Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'coni'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Belga /AFP - "La Juventus risque l'exclusion du championnat d'Italie de football si elle ne se retire pas du projet de Super League." - C'est ce qu'a déclaré lundi le président de la Fédération italienne de football (FIGC) Gabriele Gravina. La Juventus est l'un des douze clubs à la base du projet de Super League, une compétition dissidente de l'UEFA. Neuf clubs frondeurs se sont retirés du projet et ont trouvé un accord avec l'UEFA concernant une série de sanctions, annoncées vendredi, notamment le renoncement à 5 pourcent des revenus qu'ils devaient obtenir lors des compétitions européennes pour une saison. Le cas des trois autres, la Juventus, le Real Madrid et le FC Barcelone, sera étudié par les instances disciplinaires de l'UEFA. "Quand les clubs demandent de participer au championnat d'Italie, ils doivent accepter les principes statutaires des organismes internationaux", a expliqué Gravina, dont les propos en marge d'une rencontre avec les dirigeants de la Ligue Amateurs ont été rapportés par les médias italiens. "Il est évident que si la Juventus ne devait pas accepter ce type de principes, elle sera écartée du championnat national. Et j'en suis désolé, notamment pour les supporters. Mais pour moi, les règles valent pour tout le monde." "Comme vous savez, il y a eu un retour de neuf clubs, il y a eu un accord avec l'UEFA", a poursuivi Gravina. "Il en reste trois qui sont assez résistants. Il y a eu un renvoi devant la Commission disciplinaire de l'UEFA. En ce qui nous concerne, il y a une norme très claire. Elle précise ce qui est prévu par le Comité international olympique, qui a dicté certains principes directeurs par rapport aux statuts de la FIFA, de l'UEFA, du CONI (le comité olympique italien), des fédérations et des clubs. C'est ça la filière que nous devons respecter." Ce qui signifie que "la Fédération italienne a déjà dit qu'elle applique les règles qui prévoient la non-participation au championnat si on n'accepte pas les principes imposés par l'UEFA", résume le président de la FIGC. Gravina souhaite que "ce bras de fer puisse cesser rapidement, ce mur contre mur ne fait pas du bien au monde du sport et j'espère qu'une solution positive puisse être trouvée entre les organismes internationaux comme la FIFA et l'UEFA et certains clubs." ®Belga /AFP
  2. "Karma is Bitch" voire "Il existe une Justice" c’est selon. Replongeons-nous à la date du 4 octobre 2020: La Juventus d’Andrea Agnelli s’était lancée dans une parodie de football en se présentant sur son terrain afin d’y défier un Napoli absent, bloqué par l’Agence Sanitaire de Naples. Le but de l’opération turinoise était de remporter la mise, sur tapis-vert, face à un concurrent direct. En effet, Naples n’avait pas pu effectuer le déplacement en raison d’un cluster. La Justice ayant pris le temps de trancher, vu que cette situation allait faire jurisprudence, il a été convenu de disputer le match à une date à définir par le biais d’une Commission du Coni en décembre dernier : Cette décision levant la défaite sur tapis vert. La date du 17 mars 2020 avait été définie. Toutefois, à la suite d’un accord entre les deux clubs, la date du 07 avril a finalement été arrêtée pour disputer cette affiche de début de saison. Place à présent à la réalité La Juventus est touchée par le Covid-19. En effet, la positivité de Federico Bernardeschi s’ajoute à celle de Leonardo Bonucci et de Merih Demiral mais selon Carlo Picco, Directeur de L’ASL de Turin qui s’est exprimé à Radio Punto Nuovo: "Il n’y a pas d’épidémie et comme il n’y a pas d’épidémie, il n’a aucun élément probant pour reporter le match." "Nous allons bien sur procéder à des vérifications et nous serons attentif, mais c’est la situation actuelle. Le foyer est partiellement contenu car les joueurs ont été isolé. Actuellement, les positivités ne peuvent pas justifier une intervention aussi drastique de l’ASL. Au jour d’aujourd’hui, il n’y a pas de cluster." Respecte l'arbitre qu'ils disaient ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Achraf Hakimi est désormais un joueur de l’Inter. Si la transaction a été réalisée d'une main de Maître par le duo Piero Ausilio-Giuseppe Marotta, il est intéressant de s’attarder aux détails de l’opération. Révélations du Corriere Dello Sport Détails de l’accord L’accord avec le Real est le suivant : 40 millions d’euros payable en 3 ans. Un bonus de 5 millions d’euros est lié, non pas aux performances du latéral, mais aux éventuels titres que le Club remportera. Ces 5 millions d’euros à débourser raviront donc la Famille Zhang. Les derniers échanges ont eu lieu dans la journée du lundi 29 juin 2020 et impliquaient Giuseppe Marotta, Piero Ausilio ainsi que l’avocat Capellini. Cette transaction a été considérée comme actée à 20h00. Visite médicale L’international marocain s’est présenté au Coni ce mardi 30 juin 2020. Il était accompagné par son agent Alejandro Camano qui, pour l’anecdote, est aussi l’agent de Borja Valero. Le joueur a paraphé un contrat quinquennal pour un salaire de base de 4,5 millions d’euros plus bonus. Ceux-ci sont intégrés de la même façon que ceux accordés à Romelu Lukaku et Christian Eriksen. Avenir Nerazzurro Si le Borussia Dortmund a été éliminé de la Ligue des Champions et que la Bundesliga s’est achevée, Achraf sera considéré officiellement comme un joueur de l’Inter qu’à partir du 1er septembre. Son contrat va être déposé à la Lega Calcio dans les prochaines jours. L’opération est insérée au bilan de la saison 2020-2021 Clause de "rachat" Le Real