Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'denzel dumfries'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Première étape pour la Serie A 2022-2023 : le championnat s'arrête après sept journées et laisse place à la trêve internationale. Parmi la trêve, nous retrouvons les matches de groupe de l'UEFA Nations League ainsi que des matchs amicaux. A la fin de la trêve, l'Inter retrouvera le terrain le samedi 1er octobre face à la Roma au Meazza. Ci-dessous la liste des Nerazzurri convoqués par leurs équipes nationales respectives : Francesco Acerbi, Nicolò Barella, Alessandro Bastoni, Federico Dimarco (Italie) Italie-Angleterre, 09.23.2022 - UEFA Nations League, Milan | Hongrie-Italie, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Budapest. Kristjan Asllani (Albanie) Israël-Albanie, 24/09/2022 - UEFA Nations League, Tel Aviv | Albanie-Islande, 27.09.2022 - UEFA Nations League, Tirana. Lautaro Martínez, Joaquín Correa (Argentine) Honduras-Argentine, 23/09/2022 - Match amical, Miami (USA) | Jamaïque-Argentine, 27/09/2022 - Match amical, New York (États-Unis). Edin Džeko (Bosnie-Herzégovine) Bosnie-Herzégovine-Monténégro, 23.09.2022 - UEFA Nations League, Zenica | Roumanie-Bosnie-Herzégovine, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Bucarest. André Onana (Cameroun) Ouzbékistan-Cameroun, 23.09.2022 - Match amical, Goyang (Corée du Sud) | Corée du Sud-Cameroun, 27/09/2022 - Match amical, Séoul, Corée du Sud). Marcelo Brozović (Croatie) Croatie-Danemark, 22.09.2022 - UEFA Nations League, Zagreb | Autriche-Croatie, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Vienne. Robin Gosens (Allemagne) Allemagne-Hongrie, 23.09.2022 - UEFA Nations League, Leipzig | Angleterre-Allemagne, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Londres. Stefan de Vrij, Denzel Dumfries (Pays-Bas) Pologne-Pays-Bas, 22.09.2022 - UEFA Nations League , Varsovie | Pays-Bas-Belgique, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Amsterdam. Milan Škriniar (Slovaquie) Slovaquie-Azerbaïdjan, 22.09.2022 - UEFA Nations League, Trnava | Slovaquie-Biélorussie, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Backa Topola (Serbie). Raoul Bellanova (Italie Moins de 21 ans) Italie U21-Angleterre U21, 22.09.2022 - Match amical, Pescara | Italie U21-Japon U21, 26.09.2022 - Match amical, Château de Sangro. Traduction alex_j via le site officiel.
  2. Denzel Dumfries est le dernier invité du format "Un café avec…" sur le profil Instagram officiel de l'Inter. L'ailier néerlandais a parlé de l'équipe d'Inzaghi et de ses passions. Nous savons que votre nom est Denzel en l'honneur de Denzel Washington. Vous aimez ses films ? "Oui, je les aime bien, je m'appelais Denzel comme lui et il connaît certains de ses films. C'est l'un des meilleurs acteurs de notre génération et je suis un grand fan de lui." Lequel de vos films correspondrait à cette Inter Milan ? "Nous sommes des combattants, donc je dirais 'The Equalizer'. Nous sommes une équipe de combat. Nous montrons de la force et de la passion." As-tu d'autres hobbies ? Musique? Autres sports? "Bien sûr, j'aime écouter de la musique quand je suis dans la voiture ou à la maison. J'aime la musique afro et dance, mais je ne suis pas un bon danseur (rires). J'aime juste l'écouter et le sentiment que ça me donne. J'aime Burna Boy, c'est l'un des meilleurs en ce moment. 'Last Last' est la dernière chanson de Burna Boy. C'est magnifique. Quand je suis dans la voiture pour venir ici à Appiano, dans ce beau pays, écouter cette chanson fait que je me sens très chanceux. Chanter ? Non, ce n'est pas une bonne idée (rires)." Traduction alex_j via FCInter1908.
  3. Simone Inzaghi est venu en conférence de presse à l'issue du match remporté par les Nerazzurri face au Viktoria Plzen. Voici ses déclarations à TMW. Votre impression. "Nous sommes heureux, car nous savions que l'adversaire ne serait pas à sous-estimer. Nous connaissons le parcours des clubs italiens à Plzen (aucun n'a gagné, ndlr). Les garçons étaient bons, ils sont restés concentrés et je les ai complimentés dans le vestiaire." Le groupe au complet ? "Nous savions que c'était un calendrier compliqué, avec tant de matchs, c'est le troisième en six jours, l'équipe grandit même au niveau individuel. J'ai besoin de tout le monde, tous ceux qui sont disponibles, nous sommes vingt joueurs de champ plus trois gardiens. Maintenant, il nous manque Lukaku, nous serons tous avec lui." Quelle Inter trouves-tu dans ces matchs ? "Compacte, ordonnée, une équipe qui sait ce qu'elle veut. Nous avons eu des moments difficiles mais nous avons été bons pour encaisser peu et rester sur la bonne voie." Avec un Dzeko comme ça, Lukaku peut récupérer sereinement. "Edin a été bon, comme tous ses coéquipiers, j'ai besoin de tout le monde en défense, au milieu de terrain et en attaque. Après la pause internationale, Lukaku reviendra et de temps en temps je choisirai le couple d'attaquants qui entrera sur le terrain." Maintenant qu'Acerbi est là, combien va-t-il gagner dans les rotations défensives ? "Il était très bon, c'était ses débuts, ce n'était pas facile, c'est un joueur que je connais et qui va pouvoir nous aider. L'important c'est que tous les garçons sachent qu'il y a de la compétition entre eux. Je l'ai fait comprendre dans ces huit matchs que j'ai besoin de tout le monde, qu'il y aura des rotations et que tout le monde sera impliqué. En jouant tellement, je dois utiliser tous les joueurs. À Udine, ce sera le quatrième match en dix jours, dans peu de temps je devrai voir quelle sera la meilleure formation pour ce match." Comment voyez-vous le parcours de l'Inter en Ligue des champions maintenant ? Qu'attendez-vous ce soir entre le Bayern et Barcelone ? "Entre le Bayern et le Barça, ce sera un grand match, entre les deux meilleures équipes du monde en ce moment. On sait qu'on va les affronter. Aujourd'hui l'objectif était de ramener les trois points. On a facilité un match qui n'était pas simple, aucun club italien n'avait gagné ici à Plzen. C'est une victoire bien méritée, voulue par les garçons, je suis content." Que pensez-vous de l'expulsion de Bucha ? "Il est clair que l'expulsion nous a donné un avantage mais je pense que jusqu'à ce moment-là, l'Inter contrôlait le match, le seul inconvénient jusqu'à ce moment-là était d'être seulement à 1-0, sans avoir marqué le deuxième but." Vient maintenant le match à l'extérieur à Udine ... "Dimanche, nous aurons un adversaire précieux, dans un excellent moment et avec d'excellents joueurs. Nous essaierons de nous préparer du mieux que nous pourrons." Traduction alex_j via FCInter1908.
