Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'curva nord'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L’Inter et Samir Handanovic vivent une très belle histoire d’amour depuis l’été 2012: Entre victoire, défaite, record personnel et désillusions, le Capitaine de l’Inter en est à présent à sa dixième saison. Le gardien slovène s’est livré à cœur ouvert dans une longue interview à Tuttosport Passé, Présent et Futur "Parfois, je me considère comme le Bukowski des gardiens de buts: Je ne bois pas, je ne fume pas, mais comme lui, je suis une personne directe, si je dois dire quelque chose à quelqu’un, je vais droit au but." Samir, depuis lors de votre premier jour Pinzolo vous aviez déclaré qu’arriver à l’Inter était comme débuter l’Université : Le lauréat doit-il se présenter avec le brassard de capitaine ou avec le Scudetto ? "Ben, le brassard de Capitaine et le Scudetto sont des Masters, le lauréat y est parvenu en traversant les moments de transition difficiles que le club a connu ces dernières années : C’était un parcours de croissance et il était difficile de savoir combien de temps il allait prendre afin de finalement trouver l’épanouissement" Vous aviez opté pour l’Inter pour gagner. Avez-vous une justification pour expliquer pourquoi vous avez mis autant de temps pour y parvenir ? "J’y suis parvenu après neuf ans et l’Inter et moi, nous nous sommes choisi, cela a mis du temps car dans le sport, il n’y a pas de mathématique, et évidemment, il y avait quelqu’un de bien meilleur que nous. Nous sommes aussi retourné en Ligue des Champions en y mettant le temps, car pour un club tel que l’Inter, il doit s’agir de l’objectif minimum. Pour gagner, il faut toutefois tant de choses : Des bonnes personnes et une ligne de conduite claire et respectée par tous." Viennes, le 13 février 2019, vous montez sur le terrain le Brassard de Capitaine pour la toute première fois, et la Curva hurlait votre nom, qu’avez-vous pensé à ce moment-là ? "Je me sentais léger, malgré la responsabilité que représente le fait de porter le brassard. C’est un brassard qui a du poids pour celui qui le porte, car on ne peut écrire que quelques pages d’histoire, mais l’Inter reste ensuite." Samir a aussi été interrogé sur l’écroulement de Milan, une situation similaire à ce qu’il a connu lorsque l’Udinese a perdu Sanchez, Inler et Zapata, pourtant l’Udinese était parvenu à faire mieux que l’année précédente Une situation qui semble comparable à celle que traverse l’Inter d’aujourd’hui..... "Ces dernières années, nous nous sommes construit avec un certain type de mentalité qui ne doit pas être mis de côté suite au départ de seulement deux joueurs de qualité. L’Inter a remporté le Triplé après le départ d’Ibrahimovic, la Lazio a, aussi en son temps, a remporté le Scudetto après le départ de Vieri. Ce sont de très grand champions, soyons d’accord, mais cela confirme bien que c’est le groupe qui vous fait aller de l’avant et que vous ne dépendez pas que d’un seul ou de deux joueurs." Aller sur le terrain avec le Scudetto sur le torse augmente-t ’il la responsabilité ou est-ce qu’il vous apporte plus de sérénité ? "Je répète le concept : affronter une équipe qui a gagné peut augmenter la motivation de l’adversaire. Nous, nous devons uniquement penser à monter sur le terrain en pensant à répéter ce que l’on a préparé." Comparé au passé, les adversaires vous observent-ils différemment ? "C’est sûr, mais c'’est déjà le cas depuis deux-trois saisons. Celui qui nous fait face comprend qu’il affronte une équipe forte. Je comprenais cela au temps où j’étais à l’Udinese et que nous faisions face à l’Inter. Aujourd’hui, il se passe exactement la même chose avec ceux que nous rencontrons." Etes-vous surprise par le faux départ de la Juve ? "Non, car nous parlons simplement de deux matchs très différents pour eux. Au mois d’août, nous pratiquons un football différent comparé à celui du reste de la saison. Pour nous, c’était important de renouer avec la victoire pour retrouver les certitudes dont nous disposions. Le Calcio débute vraiment maintenant." Avec tout ce qui s’est passé, avez-vous encore besoin de réponses de la part du terrain ? "Non, car lorsque je regarde autour de moi dans le vestiaire, je vois tellement de joueurs de qualité et sérieux. C’est une équipe qui peut et qui doit continuer à gagner. Je ne sais pas si nous sommes plus ou moins fort comparé à la saison écoulée, mais nous sommes certainement bien plus complet, nous avons aussi bien plus d’expérience." Vous avez mis un terme à une obsession, celle de renouer avec la victoire, place à présent à une autre : Passer la phase de groupe en Ligue des Champions : Que vous ont enseigné les désillusions de ces dernières années ? "Nous chercherons à démontrer sur le terrain toutes ces choses que nous ont enseigné ces désillusions, cela ne sert à rien de parler." Peut-être que l’expérience peut un peu plus vous aider ? "Mais nous étions arrivés lors de la dernière journée, avec notre destin entre les mains: Ce qui compte au final, c’est un certain point: Il nous a toujours manqué ce petit rien qui fait que nous ne parvenions pas à centrer l’objectif." Quel est l’héritage que vous a laissé Antonio Conte ? "Nous, joueurs, devons seulement le remercier, même