Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'crotone'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport: Alors que l’Inter avait accordé un week-end de liberté aux joueurs, pour qu'ils puissent se ressourcer en Famille, cinq d'entre-eux ont décidé de continuer à travailler à la Pinetina afin d’améliorer leur condition physique et d’accélérer leur retour avec le groupe de l’équipe première : Il s’agit de Romelu Lukaku, Ivan Perisic, Matias Vecino, Arturo Vidal et Alexis Sanchez, des joueurs qui ont participé respectivement à l’Euro 2020 et à la Copa America 2021. Simone Inzaghi a déjà testé Romelu Lukaku et Arturo Vidal lors de la seconde période de la rencontre face à Crotone. Ce dimanche, Simone Inzaghi souhaite augmenter le temps de jeu du Diable Rouge. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Est-ce que l’international turc est déjà le Coup de maître de Giuseppe Marotta ? A en croire la Gazzetta Dello Sport, l’ancien meneur du Milan AC aurait été sous-évalué par tous, si ce n’est par la Direction Nerazzurra: "Hakan Çalhanoğlu fait l’objet d’applaudissements en cette phase de pré-championnat. Il a démontré qu’il pouvait occuper un rôle de protagoniste dans le 3-5-2 Nerazzurro, lui qui est appelé à "remplacer" Eriksen. Inzaghi attend énormément de Çalhanoğlu et il est très heureux de son impact en cette phase de pré-saison. Mercredi, face à Crotone, il a démontré être bien plus qu’inspiré, en étant l’auteur d’un but et de trois passe décisives." "L’impact d’Hakan sur la Serie A a été sous-évalué. L’année dernière, il était le joueur qui avait créé le plus d’occasions parmi les 5 grands championnat européen : 98 Soit, 3 de plus que Bruno Fernandes, 4 de plus que Memphis Depay et 18 de plus que Luis Alberto qui était la rampe de lancement offensive de la Lazio d’Inzaghi. Depuis son arrivée en Italie, soit la saison 2017-2018, ils ne sont que trois à présenter une statistique globale supérieure : 323. Luis Alberto (350), Papu Gomez (328) et Rodrigo De Paul (324)." "Pour faire simple : Çalhanoğlu sait changer le visage offensif d’une équipe et il sait comment débloquer les rencontres les plus difficiles." Partagez-vous cette analyse ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Il était attendu et il n’a pas déçu : Parmi les protagonistes de cet important succès de l’Inter face à Crotone, lors de cette troisième sortie amicale des Nerazzurri, on retrouve Hakan Çalhanoğlu. Le numéro 20 sur le dos, l’ancien du Milan a été aligné par Inzaghi dans le rôle de Mezzala gauche au milieu du terrain. Un poste tactique qui semble bien correspondre aux caractéristiques du turc, étant donné qu’il a été l’auteur de deux passes décisives : Son corner a atterri sur la tête de Satriano, tandis que sa balle en profondeur a été très bien exploitée par Federico Dimarco. Hakan inscrira également le troisième but au marquoir, une prestation de très haut niveau, le tout en l’espace de 45 minutes de jeu! Simone Inzaghi décide de faire tourner à la reprise en faisant monter Romelu Lukaku, Stefano Sensi et Andrea Ranocchia en lieu et place de Satriano, Nainggolan et Kolarov. Le marquoir s’alourdira via Pinamonti qui avait touché du bois en première mi-temps. Stefano Sensi, qui se doit d’oublier son épouse de temps en temps, est également parvenu à aggraver le score. Çalhanoğlu se verra préserver par Inzaghi, lui qui sera remplacé à l’heure de jeu par Arturo Vidal. Le dernier but Nerazzurro portera la signature de Marcelo Brozovic, idéalement servi par Romelu Lukaku. Pour son premier match de reprise, si Romelu n’a pas débloquer son compteur but, celui-ci a confirmé qu’il restait un homme d’équipe L’Interview de Simone L’entraîneur de l’Inter s’est livré à Sky Sport au terme de la victoire 6-0 des Nerazzurri face à Crotone : “Je suis très satisfait, car nous avons disputé une excellente partie et nous avons réalisé un stage de plus de trois semaine de la meilleure des façons. Je suis dérangé par les pépins qu’ont connu D'Ambrosio et Gagliardini. Je suis très satisfait par ce qu’ont réalisé les garçons en 23 jours, et avec une excellente manière." L’idée de jeu ? Je pense qu’il nous manque encore des personnalités : Vecino et Perisic sont rentrés aujourd’hui et ont commencé à travailler. Lundi, Barella, Bastoni et Lautaro seront de retour, nous allons tous commencer à travailler tous ensemble et ce sera quelque chose de beau!" Çalhanoğlu Mezzala? "Nous l’avons recruté pour cette raison: Il a très bien travaillé avec ses équipiers et aujourd’hui il a vraiment été très bon, comme toute l’équipe : Nous venons d’affronter une équipe qui vient d’être reléguée de la Serie A et qui était très agressive." Satriano ? "C’est un garçon intéressant qui se donne chaque jour, il y a de l’entrainement derrière tout ça. Aujourd’hui, il était fatigué en fin de première mi-temps et je l’ai remplacé. Tout le mérite de son temps de jeu revient par ce qu'il propose à l'origine à l'entrainement. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Crotone Buteur(s): 10' Satriano, 22' Dimarco, 27' Çalhanoğlu, 56' Pinamonti, 58' Sensi, 65' Brozovic INTER (3-5-2) : Handanovic (Cordaz 72') ; Skriniar (Sottini 78'), De Vrij (Moretti 72'), Kolarov (Ranocchia 46') ; Darmian (Carboni 75'), Nainggolan (Sensi 46'), 77 Brozovic (Agoumé 72'), Calhanoglu (Vidal 59'), Dimarco (Zanotti 75') ; Satriano (Lukaku 46'), Pinamonti (Salcedo 72') Banc: Radu, Nunziatini T1: Simone Inzaghi. CROTONE (3-4-2-1) : Festa (Saro 46') ; Nedelcearu, Marrone, Mondonico ; Rispoli (Bruzzaniti 46'), Zanellato ( Juwara 57'), Vulic, Molina; Borello (Giannotti 46'), Rojas (Mulattieri 57'); Kargbo. Banc: D’Aprile, Tutyskinas, Zak, Ranieri, Yakubiv, Petriccione, Nanni, Mulattieri T1: Francesco Modesto ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Le prochain match amical de l'Inter a été officialisé et il aura lieu ce mercredi 28 juillet 2021! L'équipe qui se déplacera à la Pinetina sera Crotone qui évolue à présent en Serie B. La rencontre aura lieu à 18h00 "Le match sera diffusé en direct sur Sky Sport et sera rediffusé sur Inter TV à minuit" nous confirme Inter.it ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Le Fc Internazionale Milano annonce l’arrivée, en provenance de Crotone, d’Alex Cordaz, gardien né en 1983. Il a grandi dans le Settore Giovanile Nerazzurro, où il a remporté, en trois saisons, un Scudetto Primavera et un Viareggio Cup. Alex a paraphé un contrat valide jusqu’au 30 juin 2022 #WelcomeAlex ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Le poste de troisième gardien n'est pas la première priorité mercato du club mais il y a des opportunités qui se présentent peu, comme celle-ci qui ressemble à une opération low-cost, gagnant/gagnant. Le site fcinternews.it nous explique tout ça : Relégué avec Crotone, Alex Cordaz cherche une dernière expérience au haut niveau. Le gardien de 38 ans et ses représentants démarchent différents clubs et le coup de téléphone à l'Inter a peut être fait mouche. Son rôle ? Devenir le troisième gardien avec un argument de poids, le fait de rentrer dans les joueurs formés au club dans la liste UEFA. Car oui Alex Cordaz a été formé à l'Inter il y a fort longtemps. Il était même le gardien titulaire de la très belle Primavera 2001/02 ayant fait le doublé championnat/tournoi de Viareggio, accompagné de Martins, Pandev ou Pasquale notamment. Ce poste de troisième gardien devait normalement revenir à Filip Stankovic mais avec cet appel pour Cordaz, les perspectives pour le jeune portier sont à rediscuter. Il pourrait être prêté en vue de gagner du temps de jeu ailleurs en Italie. Crotone a déjà déclaré qu'ils laisseraient partir Cordaz librement malgré sa dernière année de contrat. Un futur entretien devrait se dérouler la semaine prochaine pour discuter d'un contrat minimum à 150K l'année. ®gladis32 - internazionale.fr
