouver un calendrier logique et on va retrouver des clubs où il sera difficile de reproduire une telle domination, un tel degré d’écart, on l’a vu lorsque la Juve a été championne : a un moment donné cela s’était réduit très vite." "On l’a vu avec l’Inter et le Milan, l’écart s’était réduit très vite, à un moment sur la fin à partir du mois d’avril. On va revenir à des valeurs importantes tout en espérant avoir les mêmes parcours européens car ce qui s’est passé est Historique, c’est un renouveau même si personne n’est allé chercher un titre européen" "Je pense que c’est une alerte pour certains pays car il y a toujours ce bashing contre l’Italie qui continue , les gens ne la regardaient pas, et ne la comprennent pas : ça reste des 0-0 ou des 1-0 mais ils ne voient pas comment le football y a évolué." "Il y a aussi le marché en Italie qui a subi sa crise économique forte, on se souvient des départs de Thiago Silva, d’Ibra à Paris, j’ai eu une discussion avec l’ancien-directeur sportif du Milan de Berlusconi qui m’avait expliqué que l’on ne savait plus résister, car l’équivalent du 4/40 en France en Italie avait fait faillite, il fallait donc trouver des clés et la Juve en avait trouvé en prenant des joueurs qui commençaient à avoir de l’âge, donc de l’expérience, mais ça critiquait…Tout cela avance petit à petit." Il y avait déjà Marotta aux manettes à la Juve à ce moment-là… "Oui, mais là aussi, il faut de la réussite pour tous les clubs qui se sont battus contre cela et qui ont avancé , il va falloir toucher le Graal et ici cette saison est fantastique, Fantastique même s’il n’y avait pas un titre européen." Comment sont perçus les Tifosi de l’Inter en France ? "J’ai quelques copains Tifosi de l’Inter et apparemment j’ai beaucoup d’ennemis, je me fais massacrer sur les réseaux sociaux, mais c’est toujours la même poignée, même certains qui n’écoutent pas les matchs, je trouve cela déplorable." "Je profite de cette interview et je suis très content de vous avoir car je n’ai jamais fracassé le club, bien au contraire, j’en ai même défendu qui étaient attaqués par des Tifosi de l’Inter et ce sont toujours les mêmes qui viennent pleurnicher mais oui, à un moment donné, il y a un carton, un pénalty, machin, … " "On aime tous certains clubs, certains joueurs, moi j’aime le football italien, je défends la Serie A depuis mon passage à Canal, cela fait 30 ans maintenant, j’ai fait 18 ans à Canal, j’en suis à ma onzième année à BeIn, je suis à 1000% dans ce championnat que j’ai connu tout en haut, tout en bas et qui est en train de se redresser, je n’ai pas quitté le navire comme certains pour trouver des opportunités sur certains autres championnats, c’est un pays, une mentalité, il y a plein de choses qui me conviennent. J’ai fait des photos même dans des Derbys avec des supporters de l’Inter, on a rigolé, on s’est chambré, mais après il faut rester correct." "On insulte les gens très facilement, je vis avec mon temps et je n’ai aucun problème, si je n’ai pas envie d’être sur les réseaux sociaux, je n’y vais pas. Je suis sur les réseaux sociaux, je prends mes responsabilités, j’assume." "On peut toujours discuter, là je suis d’accord, mais partir dans l’insulte dès que je dis quelque chose, attendre ma faute sur un commentaire alors que je vais arriver cette saison à 139 matchs commentés, c’est comme pour les joueurs, à un moment donné, on peut louper un pénalty, commettre une erreur, car oui, cela arrive à tout le monde." "Vous avez des gens qui sont là, immédiatement : Ouééé, il ne s’est pas excusé, et machin, … je trouve ça tellement déplorable car on n’ouvre pas la discussion. Cela devient pénible et je réponds à certains volontairement, certains me conseillent de ne pas répondre, sauf que je le fais car à un moment il faut répondre. Il y en a que j’arrive à retourner et qui me comprennent à un moment donné, mais il y en a, là, c’est la bérézina et puis voilà." "Encore une fois, je n’ai rien contre l’Inter, j’ai des potes qui ont joué là-bas, j’y connais aussi du monde, j’ai mes relations, je ne suis pas en train de fanfaronner. Si je donne une info, elle est bonne, c’est tout. Pas besoin d’en donner 50 000 je ne suis pas dans la course à l’info." "Pour revenir sur une généralité, ce phénomène de certains "Tifosi de l’Inter" donnent une mauvaise image. Dès que l’on dit un truc, ça couine, sans même chercher à comprendre ou à vouloir évoluer sur la situation, c’est cela que je trouve dommage." "Encore une fois, j’ai des clubs, des Tifosi qui sont venus gentiment à mon secours, eux qui sont de n’importe quel autre club ne comprennent pas cette façon de faire, c’est ça que je trouve dommage…Il faut arriver