Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'elliott'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

18 résultats trouvés

  1. Après la décision de l'AC Milan de se séparer du stade et de faire cavalier seul, un froid s'est installé entre les deux présidents et ce samedi soir aura lieu le Derby Della Madonnina entre l'Inter et l'AC Milan. Le stade affiche complet pour un derby de haut niveau et les présidents des deux clubs, Steven Zhang et Jerry Cardinale, seront également présents dans les tribunes. Tous deux seront en Italie et assisteront au match depuis les tribunes. Selon La Gazzetta dello Sport "rien n'a changé, nous sommes en mai. Arrêt sur image quand, pour le match retour de la demi-finale de la Ligue des champions, les deux propriétaires s'évitent et s'ignorent dans les tribunes du Meazza. Tout avait commencé lors du déjeuner Uefa de la veille, une habitude pour l'Inter dans les matchs de coupe à domicile, qui ne s'est pas concrétisée. Les relations entre Zhang et Cardinale sont tendues, c'est clair. Et il n'y a aucun signe d'un retournement de situation dans un avenir proche." "La diplomatie n'est pas au rendez-vous et il serait surprenant que les deux hommes se saluent samedi au stade. Alors, bien sûr, il est toujours bon de laisser une petite place à l'improvisation. Mais les positions sont très éloignées: L'élément déclencheur a été la rupture entre les clubs en ce qui concerne le stade. L'Inter et le Milan étaient partis main dans la main sur l'idée de construire le nouveau Meazza." "Les partis ont toujours été en accord, du moins jusqu'à ce que le propriétaire de Milan, Elliott, a vendu le club à RedBird pour 1,2 milliard le 31 août 2022. La rupture a eu lieu, en fait, après le changement en haut de la Via Aldo Rossi. Le Milan de RedBird a choisi de faire cavalier seul. Sans oublier la double confrontation de la Ligue des champions, avec les propriétaires assis non loin l'un de l'autre dans les tribunes, mais sans qu'aucun n'ait jamais eu l'idée d'approcher "l'autre"." Le 16 mai, à la fin de la demi-finale à domicile contre l'Inter, alors que les Nerazzurri d'Inzaghi faisaient la fête, Cardinale envoya un message de félicitations à ses rivaux, avant de partir pour New York : "Au nom de Milan, je tiens à féliciter toute l'équipe de l'Inter et ses supporters pour deux matches bien joués. Nous leur souhaitons le meilleur pour la finale à Istanbul". Un geste qui clôturait une semaine de très haute tension de manière courtoise, en raison de l'enjeu et de l'atmosphère pas vraiment détendue entre les deux clubs. Samedi, l'Inter et l'AC Milan joueront pour la seule tête du classement et un morceau de la deuxième étoile." ®Jean Idriss - Internazionale.fr
  2. Opération menée de jour par la police judiciaire luxembourgeoise à la demande du parquet de Milan. La police judiciaire Luxembourgeoise, à la demande des procureurs de Milan Giovanni Polizzi et Giovanna Cavalleri, a procédé aujourd'hui à une série de perquisitions et de saisies de documents dans les bureaux de Project Redblack et de sa filiale Rossoneri Sport. Ce sont les deux sociétés par l'intermédiaire desquelles le fonds Américain Elliott a vendu en Août 2022 l'AC Milan à RedBird de Gerry Cardinal . L'opération a porté sur plus d'un milliard d'euros. L'activité s'inscrit dans le cadre de l'enquête Milanaise, déjà en cours depuis des mois, qui vise à vérifier, à partir d'une plainte de la société Luxembourgeoise Blue Skye, l'histoire relative à un "gage" et, plus précisément, la vente du Milan. Le délit de banqueroute est également contesté, ce qui s'ajoute aux détournements de fonds et à l'entrave aux organes de contrôle déjà apparus dans d'autres éléments de l'enquête. Deux anciens directeurs de Project Redblack feraient l'objet d'une enquête pour mise en faillite. Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  3. La Ligue des champions est l'objectif principal de la saison de l'Inter. Un concept que Tuttosport réitère aujourd'hui, remontant au début de la saison où Inzaghi a été invité à terminer dans le top quatre en tant que premier enjeu. À l'époque, cependant, personne ne pouvait penser à atteindre les quarts de finale avec potentiellement une demi-finale contre Milan et Naples , des équipes contre lesquelles l'Inter peut se battre. Ce qui se passe met en lumière les énormes difficultés de gestion du Suning . "Les projets de Suning lient indissociablement les futurs acteurs corporatifs aux résultats sportifs. L'entreprise vit d'un autofinancement soutenu par le prêt obtenu auprès d'Oaktree et par une obligation qui est aujourd'hui considérée comme " un stock de camelote" par le marché. Suning d'ici la fin année peut refinancer le prêt avec le fonds américain, mais cela ne ferait que reporter le problème du remboursement du montant convenu (en mai 2024, il sera de près de 350 millions) seulement en 2026 avec des intérêts recalculés et augmentés, il serait beaucoup plus conséquent. Oaktree n'aurait pas l'intention de s'occuper du club (comme Elliott l'a fait avec Milan) et n'aspire probablement même pas à trouver un repreneur. Quelque chose semble avoir bougé ces dernières semaines, mais sans le projet du stade détenu par Suning, il sera difficile de lever le milliard deux cents millions d'euros qu'il demande pour passer la main ". En conséquence, sans l'argent de la prochaine Ligue des champions, il y aurait une forte réduction de l'effectif, cela à été évoqué il y a quelques jours par Beppe Marotta . Une inquiétude que n'ont pas les joueurs, "attirés par le rêve de la Ligue des champions et aussi par l'idée de sortir la Juve" de la Coupe d'Italie (surtout après ce qui s'est passé à Turin...) par rapport aux motivations que peut offrir le championnat. Difficile de penser que ce défaut n'est imputable qu'à Inzaghi, ce qui se passe est plutôt l'effet secondaire d'avoir construit une équipe instantanée avec une moyenne d'âge très élevée (28,8 ans est la plus élevée de Serie A) et un salaire insoutenable (132 millions brut, le deuxième après celui de la Juve) dans lequel aujourd'hui en raison d'un classement aussi coulissant en Serie A. Seuls huit joueurs sont sûrs de rester à l'Inter la saison prochaine". Parmi ceux-là ne figurent pas Barella ou Martinez, "Mais étant tous les deux des joueurs de haut niveau, il n'est pas donné de savoir ce qui pourrait arriver dans le cas où des offres mirobolantes leur arriveraient également". Une question qui n'est même pas le cas pour beaucoup. D'autres (Onana, jusqu'à Dumfries en passant bien sûr par Brozovic)". Comment l'équipe sera-t-elle dissocié? "Avec un nouveau cycle basé sur des jeunes avec des joueurs aux salaires soutenables". Restons Calme! Traduction Lindt1908 Via FcInterNews
  4. Le journal explique la situation concernant l'intérêt du fonds de Capital-investissement bahreïni dans le Club Nerazzurri! Un an plus tard, Investcorp s'intéresse à nouveau au football Italien et en particulier au football Milanais . Le fonds bahreïni, qui en Avril 2022 avait collecté des informations sur Milan avant l'assaut décisif de RedBird, a cette fois les yeux rivés sur l'Inter. "Pour l'instant la négociation en serait encore à un stade embryonnaire, Investcorp souhaiterait impliquer d'autres actionnaires bahreïnites dans cette opération " rapporte Tuttosport. Le fonds de capital-investissement, dirigé par le président exécutif Mohammed Alardhi, n'a pas encore acheté de club en Europe, contrairement à d'autres au Moyen-Orient, et voudrait placer son drapeau sur le "Vieux Continent". " Chaque négociation pour racheter l'Inter ces deux dernières années s'est toujours heurtée à la demande économique de la famille Zhang fixée à plus d'un milliard d'euros, un chiffre jugé juste d'autant plus après le bilan donné à Milan dans la dernière étape de rachat d'Elliott et RedBird se situé aussi autour de 1,1 milliard ». L'expiration du prêt de 350 millions (intérêts compris) accordé par Oaktree Capital à Suning pour sauver l'Inter en difficulté il y a deux ans, est prévu pour mai 2024, et cela affectera la décision de Zhang. Et dans le transfert de propriété du club, Oaktree pourrait jouer un rôle déterminant : "Le moment de la vente pourrait être plus proche de Mai 2024 qu'à la fin de cette saison". "Mieux vaut tard que jamais"! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  5. Les relations entre l'Inter et Milan sont de plus en plus tendues. Le nouveau stade reste à l'ordre du jour et la relation entre les deux clubs est au plus bas : l'avenir du stade commun de San Siro semble de plus en plus ne tenir qu'à un fil. Les longs délais imposés par la municipalité de Milan pour le oui définitif au projet de la Cathédrale ont rendu les entreprises impatientes et refroidi les relations entre les deux propriétés. La Gazzetta dello Sport nous révèle le point du vue de l'Inter, celui d Milan ayant été publié hier sur le site. "La demande d'une rencontre avec RedBird pour définir la stratégie commune concernant la Cathédrale a toujours été éludée, une discourtoisie institutionnelle que la famille Zhang n'a pas commise. Avec le groupe, les relations avec le manager d'Elliott ont toujours été très bonnes. Avec l'arrivée du fonds Cardinale au club en septembre, la situation est complètement différente. Même dans les derniers travaux dans le dossier Cathédrale, entamé dans les premières semaines de 2023 au lendemain des nouvelles sollicitations de la mairie de Milan, le partenariat entre les deux clubs milanais semble au point mort, et risque d'être interrompu. Pour l'Inter, les possibles plans B milanais accroissent la confusion, avec un Steven Zhang qui n'est pas prêt à attendre indéfiniment un éventuel pas officiel du Milan vers la séparation. A moins que l'Inter ne reste au Meazza, même en cas de grands travaux de modernisation, les Nerazzurri chercheront également un autre terrain pour construire leur nouvelle et riche maison." Autrement dit, on pourrait se retrouver avec deux nouveaux stades à Milan! Traduction alex_j via FCInter1908.
  6. C'est l'information de cette fin de semaine: L'Ac Milan a décidé de lâcher l'Inter et de se bâtir son propre stade.... Pour le plus grand plaisir du Peuple Nerazzurro ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Bien plus qu'une idée romantique, l'explication économique prédomine: Milan est en train de revenir dans le classement des bilans et son propriétaire est solide et reconnu: Celui-ci est d'ailleurs disposé à un investissement millionnaire pour se doter d'une nouvelle enceinte et ce sont des conditions qui l'éloignent de l'Inter." "Le fonds d'investissement Oaktree occupe avec Suning le même rôle qu'Elliott a joué avec Li Yonghong par le passé: Soit il verra son prêt remboursé, soit il deviendra propriétaire majoritaire des actions et l'avenir restant semé de beaucoup d'incertitudes, Milan a décidé de clairement tracé sa route, une route qui, sauf retournement de situation retentissant, le mènera ailleurs." "Nous sommes donc à la croisée des chemins et les routes vont se séparer : Milan d'un côté, l'Inter de l'autre car la bureaucratie s'est voulue trop longue: La paperasse et les reports ont détériorés le projet initial de construire un stade commun dans la zone de San Siro, en démolissant entre-temps le Meazza." "A présent, Milan envisage d'autres options : Sesto San Giovanni est en pôle position, puis San Donato." Nous dirigeons-nous vers une restauration et une permanence de l'Inter dans l'Historique Scala del Calcio ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. C'est la révélation d'Il Giornale: Malgré les démentis habituels du président de l'Inter, Steven Zhang, les faits parlent d'eux-mêmes : Un fonds américain est en route pour Milan Tous les chemins mènent aux Etats-Unis Tel est le titre de l'article d'Il Giornale: "Malgré les démentis habituels du président des Nerazzurri Steven Zhang, les faits parlent d'eux-mêmes selon le journal : "Les deux banques d'affaires américaines Goldman Sachs et Raine Group sondent depuis quelque temps le marché international à la recherche d'un acheteur ou au moins d'un partenaire pour aider le Suning Group à gérer un club qui perd 10 millions d'euros par mois" Selon Il Giornale: L'annonce de l'arrivée d'un fonds américain dans le club Nerazzurri est imminente: "A Milan, il y a ceux qui sont prêts à parier que cette fois-ci, que c'est la bonne. C'est-à-dire un bon fonds d'investissement, qui croit au business du football et qui est prêt à parier sur le club Nerazzurro et s la rumeur est vraie, d'ici deux semaines tout sera plus clair avec un revirement qui se matérialiserait alors en été" Les Chiffres évoqués "Zhang Senior a fixé le prix de l'Inter, qui était auparavant d'un milliard, à 1,2 milliard d'euros après avoir vu l'accord Ac Milan-Elliott-Red Bird. Face à l'urgence du délai, Zhang pourrait peut-être aussi se contenter d'un chiffre inférieur mais dans ce cas, les détails seront connus dans le futur. [...] En mai de l'année prochaine, la Grand Tower Sarl, l'une des sociétés holding par laquelle Zhang contrôle l'Inter, doit rembourser le prêt de 275 millions, obtenu en 2021, au fonds Oaktree, dont une partie seulement a été injectée dans le Club Nerazzurro." "Dans les conditions