Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'coupe d’italie'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une révélation en provenance de la Gazzetta Dello Sport, la Super Coupe d’Italie ne se disputera pas dans le Royaume d’Arabie Saoudite cette saison! "L’officialisation devrait arriver dans le courant de la semaine. Il faut se remémorer la situation: La Lega Serie A a signé un contrat qui prévoit une nouvelle édition de la Super Coupe d’Italie à Riyad. Toutefois, une date butoir était à respecter pour exercer cette option pour cette saison et, force est constater que le délai n’a pas été respecté: La Lega, l’Inter et la Juve sont donc libre de décider de la situation en toute autonomie." "L’option la plus valide est le mercredi 5 janvier 2022 et le Stade Giuseppe Meazza représente le lieu idéal également pour un motif de recettes très important L’Inter et la Juve ont échangé depuis des semaines : Si la date du 5 janvier est confirmée, les rencontres Juve -Napoli et Bologne-Inter programmées le 6 janvier devront être repoussées." "Les deux parties devront être postposée en tenant également compte de l’entrée en scène des matchs de la Coupe d’Italie avec l’arrivée des grandes écuries les 12 et le 19 janvier : Un sudoku dont la résolution n’est pas aisée et sur lequel travaille la Lega." Pensez-vous que la Vieille Dame acceptera de se déplacer à nouveau à Milan ? Poussons le vice : Pensez-vous que Guida arbitrera cette rencontre ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, le Royaume d’Arabie Saoudite continue à montrer son plus grand intérêt pour le Calcio, si l’Inter est la principale concernée, la Super Coupe d’Italie n’est pas en reste: Révélation de Milano Finanza "Les Saoudiens auraient offert 200 millions d’euros pour s’assurer les six prochaines éditions de la compétition. Il s’agit d’une offre bien plus importante que celle du dernier triennal qui s’était conclu sur la base de 21 millions d’euros et qui pourrait amener à un changement du format." Confirmation de Gianluca Di Marzio “La Super Coupe d’Italie pourrait être assignée au terme d’un Final Four. Elle ne concernerait plus le lauréat de la Serie A et celui de la Coupe d’Italie, mais il s’agirait d’un tournoi avec une phase finale, un mini-tournoi qui inclurait également le dauphin de Serie A et le dauphin de la Coupe nationale." Validez-vous cette idée futuriste ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, à travers le profil officiel Instagram de l’Inter, Nicolò Barella a répondu aux demandes des tifosi Quel est ton plus beau but ? "Celui face à la Fiorentina, en Coupe d’Italie car il était le plus difficile vu la coordination à avoir, je suis content qu’il soit allé dans le coin." Bare où es-tu ? "Comme je le dis toujours à Brozo, je suis ici: Il ne me laisse jamais tranquille." Quel type de musique écoutes-tu ? "J’écoute un peu de rap, certains en italien et d’autres. Comme je suis aussi le père de trois enfants, des chansons pour enfants." Comment est né ton rapport avec Brozovic ? "C’est venu tout naturellement, nous sommes deux personnes directes, vraie: On aime bien être ensemble, rire, faire les cons et nous divertir." Ton film préféré ? "Plus qu’un film, ma série préférée est Vikings." Pourquoi le numéro 23 ? "J’ai toujours eu le 18, mais lorsque je suis arrivé à l’Inter, il appartenait à Asamoah. J’ai donc décidé d’opter pour un autre numéro et j’ai pris le 23 car c’est celui de mon idole Lebron." De quelle légende interiste t’inspires-tu ? "Une de mes idoles est Dejan Stankovic. Il m’a toujours plu comme joueur et j’ai toujours cherché à prendre le meilleur de lui, je cherche a faire aussi bien que lui, aussi bien que ce que lui a fait avec l’Inter." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Après le partage face au Shakhtar Donetsk dans le cadre de la seconde journée de la Ligue des Champions, l’Inter retrouve la Serie A et plus précisément Sassuolo ce samedi 02 octobre à 20h45. Pour l’occasion, Simone Inzaghi s’est livré en conférence d’avant-match A quelle rencontre vous attendez-vous face à Sassuolo ? "Ce ne sera pas une rencontre facile, c’est la septième en 20 jours, il y a un peu de fatigue physique et mentale. Ils pratiquent un excellent football, la vraie Inter devra être présente pour l’emporter." Y-aura-t ’il quelques rotations ? "Aujourd’hui, c’est la première journée où je retrouverai l’équipe et j’évaluera la situation. Je parlerai avec les garçons pour connaitre leur état de forme et demain matin, j’opterai pour le meilleur onze possible à aligner." Etes-vous à la recherche d’un meilleur équilibre ? "L’équilibre est une chose importantissime. En Ukraine, nous avions réalisé un bon match au niveau défensif, mais nous avons exprimé beaucoup moins notre jeu, avec du cynisme, nous l’aurions emporté." Etes-vous rassuré suite à la parution du bilan ? "Je pense oui, nous avons un Administrateur-Délégué très brave. Je pense que le club l’a aussi été, notre objectif était de mettre le club en sécurité et le prochain bilan sera bien meilleur. Le club a réussi à conserver un environnement serein, à garder sa tifoserie compacte, et à verser les salaires avec régularité, il y a de la confiance pour l’avenir." Vous avez plus de difficulté à marquer en Coupe d’Europe, comment l’expliquer ? "C’est le fruit du moment, nous avons la meilleur attaque de Serie A, cela peut arriver que tu ne marques pas de buts, lors de deux matchs en Ligue des Champions : Face au Real, nous avions eu 18-19 occasions, face au Shakthar, nous avions eu d’importantes occasions, nous aurions dû faire mieux, c’est le résultat de ces épisodes." Pourquoi Çalhanoğlu ne parvient pas à confirmer ? "Je suis très satisfait de Çalhanoğlu, il combine qualité et quantité : J’ai tant de joueur pour ce poste, le fait qu’il soit sur le banc à Kiev n’avait rien à voir avec son match face à l’Atalanta où il m’avait satisfait. J’ai tant de milieux, de temps en temps, je dois faire des choix différents." Handanovic est attaqué sur les réseaux sociaux. Est-ce que cela a fait écho dans le vestiaire ? Pensez-vous aussi le titulariser en Coupe d’Italie ? "Je pense qu’il faudra penser par après de la Coupe d’Italie. C’est notre Capitaine, un des leader du vestiaire. C’est un grandissime gardien, qui durant des années encore, fera le bonheur de l’Inter." Après la trêve internationale, il y aura le match face à la Lazio et l’Inter pourrait être privée de ses sud-américains. Est-ce que Correa ou Lautaro pourront revenir plus tôt ? "Pour l’heure, c’est le Sassuolo. Ensuite, nous savions que nous allions faire face à cette problématique, nous y réfléchirons en temps voulu. Je dois nous préparer à la rencontre de demain actuellement." Quel est le meilleur poste pour Sanchez ? "Selon moi, Alexis est un joueur avec tellement de qualité qu’il peut être aligné au poste de Trequartista, au poste d’attaquant. Cela fait à présent 20 jours qu’il travaille à plein régime et je suis content de ce qu’il nous apporte." Manque-t ’il un Vice-Brozovic ? "Je pense que Marcelo occupe un poste bien spécifique, c’est un joueur très très important. Je peux aligner d’autres joueurs, face au Shakthar, j’ai mis Barella, mais il