à parler : On peut être d’accord, pas d’accord encore une fois mais il ne faut pas rentrer dans les insultes." C’est malheureusement le problème des réseaux sociaux, les personnes sont derrière un écran… "Et ce qui est terrible, c’est que certains attaquent mais à aucun moment n’écoute le match. J’ai même eu pire, je me suis fait attaquer alors que je n’étais absolument pas sur un match de l’Inter pour vous dire à quel point peut en être le processus dans la tête des gens. Il y en a certains, je les ai bloqués, je les dénoncent aux responsables des réseaux sociaux lorsque ça va beaucoup trop loin car il y a des insultes qui, pour moi, sont inacceptables." "Regardez, aujourd’hui, nous sommes ensemble, on a échangé pleins de fois, ça devrait toujours être comme cela." C’est une discussion « normale » "Si je n’aimais pas l’Inter, comme certains le disent, je ne vous aurais pas répondu. Je trouve cela très bien, d’échanger, de se montrer constructif, il ne faut pas hésiter justement. Je le répète encore une fois, on peut être d’accord, ne pas être d’accord sur des trucs, moi je donne une info, et si je donne un avis ce n’est pas pour être méchant ou tailler un tel ou un tel, ou le Club proprement dit." "C’est une info qui est véridique et je vous l’ai souligné avec les problèmes d’ordre financier de Suning, les problèmes politiques en Chine. Les gens ne regardent pas les choses, mais il faut tout de même s’intéresser à tout ce qui se passe. Moi, je vais fouiller, gratter, je regarde : Tiens, il y a un article à l’étranger, sur cela, … Aujourd’hui, on est en plein dedans." On a senti le vent de l’auto-financement arriver, finalement n’est-ce pas mieux de changer de propriétaire ? "A un moment, je l’ai dit et lorsque je l’ai dit, on m’a de nouveau volé dans les plumes, et je le sais de source officielle avec une très très grande banque qui officie en France et au niveau mondial : Le club est en vente." "Et le jour où quelqu’un va commencer à mettre des sous dans le club et à équilibrer le tout, il va reprendre la majorité. Maintenant, il faut que cela soit quelque chose de cohérent et le souci reste que depuis la vente de la Famille Moratti. " A Thohir et à Suning… « A chaque fois, c’était tout de même très mauvais, il n’y avait pas beaucoup d’argent. Il y en avait un qui avait une adresse à Shangaï et lorsque vous alliez dans la Tour, il manquait un étage alors que c’était son adresse, voilà…" "Ce que je souhaite c’est que l’Inter puisse continuer, évoluer, il y a eu en plus en Italie, beaucoup de clubs qui ont été repris par des étrangers, il n’en reste vraiment qu’un qui appartient à une très grande famille italienne et c’est la Juve." "Et c’est une locomotive quelque part, ce club-là, je le défendrais même dans les embrouilles car les histoires des plus-values touchent tout le monde, mais dans l’histoire des plus-values en Italie, il n’y a pas un club qui a moufté, pas un, car tout le monde sait : Les plus-values ne sont pas un problème italien, c’est un problème mondial." "La preuve : La FIFA, l’UEFA veulent gérer les transferts, décider comme par hasard des plus-values." Il y a eu un gros morceau qui a été pris, ils ont voulu faire un exemple de la Juve… "Voilà , ce qu’il y a c’est que la Juve reste, qu’on l’aime ou pas, le club de l’Italie ? Oui ou Non : Oui. C’est sa locomotive, oui ou non ? Oui. Comme je l’ai dit à force de tirer sur la locomotive, à un moment donné le train va dérailler. Et c’est dommage car tout ce qu’il s’est passé sportivement, même s’il n’y a pas eu de titre au bout, à un moment donné ça casse les choses, on détruit les choses. Il faut garder pour moi cette âme et cette valeur." "J’espère que l’Inter, de son côté, va trouver la bonne clé : Moratti a dit, il y a quatre ou cinq mois qu’il y aurait un grand nom italien qui pourrait reprendre l’Inter , vrai pas vrai ?… Il y a des tensions de partout." "Moi, je l’aimerais, honnêtement, il faut garder sa valeur italienne, la valeur de son pays, ce club-là mérite de rester et de garder tout ce qu’il a pu construire depuis sa création comme tous les gros. Et il y les petits qui arrivent , eux sont là et ils font vivre tout le monde. Pour moi c’est primordial." "Peut-être que c’est utopique ce que je dis car on rentre beaucoup dans du business. On voit des réussites, mais on voit aussi dans certaines associations américaines certains gars être là pour vraiment faire que du business." "Je dirais que du côté américains en Italie, j’aime beaucoup les Friedkin à la Roma, ce ne sont pas des têtes brûlées , ils font leur boulot, ok, on avance à petit pas, il faut le faire, il faut pas commencer à construire dans tous les sens, c’est une