actuelles, comme il s'agit d'un prêt + , les intérêts s'ajoutent au crédit principal et sont payés à l'échéance. En mai 2024, la dette s'élèvera donc environ 350 millions et si Zhang ne l'honore pas, il perdra le contrôle de l'Inter, ayant mis en gage les actions du club à Oaktree" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Perquisitions en cours dans le cadre d'une enquête concernant la vente du Milan AC. Perquisitions en cours dans le cadre d'une enquête concernant la vente du Milan AC. Le dossier, confié au procureur de Milan Giovanni Polizzi, résulte d'une plainte de Blue Skye, ancien actionnaire minoritaire dans la direction du club des Rossoneri, qui évoque la vente du club d'Elliott au RedBird de Gerry Cardinale. Il n'y a aucun suspect dans l'enquête qui a comme chef d'accusation le détournement de fonds. En septembre dernier, Blue Skye, par l'intermédiaire des avocats Maurizio Traverso, Emanuele Breggia et Federico Cerboni lors de l'audience devant le tribunal civil de Milan, avait renoncé à l'appel de précaution d'urgence après avoir finalisé la vente du club Rossonero. Cependant, une procédure civile, également engagée par Blue Skye contre Elliott, concernant une partie de l'affaire est en cours. Blue Skye se plaindrait de n'avoir jamais entendu parler de la vente et aurait donc contesté un comportement frauduleux à leur encontre lors de la vente de la société par Elliott à RedBird. Le parquet de Milan a agi sur la base du rapport détaillé sur l'affaire et maintient la plus grande confidentialité sur l'évolution en cours. D'après ce qui ressort, les perquisitions qui n'affectent pas la Casa Milan sont réalisées par la Guardia di Finanza. Traduction alex_j via FCInter1908.
  9. En effet, si la Juventus et l’Inter l'ont remporté ce week-end, en retrouvant une certaine sérénité, Mario Sconcerti s’est livré dans les colonnes du Corriere Della Sera, sur la façon dont la Présidence des deux Géants d’Italie a fait face à la Crise "Peu d'importance a été accordée à l'intervention d'Andrea Agnelli après le match contre Haïfa. Mais c’est le tournant de la saison : Les joueurs respectent la colère et la diversité de ceux qui ouvrent le portefeuille: Andrea Agnelli a fait usage de mots durs, il a parlé de honte, de responsabilité, de la nécessité de s'en sortir ensemble. Il a supprimé tout alibi aux joueurs et à l'entraîneur, prenant même des risques pour l'avenir." "Ce comportement est celui d’un grand club antique qui est en cohérence avec l’ère des réseaux sociaux, et qui est aussi en contradiction avec ce qui avait déjà été relayé par la presse : Ce sont des mots choisi que l’on entend plus dans l’ère actuelle, ce n’est pas quelque chose de nouveau: Steven Zhang ne les a jamais prononcés, mais il a laissé Giuseppe Marotta les dire à sa façon. Friedkin ne les a jamais dit, il a laissé Mourinho les dire, en confondant les rôles." "Ni Elliott ni Cardinale ne se sont exprimés d’une telle façon. Même Commisso, quand il s’exprime, ne le fait jamais sur les problèmes de l'équipe, mais il fait face aux problèmes de de la presse: Aucun président n'assume ses responsabilités, c'est pourquoi lorsqu'un Président le fait, cela fait grand bruit et entraine des réactions et des conséquences." Selon vous, qui a le mieux fait face à cette situation de crise ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Tancredi Palmeri s'est livré à FCInter1908. Focus sur la vente de l'Inter. Il y a aussi beaucoup de discussions sur l'avenir du club, étant donné que Zhang aurait décidé de mettre le club en vente. Effectif, compte tenu des difficultés de ces dernières années ? "Je comprends que Goldman Sachs sait que l'Inter est à vendre à un prix très élevé. Sans urgence, mais comme une belle maison à vendre au prix fort et donc personne ne sait si elle aura un acquéreur. Zhang a reçu une offre de BC Partners en mars 2021 pour 800 millions d'euros, mais Steven voulait un milliard et rien de plus n'a été fait. De cette façon, cependant, il a bousillé l'avenir de l'Inter. Je peux comprendre qu'il ait voulu devenir le premier propriétaire étranger à gagner en Italie, mais cela aurait été plus compréhensible s'il avait pu garantir un avenir au club. Maintenant, cependant, l'avenir de l'Inter est hypothéqué et les obligations et les dettes le prouvent. Normalement, 1,2 milliard n'est pas un chiffre du marché. Le Milan a été vendu à ces chiffres mais le