  7. La Serie A arrive à son terme, avec une dernière journée qui se promet palpitante pour la course à la Ligue des champions. En effet, dès ce lundi, nous connaitrons le classement final, avec la liste des clubs qui disputerons les compétitions européennes, et ceux qui seront relégués en Serie B. Toutefois, ce classement final n’a pas qu’un objectif purement sportif, il y a également l’aspect économique qui rentre en jeu. Conclure un championnat à la meilleure position vous offrira donc des recettes différentes par le biais des droits télés. Cette répartitions repose sur les critères imposées par la Loi Merandi, révisé ensuite par la réforme Lotti. Celle-ci prévoit une distribution des ressources en provenance de la commercialisation des droits télés comme suit : 50% à part égale 30% sur base des résultats sportif (dont 15% sur base du classement de la saison en cours et 15% sur base des résultats historiques) 20% sur base de la Tifoserie Pour la dernière saison de ce cycle 2018-2021, au net des ressources à reverser entre les clubs, en tenant compte des droits télés nationaux et pour l’étranger, 1,1 milliards d’euros vont être reversé. De cette somme, 15% vont être redistribuée sur la base de la position au classement. Si l’Inter, Championne d’Italie, a déjà consolidé sa place en championnat, cela vaut aussi pour Crotone, Parme et Benevento qui occupent les trois dernières places du classement. Pour tous les autres clubs, rien n’est encore défini. Sur base de la seule partie des revenues à redistribuer en fonction du classement de cette saison, voici les sommes que les clubs se verront reversé en fonctions de leur positions : 23,4 millions d’euros; 19,4 millions d’euros; 16,8 millions d’euros; 14,2 millions d’euros; 12,5 millions d’euros; 10,9 millions d’euros; 9,3 millions d’euros; 8,3 millions d’euros; 7,4 millions d’euros; 6,3 millions d’euros; 5,5 millions d’euros; 5 millions d’euros; 4,6 millions d’euros; 4,1 millions d’euros; 3,6 millions d’euros; 3,2 millions d’euros; 2,8 millions d’euros; 2,2 millions d’euros; 1,6 millions d’euros; 0,9 millions d’euros. Si l’écart est minime entre la 9ème et 10ème place, celui-ci ne dépassant pas les deux millions d’euros, l’impact est bien différent entre la quatrième place qualificative à la Ligue des Champions et la 7ème place valide pour la qualification en Europa League par exemple. Un écart qui, pour certains clubs, pourrait s’avérer fondamental dans l’établissement des budgets 2021/2022 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Après avoir remporté le Scudetto, l’Inter va passer à l’encaissement. En effet, comme le rapporte la Repubblica, entre la prochaine participation à la Ligue des Champions et la Victoire du championnat, les Nerazzurri sont prêt à percevoir 60 millions d’euros. Mais ce n’est pas tout, il y a également les primes liés aux différents sponsors: La victoire du Scudetto va soulager les caisses Nerazzurre, qui, accompagné de la participation à la prochaine Ligue des Champions, va rapporter 60 millions d’euros La première place vaut pour 23 millions d’euros Pour la qualification en Coupe d'Europe, 50% du Market-Pool télévisuel est distribué sur base du classement 2020/2021 : Pour la première place, 10 millions d'euros sont accordés, mais il se pourrait que l’encaissement soit moindre la saison prochaine. La Ligue des Champions garanti à l’Inter 30 millions d’euros supplémentaires entre les bonus liés à l’inscription et les recettes découlant du classement historique. Nike, pour la qualification en Ligue des Champions va octroyer une prime à hauteur de 13 millions d’euros, une somme qui s’ajoutera au 12,8 millions d’euros de base. Le Crédit Agricole va verser 400.000€ d’extra auquel on ajoute une prime fixe de 1,7 millions d’euros. Manpower versera 100.000 € supplémentaire, en plus des 950.000€ euros fixe. Par contre le club devra verser au joueur, le bonus du rendement pour la saison 2019/2020, soit 21 millions d’euros. Comme le révèle également Il Giorno, il y a également une autre bonne nouvelle à la Casa Inter: A la veille du match face à Crotone, sont arrivé les versements des salaires pour les employés de la Viale Della Liberazione mais également ceux destinés à l’entraineur, à ses collaborateurs, et aux joueurs. Les 12 millions d’euros pour solder la mensualité de février, qui ont été versé à la fin mars, ont également repris les émoluments du mois de janvier. Il ne reste plus en suspens que les périodes de mars et avril et de novembre-décembre 2020. Le tout, soit 48 millions d’euros, se verra soldé à la fin du mois de mai comme convenu entre les différente parties. "C’est sans aucun doute un très bon signal envoyé par la propriété après des mois de difficultés sous silence." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Dans une interview accordée à la chaîne Sky Sport Italia après la fin du match, Antonio Conte a admis qu'il avait souligné l'importance de la victoire pour mettre fin à neuf ans de domination de la Juventus en Serie A. "Ce titre est le résultat de la croissance constante de l'équipe, non seulement d'un point de vue technique mais aussi de leur mentalité de travail d'équipe. Ceux qui jouent et ceux qui sont sur le banc et qui étaient moins impliqués ont tous créé quelque chose de solide les uns avec les autres. C'est l'importance de faire quelque chose d'extraordinaire en s'inscrivant dans les livres d'histoire de l'Inter." "Nous détruisons un empire qui durait depuis neuf ans. Ces gars méritent tout le mérite." L'importance de la victoire dans l'ordre. "Il y a eu un processus de croissance. J'ai expliqué lors de ma conférence de presse qu'il fallait suivre un chemin pour gagner. Il faut se sacrifier pour pouvoir faire quelque chose d'extraordinaire. Tout le monde n'y parvient pas, mais j'ai trouvé un groupe de gars qui ont tous avancé ensemble. Nous partagions un rêve, l'envie de faire quelque chose d'important en étant dans les livres d'histoire de l'Inter." "Pour entrer dans l'histoire, il faut gagner et ces gars ne sont qu'à un pas. Je suis content de les avoir convaincus mais ce n'était pas nécessaire, j'ai trouvé une grande volonté." Sur ses titres nationaux avec la Juve et l'Inter. "Ce sont deux situations de grande difficulté. Je suis arrivé à la Juve après une promotion avec Sienne et la Juve avait terminé septième. Il n'y avait pas de vision, j'ai eu de la chance car j'ai trouvé du soutien et nous avons réussi à réaliser quelque chose de merveilleux. Nous avons commencé comme les outsiders, mais nous avons vaincu le Milan et une équipe de l'Inter qui avait remporté le triplé." "Avec l'Inter, j'ai fait le choix le plus difficile, beaucoup se seraient enfuis mais je me suis remis en question. Je reste fan de toutes les équipes que j'ai coachées mais ma priorité est l'équipe dont je représente les couleurs. Ce n'était pas facile d'entrer dans le cœur des fans de l'Inter et je ne sais pas si j'ai complètement réussi, mais j'ai toujours tout donné, comme je l'ai fait pour toutes mes équipes. Cette fois, je me suis impliqué de manière importante." Sur les affirmations selon lesquelles il souhaitait apporter des changements radicaux à la culture du club en dehors du terrain. "Je veux mettre des points sur les I. Quelqu'un a dit que je voulais changer l'hymne de l'Inter. C'est faux à 200%. C'est un bon hymne aux oreilles et quelqu'un a utilisé la blague d'être moins fou parce que je suis convaincu que les équipes gagnantes ont de la stabilité. Cela m'a dérangé, j'ai du respect pour l'histoire de chaque club dans lequel je travaille. Je suis entré dans un nouveau monde, cela n'a pas été et ne sera pas facile car il y a tellement de dynamiques. Je vois qu'à la moindre occasion, les gens essaient toujours d'être négatifs. Au lieu de cela, ils devraient toujours être positifs et plus solidaires." Conte donnera du temps à ses joueurs et les a encouragés à rester avec leurs familles. "Après le match contre le Hellas, j'avais garanti un jour de congé, et aujourd'hui en cas de victoire, j'ai dit que je donnerais du temps libre aux joueurs. Nous ne nous rencontrerons pas, je préfère qu'ils restent avec leurs familles. Nous regarderons les matchs à domicile avec nos familles, même si je ne veux pas que nous dépendions des autres puisque nous avons une grande avance. Ce qui se passera demain est relatif, mais nous ne demandons rien à personne. Il n'y en aura pas besoin."
