Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'dries mertens'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

22 résultats trouvés

  1. L’ancien sélectionneur national de la Belgique, Marc Wilmots, s’est livré à Fanpage.it sur Romelu Lukaku. Brésil 2014 "Au Mondial au Brésil, nous avons été éliminé par l’Argentine, mais j’avais une idée claire : Je voulais faire grandir une équipe d’avenir, car cela se voyait qu’il y avait énormément de qualité dans cette sélection. Je préconisais le calme et la patience, surtout envers un joueur....." Faites-vous référence à Lukaku ? "Oui, je parle de lui. A l’époque, il avait la vingtaine, mais j’avais déjà conscience de ses qualités. Quelqu’un le critiquait sur son manque de concrétisation et j’avais répondu qu’il avait seulement besoin de temps." "Aujourd’hui, il est devenu le meilleur avant-centre du monde en compagnie de Lewandowski. Celui qui ne reconnait pas ses qualités est aveugle. Il n’a jamais cessé d’apprendre. Il l’emporte toujours en faisant usage de tout son physique, et il est très habile pour se retourner et pour faire usage de sa patte gauche." "Cela prouve son niveau, je crois qu’il va même me surclasser lors de la prochaine Coupe du Monde au nombre de buts inscrit. Lorsque j’entraînais ma Belgique, c’était mon objectif : former des joueurs qui pourraient s’améliorer et grandir." Antonio Conte adore aussi Lukaku..... "Et je n’en suis pas surpris. Déjà en 2016, Conte était resté fasciné par lui lorsque nous avions fait face à son Italie. C'est aussi un style d'entraîneur qui sait tirer le meilleur de ses attaquants, il suffit de penser à ce qu’il a fait avec Pellé. L’entrainement au quotidien est évidemment ce qui permet à Lukaku d’atteindre certains résultats." "Cela vaut aussi pour Mertens au Napoli, lui et le Napoli sont fait l’un pour l’autre, il s’y donne tellement. Mon fil a joué à l’Avellino et j’ai été marqué par la passion des napolitains pour le Calcio, c’est quelque chose de viscéral, il me fait dresser les poils. C’était très important pour Dries de s’adapter immédiatement en apprenant la langue, et je sais qu’il est aussi très proche de la culture de la Ville." ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  2. Romelu Lukaku, Capitaine de la Belgique face à l’Islande, s’est livré à une très longue interview à la RTBF, la télévision nationale belge: Comment avez-vous vécu ces mois de pandémie, dans un pays comme l’Italie, où le Covid-19 a énormément sévi? "Je suis toujours resté à la maison, car je ne savais pas ce qu’il pouvait arriver. Beaucoup de personnes ont perdu des proches, c’était un moment difficile pour tout le monde. Ce l’était aussi pour moi car je ne pouvais pas vivre en sécurité, on ne savait pas se parler. J’étais à la maison, je faisais du tapis roulant et du vélo d’appartement. Mentalement, ce fut très dur. La chose la plus importante pour moi a été de sortir de cette période, en ayant peut-être appris quelque chose de nouveau." "J’ai lu beaucoup de livres, j’ai aussi suivi des cours d’entraîneur à la Fédération belge pour les joueurs internationaux. C’était une période assez désagréable…la distance entre moi, mon fils, ma mère et mes frères. C’était difficile car nous ne nous parlions toujours pas, on ne pouvait pas se voir, c’était particulier. Lorsque j’ai reçu l’autorisation du club de quitter mon domicile, c’était la plus belle de choses. Je pense également, qu’en tant que famille, que cette situation nous a soudé." Vous venez de vivre une saison exceptionnelle à l’Inter. Par chance, vous n’êtes pas encore en fin de carrière, que bilan dressez-vous de votre aventure de footballeur jusqu’à ce jour..... "J’avais l’ambition de devenir un joueur professionnel car ma situation familiale n’était pas la meilleure et cela me faisait souffrir, c’est un parcours qui marque un gamin. Ma mère a réalisé certaines choses qui m’ont marqué et qui m’ont permis de faire preuve d’une certaine détermination dans le football. Je ne veux pas pas que ma mère, mes frères et mes enfants ne revivent une pareille expérience à l’avenir. Je voulais arriver en équipe première d’Anderlecht le plus tôt possible." Cette situation vous a forgé rapidement..... "C’est comme ça. Il y a quelques semaines, j’ai parlé en Live sur Instagram avec Adriano. Lorsqu’il jouait à l’Inter c’était mon idole, et à cette époque-là, il n’y avait pas la télé à la maison et j’allais avec l’un de mes parents à Bruxelles voir ce qu’il faisait sur YouTube." "Pour moi, c’était émouvant de parler avec lui car il m’a rappelé aussi ces moments-là: C’était un moment très touchant." Romelu est-il parfois plus incompri que d’autres ? "Oui, mais je ne veux pas qu’on m’assimile à cela. Je mets énormément de détermination dans ce que je fais et plus spécialement dans le football car il peut tout t’apporter rapidement, mais il peut tout t’ôter rapidement aussi. Je me suis toujours dit qu’il n’existait pas quelque chose que je ne saurais pas faire, j’ai tellement donné de moi-même pour trouver la volonté de devenir plus fort." "On doit penser comme cela si on veut survivre dans le football professionnel, les jeunes doivent comprendre que ce n’est que compétition. Si les garçons veulent devenir des professionnels, ils devront avoir la force et la volonté de vouloir devenir plus fort quotidiennement." Est-ce que ce caractère a changé le regard posé sur vous ? "Je ne parle pas énormément hors du terrain, je dis ce que j’ai à dire, et ensuite je fais mon job sur le terrain. En dehors, je pense être un bon père et un bon fils pour mes parents. Je veux apprendre des expériences de la vie." Vous avez débuté avec une précocité incroyable dans le monde du football: Pensez-vous avoir atteint le pic de votre carrière aujourd’hui ? "Non, je pense qu’il y a toujours un autre niveau à atteindre. Cristiano Ronaldo est, par exemple, un joueur qui chaque année vise à devenir toujours plus fort. Des personnalités comme Karim Benzema et Robert Lewandowski démontrent la volonté de chercher toujours à devenir le plus fort." "Cette année, avec l’Inter, je suis arrivé à la seconde place en Championnat et nous avons perdu la Finale de l’Europa League, j’ai déjà trouvé, sur base de ce vécu, la motivation pour atteindre le niveau supérieur." Aujourd’hui, vous sentez-vous dans le cœur des belges ? "Oui, car je sais qui je suis et je n’ai jamais mis mes intérêts personnels avant ceux de l’équipe, et je ne le ferai jamais. Je ne serais jamais allé à l’Inter sinon, ni en équipe nationale. Nous sommes une génération de talents et ils m’ont tant apporté. Je joue