Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'edin dzeko'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, c’est une révélation du Corriere Della Sera, la Juve a tenté de négocier avec l’Inter, le tout sous le consentement de Massimiliano Allegri "Malgré l’aval de Max Allegri, l’échange de prêt orchestré par l’agent Alessandro Lucci entre Edin Dzeko et Juan Cuadrado n’a pas eu l’issue escomptée." Padrino Touch " Le Colombien ne rentrait et ne rentre pas dans les plans de Beppe Marotta." Le Saviez-Vous ? Plus que Beppe Marotta, Simone Inzaghi ne veut pas voir son Cygne s’envoler. Comme le révèle Il Giornale : "Si deux attaquants dans l'effectif doivent partir pour faire de la place à Paulo Dybala, Inzaghi aurait appelé Dzeko personnellement, en lui confirmant qu'il le veut à l'Inter aussi pour la saison à venir." L’Inter aurait donc son Vice-Lukaku ou son Vice-Dzeko, c’est selon ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, une offre sur laquelle on retrouve la Marotta Touch qui anticipe toujours tout: "La troisième offre de l’Inter à Paulo Dybala est encore valable, mais avec des détails bien différents de ce qui a circulé dernièrement dans la presse." "Sur papier, il y a une offre à hauteur de 6 millions d’euros par saison, avec un million d’euros que le club tient à lier au nombre de présences effectives du joueur sur le terrain. En vrai, la proposition est donc la suivante : 5 millions d’euros de base et l’activation d’un bonus d’un millions d’euros dès l’instant où le joueur a au moins disputé 50% des matchs de son club." "D’autres bonus sont eux liés aux objectif personnels et de victoire de l’équipe. Cette proposition a été rejetée avec fermenté par Jorge Antun qui a fait savoir qu’il n’était pas intéressé. Mais le dialogue entre les parties ne s’est jamais interrompu à tel point qu’à présent, il est mis à l’étude la possibilité d’insérer une clause libératoire activable dès la fin de la première année du quadriennal." "La somme, inconnue pour le moment, ne serait pas exagérée, mais il s’agirait d’une protection pour le club, qui en cas de départ après un an, réaliserait tout de même une plus-value assez intéressante pour un joueur arrivé gratuitement. C’est aussi une garantie pour le joueur, une sorte de monnaie d’échange : Pour faire simple : Dybala pourrait raisonner de la sorte : "D'accord, j'accepte une partie fixe plus faible, mais tout repose sur moi et si j’explose après un an, j'aurai la possibilité d'évaluer toute offre pour une somme raisonnable." "Une nouvelle réunion est attendue pour ce week-end et lundi mais pour l'instant, l'Inter est incapable de finaliser la transaction suite aux injonctions de Steven Zhang : Marotta et Ausilio doivent d'abord transférer deux joueurs entre Sanchez, Dzeko et Correa pour dégraisser l'attaque et diminuer la masse salariale." Comprenez-vous le raisonnement du Padrino ? Jugez-vous cette proposition valable et viable? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Certains savent s’offrir Paulo Dybala et Romelu Lukaku, d’autres tentent de s’offrir des joueurs en fin de carrière. Partant de ce constat, et selon Tuttosport, la Juve pourrait permettre à l’Inter de signer la Joya en libérant d’un attaquant : Tout simplement lunaire ! "L'attaquant bosniaque pourrait quitter l'Inter à un prix avantageux après le retour de Romelu Lukaku en provenance de Chelsea. En effet, après le départ d’Alvaro Morata, qui est retourné à l'Atletico Madrid, les Bianconeri cherchent un Vice-Vlahovic : Si le favori reste (l’ancien Nerazzurro) Marko Arnautovic de Bologne, attention à l'attaquant des Nerazzurri, qui peut quitter l'Inter après une seule saison. Pour sa première année milanaise, Dzeko a totalisé 17 buts et 10 passes décisives en 49 matchs toutes compétitions confondues." Accepteriez-vous de rendre "ce service" à la Vieille ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : Après l’arrivée confirmée de Romelu Lukaku, nombreux ont affirmé que la négociation pour parvenir à Paulo Dybala était partie en fumée, mais est-ce la vérité ? "D'ici la fin de la semaine, Beppe Marotta rencontrera à nouveau l'entourage de la Joya, en particulier l'intermédiaire Fabrizio De Vecchi, tandis que la présence de Jorge Antun n'est pas certaine, personnalité avec qui il y a quelques coins à arrondir. Actuellement, le parc offensif des Nerazzurri compte Lautaro, Dzeko, Correa, Sanchez, Pinamonti et, à présent, Lukaku. Ce qui est Trop." "Et si les départs de Sanchez et Pinamonti sont acquis, pour faire venir Dybala, il manque encore un départ. Il ne faut pas s'attendre à une rencontre décisive, mais la nouvelle réunion servira peut-être à briser la glace d'une négociation qui est en stand by depuis quelques jours. L'Inter veut prendre du temps, ce sera le sens de la réunion car les Nerazzurri ne peuvent pas faire autrement en ce moment : Il y a des chiffres qui ne collent pas, au niveau de la masse salariale et l’idée la plus plausible semble celle de sacrifier Dzeko, plus que Correa, mais il n'est pas facile de trouver des acheteurs pour le Bosniaque." "Dybala, lui, attend: "Avec Marotta, il a un pacte, il ne faut pas l'oublier. Et il reste compliqué, malgré la pause de réflexion en cours, de penser que l'Administrateur-Délégué puisse abandonner son protégé au plus beau moment. Jusqu'à quand ce pacte durera-t-il ? Difficile de répondre. Il est certain que cette impasse peut pousser d'autres clubs à réfléchir au nom de Dybala." Le Saviez-Vous ? Les coins à arrondir qui posent problèmes en ce moment seraient relatif à la Commission que cherche à percevoir Jorge Antun, celui-ci se montrerait un peu trop gourmand…. Et selon le Corriere Dello Sport "Il a été question de l'intérêt du Milan, mais les rumeurs ont déjà été démenties: De Via Aldo Rossi, ils font savoir que les paramètres de l'accord ne sont pas viables maintenant" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L'attaque de "rêve" de l'Inter composée de Lautaro Martinez, Paulo Dybala et Romelu Lukaku semble de plus en plus réalisable. Mais qui dit arrivée de ces deux "Colosses" dit également départs. Et si l'on en crois le Corriere Della Sera, outre Alexis Sanchez déjà rangé aux oubliettes, un autre attaquant devra jarter: Edin Dzeko ou Joaquin Correa. "Avec cinq attaquants dans l'effectif: Lukaku, Dybala, Lautaro, Dzeko et Correa, l'un est de trop et devra partir. Les premiers indices du mercato portent à Joaquin Correa qui représente une valeur moyenne sur le Mercato "haut de gamme". Si on a parlé de Marseille, l'Angleterre est l'hypothèse la plus concrète : Newcastle a fait un sondage et pour 25 millions d'euros, il peut partir." "Un départ de Dzeko n'est pas également pas à exclure : le Bosniaque, dont le contrat expire en juin 2023, acceptera les propositions des clubs qui lui garantiront un contrat de deux ans." Selon vous, Correa est-il le "maillon faible" de l'attaque 2022/2023 Nerazzurra ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le directeur de Telelombardia, Fabio Ravezzani, a évoqué l'intérêt de la Juve pour Edin Dzeko. En effet, l'attaquant Nerazzurro serait sur le départ si Romelu Lukaku revient à l'Inter "La Juventus, comme alternative à Alvaro Morata, pense à Dzeko de l'Inter, Voici mes nouvelles en provenance directe de Turin: La Juve sait que l'Inter, en cas d'arrivée de Lukaku, aurait un problème d'abondance et de recrutement. La Juve, l'année dernière, a longtemps courtisé Dzeko mais, finalement, l'Inter l'a devancé." "La Juve envisageait de remplacer Ronaldo par Dzeko. Celle-ci garde l'espagnol en stand-by et attend de voir ce que l'Inter fera