Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'chelsea fc'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Nick Candy et Hansjörg Wyss parmi les parties intéressées avant que le propriétaire Roman Abramovich ne soit sanctionné. Ils sont priés de contacter le gouvernement britannique. Les joueurs et fans sont, quant à eux, inquiets. Les milliardaires intéressés par l'achat du Chelsea Football Club ont été invités à approcher le gouvernement britannique avec des propositions de rachat, après la sanction de son actuel propriétaire oligarque, Roman Abramovich. Craignant la menace de sanctions, Abramovich, 55 ans, s'était précipité à vendre le club pour plus de 3 milliards de livres sterling, suscitant l'intérêt du magnat de l'immobilier britannique Nick Candy, du milliardaire suisse Hansjörg Wyss, du milliardaire américain du capital-investissement et actionnaire de Crystal Palace Josh Harris et le copropriétaire américain des LA Dodgers Todd Boehly. Jeudi, le gouvernement a gelé les actifs britanniques d'Abramovich, y compris le Chelsea FC et un portefeuille de propriétés de luxe comprenant un manoir de 150 millions de livres sterling du palais de Kensington, à l'ouest de Londres, et un penthouse de trois étages de 30 millions de livres sterling surplombant Stamford Bridge. Abramovich était l'un des sept Russes ayant des liens étroits avec Vladimir Poutine que le gouvernement a ajoutés à la liste des sanctions dans le but d'augmenter la pression sur le Kremlin. "Le sang du peuple ukrainien est sur ses mains", a déclaré Liz Truss, la ministre des Affaires étrangères. "Ils devraient baisser la tête, être mort de honte." Chris Philp, le ministre du numérique et de la technologie, a déclaré vendredi qu'Abramovich serait bloqué pour vendre le club mais que des acheteurs potentiels pourraient approcher le gouvernement avec des propositions d'achat tant que l'oligarque russe ne bénéficierait pas de l'accord. "Comme les conditions de licence sont rédigées aujourd'hui, la vente ne serait pas autorisée", a déclaré Philp à Sky News. "Cependant, si un acheteur émergeait, il serait loisible à cet acheteur ou à ce club de football d'approcher le gouvernement et de demander que les conditions soient modifiées de manière à permettre à cette vente d'avoir lieu. Pour être clair, aucune proposition ne serait acceptée si le produit de toute vente se terminait sur un compte bancaire sans restriction appartenant à Abramovich. Il ne peut bénéficier du produit d'aucune vente." Candy, qui avec son frère, Christian, a développé le développement de luxe One Hyde Park, a déclaré vendredi qu'il envisageait de soumettre une offre pour acheter le club au gouvernement. "Nous examinons les détails de l'annonce d'hier et nous sommes toujours intéressés à faire une offre", a déclaré son porte-parole. "De toute évidence, c'est une période de grande incertitude pour tous les fans de Chelsea. À notre avis, personne n'est propriétaire d'un club de football, vous en êtes le gardien pour les fans et la communauté." Les dirigeants du club ont rencontré des représentants du gouvernement jeudi et devraient poursuivre les pourparlers dans les prochains jours. Une source à Westminster a déclaré que le gouvernement pensait qu'une vente du club devrait être possible d'organiser avec une relative facilité. Reste à savoir si le gouvernement a l'intention de réquisitionner Chelsea avant d'autoriser une vente. Il a été suggéré que le produit de la vente serait gelé ou placé dans un fonds de bienfaisance. Raine Group, la banque d'investissement new-yorkaise nommée par Abramovich pour vendre le club, a déclaré jeudi aux soumissionnaires que la vente avait été "suspendue" pendant que "les parties examinent les implications des développements et discutent des prochaines étapes avec les autorités britanniques compétentes". En plus de Candy, Wyss, Boehly et Harris, un certain nombre d'autres hommes d'affaires principalement basés aux États-Unis auraient formé des consortiums pour envisager de soumettre des offres. Les craintes grandissent que Chelsea puisse s'effondrer si une vente n'est pas conclue rapidement, car les sanctions empêchent le club de percevoir des revenus le jour du match et les sponsors commencent à résilier les contrats, voir ci après. Le club a obtenu une licence spéciale pour lui permettre de continuer à jouer des matchs pour le reste de la saison, mais seuls les détenteurs d'abonnements et les fans qui ont déjà acheté des billets pourront assister aux matchs. Chelsea ne sera autorisé qu'à effectuer des paiements "indispensables à la poursuite du fonctionnement du club". Three, la société de télécommunications