Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'christophe galtier'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. C'est, en effet, un effet domino qui aurait eu lieu lors de la dernière journée du mercato Révélation de Onze Mondial du 01/02/2023 "Rarement un mercato du Paris Saint-Germain aura été si raté. Hier soir, les dirigeants parisiens ont du faire le constat amer qu'aucun joueur ne rejoindrait leur effectif pour la seconde partie de saison. Les pistes menant à Milan Skriniar et Hakim Ziyech n'ayant pas pu se conclure, Christophe Galtier devra se contenter de ce qu'il a pour aller chercher la Ligue 1, la Ligue des Champions ainsi que la Coupe de France. " "Parmi les dossiers ratés, celui du défenseur slovaque risque de laisser un goût amer aux décideurs de la capitale, car le joueur avait un accord avec Paris, qui en tenait aussi visiblement un avec l'Inter Milan. Mais problème, les Italiens voulaient un remplaçant pour le laisser partir." Pavard reste à Munich "Sauf qu'en s’y prenant à la dernière minute, la tâche s'est avérée plus compliquée que prévu, comme le révèle le quotidien L'Équipe. Et c'est un international français, en l'occurrence Benjamin Pavard, qui aurait pu permettre à Luis Campos d'avoir le sourire ce matin. En effet, le journaliste explique que les Intéristes ont mené une grosse offensive dans les dernières heures du mercato pour convaincre le Bayern Munich de lâcher le champion du monde 2018, en vain. Milan Skriniar va donc rester jusqu'à la fin de saison du côté de San Siro avant de s'envoler pour la capitale française à la fin du mois de juin. D'ici là, le PSG devra compter sur seulement trois spécialistes du poste, Marquinhos, Sergio Ramos et Presnel Kimpembe, le dernier étant toujours actuellement en phase de reprise. La fin de saison promet d'être longue." Information complémentaire relayée par nos confrères de Fcinter1908.it: Malgré l'autorisation du Bayern de Munich, selon le quotidien catalan Sport, l'international français aurait décidé de refuser l'offre Nerazzurra , dans l'espoir de rejoindre le Fc Barcelone durant l'été. ®ONZEMONDIAL.COM
  2. La presse italienne s’enflamme dans le cadre du dossier de Milan Skriniar depuis la déclaration, aussi bien de son agent Roberto Sistici que de lui-même via le site de la fédération de football slovaque: "Oui c’est vrai, j’ai signé au Paris-Saint-Germain, mais je ne peux pas vous en dire plus." Tout a explosé lors d’Inter-Empoli En effet, pour Tuttosport : "La tension a atteint son paroxysme lorsque lundi, durant la rencontre d’Inter-Empoli, un match perdu avec une expulsion du joueur en question, son agent avait publiquement déclaré à la télévision le départ du joueur en rejetant la responsabilité du non-renouvellement sur le dos du club, qui l’avait mis sur le marché des transferts durant l’été." Le Vestiaire à dos "Ces déclarations n’ont absolument pas été apprécié par le club, ce qui a porté la Direction a exiger au joueur d’ouvertement clarifier la situation avec le reste de l’équipe. Cela a eu lieu avant le déplacement de l’Inter a Cremonese : La Direction, en présence du joueur, ont annoncé au reste de l’équipe, Simone Inzaghi inclus, ce que tout le monde savait déjà: Que le défenseur avait signé avec le PSG." L’offre avait été revue à la hausse C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter avait donné ce que "Milan" aurait soi-disant voulu : "C'est une trahison pour le Club car le joueur, lors des pourparlers relatif à son renouvellement entamés à la fin de la saison dernière, avait demandé à gagner six millions par saison. L'Inter a mis cette offre sur la table pour lui, mais l’aval du joueur n’est jamais arrivée. De plus, lors de l'une des dernières rencontres contractuelles, de manière presque provocante, le club Nerazzurro avait présenté à Skriniar un chiffre encore plus élevé de sept millions. Même là, la réponse n'est pas venue. La raison était limpide." L’Inter prend tout son temps Pour le Corriere Dello Sport, il n’est pas question de répondre immédiatement aux caprices des deux divas que sont le joueur et le club parisien: " "Skriniar a "épousé" le Psg, la Direction Nerazzurra, qui s'attendait à ce que l'ancien joueur de la Sampdoria prenne ses responsabilité devant ses coéquipiers, ont fait savoir à l'équipe qu’il ne reste plus qu'à savoir si le Slovaque changera de maillot en janvier ou directement en juin." "Conséquence directe, la cohabitation devient de plus en plus compliquée : La tension est très vive car dans l’idéal, l’ Inter est convaincue qu’il l serait mieux de parvenir à une séparation immédiatement, sans attendre l'été mais le club des Zhang, également inquiet des déclarations