Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'conférence daprès-match'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Federico Dimarco, satisfait, s'est exprimé sur Inter TV après la victoire contre le Viktoria Plzen. Comment avez vous abordé ce match ? "Nous avons abordé le match de manière formidable sans regarder l'adversaire et nous avons remporté un match important qui nous a permis de nous qualifier pour les huitièmes de finale." Vous avez été productif dans différents rôles. Avez-vous cette capacité à changer de rôle maintenant ? "Je le ramène de Vérone, je suis à la disposition de l'équipe et j'en suis content." Avez-vous embrassé Lukaku et ensuite il est venu vous remercier ? "Je l'ai aussi mis en lumière parce qu'il était absent depuis deux mois et ce n'est jamais facile pour un attaquant. Romelu a besoin de confiance et de rester dans notre groupe qui est un bon groupe. Nous sommes heureux car revenir après deux mois et marquer un but donne confiance et nous sommes heureux car il nous donnera un grand coup de main." Était-ce très important d'avoir un rôle de premier plan dans la compétition la plus importante ? "C'est certainement aussi parce que nous étions dans le groupe le plus difficile de la Ligue des champions. Je pense que peu de gens pensaient que nous aurions passé le tour. Nous sommes heureux de l'avoir fait et maintenant nous allons penser au Bayern puis au deuxième tour." Traduction alex_j via FCInterNews.
  2. Xavi Hernandez et Joan Laporta expriment leurs regrets, ou pleurent, après l'élimination du Barça de la Champions League. Pour lavanguardia.com, Xavi Hernandez a analysé la défaite 3-0 contre le Bayern Munich et l'élimination de la Ligue des champions. "Le Bayern était plus fort à bien des égards. Nous n'étions pas à leur niveau. Ils étaient meilleurs, c'est clair. Nous n'avons pas bien jouer. L'élimination nous a frappé psychologiquement mais il est temps de récupérer et de continuer. La saison ne se termine pas en octobre, il est temps de déconnecter puis de se reconnecter pour les autres compétitions. C'était un mauvais coup, nous avions un groupe vraiment compliqué et tout nous est arrivé, la compétition était cruelle." Joan Laporta montre ses regrets lors de la conférence de presse après la défaite à domicile contre le Bayern Munich. "Malheureusement, le miracle ne s'est pas produit. Nous devons remercier les supporters car dans un match très difficile, ils ont encouragé les joueurs et l'équipe (des supporters ont quitté le stade à la mi-temps, ndlr). Nous avons les meilleurs supporters du monde des clubs. Un match émotionnellement difficile à jouer après avoir vu le match de l'Inter tous ensemble. Ce match a été une torture pour nous. Maintenant, nous devons regarder vers l'avenir, nous avons encore la Liga et d'autres compétitions. Nous savions que dans cette période de construction, il y aurait des hauts et des bas. Nous devons continuer à grandir chaque jour. Le Bayern est une équipe consolidée et puissante, l'une des meilleures d'Europe. De plus, rien n'était fini et ils ont su jouer détendu et risquer jusqu'à la fin." Traduction alex_j via FCInterNews.
  3. Après le 4-0 qui qualifie l'Inter pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, Edin Dzeko évoque pour Prime Video et Sky le match face au Viktoria Plzen. Moi le meilleur sur le terrain ? "Dieu merci, Brozovic n'était pas là aujourd'hui (rires). A part les 10-15 premières minutes, je pense que nous avons bien fait. Je fais ce que j'ai à faire pour l'équipe, c'est mon devoir Parfois tu fais mieux, parfois moins. Mais j'essaie toujours de donner le meilleur de moi même à 36 ans. Sur le but de Mkhitaryan je me suis abaissé car j'ai entendu quelqu'un crier et j'ai cru que c'était Dumfries. Je ne l'attendais pas à cet endroit (rires)." Mon contrat expire ? "Je n'y pense pas, il y a une saison en cours. Je me sens bien et je sais que je peux encore jouer à ce niveau, puis tout le reste viendra." Mon impression ? "Il y a beaucoup d'expérience dans cette équipe, on savait ce que cette victoire nous apporterait. Même quand ils avaient le ballon on devait se remettre à défendre." Lukaku ? "Heureux qu'il soit de retour et qu'il ait marqué parce que les buts donnent confiance aux attaquants. Surtout maintenant que des matches importants nous attendent." Traduction alex_j via FCInterNews.
  4. Alessandro Bastoni et Henrikh Mkhitaryan, qui a débloqué le match, ont commenté la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Alessandro Bastoni Gagner un match aussi important devant nos supporters. Belle sensation ? "Nous savions que cela pourrait être difficile, mais nous l'avons tout de suite mis sur le bon canal en le débloquant. Nous sommes heureux. Nous sommes conscients de notre force. Nous devons nous entraider pour atteindre de grands objectifs. Nous sommes heureux d'avoir retrouvé Lukaku." Vous avez prouvé, malgré les critiques, que vous êtes une vraie équipe. "Nous savons que nous avons fait des erreurs. Nous étions bons pour les analyser. On y travaille tous les jours, on est content du chemin qu'on prend." Henrikh Mkhitaryan "Nous savions qu'il fallait gagner ce match, ce n'était pas facile et dans les premières minutes peut-être que nous avons moyennement joué. Dès le premier match on a cru en nous, on a su que ce n'était pas un groupe facile, on a montré sur le terrain qu'on était un groupe uni. On savait que Viktoria jouerait plus défensivement on les avait préparés avec l'idée de jouer plus haut avec notre ligne défensive. Nous nous sommes créés de nombreuses occasions et à la fin nous avons marqué les buts dont nous avions besoin. Nous sommes l'Inter, nous sommes un groupe uni, nous pouvons gagner n'importe quel match." Traduction alex_j via FCInterNews.
  5. Simone Inzaghi parle à SkySport et Inter TV après le 4-3 subi mais mérité à la Fiorentina. Impression générale ? "On a été atteints deux fois (il ne compte pas le penalty, ndlr), mais l'équipe y a toujours cru. Une victoire très importante pour la conviction, au-delà des trois points. Match sous contrôle en première partie, puis on a perdu un peu de distance après le 1-2. Mais on y cru et le grand signal vint aussi de ceux qui entrèrent." Auriez-vous pu calmer un peu le jeu ? "Bien sûr, on avait le contrôle, à 2-0 et on a très bien joué. Puis une fois qu'on a encaissé ce but on s'est énervé et ce n'est pas bien. Il fallait continuer à faire ce qu'on faisait. Réagir et y croire jusqu'au fin." Avez-vous mérité la victoire? "L'Inter a joué un grand match, pendant 35 minutes et sur un terrain très difficile. Ensuite, nous avons encaissé le but sur penalty et nous sommes devenus nerveux, avons arrêté de jouer et avons trop pensé à protester. Mais j'ai de grands joueurs qui ont envoyé un bon signal. Au-delà des trois points c'est une victoire très importante." Maintenant Lukaku et Brozovic sont de retour : ce sont de bons problèmes points, non ? "Bien sûr, nous ne pouvons pas attendre. Je ne les ai jamais eus dans ce tour de force. Les deux et Gagliardini sont de retour. Nous avons de jeunes garçons, mais jouer ici ou à Barcelone n'est pas facile. Nous sommes 17 en déplacement, nous attendons ces retours qui nous aideront beaucoup." Lautaro est l'un des meilleurs attaquants de Serie A, mais Correa n'arrive pas à marquer... "Je ne me suis jamais inquiété pour Lautaro quand il ne marquait pas. Pour l'équipe et à l'entraînement, il fait toujours tout ce qu'il doit. Correa est un joueur de la plus haute qualité, pénalisé par les blessures. Mais ce soir il a très bien fait, au service de l'équipe, alors c'est normal qu'il ait besoin de continuité. Il a toujours joué à la Lazio, ici à l'Inter il est différent, mais il ne peut que progresser." Y a-t-il du travail derrière la croissance de Barella dans la zone de but? "De toute évidence, Nicolò a progressé, il nous donne un coup de main formidable et sa croissance, ainsi que celle de ses coéquipiers, est très importante pour nous. L'année dernière, il a fait de nombreuses passes décisives, il était haut dans le classement comme il l'est maintenant pour les buts. Il faut qu'il continue comme ça, tout le monde doit continuer à jouer comme ça et Barella de même." Trois images du match : Handanovic parlant à Onana après le but, toi qui restes assis à 4-3 et Zhang dans les tribunes. "Sur la propriété, comme les managers, ils sont toujours très présents. Le président était avec nous aussi dans le train : une présence très importante comme celle de Marotta, Ausilio, Ferri... tout le monde veut le bien de l'Inter. Je n'ai pas applaudi parce que quelque chose peut toujours arriver. Pour Handanovic : c'est notre capitaine, en ce moment il a un problème avec son doigt qui nous l'espérons sera bientôt résolu." Quelle est la chose la plus importante qui est ressortie du sommet contre Barcelone ? "Il y a des comparaisons tous les jours. En jouant tous les trois jours, nous sommes plus dans la salle vidéo que sur le terrain. Ici, il y a une âme importante, avec des joueurs qui ont gagné et qui veulent continuer à le faire. Maintenant, nous jouons un huitième de Champions et en championnat, on a envie d'être là, en attendant le retour de joueurs très importants qui sont absents depuis longtemps." Le Viktoria ? "Je vois bien l'équipe, je prends de suite les trois points. Mercredi on a un match fondamental pour nous, on sait qu'il nous faut une victoire pour atteindre ces fameux dix points. Ce soir on a très bien fait 35 minutes, puis on est là, on s'est énervé et après le penalty on a perdu notre avance. Avoir gagné un match aussi important est un très bon signe." Traduction alex_j via FCInterNews.
