Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'euro 2021'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Intervenu à Radio Sportiva, Andrea Costa, le sous-secrétaire d’état à la Santé s’est montré convaincu sur le retour des tifosi dans les stades italiens "Il n’y a aucun doute sur le fait que revoir les tifosi dans un stade après tant de mois, est un signe de confiance pour le pays, nous visons un retour graduel à la normalité. Je soutiens l’hypothèse de bon sens que les stades seront des lieux surs, si on peut y faire un contrôle pour y accéder." "Dans la journée d’aujourd’hui (Ndr 20/05), nous regarderons s’il y aura des développement pour autoriser un accès limité pour la dernière journée de Serie A. Nous devons nous pencher sur le prochain championnat." "Je me sens apte à vous dire qu’il y aura certainement un pourcentage plus important que celui des 25% proposé à l’Euro. Le critère pour rentrer à l’Olimipico, où il y aura 18.000 spectateurs durant l’Euro, est la Green Pass. Il y a de grands échanges et de collaboration avec Dal Pino et Gravina, ils font preuve d’une grande compréhension et nous leur faisons part d’une grande disponibilité : Le protocole d’accès fonctionne." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. En effet , Nicolò Barella devra rester au repos durant quelques jours. Il a été opéré ce matin, dans le cadre d’une intervention destiné une correction du septum nasale, à’ l'Humanitas di Rozzano L’intervention a été une véritable réussite comme l’a d’ailleurs indiqué l’Inter sur ses réseaux sociaux. Le Champion d’Italie sera donc au repos forcé avant de retrouver les terrains d’entrainement qui l’amèneront également à l’Euro 2021 où il est pressenti pour être l’un des protagonistes du milieu de terrain de l’Italie de Roberto Mancini. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. La jeune pépite italienne s’est livré à Sport Mediaset sur son parcours interiste, le tout en ayant à l’œil la confrontation face au Napoli Scudetto "Nous évitons d’en discuter dans l’absolu, l’entraineur nous le répète à chaque réunion : Nous devons rester concentré comme nous l’avons toujours fait, jusqu’à ce que nous ayons le trophée entre les mains. Notre slogan est "Tête basse et pédaler". "Il a catégorisé notre parcours de croissance et nous voulons continuer à aller de l’avant. Les onze victoires consécutives sont le témoignage d’un beau parcours. Il ne reste peu de match et tant que mathématiquement ce ne sera pas acté, nous continuerons à nous battre." Ses débuts "Lorsque je suis arrivé, je ne pensais pas être à la hauteur immédiatement vu l’importance d’un tel noyau. Mais l’entraineur m’a fait confiance et j’ai su profiter au mieux de cette chance qui m’a permis de grandir énormément. Je tiens aussi à remercier tellement mes équipiers." Quel est le secret de votre entente optimale avec Skriniar et De Vrij ? "Nous nous complétons bien, et l’entente hors du terrain est aussi importante. Nous sommes souvent d’accord." A quelle rencontre s’attendre face au Napoli ? "Tous les matchs sont difficiles, preuve en est nos dernières victoires au forceps. Chaque adversaire qui nous joue veut faire une belle prestation. Naples se bat pour la Ligue des champions, ce sera très certainement une belle rencontre." L’Euro se rapproche "Mon objectif est d’aller à l’Euro et de faire de belles prestations avec l’Italie. J’ai encore quelques matchs pour convaincre Mancini et j’espère y parvenir. Je me sens bien ici et mon rêve est de gagner avec l’Inter. J’espère apporter de la joie à nos tifosi en ces temps difficiles." La Victoire serait-elle une juste récompense après une saison difficile ? "Ce sont des saisons étranges à cause de la pandémie : Nous offrir de la joie et en donner au tifosi est l’objectif numéro 1." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Moise Kean et Moise Ken également, après avoir replacé le malade imaginaire parisien, là où il le mérite, c’est-à-dire sur le banc, le jeune international italien devrait faire l’objet d’un derby d’Italie lors du prochain mercato estival. En effet, Giuseppe Marotta a une carte à jouer pour satisfaire aux exigences d’Everton. Révélation de Tuttosport Pour la saison à venir, et surtout pour éviter qu’en cas de blessure de l’un de ses deux Tops, l’Inter reste bredouille, il y a la nécessité de s’attacher les services d’un quatrième attaquant de valeur: Parmi les options évaluées, il y a celle menant à Moise Kean La Garantie du Padrino Marotta le connait bien, il connait ses qualités comme ses défauts : Le joueur a grandi rapidement à Paris, lui qui est auteur de 18 buts en 36 matchs. Il a également conquis Mancini qui songe à le convoquer pour l’Euro. De son côté, le Paris-Saint-Germain est engagé dans différentes négociations dont les renouvellements des contrats de Kylian Mbappé et de Neymar. L’intention ne serait donc pas de racheter le joueur appartenant à Everton, mais celui-ci ne devrait toutefois pas le rapatrier Sur Moise Kean, on retrouve en premier lieu, la Juventus, qui est l’équipe qui l’a vu grandir et explosé. Les rapports avec Raiola sont optimaux, ce qui ouvre un canal préférentiel. Mais l’Inter y pense car elle propose Matias Vecino qui dispose d’un bon de sortie et qui est un vieil objectif de Carlo Ancelotti. L’équipe qui proposera la bonne offre à Everton et qui garantira les meilleurs garanties techniques au joueur, l’emportera. Aujourd’hui l’Inter est spectatrice, mais Kean a le profil, technique et personnel qui pourrait se révéler idéal pour la croissance de l’équipe Valideriez-vous l’arrivée du jeune international italien ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est l’information de la journée : La Lega Serie A rappelle ses tifosi dans les stades. En effet, depuis l’annonce du Gouvernement qui octroi l’ouverture partielle de l’Olimpico de Rome à hauteur de 25% de sa capacité pour l’Euro, les clubs de la première division italienne ont demandé à rouvrir également leurs enceintes. Et le Président de la Lega, Paolo Dal Pino, va en ce sens : "La Lega Serie A a déjà déposé, il y a un an, un protocole détaillé relatif à l’ouverture des enceintes au public, dans une sécurité et une tutelle maximal pour les tifosi, avec un pourcentage qui se voudra graduel." "Nous nous attentons à ce que pour les prochains matchs, nous soyons en mesure d'accueillir au moins 1000 tifosi, un nombre similaire à celui qui avait été pris en considération à l’ouverture de la saison, un nombre qui est capable de garantir amplement la distanciation dans une structure ouverte à l’extérieur." Pour rappel, en octobre dernier, le retour de ce millier de tifos, avec masque et distanciation avait été suspendu à travers le Dpcm. Mais à présent, la Lega s’attends à ce que le numéro de spectateurs présents soit rétabli: L’étude effectuée, soit un dossier dépassant les 400 pages, est destinée au Gouvernement. Celle-ci se base sur la distanciation sociale et l’usage des masques, mais aussi sur l'auto-certification et les modalités d’accès et de départ du stade via l’usage de flux bien défini." L’objectif de la Serie A est d’être dans la possibilité d’accueillir, à hauteur d’une présence de 25%, les tifosi dans ses stades respectif pour les deux dernières journées. Et comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, cela voudrait dire "recevoir des milliers de tifosi pour Roma-Lazio et Juve-Inter qui sont programmé à l’avant dernière journée, tout comme Atalanta-Milan qui est programmé lors de la dernière journée de la saison." Cautionnez-vous la demande de Paolo Dal Pino ? Si la demande est acceptée L’Inter pourra célébrer son Scudetto à domicile lors de la dernière journée. De son côté, Antonio Conte aurait droit à un retour en qualité de conquérant, sur ses anciennes terres, en présence de supporters turinois chahuté et bouleversé par une saison cataclysmique ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Arrivé à l’Inter, quasiment dans l’indifférence générale, le pari de Giuseppe Marotta a fait mouche : Matteo Darmian a explosé sous les ordres d’Antonio Conte qui l’a d’ailleurs connu lors de l’Euro 2016 L’ancien mancunien s’est démontré être un joueur utile, capable d’assurer plusieurs rôles et de reprendre au pied levé le poste de plusieurs joueurs : Ayant le sens du sacrifice, il a été l’auteur d’un des buts les plus important de l’Inter de ces dernières années. Suffisant pour aller à l’Euro 2021 ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport A la veille d’un match rugueux, on retrouve le visage du bon gars : Matteo Darmian. C'était le pion du jour pour une Inter presque ennuyeuse en termes de résultat de solidité et son but a fait exploser Conte de joie, aussi bien pour la façon dont il a été inscrit, car il est l’un des éléments du socle italien du noyau. Comme l'est Ranocchia, D’Ambrosio et Gagliardini mais que l’on voit peu sur le terrain. Mais Darmian lorsqu’il le foule, apporte de l’animation, lui qui évoluerait également volontiers dans les buts. Conte lui a rendu hommage une nouvelle fois en conseillant aussi Roberto Mancini pour la Nazionale : "Pour moi, il peut aller à l’Euro car il offre tellement de possibilité et d'engagement à l’entraineur, il est utile et inscrit des buts importants." Roberto Mancini doit-il y réfléchir ? Un joyau comme Darmian peut s’avérer utile : Le 3-5-2 de Conte est un travail massacrant, surtout pour les ailiers qui sont contraints à aller de surface à surface, car l’entraineur les veut aussi sur la ligne de la défense centrale en phase de non-possession, mais ils doivent également être prêt à foncer vers l’avant pour attaquer les second poteaux: Ce qui s’est passé face à Cagliari est donc normal. A peine lancé sur la gauche suite à l’insertion d’Hakimi, Darmian, (qui avait déjà remplacé Bastoni suspendu face à Sassuolo) a parfaitement lu le jeu du marocain et placé deux mètres devant le but, a valorisé ce centre en un but extrêmement important. Un but permet à l’ancien de parme d’établir un nouveau record en championnat avec deux buts et deux assists. Matteo est-il l’une des belles révélations de la saison ? Après Lukaku, United devrait-il à nouveau s’en mordre les doigts ? Pensez-vous qu’une convocation à l’Euro serait méritée? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Intervenu sur Sky Sport, l’ancien international italien Gianfranco Zola s’est livré sur Nicolò Barella, en mettant en évidence ses qualités malgré son jeune âge. "Gianfranco Matteoli a identifié en Nicolò les justes qualité de grande valeurs que doit proposer un milieu de terrain. Il a certainement été très bon pour lui en faire comprendre l’importance, et si cela se serait avéré nécessaire, de lui expliquer ce que représente le fait d’endosser un maillot comme celui de Cagliari." "J’ai eu l’opportunité de pouvoir l’entrainer lorsque j’étais à Cagliari et c’était une évidence que Nicolò disposait de capacités et de qualités. Nous avions tous vu en ce garçon, mais le mérite principal lui revient car il a su cultiver et faire murir ses qualités." Les débuts de Barella à Cagliari "J’ai fait débuter Barella à l’occasion d’un match de Coupe d’Italie face à Parme, à l’extérieur et même si cela avait mal tourné car nous avions perdu la rencontre, ce qui m’avait impressionné était la personnalité dont il a fait preuve durant la partie, car il n’avait que 17 ans, mais il jouait comme un vétéran." "Je n’étais pas le seul, nous étions tous marqué car il avait réalisé une partie très importante, totale d’un point de vue technique, mais plus que tout tactique, et il s’est donc retrouvé avec la note la plus élevé de ce match." Self-Control "Selon moi, la qualité qu’il a le plus amélioré, parmi toute celle dont il dispose, est le self-control. Et je ne fais pas référence au simple fait qu’il prend moins de