avec Lukaku. La Juve proposerait un contrat de deux ans d'une valeur totale de 7 millions d'euros à Dzeko." Il fut un temps, le recrutement était de bien meilleure qualité à Turin, sous le contrôle de Giuseppe Marotta....Au fait quelqu'un sait où il bosse à présent ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Milan Skriniar et Edin Dzeko sont sortis blessés de la compétition en carton de cette fin de saison. Pour Milan, les résultats des examens sont communiqués directement par le médecin de l’équipe nationale slovaque : Ján Batalík. Touché "La nuit dernière, on soupçonnait que Milan souffrait des muscles du dos. Aujourd'hui, Milan a passé une IRM qui a montré que les muscles de l'arrière de la cuisse étaient touchés et qu'il y avait un épanchement. Nous avons envoyé l'IRM en Italie pour comprendre son état de santé réel: Nous avons pris des mesures, c'est un problème sérieux et nous consultons l’Inter pour les étapes ultérieures : La durée des soins est estimée entre trois et six semaines, nous ne savons pas exactement, mais ce qui est sûr, c’est qu’il sera indisponible pour les deux prochains matchs. Je suppose qu'il retournera à Milan vendredi, où il fera l’objet d’un suivi complémentaire." Mais pas coulé Comme le révèle Fcinternews.it: "Edin Dzeko, qui a été remplacé à la 45e minute du match contre la Roumanie a été remplacé par précaution. Il avait un genou gonflé, apparemment à cause d'un choc quelconque. Il ne semble donc pas s'agir d'un problème grave, mais les examens appropriés sont évidemment prévus aujourd'hui pour écarter tout type de problème." Fallait-il vraiment disputer cette compétition… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. L’Inter a trouvé en Henrikh Mkhitaryan le parfait remplaçant d'Arturo Vidal. Comme le souligne Tuttosport, le fait que l’Inter ait informé la Roma de l’accord intervenu montre à quel point l'opération est sur le point de se conclure. Epic Fail! En effet, le numéro fétiche de l'Arménien est le 77, celui porté à la Pinetina par un certain crocodile. Conséquence directe, Mkhitaryan pourra choisir entre le 7 qu’il avait à Arsenal qui sera libéré par Alexis Sanchez. et le 22 qu’il avait à Shakhtar Donetsk et à Manchester United qui sera libérée par Arturo Vidal." "Son intégration dans le vestiaire sera favorisé par sa connaissance de Dzeko, mais si Lukaku revient, "Micki" était aussi son partenaire à Manchester. De plus, le fait de pouvoir disputer la Ligue des Champions a énormément pesé dans sa décision." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. C’est une information en provenance de Tuttosport, mais également de CalcioMercato.com, Gianluca Scamacca plait énormément à l’Inter, ce qui est loin d’être une nouveauté, mais: "L’Inter sait qu’elle devra disposer d’un autre 9 pour renforcer son rempart offensif. Dzeko, qui endosse ce rôle cette saison, ne présente pas les caractéristiques d’un attaquant de surface de réparation. Ce 17 mars, il a fêté ses 36 ans et objectivement, il a donné bien plus que ce que l’on pouvait penser cette saison. Auteur de 17 buts entre le championnat et les Coupes, il n’a fait trembler les filets qu’à 6 reprises en 2022, en calant bien évidemment physiquement pour cette seconde partie de saison." "Scamacca, comme déjà annoncé, plait à la Direction Italienne, mais l’évaluation de Sassuolo qui l’estime entre 40 et 45 millions d’euros freine la négociation. L’Inter évalue la situation, observe Scamacca et songe à insérer dans la négociation des contreparties techniques comme Pinamonti auteur de 13 buts cette saison, soit trois de moins que son anciens partenaires de l’Italie U-20. C’est également pour cette raison que le Club Nerazzurro l’estime à minima 25 millions d’euros, si pas plus." Pour Calciomercato, Gianluca est également courtisé par le Napoli : "Ces derniers jours, Ausilio a eu plus d'un contact avec l'agent Lucci pour faire le point sur la situation de Kostic et de Scamacca. L'ancien joueur de la Roma est également très apprécié par Naples mais il a placé les Nerazzurri en tête de sa liste de préférences. L’Inter a conscience que la volonté du joueur peut orienter la négociation sur la bonne voie. Et ils attendent un signal de Sassuolo car la demande de 40 millions est considérée comme trop élevée. L'insertion d’une contrepartie technique peut être une solution importante. De son côté, Scamacca veut jouer avec Lautaro Martinez la saison prochaine." Tu veux jouer à l’Inter Gigi ? Prouve-le ce dimanche ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter ne veut pas s’arrêter à la Coupe d’Italie et compte poursuivre le rêve de rafler le Scudetto jusqu’à la dernière seconde. Toutefois, cette saison à permis de mettre en avant la "faiblesse" du secteur offensif orphelin d’un Serial Buteur Les grandes manœuvres "L'Inter a besoin d'un attaquant car Edin Dzeko doit faire face à un physique qui ne correspond plus tout à fait à la hauteur de sa classe débordante et si deux milieux sont impératifs, l’un d’entre eux devrait présenter des caractéristiques d’architecte afin d’éviter toute panique lorsque Marcelo Brozovic connait un coup de mou." Il y a également l’opportunité Paulo Dybala qui si elle ne fait pas preuve d’une logique technique, elle représente tout de même une opportunité que l’Inter veut saisir jusqu'au bout. Pour cette session de Mercato, le club devra également encaisser 60 millions d’euros par le biais de vente. L’idée est de ne pas se priver de Lautaro mais de faite autant que possible, des opérations dites secondaires, même si cela pourrait s’avérer insuffisant. Toutefois, Dybala, pour un club qui ne pourra pas faire d'opérations onéreuses, est une opportunité. Les pourparlers sont bien avancés, et s’il l y a eu de multiples contacts entre les parties : les démentis restent obligatoire. Mais avant ce fameux Bologne-Inter, il y a eu un contact catégorisé de définitif, au cours duquel Dybala et l'Inter se sont serrés la main en se déclarant un amour futur." "Si l’option offensive numéro une reste Gianluca Scamacca, celle-ci tend à se compliquer progressivement : L’Inter n’entend pas satisfaire à la demande de Sassuolo : 40 millions d’euros. C’est pour cette raison que le club a décidé de se (re)lancer sur la piste menant à Duvan Zapata, joueur déjà cité après la vente de Romelu Lukaku, l’été dernier. Si son âge peut faire défaut, il représente deux avantages non-négligeables : Ses caractéristiques sont idéales pour l’Inter d’Inzaghi et, malgré le changement de propriété, les relations restent très bonnes avec la DEA." Ou comment motiver Zapata et Scamacca à performer face au Milan pour les deux matchs cruciaux à venir… ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Inter 4-2 Empoli, Vérone 1-3 Milan, classement inchangé et une course au Scudetto qui continue de battre son plein. Si l’Inter s’est faite peur, très peur ce vendredi face au Meazza "trahie" par Andrea Pinamonti, elle a su inverser la tendance. Après l’ouverture du score de notre jeunot à la 5', suivi d’un but sur hors-jeu de l’équipe visiteuse, la demi-heure de jeu sanctionnait lourdement l’Inter avec un second but singé Asllani. Si Milan Skriniar se montre toujours combatif, Stefan De Vrij devient de plus en plus un sérieux problème..... Menée au score, l’Inter décide de ne pas abandonner et est récompensée via l’auto-but de Romagnoli à la 40’. Lautaro se révèle en cette fin de saison en inscrivant un doublé, le premier but tombe avant la mi-temps et le seconde peu après l’heure de jeu devant un Meazza en fusion. Si Joaquin Correa se révèle être le Bidone d’Oro Nerazzurro de cette saison et si