Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'eder'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Eder s'est violemment attaqué au Suning via Tweeter avant que le départ de Conte ait été officiellement confirmé. "Quand j'ai dit que j'espérais que la même chose (que le FC Jiangsu, ndlr) ne se produirait pas à l'Inter, c'est parce qu'en tant que fan, je ne voulais pas que ce qui nous soit arrivé avec le Suning. Après avoir réalisé quelque chose d'important (gagner la Super League chinoise, ndlr), le peuple chinois (Steven Zhang et son père, ndlr) a jeté tout le travail acharné effectué par les joueurs, le staff et les directeurs." "Et maintenant, à l'Inter, ils jettent tout le travail acharné de Conte, car ils ont besoin de 100 M€ dans leurs poches. Ils ne se soucient pas du football et de tous leurs employés." "Pensez simplement que cela fait huit mois qu'ils n'ont pas payé des gens qui gagnaient 800 € par mois." Eder a ensuite terminé son troisième tweet avec deux émojis vomissant à côté du mot "Suning'', rendant ses sentiments sur les propriétaires de l'Inter clairs comme du cristal.
  2. Ivan Zazzaroni peut avoir le sourire : Dans les colonnes du Corriere Dello Sport, Tullio Tinti, l’agent d’Alessandro Bastoni a ouvertement critiqué l’Inter suite au comportement de celle-ci dans le cadre de la prolongation de contrat de l’international italien La thématique des salaires "Je me sens responsable de mes joueurs : Ranocchia, Darmian et Bastoni, et je ne pense pas qu’un procédé similaire se soit déjà produit : Les clubs sont des entreprises privées:. Lorsqu’ils génèrent des bénéfices, ils ne partagent pas le produit avec leurs employés et lorsque tu fais face à une perte, ceux-ci appartiennent à la propriété. J’ai lu que la Famille Zhang avait voulu vendre et qu’il y avait un fond qui avait présenté une offre importante." Suning en voulait plus… "C’est légitime car le club est à eux. A présent, ils ne peuvent pas demander des fonds à des joueurs qui ont fait tout ce qui leur avait été demandé : Non seulement ils ont remporté le Scudetto, mais ils ont aussi accepté de repousser le versement des mensualités aussi bien en 2019-2020 que celles de novembre et de décembre, afin d’éviter toute pénalisation au classement: Une telle demande me semble inopportune, hors de toute logique." La prolongation "Autre surprise : Cela fait quatre mois que j’ai un accord avec Marotta, Ausilio et Antonello : Il y avait la promesse de lui offrir un salaire à un niveau correct et l’accord était établi en février, avant tant d’échanges de mails de confirmation. Il ne manquait que le retour du Président, de Chine, pour formaliser le tout." "Pas plus tard que vendredi, il m’a été fait part que la négociation n’a pas capotée, mais qu’il faudrait attendre que le prêt qui est en cours de négociation soit signé. Honnêtement, ce sont des choses qui ne me sont jamais arrivées." Futur "Bastoni conserve le maillot sur lui car c’est un Interiste : Il va respecter les accords car il a encore un contrat et moi aussi, lorsque je suis sous contrat, je suis habitué à le respecter. Si le club veut le prolonger à des chiffres adéquats, ok. Mais autrement, à partir du premier juillet, voire plus, les choses changeront : Que les choses soient claires : Bastoni et son agent sont heureux de rester à l’Inter, mais il est important que les choses se déroulent normalement, comme dans tous les autres clubs. C’est une période difficile, je le sais, mais ce comportement n’est pas le bon." Eder "Lorsque j’ai lu cette demande de ne pas verser deux mois de salaire, je suis resté choqué, mais ce n’est pas tout. J’avais déjà connu une situation nébuleuse avec Eder, lorsqu’il militait dans le Club du Suning en Chine. J'avais compris que la situation était inextricable et j’avais demandé la résolution anticipée, des six mois de son contrat, car il y avait eu une possibilité pour qu’il puisse revenir en Italie." "Ils ont tiré en longueur pour finalement, et après la victoire du championnat, ne lui reverser aucun salaire ni cotisation. Il n’a également pas pu transférer encore ses fonds reçu en Chine. Le club ensuite n’a pas été inscrit au championnat : C’est quelque chose d’insensé." Pensez-vous que cette sortie puisse mettre en péril l’avenir d’Alessandro à l’Inter ? Attendre de disposer du prêt pour renouveler ses joueurs cadres: Bonne ou mauvaise idée de la stratégie interiste ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. EDER Informations Générales : Nom complet : Eder Citadin Martins Poste : Attaquant Date de naissance : 16/11/1986 Lieu de naissance : Lauro Muller (Brésil) Nationalité : Italien Taille : 179 cm Numéro de maillot : 23 Au club depuis : Janvier 2016 Position sur le terrain : Biographie: Eder quitte assez tôt (19ans) dans sa carrière son pays natal le Brésil, pour tenter sa chance en Italie et plus précisément à Empoli. Sa première année il l'a passe principalement en réserve et ne joue que quelques bouts de rencontres en fin de saison. La seconde débute encore plus mal il n'est jamais convoqué et il vendu au mercato à Frosinone, alors en Serie B. Petit à petit il s'invite dans le onze titulaire. Il se fait remarquer après une belle rentrée à Piacenza notamment. Rentré à la 58' il s'offre un doublé en 15min pour donner la victoire aux siens. La saison suivante est du même acabit ; 32m & 14buts. Empoli a gardé un œil dessus et il revient à l'été 2009. Le club évolue maintenant en Serie B et Eder y fait une excellente saison. Ses 27 buts en 40m ne suffisent cependant pas pour passer à l'échelon supérieur. Ce n'est pas grave pour lui car il est transféré au Brescia Calcio en aout 2011, fraichement promu en Serie A. L'équipe ne se sauve pas et Eder fera une saison moyenne pour un attaquant sevré de ballons malgré tout (35m & 6 buts). Il reste cependant en Serie A et s'engage avec Cesena, qu'il quitte six mois plus tard pour tenter le pari de la Sampdoria, alors en Serie B. Et là ce sera un long voyage avec le club de Gênes puisqu'il y reste quatre années et où il devient une pièce incontournable de l'équipe. C'est un poison pour ses adversaires et chaque weekend il se fait remarquer. A tel point que Conte le sélectionne en 2015 avec la sélection italienne. Avec la Sampdoria il joue 135 rencontres et marque 49 fois. Après une approche lors de l'été précédent, le 29 janvier 2016 il est transféré à l'Inter. Clubs 2006/jan08: FC Empoli jan08/2009: Frosinone 2009/2010: FC Empoli 2010/2011 Brescia 2011/jan12 AC Cesena jan12/jan16 Sampdoria jan16/... FC Internazionale