manière de travailler cadrée. Je le dis aujourd’hui, cette façon de procéder ne me déplait pas ." "Ensuite, il y en a d’autres qui arrivent, ça flambe, ça flambe et puis ils partent mais ce n’est pas qu’en Italie, on a connu ça en France, on a vu ce qu’il s’est passé à Bordeaux, on voit comment cela se passe aussi avec l’Olympique de Marseille, il y a des moments où l’on voit que ce sont des gars qui ne sont là que pour faire de l’argent." Je ne veux pas critiquer l’Ac Milan, mais avec la vente de Tonali… Personne ne la comprend, même nous comme Tifosi rivaux. C’est un milieu en moins c’est tant mieux pour nous, on se comprend vu notre rivalité, mais au niveau sportif, le club a été racheté, ils n’ont pas besoin d’argent… "Il se passe des choses. Car lorsqu’on voit Tonali, il n’était pas au courant au départ pour Newcastle et il n’a pas eu le choix ensuite. Après ok, il va recevoir un autre salaire, j’espère que cela ne va pas le détruire." "J’ai peur qu’à un moment, le Milan soit capable de vendre ses meilleurs joueurs, d’aller en chercher de seconde zone et que ça va finalement tourner de cette façon, ce serait embêtant : Il suffit de voir ce qu’il se passe à Toulouse avec des gars qui se cachent derrière ces nouveaux "processus" que sont les Datas." "Pour citer Montanier qui a gagné la Coupe de France, il l’a gagné en étant treizième et il aurait dû être dixième, alors là, je dis chapeau. Tous ces trucs-là…" Les Analystes ne servent à rien… Une donnée informatique ne changera jamais la valeur d’un joueur. Avec le départ de Brozovic, et Tonali pour Newcastle, c’est triste pour l’image de la Serie A, du pays… "Ce qu’il se passe, c’est que le football italien, sur certains points a été obligé de vendre pour se renouveler. Regardons ce qui est en train de se passer : La vente des clubs à des personnes avec des revenus de l’étranger qu’ils soient américains, chinois…. Ils ne fonctionnent pas de la même façon." "On ne garde plus la Culture là, on est entrain de tout détruire et c’est là où il va falloir être très très vigilant car il peut y avoir des problèmes financiers, d’autres choses, mais ce n’est pas une raison. Ils sont vraiment là pour faire du business, … " "Milan, financièrement, son équilibre est plutôt bon, il commence à revenir dans de bons termes, mais à un moment, lorsque cela sera vraiment positif pour eux, il va falloir montrer ce qu’ils veulent vraiment faire, il ne va pas falloir dire : ‘On continue de travailler comme cela’, ce n’est pas possible." Milan ne retrouvera jamais les sommets sportifs en continuant de la sorte… Tant mieux pour l’Inter, mais il n’y a pas de grands champions sans une grande concurrence. "Ce que j’espère pour l’Inter justement, c’est que les choses se terminent bien, notamment avec la Famille Zhang et que si le Club vient à être revendu, que cela se passe bien mais surtout avec des personnes cohérentes et pas des personnes qui sont là pour faire du business ou qui entrent en concurrence parce que « moi je suis américain » et que l’autre est aussi américain et qu’ils font aussi du business là-bas. C’est ça aussi ce qu’on appelle la Course à l'échalote.." " Où l’on vient avec un vrai projet et qui s’inscrit dans la durée et avec des objectifs ou alors on voit ce qui se passe si on prend le Milan : Sur un an, un an et demi, les choses ont changés. Ce qui a été fait en trois ans : revenir en Ligue des Champions, être Champion, être demi-finaliste de la Ligue des Champions et casser cette dynamique… Il y a un truc qui ne va pas." C’est incompréhensible, même de notre point de vue "J’ai vu la réaction des Tifosi interistes quand cela s’est arrêté pour Maldini. Je me suis dit : Bon d’accord, il y a quand même beaucoup de gens qui comprennent qu’il y a un truc qui ne va pas. C’est comme si aujourd’hui, on virait Zanetti ." Chez nous ça ne passe pas, une rumeur avait fait état de l’intérêt de Newcastle pour Barella. La Curva Nord avait déployé une banderole pour dire qu’on ne touche absolument pas à Barella, du côté des supporters du Milan, rien, ils se sont plaints, mais une fois que tout était terminé:L’Inter est un club qui se dit familial, les supporters y sont très proches, on essaye aussi de faire entendre notre voix lorsque cela ne va pas. "Des joueurs comme Barella, ce n’est pas rien, on y touche pas. Barella, il est à l’Inter, il doit continuer ; les choses peuvent se tenir. Ok l’argent décide de tout, mais les joueurs si on veut on peut les garder, sauf s’ils veulent vraiment partir en disant qu’ils n’en peuvent plus d’être là, là c’est autre chose. Mais normalement, à la base, on doit conserver toutes ses valeurs et tous ses joueurs." Pour clôturer cette