y a aussi Sensi, Gagliardini et Vecino qui peuvent l’occuper." Est-ce que la prestation face au Shakhtar est le fruit des éliminations passées ? "Je ne pense pas. Nous avons vu comment l’équipe a déployé son football face au Real et comment elle avait voulu développer son jeu ici. Certains fait de jeux ont fait en sorte qu’il n’y a pas eu de résultat positif. Nous n’étions pas l’Inter habituelle en termes de jeu, mais nous aurions pu gagner, comme nous aurions pu aussi l’emporter face au Real." Vous attentiez vous à vous retrouver à cette place au classement ? Est-ce déjà un signe positif ? "Nous sommes bien placé, nous aurions pût sincèrement faire mieux. Les six premiers matchs de championnat étaient très bon, il manque les deux points perdu face à la Sampdoria et les deux points perdu face à l’Atalanta, que nous aurions mérité." "Je suis content de ce que nous proposons sur le terrain. Je suis juste amer, car nous aurions dû avoir plus de point en Ligue des Champions, vu toutes les occasions que nous avions obtenus. J’y repenserai lorsque la Champions fera son retour." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Tout bon ouvrier, employé, voire fonctionnaire apprécie de prendre une petite pause-café. A présent, il vous sera possible de le faire également en optant pour la chaîne Pop Caffè, l’Azienda sicilienne spécialisée dans la torréfaction du café chaud et de capsules, aussi bien dans le commerce traditionnel, que la grande distribution sous la marque Myspresso Communiqué officiel A dater de cette saison et pour la prochaine saison, Pop Caffè supportera les Champions d’Italie en titre avec un partenariat qui prévoit une série d’action de marketing et de communications, comme le placement de produit de la marque dans les locaux du club, et ce y compris la Salle Hospitality,, comme la possibilité de produire et de commercialiser des produits en collaboration avec le Club en associant le logo Pop Caffè à l'Inter et en promulguant la visibilité de la marque au bord du terrain, lors des matchs de championnat à domicile et en Coupe d’Italie au Stade Giuseppe Meazza. "Les défis, le jeu d’équipe, l’importance du résultat, Pop Caffé se reconnait bien dans ces valeurs sportives. Il suffisait d'ajouter la passion du football en choisissant une équipe, l'Inter, qui s'est toujours distinguée par ses succès et son fair-play, elle qui représente des qualités qui, dans le sport comme dans la vie, fait toujours de vous un gagnant : Nous sommes ici en qualité d’Official Coffee Partner." "Avec cette collaboration, Pop Caffè vise à augmenter sa notoriété et sa visibilité déjà acquise, par une présence sur le marché national, en atteignant une popularité que seule une équipe adorée comme l'Inter peut offrir, même au-delà des frontières de sa Tifoserie." "Notre objectif est de nous développer et de nous imposer dans notre domaine, comme l'Inter a réussi sur les terrain de football. Notre équipe est composée de jeunes qui ont le désir d'y arriver : Nous sommes Pop et nous avons comme objectif de devenir aussi important que le Club Nerazzurro." Andrea Eterno, Administrateur-Délégué du Groupe Sim-Fed Srl, (qui est le propriétaire de la marque Pop Caffè) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter ne considère plus Samir Handanovic comme un titulaire indiscutable, lui, qui s’est à nouveau rendu coupable d’une faute directe, amenant au but, sans gravité, de l’Hellas Verona "Samir Handanovic semble avoir perdu le statut d’intouchable et d’indiscutable, et ce, grâce à la croissance et à la faim de Ionut Radu. Et la différence comparé au passé est que depuis son arrivée à Milan, Handanovic n’avait jamais été confronté à un vice capable de le mettre dans les cordes, de le remettre en discussion. Ces dernières année, Samir disposait d’une certaine 'immunité" de la part du Club et du Staff technique : Dans le fond, ce n’était jamais utile de chercher à remplacer Handa, lui qui a laissé à ses remplaçants les bricoles de fin de championnat et les premiers tours de Coupe d’Italie." “Si Conte était resté, Radu aurait plus que probablement quitté l’Inter pour retrouver la douce sensation d’être titulaire : Mais avec l’arrivée d’Inzaghi quelque chose a changé. La Real Sociedad et l’Hellas Verona ont tenté jusqu’au bout de convaincre l’Inter de le céder en prêt, mais Simone et son staff s’y sont opposé en ayant le soutien total du club sur cette prise de décision. Ionut, à Appiano, a tant de personnes qui l’estime, ces dernières années, il a toujours fait preuve de professionnalisme et de respect pour le groupe. Jamais grimaçant, jamais une parole hors de propos. C’est évident que la tentation de s’en aller pour jouer était forte, mais cette fois, le feeling qui s’est créé avec le nouveau staff lui offre une stimulation supplémentaire pour rester à Milan." "Le nouveau préparateur Zappalà est resté fièrement impressionné par la réactivité du joueur roumain, Lui qui est aussi bon à jouer des deux pieds, une exigence que l’on demande aux gardiens moderne. Si Handanovic reste le titulaire, l’Inter sait absolument qu’elle est entre de bonnes mains avec celle de Radu. Handanovic peut se vanter d’avoir 517 matchs en Serie A, dont 391 avec l’Inter Radu n’a goûté seulement qu’au poste de titulaire dans le championnat le plus important avec le Genoa. Il compte 53 matchs dont trois avec l’Inter, matchs disputés en fin de saison dernière." "Il s’est toutefois montré protagoniste lors en U-21 avec la Roumanie dont il en était le Capitaine, et c’était la grande révélation de l’Euro 2019 disputé en Italie. Handanovic est, à présent opposé à un vrai remplaçant, il devra donc réduire au stricte minimum le nombre de faute directe qu’il commet » Le Saviez-Vous ? Si Handanovic et Radu peuvent se disputer la place de titulaire cette saison, selon Calciomercato.com, Giuseppe Marotta aurait dans le creux de sa main André Onana : "La négociation de la prolongation de son contrat est bloqué à tel points que l’Ajax a déjà pris ses précautions en achetant deux gardiens de buts ces dernières semaines. L’avenir d’Onana devrait être en Italie: Le Napoli est à la recherche d’un gardien fiable, en prévision du départ possible d’Ospina au terme de la saison, lui qui a le contrat en fin de saison. Le Club Azzurro l'a évalué et s’est informé, Marotta conserve la pôle mais il devra conclure, la partie est encore ouverte." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Danilone a très récemment prolongé son aventure à l’Inter, en paraphant un nouveau contrat. Celui-ci s’est livré sur l’arrivée également de Simone Inzaghi, quelques heures avant la confrontation entre l’Italie et l’Angleterre en Finale de l'Euro! "Nous revenons après deux saisons disputée sans trêve, c’était fondamental de recharger les batterie avec un peu de vacances. Les premiers jours de la mise au vert sont positifs, il manque encore tant de joueurs, mais le groupe est volontaire. Je profite de l’occasion pour féliciter Lauti pour sa victoire extrêmement méritée en Copa et je souhaite bonne chance à Nico et Basto pour la Finale de ce soir." Simone Inzaghi "L’approche a été positive, tout le staff est compétent et tient à faire belle figure pour honorer l’Histoire de l’Inter. Nous sommes tous engagés depuis la reprise et continuer à endosser ces couleurs est un motif de fierté. J’en suis à présent à ma neuvième saison avec l’Inter, mais à chaque fois que je monte sur le terrain, je cherche toujours à donner le maximum pour prouver que je mérite ce maillot." "Si la prolongation est arrivée, je pense que cela veut dire que j’ai fait quelque chose de bon et que je l’ai mérité. Toutefois, le passé ne compte plus, je veux confirmer en championnat, me battre en Ligue des Champions et arrivée jusqu’au bout en Coupe d’Italie." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Ces derniers jours, le Conseil de la Lega Serie A a approuvé la nouvelle formule de la Coupe d’Italie qui mettra aux prises, dès la saison prochaine, les 20 clubs de Serie A et de Serie B et 4 clubs de la Lega Pro. Le communiqué officiel "Le tournoi prévoit un tableau de style tennistique composé de 40 équipes : 36 insérées directement et 4 en provenance d’un tournoi préliminaire qui mettra aux prises 8 formations. Les six tours de la manifestation se disputeront en une seule confrontation directe, exceptions faites des demi-finales. Tout sera retranscrit dans le Règlement du tournoi qui sera publié dans les prochain jours." "La nouvelle formule nous satisfait pleinement, elle réduit la concentration de matchs pour les joueurs tout en augmentant la compétitivité, dès les premiers tours en garantissant la participations des trois championnats professionnel, qui reprendra de la sorte, les meilleures formations de la Lega Pro" - Paolo Dal Pino, Président de la Lega Serie A "La décision de la Lega Serie A va dans la direction d’une participation de tous les championnats professionnels en une seul compétition qui représente l’Histoire de notre Pays." - Mauro Balata, Président de la Lega Serie B "C’est un accord positif qui réouvre, immédiatement, la porte à ola Serie C pour un futur projeté de réforme. Se pencher sur le système mis en place est la voie principale à entreprendre pour réformer le Calcio" - Francesco Ghirelli, Président de la Lega Pro ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. A travers son site officiel, l’Inter a officialisé Simone Inzaghi au poste d’entraineur de son équipe première. Voici quelques extraits de sa présentation La carrière de "Simone Inzaghi le joueur" a été riche de succès, en débutant sur les terrains provinciaux de Carpi, Novara, Brescello et Lumezzane, avant de confirmer avec son Piacenza en 1998, alors qu’il était âgé de 22 ans. Il a été l’auteur de 15 buts, pour sa première saison en Serie A. Il a ensuite réalisé le saut de qualité en rejoignant la Lazio à coups de buts importants qui lui ont permis de décrocher l’historique Scudetto en 2000. On retrouve dans la carrière d’Inzaghi le joueur: 3 Coupes d’Italie et 2 Super Coupes d’Italie. En 2010, Inzaghi en termine avec sa carrière de joueur pour passer immédiatement à une carrière d’entraineur Son aventure commence comme entraineur du Secteur Jeune de la Lazio en 2010-2011. En 2014, il devient l’entraineur de la Primavera de la Lazio où il remportera 2 Coupes d’Italie et une Super Coupe d’Italie. En avril 2016, il est promu entraineur de l’équipe première de la Lazio alors qu’il ne reste que sept matchs à disputer. Il sera confirmé l’année suivante. Il entrainera le club romain durant 5 saisons couronnées de succès en remportant la Coupe d’Italie en 2019 et 2 Super Coupes d’Italie en 2017 et en 2019. Lors de la saison 2019-2020, il parvient à décrocher la quatrième place synonyme de qualification en Ligue des Champions pour les Biancoceleste Le Saviez-vous ? Simone Inzaghi est également un ancien international italien, lui qui a été convoqué à trois reprises. Il est également le meilleur buteur en Coupe d’Europe de la Lazio. Il est aussi rentré dans les livres d’histoire en devenant le premier joueur italien a inscrire 4 buts en un match en Ligue des Champions, c’était le 14 mars 2000 à l’occasion du match opposant la Lazio à Marseille (5-1) A présent, il est face à sa destinée : Celle de prendre en main un géant d’Italie. En effet, Simone Inzaghi est, à dater de ce 3 juin 2021, officiellement l’entraineur de l’équipe Championne d’Italie : L’Inter ! Bienvenue à toi l’ami ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Champion d’Italie avec l’Inter, Lautaro Martinez a décidé de se donner corps et âme pour son équipe nationale qui est engagée dans trois matchs de qualification pour le Mondial 2022 et pour la Copa America. Son interview à la Nacion Nina, sa Fille "Je sais que si tout va bien pour l'équipe nationale, je ne la verrais pas durant un mois et demi. Au début, c’est quelque chose qui m’a rendu un peu triste, c’était difficile à accepter, mais ma famille sait ce que représente le pays et c’est ce que j’aime faire." "Cela faisait depuis plus d’un an et demi que je ne pouvais plus venir à Bahia Blanca, qui est mon endroit, là où je respire, où je reprends de l’énergie, où je suis avec mes amis. J'ai dit à Agustina, entre sérieux et plaisanterie, que nous irons vivre à Bahia Blanca, c’est la meilleure place du monde pour moi." Les heures qui l’ont précédé de la paternité "Cette nuit-là, je n’ai pas su fermer l’œil de la nuit car la petite a aussi dû rester en couveuse, j’ai aussi dû, le lendemain, aller m’entrainer car nous devions disputer la première demi-finale face à la Juve, à domicile. Imaginez… ma fille était née, j’avais terminé l’entrainement de l’après-midi pour ensuite rentrer à la maison car il ne pouvait y avoir qu’une seule personne à l’Hôpital et qu’il y avait déjà la maman d’Agustina. J’ai dû passer ma première nuit, loin d’elle, je l’avais serré dans mes bras, mais elle était sous oxygène, c’était un sentiment horrible." Nouvelle vision de la vie "Toute ma vie a changé. J’ai changé ma façon de voir les choses, et pas seulement à la maison. Cela m’a fait murir, je repense à chaque chose deux ou trois fois, je suis beaucoup plus calme. Cela se voit aussi sur le terrain, je sautais plus rapidement les matchs avant car j’étais souvent avertis pour protestation." "Nina m’a apporté de la tranquillité. A l’Inter, on m’a dit que l’on avait compris que j’étais devenu différent, plus impliqué dans le groupe, plus un leader, là aussi je sens que j’ai beaucoup muri." Son arrivée à l’Inter "Lorsque l’Inter s’est présenté, le Directeur Sportif est venu me trouver à Buenos Aires. Dans nos échanges, je lui ai demandé si le numéro 10 était libre. Il m’a dit, bien bien, nous verrons. Lorsque je suis allé à Milan pour signer le contrat, il me l’a demandé à nouveau et j’ai insisté pour le numéro 10." "Il m’a dit : Attention, le numéro 10 a été porté par Ronaldo, Baggio, Sneijder, … Je lui ai dit que j’en avais conscience et que j’aimais ce défi. J’ai signé et fait la photo avec le numéro 10." Une première saison cauchemardesque "Cela m’a choqué, fait mal : je suis passé du Racing où les supporters scandaient mon nom lorsque je marquais et où j’étais titulaire, à un nouveau pays, un nouveau club et une nouvelle langue. Je savais que j’allais devoir m’adapter, mais je ne pensais pas que ce serait si dur." "Après trois mois, j’avais dit que je voulais