Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ciprian tatarusanu'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

3 résultats trouvés

  1. Simone Inzaghi, Milan Skriniar et Alessandro Bastoni se sont livrés à Inter TV à la suite du partage 1-1 de l’Inter sur le terrain de l’Ac Milan Simone Inzaghi "Je pense que si nous regardons les dernières rencontres face à la Juventus et le Milan, qui sont deux très grandes équipes, nous aurions mérité un tout autre résultat. Nous devons nous améliorer, pour l’instant ça va comme ça. C’est normal que nous soyons marqué par un match disputé de cette façon, nous voulions vraiment la victoire car nous étions en retard et que nous souhaitions nous rapprocher." Lautaro ? "Les attaquants vivent de faits de jeu, auparavant, chaque ballon était dans le but, à présent, il tape le poteau et manque un pénalty sur un miracle du gardien. Il doit continuer à travailler de la même façon et la situation se normalisera au plus vite." Le second penalty ? "Nos tireurs sont Lautaro, Çalhanoğlu et Perisic. Lautaro est le premier: Ce soir, Çalhanoğlu a voulu tirer le premier et le second a été botté par Lautaro. Je crois que la hiérarchie est bien claire, les joueurs vivent de sensations et de faits de jeu : C’était une bonne Inter." "Nous avons mal débuté le premier quart d’heure et les dix dernières minutes, mais nous nous sommes créés tellement d’occasions face à une équipe très forte et organisé. Nous sommes conscient de notre prestation et il reste encore 26 matchs. J’espère que les joueurs sortis ne connaîtrons pas de problèmes important car dans 15 jours nous disputerons une autre rencontre importante." "Je suis déçu du résultat, pour le penalty raté, nous méritions plus. Il faut aussi remarquer la prestation de notre adversaire qui est fort et qui réalise un parcours incroyable: C’était une partie qui te donne du courage, nous savons que nous nous devons de revenir sur ces équipes qui réalise un championnat impressionnant." Milan Skriniar "La rencontre était dure et nous en avions conscience. Rien qu’à voir le nombre d’occasions de buts, je me sens de vous dire que nous avons perdu deux points en cours de route. Dans le vestiaire, nous nous sommes dit que nous allions montrer que nous étions fort et uni, que tous doivent trembler." "Nous avons dominé aujourd’hui, comme lors des autres matchs face aux grands, mais il manque une étape, celle de concrétiser les si nombreuses occasions que nous parvenons à nous créer, il faut nous monter un peu plus de détermination. Ce qui est sûr c’est que nous avons proposé de très belles choses lors des derniers matchs : Nous sommes plus organisé et équilibré." Alessandro Bastoni "Cela aurait été important de se rapprocher du Milan, nous aurions voulu l’emporter même si nous sommes satisfait de notre prestation et si tu ne parviens pas à gagner, l’important est de ne pas perdre. Ce qui est certain, c’est que nous aurions pu inscrire deux ou trois but après 70’, nous aurions mérité, sans la moindre discussion possible, de rentrer à la maison avec les trois points." "C’est vrai que nous n’avons pas remporté de confrontation directe, mais nous sommes encore en course dans toutes les compétition. L’année dernière nous étions dans la même situation et nous sommes parvenu à revenir. Personne, lors de nos confrontations avec les autres grandes quipes , nous a été supérieur, pas même le Real Madrid." "A Rome, nous avons connu tant de malchance, comme ce soir. Nous allons de l’avant avec nos principes et, objectivement, ce n’est que de la malchance car nous sommes satisfait de notre parcours." La prestation d’équipe ? "Nous nous dirigeons vers un football où il n’y a plus de rôle prédéfini, l’entraîneur nous demande de nous mouvoir énormément sur le terrain et nous tentons de le faire. Je me sens important pour l’équipe, c’est pareil pour tout le monde : Nous sommes un groupe uni : Inzaghi porte en