Madrid a tenté d’insérer un droit de rachat, afin d’avoir la possibilité de recruter le joueur sur la base d’une somme définie, lors des deux prochaines saisons à venir. L’Inter s’y est opposée avec fermeté. Il a toutefois été concédé au Club de Florentino Perez une sorte de droit prioritaire : Si au cours des prochaines saisons Marotta et Ausilio reçoivent une offre pour le joueur et qu’ils décident de l’accepter. Ils devront en informer le Real Madrid avant de conclure l’affaire. Le Real, s’il vient à proposer une offre en tout point similaire, aura la priorité pour racheter Hakimi. Antonio Conte Dès aujourd’hui, Hakimi va rencontrer Conte. Hier, la priorité des priorités pour Antonio était de préparer l’équipe à la rencontre face à Brescia. Il avait d’ailleurs fait part qu’un recrutement d’un joueur à quelques heures d’un match de Championnat n’était pas le plus important. Ceci étant dit, le natif de Lecce et le Marocain se sont déjà croisés, surtout après les deux cartouches de ce dernier à Dortmund, ils ont échangé aussi par téléphone. Cet échange téléphonique aura été fondamental pour orienter le choix de l’ancien du Real. Remerciements au Mur Jaune Achraf a tenu à s'adresser une dernière fois au Borussia Dortmund : "Le moment est venu de clore un très beau chapitre de ma vie. Après 2 merveilleuses années, je suis prêt à quitter ce club qui m'a donné tant de joie. Dès le premier jour, le soutien et l'attention du club et de la ville ont été incroyable. Maintenant je sais que j'ai eu raison de choisir Dortmund comme maison, il y a 2 ans." "Je veux remercier tous mes coéquipiers, ainsi que le staff du club pour l'amour et la confiance dont ils m’ont fait part à chaque instants. Je veux aussi remercier les merveilleux supporters qui nous ont soutenu inconditionnellement à chaque matchs. Je n'oublierais jamais le Mur Jaune, qui est tout simplement magnifique." "Enfin, je voudrais remercier ma famille et mes amis de me soutenir à chaque instants. J'espère qu'un jour nos chemins se croiseront encore. On se revoit bientôt Borussia Dortmund" - Achraf Hakimi Le Saviez-Vous ? Achraf était déjà courtisé dès 2018 par l’Inter et Piero Ausilio. Il a opté pour l’Inter suite à l'engouement et à la motivation du Directeur Sportif Nerazzurro à son égard. Mais il a aussi et surtout accepté grâce à la présence d’Antonio Conte. Il est en effet convaincu que l’entraîneur Nerazzurro le valorisera au maximum dans un 3-4-1-2 ou dans un 3-5-2. Il aura fallu au total sept échanges avec le Real Madrid pour parvenir à établir un contrat qui aura mis tout le monde d'accord. ®Trent_FCI & Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Une nouvelle rencontre a eu lieu ce mardi 23 juin 2020 entre l’Inter, le Milan et l’Administration Communale de Milan pour discuter du projet de construction du nouveau quartier de San Siro sur les cendres de l’actuel Scala du Calcio Pour la première fois depuis des semaines, et à travers une vidéo conférence, les différentes parties sont tombées d’accord: Qu’il s’agisse du Président du Milan Paolo Scaroni, de l’Administrateur-Délégué de l’Inter, Alessandro Antonello, et des échevins de l’Urbanismes Pierfrancesco Maran et Roberta Guaineri. Lors de cette réunion qui a trouvé une issue positive, la thématique était de définir les indices volumétriques souhaité par les clubs afin de pouvoir construire des espaces commerciaux et récréatifs. L’accord final semble donc très proche, étant donné que les équipes ont accepté d’abaisser leurs prétentions volumétrique en passant à 0,65 comme point de départ, contre les 0,35 qui avait été établi par le Conseil Communal Réaction d’Alessandro Antonello "C’est le signe que les deux clubs veulent du bien à Milan et que les deux investisseurs étrangers croient fermement en cette relance de la Ville dans un moment aussi difficiles. Nous sommes confiant, nous allons dans la bonne direction." Aval également de Giovanni Malago Le Président du Coni s’est livré sur cette issue positive, Les Jeux Olympiques de Milano-Cortina de 2026, étant directement concernés “Nous avons présenté un dossier dans lequel la cérémonie d’ouverture est planifiée à San Siro. Celui-ci prenait en considération l’enceinte actuelle sans partir dans des discours virtuels. Et J’ai également soutenu cette idée, avalisé par le CIO : La cérémonie se déroulera bien à San Siro même s’il cela doit passer par la construction d’un nouveau stade." "Je suis très heureux qu’après la lecture des journaux, de constater qu’un accord a été trouvé sur la Cubature tout en sauvegardant l’aspect romantique du quartier en proposant une nouvelle enceinte qui prenne en considération les exigences des équipes du Calcio." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Giovanni Malago, le Président du Coni, s’est livré au Corriere Dello Sport suite aux discours lunaires que l’on a déjà pu entendre en Serie A. La reprise du Calcio ? "C’est entrain de devenir un débat extrêmement confus et fortement divisé qui n’apportera rien de bon." Que va-t’il se passer ? "Sans vouloir faire de polémique, j’aurai enfermé dans un local la FIGC, la Lega Serie A, l’ACI, l’Association des Entraîneurs, les représentants des droits télés et les organismes internationaux que sont la FIFA et l’UEFA. Et je ne les aurais pas laissé sortir jusqu’à ce qu’ils aient élaboré un document partagé par tous. Cela vaut aussi pour la Serie B et la Lega Pro." "Que seriez-vous prêt à laisser sur la table si la saison ne va pas jusqu’à son terme ? Et vous la télévision, êtes-vous prêt à perdre 5-10-15% ? Et toi la Fédération, es-tu prête à participer à un fond de solidarité ? Vous les