Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'cremonese'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

15 résultats trouvés

  1. La presse italienne s’enflamme dans le cadre du dossier de Milan Skriniar depuis la déclaration, aussi bien de son agent Roberto Sistici que de lui-même via le site de la fédération de football slovaque: "Oui c’est vrai, j’ai signé au Paris-Saint-Germain, mais je ne peux pas vous en dire plus." Tout a explosé lors d’Inter-Empoli En effet, pour Tuttosport : "La tension a atteint son paroxysme lorsque lundi, durant la rencontre d’Inter-Empoli, un match perdu avec une expulsion du joueur en question, son agent avait publiquement déclaré à la télévision le départ du joueur en rejetant la responsabilité du non-renouvellement sur le dos du club, qui l’avait mis sur le marché des transferts durant l’été." Le Vestiaire à dos "Ces déclarations n’ont absolument pas été apprécié par le club, ce qui a porté la Direction a exiger au joueur d’ouvertement clarifier la situation avec le reste de l’équipe. Cela a eu lieu avant le déplacement de l’Inter a Cremonese : La Direction, en présence du joueur, ont annoncé au reste de l’équipe, Simone Inzaghi inclus, ce que tout le monde savait déjà: Que le défenseur avait signé avec le PSG." L’offre avait été revue à la hausse C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter avait donné ce que "Milan" aurait soi-disant voulu : "C'est une trahison pour le Club car le joueur, lors des pourparlers relatif à son renouvellement entamés à la fin de la saison dernière, avait demandé à gagner six millions par saison. L'Inter a mis cette offre sur la table pour lui, mais l’aval du joueur n’est jamais arrivée. De plus, lors de l'une des dernières rencontres contractuelles, de manière presque provocante, le club Nerazzurro avait présenté à Skriniar un chiffre encore plus élevé de sept millions. Même là, la réponse n'est pas venue. La raison était limpide." L’Inter prend tout son temps Pour le Corriere Dello Sport, il n’est pas question de répondre immédiatement aux caprices des deux divas que sont le joueur et le club parisien: " "Skriniar a "épousé" le Psg, la Direction Nerazzurra, qui s'attendait à ce que l'ancien joueur de la Sampdoria prenne ses responsabilité devant ses coéquipiers, ont fait savoir à l'équipe qu’il ne reste plus qu'à savoir si le Slovaque changera de maillot en janvier ou directement en juin." "Conséquence directe, la cohabitation devient de plus en plus compliquée : La tension est très vive car dans l’idéal, l’ Inter est convaincue qu’il l serait mieux de parvenir à une séparation immédiatement, sans attendre l'été mais le club des Zhang, également inquiet des déclarations de l'agent du défenseur, va prendre le temps de tout évaluer : Car il semble difficile de voir le "Capitaine" rester en Italie et la journée décisive devrait être ce lundi selon l’Inter car elle n’attendra pas plus : Le match de demain se devra d’être disputé et un certain laps de temps technique est nécessaire pour le remplacer." Pour Calciomercato, il faudra tout de même aligner les billets : "Les Nerazzurri attendent aujourd'hui une accélération de la part du club français, qui a joué hier face à Reims en Championnat : Zhang exige 20 millions d’euros pour le laisser partir immédiatement." Et ce même si comme le souligne la Rosea "l’Inter et le joueur savent que les prochains mois risques d’être difficile à gérer aussi bien dans le vestiaire qu’au niveau environnementale. Selon celle-ci Paris aurait communiqué aux intermédiaire travailler afin de proposer une offre officielle pour offrir le joueur à Christophe Galtier. Une situation tendue En effet, si hier le Traitre s’est entrainé à Appiano avec ses équipiers, pour Inzaghi c’est compliqué : " Ce n’est pas simple de gérer et de préparer une rencontre aussi importante que celle face à l’Atalanta avec un cas public comme celui du slovaque. De plus, les déclarations du joueur slovaque au portail de la Fédération Slovaque confirmant sa signature à Paris ont rendu fou de rage l’Inter." Pour la Gazzetta Dello Sport , Le club Viale Della Liberazione, si la proposition arrive d'ici demain soir et se situe entre 20 et 25 millions, est prêt à dire oui. Parce que continuer jusqu'au 3 juin avec une situation aussi explosive à la maison (en plus, sans même améliorer les comptes) est impensable". Luis Campos joue au plus malin "La première offre parisienne est d'environ 10 millions d'euros, mais Campos est prêt à l'augmenter jusqu'à 15 millions plus des bonus pour un total de 18 à 20 millions d’euros: "Les intermédiaires à cet égard n'ont aucun doute et ont en fait préannoncé à la Direction Nerazzurra ce nouvel assaut. L'Inter veut encaisser le départ de Skriniar et éviter de le perdre gratuitement car elle doit lui trouver un remplaçant qui ne devrait pas être Djalò vu que Lille ne veut pas céder le Portugais à moins de faire face à une proposition de 30 millions plus des bonus. Ce qui est bien trop. C’est également la raison pour laquelle l’Inter évalue d'autres alternatives, de Becao