de l'agent du défenseur, va prendre le temps de tout évaluer : Car il semble difficile de voir le "Capitaine" rester en Italie et la journée décisive devrait être ce lundi selon l’Inter car elle n’attendra pas plus : Le match de demain se devra d’être disputé et un certain laps de temps technique est nécessaire pour le remplacer." Pour Calciomercato, il faudra tout de même aligner les billets : "Les Nerazzurri attendent aujourd'hui une accélération de la part du club français, qui a joué hier face à Reims en Championnat : Zhang exige 20 millions d’euros pour le laisser partir immédiatement." Et ce même si comme le souligne la Rosea "l’Inter et le joueur savent que les prochains mois risques d’être difficile à gérer aussi bien dans le vestiaire qu’au niveau environnementale. Selon celle-ci Paris aurait communiqué aux intermédiaire travailler afin de proposer une offre officielle pour offrir le joueur à Christophe Galtier. Une situation tendue En effet, si hier le Traitre s’est entrainé à Appiano avec ses équipiers, pour Inzaghi c’est compliqué : " Ce n’est pas simple de gérer et de préparer une rencontre aussi importante que celle face à l’Atalanta avec un cas public comme celui du slovaque. De plus, les déclarations du joueur slovaque au portail de la Fédération Slovaque confirmant sa signature à Paris ont rendu fou de rage l’Inter." Pour la Gazzetta Dello Sport , Le club Viale Della Liberazione, si la proposition arrive d'ici demain soir et se situe entre 20 et 25 millions, est prêt à dire oui. Parce que continuer jusqu'au 3 juin avec une situation aussi explosive à la maison (en plus, sans même améliorer les comptes) est impensable". Luis Campos joue au plus malin "La première offre parisienne est d'environ 10 millions d'euros, mais Campos est prêt à l'augmenter jusqu'à 15 millions plus des bonus pour un total de 18 à 20 millions d’euros: "Les intermédiaires à cet égard n'ont aucun doute et ont en fait préannoncé à la Direction Nerazzurra ce nouvel assaut. L'Inter veut encaisser le départ de Skriniar et éviter de le perdre gratuitement car elle doit lui trouver un remplaçant qui ne devrait pas être Djalò vu que Lille ne veut pas céder le Portugais à moins de faire face à une proposition de 30 millions plus des bonus. Ce qui est bien trop. C’est également la raison pour laquelle l’Inter évalue d'autres alternatives, de Becao d'Udinese à Lindelof de United en passant par... Des surprises de dernière minute, peut-être un prêt via un grand club anglais ou espagnol n’est pas à exclure." Pauvre Simone Si l’Inter est seconde d’un championnat complétement pété, notre Simone n’a également pas de chance vu la situation et celui-ci selon la Repubblica a demandé à conserver le slovaque : "Inzaghi a demandé au club de garder Skriniar jusqu'à en fin de saison car un départ du Slovaque serait un coup dur en défense, et il serait difficile, selon lui, avec le peu de temps disponible, de trouver un joueur "Da Inter" capable de remplacer l'ancien joueur de la Sampdoria" Les dessous de l'affaire Selon l’entourage du joueur relayé par Il Giornale: "L'avenir de Milan Skriniar prend de plus en plus les contours d'une telenovela. Le dernier épisode en date concernant le Slovaque est celui de la prétendue signature d'un contrat déjà signé avec le PSG. Des contrats qui, selon des fuites provenant de l'entourage du joueur n'ont pas encore été finalisées, bien que les négociations soient à un stade avancé. Il existe un accord de principe entre Paris et le défenseur pour un contrat jusqu'en 2027 d'une valeur de 9 millions nets plus 2 millions de bonus par saison. En outre, le numéro 37 recevra une prime de signature de 16 millions, tandis que l'agent Roberto Sistici recevra une commission de 4 millions: "Maintenant, la question est la suivante : Skriniar ira-t-il en France immédiatement (le Mercato ferme ses portes demain à 20 heures) ou à la fin de la saison ? La deuxième option reste la plus probable. En tout, le PSG est allé jusqu'à proposer 10 millions plus 3 millions de bonus pour le signer immédiatement : une proposition rejetée par Suning, qui demande 20 millions pour se priver dès maintenant de son pilier défensif." "Hier, entre-temps, les médias slovaques avaient publié une citation, plus tard démentie ensuite par Skriniar et l'Inter, dans laquelle le défenseur central affirmait avoir déjà signé avec Paris et attendre un accord entre les deux clubs. Techniquement, avant le 1er février, il ne peut signer qu'un précontrat (il n'a aucune validité officielle) et si ces mots étaient vrais, Skriniar pourrait également faire l’objet d’une suspension." Fabrizio Biasin est Lapidaire dans les Colonnes du Libero "Il y a une façon