prêt interne d'Elliott a également été envisagé. Ce qui est sûr, c'est que la vente de Chelsea a un peu séduit tout le monde, peut-être en faisant monter les prix des autres clubs. L'inter a un avenir hypothéqué : il y a cette caution qui expire dans 2 ans, mais en attendant chaque été sera un supplice. Pensez à l'Inter avec un budget d'environ 40 millions, autant que ceux dépensés par Milan, et sans obligation de vendre : aujourd'hui il aurait Dybala et Bremer dans l'effectif." Pensez-vous que la vente aura lieu avant 2024, date à laquelle les conditions de remboursement du prêt Oaktree expireront ? "Tout est possible. Oaktree pourrait aussi décider de faire une bonne gestion pendant quelques années puis de revendre le club à un prix plus élevé, comme l'a fait Elliott. Mais le plus fou, c'est le stade : si la question du stade était débloquée, tout prendrait une tout autre valeur." Dans le scrutin, il y a des fonds américains et arabes, Sportitalia a parlé d'un regain d'intérêt de la part de PIF. Faut-il s'attendre à des nouvelles dans les mois à venir ? "Peu importe, à mon avis la piste la plus praticable est celle d'une piste de ski de fond. Si j'étais le responsable, j'irais frapper tout de suite à la porte de Investcorp : c'est le meilleur des fonds qui puisse arriver. C'est un fonds semi-souverain, il peut devenir le fleuron de l'État de Bahreïn, il n'a pas le souci de gagner de l'argent tout de suite et, donc, il peut suivre une trajectoire dans la foulée de ce qu'a fait le Suning dans ses premières années Nerazzurri." Traduction alex_j via FCInter1908.
  11. Selon Il Sole 24 Ore, Oaktree aurait donné mandat pour rechercher des repreneurs potentiels en vue d'une éventuelle vente ; extrait. Le Suning a répété à plusieurs reprises qu'il ne souhaitait pas vendre. Cependant, les conditions et circonstances ne peuvent exclure cette hypothèse à moyen-long terme. Au cours des derniers jours, une information importante s'est répandue: "Depuis quelques jours sur le marché, on parle d'une certaine rumeur de la banque américaine Goldman Sachs qui s'apprête à envoyer des potentiels investisseurs un teaser (un document avec des données confidentielles, ndlr) concernant l'Inter. Cet été, la famille Zhang a nié un désengagement. Cependant depuis Londres, il y eut des rumeurs concernant le créancier Oaktree qui n'aurait pas l'intention reproduire ce qui a été fait par Elliott avec le Milan. En effet, l'investisseur californien ne souhaiterait pas devenir propriétaire du club dans une éventuelle mise en vente. À ce stade, la seule carte dont dispose le Zhang pour rembourser les dettes est la vente future de l'équipe." En effet, selon une analyse de Calcio & Finanza, l'Inter a 400 M€ de dette nette dont les intérêts avoisinent les 40 M€ par an. Le plan serait donc de réduire ces pertes : le bilan de la saison dernière a clôturé sur une perte d'environ 140 M€, une amélioration par rapport au 245 M€ de l'année précédente. La différence est principalement liée aux opérations Lukaku-Hakimi, mais il est évident que des ventes de cette envergure ne sont pas possibles chaque année. La direction des Nerazzurri doit maintenir l'équipe compétitive, tout en tenant compte des fonds de l'entreprise. Pour éviter les ventes de cadres, il y a des talents de la pépinière, des plus-values nettes au bilan, comme l'opération qui amène Casadei à Chelsea. On pet également citer la vente de Pinamonti pour 20 M€ à Sassuolo. La cantera des Nerazzurri a fait gagner un joli trésor à l'Inter : plus de 160 M€ ces 5 dernières années. Une solution qui peut limiter les dégâts sans pour autant les réparer. Bien que le président Steven Zhang continue d'affirmer qu'il ne veut pas vendre, les conditions semblent très difficilement tenables à long terme. La valorisation globale du club pourrait être similaire à celle du Milan, 1,2 milliard. Mais en tenant compte du fait que la dette financière, 400 M€, fait partie de la valorisation sans aller dans la poche du vendeur et que le Suning a investi plus de 660 M€ dans le club, il ne peut être exclu que le club soit vendu à perte. À moins que les progrès sur le nouveau stade ne s'accélèrent soudainement et surtout que la nouvelle structure puisse garantir les hypothèses sur l'argent généré. Ceci explique pourquoi la famille s’accroche désespéramment au milliard, afin de limiter les pertes au maximum. Traduction alex_j via SportMediaset.