avant le projet avancé par Conte. Nous nous sentons tous au cœur de ce projet, il y a beaucoup de rotations et celui qui joue donne toujours le maximum." L’interview du rival Ciprian Tatarusanu, le portier du Milan Le penalty de Lautaro ? "Je m’étais très bien préparé et je suis heureux de l’avoir contré. Ce n'était pas un penalty facile car il l'a très bien tiré : Disons que je l'ai sauvé et qu'il ne l'a pas manqué." Çalhanoğlu ? "Je le connais bien, mais lui aussi me connait." Lautaro n’avait pas mal tiré son penalty, il vous a fallu de la force pour le contenir... "Je donne tout pour continuer de cette façon. Maignan a fêté mon arrêt car il sait ce que veut dire stopper un penalty: Nos rapports sont très bon, je cherche à lui venir en aide aussi par la langue française. Il a fait un bon début de saison et il s’est blessé ensuite. Je me suis toujours entraîné en donnant le maximum, au cas où l’équipe aurait eu besoin de moi. Cette opportunité s’est présentée et je suis heureux de jouer à ce niveau." Selon vous, est-ce plus un raté de Lautaro ou un arrêt avec la manière du portier milanais ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. La dernière fois qu'un derby milanais s'était terminé sur un score nul, c'était en avril 2018. Mis à part le penalty transformé par Hakan Calhanoglu et le but contre son camp de Stefan de Vrij, il y encore beaucoup de points à discuter. Ciprian Tatarusanu a sauvé un penalty de Lautaro Martinez et Alexis Saelemaekers a touché le poteau dans les derniers instants d'une rencontre à suspense. Le match a démarré sur les chapeaux de roue : les deux équipes trouvant le chemin des filets dans les 20 premières minutes de jeu. La dernière fois que cela s'est produit, c'était en 1999, lorsque le derby s'était soldé par un score de 2-2, avec but contre son camp de Bruno N'Gotty et Leonardo qui avaient trouvé le chemin des filets 15 minutes plus tard. Les Nerazzurri sont sortis du derby avec un sentiment de regret, après avoir dominé le jeu pendant presque tout le match. l'Inter affiche désormais une série d'invincibilité de 24 matches à Giuseppe Meazza : la plus longue série de ce type depuis novembre 2010, lorsqu'ils avaient réussi à enchaîner 42 matches sans s'incliner. Statistiquement parlant, le mois de novembre est un mois maudit pour l'Inter dans les derbys : ils n'ont pas réussi à battre Milan au cours de ce mois lors des 11 derniers matchs, faisant huit nuls et perdant trois fois. La dernière victoire de l'Inter sur les Rossoneri en novembre remonte au 18 novembre 1990 sur le score de 1-0, grâce à un but de Nicola Berti. Marquer un penalty et en marquer un autre dans le même match. Ce fait de jeu n'était pas arrivé à l'Inter depuis le 12 décembre 2004. À l'époque, Adriano fut à la fois le héros et le "loser". le Brésilien ayant tiré les deux coups de penalties lors du match de l'Inter contre Sienne. Calhanoglu fait le show pour son premier Derby avec les Nerazzuri Après avoir disputé sept derbies avec les Rossoneri sans marquer, Calhanoglu a fait ses débuts à l'Inter lors de ce choc et n'a pas tardé à laisser sa marque. Le Turc a tranquillement transformé son penalty en début de rencontre et l'a célébré devant ses anciens supporters. C'est la troisième fois que le joueur de 27 ans marque un penalty en Serie A, après avoir marqué contre la Roma en juin 2020 et contre la Lazio en décembre de la même année. À l'ère des trois points pour une victoire, Calhanoglu est le quatrième joueur à avoir marqué dans un derby milanais contre son ancien club, suivant les traces de Hernan Crespo (2006), Ronaldo (2007) et Zlatan Ibrahimovic (2010). La Statistique du jour : Handanovic se rapproche de Rivera Lors du derby de dimanche, Samir Handanovic a disputé son 527ème match en Serie A, ce qui signifie qu'il est désormais 11ème ex-aequo avec Gianni Rivera pour le nombre de matches disputés dans la compétition. Le Slovène est tout près d'entrer dans