cartons, je fais référence au fait qu’il occupe sa zone du terrain en étant plus ordonné, plus discipliné : Il est parvenu à s’intégrer dans un environnement aussi fort que celui de l’Inter sans en perdre la moindre compétence." "Selon moi, c’est un saut de qualité extrêmement important qu’il est parvenu à réaliser. Je pense également, comme il a souligné lui-même, qu’Antonio a été bon pour lui faire assimiler les concepts, et il est parvenu à lui offrir une dimension bien plus importante qu’auparavant." Qualités "C’est évident qu’en ce moment, Nicolò est l’un des joueurs parmi les plus important d’Italie. Par chance pour nous, il traverse une bonne période et est en bonne compagnie. Il y a d’autres joueurs comme Pellegrini qui occupe le même poste. Il y a Immobile, Zaniolo aussi même s’il a connu deux vilaines blessures. C’est une évidence que Nicolò est catégorisé comme une pierre précieuse que nous avons en Italie et il est promis à grandir davantage." La Comparaison avec Tardelli "Oui, je trouve aussi qu’il y a des analogies car Marco interprétait ce poste d’une façon similaire: Ils ont tous les deux une grandes intelligence footballistique, ils savent marquer des buts, ils savent comment délivrer une passe tout en étant fort physiquement et en parvenant à un rôle défensif. Je vois de nombreuses similitudes entre les deux, ils ont le même profil. Peut-être que Nicolò est meilleur techniquement, Marco lui était mieux d’un point de vue physique." Equilibre familial "Je ne tiens à m’attribuer des mérites qui ne sont pas les miens et qui sont exclusivement de Nicolò qui les a assimilé. C’est un garçon qui tient énormément à sa famille en premier lieu. Je retiens que c’est très important d’avoir une famille aussi jeune, celui lui a permis d’être plus équilibré et un meilleur joueur. Cela démontre qu’il a des qualités, non seulement sur le terrain, mais aussi en dehors." L’Euro "C’est évident que Nicolò est un élément central de l’Inter et de la Nazionale. C’est le fruit de son travail, de son engagement, de sa personnalité. Il pourra et il devra grandir à l’avenir car je crois qu’il est important de toujours repousser ses limites. Avec ces prérogatives, Nicolò deviendra encore plus important pour l’Inter et pour la Nazionnale. Il traverse cette période en ayant les pieds sur terre et cela lui permettra de devenir encore plus important." La Serie A et les Coupes "C’est dommage que de nombreuses équipes soient sorties des Coupes, car cela ne reflète pas ce que traverse le Calcio, qui est en période de croissance. Selo moi, le Calcio grandi énormément dans le jeu, dans sa mentalité vu qu’il y a toujours plus d’équipe, et plus seulement les trois-quatre premiers qui sont capable de remporter des matchs en proposant une qualité de jeu, c’est quelque chose qui fait grandir les plus jeunes." "L’Inter réalise des choses importantes en championnat. Le fait de ne plus être en Coupe l’aide, mais cela ne peut en rien retirer le mérite du travail extraordinaire d’Antonio. De plus, nous savons tous que c’est un entraineur capable de valoriser ses équipes, ses individualités et les résultats qu’il obtient ne sont pas une surprise pour moi." "Cela me fait plaisir qu’une équipe différente soit en tête en ce moment, pas que j'ai quelque chose contre la Juve, mais je crois que cela donnera plus d’intérêt au championnat Italie: En élargissant la compétition, non seulement pour les Italiens, mais aussi pour tous les autres." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. La Gazzetta Dello Sport a passé au crible les comptes des différents clubs de Serie A. Objectivement, l’attention la plus particulière est portée aux Grands d’Italie que sont l’Inter, le Milan et la Juve La situation de l’Inter La liquidité est le problème de l’Inter. Depuis les premières injections des premières années, 425 millions d’euros entre l’augmentation des capitaux et les prêts au net des intérêts, Suning a cessé d’injecter des nouvelles ressources depuis la saison 2018-2019, en se limitant à convertir d’anciens financement en capitaux propre. Dans le même laps de temps, une seconde émission d’obligations a été émise à hauteur de 375 millions d’euros, dont 50 en prêts renouvelable. Mais le Covid, ainsi que d’important investissement consenti au noyau ont nécessité de disposer de plus de cash, ont provoqué à une dépréciation qui est passée de 84,7 millions d’euros à 120,2 millions d’euros. C’est ce qui explique la recherche de ressources financières de la part de la Famille Zhang. De plus, il y a une gestion complexe de la trésorerie avec un exercice 2019-2020 en perte de 102,4 millions d’euros. L’année 2020-2021 sera pire étant donné qu’il manquera les 60 millions d’euros en provenance des recettes du Stade. Au 30 juin 2020, la dette financière s’élevait à 323 millions d’euros. La situation du Milan Le bilan 2019-2020 s’est clôturé avec une perte record de 194,6 millions d’euros. Lors des trois dernières saisons, 467 millions d’euros ont été flambés à cause d’une gestion hors de contrôle, héritée de choix erronés du passé. A présent, Le Milan Ac cherche à remettre sur les rails les comptes, le tout en combinaison avec le vieillissement du noyau et la réduction des couts. Le plan de rééquilibre financier passe également par le retour en Ligue des Champions. Lors de la dernière saison, le bilan, déjà à son plus bas niveau , s’est retrouvé contractée à cause du Coronavirus : avec un déficit de 172,3 millions d’euros dont une quarantaine sont attribuable à l’état d’urgence sanitaire. Eliott continue à garantir la solidité : Le total des versement au net s’élève à 526 millions, ce qui a maintenu les dettes financières à son plus bas niveau avec un affaissement limité à 115 millions d’euros. La situation de la Juve La pandémie a compromis la gestion comptable qui était déjà hors de contrôle. Ainsi : On note une perte de 19,2 millions d’euros en 2018, 39,9 millions en 2019 et 89,7 millions d’euros en 2020. Il est vrai que le Lockdown a réduit les recettes à hauteur de 63 millions d’euros, mais sans l’accord sur la réduction des salaires de 90 millions d’euros, le passif aurait été bien plus élevé. Par chance et peu de temps avant la pandémie liée au Coronavirus, une augmentation des capitaux à hauteur de 300 millions d’euros qui avait été lancées. Initialement prévu pour une nouvelle phase d’investissement, celle-ci s’est retrouvé transformée en une digue défensive. Le semestre s’est clos avec une perte de 113,7 millions d’euros, ce qui a réduit le patrimoine net à 125 million d’euros. D’ici à la fin d’année, la dette pourrait accroitre. Les plus-values seront décisives : Elles ont culminé à 167 millions d’euros en 2019-2020. Cette année, il n’y en a que 29. Le secteur commercial est toujours brillant. Au 31 décembre 2020, la dette financière était de 358 millions d’euros. L’avis du Corriere Dello Sport Pour celui-ci, l’Inter devra procéder à un sacrifice en fin de saison: "C’est évident qu’’avec un passif de 130 millions d’euros, qu’il faudra procéder à une cession à intégrer au 30 juin. Ce n’est pas simple avec le Covid et avec l’Euro qui ralenti les contractions. Il faudra prêter attention au marché anglais. Ce sera une matière dont devra s’afférer le Président Zhang lors de son retour à Milan en fin d’avril-début mai." Croyez-vous, vous aussi que l’Inter devra vendre l’un de ses tops players vu la mort annoncée du Fair-Play-Financier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Massimiliano Allegri s’est livré à Sky Calcio Club, l’ancien entraineur du Milan et de la Juventus, s’est livré sur la période traversée par le Calcio, et sur l’Inter. Vous comprendrez aisément que le long chapitre relatif à la Vieille Dame ne sera pas retranscrit. Il n'y a aucun intérêt à avoir pour un club capable de perdre à domicile face à Benevento Mon futur ? "Je n’en sais encore rien, j’ai vu