  4. Henrik Mkhitaryan, Marcelo Brozovic, Denzel Dumfries et Francesco Acerbi se sont confiés aux médias italiens après cette victoire contre le Viktoria Plzen. Henrik Mkhitaryan s'est confié à InterTV. "C'était important de gagner et de reprendre confiance. Il faut continuer comme ça et gagner les prochains matchs. On savait que ce n'était pas facile mais on s'est très bien préparé pour ce match. Félicitations à mes compagnons. Nous essayons toujours de garder le ballon, de créer des occasions. En deuxième mi-temps, nous avons davantage gardé le ballon. Nous avons tout fait pour que les choses fonctionnent bien pour nous. Après l'expulsion de leur joueur, c'était plus facile et nous avons créé des occasions. Udinese ? On doit avoir la tête lors du prochain match, on sait que ce sera très difficile. Une équipe très bien préparée physiquement et dans les duels individuels. On va tout faire pour gagner et arriver à l'arrêt avec une victoire." Marcelo Brozovic s'est confié à Sky Sport. "On avait bien préparé le match, ils jouent de longs ballons, on a bien joué et on a gagné, c'est ce qui est important. Si nous voulons passer, nous devons marquer 6 points contre le Viktoria et puis il y a Barcelone et tout peut arriver. Gagner contre le Torino nous a aidés, il faut continuer comme ça et aller de l'avant." Denzel Dumfries s'est confié à Inter TV. "Je pense que nous avons bien fait, nous avons été très patients. Nous avons fait un bon match et nous espérons continuer comme ça. Une dédicace pour le but ? Je le dédie à l'équipe, je suis content d'avoir marqué. Je pense qu'aujourd'hui c'était important d'avoir gagné comme on l'a fait contre le Torino. Maintenant il faut penser au prochain match qui sera très difficile. L'Udinese va très bien cette année, mais nous avons les qualités pour faire une bonne performance sur le terrain. Ce sera encore un match dur et difficile. Il faut continuer à travailler et à faire de mieux en mieux." Francesco Acerbi s'est confié à Sky Sport. "Est-ce que je ressemblais à un vétéran de l'Inter ? Je ne suis pas timide, mes compagnons m'ont très bien accueilli, je ne suis pas là pour faire de la figuration. Je suis moi-même, il y a beaucoup de jeunes, j'entre comme si j'étais là depuis un certain temps. Après 3 mois sans jouer, j'étais inquiet, mais ça s'est aussi plutôt bien passé." "Gagner comme ça, contre le Torino, c'est important. On est venu ici, ils jouent bien à domicile et ils n'avaient rien à perdre, ce n'était pas facile. On a besoin d'avoir plus de continuité dans le jeu, on a des drops, on a concédé beaucoup de centres. Nous devons nous améliorer là-dessus." "Maintenant, il y a l'Udinese et puis la pause internationale qui est aussi importante pour mettre de la force, travailler un peu pour tirer le meilleur parti avant la Coupe du monde." Traduction alex_j via FCInter1908.
  5. C’est la révélation de la Gazzetta Dello Sport, la retentissante défaite, dans la manière, du Derby Della Madonina, a fait sauter toutes les immunités possibles, La Direction allant même à parler d’humilité, à la Pinetina, au lendemain d’une soirée chaotique à San Siro : "L’équipe s’était présentée sur le terrain en faisant preuve d’un manque de concentration, de courage et de motivation : Ceux qui auraient dû transcender leurs équipiers ne l’ont pas fait, surtout les Bigs qui sont tous sous examens: Pour cette raison, il n’existe plus d’intouchable dans le vestiaire, plus personne n’est sur de son poste dans un futur proche : De Nicolò Barella à Alessandro Bastoni, une fois leader une fois l’ombre d’eux-mêmes, en passant par Hakan Çalhanoğlu, sans oublier le duo Milan Skriniar - Stefan De Vrij qui, pour diverses raisons, a fait l’objet de distraction et d’un manque évident de concentration." Handanovic et Inzaghi est aussi dans le viseur "Car Romelu Lukaku mis à part, les nouvelles recrues ont été peu ou pas du tout utilisées par Simone Inzaghi en ce début de saison. Le cas le plus emblématique est celui d'André Onana, qui n'a toujours pas joué la moindre minute en match officiel : Est-il possible que l'Inter puisse garder un numéro un mondial potentiel sur le banc pendant une saison?" s'interroge la Rosea "L'entraîneur avait été clair lors de la présaison au sujet de Samir Handanovic comme titulaire, mais le tourment des critiques et des Tifosi au sujet de la mise sur le banc du capitaine en faveur du Camerounais a repris de plus belle après le Derby au cours duquel la comparaison à distance avec Mike Maignan s’est avéré impitoyable." "L'ancien joueur de l'Ajax n'est pas le seul à être resté aussi longtemps inactif lors des cinq premières journées de championnat : les deux jeunes Kristjan Asllani et Raoul Bellanova, présents sur le terrain pour un total combiné de 35 minutes (24' et 11'), attendent également une véritable chance. L'Albanais, après un été au sommet a été mis en veilleuse, tandis que l'ancien joueur de Cagliari est "bloqué" par les nombreux cinquièmes changement de l'effectif, et notamment à droite avec Denzel Dumfries. Et il ne faut pas oublier l'expérimenté Henrikh Mkhitaryan, qui est monté en cours de jeu après s'être remis d'une blessure : "C’est un exemple tangible de la façon dont l'Inter a besoin de nouvelles énergies, à la fois technique et nerveuse: L'entrée de l'Arménien dans le Derby a été plus qu’un électro-choc en apportant du temps, en offrant une meilleure gestion du ballon avec des choix lucides et toujours justes au moment de lancer les offensives." Selon vous, De Vrij, Bastoni, Handa, pour ne citer qu’eux, doivent-ils être "rangés" au placard en ce moment ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Après la défaite concédée lors du derby della Madonnina, Simone Inzaghi et la défense intériste est sous le feu des médias italiens. Extraits. On commence par un article du Corriere della Sera publié aujourd'hui stipulant que l'Inter avait beaucoup à faire lors de la défaite 3-2 contre les Rossoneri. Une chose est que le Milan a clairement le gardien de but nettement meilleur puisque Mike Maignan a effectué un certain nombre de superbes arrêts tout au long du match, arrêts de classe qui n'ont pas pu être reproduits à l'autre bout par Samir Handanovic. Il y a aussi des questions qui doivent être posées à Simone Inzaghi en ce qui concerne les sélections qu'il a faites pour le match et aussi pour le moment de ses changements en seconde période qui n'ont pas eu le plein effet qu'il aurait voulu, avec seulement Edin Dzeko et Federico Dimarco faisant, un peu, la différence. Ensuite, l'analyse de FCInter1908 a évoqué le fait qu'Inzaghi a une fois de plus montré qu'il n'avait peut-être pas l'esprit tactique et calme qui est nécessaire dans les grands matchs comme celui du derby. Le XI de départ n'a pas semblé fonctionner car Joaquin Correa n'a pas pu affecter le match. Les changements d'Edin Dzeko et de Federico Dimarco ont brièvement amélioré l'équipe, mais les autres changements semblent arriver bien trop tard car le Milan menait déjà 3-1. Avant de marquer le premier but, il était clair que les Rossoneri étaient l'équipe qui avait le dessus et l'entraîneur a peut-être raté sa chance de renverser la vapeur avant le Milan prenne le large. On poursuit avec l'Interista qui se focalise sur la défense. En effet, elle semble être très perméable cette saison puisqu'elle a encaissé huit buts en seulement cinq matchs. Seul Cremonese en a concédé plus lors de ses cinq premiers matches. C'est l'un des principaux domaines à blâmer pour la défaite, mais Simone Inzaghi a également reçu beaucoup de critiques pour les changements qu'il a apportés et qui sont arrivés trop tard dans le match. Simone Inzaghi a obtenu 5,5 sur 10 par Tuttosport et TMW, 5/10 par La Gazzetta dello Sport et L'Interista, puis le Corriere dello Sport lui a donné 4,5. Stefan de Vrij a été critiqué pour son attitude dans ce match et en particulier pour le faible marquage sur Rafael Leao pour les deux buts de l'attaquant portugais. Pour cette raison, il a obtenu des notes très faibles de la presse italienne. La Gazzetta dello Sport, TMW et L'Interista lui ont donné 4,5 sur 10, tandis que le Corriere dello Sport et Tuttosport lui ont donné 4/10. Denzel Dumfries a été critiqué pour les moments où il a semblé perdre sa concentration défensivement, ce qui a coûté à l'Inter à plusieurs reprises. Il a également été critiqué pour ne pas avoir livré de bons centres dans la surface, ce qui est une marque de fabrique de son jeu dans un bon jour. Il était autorisé pour ne pas trop marquer Rafael Leao, mais cela a ensuite déséquilibré l'Inter et a donné au Milan un moyen d'exploiter cette faille. Il a reçu une note de 5/10 de La Gazzetta dello Sport, Tuttosport et L'Interista. Il a obtenu 5,5 du Corriere dello Sport et TMW. Traduction alex_j via Sempreinter.
