Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fabio galante'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Excitation, tension, drame... La Juventus contre l'Inter était un match qui avait tout pour plaire. Au final, la détermination et le cœur ont suffi à faire la différence, puisque les Nerazzurri sont revenus de Turin avec 3 pts pour la première fois en dix ans, grâce au but décisif de Hakan Çalhanoğlu. Pour marquer ce grand match du calendrier, l'Inter et Socios.com se sont associés pour organiser un événement spécial pour les détenteurs de jetons $INTER Fan, qui ont été accueillis au QG de l'Inter pour profiter de tout le match. Ils ont été rejoints par l'invité spécial Fabio Galante. L'ancien défenseur de l'Inter a passé quatre saisons avec les Nerazzurri, avec la victoire en Coupe de l'UEFA 1997/98 comme point culminant de son aventure à l'Inter. Il a accompagné les invités pendant toute la soirée. Avant le coup d'envoi, tout le monde a eu l'occasion d'explorer le QG de l'Inter dans le Viale della Liberazione, en visitant les salles du Patrimoine et des Trophées du club, où tout le monde a pu revivre les succès historiques de l'Inter. Mais tous les yeux étaient rivés sur l'action lorsque le match a commencé, sous le regard attentif de la salle des médias. Ici, ils ont pu partager la joie et la douleur des hommes de Simone Inzaghi pendant le match, avant de célébrer le fantastique résultat à la fin. ®Internazionale.fr ~ Kroutch Via Inter.it
  2. Notre ancien défenseur, Fabio Galante, est revenu sur son passage à l'Inter et a partagé sa conviction "son" équipe aurait dû gagner plus qu'elle ne l'avait finalement fait. "Mon père était un gros fan de l'Inter, ma mère n'était pas intéressée par le football, mon frère a soutenu la Juventus (!!) même s'il a changé quand j'ai commencé à jouer à un très bon niveau", a-t-il commencé l'interview avec Radio Nerazzurra, diffusée Vendredi soir. Son premier souvenir concernant son passage, de 1996 à 1999. "Mon premier souvenir est certainement le jour de ma présentation. Je suis arrivé à la Pinetina avec Mazzola, Facchetti et le président Moratti qui m'ont très bien accueilli. Je me souviens des nombreuses questions posées par la presse et les journalistes. C'était vraiment un jour dont je me souviendrai toute ma vie. À 23 ans, j'ai rejoint l'une des équipes les plus fortes du monde." Son premier co-locataire. "En réalité, être dans les U21 d'Italie avec Fresi était très important car il est arrivé un an avant moi à l'Inter et il m'a certainement aussi donné la meilleure pub que même le meilleur agent sportif ne pouvait faire. Totò m'a toujours appelé et m'a parlé de l'Inter quand j'étais au Genoa. Lui, en fait, était à Milan mais on se rencontrait souvent et il m'a dit "Fabio je t'emmène à l'Inter, je t'emmène à l'Inter!". Totò Fresi était vraiment important pour moi! Nous avons également partagé la chambre, même si, au final, j'ai pas mal bougé pendant cette période car il préférait dormir seul." Sur Giuseppe 'Beppe' Bergomi. "Il n'a pas besoin d'être présenté!! Il était important pour moi car il nous faisait comprendre l'importance d'être à l'Inter, les valeurs et l'appartenance. Beppe était important, il m'a donné des conseils et il est venu me chercher tous les matins quand nous devions nous entraîner. C'était un bon leader." Cet été 1997. "Ronaldo a immédiatement établi une relation amicale avec moi et son caractère signifiait qu'il s'entendait bien avec tout le monde. Il s'est fait aimer. C'était vraiment un coéquipier exemplaire car il ne s'est jamais fâché. Nous étions du même âge, jeunes, fiancés, nous allions donc souvent dîner avec nos partenaires. En pré-saison, j'étais très proche de lui." "Il avait Giovanni Branchini comme agent, suivi de Davide Bega qui était mon ami le plus cher, une des personnes que j'ai rencontrées avec Bergomi à mon arrivée à Milan." "Ronaldo a vu en moi un mec simple, bonne et aimant qui n'était pas proche de lui parce qu'il était Ronaldo. Il est vrai que Ronaldo était Ronaldo, je venais du Genoa." "En rappelant les