quelques matchs. Lorsque j’entrainais, je n’en regardais que très peu car cela m’ennuyait. Dernièrement, je me suis mis à les regarder, je m’identifie aux entraineurs mais je n’en devine aucun. Le dernier match que j’ai vu en direct était Bayern-Tottenham de l’année dernière, ils m’avaient fait bonne impression." "J’ai quelques réflexions sur le Calcio et il est nécessaire que tous se relèvent les manches. J’ai toujours été considéré comme un contre-balancier pour ceux qui jouent, et je crois qu’il faut un équilibre. L’ancienne façon de jouer n’est pas à jeter et cela vaut aussi pour cette nouvelle vision du jeu. Cela convient à tous, mais le Calcio est quelque chose de sérieux : Il faut mettre au centre du nouveau projet les joueurs et le travail : La tactique est utile car personne ne vient avec une équipe désorganisée." "Toutefois, on se lamente car en Europe car vous faites face à des joueurs qui carburent à du 100 km/h. J’ai des propositions : Débutons par la technique individuelle dans les secteurs jeunes : Les joueurs sont devenus un instrument pour démontrer la bravoure des entraineurs : Un entraineur est bon lorsqu’il gagne et qu’il apporte de la valeur." Est-ce que Porto et le Borussia ont des meilleurs joueurs que la Juventus et l’Inter ? Je ne le sais pas, mais en 2020, il faut revenir aux fondamentaux. Tout le monde construit de l’arrière, mais il est important de savoir quand le faire, comment le faire et à quel moment l’éviter." "il y a du hasard et la Juve a été malchanceuse et je suis déçu de son élimination. Mais je propose un discours plus global : Il faut prendre soins de l’aspect technique : nous devons être plus comme des enseignants." […..] L’équipe Nationale "Mancini réalise un très grand travail, à un tel point que nombreux s’attendent à ce qu’il gagne l’Euro : Ce sera difficile car il faudra faire face à des équipes de première catégorie. Il faut raisonner avec un bon équilibre, et ce, malgré ces quelques années de vaches maigres ou il a fallu reconstruire quelque chose." "J’ai constaté qu’un jeune qui preste deux bons matchs coute 50 millions d’euros, mais cela lui fait vitre bruler ses ailes: Tu peux dire cela s’il a 26 ans. Roberto réalise un travail extraordinaire, la Nazionale a grandi sur son auto-estime, il lui a transmis beaucoup de sérénité : Tous travaillent pour disputer un grand Euro." L'Inter "L’Inter, surtout après être sortie de la Coupe d’Europe a pu travailler ensemble, Barella et Bastoni ont énormément grandi. Selon moi, l'Inter est une équipe qui peut jouer un quart ou une demi-finale de Ligue des Champions. Elle est plus compacte que la Juve : Antonio y réalise un très grand travail et elle a le potentiel, l’an prochain, pour réaliser un grand tournoi." Eriksen ? "Antonio a eu la patience d’y travailler. En Angleterre tu as plus d’espaces et moins de tactique. A l’Inter, lorsque tu vois qu’elle joue dans la moitié de terrain de l’adversaire, tu retrouves Eriksen dix mètre en retrait pour mettre le ballon là où il faut : Conte y a travaillé et y est parvenu." Lukaku et Lautaro ? "C’est le meilleur duo existant en Italie, les statistiques le prouvent : Conte a été très bon pour les faire jouer ensemble, même s’ils ont des caractéristiques différentes, ils sont très similaires." Le Giuseppe Meazza ? "Jouer à San Siro est trèeeees pesant. Si tu joues à San Siro, tu dois aligner des joueurs avec une grande personnalité, ils ne doivent pas être seulement doués. Jouer au Stadium de Turin est pesant, mais San Siro l’est bien plus." Jugez-vous également que l’Inter commence, tout doucement, à se renforcer en vue de l’Europe ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. 