d'Udinese à Lindelof de United en passant par... Des surprises de dernière minute, peut-être un prêt via un grand club anglais ou espagnol n’est pas à exclure." Pauvre Simone Si l’Inter est seconde d’un championnat complétement pété, notre Simone n’a également pas de chance vu la situation et celui-ci selon la Repubblica a demandé à conserver le slovaque : "Inzaghi a demandé au club de garder Skriniar jusqu'à en fin de saison car un départ du Slovaque serait un coup dur en défense, et il serait difficile, selon lui, avec le peu de temps disponible, de trouver un joueur "Da Inter" capable de remplacer l'ancien joueur de la Sampdoria" Les dessous de l'affaire Selon l’entourage du joueur relayé par Il Giornale: "L'avenir de Milan Skriniar prend de plus en plus les contours d'une telenovela. Le dernier épisode en date concernant le Slovaque est celui de la prétendue signature d'un contrat déjà signé avec le PSG. Des contrats qui, selon des fuites provenant de l'entourage du joueur n'ont pas encore été finalisées, bien que les négociations soient à un stade avancé. Il existe un accord de principe entre Paris et le défenseur pour un contrat jusqu'en 2027 d'une valeur de 9 millions nets plus 2 millions de bonus par saison. En outre, le numéro 37 recevra une prime de signature de 16 millions, tandis que l'agent Roberto Sistici recevra une commission de 4 millions: "Maintenant, la question est la suivante : Skriniar ira-t-il en France immédiatement (le Mercato ferme ses portes demain à 20 heures) ou à la fin de la saison ? La deuxième option reste la plus probable. En tout, le PSG est allé jusqu'à proposer 10 millions plus 3 millions de bonus pour le signer immédiatement : une proposition rejetée par Suning, qui demande 20 millions pour se priver dès maintenant de son pilier défensif." "Hier, entre-temps, les médias slovaques avaient publié une citation, plus tard démentie ensuite par Skriniar et l'Inter, dans laquelle le défenseur central affirmait avoir déjà signé avec Paris et attendre un accord entre les deux clubs. Techniquement, avant le 1er février, il ne peut signer qu'un précontrat (il n'a aucune validité officielle) et si ces mots étaient vrais, Skriniar pourrait également faire l’objet d’une suspension." Fabrizio Biasin est Lapidaire dans les Colonnes du Libero "Il y a une façon et une manière de dire au revoir, Milan Skriniar a choisi la pire. Commençons par un fait : le garçon s'est toujours comporté comme un professionnel sérieux sur le terrain. Même hors de elui-ci, mais pas dans la dernière période. Le choix d'aller jouer dans une équipe qui vous remplit de grain et qui est saturée de champions est extra-légitime, au point que personne ne l'aurait contesté, s'il avait été annoncé avec les bonnes manières. Mon Dieu, certains tifosi auraient quand même été furieux, mais pas autant qu'ils le sont maintenant et ils sont nombreux. Skriniar a un accord avec le Psg depuis longtemps, probablement depuis l'été dernier." "De manière très correcte, il s'est mis à la disposition de l'Inter (vous pouvez me vendre et encaisser ou me garder et ne pas prendre un euro). Et jusqu'à présent, il n'y a rien à dire, c'est une décision légitime. Ce qui n'est pas normal, c'est le silence froid de ces derniers jours, qui s'est transformé en un incident diplomatique bruyant lorsque l'annonce des "tanti saluti" (au revoir) a été faite par son avocat en direct à la télévision, entre autres, alors que le capitaine de l'Interr était expulsé du terrain pour un double avertissement." "Le reste est l'histoire de ces derniers jours, Skriniar ne trouvant pas le courage de communiquer sa décision à ses coéquipiers (les dirigeants l'ont forcé à le faire ait avant le match contre Cremonese), les médias slovaques annonçant la signature avec les Français, lui démentant officieusement toute déclaration et, encore une fois, pas un mot passé à parler directement à la marée de Tifosi qui l'ont toujours soutenu. "Voilà, c'est comme ça que tu passes du bien au mal en un instant. Ps. L'Inter attend une augmentation de la part du Cheikh : avec une offre proche de 20 millions d'euros, le joueur ira immédiatement à Paris et sera remplacé, sinon il sera à la disposition de Simone Inzaghi pour le match de Coppa Italia contre l'Atalanta prévu demain soir à San Siro. Et dans ce cas, les huées semblent être une fatalité." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Stéphane Dalmat s'est livré sur son compte officiel Instagram suite à la victoire de l'Inter, ce samedi, face à la Cremonese. Voici l'intégralité de ses déclarations "Bonjour à tous, "Je dois dire que c’était une victoire hier avec un peu difficile mais cela reste une victoire: des points. Comme je vous l'avais déjà dit, toutes les parties de la Serie A sont très difficiles et l’Inter se doit de prendre le plus de points possible jusqu’à la fin de la saison. Elle a bien joué avec un grand Lautaro Martinez, et comme je vous l’ai dit aussi, il reste encore quelques jours d'ici à la fin du Mercato et je suis sur qu’avec le retour d'un Lukaku en forme que nous pourrons connaitre des jours meilleurs pour le reste de la saison." "C’est facile de parler lorsque l’on gagne, lorsque tu gagnes, tout le monde est content : "L’Inter est l’équipe la plus forte du Monde", mais quand tu perds "l’Inter est la pire équipe du monde" mais il faut comprendre que la Calcio est très compliqué, très étrange : Hier on a battu la Cremonese, mais on peut très bien perdre la prochaine rencontre et cette année a démontré cette irrégularité qui fait que nous sommes à notre poste." "J’espère qu’ils ont compris qu’il faut aller de l’avant, qu’avec la Ligue des Champions face à Porto et que face aux grandes équipes, ils peuvent faire de très grande choses , je suis confiant. Mais ce mercato doit se terminer pour savoir à 100% sur quels joueurs on peut compter jusqu’à la fin de la saison car comme je l’ai dis avant , même bien avant que... (il sourit) parfois je parle en français ou espagnol... que l’Inter se doit de finir deuxième et faire une bonne figure en Ligue des Champions, on peut gagner, passer le tour face à Porto , ensuite personne ne connait le tirage au sort. "Il y a beaucoup de surprise en Ligue des Champions, ce n’est pas toujours le plus fort qui l’emporte. Normalement ça doit être le cas, mais c’est déjà arrivé qu’une année, Monaco qui n’était pas favori a su atteindre la Finale , Porto avait fait pareil et avait remporté la Ligue des Champions : Ils avaient gagné contre des équipes bien plus fortes qu’eux dès le premier tour et ces victoires me font très plaisir." "Ensuite, comme je le dis: il faut avoir de la continuité et je veux qu’on en termine avec ce mercato c’est très possible qu’il y aura des surprises...Skriniar…. Je vous parlais de Kimpembe pour le remplacer, mais je n’en sais rien, le Mercato est comme ça : Jusqu’à la dernière seconde il peut toujours se produire quelque chose mais aujourd’hui, on peut passer un très bon dimanche et penser sereinement au prochain match." "Je vous souhaite un bon dimanche, une belle journée et comme je le dis toujours (il rit) FORZA INTER , au revoir à tous." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. L'Inter a battu Cremonese lors de la 20e journée de Serie A. Après qu'Okereke ait donné l'avantage aux hôtes, les Nerazzurri ont riposté grâce à un doublé de Lautaro Martinez. Voici ce que Simone Inzaghi avait à dire après le match. Avis général ? "J'ai félicité l'équipe parce qu'elle a produit une excellente performance et a abordé le match de la meilleure façon possible. Ensuite, Cremonese a marqué. Cela aurait pu nous causer quelques problèmes après être entré dans le match à la suite d'une défaite contre Empoli. Cependant, l'équipe est restée concentrée. Nous étions face à une équipe qui avait pris le dessus sur Naples et repartait avec un bon point de Bologne, et je suis content du caractère que nous avons affiché. Notre approche était bonne, puis nous sommes restés concentrés." Le cadeau pour un fan ? "Il y avait un jeune supporter de l'Inter qui nous a encouragés tout au long du match, et c'est un geste qui m'est venu spontanément. Il y avait encore beaucoup de supporters ici ce soir, et ils nous ont soutenus du début à la fin." Les buts encaissés par l'Inter ? "Nous y travaillons. Nous sommes l'Inter et avons l'obligation de gagner et de produire de grandes performances. Nous devons continuer, viser à nous améliorer et toujours faire mieux dans le processus. J'ai vu de belles choses ce soir : nous avons bien abordé le match et nous avons été agressifs. Nous savions que nous allions affronter une équipe performante, mais si je devais trouver un point négatif, nous avons probablement fait trop d'erreurs avec notre dernière balle, ce qui signifie que nous n'ont pas été en mesure d'accroître notre avance et ont dû aborder les dernières minutes avec un but d'avance. Néanmoins, l'équipe a fait preuve d'une excellente réaction." La Dzé-La ? "Dzeko et Lautaro vont bien, mais Lukaku et Correa reviennent tous les deux. Ils ont eu des problèmes mais s'entraînent très bien. Ils ont joué 20 minutes ce soir et leur condition physique va s'améliorer." Le derby ? "Avant dimanche, nous sommes impliqués dans un quart de finale contre l'Atalanta, et c'est ce à quoi nous pensons. Nous commencerons à nous concentrer sur le derby après Mardi. Nous jouons tous les trois jours et demi et nous voulons faire du mieux que nous pouvons. Nous espérons récupérer plus de joueurs après une blessure et une suspension afin qu'ils puissent nous aider avec tous ces matchs à venir. La Coppa Italia est une compétition que nous devons honorer du mieux que nous pouvons. Nous affronterons une équipe en grande forme mais qui ne laissera rien au hasard dans nos préparatifs." Traduction alex_j via le site officiel.
