Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'christian chivu'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. En effet, le défenseur roumain Christian Chivu, qui est actuellement l’entraineur U-18 de l’Inter, va prendre du galon dès le début de la saison à venir Révélation de Tuttosport Dans les prochaines semaines arrivera la promotion de Christian Chivu à la tête de la Primavera, lui qui est actuellement à la tête de l’Under-18. Le héros du Triplé reprendra le poste laissé vacant par Armando Madonna, qui a été à la tête de la Primavera durant trois saisons et qui s’est qualifié pour la phase finale du Championnat qui se jouera à Sassuolo la semaine prochaine. La Direction, après avoir disposé de nombreux entraineurs d’ "équipe première", vu qu’il y avait précédemment Stefano Vecchi, a décidé de changer de cap et d’offrir un nouveau parcours à la Primavera, en misant sur un entraineur qui a été majoritairement habitué à travailler et à faire grandir les jeunes joueurs, lui qui vient de l’école de l’Ajax Validez-vous cette promotion ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Andrei Radu a salué notre légende Walter Zenga et a admis qu'il aimerait avoir le jeu de pieds de Ronaldo, le vrai. Le Roumain a été invité à choisir son Inter XI de tous les temps dans un long métrage pour Inter TV. "Pour le gardien, c'est un choix difficile, je devrais choisir entre Zenga et Julio Cesar. Je dirai que Zenga pour son record d'apparitions de tous les temps, il était consistent et constant." "Maicon est à l'arrière droit, Cristian Chivu et Marco Materazzi sont au centre et j'aurai Javier Zanetti à gauche. Je les choisis parce qu'ensemble, ils ont été la meilleure défense de l'Inter." "Esteban Cambiasso et Dejan Stankovic sont parfaits pour jouer devant la défense, non seulement parce qu'ils ont remporté le Triplete mais aussi parce qu'ils ont su comment faire les deux côtés du terrain avec brio." "Figo peut jouer à droite, Wesley Sneijder est le 10 et Samuel Eto'o ira à gauche; ils auraient été un trio exceptionnel ensemble." "Je choisirai le Brésilien (R9, ndlr) parce qu'il a remporté le Ballon d'Or." "Je choisirais définitivement voler le talent de Ronaldo, sa nonchalance était vraiment unique. Je pourrais jouer avec ses pieds talentueux, de cette façon je peux dribbler autour d'un attaquant quand ils s'approchent de moi."
  3. Tuttosport a souligné que chaque joueur de l'équipe 2009-2010 de Jose Mourinho est toujours impliqué dans le sport à ce jour... les exceptions étant Marco Materazzi et McDonald Mariga. Julio Cesar est devenu agent tandis qu'Ivan Cordoba est maintenant consultant avec l'équipe de Serie B Venezia. Lucio étudie pour devenir entraîneur, Cristian Chivu est en charge des U18 de l'Inter et Thiago Motta est à la recherche de son prochain poste après avoir dirigé Genoa en 2019. Dejan Stankovic entraîne l'Etoile Rouge de Belgrade et a remporté son premier titre le 29 Mai 2020, tandis que Walter Samuel travaille avec Lionel Scaloni pour l'équipe nationale argentine. Esteban Cambiasso a obtenu sa licence d'entraîneur bien qu'il travaille actuellement en Italie en tant que consultant sportif. Wesley Sneijder s'entraîne avec une équipe de cinquième division aux Pays-Bas, et Maicon a récemment rejoint le club de Serie D Sona. Goran Pandev (Genoa), Mario Balotelli (Monza) et Ricardo Quaresma (Vitoria Guimaraes) jouent toujours au football, tandis que Javier Zanetti reste notre vice-président. Marco Materazzi a entraîné brièvement en Inde avant de s'arrêter, tandis que Mac Donald Mariga a commencé une carrière en politique dans son Kenya natal.
