Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fabio ravezzani'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. La "vraie" Inter a semblé disparaître lors de la défaite face au Bayern Munich, selon les médias italiens. Dans un Tweet, Fabio Ravezzani a nommé Thiago Motta comme une option possible pour remplacer Simone Inzaghi. La performance des Nerazzurri contre les champions d'Allemagne a fait l'objet de critiques dans le Corriere della Sera qui suggère que l'équipe n'a pas montré ce dont elle est capable car elle a été surclassée toute la soirée. L'Inter a semblé être agressive et s'imposer parfois face au Bayern. Mais elle n'a eu que des succès très limités, tandis que les Bavarois semblaient très à l'aise pour trouver des chemins pour éventrer les Nerazzurri tout en restant en sécurité et bien gardés à l'arrière. Cette performance du Bayern était ce qu'on attendait d'eux, mais de la part de l'Inter, notamment au Meazza devant leurs supporters, ce fut une déception. Les Nerazzurri ont montré dans le passé sous Simone Inzaghi que même face à l'opposition la plus redoutable, ils sont capables de se défendre, le Real et Liverpool, mais contre les champions d'Allemagne, ils ressemblaient à une autre équipe, une équipe fantomatique. Tweetant après la défaite 2-0 des Nerazzurri face au Bayern Munich, Fabio Ravezzani a donné son avis sur la situation de Simone Inzaghi et a nommé Thiago Motta comme une option possible pour prendre sa place. "L'Inter est une équipe ennuyeuse avec un entraîneur qui a perdu ses repères et s'est disputé avec plus d'un joueur. Peut-être qu'ils doivent agir avant qu'il ne soit trop tard. La solution la plus raisonnable (en termes de tactique et de salaire) pourrait être Thiago Motta." Traduction alex_j via Sempreinter.
  2. Simone Inzaghi et Romelu Lukaku sont très critiqués après la défaite subie contre la Lazio. Voici des extraits trouvés dans les médias italiens. Il y a du pain sur la planche. Comme le souligne L'Interista, les notes des joueurs pour le match étaient négatives et ce, dans tous les médias italiens. Avec l'étrange décision de lancer Roberto Gagliardini au milieu de terrain et le manque d'impact de ses remplacements en deuxième mi-temps désignés comme des erreurs majeures, Simone Inzaghi est sous le feu des projecteurs. Inzaghi a pris une décision bizarre en décidant d'inclure Gagliardini dans son onze de départ, mais le joueur de 28 ans n'a pas été en mesure d'empêcher la Lazio de remporter la bataille du milieu de terrain pendant de longues périodes, le match ayant donné le sentiment que les Nerazzurri auraient eu plus de chance avec Hakan Calhanoglu. Pendant ce temps, l'entraîneur a tenté de rectifier les choses avec une triple substitution tout aussi bizarre en seconde période, remplaçant Federico Dimarco, Denzel Dumfries et Romelu Lukaku par Robin Gosens, Matteo Darmian et Edin Dzeko. Cependant, ces remplacements ont fonctionné à peu près aussi bien que le départ de Gagliardini, tandis que tous les autres ajustements étaient trop tardifs, et donc la Gazzetta dello Sport, le Corriere dello Sport, Tuttosport et L'Interista ont donné à Inzaghi un score de 4,5/10. Simone Inzaghi de retour sur la planche à dessin après s'être bien trompé lors de la défaite 3-1 contre la Lazio, ceci selon la Gazzetta dello Sport dans un article paru hier. En effet, l'entraîneur doit très rapidement inverser le cours des choses et élever son niveau de manière globale avec des matchs qui ne feront que devenir plus difficiles pour eux dans les semaines à venir. L'Inter avait assez bien commencé sa saison avec des victoires sur Lecce et Spezia lors de ses deux premiers matches. Cependant, le sentiment était qu'il s'agissait de matches dans lesquels il n'aurait pas été difficile de combler les fissures apparues en pré-saison. Inzaghi a clairement senti que quelque chose de nouveau était nécessaire contre la