joueurs, êtes-vous prêts à renoncer à une partie de vos salaires ? Et vous la FIFA et l’UEFA que faites-vous, allez-vous puiser dans vos réserves, comment allez-vous contribuer ?" "Vous vous rendez compte qu’à ce jour, la télévision perçoit 1,4 milliards d’euros et qu’elle ne dispose même pas d’un bout de papier de la Lega pour développer une thématique dans l’immédiat ? Allons-nous avancer encore une année avec la Melandri ? Allons-nous l’étaler sur les saisons à venir ? Il n’y a rien, on navigue à vue, par hypothèses, avec un conflit qui endommage toute projection." "Je suis en contact tous les jours avec Gravina, j’ai lu avec une attention particulière son interview à la Repubblica, je comprends les difficultés du moment et je comprends qu’il veut aller au terme de la saison. Il parle de juillet, août, septembre, octobre, voire de la prochaine saison de Serie A divisée en 2 groupes avec des playoff et des playout. Ce qui manque c’est un plan clair, praticable, réalisable, convaincant et précis. La logistique et le transport." "On parle d’une coupe des salaires des joueurs, ce qui revient à dire que l’on a commencé par la fin ou presque. En haute mer, il y a un protocole médical qui devra être validé par l’ISS." Quel pourrait-être la première phase ? "La reprise de l’activité. Et de façon banale: L’entrainement. J’espère que le Gouvernement l’autorisera le plus tôt possible. J’espérais déjà que cela aurait pu se faire à partir d’après Pâques, et ensuite au 27, mais il a été convenu que la bonne date sera le 4 mai." "Il est superflu de souligner qu’il sera essentiel de respecter les consignes des médecins, de veiller aux conditions d’accès, de distances, etc.. Il sera nécessaire de remettre la mécanique athlétique en marche car elle ne peut pas rester bloquée durant trop longtemps, et ce peu importe la date de la reprise de la compétition." Et la seconde phase ? "Le déroulement des matchs. Je pense avoir été assez clair lorsque j’ai cité les points de confusions qui ont été mis en évidence lors du mois de mars et en ces premiers jours du mois d’avril. Il y a trop d’intérêts différents en jeu, certains ont peur de se voir reléguer, d’autres une montagne d'argent. Nous sommes des gens du monde, c’est compréhensible et humain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le Président du Comité Olympique National Italien (Coni), Giovanni Malagò, s’est livré quant à une éventuelle reprise de la Serie A Comment interprétez-vous le décret promulguant le Lockdown jusqu’au 13 avril, le Calcio pourra-t’il reprendre ? Qu’elles sont les choses justes à faire ? "C’est une vérité, je comprends qu’il serait bien utile de jouer au plus tôt pour terminer la saison. Mais j’ai également pris lecture des Présidents qui préfèrent déjà penser à la saison prochaine et je ne me sens pas à l’idée de leur donner tort." "Le Calcio à huis clos et sous 40° à l’ombre avec 2 voire 3 matchs par semaine….Pour l’instant, je ne vois pas de facilité, mais je comprends que l’on veut le tenter. Je remarque que l’un après l’autre, les différents championnats des autres sports sont entrain de stopper." Gabriele Gravina souhaiterait reprendre le 20 mai..... "C’est une possibilité, mais personne ne peut le savoir aujourd’hui à 100%." Faut-il tester tout le monde avant la reprise ? "Bien sur ! Un éventuel cas de positivité bloquerait tout à nouveau. Et attention car les joueurs devraient tous le faire, mais tout le monde devra être dans la capacité de le faire, sinon qui mettra un terme aux polémiques ?" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Nous y sommes: Le Coni a décidé de reprendre le contrôle de la situation et a demandé l’arrêt de toutes les activités sportives sur le territoire: Le Calcio, véritable institution dans la Botte, est inclus! Giovanni Malago n’avait que très peu apprécié le comportement de la Lega Calcio. Dans le courant de ce lundi après-midi, une rencontre s’est tenu au siège du Coni à Rome où Malago, son Président a rencontré les Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe, en présence du Secrétaire Général Carlo Mornati. Communiqué officiel "Après avoir entendu les opinions des différents intervenants, ceux présents physiquement, d’autres via Skye, le Président Malago a publiquement remercié les Présidents Fédéraux et les Fédérations pour l’importante cohésion démontrée et a apprécié l’unité d’intention manifestée en cette période délicate pour le pays, et en particulier pour le monde du sport qui n’a jamais connu un tel précédent dans l’Histoire." "Il a été confirmé que tout acte et circonstances posés ont défini la santé en priorité absolue par tous. Au terme de la réunion, le Coni a établi à l’unanimité: 1. Toutes les décisions prises par les seuls FSN et DSA jusqu’à ce jour ont été considérées correctes et dans le plein respect des règles et lois émises et qui sont actuellement en vigueur 2. Sont suspendus toutes les activités sportives de tout niveau jusq’au 3 avril 2020 3. Pour obtempérer au point repris ci-dessus, une demande a été formulée au Gouvernement dans le but d’amender le DPCM qui pourra renforcer les décisions actuellement en cours de validité. 4. De demander aux Régions, dans le respect de l’autonomie constitutionnelle d’uniformiser les ordonnances individuelles au décret de la Présidence du Conseil des Ministres, afin de ne pas créer de divergences d’applications sur ces outils dans les différents territoires. 