interview, Philippe tient à nouveau à souligner qu’il n’est pas contre les Nerazzurri et s’adresse à l’ensemble de notre Communauté. "C’était un plaisir de discuter avec vous et c’est bien de faire rectifier les choses car je ne suis pas un Anti-Inter, car oui je ne suis pas un Tifoso de l’Inter, mais je ne suis pas Anti-Inter. Cela me touche car je suis assez sensible et humain et dans mes commentaires, je ne taille jamais personnes : S’ils sont bons, ils sont bon, si c’est mauvais, c’est mauvais, mais je ne suis pas là pour défoncer, pour défoncer ce qui se fait à l’heure actuelle. Ma passion c’est le football et je l’assume. Je fais ce que je veux et je n’ai pas à partir des réseaux sociaux : Il faut avoir un dialogue cohérent et constructif dans le respect." L’Actu Philippe Genin vous donne rendez-vous à partir du 20 août pour la reprise de la Serie A sur BeIn, Il est disponible sur les réseaux pour discuter dans le respect et il a eu une attention toute particulière à notre égard.Vous pouvez le retrouver pour la fin du Championnat d’Europe Espoir ce week-end lors d'Angleterre- Portugal. Et il sera peut-être présent pour PSG-Inter lors de la tournée au Japon. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Romain Collet-Gaudin, @Romaincg75 sur X, est un journaliste sportif français passionné qui suit la Serie A depuis presque 20 ans. Footballeur au Nîmes Olympique jusqu’à ses 16 ans, il a poursuivi sa passion en devenant journaliste sportif en faisant une belle entrée au début des années 2010 dans des médias tels qu’Eurosport ou encore Canal+ France avant de rejoindre, ces dernières années Sky Sport Suisse. - Saphir Taider et Romain Collet-Gaudin en interview à Appiano Gentile en 2014 - Fin connaisseur du championnat italien, il l’a suivi depuis toujours : « J’ai toujours aimé le championnat italien. Gamin, dans les années 90, il y avait Zidane pour ne citer que lui à la Juventus. J’ai toujours eu un œil très attentif à la Serie A. J’ai eu la chance de commenter une cinquantaine de matchs sur Canal+ pour ce championnat et je vivais un rêve fou, j’ai réussi à interviewer, au Centre d’Entraînement de l’Inter, Saphir Taider à Appiano Gentile pour une interview exclusive pour Canal+ en 2014.» « Je m’étais dit : « C’est vraiment un Bunker, il y avait des gardiens partout, des vigils de partout, et j’ai eu le privilège de pouvoir pénétrer dans ce Bunker parfaitement impénétrable et de réaliser cette interview. » « J’ai croisé de très grands joueurs comme Zanetti, Cambiasso, Palacio ou encore Hernanes, j’ai même pu faire une photo avec le Brésilien et je me disais : Je rêve, mais c’était bien la réalité, j’avais été très bien accueilli par le club intériste. Les joueurs, les gens du Staff savaient que j’étais de la télé française et j’avais pu échanger avec d’autres joueurs en plus de l’interview de Saphir Taider. » « Grâce à cela, j’ai pu enchainer avec Thomas Heurtaux lorsqu’il jouait à l’Udinese, Faouzi Ghoulam et Kalidou Koulibaly lorsqu’ils jouaient à Naples, toujours pour des interviews exclusives pour Canal+, c’était de très très bons moments... J'ai aussi une petite anecdote dont je peux vous faire part: J'avais également échangé avec Mario Yepes à Bergame le jeudi 20 mars 2014, et le dimanche suivant, soit 3 jours après, je commentais Inter-Bergame sur C+ (défaite 1-2). Si c'est plutôt une anecdote malheureuse pour vous les supporters de l’Inter (il rit) ! moi j’étais "content" car Yepes avait joué et gagné. C’était une semaine gagnante pour moi et quelques mois plus tard, après cette interview où il était parvenu à l'emporter au Giuseppe Meazza, le Colombien allait jouer son unique Coupe du Monde au Brésil à 38 ans ! C’était surtout ça l’angle de l’interview, et j’en garde un excellent souvenir !» « Lorsque Canal+ a perdu les droits, je n’ai pas pu continuer à commenter la Serie A mais je suivais toujours le Championnat avec un œil très attentif. Et lorsque j’ai vu qu’il y a avait une opportunité d’être commentateur avec Sky Sport Suisse, avec qui j’entame ma troisième saison, je me suis dit qu’il fallait que je me présente et j’ai fait mon premier match qui était une rencontre de Naples et tout s’était très bien passé.» « A présent, j’en suis à une cinquantaine de match commentés par Sky Sport Suisse et on va dire que je retrouve ce que j’ai vécu il y a quelques années avec Canal+ en France : Je me régale chaque week-end à commenter la Serie A qui est le deuxième championnat que je suis le plus avec la Ligue 1, le troisième étant la Bundesliga, je suis très content et honoré que Sky Sport me fasse confiance, je suis heureux tous les week-ends, motivé à commenter avec passion ces merveilleux