  6. Toujours protagoniste avec un doublé au Franchi, Lautaro Martinez vient aux micros de DAZN commenter le succès contre la Fiorentina. Content ? "C'est un moment important pour moi, la Coupe du monde approche. Je suis content, je m'occupe de chaque détail et j'essaie de le montrer sur le terrain." Victoire méritée ? "Oui. On méritait de gagner pour ce qu'on a fait sur le terrain. Maintenant, il faut arriver au mieux pour le match contre le Viktoria Plzen." Le premier but ressemble-t-il davantage à ceux d'Aguero, Milito ou Batistuta ? "Certainement à ceux du Kun, il fait de ces embardées. Alors peut-être même Diego." La rigueur ? "C'est important d'avoir confiance, j'avais déjà décidé où frapper et quand je l'ai fait, j'ai frappé fort." À quel point pensez-vous que cette équipe est vôtre ? "Quoi qu'il en soit, je suis ici depuis cinq ans et je donne tout pour l'Inter. Mes coéquipiers écoutent quand quelqu'un parle. J'essaie toujours de donner un coup de main à mes coéquipiers et de rendre les fans heureux." Quel est votre modèle d'attaquant ? "J'ai toujours suivi Radamel Falcao enfant, puis j'ai eu la chance de jouer avec Aguero, Milito et bien d'autres dont j'ai beaucoup appris." Lukaku vous manque-t-il ? "Oui, pas seulement moi mais l'équipe. Nous espérons le retrouver bientôt." Comment préparez-vous une Coupe du monde en pleine saison ? "Avec la bonne mentalité. Aujourd'hui, je joue pour l'Inter et ce que je fais avec l'Inter me mène à la Coupe du monde. On joue toujours naturellement." Lautaro Martinez a communiqué sur son compte Instagram avec une photo montrant sa célébration: "Allons-y !" Enfin, dans un tweet, Opta a indiqué que Lautaro Martinez était le premier attaquant de l'Inter à inscrire un but et à faire une passe décisive dans les 15 premières minutes d'un match depuis Diego Milito il y a 11 ans. "1+1 - Lautaro Martínez est devenu le premier attaquant de l'Inter à avoir à la fois marqué et délivré une passe décisive dans les 15 premières minutes de jeu d'un match de Serie A depuis Diego Milito, le 19 janvier 2011, contre Cesena. Albiceleste." Traduction alex_j via FCInterNews et Sempreinter.
  7. Interviewé sur SkySport, DAZN et Inter TV après la victoire face à Salernitana, Lautaro Martinez analyse ainsi le match d'aujourd'hui au Meazza. Sur Sky Sport "Une victoire ça veut dire beaucoup. Ça veut dire qu'on a grandi, mûri. Après le moment difficile, on va bien maintenant et il faut continuer comme ça. On est sur la bonne voie après avoir perdu des points importants. On a tourné la page et cela se voit. Est-ce que je marque toujours ? Il en est ainsi. Aujourd'hui j'ai donné un coup de pied, j'ai essayé, peut-être que le gardien s'est trompé, je ne sais pas, mais c'est comme ça le football. Pour nous les attaquants c'est comme ça. Une discussion dans le vestiaire est-elle importante ? Nous avons beaucoup parlé, mais restez là. Je dis juste que ça se voit sur le terrain." Sur DAZN "Semaine parfaite, nous sommes sur la bonne voie, nous avons joué un grand match au Camp Nou et aujourd'hui nous devions confirmer. L'attitude devait être la même et je pense que nous l'avons prouvé. Peut-être que les premiers jours on a perdu des points importants, les choses ne se sont pas passées comme on le voulait, on a encaissé beaucoup de buts. On a parlé, on s'est tous réunis et maintenant les choses reviennent. Inzaghi m'a beaucoup aidé, il me donne toujours confiance, comme mes coéquipiers. J'essaie toujours de marquer et quand je ne peux pas j'essaie d'aider tout le monde, j'essaie d'être le premier défenseur, je fais le reste du travail. Parfois c'est bien de se parler, on l'a fait et nous avons compris les erreurs et nous avons commencé à travailler. Maintenant vous pouvez voir sur le terrain. Soixante buts comme Milito ? Ça me donne du bonheur, de la fierté. Je travaille la tête baissée tous les jours pour élever le niveau et je suis très content, je dédie le but à ma femme et ma mère en Argentine. Aujourd'hui c'est la fête des mères là-bas." Sur Inter TV "C'était une semaine importante pour nous, nous avions beaucoup de matchs difficiles devant nous. Après une bonne performance contre Barcelone à Milan, nous avons dû répéter au Camp Nou et je pense que nous l'avons fait, nous avons mérité le bon résultat de Mercredi et d'aujourd'hui." En deuxième mi-temps, vous avez poussé en phase défensive. "C'est certainement très important, il fallait mettre quelque chose en plus parce que ce qu'on faisait n'était pas suffisant, les choses n'allaient pas comme on le voulait. On a beaucoup parlé ces dernières semaines et aujourd'hui on l'a vu sur le terrain. Chacun essaie d'aider les compagnons et de fermer les espaces. C'est important dans une équipe. Parfois ça se perd, mais on rattrape." Vous avez atteint le nombre du bets de Milito avec le maillot Nerazzurri. "Je vais certainement l'entendre, nous irons dîner dans les prochains jours puisque il est ici à Milan. Il me donne toujours beaucoup de conseils, c'est une personne formidable et il suit toujours l'Inter." Traduction alex_j via FCInterNews.