Edin Dzeko loupe l’immanquable, le Cygne de Sarajevo délivrera la passe décisive à Alexis Sanchez qui inscrira un nouveau but dans les toutes dernières seconde. En après-match, Andrea Pinamonti est d’ailleurs allé salué Milan Skriniar, l’air "embêté "d’avoir failli couter le Scudetto à l’Inter…. L’Empoli a vendu très chèrement sa peau et la prochaine étape Nerazzurra passera par la Finale de la Coupe d’Italie face à une Juventus qui s’est fait surprendre sur le terrain du Genoa. Le week-end prochain, Milan jouera avant l’Inter, à domicile face à l’Atalanta où une contre-performance est espérée. Quoiqu’il en soit pour continuer à rêver, les Nerazzurri devront impérativement s’imposer dans la ville natale d’un certain Nicolò Barella Place à présent à une fin de saison palpitante où la première équipe qui craquera nerveusement perdra quoiqu’il arrive le titre Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 4-2 Empoli Buteur(s): 5' Pinamonti (E), 28' Asllani (E), 40' Romagnoli (I, aut.), 45', 64' Lautaro Martinez (I) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (70' 33 D'Ambrosio); 2 Dumfries (76' 33 Darmian), 23 Barella, 77 Brozovic, 20 Calhanoglu (70' 22 Vidal), 14 Perisic; 10 Lautaro Martinez (70' 9 Dzeko), 19 Correa (82' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 88 Caicedo Entraîneur: Simone Inzaghi Empoli: 13 Vicario; 20 Fiamozzi (78' 15 Benassi), 6 Romagnoli, 33 Luperto, 65 Parisi; 23 Asllani, 5 Stulac (69' 34 Ismajli) 25 Bandinelli; 10 Bajrami (61' 11 Di Francesco, 69' 9 Cutrone), 27 Zurkowski (61' 8 Henderson); 99 Pinamonti Banc: 1 Ujkani, 22 Furlan, 16 Fazzini, 19 La Mantia, 21 Cacace, 35 Baldanzi, 42 Viti T1: Aurelio Andreazzoli Arbitre: Manganiello VAR: Banti Averti(s): Lautaro Martinez Expulsé(s): / Affluence: 69.959 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Coup pour coup et jusqu’au dernier round : L’Inter est ressortie sans perdre la moindre plume de son périlleux déplacement dans le Frioul, en répondant immédiatement au Milan qui s’est imposé en toute fin de match face à la Fiorentina Cette victoire importantissime porte la griffe d’un Ivan Perisic toujours en feu sur son aile : Sa tête à bout portant au premier poteau à la 10', sur un corner botté par Federico Dimarco est la juste récompense pour le travail fourni jusque-là. A la 40’ de jeu, nous assistons au tournant du match, sur une contre attaquante Nerazzurra dévastatrice Edin Dzeko est fauché dans la surface. Si le terme fauché est "limite" il faut avouer que le Cygne de Sarajevo joue très bien le coup car même via les images de la Var, il n’est pas possible de confirmer à 100% le contact, seul un instantané photo permet de voir qu'il y a vraiment faute! En l’absence d’Hakan Çalhanoğlu suspendu, Lautaro Martinez se charge de botter le penalty, si celui-ci est manqué : Le ballon finissant sur le poteau, celui-ci ricoche sur Silvestri qui, involontairement remet en jeu l'argentin dont la tête n’a plus qu’à punir le portier italien. L’Udinese pousse en seconde période et Ignacio Pussetto inscrira méritoirement son petit but à la 72’ via un coup-franc magistralement contré par Samir Handanovic mais qui dans le feu de l’action ne peut absolument rien face à l’attaquant italien Cette victoire s’avère fondamentale pour l’Inter qui recevra ce vendredi sur le coup de 18h45 Empoli : Une victoire Nerazzurra pourrait mettre un maximum de pression sur un Ac Milan chatteux se déplacera à l’Hellas Vérone Le message est passé : La Guerre se tiendra Fino Alla Fine Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Udinese 1-2 Inter Buteur(s): 12' Perisic (I), 40' Lautaro Martinez (Pen.), 72' Pussetto (U) Udinese: 1 Silvestri; 50 Becao, 22 Marì, 2 Perez; 16 Molina (73' 93 Soppy), 5 Arslan (46' 24 Samardzic), 11 Walace, 37 Pereyra (79' 8 Jajalo), 13 Udogie; 10 Deulofeu, 7 Success (27' 23 Pussetto) Banc: 20 Padelli, 31 Gasparini, 4 Zeegelaar, 8 Jajalo, 17 Nuytinck, 25 Ballarini, 28 Benkovic, 30 Nestorovski, 93 Soppy T1: Gabriele Cioffi Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (77' 33 D'Ambrosio); 36 Darmian, 23 Barella (90' 8 Vecino), 77 Brozovic, 5 Gagliardini (74' 22 Vidal), 14 Perisic (88' 18 Gosens); 9 Dzeko (74' 19 Correa) 10 Lautaro Martinez (74' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 2 Dumfries, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Arbitre: Chiffi VAR: Banti Averti(s): Pablo Mari (U), Pereyra (U), Vecino (I) Expulsé(s) : / Affluence: 21.000 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Mathématiquement qualifiée pour la prochaine Ligue des Champions, l'Inter devra payer 1.5M aux Giallorossi de la Roma. Selon le Corriere dello Sport, les nerazzurri doivent payer cette somme dans le cadre d'une clause incluse dans le transfert d'Edin Dzeko. En effet, l'Inter n'a pas eu à payer d'indemnité à la Roma lorsque le bosnien rejoignait le club durant l'été 2021 mais l'accord prévoyait un bonus en cas de qualification à la plus grande compétition de clubs. La qualification ne semblait pas être spécifiquement en doute cette saison, à part peut-être durant la courte baisse de forme de l'Inter, mais il restait encore à la confirmer mathématiquement. Paradoxalement, c'est contre la Roma que les interistes ont officiellement compostés leur billet, les engageant à "dédommager" leurs adversaires du soir pour la défaite. Internazionale.fr ~ © Samus
  14. L'Inter est de retour en action en milieu de semaine. Ce mercredi à 20h15 (heure locale), les Nerazzurri affronteront Bologna au Dall'Ara dans le cadre de la 20ème journée. Leur première rencontre de la saison, le 18 septembre dernier à San Siro, s'est soldée par une victoire 6-1 de l'équipe de Simone Inzaghi. Les Nerazzurri sont sur une série de quatre victoires consécutives en championnat, la dernière datant de samedi, lorsqu'ils ont battu la Roma 3-1 à San Siro, ce qui a porté leur nombre de points pour à 72. Quant à Bologna, il a assuré sa place en Serie A pour la saison prochaine en obtenant un point lors du match nul 2-2 contre l'Udinese, ce qui permet aux Rossoblu de compter 39 points. Rencontres précédentes Mercredi, l'Inter et Bologna s'affronteront pour la 150ème fois en Serie A. Le bilan est de 73 victoires des Nerazzurri, 35 nuls et 41 victoires des Rossoblu. L'Inter a remporté six de ses huit derniers matchs en Serie A contre Bologna, et le dernier match nul contre eux remonte au 19 septembre 2017. L'équipe d'Inzaghi a remporté ses trois derniers matchs contre les hommes de Sinisa Mihajlovic. Lors des 15 derniers matchs de championnat à domicile de Bologna contre l'Inter, ils n'ont pas gagné une seule fois, avec trois fois match nul et 12 défaites. Ils n'ont gardé un score vierge qu'à une seule reprise, lors d'un match nul 0-0 en août 2010. La dernière fois que Bologna a battu l'Inter à Dall'Ara en Serie A, c'était il y a plus de 20 ans, le 10 février 2002, grâce à des buts de Fabio Pecchia et Lamberto Zauli. Carnet de bord Les Nerazzurri sont sur une série de 11 matches sans défaite à l'extérieur, avec cinq nuls et six victoires. La dernière fois que l'Inter a enregistré une telle série en une seule saison remonte à 2007/08. Depuis que l'Inter a concédé un but à la Lazio le 16 octobre, ils n'ont jamais encaissé plus d'un but lors d'un match à l'extérieur ; au cours de cette période, ils ont concédé quatre buts, et réalisé sept clean-sheet. Sur les cinq principaux championnats européens, aucune équipe ne peut se vanter d'avoir un aussi bon bilan que les Nerazzurri, à part Manchester City. Statistiques des matchs En ce qui concerne les Rossoblu, aucune équipe n'a marqué moins de buts dans la première