Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'cattedrale'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. En effet, nous avons appris ce jeudi qu’un courrier établi par l’Administration Communale de Milan invite l’Inter et le Milan à se positionner officiellement sur la thématique du nouveau stade Comme le révèle La Repubblica: "C’est une communication officielle adressée aux deux clubs qui a été envoyée par les bureaux du Palazzo Marino, et qui demande en résumé, ce qu'ils ont l'intention de faire au sujet du projet de "San Siro Bis" maintenant que la Surintendance a exprimé son avis concernant la contrainte qui entrera en vigueur en 2025 sur le deuxième anneau du Giuseppe Meazza." "Dans ce courrier, il est fait référence au fait que les "simples exigences culturelles" annoncées par les Beni Culturali "ne permettront pas de procéder à la démolition globale" du stade dans les délais prévus par le calendrier du dossier. La décision officielle sur la contrainte ne pourra intervenir qu'à son échéance, soit dans deux ans, mais la Surintendance a anticipé un avis à la demande des équipes et de la Mairie." "Et sauf retournement de la situation, nous sommes dans une ligne protectrice. Vu que cette communication formelle de la contrainte est sur leurs bureaux respectifs, les deux clubs, poussés par le maire Giuseppe Sala, devront annoncer officiellement dans les prochaines semaines s’ils renoncent à leur idée de construire leur nouvelle enceinte sur les cendres du Meazza." L'Inter mise sur Rozzano L'Inter est décidée et mise gros sur la construction de son nouveau stade. Le club Nerazzurro a déjà signé un accord avec Bastogi et dispose d’un droit exclusif sur l'Etude de faisabilité de la construction de la nouvelle installation dans la zone de Rozzano, à moins d'un kilomètre du Forum Assago. La Gazzetta Dello Sport nous apporte des précisions sur l'aspect et la date de construction : "La zone en question est d'une superficie d'un million de mètres carrés, celle-ci se nomme "Nuova Milanofiori" et appartient à Brioschi Sviluppo Immobiliare, contrôlée par Bastogi par l'intermédiaire de sa filiale Infrafin." "Le plan d'aménagement du territoire de la municipalité de Rozzano prévoit déjà la possibilité de construire des logements et des bureaux dans la zone, mais d'ici la fin du mois de novembre, ou au plus tard au début du mois de décembre, la thématique "Stade" pourrait être inséré pour offrir la passe décisive à la Famille Zhang. Si cela tend à se confirmer, 2024 représentera la définition des objectifs sur l’ensemble du projet avec un début de la construction du Stade en 2025. Si ce calendrier est respecté, il serait réaliste de penser voir l’Inter évoluer dans sa nouvelle Maison à Rozzano pour la saison 2028-2029." Le partenaire des Nerazzurri dans ce projet n’est pas un inconnu : "Ce sera toujours le studio d'architecture Populous, qui avait "dessiné" la Cattedrale, ou plutôt le nouveau Meazza qui ne sera jamais construit. Et c'est précisément sur base de la Cattedrale que partira le projet de création de la nouvelle installation à deux pas du Forum d'Assago. Pour le Stade, un espace d'environ 350 000 mètres carrés est requis. Contrairement au quartier de San Siro, ce nouveau projet ne prévoit pas la construction d'activités commerciales" Alessandro Antonello confirme le tout En marge d’une réunion de l’ECA, notre Administrateur-Délégué Corporate est revenu sur la thématique du moment Les Sponsors ? "Nous avons connu un parcours de croissance ces dernières années, y compris du point de vue sociétal : Nous avons renouvelé l'accord avec Nike et nous avons un sponsor très important. Plus nous grandissons, plus nous donnons des ressources au secteur sportif pour investir dans les joueurs." Le Stade ? "Comme nous l'avons déjà annoncé, nous avons identifié une zone alternative pour le nouveau stade à Rozzano et nous avons signé un contrat d'exclusivité jusqu'en avril 2024 pour cette zone. Notre intention est d'analyser et d'approfondir cette situation: C'est une zone absolument intéressante parce qu'il y a aussi une autre arène qui accueille d'importants événements