  8. Victoire en douceur avec quelques occasions gâchées pour l'Inter qui a battu Salernitana 2-0. Simone Inzaghi commente ce qu'il a vu cet après-midi au Meazza aux micros de DAZN, Sky Sport et FCInternews. Aux micros de DAZN Le bon travail de l'Inter a été de faciliter un match qui ne l'était peut-être pas ? "Absolument oui, on sortait de matches importants où on s'était dépensé aussi bien mentalement que physiquement. Mais j'ai demandé la bonne attitude et les garçons ont tenu le match pendant 93 minutes, sans souffrir vis-à-vis adversaire bien organisé." La Ligue des champions vous a-t-elle donné des points et la prise de conscience qui vous a amené à remporter deux victoires en championnat ? "Oui, c'est évident que des performances importantes comme celles contre le Barça donnent beaucoup d'estime de soi. Mais pour un entraîneur, des matchs comme celui-ci sont les plus difficiles à affronter car après deux jours et demi après un match à l'extérieur." Le choix définitif pour Onana ? "Aujourd'hui Handanovic n'était pas disponible, après Barcelone il a eu un problème avec un doigt, une luxation, mais il voulait être là. Ce sera une alternance comme pour les joueurs. Ce sera un doute que je veux apporter. Handanovic a fait un excellent parcours, Onana a montré qu'il devait être à l'Inter. Je veux toujours avoir la chance de choisir dans les buts aussi." À quel point Calhanoglu vous surprend-il ? "Peut-être que cela vous surprend, pas tant que ça pour moi. Si je l'ai mis à ce poste à Barcelone, cela signifie que je l'avais bien placé. Ensuite, il y a aussi Asllani qui progresse bien. Maintenant j'ai quatre joueurs à ce poste et j'attends Brozovic et Gagliardini. Nous avons besoin de 7-8 joueurs." Sera-t-il possible de voir Lukaku à Florence ? "On verra jour après jour. Il y avait un peu d'espoir pour ce match, mais le contrôle a dit non. Il travaille jour après jour, on espère qu'il pourra revenir bientôt pour nous donner un coup de main dans les rotations." Aux micros de Sky Sport L'Inter toujours maîtresse du match : signes de reprise ? "Absolument oui. Nous avons toujours été en contrôle, l'équipe s'est bien développée. Je redoutais ce match en tant qu'entraîneur compte tenu du match à Barcelone. Je les avais vus concentrés. Maintenant, nous devons travailler encore plus pour nous améliorer." Calhanoglu nouvelle carte aussi tactique : une solution de plus ? "Asllani travaille très bien, mais en même temps j'ai Mkhitaryan qui progresse malgré son départ retardé pour cause de blessure. Et Calhanoglu me donne de très bonnes réponses. Mais Asllani va aussi très bien et sera un atout pour le club." On t'a critiqué et tu es sorti vainqueur... "Nous les entraîneurs sommes toujours critiqués, ça m'est arrivé aussi à la Lazio malgré les objectifs et trophées engrangés. Ici on regardait 84 points et les deux trophées comme une défaite. Dans le calcio, les entraîneurs sont jugés tous les dimanches et l'Inter n'a pas pu faire 4 KO en 8 matchs. Maintenant, je regarde le terrain et je vois les gars s'entraider, c'est l'aspect le plus positif. J'ai toujours visé le travail, je sais ce que j'ai fait et ce que je fais." Quand et comment avez-vous décidé de cette petite révolution technico-tactique ? "Je ne parlerais pas de révolution. J'ai fait jouer Calhanoglu aussi l'année dernière. Dans les buts, en voyant les niveaux d'Onana, tous les dimanches j'ai un choix à faire, même si Handanovic s'est luxé un doigt et n'était pas disponible aujourd'hui. Au milieu de terrain, nous n'en avons plus que quatre de disponibles. Correa est de retour en attaque et nous donne un coup de main depuis 20 minutes. J'espère récupérer tout le monde pour faire des choix compte tenu du calendrier chargé." Aux micros de FCInterNews Est-il si évident que Brozovic prendra le relais de Calhanoglu lorsqu'il se remettra de sa blessure ? "Il n'y a pas de sortants malgré tout, en tant qu'entraîneur, j'aimerais avoir Brozovic, Gagliardini, Lukaku... Tout le monde. Quand vous jouez beaucoup, vous devez avoir tous les joueurs disponibles. Nous avons récupéré Correa, maintenant nous espérons récupérer les autres." Bastoni et Lautaro ont dit qu'il y avait eu un changement d'attitude après ce départ négatif. L'avez-vous vu aussi ? "Il y a des comparaisons quotidiennes avec les joueurs, les dirigeants et la présidence. Ce qui me reste, c'est ce que je vois à l'entraînement et sur le terrain. Aujourd'hui, nous étions en contrôle, les gars s'entraidant. Nous avons joué un match sérieux et concentré. Je suis satisfait mais à partir de demain on pensera à la Fiorentina." Parmi les critiques, lesquelles vous ont le plus dérangé ? "Non, je peux distinguer les critiques, celles constructives et celles recommandées par les autres. Rien ne me dérangeait, j'ai toujours été concentré sur mon équipe. Je sais ce qu'ils ont gagné ces mois-ci avec moi. Nous sommes en retard dans le classement, mais il y a beaucoup de matchs devant nous." Avez-vous remarqué un changement d'attitude de la part du groupe ? "L'attitude est fondamentale, je pense que vous l'avez remarqué aussi. L'équipe a le bon état d'esprit, vous n'allez plus encaisser de but comme avant. C'était agréable de voir l'équipe en contrôle contre un groupe organisé qui n'est pas un adversaire facile. On aurait pu marquer quelques buts de plus mais ça va. N'oublions pas qu'on était sortis de trois matches en dix jours, deux avec Barcelone et un avec Sassuolo." Traduction alex_j via FCInterNews.
  9. Xavi Hernandez est le deuxième à se présenter dans la salle de conférence du Camp Nou pour offrir son point de vue sur ce 3-3 face à l'Inter. Voici ses déclarations recueillies par le correspondant de FcInternews.it. Comment expliquez-vous ce match ? "La première mi-temps a été excellente, le match était très bien préparé dans ce sens. En deuxième mi-temps on a fait des erreurs, comme le 1-1 qui nous a fait chuter mentalement, pareil pour le deuxième but qui ne doit pas arriver. Les erreurs se paient, on a fait ressortir notre caractère mais on n'y est pas arrivé. Si tu ne bats pas l'Inter à domicile, tu ne mérites pas de passer. Il y a peu de chances de qualification, mais cela ne dépend plus de nous. Il y a une lueur d'espoir, mais les erreurs en Ligue des champions se payent." Comment remonter l'équipe après un coup dur comme aujourd'hui ? "C'est un coup très dur, cruel. Pensons au Clasico, on reprend des forces dès demain pour essayer de battre le Real. Il y a d'autres matches, maintenant on pense au championnat où on veut continuer à être leaders. On a été notre meilleur en Ligue des champions, mais il y a d'autres compétitions. C'est une réalité similaire à l'an dernier, il faut continuer car la saison est longue." Barcelone est très loin des grands noms européens. Quel message envoie-t-il aux fans ? "En tant que culé, je suis déçu, triste et en colère. L'année dernière, il y avait le sentiment que nous n'aurions pas réussi, cette année, ce sont nos erreurs. Nous avons laissé les matchs devenir incontrôlables, notamment à Munich et à Milan à cause de certaines erreurs. On doit faire l'autocritique. On s'est amélioré mais si on va en Ligue Europa, ce sera à cause de nos propres erreurs. Et c'est plus douloureux." Pourquoi n'avez-vous encaissé qu'un seul but en Liga et 7 en Europe ? "À la 50e minute, il y a eu une erreur sur la ligne défensive, il y avait parité. Nous avons eu du mal à marquer et cela nous a renversés mentalement. Le football est un jeu d'erreurs." Xavi pensant à son avenir (image de @Mkmk) Un avis sur l'Inter. "Elle est très forte physiquement, défensivement, elle travaille bien dans les deux phases. Les attaquants fonctionnent bien, ce sont des duels difficiles." Pedri gronde Dembele, puis 3-2 de l'Inter. Pourquoi insistez-vous avec lui et sortez-vous Raphinha ? "Il doit mieux choisir la dernière passe, cela vient avec la maturité. Même si c'est décisif, aujourd'hui, il a marqué et a rendu fou son marqueur. J'ai confiance en lui." Quel impact ce match nul peut-il avoir après la défaite à Milan lors du Clasico ? "Nous espérons que cela n'affectera pas psychologiquement. Les garçons ont essayé, mais les erreurs se paient cash. Nous nous préparerons pour le prochain match en sachant que l'effort a été considérable." Sur Sky Sport, Xavi a déclaré que "de telles erreurs défensives graves, des équipes comme l'Inter et le Bayern Munich ne vous pardonnent pas. Nous ne sommes pas encore hors compétition, mais maintenant tout devient plus difficile. L'équipe, cependant, a tout donné et cela s'est vu." Xavi a aussi parlé à Prime Video. "Je pense que cette Ligue des champions est vraiment cruelle pour nous. Nous avons concédé beaucoup en seconde période et c'est un fait, alors qu'en première mi-temps, on avait été parfait. Puis en deuxième mi-temps on a fait trop d'erreurs. Leur premier but est une erreur évidente de notre défense, on en a déjà parlé. Et pareil pour le deuxième de Lautaro. Maintenant regardons devant, dimanche pour le Clasico. Il faut bien récupérer et tourner la page en pensant à la Liga. La Champions, pour nous, fait vraiment mal." Moralité: hé oui, quand tu l'ouvres trop, mon Xavi, tu reçois un gros coup de bâton. Dans ce cas, la Champions comme un chagrin d'amour, p***** que ça fait mal! Traduction alex_j via FCInterNews. Image de @Mkmk via un algorithme d'AI.