demi-heure d'un match cette saison que Bologna, qui est à égalité avec le Genoa avec un record de cinq. Les Nerazzurri ont marqué 20 fois dans les 30 premières minutes des matches de Serie A cette saison ; seul l’AC Milan a fait mieux, avec 22 buts dans ce laps de temps. L'Inter (11) et Bologna (8) font partie des trois équipes (avec la Roma, 11) qui ont marqué le plus de buts sur corner lors de la saison 2021/22 de Serie A. De plus, les Rossoblu possèdent la meilleure défense lorsqu'il s'agit de résister aux attaques sur corner. Ils n'ont concédé que deux buts cette saison, devant l'Inter qui en a encaissé trois. Aucune équipe n'a vu autant de ses remplaçants marquer des buts que l'Inter en Serie A 2021/22. Douze des buts des Nerazzurri ont été marqués par des joueurs remplaçants, dont deux des buts d'Edin Dzeko contre l'adversaire de ce soir, lors de la première rencontre de la saison. L'Inter a marqué plus de buts directs que toute autre équipe de Serie A depuis le début de la saison (10), tandis que seule la Salernitana (9) a concédé plus de buts directs que Bologna (8). Le point sur les joueurs Dans les rangs de Bologna, on trouve deux anciens joueurs de l'Inter : Gary Medel a joué 91 fois et marqué une fois pour l'Inter, tandis que Marko Arnautovic a représenté l'Inter à trois reprises lors de la saison 2009/10. Edin Dzeko a inscrit sept buts contre Bologna, dont un doublé après être entré en jeu plus tôt dans la saison. Cela fait des Rossoblu son deuxième adversaire préféré pour les buts sur les cinq grands championnats européens, après Stuttgart contre qui il a marqué huit fois. Lautaro Martinez, qui a trouvé le chemin des filets à 16 reprises en Serie A depuis le début de la saison, est à un but d'égaler son meilleur record de la saison (17), atteint en 2020/21. Son record global dans l'élite italienne est de 53 buts, ce qui signifie qu'il fait désormais partie des 20 meilleurs buteurs de tous les temps en Serie A, à égalité avec Pietro Serantoni, Jair et Alvaro Recoba. Quant à son compatriote Joaquin Correa, la seule équipe contre laquelle il a marqué plus de buts que Bologna (trois) est l’AC Milan (quatre). S'il trouve le chemin des filets mercredi, les Rossoblu seront le seul adversaire contre lequel il a marqué pour trois clubs différents, après l'avoir fait avec la Lazio et la Sampdoria. Si Nicolo Barella marque lors de ce match en milieu de semaine, Bologna sera le premier club contre lequel il aura marqué à domicile et à l'extérieur en une seule saison. Cartons et suspensions Quatre joueurs de l'Inter sont à un carton près pour le match de l'Udinese à la Dacia Arena ce dimanche. Bologna ne pourra pas compter sur Gary Medel pour cause de suspension. Suspendu Bologna : Medel (1). Inter : - Menace de suspension Bologna : Soriano. Inter : Bastoni, Perisic, Vidal, Calhanoglu. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  15. L'Inter aurait ciblé l'attaquant Beto de l'Udinese comme sa principale alternative en attaque cet été s'il ne parvient pas à signer Gianluca Scamacca de Sassuolo. Selon Calciomercato.com, les Nerazzurri auraient fait de Beto, 24 ans, leur principal plan B pour remplacer Scamacca, estimant qu'il a le profil le plus adapté. L'Inter devrait renforcer son attaque durant le mercato estival, et l'un des principaux profils recherchés est un avant-centre capable d'offrir des qualités similaires à celles qu'Edin Dzeko apporte à l'équipe. Le Bosniaque reste une figure clé de l'équipe mais, à 36 ans et avec son contrat actuel qui se termine à la fin de la saison prochaine, ils savent qu'ils ne peuvent pas compter sur lui éternellement. Pour cette raison, Scamacca est une cible prioritaire car il pourrait être le successeur à long terme de Dzeko, mais Beto est également suivi de près, et il est admiré par l'entraîneur de l'Inter, Simone Inzaghi. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  16. Un rêve fou pour l’Inter, fou mais qui ne lui est pas impossible, à savoir former le duo d’attaque composé de Paulo Dybala et Romelu Lukaku pour la saison prochaine. Preuve en est la Direction Nerazzurra est déjà en plein travail selon la Gazzetta Dello Sport Intro: Dybala et/ou Lukaku "Dybala ne prolongera pas avec la Juventus, il est donc libre de signer selon ses préférences, tandis que la situation relative à Lukaku dépendra beaucoup du futur de Chelsea. La seule certitude est que Big Rom, déçu par sa saison de retour à Londres, est impatient de revenir à Milan, version Nerazzurro. Et il a déjà pris contact avec les dirigeants pour un retour fracassant après son transfert estival de 115 millions d'euros." Acte I : Les avantages du recrutement Dybala "Le point principal en faveur de Dybala est qu’il partira gratuitement de la Juventus, il ne faut donc pas payer son transfert mais "juste" définir son salaire, ainsi que la commission relative à son agent qui ne sera certainement pas basse. En octobre, un accord avait été trouvé avec la Juventus pour environ 10 millions d’euros. L’Inter raisonne sur d’autres chiffres en lui proposant un rôle fondamental, en incluant des bonus et la durée du contrat." "Ce qui joue en faveur de Dybala, c’est son très grand rapport avec Giuseppe Marotta qui l’avait recruté de Palerme vers la Juventus. L’Administrateur Délégué de l’Inter l’a toujours estimé et réaliser ce transfert, indépendamment de comment se terminera la Course au Scudetto, enflammerait certainement le Peuple Nerazzurro. Bien plus en tout cas que Lukaku qui, en été, à trahi un grand nombre de Tifosi dans les paroles et dans les faits. Acte II : Les inconvénients du recrutement de Dybala "Le nombre important de pépins physiques de ces dernières saisons sont un paramètres à prendre en compte : Dybala ne parvient plus à retrouver une continuité, aucune garantie ne peut être apporté, et c’est ce qui fait surement réfléchir l’Inter. C’est d’ailleurs l’élément clé qui est à l’origine de la non-prolongation de l’argentin avec la Juventus. De plus, le fait qu’il soit en fin de contrat est à double tranchant : Il aura plusieurs options sur la table et il choisira celle qui le satisfera le plus à tout point de vue : économiquement parlant et en termes de projet surtout." "Un autre aspect négatif est sa position : Dans un 3-5-2, un 10 comme Dybala peut iniquement jouer en second attaquant. Simone Inzaghi n’a pratiquement jamais changé son module de jeu et l’argentint ne pourrait pas évoluer dans la position qui lui est la plus appropriée : Celle du Trequartista, libre de varier et de créer du jeu. Dybala aime aussi revenir au milieu de terrain pour dicter le jeu, une caractéristique similaire à celle d’Edin Dzeko et Lautaro Martinez, si ce dernier n’est pas sacrifié en cas d’arrivée de l’argentin." "En résumé, il s’agirait d’un second ou troisième attaquant présentant des caractéristiques similaires, celle d’un créateur et non d’un finisseur." Acte III : Les avantages du recrutement de Lukaku "Il connait déjà très bien l’environnement et il voulait déjà revenir à l’Inter en décembre dernier, lorsqu’il jouait encore comme titulaire à Chelsea et qu’il marquait quelques buts. Il s’est confessé devant tous et il échange lui-même, en personne, pour revenir à Appiano Gentile : Il n’est pas heureux à Londres, il regrette son choix de l’été dernier et il est aussi disposé à réduire ses prétentions salariales pour reprendre le travail débuté avec Simone Inzaghi l’été dernier, ce dernier avait tenté de le cajoler après le départ d'Antonio Conte." "Il présente des caractéristiques qui, il est vrai, font défaut à l’Inter d’Inzaghi cette saison : C’est un vrai et propre finisseur