13 ans après sa dernière édition milanaise, la Coupe d’Italie va retrouver le Stade Giuseppe Meazza. Si l’information n’est pas encore officielle, Calcio&Finanza nous informe que cette compétition disputée pour la dernière fois lors de la saison 2007/2008, sera quoiqu'il arrive de retour en Lombardie. "Ce retour est favorisé par le fait que l’Olimpico sera indisponible à partir du 18 mai 2021. La Finale est programmée le 19 mai 2021. Il est donc impossible de faire usage de ce stade qui accueille les rencontres de la Roma et de la Lazio étant donné que l’enceinte sera consignée par l’Uefa en vue du match inaugurale de l’Euro 2021 qui verra, le 11 juin, l’Italie défier la Turquie." Comme le rapporte le Corriere Dello Sport, "il y a eu une tentative de repousser la consignation du stade de 48 heures, mais il n’y a aucune marge de manœuvre possible." C’est également pour cette raison que quoi qu’il arrive, si le championnat est conclu le 23 mai comme programmé en ce moment, la dernière journée sera disputée, pour les équipes romaines, hors de leur base. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le passe-partout de l’Inter, Stefano Sensi, s’est livré à la Repubblica: "Le football est ma vie, mais actuellement, cela me fatigue d’y penser. Penser à rejouer n’est pas la priorité, je suis un citoyen comme les autres et je pense à ceux qui vont mal et à ceux qui sont entrain de mourir. Je pense aux médecins et aux infirmières en première ligne." Les entraînements "Le programme est similaire à celui que nous réalisons à la Pinetina. Nous devons maintenir élevé le rythme cardiaque. La différence est que nous ne touchons jamais le ballon. Quelque équipiers ont tenté de le faire à domicile, mais cela n’a pas de sens pour moi." Antonio Conte Mon rapport avec lui ? "Il est optimal. C’est plus plaisant que ce que l’on peut penser. Il est très direct et c’est quelque chose que j’apprécie. Il se comporte comme un paternel avec chacun d’entre nous, moi y compris." Guérison "A présent, je suis dispo et je le serai. Mais je pense que ce raisonnement est valide pour toute l’équipe." Coronavirus et quarantaine "J’apprends à cuisiner. Ma petite amie, Giulia, est diplômée en Hôtellerie. Elle m’apprend la cuisine : la viande, le poisson, les pancakes pour la première collation. "Dès que je pourrais sortir, j’irais revoir ma famille à Urbania, dans la province de di Pesaro e Urbino, là où je suis né. Cette zone de la Marche a été très touché par le Virus, même si l’on en parle que très peu. J’ai en ligne tous les jours mes proches, je suis inquiet." La solidarité ? "J’ai fait des dons à plusieurs hôpitaux et surtout à Pesaro e Urbino, j’en parle sur les réseaux sociaux afin que quelques tifosi suivent mon exemple." Calcio Le monde automobile ? "Mon père aurait aimé. Mais nous ses quatre garçons, nous aimions le football. Quand mes parents ont compris que j’étais sérieux, ils m’ont soutenu. A l’école, je n’étais pas un phénomène. J’ai quitté la maison à 12 ans pour jouer. J’ai commencer à toucher mon rêve à Cesena, en Serie B." Sensi le tifoso L’équipe que je supportais petit ? "Aucune, je suivais les championnats argentins et brésilien pour la technique. Mon cœur est à présent interiste. Petit, je rêvais de devenir gardien, mais la première que l’entraîneur m’a mis entre les poteaux, il n’a plus jamais voulu refaire l’expérience." "Mon idole est devenue Xavi, je l’ai étudié en vidéo. Cela me touche lorsque l’on me comparer à lui, mais sans que cela ne me monte à la tête." Processus de croissance "Je souhaite améliorer ma vision périphérique. Avoir ce coup d’œil rapide qui te permet d’influencer le déroulement d’une action et de faire la bonne passe. C’est quelque chose difficile à entraîner, mais j’y travaille." Christian Eriksen Si son arrivée complique mon parcours ? "Non, une grande équipe se doit d’avoir plusieurs grands joueurs pour chaque poste. Christian a joué au plus haut niveau, il a donné et il nous donnera un grand coup de main." Rêves "Je veux gagner avec l’Inter qui est ma maison, Jouer l’Euro en 2021 et avoir une grande famille." De grands objectifs pour un si petit bonhomme.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr