Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'davide santon'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

9 résultats trouvés

  1. Comme nous en fait part nos confrères de Passione Inter qui relayent un article de la Gazzetta Dello Sport : Notre Club est le meilleur vivier de la Botte ! Notre Primavera actuelle Cela fait des années qu’une partie de la Tifoserie soutient l’insuffisance de l’exploitation du Vivier Nerazzurro. Depuis Mario Balotelli et Davide Santon, à la fin des années 2000, il aura fallu attendre Federico Dimarco et une série importante de prêts, pour voir un "Canterano Nerazzurro" endosser le maillot de l’équipe-première de façon constante et en tant que protagoniste. Et si on élargit l’horizon aux joueurs qui sont passés par la Primavera de l’Inter et qui ont grandi, le Vivier interiste représente actuellement le meilleur de la Botte avec 22 joueurs passés par Interello qui sont toujours en activité dans le championnat italien. La Juve occupe la seconde place avec 21 joueurs, suivi de la Roma avec 20 joueurs. Le Milan, lui est bien distancé avec seulement 13 joueurs. Voici la liste dans le détail de nos petiots ! Cristiano Biraghi (1992, Fiorentina) Federico Bonazzoli (1997, Salernitana) Luca Caldirola (1991, Monza) Mattia Destro (1991, Empoli) Michele Di Gregorio (1997, Monza) Federico Dimarco (1997, Inter) Giulio Donati (1990, Monza) Alfred Duncan (1993, Fiorentina) Franco Carboni (2003, Monza) Valentin Carboni (2005, Monza) Giovanni Fabbian (2003, Bologna) Luca Garritano (1994, Frosinone) Christian Kouamé (1997, Fiorentina) Samuele Mulattieri (2000, Sassuolo) Gaetano Oristanio (2002, Cagliari) Andrea Pinamonti (1999, Sassuolo) Lorenzo Pirola (2002, Salernitana) George Puscas (1996, Genoa) Stefano Turati (2001, Frosinone) Gabriele Zappa (1999, Cagliari) Alessio Zerbin (1999, Napoli) Comme on peut le constater, parmi ces 22 joueurs, il y a des joueurs très prometteurs, dont pour certains, les attentes étaient peut-être trop importantes et qui jouent aujourd'hui dans des équipes niveau inférieur, mais il y a aussi d'autres joueurs qui sont très jeunes. Le Vivier Nerazzurro est un Vivier qui fonctionne car il produit un nombre de joueurs de haut niveau élevé pour la Serie A qui est synonyme de compétition à très haut niveau. Finalement, il ne faut pas oublier les contextes : L’Inter avait parfois besoin de miser sur de jeunes joueurs tandis que dans d'autres cas elle a préféré s'appuyer sur des joueurs plus expérimentés. La Juventus, avec la possibilité d’avoir une équipe B, a changé sa philosophie et lance régulièrement ses jeunes joueurs dans la cour des grands. Et c'est peut-être précisément en passant par une équipe B qu’il sera possible de voir les joueurs du Vivier, non-seulement continuer à jouer en Serie A, mais aussi avec le Maillot de l’Inter. Sans oublier bien sûr Federico Dimarco qui représente le Summum d'Interello ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Davide Santon Informations Générales : Nom : Santon Prénom : Davide Poste : Défenseur Date de naissance : 02.01.1991 Lieu de naissance : Portomaggiore Pays : Italie Taille : 186 cm Numéro de maillot : 21 Au club depuis : 02/02/15 Position sur le terrain : Biographie : C’est un pur produit de l’Inter. C’est un latéral à caractère offensif, il a pour habitude de jouer sur la droite mais peut jouer sur le coté gauche. Dès le début de la saison 2008-2009, il intégra le groupe de l’équipe première, et à seulement 17 ans il s’entraîne déjà avec les grands. Il débuta en tant que professionnelle le 21 janvier 2009 (18 ans et 19 jours) contre la Roma en Coupe d’Italie en tant que latéral gauche et son équipe s’imposa 2-1. Puis vue sa bonne prestation, il sera titularisé lors du match contre la Sampdoria, victoire des siens 1-0. Clubs .../jan11: Internazionale jan11/11: Cesena (prêt) 2011/fév15: Newcastle fev15/... Internazionale