sportifs, le Forum d'Assago." "En ce qui concerne le quartier de San Siro, nous avons reçu la confirmation de la Surintendance qu'en 2025, qu’une contrainte sera imposée au deuxième anneau, ce qui rendra difficile la mise en œuvre de notre plan initial. Nous essayons également de comprendre quelles pourraient être, ici, les perspectives d'avenir". "Nous avons déjà commencé à travailler sur une évaluation détaillée de la zone et nous devons attendre l'approbation du Pgt de la Municipalité de Rozzano. Nous espérons pouvoir entamer à partir de janvier un processus avec la municipalité de Rozzano pour évaluer la faisabilité du projet. En ce qui concerne San Siro, certaines étapes formelles doivent encore être évaluées". En attendant, Alessandro a été reconfirmé au sein du Board de l'European Club Association suite aux élections qui ont eu lieu ce jeudi à Berlin dans le cadre d'une Assemblée Générale Elective. Notre Administrateur-Délégué représentera l’Italie au sein de l’Organe de Gouvernance des Clubs pour le cycle 2023-2027. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C'est l'information de la journée signée La Gazzetta Dello Sport : si l'Ac Milan vise le secteur du Forum, en optant pour "La Maura", l'Inter dispose d'un plan B en visant la région d'Assago. Après la réunion d'hier qui s'est tenue à l'Hôtel de Ville entre l'Inter et l'AC Milan et le Maire de Milan Beppe Sala, il est clair que l'Ac Milan est prêt à renoncer au projet Cattedrale et si les Rossoneri abandonnent le quartier de San Siro, l'Inter n'est pas en reste et a trouvé à son tour une zone pour avoir son stade indépendant. Au sud-ouest de la zone métropolitaine, là où le Naviglio Pavese coule paisiblement et où les voitures vrombissent de l'A7 et de la A50. Là, précisément à Assago, pourrait en effet être construit le futur stade de l'Inter. Un stade entièrement dédié aux Nerazzurri, construit de manière indépendante par le club de Suning. Et celui-ci est depuis longtemps le plan B de l'Inter, un plan B qui est en passe de devenir le plan A, le seul plan réellement viable. Pour cette installation alternative, des documents préliminaires ont déjà été signés avec les propriétaires d'une grande zone privée non loin du Mediolanum Forum. Mais maintenant, les détails peuvent être définis, précisément parce que le projet Cattedrale à ériger avec l'AC Milan s'estompe à l'horizon. Et si l'idée des RossoNerazzurra n'a pas encore complètement disparu, du moins en apparence, car ce serait encore l'option la plus privilégiée par l'Inter compte tenu du temps, de l'argent et des espoirs dépensés, Antonello a révélé que le plan alternatif des Nerazzurri ne se situait pas dans les limites strictes de la ville, mais dans une zone métropolitaine plus large. Dans ce que l'on appelle le "Grand Milan", il s'agit d'une zone habitée par quelque trois millions de personnes qui déborde sur l'arrière-pays, mais qui est équipée de transports publics. Et Assago est chère aux Milanais pour des raisons tant commerciales que sportives car c'est vraiment l'appendice de la ville, grâce aussi au métro M2, dont le le vert, qui y aboutit. À la table du maire, de Scaroni et du nouvel administrateur délégué des Rossoneri, Giorgio Furlani, l'atmosphère était à la cordialité institutionnelle, à part quelques coups de gueule par-ci par-là. Et lorsque les délégués milanais ont évoqué les difficultés économiques de la famille Zhang, Antonello a défendu avec fermeté la position de Suning, qui s'était engagée et avait mis des ressources dans la "Cattedrale " de Populous, avant que Milan ne rompe le pacte. Et voici donc "Le Plan Assago" qui aurait de toute façon des origines anciennes. Il a été prévu précisément comme une mesure de précaution dans le cas où le projet commun du nouveau San Siro était bloqué. C'était une mesure de précaution, compte tenu de ce qui s'était passé: A présent, si les deux clubs déménagent maintenant dans les plus brefs délais, il restera un énorme Colosse dans la pièce du Palazzo Marino. Avant Noël, la municipalité avait demandé aux clubs de nouveaux changements pour donner le feu vert à la "Cattedrale". Du vert public qui devait représenter 50 % de la surface totale aux 40 millions facturés aux clubs pour le réaménagement du quartier, en passant par l'augmentation du nombre de places à 70.000 et le blocage des hausses de prix. Tout est sur le point d'être couché sur le papier. En effet, le dossier de l'Inter était sur le point d'être envoyé via Pec au Milan. Il a évidemment été arrêté, face à la volte-face des Rossoneri sur l'idée originale et aux dernières recommandations pointilleuses de Ville. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Après la Scala de Milan, l’Inter et le Milan vont évoluer dans la Cattedrale de Milan. En effet, le futur stade de Milan sera celui élaboré par les Studios Populous. Révélations de la Gazzetta Dello Sport "Ce qui a toujours fait froncer les sourcils des tifosi était le fait de passer à la réduction du nombre de places au sein de l’enceinte. Les deux équipes, ont très souvent réaliser des Sold-Out au Giuseppe Meazza même avec 80.000 tifosi. Dévoilée en septembre 2019, la Cattedrale peut aussi faire preuve d’un très grand appeal, vu qu’il s’agira d’un stade jamais vu auparavant et répondant aux volontés deux directions qui souhaitaient avoir, entre leurs mains, un projet de modernité." "De 80.000 spectateurs au Meazza, on passera à 65.000 tifosi au maximum dans la nouvelle enceinte. On retrouvera aussi plusieurs sièges "exécutif" comparé au passé afin d’augmenter les recettes. Selon les projections, dès 2027, l’Inter et le Milan pourront disposer de 80 millions d’euros par club, par an. Une galerie entourera l'ensemble de la Cattedrale, elle qui se verra enveloppée d'une façade en verre et qui sera conçue pour être l'installation la plus éco-durable d'Europe." "Grâce à des installations technologiques, le stade deviendra soit Nerazzurro, soit Rossonero, en fonction de l’équipe qui y évoluera à domicile. Ce stade se veut également éco-durable. Le tunnel sera ventilé naturellement et des panneaux solaires seront intégrés sur le toit du bâtiment. Il s’agit d’un pur joyau, même si le remplacer le Meazza ne sera pas une tâche facile." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Le bureau d’architecte Populous siège à travers le monde. Christopher Lee et Declan Sharkey ont créé une réalité globale, avec de fortes racines locales, en apposant leurs signatures sur plus de 1 325 stades à travers le monde, dont le nouveau Wembley ou le nouveau Tottenham Hotspur Stadium. Voici donc les déclarations d'Alessandro Zoppini sur la Cattedrale imaginée dans ces bureaux d’architectes, un stade inspiré de symboles de Milan, en point de faire de ce projet, le favori à la victoire finale Beaucoup de Milanais ont du mal à devoir se résigner à dire adieu au Meazza. Avez-vous encore des doutes quant à la construction du nouveau stade ? "Les deux équipes ont proposé un stade avec la possibilité de maintenir le Meazza, car tous lui reconnaissent un caractère symbolique, nous sommes tous attaché à l’actuel Meazza. Le bureau a réalisé une étude de faisabilité économique, via des projections et un aspect stratégique. Il a été constaté qu’il y aurait des répercussions négatives pour les équipes qui auraient l’obligation de jouer durant quatre années hors de Milan. C’est clairement l’un des points fondamentaux." "L’autre point représenté est que le Meazza actuel est établi sur 20 000m², notre nouveau projet nécessite 100 000 m². C’est la raison pour laquelle on comprend bien que le Meazza pourrait être peu profitable pour l’équipe, aussi bien au niveau commercial, sans oublier les aspects liés au confort." Comment est née l’idée de la Cattedrale? "L’idée est née du fait que des stades importants comme le Meazza sont des Cathédrales du 21ème siècles. Nous avons projeté un stade pour Milan, en insérant des références propre à la ville, comme le Duomo et la Galleria. Nous les avons réinterprété d’une façon moderne, en proposant une destination pour tous les milanais, les habitants du quartier et par-dessus tout les tifosi en allant requalifier un secteur qui sera bénéfique à toute la ville avec des espaces verts, récréatifs, publics et commerciaux." "L’ambition