à côté de Dries Mertens, Kevin De Bruyne, les frères Hazard, ils t’offrent tous des caviars et je n’ai qu’à la pousser au fond. Je suis content de jouer avec cette génération, sans eux, je n’aurais jamais inscrit autant de buts en équipe nationale." Difficile de faire mieux que ce que vous avez fait la saison dernière, avec l’Inter…Le fait d’avoir de meilleures statistiques est-il un objectif pour vous permettre d’avancer la saison prochaine ? "Je pense que le collectif est ce qui me motive principalement. Je pense que nous avons l’équipe pour savoir réaliser d’excellentes choses, ensuite c’est sur le terrain qu’il faudra le prouver. Nous avons très bien terminé la saison dernière, je pense que nos performances défensives sont devenues plus solide. Nous avions fait de notre mieux pour gagner chaque match, je pense que cela va pouvoir nous aider pour faire de belles choses cette année. Nous verrons par la suite." Pour devenir Champion d’Italie ? "C’est l’objectif, nous verrons." Ressentez-vous avoir le Leadership que beaucoup perçoivent ? "Oui, je pense savoir unir l’équipe et rendre mes équipiers meilleurs en leur disant des choses positives, même lorsqu’ils se plantent. Je les incite à aller de l’avant. Chaque fois que je joue, je cherche surtout à faire comprendre au groupe ce qu’est le plaisir de jouer ensemble. Chaque match est un test pour nous, et je dis toujours que nous devons viser à chaque matchs la victoire, même si ce n’est pas toujours possible. Le leadership, consiste pour moi, à motiver l’équipe à tout donner jusqu’à au bout du bout, même si le match n’est pas en notre faveur." Si vous deviez choisir entre l’Euro et le Mondial ? "Pas de choix, réussir à remporter les deux serait l’idéal." Qu’est-ce qui touche Lukaku aujourd’hui ? "Mon fils, ma mère, mon frère…Voir mon fils me sourire à mon réveil, ou le voir heureux lorsque je reviens de l’entrainement. Je cherche aussi toujours à impliquer mon frère Jordan dans mes décisions." Le rêve de votre vie, au-delà du football ? "Non, franchement, je n’en ai pas tellement. Je veux me réveiller le matin et être une bonne personne, un gars normal avec qui parler." Que pensez-vous de Milan et de l’Italie ? "Je suis heureux d’y vivre, il y a toujours quelque chose à faire et pas seulement du shopping, même si lorsque je fais venir ma mère, cela me donne la migraine. Les gens sont chaleureux, ils aiment le Calcio, plus que les anglais. Ils sont passionnés, si les choses vont bien et qu’ils voient que les joueurs donnent tout sur le terrain, le respect est pour la vie. Mais si les choses ne vont pas bien, tu dois te préparer car ce sera désagréable." "Je les remercie de vivre une telle situation, vivre là-bas est le top. Je m’y sens vraiment bien, les gens sont gentils et je suis fier d’avoir fait ce choix." Pensez-vous jouer de nombreuses années en Italie ? "J’y suis heureux, je ne le nie pas. La saison dernière, nous avons vu que l’Inter tournait très bien et cette année, les gens s’attends à beaucoup plus de ma part. C’est à moi à porter sur le terrain, la même qualité de travail que celui réalisé l’année dernière." Quel livre avez-vous lu ? "Celui de Marco Van Basten, je dois finir celui de Wesley Sneijder et j’ai aussi lu celui de Kobe Bryant. Je les considère utile pour comprendre certaines choses qui font grandir un champion. Je veux tout donner dans ma carrière car lorsqu’elle sera terminée, je veux que lorsque l’on me regardera, on saura que j’ai tout donné. Ensuite, j’aimerai vivre avec mes enfants en sachant d’avoir tut fait et que tous mes proches soient à l'abri." Avez-vous une anecdote à nous révéler sur vos connaissances linguistique ? "Lorsque je suis arrivé en Italie, j’ai demandé au Staff de me parler en italien, et je répondais en anglais. Lorsque j’ai pris confiance, j’ai commencé à parler en Italie. La chose la plus importante est de savoir s’exprimer, si je ne parlais pas italien, cela m’aurait été difficile d’échanger avec mes équipiers italiens. Je ne pouvais pas juste m’exprimer pour dire ce que je voulais, à mon âge, parler et comprendre les langues sont pour moi important." Lukaku peut-il remporter le Ballon d’Or ? "C’est difficile pour moi de m’exprimer sur des titres individuels : Gagner en équipe est, je le pense, la vraie ambition pour un joueur. Ensuite c’est bien d’avoir des distinctions personnelles, mais c’est le collectif qui m’intéresse." Etes-vous prêt à renoncer à l’équipe nationale en cas de Succès à l’Euro ou au Mondial 2022 ? "Je donnerai tous pour les deux, j’espère que la nouvelle génération arrivera rapidement. Il y a des joueurs comme Dimata, Vanheusden, Doku, qui doivent répondre présent et comprendre où ils en sont. Ce serait bien si la nouvelle génération pouvait débarquer et commencer à se battre pour l’équipe nationale A. L’objectif est de parvenir à gagner quelque chose." Un Leadership, un sens du collectif prononcé, l’envie de tout donner…C’est un fait le maillot flocké numéro 9 a son blason de redoré..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Roberto Martinez, le sélectionneur national de la Belgique s’est livré à la Gazzetta Dello Sport, en cette veille de demi-finale de Coupe d’Italie qui mettra aux prises deux joueurs de sa ligne d’attaque : Romelu Lukaku et Dries Mertens Commençons par Lukaku : 23 buts pour sa première saison en Italie et celle-ci n’est pas encore terminée..... Vous attendiez-vous à un Romelu aussi déterminant avec l’Inter ? "Oui, j’en était certain. Je le connais très bien, depuis ses 19 ans. C’est un numéro 9 à part, je savais qu’il avait faim de Serie A depuis très longtemps. Il avait, durant des mois, en tête l’idée de jouer en Italie et de travailler avec un entraîneur comme Conte." "Pour lui, c’était le plus important : Il est convaincu qu’Antonio lui donnera les meilleurs instructions pour lui permettre de s’exprimer au mieux et pour retirer le meilleur de ses capacités. Et c’est le cas, mais ce n’est pas fini, je pense que Romelu peut terminer la saison d’une façon incroyable." A 27 ans, Romelu est dans le vif de sa carrière, selon-vous, que peut-il encore améliorer ? "C’est un joueur qui cherche toujours à s’améliorer, qui veut étudier. Regardez ses matchs, il cherche toujours à faire mieux la fois suivante. Je crois tout de même que son objectif doit être celui de rester un attaquant qui respire le but et qui marque avec continuité, comme il l’a toujours fait. Et vu sous cet angle, il a un talent unique." Lautaro Martinez pourrait partir, avec qui voyez-vous Romelu en pointe à Milan ? "Ce ne serait pas un problème pour lui de