  10. Après sa victoire contre Crotone, Antonio Conte s'est livré sur InterTV et FCInterNews.it pour partager ses sentiments. Dans une interview avec InterTV après le match, Conte a profité de l'occasion pour féliciter ses joueurs et a estimé que la victoire était particulièrement agréable, son équipe étant prête à remporter le Scudetto. "Ce match a le goût de la victoire, de l'avoir abordé de manière importante pour atteindre un objectif extraordinaire. Voyant un peu tout ce que nous avons réussi à faire au cours de ces deux années, je dois féliciter les gars, car ils ont travaillé très dur et ont partagé ce rêve. Aujourd'hui, ils sont à un pas de le réaliser." "Je vois de la satisfaction sur les visages des joueurs, car c'est quelque chose qui change le statut de beaucoup d'entre eux. J'ai beaucoup parlé d'une mentalité gagnante et du fait que la seule façon d'entrer dans l'histoire du club est de gagner." "Un club prestigieux comme l'Inter, où les supporters étaient liés au triplé, remporter enfin un tel Scudetto est extraordinaire. Il tient également compte du fait qu'il y a eu un règne qui a duré neuf ans. C'est une chose vraiment incroyable et tout le mérite revient à ces gars-là." "Le fait d'avoir partagé ce rêve, ce chemin, cette envie de rentrer dans les livres d'histoire de ce club a conduit les joueurs à manifester le désir de s'engager dans un projet et une cause, mettant leur ego de côté, était fondamental. Nous avons construit quelque chose de beau avec tous ceux qui travaillent à la Pinetina. Les joueurs sont fantastiques, mais derrière eux se trouvent tout le personnel, les jardiniers, les magasiniers, les gardes. Nous sommes un seul organe et c'est la seule façon d'expliquer un tel titre." Sur FCInterNews.it, Antonio Conte a admis que l'Inter se rapprochait du titre et qu'il y avait un grand désir au sein de l'équipe de célébrer un tel exploit. "Nous nous sentons proches, il ne sert à rien de le nier. Nous devions franchir une étape importante aujourd'hui et nous l'avons fait. Un point manque pour être mathématiquement sûr et c'est quelque chose qui est le résultat de notre travail et des gars qui ont montré un fort désir pour cela." "Depuis l'année dernière, lorsque nous avons terminé à un point seulement de la Juventus et atteint la finale de la Ligue Europa, nous avons retrouvé de la crédibilité. Je pense que la finale européenne de l'année dernière a été sous-estimée. Nous avons maintenant un grand désir de célébrer, à mon avis, nous faisons quelque chose d'extraordinaire, il est donc juste de célébrer beaucoup. Je le répète, à mon avis, notre voyage est extraordinaire." "Avoir le titre en poche ce Dimanche? Honnêtement, je ne pense pas qu'il soit juste de dépendre de quelqu'un d'autre. L'écart est si important qu'il ne nous fait penser qu'à nous-mêmes. Je ne voudrais pas ignorer Sassuolo dans tout cela, qui connaît une belle saison et qui a des ambitions. Pour nous aujourd'hui, c'était important de gagner." "Concernant Crotone, nous étions bien conscients que ce ne serait pas un match facile. Cette année, je ne pense pas qu'il ait été facile pour de nombreuses équipes de jouer contre Crotone, malgré leur position. Je pense toujours que nous avons abordé le match de la bonne manière, nous n'avons pas pensé aux quelques chances qu'ils avaient de se sauver. Si nous les avions sous-estimés, nous aurions probablement été battus. Ils sont organisés, de qualité, et dans de nombreux cas, ils n'ont pas eu la saison qu'ils méritaient. En vertu de l'amitié que je partage avec Crotone, je leur souhaite un retour rapide en Serie A, ainsi qu'à (l'entraîneur) Serse Cosmi, avec qui j'ai de l'affection."
  11. Christian Eriksen et Stefan de Vrij s'expriment après la victoire contre Crotone sur Sky Sport Italia et Inter TV. Christian Eriksen. "Oui, c'est un but important car il nous rapproche du titre, mais nous ne l'avons toujours pas gagné. Si cela s'avère être l'objectif décisif, alors ce sera évidemment le plus important de la saison. Chaque but est important, mais celui qui vous amène à votre objectif est très spécial." "Ce fut une saison longue et difficile avec des matchs de plus en plus difficiles, comme celui d'aujourd'hui. Nous nous sommes heurtés à des équipes qui ne donnent pas grand-chose, mais nous avons toujours travaillé pour créer des occasions de but. Aujourd'hui, j'ai joué comme remplaçant, et quand vous faites cela, le but est de faire votre marque: vous voulez faire bouger les choses. Je suis content d'avoir réussi à le faire." "Nous nous attendions à un match difficile, ils ne veulent pas descendre. Il était clair qu'ils se battraient. Nous avons été malheureux après avoir frappé le bois deux fois en première mi-temps. Lukaku a bien fait de me fournir une passe décisive, je voudrais le remercier après que nous ayons inversé les rôles: c'est généralement moi qui essaie de fournir des passes décisives." "Maintenant, nous allons attendre. Combien de temps cela prend-il n'est pas important, que ce soit demain ou samedi prochain. Nous resterons patients." Stefan de Vrij "Nous sommes devenus plus compacts, nous cherchons à nous entraider en tant que coéquipiers, nous avons travaillé pour devenir un groupe gagnant et les résultats se sont améliorés." "Le Coach nous transmet la passion et une mentalité gagnante. Le groupe est uni et la façon dont tout le monde s'est amélioré nous a fait comprendre que nous allions dans la bonne direction. Pour nous défenseurs, c'est un plaisir de travailler ensemble et nous nous connaissons tous depuis des années et savons maintenant comment bouger ensemble." "Je suis satisfait du voyage que j'ai parcouru, mais il reste encore beaucoup à faire car nous avons encore de la place pour nous améliorer."