Lazio. En effet, il s'est appuyé sur le physique de Roberto Gagliardini, mais le pari n'a pas fonctionné. Que la sélection inattendue de Gagliardini soit le problème en soi ou qu'elle indique une faille dans son plan A et le onze de départ habitual qu'Inzaghi a essayé et échoué à dissimuler en s'appuyant sur l'ancien milieu de terrain de l'Atalanta, il ne fait aucun doute qu’il aura du travail à faire pour soigner les maux de son équipe. L'Inter affrontera Cremonese au Meazza la semaine prochaine dans ce qui ne sera, sur le papier, pas le test le plus difficile pour Inzaghi et ses joueurs. Cependant, les tests difficiles sont de retour avec les matches consécutifs contre l'AC Milan en Serie A, puis Bayern Munich en Ligue des champions. Ces deux matchs se dérouleront en l'espace de quelques jours et promettent d'être un test sévère des capacités des Nerazzurri, et plus précisément de la viabilité de l'approche d'Inzaghi face à l'adversité. L'entraîneur a été dépassé par son homologue de la Lazio, Maurizio Sarri, le patron des Biancocelesti tirant le meilleur parti de ce qu'il avait à sa disposition à la fois avec son onze de départ et ses remplacements. Inzaghi, quant à lui, semble toujours aux prises avec les problèmes d'une équipe qui manquait de compacité en pré-saison, avec la perte d'Ivan Perisic sans l'arrivée d'un véritable remplaçant, et avec le problème d'intégrer un Romelu Lukaku dans ses schémas tactiques en attaque. L'entraîneur a le temps d'émerger avec une solution avant que les prochains grands défis ne soient placés devant lui, mais pas beaucoup. La pression sera sur lui maintenant que l'ampleur du travail qu'il doit faire a été mise à nu, un retour misérable au Stadio Olimpico. Concernant le Belge, il a reçu de très mauvaises notes dans les médias, comme le souligne L'Interista, avec son incapacité à vraiment entrer dans le jeu. Lukaku avait bien démarré sa saison avec ses performances lors de ses deux premiers matches mais cela s'est arrêté brutalement avec sa prestation contre la Lazio. Le joueur de 29 ans n'a pas été en mesure de sentir le but lui-même, ni de se connecter avec ses coéquipiers ou d'aider l'équipe à monter sur le terrain et à prendre pied dans le match sur une période significative. Pour ces raisons, il s’est mangé un 5/10. Voici ce que Luigi Garlando a écrit dans les colonnes de la Gazzetta : "Il attendait que le ballon tombe comme par magie sur ses pieds. Il est rarement venu chercher le ballon ou a dicté des espaces, comme il le fait habituellement. Alors il s'est laissé facilement enfermer par les défenseurs." Selon Tuttosport dans un article paru hier, Simone Inzaghi a subi sa pire défaite depuis qu'il nous a pris en charge. Inzaghi a guidé les Nerazzurri vers de nombreuses victoires ainsi que sa part de défaites et de matchs nuls, et les points perdus ont toujours indiqué des domaines dans lesquels l'équipe ainsi que l'entraîneur pourraient s'améliorer. Cependant, dans le passé, lorsque l'Inter a perdu des points sous Inzaghi, le sentiment était généralement que l'entraîneur travaillait dans les limites ou avait une excuse raisonnable. Contre la Lazio, en revanche, l'entraîneur disposait d'une équipe qui était plus que jamais la sienne après un mercato estival au cours duquel on lui avait largement donné ce qu'il voulait avec pour mission de construire une machine à gagner le Scudetto. Cependant, il s'est trompé d'approche contre son ancienne équipe, sa décision de faire jouer Roberto Gagliardini dès le début au milieu de terrain s'avérant particulièrement inefficace. Les problèmes des Nerazzurri étaient les mêmes que ceux qui ont été visibles en pré-saison, ainsi que lors de leurs deux premiers matches de Serie A, à savoir un manque de compacité et des relations confuses entre les lignes, en particulier entre le milieu de terrain et les attaquants. Contre Lecce et Spezia, ces problèmes n'ont pas été