changer d’équipier, Lukaku sait s’adapter à n’importe quel type d’attaquant qui joue à ses côtés, il n’a pas besoin d’un profil plus qu’un autre. Il a un physique extraordinaire, il protège le ballon, et est très fort devant le but." "Il a aussi joué sur les côtés étant jeune : Il est capable de joueur à n’importe quel poste en attaque et avec n’importe quel attaquant à proximité." On semblait voir arriver Mertens à l’Inter, mais finalement Dries restera à Naples et il finira probablement sa carrière en Azzurro… "Je crois qu’il a pris la bonne décision : Dries est importantissime pour la Belgique, si nous sommes devenu 1 au Monde, c’est aussi en grande partie grâce à lui. C’est un joueur que j’apprécie intensément : Il aurait pu aller jouer n’importe tout dans le mode, il aurait toucher le salaire qu’il aurait voulu..Pour moi son choix est une histoire incroyable, car il a fait tant de bien à tout le Calcio : Dries a de très grandes ambitions, tout comme le Napoli qui en a avec lui." Avec d’autres stars de votre Belgique, Lukaku et Dries ont décidé d’entreprendre le parcours destiné à devenir entraîneur. Comment les voyez-vous dans le futur ? "Ils sont déjà prêt à être entraîneurs, ce sont deux joueurs intelligents, ils connaissent tous les concepts fondamentaux du football, ils ont une très grande influence sur leurs équipiers. Pour moi, ce sont deux phénomènes. Je pense qui’ils peuvent encore apporter tant à la Belgiqu et et au Calcio, et je suis sur qu’il pourrait continuer aussi lorsqu’ils deviendront entraîneurs." Dernière question : Allez-vous regarder le match ? "C’est sur, je suis excité : L’Italie est le premier pays qui reprend avec la Coupe nationale : C’est une opportunité fantastique de revoir immédiatement des équipes fortes. La partie sera suivie dans toute la Belgique, je vous l’assure." Le Saviez-Vous ? La Fédération Belge offre la possibilité aux joueurs de pouvoir suivre des études pour être entraîneur. Pour se faire, il faut avoir collecté au moins 50 présences en équipe nationale ou avoir fait partie des matchs de qualification ou de la phase finale du Mondial 2018. Evidemment, Romelu Lukaku a saisi cette opportunité. Passionné, Lukaku pourrait selon Tuttosport déjà s’essayer à ce futur métier d’avenir également à l'Inter: "Il n’est pas impossible que, dans un avenir proche, Lukaku puisse tenter de prouver cette compétence sur le terrain, avec les plus jeunes . Dans les intentions de la Fédération Belge, les entraîneurs à en devenir peuvent s’essayer, dans la pratique, avec les joueurs les plus jeunes de leurs clubs respectifs." La citation du jour "Romelu peut être bon mais aussi embêtant en même temps. En réalité, vivre avec Romelu c’est comme être avec un enfant. Il n’est silencieux que lorsqu’il dort. Il est constamment en train de bouger." – Kevin De Bruyne Valideriez-vous Coach Lukaku à la tête de nos jeunes têtes blondes Nerazzurre ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Le Directeur Sportif de l’Inter, Piero Ausilio s’est livré à Gianluca Di Marzio dans le cadre de l’émission "Il calciomercato che verrà" Méthode de travail "La façon de travailler a changé. A présent nous sommes revenus à un minimum de normalité, même si nous avons toujours des appels téléphonique et des Chats. C’est difficile d’aller de l’avant dans les négociations car j’ai la sensation que personne n’a envie d’y aller le premier." Joueurs prêtés par l'Inter au 30 juin "Nous en discutons, il y a plusieurs situations qui sont assez similaire. Dans le cas de Perisic, le prêt aurait déjà dû être terminé, mais nous avons d’excellents rapports avec le Bayern et nous leur avons concédé plus de temps, comme le garçon avait été blessé. Nous allons en reparler de façon plus approfondie sans aucun problème." Mauro Icardi "Pour lui, la situation est plus simple, je discute avec Leonardo qui est un ami. Nous cherchons à définir la meilleure solution. La somme sera probablement redimensionnée suite à la crise, et il est donc normal d’accorder de la disponibilité dans les échanges, surtout que nous parlons d’un garçon qui aimerait rester là-bas." Radja Nainggolan "Cagliari n’a pas d’option, donc le joueur reviendra chez nous. Aujourd’hui, il est trop tôt pour en parler, mais nous ferons des évaluations avec lui." Les joueurs prêtés à l’Inter "La volonté est d’aller de l’avant, jusqu’au terme de la saison avec tout le monde. Il y aura des contrats qui vont arriver à leurs fin comme ceux de Borja Valero et Padelli dont nous devrons parler. Pour Young, nous avons déjà exercé l’option pour une année supplémentaire." Alexis Sanchez "Nous souhaitons viser haut durant les prochains mois. Avant sa blessure, il avait proposé des belles choses, nous avions revus le Sanchez de l’Udinese et d’Arsenal. Il a ensuite connu ce problème très rapidement: Il aura l’occasion de démontrer sa valeur, c’est aussi dans son intérêt de faire bien." Lautaro Martinez "En ce qui concerne Lautaro, il n’y a qu’un moyen pour l’éloigner de l’Inter et c’est le paiement de la clause et ce paiement est complexe, tous le savent car il y a un délai défini et des impératifs bien précis à respecter: La clause débute au premier juillet pour une période très limité." "C’est, aujourd’hui, la seule possibilité qui existe pour voir le joueur loin de l’Inter. Nous ne faisons pas face à la thématique Lautaro en ce moment." "La raison ? Nous comptons sur lui, il est important pour le club et il a encore deux ans de contrat. La Benamata n’a pas l’intention de céder ses joueurs les plus importants, mais de les conserver en se renforçant éventuellement sur le mercato, et cela vaut également pour Lautaro." Tractations "Beaucoup de clubs nous ont contacté pour Lautaro. Barcelone est, parmi ceux-là, le club le plus décidé : Nous avons un rapport amical et cordial avec eux. Nous ne nous cachons pas, ce club connait nos intentions : L’Inter n’a pas l’intention de vendre Lautaro, il y a une clause et il est nécessaire de la payer : Je pense avoir été clair. Il n’y a aucune urgence de le vendre Lautaro. Nous et je me l’imagine à l’Inter." Sandro Tonali "Avoir une identité italienne à l’Inter peut être très importante, vu la construction du groupe et nous souhaitons continuer à suivre cette voie. Tonali a très certainement les qualités pour jouer à l’Inter, je ne sais pas si nous disposons des fonds nécessaire pour l’acheter. Ses paramètres sont tous valident pour qu’il soit un joueur de l’Inter, mais je ne connais pas les prétentions de Cellino." Timo Werner "Il nous a toujours séduit, mais il ne viendra pas. J’en connais les raisons