de Milan est de devenir une métropole européenne. En conséquence, il se doit de devenir une ville polycentrique. Notre projet vise à créer un nouveau centre de Milan, comme cela s’est produit via d’autres interventions dans la ville, telles que la City Life, Garibaldi et la Repubblica." Le stade que vous avez imaginé peut-il devenir l’un des plus iconique du monde ? Comme l’est actuellement le Meazza ? "Notre ambition, après avoir réalisé 1 325 stades à travers le monde, avec une prérogative qui n’a pas d’égale, est de proposer la quatrième évolution du Meazza, de telle manière qu’il sera immédiatement reconnaissable. C’est un projet uniquement pensé pour Milan, pour ce secteur : Il sera milanais et il doit être imprégné de la structure milanaise, Pour Milan et de Milan." Vous avez construit des enceintes extraordinaires comme le nouveau Wembley, le nouveau stade de Tottenham et le Da Luz de Lisbonne. Pouvez-vous affirmer que ce projet de nouvelles maisons pour les deux clubs que sont l’Inter et le Milan est votre plus grand défi ? "Le Meazza est l’un des 5-6 stades parmi les plus mythiques au monde. Pour nous, la réalisation du nouveau stade est un grand défi. Nous avons réalisé des nouvelles enceintes sportives pour trois Olympiades : Le Lingotto de Torino, deux stades à Sochi, un de patinage artistique et l’ovale de Pyeongchang." "Je suis un architecte de seconde génération. Je travaillait avec mon père il y a encore trois ans. Mon oncle, en qualité du membre du Conseil de la Figc, a inauguré pour la Fédération le nouveau Meazza suite à sa modernisation en 1956. Le Meazza est donc le Meazza. C’est une occasions unique qui ne se reproduira pas, aussi bien pour moi, que pour la ville de Milan." Le nouveau stade de Tottenham offre la possibilité d’y produire de la bière. Dans le projet pensé pour l’Inter et le Milan, y-a-t-il une particularité de ce genre ? "Le fait est qu’il est nécessaire de créer des services de haut niveau, qui satisfasse le marché local, les usager et respectent les coutumes de la ville milanaise. Nous avons analysé une différenciation de l’offre de base au niveau des catégories, en proposant la création de services qui puissent satisfaire tous les types d’utilisateurs qui pourraient faire usage du stade même lorsque celui-ci n’est pas en fonction. Mais par-dessus tout, nous parlons d’insérer un stade à l’intérieur d’un Masterplan qui pourra offrir toute une série de services publics et privés qui redéfiniront de façon importante le quartier." "Le nouveau stade sera très grand, mais sera diminué de moitié, passant de 55 à 30 mètres. Nous avons également réalisé des études acoustiques, étant donné la proximité des habitations de la Via Tesio. Le nouveau stade émettra 60% de décibels en moins comparé au stade actuel qui pourtant est plus éloigné." Le Meazza est connu à travers le monde pour l'atmosphère qui y règne et pour une visibilité garantie à chaque tifoso. Comment pensez-vous améliorer cette expérience au public dans ce nouveau stade ? "Sans parler des normes italiennes plus strictes comparé à l’étranger, le nouveau stade garantira une meilleure proximité du terrain, comme jamais auparavant, encore mieux que ce que propose le stade de Tottenham. Objectivement, en réduisant le bruit à l’extérieur. Tout a été étudié de façon telle que l’ambiance, durant les matchs ou les concerts, sera absolument unique pour les tifosi." On comprend que votre projet est très attaché à l’environnement... "Notre projet de redéfinition du quartier propose 9 hectares d’espaces verts. Entre le stade et les maisons, il y aura deux hôtels qui rendront l’impact de la route pratiquement nulle. Nous avons également songé à récupérer l’énergie solaire, à travers l’introduction de panneaux photovoltaïques sur la toiture, l’usage du géothermique, l’illumination et la ventilation naturelle des espaces de services autant que possible. L’utilisation de matériaux recyclés et réutilisés sera employé autant que possible. Cela vaut pour le stade ainsi que pour les autres constructions." Autres aspects auxquels sont attachés les tifosi de l’Inter et du Milan, c’est