punis, mais contre la Lazio, Inzaghi et l'Inter se sont retrouvés face à une opposition vraiment redoutable pour la première fois cette saison, et ils ont échoué à leur examen. Étant donné qu'Inzaghi était entré dans le match avec un plan clair, et étant donné qu'il n'a pas seulement échoué à contenir le jeu de possession ou la menace de contre-attaque des Biancocelesti, mais a également exacerbé les problèmes sous-jacents existants de sa propre équipe, l'entraîneur n'a personne à blâmer à part lui-même. Pour finir avec ce triste match, le journaliste Fabio Ravezzani estime que l'Inter avait pris un bon départ contre la Lazio, mais les choses ont déraillé pour elle. "L'Inter a commencé par avoir fière allure à l'Olimpico, mais ensuite ils ont stupidement concédé (c'est pour Dimarco). Lukaku était invisible, Barella manquait de finition et la défense s'est effondrée une fois qu'elle a été mise sous pression. Gagliardini ne leur a pas non plus fourni beaucoup de couverture. Lautaro et Dumfries leurs meilleurs joueurs. Inzaghi a enlevé le Néerlandais sans raison." Traduction alex_j via Sempreinter.
  3. Le directeur de Telelombardia, Fabio Ravezzani, a évoqué l'intérêt de la Juve pour Edin Dzeko. En effet, l'attaquant Nerazzurro serait sur le départ si Romelu Lukaku revient à l'Inter "La Juventus, comme alternative à Alvaro Morata, pense à Dzeko de l'Inter, Voici mes nouvelles en provenance directe de Turin: La Juve sait que l'Inter, en cas d'arrivée de Lukaku, aurait un problème d'abondance et de recrutement. La Juve, l'année dernière, a longtemps courtisé Dzeko mais, finalement, l'Inter l'a devancé." "La Juve envisageait de remplacer Ronaldo par Dzeko. Celle-ci garde l'espagnol en stand-by et attend de voir ce que l'Inter fera avec Lukaku. La Juve proposerait un contrat de deux ans d'une valeur totale de 7 millions d'euros à Dzeko." Il fut un temps, le recrutement était de bien meilleure qualité à Turin, sous le contrôle de Giuseppe Marotta....Au fait quelqu'un sait où il bosse à présent ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, Il Padrino s’est livré hier, sur Telelombardia à travers un message lu par Fabio Ravezzani "Optimiste pour le futur" "Je reste absolument ! Je suis très optimiste sur l’avenir de l’Inter. Je confirme ma fierté de prolonger mon contrat avec le Club." Comme l’a révélé la Gazzetta Dello Sport, Giuseppe Marotta, Piero Ausilio, Dario Baccin et Roberto Samaden ont tous marqué leurs volonté de rester en selle au moins jusqu’en juin 2024: "Il s’agit d’un signe de continuité et d’un futur, toujours plus prometteur comparé aux attentes, comme l’a répété Giuseppe Marotta." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Les journalistes Giovanni Capuano et Fabio Ravezzani ont salué le comportement de Conte concernant l'incident avec Agnelli. L'ancien attaquant de la Lazio, Bruno Giordano, rappelle brièvement le parcours de Conte. Giovanni Capuano a tweeté depuis son compte Twitter, félicitant Antonio Conte pour ses excuses après l'incident avec Agnelli. "Conte sort élégamment de cette mauvaise soirée Juve-Inter. Bien mieux que de nombreux fans de théories bizarres et ceux qui, d'un autre côté, tentent d'effacer son passé à la Juventus." Toujours sur Tweeter, Ravezzani a tweeté qu'il était heureux des excuses de Conte par rapport au silence d'Agnelli, Lukaku et Ibrahimović. "Conte s'excuse. Ibra, Lukaku et Agnelli ne l'ont pas fait, même s'ils auraient de quoi avoir honte." S'adressant au média italien TMW, Giordano a analysé ce Inter - Lazio ce soir au Meazza. "Simone Inzaghi est désormais un coach expert. C'est l'entraîneur qui a tenu le plus longtemps avec l'équipe actuelle. Conte, d'abord avec la Juve, puis avec l'Italie et Chelsea a beaucoup fait. Simone a soudé l'équipe, remporté des coupes, ramené la Lazio en Ligue des champions. Un excellent travail a été fait, ils sont très similaires à certains égards."