le top 10 : Enrico Albertosi en est à 532, tandis que Silvio Piola en est à 537. Handanovic a disputé le 18ème derby milanais en Serie A, soit autant que le défenseur colombien Ivan Cordoba. Dans l'ère des trois points pour une victoire, seul Javier Zanetti (36) a fait plus d'apparitions dans cette rencontre. Ce match nul a également permis à d'autres joueurs de l'Inter de battre des records personnels. Alessandro Bastoni a joué son 100ème matches en Serie A (7 pour l'Atalanta, 24 pour Parme et 69 pour l'Inter), tandis que Stefan de Vrij a atteint des 200 matches joués en première division italienne (95 pour la Lazio, 105 pour l'Inter). Ce faisant, le défenseur Interiste est devenu le deuxième Néerlandais à faire au moins 200 apparitions en Serie A depuis l'instauration des trois points pour une victoire, après Clarence Seedorf qui a réalisé le même exploit (396 matchs). Malheureusement, de Vrij a concédé un but contre son camp (son deuxième en Serie A) permettant au Milan AC d'égaliser. Le dernier joueur à avoir marqué contre son camp dans un derby milanais est Samir Handanovic, en décembre 2017. ®Oxyred – Internazionale.fr via Inter.it
  3. L'Inter pouvait réaliser le coup parfait contre son rival à San Siro, dans le cadre de la 12ème journée de Série A. Les Nerazzuri, n'ayant pas su prendre le meilleur sur leur voisin milanais, devront, hélas, se contenter du point du match nul. Retour sur un match fort en intensité, en émotions, et qui nourrira des regrets pour les deux équipes. Le match débuté, les plans de jeu des deux équipes sont très vite identifiés. L'Inter joue en bloc bas/médian. Le Milan, quant à lui, montre de l'ambition dès la première minute en monopolisant le ballon, et en mettant une grande pression sur la surface Interiste. À peine le rouage Rossoneri huilé qu'un grain de sable vient déjà le perturber. Kessié récupère et est directement pris d'assaut par Džeko et Çalhanoglu. Le milieu Ivoirien commet l'irréparable et se fait avoir par le pressing du Turc. Il concède un penalty. Et comme un symbole, c'est bien l'ancien du Milan AC qui se charge de celui-ci. Hakan reste froid et vient ouvrir le score, malgré les huées de la Curva Sud. Ce pénalty conforte le Milan dans son plan de jeu. Il assiège les 16 derniers mètres de l'Inter. Leao allume les premières mèches à la 14' et 16', sans succès. Ensuite, Barella offre un coup franc à Sandro Tonali. Ce dernier, qui futun temps promis à la Beneamata, et comme un coup de poignard, offre l'égalisation au Milan, par le biais d'une superbe passe décisive à Stefan De Vrij. Le Néerlandais trompe son propre gardien. 1-1. Milan et San Siro exultent. Mais de son côté, Hakan Çalhanoglu semble boosté par l'accueil de ses anciens supporters. Le Turc réalise un gros début de match, généreux dans la dépense d'énergie, et créatif à la passe, malgré la bronca qui lui est réservée. À la 23', Lautaro Martinez défie Simon Kjaer côté droit. Le Danois remporte le duel. Le match s'intensifie. Vient ensuite la 25'. Fodé Ballo-Touré se fait feinter par Matteo Darmian, lancé en profondeur. Il vient alors concéder le deuxième pénalty de la rencontre. Cette fois-ci, c'est Lautaro qui prend ses responsabilités. Mais c'est bien le Roumain Ciprian Tatarusanu qui s'impose face à l'Argentin, laissant le tableau d'affichage inchangé. La physionomie du match reste la même. Les milanais ont la possession, mais une possession presque stérile. Les Nerazzuri quadrillent à la perfection le terrain et ne laissent que peu d'espaces à exploiter. Le seul à faire des différences se nomme Rafael Leao. Malgré une prise à deux systématique, le Portugais s'en sort souvent. Une frappe lourde de sa part à la 37' provoque un léger frisson. L'absence de Théo Hernandez se ressent côté Rossoneri, Ballo-Touré n'apportant pas le tiers du quart de ce qu'apporte l'ancien du Real Madrid. Lors des 5 dernières minutes de la première période, l'Inter augmente