  4. Nos propriétaires chinois ont beaucoup dépensé pour mercatos et salaires, et maintenant notre Inter revient. Cependant la facture arrive à échéance mettant en doute l'avenir de l'équipe. Cet article publié par le New York Times dresse un tableau intéressant de nos propriétaires, internazionale.fr vous offre la traduction. Le Suning, présenté comme un colosse, était censé ramener notre Inter à ses glorieux jours. Il a beaucoup dépensé pour des buteurs prolifiques comme Romelu Lukaku et de très bons milieux comme Christian Eriksen. Après cinq ans d'investissement, notre club est à portée de main de son premier Scudetto en dix ans. Maintenant, la facture est arrivée à échéance, et notre avenir est soudainement mis en doute. Le Suning, un détaillant d'électronique et propriétaire majoritaire, est à court d'argent et tente de vendre sa participation ou en partie. Le club saigne de l'argent. Certains de nos joueurs ont accepté de différer le salaire. L'Inter Milan a eu des entretiens avec au moins un investisseur potentiel, mais les deux parties n'ont pas pu s'entendre sur un prix. Les aspirations footballistique du Suning s'effondrent également à la maison, en Chine. La société a brutalement liquidé son équipe nationale quatre mois après son titre chinois. Certaines stars, dont beaucoup ont choisi de jouer là-bas plutôt qu'à Chelsea ou à Liverpool, ont déclaré qu'elles n'étaient pas payées. La Chine a échoué dans son rêve de devenir un acteur mondial du football. Poussée en partie par les ambitions de Xi Jinping, le grand leader chinois et un fervent fan de football, une nouvelle race de magnats a investi des milliards de dollars dans des clubs de renom et des joueurs vedettes, transformant ainsi l'économie du football. Les investisseurs chinois ont dépensé 1,8 milliard de dollars pour acquérir des participations dans plus d'une douzaine d'équipes européennes entre 2015 et 2017, et la ligue nationale chinoise gorgée d'argent a payé les salaires les plus élevés jamais accordés aux recrues étrangères. Un véritable Eldorado. Mais la folie a exposé le football international aux particularités du monde des affaires chinois. L'implication profonde du Parti communiste rend les entreprises vulnérables aux changements brusques des vents politiques. Les grands magnats dépensiers manquaient souvent d'expérience. Désormais, les discussions sur les défauts de paiement, les ventes et les sorties précipitées dominent. Un magnat des mines a perdu le contrôle du Milan et ce, en plein milieu d'interrogations sur son empire commercial. Le propriétaire d'une entreprise de fabrication de savon et d'additifs alimentaires a renoncé à sa participation dans Aston Villa. Un conglomérat énergétique a abandonné sa participation dans le Slavia Prague après la disparition de son fondateur! Le sort du Suning reflète "toute l'ascension et la chute de cette ère du football chinois", a déclaré Zhe Ji, directeur de Red Lantern, une société de marketing sportif qui travaille en Chine pour les meilleures équipes de football européennes. "Quand les gens parlaient du football chinois et de toute l'attention qu'il a suscitée en 2016, cela est venu très vite, mais cela est très vite parti aussi." Le Suning a payé 306 millions de dollars en 2016 pour une participation majoritaire. Le Suning est un nom familier en Chine, avec des magasins remplis d'ordinateurs, d'iPad et de cuiseurs à riz pour la classe moyenne chinoise qui progresse fortement. Bien qu'il ait été touché par la révolution du e-commerce en Chine, il compte Alibaba, le titan des achats en ligne, comme un investisseur majeur. Sur une scène bien éclairée pour annoncer l'accord avec l'Inter, Zhang Jindong a levé une coupe de champagne et a expliqué comment la célèbre équipe italienne aiderait sa marque au niveau international et contribuer à l'industrie du sport en Chine. Se vantant des "ressources abondantes" du Suning, M. Zhang a promis que "le club retournerait à ses jours de gloire et deviendrait un club plus puissant capable d'attirer les plus grandes stars du monde entier". Sous la direction de Steven Zhang, le club a dépensé plus de 300 millions de dollars pour des stars comme M. Lukaku, M. Eriksen et Lautaro Martínez. Le Suning a également accepté de payer 700 millions de dollars à la Premier League pour les droits TV en Chine à partir de 2019, stupéfiant l'industrie du football. Le Suning a dépensé de l'argent pour un club national qu'il a acheté en 2015. Il a dépensé 32 millions de dollars pour acquérir Ramires, un milieu de terrain brésilien, de Chelsea, et 50 millions d'euros pour Alex Teixeira, un jeune attaquant brésilien, qui a choisi l'équipe chinoise plutôt que Liverpool. Les recrues ont été incitées à vendre climatiseurs et autres machines à laver. Dans une publicité, M. Teixeira a exhorté les téléspectateurs à acheter une marque chinoise d'appareils électroménagers: "Je suis Teixeira", dit-il en mandarin, ajoutant: "Venez au Suning pour acheter Haier." L'argent, a déclaré Mubarak Wakaso, un milieu de terrain ghanéen, a contribué à rendre la Chine attractive. "Le salaire que je vais avoir en Chine est bien supérieur à celui que j'ai en Liga", a-t-il déclaré dans un mélange de Twi et d'anglais dans une interview l'année dernière. Les paris sur le football du Suning tombèrent mal. Le gouvernement chinois a commencé à craindre que les grands conglomérats empruntent trop, menaçant le système financier du pays. Un an après l'accord avec l'Inter Milan, les médias d'Etat chinois ont critiqué le Suning pour son acquisition "irrationnelle". Puis la pandémie a frappé. Même si l'Inter a gagné sur le terrain, elle a