  7. En effet, selon Sky Sport, il y a un sérieux ballotage pour décider de qui accompagnera Lautaro Martinez vu l’absence de Romelu Lukaku qui sera quoiqu’il arrive au repos ce mardi : Joaquin Correa ou Edin Dzeko ? Pour l’heure n’est est écrit dans le marbre Mais la vraie révolution, selon le canal satellitaire, pourrait se retrouver dans les cages : "Il y a de bonnes chances de voir Onana titularisé, comme il est tout aussi possible de voir les retours de Gosens et de Çalhanoğlu. Reste à savoir qui sera présent sur l’aile droite entre Bellanova ou Darmian pour remplacer Dumfries : Tous ses choix dépendront de la séance d’aujourd’hui en prenant en considération les rencontres à venir face au Milan Ac et au Bayern, deux matchs qui ne laisseront que très peu de marge pour toute rotation." L’avis de Tuttosport : "La contre-indication principale serait de lancer Onana et de retirer le Capitaine, justement lors de la première rencontre qui suit le premier Ko de la saison. Toutefois, pour ne pas répéter l’erreur de la Gestion Radu, il serait bon et juste de tester le numéro un camerounais actuellement et non de risquer de devoir le lancer dans la bataille à un moment décisif de la saison." Pensez-vous voir Onana titulaire demain ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. S'exprimant lors d'une interview avec DAZN et InterTV à la fin du match, Simone Inzaghi a choisi un moment clé de la seconde mi-temps, évoqué la forme de l’équipe, pointé l’attitude de l’équipe et félicité la Lazio. Interview accordée à DAZN Une Inter trop gentille ? "La défaite pique pour la façon dont cela s'est passé. Le match a été équilibré et âprement disputé face à un adversaire de qualité. Le but de Luis Alberto a cassé le match, à 1-1 nous avons eu l’occasion de Dumfries qui aurait changé les choses. Nous avons dû mettre plus de vice de notre côté car ces matchs se jouent en quelques instants." "Nous avons créé des occasions avec Correa et Dzeko, nous avons eu une première mi-temps décente mais nous avions besoin de plus de hargne et de détermination. Nous savons que dans ces matches, nous devons faire plus." La forme de Lukaku. "Romelu avait joué les deux premiers matchs de la meilleure façon. Plus que regarder les changements, il faut analyser un match perdu, un affrontement direct qui fait mal. Nous savons que nous devons faire plus dans ces jeux pour gagner, au-delà de la condition de Lukaku ou Lautaro. Sur la Lazio. "Nous savions ce que la Lazio ferait. En première mi-temps, nous avons limité les contre-attaques en tenant bien le terrain et en mettant beaucoup de ballons invitants. A 1-1, nous avions besoin de plus de hargne et de détermination. La chance de Dumfries aurait fait basculer le match de notre côté, avant le but de Luis Alberto." Sur l’Inter. "Nous devons faire mieux, mais toute l'équipe. Le premier but que nous ne pouvons pas encaisser, le deuxième et le troisième étaient deux grands buts avec deux jeux individuels très importants. Une équipe comme la nôtre ne peut pas encaisser un but comme le premier." Commencer avec Roberto Gagliardini pour annuler Sergej Milinkovic-Savic ? "Absolument. Après une défaite, vous regardez les choix, mais si Dumfries avait marqué le but à la place de Luis Alberto, nous parlerions d'autre chose. En championnat, nous savons qu'il y a des équipes comme la Lazio qui peuvent battre n'importe qui en un seul match." "Les défaites ne doivent pas venir, ça vient et ça pique. On l'analysera demain, mais il faut être bon pour tourner les épisodes de notre côté." Interview accordée à Inter TV "Ça fait mal. L'équipe devait y croire davantage, avoir plus de détermination et de méchanceté, alors on sait que ces jeux sont faits d'épisodes. La Lazio était meilleure pour croire, après le 1-1 est venu l'euro-but de Luis Alberto, mais il était encore temps et nous aurions dû faire plus." "Nous avons essayé de jouer comme nous l'avions préparé, contre une bonne équipe forte qui y croyait plus que nous. Maintenant, il faut être bon pour l'analyser, comprendre la raison de cette défaite pour repartir dès mardi de la meilleure des manières." "L'équipe manque clairement un peu de condition physique. Nous savons que nous devons trouver de la force chez tous les gars, de temps en temps je choisirai les meilleurs hommes pour le match." "Nous ne méritions pas d'être menés 1-0 à la mi-temps, mais la Lazio a joué un grand match, ils ont cru jusqu'au bout parce qu'ils sont un bon équipe qui peut mettre n'importe quel adversaire en difficulté." "En première mi-temps, pour ce que nous avons fait et créé, nous aurions dû nous reposer avec un résultat différent, puis à 1-1, nous avons dû croire davantage et tourner cet épisode de notre côté." La stat du jour L'Inter a subi une défaite en Serie A avant la 4e journée pour la première fois depuis la saison 2018-2019 lorsque Luciano Spalletti était à la tête de l'équipe. La statistique a été partagée sur Twitter par Opta Paolo et ils ont révélé que la défaite de l'Inter contre Sassuolo en 2018-2019 était la dernière fois que les Nerazzurri perdaient l'un de leurs trois premiers matchs d'une saison de Serie A. Traduction alex_j via Sempreinter.