britannique qui est le principal sponsor du maillot de l'équipe, a suspendu hier soir son partenariat de 40 millions de livres sterling par an avec le club. Hyundai, son sponsor de maillot, sur les manches, avec un accord d'une valeur de 10 millions de livres sterling, a déclaré qu'il "évaluait la situation avec le Chelsea FC". Nike, qui a signé un contrat de parrainage de 900 millions de livres sterling sur 15 ans avec le club en 2016, aurait "envisagé de s'éloigner", selon le Mail . Le sponsor du kit d'entraînement de Chelsea, Trivago, a déclaré qu'il continuerait à soutenir le club : "L'incertitude sur la situation actuelle de la propriété du Chelsea FC a été rude. À l'avenir, il est important pour nous de continuer à soutenir le club, les fans et la communauté ainsi que le travail essentiel que la Fondation Chelsea fait pour aider ceux qui en ont besoin. Nous attendons avec impatience une transition de propriété dès que possible et souhaitons soutenir le club dans ce processus." Les joueurs de Chelsea craignent pour leur avenir après les sanctions gouvernementales et la société de téléphonie mobile Three ait suspendu son parrainage du club. La décision du gouvernement de geler les avoirs d'Abramovich, et de lui interdire de vendre le club pour le moment, a plongé Chelsea dans un état d'incertitude, une source du vestiaire décrivant l'atmosphère comme un "chaos" et certains craignant que le club puisse s’effondrer. Le Guardian comprend également que certains des joueurs sont préoccupés par la direction du club et, par extension, par leur propre avenir, et ont désespérément besoin de clarté. Ils sont alarmés car l'une des stipulations résultant des sanctions est que Chelsea ne peut pas signer de joueurs ou renouveler les contrats existants. Chelsea est aveuglé par la décision du gouvernement de geler les avoirs d'Abramovich en raison des liens avec Vladimir Poutine et le gouvernement russe. Abramovich devra désormais obtenir l'approbation du gouvernement britannique avant de vendre le club de Stamford Bridge. On leur a dit qu'ils ne pouvaient concourir que sous une licence spéciale qui leur permettrait de faire leurs matches, mais obligerait le club à cesser bon nombre de ses activités commerciales, y compris les futures ventes de billets, et à voir son argent de diffusion gelé. Hit by Three suspend son parrainage, notamment le retrait de sa marque des maillots et autour du stade "jusqu'à nouvel ordre". Ont été interdits de signer des joueurs et de nouveaux contrats. Les discussions se poursuivent entre le Trésor, la Premier League et le Département du numérique, de la culture, des médias et des sports. Une source a déclaré: "La principale chose aujourd'hui est de prendre des mesures contre les oligarques ayant des liens étroits avec le Kremlin. Nous travaillons actuellement sur certaines de ces implications plus larges." Dans une lettre privée aux députés conservateurs, vue par le Guardian, la secrétaire à la culture, Nadine Dorries, a clairement indiqué que le gouvernement voulait s'assurer que Chelsea survivrait et considérait le club comme un atout culturel. "Le gouvernement comprend que les sanctions d'aujourd'hui auront un impact direct sur le club, ses fans et la pyramide du football au sens large", a écrit Dorries. "Nous avons donc travaillé dur pour nous assurer que le jeu national, la Premier League, le club et ses supporters ne soient pas inutilement lésés par ces importantes sanctions." Il est entendu que la décision d'imposer des sanctions à Abramovich, qui a été annoncée jeudi matin, n'a pas dissuadé les soumissionnaires potentiels. Le Royaume-Uni a ciblé Abramovich dans le cadre de sa réponse aux actions de la Russie en Ukraine. Dans un document publié par le gouvernement hier dans la matinée, le propriétaire de Chelsea a été identifié comme "un oligarque pro-Kremlin" et aurait été "associé à une personne qui est ou a été impliquée dans la déstabilisation de l'Ukraine et l'atteinte et la menace de l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, à savoir Vladimir Poutine, avec qui Abramovich entretient des relations étroites depuis des décennies." Un porte-parole du Chelsea Supporters' Trust a déclaré: "Le CST note avec inquiétude la déclaration du gouvernement concernant le propriétaire. Les supporters doivent être impliqués dans toute conversation concernant les impacts sur le club et sa base de fans mondiale. Le CST implore le gouvernement de mener un processus rapide pour minimiser l'incertitude sur l'avenir de Chelsea, et pour que les supporters reçoivent une part d'or dans le cadre d'une vente du club." Traduction alex_j via The Guardian.