  4. A 18h00 ce Samedi 28 janvier, l'Inter affrontera Cremonese au Stadio Giovanni Zini lors de la 20e journée de Serie A. Voici ce que Simone Inzaghi avait à dire à la veille du match. Demain, vous jouerez pour la deuxième fois en l'espace de quelques jours : vous avez immédiatement la possibilité de rebondir après le match perdu face à Empoli. "Oui, absolument. Heureusement, nous sommes de retour en action. Je suis convaincu que mon équipe veut vraiment rebondir après le match perdu contre Empoli." En Serie A, aucune équipe n'a marqué autant de buts que l'Inter dans les 15 premières minutes de jeu. C'est un signe que, malgré quelques difficultés, l'équipe arrive toujours sur le terrain avec la bonne attitude. "C'est une caractéristique de notre équipe et une caractéristique importante aussi : l'approche que vous avez des matches est cruciale. C'est quelque chose que nous réussissons à faire souvent et une caractéristique qui doit rester." Hormis le Napoli, qui se débrouille exceptionnellement bien, toutes les autres équipes du haut du tableau sont collées les unes aux autres. De quoi a-t-on besoin en seconde partie de saison ? "Il faut plus de cohérence. En ce moment, le Napoli est loin devant, et puis il y a cinq équipes en très peu de points. Nous devons essayer d'être plus cohérents en prenant les choses match par match : jouer si souvent impose se concentrer sur les matchs un par un." Depuis leur changement de manager, Cremonese a réalisé quelques bonnes performances. Comment affrontez-vous une équipe aussi combative et confiante ? "Ils ont bien joué tout au long de la saison, par exemple contre le Milan AC, Naples et contre la Juventus à domicile. Ils ont maintenant un nouvel entraîneur; je l'avais aussi comme entraîneur et il est toujours bien préparé. Il donne toujours à ses équipes une identité distincte. Ils ont progressé dans la Coppa Italia au Maradona et ont également joué brillamment à Bologne; ils sont en bonne forme." Après le match contre Cremonese, il y aura deux gros matchs, d'abord contre l'Atalanta en coupe puis le derby. Quelle sera l'importance de la gestion de l'équipe avant un mois de Février très chargé ? "Nous savons que la liste des rencontres est bien remplie. Nous devons juste prendre un match à la fois. Bien sûr, notre objectif est le match de demain à Crémone, même si nous savons qu'il y aura bientôt d'autres matchs. L'espoir est de récupérer tous les joueurs qui ne sont pas disponibles en ce moment. Nous les ramenons afin d'avoir plus d'options disponibles pour chaque match." Traduction alex_j via le site officiel.
  5. En effet, c’est la grande révélation de la journée signée la Gazzetta Dello Sport : "Si l’on ne considère pas la saison 2016-2017, vu que Steven Zhang n’était pas encore aux manettes, nous assistons à la pire phase aller de l’Inter du Suning : Bien pire que les 39 points récoltés lors de la seconde saison de Luciano Spalletti." "A présent, remporter les deux coupes italiennes ne suffira plus : Il a été demandé à Inzaghi tout autre chose : Ne pas se terminer en Zone Champion’s serait considéré comme une faillite : Qui plus est, la façon dont l’équipe devra y parvenir sera également analyser: Les joueurs devront y parvenir sans faire preuve d’une anxiété exacerbée et sans même plonger dans des température sibériennes comparé au Napoli : Ils devront jouer les 19 prochaines matchs avec l’état d’esprit d’une équipe qui se bat pour remporter le Scudetto même si à présent la seconde étoile n’est plus qu’un mirage." "La qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions est, par contre, bien plus réaliste vu qu’elle permettrait d’engranger à minima 5 millions d’euros entre les primes en provenance de l’UEFA et les recettes du Giuseppe Meazza car si Porto représente un danger, il n’est pas imbattable." "S’il faudra parvenir à comprendre comment l’équipe peut se montrer si agressive face au Napoli et le Milan comparé à des équipes d’un blason inférieur comme le sont Monza, Vérone, Parme et Empoli, il sera important de compter sur des individualités retrouvés que sont Robin Gosens, Denzel Dumfries et Romelu Lukaku: Romelu semble en avoir terminé une fois pour toute avec ses pépins physique, il doit à présent se mettre des minutes dans les jambes et lancer la machine à but et à Appiano, il y a un programme bien spécifique qui l’attend pour l’installer d’une façon durable au cœur de l’attaque car on ne peut pas compter éternellement sur Edin Dzeko." " Si à ses côtés on retrouvera Lautaro Martinez qui va de certitudes en certitudes, Joaquin Correa réalise continuer a aligner les flops : la destinée des deux argentins est diamétralement à l’opposée. Le troisième argentin, lui, reste un regret car il y a quelques mois il aurait fallu parvenir à trouver une voie de sortie au Tucu afin de ne pas de gâcher la chance Paulo Dybala." Une soufflante aux joueurs Simone Inzaghi s’est entretenu avec les joueurs en leur disant qu'ils devaient absolument réagir après la défaite face à Empoli en Serie A et se ressaisir à l’occasion de la rencontre face à Cremonese Le natif de Piacenza a "insisté sur le fait que louper la Ligue des champions serait un "désastre" car si l'Inter avait abordé le match contre Empoli avec le sentiment qu'il restait un faible espoir de rattraper Naples en tête du classement de la Serie A, ce sentiment laisse à présent la place à l’incertitude de parvenir à