  9. Pour son retour à Giuseppe Meazza, et dans le cadre de la 2ème journée de Série A, l'Inter recevait La Spezia de Luca Gotti, ancien de l'Udinese. Après une timide entrée en matière la semaine dernière, qui a été marquée par le but inespéré de Dumfries au bout de la nuit à Lecce, les joueurs de Simone Inzaghi ont remis l'église au centre du village en dominant La Spezia 3-0. Dès le coup d'envoi, les intentions étaient claires : attaquer et marquer rapidement ce premier but. Romelu Lukaku et Lautaro Martínez sont beaucoup recherchés, ainsi que les deux pistons, Denzel Dumfries à droite et Federico Dimarco à gauche. Cela conduit à un grand nombre de hors-jeu signalés dans les premières minutes. La première occasion de la partie arrive à la neuvième minutes de jeu, lorsqu'Hakan Çalhanoğlu botte un coup franc excentré sur la tête de Dumfries, qui vient butter sur Dragowski. Le Hollandais est très entreprenant sur son côté droit, proposant de bonnes solutions à ses partenaires. C'est ensuite au tour de Lautaro de tester la vigilance du portier Polonais. Suite à un bon contrôle orienté, l'Argentin frappe fort au premier poteau, sans succès. L'ancien du Racing se montre créatif dans le dernier tiers. Au milieu de terrain, la dynamo Nicoló Barella propose en permanence des solutions de passes, avec un volume de jeu débordant. Marcelo Brozović, quant à lui, nous fait du Brozović : il nettoie les ballons du milieu et les recycle à merveille, malgré quelques pertes de balles inhabituelles. Le troisième mousquetaire, Çalhanoğlu, est celui qui oriente le jeu des Nerazzurri, maniant la pelota à la perfection, en la faisant fuser d'un côté à l'autre du rectangle vert. La défense, elle, est plutôt tranquille tant La Spezia est invisible. Notons tous de même les quelques sautes de concentration de notre ami Stefan De Vrij, qui, de match en match, semble de moins en moins serein. Le rythme retombe un peu. Jusqu'à la trente-deuxième minute, et la tentative de Lautaro en pivot, suivie de celle de Dumfries, bien aidé par le bon travail de Lukaku : les deux échouent. Mais l'Inter est déterminée à faire la différence avant la mi-temps. Et la différence va effectivement venir quelques minutes plus tard. Barella trouve Lukaku derrière la défense des Spezzini, qui remise de la tête pour Lautaro Martínez, alors seul. Le natif de Bahía Blanca, dans la Province de Buenos Aires, ne se fait pas prier : il envoie une mine du gauche en une touche de balle dans le petit filet droit de Dragowski. La LuLa fait mouche et ça fait 1-0 pour l'Inter. Les Nerazzurri poussent pour faire le break avant la pause : Lukaku trouve la barre transversale après un superbe coup de tête suite à un centre d'Alessandro Bastoni, tandis que Lautaro, sur l'action suivante, est coupable d'un petit raté, alors qu'il était plutôt seul au cinq mètres cinquante. L'arbitre de la rencontre, Davide Ghersini, siffle la mi-temps sans accorder de temps additionnel. L'Inter est l'auteure d'une première période sérieuse, avec un bon nombre d'occasions à l'appel. Il faudra faire preuve de plus d'efficacité en seconde mi-temps. Et de fait, les coéquipiers de Milan Škriniar () ne vont pas mettre longtemps à tuer la rencontre. Après une tête non cadrée de De Vrij au retour des vestiaires, c'est Hakan Çalhanoğlu qui, après un exellent boulot de Lukaku balle au pied, vient placer son ballon à ras-de-terre au premier poteau : plat du pied sécurité, 2-0 pour l'Inter. Après avoir réalisé le break, l'Inter poursuit son match en maîtrisant le rythme. La Spezia patauge et ne parvient toujours pas à se créer d'occasions franches. Le temps passe, Edin Džeko et Robin Gosens entrent en jeu. À la quatre-vingt-deuxième minutes, Džeko, à la réception d'un bon ballon de Barella, réussit à glisser celui-ci à Joaquín Correa, fraîchement rentré sur la pelouse. L'ancien protégé de Simone Inzaghi à la Lazio reste lucide et place son ballon, avec beaucoup de lucidité, dans le petit filet gauche d'un Dragowski parti aux champignons. Un dernier changement avec Kristjan Asllani, qui se laisse aller à un petit élastico, et l'Inter dit au revoir à une Spezia décidément bien inexistante. Davide Ghersini siffle la fin d'une rencontre dominée, avec beaucoup de sérieux par l'Inter, à l'inverse du déplacement périlleux de la semaine dernière dans les Pouilles. Trois buts marqués, un clean-sheet et la connexion LuLa retrouvée, l'Inter a rendez-vous vendredi prochain, 20:45, à l'Olimpico pour y affronter la Lazio de Maurizio Sarri. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3 - 0 Spezia Buteur(s): 35' Lautaro (I), 52' Çalhanoğlu (I), 82' Correa (I) Inter (3-5-2): 1 Handanović; 37 Škriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozović (85' 14 Asllani), 20 Çalhanoğlu (76' 5 Gagliardini), 32 Dimarco (68' 8 Gosens); 90 Lukaku (68' 9 Džeko), 10 Lautaro (76' 11 Correa) Banc: 11 Correa, 5 Gagliardini, 8 Gosens, 21 Cordaz, 24 Onana, 12 Bellanova, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 9 Džeko, 42 Agoumé, 14 Asllani Entraîneur: Simone Inzaghi Spezia (3-5-2): 69 Dragowski; 29 Caldara (67' 15 Hristov, 14 Kiwior, 43 Nikolaou; 11 Gyasi (90' 2 Holm), 33 Agudelo (90' 28 Ellertsson), 6 Bourabia, 20 Bastoni (79' 24 Kovalenko), 13 Reca; 7 Sala (67' 44 Strelec), 18 Nzola Banc: 28 Ellertsson, 77 Bertola, 40 Zovko, 44 Strelec, 30 Maldini, 89 Sanca, 24 Kovalenko, 17 Podgoreanu, 2 Holm, 8 Ekdal, 23 Capradossi, 15 Hristov, 1 Zoet Entraîneur: Luca Gotti Arbitre: Davide Ghersini VAR: Marco Guida Averti(s): / Exclu(s): / ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter
  10. Simone Inzaghi pense que les Nerazzurri ont été le sujet de beaucoup de spéculations de transferts, et qu'il est toujours présumé qu'ils vont vendre des gros joueurs plutôt qu'en faire venir. S'adressant à Sky Sport Italia après la victoire de son équipe 2-1 sur le terrain de Lecce dans le premier match de la saison 2022/23, le coach Interiste réitère ce qu'il a dit vendredi en conférence de presse. À savoir qu'il espère que l'équipe sera maintenue telle qu'elle est malgré les rumeurs annonçant le départ de joueurs. Les mots du coach arrivent à un moment où un nuage d'incertitude plane au dessus de la tête des Nerazzurri à cause d'intérêts rapportés par la presse pour des joueurs clés comme Denzel Dumfries ou Milan Škriniar, mais il pense que les journalistes sont responsables pour mettre l'accent sur ces rumeurs : "Je n'ai pas envie de plaisanter à ce sujet", dit-il. "Les autres équipes achètent des joueurs tous les jours pendant que nous, nous apparaissons dans les journaux uniquement quand nous vendons, mais nous serions aussi favoris..." A-t-il une quelconque indication de la direction qu'une telle vente est en approche ? "Absolument pas, mais je veux réitérer que l'équipe est celle-ci et que nous avons seulement besoin d'un défenseur central en remplacement de Ranocchia car nous sommes engagés sur 3 fronts, et le club s'en occupe." Au sujet de la victoire tardive de son équipe, le coach déclare : "C'était une victoire que nous voulions de tous nos cœurs. Nous nous en sommes crus capables jusqu'à la fin." "Et c'est l'aspect