  12. Et plus précisément à la prime liée à la victoire finale du Championnat! En effet, le Groupe écrit actuellement une page extraordinaire de l’Histoire de l’Inter sur, mais également, hors du terrain. Le bloc interiste a été fondé sur des valeurs solides, ils ont tous appris à grandir dans la difficulté, à tel point que celle-ci a servi de bon stimulant pour le compacter. A présent, l’Inter est plus que jamais proche du Scudetto et, si en début de saison il était prématuré d’en parler, Antonio Conte ose le dire à présent. A Appiano Gentile, la réalité est que l’on ne se cache pas derrière des alibis ou des incertitudes, comme les problèmes sociétal. En effet, le travail, le sens du sacrifice et les résultats sur le terrain se doivent de parler. Et nous avons toujours reçu la meilleure réponse possible. A présent, les premiers calculs sur l’assignation du Scudetto sont effectifs. Si l’Inter l’emporte à Crotone et que l’Atalanta ne gagne pas à Sassuolo, il sera déjà l’heure de faire la fête. C’est également pour cette raison que le Président Steven Zhang sera de retour à Milan dans les prochains jours. Toutefois, il y a lieu de parler d’un pacte au sujet de la prime liée au Scudetto. Suning ne devra pas les verser ! En effet, Giuseppe Marotta est parvenu à obtenir un accord pour diluer dans le temps les salaires, et non pour les suspendre. Sur la base de cet accord, le groupe s’est montré disposé à renoncer à toute les primes en cas de victoire au Scudetto. Une promesse et un geste important qui vont pouvoir s’avérer optimales, surtout pour les caisses du club. Cautionnez-vous et validez-vous cet arrangement ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une révélation de la Repubblica : En cas de victoire face à Crotone et face à la Sampdoria, le Scudetto sera interiste, peu importe les performances de l’Atalanta. Selon le quotidien italien, l’horaire du match, 18h00 pourrait poser de sérieux problèmes Le couvre-feu Le 8 mai, l’équipe de Conte joue à domicile face à la Sampdoria à 18h00. Si le Scudetto vient à être remporté à ce jour-là, il y a un fort risque que la fête qui se tiendra à Milan pour célébrer le titre puisse se prolonger très tard en soirée. Pour cette raison, le Viminale souhaiterait anticiper l’horaire de la rencontre : La Lega Serie A évalue la situation ®Antony Gilles- Internazionale.fr
  14. En effet, il ne manque seulement que 5% pour être Champion d’Italie comme l'a souligné Antonio Conte, l’Inter est en passe de remporter son 19 Scudetto. Celui-ci pourra être célébré de deux façons : En cas de victoire face à Crotone: Le titre peut être fêter sur le canapé, devant le téléviseur, si l’Atalanta ne s’impose pas à Sassuolo Si l'Atalanta l'emporte, en cas de victoire face à la Sampdoria de l'Inter, ce sera Giuseppe Meazza. Ce qui est sûr, c’est que Steven Zhang sera présent pour assister aux festivités. Révélation de la Gazzetta Dello Sport Steven Zhang sera à Milan déjà ce jeudi, soit six mois après son ultime présence en octobre: Lorsqu’il s’était envolé pour Nankin, le Scudetto et l’Inter étaient encore deux entités très lointaines. Aujourd’hui, il "suffit juste" de décider du lieu de la fête : Vendredi, Zhang ira à Appiano pour saluer l’équipe et l’entraineur avant qu’elle ne parte pour Crotone. Un déplacement auquel il ne partira pas La réunion entre le Président, la Direction et l’Entraineur ne devrait pas avoir lieu avant ce dimanche : Ce n’est certainement pas le moment de planifier des rencontres pour parler du futur, même s’il y a de l’attente, aussi bien au niveau de l'entraineur, que de la Direction au grand complet : Tout le monde souhaite savoir ce que sera l’Inter la saison prochaine...MAIS AVANT TOUT, tous veulent définitivement mettre la main sur ce Scudetto. L’Inter est confrontée à un dilemme : Remporter le titre immédiatement, sans étreinte en fin de match ou postposer la fête au Meazza En effet, le jour de la rencontre face à la Sampdoria, les tifosi accompagneront les joueurs avant et après le match, comme cela fut le cas lors des différents Derbys de cette saison. De plus gagner au Meazza serait un peu comme boucler la boucle pour l’entraineur : "L’Inter n’a jamais fêter son titre à Milan depuis l’Inter des Records en 1989, la saison où l’on retrouvait Lothar Matthäus mais surtout Giovanni Trapattoni comme protagonistes : Un entraineur que Conte a lui-même défini comme son Maitre." Selon vous, l’Inter doit-elle faire durer le plaisir ou doit-elle y aller franco dès ce week-end ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L’Inter a réalisé la passe de 13 : Face à l’Hellas Verona, l’Inter est parvenu à remporter sa 13ème victoire à domicile : Une situation qu’elle n’avait plus connu depuis 2011. La conséquence est simple : L’Inter soulèvera le Scudetto…Mais quand ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport Avec une victoire et deux matchs nul lors des cinq dernières journées de Serie A, l’Inter aura la certitude mathématique du Scudetto. En atteignant 84 points, les Nerazzurri ne pourraient être rejoint que par le Milan, équipe contre qui, elle a l’avantage suite à la double confrontation directe. La victoire de l’Atalanta annule la possibilité de fêter le titre le 1er mai, lorsque les Nerazzurri disputeront le match d’ouverture face à Crotone lors de la 34ème journée. Le titre pourrait être célébré le lendemain : le 2 mai, à la condition que : L’Inter l’emporte à Crotone L’Atalanta ne bat pas Sassuolo Le Milan ne remporte pas l’un de ses deux prochains matchs (Ce soir face à la Lazio ou le samedi 1er mai face à Benevento) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Comme le révèle Opta, l’Inter d’Antonio Conte vient d’égaler l’Inter Championne d’Europe, celle de la saison 2010-2011 : Suite à sa victoire face à Vérone, l’équipe Nerazzurra vient d’engranger sa 13ème victoire à domicile. C’est la seconde fois que la Beneamata parvient à réaliser une telle performance. La première fois qu’elle était parvenu à ce palier remonte au mois de mai 2011. Toutefois, lors de cette première épopée, l’Inter avait perdu son Scudetto face au Milan de Massimiliano Allegri, mais elle était parvenu à remporter la Coupe d’Italie. Cette série de 13 victoires peut être surclassée par l’Inter d’Antonio Conte qui, lors des 5 derniers matchs, aura 3 rencontres à domicile à disputer : Face à la Sampdoria le 9 mai Face à la Roma le 12 mai Face à l’Udinese le 23 mai Deux matchs à l’extérieur sont programmé Face à Crotone, le samedi 1er mai Face à la Juventus, le 16 mail Pensez-vous que l’Inter remportera son Scudetto, à l’extérieur (Crotone) ou à domicile (Sampdoria) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, si Stefan De Vrij, Danilo D’Ambrosio, Matias Vecino et Samir