  3. Davide Santon, l'ancien enfant de l'Inter selon José Mourinho, a décidé de raccrocher définitivement les crampons. Voici ses déclarations à Tuttomercatoweb.com. Introduction. "Je suis obligé d'arrêter de jouer. Non pas pour ne pas avoir eu d'offres, pour rien d'autre, mais juste parce que mon corps avec tant de blessures dans le passé, n'en peut plus. Je ne veux pas, mais je dois." Un choix douloureux. "J'ai subi les premiers mois. J'ai eu le temps d'y penser, d'y réfléchir. Quand j'étais hors du XI à Rome, j'ai eu une première période où j'ai souffert. Je ne m'attendais pas à cette fin de carrière. Je voulais jouer, m'amuser, malheureusement j'ai tout eu tout de suite et je suis arrivé haut. Mais il faut accepter : j'ai beaucoup réfléchi, j'ai une famille, deux filles, maintenant je me consacre à ça et après je verrai si je reste dans le foot ou dans un autre domaine." Une parenthèse particulière de sa carrière. "La première période à l'Inter a été la meilleure quand on a tout gagné. J'ai eu des arrêts, des blessures, mais c'était beau : j'étais jeune et je n'avais pas réalisé qu'on entrait dans l'histoire. On n'a perdu que la Supercoupe d'Europe, c'était le meilleur moment. J'étais avec des champions extraordinaires dans le vestiaire." De nombreux techniciens qui l'ont fait grandir. "Mourinho, Benitez, Leonardo, Gasperini, Mancini, Conte qui m'a appelé en équipe nationale, Pioli, Spalletti, Pardew, De Boer, Fonseca, Di Francesco, Ranieri... Sans oublier ceux des premières années dans le secteur des jeunes à l'Inter, bien sûr. Avec Mourinho j'ai vécu la période la plus glorieuse mais je ne le range pas parmi les plus sereines : j'étais jeune, il y avait beaucoup de pression dans le milieu. Pendant l'année de la Champions, j'ai été absent six mois à cause de problèmes physiques, ce n'était pas une période de grande sérénité contrairement à ce qui se passe avec Pardew d'abord puis Carver. On a joué la Ligue des Champions, Tottenham nous a dépassé mais il n'y avait pas de grosses pressions , l'environnement était extraordinaire." Santon ne cache pas une pointe d'amertume lorsqu'il évoque le vrai regret de son aventure footballistique. "Quand je me suis blessé à dix-huit ans chez les U21, j'ai été blessé parce qu'ils m'ont fait entrer. J'ai senti que mon genou était cassé, ça faisait mal. A la fin de la première mi-temps je suis allé aux vestiaires, je me sentais mal, le deuxième coach m'a dit 'on a besoin de toi, tiens bon' et j'ai décidé de ne pas lâcher. J'ai joué toute la seconde mi-temps avec un genou cassé et je l'ai cassé pour de bon. D'une petite fracture c'est devenu une vraie fracture. Au lieu d'arrêter, d'écouter le corps, j'ai décidé de continuer." L'avenir n'est pas encore décidé, mais Santon a déjà des idées à ce sujet. "Le football est devenu un monde où il n'y a pas d'amour avec lequel j'ai grandi. J'avais Moratti comme président, il était comme un père, il montrait de l'affection pour le joueurs. Maintenant c'est le business, ils t'utilisent, te téléchargent et en prennent un autre. Je ne sais pas si ça m'appartient encore ou pas... Le truc que j'aimerais faire c'est coacher dans un secteur jeunesse. Je dois y réfléchir. Mais je ne sais pas si je dois continuer dans ce monde ou pas, peut-être même commentateur. Vous devez avoir le stimulus à l'intérieur, vous devez obtenir la bonne étincelle dans ce que vous faites et là je déciderai quoi faire, avec amour et désir." Traduction alex_j via FCInter1908.