partir, je ne voulais plus rien savoir. Personne n’aurait pu me supporter. Parfois, je prenais ma voiture et je partais faire un tour seul. J’étais fou, je ne pensais à rien. Puis, il y a eu un changement." Agustina, le "coup de main" du Clan Icardi ? "Mauro m’a donné un gigantesque coup de main durant cette période et je le remercierai toujours pour ça. Je suis très fier que cette première année m’ait été utile dans l’apprentissage." "Lors de ma seconde saison, j’ai joué beaucoup plus, les choses avaient changé et cette année, j’ai joué encore plus. Lorsque je suis reparti pour l’Argentine, j’étais pleinement satisfait et heureux. J’ai joué les 38 matchs sur les 38 disponibles en Serie A, les 6 sur 6 en Ligue des Champions et les 4 sur 4 en Coupe d’Italie." "J’ai aussi remporté le championnat, c’est mon premier titre professionnel. Il est arrivé trois mois après la naissance de Nina, Cette victoire a une saveur particulière." Parler l’italien "Oui, je le parle très souvent, j’aime bien. Quand je le sens, je le parle, je l’ai fait avant la rencontre face au Milan, que nous avions remporté 3-0. J’ai fait un discours devant le groupe, je sentais que c'était le moment. Parfois, lorsque je rentre à la maison, je parle en italien avec Agustina, je suis habitué à le faire tous les jours en club et elle rit. J’ai aussi eu le cas de parler en visioconférence avec ma mère en Italie et elle me disait : "Qu’est-ce que tu dis ?"." La Lula "Ici, j'ai fait la découverte du Monde. J'ai des équipiers anglais, croates, slovènes, slovaques, chiliens, uruguayen... Et un belge qui parle six ou sept langues avec une facilité déconcertante. Nous avons des histoires d'enfance assez similaires, nous faisons preuve d'une parfaite cohésion, et cela se voit aussi sur le terrain. Il ne faut jamais le mettre en colère : vous avez déjà vu le physique qu'il a !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. "Je commence aussi à croire que ce n’est pas dû au hasard" - Lele Oriali a lui-même confirmé à la Gazzetta Dello Sport que le fait que son retour à l'Inter, qui coïncide avec le retour à la Victoire du club, n’est pas qu’un simple concours de circonstance..... Passons à la fin d’année 2018, lorsque Marotta vous a appelé "J’ai été clair tout de suite : J’ai demandé la gestion complète de l’aile sportive de la Pinetina. Si nécessaire, j’en aurai référé moi seul à Zhang et au même Marotta." Comment êtes-vous parvenu à transformer l’incident Conte-Lautaro en un barbecue avec un ring moyenâgeux ? "Tout s’était déjà résolu en fin de match : Lautaro avait présenté ses excuses au Mister et à ses équipiers. L’idée du ring est venue de Lukaku et de Ranocchia. C’est la confirmation de l’unité saine de ce groupe : Il s’est construit quelque chose d’important qui peut durer dans le temps." Passons à l’été 2019 : A peine arrivé, vous vous êtes retrouvé avec la bombe à retardement Icardi..... "Je l’ai aussi géré. Je crois que le discours que j’ai fait à tous, au staff technique, aux médecins, aux magasinier et à l’équipe, avant le stage à Lugano a été fondamental : Ils ont tous compris à cet instant que : Tout doute, ennui, ou problème devait passer par moi." La rivalité avec la Juve ne change jamais… "Mais il est juste qu’une rivalité sportive ne cessera jamais." Vous avez dû hausser le ton lors, en février dernier, en Coupe d’Italie face à la Juve… "Si quelqu'un offense les miens hors du terrain, j’interviens." Qu’avez-vous à dire sur Calvarese? "Cela m’attriste car il terminait une belle carrière, et tous vont se rappeler de cette direction arbitrale malheureuse. C’est aussi vrai également, que nous, les dirigeants, ne venons pas souvent en aide aux arbitres." Etes-vous préoccupé pour la saison à venir ? "Je le suis, car il n’y a pas encore eu de programme de défini : Pas de date ni de lieu de stage, rien ne nous a été communiqué." Conte restera ? "Nous devons tous comprendre les plans de la propriété." A quel niveau, cela a été pesant de travailler durant tous ces mois si particulier ? "Ce n’était pas une année facile pour personne, et spécialement pour nous. Mais nous sommes parvenu à nous cimenter. Vous savez, il y a en a eu des nuits blanches à Appiano Gentile, avec Antonio et moi…" Est-ce que l’on vous a aussi demandé de renoncer aux deux mensualités ? "Quand le Président en a parlé à l’équipe, Conte et moi étions absent." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Le geste réalisé par l’équipe de Claudio Ranieri est un geste de grand seigneur : La Haie d’Honneur façon britannique. Mais est-ce que les rivaux historiques agiront de la sorte ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter va jouer à domicile, à trois journées de la fin face à la Roma et lors de la dernière journée face à l’Udinese, mais samedi prochain, elle va se présenter à Turin face à l’archi-rival : Juve-Inter sera bien plus encore électrique vu ce qu’il s’est passé lors de la dernière confrontation en date, en Coupe d’Italie, marquée par des insultes en provenance des tribunes et des doigts d’honneurs sur le terrain. Sur la possibilité d’une nouvelle Haie d’honneur, les deux groupes de tifosi s’opposent : Les Nerazzurri, espiègles et vicieux en exigerait la présence au Stadium, en se basant sur le fait que l’Inter, en décembre 2007, avait accueilli les néo-champions du Monde de l’Ac Milan de la sorte avant le Derby Les bianconeri, de leur côtés, ont déjà savoir que le Club a officiellement complimenté les rivaux à travers le compte social du Président Agnelli All hail to the king au Stadium? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Belga - Le clash accompagné d’insultes qui avait opposé Romelu Lukaku à Zlatan Ibrahimovic lors d’un match de Coupe d’Italie entre l’Inter et l’AC Milan, en janvier, s’est soldé lundi par des amendes légères pour les deux joueurs et leurs clubs. "Amende de 4.000 euros pour Ibrahimovic, 3.000 euros pour Lukaku, 2.000 euros pour Milan et 1.250 euros pour l’Inter", telles sont les sanctions annoncées par la Fédération italienne au terme d’un accord conclu avec les intéressés. La Fédération italienne, après une enquête ouverte début février, a retenu un "comportement antisportif avec des phrases provocantes" des deux joueurs tout en retenant également "une responsabilité objective" de leurs clubs. Lors du quart de finale de Coupe d’Italie remporté par l’Inter (2-1), le 26 janvier, Ibrahimovic et Lukaku s’étaient très vivement opposés juste avant la mi-temps, se retrouvant tête contre tête. Parmi les nombreuses insultes échangées entre les deux joueurs, le Suédois avait notamment été accusé de faire référence aux origines congolaises de l’international belge, en évoquant des croyances vaudoues. « Ibra » s’était défendu le lendemain en assurant « qu’il n’y a(vait) pas de place pour le racisme dans le monde de Zlatan ». Un motif qui n’a pas été retenu par la Fédération au terme de l’enquête. ®Belga