Handanovic ont récemment été touché par le Coronavirus, cet "ennemi" s’est baladé à travers toute la botte footballistique de Serie A, exception faite du Frioul. Voici le "classement" des joueurs qui en ont été victime, depuis le début de saison, par la Rédaction de Fcinter1908.it Atalanta – 8 joueurs guéris Sportiello (guéri); Gollini (guéri); Zapata (guéri); Carnesecchi (guéri), Toloi (guéri); Malinovskyi (guéri); Miranchuk (guéri); Romero (guéri) Benevento – 2 joueurs guéris Dabo (guéri), Schiattarella (guéri) Bologne – 1 entraineur – 2 joueurs guéris Sinisa Mihajlovic (guéri), Hickey (guéri) Ravaglia (guéri) Cagliari – 11 joueurs guéris Bradaric (guéri), Ceppitelli (guéri), Cerri (guéri), Despodov (guéri et transféré à Ludogorec), Godin (guéri), Simeone (guéri), Nandez (guéri), Pereiro (guéri), Aresti (guéri), Klavan (guéri), Carboni (guéri) Crotone - 4 joueurs guéris Dragus (guéri); Molina (guéri); Djidji (guéri); Ounas (guéri) Fiorentina- 6 joueurs guéris Vlahovic (guéri); Pezzella (guéri); Caceres (guéri); Pulgar (guéri); Sottil (guéri, ceduto al Cagliari); Callejon (guéri) Genoa – 18 joueurs guéris Perin (guéri); Schöne (guéri,); Marchetti (guéri); Radovanovic (guéri); Pellegrini (guéri); Zappacosta (guéri); Melegoni (guéri); Lukas Lerager (guéri); Cassata (guéri); Marko Pjaca (guéri); Biraschi (guéri); Criscito (guéri); Behrami (guéri); Brlek (guéri); Miha Zajc (guéri); Males (guéri); Destro (guéri); Zapata (guéri) Internazionale – 12 joueurs guéris – 1 positif - 1 faux positif Bastoni (guéri); Skriniar (guéri); Nainggolan (guéri, prêté à Cagliari); Gagliardini (guéri); Radu (guéri); Young (guéri); Hakimi (faux positif); Padelli (guéri); Kolarov (guéri); Brozovic (guéri); D'Ambrosio (positif) Handanovic (guéri); De Vrij (guéri); Vecino (guéri) Juventus – 9 joueurs guéris – 1 positif Rugani (guéri, prêté à l Cagliari); Matuidi (guéri, tranféré à l'Inter Miami); Dybala (guéri); Cristiano Ronaldo (guéri); McKennie (guéri); Cuadrado (guéri), Alex Sandro (guéri); De Ligt (guéri); Bentancur (guéri); Bonucci (positif) Lazio – 9 joueurs guéris Muriqi (guéri), Strakosha (guéri), Ciro Immobile (guéri), Lucas Leiva (guéri), Lazzari (guéri), D. Anderson (guéri), Luiz Felipe (guéri), Milinkovic-Savic (guéri), Armini (guéri). Milan – 11 joueurs guéris Maldini (guéri); Tonali (guéri); Duarte (guéri); Ibrahimovic (guéri); Gabbia (guéri); Stefano Pioli (guéri); Krunic (guéri); Leao (guéri); Rebic (guéri); Theo Hernandez (guéri); Calhanoglu (guéri). Napoli – 9 joueurs guéris Petagna (guéri); Zielinski (guéri); Elmas (guéri); Hysaj (guéri); Rrahmani (guéri); Osimhen (guéri); Fabian Ruiz (guéri); Ghoulam (guéri), Koulibaly (guéri). Parma – 7 joueurs guéris Le club confirme la positivité de 7 joueurs mais a fait valoir son droit lié à la vie privée. Roma – 15 joueurs guéris et 1 faux positif Mirante (guéri); Perez (guéri); Peres (guéri); Kluivert (guéri, transféré à Lipsia); Diawara (guéri); Calafiori (guéri); Mancini (fauxpositif); Dzeko (guéri); Santon (guéri); Kumbulla (guéri); Pellegrini (guéri); Fazio (guéri); Diawara (guéri); Zaniolo (guéri); El Shaarawy (guéri); Juan Jesus (guéri) Sampdoria – 9 joueurs guéris Gabbiadini (guéri); Colley (guéri); Depaoli (guéri, transféré à l'Atalanta); Bereszynski (guéri); Ekdal (guéri); Thorsby (guéri); La Gumina (guéri); Baldé (guéri); Letica (guéri) Sassuolo - 6 joueurs guéris Boga (guéri); Schiappacasse (guéri); Toljan (guéri); Haraslin (gaurito); Ricci (guéri); Djuricic (guéri) Spezia – 10 joueurs guéris Marchizza (guéri); Maggiore (guéri); Erlic (guéri); Ismajli (guéri); Acampora (guéri); Ricci (guéri); Bastoni (guéri); Provedel (guéri); Estevez (guéri) et un joueur dont l’identité a été préservée Torino – 1 entraineur – 19 joueurs guéris Marco Giampaolo (ancien entraineur guéri), Sanabria (guéri) + 18 joueurs dont l’identité a été préservée Udinese Aucun cas n’a été communiqué par l’Udinese Hellas Verona – 4 joueurs guéris guéris Zaccagni (guéri); Gunter (guéri); Barak (guéri); Lazovic (guéri) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Il y a quatre mois, le championnat avait stoppé en raison de la précédente trêve internationale. Entre les deux trêves, l’Inter a carburé et s’est muée en une machine de guerre. Sur les 20 matchs disputés, voici le bilan : 17 victoires 2 nuls 1 défaite Sur les 60 points disponibles, 53 ont été récoltés. L’Inter en est d’ailleurs à sa 8ème victoire consécutive. Sa dernière victoire ayant vu comme victime le Torino. Durant cette période, 49 buts ont été inscrit. Le score fleuve est celui opposant l’Inter à Crotone : 6-2. L’Udinese a été le seul club à avoir réalisé une clean-sheet face à la bande d’Handanovic. L’Inter a réussi une clean-sheet à 9 reprises, dont 4 consécutives. Le meilleur buteur de cette période est Romelu Lukaku qui a inscrit 14 buts pour un total de 19 inscrits. Ces statistiques ont permis à l’Inter de surclasser le Milan à la première place, une semaine avant le Derby, lors de la victoire face à la Lazio. Cette position reste inchangée, malgré le match reporté face à Sassuolo en raison du Covid-19. Milan, avec un match de plus, reste à six longueurs La Juve, qui est troisième et qui a disputé le même nombre de match que l’Inter, est à 10 longueurs. Pensez-vous que l’Armada d’Antonio Conte puisse continuer à un tel rythme, au retour de cette nouvelle trêve hivernale, pour l’envolée vers le Scudetto ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. La traditionnelle conférence d'après match a eu lieu, avec un Antonio Conte apaisé et fort du succès 6-2 contre Crotone. Il revient particulièrement sur Vidal et Sensi. Quelle valeur accordez-vous à cette victoire ? "J'ai eu de bonnes réponses aujourd'hui. Il y a eu cet épisode dans lequel ils nous ont surpris. Nous nous sommes détachés puis il y a eu de la naïveté sur le pénalty. Cela pouvait créer de l'anxiété et de la nervosité pour la suite. Je pense honnêtement que nous méritions d'être devant à la mi-temps. Nous avons ensuite bien réagi. Nous avons une bonne production devant, nous nous créons beaucoup d'occasions. Je suis désolé pour les buts encaissés, deux buts évitables. Il y a une marge de progression sur ce point. Félicitations à Crotone et à Stroppa pour le travail accompli quand même." Que laissent ces huit victoires de suite en Serie A ? "Les 24 points actés au classement, ils sont fondamentaux. Lorsque vous gagnez constamment, l'estime de soi et la confiance en ses propres moyens augmentent. Le groupe connait le chemin. On se bouche les oreilles, on se concentre et on avance." Comment se porte Lukaku ? "Il m'a dit qu'il avait ressenti un peu de fatigue dans ses quadriceps. Nous verrons demain s'il est à risque contre la Sampdoria." Que devez-vous faire pour récupérer le vrai Vidal ? "Il a une marge de progression importante mais il doit travailler la tête dans le guidon et pédaler. Personne ici n'a une place garantie et il doit prouver qu'il mérite de jouer. Il doit faire mieux que ce qu'il fait." Mais de temps en temps c'est très bon pourtant... "Je le répète, il doit faire beaucoup mieux et je me réfère à ce que nous avons vu jusqu'à présent. Il y a trop de hauts et de bas. On lui laisse du temps. En même temps nous sommes heureux de voir le retour de Sensi. On croise les doigts pour lui. C'est un joueur qui nous donne définitivement de la qualité en plus. Ceux qui sont entrés aujourd'hui ont eu la bonne attitude, démontrant que c'est un groupe avec de l'envie et qui se porte bien. Ensuite nous avons la garantie Gagliardini. En seconde période mis à part Hakimi, c'était la même équipe que l'an dernier." Justement à propos de Hakimi, un commentaire ? "Il s'améliore beaucoup en phase défensive. Il est arrivé ici en pensant qu'à une seule phase de jeu mais nous lui avons fait comprendre l'importance de faire les deux. Aujourd'hui c'est un bien meilleur joueur que celui qui est arrivé. Je le félicite car il s'est remis en question et il commence à offrir les garanties que je recherchais." ®gladis32 - internazionale.fr
  20. Continuer la série de victoires en championnat, c'était la mission du jour. Et c'est une réussite puisque c'est sur un score de set de tennis que s'est clôturée la rencontre, avec ce beau 6-2 réalisé sur une seconde période maitrisée. Petit point noir avec la sortie préventive de Lukaku sur blessure. Début de match poussif et brouillon des deux équipes. En face un homme semble en jambe tout de suite c'est Messias. Il faut attendre la 12' pour voir l'ouverture du score... pour Crotone. Sur un de nos points faibles, les coups de pied arrêtés. Corner en deux temps joué entre Riviere et Messias, ce dernier centre et trouve parfaitement Zanellato qui place sa tête (0-1). Grosse incompréhension dans la défense. Nous tentons de relever la tête et c'est avec le trio Barella-Lukaku-Lautaro qu'il faut compter pour revenir dans le match. Vingtième minute, Lukaku de dos, arrive à trouver dans la profondeur Lautaro qui prend de vitesse Marrone. L'argentin ne se fait pas prier pour fusiller Cordaz et égaliser (20' 1-1). Lukaku dos au jeu pour Lautaro, c'est un schéma que l'on retrouvera tout au long de la partie. Dix minutes après Lukaku est au départ de l'action après une récupération de Vidal. Le belge décale Barella à sa gauche qui trouve Lautaro au centre face au but, et place sa frappe. Au final après vérification c'est bien Marrone, malheureux sur ce coup, qui met le ballon au fond des filets (31' 2-1). Pas le temps de se reposer puisque deux minutes après, Vidal va empaler sa semelle sur le pied de Reca, pourtant bien pris par Hakimi. L'arbitre Aureliano va voir la vidéo et désigne logiquement le pénalty pour cette faute stupide, que Golemic se charge de transformer (36' 2-2). Mi-temps. Au retour du vestiaire Antonio Conte remplace Vidal, auteur d'une mauvaise performance, par Sensi. Petit démarrage de nos joueurs alors que nous passons pas loin de la correctionnelle, avec une main non sifflée de Skriniar dans notre surface. A la 57' Barella passe pour Lukaku, à nouveau dos au but. Il talonne pour Brozovic qui passe directement à Lautaro entrant dans la surface. Il aligne Cordaz d'une frappe puissante sous la barre. Imparable (57' 3-2). Même pas cinq minutes après, Bastoni donne une longue ouverture dans la profondeur pour Lukaku, à la lutte avec Luperto. Le duel tourne vite à l'avantage de Romelu qui enroule le défenseur et trompe Cordaz par un tir à ras de terre (64' 4-2). A ce moment là Conte fait tourner : Barella, Young et Lukaku sortent. Le belge se tenant la cuisse au passage. L'équipe continue de jouer haut et de garder le ballon proprement. A la 79' Lautaro finit son œuvre avec son troisième but, de la tête celui-là. Il profite du tir repoussé de Perisic qui arrive pile poil sur lui (5-2). Tout rentre et Crotone est chaos debout. C'est donc logique qu'un sixième but arrive, par l'intermédiaire de Hakimi après une passe de Darmian, qui a fait une belle entrée au passage (87' 6-2). 6-2 au final avec une seconde période aboutie. L'Inter est en tête en attendant l'AC Milan qui joue en ce moment. Lukaku en est à onze buts (50 au total déjà sous le maillot), Lautaro à six. Rendez-vous mercredi après midi, 15h00, pour un déplacement à la Sampdoria. Résumé Vidéo Inter 6-2 Crotone Buteurs: 20' 57' 79' Lautaro, 31' csc de Marrone, 64' Lukaku, 87' Hakimi - 12' Zanellato, 36' Golemic sur pénalty Crotone: Cordaz ; Golemic (Djidji 85'), Marrone, Luperto (Magallan 70') ; Pereira, Molina (Vulic 85'), Zanellato, Eduardo, Reca ; Messias (Rojas 85'), Riviere (Simi 62') Remplaçants: Festa, Cuomo, Dragus, Crociata, Siligardi, Rispoli, Petriccione Coach: Giovanni Stroppa. Inter: Handanovic ; Skriniar, de Vrij, Bastoni (Kolarov 81') ; Hakimi, Vidal (Sensi 46'), Brozovic, Barella (Gagliardini 70'), Young (Darmian 75') ; Lukaku (Perisic 75'), Lautaro Remplaçants: Padelli, Radu, Sanchez, Ranocchia, Eriksen, D'Ambrosio Coach: Antonio Conte Arbitre: Aureliano Var: Fabbri Avertis: Reca, Golemic et Luperto ®gladis32 - internazionale.fr
  21. Ce samedi 12 février 2018 avait tout du 5 mai 2002. L’Inter avait sorti sa tenue de Gala, en prenant de trop haut Sassuolo. Bien mal lui en a pris Ce week-end aurait dû mettre fin aux espoirs de l’Inter de disputer sa Finale, face à la Lazio de Rome. La faute à une équipe de Sassuolo, qui bien que dominée, a su mieux gérer mentalement la rencontre. C’est simple, si la Lazio battait Crotone, ce dimanche, l’Inter ne pouvait plus mathématiquement se qualifier, même en battant les Biancocelesti. L’Inter a perdu à San Siro contre Sassuolo, un résultat qui a surpris toute la planète Calcio et qui a expédié l’As Roma en ligue des Champions. Outre l’As Roma, la Lazio était également à la fête au terme du match de l’Inter : "Selon Cittaceleste.it, “ce samedi soir, une vingtaine de joueurs de la Lazio s’était réuni à l’Hôtel afin de voir la rencontre de l’Inter. Tous les brésiliens étaient présent, Milinkovic et Simone Inzaghi accompagné de son staff." Pendant que nos joueurs ont été détruit par la défaite, comme le souligne Spalletti : "J'’ai vu dans mon vestiaires des joueurs détruits, ils tenaient tous à faire de leur mieux et se sont battu avec leur cœur. Ils n’ont pas joué avec leurs tête peut-être, mais ils ont tout donné physiquement et avec le cœur." Simone Inzaghi, son staff et les joueurs présents ont fêté, par une explosion de joie la défaite de l’Inter. Pour Parolo et Immobile, c’était un fait, même s’ils n’étaient pas présents à Crotone, ils allaient pouvoir fêter la qualification en Champion’s League ce dimanche 13 mai. Un Electrochoc : Un mal pour un bien ? Pour L’Inter, avant Crotone-Lazio, il s’agissait de l’un des pires jours du club : Sans la qualification à la Champion’s, d’importants sacrifices étaient actés....Même Icardi a semé le doute : Mon futur ? Je dois en discuter avec le Club. Puis on verra ce qui sera le mieux pour l’équipe. Si je peux rester, j’en serai heureux,. Si je dois partir, je m’en irais. En effet, sans la Ligue des Champions, les 110M€ valables pour l’étranger n’allaient pas arrêter les grands clubs." Plusieurs interistes ont fondu en larme hier à l’Inter et pas des moindres, les piliers de l’équipe : Skriniar, Cancelo, Icardi et Rafinha étaient inconsolables. Perisic a eu une rixe avec un Tifoso et ce dernier risque une amende du club. Les joueurs devront aussi expliquer pourquoi ils sont montés sur le terrain avec leurs enfants, car il ne s’agissait pas d’un match de gala. Sassuolo vexé, Iachini s’est livré sur la prestation des siens : "Il devait y avoir plus de respect de la part de l’Inter, même si c’est un club sérieux ! Nous avons préparé ce match comme toute les semaines. Nous étions fatigués d’entendre que lors de cette rencontre, l’Inter allait nous battre par six buts d’écart. Le Calcio est difficile et il faut respecter sérieusement les professionnels qui sont sur le terrain.. Je voulais la victoire à tout prix et mes joueurs ont compris le message en faisant de même. L’Inter qui est un club sérieux, a stigmatisé la situation. Certaines personnes ont écrit certaines choses, je ne veux pas polémiquer, mais je veux juste dire que mon équipe a fait un très grand match." Berardi revanchard : A Sky Sport, l’attaquant Neroverde était fier d’avoir inscrit son but face aux Nerazzurri : Un très beau but, à San Siro, face à l’équipe qui l’a abandonné et qui lui a privé de porter le maillot de l’Inter. Domenico était donc très satisfait de son résultat: "S’il s’agit d’une revanche pour moi, car ils mon suivi et ne m’ont pas recruté ? Oui, mais je suis encore plus heureux pour ce groupe." Résumé du match L’Inter s’effondre au Meazza face à un Sassuolo qui a joué comme un club de provincial, en garant le bus et en ne partant qu’en contre. Politano est le premier joueur à avoir marqué, sur coup-franc. Sa façon de le tirer aura surpris le mur et Handanovic. Concernant Berardi, ce dernier a fusillé, avec une trajectoire imprenable, Handanovic. A la 80ème minute de jeu, Rafinha permet à l’Inter de revenir au score, mais rien n’y fait, Sassuolo tient bon et l’Inter s’effondre. Tableau récapitulatif Résumé du match Réactions de Tramontana Inter 1-2 Sassuolo Buteur(s): 25'Politano (S), 72'Berardi (S); 80' Rafinha (I) Inter: Handanovic; Cancelo, Ranocchia (77’ Borja Valero), Skriniar, D’Ambrosio; Brozovic, Vecino (71’ Eder); Candreva (58’ Karamoh), Rafinha, Perisic; Icardi. Entraîneur: Spalletti: Sassuolo: Consigli; Lemos (84’ Letschert), Acerbi, Dell’Orco; Adjapong, Missiroli, Maganelli, Duncan, Rogerio; Politano (71’ Babacar), Berardi (79’ Ragusa). Entraîneur:: Iachini Arbitre: Rosario Abisso di Palermo. Averti(s): Berardi (S), Brozovic (I), Lemos (S) Expulsé(s): / La non-qualification à la Ligue des Champions représenterait un désastre pour l’Inter. Spalletti, ce dimanche a mis les choses au clair : "Sans les fonds de la Champion’s League, les rachats de Rafinha et Cancelo préoccuperont non seulement Piero Ausilio, Luciano Spalletti, mais également les Tifosi : Avant la rencontre Crotone-Lazio, Spalletti a bien parlé avec notre Directeur. Rafinha et Cancelo sont deux joueurs prêtés, il est possible de les racheter, mais pour des sommes importantes. Nous, dans notre situation, nous avons un budget limité. Nous ne pouvons pas foncer et les acheter tous les deux, sans devoir vendre d’autres joueurs pour les acquérir. Mon futur ? J’ai un contrat avec l’Inter, je ne vois pas de problème, j’ai juste besoin de sentir que le club veut continuer avec moi. Mauro, plus d’une fois, a expliqué qu’il se sent bien dans cette équipe, avec notre tifoserie. Malgré tous cela, il risque d’y avoir des tractations à longs termes." Spiderman sauve l’Inter ! En effet, à l’Ezio Scida’, La rencontre entre l’équipe de Zenga et la Lazio de Rome se termine par un 2-2. Un match qui a vu Le Biancocelesti, passer devant, au quart d'heure de jeu avec un pénalty transformé par Lulic. Crotone parvient à égaliser, à la suite d’un but de la tête signé Simy. Le jeu, qui offre peu sur la scène du spectacle, voit la fin de la première période totalement laziale. A la reprise, Caicedo frappe la transversale et Crotone, comme Sassuolo face à l’Inter, parvient à prendre l’avantage à la 61’ grâce à Ceccherini,. Les joueurs de la Lazio accusent le coup et ne semble plus capable de réagir et sans un sauvetage sur la ligne de notre futur défenseur, Stefan De Vrij, Rohden aurait tué le match. En toute fin de rencontre, la Lazio se ressaisit et pousse. Elle se verra récompensée par Milinkovic qui rétablira l’égalité. Ce match nul n’arrange ni Crotone qui se déplacera au Napoli et qui risque la relégation, ni la Lazio, qui voit son UNIQUE joker s’envoler. En effet, La Lazio disputera sa Finale face à l’Inter, ce dimanche 20 mai, pour se qualifier en Ligue des Champions. Tableau Récapitulatif Résumé du match Crotone 2-2 Lazio Buteur(s): 17′ pen. Lulic, 29′ Simy, 61′ Ceccherini, 84′ Milinkovic CROTONE (4-3-3): Cordaz ; Sampirisi, Ceccherini, Capuano, Martella; Rohden, Barberis (89′ Ricci), Mandragora; Faraoni (59′ Stoian), Simy, Nalini (74′ Trotta) Entraîneur : Walter Zenga. LAZIO (3-5-1-1): Strakosha, Wallace , de Vrij, Radu (55′ Caceres); Basta (65′ Nani), Murgia (55′ Patric), Leiva, Milinkovic, Lulic; Felipe Anderson; Caicedo Entraîneur: Simone Inzaghi Arbitre: Mazzoleni di Bergamo Averti(s) : Radu, Murgia, Nalini, Nani Expulsé(s): / Les Tifosi remercient Walter Zenga : “Grazie per questa chance” Grace à ce partage de point, Walter Zenga, Légende Interiste, offre à l’Inter, une occasion inespérée de se qualifier en Ligue des Champions, alors qu’il n’y avait plus aucun espoir. Au terme du match, Brozovic et Ranocchia ont tenu a remercié l’Uomo Ragno, ma également tant de tifosi : "J’espère qu’un pour jour nous, et cela arrivera, tu entraîneras l’Inter, car tu y mets tous ton cœur. "Mythique Walter" " Pour l’instant, Forza Crotone, mais tôt ou tard, ton rêve se réalisera, Zenga, tu deviendras l’entraîneur de l’Inter." " Merci à toi Walter et Merci à tes joueurs, Nous espérons que tu pourras te sauver et nous, obtenir notre quatrième place, tu le mérites." Spalletti y croit à nouveau : Nous y croyons à 100%, Icardi le mérite ! Dimanche prochain, la rencontre entre les Nerazzurri et la Lazio décidera de la 4ème position. Pour l’Inter, il n’y a qu’un seul résultat possible : La victoire. Et Luciano est dans cette état d’esprit : "J’ai recommencé à y croire, alors que nous sommes au dernier match, oui, j’y croîs à 100%. Icardi? Pour le moment il faut considérer que nous sommes encore en difficulté , mais il a énormément de mérite, il nous a apporté tant de points, qui nous ont permis d’être là. Je m’attends donc à ce qu’il fasse ce qu’il a toujours su faire en championnat, et ne pas revoir certaines occasions échouer. Quoiqu’il en soit, il a déjà donné son maximum." "Je connais bien mes joueurs et ils sont tous de très bons gars, ils veulent rester à l’Inter, mais c’est évident qu’’en se qualifiant en Ligue des Champion, cela pourra nous servir de locomotive pour de nombreuses situations. Ils veulent continuer à jouer à l'Inter, je le vois à chaque fois qu’il s’entrainent et sur le terrain, et comment ils se parlent." Spalletti revit, Inzaghi fait la gueule "Il y a de l’inconfort vu le résultat final, nous avions une grande occasion. C’est notre destinée de jouer notre qualification face à l’Inter. Nous méritions plus, mais Crotone jouait pour le maintien. Ce match nul n’arrange personne. Je suis un peu déçu, c’était un match important où il fallait donner de la force et de l’énergie, car pour se qualifier en Champion’s, tu dois jouer 55 matchs et non 54." Si je suis inquiet pour la qualification ? "Non, l’équipe a bien joué sur le terrain, même si nous avons été menés 2-1, nous avons fait preuve de lucidité. Nous méritions d’égaliser. Dimanche, il y aura tellement de tifosi pour ce match de qualification à la Champion’s face à l’Inter." Le Calendrier ? "Ce week-end est une belle image pour le Calcio, nous avons vu Sassuolo et Crotone. A présent, il ne faut plus faire de calcul et jouer le match. J’espère que Crotone pourra se sauver face au Napoli" Lazio-Inter, les scénarios : Avec la Juve, le Napoli et la Roma, les trois premières places sont sûres. A présent, soit l’Inter, soit la Lazio se qualifieront. Le verdict de la Serie A tombera donc le week-end prochain avec la Champion’s League, l’Europa League et les relégations. Quels sont les critères pour Lazio-Inter 1° Les points lors des confrontations directes. 2° La différence de buts lors des confrontations directes, mais les buts à l’extérieur ne valent pas double 3° Différence sur le nombre de buts inscrit 4° Meilleur Goal-Average sur la saison 5° Tirage au sort Pour faire simple, le classement est le suivant : 4° Lazio 72 points 5° Inter 69 points En cas de match nul : Qualification de la Lazio et l’Inter en Europa League En cas de victoire de la Lazio : Qualification de la Lazio et l’Inter en Europa League En cas de victoire de l’Inter, même d’un but : Les équipes sont à égalité : 72 points. Mais l’Inter se qualifie, car au match aller, le score était d’Inter 0-0 Lazio. L’Inter serait donc qualifiée en Ligue des Champions, car elle aurait réalisé un 4/6. Lors de son dernier déplacement à l’Olimpico cette saison, l’Inter s’était offerte la Roma…..et comme le disait Trapattoni : "Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours, avant de l’avoir tué." Nos joueurs ont ressenti la douleur ce samedi, à eux de prouver qu’ils ont les « Couilles » de porter notre maillot et de nous qualifier. L’Inter attend depuis 2002, de pouvoir prendre sa revanche à l’Olimpico. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Milan – Certains joueurs ne sont plus dignes d’être au niveau "Da Inter". Plus que cette nouvelle prestation honteuse, Luciano Spalletti a reconnu qu’il avait une part de responsabilité, pour avoir laissé faire certaines choses en après-match. Ce désaveu, pour une personne aussi fier que lui, va avoir des conséquences. Certains joueurs pensent évoluer en toute impunité, mais ces derniers, avec Perisic et Brozovic en tête, ne doivent pas oublier qu’ils ont en face d’eux, celui qui a écarté le Gladiateur de Rome...un certain Francesco Totti. A force de vouloir jouer avec le feu, il semble bien que notre connexion croate s'est attirée les foudres qui se sont déjà abattues à Rome, il n’y a même pas un an…. Des prémices ont déjà eu lieu dans le vestiaire en après-match! Passons au match L'Inter n'a plus gagné en Serie A depuis le 3 décembre, date à laquelle elle s'est hissé au sommet de la table. Avec six nuls et deux défaites depuis lors, l'Inter a chuté à la quatrième place, un point derrière la Lazio, qui accueille Gênes ce lundi. C'était la première fois, cette saison, que l'Inter jouait sans son capitaine Mauro Icardi, qui s'est blessé légèrement en milieu de semaine et son absence en attaque a été remarquée. Les fans ont tenté de secouer les joueurs avec une grande banderole qui disait: "Réveillez-vous, revenons à la victoire". Eder s'est élevé pour marquer d'une tête déviée à la 23ème. De son coté, Crotone a répondu par Barberis, à la 60', suite à la réception d'un ballon au milieu d'une foule de joueurs dans la surface de réparation: Une vraie partie de billard où Borja Valero aura involontairement placé le crotoneso au point de pénalty. Ce dernier ne laissera aucune chance à Handanovic. Tableau récapitulatif Résumé vidéo du match: Réactions de Tramontana: Hommage à Walter Zenga: Inter 1-1 Crotone Buteur(s) : 23' Eder (I), 60' Barberis (C) Inter (4-3-3): Handanovic; D'Ambrosio, Skriniar, Miranda, Dalbert (74' Cancelo); Vecino, Borja Valero, Brozovic (77' Karamoh); Candreva (64' Rafinha), Eder, Perisic Crotone (4-3-3): Cordaz; Faraoni (84' Simic), Ceccherini, Capuano, Martella (58' Pavlovic); Benali, Barberis, Mandragora; Ricci, Trotta (77' Stoian), Nalini Arbitre : Orsato Averti(s) : Eder, Benali, Mandragora, Ricci Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Milan - Nouvelle contre performance pour les hommes de Spalletti avec ce nul à la maison contre Crotone. Le coach est bref, et semble désarmé. "Il est inévitable de dire que nous sommes en difficultés. Dans l'esprit nous avons laissé tomber un peu tout et je prends la responsabilité de cette situation. Nous ne sommes pas précis, investis et déterminés. Et nous avons pris un but sur un ballon contré... Les gars travaillent tous les jours et font de bonnes choses durant la semaine, mais ils n'ont pas la paix et la sécurité pour le traduire sur le terrain." "Nous sommes fragiles. Dès qu'il se passe quelque chose de mauvais, on se décourage et nous montrons un caractère faible. Il n'y a pas de moyens miracles. Nous devons revenir à des choses rationnelles, en essayant de créer un système qui fonctionne et qui redonne confiance. Les moments positifs sont contagieux, il en va de même pour les négatifs. Nous devons être solides, rester calmes et réfléchir pour trouver la solution."
  24. Damien

    Série A - J23 : Inter 1-1 Crotone

    jusqu’à