  4. Les moments fondamentaux de Kiev à Londres, les séances d'entraînement à intensité maximale, la bataille contre la Roma en finale de la Coppa Italia, la course pour le Scudetto et ce soir-là à Madrid. Tant de moments ont fait la saison 2009-2010. Chivu et Cordoba les ont traversés pour nous dans une édition spéciale # Timeless2010 d'Inter Calling. La première balle est allée au début de la saison et aux nouveaux arrivants à l'Inter, comme Chivu l'a rappelé : "Ceux qui sont arrivés l'été ont ajouté quelque chose à l'équipe, nous avions transféré de grands joueurs comme Milito et Samuel Eto’o. Même si nous avons perdu la Super Coupe, nous avions bien joué et vous pouviez déjà voir les signes d'une équipe solide, surtout en seconde période." Cordoba a cité Kiev comme l'un des moments les plus importants de cette année : "Ce match était si important et il a capturé un peu le caractère de cette équipe, notre refus d'abandonner et comment nous nous battions pour un résultat jusqu'à la fin, nous avons eu des joueurs qui ont toujours tout donné." Chivu s'est battu contre tout et contre tout le monde, y compris la blessure subie à Vérone : "Nous nous entraînions si durement pour nous assurer que nous serions prêts pour dimanche, et Mourinho nous a aussi poussés mentalement pour nous assurer que nous savions que nous pouvions battre n'importe qui, puis nous avons eu le l'humilité requise et la volonté de bien faire. Nous avons eu une excellente saison. Ma blessure ? Compte tenu de la gravité, même moi j'avais des doutes, mais ils m'ont assuré que je serais de retour à ce que j'étais avant, c'était juste à moi de voir combien de temps cela prendra, et en attendant, j'avais toujours mes coéquipiers autour de moi. Même là, Mourinho m'a poussé à surmonter la peur et l'incertitude, il m'a suggéré de voyager avec l'équipe dès Londres, mais je n'étais pas encore tout à fait là. En Roumanie, ils disent que pour réaliser quelque chose d'important, vous devez faire un sacrifice. Il y a aussi une légende à ce sujet, et quand j'étais en soins intensifs, ma femme m'a dit que c'était ça le sacrifice et que nous gagnerions la Ligue des Champions. Je pensais qu'elle était folle." Pour Cordoba, le système et la détermination ont été des facteurs fondamentaux : "Le 4-2-3-1 a été décisif pour les derniers matchs, lorsque les équipes n'ont laissé qu'un tout petit espace ouvert, l'Inter était prête à faire du mal. Vous l'avez vu dans le match contre Barcelone, c'était l'équipe la plus forte de l'histoire mais nous savions qu'ils pouvaient également céder derrière. Nous étions prêts à leur faire mal et c'est exactement ce que nous avons fait. Depuis Chelsea, ce système a démarré une manière de jouer qui était juste décisive." Et puis le match retour contre Barcelone et les histoires de Chivu : "Je devais quitter le banc à Barcelone et sachant cela, j'ai laissé la préparation à ceux qui commençaient. La mienne, je l'ai gardée légère et j'ai essayé de relâcher un peu la tension, et puis quand tout le monde est sorti, je me suis assis sur le lit de massage. Ensuite, ils m'ont dit de mettre mes chaussures et d'aller me réchauffer, alors j'ai fait l'échauffement seul. Quand j'étais là-bas, Mourinho m'a dit que je jouerais au milieu de terrain à gauche, en tant qu'homme supplémentaire pour surveiller Dani Alves. Je lui ai dit que je ferais tout parce que je savais que mes coéquipiers seraient à mes côtés pour tout donner aussi. Puis Thiago Motta a été expulsé et j'ai dû jouer au milieu avec Cambiasso devant la défense. Je ne me suis jamais senti aussi compétitif de toute ma vie parce que nous savions que ce serait difficile avec dix d'entre nous, mais nous avons tous réussi à garder notre