le plus positif de la soirée, parce qu'après la première demi heure où nous avons bien joué, nous avons perdu notre calme après une faute sur Lautaro. Nous allons devoir analyser pourquoi nous avons dû attendre jusqu'à la 95ème minute pour marquer le but de la victoire." Concernant son utilisation des remplaçants durant la partie : "J'ai de nombreuses solutions sur le banc. Ces joueurs qui sont rentrés ont très bien joué, tout comme ceux qui ont démarré." "Vers la fin nous jouions moins un football de possession et nous allions plus directement dans la surface. Nous aurions pu marquer avant, mais nous devions tuer le match plus tôt." Concernant les titularisations de Darmian et Dimarco à la place de Dumfries et Bastoni : "J'avais des doutes jusqu'à ce matin." "Puis j'ai décidé que Dumfries serait plus décisif en rentrant en cours de match (Ndlr : bien vu!), alors que Darmian et Gosens ont très bien joué jusqu'à leurs sorties." "Bastoni doit encore améliorer sa condition physique, mais c'est la même chose pour tout ceux qui sont revenus tard." "Nous savons que les matchs peuvent être décidés jusque dans les dernières minutes, donc c'est normal de voir des buts inscrits quand les deux équipes sont fatiguées." "Ce soir sous avons fini en jouant en 4-2-4. Quand vous avez la chance de pouvoir mettre Dzeko et Lukaku dans la surface, ça rend les choses difficiles pour l'adversaire." L'équipe avait-elle besoin d'un déclic psychologique ? "Non, mais nous devions commencer par gagner; Nous sommes matures en tant qu'équipe. Nous avons perdu de notre contenance après la faute sur Lautaro mais les images montrent ce qu'il s'est passé, pas besoin de plus de controverse." C'est la crise à l'Inter... Selon la presse. ©Internazionale.fr, via Sempreinter.com & Sport.sky.it - Traduction Trent_FCI
  11. En effet, à présent, tout le monde est prêt à faire barrage pour éviter la vente de Milan Skriniar : Comme le révèle le Corriere Dello Sport, mais aussi la Gazzetta Dello Sport, le Vestiaire pourrait tout simplement imploser ! Pour le Corriere Dello Sport "L’entraineur né à Piacenza est conscient des difficultés du moment, dû en partie à l’arrivée en retard des internationaux, victime d’une condition athlétique encore précaire, de la volonté des adversaires affrontés et de l’insertion des nouvelles acquisitions, surtout celle de Lukaku. Si Inzaghi est satisfait des effort que le Club lui a consenti afin de lui permettre de débuter la pré-saison avec cinqs nouvelles recrues, il retient que perdre une personnalité, qu’il s’agisse de Milan Skriniar ou de Denzel Dumfries, serait considéré comme un coup terrible pour le projet est les ambitions dévoilées pour la saison : Le Staff technique veut absolument éviter un départ douloureux, à tel point que s’il est acté, celui-ci pourrait provoquer une fracture dans les rapport avec l’entraineur." La Rosea enchaine "Publiquement ou en privé, Simone Inzaghi et le Vestiaire de l’Inter ont exprimé une ferme opposition quant à la possible vente de Milan Skriniar, de plus le remplacer ne serait pas aisé vu la sphère économique dans laquelle se mouvoie les Nerazzurri: Si l’opposition du Staff Technique avec Inzaghi en première ligne est connue, celui-ci est accompagné des joueurs : En débutant du Capitaine Handanovic au joueur le moins capé : Tous ont répété que "Sans le Slovaque" qu’il n’y aura pas de "célébration" chantée." "De plus, les Tifosi sont également sensibles à la question et, il y a quelques semaines seulement, ils avaient dressé des banderoles devant le Siège. Après tout, compte tenu du leadership technique et moral reconnu par tous, l'Inter ne veut pas dire adieu au joueur "normal" qu'est Skriniar. Ce n’est pas un pion facilement remplaçable, surtout dans la situation économique dans laquelle se trouve le club". L’avis de Paolo Condò "La présaison ne me chauffe pas plus que cela d’une façon générale et, en ce moment, je sais que la défense de l'Inter est la meilleure défense du championnat italien: Nous savons que l'ombre du Mercato plane toujours sur Skriniar, mais si les choses devaient rester en l'état au 1er septembre, je resterais convaincu que l'Inter possède la meilleure défense du championnat." "L'année dernière l'Inter a perdu des points très importants en correspondance avec l'absence de Brozovic, mais cette année je crois qu'avec Asllani il n'y aura plus ce trou visible dans ce secteur, où Inzaghi avait essayé d'adapter d'autres joueurs." Le Saviez-Vous ? Des rumeurs ont fait état d’un intérêt de Liverpool pour Marcelo Brozovic, mais comme le révèle Tuttosport : Le croate est considéré comme intransférable par le Club ! Selon vous, Steven Zhang et le Suning peuvent-ils détruire la Bête qu’ils ont mis des années à construire ? Pensez-vous que la vente éventuelle de Milan Skriniar puisse provoquer une séparation "à la Conte" avec Simone Inzaghi voire un Tsunami qui n'aurait été que connu en cas de vente, jadis, de Javier Zanetti ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, avec une Coupe du Monde à disputer en plein mois de novembre, tous les clubs seront confrontés à une situation totalement inédite : Qu’il s’agit d’anticiper le tout au Mercato, de s’organiser pour le championnat, cette situation est une première! Révélation de la Repubblica La Beauté du Calcio "Des vacances adaptées ne sont pas à exclure pour la période Post-Mondial, avec les meilleurs joueurs fatigués par le tournoi, et encore plus pour ceux qui termineront dans le top 4 et qui auront donc disputés sept matchs. De plus les "pièges" des petites équipes pourrait logiquement s’avérer être les plus dangereux. Mais la plus importante concentration des Mondialistes concernera objectivement les grands clubs, ceux qui jouent les Coupes, ceux qui sont aussi ceux qui savent faire la différente, c’est évident." "Le Milan, par exemple, mis à part Tonali, verra partir tout le noyau jeune qui lui a permis de faire le saut en qualité : Maignan, Tomori, Theo Hernandez, Leao, Saelemaekers plus la nouvelle recrue De Ketelaere. Le Sénégalais Ballo-Touré sera également de la partie tandis que devant, trois joueurs, Giroud, Rebic et Origi, attendent le retour de leur Sélectionneur National." "La caractéristique du groupe milanais est que ses joueurs de la "Coupe du monde" appartiennent presque tous à des équipes nationales très ambitieuses. Ils peuvent donc rester longtemps au Qatar, plus ou moins comme les joueurs de l'Inter d’ailleurs avec De Vrij et Dumfries (Pays-Bas), Lautaro et Correa (Argentine), Brozovic (Croatie), Gosens (Allemagne), Lukaku (Belgique) et Onana (Cameroun)". "A la Juve, à part Pogba bien sûr, les hommes du "dernier carré" sont Di Maria, Rabiot et, s'il est appelé, Alex Sandro : l'objectif pour Szczesny (Pologne), Vlahovic (Serbie) et McKennie (USA) est de passer la phase de groupe. La quatrième équipe engagée en Ligue des Champions, le Napoli, n'enverra pas ses hommes au Qatar, surtout si Fabian Ruiz, qui n’a plus évolué pour l’Espagne depuis l’Euro, n’est pas rappelé." "Kim, Anguissa, Zielinski, Lozano et Olivera n'appartiennent pas aux groupe des joueurs considéré comme des favoris au poste