si nous n’avons seulement vécu que deux saisons avec lui. Ce qui m’a marqué le plus, c’est la mentalité qu’il nous a apporté et je crois que c’est le pas le plus important que nous avons réalisé. Conte est une personne qui s’extasie le plus lorsqu’il parle de son équipe, et qui sait aussi toucher ses joueurs, il ne manque jamais l’instant lorsqu’il faut te dire les choses." Quelle chose ajoute Inzaghi ? "Nous sommes reparti avec le 3-5-2, tant de bonnes choses sont restées et il a mis ses idées en place en expliquant comment il était possible d’améliorer les choses pour grandir encore plus." Vous ,et d’autres à la Lazio, l’ont connu aussi en tant que coéquipier sur le terrain..... "Il était sympathique, c’était un grand homme du vestiaire. Cela m’a fait une certaine impression de le retrouver en tant qu’entraîneur." Est-il toujours aussi studieux que lorsqu’il était sur le terrain ? "Oui, sa méthode de travail n’a jamais changé. Elle a seulement un peu évolué." Comment vivez-vous vos fautes ? "Il faut un certain temps pour digérer les défaites et les erreurs, mais tout doit être fait de la bonne manière : Si tu commets une erreur, cela veut dire que tu es humain. Je suis un grand garçon maintenant : j'ai 37 ans et personne ne doit m'expliquer quand j'ai commis une erreur, car j’en ai bien conscience. Ensuite, sous la peau, il y a du sang et c’est normal : C’est mieux si tu l’emportes après une erreur.....Tu ne dois plus t’en soucier en suite." Avez-vous déjà pensé à ce que vous ferez après avoir raccroché ? "Je veux rester dans le football et tenter de devenir entraîneurs." Avez-vous des modèles ? "Je me dois de prendre des choses d’un peu tout le monde pour me faire une idée, c’est important." Samir, vous êtes en fin de contrat et on entend et on lit qu’Onana et d’autres peuvent devenir vos potentiels héritiers, est-ce compliqué, est-ce que cela vous motive, ou est-ce que cela fait partie du jeu ? "Cela fait partie du jeu, ce sont des choses qui arrivent et il faut faire preuve d’ouverture sur tout cela, et même, c’est normal. Je me sens encore bien, je me diverti, je vis pour le football qui est ma passion. Je le pense encore aujourd’hui, nous verrons pour l’avenir, le plus important est que l’Inter atteigne ses objectifs." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. A travers ses canaux sociaux officiels, la Curva Nord a comblé de bonheur l’ensemble des Tifosi en s’en prenant directement au « Murales » dédié à Romelu Lukaku qui se situait près du Stade Giuseppe Meazza. Ce dernier étant en train d’être repeint en noir "Travail en cours : La seule chose divine qui existe, dans le football qui compte, c’est exclusivement le rapport entre le "Maillot" et les Tifosi. Joueurs, employés, et entraîneurs, n’êtes simplement que des instruments, vous n’êtes pas l’essentiel. Vous passez, nous restons. L’Interiste moyen s’est réveillé! : Cher Lukaku, nous nous attendions à un comportement plus honnête et transparent de ta part. Mais, malgré le fait que nous t’avons accueilli et protégé comme un fils, fait de toi l’un des nôtres, tu t’es démontré être comme tous les autres en t’agenouillant devant l'argent. Nous te souhaitons le meilleur pour la suite, même si l’avidité ne paiera pas toujours." A présent, nous allons tous dans la même direction, aussi par respect pour ceux qui restent, mais le message est suffisamment clair : "TU NOUS A CASSE LES COUILLES." Tête basse et pédaler, l’Inter prime avant tout La CN69 ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. La Curva Nord de l’Inter s’est livré à quelques jours de la reprise de la compétition: "La Saison 2021-2022 va débuter ! Tout le peuple Nerazzurro est invité à se présenter ce samedi 10 juillet à la Pinetina à 10h00." "Nous devons construire ensemble une nouvelle saison : Nous sommes les détenteurs du titre, l’équipe à battre : Nous avons un nouvel entraîneur que nous devons accueillir et soutenir : Nous devons nous montrer unis dès le départ : L’Inter doit continuer à être un tout entre les Tifosi, l’équipe et la Direction." "Nous cautionnons chaque choix douloureux acté car il nous a été garanti un maintien de la compétitivité : Nous avons pleinement confiance en Marotta et Ausilio, Nous Sommes l’Inter et nous ne POUVONS PAS NOUS CACHER : LE PARCOURS VERS LA SECONDE ETOILE DEBUTE!" Le message envoyé à la Direction est assez limpide ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen lors de Finlande - Danemark, la Curva Nord rend hommage à Chritian Eriksen et à son co-équipier du Milan AC Simon Kjaer. "Christian, la Curva Nord sera toujours à tes côtés" peut on lire sur la première. "Honneur à Simon Kjaer. Un grand homme et capitaine", peut-on ainsi lire sur la deuxième.