  14. Comme le révèle Opta, l’Inter d’Antonio Conte vient d’égaler l’Inter Championne d’Europe, celle de la saison 2010-2011 : Suite à sa victoire face à Vérone, l’équipe Nerazzurra vient d’engranger sa 13ème victoire à domicile. C’est la seconde fois que la Beneamata parvient à réaliser une telle performance. La première fois qu’elle était parvenu à ce palier remonte au mois de mai 2011. Toutefois, lors de cette première épopée, l’Inter avait perdu son Scudetto face au Milan de Massimiliano Allegri, mais elle était parvenu à remporter la Coupe d’Italie. Cette série de 13 victoires peut être surclassée par l’Inter d’Antonio Conte qui, lors des 5 derniers matchs, aura 3 rencontres à domicile à disputer : Face à la Sampdoria le 9 mai Face à la Roma le 12 mai Face à l’Udinese le 23 mai Deux matchs à l’extérieur sont programmé Face à Crotone, le samedi 1er mai Face à la Juventus, le 16 mail Pensez-vous que l’Inter remportera son Scudetto, à l’extérieur (Crotone) ou à domicile (Sampdoria) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Marco Materazzi, héros du Triplé 2010 et Champion du Monde 2006, s’est livré à Il Mattino sur la fin de saison actuelle en Serie A Ligue des Champions "Qui va aller en Ligue des Champions ? Je vois mal la Juventus. Ces dernières semaines j’aurais pensé que le Milan allait perdre des points, mais il conserve à la place un rythme élevé et il mérite d’aller en Ligue des Champions. L’Atalanta tourne à plein régime. La Juve est celle que je considère comme la pire. La prochaine journée pourrait s’avérer très importante avec Napoli-Inter et Atalanta-Juventus." Genarro Gattuso Comme je perçois Gattuso ? "Comme toujours, comme le seul et vrai Rino. Il a déjà prouvé à Milan qu’il pouvait faire sans énormément de fonds et sans en perdre sa dignité. Il à faire preuve de patience et il a accepté l’appel du Napoli." "Et malgré tous les problèmes qu’il a connu ces deux dernières saisons, il a su relancer l’équipe qui traversait une période très difficile. Il y a un an, il a remporté la Coupe d’Italie, je pense que le Napoli est l’équipe qui propose le meilleur football de tout le tournoi." Construction de l’arrière "Partir de supposition ne me fait rend pas dingue, mais dans le cas du Napoli, je le fais concrètement: A mon époque, l’objectif était de passer les 40 mètres , c’était suffisant pour y aller. A présent, on est passé à 90 mètres car tout le monde presse haut. Et si tu fais face à une équipe bien organisée comme l’est Barcelone, tu dois être encore plus attentif, car il suffit de deux passes pour être devant ton but et pour te faire mal." Duel d’Entraineurs "Ce sera la rencontre de deux Fuoriclasse du banc : Le Napoli et l’Inter ont deux objectifs, deux philosophies de jeu très différents, mais les entraineurs vivent les matchs d’une façon très similaire. Ce sera une belle rencontre même si l’Inter n’est pas aussi étincelante en équipe." "Rino et moi avons grandi ensemble: Il suffit de penser que je l’appelle mon fillot et lui mon petit père. Mais lorsqu’il y avait sur le Derby, on ne regardait pas à qui on faisait face: C’était la guerre sur le terrain et nous avions tous les deux un caractère très fort." Pensez-vous également que le Top 4 sera composé de l’Inter, du Milan, de l’Atalanta et..... du Napoli ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une information en provenance de Tuttosport : Nicolò Barella est dans la ligne de mire de la plupart des grands clubs européens. Toutefois, toutes les demandes se sont vu voir une fin de non-recevoir Indispensable pour Antonio Conte Lors de la dernière journée, Barella était suspendu face à Cagliari, mais il s’agissait là de son unique absence : Importante certes, car il ne dispose pas d’un alter-égo malgré la profondeur du banc Nerazzurro. Au total, il a disputé 39 rencontres sur les 40 possible. Il en a disputé 35 comme titulaire et il comptabilise 3540 minutes de jeu, si l’on prend en considération la prolongation en Coupe d’Italie face à la Fiorentina. Depuis cette arrêt forcé, Barella reviendra avec plus d’énergie pour le sprint final, celui qui le portera au Scudetto : Antonio Conte ne peut pas se passer de son apport, à commencer par la rencontre fondamentale de ce dimanche soir face au Napoli Entre prolongation et brassard La propriété l’a déjà verrouillé depuis un certain temps avec un contrat de 2,5 millions d’euros jusqu’en juin 2024. Mais l’intention du club est celle d’aller bien plus loin que l’accord déjà établi, en le prolongeant et en l’augmentant peut-être jusqu’en juin 2026. Vu l’importance du joueur, il pourrait percevoir aux alentours de 4 millions d’euros. Vu l’espace occupé et la considération qu’il est parvenu à s’offrir en si peu de temps à l’Inter, le définir comme Capitan Futuro n’est pas un hasard : Si le brassard est solidement attaché au bras de Samir Handanovic, pour demain, il pourrait être porté par le milieu de terrain sarde et/ou Milan Skriniar qui sont les principaux candidats à ce lourd héritage De façon objectives, les prestations de l’Azzurro en Nerazzurro font qu’il fait l’objet de convoitise dans toute l’Europe : Dernièrement l’Inter a rejeté les approches en provenance d’Espagne : Du Fc Barcelone et de l’Atletico Madrid, mais des clubs telles que Tottenham en Premier League et le Bayern en Bundesliga ont également fait part de leur intérêt Pensez-vous que l’Inter parviendra à conserver son diamant brut ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Si pour les Tifosi, le Scudetto est surtout synonyme de gloire et de souvenir indélébile, le remporter signifie également mettre la main sur une manne d’argent qui est loin d’être négligeable, surtout dans une période aussi précaire que celle que nous connaissons tous actuellement. Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter se prépare à conquérir la Serie a après 11 années d’abstinences, et elle peut donc se targuer de songer à l’avenir avec une meilleure confiance économique. En cas de titre, l’Inter pourra empocher 9 millions d’euros de plus comparé à la saison 2019/2020, lorsque l’équipe de Conte avait terminé à la seconde place Entre la première et la seconde place, il y a en jeu 3 millions d’euros. Mais calculer l’effet Scudetto dépend également de la ligne de départ. Soit un bonus de 2,5 millions d’euros pour l’Inter. De plus, la Super Coupe d’Italie se dispute entre le vainqueur du Championnat et le vainqueur de la Coupe d’Italie. Suivant le lieu du match, chaque finaliste percevra entre 1 et 3,4 millions d’euros en provenance de l’Arabie Saoudite. En additionnant le tout, les bonus lié au Scudetto s’élèveront à 9 millions d’euros supplémentaire pour l’Inter comparé à l’année 2019-2020 Comparaison avec le passé Selon un article paru le 01 août 2020 sur Calcio&Finanza, voici ce que devrait rapporter la conquête du titre : 23,4 millions d’euros, si les sommes n’ont pas été adaptées Sans oublier également la prime Market Pool qui se devra d'être divisé entre les quatre équipes italiennes qui participeront à la Ligue des Champions, sur base du précédent classement, pour autant qu’il n’y a pas eu d’indexation. 