  2. En ce milieu de semaine, la FA Cup a monopolisé l’attention des fans du foot anglais. Deux anciennes stars de l’Inter ont connu des fortunes diverses. Lukaku est passé avec les Blues pendant que Conte est resté à quai avec les Spurs. Lukaku in C'était comme si la crise qui a touché Chelsea était sur le point de subir encore plus de dommages collatéraux. L'attaquant de Luton, Harry Cornick, avait couru pour remettre son équipe devant juste devant la mi-temps et Kenilworth Road était en train de tout faire basculer. Les petits ont flairé un bouleversement de la FA Cup. Il est impossible de suivre Chelsea en ce moment, le démantèlement de la propriété de Roman Abramovich au milieu de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Il y a eu des appels au parlement pour que l'oligarque soit sanctionné, une décision de sa part d'essayer de confier la gestion de Chelsea à leur fondation caritative et la confirmation qu'il a l'intention de vendre le club. En termes de football, Chelsea était sous le choc de la défaite en tirs au but final de la Coupe Carabao de dimanche contre Liverpool, bien qu'après une performance décente, et maintenant ils regardaient un bouleversement contre Luton.vIls ont su se ressaisir en seconde période, d'autant plus que ce sont les deux attaquants en difficulté qui ont renversé la vapeur. Après un ajustement tactique en 3-5-2 qui les a mis côte à côte devant, Timo Werner a égalisé et Romelu Lukaku a marqué le but vainqueur. Malgré le combat de Luton, notamment en première mi-temps, Chelsea en avait trop sous le capot. Le nom d'Abramovich serait repris à plusieurs reprises par les fans de Chelsea. "Vous êtes embarrassant", a rétorqué la foule locale. L'histoire avance vite et, comme à Wembley dimanche, elle jette une ombre sur le match. A quoi sert quoi que ce soit, y compris le football, quand la guerre déchire un pays ? Au milieu des questions existentielles, la tâche de Tuchel était de guider Chelsea vers un sixième quart de finale de la FA Cup en sept saisons et, alors qu'il apportait des changements radicaux à sa formation finale de la Coupe Carabao, il était significatif que son homologue, Nathan Jones, a fait quelque chose de similaire. Pour le manager de Luton, les matchs à Middlesbrough et Coventry respectivement samedi et mardi sont cruciaux. Luton a commencé avec une intensité féroce et ils étaient devant en deux minutes. C'était comme si Chelsea essayait toujours de comprendre qui était qui et où. L'équipe de Tuchel s'est stabilisée. Ils avaient commencé à ramper vers l'avant, Saúl envoyant une tête directement sur Harry Isted. Quelle soirée ce fut pour le gardien remplaçant. Lorsque Saúl a égalisé, son premier but pour Chelsea, Chelsea a atteint la jugulaire. Ils ont créé une poignée d'occasions. Luton pouvait sentir que Chelsea était vulnérable. Ils ont renversé la situation lorsque l'amiral Muskwe a libéré Cornick derrière une ligne défensive élevée de Chelsea. Tuchel avait besoin de plus de joueurs. Les sélections avaient été sombres pour Lukaku et Werner jusqu'au milieu de la seconde mi-temps, mais tout a changé rapidement après la modification tactique du manager. Werner avait l'air incertain, son toucher lourd. Il avait beaucoup donné le ballon. Mais cela s'est arrangé, le contrôle de Werner était excellent et la finition était belle. Quelques instants plus tard, Werner est devenu passeur et Lukaku en a été le bénéficiaire reconnaissant. Luton n'avait plus rien. Conte out À mesure que la soirée avançait, Antonio Conte ressemblait à un professeur de plus en plus déçu, apparemment attristé par l'incapacité de sa classe à assimiler les leçons de base qu'il avait consacré des heures à transmettre. Le manager de Tottenham n'a pas semblé entièrement surpris lorsque ses pires craintes se sont réalisées et, au plus profond du temps supplémentaire, Josh Coburn, 19 ans, après seulement 11 minutes sur le terrain, a marqué un beau but vainqueur largement mérité. Bien que le Tottenham de Conte, et Harry Kane en particulier, soient loin d'être à leur meilleur niveau, un crédit considérable doit revenir à leurs adversaires méticuleusement organisés et, en particulier, à Jonny Howson, qui a brillé dans un rôle de milieu de terrain défensif. Bien que Kane se soit vu refuser un but en deuxième mi-temps pour hors-jeu, Boro a gagné aux tirs au but contre Manchester United au dernier tour. "C'était incroyable, un excellent résultat pour notre club de football", a déclaré Wilder. "C'est génial d'avoir battu une équipe de haut niveau avec un manager exceptionnel et un grand moment pour Josh." Conte a déclaré: "Nous avons perdu une bonne chance d'aller en quart de finale. Il y a de la déception. Nous n'avons pas tenté notre chance. Middlesbrough méritait d'aller au tour suivant. Nous les complimentons. Mais nous aurions dû tuer le match. Nous avons trop de hauts et de bas. Je dois être patient et travailler très dur pour rendre cette équipe plus stable. Nous devons nous améliorer. Je dois trouver la meilleure solution; parfois, l'entraîneur doit utiliser le bâton." Wilder plaisante en disant que Conte aime copier son plan tactique à trois derrière. Le déploiement de Howson dans un rôle de milieu de terrain profond s'est avéré essentiel et il a joué un rôle clé en s'assurant que Conte, qui a aligné l'équipe qui a commencé à Leeds samedi dernier, ne soulèverait pas la FA Cup cette saison après tout. À l'exception de Dael Fry effectuant une interception vitale pour nier un but à Kane, la première mi-temps n'a pas été remplie d'occasions. Gardant leur sang-froid, les joueurs de Wilder n'ont pris aucun risque d'attaque inutile car les Spurs semblaient se contenter de jouer beaucoup sur la contre-attaque. De manière significative, Dier et son collègue défenseur Ben Davies se sont avérés rares et performants pour Conte. Dans l'ensemble, Kane à l'air inhabituellement irritable a eu du mal à atteindre les sommets qu'il a atteints à Leeds et cela semblait tout à fait emblématique de sa soirée plutôt moyenne lorsqu'il a glissé en exécutant un coup franc placé dangereusement. Cela a laissé Conte parcourir son répertoire complet d'expressions dans sa zone technique et, immédiatement après une action chaude pour Boro, le manager de Tottenham est passé à une ligne arrière à quatre. Avec Wilder ayant fait de même, Boro a terminé les 90 premières minutes très bien avec Hugo Lloris sauvant deux fois son équipe. Finalement, Coburn sortit à juste titre de l'impasse. L'adolescent, qui a rejoint Boro après avoir été écarté par Sunderland, n'a pas tardé à quitter le banc lorsqu'il a capté la passe intelligente de Crooks et, retenant Cristian Romero, a effectué un tir ascendant et incliné trompant Lloris dans le coin supérieur. Traduction alex_j via The Guardian.
  3. S'adressant au diffuseur britannique Sky Sports, Jimmy Floyd Hasselbaink a souligné que Lukaku avait pris sa propre décision de revenir à Chelsea au cours de cet été et aurait pu faire plus pour rester à l'Inter. Dans une récente interview avec Sky Sport Italia, l'attaquant a déclaré qu'il regrettait d'avoir quitté l'Inter pour Chelsea, bien que Hasselbaink pense qu'il aurait dû proposer une réduction de salaire pour rester si c'était ce qu'il voulait vraiment. "J'aime Romelu, je pense que c'est un joueur absolument magnifique. Quand il joue, il donne à Chelsea une dimension différente." "Mais ce qu'il a dit et comment il l'a dit, je ne le comprends pas vraiment. Nous savons tous qu'il a dû quitter l'Inter parce que le club avait des difficultés financières, donc s'il aime vraiment l'Inter, il aurait dû dire : 'Donnez-moi la moitié de mon salaire, je veux rester!'" "Il n'a pas fait ça, n'est-ce pas ? J'ai l'impression que c'est irrespectueux (pour l'Inter et Chelsea, ndlr)." Si Lukaku souhaite un retour en prêt chez nous, cela ne devrait pas se faire selon le très sérieux Tuttosport qui rapporte que le club n'envisagerait pas un retour pour le Belge pour un certain nombre de raisons. Sa magnifique interview a conduit à certaines spéculations selon lesquelles le joueur de 28 ans pourrait bien chercher un retour rapide chez les Nerazzurri, même en prêt. Cependant, les Nerazzurri n'ont pas l'intention de payer les 6 M€ nets de salaire que Lukaku a sur son contrat pour le reste de la saison, alors que le club redouterait également de perturber l'équilibre dans les vestiaires avec son retour. Rien n'indique que le club envisage d'ajuster son budget pour permettre un retour potentiel de l'attaquant. Comme ça, c'est dit! Good luck Romelu... without irony Traduction alex_j via Sempreinter.
  4. L'ancien attaquant de l'Inter Romelu Lukaku a expliqué comment Chelsea était la seule équipe pour laquelle il pouvait quitter les Nerazzurri cet été dans une interview aux médias Belges. En parlant au média Belge HLN, l'attaquant explique que l'Inter l'a sortie d'une période très difficile dans sa carrière et qu'une seule seule équipe pouvait lui faire considérer un départ dans un délai aussi court. "Avec la troisième offre de Chelsea je savais que c'était du sérieux et ma tête n'était plus à Milan." "Chelsea a offert 110M€ + Zappacosta, mais l'Inter a dit non. Je suis allé dans le bureau d'Inzaghi pour trouver un arrangement." "J'étais à l'Inter mais mon esprit était déjà à Chelsea." "L'Inter m'a sortit de la merde. J'aurais quitter les Nerazzurri uniquement pour les Blues." La période difficile à laquelle l'hypocrite fait référence est la fin de son aventure avec Manchester United. Après de très bon débuts suivant son transfert à hauteur de 75M£ en provenance d'Everton, Lukaku à souffert pour se montrer à la hauteur des attentes le concernant. Bien que toujours plus ou moins utile à l'équipe, il ne s'est pas vraiment améliorer après qu'Ole Gunnar Solskjaer est pris la place de Mourinho sur le banc des Red Devils. Sa carrière fut relancée uniquement par son passage à l'Inter. Comment on dit "ingrat" en Flamand déjà ? ©Internazionale.fr, via SempreInter - Traduction Trent_FCI
  5. Le légendaire ancien attaquant de l'Inter, Alessandro Altobelli, a exprimé ses peurs concernant le futur des Nerazzurri à la Gazzetta dello Sport et donne son opinion sur la direction que le club semble prendre. En particulier, Altobelli exprime sa consternation au sujet de la probable fuite du club de Romelu Lukaku et vante la contribution du belge lors des deux dernière saisons, présentant son départ comme une perte significative pour l'avenir. "J'espère toujours que ce deal (la vente de Lukaku à Chelsea) échouera. Lukaku est complètement Interiste, il est celui qui nous a fait faire le saut de qualité. L'homme en plus, qui a épousé le projet et a montré de nombreuses fois son attachement pour le maillot." Pour Alessandro, la perte de Lukaku signifierait plus que la fin de sa contribution sur le terrain. Il explique que Romelu est "Le symbole de l'équipe. Si on le perd, cela entraînera un changement dans les ambitions. Dans ce business, beaucoup font des bénéfices mais pas les fans. Maintenant tout le reste à un prix." Altobelli continue dans le pessimisme: "C'est un gros coup dur (Lukaku). Le cœur pleure en voyant les meilleurs joueurs partir, mais j'espère que ces sacrifices nous permettrons au moins d'éviter des problèmes plus graves comme la banqueroute." "Je suis inquiet. Le projet n'est pas durable aussi parce-que le Suning ne comble pas les pertes comme d'autres propriétaires le font." Ambiance de malade... ©Trent_FCI
  6. Selon Eurosport, Roman Abramovich dirige personnellement le projet pour ramener Romelu Lukaku à Chelsea. Le propriétaire des Blues est prêt à soutenir Thomas Tuchel cet été avec des améliorations envisagées en défense, au milieu de terrain et en attaque. De plus, Abramovich s'implique personnellement sur le cas Lukaku. Il est entendu qu'il est convaincu que l'attaquant de l'Inter Milan est le joueur idéal pour améliorer les chances de gagner un titre de Premier League la saison prochaine. Des discussions sont déjà ouvertes concernant les termes d'un contrat. Cependant, Manchester City pourrait encore se mettre en travers de sa route car ils sont également dans la course pour le signer et les premières indications autour du camp de Lukaku suggèrent que la ville offre des salaires plus élevés. Ce ne sont que les premières étapes et Simone Inzaghi ne veut pas perdre le joueur vedette du club à la suite d'une brillante saison de 30 buts en Italie. Lukaku aime la vie en Serie A mais le club a des problèmes financiers et il doit être assuré de la direction du club s'il veut rester. Il est entendu que Lukaku serait prêt à revenir en Premier League et choisir entre les champions de Premier League et les vainqueurs de la Ligue des champions sera un bon choix. Chelsea et City donnent la priorité à un n ° 9 cet été et tous deux s'intéressent également à Harry Kane et Erling Haaland, bien que les deux situations soient plus compliquées. Un retour à Chelsea pour Lukaku est une réelle possibilité car Olivier Giroud et Tammy Abraham sont susceptibles de partir et le club va commencer à investir sur la bse de leur succès européen sur City. Leur concentration sur Lukaku vient du fait qu'ils savent que Tottenham est peu susceptible de les traiter avec Kane et que le Borussia Dortmund demande à Haaland de leur donner une saison de plus. Lukaku était un joueur de Chelsea entre 2011-2014 et n'a fait que 15 apparitions, mais Abramovich a continué à l'admirer en tant que joueur et bien qu'il ne s'implique généralement pas personnellement dans les discussions pour les transferts, il aurait participé à des discussions la semaine dernière pour ramener Lukaku à Stamford Bridge. Chelsea devra s'attaquer à la situation salariale car Man City est évidemment une option attrayante pour Lukaku, alors que Pep Guardiola tente d'aider l'équipe à rebondir après sa déception. Il est entendu que Chelsea devra probablement faire de Lukaku le joueur le mieux payé s'il revient.
  7. Selon The Guardian, Thomas Tuchel envisage un transfert pour Romelu Lukaku alors qu'il réfléchit à la construction d'une équipe capable de se battre pour le titre de la Premier League la saison prochaine. Chelsea est devenu champion d'Europe pour la deuxième fois après sa victoire 1-0 sur Manchester City et Tuchel, qui est sur le point de signer un nouvel accord de deux ans, a déjà soif de plus de succès. Le manager, qui a rencontré Roman Abramovich en personne pour la première fois samedi, vise un maximum de trois signatures cet été et souhaite augmenter ses options en attaque, avec notre Lukaku comme objectif numéro 1. L'Inter fera tout son possible pour garder Lukaku après l'avoir signé pour 74 M£ il y a deux ans. L'Inter ne voudra pas faire une moins-value sur lui et cherchera d'abord à lever des fonds en vendant Achraf Hakimi et l'attaquant argentin Lautaro Martínez. Cependant, Chelsea a les moyens financiers de tester la détermination de l'Inter et Tuchel, qui a eu de nouvelles discussions avec Abramovich dimanche, est déterminé à former une équipe conquérante. Il a déclaré : "Nous devons vérifier avec le propriétaire si tel est son plan. C'est toujours possible. Nous y croyons fortement. Nous avons un groupe avec un lien très fort. C'est encore une jeune équipe. C'est le défi maintenant de rendre cet énorme succès pas trop pesant pour nous. C'est comme un accord similaire avec Tom Brady quand ils lui demandent quelle est sa victoire préférée et qu'il dit 'la suivante'. Nous avons une Premier League à jouer dès le premier jour. Nous serons vus un peu différemment en tant que vainqueurs de la Ligue des champions et c'est là que nous devons intensifier. Si nous voulons vraiment construire quelque chose, je suis tout à fait d'accord. Je suis heureux d'en discuter. Si nos points de vues convergent, nous partons de là.'' Un nouvel attaquant est une priorité pour Tuchel, qui devrait bénéficier d'une prolongation de contrat jusqu'en 2023 avec l'option d'une année supplémentaire. Chelsea a manqué de chirurgicalité cette saison, Timo Werner ayant enduré une saison difficile, et aura besoin d'un meilleur avantage pour mettre fin à la suprématie nationale de City après avoir terminé quatrième cette saison. Chelsea, qui pourrait également se renforcer en défense et au milieu de terrain. Cela a laissé Chelsea envisager une réunion avec Lukaku. Un transfert pour l'attaquant belge pourrait être envisageable en raison des difficultés financières de l'Inter. L'Inter doit vendre des joueurs cet été et Lukaku envisage son avenir après avoir vu Antonio Conte nous quitter par consentement mutuel la semaine dernière. Lukaku a marqué 24 buts en 36 apparitions alors que l'Inter remportait le titre pour la première fois depuis 2010. Le pedigree de buteur de 28 ans ne fait aucun doute et Conte était sur le point de le ramener à Chelsea il y a quatre ans, seulement pour que l'United signe l'attaquant pour 75 M£ d'Everton. Tuchel a souvent joué sans un 9 traditionnel depuis son remplacement de Frank Lampard. Olivier Giroud pourrait partir sur un transfert gratuit et Chelsea, qui devrait confier à Thiago Silva un nouvel accord d'un an, pourrait lever des fonds en vendant des joueurs. Pourtant, Tuchel, qui devrait recevoir une augmentation à 7 M£ / an, ne pense pas que Chelsea ait besoin de nombreuses signatures après avoir dépensé 220 M£ pour sept joueurs l'été dernier. ''Deux ou trois pourraient être très, très bons. Nous n'avons pas besoin de sept autres. Mais nous avons quelques idées pour rendre le groupe plus fort.'' Comme on dit: affaire à suivre!
  8. L'Inter devra résister à l'intérêt de Chelsea pour Romelu Lukaku cet été, selon les médias anglais. Effet, The Sun affirme que Thomas Tuchel préparait une enveloppe de plus de 100 millions d'euros pour signer à l'attaquant, après avoir renoncé au transfert de Erling Haaland du Borussia Dortmund. Lukaku est considéré comme l’objectif «le plus réalisable» pour les Blues, qui intensifiera bientôt ses plans pour le ramener à Londres. Le joueur de 27 ans est à son apogée avec l'Inter, et le club londonien pense qu'il serait assez fort mentalement pour mener leur attaque la saison prochaine. Chelsea veut un joueur d'expérience dans l'élite de l'Angleterre et Lukaku remplit les critères, avec ses aventures du coté de Manchester United, d'Everton et de West Bromwich Albion. Tuchel n'est pas encore convaincu par Timo Werner, l'ancien attaquant du RB Leipzig, qui continue de manquer des occasions dans des moments clés, comme mardi contre le Real Madrid en demi-finale de l'UEFA Champions League. Un reportage dans les médias italiens ce matin a déclaré que l'Inter ne prévoyait de vendre aucun de ses joueurs clés cet été, malgré les difficultés financières du club. ®Oxyred – Internazionale.fr
  9. S'exprimant dans une interview accordée à l'émission de radio de fin de soirée El Larguero, Pérez a admis qu'il était "triste et déçu" dont les choses ont tourné. The Guardian rapporte son interview. La Super League séparatiste s'est effondrée en raison de la férocité de l'opposition et du fait que l'un des clubs anglais, compris comme Manchester City, n'était pas pleinement engagé, selon Florentino Pérez. Le président du Real Madrid, qui a insisté sur le fait que le projet n'était pas mort, a affirmé que l'UEFA avait agi comme si les 12 clubs rebelles avaient "largué une bombe atomique", et a déclaré que les clubs de Premier League avaient perdu leur sang-froid. Il a également accusé les fans de Chelsea qui se sont rassemblés à l'extérieur de Stamford Bridge d'être des larbins. S'exprimant dans une interview accordée à l'émission de radio de fin de soirée El Larguero, Pérez a admis qu'il était "triste et déçu". Mais il a insisté sur le fait qu'aucun des clubs, dont, selon lui, chacun avait signé des contrats identiques contenant des clauses de pénalité pour retrait, n'avait officiellement quitté l'association et affirmait qu'ils continueraient à travailler pour trouver des "solutions". Il a nié que la Juventus et le Milan se soient retirés, a décrit Barcelone comme "en réflexion" et, à un moment donné, lors d'une longue apparition décousue et souvent contradictoire, a même déclaré que "les Anglais ne sont pas partis". "Il y avait un des clubs anglais qui ne semblait pas si intéressé que ça et cela s'est propagé au reste", a déclaré Pérez. "Ils ont signé le contrat mais on voyait déjà qu'ils n'étaient pas convaincus. Et puis l'avalanche a commencé, la Premier League 'chauffant les choses'. Ils ont dit: 'Nous allons nous retirer pour l'instant.' Il y avait un club dont vous pouviez dire qu'il n'était pas aussi intéressé, mais ils ont travaillé avec nous et se sont inscrits." Bien qu'il ait dit qu'il ne nommerait pas le club, quand on lui a demandé si c'était Manchester City, Pérez a déclaré: "Celui de Manchester a vu la campagne disant que cela tuerait les ligues, que cela ne permettra pas le mérite sportif, que c'était la fin du football. Il y a des gens qui ont des privilèges et qui ne veulent pas les perdre, même si cela ruine le football. Lorsque les Anglais m'ont appelé mardi, nous nous sommes rencontrés pour voir ce que nous pouvions faire. Ils ont essayé, mais ont dit: 'Écoutez, nous n'allons pas faire ça.'" Pourquoi les clubs anglais se sont retirés: "Parce qu'ils ont vu l'atmosphère. L'UEFA en a fait un spectacle. C'était comme si nous avions largué une bombe atomique. Peut-être que nous ne l'avons pas bien expliqué, mais ils ne nous en ont pas donné la chance. Pourquoi? Parce qu'ils ne voulaient pas que nous le fassions. Je n'ai jamais vu une telle agressivité; cela a été orchestré. Ils nous ont tués le lendemain. Ils nous attendaient. Je pense qu'ils savaient que nous allions le faire. Il y a eu des menaces, des insultes, comme si nous avions