  12. Si l'AC Milan est passé des mains d'Elliott à celles de RedBird, via une participation majoritaire dans le club Rossoneri évaluée à 1,2 milliard d'euros, le journal Verità&Affari a révélé une information importante sur la structure de l'opération, qui verrait la société dirigée par Gerry Cardinale n’injecter que 300 millions d'euros de liquidités sur la table, tandis que la partie restante serait endettée. "600 millions d'euros proviendraient du "financement vendeur", c'est-à-dire d'un prêt du vendeur. Un prêt accordé par Rossoneri Sport Investment Sarl (Lux), la maison mère luxembourgeoise du Milan, à un taux de 15%. 300 millions d'euros supplémentaires trouverait une voie bien plus traditionnelle: Celle d'un prêt accordé par JPMorgan." Selon Verità & Affari: "Avec ce stratagème , comme le confirme d'ailleurs la note officielle du transfert de propriété, Elliott ne quitte pas le devant de la scène et grâce aux bons de souscription liés au prêt, il recevra des actions de l'AC Milan en fonction de l'augmentation de la valeur du club, en restant d’ailleurs présent dans le nouveau conseil d'administration avec trois membres comme anticipé par Calcio& Finanza : Gordon Singer, Stefano Cocirio et Giorgio Furlani." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une révélation d’Il Giornale, après les différentes rumeurs faisant état de l’intérêt de Bc Partners ou de PIF, à présent, il n’y a plus de doute : le futur de l’Inter restera estampillé Suning! "La propriété chinoise reste fermement à la tête du club et semble avoir surmonté les grandes difficultés auxquelles elle avait été confronté il y a un an. Sa volonté est d’aller de l’avant, car Suning a débarqué à l'Inter pour gagner :Lorsque l’argent était disponible, il n’a pas hésité à investir, et curieusement et c’est aussi parce que cela se passe comme ça dans le milieu du football : La Victoire la plus importante est arrivée au terme de la période la plus difficile." "Les conséquences de la pandémie,les restrictions imposées par le gouvernement chinois, sans oublier la crise internationale ont marqué et fait matériellement fait très mal à l'Inter, au point d’impacter les salaires, mais elle a dominé le Championnat. Mais à présent, Suning a officiellement retiré l’Inter du Mercato : Le club n’est plus à vendre et ce même si l’opération la liant au prêt d’Oaktree, à savoir 275 millions d’euros au taux phénoménal de 12%, pourrait rappeler le Milan de Yonghong Li qui a du s’incliner devant le fond Elliott." "Les Zhang confirment vouloir rester pour très longtemps à Milan, même après les rumeurs faisant état d’un intérêt dans la péninsule arabique. Bien sûr, jusqu’à présent, Suning avec l’Inter n’a pas gagné, mais seulement perdu beaucoup d’argent". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Alessandro Antonello s’est livré à la Repubblica au cours d’une très longue interview sur la thématique du nouveau stade de Milan. Ce qui est sûr, c’est que les démarches bureaucratiques de la Mairie milanaise irritent au plus haut point l’Administrateur-Délégué Corporate Nerazzurro Faut-il s’attendre à de nouvelles années d’austérité à l’Inter ? "En ce moment, c’est important de garantir une soutenabilité économique et financière au club, et si cela signifie passer par une réduction des coûts, alors nous irons de l’avant en ce sens. Nous devons travailler main dans la main avec Giuseppe Marotta et le Scudetto de la saison dernière et notre parcours cette année démontre que les deux entités peuvent coexister ensemble." En attendant, la soutenabilité commence par vos comptes : l'année 2021 s'est clôturée avec un rouge record de 245 millions. Comment cela va-t-il se terminer cette année ? "L’année dernière fut un résultat impacté par des facteurs extraordinaires : Il n’y avait pas que la pandémie, mais aussi l’interruption de nos rapports avec Antonio Conte, Radja Nainggolan ou Joao Mario. Cette année, la perte sera réduite de moitié, je dirais aux environ de 100 millions d’euros." Place à présent à San Siro, ou peut-être à Sesto San Giovanni. Le maire de Milan lance un débat public sur le nouveau stade que vous et le Milan AC voulez construire. Qu'est-ce qui vous inquiète...? "Une fois de plus, il s’agit de la longueur des délais par