perdu les recettes du publique, l'un des plus fervent d'Europe. Certains sponsors sont partis à cause de leurs propres problèmes financières. Le club a perdu environ 120 millions de dollars l'année dernière, l'une des plus grosses pertes. De retour en Chine, le Suning a été terrassé par le e-commerce ainsi que par le coronavirus. Ses ennuis se sont accélérés à l'automne quand il a choisi de ne pas exiger le remboursement d'un investissement de 3 milliards de dollars dans Evergrande, un promoteur immobilier et société la plus endettée de Chine. Le fardeau du Suning va s'alourdir. Cette année, il doit faire 1,2 milliard de dollars en paiements d'obligations. La société a refusé de commenter. Le Suning a commencé à prendre des mesures drastiques. L'année dernière, il a abandonné son accord de diffusion avec la Premier League. Puis, en février, il a liquidé son équipe nationale, Jiangsu Suning, quatre mois après que l'équipe ait remporté le titre de Super League chinoise face à une équipe contrôlée par Evergrande. Ironie, quand tu nous tiens. Au moins une des recrues étrangères de l'équipe a engagé des avocats pour aider à récupérer les salaires impayés selon une personne impliquée dans l'affaire. Un ancien joueur du Suning, Eder, a secoué le monde du football après que les médias l'aient cité en disant que le Suning ne l'avait pas payé. Sur Twitter, Eder a déclaré que les commentaires avaient été tirés d'un chat en ligne privé sans sa permission. Son agent n'a pas répondu aux demandes de commentaires. Pour se sauver, le Suning a fait un pas qui pourrait compliquer notre situation. Le 1er mars, il a vendu pour 2,3 milliards de dollars ses actions à des filiales du gouvernement de Shenzhen. L'accord a donné aux autorités chinoises leur mot à dire sur notre sort. Une pression financière accrue menace l'Inter. Elle doit payer une obligation de 360 millions de dollars l'année prochaine. Un investisseur minoritaire à Hong Kong, Lion Rock Capital, qui a acquis une participation de 31% dans l'Inter en 2019, pourrait exercer une option qui obligerait Suning à acheter sa participation pour jusqu'à 215 millions de dollars, selon l'une des personnes proches du club. Nos responsables recherchent un financement, un nouveau partenaire ou une vente totale pour une valeur d'environ 1,1 milliard de dollars, a déclaré la personne. Le club était jusqu'à présent en pourparlers exclusifs avec BC Partners, la société britannique de capital-investissement, mais ils n'ont pas été en mesure de s'entendre sur le prix, ont déclaré des personnes au courant des discussions. Sans capital frais, l'Inter pourrait perdre des joueurs. Si elle ne peut pas payer les salaires ou les frais de transfert, les règles du football européen disent qu'elle pourrait être bannie des principales compétitions. "Nous sommes inquiets, mais nous n'avons pas encore peur de cette situation, nous attendons juste la nouvelle", a déclaré Manuel Corti, membre d'un club de supporters de l'Inter basé à Londres. "Étant des fans de l'Inter, nous ne sommes jamais sûrs de rien avant la dernière minute."
  5. Liker la qualification de la Juve au détriment de l’Inter a un prix, et il s’appelle le Karma : Après l’annonce de la cessation de toutes activités du Jiangsu, l’ancien attaquant de l’Inter s’est livré à l’Oriental Sports Daily : "Ce sont tous des menteurs!" "Suning ne va pas continuer à investir dans le football, il a manqué de respect à tous, aux employés, aux joueurs, ils nous ont laissé sans salaire et sans possibilité d’aller jouer pour d’autres clubs." "J’ai fait de grandes chose pour le Suning Group, mais je n’ai pas reçu le traitement et le respect que j’aurais mérité. Si le Groupe Suning vient à faire faillite, je peux le comprendre. Nous avons été reclus dans un hôtel durant des mois, nous avons défendu le nom de Suning dans le monde entier, mais recevoir un traitement de ce genre n’est pas respectueux. Le Directeur Sportif a toujours été un menteur, il n’a jamais respecté aucune promesse." Va demander aux turinois si tu peux devenir le Waterboy de service… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Ivan Zazzaroni n’y va pas avec le dos de la cuillère dans les colonnes du Corriere Dello Sport à la suite de la polémique entourant le dernier Derby d’Italie: "Antonio Conte ne sera pas le prochain entraineur de la Juventus, les certitudes ont pris fin ici." "Passons aux hypothèses : Ce n’était pas la première fois qu’Antonio affrontait, en tant qu’ancien, la Juve d’Andrea Agnelli. Je présume donc que quelque chose ou que quelqu’un a dû se montrer provocateur de façon insupportable pour déclencher sa réaction (le majeur montré à deux reprises aux dirigeants), on peut considérer comme provocateur également les mots de Bonucci lorsque l’entraineur a contesté la décision de Mariani: "Respecte l’arbitre." Pour moi, il n’y a pas de sous-entendu ou de motif futile : qu’a-t-il reçu comme offenses intolérable ?" "Reste toutefois que ce mardi soir, nous avons assisté à un extraordinaireet renonçable moment de vérité, un moment grâce auquel le prophète de l’exaspération constructive Conte, a coupé le cordon ombilical qui le lait depuis 30 ans à la Juve : Une authentique frange idiote prétend, à présent, à retirer son ’étoile." "Dès aujourd’hui, Il Feroce Salentino est un peu plus interiste, et ce à travers l’épisode qui s’est produit en Coupe d’Italie, que je retiens comme le tournoi le plus chaud de la saison...La preuve définitive lié trouve l'origine de cette rixe remonte au stage de présaison le 15 avril 2014 : La Famille n’aime pas qu’on l’abandonne!" La résonance apportée à cette querelle mérite une étude plus poussée: En premier lieu, ce n’est pas vrai que l’on soit imperméable à tout : à la mauvaise éducation et à la grossièreté lorsque l’on est pris par surprise. En second lieu : la Pandémie a provoqué la fermeture des stades, s'ouvrant de la sorte à une saison qui révèle des grossièretés dans un silence assourdissant, des événements que beaucoup saluent de façon béate sans tenir compte de l’esprit qui anime le football depuis ses origines : Ce qui se passe sur le terrain doit rester sur le terrain .e. L’avis de Marcello Lippi "J’ai tant suivi Conte, même quand il était en équipe nationale. Pareil pour Pirlo. J’ai trouvé que Pirlo faisait preuve d’une grande sérénité tandis qu’Antonio était égal à lui-même : Une personne qui transcende, un exemple comme lorsqu’il était joueur et maintenant qu’il et entraineur. Rappelez-vous que l’entraineur qui l’emporte est celui qui est le meilleur pour entrer dans la tête de ses joueurs." Le saviez-vous ? Eder est dans la tourmente, sous contrat avec le Jiangsu Suning, le demi-frère de l’Inter, celui-ci, à l’Instar de Mauro Icardi, Joao Mario et Gary Medel à liké le post Instagram de Cristiano Ronaldo se félicitant de la qualification en finale de la Coupe d’Italie Un comportement qui passe mal vis-à-vis de la propriété! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. En effet, c’est la surprise du Chef. À quelques jours de la fin du Mercato et alors qu’Antonio Conte avait, lui-même, annoncé que le mercato hivernal "n’aurait" pas lieu, le visage de la ligne d’attaque interiste pourrait considérablement changer en cette fin de mois de janvier 2021..... Edin Dzeko – Alexis Sanchez L’arrivée surprise d’Edin Dzeko se ferait sur base d’un “échange” avec le chilien Alexis Sanchez. Toutefois, l’Inter refuse un échange pur et simple de joueurs. En effet, sur base du Décret Croissance, et même si sur papier les deux joueurs perçoivent le même salaire, l’Inter débourse 3 millions d’euros de moins que pour le bosniaque. Si la Roma, qui est à l’origine de la transaction souhaite s’attacher les services de l’attaquant Nerazzurro, elle devra trouver la solution pour proposer cette somme de 3 millions d’euros à verser au Padrino Marotta. Pour l’heure, on semble se diriger vers un échange de prêt, avec ou sans obligation de rachat, mais gratuit pour l’Inter et onéreux pour la Roma. Eder-Pinamonti Si l’opération vient à se faire, Andrea Pinamonti devrait également quitter le navire, lui qui ne totalise que 45 minutes cette saison entre la Serie A et la Ligue des Champions. En effet, outre Edin Dzeko, l’ancien international Eder devrait faire son grand retour à Milan. Il va de soi qu’aussi bien pour Edin, que pour Eder, l’Homme qui aura le dernier mot et qui avalisera les transferts se nomme Antonio Conte. Et lorsque l’on sait qu’il a toujours courtisé Dzeko depuis son arrivée à Appiano Gentile et qu’Eder était un de ses hommes-clés lorsqu’il dirigeait la Nazionale…. Validez-vous cette nouvelle ligne offensive : Lukaku/Dzeko – Martinez/Eder ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Pour la première fois de son histoire le Jiangsu Suning remporte le trophée suprême en Chine. Ils sont venus à bout de l'ogre Guangzhou Evergrande Taobao FC (8 titres en 10 ans). Cette saison le calendrier a été revu en raison de la pandémie Covid-19, le championnat classique a été réduit et un système de play-off revu a été mis en place. Après un nul 0-0 à l'aller, le Suning a gagné 2-1 au retour cet après-midi. Deux anciens joueurs du club ont pris part à cette finale : Eder et Miranda. Le premier s'est fait remarquer en marquant un joli coup-franc juste avant la pause. Racheté fin 2015 par le groupe Suning, le club entrainé par Cosmin Olaroiu retrouvera donc la Ligue des Champions asiatique la saison prochaine. Et comme l'a rappelé Jindong Zhang, il avait promis en 2017 que dans les trois ans le club aurait un titre national. Parole tenue. ®gladis32 - internazionale.fr
  9. Eder, ancien attaquant de l’Inter, était un soldat d’Antonio Conte lors de l’inoubliable parcours de la "plus mauvaise Squadra Azzurra" à l’Euro 2016. Attaquant chez le demi-frère Nerazzurro du Suning, l’italo-brésilien s’est livré à Sky Sport: Comment vous sentez-vous en Chine ? "Au début, j’ai fait face à quelques difficultés, mais c’est normal. À présent, je m’y sens très bien. Mes équipiers ‘ont énormément aidé et j’ai pu compter dès le début sur Alex Teixeira, ensuite sur Paletta et Miranda. Je me sens donc vraiment bien ici maintenant." Est-ce que l’Italie te manque ? "Ce pays m’a si bien accueilli, il me manque donc énormément. Mais je me suis adapté en Chine, j’ai trouvé quelques restaurants italien, je ne manque donc de rien." Comment est l’organisation en Chine ? "Ils sont très passionnés par le football, ils disposent d’une structure très bonne. Nous sommes actuellement cinquième au classement et j’estime que c’est bien. Au début j’ai rencontré Alex Teixeira et ensemble, nous avions inscrits quasiment 50 buts, je dirais donc que l’on voit les choses en grand." Comment analysez-vous l’Inter ? "Je suis très heureux pour mes équipiers et pour Conte, qui est revenu et qui a tout de suite su imposer sa personne. Il a toujours cette passion qu’il nous avait transmis à nous en Nazionale et à tous les italiens. Il s’est intégré à l’Inter et il a enseigné aux joueurs sa façon de faire. C’est l’un des meilleurs entraîneur du monde. Je suis content que l’Inter soit première, ce sera un beau combat avec la Juventus et le Napoli. Celui qui remportera le Scudetto n’aura certainement pas vingt points d’avance…" Comment Conte parvient à rentrer dans la tête des joueurs ? "Les joueurs comprennent qu’avant d’être un grand entraîneur, qu’il s’agit d’une personne sérieuse et cohérente avec tous. Puis, et c’est le plus important, tu dois toujours travailler de la même façon même si tu joues moins, sinon tu es dehors. Tout le monde l’a bien compris, c’est pour cela qu’il arrive à exploiter à 100% le potentiel des joueurs. Il est aussi très bon tactiquement, l’un dans l’autre, c’est ce qui fait la différence." Une anecdote sur Conte ? "Après le premier match à l’Euro face à la Belgique, il m’a dit : En qualification, on joue toujours bien un match et mal un autre. À présent c’est le second match, tu ne dois pas mal le jouer. C’était face à la Suède et j’ai marqué un but finalement. Il tient tout le monde à la corde, il recadrait Eder comme il recadrait Bonucci, Chiellini et Buffon. C’est une preuve de sa cohérence : il faisait tout pour le bien de