et une manière de dire au revoir, Milan Skriniar a choisi la pire. Commençons par un fait : le garçon s'est toujours comporté comme un professionnel sérieux sur le terrain. Même hors de elui-ci, mais pas dans la dernière période. Le choix d'aller jouer dans une équipe qui vous remplit de grain et qui est saturée de champions est extra-légitime, au point que personne ne l'aurait contesté, s'il avait été annoncé avec les bonnes manières. Mon Dieu, certains tifosi auraient quand même été furieux, mais pas autant qu'ils le sont maintenant et ils sont nombreux. Skriniar a un accord avec le Psg depuis longtemps, probablement depuis l'été dernier." "De manière très correcte, il s'est mis à la disposition de l'Inter (vous pouvez me vendre et encaisser ou me garder et ne pas prendre un euro). Et jusqu'à présent, il n'y a rien à dire, c'est une décision légitime. Ce qui n'est pas normal, c'est le silence froid de ces derniers jours, qui s'est transformé en un incident diplomatique bruyant lorsque l'annonce des "tanti saluti" (au revoir) a été faite par son avocat en direct à la télévision, entre autres, alors que le capitaine de l'Interr était expulsé du terrain pour un double avertissement." "Le reste est l'histoire de ces derniers jours, Skriniar ne trouvant pas le courage de communiquer sa décision à ses coéquipiers (les dirigeants l'ont forcé à le faire ait avant le match contre Cremonese), les médias slovaques annonçant la signature avec les Français, lui démentant officieusement toute déclaration et, encore une fois, pas un mot passé à parler directement à la marée de Tifosi qui l'ont toujours soutenu. "Voilà, c'est comme ça que tu passes du bien au mal en un instant. Ps. L'Inter attend une augmentation de la part du Cheikh : avec une offre proche de 20 millions d'euros, le joueur ira immédiatement à Paris et sera remplacé, sinon il sera à la disposition de Simone Inzaghi pour le match de Coppa Italia contre l'Atalanta prévu demain soir à San Siro. Et dans ce cas, les huées semblent être une fatalité." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Milan Skriniar pourrait quitter l'Inter d'ici quelques heures, avant la fin du mercato d'hiver selon l'Equipe. Comme le rapporte L'Equipe, le PSG tente de trouver un accord économique avec l'Inter pour faire venir Milan . Après avoir reçu une première offre de 10 M€ que l'Inter a rejetée, elle évalue désormais l'idée de baisser ses prétentions. Une offre de 20 M€, bonus compris, pourrait suffire à faire partir Skriniar. Ce dernier qui pousse pour partir immédiatement à Paris et ce, à cause des réactions des fans Nerazzurri. La nouvelle offre pourrait bientôt arriver à Milan. Voici les mots de Christophe Galtier après le magnifique match nul (1-1) contre la très grande équipe de Reims: "Skriniar est actuellement un joueur de l'Inter. Je ne vais pas parler de son avenir ni parler de lui, c'est un joueur d'un autre club. Dans 48 heures, on verra. On lit, on écrit, on sait que le club travaille à l'arrivée d'au moins un joueur. Mais il y a des contraintes avec le fair-play financier. Un manager aime avoir des renforts quand il y a un départ. Je ne sais pas si cela arrivera. Mais c'est un groupe de qualité. Tout le monde doit retrouver son niveau très rapidement." Traduction (avec ironie) alex_j via FCInterNews.
  4. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : "Le match opposant l’Inter à Empoli, ce soir, au Stade Giuseppe Meazza pourrait être le dernier match de Milan Skriniar à l’Inter: Le clin d’œil de l’entraîneur français, Christophe Galtier, a été clair : Il ne reste plus qu’à savoir si le transfert aura lieu en janvier ou au 30 juin." "Dans un tel contexte, la Direction de l'Inter se doit de se ressaisir et de faire preuve de réalisme après avoir épuisé toutes les possibilités de négociation : Il faut arrêter l’hémorragie et limiter les dégâts. C’est pour cette raison évidente que le prix de 20 millions d’euros a été fixé et qu'il n’y aura aucune possibilité de négocier ce prix pour le voir partir immédiatement dans la ville lumière." "La nouveauté est que l’Emir du Qatar songerait sérieusement à agir au plus tôt vu le blitz milanais et à s’offrir ce caprice déjà au mois de janvier : Le club français a joué au chat et à la souris concernant le cas Milan Skriniar car il avait toujours su qu’il avait entre ses mains le slovaque et qu’il lui serait possible de se l’offrir facilement gratuitement grâce à un salaire de 9 millions d’euros, une somme qui est inaccessible pour les caisses Nerazzurre.” "Ce qui pourrait faire changer ce scénario de base, c’est la volonté de Galtier d’ajouter un pilier dans la défense à 3, surtout en vue de la double confrontation à venir en huitième de finale de la Ligue des Champions face au Bayern de Munich : Le Slovaque, lui, à choisi Paris pour regarder droit dans les yeux les autres Grands du Continent." Pourquoi 20 millions d'euros ? L'Inter a décidé de se baser sur la situation qui a mené au recrutement de Christian Eriksen: L'international danois était également dans sa dernière année de contrat et Tottenham l'avait libéré contre cette somme. Il s'agit donc d'un point de référence pour un joueur de haut niveau ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Achraf Hakimi est l'homme du moment : Avec son Maroc, il impressionne tout le monde, preuve en est l’élimination retentissante de l’Espagne en huitième de finale de la Coupe du Monde. Et si les Tifosi de l’Inter ont pu admirer leur ancien voltigeur, celui-ci semble s’être lancée dans une opération reconquête Révélation du Corriere Dello Sport "Le Nerazzurro est encré en lui : À ce jour, ce n'est qu'un rêve qu’il à rangé dans un tiroir, mais après ce qui s'est passé cet été avec Lukaku, Hakimi a commencé à nourrir l'espoir de le réaliser. Il l'a même avoué à certains anciens équipiers de l'Inter avec lesquels il est resté en contact, dont Lautaro. Et il l'a également répété à quelques amis communs avec l'attaquant argentin, qu'il avait invité à Paris pour un match de Ligue des Champions : "Si je pouvais, je n'hésiterai pas un seul instant, je reviendrais à l'Inter". "Penser toutefois qu’Hakimi est triste à Paris est erroné car il y est un titulaire indiscutable : Maintenant avec Galtier, avant avec Pochettino sur le banc : Mais il s'agit plutôt d'une question de relations internes. Le vestiaire de l'équipe française est particulièrement agité, tant les prima donnas y sont nombreuse: L'équipe s'est rangée à Mbappé et n'a rien contre les autres stars." "Toutefois, à l’Inter, il y avait cette harmonie, ce sentiment d’unité et le désir de revenir "est remonté dans les pensées d’Hakimi, surtout avec l'exemple de Lukaku". Son intention est également alimentée par les rumeurs autour de Dumfries." Mais peut-on imaginer que le club français renvoie un joueur pour lequel il a investi une telle somme et qui ne joue certainement pas un rôle secondaire dans l'équipe ? "Contrairement à Lukaku, dont la valeur, après une saison cauchemardesque Chelsea, avait chuté, celle du Madrilène, en revanche, est en hausse. De plus, l'Inter, suivant précisément l'exemple de Big Rom, ne pourrait reprendre Hakimi que par un prêt bon marché: Il est donc permis de rêver, mais il faut toujours tenir compte de la réalité. La fin de la saison aura lieu dans plusieurs mois et cela signifie qu'Hakimi pourrait travailler sur ce dossier avec le Paris-Saint-Germain tandis que le Club Nerazzurro, conscient des désirs du Marocain, ne peut qu'attendre" Valideriez-vous un échange même monétisé entre Denzel Dumfries et Achraf Hakimi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. FCInter1908 donne les dernières nouvelles concernant le renouvellement du contrat de Milan Skriniar. Il faut faire vite pour tenter de contenir la menace parisienne. Le dribble n'est certainement pas son geste favori, il sera donc difficile d'esquiver longtemps les questions des journalistes et la pression des fans concernant son avenir. Milan Skriniar sait très bien que le thème sera récurrent et, au fil des semaines, on ne parlera presque plus que de ça chez les Nerazzurri, du moins jusqu'à ce que cette énigme soit résolue. Le Slovaque restera-t-il à l'Inter ? Difficile de faire des pronostics car le scénario a forcément changé par rapport à il y a quelques mois et il faut en tenir compte. Inutile de prétendre que ce n'est pas le cas ou de nier cela. La flatterie du Paris Saint-Germain est parvenue jusqu'à l'oreille du défenseur des Nerazzurri qui aura sans doute déjà eu l'occasion de réfléchir à un choix qui aurait pu, cet été, donner un nouvel élan à sa carrière. Pour les ambitions mais aussi sur le plan économique. Et si en ce moment il n'est pas possible d'écarter ce problème comme ces fameuses nombreuses rumeurs de mercato qui se sont évaporées, c'est précisément parce qu'il est certain que les parisiens reviendront frapper à la porte avec plus d'insistance en janvier. Inutile de dire que pour l'Inter, ce sera encore plus fatiguant et difficile de fermer la porte. A ce moment-là, seule la volonté du joueur peut faire la différence. L'Inter, de son côté, sait très bien qu'elle ne peut rivaliser avec les moyens financiers des Parisiens. Par conséquent, il ne reste plus qu'à jouer à l'avance. Marotta et Ausilio ont déjà organisé une rencontre avec Skriniar et son entourage après son retour de la pause internationale. Puisqu'il n'y a pas de temps à perdre, les Nerazzurri vont immédiatement mettre sur la table ce qu'ils jugent la meilleure offre possible : un renouvellement de contrat à 6,5 M€. Ils ne pourront pas faire plus et Skriniar aura alors quelques semaines à sa disposition avant de lever ses réserves. Le délai fixé par l'Inter servira aux dirigeants des Nerazzurri pour avoir une marge de sécurité pour trouver un remplaçant d'ici janvier si le renouvellement n'aboutit pas. Cela donnera une ouverture pour la vente lors du mercato d'hiver. Resterait alors à savoir le montant que le PSG serait prêt à mettre à quelques mois de l'échéance. Mais l'Inter espère ne pas en arriver là. Ceci dit, pour éviter les écueils il faudra aller vite : le compte à rebours a déjà commencé. Comme rappelé par Tuttosport, Skriniar a été considéré par le club comme un pion sacrifiable, à contrecœur il est vrai, sur l'autel du sacro-saint budget, étant donné que le Suning avait et a demandé à sa direction de boucler le marché à l'équilibre pour l’année 2022-2023 avec au moins 60 M€ d'actifs. Marotta, Ausilio et Baccin ont réussi à convaincre les propriétaires de reporter cet objectif au 30 juin, mais ils ont clôturé la session d'été à environ 30 M€ et devront trouver une solution d'ici la fin de la saison sportive. Pour comprendre le pourquoi de la menace parisienne concernant le défenseur central slovaque, il faut revenir à la blessure de Presnel Kimpembe ce samedi contre Brest. Comme écrit dans l’Equipe, c'est peut-être un moment important de la saison parisienne qui s'est joué à la 90e minute de PSG-Brest (1-0), samedi. Depuis dimanche, le staff parisien sait que l'absence pour une lésion aux ischios de Presnel Kimpembe va peser lourd sur la suite de la phase aller. Le communiqué médical publié mardi précise une absence d'environ six semaines. Même si les délais sont régulièrement raccourcis, il pourrait donc manquer neuf matches de compétitions et ne réapparaître que quatre rencontres avant la Coupe du monde. Dans un secteur quantitativement faible, cette absence prolongée pourrait avoir des conséquences importantes. Christophe Galtier va devoir se montrer habile. Si le passage à deux centraux n'est pas tabou, il n'est pas privilégié pour l'instant. L'animation à 3 centraux a été travaillée depuis plusieurs semaines. Repasser à quatre demanderait de nouveaux ajustements et ne permettrait pas aux Parisiens de progresser dans l'animation dans laquelle ils veulent s'inscrire. Dans les dernières heures du mercato, alors que la piste Milan Skriniar s'éteignait peu à peu, Luis Campos a surveillé d'autres profils que celui du slovaque. Mais le conseiller foot a vite tranché : dans son esprit, c'était le Slovaque sinon rien. Depuis, des joueurs libres ont été proposés mais sans succès. Malgré la blessure de Kimpembe, le PSG ne recrutera pas de défenseur d'ici janvier. Campos souhaite pousser jusqu'au mercato hivernal en attendant de pouvoir relancer la piste prioritaire menant au défenseur de l'Inter Milan. Nous sommes prévenus. Traduction alex_j via FCInter1908 et source l’Equipe.
  7. Comme nous le savons tous, Milan Skriniar reste à l’Inter malgré la pression haute exercée par le PSG. Alors que le transfert était bouclé selon la presse française, voici quelques infos intéressants sur sa non-venue. Le jour de la fermeture du mercato, l’Equipe écrivait "Échec de la piste Skriniar, frustration du duo Campos-Galtier, départs en rafale : le dernier jour du mercato parisien a été plutôt terne, mais riche en enseignements..." Effectivement, il y a de quoi être frustré, surtout quand on est persuadé de la venue d’un joueur. Ereinté avec les traits tirés par deux mois de mercato intenses, Luis Campos rêve encore de Milan Skriniar. Dans son esprit qui rêvait d'un mercato plus clinquant avec des moyens plus importants, Skriniar apparaissait comme la pièce manquante de son animation défensive. Le téléphone de Christophe Galtier chauffe. Lui aussi, comme il l'avait indiqué la veille en conférence de presse "On a besoin d'un défenseur". Il espère une arrivée du géant slovaque. Cependant, devant l’entêtement interiste, l’épicentre s’est déplace à Doha là où Nasser al-Khelaïfi se trouve. C’est lui qui prend personnellement en main l'avenir du Milanais, enfin, il le croit. D’après Le Parisien, NAK aurait voulu prendre son jet pour Milan afin de discuter en tête à tête avec Steven Zhang. Hé oui car en coulisses, ça ferraille très dur : pour Beppe Marotta et Piero Ausilio restent sur leurs positions et repoussent les offres parisiennes. Mais pour le PSG et surtout NAK, l'Inter ferma la porte et définitivement. Un vrai Catenaccio dont Hélénio Herrera aurait rêvé ! Le patron parisien avait laissé entendre qu'il n'augmenterait pas son offre et patienterait jusqu'au 1er janvier 2023 pour avoir Skriniar sans verser la moindre indemnité puisqu'il serait libre six mois plus tard. Un affront pour Zhang et il voulait 80 M€, une grosse somme pour un défenseur central. Antero Henrique est, à cette heure, loin de ces questions-là car il dégraisse l’effectif parisien. Mais, il commence à s’inquiéter car le dossier patine, patine et patine. Et Campos s'inquiète auprès de ses proches d'un dossier Skriniar qui, plus que jamais, patine, craignant qu'aucune de ses pistes majeures n'aboutisse. A la fin, l’univers parisien va tomber de haut. Un peu avant 18 h 30, les dirigeants parisiens actent, trois mois après avoir ouvert le dossier qui était, rappelons-le quasiment fait, la fin de la piste Skriniar. Trois offres, dont la dernière à 50 M€ + 10 de bonus, pour racheter la dernière année de contrat du Slovaque, et la prise en main d'Al-Khelaïfi n'auront pas suffi. Zhang n'a pas craqué. Chez le duo Campos-Galtier, l'heure est à l'amertume. Si les options d'achat sont levées sur la vingtaine de départs actée, ce sont plus de 180 M€ qui tomberont dans les caisses parisiennes. Le Portugais va se coucher, l'esprit léger. La fin d'une journée parisienne à part laissera des traces voire des cicatrices. En effet, voici ce que Campos reproche à Henrique après le mercato du PSG. Comme rappelé par l’Equipe, c'est une cohabitation qui devait permettre au Paris Saint-Germain d'être plus efficace. Luis Campos et Christophe Galtier devaient dicter la politique sportive du club, sous la supervision de NAK. Antero Henrique devait appliquer ces décisions. Mais très vite, au coeur de l'été, des tensions sont apparues. Reste désormais des interrogations sur la suite. Luis Campos et Christophe Galtier ne sont pas pleinement satisfaits du mercato parisien, et de la manière dont il a été mené. Les reproches visent Antero Henrique qui n’aurait pas tenu ses engagements sur les ventes. Plusieurs sources proches du club assurent qu'Antero Henrique avait édicté une règle simple au début du marché : "on vend d'abord des joueurs pour ensuite procéder aux achats grâce à l'argent généré". Règle motivée par la nécessité de respecter le fair-play financier et avec un objectif clair : 150 M€ de ventes cumulées. La direction sportive se retrouve déçue des résultats (49 M€ d'indemnités de transferts ont été obtenus). De l'autre côté, on assure que ces 150 M€ correspondent à une liste de ventes établie en début de mercato, avec des prix espérés et donc, pas forcément finaux. Paris n'aura tout de même pas pu profiter de cet argent dès cette fenêtre de mercato. Preuve est que la direction sportive espérait avoir des recrues rapidement, le club avait fait une demande de visa au Japon pour... Milan Skriniar, parce qu'on assurait en interne que l'argent allait rentrer et donc offrir la surface financière pour le faire ; ceci a était publié dans l’Equipe le 12 Juillet 2022. Du côté d'Antero Henrique, on rétorque qu'il y a une réalité de marché. Sur ce point, Henrique a raison. Mais comment expliqué le nombre incroyable d’articles sur la venue de Milan Skriniar au PSG. En effet, une simple recherche sur Google nous sort un nombre pléthorique d’articles du style "Martin Skriniar au PSG, c’est fait". Nous pouvons encore trouver sur le net: "Transferts L1 : Martin Skriniar, Sven Botman et Malo Gusto visés par le PSG", avec comme intro: "Le PSG a prévu une enveloppe de 80 millions d'euros pour recruter cet été. Dans le viseur de Luis Campos figurent Martin Skriniar, Sven Botman et Malo Gusto." https://www.lequipe.fr/Football/Article/Transferts-l1-psg/1337369 Alors la question à 1 M€ et après le coup raté en été, doit-on s’attendre à un retour à la charge du PSG lors du mercato hivernal ? Cela ne fait aucun doute que Luis Campos et Nasser Al-Khelaïfi continueront à chercher une brèche dans la muraille de l’Inter, mais cela pourrait bien se révéler plus compliqué que prévu. Selon Il Corriere dello Sport, les Nerazzurri auraient d’ores et déjà commencé à poser les bases de futures négociations avec Milan Skriniar et son entourage, afin de prolonger son contrat… et c’est un facteur très important !!! En effet, puisque si les Nerazzurri demandaient 70M€ cet été, notre position sera encore plus forte en cas de nouveau contrat et le montant réclamé sera donc beaucoup plus important. Du côté de Milan Skriniar on ne semble d’ailleurs pas forcément regretter ce départ raté au PSG, ni d’ailleurs avoir véritablement envie de quitter l’Inter pour le moment. Et toc ! Et Galtier dans tout ça ? S'exprimant lors de sa conférence de presse avant