rapport à un projet présenté il y a trois ans. Le débat public est une bonne chose, mais en tant qu'investisseurs, nous devons être sûrs du calendrier. Nous devons également avoir un plan de rechange au cas où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu. Pour nous, la construction d'un stade à San Siro est certainement le premier choix, mais si le débat public prend trop de temps, ou si le projet déjà modifié est déformé, alors nous opterons pour un plan B. Disposer d’un nouveau stade est important, peu importe où il se trouve." Cette opinion est-elle partagée ? Le Milan appartient au Fond Elliott, et vous avez une propriété chinoise. Dès que aurez le feu vert pour le stade, il coûtera une somme importante... "La présence du Président Steven Zhang, dans le bureau voisin du mien, représente physiquement l'engagement à long terme de la propriété envers le club." Le plan B pour le stade serait-il Sesto San Giovanni. Mais l'arrière-pays au nord de la ville peut-il vraiment remplacer un lieu historique tel que San Siro ? "Ce sont les succès des deux équipes qui ont écrit l"Histoire de San Siro : Si les clubs gagnent, ils peuvent aussi donner une renommée à un autre endroit. De plus, les supporters s'attachent rapidement à un stade qui peut vous donner à la fois des émotions, mais aussi de nombreux services." Alessandro Antonello enfonce le clou à Rai Sport "Nous avons des objectifs communs, donc nous ne voyons pas pourquoi nous ne pourrions pas nous engager à construire un stade pour nous-mêmes en ce moment. Il est clair qu'il y a aussi une raison économique. Le San Siro est devenu un lieu emblématique car les deux clubs y ont construit leur histoire et celle de la ville" Paolo Scaroni est plus incisif : "Nous ferons ce qui sera nécessaire pour voir si, enfin, nous parviendrons à doter Milan d’un stade moderne. Cela ne veut pas dire que si les choses devaient se prolonger davantage, que nous n'envisagerions pas d'autres scénarios. Je pense que le tout pourrait être conclu pour la saison 2027-28. Si nous disposons d’un stade de qualité, comme le si beau que nous projetons pour la ville de Milan, nous pourrons augmenter les recettes et investir davantage sur les jeunes." Selon vous, La Mairie tente-t ’elle de gagner du temps pour conserver le Giuseppe Meazza actuel ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Un grand fond d’investissement américain aurait décidé de miser sur l’Atalanta. Selon le Libero, ce dernier serait prêt à s’offrir 70% du club contre un chèque de 350 millions d’euros. La Dea a plus d'un atout pour vous séduire Fait particulier, la Famille Percassi, qui disposerait d’une part minoritaire resterait aux commandes du club pour sa gestion : "Le conditionnel est d’obligation mais selon le quotidien Antonio et Luca Percassi seraient convaincus que le fait d'avoir un partenaire qui les soutient financièrement est le meilleur moyen pour réaliser le dernier saut de qualité." "Si l’Atalanta ne se livre à aucun commentaire, il serait possible que le fond en question soit Kkr: "S'il est vrai que les fonds d’investissements ou (communément appelé fonds spéculatifs) entrent généralement dans des entreprises endettées au bilan rouge pour les restructurer et ensuite les vendre dans les cinq années qui suivent, comme c’est le cas avec Elliott et le Milan, il est également vrai qu'ils pensent en termes de perspectives économiques et politiques." "Et de ce point de vue, l'Atalanta dispose de comptes sains et il est également vrai qu'il existe une marge de progression pour la faire grandir. Un doute subsiste sur la valorisation : Pas tant pour la valeur de la Dea elle-même, mais au niveau de la dévaluation qui fait suite aux effets néfastes liés à la pandémie du Coronavirus." L’Atalanta, nouvelle place forte de la Botte: Bonne ou mauvaise nouvelle selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une information à prendre avec des pincettes, mais selon Alfredo Pedullà, le Fonds d’investissement du Royaume d’Arabie Saoudite aurait Florence dans son viseur, en lieu et place des deux géants milanais : "On a énormément parlé de l’intérêt sur l’Inter, quelqu’un était même allé jusqu’à déclarer que l’on se retrouvait à un pas de l’accord, mais la réalité est tout autre. Après