et elles sont variées, je connais aussi l’opinion du joueur et de son entourage. C’est vrai qu’il dispose d’une clause, mais il ne viendra pas." Matheus Cunha “Je le connais, il a d’excellents agents, très bon. C’est un joueur talentueux depuis son plus jeune âge et il confirme à présent son talent en Bundesliga. Oui, nous l’observons." Edison Cavani "Nous sommes toujours attentif au mercato à paramètre zéro. Edison n’est pas une priorité car nous avons déjà simplement notre parc d’attaquant formé de Martinez, Lukaku et Sanchez. Ce dernier a la possibilité de démonter sa valeur et nous ferons ensuite des évaluations." "Il y a aussi Esposito qui est très brave mais très jeune, nous verrons si nous l’enverrons engranger de l’expérience. Nous pourrions parler d’un quatrième attaquant, mais ce n’est pas Cavani que nous avons en tête." Dries Mertens “C’est un joueur avec lequel nous étions en contact. Il était en fin de contrat, mais il a préféré rester au Napoli. Je suis heureux pour lui car il s’agissait depuis toujours de sa priorité." Giorgos Vagiannidis "Nous y travaillons, nous sommes toujours attentif aux jeunes. Lui aussi est un joueur à paramètre zéro et si nous venons à le recruter, ce sera pour le mettre à la disposition de Conte qui, par la suite, évaluera quel parcours sera le meilleur." Arturo Vidal "Ce n’est actuellement pas une opportunité. Notre milieu de terrain est fort et nous voulons l’améliorer à travers la croissance de joueurs talentueux comme Barella et Sensi. Il ne faut pas oublier Eriksen qui a eu besoin d’un temps d’adaptation et qui va mieux." Serie A "Nous sommes au-delà de nos attentes. Nous nous reconstruisons avec un très grand entraîneur tel que Conte et nous sommes encore en course dans trois compétitions qui peuvent nous offrir des satisfactions. Avec Conte nous avons toujours recruté des joueurs en parfaite symbiose. Aucun joueur n’est arrivé, s’il n’était pas exigé." Mercato "Il y aura des prix bas. Certains chercherons aussi à les augmenter. Il me semble que tout le monde à peur de faire le premier pas, il y a des préoccupations, je pense que cela se jouera sur la longueur et que les feux d’artifice auront lieu en septembre." Les jeunes "La concurrence est très importante sur les très jeunes, nous faisons toujours face à un paquet d’équipes qui observent les talents. C’est aussi pour cette raison que nous nous efforçons de travailler sur les nôtres. Nous regardons aussi le rapport qualité-prix qui pourrait être avantageux." "Ce serait difficile de voir l’Inter investir 30-40 millions d’euros sur les très jeunes. 20 fameux millions d’euros ont été dépensé pour Lautaro qui nous avait convaincu et qui était prêt pour jouer en équipe première." Croissance avec le Suning 'Il est normal, comme je me l’attendais car je connais la puissance de Suning et ses idées sont claires depuis le départ. Les investissement étaient ciblés avec une grande possibilité d’une réévaluation, sur la base d’un travail qui est parti de très loin." "J’estime que nous en récoltons, à présent, les premiers fruits: Nous voulons continuer à investir et à rendre l’Inter plus forte, avec le bon mix entre les jeunes et les joueurs d’expérience." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Le futur de Dries Mertens dépend à présent de... Dries Mertens. Invité à prendre position à plusieurs reprises par le Napoli, le club du Vésuve est parvenu finalement à proposer une offre à hauteur de celle faite par l’Inter. Une prolongation de contrat courant jusqu’en 2022 pour un salaire de 4,5 millions d’euros, le tout accompagné de 3 millions d’euros à la signature. Soit une offre totale de 12 millions d’euros très similaire à celle de l’Inter. L’offre étant égalée, place à présent à Dries et à son entourage pour décider de son avenir. Aurelio De Laurentiis aura au final baissé sa garde, lui qui avait d’ailleurs acheté le maillot du Diable Rouge à l’occasion d’une œuvre de bienfaisance. Le saviez-vous ? En cas de prolongation, le Président du Napoli veut offrir une signature très cinématographique au meilleur co-buteur de l'Histoire du Napoli. Choix du cœur ou dernier grand défi de carrière, que choisiriez-vous à la place de Dries ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Naples tente toujours de convaincre Mertens, son ami Lukaku le désire à Milan, Cavani reste dans le collimateur et quand à Werner tout dépendra de Lautaro. Le nom de Dries Mertens résonne de plus en plus au siège de l'Inter : l'attaquant, qui sera libre le 30 juin prochain est désiré par de nombreux clubs de haut standing. L' Inter est toujours dans la course de même que Chelsea qui tentera de s'attacher ses services. Son entraîneur Gennaro Gattuso essaie de le convaincre de prolonger par tous les moyens, sans résultat. Dries Mertens reste très attaché à la ville de Naples où il est installé depuis 2013, et a déclaré plusieurs fois qu'il ne se voyait pas aller ailleurs en Serie A : c'est sur cet aspect que le club estime encore avoir une chance de le garder. En ligne de mire Entre-temps, on a une Inter très intéressée d'avoir la possibilité de recruter un joueur d'un tel calibre à un tarif aussi bas. En janvier, Marotta et Ausilio ne disposaient d'aucun élément à son sujet, le joueur en effet semblait très proche d'un renouvellement avec le Napoli. Mais désormais le club est prêt à passer à la vitesse supérieure avec une arme supplémentaire : Romelu Lukaku. Les deux avant-centres de la sélection belge sont très amis et le numéro neuf nerazzurro fait le forcing et pas qu'un peu pour l'inciter à rejoindre l'Inter. Avec Lautaro Martinez qui pourrait dire oui au Barça à un moment ou à un autre et Alexis Sanchez destiné à retourner à Manchester, Mertens serait le joueur idéal pour re-dessiner l'attaque de Conte : le Belge qui à fêté ses 33 ans le 6 mai dernier, à l'expérience recherchée par le coach italien et ce dernier devrait l'utiliser en alternative du duo Lautaro-Lukaku. Côté salaire, Mertens touche 5 millions d'euros par saison et se laisserait bien tenter par un dernier gros contrat : un accord de deux ans avec une rémunération identique à ce qu'il perçoit actuellement. L'Inter fera le pas décisif dès l'annonce de rupture entre les deux parties et ne s'arrêtera probablement pas là. Une autre opportunité en fin de contrat se présente et celle-ci se nomme Edinson Cavani. Antonio Conte admire l'Uruguayen qui comme Mertens, sera libre l'été prochain, même si le joueur garde l'espoir d'un renouvellement. S'il y a séparation, le club italien tentera de le signer mais en négociant à la baisse une partie de son salaire, pour rappel El Matador perçoit 12,5 millions d'euros net à Paris. Dans la danse aux attaquants pour la saison prochaine l'Inter ne perd pas de vue Timo Werner, préférence de Conte à la succession du Toro. Liverpool est en flirte avec lui depuis un moment et dernièrement le Barça a ouvert une enquête via ses agents sans doute dans le but de mettre un coup pression à l'Inter dans l'affaire Lautaro. Dans ce scénario la direction sait que jouer la carte de l'anticipation pourrait s'avérer cruciale dans la course au joueur, auteur de 27 buts en 36 matchs cette saison. En Angleterre Klopp insiste pour faire venir son compatriote même si les Reds depuis le début de pandémie n'ont pas franchi d'étape sur ce dossier. En conclusion résoudre la vente au Barça permettrait l'obtention des 50-60 millions nécessaires pour conduire Timo Werner à Milan. ®KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  7. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, Le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, sait parler à ses joueurs. Un ultimatum a été posé à Dries Mertens : "Il y a un risque concret que l’international belge se soit accordé avec l’Inter. Là-bas, il retrouverait Romelu Lukaku, son ami et équipier en équipe nationale et son premier sponsor. " Mutinerie Durant une phase d’échanges, les joueurs du Napoli ont posé des conditions. Les joueur concernés se sont dit prêts à prolonger si le Président envisage d’annuler les procédures en cours (amende financière), sans oublier l’action en justice menée envers les droits à l’image. Face à cela, Aurelio De Laurentiis a dressé un mur qui, pour le moment, est infranchissable : De Laurentiis sait qu’il est dans son droit et il a toujours été disposé à aider économiquement son équipe. Il n’a donc pas admis ce revirement des joueurs. Une situation qui pourrait d’ailleurs conduire à plusieurs ruptures importantes. Concernant Dries Mertens, il lui a donné une semaine pour signer. Passé ce délai, il sera prié de partir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’attaque de l’Inter, la saison prochaine, pourrait envoyer du lourd. Dans l’attente d’une confirmation ou pas, d’une permanence de Lautaro Martinez, Giuseppe Marotta renforce, à coup de transferts gratuits, ce secteur décisif dans une lutte pour le Titre. Selon SportMediaset, L’Inter aurait proposé à Edinson Cavani un contrat de 2 ans de 10 millions d’euros par saison. Tout comme Dries Mertens, les négociations sont bien avancées. L’optimisme est donc de mise à la Casa Inter ou Cavani et Mertens viendraient épauler avec certitude Romelu Lukaku. Avec ces deux recrues, l’Inter pourrait envisager plus sereinement la situation relative à Lautaro Martinez. Puissance 4 Le Corriere Dello Sport nous présente le nouveau rempart offensif de l’Inter: "Timo Werner serait l’héritier tout désigné en cas de départ de Lautaro Martinez, ce serait lui qui viendrait épauler Romelu Lukaku." "Mais les réservistes se nommeraient Dries Mertens et "Il "Matador" Edinson Cavani : une paire d’attaquants de très haut niveau pour une Inter Da Scudetto." Comment analysez-vous le rempart offensif 2020/2021, si les recrutements sont officialisés ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. L'excentrique Dries Mertens, meilleur buteur de l’Histoire du Napoli est quasiment un joueur de l’Inter. Comme le révèle le Corriere dello Sport, les documents relatifs à l’une des plus importantes opérations du mercato estival à venir, ont déjà été échangés. Recruté gratuitement, car en fin de contrat, il ne reste plus qu’à finaliser le montant de la prime à la signature, Napoli et Chelsea s’étant fait une raison. A la lumière de la situation, il était inévitable pour Marotta et Ausilio de se projeter en avant. Et le premier fait d'arme, a été l’assaut de Mertens, tant le belge semblait être proche. Ces derniers jours, un échange de documents a eu lieu avec l’entourage du joueur, les derniers détails concernent la prime à la signature (étant donné que le joueur arrivera en fin de contrat), et les bonus à ajouter au salaire fixe, qui sera proche des 5 millions d’euros. Si Naples, mais surtout Chelsea, ne sont pas totalement hors course, l'affaire est presque bouclée ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Dries Mertens est toujours plus proche de l’Inter. Comme le confirme Tuttosport, mais également une bonne partie de la presse transalpine, l’offre de l’Inter, à savoir un contrat de 2 ans à 5 millions d’euros, aurait convaincu le Diable Rouge de déposer ses valises à Milan. L’attaquant belge était devenu sans l’ombre d’un doute l’objectif numéro un pour renforcer le rempart offensif. La prolongation de contrat avec le Napoli, qui semblait acté début mars, a échoué et les signaux qui arrivent, également de Belgique, parle d’une séparation qui apparait à présent évidente. Si le cœur pourrait toujours prévaloir, Mertens pourrait se lier à vie avec les Azzurri, mais à l'heure actuelle, ce n’est pas le sentiment général. En effet, le pressing de l’Inter, qui propose un biennal de 5 millions d’euros plus bonus à la signature, semble non seulement avoir rayé la proposition de De Laurentiis, mais également une riche offre en provenance de la Chine. Entre l’Inter et Mertens, il ne semblait donc rester que Chelsea qui avait tenté de le recruter en janvier. Il se dit que le Belge a demandé quelques informations et conseils à Romelu Lukaku pour se trouver une maison à Milan, un agent serait également à la recherche du bon appartement, toujours dans le quartier du City Life où vit Big Rom… Et il se pourrait que l’appartement de Lautaro Martinez, en face de chez Lukaku, vienne à se libérer. Validez-vous le recrutement du lutin belge ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Selon un rapport publié dans l'édition imprimée d'Il Tempo, les romains sont entrés dans la course pour récupérer l'attaquant napolitain Dries Mertens en transfert gratuit. Au cours des dernières semaines, Mertens (dont le contrat expire à la fin de cette saison) semblait sur le point de signer une prolongation avec le Napoli, mais cela ne semble plus si certain maintenant. Du coup, la Roma a suscité un intérêt dans l'espoir de profiter pleinement de cette incertitude planante. Les Romains sont prêts à offrir à l'attaquant de 32 ans un contrat de trois ans. Le rapport indique également qu'ils savent également que la Roma ne sera pas la première option pour Mertens, compte tenu du type de salaires que d'autres clubs comme l'Inter, Chelsea et l'AS Monaco pourraient lui offrir.
  12. C’est une information de Sport Mediaset, Sandro Tonali et Dries Mertens pourraient vivre une saison prochaine teintée de bleu et de noir Selon ce dernier, Sandro Tonali serait de plus en plus proche de l’Inter. Giuseppe Marotta serait, en effet, en contact très avancé avec l’agent du joueur et il serait déjà en train de finaliser le transfert de la pépite italienne de Brescia, vers l’Inter, prenant le meilleur sur la concurrence et plus en particulier la Juventus Le retour de bâton ne s’est pas fait attendre avec la Juventus qui a tenté dernièrement de s’insérer dans le dossier de Dries Mertens par l’intermédiaire d’une proposition faite au joueur par Maurizio Sarri. Mais selon Sport Mediaset, l’attaquant belge arrivera à l’Inter afin de pallier le départ généré par le non-rachat d’Alexis Sanchez qui retournera à Manchester United. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. C’est une information de Sport Mediaset : Sur recommandation de Romelu Lukaku, un contrat biennal a été proposé à Dries Mertens, celui-ci est supérieur à l’offre déposée sur la table par Aurelio De Laurentiis "Il y a une dangereuse proposition de l’Inter, entre le Napoli et la prolongation de contrat de Mertens qui, il y a deux mois était pratiquement actée. Une offre qui est plus attrayante que n’importe quelle tentation étrangère (Premier League) et qui pourrait voir le chemin se séparer entre l’attaquant et le club de De Laurentiis." Outre les différences contractuelles nettement différentes, il y a aussi sur la table l'amende découlant de la mutinerie du mois de novembre: "En date du 1er mars, Dries Mertens avait rencontré Aurelio De Laurentiis au restaurant du Grand Hotel Vesuvio pour celui qui semblait être une prolongation de la permanence du belge sous le maillot azur. Il s’agissait d’un accord verbal relatif à un contrat biennal de 4 millions d’euros par saison plus 500.000 € de bonus et une prime de 2 millions d’euros à la signature. Soit, 11 millions d’euros en substance pour deux saison." Dans ces conditions, Mertens avait donné son assentiment, sa parole. Il était même dit qu’une annonce officielle aurait dû voir le jour à l’occasion de la rencontre opposant le Napoli au Fc Barcelone le 18 mars. Toutefois, dans les jours suivant cette sortie au restaurant, il a été dit au club que l’annonce allait être post-posée, pour raison technique étant donné que la proposition devait être traduite en plusieurs langues. Depuis lors, il n’y a plus aucun signe d’avancée dans cette opération, qui a été également ralentie par l'impossibilité de se rencontrer physiquement au-delà de simple appels téléphonique de courtoisie.Et c’est précisément durant ce laps de temps que la situation a changée.... Romelu Lukaku "Avoir un ami tel que Romelu Lukaku équivaut à trouver un trésor. Tout d’abord car lorsque vous présentez un profil aussi "petit"comme Mertens, lorsque vous vous baladez dans la rue avec la Montagne de muscle que représente Big Rom fait que personne n’osera vous toucher." "Plus sérieusement, Lukaku est très actif dans la promotion de ces amis auprès de l’équipe qui l’ accueilli avec tous les honneurs : L’Inter. C’était d’ailleurs lui qui avait établi le premier contact avec Dries, son équipier en équipe national. C’est également lui qui a soumis l’idée de recruter Vertonghen." "Giuseppe Marotta a toujours était sensible aux grands joueurs en fin de contrat et il a flairé la bonne affaire L’Inter a donc proposé un biennal de 6 millions d’euros par saison accompagné d’une option pour une troisième année. Soit une offre d’un million d’euros plus importante que celle proposée du Napoli. Le tout sans lier 500.000€ par saison au rendement du joueur et sans imposer le droit à l’Image qui existe au Napoli." Retour de bâton Cette situation connue de tous, a été sous-estimée : Cette problématique n’a jamais été résolue et Aurelio De Laurentiis avait sévèrement sanctionné les joueurs suite à la mutinerie qui eu lieu le 5 novembre, après Napoli-Salzbourg "Mertens en avait parlé avec son président le 1er mars, mais cette problématique est loin d’être résolue, provoquant de la sorte le mécontentement de Dries, mais aussi du reste de ses équipiers." Il semble à présent certains que Callejon ne prolongera pas son aventure dans le Sud, lui qui cherche un nouveau point de chute, probablement en Espagne. "Cette situation était prévisible depuis des semaines, mais ce n’était pas le cas pour Dries Mertens dont on voyait encore l’avenir près du Vésuve: "L’appel de son ami Lukaku, le Prestige de l’Inter et l’offre économiquement intéressante ont redistribué les cartes." Et Mertens, désiré par Antonio Conte qui voit en lui le remplaçant idéal d’Alexis Sanchez qui ne sera pas racheté, pourrait être un parfait binôme pour Lukaku, voir Lautaro Martinez si l’argentin poursuit son aventure en Italie Et actuellement, ce que Conte veut…..Conte l’a…. Valideriez-vous le recrutement, sous ces conditions, du Diable Rouge ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Selon un rapport publié dans l'édition imprimée du Corriere dello Sport, l'avenir de Dries Mertens avec le Napoli est plus que jamais dans le doute. Son actuel contrat doit expirer dans quelques mois. Après avoir rencontré la direction du club, il semblait qu'il était sur le point de signer une prolongation, mais il ne semble plus certain d'y rester. Le rapport ajoute que Naples avait prévu de vendre Arkadiusz Milik en raison d'une probable prolongation de contrat de Mertens. Mais maintenant que la situation a changé, ils pourraient bien décider de garder Milik si Mertens quitte le club. Depuis un certain temps, l'Inter surveille de près sa situation et serait très désireuse de l'acquérir via un transfert gratuit, tout comme Monaco. Notre milieu de terrain Joao Mario à Marseille ? Selon un rapport de FCInterNews.it, Marseille a en vue de recruter le milieu de terrain de Joao Mario dans les prochains mois. Le milieu de terrain portugais est actuellement prêté au Lokomotiv Moscou et ils ont une option pour l'acheter, mais le Lokomotiv juge le prix de 18 millions d'euros trop élevé pour eux. Le rapport poursuit en affirmant que Joao Mario aimerait jouer en Espagne ou en France et un transfert à Marseille lui permettrait de faire exactement cela. Marseille a en effet déjà interrogé ses représentants sur un éventuel transfert au Vélodrome. En ce qui concerne un transfert à l'OM, cela est encore au stade embryonnaire mais cela pourrait se développer plus au fil du temps. Apparemment, l'OM n'est pas le seul club intéressé par Joao Mario, le rapport indiquant également que le Real Betis l'est aussi. Rédigé par Alex_j - Internazionale.fr