matchs où il n’y a pas trop de 0-0.» « On va espérer, pourquoi pas, revivre le 3-4 de l’Artemio Franchi de la saison dernière, même si la Fiorentina avait gagné le match retour (Itw réalisée juste avant Inter-Fiorentina). Je suis très heureux de mon aventure avec Sky Sport et la Serie A et j’espère qu’elle va continuer le plus longtemps possible. Sky voulait un commentateur passionné et je pense l’être, on va dire que le mariage est parfait (il sourit).» « J’ai joué à Nîmes jusqu’à mes 16 ans et je voulais être professionnel, malheureusement cela n’a pas pu être le cas, mais j’ai toujours voulu aller dans tous les stades et plus particulièrement dans ceux du foot et j’arrive quasiment à réaliser mes rêves années après années.: Dans la vie tout se paye, lorsque l’on est passionné et travailleur, que l’on sait de quoi on parle, on y arrive, mais c’est un combat journalier et il faut un peu de chance aussi ! Je commente actuellement très souvent l’Inter et j’aime bien ce 3-5-2 de Simone Inzaghi ! » Place à présent à notre interview ! Quel est votre avis sur la saison qui vient de se terminer en Serie A et sur le parcours de l’Inter en Ligue des Champions ? « L’objectif pour l’Inter était de rallier la Ligue des Champions, par le Championnat, il a été atteint car ils ont terminé troisième. Le hic de la saison dernière évidemment est l’énorme différence de points avec Naples, qui durant cette saison, a complètement survolé le Championnat. » « On a très rapidement compris que Naples allait être invincible, inatteignable et qu’il se dirigeait vers un troisième Scudetto. La première place était prise, il y a eu ce duel avec la Lazio et ensuite avec le Milan et l’Inter a finalement eu deux points de retard sur la Lazio, deux points d’avance sur le Milan. » « Pour les Intéristes, c’est toujours une vraie satisfaction de terminer devant le Milan au classement. Au niveau du Championnat, on peut dire que si le Napoli n’avait pas été injouable la saison dernière, l’Inter aurait pu se mêler à la lutte pour le titre, cela n’a pas été le cas, mais l’objectif était la qualification en Ligue des Champions via le Championnat et il a été atteint. » « Concernant la Coupe d’Italie, c’est magnifique, c’est un deuxième titre consécutif, la victoire face à la Juve, il y a deux ans, cette année c’était face à la Fiorentina, on peut dire que Simone Inzaghi, depuis qu’il est arrivé à l’Inter, est « l’Homme des Coupes ». Deux victoires en Coupe et deux succès en SuperCoupe d’Italie, c’est très bien. » « Il faut voir maintenant si l’Inter va réaliser une troisième victoire d’affilée en Coupe et avec cette troisième victoire d’affilée, l’Inter passerait devant la Roma au niveau des titres, la Roma en a neuf, l’Inter en aurait dix. La Juve en est à 14, c’est le club le plus titré. On peut dire que l’idée est de gagner cette Coupe d’Italie pour la troisième fois d’affilée. » « Concernant la Ligue des Champions, c’est un parcours presque magnifique. Malheureusement pour l’Inter, il y a eu cette défaite 1-0 face à Manchester City. J’ai bien évidemment regardé la finale et j’ai trouvé les joueurs intéristes un petit peu empruntés : Il y avait l’enjeu, il y avait aussi toute une histoire car il n’y avait pas de titre pour l’Inter en Ligue des Champions depuis 2010 et José Mourinho. » « Généralement et de toute manière, les finales de Ligue des Champions sont toutes fermées, ce ne sont que des matchs très tactiques et là, malheureusement, celui qui marque en premier gagne souvent la partie et c’est Manchester City qui a gagné. Le club anglais avait également une énorme pression car eux n’avait jamais gagné cette Coupe d’Europe. » Tout à fait, et l’Inter avait été désignée comme une victime… « En deuxième période, vous avez donné du fil à retordre. Il n’y a pas eu de quatrième victoire en Ligue des Champions et j’imagine que tout le peuple interiste a dû être tout de même bien triste par cette défaite en finale. Maintenant, vu le tirage au sort de cette saison, je pense que l’Inter va finir première, devant Benfica, la Real Sociedad et le RB Salzbourg sur cette phase de groupe. » « Pour faire un bilan de la saison écoulée, c’est un bilan positif avec deux nouveaux titres dans les Coupes nationales et presque une victoire en Ligue des Champions. Avec une victoire en Ligue des Champions, cela aurait été une saison complètement magnifique. Mais bon, j’ai perçu cette troisième place comme l’objectif qui a été atteint. Naples était intouchable et d’une façon globale, c’est une très bonne saison, et cela aurait pu devenir une très très bonne saison avec la victoire en Ligue des Champions. » A notre niveau, le parcours européen a été réussi