capable d’arriver à inscrire 30/40 buts par saison. C’est le type de joueur qui attaque la profondeur, une demande qu’Inzaghi a d’ailleurs fait à sa Direction pour compléter son secteur offensif. Il peut être un point de référence qui permet, à n’importe quel moment d’une rencontre ou de la saison, de changer la façon de jouer, en proposant également de long ballon, soit pour avoir un plan B." Acte IV : Les inconvénients du recrutement de Lukaku "C’est évident que le fait d’avoir choisi de partir pour Londres ne joue pas en sa faveur : Ni aux Tifosi, ni à la Direction qui en le cédant à 115 millions d’euros a réalisé un pur Chef d’œuvre sur le Mercato en sortie. Il ne pourrait revenir qu’en prêt, peut-être un biennal, avec une obligation de rachat dont il conviendrait de s’assurer une viabilité sous certaines conditions." "Il devrait également réduire ses émoluments : Lukaku perçoit 12,5 millions d’euros par saison, et s’il ne se montre pas enclin à accepter un contrat similaire à son précédent contrat interiste, soit 7,5 millions d’euros, il n’y aurait aucune marge de manœuvre possible." Acte V : Conclusions "S’engager dans une opération à la Lukaku voudrait également dire investir moins dans d’autres secteurs. S’engager avec Dybala gratuitement, l’Inter disposerait d’une meilleure marge de manœuvre pour se concentrer aussi dur d’autres cibles pour renforcer le noyau à disposition de Simone Inzaghi." Que feriez-vous ? Recruteriez-vous uniquement Dybala, uniquement Lukaku ou opteriez-vous pour le duo Dybala-Lukaku en sacrifiant probablement Lautaro Martinez…Ou tout simplement vous tourneriez-vous vers d’autres cibles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Simone Inzaghi, s’est livré à la veille de la réception de l’Hellas Verona au Stade Giuseppe Meazza, une rencontre fondamentale pour mettre la pression sur le Milan Ac Voici ses déclarations à Inter TV Vous retrouvez le terrain après votre succès face à la Juventus, est-ce que cette victoire vous booste pour cette fin de saison ? "C’était une victoire importantissime à tout points de vue, car nous l’avons obtenu face à une équipe très forte dans une confrontation directe, c’est un succès qui nous permet de rester au contact des premiers et de jouer cette fin de saison de la meilleure des façons." Face à la Juve, l’Inter a prouvé qu’elle était capable de gagner aussi des matchs d’une façon dégueulasse. Est-ce un signe supplémentaire de croissance pour cette équipe ? "Cette équipe est capable de gagner n’importe quel type de rencontre: A Turin, nous avons été bon. Lorsque nous devions souffrir, nous l’avons fait tous ensemble et cela nous a donné l’opportunité de gagner, c’était une rencontre fondamentale pour notre parcours." L'Hellas Verona est une des surprises du championnat, c’est une équipe très diverse de celle affrontée au mois d’août. A quel type de match faut-il s’attendre ? "Ce sera un match très important pour nous, il sera très difficile car nous ferons face à une équipe qui propose une très grande intensité, qui a des joueurs de qualité. Nous devrons proposer une grande partie, Da Vera Inter." En voiture Simone! Lautaro Martinez est suspendu, mais les options ne manquent pas. A quel point vous est-il important d’avoir plusieurs alternative à disposition ? "Demain, Lautaro nous manquera, mais j’ai la chance d’avoir Edin Dzeko, Joaquin Correa, Felipe Caicedo et Alexis Sanchez qui sont tous bien et à disposition, ils s’entraînent tous de la meilleure des façon possibles. Mais au-delà des attaquants, il faudra que toute l’équipe réalise une rencontre importante." Il y aura des milliers de Tifosi, quelle est leur importance pour cette fin de saison ? "Ils sont si nombreux et je ne finirais jamais de les remercier: Ils sont fondamentaux pour nous, ils l’ont été toute l’année et je suis certain qu’ils seront encore présenter à nous côtés pour nous soutenir à chaque instant." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Sur son canal YouTube Fabio Caressa, qui avait misé sur une victoire de la Vieille Dame, s’est livré sur la performance Nerazzurra au Stadium de Turin "La Juve, lors de la première mi-temps, a réalisé la meilleure partie de son année et elle a perdu contre l’Inter qui l’a remporté à la Juventine, c’est-à-dire en faisant le dos rond et en jouant en remise. La Juve m’a semblé faire des pas en avant, même techniquement, mais il lui a manqué ce petit quelque chose. Je veux dire les attaquants font défaut à la Juve et à l'Inter." "Edin Dzeko s’est donné, même s’il ne traverse pas sa meilleure période. Mais ce qui m’inquiète, c’est l’involution inattendu de Lautaro Martinez qui n’a pas eu d’impact…Ses périodes commencent à être longues dans la durée, ce sont des hauts et des bas préoccupants. Morata n’est pas un ailier, il n’a pas les caractéristiques d’un Mandzukic, ce n’est d’ailleurs pas un hasard qu’il soit à l’origine du penalty. Vlahovic est très fort, et c’est la première fois où il patine face à un tel type de pression." "Je ne m’exprime plus sur les décisions arbitrales, j’ai du mal à comprendre quand la Var doit intervenir. Si tu n’as pas d’image bien claires, comme cela semblait le cas hier, il faut en parler avec la Lega et parvenir à placer immédiatement bien plus de caméra alors !" Selon vous, l’Inter l’a remporté à la turinoise ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. C’est une information en provenance de Fcinternews.it: "Après que plusieurs journalistes bosniaques ont critiqué Edin Dzeko pour avoir profité de son jour de congé pour déjeuner dans un bar avec des amis, Jasmin Ligata, celui-ci s’est s'est senti obligé de démonter le "cas" médiatique qui s'est présenté à deux jours du match amical contre le Luxembourg avec un long message sur son profil Facebook" La photo du crime "N'exagérez pas avec ces bêtises, car je ne défends personne et je n'ai pas à défendre qui que ce soit parce qu'il n'y a rien à défendre ici. Tous les joueurs ont eu un jour de congé, y compris Edin, qui s'est assis dans un bar pour prendre un café au milieu de la journée. En civil parce que, comme je l'ai dit, il avait un peu de temps libre comme tous ses coéquipiers. Il n'a pas quitté volontairement la mise au vert, il ne s'est pas caché, ou était encore présent à minuit." "Nous sommes tous coupables des mauvaises performances de l'équipe nationale, mais Edin est le dernier à devoir être critiqué. Il se bat pour le Scudetto en Italie et l'entraîneur, Simone Inzaghi insiste chaque jour pour qu'il revienne à Milan pour être avec l'équipe, mais il reste avec ses coéquipiers de l'équipe nationale car c'est ce que font les vrais capitaines." "Nous pourrions discuter de ce type d'injustice dont il a été victime, mais pour une photo de ce genre, c'est trop. Je n'écris pas ceci comme ami pour défendre quelqu'un, même si je sais que quelqu'un le pensera ainsi: C’est un jour de repos, un homme mange et boit dans un bar avec des amis. Hey, il mange ! Un homme mange un jour de congé, il ne se cache pas. C'est une nouvelle maintenant ?!?!?!?!!" Il est évident que ça mérite une sanction des plus sévères, wtf ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Pour la Gazzetta Dello Sport, tout le monde est sur la sellette sur et hors du terrain : Il y a une envolée Scudetto à gérer avec tendance à inverser et un futur à écrire. Et un club comme celui de l’Inter, qui arrive en fin de saison, se doit d’y songer L'analyse intégrale de la Rosea Les jeux sont ouverts, les idées sont claires et ces derniers jours les rumeurs sont allés de bons train sur les attaquants, en passant de Scamacca à David et de Lukaku