  6. La Curva Nord a pensé au malheureux Stefano Sensi, qui, après avoir vécu une saison cauchemardesque avec l’Inter, a dû tirer un trait sur l’Euro 2020 "Même lorsque tout semble perdu, c’est la Volonté qui édifie ton destin. La vie a besoin d’hommes courageux qui ne perdent pas l’envie de rêver et de se battre. Malgré de nombreux obstacles, ta classe l’emportera. Stefano Sensi : La Nord est avec toi!" Stefano Sensi a partagé cette déclaration sur Instagram en y répondant par un simple "Gratitude et reconnaissance, pour toujours Forza Inter" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. La Curva Nord de la Lazio est jumelée à la Curva Nord de l’Inter. Et même si des insultes sont apparues sur plusieurs murs de la Capitale, la Curva Nord Laziale, pourtant l’une des plus chaude du pays, a décidé de respecter le choix de son ancien entraîneur "22 années à porter sur la poitrine l’Aigle de la Lazio, en tant que joueur et ensuite en tant qu’entraineur : Tu as tellement gagné, tu as souffert et tu as connu des moments de joie avec nous, tu t’es toujours exprimé comme un Tifoso et jamais comme un simple entraineur. Tu as démontré ton attachement envers notre maillot, notre histoire, nos idéaux, avec orgueil, esprit d’appartenance, mais surtout avec Respect." "Pour l’ensemble de ces raisons, nous te remercions pour toutes ces années vécue ensemble, c’est aussi pour cela que nous ne pourrons jamais contester ta décision. Avec Respect et estime, nous te souhaitons bonne chance Mister ! Dans le Calcio, il n’existe pas de porte-drapeaux, si ce n’est que celui que le Tifoso apporte avec lui, chaque dimanche au stade." La Curva Nord aurait-elle réagi aussi positivement s’il avait rejoint la Juventus ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. S'exprimant lors d'un événement organisé par Foglio Sportivo, Beppe Marotta s'est exprimé sur le départ de Conte et la Curva Nord. "Nous pourrions obtenir officieusement le nouvel entraîneur d'ici la fin de ce soir." "Antonio Conte est un gagnant, il parvient à remporter des victoires en dépensant beaucoup d'énergie. Il y met son esprit et son corps; à un certain moment, vous arrivez au point où vous pensez que vous devriez vous arrêter et réfléchir." "Conte a un ADN de gagnant, ce qui est typique de beaucoup de champions. Il a un syndrome gagnant. Il l'a fait à la Juventus et à l'Inter, dans une atmosphère où il y avait beaucoup de problèmes." "Le Scudetto est en grande partie dû à Conte." "Il y a eu une manifestation de la Curva Nord devant les bureaux hier. La chose la plus simple que je pensais pouvoir faire était de rencontrer trois représentants." "J'ai fait un résumé de la situation, la Curva a compris et vous l'avez vu quand ils ont publié une déclaration aujourd'hui (promettant leur plein soutien à Marotta et Ausilio)." "L'Inter n'avait pas gagné depuis 11 ans et c'était quelque chose d'extraordinaire de le gagner à nouveau. Ce n'était pas grâce à moi, tout le monde mérite d'être reconnu. L'entraîneur a fait un travail extraordinaire pour créer la bonne alchimie." "Le fait qu'on change de managers après avoir gagné est une pure coïncidence. En ce qui nous concerne, les journaux ont bien expliqué les choses: le monde du football est devenu un business, où il y a plus de mobilité parce que la pression a augmenté." "La Super League est un acte de grand désespoir, les 12 clubs impliqués étaient parmi les plus exposés à la situation insoutenable actuelle. Ils ont réalisé qu'ils étaient déjà en difficulté avant, puis les dettes ont augmenté avec le COVID-19." "Ce n'était pas une décision rationnelle, mais cela a envoyé un message: les institutions européennes doivent intervenir et créer un modèle durable. Vous ne pouvez pas avoir de plafond salarial dans le football, mais il y a une norme introduite pour la saison 2021-2022 qui se poursuivra en 2022-2023." "Aucun club ne peut augmenter ses coûts de fonctionnement par rapport à ses états financiers au 30 juin de cette année, et les années suivantes, vous devez les réduire de 15 à 20%. C'est un moyen de dissuasion que nous pouvons utiliser avec les joueurs."
  9. A travers un communiqué sur sa page officielle Facebook, la Curva Nord de l’Inter a tenu a s'exprimer suite au départ d'Antonio Conte et de son entrevue qui en a découlé avec la Direction Nerazzurra "Avant tout, nous tenons à remercier Antonio Conte pour l’important travail réalisé à la tête d’une équipe qui restera, pour toujours, dans le Cœur de tous les interiste. Sa mission était claire depuis le début : Renouer avec la victoire. Et cela a eu lieu: L’objectif a été atteint." "Nous comprenons son choix, mais nous ne pouvons pas rester aveuglés par les raisons qui nous ont été exposées. Comme nombre d’entre vous l’ont constaté, une représentation de la Curva Nord a pu obtenir un entretien clarificateur avec la Direction actuelle: Tout le monde sait déjà ce qu’il en est ressorti, il n’y a pas de nouveautés "Il est nécessaire de faire des sacrifices, mais il n’y aura aucun démantèlement : Le virus a balayé le Monde et il y a inévitablement des impacts qui ont du redimensionner les projets des clubs de football. "Nous accordons donc notre pleine confiance à la Direction de l’Inter, qui est composée de personnes compétentes et qualifiées, afin de faire en sorte que l’Inter se présente sur la ligne de départ, pour la saison à venir, avec toutes les cartes en main pour ambitionner la seconde étoile et pour faire bien en Europe." "Nous n’avons pas échangé avec la Propriété, mais nous avons la certitude que, tant qu’il y aura Marotta et Ausilio, que les ambitions de l’Inter resteront intactes." "Nous demandons donc aux Tifosi de ne pas céder à l’Hystérie, même si nous reconnaissons nous-même l’avoir été les premiers étant donné les moments émotionnels compliqués que nous vivons. Nous vous demandons de rester confiant." "Si les actions de la propriété s’écartent de ce qui a été "convenu ", nous agirons en conséquence : Nous exigeons et nous exigerons toujours le Respect envers les Tifosi et l’Histoire du Club. Le passé est déjà acté, le futur est à conquérir : On ne vit pas de rente et on ne fera de concession à personne." L'INTER SIAMO NOI TIFOSI La Curva Nord Milano 1969". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Selon la Gazzetta Dello Sport, c’est une scène inédite qui s’est produite au siège de l’Inter, quelques jours après la conquête du Scudetto sur le terrain La Curva Nord pousse une gueulante A tel point que celle-ci a eu l’Honneur de pouvoir échanger avec Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et Piero Ausilio, placé en première ligne bien malgré eux : "Les dirigeants ont confirmé et expliqué le pourquoi de la séparation avec l’entraineur lecesse, ils ont répété que les raisons de la crise sont exclusivement économiques, tout en rassurant que le projet reste ambitieux et qu’ils ne travaillent qu’à la cession d’un seul Top Player : un seul sera sacrifié." Dans les autres bureaux, on s’attèle à la tâche activement, car il faut parvenir à la résolution du contrat consensuel avec Antonio Conte qui aurait dû percevoir 13,5 millions d’euros net pour la saison à venir. Il devrait y avoir une prime de reconnaissance équivalente à la moitié du salaire prévu pour sa troisième et dernière année de contrat. Si les choses se déroulent bien entre les différentes parties, l’annonce pourrait avoir lieu dès aujourd’hui. L’Inter est également pressée de signer son successeur afin de perdre le moins de temps possible en vue de la programmation de la saison à venir Il semble quasiment acquis que le nom du nouvel entraineur arrivera en fin de semaine : Au sommet de la liste, on retrouve Massimiliano Allegri, une personnalité déjà cité l’été dernier, avant la fameuse réunion à la Villa Bellini du 25 aout, qui avait finalement consacré la poursuite du rapport avec Antonio Conte: "Sur Max toutefois, on retrouve également la Juventus." Si cela s’avère exact : Claquer la porte à cause d’un seul et unique départ d’un Top Player, est-il exagéré selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Si le Président de l’Inter est arrivé en matinée au Siège de l’Inter, où se trouve déjà Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, le sujet au cœur des discussions est celui relatif au futur du banc interiste et naturellement celui d’Antonio Conte Il fallait s'y attendre: Une représentation de la Curva Nord s’est présentée au siège du club où une banderole a été apposée en façade avec des mots très dur envers la propriété "Redimensionner les Champions est seulement pour les couillons. On ne touche pas au Mister, au Staff et aux joueurs » " Zhang, prends tes responsabilités ou quitte notre ville" Franco Caravita, s’est livré à Adnkronos: "Il avait été dit que tout aurait été fait pour conserver, aussi bien la direction technique que les joueurs les plus important. Ce redimensionnement est forcément dû au manque de fonds, mais avec le Scudetto et la qualification en Ligue des Champions, on pouvait supposer qu’il était possible de surmonter ces difficultés, peut être pas immédiatement, mais il était possible d’y parvenir." "Nous, comme Curva demandons la poursuite de la continuité du projet actuel, il est clair que sans Conte, que cette continuité est voué à l’échec." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. "La Tifoserie de l’Inter a préannoncé une manifestation de soutien à l’équipe à l’occasion de la dernière journée de championnat, au terme duquel, il est prévu de lui consigner la Coupe des Champions d’Italie" - Telle est la note de la Préfecture de Milan précisant qu’au siège du Comité Provincial pour l’Ordre et la Sécurité Publique en date du 20 mai 2021, celle-ci a décidé de valider les festivités! La Préfecture a fait savoir qu’à la suite de sa réunion, que des mesures d’accompagnement ont été identifiées, à l’instar de ce qu’il s’est passé le 8 mai dernier : Près du Giuseppe Meazza, une aire délimitée de 19.000 m² a été consentie pour accueillir 4.500 tifosi. La Préfecture fait savoir que certains accès seront limités à la circulation et au stationnement. Ceux-ci seront communiqué de la façon la plus appropriée par l’Administration Communale. La vente d’alcool et l’administration d’alcool en verre ou en canette sera interdite de 10 à 20h, à l’exception des établissements de restaurations. Une mesure similaire sera effective dans la zone du Duomo de 14 à 20h, pour l’occasion la plus belle place milanaise se verra donnée d’équipe de forces de l’ordre habituée dans la prévention anti-brassage Un dirigeable de sortie ! En effet, Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, le Ciel du quartier de San Siro sera teinté de Nerazzurro avec la présence d’un ballon dirigeable de 15 mètres de long ! Celui-ci ayant obtenu la permission de l’Enac "Il s’élèvera au-dessus du Troisième anneau du Meazza, soit à une soixantaine de mètre du sol et il sera visible à des kilomètres à la ronde. Il s’agira d’une Comète qui indiquera aux Tifosi le lieu de la fête !" Le Programme de la journée communiqué par