1ère place en 2019/2020 : gain de 10 millions d’euros supplémentaire 2ème place en 2019/2020 : gain de 7,5 millions d’euros supplémentaire 3ème place en 2019/2020 : gain de 5 millions d’euros supplémentaire 4ème place en 2019/2020 gain de 2,5 millions d’euros A cette somme, on devrait ajouter une dizaine de millions d’euros en provenance de l’UEFA pour l’accession à la Ligue des Champions Sponsoring L’Inter pourra aussi mieux négocier auprès de ses sponsors : En ce sens, la victoire du Scudetto représente un joyau dans la recherche du successeur de Pirelli. Outre les bonus déjà existant, il s’agira d’un remède bénéfique pour l’histoire, pour l’armoire à trophée, mais aussi pour les caisses: Le Scudetto pourrait représenter le grand point de départ de l’Inter Au niveau de Suning, l’accord établi en 2016 faisait état d’une prime estimée entre 7 et 10 millions d’euros sans oublier que Zhang déclarait verser au joueur un bonus de 300. 000€ Si ces sommes sont pour l’heure incertaines, elles sont celles qui se rapprochent le plus de la réalité et elles seront, quoiqu’il arrive, une réelle bouffée d’oxygène pour l’écurie milanaise made in Conte. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. En effet, il y a une dizaine d’année, Antonio Conte était l’Homme qui avait murmuré à l’oreille d’une Vieille Dame malade et qui l’avait remis sur pied. A présent, Antonio est l’Homme qui est prêt à la débrancher et à la laisser dans un état végétatif En effet, à cet effet, Antonio a signé pour réaliser cette emprise sur la banc de l’ennemi-juré qu’est l’Inter et 19 ans après avoir célébré le Scudetto du 5 mai 2002. Antonio est prêt à revenir sur "ses" terres, là où l’on retrouve son étoile, auréolé d’un titre de champion après une rixe en Coupe d’Italie synonyme d’une désunion irréconciliable Révélation de Tuttosport Conquérir le Scudetto au Stadium, voire se présenter à Turin avec le Tricolore déjà cousu sur le maillot n’a pas de prix, comme le dit le célèbre slogan publicitaire Pour celui qui est à l’origine de l’incroyable cycle de succès des Bianconeris, retourner dans la Casa de la Signora auréolé du titre de champion serait la plus douce des revanches. Une vengeance personnelle depuis le départ fracassant de 2014 où tout a été écrit, lu et commenté: Dès cet instant, quelque chose a changé entre Antonio et la Direction de la Juventus. Cela s’est vu au Stadium, lors de la demi-finale retour de la Coupe d’Italie, avec un échange de mauvaise plaisanteries à distance, avant de partir dans une joute verbale et gestuelle avec tant de doigts d’honneurs. Le tout, sans oublier le flot de controverses qui ont surgit dans les jours suivants et qui peuvent s’entendre encore actuellement Celles-ci devraient être de nouveau à la mode le 16 mai : Lorsque Antonio Conte se représentera au Stadium avec sa Vendetta la plus personnelle : le Scudetto en poche ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. A circonstance exceptionnelle, article exceptionnel. En effet, Malgré la victoire de la Juventus sur le Napoli 2-1, Andrea Pirlo s’est laissé aller à un aveu de faiblesse, un aveu inédit de cette dernière décennie, un aveu qui marquera un tournant en Serie A, pour cette saison et pour celles à venir "Je rêve de terminer ma carrière à Flamengo. Je suis fasciné par l'idée de perdre aussi la Finale de la Libertadores" "Nous avons perdu trop de points en cours de route, nous n’avons pas été incisif dans des rencontres qui se devaient d'être abordable. Lorsque tu as cet état d’esprit, tu rentres avec un résultat à la maison. Je suis habitué, le rôle de l’entraineur est ainsi fait : Trouver du positif la veille du jour de match n’est pas facile, j’espère que l’on pourra en terminer rapidement. J’ai entrepris ce parcours au mois d’aout en cherchant à proposer un certain type de jeu." "Nous sommes arrivé démotivés dans plusieurs matchs, en pensant que ce serait facile d’affronter des équipes plus loin au classement. Dybala est une valeur ajoutée pour n’importe quelle équipe et aussi pour la Juve, il a encore un en de contrat, j’espère que nous parviendrons à le conserver." "J’ai loupé tant de choses, mais je le referais : C’est normal parfois de se planter, cela me sera utile pour l’avenir : C’était un championnat compliqué pour tous, il me sera utile pour le futur : Il faut tirer des conclusions de ses erreurs pour ne plus les répéter: L’objectif est d’être dans le Top 4, être devant est difficile. Nous devrons gagner les 10 rencontres de ce mini-championnat et ensuite songer à la Finale de la Coupe d’Italie." Des regrets ? "Aussi bien pour le Scudetto que pour la Ligue des Champions : La Juve a des objectifs que vous ne choisissez pas : Nous aurions pu aller plus loin en Ligue des Champions, nous avons manqué ce rendez-vous. Dernièrement nous avons perdu face à Benevento et cela nous a coûté quelque chose dans la lutte pour le Scudetto. Ce sont deux grandes désillusions." Suivi du Danilo turinois "Aide toi aussi la Juventus a remporter la Ligue des Champions: Fais un don de 2€ par sms en écrivant arbitre au 48553" "Nous sommes les premiers à être triste, car nous savions que nous étions capable de faire mieux, il suffisait de bien jouer comme lors de ce match pour être là, à se battre pour le haut du classement." "Nous sommes à tant de points de la première place, nous devons comprendre que nous luttons pour une place en Ligue des Champions, et c’est ce que nous allons faire semaine après semaine…" Elle sera longue la fin de saison turinoise avec espérons-le : Une passation de pouvoir digne de ce nom combinée à une cinquième place au classement ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur l’Inter à en devenir pour la saison prochaine. Si l’équipe a seulement et exclusivement en tête la conquête du Scudetto, l’année prochaine devra être celle de la confirmation. Analyse de la Rosea secteur par secteur Gardien La prolongation de contrat d’Handanovic pour aller outre 2022 n’est pas encore arrivé. Terminer cette saison d’une belle manière serait utile pour commencer à en parler. Le discours est différents pour Radu et Padelli : Le premier partira en prêt, le second, en fin de contrat devra faire le point avec le club La défense En défense, la plus grande partie de la situation est déjà bien éclaircie, dans un sens ou dans l’autre : De Vrij, Bastoni et D’Ambrosio sont en passe d'être prolongés. Pour Kolarov, une confirmation semble compliquée. Darmian a été racheté en début d’année et il n’y a aucun doute pour Skriniar. L’interrogation concerne Ranocchia qui est en fin de contrat : Prolongera-t ’il pour une saison de plus ou partira-t ’il pour trouver du temps de jeu ailleurs ? La décision lui reviendra quasi exclusivement, le club le soutiendra dans tous les cas Le milieu de terrain Au milieu de terrain, nombreux sont ceux qui jouent leur avenir : Les certitudes sont Barella, Brozovic et Hakimi. En sortie, on retrouve Young qui restera difficilement Nerazzurro au 30 juin et Vecino qui sera mis sur le mercato Gagliardini, Sensi, Vidal et Perisic forment le groupe à évaluer, surtout le chilien qui devra prouver en cette fin de championnat. Dans le cas contraire, l’Inter pourrait penser à le remercier et à lui serrer la main tout en épargnant 6,5 millions d’euros net courant jusqu’en 2022, mais avec une option pour arriver jusqu’en 2023 L’attaque En attaque, il n’y a que très peu de doute : Lukaku et Lautaro sont intransférable. Il est difficile de penser à un départ de Sanchez en considérant son rendement, qui est tout de même positif, et la durée