le prochain match en Ligue 1 du PSG, Christophe Galtier a refusé de se laisser entraîner dans de nombreux détails lorsqu'il a été interrogé sur la non venue de Martin. "Le plus important est que ce mercato soit terminé. On fera avec l'effectif que j'ai à ma disposition, qui est de qualité. Puisqu'on en parle, je ne veux pas changer le système, une des qualités qu'un entraîneur doit avoir, c'est l'adaptation. Il est préférable de commencer par l'organisation sur laquelle nous travaillons depuis deux mois, mais il faudra peut-être s'adapter car il manquera un joueur." "Vous savez, pour un entraîneur, la fenêtre de janvier est loin, en ce sens j'ai une confiance totale en Luis Campos qui joue à l'avance. Je dois rester concentré sur les nombreux matchs." On sent une petite pointe d'amertume. Tout ceci résulte d'une stratégie hasardeuse que nous avons déjà expliquée sur Internazionale.fr Les parisiens pensaient que le dossier Skriniar était facile car il serait libre dans 6 mois. La preuve est qu'ils n'ont pas vraiment chercher un autre défenseur central. Skriniar est-il l'unique DC dans le monde? Non! ®alex_j. - Internazionale.fr via l'Equipe, Le Parisien et FCInter1908.
  8. Voici l'article publié par l'Equipe , un article "plein" d'amerthume car oui, il peut arriver qu'un Club résiste aux Pétrodollars parisiens! "Milan Skriniar ne devrait pas s'engager avec le PSG avant ce jeudi, 23 heures, date de fermeture du marché estival. Après avoir formulé trois offres, dont la dernière à 50 M€ plus 10 de bonus, pour racheter la dernière année de contrat du défenseur international slovaque et essuyé trois refus de la direction sportive de l'Inter Milan, le PSG avait opté pour le canal présidentiel : Nasser al-Khelaïfi, le président du club français, était entré en contact direct avec Steven Zhang, son homologue milanais. Le PSG pourrait revenir à la charge en janvier Cela ne semble pas avoir porté davantage ses fruits. Skriniar, sur lequel l'Inter compte énormément, ne devrait pas rejoindre le club de la capitale cet été. À Paris, on se fait d'autant moins d'illusions que le mercato en Italie s'arrête à 20 heures (dans le sens des arrivées) et si, dans un second temps, la direction avait envisagé une solution de repli avec un défenseur axial droit plus jeune, les tarifs exigés ont vite refroidi les ardeurs. Christophe Galtier ne devrait donc pas avoir le défenseur central qu'il espérait. Il n'est cependant pas exclu que le PSG revienne à la charge sur le dossier Skriniar dès le 1er janvier. Le Slovaque sera alors libre de s'engager où il le souhaite, sans aucune indemnité, en vue de la saison 2023/2024. ®L'Equipe.fr La Vérité sort toujours de la bouche des enfants! Car Juste pour info... Milan Skriniar est en pleine discussion pour prolonger et revaloriser son contrat avec, en bonus, le Brassard de Capitaine de l'Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. S'exprimant lors d'une conférence de presse après la victoire 3-1 contre Cremonese, Simone Inzaghi a réagi aux rumeurs autour de l'Allemand, tout en admettant qu'il espère que le défenseur Francesco Acerbi pourra être signé avant la date limite du mercato. Sur Gosens. "En ce qui concerne Gosens, je ne sais rien. Mon plus gros problème aujourd'hui a été de battre Cremonese. Gosens travaille très bien, il retrouve sa meilleure forme. Maintenant, j'ai décidé de le mettre pendant le match et j'ai vu sa condition physique s'améliorer." Sur les déclarations de Christophe Galtier. "Je ne parle généralement jamais des joueurs des autres équipes, je n'étais pas au courant de ses déclarations." "En ce qui concerne le mercato, j'en ai parlé il y a quinze jours. Aujourd'hui, nous avons besoin d'un défenseur, le club en est conscient, il reste deux jours et demi et j'espère que je suis satisfait de ce qui se passe." Sur Acerbi. "Absolument, oui. Dans ce calendrier extrêmement difficile, nous avons besoin de rotations d'équipes." "En jouant autant, nous avons encore besoin de la condition physique pour s'améliorer, et des blessures peuvent survenir. Nous devons être prêts à tout, nous savons que tout jusqu'à la pause de novembre sera un énorme test." Traduction alex_j via Sempreinter.