  16. En effet, l’Inter continue à surveiller avec une grande attention le mercato des ailiers et des défenseurs. Au Milieu Si, durant le mercato hivernal Ashley Young et Victor Moses sont arrivés, une nouvelle cible est dans l’œil du Beppe : Timothy Castagne: Né en 1995, l’international belge est capable de joueur aussi bien sur l’aile gauche que sur l’aile droite. Dans une interview octroyée à la Dernière Heure, un quotidien belge, il a laissé entrevoir la possibilité de quitter le club de Bergame déjà en juin. En fin de contrat à l’été 2021, Castagne et son entourage ont l’envie d’évaluer avec calme les différentes alternatives possibles, et ce malgré un accord de principe avec l’Atalanta quant à une prolongation du contrat actuel.. Habitué à jouer dans un milieu à cinq, le Diable Rouge pourrait épouser la cause de Conte. Ce recrutement aurait également comme but de rajeunir les ailes Nerazzurre. Comme le souligne calciomercato.com, l’Inter et la Famille Percarssi entretiennent d’excellents rapports ce qui pourrait faciliter une éventuelle transaction En défense C’est un fait, la défense de l’Inter est actuellement sur le long terme, la meilleure défense du Calcio. Toutefois, aussi bien Diego Godin que Milan Skriniar ne parviennent pas à apporter les garanties nécessaires pour l’imperméabiliser au mieux. De fait, les experts de notre mercato sont partis à la recherche de profils expérimentés adaptés au système si cher à Antonio Conte. Un joueur a d’ailleurs déjà été proposé à l’Inter : Jan Vertonghen qui sera en fin de contrat à l’été 2020. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport: "A présent, Mourinho joue avec une défense à quatre, mais il y a encore quelques mois, sous Pochettino et également avec la Belgique, Jan avait bien mémorisé les mouvements d’une ligne défensive à trois. Si sa permanence avec les Spurs n’est pas à exclure vu son amour pour Londres, plus le temps passe, plus les probabilités d’arriver à la fin de l’Histoire avec le Club de Levy approche." "L'agent de Vertonghen récolte à présent les différentes offres qui lui sont soumises, surtout celles en provenance des Top Clubs. L’Inter est prête à se l’offrir. L’Ajax est également sur les rangs, mais Vertonghen temporise en ayant l’espoir de rejoindre Lukaku." "Son arrivée pourrait offrir à Diego Godin un bon de sortie vu qu’il ne parvient pas à s’intégrer dans la défense à trois." En attaque Dries Mertens a déjà fait savoir que son intention première est de prolonger au Napoli. Si cette prolongation n’a pas lieu, le Diable Rouge qui souhaite rester en Serie A, considère l’Inter comme seule et unique possibilité. Le Saviez-vous ? Outre les trois diables rouges déjà cité, sans oublier Romelu Lukaku et un certain Radja Nainggolan, Thomas Meunier fait aussi l’objet de rumeurs importantes, lui qui est capable de jouer aussi bien sur les ailes qu’en défense. Un joueur qui sera également en fin de contrat en juin 2020. Valideriez-vous ce recrutement diabolique, à l’instar de la French Touch d’Arsenal d’Arsène Wenger ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Si le Mercato hivernal vient à peine de se clôturer, la Direction Nerazzurra est déjà au travail pour renforcer l’équipe dès l’ouverture du mercato estival Un nom ressort du lot, aussi bien pour des raisons économiques que technique : Dries Mertens. En effet, le Belge est en fin de contrat avec le Napoli et il peut à présent déjà se choisir un nouveau point de chute. Selon Calciomercato.com, Dries retient à présent deux propositions : Sa priorité va à parvenir à une prolongation avec le Napoli. En cas d’échec, seule l’Inter serait prise en considération pour une signature en juin à paramètre zéro. Le Saviez-Vous ? Tous les moyens sont bons pour arriver à recruter un joueur, surtout si celui-ci est talentueux. De fait, il se dit que Romelu Lukaku aurait reçu l’aval de "faire le job" afin de convaincre Dries d’épouser la cause Nerazzurra. Le petit lutin belge souhaitant continuer à évoluer en Serie A. Valideriez-vous son arrivée ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. C’est, en effet l’annonce de la journée. Outre l’arrivée de Christian Eriksen, une information capitale au niveau du rempart offensif de l’Inter est arrivée de Premier League Alexis Sanchez restera Mancunien En effet, en conférence de presse, Ole Gunnar Solskjaer a confirmé vouloir compter sur la Nino Maravilla au terme de son prêt à l’Inter: "Sanchez reviendra ici l’été prochain et prouvera à tous que nous nous sommes trompés." En effet, l’Inter ne peut pas activer un quelconque droit de rachat étant donné qu’Alexis fait l’objet d’un "prêt sec". Dries Mertens favori L’Inter de Marotta a donc déjà planifié le plan B. Si Olivier Giroud aurait pû rentrer en ligne de compte, le français souhaite faire comme Eriksen et partir dès ce mercato hivernal de Londres. Toutefois, cette transaction n’aura pas lieu avec l’Inter qui préfère miser sur Sebastiano Esposito actuellement, la jeune pépite étant considéré intransférable. Mais Marotta sait parfaitement qu’il est "light" au niveau de ce secteur où seul Lautaro Martinez et Romelu Lukaku sont "pleinement" opérationnel. De fait, le Beppe s’est déjà entretenu avec Dries Mertens. Si le Diable Rouge refuse de prolonger à Naples, il sera gratuit au mois de juin. L’objectif de Marotta est double Signer Dries gratuitement lui permettrait de s’assurer les services d’un des meilleurs buteurs de Serie A. De la sorte, il renforcerait qualitativement le rempart offensif en compagnie de la Lula et d’Esposito Qui plus est, si les négociations viennent à échouer avec Lautaro Martinez, qui pourrait donc partir au Fc Barcelone, étant donné que le Club catalan a déjà avisé l’Inter qu’il compte activer la clause libératoire de 111 millions d’euros, l’Inter disposerait tout de même d’un joueur talentueux à aligner aux côtés de Romelu Lukaku. Dans un tel cas de figure, il sera également nécessaire de recruter à nouveau un nouvel attaquant, mais la ligne d’attaque composée par Mertens et Lukaku apporterait tout de même certaines garanties. L’objectif final du Beppe reste surtout de conserver Lautaro, si le joueur le désire également, tout en s’attachant Dries afin de proposer, au minimum, trois joueurs de carrure international à Conte. Que pensez-vous de cet éventuel recrutement ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Que la situation soit bien claire, Dries Mertens est une piste à écarter pour le Mercato du mois de Janvier. Cette situation ne vaut pas pour le mercato estival où le numéro 14 des Diables Rouges sera libre de tout contrat. Comme nous le confirme Sport Mediaset, la piste aurait été écartée essentiellement par Antonio Conte, qui préfére disposer d’un attaquant disposant de plus d’expérience à l’international, comprenez Olivier Giroud. Des contacts ont eu lieu la semaine dernière entre l’entourage du Bleu et l’Inter. Didier Deschamps conseillant même à son attaquant de changer d’air, lui qui ne dispose que d’un très faible temps de jeu. En rejoignant Antonio Conte, entraîneur qu’il a connu à Chelsea, Olivier s’assurerait de pouvoir, selon son état de forme, disposer d’un temps de jeu plus accru. Si Dries sera gratuit cet été, le Président de Naples en demande actuellement pas moins de 25 millions d’euros. Une somme jugée excessive pour un joueur en fin de contrat. La piste menant à Giroud serait donc également de nature économique, lui qui ne devrait pas coûter plus que 6 à 7 millions d’euros. Reste à présent au Champion du Monde à se montrer raisonnable dans ses prétentions salariales, lui qui perçoit actuellement 8 millions d’euros à Chelsea. La seule certitude actuelle est la durée du contrat d’Olivier en cas de signature : 18 mois. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Le futur de Dries Mertens au Napoli semble être scellé. En fin de contrat, le Diable rouge a refusé la proposition de prolongation. Selon le Corriere Dello Sport, la destination préférée du joueur reste l’Inter. Preuve en est des premiers contacts ont eu lieu : "Le Belge veut quitter le Napoli. C’est à présent clair et son entourage a réalisé bien plus qu’un simple sondage avec l’Inter. De Laurentiis n’abdiquant pas, le recruter en janvier s’avère impossible, mais le dialogue entamé pourrait déboucher à la fumée blanche." "Pour Dries, la solution préférée reste l’Inter, bien plus que la Chine. De leurs côtés, Marotta et Ausilio continuent d'observer la situation." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Outre le duel à distance entre l’Inter et la Juve et dans l’attente du retour de Matteo Politano et d’Alexis Sanchez, Giuseppe Marotta réalise actuellement une procédure de screening afin de renforcer le noyau Nerazzurro à moindre coût. Si Dries Mertens est le nom le plus cité actuellement, il n’est pas le seul Diable Rouge à être dans les petits papiers du dirigeant italien. Selon le Corriere Dello Sport, Mertens n’est pas le seul Diable gratuit qu’il pourrait signer : Meunier est dans son viseur tout comme Vertonghen. Ce dernier serait toutefois en concurrence avec Kurzawa. Toutefois l’actualité la plus brûlante reste celle concernant l’arrivée de Dries Mertens. Brûlante car toute la presse transalpine est unanime sur la destination du feu follet du Napoli. Suning aurait pratiquement acté l’arrivée du Diable Rouge. S’il pourrait s’engager gratuitement cet été, il n’est toutefois pas à exclure une arrivée en janvier suite à l’implosion du Napoli. En effet, pour rappel, Mertens sera en fin de contrat à l’été 2020. Il pourra donc signer où il veut dès le mois de janvier. L’Inter est le club qui le courtise le plus, qui est en pole position sur ce dossier. Pour Conte, il s’agit d’une transaction d’une grande valeur technique. En effet, le napolitain est une valeur sûre de la Serie A, lui qui a récemment égalé et surclassé le nombre de buts inscrit par un certain Diego Maradona. Qui plus est l’aspect économique n’est pas à prendre à la légère étant donné que l’Inter n’aurait pas à verser le moindre centime à Naples, ce qui lui permettrait d’investir sur un milieu de terrain de renom. Le tout sans oublier l’entente entre Lukaku et Dries Mertens qui est optimale, une complicité dont pourrait bénéficier la Beneamata sur le terrain. Mertens fêtera ses 33 ans au mois de mai. Si physiquement il est toujours au plus haut niveau, son objectif est d’atteindre les 100 buts en Serie A. Il en est à 88 actuellement. Son rêve est par contre de remporter le Scudetto, raison pour laquelle il a refusé les offres en provenance de la Chine, dont un salaire de 17 millions d’euros. Vu les prestations de l'Inter réalisées sous le commandement de Conte, Mertens sait pertinemment qu’en signant à l’Inter, il rejoindrait plus que le rival historique, il rejoindrait l’unique équipe capable de remporter le Scudetto après tant de tentatives infructueuses du côté du Vésuve. La presse napolitaine confirme L’Inter pour l’instant n’a pas présenté d’offre au Napoli, mais Mertens a fait savoir à Marotta et à son staff qu’il se réjouirait de rejoindre Milan et épouser la cause interiste. Si le chiffre avancé pour recruter le joueur en janvier est estimé à 25 millions d’euros contre un contrat estimé à 4,5 millions d’euros, il y aura lieu de patienter jusqu’à l’ouverture du mercato hivernal. Tout comme ce fut le cas pour Stefan De Vrij, l’Inter propose plus que ce que le Napoli peut offrir pour le renouvellement du contrat. Même si l’affaire est en bonnes voies, il est encore trop tôt pour parler d’un transfert déjà acté. De Laurentiis furieux Aurelio De Laurentiis ferait-il imploser sa créature ? Lui qui souhaitait faire du Napoli le seul et unique rivale de la Juve ? En pleine déroute en Serie A, le bouillant président Napolitain a sorti la sulfateuse en exigeant un "ritiro" d’une semaine afin de sanctionner et de responsabiliser son équipe. La surprise fut donc de taille lorsque les joueurs, au retour du dernier match européen du Napoli, se lançaient dans une mutinerie. Selon Sport Mediaset, les leaders de cette révolte seront châtiés sur la place publique, ceux qui sont considérés comme à l’origine de celle-ci. Parmi eux, deux joueurs pistés par l’Inter : Lorenzo Insigne et… Dries Mertens. Si l’objectif de De Laurentiis était de monétiser au mieux le départ de Mertens en exigeant 25 millions d’euros, cette situation aurait dévalorisé la valeur du joueur. Une somme de 10 millions d’euros pour céder le Diable Rouge en janvier pourrait donc satisfaire le patron napolitain… Outre la forte présence de joueurs nationaux : Sensi, Barella, Politano, Bastoni, Candreva, Esposito régulièrement appelés en Serie A. Valideriez-vous l’arrivée de deux ou trois autres Diables ? Dries Mertens (attaquant), Thomas Meunier (latéral/ailier droit) et Jan Vertonghen (défenseur). Le Saviez-Vous ? Vertonghen maîtrise la défense à trois tout comme Thomas Meunier étant donné que Roberto Martinez évolue en 3-4-3 avec la Belgique. Thomas Meunier était attaquant au début de sa carrière avant de se reconvertir. De quoi concurrencer Andrea Ranocchia. ®Antony Gilles - Internazionale.fr