années 90, je ne vais pas énumérer tous les forts attaquants que j'ai dû marquer et tacler. Je suis arrivé à l'Inter où il y avait Pagliuca en équipe nationale, Bergomi en équipe nationale, Zamorano, Zanetti, Djorkaeff, bref, il y avait beaucoup de champions dans cette équipe ainsi que des Italiens comme Colonnese, Moriero, Fresi et ainsi de suite. Nous nous sommes retrouvés avec Ronaldo, parfois je le contacte encore et je suis toujours content." Sur Luigi 'Gigi' Simoni. "Gigi plus qu'un entraîneur, il était un père de famille! Avec son intelligence et sa façon de gérer, il a compris qu'il avait la chance d'avoir Ronaldo dans son équipe et d'avoir un groupe qui soutenait Ronaldo. Je me mets à la place de ceux qui jouent désormais à Barcelone avec Messi ou à la Juve avec Ronaldo. À mon avis, au final, en plus d'avoir la chance d'avoir ces champions, il faut savoir comment les gérer d'une manière particulière." "Simoni a fait en sorte que Ronaldo se sente le plus fort, mais il avait des moyens de ne pas le faire se sentir supérieur. Au final, Gigi a toujours eu un bon mot avec nous, il a su élever la voix au bon moment, jamais avec des mots grossiers. Nous avons tous eu une belle relation." "Je suis désolé que nous ayons remporté une seule Coupe UEFA, qui est aujourd'hui la Ligue Europa. Pour Gigi et ce groupe de joueurs qui avait Ronaldo dans l'équipe, nous méritions certainement plus. Le groupe aurait pu durer encore quelques années, mais nous savons comment l'histoire s'est déroulée et tout le reste." Sa plus grosse déception et sa plus grande joie. "C'est sûr que la déception est venue à 26 ans, alors que j'ai dû quitter l'Inter. Moratti, qui l'admet, a commis une grosse erreur en limogeant Simoni et en remettant Marcello Lippi l'année suivante. Le limogeage de Simoni a conduit au retour de Lucescu, Castellini et Hodgson, ce fut une mauvaise année!" "Lippi a décidé de séparer le groupe à son arrivée compte tenu de l'expérience des autres équipes. Ma plus grande déception a été de partir tôt, j'aurais pu faire beaucoup plus, bref ma carrière ne s'est pas arrêtée là. J'ai joué pendant encore cinq ans au Torino et six ans à Livourne. J'ai joué 11 ans à un très bon niveau." "J'ai déjà résumé mes joies avec ce que j'ai dit auparavant, remporter la Coupe UEFA et jouer avec de grands champions. Je suis très attaché à l'Inter, quand je fais le tour, beaucoup de gens se souviennent de mon Inter."
  3. Notre ancien défenseur Fabio Galante a partagé sa conviction que les attaquants de l'Inter et du Milan pourraient causer de gros problèmes à toute défense. Voici ses déclas à Sky Sport Italia. "Romelu Lukaku, Zlatan Ibrahimovic et Lautaro Martinez sont des attaquants qui causent problème à toutes les défenses. Conte compte beaucoup sur Lukaku qui est quelqu'un qui sait défendre le ballon et faire équipe. Il serait très difficile de marquer ces trois là." Le derby comme un examen pour les deux clubs? "Certainement, pour les fans, c'est LE match. Même si je pense que c’est un derby anormal, je ne sais pas combien de fois il y a eu un derby si tôt! Cela dit, ce sera étrange aussi car cela vient après la trève internationale. C'est donc difficile de se préparer, surtout pour Conte qui travaille sur des plans et a eu quelques difficultés dans ses préparations, même si les joueurs de l'Inter arrivent avec beaucoup d'enthousiasme compte tenu des performances." Les commentaires d'Eriksen. "Ils pourraient ne pas plaire à l'entraîneur. Je pense qu'il n'y a que quelques personnes qui jouent comme lui, des personnes avec ses caractéristiques manquent à l'Inter. Bien sûr, il doit encore entrer dans la tête de Conte, mais il peut prouver sa valeur." Le mercato estival. "Les joueurs recrutés sont importants pour gagner immédiatement. Kolarov et Vidal sont venus et c'est pourquoi Inter laissé Tonali. L'Inter compte désormais deux équipes très fortes, la Juve a été atteinte en termes de qualité. Les Nerazzurri peuvent titiller les champions italiens, voire les surpasser." Sur Ronaldo, le vrai. "Jouer avec lui était un spectacle, nous avons toujours commencé avec 1-0. Nous, en défense, avons dû faire le minimum, puis nous lui donnions le ballon et c'était fait. C’est toujours un plaisir quand j’entends parler de lui. Est-ce que je deviendrais directeur sportif de son club, le Real Valladolid? Ronaldo m'a dit que je devais apprendre l'espagnol, mais avec tout le temps je suis allé à Ibiza ..." ®alex_j - Internazionale.fr