la Curva Nord 9.00 – Début de la distribution du matériel festif et ouverture du Baretto 10.30 – Ouverture de l’Aire Food "Angelo Moratti" 11.30 – Concentration de banderoles devant l’entrée Zéro : Sont convié tous ceux qui disposent de Drapeaux de très grande tailles, même à titre personnel 12.30 – Distribution des drapeaux le long de la route pour former un couloir qu’empruntera l’équipe à son arrivée +/-13.00 - Bienvenue les Champions! (Nous les saluerons encore à l’arrivée des Cars) 15.00 – Tous avec la Nord pour soutenir l’Equipe 16.00 – Enrôlement Nerazzurro du Stade : Les Drapeaux seront disposé tout le long du périmètre du Stade pour offrir un cadre unique 17.00 – Tous devant la Tour 4, à pied, pour l’arrivée du Scudetto Va y avoir du sport ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. "Avec la Piazza Duomo fermée, cela aurait été bien pire" telle est la déclaration de Renato Saccone suite à la célébration du Scudetto Nerazzurro. Celle-ci fait suite aux déclarations à l’Adnkronos, de Massimo Galli, le Directeur des Maladies Infectieuses de l’Hôpital Sacco: "Ce n’est pas le moment de faire la fête, le Covid n’a pas disparu." La fête de l’Inter ? "L’imprudence n’a pas de couleur, l’inconscience a toute les couleurs de l’arc-en-ciel. C’est clair que ce type de manifestation reste dangereuse. Le fait est qu’au cours de ce week-end, il n’y a pas seulement que cette manifestation de la tifoserie, mais des rassemblement à l’extérieur qui s’avèrent dangereux. Il y a eu la perte de contrôle des mesures minimales : Les rassemblements ont eu lieu partout." La réponse plus détaillée de la Préfecture "Lorsque le peuple des tifosi, d’une façon absolument spontanée et non-organisée, descend dans la rue pour fêter le Scudetto attendu depuis des années, il est nécessaire d’associer les raisons de la prévention de la contagion, à la gestion de l’ordre publique avec l’objectif d’assurer la protection de la sécurité des personnes." "Nous avions évalué la situation et en fermant la Piazza Duomo, l’espace urbain aurait proposé de nombreuses voies de sorties et l’exode aurait inévitablement proposé des rassemblements, très denses, dans tous ces niveaux." La Curva Nord met les choses au point A travers le réseau social Facebook, la Curva Nord de l’Inter s’est livré sur la page "‘L'Urlo Della Nord": "Dans la journée du 8 mai 2021, nous demandons à tout le peuple interiste d’EVITER toute manifestation dans les lieux symbolique d la ville, de façon telle à ne pas encourir de sanctions.. "La Curva Nord Milano, dans le respect des règles en vigueur liée à la pandémie Covid-19, s’organisera pour SALUER L’EQUIPE à l’extérieur du Stade Giuseppe Meazza. Il est recommandé de faire usage des masques et de respecter la distanciation sociale durant toute cette période de permanence." Franco Caravita, Ultra de la Curva Nord de l'Inter l’Inter, s'est également exprimé à Adnkronos: "La fête pour le Scudetto de l’Inter a été une manifestation spontanée pour un évènement qui se produit rarement . Je ne comprends pas cet acharnement, je ne comprends pourquoi il n’y a pas de polémiques sur les autres évènements qui ont été organisé comme la fête du 1er mai." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Voici le Communiqué Officiel de Renato Bossetti, l’un des responsable dirigeant de la Curva Nord: "Nous pensons qu’avec la Super League, que les clubs cherchent à faire augmenter le levier des fonds entre les mains de la Fifa qui catalyse tous les capitaux du monde du football" "Ceux-ci veulent s’asseoir autour de la table en position de force, et c’est ce que nous espérons. Si ce n’est pas le cas et que le tout va jusqu’au bout, nous en serons évident contre celle-ci. Le football, comme nous le voyons nous doit être être retentissant, mais nous ne sommes pas intéressé par des Inter-Bayern, Inter-Real, Inter-City sans les déplacements à Prague, à Varsovie, ou à Benevento, après 24h de route aller-retour. Autrement nous ferions face à "une crasse" à la Nba. Nous attendons de voir ce qu’il va se passer." Les Ultras disent déjà non "Nous chercherons à la combattre afin qu’elle ne se réalise pas, mais étant donné la répression à notre encontre, nous ne pouvons que dire notre opinion et nous mouvoir pour faire comprendre comment les choses ont lieu. Les tifosi classiques doivent comprendre cela, nous les ultras le savons déjà. " "C’est similaire à la Tesserra du Tifoso : Au début, ceux qui ne faisaient pas partie de notre monde était pour, ensuite, ils ont tous constaté qu’il y avait une rupture, avec le nom, les données personnels et les terminaux qui vous bloquent. A présent, il ne manque plus que les analyses sanguine pour aller au stade." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. La Gazzetta Dello Sport s’est livrée sur ce que va représenter le prochain Derby Della Madonnina qui mettra aux prises les deux premiers du Championnat d’Italie Le Derby sera multiculturel : 23 pays sont représentés pour 20 langues parlées La propriété est, pour les deux, étrangère : Américaine avec Eliott pour le Milan, Chinoise avec Suning pour l’Inter Le Scudetto a déjà été remporté par trois joueurs : Arturo Vidal (chili), Mario Mandzukic (Croatie), Zlatan Ibrahimovic (Suède). Zlatan est le seul sur le terrain qui sait ce que cela veut dire de disputer le Derby en tant qu’interiste et milaniste Milan proposera une équipe inédite : Celle-ci ne présente aucun sud-américain : Tomori, canadien, a été naturalisé Anglais, soit une première depuis 24ans! L’autre britannique du match se nomme Ashley Young. Si la Curva Nord a lancé un appel à colorer la ville de Nerazzurro, vu qu’il ne lui est pas possible de proposer une chorégraphie au Meazza, le Milan a lancé l’initiative "Derby Together" pour remplir le stade virtuellement Il est à prévoir, comme ce fut le cas lors du match de Coupe d’Italie, que les cars des joueurs se verront accompagné d’un groupement de tifosi : Fumigènes, drapeaux, écharpes, motos sont à prévoir La citation de la semaine signée Stefano Pioli " Ma famille est entière interiste, même si mon métier m'a emmené ailleurs, c'est ma foi." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. L’Inter a retrouvé la première place, seule en tête, à une semaine du Derby Della Madonnina. Il faut remonter à l’année du Triplé, soit en 2010, pour connaitre pareille situation. Si l’Objectif est de remporter le Scudetto, l’Inter de Conte doit savoir qu’elle ne sera pas seule pour défier le Milan: Appel de la Curva Nord "Milan, Zone Nerazzurro, La Semaine de la Suprématie Interiste: Que le Derby attendu commence ! Il est temps de colorer notre ville. Notre chorégraphie sera la ville entière. Et pour parvenir à remplir cette mission, nous avons besoin de la participation de tous ceux qui portent l’Inter dans le cœur. Hier, la ville s’est réveillée avec des affiches placardées par tout où il était possible." "Le contexte est simple tout en étant exigeant: Placez des drapeaux sur les balcons comme une noble bannière. Revêtons-nous de nos tenus interiste, le noir et le Bleu, honorons la suprématie du Biscione, Incendiez Milan avec la couleur du feu la plus suprême (qui est le Bleu)." "En attendant le match des matchs, ce mercredi 17 de milieu de semaine, nous vous invitons à une réunion au Baretto à 19h30. Nous sommes l’Inter, Nous sommes les Milanistes’ A l’attaque Interistes, Avanti Curva Nord!" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Nous sommes en février 2012, Paulo Dybala évoluait encore à l'Instituto Cordoba (seconde division argentine). Alors âgé de 19 ans, il était contacté par Fcinternews à la suite de rumeurs d’un intérêt de l’Inter et il avait déclaré son amour pour l’Inter. Paulito, l'Inter souhaite te recruter : Que ressens-tu à l’idée d’être dans la ligne de mire d’un club aussi prestigieux ? "Je suis sincère, j’éprouve de l’émotion et de la fierté : L’intérêt porté par l’Inter est vraiment quelque chose d’extraordinaire." Ta volonté semble être claire : l’Inter et rien d’autre pour ton futur ? "Je dois dire que cela me touche beaucoup lorsque j’entends que je suis pisté par l’Inter, car ce club m’a absolument démontré me vouloir. Il est ensuite inutile de dire que l’Inter est l’un des club parmi les plus importants qui existent, une puissance mondiale, et pour cela, mon enthousiasme est étoilé." Des dirigeants de l’Inter souhaite te transférer à Milan..... "Rebasa et Peirone, mes agents me l’ont confirmé : Ils m’ont dit que les dirigeants de l’Inter étaient enthousiasme à l’idée de me transférer là-bas, c’est quelque chose qui me rend fier et si heureux." Zanetti, en décembre déclarait : Dybala est un talent pur » qu’as-tu à répondre ? "Je n’ai pas une relation direct avec Pupi, mais je n’oublierai jamais le jour où j’ai joué pour le match de charité de sa fondation, je ne l’oublierai jamais... Je l’ai rencontré et il était merveilleux. J’ai lu les déclarations de Javier sur moi et j’en suis très heureux car Pupi est un joueur extraordinaire et une personne fantastique, j’aimerai avoir une carrière comme la sienne en Italie." Où en est la négociation avec l'Instituto ? Te sens-tu proche de l’Inter ou pas encore ? "Depuis que je sais que l’Inter s’est intéressé à moi, je suis toujours resté très en contact. Si j’ai l’occasion de jouer pour l’Inter, je donnerai ma vie pour ce maillot. Sinon je resterai à l'Instituto, j’y suis heureux et je continuer à me donner pour ces couleurs avec fierté." Sincèrement Paulito : pour toi : L’Inter est plus un rêve ou une réalité "L’Inter est…un rêve réel (il rit…) Je travaille quotidiennement pour m’améliorer et pour que tout les rêves que je conserve en moi puisse se concrétiser : L’Inter est l’un de ceux-là." As-tu eu l’opportunité de discuter avec quelques dirigeants de l’Inter ? "Pas personnellement, mais mes représentants l’ont fait pour moi." Que sais-tu des supporters de l’Inter, de la célèbre Curva Nord, du peuple Nerazzurro ? "Le peuple interiste démontre l’amour qu’il a pour le club, ils sont vraiment passionnés, c’est un public chaud, je le connais. Ce sont de nombreux chœurs, des ovations, ce sont des choses qui génère mille motivations à un joueur." Tu rêves de porter le maillot Nerazzurro, Paulo Dybala ? Mais avec quel numéro derrière ? "Ben, j’ai toujours aimé le 10." L’Histoire sera différente, finalement le garçon de Laguna Larga, rejoindra Palerme car la prétention de l’Instituto Cordoba était considéré comme excessive : 11,9 millions d’euros que Maurizio Zamparini, alors Président de Palerme n’avait pas