en allant jusqu’à Haller . Mais, un raisonnement doit aussi être effectué sur la base du noyau actuel composé de 25 joueurs. Sur ces 25 joueurs, seuls 11 ont la certitude de faire partie de l’Inter du futur. Si rien n’est écrit dans le marbre, il y a deux motifs à prendre en considération: Le premier point est vaut comme règle absolue pour l’Inter : Tout le monde doit se savoir mis sous examen Le second point est que l’Inter est un club qui s’autofinance et qu’il sera indispensable de procéder à quelques ventes Et selon les prévisions actuelles, il pourrait s’agir d’une véritable révolution car tout le monde est mis sur la sellette, même lees Bigs : Tout dépendra des offres qui seront présentées, c’est certain, mais tout dépendra du rendement mis en avant par ces derniers Le club des Onze Une équipe, soit onze joueur, un nombre utile pour comprendre que l’Inter de demain a juste besoin d’ajustements, même structurel, mais pas de révolution . Il y a un socle important, aidé par le fait que les joueurs sont distillés sur tous les secteurs. Partons de la défense : Il n’y a aucune raison pour mettre en discussion Milan Skriniar et Alessandro Bastoni, si ce n’est qu’ils pourraient être courtisé sur le mercato. C’est aussi pour cette raison que la prolongation du Slovaque devient urgente. Son contrat arrivant à échéance en 2023, il n’a aucune intention de quitter l’Inter, il l’a déjà prouvé à plusieurs reprises son attachement au club. S’il était proche de Tottenham il y a deux saisons, il ne s’agissait pas d’une demande de sa part. Si la négociation ne sera pas simple, l’Inter, peut-être avant la fin de ce championnat, abordera déjà cette thématique avec le joueur Il faut également prendre en considération le fait que le Club se soit comporté aussi de la sorte avec Marcelo Brozovic, et ce même si Giuseppe Marotta n’est pas un fervent admirateur des prolongations en cours de saison, dans le cas du Croate, il s’agissait de la plus pure des exceptions, celle-ci était un devoir et le renouvellement a été acté. Avec Brozovic, on retrouve également Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu qui ne seront pas remis en discussion : Le turc est parvenu à limiter les hauts et les bas qu’il a connu lors de sa période milaniste. Pour l’attaque, seules deux joueurs actuels sont certains de rester : Le premier est Edin Dzeko et le second est Joaquin Correa, il serait impensable de voir l'Inter, même s'il n’a jamais eu la possibilité de s’exprimer à son Top, la faute à divers problème physiques, s’en passer après une seule saison, qui plus est, il a fait l’objet d’un investissement onéreux : 30 millions d’euros plus bonus." Les 50/50 L’équipe des incertains est importante, elle est menée par Lautaro et le motif est vite trouvé : C’est le joueur avec lequel, il serait éventuellement le plus facile de faire une recette du plus haut niveau recettes, lors du mercato en sortie. Rien n’est décidé, mais tout est bien clair : Lautaro ne traverse actuellement pas la meilleure période de sa saison à l’Inter, mais il reste un attaquant du Top et il apporte la garantie d’avoir des clubs qui sont prêt à investir sur lui, qu’il s’agisse aussi bien d’une question technique, que pour une question d’âge L’année dernière, le Toro avait été courtisé par plusieurs clubs : L’Atletico Madrid, Arsenal et Tottenham : L’Inter et le joueur ont toujours su résister et s’en est suivi la prolongation de son contrat, il est donc facile d’imaginer que les Top Club reviendront sur lui. Tout dépend à présent de savoir avec quelles offres, car la somme fera la différence, il n’est donc pas techniquement certain que l’avenir du Toro soit remis en discussion. Il y a aussi Samir Handanovic dont nous avons déjà parlé, mais ce n’est pas le seul qui est en fin de contrat et pour qui la situation est en constante évolution. Ivan Perisic fait aussi l’objet d’un discours central : Sa prolongation est compliquée, mais elle permettrait de ne plus devoir retoucher les ailiers pour la saison à venir. Pour Andrea Ranocchia et D'Ambrosio une décision ferme sera prise : Déjà l’été dernier, ils disposaient d’une option pour une prolongation et il pourrait la voir réactiver à nouveau pour cette saison. Le futur de Stefan De Vrij est considéré en pointillé : Il n’y a pas eu d’approche pour renouveler son contrat qui sera à échéance en 2023, partant de ce constat, il est facile de comprendre que le joueur pourrait saluer l’équipe. Les départs certains Six joueurs sont destinés à quitter l’Inter : Le premier se nomme Arturo Vidal, qui actuellement fait tout pour ne pas se faire regretter : L’épisode de son interview non-autorisée n’est que le sommet de l’Iceberg. Cela lui a déjà coûté une amende, mais ce n’est pas tout : Si son contrat n’arrive pas à échéance, son départ est évident : Flamengo est prêt à l’accueillir tandis que l’Inter épargnera une dizaine de millions d’euros brut, le tout étant facilité par le décret croissance. Il est également très probable que l’Inter se sépare de son autre chilien : Alexis Sanchez, mais la situation est aussi bien différente qu’évidente : Si l’attaquant a toujours apporté sa pierre à l’édifice en terme de rendement, il n’est jamais simple de faire les comptes avec son envie d’être titulaire. Et dans l’optique d’un plan qui prévoit une attention constante des coûts et des montants salariaux, les 7,5 millions d’euros nets qu’il perçoit sont considérés comme une bonne raison pour penser à un départ. Au milieu de terrain, Matias Vecino va saluer l’équipe, tout comme Aleksandar Kolarov qui va très probablement prendre sa retraite. Au niveau des gardiens de buts, outre la rotation qui concerne Samir Handanovic et André Onana, Ionit Radu sera également vendu, mécontent de ne pas avoir eu les chances qu'il pensait mériter. Parmi les attaquants, Caicedo est également destiné à faire ses adieux : son prêt ne sera pas renouvelé. Il était déjà dans les plans, mais son recrutement s’’est avéré impalpable jusqu'à présent : seulement trois minutes sur le terrain depuis son arrivée fin janvier chez les Nerazzurri. Le Saviez-Vous ? Selon Calciomercato.com, Mino Raiola aurait fait une double promesse à l’Inter vis-à-vis de Stefan De Vrij : D’une part, il cherchera à trouver un club à son poulain avant qu’il n’arrive en fin de contrat et qu’il quitte l’Inter gratuitement. D'autre part, celui-ci aurait garanti au club la certitude de trouver un club prêt à déposer 20 à 25 millions d’euros pour l’acquérir. Une somme qui serait destinée à faciliter le recrutement du joueur du Torino, Gleison Bremer ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. L'Inter n’y parvient plus, si à présent elle parvient à inscrire des buts, elle en concède toujours d’une façon anormale pour un club digne de son rang. Partant de ce constat, Simone Inzaghi s’est livré à Inter TV Que vous laisse ce match nul en vu de la course au Scudetto ? "Je suis mécontent, je voulais remporter cette rencontre, même si je savais qu’il s’agissait d’un match difficile. Nous aurions pu faire mieux en première période. Nous avons fait face à un adversaire de valeur et nous aurions mérité d’égaliser lors des 25 premières minutes de la seconde période, nous aurions pût à ce moment-là aussi remporter la rencontre." Les buts dévorés "J’ai revu les images et sur les deux occasions franches de la première période, le portier du Toro a réalisé deux parades incroyables, sensationnelles, il a même pris le meilleur sur Dimarco : Nous aurions dû faire mieux. Je prends conscience que l’égalisation est arrivée in extremis, nous avons ralenti en championnat, nous nous devons