  10. Christophe Galtier, l’entraineur du Paris-Saint-Germain, semble se croire à Disneyland, lui qui espère encore que l’Inter lui cédera sans "trop rechigner" Milan Skriniar… "Je ne peux pas vous dire que c’en est vraiment terminé. La fenêtre estivale du Mercato est passionnante pour tout le monde car il y a toujours des surprises. Skriniar est dans notre ligne de mire depuis longtemps et même si la négociation avec l'Inter est très difficile et que vous devez respecter leur position, tout est possible." Et la marmotte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. S’il y a bien un joueur qui incarne l’Inter d’aujourd’hui, c’est Milan Skriniar : Véritable colosse, ambianceur avec les Tifosi, il est également le Leader incontesté de l’Inter sur le terrain. Avec "l’échec" Gleison Bremer, Simone Inzaghi a imposé un véto qui fera plaisir aux Tifosi : Interdiction de vendre Milan Skriniar et il semble également que la Direction soit convaincue par cette idée, même si les Voies du mercato regorgent de surprises bonnes ou mauvaises : Révélation de Tuttosport "A monitorer toujours plus la situation de Milan Skriniar à la Casa Inter : Le défenseur est depuis longtemps dans la ligne de mire du Paris-Saint-Germain qui voudrait l’offrir à Galtier pour la saison à venir. Les Nerazzurri, s’il venait à ne pas partir, auraient déjà préparé la contre-offensive : Un contrat de six millions d’euros jusqu’en 2027 et le brassard de Capitaine lorsque Samir Handanovic décidera d’entreprendre sa carrière d’entraîneur." Et vu de la France ? Révélation du Figaro : "Ce n'est pas le secret le mieux gardé d'Europe : Le PSG vise à s'attacher les services de Milan Skriniar. L'international slovaque représente même la priorité en défense pour Luis Campos, conseiller football du club de la capitale. Sauf que, comme le résume L'Equipe , le dossier est très, très compliqué. Voire carrément insoluble." "Et ce parce que l'Inter Milan, jusqu'ici inflexible, n'entend pas lâcher son joueur de 27 ans à moins de 70 M€. Trop pour les dirigeants parisiens, qui ont proposé jusqu'à 55 M€ et imaginé divers échanges de joueurs (Kalimuendo, Draxler). L'échec du club lombard dans la course à la signature du défenseur brésilien Bremer, passé du Torino à la Juventus, n'a pas arrangé les affaires parisiennes…" "Dans ce contexte, les conditions d'une arrivée de Skriniar à Paris semblent de plus en plus difficiles à réunir», soulignent nos confrères, rappelant que la direction interiste s'est même mis en tête de prolonger Skriniar, sous contrat jusqu'en 2023. Après Gianluca Scamacca, finalement en partance pour West Ham, nouvel échec en vue pour le Paris-SG ?" Et pour les autres ? "Si rien ne bouge sur le front des ventes, comme les Tifosi sont d’ailleurs les premiers à l’espérer, il est possible que la Direction reste sur le qui-vive jusqu’au dix derniers jours du mercato, afin de profiter d'une opportunité propice qui pourrait s'ouvrir, compte tenu également du fait que tous les championnats continentaux commenceront plus tôt et laisseront ensuite la place à la Coupe du monde au Qatar...". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, la situation s’annonce tendu au Paris-Saint-Germain où trois objectifs-clés sont cités : Milan Skriniar, Gianluca Scamacca et Renato Sanchez Selon Tuttosport, une réunion a eu lieu entre Luis Campos et Christophe Galtier même s’il n’a pas été officialisé encore au poste d’entraîneur. Campos aurait envoyé un émissaire en Italie afin de débloquer surtout la situation entourant Milan Skriniar. Selon Sky Sport d’ailleurs, le club parisien reste ferme quant à un dépôt d’une offre de 50 millions d’euros accompagné de l’insertion d’une contrepartie technique. Ce que refuse catégoriquement le Club Nerazzurro. Si les Parisiens veulent Skriniar, il faudra débourser au moins 70 millions d’euros bonus inclus. A noter que les Blues de Chelsea, qui entretiennent d’excellents rapport avec l’Inter, sont aussi sur l’international slovaque. Si Paris comptait sur une pression du Numéro 37, pas de bol également, étant donné que le joueur, si les clubs se mettent d’accord, partira. Mais dans le cas contraire, il n’est également pas contre une permanence en Lombardie. L’Inter assure ses arrières Comme le confirme également la presse italienne, dont le Corriere Dello Sport, le "remplaçant" de Milan est Bremer, évalué à 30 millions d’euros. Si le Torino espérait encaisser plus, via l’intervention de la Juventus qui risque de voir De Ligt jouer au Volley ailleurs, le Toro ne pourra pas compter sur l’aide du Brésilien qui a juré fidélité à l’Inter et qui continue à refuser toutes les offres. Le Corriere souligne d’ailleurs : "Pour les autres mouvements en entrée, il sera nécessaire de procéder aux premières ventes, mais c’est vrai : L’arrivée de Bremer n'est pas lié à la sortie de Skriniar. Si elle l’est d'un point de vue technique, elle ne l’est pas d’un point de vue financier. La situation pourrait se débloquer aussi via le départ de Pinamonti, pour qui l'Atalanta et Monza sont en course." Bremer & Skriniar, ensemble par la force des choses, vous seriez pour ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...