le caractère identitaire du Meazza durant les rencontres. Cela sera-t-il à nouveau le cas dans la nouvelle enceinte, commune au deux clubs ? Comment avez-vous imaginez remporter ce défi ? "En effet, c’est l’un des défis les plus important. Selon nous, ce n’est pas suffisant de changer de luminosité pour donner une identité. Nous avons songé à quelque chose de bien plus sophistiqué. Ce sera un stade, qui de temps en temps, proposera des images rappelant les symboles de chaque équipe." "Lorsque l’Inter évoluera, elle aura la sensation de disposer d’éléments azur qui sera présent tout au tour du stade. Pour le Milan, vous aurez la sensation de rentrer dans un enfer rouge. Nous avons voulu aller plus loin que la simplicité d’un jeu de lumière led, en proposant des symboles pour les équipes, afin que puisse s’exprimer ce sentiment identitaire pour les tifosi." Y-a-t-il la possibilité de retrouver quelque chose du Meazza dans ce quartier futuriste ? "Sur cette thématique, il y a lieu d’en discuter avec les clubs et la ville. Dans l’actuel projet, on retrouve un musée qui part du centre de l’actuel terrain de jeu. Il y a un dialogue en cours entre les équipes et la Commune en ce sens. Nous suivrons les indications des clubs." L’Inter et le Milan ont projeté la construction d’un nouveau stade, composé d’aires commerciales, en misant sur des recettes annuelles avoisinant les 124 millions d’euros. Est-ce un chiffre réaliste ? "Oui, absolument oui. Le problème est le suivant : tout dépend de l’ambition des clubs. A présent les deux équipes sont de vrais et propres Azienda, elle ne sont plus dirigés par des magnats tels que Moratti et Berlusconi. Partant de cela, le stade devient une assise fondamentale pour valoriser l’Azienda. Il y a aussi les estimations des clubs qui sont à vérifier, ces contrôles sont réalisés par les clubs." Seriez-vous prêt à faire face à la situation de vous voir contraint d’émigrer à Sesto San Giovanni ? "Je ne veux pas entrer dans des questions d’ordres politiques. Je peux vous dire que nous suivrons les indications des clubs. Notre stade a été imaginé pour rester à San Siro, mais nous ferons ce que nous dirons les clubs." Qu’est-ce qui différencie votre projet de celui de David Manica et le Sportium ? "Nous avons imaginé un stade de Milan pour Milan, fait uniquement pour la ville. Nous avons cherché à le faire de façon sérieuse et raisonnée, le tout basé sur l’expérience des 1 325 stades déjà réalisés." "Notre objectif est de créer quelque chose d’unique et d’iconique, quelque chose qui dans le futur pourra être reconnu comme le Meazza. Le nouveau Meazza doit être une Cattedrale, notre idée est née de là…" Le Saviez-Vous ? L’Inter et le Milan ont répondu à divers demandes du Conseil Communale, voici les deux informations principales : La capacité du stade a été défini sur la base des standards internationaux et historiques des clubs. Au cours de ces dix dernières années, le nombre moyen de spectateurs pour les deux équipes s’élève à 47 300 spectateurs. Un stade occupé de façon ordonné est un objectif pour tous, car il propose une atmosphère unique pour ceux qui vivent les rencontres, des spectateurs aux hommes sur le terrains, pour toutes les couleurs et pour tous ceux qui suivront le match à travers le match. Chaque rencontre sera un évènement Sold-Out. Le prix des billets Corporates proposés actuellement au Meazza est de 4% contre une moyenne internationale de 15%, avec un écart de visibilité. Les clubs désire monter à 12% vu la requête de nombreuses Aziendas de disposer d’espace au Meazza pour y proposer des activités qui leurs sont propres. On ne parle pas ici de Casino777. L’augmentation des espaces Premium ne sacrifiera en aucun cas l’objectif primaire d’un stade pour tous, des familles au clubs de supporters. Les places offriront à tous une qualité d’expérience élevée en terme de vision du terrain, de confort, d'accessibilité et de services connexe. Les clubs n’ont pas l’intention d’augmenter les prix des billets qui sont accessible à l’heure actuelle à tous, à des niveaux insoutenables. Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...