terminer dans le Top 4. Et vu la victoire d’une dominante Lazio sur l'AC Milan, combinée aux résultats de la Roma et de l'Atalanta ce week-end, cela signifie que finir dans les quatre premiers est encore moins certain pour les Nerazzurri." "Cet échec ne serait rien de moins qu'un "désastre", une "faillite" pour les Nerazzurri sur le plan financier car le club a planifié son budget en fonction de la manne financière provenant de l’UEFA pour la participation à la plus grande compétition de clubs d'Europe qui parviennent à s’y qualifier: S'en priver, ce serait un énorme coup dur." C’est également pour cette raison qu’Inzaghi a insisté auprès de ses joueurs sur le fait qu'ils ne pouvaient pas se permettre de considérer la défaite d'hier contre Empoli comme autre chose qu'un faux pas temporaire, et qu'ils devaient réagir pour se remettre sur les rails contre Cremonese ce week-end." Validez-vous le comportement de notre Direction : La C1 ou la Porte vu que le Napoli réalise une saison digne du Bayern de Munich en Serie A ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, c’est une révélation de la Repubblica : Durant la trêve relative à la Coupe du Monde, l’Inter et la Juventus pourraient se tester avant de rencontrer respectivement le Napoli et la Cremonese. "Il n'y aura pas de stage d'hiver pendant la pause de la Coupe du monde pour la Juventus d'Allegri, qui restera à Turin pour préparer la reprise de janvier, en soignant les blessés et en reconstituant son groupe, petit à petit, avec le retour des éliminés du Qatar 2022." "Il est difficile de planifier des matchs amicaux avec quatorze joueurs appelés et les nombreux blessés bianconeri, pourtant l'un des matchs organisés en décembre pourrait être contre l'Inter. Les deux clubs parlent de mettre en place un "challenge" évocateur, mais handicapé par les nombreuses absences de part et d'autre : L'idée est de jouer pendant la mise au vert maltaise de l'équipe d'Inzaghi. Une hypothèse fascinante qui, pour l'instant, le reste" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Rage et frustration : Tels sont les deux sensations qu’a ressenti Romelu Lukaku suite à la défaite de son Inter face au Milan. Blessé pour la rencontre qu’il avait coché dans le calendrier, il souhaite à présent guérir au plus vite Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Hier, Lukaku s’est envolé pour Bruxelles en accord avec le Staff médical de l’Inter pour poursuivre son processus de guérison, il a pris l’avion avec son thérapeute personnel, l’homme qui vit et travaille avec lui et le masse 365 jours par ans. Il rencontrera d’ailleurs, aujourd’hui, le staff médical de la sélection nationale guidée par Roberto Martinez pour continuer à se soigner avec une espérance bien précise, voir ambitieuse et à examiner : Être de retour avant la trêve internationale liée à la Ligue des Nations." "En effet, durant cette période de deux semaines, Rom devrait rester à Milan pour travailler sur sa condition physique. Il reviendra ce vendredi à Milan et sera présent dans les tribunes du Giuseppe Meazza face au Torino. De plus, son voyage en Belgique est intrinsèquement lié à la Coupe du Monde qui prendra vie dans deux mois et demi: Le Qatar approche et son équipe nationale, avec des talents éparpillés partout et avec Lukaku comme arme de destruction massive devant, fait partie des candidats à la victoire finale." "Dans sa patrie, il ne subira pas de nouveaux examens spécifiques, ce n’est pas nécessaire, mais il continuera simplement ses travaux de rééducations dans d’autres structures après sa blessure aux fléchisseurs de la cuisse gauche dont il a été victime, à l’entraînement, lundi dernier. Le rêve de Lukaku et du staff médical est de voir le Belge de retour sur le terrain le 18 septembre contre l’Udinese, après avoir manqué la Cremonese, le Milan, le Bayern Munich, le Torino et le Viktoria Plzen." "Concrètement, aucun risque ne sera pris. Comprenez : Si Lukaku est effectivement sur le terrain du Friouli, cela voudra dire que le risque de rechute est éliminé. Dans tous les cas et avec un travail supplémentaire à Appiano Gentile, l’attaquant pourrait vraiment se rapprocher du sommet prévu après la trêve internationale et être disponible pour le 1er octobre au Giuseppe Meazza, en vue de la réception de la Roma d’un certain José Mourinho." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C'est une information en provenance de nos confrères de Fcinternews.it: Buteur hier face à la Cremonese, Joaquin Correa s'est livré à une séance de décrassage aujourd'hui, mais... Comme le révèle également Sky Sport, "l'argentin a été remplacé en seconde période par Lautaro Martinez suite à une petite entorse aux adducteurs: Son état de santé sera réévalué dans les prochains jours, lors des entrainements prévu ce jeudi et ce vendredi." Tucu, auteur de deux buts cette saison, avait été titularisé tout comme Edin Dzeko, afin de laisser au repos le Toro argentin en prévision du Derby Della Madonnina qui ara lieu ce samedi après-midi! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. En effet, suite à la correction infligée par la Lazio, tout le Giuseppe Meazza s’attendait à voir une Inter vexée et révoltée à quelques jours du Derby Della Madonnina, face au Cremonese de Massimiliano Alvini. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que dans les chiffres, le contrat a été rempli avec trois buts inscrits par les Nerazzurri : Joaquin Correa à la 12’ n'avait plus qu'à la pousser au fond, suite à une très belle tentative d’un Edin Dzeko extrêmement bien servi par un Nicolò Barella en feu. Ionit Radu a d’ailleurs confirmé son statut en renvoyant le ballon dans les pieds de l’argentin Et si un Homme était bien "On Fire" hier soir, ce n’était certainement pas Stefano Pioli qui est revenu avec un seul point de son déplacement au Mapei Stadium de Sassuolo. En effet, le chef d’œuvre de la soirée est signé par le Sarde Nerazzurro auteur d’une reprise à la volée sur un amour de caviar de centre décisif de Çalhanoğlu à la 38’. En seconde période, Simone Inzaghi fait tourner et lancé en profondeur à l'entame du dernier quart d'heure, Lautaro Martinez a pris le meilleur sur son défenseur qui était à la limite de l’exclusion en cas de faute pour battre une troisième fois le pseudo portier roumain Finalement, la Cremonese qui se sera crée de très belle occasions au cours de la rencontre sauvera, méritoirement l’honneur à la 90', grâce à un très joli but signé David Okereke. L’arrêt laser du regard de Samir Handanovic n’aura pas suffit. Si l’Inter est donc très bien offensivement, malgré l'absence de Romelu Lukaku, la prestation défensive laisse plus qu’à désirer à quelque jours d’un Derby tant attendu et qui verra l’Inter rester devant en cas de victoire ou de match nul à San Siro, ce samedi soir sur le coup de 18h00! Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 3-1 Cremonese Buteur(s): 12' Correa (I), 38' Barella (I), 76' Lautaro Martinez (I), 90' Okereke (C) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (72' 33 D'Ambrosio); 2 Dumfries (80' 12 Bellanova), 23 Barella, 77 Brozovic (72' 14 Asllani), 20 Çalhanoğlu, 36 Darmian (80' 8 Gosens); 9 Dzeko, 11 Correa (55' 10 Lautaro Martinez) Banc: 21 Cordaz, 24 Onana, 5 Gagliardini, 16 Salcedo, 22 Mkhitaryan, 42 Agoumé, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa, 95 Bastoni T1: Simone Inzaghi Cremonese: 97 Radu; 4 Aiwu (81' 19 Castagnetti), 15 Bianchetti, 44 Lochoshvili (67' 5 Vasquez); 18 Ghiglione, 32 Escalante, 6 Pickel, 8 Ascacibar (46' 98 Zanimacchia), 33 Quagliata (67' 3 Valeri); 77 Okereke, 90 Dessers (67' 11 Di Carmine) Banc: 13 Saro, 45 Sarr, 7 Baez, 9 Ciofani, 10 Buonaiuto, 17 Sernicola, 20 Afena-Gyan, 21 Chiriches, 62 Milanese, 74 Tsadjout T1: Massimiliano Alvini Arbitre: Fourneau VAR: Irrati Averti(s): Dessers (C), Aiwu (C) Expulsé(s): / Affluence: 70.750 tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport: L’Inter pourra compter, pour les quatre prochains matchs à venir, sur 200.000 Tifosi. "Cela commencera demain avec la réception de Cremonese où il est prévu un Sold-Out, le Derby qui aura lieu samedi à 18h00 verra l’Inter évoluer devant 15.000 Nerazzurri entre les places réservées dans le deuxième vert et vendues en quelques heures (7.468) et les autres places dispersées dans les autres secteurs." "La réception du Bayern, en Ligue des Champions, verra l’Inter évoluait dans un stade plein à craquer avec un très probable bis lors de la réception du Torino le 11 septembre." "Cette marée humaine est le dernier grand message d'amour que les Tifosi veulent envoyer à l'équipe et au club. L'année dernière, l'Inter a établi un record d'affluence moyenne au stade, avec un total de 854.983 tifosi sur l’ensemble des 19 matchs joué à domicile." "Le nombre moyen de spectateurs n'est "que" de 44.999 tifosi/matchs en raison des diverses restrictions imposées suite à la pandémie du Covid-19, une pandémie qui a limité l'accès au stade même la saison dernière, mais la passion et l'enthousiasme n'ont jamais failli." "Cette Foi Nerazzurra est également très importante pour les caisses du club : Le plafond de 40 millions d'euros de recettes totales ayant été dépassé, soit une rentrée des plus précieuses pour les caisses des Nerazzurri" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. En effet, première tuile de la saison: Romelu Lukaku s'est blessé à l'entrainement et, s'il manquera définitivement la réception de la Cremonese en raison d'une douleur musculaire ressentie hier et qui ne sera quantifié que ce mardi après une IRM, Romelu ne croit pas un seul instant que ce coup d'arrêt sera des plus long. Révélation du Corriere Dello Sport "La réponse définitive à cette interrogation tombera après les examens médicaux, mais Big Rom croit en une récupération pour le Derby : Il est confiant et il a confié à ses coéquipiers qu'il veut être là à tout prix. Il estime que dans cette saison comprimée, prendre un bon départ est crucial, et il sait qu'après le faux pas à l'Olimpico, l'Inter ne peut plus faire de faux pas: S'il le peut et s'il ne prend pas trop de risques, il serrera les dents parce que le Diavolo l'inspire." "Romelu l'a rencontré cinq fois et a toujours marqué, pour un total de quatre victoire et une défaite." Croyez-vous également aux chances d'un Retour du Big Rom pour ce samedi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Alessandro Bastoni s’est livré sur son passé, son présent et son futur, sur et hors du terrain à la Repubblica. La Famille Quand as-tu compris que tu voulais devenir footballeur ? "A Parme en Serie A, la première fois où j’étais titulaire, je me suis dit : "Ale, si tout va bien, c’est fait". Nous avons gagné à Turin et j’ai finalement pu charrier mon père." Il a joué pour Cremonese...... "Quand j'étais enfant, il faisait son malin à chaque fois. Maintenant, c'est moi qui lui rappelle qu'il n'a pas joué la moitié d'un match en Serie A, mais il se croit toujours plus fort que moi. Nous en plaisantons parce que nous savons que nous en sommes arrivés ici ensemble." Sur vos protège-tibias, on retrouve l’image de vos frères…. "Oui et je les embrasse en avant-match, j’ai choisi le numéro 95 car c’est l’année de naissance de mon frère aîné. Le cadet m’a dit : "Et moi?" C’est comme ça que j’ai eu cette idée : Il n’y a pas de jalousie entre nous et j’en suis chanceux." Jouer vous encore au football ensemble ? "Le plus grand est arrivé jusqu’en Serie C et il a ensuite choisi les études, le plus jeune a une aversion pour le football : Il me demande de lui raconter quelque choses pour répondre aux demandes de ses amis." Après l’Euro, êtes-vous retourné là où tout a commencé ? "C’était beau car je me suis identifié aux enfants, j’étais un petit compétitif qui rêvait, comme eux, de devenir footballeur." Comment transforme-t-on le talent en succès ? "Chez les plus jeunes de l’Atalanta, j’ai rencontré des garçons bien plus talentueux que moi, je m’entrîinais avec les plus grands ce qui était difficile. Mon père m’a appris à ne jamais abandonner. Il m’a accompagné durant tant d’années de Cremona à Zingonia en aller-retour : 130 kilomètres sans jamais me le faire ressentir. Avec une autre famille, j’aurais eu un autre métier aujourd’hui." Etiez-vous un Tifoso enfant ? "Papa est de sang interiste et il m’a transmis sa foi, lorsque je commets une erreur en plein match, il m’en veut." Votre mère, lors de la fête du Scudetto vous a offert de la Pizza et vous a essuyé votre bouche avec une serviette… "Elle a toujours été proche de moi. J’aime être avec elle et aller manger un plat de Tortelli. Fais maison: comme ça le nutritionniste n’enrage pas!" Les modèles Vous avez les pieds et la vision d’un meneur de jeu : Qui vous a imaginé au poste de défenseur ? "J’ai toujours joué derrière, les qualités techniques sont apparues à l’Atalanta avec Mino Favini et Gianluca Polistina. Je passais des heures à m’améliorer." Quelle est votre idole footballistique ? "Sergio Ramos : J’admire tout de lui, comment il est sur le terrain, sa personnalité : Pour mon anniversaire, il m’a offert son maillot et j’ai aussi pu échanger avec lui." Que vous êtes-vous dit ? "Belle demande, on parlait espagnol et j’ai perçu la personne, plus que le joueur, il est comme Materazzi." Ramos et Materazzi : La fourberie s’apprend-t’elle ou est-elle innée ? "Cela peut se travailler, mais ce n’est pas simple, tout comme la légende qui dit que les bons joueurs sont techniquement bons sont mous caractériellement." Voudriez-vous être plus vicieux ? "Non, il y a eu une période où je prenais trop d’avertissements, je crois que je peux m'améliorer en tout grâce à d’exceptionnels équipiers." L'Inter d'Inzaghi Jusqu’où peut arriver cette Inter ? "C’est beau d'avoir le Scudetto sur le torse, nous prouverons à tous, et de toutes les façons possible, que nous le conserverons : Il y a aussi la Ligue des Champions." Comment avez-vous réagi lorsque vous êtes passé de l’Ajax à Liverpool, suite à une erreur de tirage...... "Je n’ai pas juré, si c’est votre question: J’ai aussi écrit la préface d’un livre pour un Curé. Blague à part, nous devrons réaliser deux grands matchs : Jouer à Anfield sera extraordinaire." Vous divertissez-vous sur le terrain ? "Oui, Inzaghi nous donne la liberté qui nous permet de nous souvenir que le football est un jeu : Même lorsque tu es mené." Face à Cagliari, vous êtes rentré dans la surface en dribblant une série d’adversaire…. "J’aime énormément sortir de ma zone, et lorsque je vois une possibilité, je tente de marquer. Cela ne s’est pas bien passé, j’espère que cela ira mieux la fois prochaine." Hors du terrain En dehors du terrain, vous semblez toujours être un bon pochtron, est-ce une réalité ou les réseaux sociaux exagère-t ’il la réalité ? "Hélas, les réseaux sociaux n’exagèrent rien, disons que j’aime beaucoup me divertir." Qui est le meilleur aux fléchettes ? "Brozo est le champion indiscuté." Gasperini, Conte, Inzaghi, Mancini. Partant des caractères : quels duos formeriez-vous ? "Je mettrais Gasperini avec Conte et Mancini avec Inzaghi : Les deux premiers sont toujours sur la brèche. Inzaghi et Mancini, en plus d’être fort engagés, attachent une importance au contact humain : Le résultat est que