  4. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur la visite de la Guardia Di Finanza au siège de l’Inter et sur la documentation analysée, celle-ci fait état d’une somme d’environ 90 millions d’euros. Pour l’heure, il n’a aucun chef d’inculpation Les officiers ont passé quatre heures à la Viale Della Liberazione, au siège des Champions d’Italie, ils sont ensuite partis au siège de la Lega Calcio, lieu où tous les clubs déposent les contrats. Ceux-ci ont fait l’acquisition de tous les documents relatifs au transfert pour la période 2017-2019 : Il s’agit des états financiers, des contrats, des mouvements bancaires sur les échanges afin de s’assurer de la régularité comptable des relatives plus-values comme l’explique dans une note, le Procureur faisant fonction Riccardo Targetti. Les officiers ont ainsi analysé la situations des deux milanais et mis en évidentes quelques éventuelles criticités, encore à vérifier, dans le bilan de l'Inter. Dans le détail, ils veulent comprendre si "la valeur des droits d'enregistrement des joueurs" a été délibérément surévaluée afin d'augmenter les revenus et, par conséquent, de diminuer les pertes, explique La Rosea Selon celle-ci, voici la liste des transactions passées au crible Davide Bettella évalué à 7 millions d’euros (soit que de la plus-value). Davide Bettella est aujourd'hui le défenseur central de Monza avec un total de 17 minutes en Serie B, mais à l'époque il était un récent champion d'Italie avec les Primavera et l'équipe nationale U19 sans la moitié d'un match joué chez les adultes. Son nom est lié à celui de son ami Marco Carraro. Marco Carraro a été vendu à la Dea en 2018 pour 5 millions (dont 4,4 millions de plus-values). Aujourd'hui, Carraro joue plus régulièrement que son ami à Cosenza, mais à l'époque, à peine âgé de 20 ans, il avait derrière lui une moitié de championnat B à Pescara. D'ailleurs, deux jours seulement après son arrivée chez Gasperini, Gasp, il a été immédiatement transféré en prêt à Foggia. Le riche parcours de Bettella-Carraro a eu lieu alors qu'Alessandro Bastoni passait de Bergame à Milan pour 31,1 millions d'euros: cela semblait un pari exagéré, mais le temps a montré que c'était finalement un bon investissement. En 2018, il y a le futur crack Zaniolo valant seulement 4,2 millions (2,6 millions de plus-values) : avec le recul, Nainggolan a été surévalué le premier et Zaniolo sous-évalué le second. Mais cette année-là, la plus grosse plus-value est celle de Davide Santon, vendu à la Roma pour 9,5 millions après une saison décevante avec Spalletti : 8,1 millions de plus-value. Celle-ci figure avec l'affaire Zaniolo, dans la même acquisition lucrative de Radja Nainggolan (39,5 millions). Parmi les protagonistes de cette session figurait Ionut Radu, le second de Samir Handanovic. Mais à l'époque, revenant d'un prêt à Avellino, il est vendu au Genoa pour 8 millions, mais un rachat par les Nerazzurri de 12 millions est également inclus. Comme prévu, l'Inter a levé son option en 2019, même si le Roumain a été laissé en prêt au Rossoblù pour une saison supplémentaire. Finalement, Radu bénéficie désormais d'un contrat de 1,8 million d'euros et des quelques miettes laissées par Handa sur le terrain." Les deux autres jeunes bien notés cette saison-là sont Federico Valietti, un latéral actuellement prêté à Pordenone, acheté au Genoa pour 6 millions d’euros, dont la quasi-totalité en plus-value, et le Danois Jens Odgaard, classe 99, transféré à Sassuolo il y a trois saisons pour 4,6 millions d’euros (pour une plus-value de 3,5 millions d’euros). Le transfert en Emilie-Romagne a eu lieu avant le 30 juin et a été entrelacé avec celui de Matteo Politano de Sassuolo à l'Inter après le 1er juillet. Ce projet est typique de ces années-là, lorsque le club était engagé dans une course contre la montre pour gagner de l'argent avant la date de présentation du budget annuel, lui qui disposait ensuite, de plus de marge de manœuvre dans les semaines suivantes. Dans la même saison, aux 5,3 millions de plus-value du défenseur colombien Murillo, il faut ajouter les 1,2 de l'Albanais Manaj à Albacete. Pour compléter le tableau 2018, d'autres cessions de joueurs qui ne sont plus stratégiques et qui, dans l'ensemble, n'ont pas ou peu apporté au poste des plus-values : Nagatomo, Bardi, Kondogbia, Medel, Jovetic. Dans l'analyse de la deuxième saison dans le viseur du procureur, il suffit de se concentrer sur deux amis, protagonistes du Primavera Scudetto 2017. Ce sont les auteurs des deux buts des Nerazzurri en finale contre la Fiorentina : Zinho Vanheusden, désormais au Genoa de Sheva, et Andrea Pinamonti, qui, prêté à Empoli, retrouve le niveau qu'il