5. De demander au Gouvernement de prendre en considération le sport , qu’il soit professionnel ou amateur, dans l’annonce du plan de soutien économique afin de compenser les dommages et les urgences auxquelles le sport italien est confronté jusqu’à présent, en faisant preuve de devoirs et de de responsabilités, et en renonçant en tout point aux activités régulières sportives sans disposer du temps nécessaire pour une quelconque récupération étant donné la temporalité spécifique des manifestations." "Le Président Malagò a informé aujour’d’hui même le Président du Conseil des Ministres, Giuseppe Conte, et le Ministre de la Politique des Jeunes et du Sport, Vincenzo Spadafora, sur les débouchés de cette rencontre. Le Coni rappelle également que les compétitions internationales aussi bien pour les clubs que pour les pays ne rentrent pas dans la juridiction du Comité Olympique National Italien et que ceux-ci ne peuvent donc pas être régulées par les décisions ordonnées." "Le Comité Olympique, depuis toujours soutient et continuera à soutenir chaque Fédération dans les différentes initiatives qu’elles comptent entreprendre dans le respect des organisations internationales (européennes et mondiale) afin d’harmoniser les calendriers et les événements , le tout également en vue des prochaines échéances liées aux qualifications olympiques." En début de soirée, Giuseppe Conte a placé l’Italie en quarantaine Si l’on pouvait s’attendre à ce que l’annonce de Giuseppe Conte vise le Sport et en particulier le Calcio, le Président du Conseil des Ministres a surpris tout le monde et s’est livré sur les nouvelles mesures adoptées par le Gouvernent. Celui-ci élargi les mesures à l’intégralité du territoire italien "Je tiens à vous informer que nous avons adopté une nouvelle décision. Nous avons conscience à quel point il est difficile de changer nos habitudes. Toutefois, nous n’avons plus le temps. Les statistiques nous disent que nous faisons face à une croissance importante des personnes en soins intensifs. Tout comme hélas, des personnes décédées." "Nos habitudes doivent changer immédiatement : Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie. Nous devons le faire immédiatement et nous y parviendrons uniquement seulement si nous collaborerons tous ensembles et nous nous adapterons à ces normes plus sévères." "Je vais ratifier le décret que l’on pourrait résumer par l’expression : “Io resto a casa” (Je reste à la maison) Il n’y aura plus de zone rouge, mais d’une Italie en zone rouge. Nous devons changer nos habitudes immédiatement Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie, de nos proches et de nos parents. C’est pour cela que j’ai décidé d’adopter des mesures encore plus forte pour réussir à contenir l’avancée du Coronavirus et protéger tout les citoyens." "La santé publique est un atout menacé, nous sommes contraints d'imposer des sacrifices, concernant des intérêts qui méritent d'être protégés.. J’ajoute également qu’il est interdit de se rassembler dans des lieux publiques. Il n’y a aucune raisons octroyant la poursuites des manifestations sportives, nous avons adopté une note sur cet point. Je fais référence au Championnat du Calcio : Les tifosi doivent en prendre acte." Vincenzo Spadafora au travail Le Ministre des Sport, suite à la demande du Coni de suspendre toutes les activités sportives jusqu’au 3 avril 2020 est occupé depuis hier soir à l’adaptation de la législation. Pour ce faire, un nouveau décret va paraître ce mardi 10 mars et sera publié. Interrogé à ce sujet, Spadafora s’est livré : "Je suis déjà au travail pour l’adaptation du Décret du Président du Conseil des Ministres en matière sportives, qui, je l’espère sera déjà ratifié dans la journée de demain (ndr mardi). J’ai appris, avec plaisir, le résultat de la rencontre qui s’est tenu aujoud’hui à Foro Italico en présence du Président du Coni, Giovanni Malagò et des Présidents des Fédérations sportives d’équipes. Je les remercie tous pour leurs sérieux, leurs collaborations et la prise de conscience de la gravité de la situation." Fabio Ravezzani anticipe déjà la réaction de la Lega "Une rencontre extrêmement dure se profile demain entre la Lega Serie A et le Coni : Le Calcio ne veut pas s’arrêter car il retient que les stades vides sont une garanties plus que suffisantes, comme cela se fait à l’étranger. Sur ce dernier point, Spadafora et le Gouvernement devront finalement assumer leur responsabilités." Premier communiqué officiel de la Lega Calcio "Toutes les rencontres du Championnat Primavera Tim en date à partir du 10 mars sont suspendues et renvoyées à des dates à définir." L’Uefa prend acte du retrait de l’Inter de la Youth League "La partie de l’UEFA Youth League entre FC Internazionale Milano vs Stade Rennais FC, programmée le 11 mars 2020 à 15h00 au Centre Technique Nationale FIGC, ne se tiendra pas suite au refus de jouer de l’Internazionale Milano. L’organe de contrôle, éthique et disciplinaire de l’Uefa prendra une décision en temps voulu" - a réagi la Football Association. Réaction de Steven Zhang : "Tout en reconnaissant la grande importance de cet événement, je suis conscient que la non-présence déclenchera automatiquement la défaite sur tapis-vert "0-3". Nous avons décidé de ne pas jouer le match conformément aux dispositions de toutes les autorités compétentes." L'AIC s'exprime Umberto Calcagno, le Vice-Président de l’AIC et Conseiller Fédéral s’est livré suite à la décision du Coni à TMW "Je crois que c’est une approche responsable. Il est juste que le système s’assume une responsabilité dans un moment exceptionnel comme celui-ci." Ne vous attendez-vous pas à ce que le ton monte demain au Conseil fédéral? "Non, car la décision fait suite à un accord avec les fédérations, et il y avait aussi la notre. C’est dans la lignée de nos attentes, il est juste