de son contrat valide jusqu’au 30 juin 2023 Il est très probable que Pinamonti sera cédé par prêt en totalisant seulement 59 minutes de jeu entre la Serie A (5matchs) la Coupe d’Italie (1 match) et en Ligue des Champions (1 match). Ce qui est certain, c’est que le Club va tenter de satisfaire Conte en lui offrant un quatrième attaquant de très haut niveau : Dernièrement on a parlé de Muriel de l’Atalanta. Le colombien serait la solution idéal pour compléter un secteur qui, avec lui, deviendrait complet et encore plus compétitif Le banc Antonio Conte l’a déclaré clairement après l’importante 9ème victoire consécutive face à Bologne : "Il s’est créé un lien spécial entre moi, le Staff et les joueurs". Une vie s’est écoulée depuis sa sortie de route, de l’été dernier, à Bergame. A présent, le lien parait plus solide que jamais, le mérite en revenant au travail extraordinaire de tous, et d’un Scudetto sur le point d’arrivée. Et c’est avec un Scudetto en poche que le Club et Conte envisagent de s’asseoir autour de la table pour programmer la saison 2021-2022 avec une éventuelle prolongation de contrat et une nouvelle mission à accomplir : Rendre l’Inter compétitive aussi en Europe. Avec une première acquisition en tête, celle de renforcer le secteur offensif avec un 4ème attaquant : "Il n’y a pas encore eu de discussion sur une prolongation de contrat. En l’état, il n’y a pas encore de rencontre avec la Direction.... Il semble facile de voir celle-ci avoir lieu en fin de saison, pour éviter de débuter 2021-2022 en fin de contrat : Ce discours reste prématuré étant donné qu’il y a encore un Scudetto à conquérir et à partir duquel le futur sera défini" "L'Inter pense à présent à la Conte: Pas le temps d'obtenir un titre qu'Antonio en planifie déjà un autre, c'est la condamnation d'un conquérant et les Nerazzurri s'y acclimatent avec bonheur: 'Tout le monde sait qu'à présent, il faudra nous rendre des comptes" avait souligné le natif de Lecce. "Cette façon de s'exprimer, au net du Scudetto tant à confirmer que l'Inter ne disparaitra pas dans un nuage de fumée: Elle est désignée pour rester au premier rang en championnat et pour disputer une Ligue des Champions à un niveau bien supérieur." Suning La Rosea nous confirme l'arrivée de bonnes nouvelles en provenance de la propriété: "Cet exploit n'est pas un simple moment glorieux illusoire, c'est un premier échelon de gravi: Suning reste au commande et n'a pas l'intention de programmer une mise hors-service: L'équipe est entrée dans une autre dimension, et après la conquête du titre, elle songe à vouloir l'emporter à nouveau." "Le Travail de l'Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta et du Directeur Sportif Piero Ausilio a été utile pour founir à l'entraineur ce dont il avait besoin: Des joueurs ayant faim de victoires, des jeunes talents à conserver et continuer à grandir par le biais des victoires." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. En effet, l’Ac Milan et le Fc Internazionale se sont unis pour représenter encore plus les valeurs authentiques du sport. Les deux clubs ont déjà stigmatisé la rixe qui a eu lieu entre leurs joueurs respectifs : Zlatan Ibrahimovic et Romelu Lukaku, le 26 janvier 2021 en Coupe d’Italie, en retenant que cette dernière ne représentait aucune consonnance relative aux principes fondamentaux partagé par le Fair-Play sportif. Dans cet état d’esprit de cohérence, l’Ac Milan et le FC Internazionale Milano se sont engagés à reverser à une œuvre de bienfaisance l’intégralité de la sanction financière à devoir conformément à l’article 126 CGS FIGC. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Intervenu sur Sky Sport, l’ancien international italien Gianfranco Zola s’est livré sur Nicolò Barella, en mettant en évidence ses qualités malgré son jeune âge. "Gianfranco Matteoli a identifié en Nicolò les justes qualité de grande valeurs que doit proposer un milieu de terrain. Il a certainement été très bon pour lui en faire comprendre l’importance, et si cela se serait avéré nécessaire, de lui expliquer ce que représente le fait d’endosser un maillot comme celui de Cagliari." "J’ai eu l’opportunité de pouvoir l’entrainer lorsque j’étais à Cagliari et c’était une évidence que Nicolò disposait de capacités et de qualités. Nous avions tous vu en ce garçon, mais le mérite principal lui revient car il a su cultiver et faire murir ses qualités." Les débuts de Barella à Cagliari "J’ai fait débuter Barella à l’occasion d’un match de Coupe d’Italie face à Parme, à l’extérieur et même si cela avait mal tourné car nous avions perdu la rencontre, ce qui m’avait impressionné était la personnalité dont il a fait preuve durant la partie, car il n’avait que 17 ans, mais il jouait comme un vétéran." "Je n’étais pas le seul, nous étions tous marqué car il avait réalisé une partie très importante, totale d’un point de vue technique, mais plus que tout tactique, et il s’est donc retrouvé avec la note la plus élevé de ce match." Self-Control "Selon moi, la qualité qu’il a le plus amélioré, parmi toute celle dont il dispose, est le self-control. Et je ne fais pas référence au simple fait qu’il prend moins de cartons, je fais référence au fait qu’il occupe sa zone du terrain en étant plus ordonné, plus discipliné : Il est parvenu à s’intégrer dans un environnement aussi fort que celui de l’Inter sans en perdre la moindre compétence." "Selon moi, c’est un saut de qualité extrêmement important qu’il est parvenu à réaliser. Je pense également, comme il a souligné lui-même, qu’Antonio a été bon pour lui faire assimiler les concepts, et il est parvenu à lui offrir une dimension bien plus importante qu’auparavant." Qualités "C’est évident qu’en ce moment, Nicolò est l’un des joueurs parmi les plus important d’Italie. Par chance pour nous, il traverse une bonne période et est en bonne compagnie. Il y a d’autres joueurs comme Pellegrini qui occupe le même poste. Il y a Immobile, Zaniolo aussi même s’il a connu deux vilaines blessures. C’est une évidence que Nicolò est catégorisé comme une pierre précieuse que nous avons en Italie et il est promis à grandir davantage." La Comparaison avec Tardelli "Oui, je trouve aussi qu’il y a des analogies car Marco interprétait ce poste d’une façon similaire: Ils ont tous les deux une grandes intelligence footballistique, ils savent marquer des buts, ils savent comment délivrer une passe tout en étant fort physiquement et en parvenant à un rôle défensif. Je vois de nombreuses similitudes entre les deux, ils ont le même profil. Peut-être que Nicolò est meilleur techniquement, Marco lui était mieux d’un point de vue physique." Equilibre familial "Je ne tiens à m’attribuer des mérites qui ne sont pas les miens et qui sont exclusivement de Nicolò qui les a assimilé. C’est un garçon qui tient énormément à sa famille en premier lieu. Je retiens que c’est très important d’avoir une famille aussi jeune, celui lui a permis d’être plus équilibré et un meilleur joueur. Cela démontre qu’il a des qualités, non seulement sur le terrain, mais aussi en dehors." L’Euro "C’est évident que Nicolò est un élément central de l’Inter et de la Nazionale. C’est le fruit de son travail, de son