avait promis. La vente de "Pina" au Genoa en 2018-19 avait renfloué le budget avec 19 millions de plus-value, pour un retour stratégique à Milan lors de la saison du Scudetto pour 21 millions et un salaire de 2,2. Le Belge de 21 ans, quant à lui, a été vendu il y a deux saisons au Standard de Liège pour près de 11,7 millions (plus-value de 9,5) et a été racheté cette saison : 16, c'est le montant dépensé pour effectuer le trajet retour. Aujourd'hui, Andrea Adorante évolue en tant qu'attaquant à l'ACR Messina en Serie C, mais à l'époque, il avait été vendu à Parme pour une plus-value de 3,9 millions. Marco Sala, un défenseur prêté à Crotone, a fini pour 3 millions à Sassuolo. Le même prix a été payé pour Gabriele Zappa, ensuite vendu à Pescara et depuis 2020 à Cagliari. Le même prix a été payé par Gabriele Zappa, qui a ensuite été transféré à Pescara et sera à Cagliari à partir de 2020. "La sérénité filtre parce que l'on constate que les évaluations des joueurs sont par définition toujours "aléatoires". En fait, même au quatrième étage du Palais de Justice, ils se déplacent avec des pieds de plomb : des cas similaires se sont déjà terminés dans le passé sans rien (en 2008, l'Inter a déjà été acquitté pour des cas similaires) et il n'y a pas de critère 'scientifique' pour déterminer quel est le juste prix d'un joueur", conclu la Gazzetta Dello Sport. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Milan – Avec les excellentes prestations de Cancelo, Danilo D’Ambrosio a perdu sa place de titulaire sur l’aile droite de notre défense. En effet, il serait très difficile de se passer du talent du portugais actuellement. Danilo D’Ambrosio ne sera pas placé sur le banc En effet, en vue du délicat déplacement à Spal, qui va très certainement vendre cher sa peau, Luciano Spalletti songerait de plus en plus à aligner l’international italien en lieu et place de Santon. En respect au dernier match face à la Roma, Brozovic réintégrerait notre onze de base, au dépend de Gagliardini, avec Borja Valero dans un poste plus en retrait. Les ailes défensives de l’Inter reste un problème cette saison Les performances de Cancelo, en qualité d’arrière droit, sont une bouffée d’oxygène. La situation est bien plus délicate sur notre aile gauche : Nagatomo est porté disparu, Santon reste traumatisé par ce qu’il a vécu face à la Roma et Dalbert reste un ovni. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan – Davide Santon, suite à son erreur qui a coûté un but à l’Inter face à la Roma, a été contraint de fermer son compte Instagram. La raison : Des insultes et des menaces de morts adressées au joueur…. Cela ne reste que du football ! Une erreur qui coûte cher, des insultes, des menaces, un compte fermé...Tel est le bilan de la soirée qu’a vécu Davide Santon ce dimanche. Son erreur a ouvert un boulevard pour El Shaarawy qui ne s’est pas fait prier pour marquer. Vecino avait permis à l’Inter d’égaliser et la situation aurait dû revenir à la normale. Au lieu de cela, Davide a été contraint de fermer son compte Instagram. La raison ? Des pseudos-tifosi ont fait part de leurs frustrations, d’une rage démentielle, d’un déséquilibre mental hors-norme. Davide, s’il a commis une erreur d’appréciation, ne mérite pas d’être traité de la sorte, personne, aucun footballeur ne mérite d’être menacé de mort après avoir commis une faute lors d’un match….Le pire est arrivé à Andrés Escobar, auteur lors de la Coupe du monde 1994, d’un auto-but, qui aura coûté la qualification à la Colombie, mais qui lui aura surtout coûté la vie….. Cela ne reste que du sport ! Amour et haine Il “Bambino” comme l’avait surnommé Mourinho en 2008 a grandi à l’Inter, même s’il a évolué quelques temps en Angleterre. Son amour pour notre maillot ne peut être remis en question. Les insultes de la part de ses tifosi sont ignobles, à vomir, et l’effet voulu ne sera pas celui de relancer le joueur, mais de le détruire psychologiquement, l’Inter a vraiment besoin de cela… ? Un espoir subsiste, celui de voir Davide réactiver son compte, car des milliers de tifosi l’ont défendu sur les réseaux sociaux, c’est dernier ont formé une barrière pour mettre fin à toute cette folie…. Dans la vie, celui qui commet une erreur doit la réparer, et sur les réseaux sociaux, quid de la situation ? Suite à la réaction des tifosi, solidaires avec Santon, Chloe Sanderson, son épouse a voulu remercier ces derniers, en réagissant aux menaces dont son époux a été victime : “Grazie. Sempre forza Inter”. Luciano Spalletti l’a également défendu en après-match : Lorsqu’il l’a remplacé pour Dalbert, Davide a, à deux reprises, réalisé un geste destiné à s’excuser auprès des tifosi. Pour notre entraîneur, Davide n’a pas à le faire : "S’il vient me trouver pour s’excuser, je ne l’aligne plus." Cela veut tout simplement dire que Davide a commis une erreur qui peut arriver lors d’un match de football. Evidemment, il a fallu que cela tombe sur lui, et la défense de Luciano n’aura pas permis de calmer les pseudo-tifosi qui l’on insulté sur le net….Toutefois, s’il faut retenir une seule chose positive, c’est qu’à l’Inter, tous les tifosi ne sont pas à mettre dans le même panier : "Davide, ne te laisse pas abattre, tu t’es excusé et c’est déjà un très beau geste" cette citation émane des vrais tifosi de l’Inter… Reste à savoir comment le joueur va gérer cette situation. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Milan – Davide Santon a été le protagoniste, malheureux, d’Inter-Udinese. Deux buts des trois buts inscrits par les bianconeri, l'ont été sur son flanc: Une perte de balle et une main dans la surface auront fait de lui, la cible idéale pour justifier cette première défaite de l'Inter de Spalletti Entre les différents journaux sportifs, les réseaux sociaux, un tsunami est tombé sur notre "Bambino" La proportion est telle que son épouse, Chloé Sanderson, a repris un message d’un Tifoso, l’un des seuls, qui parle en bien de Santon. A travers ce message, elle souhaite que les tifosi ne retiennent pas ce qu’il s’est malheureusement passé lors de ce match, mais plutôt l’attachement de Davide au maillot. Voici le message repris par Madame Santon, un message écrit sur les réseaux sociaux par Diego Fanari : "Je me demande seulement comment, on peut être heureux qu’un garçon revienne en forme et, que suite à une double erreur (si on peut appeler cela des erreurs, je pense plutôt à de la malchance), qu’on cherche à le faire replonger dans mille doutes et incertitudes, après le travail qu'il a réalisé pour revenir durant plusieurs mois." "Ce qu’il se passe ici, c’est une faute de tous, de ceux qui disent aimer le Calcio mais qui en réalité ne l’aiment pas, vous les pseudo-tifosi ou les journalistes qui pondent un article sur un joueur qui vient à peine de sortir de l’enfer. Une erreur, de la malchance, cela peut toujours arriver. Dans ce genre de moments, et surtout actuellement, il serait plus utile de crier fort le nom du joueur ou celui de son club." "Les critiques actuelles ne servent à personnes et sont toutes simplement inutiles. Il doit y avoir un minimum de tolérance, vis-à-vis d’un joueur, qui après tant d'années tourmentées, parvient à faire un retour positif sur le terrain. Ici, il s'est raté sur un match. Forza Santon et Forza à tous les joueurs qui vivent une situation similaire à lui." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan – Longtemps éloigné des radars, Davide Santon est revenu sur les terrains et a même été titularisé contre l’Atalanta et Cagliari. Luciano Spalletti, vu la façon dont se comporte le joueur, le considère comme un élément important du noyau et il compte sur lui pour cette saison, mais aussi pour celles à venir. En effet, lors de ses matchs tests, Davide s’en est bien sorti et tout porte à croire qu’il sera confirmé également ce dimanche, face au Chievo. Dernier survivant du Triplé Et oui, notre Bambino est le dernier joueur de l’Inter actuelle à avoir connu le Triplete de 2010. S’il joue, il atteindra la barre symbolique des 100 présences sous le maillot de l’Inter. Il est, dans notre noyau, celui qui a soulevé le plus de trophées (7 en tant que joueur) et il est également apprécié au niveau de ses qualités humaines. Le club a prévu de suivre son entraineur et, début janvier, tout ce petit monde va se retrouver autour d’une table en vue de prolonger son contrat qui se termine en 2019. Cette prolongation ne devrait pas poser de problème, car pour Santon, l’Inter c’est sa maison, il a d’ailleurs pu compter sur le soutien de notre club lors de ses récurrentes blessures au genou droit en 2009. L’Inter est satisfaite de son engagement et la présence de Davide aura un impact fondamental dans la liste des joueurs qu’il faudra présenter à l’UEFA. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Milan – Beaucoup de joueurs sont sur le départ d’ici à la fin de la saison. D’après la Gazzetta Dello Sport, la porte de sortie est grande ouverte pour Carrizo, Santon, Nagatomo, Yao, Sainsbury, Biabiany et Palacio.Murillo, lui, a demandé à être vendu. Brozovic le suivra suite à son manque d’investissement sur le terrain et Banega ne rentrerait plus dans le discours tactique.Seul Gabriel aura droit à une faveur : Le Suning souhaite le prêter, car c’est inutile de le faire jouer à chaque fois que vingt minutes.®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...