à partir du moment où nous avons éliminé le Milan en demi-finale… La finale était un bonus « Je me souviens de ces buts rapidement marqués, je me suis dit que tout le monde s’attendait à un duel avec le couteau entre les dents, du suspens et finalement l’Inter a marqué deux buts rapidement et il n’y a quasiment pas eu de duels entre les deux clubs milanais. » Que pensez-vous du mercato actuel, avec l’arrivée de Sommer, Thuram et plus récemment Pavard ? « Sommer, étant donné que je commente pour Sky Sport en Suisse, représente pour Sky Sport une très très bonne nouvelle car Yann Sommer est l’ambassadeur de Sky Sport en Suisse, et lorsque j’ai vu que l’international helvète arrivait à l’Inter, je me suis dit qu’il s’agissait d’une excellente nouvelle, à la fois pour Sky et pour l’Inter car il reste aussi un très très grand gardien. » « Je crois que l’Inter n’a pas trop perdu en remplaçant Onana par Sommer, même si, pour moi, je pense qu’André Onana est un poil au-dessus de Yann Sommer. On va dire que l’Inter a perdu un gardien de renom et très performant, mais le fait de le remplacer par Sommer est très bien. Sur ce mercato, je trouve qu’il y a beaucoup de départs et beaucoup d’arrivées.» Effectivement, il y a eu 12 arrivées, On a vendu Onana, Brozovic, on a réalisé des prêts et nous allons devoir pratiquement payer les recrutements la saison prochaine comme Frattesi. Benjamin Pavard représente le plus gros investissements du club cette année « En préparant le match Inter-Fiorentina je me suis aperçu que le solde de l’Inter est de + 68 millions d’euros : Peut-être sera-t ’il réinjecté lors du mercato hivernal. Et concernant ce mercato, je le définirai de construit, de réfléchi car derrière vous perdez Skriniar.» « D’Ambrosio a rejoint Monza mais, lui faisait partie de la rotation car Skriniar ne jouait plus. Il fallait absolument recruter des défenseurs axiaux et il y a eu Bisseck qui fera partie de la rotation et il y a aussi Pavard : Celui qui devrait faire un petit peu la tête est Darmian car c’est lui qui devrait « sauter » par rapport à Pavard. » Pavard peut-il réellement apporter un plus ? Nous le connaissons, mais que de ses prestations en Bundesliga : Vaut-il un tel investissement, est-ce un gros plus au niveau défensif ? « Un gros plus non, mais ce n’est pas lui qui va vous couter des points, c’est un joueur fiable et il est très régulier sur une saison ; il va peut-être vous marquer un ou deux buts extraordinaires car c’est un petit peu sa touche personnelle, comme une petite reprise de volées avec une barre rentrante. C’est ce que je souhaite au peuple interiste. » « Avec Pavard, Acerbi/De Vrij et Bastoni devant Sommer, je pense que la défense de l’Inter est bien bâtie. Sur le côté, il y a Dumfries et Dimarco donc défensivement c’est bien. Au milieu et dans la rotation, il y aura Asllani, Klaassen ou encore Frattesi. Cuadrado sera aussi utilisé sur plusieurs postes. » Qui est la grosse surprise de cette saison… Lui qui est un ancien capitaine de la Juve, l’incident avec Lukaku, le voir porter le maillot…c’est « assez particulier » « Oui, c’est assez particulier, mais je pense que c’est un joueur de club, il a signé pour une saison et je pense qu’il va rapidement s’intégrer, il n’y aura pas de soucis. » « Il y aura aussi le retour d’Alexis, là je ne sais pas trop ce que vous en pensez. Suivant assidûment la Ligue 1, il a réalisé une très belle saison à Marseille : A voir comment il rejouera sous les couleurs interistes, je trouve qu’il s’agit d’un retour plus sympathique. » « Mais le gros coup que vous avez réalisé est l’arrivée gratuite de Marcus Thuram, en provenance de Gladbach, même s’il y a une prime à la signature. Je trouve qu’il s’agit d’une très bonne recrue. Maintenant, il découvre un nouveau championnat car il était en France, il est parti en Allemagne, il connaît donc un troisième championnat. » « Il a énormément de pression sur ses épaules car il arrive avec l’objectif de faire oublier Dzeko et Lukaku à la fois. En sachant qu’à côté, il y a Lautaro Martinez qui est dans une forme extraordinaire. Il a déjà délivré sa première passe décisive, la semaine dernière face à Cagliari, mais je pense que, pour lui, et comme pour tout attaquant, il y a ce besoin de marquer, et je pense que si ce soir face à la Fiorentina, il parvient à marquer, cela va le débloquer psychologiquement. » A notre niveau, Alexis est apprécié, il a quitté l’Inter (avec une prime de départ) dans le sens où son salaire était trop important vis-à-vis de la masse salarial comme l’imposait Suning. Cette année, la situation s’est répétée avec Brozovic, mais son retour est bien perçu, même si nous avons des craintes