de réévaluer notre système, étant donné l’état d’urgence de notre pays." En ce qui regarde les entraînements, cela ne semble pas si clair... "On parle d’activités sportives, il y a lieu d’approfondir. L’aspect le plus risqué étant de continuer à proposer des matchs, cela représentait une contradiction et une incohérence en regards aux décisions régionales imposées par le Décret du Conseil des Ministres" "Pour les entraînements, il y a une bonne organisation et de bons dispositifs sanitaires, ce qui devrait permettre à tous de continuer une activité normale de préparation." Est-ce un message pour l’UEFA ? "Je crois aussi que l’Uefa est en train de faire des évaluations avec une responsabilité indépendante de notre pays. Il est normal que leurs considérations soient d’ordres plus générales." Quid du Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? Qui remporte le Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? La demande n’est en rien ironique, étant donné qu’il y a un risque sérieux de voir le Championnat de Serie A 2019-2020 définitivement annulé afin de contenir l’épidémie du Coronavirus. Et cette question pourrait déjà être prise en considération par le Conseil Extraordinaire qui se tiendra ce mardi 10 mars L’hypothèse qui est la plus accréditée reste la suspension de la compétition jusqu’au 3 avril prochain, mais l’annulation du tournoi reste une hypothèse prise au sérieux par les hauts dirigeants du Calcio, même si la Lega semble avoir l’intention d’aller de l’avant jusqu’à la fin de saison avec les huis-clos pour éviter tout risque de contagion. 1° Reprise de la compétition dès le 3 avril et report de l’Euro C’est la solution alternative la plus attendu par les clubs du championnat italien et aussi par la FIGC : Celle de la suspension de tous les matchs de football, Coupe d’Europe incluse, jusqu’au 3 avril, soit la date de fin retranscrite dans le Décret du Président du Conseil, Giuseppe Conte, avec une demande formelle à l’UEFA de reporter à une date à défini le Championnat d’Europe des Nations. L’Euro est programmé en date du 12 juin, mais les joueurs doivent être à disposition des équipes nationales dès le 1er juin. Reporter le tournoi vu l’épidémie Coronavirus permettra de disposer d’une meilleure ventilation des dates encore disponibles. Dans ce scénario, la Serie A, mais aussi les autres championnats européens, disposeraient d’une certaines sérénité pour disputer les matchs non joués jusqu’au 3 avril. La Bundesliga se dirige à présent vers le huis-clos. L’Uefa pourrait également proposer l’Euro à l’automne ou à l’été prochain. Un scénario qui aurait toutefois besoin de l’aval des Institutions footballistiques européennes et mondiales En cas d’arrêt, il pourrait être aussi envisageable de reporter les parties européennes des italiens engagés en Ligue des Champions et en Europa League Où jouer les matchs européens ? L’Uefa a établi que Valence-Atalanta se disputerait à huis clos le mardi 10 mars au Mestalla. L’équipe de Gasperini aura la possibilité de quitter la Lombardie considérée comme zone rouge pour raison professionnelle selon les dispositions retranscrites dans le décret signé par le Premier Ministre Conte. L’Uefa n’a pas encore pris de décision officielle pour la rencontre programmée le mardi 17 mars entre la Juventus et Lyon. Faisant état des dispositions du pays d’accueil, la partie se disputera à huis-clos au Stadium. Si les français viennent à se rétracter, ils pourraient perdre sur tapis vert 3-0. Le discours pourrait être différent en cas de suspension du match par Décret Gouvernemental. La Juventus songe donc à un plan B qui serait de jouer ailleurs, mais pas à Malte. La situation est similaire pour Inter-Getafe qui est programmée ce jeudi sans supporter. Le Scudetto et les Championnats annulés, les précédents historiques Jamais dans son histoire en phase aller-retour, la Serie A n’a été contrainte de suspendre sa compétition avant sa conclusion. Cette question est de la compétence de la FIGC et du Président Gabriele Gravina qui entend mettre le Scudetto à l’ordre du jour du prochain Conseil Fédéral qui aura lieu ce mardi 10 mars. Ce sera donc à la Fédération de montrer la voie. Voici les deux hypothèses à prendre en considération en cas d’annulation définitive de la Serie A 2019-2020: Ne pas assigner le Scudetto Assigner le Scudetto l’équipe qui a obtenu le plus de points à matchs égaux. Comprenez : Prendre en considération le dernier classement où toutes les journées avaient été jouées pour toutes les équipes sans aucun report. Ce discours est également valable pour l’attribution des places européennes des prochaines éditions de la Ligue des Champions et de l’Europa League La FIGC est dans l’obligation d’officialiser un classement et de le consigner à l’Uefa afin de permettre aux clubs italiens de participer aux différents tournois continentaux : 4 places sont disponibles pour la Ligue des Champions, 2 (+1 en préliminaire) en Europa League. Ce classement devrait également définir le sort des clubs qui devraient se voir reléguer en Serie B pour la saison 2020-2021 L’impact économique L’annulation du championnat aurait un impact dévastateur au niveau des bilans financiers pour chaque club de Serie A, outre le manque à gagner de la billetterie, il y a également les répercussions en provenance des drois télés. Les lignes directrices relatives à l'attribution des droits TV du championnat de Serie A pour la période triennale 2018-2021, appartenant à Sky et à Dazn, ne contiennent pas de dispositions explicites faisant étant d'une éventuelle compensation aux diffuseurs en cas d'arrêt définitif de la