quelques échanges, les deux parties ont décidé de passer outre et de ne pas aller plus loin. PIF s’était aussi renseigné sur le Milan, mais là aussi, il s’est retrouvé confronté à une faible marge de manœuvre avec Elliott qui a l’intention de poursuivre le parcours qu’il a entrepris." "Il y aurait une appréciation pour la Fiorentina, à tel point que les parties intéressées auraient manifesté un intérêt pour une prochaine rencontre avec la Direction de la Viola. Pour l’instant, nous en sommes là et je peux vous confirmer qu’il s’agit d’une appréciation. La balle passera ensuite à Rocco Commisso qui a énormément investi pour la Fiorentina." Une déclaration qui va à contre-courant du clash entre Paolo Dal Pino et Amanda Staveley et qui se doit d’être pris avec le plus de recul possible…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Comme Carlo Festa l'a rapporté sur Twitter, journaliste à Il Sole 24 Ore et expert en économie du sport, les deux clubs milanais pourraient subir des changements drastiques très prochainement. Concernant le Suning, Carlo Festa affirme que les propriétaires chinois accepteront la première offre "correcte" qui se présente. Tant qu'ils sont satisfaits du montant, ils veulent arrêter de faire partie de l'Inter et mettre fin à leur projet. Cela peut être une bonne nouvelle pour de nombreux fans de l'Inter. Pour le Milan, il semble que le hedge fund américain Elliot Management arrive au terme de sa période d'investissement et sera ouvert aux offres d'autres riches et entreprises. "L'Inter et Milan sont tous deux potentiellement à vendre. Le Suning acceptera la première offre appropriée. Elliott approche de la fin de son horizon de placement. Les investisseurs pourront choisir entre deux équipes milanaises." Enfin une bonne nouvelle?
  18. Le future sociétal de l’Inter devrait réserver quelques nouvelles surprises, voire un changement radical au niveau de la figure "Paternelle". Le désengagement progressif de Suning devrait provoquer une transition menant à l’entrée d’Alibaba comme principal investisseur de l’Inter. Révélation du Libero Le jour de la présentation du nouveau maillot de l’Inter a correspondu avec le dernier jour de Jindong Zhang à la tête de Suning. Cette journée pourrait coïncider avec celle d’une nouvelle ère pour le club milanais, celle d’un nouveau et bien plus solide futur pour l’Inter, qui, ces derniers temps, a été mise dos au mur face aux problèmes de liquidité de son propriétaire chinois, qui a repris le club à l’été 2016. De Suning à Alibaba Après le transfert des actions, quel sera l’avenir de l’Inter ? En effet, comme annoncé il y a quelques jours, sera-t-elle le premier élément à être éjecté étant donné qu’elle est considérée comme trop coûteuse et peu rentable ? Ou est-ce que le consortium chinois tentera-t-il de conserver le club, en essayant de le gérer sagement, avec l’espoir qu’il ne se transforme pas en un méga-pack ? Ce qui est certain, c’est que le Jack Ma sera celui qui, par la force des choses, va guider le nouveau chemin Nerazzurro. Le Fondateur d'Alibaba devra devenir immédiatement un fervent soutien du club, vu qu’il peu compter sur des recettes proches de 400 millions d’euros, tout en devant faire face à des pertes importantes, qui ont été marquées au dernier bilan par un déficit de 100 millions d’euros. Au net, les dettes s’élèvent à 870 millions d’euros parmi lesquelles on retrouve les 275 millions d’euros prêtés par Oaktree. "Etant donné que Jack Ma n’a jamais touché au football de sa vie, cette période de transition sera assurée par l’expérimenté Giuseppe Marotta." Le Saviez-vous ? C'est une révélation de Calciomercato.com: "Jack Ma s'est fait connaitre, il y a plusieurs années, grâce à son lien qui le lie, sans jamais avoir réellement pu l'exprimer, avec le monde du Calcio. En effet, avant Yonghong Li et Elliott, il s'était proposé pour devenir l'un des potentiels acquéreurs du Milan AC. De même ces dernières années, les médias chinois ont fait part à plusieurs reprises de sa proximité avec Jindong Zhang et de sa possibilité à s'insérer dans l'Inter en reprenant des parts du club." Alibaba n'étant pas une société publique, pourra-t-elle investir différemment sur l'Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...