d'un cran le pressing. Bastoni dédouble avec Perisić. Il parvient à s'échapper côté gauche et à adresser un exellent centre en retrait pour Nicolò Barella. La frappe du natif de Cagliari est stoppée sur la ligne par Ballo-Touré. Dans la minute qui suit, c'est Lautaro Martinez qui tente sa chance, à la suite d'une combinaison avec Džeko et Darmian. Sa frappe rase le poteau droit de Tatarusanu. Daniele Doveri siffle la fin de ces 45 premières minutes à San Siro. L'Inter et le Milan partage l'enjeu : 1 but partout. Les deux équipes reviennent sur la pelouse au centre du volcan San Siro. Pierre Kalulu est entré à la place de Ballo-Touré. L'Inter maintient sa bonne forme des cinqs minutes précédentes. C'est au tour des Nerazzuri de mettre la pression sur la surface des Milanais. Les occasions s'enchaînent, dont une reprise d'un Çalhanoglu qui passe tout près du poteau droit de Tatarusanu, personne n'étant parvenu à couper cette balle. Les minutes s'égrainent, le score ne bouge pas. Les premiers changements arrivent à la 59', et les sorties de Leao et Diaz, pour Saelemaekers et Rebić. Le Croate fait mal à Darmian dès son entrée en jeu (littéralement). Nouveau coup de gaz de son compatriote Ivan Perisić à la 66', encore une fois sans succès. Sur l'action suivante, Barella effectue un très bon retour défensif, mais se blesse à la cuisse. Aucun risque n'est pris. Il cède sa place à Arturo Vidal. 68' : Zlatan tente d'enrouler un de ses premiers ballons exploitables. Il ne fait pas assez tourner son ballon, ce qui n'inquiète pas Samir Handanović. Tonali sort pour Bennacer à la 69'. Un des tournants de ce bouillant derby est la double frappe de Vidal, stoppées par Kalulu. Ces deux frappes seront les derniers dangers sur les buts Rossoneri. Darmian et Džeko sortent, visiblement à bout, au profit de Denzel Dumfries et Joaquín Correa. Malgré toute la bonne volonté de Simone Inzaghi, ses changements semblent déséquilibrer l'équipe. À l'approche du derniers quart d'heure, le Milan ressort peu à peu la tête de l'eau. Zlatan teste Samir Handanović sur coup franc. Le Slovéne sort la puissante frappe du Suédois. Le ballon fuse à gauche et à droite de la surface Interiste. Le danger semble pouvoir venir de n'importe où. La tension atteint son paroxysme lors de la 89'. Alexis Saelemaekers s'échappe au milieu de terrain. Il prend sa chance à ras de terre et manque de surprendre Samir Handanović de quelques centimètres, sa frappe venant s'écraser sur le poteau. Kessié suit, reprend en une touche et manque le cadre, à nouveau de quelques centimètres. Daniele Doveri siffle la fin de la rencontre au bout de 3 longues et irrespirables minutes de temps additionnel. L'Inter et le Milan partagent les points au terme d'un derby bouillant. Les Nerazzuri affronteront le Napoli, leader de Série A à égalité de points avec le Milan, le dimanche 21 novembre à 18:00, pour tenter de se rapprocher de la première place. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Milan 1-1 Inter Buteur(s): 11' Çalhanoglu (I), 17' De Vrij csc (M) Milan (4-2-3-1) : 1 Tatarusanu; 2 Calabria, 24 Kjaer, 23 Tomori, 5 Ballo-Touré (45' 20 Kalulu); 8 Tonali (71' 4 Bennacer), 79 Kessié; 10 Diaz (58' Saelemaekers), 33 Krunić (84' 41 Bakayoko), 17 Leao (59' Rebić); 11 Ibrahimović Banc : 64 Pellegri, 83 Mirante, 9 Giroud, 27 Maldini, 14 Conti, 25 Florenzi, 46 Gabbia Entraîneur : Stefano Pioli Inter (3-5-2) : 1 Handanović; 37 Škriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (84' 32 Dimarco); 36 Darmian (76' 2 Dumfries), 23 Barella (68' 22 Vidal), 77 Brozović, 20 Çalhanoglu, 14 Perisić; 9 Džeko (76' 19 Correa), 10 Martinez (84' 7 Sánchez) Banc : 11 Kolarov, 5 Gagliardini, 33 D'Ambrosio, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 97 Radu, 12 Sensi Entraîneur : Simone Inzaghi Arbitre : Daniele Doveri Averti(s): 26' Ballo-Touré (M) Expulsé(s): / ®Aurios-Inter - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...