  10. Aux micros de InterTV, Prime Vidéo et Sky Sport, Lautaro Martinez s'est livré sur ce match assez incroyable. "Je félicite mes coéquipiers, le staff car nous avons fait un excellent match. Surtout en seconde période nous les avons mis en difficulté. Profitant des espaces. Nous sommes satisfaits du résultat même si nous aurions mérité plus. La barre? Il m'a semblé, pendant 5 minutes, que le ballon était entré, mais non en fait. Heureux d'avoir donné un coup de main à mes coéquipiers. Ces matchs sont sûrement très difficiles à jouer, là c'était important d'avoir de la personnalité, nous devons continuer sur cette voie. Nous avons parlé du cœur il y a deux semaines, de travailler les uns pour les autres. C'est important pour obtenir des résultats. Continuons comme ça." "J'ai eu du mal au début, ils ont appuyé fort et le ballon n'est pas ressorti. En deuxième mi-temps, nous avions plus d'espace et nous l'avons utilisé. Onana et le but de Gosens ? Des choses sur lesquelles nous travaillons, il a un coup de pied important, il m'a vu. Piqué était distrait et Robin est parti de l'autre côté, tout le mérite lui revient." "Tellement d'émotions, on a affronté une équipe très forte sur son terrain et je ne sais pas combien de personnes, nos fans étaient là-haut, ils ont été importants, on les remercie. On a beaucoup parlé il y a des semaines, c'était un moment difficile et on a mis ce qu'un joueur doit mettre. La real Inter ? On espère, on cherche plus d'experts, Mkhitaryan et Gosens ont fait un super match physiquement, quand on souffre il faut le faire ensemble, à commencer par les attaquants. On a fait un excellent match. Le but arrive quand on s'y attend le moins. J'essaie toujours de donner un coup de main, j'ai aidé Gosens, j'étais content car il le méritait, il est important et engagé, je le félicite." Traduction alex_j via FCInter1908.
  11. Nicolo Barella auteur du premier but s'est confié à Prime Vidéo et Sky Sport après ce 3-3 contre Barcelone. "On aurait aimé remporter la victoire, il faut avoir cette attitude. On espère être sorti de cette mauvaise passe avec cet enthousiasme et se battre pour ce maillot. Ça ne doit pas être une parenthèse mais la confirmation d'un travail qui est en cours pendant des années, c'était un match magnifique mais, je le répète, il ne faut pas que ce soit une parenthèse. Il y a des moments où les choses ne tournent pas rond. Mais avec l'aide des coéquipiers et du club, tu sors de ces moments, ce serait mentir de dire le contraire. L'important c'est le maillot, le groupe." "Nous voulions vraiment une victoire, un match nul fut le résultat final mais nous sommes très heureux, c'est l'état d'esprit qu'il faut mettre en place. On retrouve ce qui nous manquait depuis un moment. Le foot, comme la vie, c'est fait de périodes. Malheureusement, avant rien allé et on n'aimait pas ça et on s'est un peu emporté là-dedans. C'était difficile, on espère que c'est le bon moment. Presque en 8e ? On ne sait jamais, c'est un groupe difficile. On va tout donner et après on verra ce qui se passe." Traduction alex_j via FCInter1908.
  12. L'Inter renoue avec le succès sur le terrain de Sassuolo. Avec DAZN, après le match au Mapei Stadium, Simone Inzaghi analyse le match de son équipe. Quelle Inter avons-nous vu aujourd'hui ? "Une Inter avec une grande envie de gagner qui nous a surmonté la fatigue après un match très intense ce Mardi. C'était un match difficile, mais l'équipe avait une incroyable envie de gagner. Maintenant, il faut continuer après ces deux victoires qui remontent le moral.. Direction Barcelone où nous aurons quelques rotations au milieu et devant." Discours de Handanovic avant le match... "Valeur ajoutée sur et en dehors du terrain. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons continuer sur cette voie. Mais tout le monde nous a donné une belle aide, même ceux qui sont entrés. Dans les 25 dernières minutes, nous avons augmenté notre technique, comme nous aurions dû le faire en début de seconde période. Et donc nous avons gagné." Pourquoi avez-vous ce recul dans le premier quart d'heure ? "Nous nous sommes trompés techniquement et Sassuolo a une bonne pression. Ensuite, voir les dernières minutes si bien faites, alors peut-être que cela signifie que l'équipe est bien physiquement. Mais cela s'est également vu dans les défaites." Aujourd'hui Asllani souffre davantage, notamment pour le marquage fixe. Le changement pour ceci ou pour l'avertissement ? "Pour les deux raisons. Il a très bien joué avec la Roma, aujourd'hui ce n'était pas facile de jouer. Ensuite, il a pris un jaune qui l'a conditionné et puis j'ai mis Mkhitaryan qui va très bien. Je n'ai donc pas perdu un seul créneau en faisant le changement dans l'intervalle. Mais Asllani va très bien et il n'a qu'à continuer comme ça." Comment avez vous trouvé Mkhy ? "Il est très bien entré, c'était un ajout très important qui nous a aidés car dans le premier quart d'heure de la deuxième mi-temps, on a mal joué techniquement. Paradoxalement après leur but on a mieux joué. Mkhy est un joueur très intelligent, au milieu de terrain il m'a donné tout ce que je lui ai demandé. J'ai pensé sortir un attaquant après le 2-1 pour les laisser se reposer vu ce qui nous attend et on sait qu'en ce moment on est en difficulté devant." Est-ce important que Dzeko ait trouvé le chemin du but ? "Edin a très bien fait, mais Lautaro aussi. Lauti n'a qu'à continuer comme ça, puis le but viendra. En tant qu'attaquant, je m'inquiétais du manque de performance, pas du but." Comment évaluez-vous le premier match d'Onana en Serie A ? "Il a joué le match que j'attendais, suite aux essais en Ligue des champions. Un gardien de qualité, qui m'a montré qu'il pouvait jouer pour cette place avec Handanovic. Avec le Barça ? Je ne suis pas déséquilibré. Aujourd'hui, par exemple, j'étais je pense mettre De Vrij et Skriniar dès le départ, mais je ne peux pas me permettre de perdre d'autres joueurs. On espère récupérer quelqu'un le plus vite possible." Concernant Lukaku et Correa ? "Pour Correa et Lukaku il faut attendre encore un peu. C'est normal que ces trois joueurs me permettent d'avoir plus de rotations car aujourd'hui encore on a vu une grande envie de gagner mais aussi des moments de souffrance car nous avions dépensé beaucoup d'énergie physique et mentale avec Barcelone." Vous attendez-vous à une série de victoires et ensuite faire un autre championnat en Janvier ? "C'est notre espoir, nous travaillons pour cela. Nous savons que nous avons du terrain à rattraper. Déjà avec la Roma j'avais dit que j'étais assez serein malgré ce qui se disait et les titres des journaux. Il y avait de l'espoir, de l'envie et quelques signes. Bien sûr, clairement en tant qu'entraîneur cette défaite a été une énorme déception, mais ces deux victoires sont un excellent point de départ car on sait qu'il faut récupérer des points et progresser." Trop tôt pour parler de percée ? Et si vous pouviez nous dire quelque chose sur le gardien de but... "En ce qui concerne le gardien, Handanovic est une valeur ajoutée, il a marqué l'histoire de l'Inter et s'est très, très bien débrouillé avec moi pendant ces 15 mois. Onana a montré pendant ces deux mois qu'il peut gagner sa place. Je les évaluerai de temps en temps comme n'importe quel footballeur. Onana a montré qu'il pouvait être numéro un sans oublier Handanovic. Dans les matchs où il était absent, il était toujours le premier à aider ses coéquipiers à les faire progresser. Ces deux succès sont deux excellents signes mais on sait qu'il faudra affronter les matches un par un. Mercredi on attend Barcelone qui est un adversaire très fort mais on ira jouer avec nos atouts." Traduction alex_j via FCInterNews.
  13. Après son doublé contre Sassuolo, Edin Dzeko s'est livré aux micros de DAZN. Les 100 buts... "Ils devaient être 103, mais les deux derniers les ont malheureusement annulés pour hors-jeu (rires, ndlr)." Le plus beau? "Tous sont beaux, peut-être le dernier. Pour moi, il suffit que le ballon passe la ligne, mais je me souviens du premier contre la Juve. Celui contre le Torino avec un pied gauche ? Cela pourrait être l'un des plus beaux." Quelle est la valeur de cette victoire ? "Peut-être que nous aurions perdu un match comme celui-ci il y a trois ou quatre semaines. Nous n'avons pas joué un grand match aussi grâce aux mérites de Sassuolo, ce n'était pas facile de gagner après tant de défaites en championnat mais nous voulions confirmer après Barcelone. Au final, les points comptent toujours." Vous avez réussi à prendre les trois points grâce à l'attitude. "Avant le match, on s'est dit qu'il ne fallait pas avoir honte de rester derrière et d'attendre de temps en temps. Souvent on en voulait trop avec la pression et les buts encaissés, mais il faut gagner. On a tous souffert ensemble, on voulait la victoire et à la fin je pense que c'est mérité." A quel point avez-vous envie d'être important et de continuer à marquer ? "Beaucoup. Marquer est une belle chose et quand le ballon franchit la ligne, vous êtes le plus heureux du monde. Aujourd'hui, je suis un homme heureux et je veux apporter ma contribution aussi longtemps que je le peux. Maintenant je vais bien et je dois continuer comme ça." Combien de stimuli la compétition avec Lukaku vous donnera-t-elle ? "Je ne dirais pas compétition, nous sommes dans une grande équipe et pour moi ce n'est pas nouveau car l'équipe compte et quand on gagne on est tous contents. L'important c'est de gagner." Allez-vous acheter une pizza à Mkhitaryan pour l'assistance ? "Bien, j'invite certainement l'équipe à dîner parce que vous n'obtenez pas 100 buts tous les jours." Traduction alex_j via FCInterNews.