nous somme plus relaxé lors des moments cruciaux." Conte blindait la défense en abaissant le cendre de gravité de l’équipe : Inzaghi, en revanche, augmente le pressing...... "Aujourd’hui, nous avons moins la possibilité de partir en contre : Edin et Romelu sont différents et nous nous sommes adaptés." L’Italie Ressentez-vous la responsabilité de devoir reprendre l’héritage de Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini en défense ? "Oui, je ressens cette urgence, je suis impatient de me montrer protagoniste aussi en équipe nationale." La seule erreur de votre carrière fut lors d’Italie-Espagne à l’Euro, mais vous avez immédiatement démontré être capable de retrouver immédiatement votre niveau : D’où puisez-vous cette maturité ? "C’est caractériel, je suis serein : En plus du football, j’ai en tête d’autres pensées qui m’apaise : A partir de ma fille qui va naître en janvier." Comment allez-vous l’appeler ? "C’est ma compagne qui me le dira lorsqu’elle l’aura trouvé. Elle partage mes valeurs : Léducation, la reconnaissance, la générosité, elle étudie le design, elle aimerait trouver un bon job : Ses réalisations sont aussi importantes que les miennes." Si l’Italie ne devait pas se qualifier en mars, l’absence en Coupe du Monde passerait à 12 années : Cette pensée vous effraie-t ’elle ? "Non, même pas dans l’antichambre de nos cerveaux : Nous sommes Champions d’Europe en titre, nous devons y parvenir." Qui méritait le Ballon d’Or ? "Vu que je n’étais pas en course : Lewandowski ou Jorginho". Allez-vous encore tirer les penalty en équipe nationales ? "Certainement, tout comme Lautaro : Il n’y a que celui qui n’en a jamais tiré qui n’en a jamais raté." Ses anciens équipiers Échangez-vous avec Eriksen ? "Oui, c’est lui qui nous a rassuré et non l'inverse : Je lui souhaite de vivre la vie qu’il désire : En plus du fait d’être un champion, c’est une belle personne." Et avec Hakimi et Lukaku ? "Hakimi est mon compagnon de Playstation, et il est très mauvais. Quant à Romelu, je lui souhaite bonne chance pour sa nouvelle aventure." Le schéma de la rampe de lancement pour Barella, lors d’Inter-Juve (2-0), a-t-il été importé d’Angleterre par Conte ? "Non, nous l’avons toujours testé : J’ai gagné notre dernière partie d’entrainement avec celui-ci. Le problème est que les adversaires nous étudient : Nous devons imaginer de nouvelles choses." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. L’ancien entraîneur de l’Inter, Luigi Simoni est décès le 22 mai 2020, à l’âge de 81 ans. Milieu de terrain durant sa carrière de joueur, il avait remporté la Coupe d’Italie en 1962 avec la Napoli. Gigi pour les intimes avait été victime d’un avc en juin 2019, il avait été hospitalisé depuis lors En 1974, il débuta sa carrière d’entraîneur au Genoa, club il avait réalisé les trois derniers saisons sportives en qualité de joueur. Connu sous le surnom "L'allenatore gentiluomo" - "L’entraîneur gentleman", il a déclaré un jour qu’il ne pouvais être toujours un tel homme durant toute une vie: "Sinon, il ne vous est pas possible d’atteindre vos objectifs. J’ai certainement été trop gentleman durant ma carrière, mais je suis très fier de ce que j’ai réalisé, en respectant les règles, sans jamais chercher de raccourcis." Le point culminant de sa carrière sera sa signature à l’Inter et le titre de Champion d’Europe en 1997/1998 via la Coupe de l’Uefa avec en pointe Ronaldo. Simoni était le Président de Cremonese où il avait été élu entraîneur du siècle. Repose en paix Gigi ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. C’est une information du Corriere Dello Sport, Massimo Moratti, Historique Président de l’Inter pourrait prendre la présidence du club de Cremonese "Cela doit encore être confirmé, mais l’idée ravive de l’enthousiasme en ces temps actuellement tourmentés : L’ancien président de l’Inter, Massimo Moratti, aurait l’intention de devenir l’actionnaire majoritaire de Cremonese. L’ancien patron de l’Inter reviendrait donc au premier plan en étant à la tête, en première ligne, d’un club de football." "Massimo Moratti a, la semaine dernière, fait un don d’un million d’euro à la Lombardie dans la lutte contre le Coronavirus. La gestion du club pourrait être déléguée à Angelo, son fils qui porte le même prénom que son célèbre grand-père historique de l’Inter." Un duo inédit en Serie B La saison prochaine, on pourrait donc retrouver la Famille Berlusconi à Monza et la Famille Moratti à Cremonese. Un nouveau derby Lombard pourrait avoir lieu entre les deux derniers Présidents qui ont couverts de succès nationaux et internationaux, les deux équipes milanaises ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Milan - Il n'y a pas que l'équipe A . Les derniers jours du mercato de l'Inter ont aussi été importants pour le secteur Jeunes. La nouvelle d'un nouveau transfert est parue hier , en effet , en provenance de la Cremonese , le secteur Jeunes de l'Inter accueillera le prometteur milieu de terrain Jacopo Giannelli , né en 2001 . ®Samus - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...