sur le fait qu’il doive rester sur le banc « C’est un peu son problème car il va vouloir jouer, dans cette saison il fera partie de la rotation comme Arnautovic qui a réalisé sa première passe décisive face à Monza et qui avait déjà joué chez vous il y a plus de 10 ans. » « Etant donné que je suis un suiveur assez régulier du championnat néerlandais, je suis Amsterdam depuis tout petit et j’adore toujours cette équipe, le fait de voir Klaassen arriver, combiné au fait de ne plus avoir Brozovic, est un recrutement qui a du sens. Je pensais qu’il manquait quelqu’un au milieu suite au départ de Brozovic et cette arrivée est bien pour la rotation. » C’était un recrutement éclair de Marotta, Fabrizio Romano en avait parlé mais personne ne s’attendait à ce qu’il soit déjà à Milan « C’est pas mal et au niveau de l’effectif, l’Inter fait pour moi parti des favoris pour gagner le Scudetto. Je trouve le banc meilleur comparé à la saison dernière, mais il ne faut pas qu’il y ait de blessure sérieuse au niveau de son onze de base car l’Inter pourrait en être un petit peu affaiblie, c’est mon ressenti. » « Si au milieu Barella ou Çalhanoğlu se blessent, vous pouvez les remplacer par Klaassen, ou par Asllani par exemple, mais ensuite derrière, vous n’avez plus de banc : Le onze est très bon, mais attention aux blessures car cela pourrait être la très grosse faiblesse de l’Inter cette saison. » « S’il y a des grosses blessures au niveau du onze titulaire qui se dessine…dans l’attente de voir Pavard à la place de Darmian et le retour d’Acerbi qui devrait reprendre le poste de titulaire sur De Vrij comme en fin de saison dernière : Les postes sont doublés, mais… » Et Sensi est déjà annoncé blessé… « Oui, je l’ai vu…. » Que pensez-vous de l’architecture de l’Inter par Giuseppe Marotta ? Il a quitté la Juve et l’Inter était en perdition, il a fait signer Conte et nous avons remporté le Scudetto. Fait-il partie du renouveau de l’Inter ? « Oui, oui, il est important dans l’organigramme et le dispositif de ceux qui prennent les décisions du côté de l’Inter, je sais que la saison dernière, il y avait eu des petits soucis avec Simone Inzaghi, lui qui est en fin de contrat en 2024. Il y avait quelques points de tension entre les deux. Mais il est vraiment important pour moi dans le board de l’Inter tout comme l’est l’iconique Javier Zanetti. » Est-ce que Marcus Thuram est similaire à Romelu Lukaku ? Peut-il apporter quelque chose de plus que le Diable Rouge ou s’agit-il de deux personnalités différentes ? « Au niveau de la taille, ce sont quasiment les deux mêmes joueurs : Ils culminent tous les deux à plus de 1m92 et font quasiment tous les deux plus 90 kilos, la grosse différente entre Lukaku et Thuram est que Thuram peut prendre la profondeur, il est beaucoup plus rapide que Lukaku qui lui est beaucoup plus puissant avec le ballon, le Belge joue plutôt en pivot, il faut jouer sur lui. Tandis que Thuram va, lui, apporter plus de vitesse au jeu de l’Inter. Lukaku par son jeu le ralentissait. » « Thuram a 26 ans, il a marqué 13 buts en Bundesliga la saison passée et je pense qu’il a une grosse pression sur lui car il joue dans son premier très grand club et remplacer Dzeko et Lukaku en une seule saison n’est pas facile, loin de là même. Car c’est ça l’idée de Simone Inzaghi : Associer Lautaro à Thuram en attaque. » « Il faut voir s’il saura absorber la pression et s’il y arrive, ce sera une très belle saison pour lui et l’équipe. C’est un très bon joueur de club, ce n’est pas lui qui va créer des problèmes comme ont pu en créer Alexis Sanchez ou Lukaku, c’est l’une des questions de cette saison : Comment Thuram va jouer et performer avec l’Inter ? » « Si Thuram y arrive, l’Inter va performer avec notamment Lautaro Martinez et ce milieu de terrain que j’adore avec notamment Barella, Çalhanoğlu et Mkhitaryan. Si Thuram y arrive, l’Inter ne sera pas loin d’être sacrée Championne d’Italie. » L’Inter est aussi un club à caractère familial : On connait Thuram et il aura le temps, il est protégé en ce moment. « Oui et vous l’avez signé pour cinq ans. J’espère qu’il va connaitre une année folle en statistiques, sachant c’est son premier grand club et sa première saison dans ce grand championnat, ça devrait être une année de transition, d’acclimations. » « Maintenant, il a déjà été décisif à Cagliari en réalisant sa première passe décisive pour Dumfries. Si, à présent, il arrive à marquer rapidement, ça peut le lancer sur une bonne saison et arriver à une dizaine de buts et à 5-6 passes décisives. En tant que Français c’est ce que je lui souhaite... » Comment percevez-vous l’ambiance au Stade des Tifosi ? Comment sont perçu