  14. En fin de match, l'entraîneur barcelonais Xavi Hernandez se présente à la conférence de presse pour commenter le match de son équipe. Voici ses propos recueillis par le correspondant de FCInterNews. "Nous avons essayé avec une ligne à 3 arrières et Alonso était plus avancé, il devait trouver plus d'espaces et aller entre l'intérieur et le côté pour chercher le un contre un. Nous l'avons essayé plusieurs fois mais nous avons eu du mal dans le rythme et dans la circulation. Dans la dernière demi-heure on a mieux joué et on a trouvé plus d'espace. On a couru plus et on a trouvé des repères sur les flancs. On voulait beaucoup attaquer." "En première mi-temps on a manqué un peu de rythme et de circulation, on l'a trouvé dans un deuxième temps. Il faut faire de l'autocritique au-delà des décisions de l'arbitre." "Je suis outré par les décisions de l'arbitre, des épisodes confus, j'aurais aimé clarifier avec l'arbitre, pour comprendre s'il s'est trompé, comprendre pourquoi il a annulé le but, c'est une injustice mais c'est le football. Maintenant il nous faire trois finales, nous avons déjà perdu à Munich. Il faut être autoritaire et reprendre avec intensité et rythme, mais aujourd'hui l'indignation est grande." "À mon avis, l'arbitre devrait venir ici et s'expliquer, l'indignation est le seul mot qui me vient à l'esprit." "Nous devons maintenant réfléchir à ces défaites mais la semaine prochaine, nous aurons l'Inter à domicile et ce sera une finale. Aujourd'hui, nous avons fait une erreur mais nous devons nous racheter et mieux jouer les prochains." "Une Inter fermée ? On a essayé dans tous les sens, c'était un 3-5-2 très fermé, on a essayé d'attaquer de tous les côtés avec patience, ils ont bien fermé, ils ont trouvé le but de l'extérieur de la surface et ils ont bien géré le résultat. On a raté la dernière passe, on s'est créé des occasions, on est allé au fond, on a centré, peut-être qu'on aurait pu tirer plus de l'extérieur, c'est dommage qu'on n'ait pas réussi à marquer. On s'attendait à cette Inter, peut-être pas si défensive mais en seconde période on l'a mieux comprise et cernée et on a créé plus. Ils ont marqué de l'extérieur mais on aurait mérité au moins un match nul, c'est comme ça le football." Il est vrai que le FC Barcelone n'a JAMAIS bénéficié d'erreurs d'arbitrage, JAMAIS. Voici deux vidéos se focalisant sur les deux défaites qu'on peut considérer comme les plus humiliante du club catalan. Tarduction alex_j via FCInterNews.
  15. L'avance obtenue avec Dimarco ne sera pas suffisante pour éviter ce score de 1-2, un résultat qui écrase une nouvelle fois l'équipe de Simone Inzaghi qui n'engrange pas de points après une prestation correcte mais insuffisante pour encaisser le butin. Simone Inzaghi s'exprime sur InterTV et DAZN. L'interview sur Inter TV Quels ont été les moments clés ? "Le moment clé, c'est qu'à la 35e minute on était devant, on tenait le ballon, on a fait une erreur à la sortie, on a encaissé ce but et dans les dix dernières minutes on a donné un peu de terrain à la Roma. On perd un match très important pour nous sans avoir essuyé un tir au but mais on perd 2-1. Il faut travailler sur les détails et sur les choses qui font la différence." Aujourd'hui la meilleure demi-heure depuis le début de la saison, puis l'épisode arrive. Est-ce un moment où vous payez un peu trop cher mentalement ? "Absolument oui. Des huit premiers matchs c'est certainement le meilleur en termes d'intensité, à cause de l'adversaire car la Roma est un excellent adversaire. Nous avons bien fait et aurions pu gagner à la place de la Louve, nous parlons ici d'une défaite dans laquelle nous avons encaissé deux buts sur lesquels nous devions nous améliorer et nous devons travailler davantage sur les détails." Qu'est-ce qu'il y a de bon à prendre dans un jeu comme celui-ci ? "En ce qui concerne les points, ils sont clairement comme à Udine mais aujourd'hui l'équipe sur le terrain était différente, elle a mis tout ce qu'elle pouvait, aller dribbler, en possession et non possession mais malheureusement en ce moment c'est comme ça et ce que nous sommes ne suffit pas à faire et nous devons travailler plus dur et mieux." Maintenant Barcelone. "Nous avons un match très difficile contre une équipe très forte, nous devons être bons pour récupérer de l'énergie et de la force car nous devons les préparer de la meilleure façon." Et on enchaîne avec DAZN Vers Barcelone. "Mardi, il y aura ce match important contre une équipe très forte, mais aujourd'hui, il y a de la déception pour un KO immérité. C'est le football. Notre meilleur match de la saison et nous repartons avec une défaite : ça brûle, ça fait mal." "Nous devons travailler davantage sur les détails. Aujourd'hui, nous perdons un match avec notre gardien qui n'a pas fait d'arrêt. Mais c'est le football. En ce moment, évidemment, ce que nous faisons n'est pas suffisant. Le Barça ? Aujourd'hui, j'ai eu un merveilleux match. réponse de l'équipe concernant le match, nous sommes désolés pour nos fans. Nous sommes là pour panser nos plaies pour une lourde défaite." Asllani serait-il sorti sans le but du 1-2 ? "Oui, il serait sorti de toute façon. Nous avons des problèmes entre les deux joueurs étant donné les nombreuses blessures. Il n'avait pas joué depuis longtemps, mais Calhanoglu n'était pas non plus au top. J'ai dû faire certains choix." Vous manque-t-il un joueur qui perfore ? "Au-delà du un contre un, ce soir, l'équipe a bien fait. Nous avons les joueurs importants, puis j'ai également ajouté Correa en passant au 3-4-3. Des matches avec la Roma au Meazza, c'est celui dans lequel nous avons moins souffert et pourtant nous avons perdu." Traduction alex_j via FCInterNews.
  16. Federico Dimarco a commenté le match aux micros de DAZN et InterTV. Sur DAZN "Après un match comme celui-ci, ce n'est pas facile de faire des déclarations. Il faut juste penser à travailler pour gagner les prochains matchs qui sont plus importants." Est-ce juste une question d'attention à certains moments du jeu ? "Je ne sais pas, mais nous devons gagner à nouveau car une équipe comme l'Inter ne peut pas se permettre de perdre ces matches." Cette année il y a quelque chose qui ne va pas en défense, accepter de défendre moins bas. "Cette année peut-être nous descendons trop bas plusieurs fois, l'année dernière nous avons poussé plus haut. Je ne suis pas d'accord sur ce point." Comment était l'ambiance dans le vestiaire ? Avez-vous dit quelque chose? "Ce soir on a beaucoup créé et on a peu souffert. Cette année dès qu'ils descendent c'est incroyable, mais on encaisse toujours des buts et ce n'est pas bien. Ce soir on a dominé, il n'y a pas eu de match et ils ont marqué deux fois. Les épisodes font la différence." Mancini a dit le contraire, que la Roma était plus forte. "Ce sont des opinions personnelles." Comment voyez-vous Inzaghi ? "Nous sommes avec lui, c'est notre entraîneur et nous devons travailler avec lui et penser à Barcelone car ce sera un match très difficile." Et avec InterTV Impressions générales... "Je pense que nous avons beaucoup créé, sur de longues périodes nous avons dominé. Maintenant, les épisodes se retournent contre nous et nous parlons ici d'une défaite imméritée. Nous, en tant qu'équipe, n'avons rien à nous reprocher, nous sommes des gars qui s'entendent tous bien, nous sommes un bon groupe et nous sommes bien ensemble. Il faut penser à travailler et à partir de ce soir penser à Barcelone." But du pied droit aujourd'hui... "Pensez-vous...". Maintenant Barcelone. "Nous devons commencer de manière compacte, être une équipe, travailler dur pendant la semaine et essayer de ramener les trois points dès Mardi." Traduction alex_j via FCInterNews.