  6. Dans un contexte de fortes incertitudes sur la situation financière du club, le Suning est en mesure de respecter ses engagements jusqu'en juin d'après une enquête de la Fédération italienne de football (FIGC). Nos propriétaires chinois ont discuté de la vente du club alors que les problèmes financiers s'accroissent: les salaires de juillet et août étant reportés à ce mois-ci et les salaires de novembre et décembre repoussés à mai. Comme le rapporte La Repubblica, l'incertitude était suffisamment forte pour inciter la FIGC à diligenter la Commission de surveillance (COVISOC) et à ouvrir une enquête sur les comptes du club. Cela a été entrepris au moyen d'une série de questionnaires et de rapports. Le Suning a soumis un rapport en mandarin traduit en anglais qui montrait qu'il est en mesure de respecter ses engagements financiers en suspens jusqu'en juin tout en révélant également que 195 M€ devaient être payés en salaires, frais de transfert et autres coûts d'ici la fin de la saison. Bien que l'Inter ne soit pas le seul club de Serie A à être contacté, elle a été parmi les premiers à répondre et à fournir un aperçu détaillé de son plan financier. Peu avant, Fabio Ravezzani avait tweeté: "Malheureusement, il semble que la situation financière de l'Inter après la proposition raisonnable soit pire que toute prévision. Cela obligera le Suning à vendre et à accepter de lourdes pertes, mais l'avenir du club n'est pas en question." En Italien: "Purtroppo pare che la situazione finanziaria dell’Inter dopo la due diligence risulti peggiore rispetto a ogni previsione. Questo obbligherà Suning a vendere in tempi brevi e soprattutto ad accettare offerte pesantemente al ribasso. Ma il futuro del club non è in discussione." Le titre de ce film de Jacques Besnard résume bien la situation, La situation est grave mais... pas désespérée !
  7. Après le match nul 1-1 contre l'Atalanta de Bergamme, certains journalistes et joueurs italiens se sont montrés assez critiques contre cette performances. Morceaux choisis. Fabrizio Biasin: "Regarder Christian Eriksen sur le banc, tout le match est triste" Le journaliste italien Fabrizio Biasin a évoqué le difficile 1-1 de l'Inter contre l'Atalanta dans un article sur sa page Twitter. "Lautaro marque, les changements commencent, Atalanta se réveille. Un match nul à Bergame est juste, après un début de saison aussi compliqué. Et de toute façon, voir Eriksen regarder les autres pendant 90 minutes est mauvais pour le cœur!" Fabio Ravezzani: " Antonio Conte a perdu son élan mais je le garderais" Le journaliste italien Fabio Ravezzani a discuté de l'avenir de l'entraîneur de l'Inter Antonio Conte dans un post sur sa page Twitter. "L'Inter n'a cette fenêtre que s'elle veut changer d'entraîneur. Décision difficile. Bien sûr, Conte a perdu de son élan et si vous pensez que le problème est la défense à 3 joueurs et le mauvais usage d'Eriksen, alors Allegri est la solution. Mais je resterais avec Conte, malgré