hésité à verser. "En juillet 2015, Erick Thohir aurait voulu l’offrir aux tifosi, mais alors sous le coup du Settlement Agreement, il n’avait pas pu débourser les 40 millions d’euros qui ont été versé par la Juventus." Pourquoi revenir sur ce Cold Case ? La réponse est très simple, en ce début de semaine, Tuttosport a révélé l’existence réelle d’une transaction menant à Paulo Dybala en échange de Mauro Icardi La Juventus, à l’été 2019, s’était inséré dans la négociation Lukaku et sur son arrivée à l’Inter. Beppe Marotta, Administrateur-Délégué de l’Inter avait commencé à tisser sa toile pour transférer l’argentin à Milan: "C’est durant cette période-là que les échanges les plus sensationnels se sont profilés à l’Horizon avec l’axe Milan-Turin: Dybala à l’Inter et Icardi à la Juventus. Mais les délais était réduit et l’échange a effrayé certaines personnes, car pour un des clubs, cela aura pu lui revenir comme un effet boomerang : C’est Paratici qui a bloqué l’opération pour conserver Dybala." Nous sommes donc très loin d’une déclaration d’amour du joueur envers la Vieille Dame…. Regrettez-vous ce recrutement manqué à deux reprises ? Pensez-vous qu’un tel recrutement pourrait se concrétiser à l’avenir ? Pensiez-vous, un jour, prendre lecture d’une telle déclaration d’amour d’un joueur emblématique de la Juve ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Une pluie de critique s’est abattue aussi bien sur l’Inter que sur son entraîneur. A contre-courant, la Curva Nord s’est livrée dans un Communiqué officiel, elle qui est pourtant réputée pour se montrer intransigeante avec la Direction Nerazzurra. "L’élimination en Ligue des Champions brûle, elle fait mal, extrêmement mal, nous souhaitons être clair à ce sujet. Encore une fois, l’Inter n’est pas parvenu à atteindre un objectif que son blason lui impose d’office, Mais ne nous cassons pas le cul, ce n’est pas l’objectif : Les comptes se feront à la fin." "Nous conseillons à tous les interiste d’en finir avec cette triste habitude de pleurnicher inutilement : Concentrons-nous sur ce qui est plutôt à hauteur de la dimension réelle de cette Inter : Pensons au Championnat, Pensons positif : Nous devons accorder de la confiance à l’équipe et au Club, c’est notre travail : Nous sommes des Tifosi, nous ne sommes pas des opinionistes. Nous proposons un amour inconditionnel, point." "Nous ferons l’addition, correctement, en fin de saison....Allons de l’avant Interistes, Allons de l’Avant Curva Nord !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. A travers les réseaux sociaux, la Curva Nord a tenu à marquer son soutien à Antonio Conte. "Les vrais interistes et la Curva Nord sont avec Conte !" Un geste fort de la part du groupe de supporters de l'Inter envers l'ancienne Bandiera de la Juventus. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Quelques jours après une énième contre-performance à Vérone, l’Inter retrouvait son Giuseppe Meazza, avec une nouvelle possibilité de rejoindre la Lazio au classement à la seconde place. Si l’actualité était très bouillante ces derniers jours, la Curva Nord avait également planté le décor via la pose d’une banderole à l’une des entrées du Stade : "Nous comprenons vos raisons, mais à présent, sortez gentiment vos couilles." Celles de Samir Handanovic seront cette fois-ci restées au vestiaire, lui qui est l’auteur malheureux d’une "passe décisive" suite à une mauvaise prise du ballon, sur le but d’ouverture inscrit par Andrea Belotti à la 17’. Menée au score, l’équipe d’Antonio Conte rentre donc au vestiaire avec une nouvelle contre-performance et un but gag. La reprise sera toutefois de bien meilleure qualité, l’Inter parvenant à immédiatement à inverser la tendance en deux minutes : Ashley Young auteur d’une très belle reprise dans la surface à la 49’, suivi d’une action en triangle et en un temps du trio composé par Young-Sanchez-Godin à la 51’. Il s’agira d’ailleurs du premier but inscrit par l’Uruguayen sous les couleurs de l’Inter. Enfin, à la 61’ de jeu, Lautaro Martinez parvient à inscrire à nouveau un but dans une phase de jeu grâce à la complicité de Bremer qui, en contrant ce ballon, offre une trajectoire impossible à atteindre pour Salvatore Sirigu. Le Saviez-Vous ? VID_20200714_100340003.mp4 Dans le cadre de ce match, une "collaboration" a eu lieu entre Internazionale.fr et Eleven Sport, plus précisément avec Jérémie Baïse qui présentait le match et l’Administration de notre site par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Dans ce cadre, le chroniqueur sportif de la rencontre aura eu la gentillesse de faire un clin d’œil à notre communauté Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-1 Torino Buteur(s): 17’ Belotti (T), 49’ Young (I), 51’ Godin (I), 61’ Lautaro Martinez (I) Inter: 1 Handanovic; 2 Godin (76’ 37 Skriniar), 6 De Vrij, 95 Bastoni; 33 D'Ambrosio (71’ 87 Candreva), 77 Brozovic, 5 Gagliardini, 15 Young (71’ 34 Biraghi); 20 Borja Valero; 7 Sanchez, 10 Lautaro Martinez (83’ 24 Eriksen) Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume T1: Antonio Conte Torino: 39 Sirigu; 5 Izzo, 33 N'Koulou, 36 Bremer; 29 De Silvestri (64’ 17 Singo), 23 Meité (64’ 7 Lukic), 88 Rincon, 15 Ansaldi (64’ 21 Berenguer), 34 Ola Aina; 24 Verdi (76’ 22 Millico), 