  17. A la fin d' Udinese-Inter, Samir Handanovic analysait la défaite aux micros de Sky Sport et InterTV. Aux micros de Sky Sport "Il faut féliciter l'Udinese qui méritait de gagner. Dans les duels on a fait trop de fautes, ils ont été plus intenses que nous. A 1-1 le match était équilibré. Mais ils voulaient plus la victoire qu'ils méritent. Ils ont fait plus que nous et ils méritent de gagner." "Trois défaites en trois matches à l'extérieur ? Quand ces choses arrivent, ce n'est jamais accidentel, il faut comprendre pourquoi cela arrive. Une petite discussion et un travail sur le terrain." "Pourquoi si fragile ? Quand l'équipe défend, elle défend à 10 plus le gardien. On a perdu cette unité qu'on avait avant. Aujourd'hui, on a payé sur deux coups de pied arrêtés, ça veut dire qu'il y a peu d'attention." "L'alternance avec Onana ? Je suis un professionnel, je sais quel est mon métier. Nous, joueurs, devons bien nous entraîner, puis laisser choisir l'entraîneur. Pour le problème de l'Inter, je peux être une solution. Je fais de mon mieux même quand les autres jouent, je ne suis pas là pour regarder mais j'encourage mon coéquipier qui joue." Aux micros Inter TV "Aujourd'hui, on pourrait dire beaucoup de choses. L'Udinese a gagné à juste titre. Ils ont fait plus que nous et ils ont gagné tout ce qu'il y avait à gagner dans un match, des duels aux seconds ballons. On s'est trop trompé techniquement, puis le match s'est joué sur deux coups de pied arrêtés mais une équipe comme la nôtre ne peut pas se permettre ce genre de situations." "Ils méritaient de gagner. Une équipe qui a beaucoup fait sur les relances. On n'a pas donné de rythme. Leur envie était plus forte que la nôtre." "Comment s'en sortir ? Il faut travailler sur le terrain, c'est la seule issue. Les joueurs et l'entraîneur sortent sur le terrain. Peu de discussions et beaucoup de travail." Traduction alex_j via FCInter1908.
  18. S'exprimant au micro de Dazn et Sky Sport, Simone Inzaghi a commenté le KO de l'Inter face à l'Udinese. Interview sur Dazn Quelle a été la plus grande difficulté ? "Udinese avait plus de hargne et de détermination, ils méritaient de gagner. Je suis en charge de l'équipe, nous devons faire beaucoup plus en commençant par moi. Il faut être bon pour analyser une défaite qui fait mal pour le classement et pour la suite.'' Les changements pourquoi Bastoni et Mkhitaryan ? Car ils étaient avertis ? ''Oui, absolument. L'Udinese est arrivé sur les deuxièmes balles, Bastoni et Mkhitaryan ont payé mais tout l'Inter avait mal et je voulais changer. Bastoni voulait rester sur le terrain mais il faut faire des choix, je voulais fixer l'équipe à ce moment-là, on a mis deux éléments compétitifs qui ont fait leur jeu.'' Qu'est-ce qui vous a le plus dérangé ? ''La première mi-temps, assurément. Il aurait fallu gérer l'avantage différemment. L'Udinese a été plus déterminé et agressif, les 10' ou 15' de la seconde mi-temps on a bien fait, puis on s'est étiré et on a permis trop de relances, l'Udinese s'en sort très très bien, on l'avait vu dans la semaine.'' Quoi changer dès que possible ? ''Nous avons besoin de plus de détermination et de continuité. Nous sommes l'Inter et ces résultats ne suffisent pas. On ne peut pas avoir de discontinuité, cette défaite va nous faire analyser et réfléchir, il fallait faire plus, donc ce n'est pas bien.'' Ressentez-vous le même sentiment avec l'équipe ? ''Absolument oui, 3 défaites en 7 matchs ce n'est pas bien, il faut s'améliorer.'' La Roma sans Brozovic et Barcelone, des défis décisifs ? "Ce seront deux matchs difficiles, coriaces, que nous essaierons de préparer non pas avec beaucoup de joueurs mais en espérant qu'ils reviendront tous en bonne santé de leurs équipes nationales respectives.'' Interview sur Sky Sport "Le double changement ? Ils étaient avertis et parce qu'on a perdu tous les duels. Nous étions en difficulté, à ce moment-là, j'ai pensé que peut-être avec deux changements... Bastoni et Mkhitaryan sont sortis que parce qu'ils étaient avertis, mais l'Udinese s'est mieux approché et a mérité la victoire." "Nous devons panser nos blessures. Nous ne pouvons pas donner de continuité, malheureusement il y a trois matches consécutifs à l'extérieur où nous prenons l'avantage et perdons 3-1. Je suis responsable, mais je serai un motif d'analyse car ce n'est pas bon. Nous devions définitivement faire plus et mieux." "Il y a beaucoup de petites erreurs individuelles. La trêve? Il faut trouver des certitudes, on espère qu'il n'y aura pas de problèmes avec les joueurs qui iront en équipe nationale." Traduction alex_j via FCInter1908.
  19. Simone Inzaghi est venu en conférence de presse à l'issue du match remporté par les Nerazzurri face au Viktoria Plzen. Voici ses déclarations à TMW. Votre impression. "Nous sommes heureux, car nous savions que l'adversaire ne serait pas à sous-estimer. Nous connaissons le parcours des clubs italiens à Plzen (aucun n'a gagné, ndlr). Les garçons étaient bons, ils sont restés concentrés et je les ai complimentés dans le vestiaire." Le groupe au complet ? "Nous savions que c'était un calendrier compliqué, avec tant de matchs, c'est le troisième en six jours, l'équipe grandit même au niveau individuel. J'ai besoin de tout le monde, tous ceux qui sont disponibles, nous sommes vingt joueurs de champ plus trois gardiens. Maintenant, il nous manque Lukaku, nous serons tous avec lui." Quelle Inter trouves-tu dans ces matchs ? "Compacte, ordonnée, une équipe qui sait ce qu'elle veut. Nous avons eu des moments difficiles mais nous avons été bons pour encaisser peu et rester sur la bonne voie." Avec un Dzeko comme ça, Lukaku peut récupérer sereinement. "Edin a été bon, comme tous ses coéquipiers, j'ai besoin de tout le monde en défense, au milieu de terrain et en attaque. Après la pause internationale, Lukaku reviendra et de temps en temps je choisirai le couple d'attaquants qui entrera sur le terrain." Maintenant qu'Acerbi est là, combien va-t-il gagner dans les rotations défensives ? "Il était très bon, c'était ses débuts, ce n'était pas facile, c'est un joueur que je connais et qui va pouvoir nous aider. L'important c'est que tous les garçons sachent qu'il y a de la compétition entre eux. Je l'ai fait comprendre dans ces huit matchs que j'ai besoin de tout le monde, qu'il y aura des rotations et que tout le monde sera impliqué. En jouant tellement, je dois utiliser tous les joueurs. À Udine, ce sera le quatrième match en dix jours, dans peu de temps je devrai voir quelle sera la meilleure formation pour ce match." Comment voyez-vous le parcours de l'Inter en Ligue des champions maintenant ? Qu'attendez-vous ce soir entre le Bayern et Barcelone ? "Entre le Bayern et le Barça, ce sera un grand match, entre les deux meilleures équipes du monde en ce moment. On sait qu'on va les affronter. Aujourd'hui l'objectif était de ramener les trois points. On a facilité un match qui n'était pas simple, aucun club italien n'avait gagné ici à Plzen. C'est une victoire bien méritée, voulue par les garçons, je suis content." Que pensez-vous de l'expulsion de Bucha ? "Il est clair que l'expulsion nous a donné un avantage mais je pense que jusqu'à ce moment-là, l'Inter contrôlait le match, le seul inconvénient jusqu'à ce moment-là était d'être seulement à 1-0, sans avoir marqué le deuxième but." Vient maintenant le match à l'extérieur à Udine ... "Dimanche, nous aurons un adversaire précieux, dans un excellent moment et avec d'excellents joueurs. Nous essaierons de nous préparer du mieux que nous pourrons." Traduction alex_j via FCInter1908.
  20. Henrik Mkhitaryan, Marcelo Brozovic, Denzel Dumfries et Francesco Acerbi se sont confiés aux médias italiens après cette victoire contre le Viktoria Plzen. Henrik Mkhitaryan s'est confié à InterTV. "C'était important de gagner et de reprendre confiance. Il faut continuer comme ça et gagner les prochains matchs. On savait que ce n'était pas facile mais on s'est très bien préparé pour ce match. Félicitations à mes compagnons. Nous essayons toujours de garder le ballon, de créer des occasions. En deuxième mi-temps, nous avons davantage gardé le ballon. Nous avons tout fait pour que les choses fonctionnent bien pour nous. Après l'expulsion de leur joueur, c'était plus facile et nous avons créé des occasions. Udinese ? On doit avoir la tête lors du prochain match, on sait que ce sera très difficile. Une équipe très bien préparée physiquement et dans les duels individuels. On va tout faire pour gagner et arriver à l'arrêt avec une victoire." Marcelo Brozovic s'est confié à Sky Sport. "On avait bien préparé le match, ils jouent de longs ballons, on a bien joué et on a gagné, c'est ce qui est important. Si nous voulons passer, nous devons marquer 6 points contre le Viktoria et puis il y a Barcelone et tout peut arriver. Gagner contre le Torino nous a aidés, il faut continuer comme ça et aller de l'avant." Denzel Dumfries s'est confié à Inter TV. "Je pense que nous avons bien fait, nous avons été très patients. Nous avons fait un bon match et nous espérons continuer comme ça. Une dédicace pour le but ? Je le dédie à l'équipe, je suis content d'avoir marqué. Je pense qu'aujourd'hui c'était important d'avoir gagné comme on l'a fait contre le Torino. Maintenant il faut penser au prochain match qui sera très difficile. L'Udinese va très bien cette année, mais nous avons les qualités pour faire une bonne performance sur le terrain. Ce sera encore un match dur et difficile. Il faut continuer à travailler et à faire de mieux en mieux." Francesco Acerbi s'est confié à Sky Sport. "Est-ce que je ressemblais à un vétéran de l'Inter ? Je ne suis pas timide, mes compagnons m'ont très bien accueilli, je ne suis pas là pour faire de la figuration. Je suis moi-même, il y a beaucoup de jeunes, j'entre comme si j'étais là depuis un certain temps. Après 3 mois sans jouer, j'étais inquiet, mais ça s'est aussi plutôt bien passé." "Gagner comme ça, contre le Torino, c'est important. On est venu ici, ils jouent bien à domicile et ils n'avaient rien à perdre, ce n'était pas facile. On a besoin d'avoir plus de continuité dans le jeu, on a des drops, on a concédé beaucoup de centres. Nous devons nous améliorer là-dessus." "Maintenant, il y a l'Udinese et puis la pause internationale qui est aussi importante pour mettre de la force, travailler un peu pour tirer le meilleur parti avant la Coupe du monde." Traduction alex_j via FCInter1908.
  21. Égalité in extremis pour l'Inter Féminine à la Juventus, 3-3. Ce résultat laisse Rita Guarino, Ghoutia Karchouni et Tabitha Chawinga satisfaites. Elles se sont confiées à Inter TV après le match. Rita Guarino "L'émotion est toujours grande et c'est normal, mais nous l'avons déjà digérée et dissoute dans les autres matches. Nous avons essayé d'obtenir un résultat ici aussi pour voir les progrès de l'année dernière. Je suis surtout contente de la capacité à réagir après la première mi-temps. Elles ont dribblé trop calmement et je ne l'ai absolument pas accepté. On n'a pas attaqué leur construction, j'ai demandé plus d'attention. Les filles ne sont pas restées suffisamment compactes et on pouvait rentrer à la maison avec zéro point. Finalement, elles ont été bonnes pour rester concentrées jusqu'à la dernière seconde. Je suis satisfaite de la capacité à rester dans le match. L'objectif? Gagner tous nos matchs." Ghoutia Karchouni "Pour nous, il est essentiel de bien jouer. La Juventus est une grande équipe, mais nous voulions jouer notre jeu comme tout le monde : nous sommes très contentes du résultat. Le but? J'ai réfléchi mais j'étais fatiguée et j'ai fait une volée et j'ai marqué. Nous sommes très heureuses, nous comprenons que nous pouvons gagner tous les matchs si nous jouons ensemble. Le but est de gagner, toujours, nous croyons fermement en nous. C'est un super projet, je suis très contente de jouer pour l'Inter, c'est une super famille, ça m'aide beaucoup sur et en dehors du terrain. L'Italie est une bonne ligue, je suis très contente." Tabitha Chawinga "On a bien commencé la saison, je suis contente d'être à l'Inter avec ces coéquipières, le match a été difficile mais ça s'est bien passé. Nous avons une bonne équipe et une grande entraîneure, nous pensons que nous pouvons faire mieux lors du prochain match." Traduction alex_j via FCInter1908.
  22. A l'issue de Inter - Torino, Simone Inzaghi s'est confié à DAZN. Une victoire au forceps. "Victoire de cœur et de caractère ? Une victoire très importante et souhaitée, en équipe. Face à un adversaire fort qu'on sait difficile à affronter et manœuvrer, on a tous souffert ensemble, celui qui a joué, celui qui est entré. Une victoire voulue par le groupe, on s'est battu du début à la fin, un match très important à gagner avec nos supporters qui nous ont soutenus. Quelle est l'exaltation? "Je voulais gagner, on sait qu'on est l'Inter et on a l'obligation de toujours gagner. Je pense que le Bayern est le meilleur du monde en termes d'intensité, ce n'était pas facile de préparer le match comme ça. A voir l'équipe au combat, si solide, fait très plaisir au coach. Je suis aussi content pour les garçons, pour notre Curva, qui était avec nous jusqu'à la 90e, ne nous a jamais quittés." Vous étiez bloqués au début... "Bloqués, surtout pour la façon de jouer du Torino. Il fallait ramener le ballon aux attaquants, ils ont fait beaucoup de trajectoires et on a beaucoup utilisé le gardien. A la fin de la première mi-temps, on s'est parlé, il fallait donner la balle aux attaquants. Nous sommes restés dans le match et nous voulions la victoire de toutes nos forces." Moins d'enthousiasme : seulement une question physique ? "L'an dernier contre le Torino, c'était un match similaire, même s'il était en décembre : c'est le Torino qui vous amène à ne pas être brillant. Je garde en tête le caractère de l'équipe." Sur la question du gardien de but, que ferez-vous à partir de maintenant ? "Vous savez, cette année Onana est arrivé et il est un gardien fort, je le savais. En le voyant pendant deux mois, il m'a montré qu'il l'est encore plus. Handanovic est le taulier, j'ai la chance de pouvoir les alterner, je va choisir de temps en temps. Je change de joueurs, il y aura alternance tout sachant que Handanovic est un gardien de la plus haute qualité. Et on sait qu'on a un joueur décisif comme les cinq qui sont entrés ce soir." Un autre championnat peut-il commencer maintenant pour l'Inter ? "Des résultats, des victoires qui donnent de l'estime de soi, on en a gagné 4 sur 6 et perdu 2, on progresse en individuel et en équipe, si tu n'es pas déterminé comme ce soir tu ne les gagneras pas." Lautaro Martinez... "Il était aussi bon que tout le monde. Dans la seconde période, nous les avons mieux servis que dans la première, Edin pouvait également rester sur le terrain. Avec Correa, je ne voulais pas bouleverser la structure. Lauti était bon et décisif comme tout le monde." Quels ont été les sujets des éclaircissements reçus au cours de la semaine ? "Rien de particulier, on en parlait parce qu'on avait eu deux défaites. On est l'Inter, on a l'obligation de faire de notre mieux. On se compare au club au quotidien, comme avec les joueurs : c'était une rencontre constructive. , aujourd'hui on l'a vu à quel point l'équipe voulait cette victoire." Le prochain match de Ligue des champions devient très important... "Absolument oui, nous jouons 3 matchs en 6 jours, le calendrier l'exige. Maintenant, nous préparons un match à l'extérieur aussi délicat." Traduction alex_j via FCInter1908.