de faire plus car notre esprit compétiteur nous impose d’y aller franco." Sanchez? "Il fait de bonnes prestations en ce moment et il faisait de belles choses jusqu’à son expulsion à Anfield, même s’il y a été averti et qu’il a dû quitter le terrain. Je suis aussi content de l’assist de Dzeko, ils ont inscrit un but important pour nous." S’agit-il d’une fatigue mentale ? "Il peut y avoir un peu de fatigue mentale et physique, nous avons énormément joué et il y a eu le match très engagé en Ligue des Champions. Le Torino a inscrit un but sur un corner dégueulasse, nous avions eu deux occasions en première période pour égaliser, mais Berisha a été excellent." Selon vous, y-a-t’ il le feu avec Simone aux commandes ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Après avoir disputé une rencontre historique à Liverpool, l’Inter se présentait, déforcée, au Torino d’Ivan Juric : L’absence de Marcelo Brozovic n’annonçait rien de bon Et ce fut le cas, Matias Vecino fantomatique lors du match; ne sera jamais parvenu à remplacer le métronome croate dans un match qui aura vu le Toro marquer à la 12’ via Bremer via un concours de circonstance favorable sur le premier corner de l’équipe évoluant à domicile. L’Inter se montre réactive et, par deux reprises, voit Berisha, véritable homme du match, sauver les siens sur les têtes à bout portant, sur des coups-franc bottés par Hakan Çalhanoğlu, de Lautaro Martinez et Andrea Ranocchia. Dans ce match, Edin Dzeko est de loin le second maillon faible, laissé pourtant au repos en Ligue des Champions, plusieurs pertes de balles trouvent leur origine dans ses pieds. Le Cygne de Sarajevo ne parviendra également pas à cadrer un ballon repris de la tête l’une des rares fois où le portier turinois semblait battu. En seconde période, Alexis Sanchez, Robin Gosens, Joaquin Correa, Arturo Vidal et Federico Dimarco montent au jeu, et ce sont les deux derniers nommés qui se montreront les plus dangereux : la reprise d’Arturo Vidal sera repoussé par le portier turinois, tandis que Federico ratera l’immanquable lors de son face à face. Alors que l’Inter semblait se dirigeait vers une nouvelle défaite cuisante, à la 93’, Alexis Sanchez parvient enfin à faire trembler les filets malgré une parade de Berisha. Si l’Inter a perdu des plumes, elle peut remercier également l’équipe arbitrale située dans la Var qui, miraculeusement, n’a pas octroyé de penalty à Andrea Belotti sur une faute évidente d’Andrea Ranocchia. Notre Beneamata se retrouve toujours avec un match de retard, mais elle est à 4 points du Milan et voit la Juventus revenir en force à 3 points. S’imposer à Bologne et dans l’ensemble des autres matchs s’avèrera à présent fondamental. Eliminée de toute compétitions européennes, l’Inter est à présent sur le même pied d’égalité que ses adversaires et ne disputera plus qu’un match par semaine. Le calendrier s’annonce spectaculaire avec la réception ce 19 mars à 18h00 de la Fiorentina, avant le Derby d’Italie turinois le 3 avril. Le Scudetto passera, quoiqu’il arrive, par une performance au Stadium de Turin. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Torino 1-1 Inter Buteur(s): 12' Bremer (T), 93' Sanchez (I) Torino: 1 Berisha; 26 Djidji (51' 5 Izzo), 3 Bremer, 99 Buongiorno (76' 15 Ansaldi); 17 Singo (76' 13 Rodriguez) 10 Lukic (82' 28 Ricci), 38 Mandragora, 27 Vojvoda; 4 Pobega, 14 Brekalo; 9 Belotti (82' 19 Sanabria) Banc: 31 Milan, 89 Gemello, 11 Pjaca, 70 Warming, 77 Linetty T1: Ivan Juric Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 13 Ranocchia, 95 Bastoni (46' 32 Dimarco); 36 Darmian, 23 Barella, 8 Vecino (67' 22 Vidal), 20 Çalhanoğlu, (76' 19 Correa), 14 Perisic (46' 18 Gosens); 9 Dzeko, 10 Lautaro Martinez (67' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 2 Dumfries, 5 Gagliardini, 11 Kolarov, 33 D'Ambrosio, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Arbitre: Guida VAR: Massa Avert(i)s: Juric (T), Bastoni (I), Ranocchia (I), Izzo (T), Dimarco (I), Gosens (I), Barella (I) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Tout ce dont vous devez savoir avant le match de dimanche soir. Milan - Les Nerazzurri feront face au Torino ce dimanche à 20:45, dans le cadre de la 29ème journée de Série A. Leur dernière rencontre était le 22 Décembre, un match qui a clôturé l'année 2021 de l'Inter par une victoire, grâce à un but décisif de Denzel Dumfries à la 30ème minute de jeu à Giuseppe Meazza. Rencontres précédentes Il y a eu 155 matchs entre les deux équipes. L'Inter mène au nombre de victoire, avec 70 matchs remportés. Le Torino compte quant à lui 36 victoires. Il y a également eu 49 matchs nuls. Seule la Juventus, avec 74, a plus de victoires contre le Toro en Série A. Plus récemment, l'Inter a remporté les 5 dernières confrontations, ainsi que 12 des 17 derniers matchs à l'extérieur, perdant seulement 2 fois et concédant le nul 3 fois. Formes L'Inter arrive à Turin avec une victoire 5-0 contre Salernitana à leur actif. Ils comptent 58 points après 27 journées. Sur leur route, les Nerazzurri ont glané 3 points lors de leurs 3 derniers déplacements, faisant matchs nuls contre l'Atalanta, le Napoli et le Genoa. L'équipe de Simone Inzaghi a concédé seulement 2 buts lors de leurs 8 derniers matchs à l'extérieur en Série A. En fait, depuis début Octobre, aucune équipe dans les 5 championnats majeurs a encaissé moins de buts (6) et obtenu plus de clean sheets (6) hors de leurs stade que l'Inter. Le Torino, pendant ce temps, reste sur un match nul et vierge contre Bologne. Les hommes d'Ivan Juric n'ont pas connu la victoire lors de leurs 6 derniers matchs, avec 3 nuls et 3 défaites. La dernière fois qu'is ont connu une si longue série sans victoire, c'était en Décembre 2020, sous Marco Giampaolo : 8 matchs sans victoire. Leurs résultats contre les meilleures équipes ne sont pas plus réjouissants, ayant perdu 1-0 chacun des trois matchs qu'ils ont joués contre une équipe du top 2 cette année. Note plus positive, le Toro a trouvé le chemin des filets lors de leurs 10 derniers matchs de Série A à domicile, marquant 20 buts au total, soit environ 2 par match. Ils n'ont pas dépassé ce chiffre en une saison depuis Décembre 2018. Statistiques générales Le Torino a la plus grande différence (+14) entre les points obtenus à domicile (24) et à l'extérieur (10) en Série A cette année. La rencontre oppose l'équipe avec le record de point obtenus après avoir été menée, contre l'équipe avec le pire score. L'Inter est allé chercher 17 points depuis une position perdante, alors que le Torino n'en a pris que 4. En revanche, en ce qui concerne la défense, seul Naples (8) a encaissé moins de buts que le Torino (10) avant le coup de sifflet de la mi-temps, tandis que l'Inter (9) a le meilleur bilan défensif de la Serie A en deuxième mi-temps. Focus sur les joueurs Lautaro Martínez a été directement impliqué dans cinq buts lors des cinq derniers matches contre le Torino en championnat, avec quatre buts pour lui et une passe décisive. Il n'y a que contre Cagliari qu'il a un meilleur bilan en première division Italienne, avec sept contributions. Si l'attaquant argentin venait à marquer, il deviendrait le cinquième joueur de l'Inter (depuis le début de la victoire à 3 points) à faire trembler les filets lors de trois matchs consécutifs à l'extérieur contre un même adversaire. Il a marqué en déplacement contre le Toro du 23 novembre 2019 au 14 mars 2021. Les seuls autres joueurs à avoir réalisé cette prouesse depuis sont Christian Vieri (contre Pérouse), Álvaro Recoba (contre Empoli et contre la Reggina), Ivan Perišić (contre la Fiorentina) et Mauro