9 Belotti Banc: 18 Ujkani, 25 Rosati, 4 Lyanco, 19 Greco, 20 Edera, 27 Ghazoini, 30 Djidji, 80 Adopo T1: Moreno Longo Arbitre: Massa Var: Nasca Averti(s): Godin (I), Ola Aina (T), Meite (T), De Silvestri (T), Brozovic (I), Sanchez (I), D’Ambrosio (I), Biraghi (I) Expulsé(s) : / Affluence : Huis-Clos – Covid 19 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Liste des groupes de supporters de l'Inter 05/2020 : Les informations présentes dans ce sujet ne sont pas d'actualité, elles datent d'il y a maintenant plusieurs années, certains groupes ont peut être disparus, d'autres ont pu changer de nom, de nouveaux ont pu être créé. N'hésitez pas à apporter votre contribution si vous avez des infos à partager afin de pouvoir avoir une liste la plus à jour, ce premier post sera actualisé au fur et à mesure. Les Boys San 1969 : Fondé en 1969. C'est le plus ancien groupe Ultra de l'Inter et c'est d'ailleurs le principal groupe de la Curva Nord. C'est le capo de ce groupe qui, en général, lançait les chants qui étaient ensuite repris par l'ensemble des capos de la Curva Nord. Les Ultras Inter : Fondés en 1975. Situés à droite des Boys San . Les Irriducibili FC INTER : Fondé en 1989. Tendance politique très à droite. La croix celtique est d'ailleurs un symbole présent dans leur virage. Les Vikings : Fondé en 1984. Autres : Brianza Alccoolica Milano Nerazzurra Boys Squadre D'Azione Nerazzurre Monkeys Decisi Asterix Imbastici Squilibrati Bulldogs Boys san sez.roma, Pessimi Elementi Decisi Fò Dè Cò Terrace Scaglia
  22. La Curva Nord de l'Inter prend position à travers un communiqué de presse. Pour eux, c'est le moment du deuil et c'est une position claire, contre la reprise du championnat. "C'est le moment du deuil et du silence. Ou alors, ça devrait l'être. Milan pleure ses morts. La Lombardie et l'Italie dans leur ensemble sont à genoux et la vie de nous tous est marquée par un présent dévastateur et un avenir incertain. Nous avons jusqu'à présent considéré que l'outil le plus puissant en notre possession était de nous exposer à travers un engagement social nécessaire, comme jamais auparavant. Championnat, pas de championnat. Stades pleins, stades vides. Ça ne fait rien. Ce ne peut pas être une diatribe ou quelque chose à quoi penser. C'est un énorme mécontentement et un sacrifice pour tout le monde, bien sûr. Mais avant d'être des Ultras, nous sommes des HOMMES et FEMMES d'ITALIE. Oui, il y aurait l'Inter, les stands que nous aimons, notre Curva Nord et tout cela est la magie d'une vie donnée pour une mission comme la nôtre. Passion et dévouement absolu. Cependant, ce que nous essayons de donner chaque fois que notre Inter entre sur le terrain, sert maintenant ailleurs. D'une manière différente, mais avec autant de fierté et de ténacité. Maintenant, il sert à aider ceux qui en ont vraiment besoin, à soutenir ceux qui ont du mal à rester accrochés à un fil entre la vie et la mort. Nos acclamations, nos cris d'amour vont à ceux qui sont en première ligne pour défendre chaque souffle des malades. Le football doit être mis de côté."
  23. C’est un fait, il est impossible de définir ce que pense réellement Mauro Icardi. Capitaine déchu de l’Inter , il aura réussi à se faire détester des siens. Si la sortie de son livre lui avait valu une prise de tête phénoménale avec la Curva Nord, le "mystère" argentin est à présent parvenu à ce faire détester par l’ensemble des Nerazzurri Ces derniers jours, Bojan avait publié sur Instagram le cliché AniVarsario, en faisant référence à l’élimination catalane suite à son but refusé en toute fin de match, lors de la confrontation entre Barcelone et l’Inter en 2010. Si le catalan était culotté, vu qu’il avait omis la simulation théâtrale de Busquet, parmi les likes relatif à cette publication, on retrouve celui du numéro 18 parisien. Un like qui a déclenché la fureur des tifosi de l’Inter qui n’ont absolument pas apprécier cette nouvelle sortie de route Quelqu'un a-t'il les coordonnées d'Osvaldo ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. La Curva Nord investit le terrain contre le Covid-19 et tente elle aussi d'aider le personnel soignant de Milan. Avec l’association We Are Milano, la Curva a organisé une collecte de fonds en faveur de l’hôpital milanais Luigi Sacco. Un représentant de la Curva a pu assister à la livraison du matériel. A cette occasion une bannière de remerciement a été affichée en direction de tout le personnel de santé. Sur le page facebook L'Urlo della Nord, ils tiennent à dire merci tous ceux qui ont pu donner à l'association. La collecte se poursuit jusqu'au 30 avril, tout est à destination pour l'achat de matériel médical. ®gladis32 - internazionale.fr
  25. En effet, il y a quelques jours, le tribunal de Monza a rendu un jugement positif en faveur de Maurizio Pistocchi, journaliste, qui s’était épanché sur Luciano Moggi et l’ancien président de la Juve. Pour l’homme qui est à l’origine du Calciopoli, il s’agissait de diffamation. Vainqueur au tribunal, Pistocchi a tenu à remercier la Curva Nord qui avait déployé une banderole à son intention : “Respect de l’honnêteté intellectuelle, ni avec les Tifosi,ni avec le pouvoir." Pour Pistocchi, cette reconnaissance équivaut à un Scudetto! ®Antony Gilles – Internazionale.fr