  23. Lautaro Martinez et Marcelo Brozovic s'expriment après la victoire contre le Torino aux micros de DAZN et InterTV respectivement. A l'issue du match Inter vs Torino, Lautaro Martinez s'est confié à DAZN comme suit: "On savait que le Torino était une équipe difficile à affronter : en première mi-temps on a eu du mal à trouver des espaces, mais on a géré de mettre le jeu de notre côté avec caractère et de le gagner. C'était important." Quel poids ce succès vous enlève-t-il ? "Nous avions besoin d'une victoire alors après deux KO, nous voulions être sereins car nous avons un calendrier serré. Nous faisons de notre mieux et essayons de bien faire pour une Inter qui doit toujours gagner." En ce moment, vous prenez vos responsabilités. A quel moment de votre carrière en êtes-vous ? "J'essaie toujours de donner un coup de main à mon partenaire, au club qui m'a donné confiance aux personnes qui m'aiment. Je travaille tête baissée et j'essaie d'apprendre. J'ai mûri ces années en Europe et j'ai toujours essayez de le montrer sur le terrain." À quel point est-il difficile de s'adapter aux caractéristiques de vos partenaires d'attaque à chaque fois ? "Ce n'est pas facile car nous sommes quatre attaquants différents avec des qualités différentes et des mouvements différents. Il faut travailler toutes les semaines, apprendre à connaître ses coéquipiers et ensuite je dois m'adapter à chacun." Qu'est-ce qui n'allait pas ? Il y a eu deux KO en une semaine. "Cette semaine, nous avons affronté le Milan et le Bayern qui nous ont mis en difficulté, nous gagnons et perdons. Mais nous ne devons pas jeter à la fenêtre tout ce que nous avons bien fait, nous devons apprendre des détails et grandir." Le travail avec Inzaghi ? "On est avec lui, il est toujours derrière nous, il nous donne confiance même dans les moments où l'équipe ne va pas bien. Quand le coach est comme ça à l'entraînement il nous donne envie de grandir et d'apprendre de ses erreurs." Les mots de Marcelo Brozovic aux micros d'Inter TV: "Cette victoire est vraiment importante. Nous savons comment joue le Torino, c'était un match difficile. Nous avons réussi à gagner. C'est la seule chose qui compte. L'Inter met toujours son cœur et elle est là. Le but n'est pas important, le plus important pour l'équipe est de gagner. Il faut aller de l'avant et gagner le plus de matchs possible. La Champions ? Dans trois jours, nous rejouerons, ça aussi est un match important. Aujourd'hui profitons de cette victoire, dès demain nous préparerons le match suivant." Traduction alex_j via FCInter1908.
  24. S'adressant à Sky Sport Italia, Simone Inzaghi a félicité le Bayern et a estimé que son équipe avait commis trop d'erreurs défensives un soir où elle devait être pratiquement parfaite. Le Bayern meilleur. "Au cours des vingt premières minutes, nous avons effectué de nombreux tacles contre une équipe intense et extraordinaire, l'une des plus fortes d'Europe. Après le premier but, où nous devions faire mieux en équipe en réagissant plus rapidement au ballon de Kimmich, nous nous sommes créés de nombreuses occasions mais techniquement, il nous manquait le geste final." "Ensuite, nous avons mis la pression et avons eu les occasions de revenir dans le match. Bien sûr, vous devez jouer le match parfait contre des adversaires comme celui-ci, il n'y avait pas de match entre nous, mais nous étions contre une équipe absolument de première classe." À propos du premier but. "Nous avons dû couvrir le ballon car il y avait deux joueurs à côté de Kimmich. Puis Sané marque un superbe but après avoir ramené le ballon. Nous devions faire mieux, nous devions être parfaits et nous ne l'avons pas été." Trop d'erreurs défensives cette saison ? "Absolument, oui, dans le derby, nous avons fait des erreurs qui nous ont coutés les deuxième et troisième buts qui étaient facilement évitables." "Ce soir, je ne me souviens pas de trop d'arrêts décisifs d'Onana, mais nous avons dû mieux lire le jeu car ils avaient des joueurs qui savent comment créer un danger dans n'importe quelle situation." "Nous n'aurions pas dû encaisser le deuxième but car à ce moment-là le match était ouvert, il y avait des espaces qui s'ouvraient pour pénétrer leur surface de réparation mais ils ont bien défendu." Barella sur le banc. "C'est un choix que j'ai fait. J'ai décidé de lui donner une pause, il a aussi eu un peu de mal depuis le début de la saison même s'il est un gars généreux et qu'il veut toujours jouer." "Ce soir, je voulais le sauver, puis quand c'était 1-0, j'étais sur le point de le faire entrer, mais ensuite nous avons encaissé le deuxième but, et j'ai décidé de le laisser continuer à se reposer. Je pense qu'il sera de retour Samedi." À propos de la mauvaise passe, troisième défaite de la saison après seulement six matches. "Nous devons recommencer. Ce soir, nous avons joué avec intensité dans les vingt premières minutes après le match de Samedi." "Puis le seul vrai moment d'inattention de notre part dans la mi-temps nous a vu concéder un but. Sane a marqué un superbe but. En deuxième mi-temps, nous aurions pu égaliser en fonction de ce que nous avons créé, mais nous avons raté trop d'occasions alors qu'eux ne l'ont pas fait, c'est la différence." "Neuer et Onana ont fait le même nombre d'arrêts, mais nous avons perdu 2-0. Nous voulions faire mieux mais nous nous sommes heurtés à la meilleure équipe d'Europe. Nous aurions pu faire plus, mais le Bayern est clairement un adversaire très, très difficile à affronter." Un message envoyé à l'équipe avec ses rotations ? "Pas de message. Je suis l'entraîneur et je dois faire beaucoup de choix chaque jour, jouant tous les trois jours." "Dans un peu plus de 48 heures, nous serons de retour sur le terrain, donc aucun message n'est envoyé, juste des choix. J'ai décidé de mettre au repos des joueurs qui, je pense, seront de retour Samedi." La sélection d'André Onana permanente ? "Absolument pas. Le choix dépendra des matchs, Handanovic jouera Samedi." La performance contre le Bayern représente un pas en arrière ? "Non, absolument pas." "C'étaient des matches similaires, car ce soir j'ai eu le sentiment qu'on pouvait faire mal à ces meilleures équipes, même si on n'a pas réussi. Nous avons créé de bons moments mais nous étions peut-être un peu trop pressés. Cependant, je pense que c'était similaire aux matchs de la saison dernière." Traduction alex_j via Sempreinter.
  25. Edin Dzeko, Robin Gosens et Danilo D'Ambrosio s'expriment après la défaite 0-2 contre le Bayern en UEFA CL. Edin Dzeko à InterTV "C'était un match difficile, mais nous nous attendions exactement à cela. Le Bayern est l'une des équipes les plus fortes de la compétition et aujourd'hui, ils ont montré pourquoi." "Nous avons eu nos chances, nous avions la possibilité de marquer et de changer le jeu, mais malheureusement nous n'y sommes pas parvenus, et nous avons donc perdu." "En première mi-temps, il manquait le geste final. Ensuite, dans la seconde, nous avons eu deux ou trois occasions où nous n'avons pas pu marquer, puis si vous donnez à une équipe comme celle-là de l'espace, ils vous puniront." "Concernant la Serie A, nous sommes encore au début de la saison, cela n'a pas été un début facile jusqu'à présent, mais il y a beaucoup de matches à venir et nous devons immédiatement oublier cela et pensez au Torino parce que c'est un match important pour le championnat, où nous avons déjà perdu quelques points." Robin Gosens à Sky Sport Italia "A la mi-temps, nous avons dit que nous devions y croire davantage, puis nous avons très bien joué les 10-15 premières minutes de la seconde période." "Si nous avions marqué un but, cela changerait peut-être toute la mentalité du match, car si vous faites 1-1 au lieu de 2-0, cela devient un tout autre match car cela signifie que nous jouons à égalité contre une équipe incroyablement forte." "Nous devons apprendre de nos erreurs et les garder à l'esprit lorsque nous y allons pour le match." Danilo D'Ambrosio à Sky Sport Italia "Nous savions que ce serait un match difficile. Ils sont l'un des trois principaux candidats à tout remporter. Mais nous avons essayé de leur rendre la vie difficile et de créer des opportunités. Cependant, si vous donnez une demi-chance au Bayern, ils vous punissent." "Pour combler l'écart avec l'élite européenne? Je ne sais pas, je peux dire que vous pouvez atteindre des sommets incroyables avec du travail. Il faut être obsédé par le travail, l'obsession bat le talent." "Nous n'abandonnons pas, poursuit-il, nous n'avons pas l'habitude d'abandonner et nous voulons tout faire pour atteindre nos objectifs. Après avoir analysé le derby on a compris qu'on aurait pu gagner mais on n'a pas été assez lucide. Nous allons également analyser cela." Traduction alex_j via Sempreinter.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...