généralement les Tifosi de l’Inter ? « Le Giuseppe Meazza est un Temple du football Mondial, et c’est sûr que lorsque les joueurs sont dans ce stade, poussés par les Tifosi de l’Inter, ça donne une très grande ambiance. » « Je commente généralement les matchs en studios, je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller dans les travées du Giuseppe Meazza pour commenter une rencontre, mais lorsque je vois les images à la télé, que je commente ou pas le match, je ressens qu’il y a un très gros soutien comparé à d’autres stades : Les joueurs sont évidemment friands de ce soutien et je suis sûr que l’Inter a gagné de nombreux matchs grâce au soutien et à l’aide de ses supporters. » Ils sont capables du meilleur comme du pire…. « Oui, ils sont un peu comme les Tifosi du Milan, ils peuvent faire la pluie et le beau temps. A l’Inter, les Tifosi ont un réel impact sur la vie du club et sur les performances de l’équipe, et même sur les performances individuelles des joueurs. Si les Tifosi prennent en grippe un joueur, qu’il soit adversaire ou un joueur de l’Inter, c’est très compliqué pour le joueur en question. » Avez-vous un favori pour la Serie A ? « Si Thuram fait une bonne saison en plus des performances des joueurs intéristes, je pense que l’Inter peut être championne d’Italie. Naples avec la Ligue des Champions va perdre beaucoup d’energie, le club a aussi perdu des éléments importants, il y a eu aussi un changement d’entraîneur, cela fait beaucoup sur une intersaison. Le point positif c’est d’avoir réussi à garder Victor Osimhen, le meilleur buteur de la saison passée en Serie A. Naples devrait être dans le Top 4 mais pas champion. La Juventus, a comme point positif le fait de ne pas jouer de Coupe d’Europe, mais elle dispose d’un effectif moins fort que celui de l’Inter ou du Milan. La Lazio et la Roma ne joueront pas pour le titre mais seront dans le haut du tableau.» «Pour moi, je vois en un et deux l’Inter et le Milan, en trois et quatre, la Juventus et Naples ou la Lazio et la Roma, sixième. Je ne vois pas d’équipe venir jouer les trouble-fêtes. Je vois l’Inter ou le Milan être champion d’Italie. RDV en mai prochain pour le classement final ! » Un très grand merci à Romain qui nous fait ressentir toute sa passion envers le Calcio ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. L'ancien défenseur légendaire de l'Inter, Marco Materazzi, estime qu'il serait resté à l'Inter dans la position où se trouve Milan Skriniar plutôt que de partir rejoindre le Paris Saint-Germain. S'adressant au diffuseur français Canal +, tel que rapporté par FCInterNews , l'ancien défenseur a fait valoir que Skriniar n'obtiendrait jamais le même genre d'amour des fans du PSG que des supporters des Nerazzurri, notant que même Lionel Messi se fait parfois huer par les fans du Parc des Princes. Skriniar a pris la décision de quitter l'Inter lorsque son contrat avec le club expire fin juin. Le joueur de 28 ans semble avoir été convaincu par les offres du PSG, qui sont non seulement supérieures à ce que les Nerazzurri avaient proposé, mais le verront également jouer aux côtés de certaines grandes stars européennes telles que Messi, Neymar et Kylian Mbappe. Cependant, du point de vue de Materazzi ancien défenseur légendaire, cela peut ne pas suffire. Le vainqueur de la Coupe du monde 2006 a suggéré que la façon dont les fans traitent les joueurs est également un facteur déterminant, et que pour lui, il ne pouvait pas imaginer quitter l'Inter pour rejoindre le PSG dans la position où se trouve Skriniar. "A sa place, je serais resté à l'Inter". "Je l'ai dit publiquement : 'Rappelle-toi comme les supporters de l'Inter t'aimaient, je ne sais pas si tu auras le même genre d'amour à Paris même si j'espère que tu l'obtiendra". "Regardez simplement ce qui se passe avec Messi", faisant référence à certains sifflements que l'Argentin a reçues des ""fans"" du PSG, "et c'est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire." À propos de Skriniar, Materazzi a déclaré : "C'est un excellent défenseur, pas tout à fait de la plus haute qualité, mais quand il s'applique, il est extrêmement bon dans un contexte défensif collectif." "Il s'est beaucoup amélioré", a ajouté l'ancien défenseur, "il est devenu indispensable et à été capitaine de l'Inter." Matrix a Raison, Il Va Vite Le Regretter Et Tant Mieux! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  4. Au micro de nos confrères de Canal+, André Onana s'est livré sur la victoire Nerazzurra, en Ligue des Champions, face à Porto en français. Idée folle de la part de notre portier ou y-a-'il une raison d'y croire aussi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...