l’équipe." Un retour en Italie dans le futur ? "Je pense que oui. J’y ai vécu 14 années, je m’y sens bien et ma famille se sent italienne. Si j’ai la possibilité, j’y reviendrais. Lors du dernier mercato, des équipes sont venu me chercher, mais rien n’avait changé finalement, car je me sentais bien en Chine. Nous verrons pour le futur, mais cette possibilité existe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. L'Inter est maintenant derrière lui et il se concentre sur sa nouvelle aventure au Jiangsu Suning. Martins Eder est gonflé à bloc pour faire parler de lui en Chine après son transfert, comme il l'a raconté dans l'interview qu'il a accordé à la Gazzetta dello Sport. "Le Jiangsu ? Ici ils courent comme des fous, ils vont à 200 à l'heure. Peut-être jouent-ils avec moins de qualité mais je dois absolument me mettre en forme sinon ça sera difficile. À l'aéroport j'ai eu un accueil fantastique et Zhang m'a envoyé un message. Les installations du club sont au top, la société m'a déjà trouvé une maison et au début du mois d'août j'amènerai toute ma famille ici." De quel point repartez-vous ? "Après trois ans avec l'Inter, que je n'oublierai jamais, ce n'était pas facile de partir et d'abandonner la Ligue des Champions, mais j'ai fait le bon choix. J'ai eu la chance d'arriver en Chine. Le club me voulait déjà il y a deux ans, après le Championnat d'Europe. J'avais dit non ce n'était pas le moment. Maintenant, c'est différent, je voulais changer d'air et je n'ai aucun regret." Tu l'as vécu de l'intérieur, même si c’était seulement pour quelques séances d'entraînement, mais quelle Inter est en train de naître ? "Une équipe solide, qui la saison dernière a créé une base importante pour l'avenir. Tout le monde rame dans la même direction. Dans un vestiaire il y a des discussions c’est sûr, mais l'objectif final est partagé." Où peut arriver l’Inter ? "Je vais vous le dire, l’Inter a le scudetto en tête. Spalletti veut le gagner il n'y a aucun doute. Et l'Inter se doit de rapidement soulever un trophée. Je suis sûr que l'équipe se battra au sommet. Des joueurs forts sont arrivés, Nainggolan et Asamoah sont la démonstration d'un club qui a de grands objectifs." Est-ce que Lautaro Martinez est vraiment fort ? "Il a l’envie, la force physique, les qualités techniques et un fort caractère acquis dans un championnat compliqué comme celui de l'Argentine. In fine il a tout pour devenir un homme important pour le futur de l'Inter. Et puis il a Icardi à ses côtés pour apprendre. Je connais Mauro depuis l'époque de Samp, c'est incroyable, il s'améliore saison après saison." Cette année pour le classement du meilleur buteurs Mauro n’aura pas un rigolo pour rival... "Cristiano Ronaldo est un coup énorme et pas seulement pour la Juventus, mais aussi pour l'ensemble de la Serie A. Mais il faut jouer à onze et l'Inter n'est pas inférieure. Il suffira de ne pas répéter l'erreur des dernières années. Je pense que la saison dernière nous avons perdu trop de points contre les moyennes et petites équipes. C'est la vraie différence avec la Juventus. Si Spalletti parvient à éliminer ce défaut, l'Inter sera capable de jouer à armes égales." Qu'est-ce que Spalletti vous a donné ? "J'ai appris de tous les entraîneurs, je n'oublie même pas Iachini. Luciano est au niveau de Conte. Il est celui qui enseigne le football sur le terrain. Je jouais peu avec lui, mais cela ne change pas mon jugement sur lui, je dois rester cohérent." Je vais te donner un coup de main, que penses-tu d'Antonio Conte ? "Il est différent des autres. C'est un maniaque. Rappelez vous le premier but contre la Belgique en Championnat d'Europe. Pendant toute la semaine avant le match, il avait expliqué cette action et le but est arrivé exactement comme ça. Ce sont des choses qui rendent admiratif un joueur. Tout se passe toujours de la même façon. En sélection il m’a engueulé et une minute plus tard il s’en est pris à Buffon de la même façon. Je ne peux que le remercier, il m'a fait vivre un rêve. Tout le monde nous a massacré et ils disaient : "Mais où peut aller l'Italie avec Eder et Pellé". Et pourtant..." Cependant Ventura nous a enlevé à tous le rêve du mondial ? "Je dis seulement qu'avec Conte sur le banc, l'Italie serait allée en Russie avec une cigarette à la bouche. Ce qui s'est passé dans le vestiaire avant l'Italie-Suède n'aurait pas eu lieu." Avez-vous déjà regretté d'avoir choisi l'Italie ? "Jamais, c'est le pays qui m'a fait devenir footballeur après des années d'apprentissage. J'ai eu la chance de pouvoir aussi choisir le Brésil mais je n'ai jamais eu de doutes. Dans ce vestiaire, j'ai été très bien accueilli par Buffon, Pirlo, De Rossi. Après l'Italie Suède je les ai tous remerciés, un par un." Combien de buts marquera Eder en Chine ? "Eh voyons ... ici aussi de grands attaquants d'Italie ont joué et ils n'ont pas fait de ravages, cela signifie que le niveau n'est pas non plus trop bas. En tout cas je te reverrai en novembre, nous pourrons en discuter." Excusez-moi ? «Oui j'ai déjà tout programmé. Je serai de retour en Italie et j'irai à San Siro en tant que fan." ®JY DS – internazionale.fr
  11. L’Inter a finalisé le transfert d’Eder qui a accepté de signer au Jiangsu, le « demi-frère » de l’Inter. Cette transaction permet à l’Inter d’engranger 6M€. Luxury Tax Pourquoi l’Inter a-t-elle acceptée une offre "si basse" ? La réponse se trouve en Chine où une Luxury Tax existe pour tous les clubs de la Chinese Super League, cette dernière exige de débourser la même somme qui a été utilisée pour l’acquisition d’un joueur. Pour l’Inter, il s’agira d’une plus-value minimale, mais le risque est calculé. L’Italo-Brésilien percevra 27M€ sur deux ans. De plus, le départ d’Eder libère un poste en attaque, mais il libère également une place pour la prochaine Ligue des Champions. Est-ce un signe pour montrer à Dembélé qu’il est possible pour les deux clubs de traiter ensemble ? En effet, la somme devrait être utilisée pour trouver un accord avec l’Atlético Madrid pour Vrsaljko, qui disputera la Finale du Mondial face à la France ou Bordeaux pour Malcom, la formule de la transaction reste toutefois à définir. Dans deux jours le mercato se clôturera en Chine et sauf surprise, l’opération menant au transfert du demi-finaliste du Mondial, Mousa Dembélé, devrait s’accélérer. Le joueur ayant marqué son accord pour rejoindre l’Inter. Les discussions restent intenses entre l’Inter et Tottenham. Mauro Icardi La clause libératoire pour Icardi est sur le point d’expirer. Après le 15 juillet, le club procèdera à une revalorisation salariale. D’ici au 15, si un club propose les 110M€, Icardi aura le dernier mot, mais vu le comportement de notre Capitaine, cela laisse peu de place au doute… Le duel avec Cristiano Ronaldo, pour le titre de futur meilleur buteur, pourrait aussi être un challenge pour notre Capitaine. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Un retournement de situation important dans le mercato de l’Inter. Eder pourrait quitter les nerazzurri pour s'installer en Chine et plus précisément au Jiangsu qui appartient au Suning. Par le passé, l'Italo-Brésilien avait dit non à la solution chinoise, mais maintenant la situation a changé, le mercato en Chine ferme vendredi (attention à Dembelé toujours dans l'orbite des nerazzurri). Le Jiangsu a recommencé à faire de l’œil à Eder. L’Inter a décidé de laisser l’attaquant choisir son futur et l’intéressé a des chances d’accepter. La décision pourrait être prise dans la journée. Reste un possible retour à la Samp mais il s’agit seulement d’une solution de repli si le transfert en Chine venait à capoter (Defrel est le choix préféré pour succéder à Duvan Zapata qui va s’engager avec l’Atalanta). Tout sera donc plus clair dans quelques heures. ®JY DS - internazionale.fr
  13. L'Inter est en pole position pour signer l'attaquant de Liverpool, Daniel Sturridge. Le club aurait présenté officiellement une offre de prêt pour l'attaquant anglais et attend maintenant des nouvelles du joueur, également suivi par Rome et Séville. Selon Sky Sports, l'offre de l'Inter pour Sturridge serait un prêt de six mois à environ un million et 700 mille euros. Les Reds évaluent la proposition et les Nerazzurri attendent une réponse, même de la part du joueur qui doit décider s'il veut continuer son aventure avec Liverpool ou essayer une nouvelle expérience et trouver plus de continuité. Si l'affaire Sturridge devait se faire, l'Inter se séparerait d'Eder. Crystal Palace aimerait l'emprunter, tandis que les Nerazzurri demandent 11 millions d'euros. Si l'Inter avait la certitude d'avoir une alternative, il pourrait s'asseoir à une table et discuter avec Crystal Palace de façon beaucoup plus concrète.
  14. C'est une Inter déchaînée qui bouge sur le marché des transferts de ce mois de janvier. Comme l'a rapporté Gianluca Di Marzio lors de l'émission "Calciomercato - L'Originale", les négociations entre les Nerazzurri et Liverpool pour l'arrivée possible à Milan de Daniel Sturridge, avances à grands pas. Les Reds ont accepté la formule du prêt avec droit de rachat, la seule option de transfert de l'Inter à cause du Fair Play Financial. Concernant le droit de rachat, Liverpool aurait demandé 40 millions, tandis que les Nerazzurri partiraient plus sur un montant de 20 à 25 millions. En effet, en plus d'être de la génération 89, Sturridge a eu de nombreux problèmes physiques au cours de la dernière période et n'a pas beaucoup joué. C'est également une opération essentiellement liée au départ possible d' Eder, pisté en Premier League par Crystal Palace. Affaire à suivre...
  15. Milan – Le futur de l’Italo-Brésilien pourrait s’écrire en anglais. Selon le Corriere dello Sport de ce matin, Eder refuse de n’être qu’un simple spectateur sur le banc de l’Inter. Pour cette raison, il a demandé à être transféré et Crystal Palace s’est manifesté en proposant 10 à 11M€ pour s’offrir notre attaquant. Pourquoi une telle somme ? Le fait qu’Eder ait prolongé son contrat récemment tout simplement. Si le transfert est validé, notre club réalisera une plus-value de 4 à 5M€. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Milan – Les temps sont durs pour l’attaquant Nerazzurro. L’italo-brésilien n’a trouvé que très peu d’espace dans l’équipe de Luciano Spalletti. Sur les 20 rencontres de Série A, l’ancien de la Sampdoria n’a joué que 190 minutes, et est généralement employé en toute fin de rencontre. La goutte qui a fait déborder le vase Ce qui lui reste le plus en travers de la gorge, c’est son exclusion lors du déplacement à la Fiorentina. En effet, Spalletti avait misé sur Joao Mario en qualité de titulaire, pour remplacer Candreva, laissant l’Azzurro sur le banc. Certains médias rapportent qu'il y a eu un peu de tension après ce match, mais les polémiques n’ont ni été confirmées, ni démenties. Ce qui filtre actuellement dans l’entourage du joueur, c’est qu’Eder songerait sérieusement à trouver un nouvel endroit pour vivre. Une première depuis qu’il a signé à l’Inter… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Milan – L’Uefa a proposé un top 20 des meilleurs buteurs encore en activité en Serie A. Dans ce dernier, on ne retrouve une majorité d'italiens. Du coté historique, tous sont encore très loin d’atteindre Silvio Piola (274 buts), Francesco Totti (250 buts) ou Gunnar Nordahl (225 buts). Statistique intéressante: On retrouve 3 joueurs de l’Inter et plusieurs anciens Nerazzurri 1 – FABIO QUAGLIARELLA: 117 Buts (Ascoli 3, Sampdoria 37, Udinese 25, Napoli 11, Juventus 23, Torino 18) 2 – GIAMPAOLO PAZZINI: 111 Buts (Atalanta 3, Fiorentina 25, Sampdoria 36, Inter 16, Milan 21, Verona 10) 3 – SERGIO PELLISSIER: 108 Buts (Chievo 108) 4 – GONZALO HIGUAIN: 104 Buts (Napoli 71, Juventus 33) 5 – MAURO ICARDI: 98 Buts (Sampdoria 10, Inter 88) 6 – MARCO BORRIELLO: 96 Buts (Empoli 1, Reggina 2, Sampdoria 2, Treviso 5, Milan 16, Genoa 31, Roma 12, Juventus 2, Carpi 4, Atalanta 4, Cagliari 16, Spal 1) 7 – MAREK HAMSIK: 95 Buts (Napoli 95) 8 – ALESSANDRO MATRI: 90 Buts (Cagliari 36, Juventus 27, Milan 1, Fiorentina 4, Genoa 7, Lazio 4, Sassuolo 11) 9 – GORAN PANDEV: 77 Buts (Ancona 1, Lazio 48, Inter 5, Napoli 19, Genoa 4) 10 – RODRIGO PALACIO: 76 Buts (Genoa 35, Inter 39, Bologna 2) 11 – CIRO IMMOBILE: 70 Buts (Genoa 5, Torino 27, Lazio 38) 12 – SERGIO FLOCCARI: 69 Buts (Messina 5, Atalanta 20, Genoa 4, Lazio 21, Parma 8, Sassuolo 7, Bologna 2, Spal 2) 13 – CYRIL THEREAU: 65 buts (Chievo 26, Udinese 35, Fiorentina 4) 14 – MATTIA DESTRO: 62 Buts (Genoa 2, Siena 12, Roma 24, Milan 3, Bologna 21) 15 – DRIES MERTENS: 60 Buts (Napoli 60) 16 – EDER: 58 Buts (Brescia 6, Cesena 2, Sampdoria 40, Inter 10) 17 – PAULO DYBALA: 58 Buts (Palermo 16, Juventus 42) 18 – JOSIP ILICIC: 55 Buts (Palermo 20, Fiorentina 29, Atalanta 6) 19 – ALBERTO PALOSCHI: 54 Buts (Milan 2, Parma 4, Genoa 2, Chievo 42, Spal 4) 20 –ANTONIO CANDREVA: 54 Buts (Juventus 2, Parma 3, Cesena 2, Lazio 41, Inter 6) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Milan – Eder, qui n’a joué que 115 minutes, à chaque fois en qualité de remplaçant, remporte actuellement le prix du joueur le moins correct de la Serie A. Il devance même certains joueurs qui ont disputés 90 minutes de jeu. En effet, notre international italien se prend une petite biscotte en moyenne toutes les 38 minutes de jeu. Il a actuellement à son actif, 3 buts et 3 cartons jaunes. Cette statistique, comme le souligne la Gazzetta dello Sport, est favorable à l’Inter "La vérité, c’est que les avertissements qu’il a reçu, mettent en valeur sa qualité d’homme dans l’équipe, car pour chacune de ses fautes, il est parvenu à casser une action de contre-attaque qui aurait pu s’avérer dangereuse, suite à une perte de balle de ses équipiers. Les matchs concernés sont : Le 1-1 face à Bologne et sa faute sur Mbaye, le Derby remporté et sa faute sur Locatell et la faute sur Denis Praet face à la Samp pour éviter de voir l’équipe génoise revenir à 3-3." "Personne en Italie, ne fait mieux que lui actuellement. Tout le monde sait également qu’Eder est un joueur qui n’est pas là pour faire mal à l’adversaire, et les fautes qu’il a commises sont des fautes dites tactiques. Dans tous les cas, ces trois avertissements ont permis à chaque fois d’éviter une situation de but pour les adversaires." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Milan - Après le match nul 1-1 de l'Inter à domicile contre le Torino devant plus de 71 000 spectateurs au Stade Giuseppe Meazza, l'entraineur Nerazzurro un peu déçu s'est arrêté aux micros de Premium Sport pour analyser le match. «Ce match nul nous laisse un peu un goût amer dans la bouche, même si nous avons raté beaucoup de nos dribbles et gâché beaucoup de balles pendant la phase de construction. Mais nous avons réussi à nous remettre sur les rails pendant une période difficile du match et nous aurions pu l'emporter », a déclaré Spalletti. L'ancien entraîneur de la Roma a continué : "Malheureusement, ces choses se produisent, mais dans l'ensemble, c'était un bon point contre une bonne équipe. Icardi était aussi bon aujourd'hui, il a eu quelques occasions où il fait habituellement mieux mais il a été touché par une blessure mineure qui s'est produite tôt dans le match. » Enfin Spalletti a commenté la performance de Vecino et son missile sur la barre transversale: « il a fait son travail et a été un peu malchanceux de ne pas marquer sur son tir incroyable. » Ansaldi L'ex-arrière gauche de l'Inter, Cristian Ansaldi, s'est entretenu avec la presse de la zone mixte après avoir aidé son équipe à gagner un point face aux Nerazzurri au Giuseppe Meazza. «Un grand retour pour moi avec un stade rempli de 70 000 fans avec toute leur passion. C'est toujours génial de revoir tant de bons amis, mais je suis encore plus heureux du résultat d'aujourd'hui et du point que nous avons pu ramener à la maison » analyse Ansaldi. L'arrière argentin a ensuite continué en disant que "cette Inter est très différente de celle de l'année dernière. C'est normal parce que quand vous gagnez, vous pouvez changer votre façon de jouer et c'est ce qui n'a pas fonctionné l'année dernière. Cette année, l'Inter se révèle être l'une des meilleures équipes et une équipe que tout le monde attend parmi les quatre premiers. » En conclusion, l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid a déclaré que «le Torino a joué un match fantastique aujourd'hui, mais nous pensions que nous pourrions remporter la partie, mais l'Inter a bien fait en seconde période. À la fin, ce fut un très bon résultat pour nous. » Eder Après le coup de sifflet final entre l'Inter et le Torino au Giuseppe Meazza, l'attaquant international italien de l'Inter, Eder, qui a marqué le but égalisateur, a partagé ses réflexions avec Sky Sports Italie exprimant son amertume due aux deux points perdus face au Toro. «Il y a une certaine déception puisque nous voulons toujours gagner. Nous avons bien joué en deuxième mi-temps et avons eu deux occasions de marquer, puis nous avons concédé un but. L'équipe s'est bien battue et c'était juste dommage que nous n'ayons pas pu arracher la victoire, mais un match nul vaut mieux qu'une défaite. L'entraîneur nous dira ce qui a mal tourné et quelles améliorations nous devons faire. Au sujet de sa prolongation de contrat il déclare : « Je suis heureux, je voudrais remercier Spalletti pour ses paroles aimables. Avoir 9 victoires après 12 matches est quelque chose à laquelle personne ne s'attendait. Nous pensons à la Ligue des Champions, nous n'avons jamais parlé d'autre chose. » En conclusion Eder a été interrogé sur son rôle en tant que super sub en faisant valoir que « ce n'est pas une tâche facile car vous avez besoin de temps pour trouver le bon rythme, mais je me donne toujours 100% afin d'aider l'équipe autant que je peux. » Rédigé par Rheyou - Internazionale.fr