Icardi (contre Cagliari). Pour Edin Džeko, en revanche, la rencontre a été moins fructueuse. De toutes les équipes qu'il a affrontées au moins 10 fois, le Torino est l'un des trois adversaires, avec la Lazio et la Juventus, où il a été impliqué dans le moins de buts (4 au total, avec 3 buts et 1 passe décisive). Nicolò Barella a le plus grand nombre de passes décisives dans le jeu (9) dans les cinq grands championnats européens cette année. Florian Wirtz, Sergej Milinkovic-Savic et Paul Pogba sont juste derrière lui, avec 8. Il pourrait devenir le premier joueur de l'Inter à atteindre les 10 passes décisives en championnat avant la 30e journée depuis 2004/05. Dans le même idée, Hakan Çalhanoğlu est le joueur qui a délivré le plus grand nombre de passes décisives sur coups de pied arrêtés, soit 6 depuis le début de la saison. Si l'on compare avec les autres gardiens de but ayant au moins 25 apparitions en Série A cette saison, Samir Handanović a le meilleur pourcentage d'arrêts, de 77 %. Vanja Milinkovic-Savic est deuxième avec 62%, et Lorenzo Montipò, qui suit de près, avec 61%. Milan Škriniar fera sa 200e apparition en Série A depuis ses débuts en championnat le 24 avril 2016 contre la Sampdoria. En défense, seul Francesco Acerbi a disputé plus de matchs de première division (205). C'est lors de la rencontre à l'aller, en Décembre, que Denzel Dumfries a inscrit son dernier but en championnat. De tous les défenseurs des cinq grands championnats européens, c'est celui qui a touché le plus de ballon dans la surface de réparation adverse (92). Le Torino est la seule équipe contre laquelle Federico Dimarco a marqué plus d'un but en Série A, les deux ayant été inscrits en 2021 pour Vérone sous la direction d'Ivan Juric (le 6 janvier et le 9 mai). Alexis Sánchez a obtenu son plus grand nombre de passes décisives contre une équipe dans cette confrontation, avec 5 en 6 rencontres. Le Chilien a également marqué lors de la rencontre du 22 novembre 2020. C'est contre le Toro que Stefan De Vrij a inscrit son tout premier but avec l'Inter, en Août 2018. Danilo D'Ambrosio, quant à lui, affrontera son ancienne équipe, avec laquelle il a fait 42 apparitions et marqué 4 buts en championnat lors des saisons 2012/13 et 2013/14. Matteo Darmian est également passé de l'autre côté du terrain, puisqu'il a disputé 100 matchs de championnat pour le Toro entre 2012 et 2015, marquant 2 buts. DÉTAILS DISCIPLINAIRES Suspendu : Torino : N/A Inter : N/A À un avertissement d'une suspension : Torino : Aina, Buongiorno, Djidji, Pobega Inter : Lautaro Martínez, Vidal ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  24. La presse italienne s’st intéressée à la renaissance débutante de Lautaro Martinez, qui en ce mois de mars semble retrouver de sa superbe…Est-ce dû à l’arrivée du Printemps ? Selon Il Giornale, "Anfield a définitivement rendu à l’Inter, le Martinez utile pour l’envolée Scudetto : Des trois buts inscrits à la Salernitana en passant par le Chef d’œuvre de Liverpool, le Toro d’Inzaghi a en quatre jours, mis un terme à deux mois d’abstinence, d’angoisse devenant le but. Mais ce qui compte, c’est avant tout la confiance de l’entraineur et, sous ce point de vue, Inzaghi ne s’est jamais caché, alors que d’autres ne se seraient pas caché. Les buts sont comme de la vitamine pour le Scudetto, en sachant que déjà ce dimanche, un faux pas sera interdit." Pour la Gazzetta Dello Sport, Lautaro met tout le monde d’accord "Un but en Ligue des Champions qui lui faisait défaut novembre 2020, soit 490 jours…avec une flèche enflammée à l’extérieur de la surface qui a surpris Alisson et a effrayé Liverpool : Dans ce but, cette frappe de l’extérieur qui est allé en pleine lucarne, on retrouve toute l’envie de Lautaro Martinez, son cri au monde du football confirmant qu’il est bien de retour dans un stade réduit au silence. L’Inter a retrouvé son étoile la plus attendue, comme si ce tir était un message à ses détracteurs, un but destiné à mettre un terme aux rumeurs du mercato, un joyau qui semblait vouloir dire : Je suis toujours le Top Player de l’Inter." "La cure apporté par Inzaghi a fonctionné, Simone l’a toujours valorisé et Lautaro a commencé fort la saison, démontrant être prêt à reprendre le rôle de premier ordre laissait vacant par Big Rom. Si en championnat les prestations étaient convaincantes, en Europe, les soirées continuaient à lui laisser de l’amertume, sans oublier que le feeling avec Edin Dzeko était en courant alternatif, c’est pour cela que l’un ou l’autre marquait...au moins jusqu’à la fin de l’année 2021." "Cette nouvelle année, le Toro s’était éclipsé malgré la prolongation de son contrat qui certifiait son nouveau statut d’Etoile de l’équipe. Après le sursaut en Super Coupe d’Italie, Lautaro avait disparu des écrans radars des buteurs, alors que Simone a continué à faire du cocooning, et à chercher à faire en sorte qu’il retrouve sa sérénité." Une nouvelle approche tactique "Inzaghi lui a offert la possibilité d’être plus proche du but, en le convaincant d’éviter ce travail supplémentaire de mettre de la pression loin du but, afin d’épargner son énergie et de retrouver la lucidité, là où cela compte le plus. Le soutien de sa famille a été fondamentale, qu’il s’agisse d’Agustina et de sa fille Nina ou du Sélectionneur National Argentin Lionel Scaloni, qui l’a convoqué à plusieurs reprise et confirmé dans un rôle de leader en vue de la Coupe du Monde programmée au Qatar en fin d’année." A présent, Lautaro est à la poursuite de deux objectifs Surclasser son record de but sur une saison : 21 Apporter sa griffe sur le Scudetto de la Stella un objectif qui lui ouvrirait directement une place parmi les plus grand dans l’Histoire de l’Inter Le Saviez-Vous ? Malgré sa période de disette et depuis toujours Diego Simeone reste sous le charme du Toro: "Il a toujours été le premier choix pour l’Atletico, Diego Simeone est fou amoureux de lui et ne se cache plus depuis longtemps…Qui sait si d’autres entraîneurs raisonnent comme lui." conclu la Rosea ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. La Rosea a décidé de détruire Alexis Sanchez, suite à une exclusion qui a coûté très cher, et peut-être un rêve de qualification, à l'Inter "Il a sur ses épaules, un geste fou, un second avertissement alors que l’Inter entrevoyait la porte du Paradis. Inzaghi l'a dévoré des yeux, il a hurlé surtout. Et il faut comprendre le contexte: Il avait offert au joueur la plus belle de ses chances, celle d’avoir un maillot de titulaire à Anfield à la place de Dzeko, et il l’a remercié comma ça, de la pire des façons." "Adieu Sanchez, l’Homme qui a mal joué au farceur en brûlant un gâteau qui avait été préparé en cuisine de la meilleure des façon possibles car non, l’envie, l’engagement et le caractère ne suffisent pas: Il faut savoir doser ses forces, mais lui, il a surtout aggravé la situation. Et il veut se plaindre du manque de temps de jeu ? Il veut mettre son grain de sel dans la formation ? Alors qu’à l’entrainement, il prend mal ses exclusions." "Celle d’Anfield, justement, risque d’être la pierre tombale de son futur Nerazzurro, qui était déjà en balance avant la rencontre d’hier et qui, l'est à présent encore plus, à plus d’un titre: En été, sa route et celle de l’Inter, plus que probablement, seront différentes : L’Inter a d’autres idées pour l’attaque et il est évident que le chilien, au net du mois de feu vécu en janvier, ne parviendra certainement plus à faire changer d’avis tous ceux qui l’entourent." Selon vous, cet attaque est-elle plus que justifiée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...