tout." Fabio Ravezzani: "Inter Risque peu et refuse d'être agressive" Toujours sur sa page Twitter, il a déclaré. "L'Inter risque très peu et refuse d'être agressive, pressant, asphyxiant (ce qui se passe depuis longtemps). Ils marquent grâce à leurs qualités supérieures, gaspille la chance de le doubler, puis se donne à l'Atalanta jusqu'à l'égalisation. Toujours le même match. Mauvais!" Giovanni Capuano: "Le nul contre Atalanta est emblématique de l'Inter d'Antonio Conte actuellement" Le journaliste Giovanni Capuano a commenté le 1-1 prudent de l'Inter contre l'Atalanta dans un article sur sa page Twitter. "Atalanta-Inter est le manifeste de l'Inter de Conte. Pas mal, mais ils manquent de malice et de vice!" Tancredi Palmeri: "L'Inter progresse en termes d'équilibre mais manque de personnalité" Le journaliste italien Tancredi Palmeri a évoqué 1-1 tendu contre l'Atalanta dans un article sur sa page Twitter. "65 minutes d'un horrible Atalanta-Inter réécrit par les 25 dernières minutes de schizophrénie! L'Inter a fait de grands progrès sur le plan de l'équilibre, mais cette fois, elle a donné quelque chose au niveau de la personnalité, ressentant de la peur dans les 10 dernières minutes. Atalanta s'enflamme mais sans bouger." Fernando Orsi: "Aucune excuse pour l'Inter et Antonio Conte pour ce début de saison" L'ancien gardien de but de la Lazio, Fernando Orsi, a commenté le match nul 1-1 lorsqu'il s'est exprimé sur l'émission de radio italienne "Tutti Convocati" après le match. "Normalement à la fin d'un match comme celui-ci, Conte aurait été en colère contre tout le monde, comme après le match de Madrid. Ce ne sont pas la Juventus et l'Inter que nous attendions à ce moment de la saison." "La Juve dépend de Cristiano Ronaldo, tandis que l'Inter manque de quelque chose de Conte, mais peut-être qu'il a moins faim qu'auparavant." "Les résultats de la Juventus sont plus justifiables après la nomination de Pirlo. L'Inter n'a pas d'excuses au contraire, Conte en est à sa deuxième année! Il était plus convaincant ;ors de la première. L'équipe de l'année dernière était une équipe avec une faim incroyable." "Je ne sais pas si l'équipe a déjà pensé à Conte, mais le résultat est une Inter plus différente, plus calme. Quelques faux pas, c'est bien, mais si certains résultats se répètent, il faut se poser des questions. Congédiement? N'exagérons pas!" Giancarlo Marocchi: "L'Inter est prudente contre Atalanta mais quelque chose ne va toujours pas" L'ancien milieu de terrain de la Juventus, Giancarlo Marocchi, a discuté du match nul 1-1 prudent de l'Inter contre Atalanta lors d'une interview sur Sky Sports Italia. "Nous prétendons que deux équipes solides se sont battues pour les trois points, mais personne ne les a pris. Ils ont eu du mal pendant la phase de construction. L'Inter était très prudente, ils ont réussi à avancer et puis il y a toujours quelque chose qui ne fonctionne pas. Parce que sur le but d'Atalanta, c'était un quatre contre un."