engagement, de sa personnalité. Il pourra et il devra grandir à l’avenir car je crois qu’il est important de toujours repousser ses limites. Avec ces prérogatives, Nicolò deviendra encore plus important pour l’Inter et pour la Nazionnale. Il traverse cette période en ayant les pieds sur terre et cela lui permettra de devenir encore plus important." La Serie A et les Coupes "C’est dommage que de nombreuses équipes soient sorties des Coupes, car cela ne reflète pas ce que traverse le Calcio, qui est en période de croissance. Selo moi, le Calcio grandi énormément dans le jeu, dans sa mentalité vu qu’il y a toujours plus d’équipe, et plus seulement les trois-quatre premiers qui sont capable de remporter des matchs en proposant une qualité de jeu, c’est quelque chose qui fait grandir les plus jeunes." "L’Inter réalise des choses importantes en championnat. Le fait de ne plus être en Coupe l’aide, mais cela ne peut en rien retirer le mérite du travail extraordinaire d’Antonio. De plus, nous savons tous que c’est un entraineur capable de valoriser ses équipes, ses individualités et les résultats qu’il obtient ne sont pas une surprise pour moi." "Cela me fait plaisir qu’une équipe différente soit en tête en ce moment, pas que j'ai quelque chose contre la Juve, mais je crois que cela donnera plus d’intérêt au championnat Italie: En élargissant la compétition, non seulement pour les Italiens, mais aussi pour tous les autres." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. L’expérience d’Aleksandar Kolarov sous le maillot de l’Inter est destinée à prendre fin au terme de cette unique saison : Le défenseur serbe n’étant pas parvenu à trouver sa place et à répondre aux attentes placées en lui en début de saison Révélation de Tuttosport "L’Histoire entre l’Inter et Kolarov est destinée à se conclure en juin, avec un présumé Scudetto qui rendra moins amer un adieu déjà acté" La prolongation automatique invalidée "Dans l’accord signé entre les deux parties, on retrouve une prolongation automatique après 20 matchs. Celle-ci est invalidée : Aleksandar étant bloqué à 11 présences : 7 en championnat, 3 en Coupe d’Italie, 1 en Ligue des Champions." Il est difficile d’imaginer que sa dernière titularisation remonte au 31 octobre dernier (2-2 face à Parme). Il avait disputé 26 minutes lors de sa dernière prestation, le 02 février face à la Juventus en Coupe d’Italie. Il est également difficile d’imaginer que le joueur viendra à disputer 9 des 11 matchs restant de la saison. Des offres sur la table Le futur de Kolarov pourrait tout de même rester en Italie: "L’avenir d’Aleksandar sera toujours dans le football joué. Il dispose de 5 offres dont une paire en Italie. L’une d’entre elle émane de Bologne." Kolarov est-il le Bidone d’Oro du recrutement estival ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Le Capitaine de l’Inter sera de retour pour préserver sa cage face à Bologne. En effet, après dix jours de positivité, il a été confirmé que le portier slovène est, enfin, négatif. Révélation de la Gazzetta Dello Sport A présent, une course contre la montre s’est enclenchée: Des tests physiques vont être effectués à la suite de cette guérison record. Samir veut être à son poste lorsqu’il Inter reprendra la compétition, face à Bologne. Titulaire incontesté, il n’a jamais été absent cette saison dans le tournoi, même si sa condition physique a été touchée par le virus: "Ce n’est pas qu’une simple formalité, mais un processus de plusieurs heures. Ce n’est qu’au terme de ce dernier qu’il pourra retourner à Appiano pour s’entrainer avec ses équipiers qui se retrouveront dans deux jours. En effet, Antonio Conte a octroyé deux jours de repos à ceux qui étaient restés présent à la Pinetina." Le futur "A 36 ans accompli, le futur d’Handanovic frappe à la porte de l’Inter. Critiqué ces derniers temps par les tifosi pour certaines de ces erreurs, comme pour la mésentente avec Bastoni qui a offert la qualification à la Juve en Coupe d’Italie, il a dernièrement retrouvé ses mains fermes lors des confrontations importantes face aux rivaux, permettant à la défense Nerazzurra d’améliorer ses statistiques. Des statistiques qui, si elle se confirment pourraient avoir une valeur très importante." "En parallèle, l’Inter est parti à la recherche de son remplaçant depuis un certain temps. Outre Radu, il y a différent portiers à l’Inter tel que Brazao et Filip Stankovic, mais Giuseppe Marotta et Piero Ausilio veulent un portier formé et terminé." Les options "C’est pour cette raison que l’on parle de Juan Musso. L’argentin est le préféré, mais il faudrait présenter une offre importante pour l’arracher à l’Udinese. Les autres options se nomment Alessio Cragno et Alex Meret. On retrouve également dans la liste des dirigeants le portier portugais Rui Silva (Grenade) mais celui-ci semble prêt à s’engager gratuitement avec le Betis Séville: "La question du gardien de but va rapidement être sur la table, lorsque des nouvelles liquidités seront injectées dans les caisses du club."." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. En effet, le futur gardien de l’Inter ne semble pas être la plus grande priorité de la Casa Inter, du moins pour l’instant : En effet Samir Handanovic qui a été, à plus d’une reprise en discussion, est parvenu à mettre tout le monde d’accord, à commencer par Antonio Conte qui connait également l’importance du slovène Révélation de Tuttosport "Handanovic a connu une saison de haut et de bas, avec des prestations en demi-teinte depuis le début de la saison. Ces derniers temps pourtant, il s’est retrouvé à son réel niveau en restant toujours un joueur toujours important pour Conte, aussi bien pour son importance dans le vestiaire, que pour son habilite à jouer au pied. Il était fondamental pour l’entraineur puisse se fier au joueur de ces dernières années." "Handanovic reste pour Conte un point de référence, comme le démontre le fait qu’il était également aligné en Coupe d’Italie." Soulever un titre "Le "dernier défenseur" aimerait finalement soulever un trophée avec l’Inter, tout en ayant à l’esprit la possibilité de sceller son avenir: Le Tricolore en qualité de capitaine peut, ou pas, lui permettre d'ambitionner une année de contrat supplémentaire." "Son contrat actuel se termine en 2022. Handanovic aimera ajouter de douze mois son aventure, car avec deux années de plus comme titulaire, il pourrait rejoindre Walter Zenga, l’Historique portier de l’Inter qui compte le plus grand nombre de présence, 473 contre 379 pour Handanovic. Bordon complète le podium avec 382 titularisations." "Tout dépendra des garanties qu’il sera capable d’apporter dans les prochains mois à l’Inter et du futur du Club : La stratégie au poste de gardien en sera adaptée : que Suning reste avec des nouvelles ressources financières, ou qu’un nouveau propriétaire arrive." "Faudrait-il aller de l’avant avec Samir Handanovic et un vice comme Ionut Radu qui n’est pas encombrant, ou partir à la recherche d’un autre titulaire tel que Musso, Cragno, Meret, Gollini ou Audero? L’avenir nous le dira!" conclu le quotidien turinois. Et vous, que feriez-vous à la place de Suning ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr