Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'cristiano biraghi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Titulaire surprise à l’occasion d’Inter-Lazio, Ivan Perisic a discrètement tiré son épingle du jeu en éteignant Lazzari: A tel point que l’international croate a laissé entrevoir une faculté d’adaptation à un poste qui ne semblait pas lui correspondre. Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Disposer de centre de la part du Trequartista était souvent la solution la plus pratique lorsqu'il fallait faire face à une impasse créative. Et cette année, l’Inter y a souvent été confrontée, avec Darmian et Young, tout comme l’année dernière avec D’Ambrosio, Biraghi, soit des ailiers qui avaient du mal à dribbler." "Avec Hakimi et Perisic, Conte dispose à présent d’ailes acérées qui vont jusqu’au bout, soit un trésor: La croissance du rôle de Perisic est sa nouvelle volonté de travailler sans ballon, comme le Eto'o mourinhien , ce qui a enrichi l'Inter." "Le Croate apporte ses talents offensifs sans créer de déséquilibres tactiques et, il ne faut pas l’oublier, il s’agit d’une personnalité qui a disputé la Finale de la dernière Coupe du Monde en tant que titulaire." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Karma is bitch ! Comment un joueur qui rejoint à l’Inter parvient-t ’il à se liquéfier ? Est-ce dû à l’Historique du Club, au poids d’endosser le fantastique maillot rayé de bleu et de noir ? Cette question n’aura probablement jamais de réponse logique... Pourtant, ce paradoxe existe bien : Le dernier exemple en date est celui de Cristiano Biraghi : Imbuvable la plupart du temps sur l’aile gauche interiste la saison dernière, la Direction Nerazzurra a, à juste titre, décidé de ne pas miser sur lui pour cette saison. Pourtant, suit au match nul entre la Fiorentina et Spezia, l'ancien ailier d'Antonio Conte avec son but et sa passe décisive a battu un record mis en évidence par Opta: Il est le premier défenseur des 5 plus grand championnats européen à avoir marqué et délivré des passes décisives lors des quatre premières journées du championnat, au cours des cinq dernières saisons. Regrettez-vous le joueur ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. "Buts après buts en Italie et en Europe, il a démontré être un attaquant pur race, en ajoutant à son bagage technique de la volonté, de la générosité et de l’altruisme : Les qualités humaines d’un vrai Leader." Gianfelice Facchetti a motivé de la sorte, pourquoi le prix portant le nom de son père “Giacinto Facchetti - Il bello del Calcio”. a été décerné au Gentil Géant à l’occasion du "Festival Dello Sport", manifestation organisée par La Gazzetta Dello Sport. S’en est suivi l’interview octroyée au journaliste de la Rosea: Luigi Garlando Roger Lukaku, le Père "La discipline et la mentalité : Ce sont les deux choses qu’il m’a enseigné quotidiennement. Le respect pour les autres personnes et les regarder dans les yeux. Des choses très simples qui m’aident dans la vie de tous les jours." Son but qui m’a le plus impressionné ? "Celui face à Anderlecht : J’avais toute sa collection en VHS, mais c’est celui qui me reste en mémoire. Anderlecht était mon équipe préférée, lorsque j’ai grandi." Adolphine, la Mère "Lorsque mon père a arrêté de jouer, j’avais 6 ans. Nous n’avions pas énormément d’argent, c’était une période difficile. Ma mère travaillait au restaurant et j’allais à son travail avec elle le samedi, accompagné de mon frère, après les matchs. Mes parents ne mangeaient pas le soir pour nous nourrir moi et mon frère, ce sont des choses qui me resteront toujours en mémoire. A présent, je veux faire les choses biens au quotidien, car elle a fait tant de sacrifices pour moi et Jordan. Je lui décide chacun de mes buts car sans elle, il n’y a pas de Romelu." Soutien "Depuis mes six ans, j’ai toujours pensé au rêve de devenir footballeur. Ecole, entrainement, maison. Je sortais juste pour jouer au football. Avec mon frère, nous avions cette discipline, la seule idée était de jouer au football. Nous avons eu de la chance d’avoir une mère et un père qui nous ont toujours soutenu." Anciennes Gloires Hasselbaink ? "Je me rappelle son but avec Chelsea face à Manchester United. A ce moment-là, je me suis dit, je veux aussi faire comme lui." Vialli "J’avais la cassette vidéo de son but face à Chelsea. Son but, avec celui de Ronaldo en Finale de la Coupe de l’UEFA face à la Lazio, sont les faits de jeu que j’ai toujours gardé en mémoire." Racisme "C’est la première fois que cela m’est arrivé. A Milan, j’ai toujours ressenti l’amour des tifosi depuis mon arrivée. Après mon but face à Lecce, je me suis incliné pour les remercier. Je reçois tant de messages sur Instagram et Twitter. Il n’y a qu’en Italie que tu vois cela. Lorsque tu es cool avec les personnes, elles te donnent de l’amour. Ce que je souhaite faire, c’est de tout donner avec l’Inter." Huis-Clos "C’est moche, on entend tout…il rit. Lorsque l’on a joué face à Brescia, j’ai dit une chose que je n’aurais pas dû : Biraghi avait tiré et j’étais libre. Cela s’est entendu et les réactions sur Twitter m’ont fait rire. Nous les joueurs ressentons les émotions et évoluer au Meazza sans les tifosi est moche. Les tifosi te donnent de l’énergie. C’est trop beau de jouer avec un stade comble. Ce sont des expériences qui me font du bien, j’espère qu’ils reviendront rapidement." Passions "J’aime mixer, cela me relaxe. Soit je joue au football, soit je joue à la Play Station avec mon frère. A l’entrainement, je suis quelqu’un qui s’enrage très vite…il rit." Conseils aux jeunes "Il faut avoir de l’humilité et vouloir devenir plus fort au quotidien, que la veille." Antonio Conte "Il m’a amélioré en tout. Un joueur qui veut évoluer pour Conte doit comprendre que le Sacrifice est la base de tout, aussi bien physiquement que mentalement. Moi, c’est facile car je vis pour le football. Mon objectif est d’être un bon joueur et de gagner quelque chose." "Je savais que c'était un bon entraîneur et que tu peux grandir dans ses équipe. Depuis que j’ai commencé à travailler, je me suis toujours donné à 100%. Si j’estime que je travaille bien, je dois encore m’améliorer. C’est ma mentalité et c’est celle de l’équipe." La Ligue des Champions "Nous avons fait une belle saison l’année dernière, mais nous devons travailler sur le terrain et pas nous exprimer en dehors." Ses équipiers Les plus divertissants ? "Sensi, Young, Lautaro, Handanovic et Barella." Le plus sérieux ? "Il n’y en a aucun : Nous sommes tous un groupe uni, personne ne reste isolé." Rêve inaccessible Avec qui j’aurais aimé aller au restaurant ? "Mon rêve était de rencontrer Kobe Bryant, Mandela et Tupac Shakur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Calcio&Finanza s’est lancée dans l’analyse de l’état financier de l’Inter en cette fin de mercato estival. Si le club recherche à finaliser son mercato, il y a lieu de constater qu’il y a eu beaucoup d’arrivées, pour très peu de vente. Achraf Hakimi, Arturo Vidal et Aleksandar Kolarov représentent les trois principaux coups d’éclat de l’été Nerazzurro, mais le club, en cette dernière semaine de mercato souhaite offrir à Antonio Conte, son milieu de terrain rêvé, si les ventes le permettent... Le "Calciomercato" se terminera le lundi 5 octobre 2020 et l’analyse ci-dessous tient à mettre en évidence l’élargissement des coûts du noyau Nerazzurro (salaire + amortissement + coûts des joueurs en prêt) pour la saison 2020/2021, en tenant compte des opérations conclues actuellement, afin de comprendre la marge de manœuvre encore disponible pour l’Inter Point de départ de l'analyse: le noyau 2019/2020 Le point de départ de cette analyse est le coût du noyau de la saison 2019/2020 qui a été publié par Calcio&Finanza à la clôture du mercato hivernal du mois de janvier, une session caractérisée par le recrutement de Christian Eriksen en provenance de Tottenham. Selon les calculs effectués l’hiver dernier par le site spécialisé italien, les coûts du noyau 2019/2020 ont tourné autour de 228,3 millions d’euros. Après l’officialisation des coûts relatif au Mercato, de Lukaku à Eriksen compris, les nouvelles analyses ont livré le verdict d’un coût de 232 millions d’euros. Les Ventes Jusqu’à ce jour, l’Inter a conclue 4 ventes, sans oublier deux joueurs qui sont arrivés en fin de contrat Les trois opérations en sortie analysées sont: Diego Godin à Cagliari. Vendu à titre définitif à la suite d’une dévaluation de sa valeur au bilan qui devrait être repris dans le bilan du 30 juin 2020 Antonio Candreva à la Sampdoria : Prêté avec une obligation de rachat fixée à 2,5 millions d’euros Valentino Lazaro au Borussia Mönchengladbach sous la forme d’un prêt onéreux Lucien Agoumé à Spezia, sous la forme d’un prêt sec Les joueurs en fin de contrat qui ont été libérés sont Tommaso