compétition. Il est cependant évident que ces cas de figures ont dû être envisagés dans le contrat signé entre la Serie A et les diffuseurs. En effet, en cas d'annulation du championnat, Sky ne disposerait plus des contenus : Des matchs qui lui rapportent des millions d'euros vu les passionnés qui sont prêts à souscrire aux abonnements des deux plateformes. La Lega Serie A ne semblent pas avoir le droit de suspendre ou d'annuler le championnat de façon indépendante, le risque étant de se retrouver exposé à des répercussions juridiques des diffuseurs. Le décret du Premier Ministre Conte publié dans la nuit du samedi au dimanche lui avait permis de jouer ses matchs à huis clos, mais si la Ligue de Serie A décide de manière autonome d'interrompre le championnat, il y aura une rupture contractuelle avec Sky et Dazn, ce qui l'exposerait à une réclamation en dommages et intérêts chiffrés en millions d'euros. Le discours sera totalement différent si la décision d'arrêter la compétition émane du Gouvernement italien. Les déplacements autorisés A partir d'aujourd'hui, dans toute l'Italie pour voyager de ville en ville, mais aussi au sein d'une même commune, il faudra compléter l'auto-certification du ministère de l'Intérieur. À l'heure actuelle, il n'y a que celle produite pour la Lombardie et les quatorze autres provinces concernées par la première mesure gouvernementale qui est disponible. Comment le remplir ? Ce document doit être signé par le citoyen et l'agent de police, ceux qui souhaitent voyager doivent indiquer la raison qui doit être reconnue: "Raison professionnelles fondées, situations de nécessité; raisons de santé; et retour à domicile." Si les conclusions de la police sont négatives, une plainte sera établie, ce qui comprendra une arrestation pouvant aller jusqu'à trois mois de prison, combiné à un délit malveillant contre la santé publique. Les clubs prêts à aller en Justice Que se passerait-il en cas de championnat inachevé ? Le classement serait-il pris en considération ? Aujourd'hui, cela reviendrait à dire: Donner le Scudetto à la Juve, Geler l'attribution des places en Champions et Europa League Lecce, Spal et Brescia relégués. Mais ce scénario sera rejeté par la plus part des équipes pénalisées par le championnat interrompu qui ont déjà fait savoir qu'elles seraient prêtes à intenter des actions en Justice. Les clubs de Serie B et de Lega Pro feraient de même s'ils étaient considérés comme invalidés." Devinez à quel chaos nous devons faire face désormais... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Plus qu’un Derby d’Italie, qu’un Derby della Madonnina, qu’un Derby della Molle, l’Italie du football se retrouve au centre des projecteurs. Celle-ci, guidée par un Dal Pino jouant avec le feu au sein même de la Lega, connaîtra son avenir ce mardi 10 mars après un Conseil Fédéral extraordinaire. En effet, plusieurs voix s’élèvent pour arrêter la compétition la plus suivie de la Botte, au sein même de l’Association Italienne des Joueurs (Aic) par l’intermédiaire de son Président Damano Tomassi , en passant par Spadafora, le Ministre des Sports qui avait exigé, ce dimanche en fin de matinée, l’arrêt pur et simple du tournoi suite aux décisions historiques prise par le Gouvernement Conte. "Nous avons analysé avec profondeur le décret et nous avions demandé la suspension des matchs de ce dimanche, et de voir comment cela pourrait évoluer par la suite. Cela n’a pas été possible, nous verrons ce qu’il en résultera mardi.Il faut se rendre compte que la situation est sérieuse et grave, et que l’on ne peut décemment pas jouer au football. Le décret déclare que l’on ne peut pas s’entrelasser ni avoir de contacts comme le fond les joueurs." "C’est une constatation exagérée, mais les problèmes qui en découlent confirment que le pays n'a pas compris qu’il devait changer sa façon de vivre". Tous, aussi bien au niveau du gouvernent que des experts adressent ce message : Changer de vie, éviter les rassemblement. Aujourd’hui par contre, outre les matchs en Italie, il y a aura des rassemblement dans des locaux pour regarder les rencontres." "Nous faisons déjà face à un cas de positivité au Coronavirus dans un club professionnel : Un magasinier d’une équipe évoluant en Lega Pro et qui est aux soins intensif." - Damano Tomassi dans le cadre de 90° diffusé sur la Rai Même son de cloche du côté du Ministre des Sports Intervenu à Rai Sport, Vincenzo Spadafora, se montre très sévère en regard à la gestion de l’épidémie par la Lega qui a décidé d’envoyer les joueurs sur le terrain "Personne, au sein de la Lega Calcio ne prends ses responsabilités car il y a des intérêts économiques. Ce monde du Calcio se sent immunisé face au virus, face aux règles et face aux sacrifices que tous réalisent dans l’ensemble du pays." La Lega Calcio continue de s’enfoncer La Lega Calcio a publié ce dimanche un communiqué suite au dernier décret pris en urgence par le Conseil des Ministres, un décret sur lequel se base le Ministre des Sports, lui qui a pris la décision de contacter directement la FIGC afin d’évaluer l’arrêt définitif des championnats "La Lega Serie A a toujours respecté, avec un intérêt suprême pour la santé, toutes les indications gouvernementales relative à la gestion de l’épidémie du virus COVID-19. Et ce même lorsqu’il y eux des manifestations de façon ondulées et contrastante." "En vue de s'assurer de la mise en sécurité et de la santé des athlètes, ainsi que de tous les intendants au clubs, la Lega Serie A a tenu, de façon rapide la semaine dernière une conférence vidéo avec les médecins des clubs, sous la coordination du Professeur Casasco, pour établir des procédures et des comportement à adopter afin de préserver la santé de tous." "Aujourd’hui encore la Lega Serie A a strictement respecté ce qui est déterminé par le DPCM publié ce matin par le Premier Ministre Conte, en liaison avec le décret d'urgence de la FIGC (communiqué de presse officiel 173 / A) qui établi que toutes les rencontres doivent se disputer à huis-clos. Le retard du coup d’envoi de la rencontre Parma-Spal est attribuée à une démarche de la FIGC en regard à une demande introduite en urgence de l’Associazione Italiana Calciatori." "Contrairement aux conditions reprises dans le Decret, qui autorise les rencontres professionnelles de la Serie A Tim a évoluer à huis-Clos, l’AIC a demandé, a quelques minutes du coup d’envoi, la suspension du championnat avec la peu de voir les joueurs partir en grêve." "Il s'agit d'une demande qui a mis en péril la gestion du système déjà fort pénalisé par l’Etat d’Urgence, une demande qui menace également le paiement des salaires aux joueurs. Le Conseil de la Lega Serie A qui s’est tenu hier a provoqué le retard du coup d’envoi de la renconre du Tardni. Il a été retenu qu’il fallait respecter les indications gouvernemental prévu par le DPCM de ce matin, en poursuivant les rencontres à huis clos." "Les mêmes considérations exprimées ici s'appliquent en ce qui concerne les droits télés, où Lega, Sky et Dazn ont respecté les dispositions existantes. Les déclarations répétées et contradictoires du gouvernement ne font qu’accroître l’état général de confusion et n’aident certainement pas le système à surmonter le moment de difficulté généré par le virus." Giovanni Malago sort la sulfateuse Interviewé ce dimanche soir par Fabio Fazio dans le cadre de l’émission a 'Che Tempo Che Fa', Giovanni Malagò, Président du Coni a lancé de sérieuses accusations envers la Lega Calcio et la gestion de sa présidence "Aujourd’hui, le Conseil de la Lega a pris une décision contraire à la proposition du Ministre Vincenzo Spadafora, une décision autorisée par le DPCM. Mardi, la FIGC avait confirmé que la Lega devait assumer ses propres responsabilités." " La FIGC a exprimé ses contrariétés en regards aux gestes posés par la Lega A. Je peux leur donner un coup de main, je dis juste que tous doivent aller dans la même direction. Le Calcio ne peut pas avoir des règles différentes des autres sports d’équipe." Est-ce juste d’arrêter la Serie A de football ? "Je crois que dans tous les sports d’équipe, du football au volley en passant par le hockey et tant d’autres, tous doivent aller dans la même direction. Dès demain je travaillerai sur cet aspect. Je vais appeler les Président des Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe à ce sujet." "La Serie A est sous gestion de la Lega, mais la Lega travaille sur base des délégations en provenance de la Fédération….Donc…" … Communiqué relatif à la tenu du Conseil Extraordinaire "Vu la demande du Ministre des Sports, entendu par le Président du Coni, Giovanni Malagò, celui-ci a pris acte de la volonté de l’établissement d'un Conseil extraordinaire de la Lega de Serie A, détentrice de l’organisation du Championnat, de respecter les prescriptions retranscrites dans le DPCM en regard à l’épidémei Covid19. Et de la volonté de cette dernière de maintenir la programmation des rencontres à huis-clos. Le Président de la FIGC, Gabriele Gravina a convoqué un Conseil Fédéral Extraordinaire qui se tiendra le mardi 10 mars 2020" - révèle l’Ansa Celui-ci se tiendra à 14h00 3 scénarios possibles : 1° Report de l’Euro 2020 La FIGC pourrait demander à l’UEFA de demander un report de l’Euro à une date à définir. Gravina souhaiterait repousser la compétition d'au moins 10 jours. En effet, la compétition doit débuter le 12 juin et les joueurs doivent être en stage international dès le 1er juin. Reporter cette compétition de façon globale permettrait à tous de ventiler les rencontres sur les périodes disponibles Aleksander Ceferin pourrait également reporter l'Euro en 2021 étant donné que plusieurs pays européens sont touchés. Si l’Uefa dit non : 2° Etablissement d’un calendrier alternatif S’il est impossible à anticiper pour l’heure, il se pourrait que la Coupe d’Italie en fasse les frais, avec un report des demi-finales/finale au mois d’août, offrant de la sorte des plages de matchs disponibles... 3*Arrêt définitif de la compétition Depuis le 23 mai 1915, période où l’Italie entrait dans la Première Guerre Mondiale, il n’y avait plus eu une telle démarche Le Conseil Fédéral prendrait la main et pourrait prendre des décisions similaires à celles connu lors du Calciopoli en 2006 : Aucune assignation du Scudetto – La Juve appréciera Le classement serait figé afin de définir les qualifiés au différentes Coupes d’Europe - En cas de fixation définitive, il s'agirait du classement actuel, et ce, en l’état : Donc pas de place pour les matchs en retards ! Aucune rétrogradation. Ce dernier point pose question étant donné que Benevento en Serie B dispose de 17 points d’avance sur son dauphin, ce club serait le plus pénalisé, tout comme certains clubs de Serie A, tandis que d’autres seraient à la fête Le Conseil Fédéral étudie également cette éventualité et est prêt à prendre les dispositions nécessaire afin de proposer un accord qui mettra tout le monde d’accord….. Pour faire simple : Bonne Chance ! De son côté, Luca Marelli, ancien arbitre de Serie A, suggère les choix suivant: Play-Off en vue de décider du Scudetto, des coupes d'Europe et du maintien Annulation pure et simple du Championnat et de la Coupe d'Italie Report à l'été 2021 de l'Euro Seriez-vous, vu l’ampleur de la situation en Italie en regard à l’épidémie, pour un arrêt pure et simple du tournoi avec le maintien des places au jour d’aujourd’hui, mais sans remise historique du Scudetto, ni même de relégation ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Nouveau revers pour la Vieille Dame….un revers qui pourrait bien être le dernier. La Juve a collectionné autant de rejets dans sa campagne pour la révocation du Scudetto 2006, que de Finales de Coupe d’Europe perdues. En effet, ce Scudetto qui lui a été retiré suite au scandale du Calciopoli a été attribué sur tapis vert à l’Inter, l’ennemi-juré. Comme le révèle Tuttosport : "Le Collège de la Garantie du Sport a déclaré inadmissible le recours du club turinois contre la Fédération Italienne de Football, l’Inter et le Comité Olympique National Italien, pour le pourvoi et la contestation de la décision du 30 août dernier de la Cour Fédérale d’appel, en regard à la question de l’assignation de la part de la FIGC, du Scudetto 2006, à l’Inter." La Juve avait demandé à ce que le titre de Champion d’Italie 2005-2006 ne soit assigné à personne, en s’adressant aux différents organismes juridiques compétent qui ont toujours rejeté une telle demande. Mieux encore, la Juve a été sanctionnée : "Le Club a été condamné au paiement de 10 000 euros destinés à couvrir les dépenses relatives au procès." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Chacun d’entre nous a déjà dû connaitre ce type de personne, celle qui vous saoule et qui ne comprend pas qu’elle vous emmerde plus qu’autre chose. Limite, si vous l’avez fréquenté, elle n’a toujours pas compris le message. Ce contexte, retranscrit dans le Calcio, nous offre la Juve. La Vieille Dame étant dure d’oreille, elle n’arrive toujours pas à assimiler que ses Scudetti resteront figés à 35 titres remportés. En effet, le club Bianconero avait introduit un recours pour annuler la délibération du Conseil Fédéral de la FIGC du 11 juillet 2011, déclarant manquer d’éléments juridique objectifs pour révoquer le Scudetto 2006 à l’Inter. Ce recours a été jugé comme "inadmissible par la Sezione Disciplinare del Tribunale Federale Nazionale". Le Président du Tribunal Cesare Mastrocola, a mis en évidence que la Juventus avait déjà présenté ces derniers mois un recours similaire au Collegio di Garanzia du Coni. De fait, le Tribunal Fédéral avait reporté le procès dans l’attente du délibéré du Collegio. En mai dernier, ce dernier avait déclaré comme inadmissible le recours de la Juventus. Pour établir ce jugement le Tribunal a pour cette raison "vérifié l'identité substantielle entre les deux procédures promues en parallèle devant le Tribunale federale Cour fédérale et le Collegio di Garanzia." Mémé est donc renvoyée dans les orties. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le Collège du Coni considère comme inadmissible le recours intenté par la Juventus vis-à-vis du Scudetto 2006, celui-ci reste donc à l’Inter. 13 ans après le scandale qui a écorné le championnat italien, les Bianconeri avaient de nouveau réclamé à la Justice, une décision définitive sur l’attribution ou le rejet du titre assigné aux Nerazzurri, à la suite du Scandale du Calciopoli. Cette décision d’attribution avait été adoptée par le Commissaire de la FIGC, Guido Rossi, puis révoquée par divers Conseils Fédéraux. Le Tnas s’était prononcé comme incompétent sur le sujet. Voici donc le communiqué qui devrait mettre un terme à cette situation et tourner enfin une page sombre de l’Histoire du Calcio Communiqué officiel du Coni "Le Collège de la Garantie du Sport, à l’issue de l’audience qui a été ordonnée et présidée par Franco Frattini, a déclaré comme inadmissible le recours inscrit au R.G. – Recours 3/2019, introduit en date du 11 janvier 2019 par la société Juventus Football Club S.p.A, dans l’affaire qui l’oppose à la Federazione Italiana Giuoco Calcio (FIGC), au F.C. Internazionale Milano S.p.A. et au Comitato Olimpico Nazionale Italiano (CONI) imposant de façon définitive le verdict prononcé du Collegio Arbitrale del Tribunale Nazionale di Arbitrato per lo Sport du CONI (TNAS) dans le cadre de la procédure R.G. n. 1930/2011 TNAS, visant la Juventus Football Club S.p.A., la Federazione Italiana Giuoco Calcio (FIGC) et le F.C. Internazionale Milano S.p.A. [ [...] TNAS qui s’est déclaré incompétent, suite aux démarches de révocation du titre octroyé en date du 26 juillet 2006 par le Commissaire Extraordinaire de la FIGC Guido Rossi, pour raisons disciplinaires." "En conclusion, Il a été décidé que la Juventus reste déchue de son titre de Champion de Football de Serie A 2005-2006, celui-ci a été assignée de façon correcte au Fc Internazionale di Milano." Le Collège a également condamné la société Bianconera au paiement des dépenses imputées au Coni, soit 1 500 euros et a également exigé la compensation intégrale des dépenses relatives aux autres parties concernées. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Milan - Le Président du Comité Olympique Italien, Giovanni Malagò s’est livré sur le poste laissé vacant par Tavecchio, et il s’est exprimé également sur ce dernier: "Hier, Tavecchio a beaucoup parlé, je n’ai pas envie de commenter ses dires. Concernant son poste, il existe deux extrêmes: Le premier est logique, on en recrute un immédiatement. Sinon, deuxième possibilité, ce n’est pas très grave, car il y sera élu plus tard. Il y a toute une évaluation qui doit être réalisée par des experts, des cabinets d’avocats : Il se peut que le Commissaire/Président de la Figc soit élu après les élections relatives à la Présidence de la Serie A et de la Serie B." ®Antony Gilles - Internazionale.fr