  8. Fabio Capello, Cristian Vieri, et d’autres personnalités sont revenus sur la défaite imméritée de l’Inter au Nou Camp... Fabio Capello "L’Inter m’a énormément séduite, aller jouer au Nou Camp avec cette personnalité, en récupérant le ballon et en partant rapidement à l’attaque vers le but....Barcelone a été sauvé par Ter Stegen. Aujourd’hui, Handanovic n’avait même pas une parade à réaliser." "Lorsque Barcelone a inséré Vidal, il a fait la différence face à la ligne des trois défenseurs, il jouait avec rapidité. Il n’y a que le génie seul de Messi qui a sauvé le Barça." "L’Inter est parvenu à les bloquer dans l’axe, même si Godin n’était pas en parfaite position sur le but. Si tu te loupes face au Barcelone, cela se paye. Lautaro et Sanchez ont réalisé une très belle rencontre, avec de la personnalité et un joli but. Barella et Sensi ont des qualités, savent courir et ont de l’intelligence tactique." "Avec ma Roma, après notre défaite au Milan, j’avais compris que nous allions remporté le Scudetto, et cela vaut aussi pour l’Inter, qui a déjà démontré qu’elle était une équipe redoutable. Lorsque Conte va revoir la partie avec l’équipe, il n’aura rien à leur dire, si ce n’est sur le dernier but. Il y avait penalty su Sensi, car il y a un léger contact. En Italie, il aurait été accordé." "L’Inter a joué l’offensive pour chercher à remporter le match, en laissant des espaces au Barça qui le lui a fait payer. Conte doit penser positivement après le match de ce soir. Il doit réitérer une telle performance face à la Juve, les trois points sont importants." "Ce sera un test pour Sarri qui apporte des innovations et qui fera face à une équipe redoutable. Conte va devoir décider sur quelle base vont récupérer les joueurs. La base de Conte était sa défense en proposant une attaque différente." "Si Conte sera très attentif à presser constamment Pjanic, Sarri devra faire très attention à Sensi, c’est de lui qu’émane la lumière à l’Inter." Cristian Vieri "Je suis le football toute ma vie, gagner à Barcelone est extrêmement difficile, l’Inter a réalisé une première période dévastatrice, elle a eu les occasions, mais elle n’a pas su les capitaliser. Si tu ne tues pas le Barça, c’est lui qui te tue. La première mi-temps était très belle avec une équipe compacte et agressive, il ne manquait que le second but." Suarez ? "Son second but a été destructeur. Son premier but est une reprise à la volée que l’on peut tous tenter, mais sur le second, son contrôle a été spectaculaire. "Je me demande à quoi sert la Var si sur une faute comme celle dont a été victime Sensi, personne n’intervient pour dire qu’il y penalty." Sensi ? "Personne ne l’attendait à le voir aussi fort, il est qualitatif et quantitatif." Alessandro Costacurta "Si l’Inter vient à réitérer à nouveau une autre telle performance, elle ira droit au duel final, jusqu'en fin mai. L’Inter a retrouvé tant de confiance pour affronter la Juve. Je suis convaincu, même si c’est encore trop tôt, que ce match pourra démontrer que l’Inter pourra se battre jusqu’à la fin." Lukaku ? "S’il avait été présent à Barcelone, il aurait aidé l’Inter. Avec lui au poste de Sanchez, l’Inter aurait été plus forte. Dans une rencontre aussi ouverte, Lukaku est meilleur que Sanchez." La défense à trois ? "J’ai aussi évolué dans ce type de dispositif et j’étais en difficulté face à des adversaire qui était toujours en mouvement. Cela ne me surprendrait pas de voir Dyabla aux côtés de Ronaldo pour défier la défense à trois de l’Inter." Sarri contre Conte ? "Ce qui me surprend le plus c’est que Sarri veut une possession de balle importante. Conte s’en intéresse moins, mais cela reste essentiel. La différence pourrait avoir lieu dans ce secteur au final. Si j’étais Conte, j’alignerai Lautaro et je mettrai D’Ambrosio." La citation du jour Fabio Ravezzani sur Instagram : “Je n’ai pas l’habitude d’accuser les arbitres, mais ce soir, Monsieur Skomina a lourdement conditionné le résultat en niant un penalty incroyable à Sensi. Où se trouvait la Var ? Il a laissé le Barça faire un usage systémique de la faute tactique pour bloquer l’Inter, sans jamais les avertir." Le Saviez-Vous ? En juin dernier, le Fc Barcelone avait tenté de recruter Stefan De Vrij. Pour ce faire, le club catalan avait déposé sur la table 50 millions d’euros. Une offre immédiatement rejetée par la Direction Nerazzurra. Lautaro Martinez a inscrit le second but le plus rapide de l’Histoire de la Ligue des Champions, soit 2 minutes 30. Le record appartient à Pato qui n’avait mis que 24 seconde le 13 septembre 2011 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...