tué le football. Les propriétaires ne sont pour la plupart pas anglais. Ils ne sont pas là pour gagner de l'argent, ils ont des équipes en Amérique, ils aiment le sport et ils se sont retrouvés dans une position à laquelle ils ne s'attendaient pas. Ils sont vieux, ils ont eu peur.", a déclaré Pérez, qui a 74 ans. Pérez a également contesté la suggestion selon laquelle l'opposition aux plans était unanime. Interrogé sur les fans de Chelsea qui se sont rassemblés à l'extérieur de Stamford Bridge, il a répliqué: "Il y en avait 40 et si vous voulez, je vous dirai qui les a amenés là-bas." Quand il a été ramené à cette remarque plus tard, on lui a demandé de dire qui était celui qui avait planté les fans là-bas, il a fait référence aux t-shirts anti-super-ligue que la Liga avait arrangés pour que les joueurs portent avant cette journée en milieu de semaine, y compris le voyage de Madrid à Cadix. "Eh bien, la personne qui les a mis là", dit-il, pas tout à fait de manière cohérente. "Comme celui qui a organisé les T-shirts à Cadix. Le même, le même. Ce n'est pas normal." Pérez a déclaré que l'Atlético s'était retiré de la Super League "se sentant mal après avoir entendu tant de choses stupides". Il a également insisté sur le fait que le président de Barcelone, Joan Laporta, devait prendre la parole le lendemain de sa première intervention. "Ils ne lui ont même pas donné 24 heures pour le faire. Il a essayé, comme les Anglais l'ont fait. Je pense qu'ils étaient très fatigués de travailler dur juste pour qu'il y ait des problèmes. Il est impossible qu’en Angleterre, les six perdent de l’argent et les 14 gagnent de l’argent. En Espagne, les trois premiers perdent de l'argent et les autres gagnent de l'argent. Cela ne peut pas continuer; ce sont les riches qui perdent de l’argent." Pérez a déclaré que la Super League était "en attente", qu'il était certain qu'une compétition "très similaire" serait bientôt créée et que le groupe était ouvert à discuter d'idées avec l'UEFA et d'autres organismes: "Nous allons continuer à travailler. Nous recherchons des moyens d'y parvenir. Ce serait dommage de ne pas y arriver."
  10. Manchester City s'est retiré de la Super League européenne (ESL) et Chelsea se prépare également à le faire, selon la BBC. Les efforts pour partir interviennent deux jours seulement après que les deux clubs ont été annoncés comme deux des six clubs anglais à s'inscrire à la nouvelle compétition controversée. Le vice-président exécutif de Manchester United, Ed Woodward, qui était impliqué dans les discussions de la Super League, a annoncé qu'il quitterait ses fonctions à la fin de 2021. Manchester City a confirmé avoir "officiellement promulgué les procédures de retrait" de l'ESL plus tard mardi. L'ailier de la ville et de l'Angleterre Raheem Sterling a ensuite posté: "Ok bye." Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, s'est déclaré "ravi" de la décision de City et l'a accueilli "de nouveau dans la famille du football européen". "Ils ont fait preuve d'une grande intelligence en écoutant les nombreuses voix - notamment leurs supporters - qui ont mis en évidence les avantages vitaux du système actuel pour l'ensemble du football européen", a-t-il ajouté. "La ville est un véritable atout pour le jeu et je suis ravi de travailler avec eux pour un avenir meilleur pour le football européen. " Environ 1000 fans se sont rassemblés devant le terrain de Stamford Bridge à Chelsea avant leur match contre Brighton mardi pour protester contre l'implication de leur club. Chelsea a été le premier club à indiquer qu'il n'irait pas plus loin en préparant des documents pour se retirer. Chelsea et City n'étaient pas les moteurs de ce plan, ils ont été les derniers à signer et craignaient d'être laissés pour compte. On ne sait pas à quel point c'est facile ou à quel point les contrats sont contraignants. La décision d'essayer de faire quitter Chelsea a été prise par le propriétaire Roman Abramovich et le conseil d'administration du club après avoir été témoins d'une réaction mondiale négative à la Super League. Il y avait une crainte que cela puisse nuire à la réputation du club et saper une partie de sa campagne et de son travail communautaire.
  11. La nouvelle a secoué le monde du Football, à travers un communiqué remis à l’AFP, les Clubs les plus prestigieux d’Europe, ceux au palmarès le plus fourni se sont associés dans le cadre de la création d’une compétition fermée surpuissante, à l’instar de la NBA. Communiqué à l’AFP retranscrit dans son intégralité sur le site officiel du Real Madrid : Douze des clubs les plus importants du football européen annoncent qu’ils ont trouvé aujourd’hui un accord pour former une nouvelle compétition, la Super Ligue, qui sera régie par ses clubs fondateurs. Le Milan AC, le FC Arsenal, l’Atlético de Madrid, le Chelsea FC, le FC Barcelone, l’Internazionale de Milan, la Juventus FC, le Liverpool FC, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid CF et Tottenham Hotspur se sont réunis pour en devenir les Clubs Fondateurs. Trois autres clubs seront invités à se joindre à eux, afin que la saison inaugurale commence le plus tôt possible. À l’avenir, les Clubs Fondateurs espèrent entretenir des discussions avec l’UEFA et la FIFA pour que les meilleures solutions soient prises pour la Super Ligue et le football mondial dans son ensemble. La création de cette nouvelle Ligue se produit alors que la pandémie mondiale a accéléré l’instabilité du modèle actuel du football européen. Depuis des années, les Clubs Fondateurs ont eu pour objectif d’améliorer la qualité et l’intensité des compétitions européennes existantes et, en particulier, de créer un tournoi qui verrait s’affronter plus fréquemment les meilleurs clubs et les meilleurs joueurs. La pandémie a révélé qu’une vision stratégique et une approche commerciale sont nécessaires pour accroître la valeur et les bénéfices de la pyramide du football dans son intégralité. Lors des derniers mois, un intense dialogue a été ouvert avec les instances dirigeantes concernant le nouveau format des compétitions européennes. Les Clubs Fondateurs estiment que les solutions mises sur la table par les instances ne résolvent pas les questions fondamentales, qui vont de la nécessité d’offrir des matchs de meilleure qualité à l’obtention de ressources financières supplémentaires pour tout le monde du football. Format de la compétition - 20 clubs y participeront: les 15 Clubs Fondateurs et 5 autres équipes, qui se qualifieront chaque année en fonction des performances de la saison précédente ; - Tous les matchs se joueront en milieu de semaine, alors que tous les clubs continueront à prendre part à leurs championnats nationaux respectifs, préservant ainsi le calendrier traditionnel qui est au coeur de la vie des clubs ; - La saison commencera en août, avec la participation des clubs dans deux groupes de 10, qui joueront des matchs aller et retour. Les trois premiers de chaque groupe seront automatiquement qualifiés pour les quarts de finale. Les équipes qui terminent aux quatrièmes et cinquièmes places joueront une double confrontation dans un barrage supplémentaire. Par la suite, la phase éliminatoire se jouera sur deux matchs, des quarts de finale jusqu'à la finale, qui aura lieu à la fin du mois de mai, dans un stade neutre. Dès que possible, après le début de la compétition masculine, une ligue féminine semblable sera lancée, ce qui contribuera à l’avancement et au développement du football féminin. Ce nouveau tournoi annuel offrira une croissance économique largement supérieure, ce qui permettra de soutenir le football européen au travers d’un engagement su le long terme, dans lequel les contributions solidaires augmenteront en fonction des revenus de la nouvelle ligue européenne. Les montants financiers de solidarité seront plus élevés que ceux actuellement générés par le système européen de compétition. Ils devraient dépasser les 10 milliards d’euros tout au long de la période d’engagement des Clubs. D’autre part, la nouvelle compétition sera construite sur des critères de viabilité financière, puisque tous les Clubs Fondateurs s’engagent à adopter un cadre de dépenses. En contrepartie de leur engagement, les Clubs Fondateurs recevront, collectivement, un versement unique de 3,5 milliards d’euros, qui sera exclusivement destiné à mettre en place des plans d’investissement dans les infrastructures et à compenser l’impact de la pandémie de la COVID. Florentino Pérez, président du Real Madrid CF et président de la Super Ligue, a déclaré: "Nous allons aider le football, à tous les niveaux, pour qu'il reprenne la place qui lui revient dans le monde. Le football est le seul sport mondial de la planète avec plus de quatre milliards de fans. Notre responsabilité, en tant que grands clubs, est de répondre aux souhaits des supporters". Soutenant la nouvelle ligue européenne, Andrea Agnelli, président de la Juventus et vice-président de la Super Ligue, a déclaré: "Nos 12 Clubs Fondateurs représentent des milliards de fans dans le monde entier. Nous nous sommes réunis dans ce moment si critique pour que la compétition européenne se transforme, en offrant au sport que nous aimons une base durable pour l’avenir, en augmentant largement la solidarité, et en offrant aux supporters et aux joueurs amateurs un rêve et des matchs de grande qualité qui alimenteront leur passion pour le football". Joel Glazer, co-président de Manchester United et vice-président de la Super Ligue, a déclaré: "En réunissant les meilleurs joueurs et les meilleurs clubs du monde pour qu’ils se défient durant toute la saison, la Super Ligue ouvrira un nouveau chapitre pour le football européen, en assurant une compétition et des installations de classe mondiale, et un soutien financier majeur pour la pyramide du football européen dans son intégralité". Chaque club y est allé de son communiqué, voici celui de l’Inter "Le Fc Internazionale Milano s’est uni à la fondation, conjointe à 11 prestigieux clubs européens, d’une nouvelle compétition de football qui se tiendra en milieu de semaine : La Super League gouvernée par les Clubs Fondateurs." La réaction d’Antonio Conte "La Super League ? J’ai lu certaines petites choses, mais je suis focalisé sur le présent et sur le fait de réaliser quelque chose d’extraordinaire. Nous aurons le temps de faire des évaluations." Etes-vous prêt ? "Je suis né prêt (il sourit)" Andrea Agnelli et la Juve poignarde l’Uefa En effet, Andrea Agnelli, le Président turinois, qui était aussi le président de l'ECA a démissionné de cette dernière institution. Andrea Agnelli a également démissionné du comité exécutif de l'UEFA dont il était membre, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Juventus, en confirmant l'adhésion de la "Vieille dame" à la nouvelle "Super League". ®Antony Gilles - Internazionale.fr