d’internationaux, ce qui pourrait s'avérer un grand avantage pour Spalletti car le calendrier de janvier-février offrira à Naples trois confrontations directes contre l'Inter, la Juventus et la Roma. La Roma elle-même enverra Dybala, Abraham, Rui Patricio et peut-être Wijnaldum au Qatar, ainsi que Zalewsky et peut-être Vina." Selon vous, la Coupe du Monde peut-elle sourire au Napoli, ou est-ce que les Grands d’Italie seront gérer de la meilleure des façons cette situation inédite ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Les deux célèbres spécialistes du Mercato ont fait le point sur la situation entourant l’Inter Romano s'est livré sur son Poadcast sur Denzel Dumfries et Milan Skriniar ‘On parle énormément de l’Angleterre pour l’Hollandais, mais au jour d’aujourd’hui, l’Inter n’a reçu aucune offre de Chelsea. L’intérêt de Tuchel date depuis longtemps, mais en ce moment : Zéro offre." "Pour Skriniar, tout est bloqué depuis juin et 50 millions d’euros: Il a été question de diverses relances, mais rien n’est jamais arrivé à l’Inter : L’Inter ne vendra pas Skriniar pour 50 millions d’euros, elle en veut, à minima 70 millions d’euros et cela ne s’est jamais produit jusqu’à présent: Paris compte toujours utiliser sa propre stratégie : Soit vous le faites sous ses propres conditions, soit il quitte la table. L’Inter travaille en ce moment sur le renouvellement du contrat de Milan Skriniar, le Club veut parvenir à le finaliser le plus tôt possible, mais ce n’est pas encore au point." Biasin lapidaire "L’Inter ne cherche pas à recruter Dries Mertens, non pas parce qu’elle ne le considère pas comme un joueur talentueux, mais surtout parce qu’elle est en place avec 4 attaquants. En ajouter un, avec l’objectif de réduire la masse salariale n’aurait aucun sens vu qu’il faudrait verser un salaire de 3-4 millions d’euros pour un attaquant âgé de 35 ans." Le Saviez-Vous ? Pour la Gazzetta Dello Sport: "Plus le temps passe, plus vendre un Top Player sera compliqué, c’est aussi pour cette raison que l’Inter valorise vers le haut la valeur de ses joueurs: Si vous voulez vous offrir Denzel Dumfries, il vous faudra à présent débourser à minima et sans ristourne 50 millions d’euros : Dumfries est considéré comme intransférable et Simone Inzaghi a d’ailleurs été rassuré sur l’intention du club de conserver tous ses joueurs indiscutables." "La Serie A commence dans un peu moins de 2 semaine et, dans la soirée du 13 août, si l’international hollandais est absent, c’est parce que l’Inter aura reçu une offre économiquement impossible à refuser." Etes-vous satisfait par la tournure des évènements niveau sorties ? Comment jugez-vous les recrues actuelles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Si Denzel Dumfries, valorisé à 40M€, venait à quitter le club, Simone Inzaghi aurait déjà son successeur en tête : Manuel Lazzari. L'entraîneur de l'Inter souhaiterait que la direction s'active pour Manuel Lazzari en cas de départ du Hollandais Denzel Dumfries vers Chelsea. C'est ce que rapporte le quotidien Turinois Tuttosport : la priorité d’Inzaghi serait de retrouver le joueur de 28 ans, si vente de Dumfries il y a. Dumfries est sur les radars de Chelsea cet été, et les Blues semblent prêts à accélérer pour l'ancien capitaine du PSV. En cas de vente du piston de 26 ans, un remplaçant avec le même profil serait favorisé. Pour cela, de nombreux joueurs ont été proposés à l'Inter, comme par exemple Odriozola, du Real Madrid. Cependant, Inzaghi préférerait que le club recrute Lazzari, un joueur avec qui il a déjà travaillé, à la Lazio, durant 2 saisons. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  15. En effet, selon la presse britannique, Chelsea serait prêt à faire sauter la banque et placer l’Inter dans une situation des plus inconfortables, à savoir se retrouver face à une offre impossible à refuser, mais avec le départ de deux piliers Explications d’Il Giorno "Le Club qui pourrait déposer une proposition "irréfutable" sur la table se nomme Chelsea, prêt à bouger sur trois fronts simultanément pour s’offrir Milan Skriniar, Denzel Dumfries et Cesare Casadei, pour lequel la première offre de 8 millions d'euros a été rejetée par les Nerazzurri: Les Blues savent que l'Inter ne laissera pas partir le Slovaque pour moins de 80 millions d'euros, tandis que le prix du numéro 2 de Simone Inzaghi a été fixé autour de 40 millions d'euros. Le club anglais pourrait faire monter l’offre à 20 millions d'euros pour tenter d'arracher le oui décisif pour Casadei." "Soit une triple transaction qui permettrait à l’Inter de percevoir, à minima, près de 142 millions d'euros. Un maxi deal dont le propriétaire des Londoniens, Todd Boehly, et ses conseillers discutent ces jours-ci: Un assaut qui pourrait bientôt se concrétiser." Pensez-vous que l’Inter puisse refuser une telle offre si elle vient à se présenter avec de tels chiffres ? Et Chiche qu’on les reprend tous les trois dans un an en prêt ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Le Corriere Della Sera et la Gazzetta Dello Sport se sont livrés sur la situation entourant Milan Skriniar: Si pour se l’offrir, il faudra faire sauter la Banque du côté de l’acquéreur, l’Inter pourrait bien devoir faire sauter la sienne pour le prolonger Révélation du Corriere Della Sera "Pour convaincre Giuseppe Marotta de céder Milan Skriniar ou Denzel Dumfries, il faudra présenter des propositions digne de celle proposée par Chelsea, il y a un an, pour Romelu Lukaku, soit la classique offre impossible à refuser. Si le Paris-Saint-Germain est encore vif, ce n’est plus le cas des londoniens, car tout les contacts sont rompus en ce moment. Pour Dumfries, il n’y a pas d’offres qui pourrait le pousser loin de Milan, c’est aussi la raison pour laquelle Udogie n’est pas pris en considération : Si un cinquième défenseur doit arriver, il se pourrait que l’opération ait lieu en low-cost, à la fin du mois d’août." Un petit tacle slovaque ? Place à présent à la Gazzetta Dello Sport, si le futur de Milan Skriniar reste la thématique la plus importante vu qu’il était considéré comme le joueur sacrifiable pour satisfaire les exigences de Suning, aucune offre n’est entrée en conformité avec l’évaluation faite par la Direction Nerazzurra: A tel point que l’hypothèse de sa permanence à Milan prends de plus en plus forme avec, en ligne de mire, la dangereuse expiration de la fin de son contrat en juin 2023. Si les deux parties avait déjà abordé cette thématique au cours de la saison écoulée, le Mercato actuel a redistribué toute les cartes! "La Direction doit raisonner aussi en projection, et donc à partir du premier septembre, ou même quelques jours avant, elle devra rouvrir le fascicule relatif à la prolongation du contrat: Si l’on ne repart pas de zéro, il est plus que probable que l’offre devra être adaptée. Depuis avril, la Direction Nerazzurra avait eu plusieurs contacts avec Roberto Sistici, l’agent qui représente Milan Skriniar. A ce moment-là, il avait été convenu de procéder à une revalorisation salariale autour de 5 millions d’euros avec un contrat à échéance en juin 2027. Le contrat actuel, cela doit être dit, se termine en juin 2023 et si nous n’étions qu’à un pas de la signature, avec même un contrat déjà prêt à être contre-signé, le cyclone "PSG" a fait voler en éclat les plans établi et les agendas." "Heureusement pour l’Inter que la négociation était déjà ouverte précédemment, mais la certitude est qu’en septembre, quand il faudra reprendre le tout en main, qu'il sera impossible de faire comme si de rien n’était. Skriniar, avec le Paris-Saint-Germain, avait trouvé un accord économiquement très avantageux : 7,7 millions d’euros de base fixe plus des bonus qui lui aurait permis de percevoir jusqu’à 9 millions d’euros et il est évident que l’Inter ne pourra jamais répondre en proposant une offre de ce niveau." "Mmais ce qui est certain, c’est que le mercato a bouleversé les choses: Il est également tout aussi difficile d’imaginer que Skriniar ne se considère pas comme un Top Player du noyau interiste, tel que Marcelo Brozovic et Lautaro Martinez, car dans le fond, c’est ce que révèle le mercato. Pour se comprendre, le croate et l’argentin perçoive six millions d’euros au net des bonus : Une hypothèse d’un accord, en septembre, ne devrait pas trop s’éloigner de ces valeurs, peut-être même avec l’aide des bonus." Prolongera, ne prolongera pas, selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Selon le Corriere Della Sera, Giuseppe Marotta a une faim de loup, en ne demandant pas moins de 50 à 60 millions d'euros pour Denzel Dumfries : "L'Inter a fixé le prix du départ de Denzel Dumfries. Chelsea est dans la course et a demandé l'ailier droit néerlandais dans le cadre des négociations menant à Romelu Lukaku. Mais les pourparlers se poursuivent donc sur deux différentes pistes." "Les Anglais veulent mener à bien les négociations pour amener Dumfries à Stamford Bridge, pour lequel Marotta tire haut, entre 50 et 60 millions. Mais d’une façon plus réalise, l’opération pourrait être conclue dès que les 40 millions d’euros seront posé sur la table." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est une information de Gianluca Di Marzio : Ce vendredi 17 juin pourrait marquer le grand retour de Romelu Lukaku à l'Inter "Ce mercredi, le club Nerazzurro avait proposé un prêt onéreux de 5 millions d’euros + 2 millions d’euros de bonus. Chelsea a déclaré que ce n’était pas suffisant, mais a démontré vouloir concrétiser le transfert pour contenter le joueur. L’Inter attend donc,aujourd’hui, que les Blues définissent les sommes en jeu : L’Inter étant disposée à monter à 10 millions d’euros + 2 millions d’euros de bonus." Une contrepartie technique ? "Dans ce type de transactions, il n’y en a pas. Dans le cadre d’une toute autre opération, Chelsea s’est montré intéressé à Milan Skriniar, Denzel Dumfries et Alessandro Bastoni. Pour eux, il n’y a pas de négociations, juste une marque d’intérêt." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Antonio Conte va s’en mordre les doigts : Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano.... Comme le révèle nos confrères de Blastingnews en Italie, Simone Inzaghi se verrait contraint et forcé d’adapter son 3-5-2 vu la présence des trois bombardiers: "L'Inter a décidé de prendre de l’avance sur le Mercato Estival pour ne pas être prise au dépourvue. Le but étant de renfoncer l’effectif afin de lancer l’assaut vers la Seconde Etoile. Les Nerazzurri ont donc pris de l'avance en commençant à mettre en place d'importantes négociations, mais ces dernières semaines, une suggestion importante prend également forme: Celle du retour sensationnel à Milan de Romelu Lukaku, un an après sa vente record à Chelsea pour 115 millions d'euros." Jamais Inzaghi n’a composé avec un tel effectif Et l’Inter d’Inzaghi pourrait s’en retrouver bouleversé avec un changement de modulo : "Ces dernières heures, les chances de voir Romelu Lukaku revenir à l'Inter la saison prochaine augmentent de façon exponentielle: "Un an après son transfert à Chelsea, Big Rom fait maintenant pression pour retourner à Milan car il n'a pas pris ses marques chez les Blues, souvent relégué sur le banc par l'entraîneur Tuchel." L'opération n'est pas facile et la seule façon de la faire aboutir est celle de passer par le biais d’un prêt avec le joueur déjà prêt à diviser son salaire par deux pour être dans les paramètres du club milanais. Conséquence directe: "Simone Inzaghi, l’entraîneur de l’Inter verrait son échiquier tactique totalement remis en question, au point de devoir abandonner son classique 3-5-2. La raison n’est pas uniquement liée au retour de Lukaku, mais surtout par l’arrivée en attaque également de la Joya Paulo Dybala qui est en fin de contrat à la Juve, et qui rejoindrait gratuitement les Nerazzurri, en retrouvant par la même occasion Giuseppe Marotta qui l’avait amené à Turin de Palerme pour une somme de 40 millions d’euros." "Et même avec le départ attendu d’Alexis Sanchez, l’Inter disposerait de trois attaquant de renom : Lukaku, Dybala et Lautaro Martinez. Simone Inzaghi devrait donc passer au 3-4-2-1 ou 3-4-1-2, selon le cohabitation tactique à lier à côté de Lautaro." La suggestion d’Internazionale.fr L'attaque de Simone Inzaghi pourrait donc être composée de Romelu Lukaku au centre, avec Paulo Dybala et Lautaro Martinez libres d'évoluer sur tout le front de l'attaque, avec Mkhitaryan et Çalhanoğlu comme premières alternatives. Barella et Brozovic confirmés au milieu du terrain, avec Gosens et Dumfries sur les ailes. En défense, tout dépend du "sacrifié", s’il s’agit à n’en pas douter de Stefan de Vrij Voici une suggestion d’équipe Suffisante pour revendiquer le Scudetto selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Personne ne veut quitter l'Inter et c'est pratiquement devenu une certitude. Malgré les nombreuses rumeurs du Mercato, les joueurs de l'Inter sont bien à Milan. Skriniar, Lautaro, Bastoni, Barella, vous pouvez à présent ajouter Dumfries. L’ailier droit s’est exprimé sur la chaîne néerlandaise NOS et il ne se montre pas intéressé par les rumeurs concernant Chelsea et Manchester United, il se réjouit au contraire de retrouver la saison prochaine la Beneamata: Enfin en vacances ? "Oui, j'ai plus de courbatures maintenant qu'au début de la saison. Mais on s'y habitue. Et puis maintenant je vais pouvoir m'éloigner un peu de l’Inter car les vacances sont importantes, je l'ai déjà dit aux gars… il rit. Non, sérieusement, j'ai quatre semaines de repos et j'ai besoin de me ressourcer pour une nouvelle et importante saison. Elle a été longue et pour moi, c'est aussi celle où j'ai dû m'habituer à un nouveau club: Ce fut une année fantastique, pleine de rebondissement." "Au début, c'était un peu difficile, mais je m'attendais à ce que ce soit le cas en raison du changement de pays et de championnat, c'était la première fois pour moi en dehors des Pays-Bas. Mais ensuite je me suis senti vraiment bien, je me suis sentie chez moi. C'est très agréable de jouer en Italie, j'aime leur culture." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. En effet, l'avenir de Denzel Dumfries à l'Inter est remis en question : Manchester United, avec le Néerlandais Ten Hag sur le banc a décidé de passer à l’offensive Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Ten Hag, aurait identifié en Dumfries le bon renfort pour le renouveau de Manchester United."Celui-ci l’estime beaucoup et il mise sur cet ailier pour commencer à chasser City et Liverpool. "Pour l’ailier néerlandais qui a coûté 14 millions d'euros, il faudra à présent en débourser au moins 30." Révélation de Calciomercato.com "De nombreux noms sont sur la table, dont celui de Cuadrado. L'Inter a appris que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu avec la Juve et que tout peut à présent arriver. Pour l’heure, les Nerazzurri ne semblent pas très chauds pour s’offrir le Colombien. Les profils de Manuel Lazzari (Lazio) et de Wilfried Singo (Torino) retiennent également l'attention." Selon vous, Cuadrado pourrait-il passer aussi du bon côté de la Force, serait-il le joueur le mieux adapté pour remplacer Denzel Dumfries si celui-ci vient à rejoindre la Premier League ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Très mauvaise nouvelle pour le Paris-Saint-Germain qui souhaite s'offrir Milan Skriniar: Si les ventes de Denzel Dumfries et d'Andrea Pinamonti se concrétisent, l'objectif de réaliser 60 millions d'euros de ventes de joueurs sera déjà atteint! Conséquence directe: Vendre un Top Player ne sera absolument plus nécessaire Révélation de Sport Mediaset "Le premier attaquant de Monza en Serie A sera Andrea Pinamonti auteur de 13 buts sous le maillot d'Empoli lors de la saison qui vient de s'écouler. Le club de la Brianza a fermement entamé des contacts avec l'Inter pour l'attaquant né en 1999 et l'accord est déjà proche. Sur la table des négociations, une offre de 19 millions d'euros pour un transfert définitif a été posée, une offre destinée à surpasser la concurrence en Italie et en Europe." "Les prétendants pour Pinamonti ne manquent pas, à commencer par la Fiorentina, mais la stratégie du club Biancorossa est celle d'un accord éclair avec l'Inter, avec 19 millions d'euros mis sur la table immédiatement, sans attendre les mois d'été." "Un jeune talent mais avec un rendement sûr auquel Galliani voudrait ensuite ajouter des joueurs de qualité comme Sensi au milieu de terrain, Romagnoli en défense dont le contrat expire avec le Milan, et El Shaarawy en attaque. Des suggestions pour le moment, mais qui, en peu de temps, pourraient se transformer en quelque chose de bien plus concret" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est une information en provenance de Gianluca Di Marzio : "Ce sont des heures très intenses sur le Mercato pour l’Inter, qu’il soit entrant ou sortant." "Si au niveau des entrées, l'attaque illumine les yeux des Tifosi, sur le front des départs, c'est la défense qui les inquiète les car ces dernières heures, le Paris-Saint-Germain a informé l'Inter de son fort intérêt pour Milan Skriniar, l'un des joueurs les plus précieux de l'équipe de Simone Inzaghi." Mais comme le rapporte Sky Sport, les exigences actuelles très élevées de l'Inter freinent les négociations : "Le défenseur slovaque, né en 1995, est apprécié par le Paris Saint-Germain et son nouveau Directeur Sportif Luis Campos. Mais il y a un problème : L'Inter maintient ses exigences élevées pour le laisser partir et cela freine actuellement le club parisien qui tient bon pour l'instant, sans faire d'autres compromis" Denzel pour sauver le Capitaine ? Comme le révèle la Repubblica : "Ce surplus de 60 millions doit être réalisé d’ici au 30 juin car il conditionnera le Mercato et une excellente vente est inévitable. Mais si Skriniar est effectivement dans le viseur du Psg il n'est pas exclu que le sacrifié se nomme Dumfries ! Pour l'ailier droit, d'importantes propositions sont en cours d’arrivées en provenance de Manchester United et du Bayern de Munich pour 40 millions d’euros." Quitte à perdre un joueur du Onze de base, préférez-vous vous libérer de Denzel ou de Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Le milieu de terrain de l'Inter, Hakan Calhanoglu, estime que l’Inter est sa maison et veut y rester pour un certain temps et établir un héritage au club. Lors d'un entretien avec le diffuseur italien DAZN, le joueur de 28 ans a parlé de son bonheur de jouer pour les Nerazzurri et a également admis que la défaite la plus difficile de la saison était le derby contre son ancien club, l'AC Milan. Bien qu'il ne soit arrivé à l'Inter que l'été dernier, Calhanoglu a déjà fait une forte impression sur les Nerazzurri, en s'assurant une place de titulaire et en apportant des buts et des passes décisives en plus de son jeu complet. Le Turc n'est au club que depuis une saison, mais il veut continuer à construire sa carrière sous le maillot des Nerazzurri. Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il souhaitait pour son avenir, il a répondu : "Je suis toujours tranquille, je suis heureux ici. Je veux rester à l'Inter le plus longtemps possible parce que je suis chez moi ici". Sur ce qui l'a convaincu de rejoindre l'Inter, Calhanoglu a déclaré que " Je me souviens des mots de l'entraîneur, j'étais avec l'équipe nationale et j'ai parlé avec lui deux ou trois fois, j'ai immédiatement eu un bon rapport avec lui, nous avons parlé quelques fois mais nous avons été immédiatement heureux à mon arrivée à l'Inter. " Sur la transition stylistique de son passage de Milan à l'Inter, il a déclaré : "J'ai joué dans de nombreux rôles, même comme ailier ou comme milieu offensif là-bas, maintenant je joue comme mezzala." "J'essaie de faire de mon mieux", a-t-il ajouté, "Je suis un joueur intelligent et je ne pense pas qu'il soit difficile de jouer dans ce rôle, mais j'écoute simplement l'entraîneur et je comprends ce qu'il veut. J'ai immédiatement trouvé une place pour moi dans l'équipe." "Je n'aime pas parler de moi, a-t-il ajouté, mais si vous me demandez, je dirai que j'ai donné le meilleur de moi-même pour l'Inter et mes coéquipiers." "J'essaie de donner le meilleur de moi-même pour les gars car nous voulons rester au sommet et ensuite le succès arrive", a-t-il ajouté. "Je suis heureux mais je peux encore m'améliorer". Concernant la gestion de la pression lors des pénaltys importants, Calhanoglu a déclaré : "Il n'y a pas de secret, j'ai déjà pris beaucoup de pénaltys avant de venir en Italie, même en Allemagne." "Je suis habitué à cela", a-t-il ajouté. "J'ai confiance en moi, et un penalty contre des équipes fortes comme la Juve ou le Napoli vaut beaucoup. Il ne faut pas trop réfléchir sur le moment, il faut juste croire que l'on peut le faire." Au sujet des blagues avec Denzel Dumfries à l'entraînement, il a déclaré : "Nous faisons ces blagues de temps en temps. Denzel et moi sommes très proches à l'entraînement et nous essayons de passer le temps de cette façon." Il a désigné la défaite contre l'AC Milan comme la plus douloureuse de la saison pour lui, tandis qu'il a nommé le San Siro comme son stade préféré dans lequel il a joué et Virgil van Dijk de Liverpool comme le défenseur le plus difficile qu'il ait affronté." ®Internazionale.fr via sempreinter - Traduction Oxyred
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...