  20. Milan – Le club et le joueur se tournait autour ces derniers jours, c’est à présent officiel : Eder a prolongé son contrat jusqu’au 30 juin 2021. Communiqué du Club "Le Fc Internazionale Milano a le plaisir de communiquer qu’Eder Citadin Martins sera Nerazzurro jusqu’au 30 juin 2021. L’attaquant italo-brésilien né à Lauro Muller le 17 novembre 1986, a signé aujourd’hui sa prolongation Sur l’année solaire, à savoir en reprenant le début janvier 2017, Eder a inscrit 11 buts en 63 présences, toutes compétitions confondue. L’Inter et Eder est une histoire nerazzurra qui se poursuit !" Réaction d’Eder "Je suis très fier et orgueilleux d’avoir prolongé mon contrat avec l’Inter ! Je remercie le club, mes équipiers et les tifosi !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Milan – Entre aujourd’hui et demain, d’importantes nouvelles sont attendues pour Schick. Dans l’attente d’obtenir ses résultats médicaux, le jeune attaquant Tchèque continue à s’entrainer en suivant un programme bien spécifique autorisé par les médecins. De son côté, l’Inter, par le biais d’Ausilio, a intensifié les rapports avec Pavel Paska, l’agent du joueur. L’Inter dispose à présent du double accord, celui du club et du joueur. L’Inter et la Sampdoria avaient déjà trouvé un terrain d’entente depuis le retrait de la Juve, mais cela ne veut pas dire que le joueur a oublié le club où se trouve son idole, Pavel Nedved, qui est le vice-président bianconero et un monument dans le monde du football Tchèque, un peu comme Zanetti, avec les argentins à l’Inter. Actuellement, la sensation à Gênes est que les Champions d’Italie se sont définitivement retirés de l’affaire. De son côté l’Inter, à travers Ausilio a déposé sur la table les 30M€. Pendant ce temps là, Ferrero tente une ultime approche pour recruter Eder. L’attaquant italo-argentin a convaincu Spalletti et reste un rêve pour le club blucerchiato. Ferrero avait déjà tenté sa chance, il y a quelques semaines, mais l’Inter avait répondu d’un ton sec : NON ! Ferrero tente de séduire Eder en lui promettant un maillot de titulaire indiscutable, vu qu’il est barré à l’Inter par le Trio Perisic-Icardi-Candreva. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Nankin - L’italo-brésilien a marqué les esprits, face au Bayern, et a impressionné, dans le bon sens du terme, son nouvel entraîneur ! ENVIE, PROFESSIONNALISME, INTENSITÉ, DOUBLE... S’il y a un joueur qui a marqué Luciano Spalletti durant cette période estivale, c’est sans aucun doute, Eder. En effet, en l’absence d’Icardi, il remplace, à la perfection, l’argentin dans son rôle d’attaquant. Comme le souligne Andrea Paventi, pour Sky Sport: “Les matches amicaux estivaux avaient pour but de permettre à Spalletti d’évaluer chaque joueurs. Ceux-ci devaient prouver qu’ils pouvaient être du niveau de l’Inter pour la prochaine saison. Certains ont fait tout leur possible pour quitter les sables mouvants. Et s’il l’on avait vu de belles choses concernant Murillo et Jovetic précédemment, Eder lui, s’est ouvert la voie de la confirmation, c’était d’ailleurs le cas durant le final de la saison écoulée." "Spalletti a déclaré qu’il n’y avait pas de Vice-Icardi, mais qu'il appréciait Eder pour sa souplesse tactique, pour l’intensité qu’il met sur le terrain. En accord parfait avec Candreva et Perisic, il a démontré qu’il peut devenir le Joueur utile à l’équipe: Le joueur capable de débloquer un match. A présent l’Inter le considère comme intransférable. Celui qui en paye les frais en attaque se nomme Jovetic et il reste toujours l’incertitude sur Perisic." "Dans l’attente du retour d’Icardi, Eder représente des certitudes comportementales et au niveau de son rendement." Et si au final, c’était lui, la belle surprise de l’été ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Milan – Comme le rapporte Il Messagero, la Juve aurait tenté de s’insérer dans le transfert de Keita (20M€, bonus compris), mais le président de la Lazio a démenti cette information : "Il n’y a rien de vrai, ce n’est pas correct de sortir ce genre d'infos. De plus, nous ne sommes pas intéressé par Rincon et Sturaro, cette proposition n’atteindrait même pas les 15M€." Par contre la Lazio et Inzaghi accueillerait à bras ouvert, une proposition de l’Inter sur fond de 30M€. Une somme importante à investir pour le club d’Appiano Gentile, mais la Lazio accepterait, une somme moins élevée avec Eder en contrepartie. L’Italo-Brésilien a signifié qu’il n’a aucune envie de quitter l’Inter et le Président Lotito prétend toujours refuser toute opération. L’Inter, avec l’arrivée ce matin en Italie de Sabatini, Ausilio et d’autres membres de la Direction, a décidé d’accélérer sur le mercato pour bien débuter ce mois d’août. Outre l’intérêt pour Keita, nos prochaines recrues devraient se nommer Vecino, Karamoh et Dalbert. Pour tous, nous sommes en phase de finalisation des transferts. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Milan – Avec la vente de Muriel au FC Séville, la Sampdoria souhaiterait s’attacher, à nouveau, les services de Martins Eder. L’attaquant de l’Inter pourrait permettre à l’Inter, par sa cession, de conserver Perisic et de faire un bien fou à notre bilan.La valeur de notre international italien est estimée à 10M€ et l’affaire, comme le rapporte Premium Sport, pourrait être liée à l’arrivée de Skriniar en Nerazzurro.®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Milan – Durant l’émission de Sky Sport "Calciomercato-L'Originale", l'Inter a retiré Eder du Mercato : Dans la réunion qui s’est tenue, à l'Inter, le 9 juin 2017, Spalletti a donné ses avis sur les joueurs qui méritent d’être en Nerazzurro l’année prochaine. L’Oriundo qui plait beaucoup à Spalletti, de par ses qualités et sa façon de s’investir, a été appelé par Luciano lui-même, durant son stage avec la Nazionale à Coverciano. Il a confirmé avoir une pleine confiance en ses qualités. Durant cette même réunion, Spalletti a confirmé vouloir mettre en vendre Medel, le chilien pourrait rapporter 5 à 6M€. Banega est également dans la liste des partants. Pour les incertains, Spalletti apprécie Antonio Candreva, il devra donc avoir une nouvelle mise au point de la situation. En arrivée, on parle de plus en plus, de l’arrivée du niçois Dalbert. L’Inter apprécie également le défenseur central de l’Ajax, Davinson Sanchez. Au niveau des ailiers, l’Inter sonde le Bayer pour Julian Brandt, et Lucas Moura du PSG, qui était déjà suivi par Ausilio, lorsque ce dernier jouait au Brésil. ®Antony Gilles - Internazionale.fr