Berni et Borja Valero. Ces transactions, dans l’immédiat, n’apportent pas de recettes particulière au club, si ce n’est à un niveau mineur des amortissements pour 3,5 millions d’euros. Pour Candreva, le coût de son amortissement annuel est à hauteur de 4,5 millions d’euros, l’effet voulu sera donc actif lorsqu’il sera officiellement racheté par la Sampdoria. A ces opérations, au niveau du bilan et des épargnes sur le coût du noyau, il y a lieu d’ajouter les ventes de Mauro Icardi, Matteo Politano et Gabriel Barbosa. Les plus-values seront retranscrites au bilan du 30 juin 2020, mais l’impact sera également positif sur le bilan 2021 avec une épargne de 7,5 millions d’euros entre amortissements mineurs et salaires mineurs L’économie, en regard aux autres dépenses s’élève à 25,4 millions d’euros. Parmi celles-ci, on retrouve Victor Moses et Cristiano Biraghi, deux joueurs qui sont reparti dans leurs clubs respectifs à la fin de la saison écoulée. Globalement, l’impact positif des opérations en sortie s’élève à 37,7 millions d’euros Les achats Cinq opérations ont été conclue en entrée à titre définitif: Achraf Hakimi en provenance du Real Madrid ; Aleksandar Kolarov en provenance de la Roma ; Arturo Vidal en provenance du Fc Barcelone Andrea Pinamonti en provenance du Genoa Alexis Sanchez en provenance de Manchester United. L’impact de ces nouvelles acquisitions s’élève à 38 millions d’euros, réparti comme suit : 26,9 millions d’euros pour les salaires bruts et 11,1 millions d’euros d’amortissements A ceux-ci, il y a lieu d’ajouter : Le rachat de Stefano Sensi en provenance de Sassuolo pour 20 millions d’euros. Les retours des joueurs en prêt : Andrei Radu, Dalbert, Ivan Perisic, Radja Nainggolan et Joao Mario. L’opération pour le milieu de terrain né en 1995 est celle qui entraîne le plus d’amortissement, tandis que son salaire reste le même. Les autres joueurs proposent seulement des salaires plus importants que ceux de la saison écoulée. En effet, ceux-ci étaient pris en charge par les clubs emprunteurs. L’impact des opérations en entrée représente un coût plus important : 67,8 millions d’euros réparti comme suit : 51,7 millions d'euros de salaire bruts et 16,1 millions d’euros d’amortissement Les coûts liés au noyau 2020/2021 Selon l’étude présentée, en date du 28 septembre 2020, les coûts relatifs au noyaux pour la saison 2020/2021 s’élèvent à 257,8 millions d’euros. Soit une croissance de 25,7 millions d’euros (+11,1%) par rapport aux estimations de l’étude relative aux coûts liés au noyau 20192021. Ci-dessous le détail des coûts liés par joueurs Coûts liés au noyau de l’Inter 2020/2021 au 28 septembre 2020 Conclusions Les dépenses sont donc bien supérieures, si l'on se compare à la dernière saison écoulée, le tout fait suite à une absence de ventes. C’est également la raison pour laquelle la Direction Interiste a décidé d’agir en s’axant d’abord sur les opérations en sortie, afin de pouvoir renforcer le noyau par la suite. Les joueurs indésirables, mis à part Andrea Ranocchia, dont la Direction a jugé bon son maintien au club, ne sont pas les seuls joueurs destiné à quitter l’Inter. A titre d’exemple, la vente d’un joueur tel que Milan Skriniar pourrait représenter une plus-value importante étant donné que sa valeur net au 30 juin 2020 tourne aux alentours des 15 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Cristiano Biraghi Informations Générales Nom : Biraghi Prénom : Cristiano Poste : Arrière gauche Date de naissance : 01/09/1992 Lieu de naissance : Cernusco sul Naviglio Pays : Italie Taille : 184 cm Poids : 79 Kg Numéro de maillot : 34 Au club depuis : 28 août 2019 Position sur le terrain Biographie Cristiano Biraghi, né le 1er septembre 1992 à Cernusco sul Naviglio, est un footballeur international italien évoluant au poste d'arrière gauche à l'AC Fiorentina. Carrière en Clubs Inter Milan Le 24 novembre 2010, il fait ses débuts professionnels avec son club formateur, sous les ordres de Rafael Benítez, en Ligue des Champions face au FC Twente en remplaçant Goran Pandev à la 90e minute de jeu (victoire 1-0). Le 7 décembre 2010, lors de la même compétition, il est pour la première fois titularisé face au Werder Brême et dispute l'intégralité de la rencontre (défaite 3-0). Cette saison il remporte également le tournoi de Viareggio avec les jeunes de l'Inter Milan. La saison suivante, Cristiano Biraghi est prêté à la Juve Stabia en Serie B. Il y fait ses débuts le 14 août 2011 à l'occasion d'un match de coupe d'Italie en étant titularisé face à l'US Sassuolo (défaite 2-1). Il débute ensuite en championnat lors de la 1re journée en remplaçant Savio Nsereko à la 62e minute de jeu face à l'Empoli FC (défaite 2-1). La journée suivante, le défenseur y est titularisé pour la première fois face à l'Hellas Vérone et dispute l'intégralité de la rencontre (défaite 1-2). Il dispute toutes compétitions confondues 12 matches lors de cet exercice et son équipe termine 9e du championnat. AS Cittadella Cristiano Biraghi est ensuite transféré lors de l'été 2012 à l'AS Cittadella. Il y débute en Coupe d'Italie, le 12 août 2012 en étant titularisé face à l'US Carrarese (victoire 2-0). Il dispute son premier match de championnat avec sa nouvelle équipe le 25 août 2012 face à l'AS Bari en tant que titulaire (défaite 2-1). Lors de cet exercice, Cristiano Biraghi prend part à 36 matches toutes compétitions confondues et son club de l'AS Cittadella termine 15e du championnat. Calcio Catana En toute fin du mercato estival de 2013, il est prêté un an avec option d'achat au Calcio Catane. Il y dispute son premier match de Serie A en tant que titulaire le 15 septembre 2013 face à l'AS Livourne Calcio (défaite 2-0). Chievo Verone Le 6 juillet 2014, il est prêté au Chievo Verone pour 2 saisons. Grenade CF Le 27 août 2015, il est prêté à Grenade CF jusqu'à la fin de la saison. Pescara Le 11 juillet 2016, il s'engage avec Pescara. ACF Fiorentina Le 15 août 2017, il est prêté à l'ACF Fiorentina avec option d'achat obligatoire. Internazionale Milano Il rejoint l'Inter le 28 août 2019 suite à l'accord obtenue entre les deux écuries sur base d'un prêt avec option d'achat estimé à 12 millions d'euros. Equipe Nationale Cristiano Biraghi dispute son premier match avec l'équipe d'Italie des moins de 19 ans, sous les ordres de Daniele Zoratto, le 22 septembre 2010 en tant que titulaire face à la Serbie (victoire 3-1). En novembre 2010, il fait ses débuts avec les espoirs italiens, sous les ordres de Ciro Ferrara, en remplaçant Alessandro Crescenzi à la 68e minute de jeu face à la Turquie (victoire 2-1). Le 15 décembre 2011, il est sélectionné en équipe d'Italie de Serie B par Massimo Piscedda lors d'un match amical face aux moins de 20 ans italiens, il entre en jeu à la mi-temps en remplaçant Nicola Bellomo (défaite 0-1). Cristiano Biraghi est convoqué par Devis Mangia afin de participer à l'Euro espoirs 2013. L'Italie y atteint la finale, à titre personnel il y dispute les deux premiers matches des azzurini, face à l'Angleterre (victoire 0-1) et Israël (victoire 4-0). Il est convoqué pour la première fois en équipe d'Italie par le sélectionneur national Giampiero Ventura, pour un match amical contre Saint-Marin le 31 mai 2017. Lors de ce match, il entre à la 70e minute de la rencontre, à la place d'Andrea Conti. La rencontre se solde par une victoire 8-0. Le saviez-vous ? Cristiano Biraghi commence le football en 1999 à l'Atalanta Bergame avant de rejoindre l'Inter Milan, qui deviendra son club formateur, en 2003 Palmarès: Inter Milan Tournoi de Viareggio Vainqueur : 2011 Italie espoirs Euro espoirs Finaliste : 2013 Parcours: En Club: Internazionale FC : (2010-2016) SS Juve Stabia (2011-2012 - Prêt) AS Cittadella (2012-2013 - Prêt) Calcio Catane (2013-2014 - Prêt) Chievo Vérone (2014-2015 - Prêt) Grenade CF (2015-2016 - Prêt) Delfino Pescara (2016-2018) Fiorentina (2017-2018 - Prêt) Fiorentina (2018-2019) Internazionale FC : Depuis le 28 août 2019 En équipe nationale 2010-2011: Italie U-19 2010-2015: Italie Espoir 2017: Italie ©Wikipedia
  6. Selon un article du Corriere dello Sport, l'Inter et la Fiorentina ont rendez-vous à la fin de la saison pour discuter des futurs respectifs de Biraghi et Dalbert. L'Inter a l'intention de conserver Biraghi en proposant une extension de son prêt. Il en serait de même pour le prêt de la blague brésilienne à Florence. Malgré la permanence d'Ashley Young et l'objectif Emerson Palmieri, les chances de rester de Biraghi ne seraient pas impactées. En fait, conserver le numéro 34 sera particulièrement utile quand l'heure de soumettre la liste pour la Champions League viendra, Cristiano ayant été formé au club. Cette saison, le latéral de 27 ans est apparu 34 fois pour 3 buts et un total de 7 passes décisives. Seul Robin Gosens fait mieux cette saison chez les défenseurs de Serie A.
  7. Il a grandement contribué à la victoire de l’Inter en fournissant le centre qui a conduit au premier but inscrit par Lukaku. Il a maintenant fourni cinq passes décisives, correspondant à son record personnel en une seule saison. L’Italien s’est entretenu avec Inter TV après le match et a déclaré: "Je me sens bien, tout comme l’équipe. C’est une période difficile pour tout le monde, les grandes équipes perdant également des points. C'était important de remporter la victoire aujourd'hui, nous sommes de retour à la deuxième place et voulons faire de notre mieux." Il a fait cette passe décisive avec son pied droit après avoir marqué avec le même pied contre la SPAL, malgré le fait qu'il soit principalement gaucher : "J'essaie de toujours faire de mon mieux. Nous devons terminer ce championnat avec six points avant le début de la Ligue Europa. Nous nous nous sentons bien. C’est important pour toute l’équipe de ressentir cela, tout comme le fait que chacun a montré qu’il était prêt quand on lui a demandé. Nous devons affronter des matches importants à venir, nous avons déjà affronté Naples à quelques reprises cette saison et nous avons bien performé, même lorsque nous n’avons pas obtenu le résultat que nous voulions. Nous voulons gagner nos deux matchs restants parce que nous sommes l'Inter. Nous devons gagner six points, puis nous nous concentrerons sur la Ligue Europa." Lukaku, 3e meilleur buteur de l'histoire de l'Inter pour une première saison Romelu Lukaku a vraiment mis sa patte sur cette saison, et le Genoa le sait plus que quiconque. Lors de leurs deux rencontres avec les Nerazzurri cette saison, les Rossoblù en ont concédé sept et n'ont pas réussi à en marquer un. Sur ces sept buts, l'attaquant belge en a marqué quatre : deux dans le match aller et deux dans le choc d'hier soir. Des buts de même nature, d'abord avec sa tête, puis après une course folle avec la balle aux pieds. Le doublé de Lukaku lors de la victoire 3-0 lui a permis de battre un record personnel: avec 29 buts en 45 matchs toutes compétitions confondues cette saison, c’est le meilleur décompte de l’attaquant belge en une seule campagne. Avant cela, sa meilleure saison était celle de sa première année à Manchester Uinted, quand il avait marqué 27 buts. De plus, il est désormais troisième sur la liste en ce qui concerne le plus grand nombre de buts marqués par un joueur de l'Inter lors de sa première saison au Club: seuls Istvan Nyers (26 buts en 1948-1949) et Ronaldo (1997-1998) le devancent. Il a également égalé le record du nombre de buts marqués à l'extérieur par un joueur de l'Inter en une seule saison: 15, le total que Nyers a réalisé en 1949-1950. Voici sa déclaration Lukaku à Sky Sport après le match: "Je suis heureux, mais en tant qu'équipe, nous pouvons encore faire plus. Nous devons terminer notre championnat de la meilleure façon possible, et je me bats toujours pour aider le groupe. Nous avons des regrets et avons laissé échapper trop de points, mais nous sommes une équipe jeune et avons encore besoin de nous développer. Nous allons maintenant nous concentrer sur la fin de la saison, en commençant par nos deux matches de championnat restants et ensuite lorsque la Ligue Europa arrivera. Ce ne sera pas facile, mais nous travaillerons chaque jour pour remporter ce trophée."
  8. Toujours dans l'euphorie de son match de jeudi, Cristiano Biraghi s'est exprimé au micro d'Inter TV. Il a été un élément clé de la victoire de l'Inter sur SPAL en inscrivant son troisième but de la saison et avant de se muer en passeur sur le troisième but nerazzurro, avec un centre parfait pour la tête de Sanchez. C'était la quatrième fois cette saison que le latéral jouait les assistants pour un de ses coéquipiers. Après avoir trouvé les filets du pied gauche, il embrassa l'écusson Interiste comme il le fait toujours. La classe, la vraie. "Il peut y avoir des complications dans un match comme celui-là. Nous avons bien fait pour prendre le contrôle de la situation dès le départ." "Un clean sheet à l'extérieur ? Nous avons souffert pour gérer le score lors de nos derniers matchs et quand vous menez 3-0 c'est important de garder votre niveau de jeu élevé. Nous avons reçu quelques coups qui nous ont fait mal." "3 buts sans aucun spectateur ? C'est triste mais c'est comme ça. J'espère garder de côté quelques buts de plus pour quand nous jouerons à nouveau devant nos supporters. Nous allons profiter pour nous reposer et dimanche il y a un autre match tout aussi important contre un gros adversaire. Cependant, nous somme pleinement conscients de ce que nous pouvons faire, nous somme l'INTER." ®Trent_FCI - internazionale.fr
  9. Telle est l’analyse de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter de la saison 2020/2021 devra apporter certaines garanties, et pour ce faire, les déceptions de cette saison, seront priées d’aller voir ailleurs: Antonio Conte, voulant avoir, à juste titre, des joueurs proches de ses idées et des joueurs adaptés à ses schémas de jeu Analyse de la Gazzetta Dello Sport "On comme par deux "Bigs", des points fermes de la formation actuelle, deux joueurs que l’Inter est disposée à vendre : Milan Skriniar est le premier : Le slovaque ne s’est jamais adapté dans le fond à la défense à trois. Conte lui a toujours fait confiance, mais c’est lui le sacrifiable parmi les sacrifiables, lui qui pourra apporter les fonds nécessaires à la refonte de l’équipe." L’adieu est-il certain ? "Objectivement non, tout dépend des offres et pour l’instant personne ne s’est manifesté. "Cela vaut aussi pour Marcelo Brozovic qui voit aujourd’hui sa clause libératoire de 60 millions d’euros échoir . Le cas du permis de conduire et la sanction qui en a découlé, ont renforcé une conviction déjà préexistante, renforcé certains doutes déjà visible. Celui-ci est cité aussi pour des raisons tactiques. En cas de 3-4-1-2, il y aura deux milieu de terrain devant la défense, ceux-ci devront proposer des caractéristiques différentes de celle du croate." "Celui qui partira avec certitude au milieu de terrain se nomme Vecino. Ses problèmes au genou ont conditionné son rendement. Conte n’a jamais eu de feeling avec lui et déjà en janvier son départ était pratiquement consommé: Il est surtout resté par nécessité, l’opération menant à Kessié n’ayant pas abouti. Cette séparation aura lieu d’ici un mois." "Avec lui, l’Inter a inséré Gagliardini: Su au début sa présence n’était pas malvenue, vu ses caractéristiques, tant de choses ont changé depuis le début de saison." "Cela vaut aussi pour Asamoah qui était une source de friction entre l’entraîneur et la Direction ces derniers mois. En début de saison, Conte n’était pas au courant des problèmes physique du ghanéen, il ne l’a appris qu’en cours de route. Il quittera donc l’Inter avant la fin de son contrat en 2021." "Esposito, qui devrait officialiser très prochainement la prolongation de son contrat valide jusqu’en juin 2025 quittera l’Inter en prêt. Parme était cité. Berni ne sera plus le troisième gardien de l’équipe et Biraghi ne sera pas racheté." "En défense, la seul incertitude reste le nom de Godin. Avec Conte sur le banc, il semble difficile d’imaginer une permanence de l’uruguayen en en Nerazzurro." "Parmi les joueurs transférables, on retrouve deux piliers du vestiaire Ranocchia et D’Ambrosio: Le premier a prolongé jusqu’en juin 2021, le second jusqu’en 2022. Il pourrait donc, le cas échéant partir, dans ce contexte de révolution." Validez-vous ce vent de révolte made in Conte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. C’est une affirmation du Corriere dello Sport : la défaite face à Bologne aura été la goutte d’eau qui aura fait déborder le vase. Conséquence directe, il y aura plusieurs retouches à apporter dans chaque secteur. En défense L’idée est d’insérer un défenseur central gaucher : Jan Vertonghen est au sommet de la liste, mais il n’est pas le seul. Au milieu Sandro Tonali devrait arriver. Arturo Vidal est fortement désiré par Antonio Conte... Mais attention à Radja Nainggolan, la Direction serait entrain de songer à convaincre l’entraîneur de prendre en considération sa réintégration, excluant de la sorte l’arrivée du chilien. Sur les ailes Après Achraf Hakimi, l’Inter mise tout sur Emerson Palmieri. Les négociations sont très avancées. Emerson est préféré à Marcos Alonso au niveau du coup du transfert (20 à 25 millions pour recruter l’italien contre 35 pour l’espagnol), du salaire (3,5 millions contre 6 millions d’euros) et au niveau de l’âge (26 ans contre quasi 30 ans). En attaque Conte continue à réclamer Edin Dzeko qui présente le profil retenu comme "idéal" au niveau des caractéristiques techniques et de l’expérience, et ce indépendamment de la situation relative à Lautaro. Cunha de l'Hertha Berlin est sous observation et Alexis Sanchez fait l’objet d'une discussion interne. Le Club est convaincu, Conte un peu moins. You’re Fired Les départs à acter seront les suivants et la liste est longue : Tomasso Berni, Diego Godin, Roberto Gagliardini, Matias Vecino, Victor Moses, Kwadwo Asamoah, Borja Valero, Cristiano Biraghi et Sebastiano Esposito (en prêt) Validez-vous cette refonte et cette liste de départ ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Auteur du second but hier avec sa frappe sous la barre, Cristiano Biraghi s'est arrêté auprès des journalistes en après match : "Je suis heureux de ce but car nous avions rejoint au score dans un match qui avait mal commencé. Nous voulions les trois points, et c'est ça qui nous a emmené à réagir, à repasser en tête. Malheureusement cela ne s'est pas bien passé ensuite et nous en sommes vraiment désolés. Lorsque vous êtes l'Inter et que vous êtes une grande équipe, vous devez tourner la page immédiatement. Par deux fois vous êtes proches de la victoire, mais il est important de passer à autre chose et de penser déjà à Parme. Depuis que nous avons commencé l'après Covid, nous avons été les maîtres du jeu avec la possession mais sans le résultat. Nous savons que c'est un problème, c'est également arrivé à Naples. C'est dommage de ne pas pouvoir gagner. Nous donnons tout et créons la base pour gagner, et d'un coup les trois points s'en vont suite à nos erreurs. Nous savons que c'est une des étapes pour aller plus haut." ®gladis32 - internazionale.fr
  12. Antonio Conte avait prévenu: "Si tu ne tues pas sportivement ton adversaire, tu risques de le payer très cher".... et cette fois-ci, l’Inter paie le prix fort. En effet, le Sassuolo proposé par Roberto De Zerbi rentre du Giuseppe Meazza avec un précieux point méritoirement obtenu, et deux points de perdus stupidement par l’Inter. Présentant un onze de base inédit en cette période de la compétition, l’Inter est cueillie à froid suite à l’ouverture du score dès la 4e minute de jeu par Francesco Caputo. Si Sassuolo se montre très dangereux en phase de contre-attaque, l’Inter rentre de plus en plus dans le match et égalise à la 41e via Romelu Lukaku, sur un penalty très généreusement accordé par Davide Massa. L’Inter aura même l’audace de prendre l’avantage dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps via un but tout en persévérance signé Cristiano Biraghi (45+1’). Epic Fail Le tournant de la rencontre aura lieu dans le courant de la seconde période. Alors que l’Inter s’offre deux occasions lunaires, Roberto Gagliardini décide de rentrer dans l’histoire en se retrouvant seul face au but vide de Consigli. Alors qu’il n’a simplement qu’à pousser le ballon dans les filets, celui-ci envoie une mine directement sur la barre transversale. Les conséquences qui en découleront seront gravissime pour le classement. En effet, Domenico Berardi se rappelle aux bons souvenirs de la Beneamata en convertissant un penalty suite à une faute évidente d’un fantomatique Ashley Young dans la surface (81e). Peu de temps avant ce coup de pied de réparation, Sassuolo aurait pu et aurait dû obtenir également un premier penalty suite à une flagrante faute de main de l’anglais. La fin de rencontre devient Pazza avec un but signé par un duo lunaire : Antonio Candreva servant sur un coup franc, à la limite de la surface de la réparation, Borja Valero. "Papy" contrairement à Gagliardini pousse le ballon dans les filets (3-2). Alors qu’il suffisait simplement de gérer le score, l’Inter se fera une dernière fois surprendre à la 89e. Suite à une remise dans la surface de réparation, Giangiacomo Magnani se montre le plus réactif, bien aidé par un touché involontaire du numéro 5 italien. Ce match nul devrait mettre un terme aux espérances d’un Scudetto qui n’aurait eu que très peu de saveur étant donné le contexte actuel. Place à présent au déplacement au Stadio Ennio-Tardini de Parme ce dimanche 28 juin à 21h45. Un match qui sera regardé depuis les tribunes par Milan Skriniar expulsé pour un double avertissement à la 93e, mais également par Antonio Conte, averti une nouvelle fois dans un match par l’arbitre. A noter que Milan Skriniar a été suspendu pour 3 matchs suite à son expulsion accompagnée d'insultes envers l'arbitre. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-3 Sassuolo Buteur(s): 4’ Caputo (S), 41’ Lukaku (I, rig.), 46’ pt. Biraghi (I), 81’ Berardi (S, rig.), 86’ Borja Valero (I), 89’ Magnani (S) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 13 Ranocchia (54’ 6 De Vrij) 95 Bastoni; 11 Moses (75’ 87 Candreva), 5 Gagliardini, 20 Borja Valero, 34 Biraghi (75’ 15 Young); 24 Eriksen (62’ 32 Agoume); 9 Lukaku, 7 Sanchez (62’ 10 Lautaro Martinez) Banc : 27 Padelli, 2 Godin, 18 Asamoah, 23 Barella, 30 Esposito, 31 Pirola, 33 D'Ambrosio T1: Antonio Conte Sassuolo: 47 Consigli; 17 Muldur, 21 Chiriches (79’ 32 Magnani), 31 Ferrari, 6 Rogerio (46’ 77 Kyriakopoulos); 4 Magnanelli (58’ 73 Locatelli), 14 Obiang; 25 Berardi, 10 Djuricic, 7 Boga (67’ 27 Haraslin); 9 Caputo (58’ 11 Defrel) Banc: 56 Pegolo, 64 Russo, 13 Peluso, 18 Raspadori, 23 Traore, 35 Piccinini, 68 Bourabia T1: Roberto De Zerbi Arbitre: Davide Massa. Var : Luigi Nasca Averti(s): Rogerio (S), Skriniar (I), Bastoni (I), Conte (I) Expulsé(s): 93’Skriniar (I) double avertissement Affluence: Huis-Clos suite aux mesures gouvernementales liées au Covid-19 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Alexis Sanchez et Victor Moses feront-ils toujours parti de l’Inter après ce 30 juin 2020 ? Cette question légale a été mis en lumière par le Corriere Dello Sport. En effet, en cas de désaccord avec les clubs propriétaires des deux joueurs, Manchester United et Chelsea, les deux joueurs pourraient retrouver la Premier League plus tôt que prévu. Résumé de l’article Il est important de souligner que le protocole officialisé par la Fédération Italienne de Football, la FIGC, autorise une prolongation des contrats des joueurs actuellement en prêt sec, en prêt avec droit et/ou obligation de rachat, jusqu’au 31 août 2020. Mais cette norme n’est valide que pour les clubs italiens. Si cela confirmera les présences de Stefano Sensi, Nicolò Barella et Cristiano Biraghi, il n’en va pas de même pour le chilien et pour le nigerian Alexis Sanchez La volonté du joueur et de rester jusqu’à la fin de la saison, voir même au-delà du 31 août. Le problème est de définir les bases d'un accord avec United. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio y travaillent, mais selon certaines rumeurs de la presse anglaise, il y a plusieurs réticences: Manchester souhaitant profiter de la situation. Toutefois, de retour à United, Sanchez percevrait à nouveau 15 millions d’euros net par saison. Actuellement, l’Inter n’en paye qu’un tiers. Toutefois, United auraient annoncé assouplir sa décision, dans le cas où l’Inter viendrait à discuter du rachat du joueur. Victor Moses La position du nigérian est presque similaire à celle d’Alexis Sanchez. La différence réside dans le fait que l’Inter dispose d’un droit de rachat. Toutefois, selon le Corriere Dello Sport, l’Inter n’aurait pas l’intention d’activer cette clause : "retenant non-stratégique le fait d’investir 12 millions d’euros pour un joueur qui est actuellement le réserviste de Candreva." L’idée serait donc de faire usage de cette somme pour un potentiel titulaire la saison prochaine Paradoxalement, le temps joue en faveur de l’Inter, étant donné que nous sommes à quelques jours du 30 juin 2020 . Toutefois, en cas de désaccord, le départ d’Alexis Sanchez, unique alternative valide à la Lula pourrait s’avérer extrêmement problématique pour Antonio Conte.... Le Saviez-Vous ? Outre le rachat du joueur, selon le Daily Mail, United serait plus enclin à traiter avec l'Inter, si elle venait à écarter Alexis Sanchez de de l’Europa League. En effet, les deux clubs sont toujours en compétition et pourrait donc s’affronter dans le tour final du tournoi.. Cautionnez-vous le comportement de Manchester United ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Réflexions en cours à l'Inter : parmi les thèmes abordés, la question des latéraux qui seront à la disposition d'Antonio Conte la saison prochaine. Selon le Corriere Dello Sport, seul un des deux latéraux entre Victor Moses et Cristiano Biraghi sera conservé. Le prêt avec option d'achat de Moses en Turquie n'a pas fonctionné, le Nigérian à préféré interrompre l'aventure pour rejoindre l'Italie. Le montant à payer est clair : 12 millions d'euros, c'est ce que réclame Chelsea si l'Inter souhaite le conserver. L’autre possibilité serait un prêt pour une saison supplémentaire mais il faudra négocier avec les Londoniens. Pour le poste de latéral droit, l'Inter vise Joao Cancelo sans oublier les joueurs déjà présents au club comme Antonio Candreva et dans une moindre mesure, Danilo D'Ambrosio. ®KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  15. Selon un rapport de la Gazzetta dello Sport, la Louve semble intéressée pour signer l'arrière de la Fiorentina, Cristiano Biraghi. L'article détaille comment les giallorossi cherchent à renforcer leur défense dans le prochain mercato d'été, appréciant les qualités de l'italien de 27 ans, actuellement en prêt chez nous. L'Inter a une option pour l'acheter à 12 M€, mais elle n'est pas convaincue et n'a pas encore décidé de son avenir. Biraghi, qui est sous contrat avec la Viola jusqu'en 2022, a fait 24 apparitions toutes compétitions confondues, pour un total de 1625 minutes. Au cours de cette période, il a marqué un but et fourni quatre passes décisives. Il a éprouvé des difficultés sous Antonio Conte cette saison qui s'est tourné vers d'autres options, comme Ashley Young. Di Marzio: "Les négociations entre l'Inter et Barcelone actuellement en suspens" Dans une interview accordée à la chaîne italienne Sky Sports Italia, Gianluca Di Marzio, journaliste italien et spécialiste des transferts, a discuté de Lautaro Martinez et de la situation actuelle concernant l'intérêt de Barcelone : "La négociation existe, même si elle passe par une phase d'attente inévitable. Il n'y a pas d'accord entre les deux clubs sur les joueurs à échanger et le coût. Une chose est sûre, ils négocient. Et c'est déjà une nouveauté par rapport à la demande initiale de la clause sans aucune déviation. Maintenant, l'Inter pense à accepter des joueurs en échange. Le dernier mot appartiendra à d'Antonio Conte." Rappelons que le joueur de 22 ans est sous contrat avec nous jusqu'en 2023 et qu'il forme un formidable duo avec Romelu Lukaku. Le Barça est désireux d'amener Lautaro en Catalogne, pensant qu'il serait le remplaçant idéal de Luis Suarez, qui se remet actuellement d'une blessure. La légende du club Lionel Messi est également fan de Lautaro et a discuté du club catalan avec lui. ®alex_j - internazionale.fr
  16. L'Inter est prête à révolutionner sa batterie de milieux latéraux gauche. Si cette saison Antonio Conte a pu compter sur Kwadwo Asamoah, Cristiano Biraghi et Ashley Young à partir de janvier, la situation va changer dans les prochains mois. Pour le moment, le seul assuré de faire partie de l'effectif nerazzurro la saison prochaine est bien le dernier cité. Young a fait voler en éclat les doutes liés à son âge (35 ans en juillet) et la direction interiste a décidé de le récompenser en lui proposant un renouvellement d'une autre saison. Le discours est cependant tout autre pour ses compères Asamoah et Biraghi. Le ghanéen, en proie à de multiples blessures n'est plus en état de garantir quelque continuité de rendement que ce soit et pourrait donc être vendu, permettant en plus d'enregistrer une plus-value, bien que très petite. Concernant l'italien formé au club, son rachat à la Fiorentina reste hypothétique et en tout cas très difficile surtout aux chiffres prévus par l'accord entre les deux clubs l'été dernier (12M d'euros). En recrue, on parle donc d'Emerson Palmieri. L'italo-brésilien de Chelsea, cible notamment de la Juve vaudrait environ 30M d'euros et l'Inter est sur ses traces depuis un moment, ayant pris des contacts avec son entourage pour saisir la marge de manœuvre dont elle disposait. Toujours chez les Blues, une autre cible est présente, Marcos Alonso, le favori de Conte pour lequel les londoniens ne feront sans doute pas de concession, demandant un pactole de 40 millions. Les pistes menant à Layvin Kurzawa semblent, elles, se refroidir. Le français semblant destiné à rejoindre Arsenal et dans l'arrière-plan, la candidature de Filip Kostic de l'Eintracht Francfort reste une possibilité. ®Samus - internazionale.fr
  17. Notre défenseur Cristiano Biraghi a été le dernier à avoir été soumis à une session de questions-réponses en direct avec les tifosi dans le cadre de l'émission Ask proposée par Inter TV. il a commencé par évoquer la situation actuelle dans laquelle le monde se trouve à cause de Covid-19. "C'est une période difficile pour tout le monde. Ma famille et moi allons bien, mais mes pensées vont aux familles qui ont été touchées par Covid-19, ainsi qu'à toutes les personnes qui travaillent pour le contenir et prendre soin des autres. Il est important pour moi de redécouvrir des choses plus normales comme un appel téléphonique plus long à un ami, passer plus de temps avec ma femme et mes enfants, cuisiner et surtout prendre le temps de réfléchir." Il a ensuite parlé de ce qu'il fait pour s'occuper pendant le confinement. "Ayant deux filles ma journée commence très tôt. Le staff nous a donné des instructions pour l'entraînement à domicile et je m'entraîne deux fois par jour, ce qui me permet de me défouler. Je fais une séance de musculation le matin et une séance de vélo ou de tapis roulant l'après-midi. Le changement de mon apparence ? J'ai adopté une approche "autodidacte" avec mes cheveux et ma barbe, une fois que tout sera fini, je vais définitivement aller chez le coiffeur !" Biraghi a aussi évoqué son amour pour l'Inter et de ce que cela signifiait pour lui de pouvoir retourner au club l'été dernier. "Mes débuts à l'Inter remontent à 2011, contre Twente à San Siro. J'étais jeune et pour moi c'était comme un conte de fées. Cependant, j'ai ressenti peut-être plus d'émotions lors de mes deuxièmes débuts, quand je suis revenu, depuis ce retour ma plus grande joie était de porter ce maillot et mon but en C3. Chaque fois que j'enfile ces couleurs, que ça soit le maillot du match ou d'entrainement, c'est incroyable. Chaque fois que je vais au centre d'entraînement Appiano Gentile je me souviens de mes souvenirs d'enfant, quand je voulais être là, à cette place, et que je tentais d'obtenir des photos ou des autographes des joueurs. C’est un sentiment difficile à décrire. J'ai toujours tout donné pour les équipes pour lesquelles j'ai jouées, mais avec l'Inter, étant fan, j'essaie toujours de donner un petit plus. J'ai toujours soutenu l'Inter, mon père a mis le maillot nerazzurri sur moi quand je suis né et c'est donc super que ça finisse comme ça." Ensuite, l'Italien, prêté à l'Inter par la Fiorentina a parlé de ses coéquipiers, de son idole et de ses rêves. "Notre groupe est très sain, authentique et soudé, en grande partie grâce aux joueurs qui sont là depuis un certain temps tels que Handanovic, Ranocchia et D'Ambrosio. Ils nous rappellent chaque jour ce que cela signifie de porter ce maillot. Je m'entends bien avec tout le monde dans l'équipe. J'habite près de Bastoni et Barella. Je joue aussi pour l'équipe nationale avec Barella et nos filles vont dans la même école, donc j'ai une grande amitié avec lui. En tant que tifoso de l'Inter, le joueur qui m'a le plus excité était Ronaldo "El Fenomeno". Mon rêve ? Gagner un trophée avec ce maillot ! C'est un rêve que j'ai toujours fait. Je me souviens que chaque fois que l'Inter gagnait, je sortais toujours pour célébrer, donc gagner en tant que joueur serait super." Biraghi a ensuite parlé de sa transition d'ailier à arrière. "J'ai commencé à jouer en tant qu'ailier puis quand j'avais 13 ou 14 ans, j'ai un peu reculé et j'ai joué à ce poste depuis. J'ai toujours eu une prédisposition à jouer sur l'aile, d'abord en avant puis plus en retrait. Je dirais que Marcelo est parmi les meilleurs joueurs, car il a maintenu un tel niveau pendant tant d'années. En ce qui concerne l'histoire de l'Inter, j'ai vécu le temps de Chivu ici : c'était un grand joueur et un grand homme. Je l'ai toujours admiré. Il y a eu tellement d'arrières latéraux, mais je ne peux m'empêcher de mentionner Facchetti." Pourquoi le numéro 34 ? Que pensez-vous des tifosi ici ? "C'était le premier numéro qu'ils m'ont donné lorsque je suis passé de la Primavera à l'équipe première. Je l'ai pris et je me suis attaché à lui, et quand j'ai eu le choix, j'ai choisi de m'y tenir, y compris lorsque je suis revenu ici. Je ne peux que dire de superbes choses sur les fans interistes parce que je le suis moi-même. Les nerazzurri sont capables de souffrir mais aussi de célébrer au maximum, et ils sont toujours proches de l'équipe." Biraghi a ensuite expliqué comment il avait été affecté par la mort de Davide Astori. "Ce fut une période difficile pour moi, pour mes coéquipiers et plus que tout pour sa famille. Cela m'a fait beaucoup réfléchir et changer certaines choses dans ma vie. C’est aussi un plus lorsque je suis sur le terrain, je me bats aussi pour lui, car il était mon capitaine et il se battait toujours pour ses équipiers. Je pense souvent à lui avec ma femme et je parle à sa famille de temps en temps, ce sont des gens exceptionnels." Il a conclu en leur envoyant un message. "Restez proches de vos familles, restez à la maison, c’est la seule façon de nous aider les uns les autres pour traverser cette période compliquée. En ce moment, nous devrions applaudir celles et ceux qui travaillent 20 heures par jour pour aider les personnes infectées par Covid-19. Je parle des médecins, des infirmières et de bien d'autres. En ce moment ils sont en première ligne. Après nous reviendrons tous ensemble pour encourager notre Inter." ®alex_j - internazionale.fr
  18. C'est peut être les deux premières transactions du prochain mercato. Cristiano Biraghi et Dalbert ont fait le chemin inverse l'été dernier, entre la Fiorentina et l'Inter. Pour le moment que prêtés, les clubs semblent apprécier les performances des deux latéraux. La Viola serait donc prête à le racheter, à hauteur de 10M€, ce qui est quasi le montant de rachat de Biraghi par l'Inter. Pour rappel ce n'est qu'un prêt sec pour le brésilien, sans anticipation de montant de rachat, au contraire de Biraghi (12M€). Bien qu'arrivé comme une alternative à Kwadwo Asamoah, l'italien est devenu titulaire dans le système de Conte au fil des matchs. Il peut aussi être très utile pour les listes UEFA, étant un pur produit du centre de formation. Dans le même temps, Dalbert s'est très bien intégré au collectif florentin avec 23 matchs de Serie A et six passes décisives. Qu'en pensez-vous ? Gagnant gagnant ? ®gladis32 - internazionale.fr
  19. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés à Inter Tv, au terme de la rencontre opposant l'Inter au club bulgare de Ludogorets Antonio Conte "C'était important de se qualifier car dans ce type de rencontre, je suis parvenu à donner du temps de jeu à ceux qui en ont besoin. Il y a toujours ce besoin de travailler." "Le report du match face à la Sampdoria m'a permis de tester quelques nouvelles situations, que je pourrais à nouveau proposer en cours de match ou dès son entame.Je ne veux pas refuser, dans notre système de jeu, à évoluer avec deux pointes. Toute l'équipe doit donc travailler de façon intense, surtout au milieu du terrain pour trouver le bon équilibre." "Ce n'est qu'à la fin de ce cycle qui nous attends que nous pourrons comprendre à quelle distance nous sommes du champion et le chemin qu'il restera encore à parcourir. Un club comme l'Inter doit toujours ambitionner le maximum, dans toutes les compétitions où l'on participe, par tradition." "Ceci étant dit, gagner n'est jamais simple, mais nous chercherons a faire le maximum en sachant que les victoires n'arrivent pas d'un jour à l'autre: Il faut faire ses expérience et compléter un parcours." Andrea Ranocchia "Nous ne sommes pas habitué à jouer sans public, c'est un peu plus difficile, l'important était tout de même de passer ce tour. Nous l'avons fait et nous pouvons penser au match de dimanche face à la Juve." "Il vaut trois points, même si en Italie, ce match est LA partie par excellence, une rencontre spéciale, la plus importante, nous devons donc y répondre présent, nous savons à quel point le peuple Nerazzurro y tient." Cristiano Biraghi "Je suis heureux, je rêvais de marquer depuis que j'étais tout petit. Je dédie ce but à mon épouse et mes enfants, je suis heureux de l'avoir emporter et pour la qualification." La Juve ? "Nous savons quelle partie nous attends, nous l’affronterons avec un maximum de concentration mais aussi avec sérénité, sans pression inutile. Nous allons la jouer à huis-clos, avec le public cela aurait été différent, mais nous trouverons la motivation, ce match est trop important." Daniele Padelli "Nous sommes l'Inter et à chaque fois que nous montons sur le terrain, nous devons être concentré à 110%, même en l'absence des tifosi. Nous avons été bon, nous avons bien abordé ce match et l'objectif a été atteint." Juve-Inter ? "Nous devons chercher à prendre des points car ils ont devant nous, c'est le classement qui l'impose. Nous aurons quelques jours pour nous y préparer et pour répondre présent." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Quelques joueurs se sont livrés suite à l’élimination de l’Inter en Ligue des Champions Cristiano Biraghi "C’est normal qu’il y ait tant de déception, nous avons tout donné, nous avons tout tenté, nous n’avons rien à nous reprocher. Nous nous sentirons mal ce soir, mais demain nous devrons penser au prochain match, nous ne devons pas commettre l’erreur de trop souffrir de cette défaite." "Cela fait partie du jeu, nous sommes professionnels. Dimanche soir, ce sera une belle épreuve de maturité pour nous. Nous analyserons le match et nous comprendrons ce que nous aurions pu faire de mieux. Il y a beaucoup de qualité à Barcelone, parfois nous parvenions à sortir de la pression, mais nous devions reculer. C’est notre philosophie de jeu : Parfois tu parviens à réussir à voler le ballon en pressant haut, d’autres fois tu dois courir après, car eux sont plus doués." "Florence est un terrain difficile, lorsque les grandes équipes se présentent, l’ambiance monte d’un cran et cela motive en conséquence l’équipe. Ils ne traversent pas une belle période et ils vont vouloir se donner encore plus." Borja Valero "Le public nous a soutenu jusqu’au bout du bout, nous devons le remercier. Nous aurions mérité la qualification, mais ce sont les buts qui nous ont manqué. Le jeu était un peu lent au milieu du terrain, mais nos attaquants ont été bons pour se créer des occasions." "Ce n’est pas facile ce soir, c’est un coup dur. Mais les joueurs les plus expérimentés doivent faire comprendre à leurs équipiers qu’il y a tant de chemin à parcourir. Nous avons deux matchs important avant la trêve." Milan Skriniar "Nous avons réalisé une bonne partie sous l’aspect tactique, nous nous sommes créé tant d’occasions mais nous ne sommes pas parvenu à inscrire plus d’un but. Contre des équipes de ce niveau, cela se paye. Nous aurions mérité quelque chose en plus, mais hélas, cela se termine ainsi." "Nous ne sommes pas qu’une équipe sur le terrain, mais nous sommes aussi proche hors du terrain et c’est très important. Cette défaite ne doit pas nous stopper, car nous avons encore tant de matchs et d’objectifs. Nous sommes déçu ce soir. Mais dès demain,nous devrons penser au match de dimanche, une rencontre que nous devrons gagner pour rester en tête du classement." Stefan De Vrij "Il y a tant de désillusions pour la non-qualification, mais aucun regret, nous avons tout donné, nous avons eu des occasions et nous avons tout fait pour l’emporter, mais cela n’a pas suffi." "A présent, nous devons nous relever immédiatement et regarder devant nous, en nous concentrant sur le prochain match. Les difficultés doivent nous rendre encore plus fort, nous devons aller de l’avant dans notre parcours, pour remporter les prochains matchs." Samir Handanovic "Il nous a manqué ce second but en seconde mi-temps, nous avons attaqué et eu des occasions, nous avons tout donné, tout essayé. A présent, il faut aller de l’avant. C’est une défaite qui fait mal, mais qui ne doit pas impacter le championnat." "Nous avons encore deux matchs avant la trêve, nous devons récupérer et nous relancer. Pour ce que nous avons démontré lors de cette phase de groupe, nous aurions mérité de passer, mais nous devons aller de l’avant, nous avons connu des hauts et des bas, mais nous avons disputé de belles rencontres." Le message qui fait du bien "Les défaites sont difficiles, mais nous devons relever la tête et continuer à travailler encore plus. Je suis très fier de faire partie de ce groupe" – Lautaro Martinez ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Antonio Conte et certains joueurs se sont livrés en conférence d’après-match, suite au premier match nul de la saison au Giuseppe Meazza, entre l'Inter et Parme (2-2). Antonio Conte "En première mi-temps, nous n’avons rien fait de bien, nous aurions pu faire plus. Parme a bien préparé la rencontre et nous avons été perturbé par leur façon de joueur. Nous avons encaissé deux buts sur des inattentions de notre part. A la reprise, nous avons fait une bien meilleure prestation à tout point de vue, en intensité et dans le jeu, nous aurions mérité, pour cela, la victoire." "Je n’ai rien à reprocher à mes garçons, car c’était la troisième partie en six jours, et ce sont pratiquement les mêmes qui joue, je n’ai rien à leur reprocher. Il y a une dépense d’énergie physique et nerveuse, nous devons faire en fonction de cela. Je ne suis pas serein à ce sujet, car nous avons encore quatre match très rapproché à disputer, ce ne sera pas facile." "De Vrij et Asamoah, par exemple, ont fait face à des problèmes physique et je ne voulais pas prendre de risque. C’est difficile d’aborder un match tous les trois jours avec un noyau réduit à un minimum de moyens, mais nous devons nous relancer. J’estime que nos faisons face à un parcours et que pour certains aspect, il y a une croissance graduelle." "Nous avons besoin de travailler avec patiente, mais je suis un peu préoccupé car je suis forcé à réaliser très peu de changement actuellement et cela fait augmenter le risque de blessure." Cristiano Biraghi "Je suis déçu car je voulais la victoire. Nous avons pris ces deux buts en cinq minutes et nous n’avons pas fait ce que nous devions en première mi-temps. Nous avons fait preuve d’une réaction importante en seconde période, cela nous sera aussi utile pour le futur. C’est dommage de ne pas l’avoir emporté, mais cela nous servira de leçon." "Je cherche toujours à donner le maximum, nous avons eu des occasions, mais nous ne sommes pas parvenu à les concrétiser. A Brescia, il faudra que nous soyons une Inter plus ressemblante à celle que nous étions en seconde période. C’est une belle équipe, compacte et agressive, mais nous irons pour la gagne." "Nous sommes l’Inter et nous devons par-dessus tout chercher à l’emporter. L’erreur n’est jamais individuelle, lorsque l’on encaisse un but, elle est collective. C’est désolant que ces deux buts, comme ce fut le cas à Sassuolo, proviennent de nos propres erreurs." Roberto Gagliardini "En première mi-temps nous avons débuté avec un rythme peu élevé, mais nous avions le contrôle du ballon. Ensuite nous avons pris deux buts suite à nos propres erreurs. A la reprise, nous sommes reparti avec volonté et nous aurions probablement mérité la victoire. Nous devrons analyser les erreurs commises et penser immédiatement à Brescia." "Même après notre premier but, nous avions le contrôle du ballon, mais nous avons commis des erreurs. Nous devons être capable de ne pas soupirer lorsqu’un équipier se toile. Eux ont joué très bas et en contre, on s’y attendait, mais lorsque nous sommes revenus en force en seconde mi-temps, nous avons immédiatement su égaliser." "Je me sentais bien personnellement, je ne pense pas que le match face à Dortmund a influencé la rencontre." Antonio Candreva "Nous avons réalisé un match nul sur une partie que nous aurions dû gagner. Après une première période très laide, nous avons fait mieux à la reprise.Il reste l'amertume de ne rentrer qu’avec un seul point à la maison." "Mes prestations personnelles me font plaisir jusqu’à un certain point. Si elle ne permettent pas ensuite à l’équipe de l’emporter, je suis déçu et rageur. Nous ne cherchons pas d’alibi, nous aurions dû mieux gérer notre ouverture du score, nous avons plongé et malgré une bonne seconde période, nous ne l’avons pas emporté." "A présent, le match face à Brescia sera compliqué car nous devrons reprendre des forces et déjà penser à demain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Cristian Stellini a remplacé Antonio Conté en conférence d’après-match. Voici les déclarations de l’entraîneur-adjoint de l’Inter et de plusieurs joueurs : L’Absence de Don Tonio: "Antonio était un peu éprouvé, déjà avant le match, il avait été fiévreux. Il a tout donner pour guider l’équipe, comme il le fait toujours durant les 90 minutes de jeu. Mais à présent, il fait face à ces quelques problèmes de santé qui, heureusement, ne l’ont pas empêché d’avoir été présent sur le banc aujourd’hui." L’analyse du match "Revenir sur le terrain et retrouver le rythme après une trêve internationale n’est jamais simple, surtout lorsque les joueurs reviennent sur le tard à la base. Cela touche plusieurs équipes, pas uniquement la nôtre." " Les difficultés sont apparues après 70-75 minutes où nous dominions, il y a eu un black-out qui sera analysé en profondeur. Nous avons repris notre chemin. Mais nous devons travailler encore tellement, car nous devons rentrer à la maison, en faisant preuve de plus de simplicités dans certains matchs." La fin de match ? "Sassuolo a augmenté le rythme, nous avions moins d’énergie et nous ne parvenions plus à ressortir le ballon dans le terrain adverse, chose que nous étions parvenu à bien faire jusqu’alors. Nous avons perdu deux ballons et nous avons été pris au dépourvu et à découvert sur les contres du Sassuolo qui a, trop facilement, trouvé le chemin des filets." "Nous avons encore tant de chemin à parcourir et nous devons travailler sur ces situations, c’est ce qu’il y a de plus important pour nous." Romelu Lukaku Auteur de son premier Doublé en Serie A, et auteur de 5 buts en 8 matchs, voici les déclarations du Diable Rouge "En première période, nous avons tous fait de belle choses. En seconde période, nous aurions dû marquer dans le premier quart d’heure afin de tuer le match. En lieu et place, nous avons mal défendu et relancé un match qui était pratiquement terminé. Je suis heureux de cette victoire." "Je me sens bien, mais je dois travailler encore plus pour aider l’équipe durant tout le match. Je suis tout de même content car la victoire était importante pour tout le groupe. Je dois à présent penser à m’améliorer encore." Cristiano Biraghi "Je ne crois pas qu’il s’agissait d’un problème physique, nous sommes rentrés dans une mer tempétueuse après le 4-2. Nous avons été bons à tuer le match avant, car nous avons pris le risque de ne pas rentrer à la maison avec la victoire. Par chance, nous sommes parvenu à récolter les trois points mais cet épisode doit nous servir de leçon car il ne peut plus se reproduire quelque chose de similaire. Nous devons apprendre des erreurs que nous commettons." Lautaro Martinez Auteur d’un Doublé en Serie A et auteur d’une dédicace spéciale en ce jour de fête des mères en argentine, Lautaro Martinez était tout simplement en Feu au Mapei Stadium. "Je savais que Sassuolo était une équipe qui jouait bien, qui joue comme des grands au ballon. Au final, nous avons commis des erreurs en fin de match, nous avons perdu de l’ordre sur le terrain. A un moment, nous avons concédé un but, ensuite ils sont revenus à 3-4 et nous avons souffert dans un match que nous avions dominé. Nous devons nous améliorer." L’entente avec Lukaku ? "Nous avons travaillé ensemble durant la semaine, nous continuons avec Romelu à nous connaitre. Il est arrivé cette saison et nous cherchons à améliorer notre complicité pour porter l’Inter à la victoire. Je me sens très bien physiquement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Auteur d'une passe décisive pour Chiesa hier, Cristiano Biraghi est revenu à Appiano après la trêve internationale. L'arrière s'est confié au micro de Sky Sport. "C'est un honneur de porter ce maillot national, c'est normal. Après il faut faire la part des choses entre le club et la sélection. Maintenant j'ai la tête à l'Inter et il y a un match important qui arrive." Qu'en est-il de cette reprise d'entrainement, alors que vous restez sur une défaite, contre la Juventus ? "Nous sommes chargés à bloc et nous voulons reprendre le chemin de la victoire immédiatement. Contre la Juventus nous savions que ça n'allait pas être simple. C'est une équipe difficile à manœuvrer. Nous analyserons les choses qui se sont mal passées pour progresser. Ce n'est certainement pas une défaite qui va changer notre façon de penser, ou celle inculquée par notre coach. Justement ça doit nous brûler, nous piquer au vif. Nous avons commencé ce long voyage en connaissant les difficultés. Ce qui est capital c'est de les affronter avec le désir de toujours s'améliorer, jour après jour. Nous gardons cette mentalité. Nous avons perdu cette partie, mais on se vengera." Les absences futures de Sanchez et D'Ambrosio vont peser lourds pourtant : "Les blessures font partie de la saison. Nous perdons deux joueurs importants et c'est désolant malgré tout. Nous espérons qu'ils récupéreront le plus vite possible mais nous sommes sereins, d'autres joueurs répondront présents. Cela peut arriver, l'important est d'être prêt." C'est un retour aux sources pour vous ici ? "C'est un rêve devenu réalité. Je suis parti d'ici à dix huit ans et je suis revenu en tant qu'homme. Je suis heureux d'être ici. J'ai travaillé pour ça et maintenant je veux continuer dans ce sens." La Champions League approche aussi, faux pas interdit contre le Borussia : "Il y a d'abord le championnat. Mais ce ne sera pas simple. Nous voulons gagner et comme nous serons à la maison, nous aurons un soutien supplémentaire pour le faire." ®gladis32 - internazionale.fr
  24. L’Inter réussi la passe de 5 en Serie A. Après l’avoir emporté face à une redoutable Lazio, Antonio Conte et certains joueurs se sont livrés à Inter TV. Antonio Conte "C’était une victoire qui a du poids, difficile, face à une équipe très forte qui travaille ensemble depuis 4 années et qui s’est renforcée lors de ces dernières saisons. Pour l’analyse, il faut scinder la rencontre en deux parties. En première période, je n’étais pas satisfait, nous avons débuté en étant agressif, nous avons cherché à rester haut et ils ont tenté de nous faire mal en contre." "Après le but, nous avions baissé notre garde, laissant la Lazio s’insérer et c’est un grand Handanovic qui a fait la différence. En seconde période, l’équipe est revenu avec plus de personnalité, nous les avons dominé en renforçant notre succès. Il nous a juste manqué un but pour tuer le match, nous aurions du mieux exploiter les occasions dès la reprise." "Cinq victoires de suite, ce n’est pas habituel, nous devons encore grandir, mais j’estime que nous sommes en train d’adopter la bonne mentalité." Danilo D’Ambrosio & Nicolò Barella DD33: "Ce qui compte, c’est lest trois points. Face à Milan, j’ai manqué de peu le but, mais par chance, mon erreur n’a pas été décisive. En première mi-temps, nous ne parvenions pas à pratiquer le jeu demandé par l’entraîneur, nous nous sommes secoués et nous avons mérité la victoire." "Nous aurions mérité d’inscrire un second but en seconde mi-temps pour assurer le résultat, mais au final, nous rentrons avec les trois points à la maison, c’est ce qu’il y a de plus important. Je me sens bien dans ce type de poste, être dans le cinq au milieu ou à trois derrière ne fait pas de différence. Lorsque tu as un entraîneur comme Conte, cela te permet de mémoriser la façon dont il faut jouer à un poste et à te donner à 100% à tous les matchs." "La Lazio est une équipe experte et de qualité dans tous ses secteurs. Si nous nous étions incliné ou réalisé un match nul, le résultat du Derby n’aurait eu aucun sens." NB23: "Je savais que cela allait être difficile, l’entraîneur m’avait prévenu, mais en seconde période, nous avons grandi. Mes équipiers et l’entraîneur m’aide énormément pour bien m’intégrer dans l’équipe. J’ai joué comme me l’a demandé Conte, j’ai toujours joué sur la gauche, mais j’irai là où le demande l’entraîneur." Mon raté ? "J’aurai dû faire mieux, heureusement que Danilo avait déjà pensé à marquer. Place à présent à la Sampdoria, nous devons continuer à gagner. Ensuite, nous aurons le temps de nous préparer pour le match face à Barcelone." Cristiano Biraghi "Lazzari me connait et il est parti pour me couvrir sur le côté gauche, j’ai donc décidé de rentrer sur mon pied droit et de réaliser un beau centre…." "Mon objectif était de revenir à l’Inter, je travaillais tous les jours pour cela. Je me donnerai quotidiennement au maximum pour cette équipe." Samir Handanovic "Aujourd’hui, c’était un match compliqué, la Lazio est une grande équipe. Nous avons souffert un peu en première période et nous aurions dû tuer le match. Nous avions eu de nombreuses occasions à la reprise, mais l’important reste la victoire. La défense commence de notre attaque, en seconde mi-temps, nous les avons mieux pressé et nous sommes parvenu à les sortir du match." Un but en cinq match ? "En Italie, ceux qui l’emportent sont ceux qui encaissent le moins de buts, il faut continuer ainsi. Chaque saison, je sens que je m’améliore, je ne m’impose aucune limite, je suis un joueur qui doit pouvoir s’améliorer s’il veut jouer. Je ferais un pas de côté lorsque je saurai que je ne serais plus capable de m’améliorer." "Aujourd’hui, c’était une victoire dans la douleur, mais elle reste très importante. Le championnat est très équilibré. C’était important d’obtenir les trois points, mais nous devrons travailler pour corriger les erreurs vues aujourd’hui." "Nous devrons aussi reprendre nos forces pour notre rencontre de samedi à Gênes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Journée importante ce mercredi : Outre l'arrivée d'Alexis Sanchez, l'Inter annonce le recrutement de Cristiano Biraghi, en provenance de la Fiorentina. Dalbert, inséré dans la transaction rejoindra le club de Florence. Cristiano Biraghi, formé à l'Inter, rentrera donc à la maison sous la formule d'un prêt avec un droit de rachat fixé à 12 millions d'euros. L'ailier gauche de la Nazionale rejoindra l'Inter où un contrat de 5 ans à 2 millions d'euros net l'attend. De son côté, Dalbert rejoindra la Viola sous la formule d'un prêt sec. ®Antony Gilles - Internazionale.fr