concentration au maximum." Deux des batailles les plus féroces ont eu lieu en championnat et en finale de la Coppa Italia contre la Roma : "Lorsque la Roma nous a dépassés, nous nous sommes dit que nous ne pouvions plus reculer", a déclaré Cordoba. "Ensuite, lorsque le match entre la Roma et la Sampdoria s'est terminé, nous nous sommes dits que personne ne pouvait nous arrêter et que c'était comme ça. Tout le travail que nous avons fait et notre désir de gagner nous ont poussés vers ce que nous avons réalisé. La finale de Coppa Italia a également été une bataille jusqu'à la fin." Une bataille que Chivu a également abordée : "Nous savions que la finale de Coppa Italia ne serait pas facile. La Roma voulait nous faire savoir à quel point elle la voulait. Mais nous voulions tout gagner, nous ne voulions pas sacrifier cette coupe. Les Romains n'étaient pas au courant de cela ni du fait que nous nous entraînions chaque jour avec cette ténacité, cette force et cet avantage compétitif avec lesquels ils voulaient nous battre." Enfin un mot sur cette nuit à Madrid : "Après avoir passé plus de dix ans à l'Inter, c'est comme un rêve d'avoir réalisé quelque chose d'aussi incroyable", raconte Cordoba. "Il n’y a pas beaucoup d’équipes au monde qui ont réussi à remporter le Triplé. Puis notre retour à San Siro à l'aube, avec le stade plein à craquer. Ce sont des moments que je n'oublierai jamais." Un match qu'ils ont préparé tout au long d'une saison, et un rêve aussi pour Chivu : "Nous nous préparions pour la finale de la Ligue des Champions toute la saison, à la pause, Mourinho nous a dit que nous jouions trop bien et que le Bayern en profiterait en deuxième mi-temps, mais on y est parvenus parfaitement, c'était notre rêve. Au début, nous étions heureux d'avoir remporté une finale de Ligue des Champions, puis quelques minutes après le coup de sifflet final, on a en fait tilté que nous venions de gagner le Triplé."
  5. Dejan Stankovic revient au club. D'abord joueur puis dans le staff de Mancini entre 2015/16, il travaillera désormais pour le secteur jeunesse. Outre Zanetti et Oriali, Deki rejoint son ami Chivu qui travaille aussi avec les jeunes en ce moment. Un ajout de poids donc, où il concentrera ses efforts sur les entrainements techniques individuels. "L'Inter a toujours été une seconde maison pour moi. Je suis fier de travailler pour le club auquel j'ai toujours tour donné !" ®gladis32 - internazionale.fr
  6. Milan - Parmi les joueurs qui ont contribué au Triplé de l'Inter sous Mourinho, Christian Chivu figure en bonne place. L'ex-défenseur nerazzurro s'est exprimé à la Gazzetta dello Sport sur la traversée du désert de l'Inter : "L'Inter du Triplé avait bien identifié ses forces et ses faiblesses. Dans les moments difficiles on s'en sortait avec la tête. Nous avions du caractère et rien ne nous faisait peur. Je ne pense pas qu'il manque de l'attachement au maillot à l'Inter actuelle. Un joueur qui arrive dans un club comme celui-ci a forcément prouvé, y-compris le fait d'être professionnel. Mais l'Inter possède une réalité particulière et pour pouvoir l'intégrer il faut avoir l'envie nécessaire à chaque entraînement. Parce que c'est cette envie qui reste jusqu'au jour du match. L'Inter a actuellement un blocage mental, mais une victoire dans le derby pourrait faire passer ce mauvais moment. Le problème, cependant, est de jouer tous les matchs suivants comme si c'étaient des derbys ! On ne sort de ce genre de mauvaises passes qu'en jouant comme un bloc unique, sans faire passer l'intérêt personnel ou l'exploit individuel avant l'intérêt du groupe. Le match de dimanche est idéal pour se relancer." ®Samus - internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...