  4. Quand on parle de Gigi Simoni, il y a un sentiment de calme dans l'air. C’est le sentiment qu’il a transmis sur le terrain, lors des entraînements et dans la vie. C'était une personne gentille, un homme bon et un excellent entraîneur. Pour une génération de joueurs, il était une figure paternelle, quelqu'un à admirer. Cette équipe Inter 1997/98 est reconnue comme « l’équipe de Simoni ». Et c'est celle qui est restée dans le cœur de tous grâce au triomphe de la Coupe UEFA à Paris. « Vous êtes tous les mêmes ici, sauf un ». La phrase qu'il avait l'habitude de présenter à l'été 1997 aurait pu provoquer des frictions. Mais celui dont il parlait était Ronaldo, et le groupe appréciait la franchise de l’entraîneur en présence du phénomène, comme l'explique Francesco Moriero : "Il est allé droit au but immédiatement et nous a dit que nous devions tous faire nos preuves, mais ce commentaire sur Ronaldo a traversé toute maladresse et nous a conquis en une seconde. C'était une équipe pleine de talent, mais surtout, c'était un groupe uni avec des joueurs qui sont toujours amis depuis 25 ans. Je me souviens quand nous avons joué à Piacenza, Simoni m'a reproché de ne pas passer le ballon. Il était sur le point de me remplacer mais je me suis déplacé sur le flanc gauche. J'ai ensuite récupéré le ballon, quitté l'opposition, chassé des ombres et marqué. Ensuite, je me suis dirigé vers l'abri et j'ai dit : « Vu Coach ? Que diriez-vous de cela pour un laissez-passer ». Nous avons bien ri. Il vous comprenait sur le plan humain et vos caractéristiques en tant que joueur, il a donné à chacun une opportunité et nous a tous fait sentir importants. Nous avons vécu de nombreux moments inoubliables, comme les deux buts que Ronaldo lui avait promis avant notre match de Coupe UEFA à Moscou. Grâce à Gigi, nous sommes tous devenus Interisti cette année-là. Nous ne pouvons pas nous souvenir d'un moment où il a perdu patience. Il a toujours été poli avec les arbitres, un vrai gentleman." Fabio Galante a également partagé les mêmes sentiments : "La relation entre l'équipe et Simoni était extraordinairement étroite, personne ne s'est jamais heurté à lui. Il avait cette grande capacité à gérer le groupe de la meilleure façon possible, tout en restant humble dans le processus. Pour nous, il était vraiment comme une figure paternelle. Il était calme et toujours capable de vous mettre à l'aise." Le meilleur exemple fut la nuit avant Inter vs Real Madrid : "Nous étions loin ensemble, il y avait des visages fermés et l'air était rempli de tension. Gigi est venu et a dit : « Les gars, pourquoi vous inquiétez-vous tous? Ce n'est pas comme si nous devions jouer au Real Madrid… » Tout le monde a commencé à rire." Et puis il y a Ronaldo, un joueur qui était au sommet de son art en 1997/98. Il existe un lien spécial qui relie l'Inter, le brésilien et le coach de Crevalcore. Sur son compte Instagram, le phénomène a dit au revoir à Gigi avec des mots qui disent tout : "Gigi Simoni n'était pas seulement un coach pour moi. Quand je pense à lui aujourd'hui, je pense à un homme sage et bon qui ne vous ordonne pas de faire des choses mais vous explique pourquoi ces choses sont importantes. Je pense à un professeur, comme sur cette photo que nous avons prises à Noël. Il était le chef d'orchestre, nous étions l'orchestre. C'est ainsi que je me souviens de lui, avec ce sourire, cette voix toujours calme, ses précieux conseils. Nous aurions pu et aurions dû gagner plus. Mais nous avons gagné ensemble, ce qu'il nous a toujours demandé de faire. Merci, coach. Tu m'as appris plus que tu ne pourrais jamais imaginer." ®alex_j - internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...